Page 1

BIARRITZ magazine N°207 MAI 2011

L’ACTUALITÉ LE FAR NOUS ÉBLOUIT LURRAMA À IRATY LA VILLE BIARRITZ OCÉAN : DEUX NOUVEAUX JARDINS SUR LA MER

LE DOSSIER

LA BIODIVERSITÉ ET SES ENJEUX


Bague perle de Tahiti et diamants 1 ct, sur or blanc

Joaillier Créateur Fabricant

GAROSTE 6, place Clemenceau - Biarritz - Tél. : 05 59 24 22 47 - www.garoste.com

5% de remise sur présentation de Biarritz Magazine 4, rue Larralde - 64200 BIARRITZ Tél. : 05 59 24 91 04 - Fax : 05 59 24 47 43 contacts@demenagements-vin.com


sommaire 2 LA TRIBUNE La rénovation des Halles de Biarritz 5 LE ZAPPING D’AVRIL

L’ACTUALITÉ 6 Le Far nous éblouit 7 Le Messie à Biarritz 6

LE DOSSIER 8 La bioversité et ses enjeux 16 Itsasbazterreko bioniztasuna zaindu beharreko altxorra

LA VILLE 18 VIE QUOTIDIENNE Biarritz Oéan : deux jardins sur la mer Le budget 2011 23 RENCONTRES Delia Delanne, Thomas Elissalde, Elsa Bétachet

23

LA VIE ASSOCIATIVE

BIARRITZ magazine N°207 MAI 2011

L’ACTUALITÉ LE FAR NOUS ÉBLOUIT LURRAMA À IRATY LA VILLE BIARRITZ OCÉAN : DEUX NOUVEAUX JARDINS SUR LA MER

LE DOSSIER

LA BIODIVERSITÉ ET SES ENJEUX

COURRIER Mai 2011 | n° 207 Directeur de la publication Michel Veunac Directrice de la communication Claire Ripert Rédactrice en chef Anne-Marie Galé Secrétaire de rédaction Sophie Vivé Participation rédactionnelle : A. Rode, S. Vivé, D. Yustède, A. Crambes, L. Courant Dosiera : S. Mariaccia. Réalisation API® : Maquette Vincent Ahetz-Etcheber Impression SAI – BP 90 041 64201 Biarritz CEDEX – 05 59 43 80 30 Publicité au journal : 05 59 52 84 00 ISSN : 0998-0687 Couverture : Laurent Garcia (papillon Profilkolor)

BtzMag_207Couv.indd 1

Merci de nous contacter : service Communication Hôtel de Ville 64200 Biarritz Tél. 05 59 41 54 34 Fax. 05 59 41 59 61 biarritz.magazine@biarritz.fr

www.biarritz.fr

LA VIE DES CONSEILS DE QUARTIER 23 La fête des voisins

L’AGENDA 28 Les concerts de l’Atabal, le Royal en mai, 29 L’EXPRESSION DES GROUPES POLITIQUES 32 LE CARNET

22/04/11 14:03:46

MAI 2011 N°207 | BIARRITZ magazine 1

Photos : © N. Mollo ; Ville de Biarritz

8

24

26 L’agenda des 3A, Arte latino danse, Mai jeunes années


la tribune LA RÉNOVATION DES HALLES MUNICIPALES

O

mercial remarquables et spécifiques. Dans les rues Gambetta, Victor Hugo, Foch, Mazagran, ou dans les places Clémenceau-Bellevue, s’est développé, au cours de la dernière décennie, un ensemble de commerces ou d’établissements de restauration et de services, qui sont devenus un grand atout pour le rayonnement touristique de Biarritz et son développement économique.

La rénovation des Halles est devenue absolument nécessaire, suite à l’obligation de mettre le bâtiment en conformité avec les règles de sécurité et les normes européennes sanitaires et d’hygiène. Il s’agit de refaire totalement les installations électriques, les systèmes de froid, les installations de stockage, d’aménager la liaison entre la halle centrale et la halle aux poissons, de rendre moderne, agréable, fonctionnel, un bâtiment conçu à la fin du XIXe siècle.

L’exigence de renforcer l’attractivité du pôle des Halles, paraît d’autant plus essentielle que se profilent, à l’horizon court, des offres concurrentes d’importance, dans la zone d’Iraty ou au Forum commercial qui devrait être associé au magasin de meubles Ikea, prévu dans la périphérie de Bayonne.

© Deepix

n en parle depuis longtemps. Cette opération complexe est formellement inscrite au programme de la majorité municipale, elle sera réalisée dans les prochains mois et constituera, avec la construction du quartier Kléber – déjà lancée aujourd’hui, le plus important investissement public d’ici la fin de l’actuelle mandature.

“La rénovation des Halles est devenue absolument nécessaire, suite à l’obligation de mettre le bâtiment en conformité”

Il s’agit aussi de retrouver les formes originelles des Halles, qui sont un monument protégé, au titre de la ZPPAUP et qui ont été malmenées, déformées avec le temps, par des interventions techniques et architecturales souvent malheureuses.

Les Halles bénéficient donc d’une recomposition extérieure, comme en ont déjà profité beaucoup de bâtiments anciens de la Ville, notamment le Casino Municipal, l’Hôtel du Palais, le Casino Bellevue, le Musée de la Mer, la Gare du Midi, le cinéma le Royal et quelques autres, faisant partie du patrimoine municipal. Les techniques modernes de construction permettent, à cet égard, de véritables miracles. *** Le quartier des Halles, au sens large, est le cœur de l’offre commerciale de la ville, même si d’autres secteurs comme La Négresse, Saint-Martin, SaintCharles ou la rue d’Espagne, ont su développer une identité, un charme, un positionnement com-

2 BIARRITZ magazine | MAI 2011 N°207

J’aurai l’occasion de m’exprimer clairement sur ce nouveau pôle commercial, qui fragilisera inéluctablement les commerces de centre-ville à BayonneAnglet-Biarritz, en contradiction avec la loi d’urbanisme commercial et les orientations de la Commission nationale d’aménagement commercial. La politique de cette dernière s’appuie sur le renforcement des pôles de centre-ville et de sérieuses réserves, du point de vue de l’aménagement du territoire, concernent les pôles en périphérie d’agglomération. Le choix fait par le Syndicat Mixte d’Ametzondo me semble de ce point de vue, hâtif, mal maîtrisé, sinon dangereux et donnera probablement lieu à des contestations sévères, peut-être même devant les tribunaux. Raison de plus, en tout cas, pour ne pas perdre de temps à Biarritz avec la rénovation des Halles, devenue objectif prioritaire de notre action, avec les logements et les équipements publics de Kléber. L’opération est techniquement complexe, car elle suppose le respect des contraintes suivantes : 1. Redonner au bâtiment son lustre passé. L’aide de l’architecte consultant de la Ville a permis de dresser un cahier des charges précis, à l’intention des architectes intéressés par le projet. Retrouver la lumière, enlever tous les éléments dégradants issus des différentes transformations sont des impératifs évidents ; 2. Réorganiser le quartier lui-même, pour mettre en valeur tous les magasins environnants, faciliter les cheminements piétonniers et permettre une meilleure découverte d’une offre commerciale diversifiée ;


3. Apporter une réponse au besoin de places de stationnement, par la création de 200 places de parking souterrains 4. Limiter au maximum les conséquences négatives pour l’ensemble des commerçants, des travaux sur le bâtiment, en refusant toute fermeture pendant les périodes de haute saison, 5. Réécrire le règlement d’exploitation des Halles, dans un souci d’équité à l’égard des commerçants, de meilleur service pour les clients et de respect de la loi concernant l’occupation du Domaine Public. La Ville a donc lancé un appel à concurrence pour le choix de l’architecte. Monsieur Lafforgue, architecte à Biarritz, qui a déjà conduit des chantiers comparables notamment à Tarbes, a été désigné pour mener cette opération. Le coût global est arrêté à 4,3M€ HT pour le bâtiment, auxquels s’ajouteront 1,2M€ HT pour l’aménagement urbain, soit un total de 5,5M€ HT. Le financement sera assuré par une subvention de la Communauté d’agglomération de 2,0M€ (dans le cadre du Programme Pluri annuel d’Investissement N° 2) et une subvention de l’État, au titre du FISAC, de 0,4M€, le reste, soit 3,1M€, étant pris en charge par le budget municipal. La dépense globale sera limitée strictement, sans possibilité d’augmentation, au montant affiché par l’architecte dans sa proposition. Le planning a lui aussi été fixé de façon claire. Le permis de construire sera déposé d’ici la fin 2011, les appels d’offres seront lancés au 1er semestre 2012, les travaux dureront 8 mois, ils commenceront en octobre 2012 et seront achevés impérativement fin mai 2013. Le planning est certes serré, mais il pourra être raisonnablement tenu, si l’on en croit l’analyse des services techniques municipaux et l’engagement de l’architecte. *** Le problème le plus aigu sera celui de la fermeture temporaire des Halles et de leur transfert pendant les 8 mois de travaux, hors haute saison. L’idée de mener les travaux avec la fermeture par secteurs, était séduisante mais elle n’a pas été, retenue car elle serait beaucoup plus coûteuse mais surtout, ferait traîner sur deux ou trois ans l’opération, ce qui n’est apparu opportun à personne. Tous les sites possibles ont été inventoriés pour un transfert pendant 8 mois : le bâtiment Leclerc de la Milady, le parking d’Iraty, le parking Beaurivage et même le Jardin Public qui aurait plu à quelques-uns mais pose d’insolubles problèmes. En analysant avec objectivité toutes les hypothèses possibles, le site du parking Floquet s’est imposé comme le plus adapté, à deux conditions : - la mise en place – temporaire – de navettes gratuites entre le centre ville et le nouvel espace d’accueil des Halles,

Kléber, pour compenser au moins partiellement, la suppression du parking Floquet. Reste posé un problème essentiel, qui n’est pas encore tout à fait réglé, celui des parkings du quartier des Halles. Des difficultés techniques existent, liées à la présence de l’eau en sous-sol. Le projet d’un parking sous la place Sobradiel et sous le jardin de l’église Saint-Joseph, est toujours à l’étude et les solutions définitives seront arrêtées dans les six prochains mois.

“L’enjeu de cette opération est une dynamisation supplémentaire du centre ville qui a beaucoup évolué ces derniers temps”

*** La gestion globale du projet sera conduite sous l’autorité du Maire, par un comité de pilotage regroupant des adjoints ou conseillers municipaux concernés, le directeur général adjoint chargé des Services Techniques de la Ville et l’architecte maître d’œuvre. Des représentants de l’association des Commerçants des Halles seront présents chaque fois que la nécessité s’imposera, mais ils ne pourront avoir de contact avec l’Architecte qu’en présence des Services Techniques de la Ville. Tout cela pour assurer une bonne concertation avec les utilisateurs, mais aussi empêcher tout dérapage de coût, par demandes successives, qui seraient à supporter par les contribuables.

L’adjoint au Commerce sera chargé, avec le Service Économique et le Service de la Réglementation, de négocier un règlement d’utilisation des Halles et de choix de nouveaux commerçants, pour améliorer la diversité et rendre toujours plus attractive l’offre. L’opération, on le voit, ne sera pas simple. Son enjeu, je le répète, est une dynamisation supplémentaire du centre ville de Biarritz qui a beaucoup évolué ces derniers temps, en qualité, en originalité, grâce aux commerçants et en animation grâce aux restaurants. Son enjeu est aussi la place des piétons et des navettes dans le quartier. L’affaire est en cours d’étude avec le délégataire des transports collectifs et celui des parkings souterrains. Notre objectif est de régler l’ensemble de ces questions pour le mois de juin 2013, date de la réouverture des Halles transformées. Nous nous efforcerons d’informer et d’associer les Biarrots ; et en particulier les conseils de quartier, au bon déroulement et au suivi de cet important chantier qui mobilisera toutes les énergies de la Ville.

Didier Borotra, sénateur maire

- l’organisation d’un parking gratuit, dans les environs, en profitant de la construction du quartier MAI 2011 N°207 | BIARRITZ magazine 3


le zapping d’avril 1

2

3

4

5

1 - Derby basque. Belle envolée biarrote au stade d’Anoeta, rouge et bleu. © Nicolas Mollo 2 - Joan Baez, l’inoxydable, a resservi ses plus belles rengaines dans une Gare du Midi pleine à craquer. © Patrick Bernière 3 - Korrika ttiki : 550 écoliers biarrots ont participé à la korrika des enfants sous un soleil radieux.© Eneko Gorri 4 - Bac de surf : début avril, les candidats au baccalauréat 2011 inscrits à l’épreuve facultative Surf, ont planché sur les vagues de la Côte des Basque. © Patrick Bernière 5 - La semaine du développement durable. Les écoliers biarrots apprennent les gestes durables. © Amandine Crambes

MAI 2011 N°207 | BIARRITZ magazine 5


l’actualité LE FAR NOUS ÉBLOUIT Du 1er au 5 juin, le FAR convie les amoureux des arts de la rue à des spectacles variés et multicolores, au détour des rues, des places, jardins et autres esplanades. Pour éblouir les petits et les grands, 12 compagnies et plus de 30 spectacles interprétés par des comédiens de rue, des jongleurs de mots, des acrobates, des musiciens sont au rendez-vous de cette 7e édition.

Aquamens

Musée de la vie quotidienne

Le Far débute avec les Cubitenistes et leur Musée de la vie quotidienne ou comment transformer le public en œuvre d’art. La compagnie met en scène un événementspectacle où les spectateurs deviennent des acteurs. À voir absolument Le Cabaret des Acrostiches présenté par les Acrostiches. Quatre acrobates, jongleurs et musiciens équilibrés, pétulants, inusables (médaillés au Festival mondial du cirque de demain), figurent des hommes de lettre écrivant de leurs gestes et de leur masse dans l’espace. Un spectacle tout public à partir de 7 ans. Le Barbe Bleue « assez bien raconté(e) » est un voyage de la Compagnie Caus’Toujours à travers l’univers de Perrault, un conte burlesque pour petits et grands. 6 BIARRITZ magazine | MAI 2011 N°207

n verse dans le La compagnie Machtiern foque avec Aquamens. Deux loufoque mmes, la tête prisonnière d’un bocal hommes, où nagent des poissons rouges, déament dans les rues… bulent ux coups de klaxon... un coup de frein Deux à main... un accordéon, deux guitares, une ntrebasse, c’est La Guinguette à rouletcontrebasse, tes, une animation festive de la compagniee La Guinche, présente sur le piqueue du Phare et sur le festival. nique ut le programme sur biarritz.frr Tout

La Guinguette à roulettes ro

Le Cabatet des Acrostiches

Barbe bleue


Nous l’attendons tous… le Messie du chorégraphe argentin Mauricio Wainrot, servi par la musique de Haendel, est donné à la Gare du Midi le 7 juin à 20 h 30. Exécuté par les danseurs de l’Opéra national de Bordeaux, sur l’interprétation de l’Orchestre régional Côte Basque, ce ballet moderne puise dans les répertoires classique et contemporain, mêlant à un ascétisme profond, une grande esthétique.

KILLERS LE RETOUR

RÈGLE TON SCOOT ! Dans le cadre d’une opération routière lancée par la Ville ecavec la Police municipale, les ados sont invités à effecles tuer le contrôle de leur scooter. Du 9 au 20 mai : contrôles des 2-roues motorisés sur les lieux fréquentés par les ra jeunes dans la ville. Chaque jeune dont le 2-roues aura aété contrôlé se verra remettre une fiche personnelle récaipitulant l’état de son véhicule compte tenu des dispositions réglementaires. Si celui-ci n’est pas conforme, il lui sera demandé de présenter son véhicule dans unn état correct lors de la Journée de Sensibilisation à laa Sécurité Routière qui se déroule le 1er juin sur le par-king de l’Atabal de 14 h à 18 h : contrôles réglementaires des 2-roues ; simulateur de conduite 2-roues ; atelier code de la route ; atelier simulation d’un accident ; stands prévention. Rens. : 05 59 41 01 67.

LE LYCÉE BIARRITZ ATLANTIQUE Le lycée hôtelier de Biarritz s’engage actuellement dans l’étude de la création de deux formations supérieures : un BTS diététique et une licence professionnelle Santé, bien-être et plaisir par l’alimentation et la

cuisine. Elles compléteront le vaste panel de formations dans les métiers de l’hôtellerie et du tourisme déjà dispensé par l’établissement.

LURRAMA À IRATY La Halle d’Iraty, qui a totalisé plus de 100 000 entrées en un an, accueillera du 4 au 6 novembre prochain la Ferme Pays Basque Lurrama. Ce gros salon qui présente un large éventail des espèces élevées au Pays Basque et de la production locale, est très apprécié dans la région. Un succès pour l’équipement qui présente un agenda varié, entre salons et manifestations diverses, dont la 3e édition du Big festival, du 20 au 23 juillet. Ébauche du futur

quartier commercial, débute la restauration des anciens hangars situés en contrebas de la halle, qui abriteront une soixantaine d’entreprises. Du 6 au 8 mai, Le salon de votre beauté ; du 11 au 15 août, Le Salon des Antiquaires ; du 16 au 18 septembre ; Salon sport et santé ; du 19 au 20 octobre Salon Océanovation ; du 11 au 13 novembre, Salon Bibobac ; les 19 et 20 novembre Salon du mariage ; du 3 au 5 décembre Kdobask. (Liste à ce jour non exhaustive).

ÉCHO DE MAG >>>>

Une date à retenir pour les fans de Killers et du heavy métal, le groupe fondé à Bayonne en 1983 monte sur la scène de l’Atabal, le vendredi 27 mai à 22 h pour un concert gratuit. L’occasion de réécouter les tubes mythiques du groupe et de savourer leurs derniers morceaux.

L’artiste biarrote Chantal Sore expose ses œuvres à Bruxelles, du 3 au 27 mai, au Musée de l’art spontané. Son travail intitulé Chienne de vie… met en scène des animaux familiers, des portraits d’amis... Une exposition qui illustre les bonnes relations qu’entretient Biarritz avec la Belgique, notamment à travers son jumelage avec Ixelles.

MAI 2011 N°207 | BIARRITZ magazine 7

© Photos : S. Colomyès, F. Puyau, Doumé, P. Steubner, S.Colomye, DR

LE MESSIE À BIARRITZ


le dossier

La biodiversité est la totalité de toutes les variations de tout le vivant. Edward O. Wilson

La biodiversité locale déploie un éventail écologique d’une grande richesse. Son équilibre et sa sauvegarde impliquent la surveillance des espèces patrimoniales, la mise en place de zones de protection, la lutte contre les pollutions et les variétés jugées invasives. État des lieux. 8 BIARRITZ magazine | MAI 2011 N°207


directeur de recherche au CNRS n’affirme-t-il pas que supprimer une espèce c’est changer le cours des choses, une atteinte à la liberté qu’a le monde de se déployer ?

Biarritz ville nature Riche d’un patrimoine écologique varié, Biarritz a largement anticipé son implication dans la préservation de son domaine naturel. La Ville a adopté dès 1994 une charte municipale pour l’environnement et initié son Agenda 21 en 2009, avec pour objectif de trouver une juste réponse entre orientations économiques, bien-être de la population et respect de l’environnement. À Biarritz, évolue un large panel d’espèces – flore et faune confondues – tout un monde lié à la mer, au littoral et à un mode de vie plus continental. Des variétés du golfe de Gascogne et de la région, voire de l’Europe entière. Biarritz ne compte pas ou peu d’espèces endémiques. Une espèce endémique est présente naturellement sur un territoire donné, même si elle a été ensuite déplacée dans le monde entier. Le pottok est endémique du Pays Basque, l’herbe de la pampa d’Argentine, le koala d’Australie. Iker Castège, biologiste du Centre de la Mer, préfère l’emploi du terme patrimonial à celui d’endémique. Il estime en effet que raisonner au niveau endémique revient à limiter son champ d’étude, arguant que l’on partage beaucoup d’espèces patrimoniales remarquables avec d’autres territoires, et qu’il ne faut pas attendre que certaines soient menacées pour s’y intéresser. Il paraît donc essentiel d’envisager la biodiversité dans son ensemble et pas uniquement dans le cadre plus réducteur des espèces faisant l’objet de directives européennes.

Au secours de la biodiversité

L

’Américain Edward O. Wilson, père du terme biodiversité (de bio, signifiant vie et diversité), en donne cette définition : “La totalité de toutes les variations de tout le vivant.” Le monde scientifique s’accorde pour décrire la biodiversité comme la dynamique des interactions dans des milieux en changement. Elle se décline en diversité écologique (les milieux), diversité spécifique (les espèces), et diversité génétique. Activités humaines et réchauffement climatique obligent, l’équilibre de la biodiversité, désormais précaire, figure au cœur de toutes les préoccupations environnementales. Protéger l’environnement revient à maintenir les cycles d’adaptation du vivant. Avec une espèce qui s’éteint, c’est une foule d’interactions qui disparaissent. Jacques Blondel,

Tout aussi remarquable qu’elle puisse être, la biodiversité de Biarritz n’en reste pas moins fragile et menacée. Il a été donc nécessaire de mettre en place des zonages de protection Natura 2000 dont l’objectif est de préserver la diversité biologique en Europe par la constitution d’un réseau des sites naturels les plus importants. À ce jour, Biarritz compte deux zones Natura 2000 : le lac Mouriscot protégé au titre de la Directive Habitat ; les rochers du Bouccalot et de la Roche ronde qui ont un zonage de protection au titre de la Directive Oiseaux. Le territoire abrite aussi trois ZNIEFF 1 (zone naturelle d’intérêt écologique floristique et faunistique) reconnues et 250 ha du littoral biarrot ont été classés en ZICO (zone d’importance pour la conservation des oiseaux). Autre outil de protection, la Trame verte et bleue est une mesure phare du Grenelle Environnement qui porte l’ambition d’enrayer le déclin de la biodiversité au travers de la préservation et de la restauration des continuités écologiques. Dans le cadre du SCoT de l’agglomération de Bayonne et du sud des Landes, une réflexion est en cours pour assurer les continuités écologiques. MAI 2011 N°207 | BIARRITZ magazine 9


le dossier er LES RICHESSES DE LA BIODIVERSITÉ LOCALE

D

e par sa situation géographique, son histoire géologique et son climat, Biarritz possède une biodiversité floristique et faunistique exceptionnelle. L’océan, ses falaises, ses lacs et sa forêt offrent une palette diversifiée d’habitats et milieux remarquables et accueillent une faune rare.

LA MER ET LE LITTORAL Les fonds marins et l’estran, les rochers et falaises de la région abritent les espèces indigènes du golfe de Gascogne. La bordure du littoral (estran) constitue un biotope spécifique, où se développent nombre de crustacés et petits mollusques. s, étoiles de Les crabes, bigorneaux, crevettes, anémones, e. mer, hippocampes, oursins y élisent domicile. rUn peu plus au large, se développent les heres biers de zostères qui figurent dans diverses ont directives et conventions de protection. Ce sont re sur de véritables prairies marines que l’on rencontre les zones côtières de l’hémisphère nord, qui constituent des abris et une vaste source alimentaire indispensables à toute forme de vie. 10 BIARRITZ magazine | MAI 2011 N°207

Fou de bassan

Une grande diversité Le bestiaire du golfe de Gascogne est constitué par les espèces d’eau fraîche qui descendent du nord et inversement par les variétés d’eau chaude qui remontent du sud. Une combinaison qui assure une grande diversité. Selon les saisons, merlu, chinchard, mulet, roussette, divers requins et raies, baudroie, sole, merlan, congre, grondin, turbot, sardine, anchois, thon, calmars, tortue luth ou caouanne, diverses méduses fréquentent le large ou les rivages. Également autochtones, les espèces amphihalines comme le saumon atlantique, la lamproie, g l’alose et l’anguille, partagent leur existence dans la mer et dans les rivières, n notamment l’Adour. Respect du biotope Les aménagements en bord Respe de mer (estran) comme le retournement des blocs, etc., ont un impact néfaste sur la biodiversité. Idem pour les petits ramassages fortement déconseillés, de crabes, crustacés, oursins. Des pratiques désormais interdites, sur certains secteurs. d


Grand labbe

Les cétacés

Les oiseaux

Grand dauphin

La région compte 25 espèces de cétacés, soit près d’un quart des espèces mondiales : le grand dauphin, le globicéphale noir, le cachalot et certaines variétés de baleines fréquentent les eaux de la région, à la faveur de la proximité du gouf de Capbreton.

Selon les saisons, les peuplements d’oiseaux marins varient. De l’automne au printemps, c’est le moment où toutes les espèces qui nichent dans le nord de l’Europe viennent passer l’hiver au chaud avant de repartir se reproduire dans les zones nordiques : Islande, Scandinavie, îles britanniques. Durant cette période, une cinquantaine d’espèces cohabitent : pingouins, guillemots de troïl, macareux, fous de bassan. Il est possible de les observer depuis la côte avec des jumelles. Sur les berges, de petits échassiers type tournepierre à collier et bécasseau farfouillent dans la vase de l’estran ou dans les laisses de mer. En été, le puffin des Baléares, l’océanite tempête, le grand labbe prennent le relais. Le goéland leucophée, les mouettes rieuse et tridactyle sont des oiseaux marins qui se montrent très liés au milieu continental. Ils fréquentent peu le large et la plupart se reproduit dans les lacs environnants.

L’océanite tempête en grand danger

Océanite tempête

Globicéphale

L’océanite tempête est un tout petit oiseau qui effectue des migrations très importantes. En hiver il réside au large de l’Afrique du Sud. Puis il change d’hémisphère et revient nicher sur les rochers biarrots un peu avant la belle saison. Il effectue le voyage de retour en septembre vers les zones du sud de l’Afrique. Tous les ans, l’équipe du Centre de la mer procède à des comptages. Force est de constater le déclin de l’oiseau qui subit une double pression : celle du changement climatique, l’océanite se nourrissant de larves et de poissons qui ont de plus en plus de mal à survivre dans les nouvelles conditions de réchauffement ; dans un second temps, le petit migrateur est prédaté par le goéland leucophée dont la population a explosé ces vingt dernières années.

Boulversement oulversement Les es orques et les pingouins diminuent, les dauphins communs augmentent. L’une des principales causes de ce bouleversement est liée au réchauffement. On assiste à une remontée de l’aire de répartition qui se concrétise par la perte de beaucoup d’espèces d’eau froide : merlu, orque, pingouin. Parallèlement, on observe l’installation d’individu d’eau plus chaude comme les balistes, les poissonslunes, les puffins. Le cumul des espèces d’eau froide et des espèces d’eau chaude qui engendrait une double ration de peuplement s’estompe progressivement avec la disparition ou la diminution de la moitié des espèces (eau froide). Une lacune qui entraîne globalement une perte de la biodiversité.

Pingouin

MAI 2011 N°207 | BIARRITZ magazine 11


le dossier LES LACS ET LA TERRE

B

iarritz met en scène la nature. Les promontoires et collines qui festonnent le bord de mer s’ornent de tamaris, hortensias, et moult variétés acclimatées au fil des siècles.

Le Lac Marion n’est pas classé en tant que zone d’intérêt. Cependant, il héberge un biotope très riche. Plus petit que le lac Mouriscot (5 ha), il possède un caractère particulier par sa situation au cœur d’une zone urbaine et par sa morphologie en cuvette. Il constitue une zone de refuge pour les oiseaux – telles les oies bernache qui viennent s’y reposer l’hiver – et un lieu de découverte botanique intéressant par le nombre et la variété des espèces végétales présentes. Le lac et ses abords accueillent une cinquantaine d’espèces d’oiseaux dont une majorité est sédentaire.

Oies bernache

Ilbarritz Mouriscot est un réservoir écologique inestimable, dont une partie est classée Natura 2000. Il s’étend sur 100 ha (à cheval sur Biarritz et Bidart), que l’on peut diviser en secteurs principaux : le lac avec ses zones humides, les zones boisées et la prairie. Le lac offre une nourriture abondante aux différentes espèces qui ont élu domicile dans sa zone. Ses aménagements sont marqués par une forte volonté écologique, qui a rendu le lieu tranquille et adapté. La majorité des espèces est liée aux boisements : chevreuil, renard, blaireau, vis d’Europe. Les oiseaux et insectes y trouvent également vison re refuge, ainsi que dans les prairies qui jouent un rôle central da le cycle de vie des insectes et des oiseaux. Plus de 70 dans

Héron cendré

vilégié : héron espèces d’oiseaux fréquentent cet habitat privilégié heur. Difficilecendré, aigrette, pivert, sarcelle, martin-pêcheur. ment accessibles à l’homme, les marais abritentt la nidification des oiseaux rares et divers petits mammifères : vespertilion à uhl et pygmée. oreilles échancrées, pipistrelle commune, de kuhl mme nicheurs : Les oiseaux d’eau sont assez peu présents comme erolle. Dans les canard colvert, poule d’eau, râle d’eau, rousserolle. é proviennent faits, les déséquilibres qui sont parfois observés en grande partie de la présence d’espèces introduites, aux mœurs prédatrices. Le principal exemple en est la tortue de Floride, espèce exogène qui gêne la recolonisation naturelle du lac par la tortue indigène, la cistude d’Europe. Mais l’espérance de vie de ces dernières (entre 30 et 40 ans) et leur discrétion, font qu’elles seraient toujours présentes sur le site. Le lac abrite aussi quantité de reptiles et batraciens, dont certaines espèces rares : alyte accoucheur, grenouille agile, rainette méridionale, lézard des murailles et vert. Sur le site, les chemins sont aménagés dans le but de protéger la végétation. Les inventaires ont permis de confirmer la présence encore abondante d’une des 4 espèces végétales protégées comme le grémil prostré. Enfin, le lac de Mouriscot constitue un axe migratoire important qui joue un rôle d’accueil et de halte essentiel.

Frelon européen : ce qu’il faut savoir ! Le frelon européen (vespa crabro) ressemble à une grande guêpe jaune striée de noir (3 à 3,5 cm). Il a statut d’espèce protégée en Allemagne, où il est considéré comme utile. Dans notre pays, sa population a considérablement reculé car il a été, et est encore décimé du fait de la peur qu'il génère. À tort car comme sa cousine la guêpe, il est inoffensif. Si sa piqûre est douloureuse à cause du diamètre du dard et de la composition du venin, sa toxicité est en moyenne 10 fois inférieure à celle du venin d’abeille. Considéré comme le rapace des insectes, le frelon se nourrit à 90 % de mouches (50 mouches par jour pour une communauté de frelons), de pucerons et autres insectes nuisibles. Il faut savoir aussi qu’il est actif la nuit, consommant, entre autres, le papillon géniteur de la fausse teigne de la cire qui décime les abeilles. En Allemagne, certains apiculteurs avisés favorisent l’implantation d’un nid de frelons ns à proximité de leurs ruches.

12 BIARRITZ magazine | MAI 2011 N°207 Rainette Pic vert


Goéland leucophée

Herbe de la pampa

LES ESPÈCES EXOGÈNES ET INVASIVES

S

ont dites invasives des espèces le plus souvent allochtones, introduites dans un environnement et, qui n’y ayant pas coévolué, se développent sans contrôle et limitation, perturbant ou mettant en péril l’écosystème qui les a accueillies.

La flore invasive

volontiers un en-cas des océanites tempêtes (en voie d’extinction). Pour cette espèce, on n, peut légitimement parler d’invasion. Le pigeon, le rat, le ratgondin font régulièrement l’objet de campagnes de piégeage et d’éradication. Le frelon asiatique (vespa velutina), qui provient de Chine et d’Inde, a été introduit en Dordogne en 2004. Depuis, il prolifère à grande vitesse dans l’Europe de l’ouest. Pour exemple, en 2009, Biarritz compte 3 nids, un an plus tard, 34. Le frelon asiatique, plus petit que son cousin européen, 2,5 cm, se différencie de ce dernier par sa couleur noire avec un abdomen et le bout des pattes oranges. Il décime les abeilles dont il nourrit ses larves. Les campagnes de piégeage mise en place en mars ont permis la capture d’un nombre infime de reines. Il ne faut pas continuer de piéger au-delà, au risque de capturer des frelons européens indispensables à notre écosystème (grand consommateur de mouches) ou autre polinisateurs comme les bourdons. Le nid du frelon asiatique, très difficile à distinguer au milieu des frondaisons, prend la forme d’une grosse baudruche (jusqu’à 80 cm de diamètre) suspendue à la cime des grands arbres (chêne, platanes). Il est fortement déconseillé de tenter de le détruire soi-même. Pour obtenir des conseils ou signaler un nid, contacter le Service de l’Hygiène au 05 59 41 59 52. Comme son cousin, le frelon asiatique ne présente aucun danger pour l’homme, à moins d’attaquer son nid.

L’herbe de la pampa, comme son nom l’indique, vient d’Amérique du Sud (Argentine, Pérou, Chili). Elle a très vite quitté les jardins dans lesquels elle avait été plantée pour coloniser le milieu sauvage. Ironie du sort, on la trouve à la vente dans toutes les bonnes jardineries. Le baccharis, originaire des Étas-Unis, prolifère en bordure des lacs. Des campagnes d’arrachage sont organisées pour tenter de le juguler. La jussie rampante est une plante aquatique à fleur amphibie et fixée, au fort pouvoir de propagation qui a fait longtemps le bonheur des paysagistes pour la décoration des étangs. Elle se développe sous forme d’herbiers aquatiques très denses et finit pas étouffer les autres espèces. Elle est présente aux lacs Marion et Mouriscot. Originaire d’Asie le myriophylle également installé à Mouriscot, présente les mêmes caractéristiques que la jussie.

La faune invasive La tortue de Floride (trachemys subscripta) a colonisé tous les points d’eau à la faveur des rejets des particuliers. Privée des prédateurs de son Mississipi natal, elle a proliféré et est visible dans les lacs Marion et Mouriscot, gênant considérablement sa cousine autochtone, la cistude d’Europe. Elle est interdite à la vente dep depuis 2004. Le goéland leucophée pose problème pour l’écosy l’écosystème. Son mode de vie s’est calqué sur les activités hum humaines avec un succès démographique important (déchets de pêche et décharge à ciel ouvert). Il fait

Frelon asiatique

MAI 2011 N°207 | BIARRITZ magazine 13


L’homme et ses ordures Selon les estimations de l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer), il y aurait entre la surface et 200 m de profondeur, 50 millions de débris dans le golfe de Gascogne. Envahissant nos océans et nos côtes, ces déchets ont des effets dramatiques sur la faune et la flore et dégradent considérablement les milieux dans lesquels ils s’accumulent. Ils polluent les eaux et les sols de substances toxiques et accentuent la pression exercée sur ces milieux déjà fragilisés. 75 % des déchets flottant sont des plastiques. Le reste est composé de déchets sanitaires (bâtonnets coton tige, filtres de stations d’épuration, serviettes et tampons hygiéniques), de papier et carton, de métal, filets de pêche et cordages, de verre, de pneus, d’excréments, de vêtements ou encore de mégots de cigarettes.

AU SERVICE DE LA BIODIVERSITÉ

D

irectives européennes, chartes, équipements, manifestations, lutte contre les pollutions sont autant de leviers pour sauvegarder la biodiversité.

BIARRITZ OCÉAN : COMPRENDRE ET PROTÉGER L’OCÉAN La vocation de Biarritz Océan - l’agrandissement du musée de Mer et la construction de la Cité de l’Océan – est de conduire à un grand respect de l’Océan, grâce à une meilleure connaissance. La Cité de l’Océan répond, par le biais de sa scénographie, à des questions essentielles qui permettent de mieux comprendre l’océan : Comment est-il né ? Comment fonctionne-t-il ? Quels sont ses rythmes, son activité, ses humeurs, ses mystères, ses fragilités ? Conçu comme un parcours - découverte, la Cité de l’Océan et du Surf donne la vision d’un océan vivant, dont la beauté, la diversité, la fragilité, l’équilibre nous impose un comportement responsable. Le fil conducteur de la scénographie est “L’océan, un être vivant”. Un parcours-découverte présente des informations scientifiques et historiques sur l’Océan en général, mais aussi sur l’Océan lié à Biarritz et à la côte atlantique (vagues, surf, Gouf de Capbreton, l’érosion des falaises, le Gulf Stream, etc.). Outre son exposition dédiée à la faune et la flore du golfe de Gasccogne, le Musée de la Mer offrira bientôt un voyage tout le long du Gulf Stream, ce courant marin qui pourrait subir des perturbations à cause du changement climatique. Afin de minimiser les apports d’espèces sauvages pour réaliser le peuplement des nouveaux bassins, Françoise Pautrizel, directrice de Biarritz Océan explique que le musée a fait le choix de travailler avec des fournisseurs capables de procurer des animaux d’élevage ou bien d’espèces issues d’une pêche raisonnée. 14 BIARRITZ magazine | MAI 2011 N°207

Pour peupler ses aquariums, dans le cadre de l’alternative aquacole CRISP (coral reef initiative for the South Pacific), le musée de la Mer s’oriente vers l’exploitation raisonnée de jeunes poissons plutôt que de poissons adultes. Cette démarche engagée par l’IFRECOR, initiative française pour la protection des récifs coralliens, est une alternative intéressante car il est démontré que 90 % des larves et juvéniles ne survivent pas dans le milieu naturel. Il vaut mieux prélever dans le stock de post larves que dans celui des 10 % d’adultes survivants. Partenariat du musée de la Mer avec le Honduras Un partenariat avec le Honduras est établi en vue d’approvisionner les aquariums du Musée. En effet, lors du Foro 2002 à Biarritz, un accord de coopération a été signé qui prévoit d'initier des programmes de surveillance des coraux, d’assurer un développement durable de ces espèces par une reproduction à terre, de mettre en place des programmes d’informations : sur les coraux (animaux vivants et fragiles), sur leur environnement, dans le but de conserver un patrimoine faunistique riche et varié. Et en France, informer le plus largement le public afin de développer au Honduras un tourisme baptisé Découverte de la barrière corallienne.

LES ZONES NATURA 2000

Martin pêcheur êcheur

Biarritz compte deux zones Natura 2000. Le lac Mouriscot qui est protégé au titre de la directive Habitat. Ce milieu naturel exceptionnel accueille de nombreuses espèces animales remarquables, dont le vison d’Europe et la cistude, qui sont inscrits sur la liste des espèces protégées. Ce


Libellule

site est aussi soumis à DOCOB (document d’objectifs) qui a pour but de définir les orientations de gestion et de conservation du site. Le rocher du Bouccalot et la Roche ronde ont un zonage de protection au titre de la directive oiseau. Ils offrent des conditions d’accueil propice à la reproduction ou au repos des oiseaux de mer telles que les océanides tempêtes, espèce elle aussi protégée.

LE RAMASSAGE DES DÉCHETS

LA SEMAINE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE En avril, la Semaine du développement durable a initié des animations de sensibilisation, d’information et de découverte, des manifestations dévolues à tous les publics. L’occasion de faire découvrir aux enfants la biodiversité du lac Marion et de comprendre les enjeux du respect de l’environnement. Par le biais d’un atelier sur la plage du Port Vieux, 2 classes de l’école Jules Ferry ont été sensibilisées au tri des déchets par Bil Ta Garbi et ont pu constater l’impact des mauvaises pratiques sur la plage et l’océan. Les autres animations ont démontré l’importance du choix des plantes et des techniques de jardinage afin de réduire le plus possible l’impact sur la biodiversité ou encore les enjeux de la protection des ressources naturelles.

C’est dans l’esprit du Grenelle de la Mer et par anticipation des réglementations futures que la Biarritz lutte depuis plusieurs années contre les déchets flottants. Durant l’été 2010, grâce à une campagne importante de collecte des déchets flottants, près de 7 tonnes ont été repêchées. Cette année encore, la Ville s’engage dans la lutte contre les macro-déchets et accentue son action. La campagne de pêche des déchets flottants s’allongera de 2 mois (mai à septembre), se fera tout le long de la côte biarrote et intègrera un tri sélectif rigoureux.

ENVIRONNEMENT : COHÉRENCE PUBLIQUE Le SCoT est un document qui vise à mettre en cohérence les politiques publiques dans les domaines de l’environnement, de l’habitat, de l’économie et des déplacements sur un territoire correspondant à l’aire urbaine au sens le plus large. Il s’agit d’outils de conception, de mise en œuvre et de suivi d’une planification stratégique, intercommunale, dans une perspective de développement durable.

QUESTIONS À… Katia Emerand, Directrice du Syndicat Mixte du SCoT de l’Agglomération de Bayonne et du sud des Landes. Biarritz magazine : La biodiversité faunistique et floristique de Biarritz est très riche mais aussi très fragile. Le SCoT intègre-t-il les enjeux de protection de cette biodiversité ? "Le SCoT fixe les orientations générales de l’espace, l’équilibre à maintenir entre zones à urbaniser, zones naturelles, agricoles ou forestières. Dans cette réflexion, la protection de la biodiversité est essentielle. Le Syndicat mixte a donc engagé une étude de trame « verte-bleue » sur le territoire des 48 communes qu’il intègre, permettant l’identification de réservoirs de biodiversité à protéger.” Btz mag : Qu’est ce qu’une trame verte bleue ? En quoi consiste sa mise en œuvre ? K. E. : "Par le passé, la préservation de la biodiversité se faisait par la mise en protection des espèces remarquables ou menacées. Pour plus de résultats, cette protection s’est élargie aux milieux et

aux habitats (espaces de vie). Malgré ces mesures, il existe toujours une perte importante de biodiversité, car rares sont les espèces qui ne vivent que dans un seul milieu, un espace confiné, sans migration pour l’alimentation ou la reproduction. La trame verte et bleue est définie dans le cadre du Grenelle de l’environnement comme un outil d’aménagement du territoire, constituée de grands ensembles naturels et de corridors les reliant. L’objectif de cette trame est d’assurer une continuité biologique entre les grands ensembles naturels et dans les milieux aquatiques pour permettre notamment la circulation des espèces sauvages. Actuellement, le SCoT en est à la phase identification des espaces qui sont vecteurs de communication entre les espèces. Scientifiquement appelés corridors écologiques, ces continuités d’habitats forment une mosaïque d’espaces différents et des routes naturelles, permettant aux espèces animales et végétales de se déplacer. Terrains agricoles, jardins publics, privés, espaces naturels, tous sont des réservoirs de biodiversité importants qui alimentent la nature ordinaire en ville.” Btz mag : Quel sera l’application pour Biarritz ? K. E. : "Pour Biarritz, les enjeux sont très importants, notamment dans le sud du territoire où le lien terre-mer est fort. Les nombreux jardins et espaces verts ainsi que les espaces naturels de la ville accueillent une faune et une flore remarquables qu’il faut identifier. D’après les résultats des études en cours, le SCoT définira des orientations et des objectifs qui devront être traduits par le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la Ville. ”

MAI 2011 N°207 | BIARRITZ magazine 15


Bonites

dosiera

ITSASBAZTERREKO BIOANIZTASUNA : ZAINDU BEHARREKO ALTXORRA Fauna aberatsa eta anitza aurkitzen da Biarritzeko itsasbazterrean, bertan diren baldintza morfologiko eta geografiko bereziei esker: Capbretongo leizeko harkaitz eta hondar ingurunea, Aturriko ur gezek ekarri elikadura elementuak eta ur hotz et ur beroetako biztanlerien elkartzea golkoko hego eta iparraren artean egin denboraldiko migrazioen karietara. artean, lurra horrela 11 ha-z murriztu daiteke » dio Iker Castège, biologiako doktoreak eta Biarritzeko itsas Zentroko misio kargudunak. Usaian, fenomeno hau denbora epe luze batez gertatzen baita, fauna eta landaredia (herbarioak, zosteroak, anemonak, intsektuak, ornogabeak, karramarroak eta mota berdineko norbanako bentikoak) pixkanaka lurretara doaz. Arazoa agertzen da gizakiak justuki kosta higaduraren aurka borrokatzeko defentsa ezpondak eraikitzen dituelarik. Gibelera ezin eginez, desagertzen dira, hauekin elikatzen ziren hegaztiak, txirriak bezalako zangaluzeak murriztuz. Tokiko ekosistemei agertzen zaizkien beste mehatxuak kutsadura bezalako gizakiaren jarduerei zuzenkiago lotuak dira. Kronikoak izan daitezke (metal astunak, pestizidak, hondarkinak) edo istripuek eragindakoak. 2002an gertatu Prestige-ren istripuak 2002an, adibidez, marea beherean agerian gelditu zatietan bizi diren biztanlerien %30 inguruko beherakada ekarri du. 5 urte igurikatu behar izan da espezie kopuru berdina atzemateko. Baina ez dira bortxaz berdinak itzuli. Arrantza espezie ugariren murrizketak (bakailaoa besteak beste) arrantza kuotak gero eta zorrotzagoak plantan jartzea eragin du. Gure arrantzaleak biziarazten dituen itsasbazterreko ofiziale arrantza ere hunkitzen dute. Gutienezko izariak ere badira eta hauek baino izari ttipiagoko arrainak berriz urera eman behar dira. Usu ere urera berriz botatzen dira tokiko sukaldaritzan erabiliak ez diren espezieak, baleztarraina bezala. Arazoa da gehienetan jadanik hilak direla berriz botatuak direlarik.

K

lima beroketak eragin itsasoaren tenperatura aldaketek eragin handia dute azken parametro honi begira. Orkak, pinguinoak, legatzak, panekak eta izkira zuriak horrela gure itsasbazterretara ez dira hainbeste hurbiltzen azken urteetan. Segur da, aldi berean ohartzen gara beste espezie batzuk garatzen ari direla, makaela, ilargiarraina edota baleztarraina. Baina, orokorki, espezie gehiago desagertzen dira hurbiltzen diren berriak baino. « Coastal squeeze », klimaren aldaketa bati lotu bioaniztasunari beste mehatxu bat da. Itsas mailaren goratzeak eragin kostako bizitegien murrizketa bat da. « Gipuzkoan, 1954 eta 2004

16 BIARRITZ magazine | MAI 2011 N°207


Praktika hauei begira, Iker Castège-k « enpoiltze erraldoia » aipatzen du. Berak dio beharrezkoa dela arrantza « osagarri hau » balioztatu behar dela « arrantzaleak eta kontsumitzaileak heziz ». Bioaniztasun mailan murrizketak berriz ezagutuko ditugula ziur bada ere, itxaropentsua da gure biologoa. Itsas inguruneen babesaren aldeko kontzientzia hartze orokor bat gertatuko dela uste du.

Bioaniztasunaren zaintzearen eragile izan

Bioaniztasuna : Biodiversité • Klima beroketak : Réchauffement climatique • Kosta higaduraren : Erosion côtière • Zaintzean : Sauvegarde • Baleztarraina : Baliste

Biodiversité littorale : un trésor à préserver Résumé de l’article en français Le littoral biarrot est fréquenté par une faune riche et variée. Si son développement est favorisé par l’interaction de paramètres géographiques et morphologiques bien spécifiques, il peut être fortement impacté par des phénomènes météorologiques comme le changement climatique. Le réchauffement des eaux a notamment entraîné le développement de certaines espèces (maquereau espagnol, poisson-lune, baliste) et la disparition, plus importante, d’autres groupes comme les orques, les pingouins, les merlus d’Europe, les tacots ou encore les crevettes grises. Le « coastal squeeze » est une autre menace à la biodiversité liée à la modification du climat. Il s’agit d’une réduction des habitats côtiers due à l’élévation du niveau de la mer. Généralement, la faune et la flore qui s’y trouvent (herbiers, zostères, anémones, insectes, invertébrés, crabes…) reculent progressivement dans les terres. Mais lors-

que l’homme réalise des endiguements de défense pour, justement, lutter contre l’érosion côtière, ils n’ont plus les moyens de reculer. Ils disparaissent, entraînant la raréfaction des oiseaux, des échassiers en particulier, qui s’en nourrissaient. Les autres menaces pesant sur les écosystèmes locaux sont plus directement liés à l’activité humaine comme les pollutions et la pêche. La diminution des espèces halieutiques (de la morue, entre autres) a d’ailleurs justifié la mise en place de quotas de pêche de plus en plus stricts. Même s’il est convaincu qu’on risque encore de connaître des diminutions en terme de biodiversité, Iker Castège, docteur en biologie et hargé de mission du Centre de la mer de Biarritz reste confiant. Il compte sur une prise de conscience générale en faveur de la protection des milieux naturels. Ce positivisme est partagé par Stéphan Maury, co-responsable du centre de soins pour la faune sauvage Hegalaldia qui propose des conseils aux particuliers voulant contribuer à la sauvegarde de la biodiversité : installation de nichoirs, création de mares, ou encore plantation d’espèces végétales spécifion de la faune sauvage. ques qui favorisent l’installation

Macareux de troïl

Photos : © I. Palé ; L. Garcia ; Bernard Photo ; A. Crambes ; DR

HIZTEGIA LEXIQUE

Instituzio eta elkarteen programetatik at, jendeek berek bioaniztasunaren zaintzean esku har dezakete ekintza sinple batzuen bitartez. Hegalaldia, fauna basaren artatze zentroak animazioak eta aholkuak eskaintzen ditu bioaniztasun honen laguntzeko hirian. Habia-kutxak ezarri, baltsak sortu, landare espezie bereziak landatu... Baratze bat, balkoi bat edo leiho sinple bat ukanez, fauna basarentzat onuragarriak diren hornikuntzak plantan ezar daitezke. Elkarteko ko-arduraduna den Stéphan Maury-k azaltzen du horrela « soropil motza eta tuia hesi ongi moztuak saihesten hasi behar dela pixka bat ».


la ville VIE QUOTIDIENNE

BIARRITTZ OCÉAN N : DEUX NOUVEAUX JARDINS SUR LA MER La Cité de l’Océan et l’Aquarium du Musée de la Mer seront inaugurés le 25 juin prochain. Au-delà de leur contenu qui a pour vocation première l’accès à une meilleure connaissance de l’Océan, chacun de ces équipements va être doté de deux nouveaux jardins sur la mer, dévolus aux promeneurs.

La Cité de l’Océan : une vague vers la mer Selon le concept « sous le ciel, sous l’océan » imaginé par son architecte Steven Holl, le toit de la Cité de l’Océan est une vaste place publique en forme de vague qui se prolonge jusqu’à l’océan à travers différents aménagements paysagers. Le chemin qu’empruntera le promeneur pour aller du bâtiment à la plage est composé de pavés enherbés, comme sur la place. Il est bordé par plusieurs espèces de graminées dont les différentes hauteurs et la flexibilité rappellent l’effet de vague. Fidèles à cette approche naturaliste, les pelouses entourant le bâtiment ne seront ni un green de golf ni une jachère mais une belle pelouse fleurie.

18 BIARRITZ magazine | MAI 2011 N°207


Le Musée de la Mer : un balcon sur l’océan Le Plateau de l’Atalaye, comprenant la nouvelle boutique et la sortie de l’Aquarium du Musée de la Mer, fait l’objet d’un réaménagement paysager complet. La partie émergée du nouveau bâtiment (boutique et sortie du Musée), est ainsi végétalisée, afin de s’intégrer au mieux dans le site. Un escalier permet d’accéder à un cheminement piétonnier qui se raccorde à la promenade existante et offre une large vue panoramique depuis les Landes au nord jusqu’à l’Espagne au sud et domine la côte de Biarritz. Les promeneurs auront librement accès à ce nouvel écrin de verdure et pourront continuer la promenade vers le Rocher de la Vierge ou la plage du Port-Vieux.

MAI 2011 N°207 | BIARRITZ magazine 19


la ville VIE QUOTIDIENNE

LE BUDGE ET 2011 Présenté par Guy Lafite, adjoint aux finances, lors du dernier conseil municipal, le budget primitif reflète les moyens et les orientations de la Ville. Il est divisé en deux catégories : le fonctionnement et l’investissement. Le budget de fonctionnement permet de répartir des dépenses de la Ville (personnel, services, équipements aux administrés, subventions et remboursement des intérêts de la dette). Le budget d’investissement concerne l’entretien du patrimoine communal, la création de nouveaux bâtiments publics et le remboursement de la dette communale.

BUDGET PRIMITIF PRINCIPAL 2011 (HORS BUDGETS ANNEXES) Investissement : 15,6 M€ (hors ventilables) Enseignement : équipements (mobilier, informatique), travaux de mise en conformité des bâtiments (écoles, restauration scolaire, garderies) • Culture : acquisition d’œuvres d’art, travaux d’aménagements à la Médiathèque • Sports/Jeunesse : acquisition de matériels, divers travaux (piscine, gymnases, Euskal Jai, stades, skate park, autres équipements sportifs, centre de loisirs) • Social : Notre Maison, divers travaux % (crèches, logements) • Aménagement urbain/Environnement : équipements (mobilier, véhicules), travaux réseaux, voirie, signalisa25 tion, espaces verts, littoral, plages, agenda 21 et projets spécifiques (équipements publics de la ZAC Kléber, jardin du plateau de l’Atalaye, ronds-points, etc.) • Services généraux : équipements (véhicules et matériels du centre technique municipal, informatique, etc.), travaux (bâtiments divers et cimetières) • Sécurité : surveillance des plages • Service urbains : équipements et travaux d’éclairage public, de propreté urbaine • Tourisme économie : réaménagement des Halles, travaux à l’auberge de jeunesse

4%

6%

35 %

4

%

2

%

8%

0,2 % % 3 %2

13 %

Non ventilable Service généraux Sécurité Enseignement Culture Sport jeunesse Social

Services urbains

9%

Aménagement urbain Environnement Tourisme économie

Fonctionnement : 42,6 M€ (hors ventilables)

9%

7% 31 %

9% 6%

Sécurité: police municipale, surveillance des plages • Enseignement : écoles et services périscolaires (restauration, garderies, etc.) • Culture : subventions aux organismes culturels (Biarritz culture, Malandain Ballet Biarritz), fonctionnement de la Médiathèque, expositions, etc. • Sports/Jeunesse : fonctionnements des services et équipements sportifs, subventions aux associations sportives. • Social : subventions au CCAS, à Maria Pia et autres organismes à caractère social. • Aménagement urbain : voirie, jardins, plages, espaces verts, etc. • Tourisme, économie : subventions (Biarritz Tourisme, Biarritz Événement, associations, navettes gratuites, etc.), fonctionnement des équipements (Halles) • Services généraux : personnel, gestion courante, administration, jumelages, impôts, fonciers, communications, etc. Services urbains : propreté urbaine, éclairage public • Environnement : préservation du littoral (falaises), lutte contre la pollution (plages et zones de baignade)

20 BIARRITZ magazine | MAI 2011 N°207

0,2 %

11 % 9%

6%

4%


VIE QUOTIDIENNE

Les infos de l’Espace Jeunes

Le premier Café International « partir à l’étranger » aura lieu le vendredi 20 mai de 15 h à 19 h et sera suivi d’un concert au bar de l’Atabal. Il a pour but de faciliter l’échange entre les jeunes qui bougent et ceux qui ont un projet de mobilité internationale. Si vous cherchez des conseils, des bons plans, des témoignages, si vous désirez développer votre

RÉSULTATS DES ÉLECTIONS CANTONALES 2011 Le candidat UMP Max Brisson, conseiller général du canton Biarritz-Ouest, a été réélu pour la troisième fois consécutive totalisant 58,78 % de voix. Son adversaire, Guy Lafite, du Parti radical de gauche/Parti socialiste, a recueilli 41,22 % des voix. Le taux de participation s’est élevé à 34,86 %.

réseau, le Café International est fait pour vous. Les jeunes sont invités à venir partager leurs expériences et rencontrer des spécialistes du départ vers l’étranger autour d’un café offert par l’Atabal. Logements étudiants Les propriétaires ayant une offre de location meublée sur Biarritz, sont invités à s’inscrire (ou réinscrire) à partir du 1er juin sur le fichier logements étudiants que gère le Bureau d’information jeunesse (BIJ) pour l’année scolaire 2011- 2012. Les formulaires sont à retirer à l’Espace Jeunes. Baby Sitting Pour tous les jeunes biarrots âgés de 16 à 17 ans, l’Espace Jeunes propose une formation gratuite aux fonctions de Baby Sitter. Renseignements et inscriptions : Espace Jeunes / Bureau Information Jeunesse - 31 Bis rue Pétricot. Tél. : 05 59 41 01 67 du lundi au vendredi.

SOUTIEN AUX PERSONNES ÂGÉES Le Centre Communal d’Action Sociale recherche des bénévoles pour soutenir les personnes âgées les plus isolées. Leur rôle est de rompre l’isolement par leur présence réconfortante, et de maintenir le lien social. Leur action est complémentaire de celles des autres intervenants (aide à domicile, infirmière, assistante sociale). Une formation correspondante est organisée pour faciliter ce soutien. Inscriptions avant le 31 mai auprès de Madame Valérie Zubillaga, coordinatrice du Réseau de bénévoles, tél. : 05 59 01 61 19.

Trions plus fort !!! Pour toute information concernant la collecte des déchets et la propreté urbaine, un numéro vert est à disposition : 0 800 111 899. Pour la collecte des objets encombrants, composer le : 05 59 57 00 00. www.trierplusfort.com

DANS LA VILLE

Initiatives océanes

Lors des Initiatives océanes organisées par l’association Surfrider Foundation, les enfants des écoles biarrotes, équipés de gants et de sacs, ont envahi les plages pour se livrer à un nettoyage symbolique.

TREMPLIN EHrZ

PORTES OUVERTES AUX SERRES MUNICIPALES Le mardi 7 juin de 15 h à 17 h le Comité des maisons fleuries autour d’Anne-Marie Dubecq, adjointe au Maire, chargée du Développement Durable, de l’Agenda 21 et des Jardins, invite les Biarrots participants au concours des maisons fleuries à une après midi portes ouvertes aux Serres municipales situées 8, rue Borde d’André. À cette occasion, le Service des jardins de la Ville présentera en avant-première sa palette végétale complète qui sera utilisée pour la création des massifs d’été. Les nouveaux participants pourront également s’inscrire sur place au concours des maisons fleuries et jusqu’à la fin du mois de juin au 05 59 41 59 98.

À l’issue du tremplin EHrZ organisé par l’Atabal et le festival Euskal Herria Zuzenean (du 1er au 3 juillet à Hélette), le groupe Rodeo Idiot Engine a obtenu le sésame pour se produire au festival et à l’Aste nagusia de Donostia. En marge du Tremplin, l’exposition Irudikatu – Images’in Action a pris ses quartiers à l’Atabal. Elle fera étape dans différents lieux culturels du Pays Basque, avant de terminer sa route cet été à la Médiathèque de Biarritz. MAI 2011 N°207 | BIARRITZ magazine 21


RENCONTRES

GRAIN NES DEE CHA AMPIONS Biarritz a donné naissance à de grands champions qui ont brillé à travers les époques et les disciplines. Trois jeunes espoirs aux sports et parcours totalement différents perpétuent aujourd’hui cette tradition.

Delia Delanne

Thomas Elissalde À croire que l’atavisme est également de rigueur au golf puisque Thomas Elissalde, jeune espoir français, a commencé à 6 ans avec son père, professeur au centre d’entraînement d’Ilbarritz ! Titulaire du Bac ES depuis juin dernier après avoir fait la première et la terminale via le CNED, Thomas, licencié au Golf de Biarritz Le Phare, peut désormais consacrer tout son temps à sa passion. Et les résultats ne se font pas attendre, puisqu’à peine passé en catégorie Hommes, après avoir brillé chez les Boys, il se place 12e au classement français. Ses progrès sont unanimement reconnus : en novembre dernier, il a été distingué aux Victoires du Sport Aquitain. Pour atteindre ce niveau, le jeune golfeur doit participer aux compétitions les plus importantes en France mais aussi à l’étranger. Ainsi, en l’espace de 3 mois, outre les rencontres nationales, il a disputé des parties en Afrique du Sud, au Portugal et en Floride. À 18 ans à peine, Thomas sait où il va et son objectif est clair : élever son niveau pendant encore deux ou trois ans chez les amateurs puis passer professionnel.

Elsa Bétachet Si la gymnastique ne fait pas partie des sports emblématiques de la ville comme le surf ou le golf, Biarritz possède bien une graine de championne avec Elsa Bétachet, de l’association Equilibre. À 12 ans à peine, Elsa évolue en Nationale B et est classée 3e de la zone Sud-Ouest. Elle a découvert la gymnastique à 8 ans, par l’intermédiaire d’une voisine. Un seul cours a suffi pour faire naître une véritable passion chez la jeune fille même si elle concède que ce sport demande “beaucoup de rigueur et de concentration”. En effet, élève en classe de 5e, elle ne bénéficie pas d’horaires aménagés et doit jongler entre les devoirs et les 14 h d’entraînements par semaine. Mais pour l’instant, tout sourit à la jeune gymnaste puisqu’elle a de bons résultats scolaires et s’est qualifiée pour les championnats de France qui se déroulent à Saint-Étienne. Cette compétition est le prochain défi qu’Elsa prépare assidument avec son entraîneur Pascale Sallenave. Si elle ne sait pas si elle en fera son métier, la jeune sportive n’a pas l’intention de s’arrêter là et entend vivre sa passion “à fond”. MAI 2011 N°207 | BIARRITZ magazine 23

© Balloïde Photos, I. Palé, E.Saran, O. Houeix, E. Martens, Phtomobile, Ville de Biarritz, E. Gorri, N. Mollo, J.Pallares, DR

Avec un tel nom, Delia Delanne ne pouvait définitivement faire autre chose que du surf ! La famille Delanne est une habituée des plages biarrotes : dès les années 60, alors que le surf venait d’arriver à Biarritz, son père et ses tantes étaient déjà sur les vagues et actuellement, une des meilleures surfeuses françaises n’est autre que sa cousine, Lee Ann Curren… C’est donc tout naturellement que Delia a commencé le surf en famille à 6 ans au club de la Milady… et elle a tout de suite accroché ! Aujourd’hui licenciée au BASCS, elle est en 3e au collège Jean Rostand et bénéficie des horaires aménagés de la section sportive : deux fois par semaine, elle finit les cours à 15h pour aller surfer, séances auxquelles s’ajoutent les entraînements avec son club et les sessions entre amis ou en famille ! Une assiduité qui paie puisque Delia a pris la 3e place des championnats de France l’automne dernier à Biarritz. Cette année, c’est dans une nouvelle catégorie – moins de 18 ans – qu’elle se lance sur le circuit national ; elle espère également pouvoir intégrer le pôle France du Lycée René Cassin à la rentrée prochaine.


la ville MÉMOIRE

LES S HA ALLES S AU FIL DU TEMPS Depuis plus de 120 ans, les Halles accompagnent la vie quotidienne des Biarrots.

La construction d’un marché couvert Le 11 mai 1847, la municipalité de Biarritz décide d’étudier le projet de construction d’une halle pour abriter le marché « volaille-boucherie-charcuterie », établi jusque-là en plein air, place de la Foire aussi appelée place du Foirail, l’actuelle Place Bellevue. D’autres marchés en plein air sont organisés dans la ville à cette époque. Il existe même une halle particulière, dans la propriété de M. Russac, rue d’Espagne. Le conseil municipal, présidé par le Docteur Adéma, passe le 18 juillet 1862 un marché pour la location de ce bâtiment pour une durée de 15 ans au prix de 60 francs par an. Plus tard, considérant que la construction d’une « halle, ou marché couvert » devient indispensable, le maire Pascal 24 BIARRITZ magazine | MAI 2011 N°207

Pourquié, engage des pourparlers avec M. Broquedis, propriétaire du terrain de Paume (halle actuelle). Les archives révèlent que le 19 octobre 1883 « en raison de l’urgence qu’il y a, dans l’intérêt de la santé publique, à faire disparaître le marché actuel, insuffisant et insalubre », le ministre déclare qu’il ne s’oppose pas à la construction d’un marché couvert, qui devrait normalement « rentrer dans les ouvrages d’art et de précision dont l’exécution ne peut être confiée qu’à des artistes approuvés ». La municipalité accepte les plans d’Alexandre Ozanne, architecte de Mont-de-Marsan. Napoléon III, intéressé par le projet, participe à la dépense. Concernant les voies d’accès, deux belles places sont prévues, une à l’est, l’autre à l’ouest, la première donnant sur


la Croix des Champs, la deuxième sur la rue Gambetta, réunies par une voie longeant les halles, qui sera piétonne. L’inauguration des halles a lieu le 12 avril 1885. La désignation des places pour les marchands est effectuée par adjudication. À cette époque, on rencontre sur les chemins menant à Biarritz les paysannes d’Arbonne, Bidart, Ahetze ou Bassussary venant apporter lait, légumes et volailles, montées sur leurs ânes. Plus tard, ces équipages pittoresques font place aux charrettes, aux " jardinières " tirées par des chevaux.

problèmes de ravitaillement en nourriture de cette sombre période. Les légumes verts y manquent totalement, les paysans préfèrent ne pas vendre aux halles leur production puisqu’elle y est très fortement taxée. La situation est difficile, car les paysans ne portant plus leur production au marché, cela accroît la pénurie. Après la guerre, un arrêté municipal de 1949 décide de l’exécution des travaux des façades extérieures des halles centrales, endommagées par les bombardements aériens. C’est la municipalité de Guy Petit qui remplace les verrières latérales par des croisillons de béton et des dalles de verre. Cette rénovation marque le retour à la vie normale après la guerre.

Un succès grandissant

Photos : © IVille de Biarritz

Les sous-sols des halles sont aménagés en mai 1886. Le sol est recouvert d’une couche de béton et des cloisons sont établies afin de pouvoir louer des compartiments aux marchands occupant des stalles. Au fil du temps, la halle de Biarritz connaît un succès grandissant et s’enrichit de nouveaux commerces : en 1920 trois buvettes appelées aussi « cafés au lait » sont installées. Lors de la séance du Conseil Municipal du 3 octobre 1921, un projet d’agrandissement du marché central est déposé : le nombre de stalles disponibles passe de 128 à 175, soit une augmentation d’à peu près 40 %. La municipalité de Joseph Petit agrandit le bâtiment par l’adjonction de la halle aux poissons, pour « les marchandes de marées ». Le 1er mars 1923, les travaux sont terminés. Reste néanmoins à accroitre les stalles de boucherie et de charcuterie. Les halles prennent une dimension particulière lors de la seconde guerre mondiale, puisqu’elles cristallisent toutes les MAI 2011 N°207 | BIARRITZ magazine 25


la vie associative SOIRÉE COUNTRY ET ZUMBA PARTY À L’ATABAL

ARTE LATINO DANSE BROCANTE MINTZAIA PLUS

Le centre Maria Pia organise une soirée Country, avec une initiation à la danse, le 13 mai, à partir de 18 h 30. L’entrée est gratuite et ouverte à tous. La vente des hamburgers maison se fera au profit des actions familles du Centre. À noter également, le 3 juin une Zumba Party, dans une ambiance boîte de nuit, musiques et lumières sont au rendez-vous pour une expérience exceptionnelle, de 19 h 30 à 21 h. 5€/adulte et 3€/enfant. Rens. : 05 59 43 90 78 / 06 73 67 36 99

L’aumônerie organise une vente d’objets et vaisselle, ainsi qu’une petite restauration le 14 mai au 25 rue des Jardins de 10 h à 18 h. Rens. : 06 68 67 64 00 [mintzaia@free.fr]

ATELIERS DE BIDOUILLE

GRANDE BRADERIE DU SECOURS CATHOLIQUE De nombreuses bonnes affaires sont proposées à la vente : vêtements, chaussures, sacs, bijoux, brocante, linge ancien, linge de maison, le 21 mai de 9 h 30 à 17 h 30, au profit des personnes les plus défavorisées du Pays Basque. 15, rue Victor Hugo. Rens. : 05 59 23 43 88

Propose des cours de zumba ou gymdanse, ritmos latinos (bachata, cumbia, salsa), reaggaeton et tango. Pour les vacances d’été, l’association met en place des stages les jeudis et vendredis. A E L. Rens. : 06 08 69 98 21 ou 05 59 03 13 83

ENERGY’S PAYS BASQUE

Les Petits Débrouillards Aquitaine proposent des ateliers informatiques libres. Il s’agit de permettre, une fois par mois, à des adultes et des adolescents à partir de 14 ans de se retrouver autour de projets liés aux Technologies de l’Information et de la Communication. Cet atelier permet de participer à un projet de bidouille informatique en compagnie de petits et grands débrouillards. 15 € de participation pour l’année et 15 € d’adhésion annuelle. Mercredis 18 mai et 15 juin de 16 h 30 à 18 h 30 au local des Petits Débrouillards. Rens. : [petitsdebrouillardsaquitaine. org] et [c.marquestaut@ lespetitsdebrouillards.org]

GUIDE TOURISTIQUE DANSEZ Co&CieDanse, école de danse contemporaine et hip hop, met en place un programme printanier de stages en plein air intitulé Les vies dansent. Son but est de créer un G.T.D. (Guide Touristique Dansez) mêlant la glisse, du skate au surf, et la danse contemporaine ou hip hop, liant la nature et l’espace urbain. Les 14-15 mai : Côte des Basques ; 21-22 mai : Port Vieux ; 28-29 mai : Rocher de la Vierge, 4-5 juin : Grande Plage ; 25-26 juin : Miramar de 15h à 17h. 1 week-end 50 € ; forfait 6 week-ends 250 €. Rens. : 06 19 26 43 24 [devamacaz@hotmail.fr] 26 BIARRITZ magazine | MAI 2011 N°207

LA FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE

Organise une balade à Sauveterre-Navarrenx le 22 mai, départ à 8 h 30, bus + visite guidée 20/23 € ou une sortie rafting à 54/59 €, un voyage à Andorre en juillet, ainsi qu’un séjour dans le Tarn en septembre. Rens. : 05 59 23 50 14 / 06 82 02 51 98

Organise du 23 mai au 12 juin la 3e édition nationale de sensibilisation et de collecte de dons pour lutter contre toutes les maladies : Les Journées de la Fondation pour la Recherche Médicale, pour que la recherche bénéficie à tous. Pour faire un don : par Internet sur [frm.org], par chèque : libellé à l’ordre de la Fondation pour la Recherche Médicale / JFRM À l’adresse suivante : Fondation pour la Recherche Médicale, 54 rue de Varenne, 75007 Paris. Rens. : 01 44 39 75 75


MAI JEUNES ANNÉES

La Ludo 64 propose des animations ludiques et gratuites, le 28 mai, de 15 h à 18 h au parc Mazon de Biarritz. Cet événement est une journée de partage en famille, entre amis, de rencontres interculturelles mais aussi intergénérationnelles autour de jeux variés. Dès 21 h, une soirée jeu est proposée pour tous avec des jeux variés rapides, d’adresse, de stratégie, de société, d’ambiance... Les enfants doivent être accompagnés. Rens. : 06 68 41 19 75 [laludo64.free.fr]

Le théâtre du Versant propose plus de vingt spectacles d’élèves du 21 au 29 mai au Colisée ou au CRTI. Un spectacle Les uns, les autres est également présenté à la Gare du Midi le 1er Juin avec les élèves des sections danse-musique-théâtre du Conservatoire Maurice Ravel. Le Théâtre du Versant participe aussi au FAR, le Festival des Arts de la Rue, avec les représentations suivantes : Où va le vent ? et Zig Zag. Rens. : 05 59 23 02 30 [theatre-du-versant.com]

TOURNOI DU BOUCLIER DE LA CÔTE BASQUE Au gymnase Fal, le 4 juin, le Tournoi du Bouclier de la Côte Basque avec la JAB Basket verra s’affronter plusieurs équipes de bon niveau partageant une passion commune : le basketball. Les matches, d’une durée de 16 minutes, permettent un enchaînement fluide et dynamique, entrecoupés de divers concours pour les joueurs et les spectateurs, concours de graph, expo de peinture, buvette, grillade. Entrée gratuite. Rens. : 05 59 23 60 97 [jabiarritz.com]

FÊTE DE MARIA PIA Le 18 juin prochain, l’équipe d’animation ainsi que les bénévoles du Centre et les associations partenaires (AGIR, Raisolune) organisent la Fête de Maria Pia. Le thème de cette journée sera Le développement durable. Pour cet événement, des ateliers créatifs ouverts à tous sont organisés : création de vêtements à base de matériaux de récup en vue du défilé de mode le jour de la Fête, les mercredis 4, 11, 18 et 25 mai de 14 h à 17 h à Pétricot et les samedis 14, 28 mai de 10 h à 17 h également à Pétricot. Rens. : 06 79 49 44 26

ÉNERGIE FULL Denekin propose un cours d’énergie full pour les enfants et ados à la salle Errecart, le mardi de 17 h 30 à 18 h 30, au prix de 10 € mensuel + adhésion à Denekin 8 €. Rens. : 05 59 23 06 14

APPEL À PROJETS BIARRITZ ET L’OCÉAN À la suite de l’appel à projet lancé cet automne par la Ville sur le thème de Biarritz et l’Océan, le jury, composé d’élus et de représentants de la Ville, a retenu trois projets sur les dix présentés. Choix difficile car tous les projets, particulièrement intéressants, illustraient une forte motivation et un réel travail de réflexion autour du thème proposé.

Nik pas ta mer par BAB Subaquatique Par le biais de son projet Nik pas ta mer, l’association entend former 20 jeunes ambassadeurs de la mer pour l’année 2011, des éco-citoyens capables de sensibiliser localement la population aux problèmes de l’environnement, en relation avec les différentes instances écologiques et locales. BAB Subaquatique s’est engagé à : recruter ces écoacteurs parmi les lycéens fréquentant les établissements scolaires de Biarritz ; médiatiser leurs actions à l’occasion de manifestations prévues autour de l’océan : Initiatives océanes, Journée mondiale de l’océan, ouverture de la Cité de l’océan et du musée de la Mer, Fête de la mer. Pour les moins de 12 ans, sensibilisation dans les écoles

biarrotes et réalisation d’un jeu de société (type Monopoly) où chaque joueur avance en gérant sa planète.

Performance océane par la Compagnie des Quat’ Jeudis Avec Performance océane : musicale, poétique et picturale, l’association a pour objectif : la réalisation d’une improvisation musicale accompagnant des textes et des poèmes bilingues au cours de laquelle sera élaborée une peinture géante ; la valorisation du thème de l’océan ; la sensibilisation du public au milieu marin ; l’évocation du passé maritime de Biarritz, de la pêche à la baleine à son ouverture sur l’Océan.

Mille phares par Les Petits Débrouillards L’association va produire mille marque-pages représentant côté face une illustration du phare de Biarritz et côté pile le fonctionnement de la lentille Fresnel, une façon de découvrir le phare de Biarritz autrement et de sensibiliser le public. Les Petits Débrouillards proposent ainsi d’éditer 1000 phares* susceptibles d’être distribués au public visitant le musée de la Mer et aux visiteurs de passage à Biarritz Tourisme. * Option bilingue possible

MAI 2011 N°207 | BIARRITZ magazine 27

Photos : © DR

LA 4e FÊTE DU JEU


l’agenda À L’ATABAL

Joyce Jonathan en concert le 6 mai à 21 h. À 20 ans et quelques mois de guitare derrière elle, cette auteur-compositeur-interprète possède une maturité artistique hors du commun avec des chansons simples soutenues par une voix envoûtante. 20/16 €. The Congos et The Abyssinians, concert hommage à Bob Marley, le 11 mai à 21 h, Ange, rock français le 14 mai à 21 h. Apéro concert Blues le 20 mai à 19 h, Killers le 27 mai à 22 h et le 10 juin : Concert de l’année par les élèves de la Rock Eskola. Rens. : 05 59 41 73 20.

CONCOURS DE DRESSAGE AU CLUB HIPPIQUE Du 22 au 24 mai, le club hippique de Biarritz organise du dressage de très haut niveau avec plus d’une cinquantaine d’épreuves au programme. Cette compétition rassemble des cavaliers Pro tels Anne Bridou, Béatrice Joubert, Jean-François Combecave, Jean-François Lagarde ou le biarrot Stéphane Mazzacco. Les cavaliers Amateurs ne sont pas en reste avec l’Aquitaine Tour Prestige dont la finale se déroule à Biarritz. Ce Tour sert de support au Championnat d’Aquitaine. Les cavaliers Club, quant à eux, s’affrontent le samedi sur des épreuves qualificatives pour les Championnats de France. Biarritz reçoit également pour la deuxième année consécutive l’une des 10 étapes du circuit Jeunes Talents réservé aux cavaliers Dressage de moins de 18 ans. Rens. : 05 59 23 52 33 [biarritzcheval.com] 28 BIARRITZ magazine | MAI 2011 N°207

À VOIR AU ROYAL Du jeudi 12 au lundi 16 mai, en partenariat avec l’’association des Russisants de la Côte-basque : Kinorama : voyage autour de la Russie. Le samedi 14 mai à 18 h : rencontre avec Paul Watson et Albert Falcole autour du film : Pêcheurs et consommateurs : un comportement responsable pour sauver les océans. Le mercredi 25 mai à 21 h : La nuit en or du courts-métrage, en partenariat avec l’académie des Césars, une sélection des meilleurs courts-métrages mondiaux de l’année. Les sorties cannoises en direct du Festival de Cannes : Minuit à Paris de Woody Allen (mercredi 11 juin), The Tree of Life de Terrence Malick (lundi 16 juin), Le gamin au vélo de Jean-Pierre et Luc Dardenne (mercredi 18 juin). Cinéma, rens. 05 59 24 45 62 [royal-biarritz.com] [cinema-biarritz@numericable.f]


À LA MÉDIATHÈQUE Au mois de mai, la Médiathèque fait un gros-plan sur Le Dernier des Mohicans. Une exposition de peintures et sculptures aura lieu du 3 au 28 mai, autour du roman graphique du même nom. Le samedi 14, conférence dédicace, animée par l’auteur de l’œuvre graphique et Jack Thomas, universitaire américain spécialiste des Indiens d’Amérique à l’époque coloniale. Le mercredi 18 mai, la Médiathèque projette le documentaire 500 nations : l’histoire des Indiens d’Amérique. L’exploration de ce sujet prend fin le 21 mai à 15 h avec la projection du film de Michael Mann, adapté du chef-d’œuvre littéraire de James Fenimore Cooper. Tout l’agenda exhaustif de la médiathèque sur biarritz.fr.

VOS LECTURES Une drôle de machine Une classe de de CM2 de l’école Sainte-Marie de Biarritz a remonté le temps en publiant un roman Une drôle de machine aux éditions Atlantica. L’écriture de ce roman historique s’est révélée une expérience passionnante pour les élèves et leurs accompagnateurs avec un important travail de recherches, des sorties sur le terrain et des rencontres avec différents intervenants.

LE PRINTEMPS DE LA BARIKAZIC FORUM SUR L’HYPNOSE

Le cabaret la Barikazic présente à son menu : Blueshaves, blues rock le 14 mai à 20 h 30, Grandpetittom, rock français le 21 mai à 20 h, Des cauries dans la tête, percussion manding, Afrique de l’Ouest, le 4 juin à 20 h 30, No Azar, blues, rock, funk, le 11 juin à 20 h à la Barikazic, 39 rue d’Espagne. Rens. : 05 59 23 38 35.

TROPHÉE ARTHUR PASCUAL À PLAZA BERRI

Redécouverte dans les années 90, l’hypnose se diffuse depuis cinq ans en France dans les blocs opératoires, les cabinets des thérapeutes et les centres anti-douleur. Les 2, 3 et 4 juin, plus de 800 participants sont attendus à Biarritz, pour débattre des nouvelles coopérations médicales que permettent l’hypnose. En associant hypnose et pratiques traditionnelles, les praticiens découvrent de nouvelles manières de soigner, et de nouveaux traitements. Rens. : [cfhtb2011.org]

Le tournoi international de main nue continue avec une finale programmée le 8 juin. Biarritztarrak propose chaque mercredi à 18 h 30, une partie de main nue, au 42 av Foch. Entrée libre. Rens. : 05 59 22 17 07 [biarritztarrak.fr].

CONFÉRENCES DE L’UTLB Cerveau, émotions et dysfonctions sexuelles par Pierre Reveillard, urologue, andrologue, sexologue le 5 mai (16 h 15) ; Le Tyrol et les Français par Alain Fourgeaux, directeur des affaires culturelles de Biarritz le 12 mai (16 h 15) ; Comprendre Olivier Messien (1908/1992) par Etienne Rousseau-Plotto, professeur d’histoire le 13 mai (14 h 30) ; Femmes artistes et créations textiles par Marie-Claude Berger, professeur le 17 mai (14 h 30) ; Vagabondage dans le Briançonnais par Jean-Pierre Bourlier, professeur le 19 mai (16 h 15) ; Collections à la Russe par Guillaume Coustham, guide conférencier le 24 mai (16 h 15) ; La vogue du Japon en France 1860-1910 par JeanFrançois Larralde, professeur le 26 mai (14 h 30) ; Panorama des principaux troubles psychiques par Denise Thuilleaux, psychiatre praticien hospitalier, chef de service à l’hôpital Marin d’Hendaye le 27 mai (14 h 30) ; La terre vue de l’espace par Alain Baudoin, ingénieur le 9 juin (16 h 15). Participation non-adhérent : 5 €. Rens. : 05 59 41 29 82 MAI 2011 N°207 | BIARRITZ magazine 29


l’agenda VOS EXPOSITIONS Paysage de soie, philosophie Tao Jusqu’au 31 mai. Une trentaine de broderies très fines de Suzhou sont exposées dépeignant des jardins, des personnages et des fleurs, également visibles, des brocardes de soie selon des tableaux de grands peintres et des peintures sur papier de riz. Musée Asiatica. Rens. : 05 59 22 78 78 [museeasiatica.com/french.htm]

Imaginatzea : Le dernier des mohicans Jusqu’au 28 mai. Une exposition de peintures et sculptures autour du roman graphique Le dernier des Mohicans, par Didier Cromwell et Laurent Le Penru. Un univers inspiré par les maîtres de l’ Hudson River School au service d’une œuvre majeure de la littérature américaine. 10 h / 18 h, fermé le lundi et jeudi matin. Entrée libre. La Médiathèque. Rens. : 05 59 22 28 86 Marché international de l’Art consacré au Sur Du 1er au 13 juin. Le M.I.A.C.S., haut lieu d’expression de la diversité artistique exclusivement consacré au surf, fête son 5e anniversaire à Biarritz le 1er juin prochain. Pendant deux semaines, le Surf Art Festival, association à l’origine du plus grand marché de surf-art, rassemble des artistes de tous les horizons, sculpteurs, peintres, photographes liés par une passion commune : le surf. Entrée libre. Rens. : 05 59 56 25 25

MERCREDI 4 MAI

LES 7 ET 8 MAI

Animation Loto Socio BOPB à la Halle d’Iraty. 21 h. Rens. : 05 59 01 64 60 Danse Vertigo par le Centre Chorégraphique Marquerol. Danse classique, contemporaine, jazz, hip hop et espagnole. Le Colisée. 20 h 15. 12/8 €. Rens. : 05 59 59 20 97

JEUDI 5 MAI Conférence Stravinsky et Chanel à Biarritz, par Étienne Rousseau-Plotto. Musée historique de Biarritz. Rens. : 05 59 24 86 28 Conférence Année du Mexique oblige, Cinédélices et le lycée Biarritz Atlantique proposent une conférence de M. Couzigou, maître chocolatier de Planète musée du chocolat. Rens. : 05 59 41 54 64 Théâtre Aricie la sortie, par les ateliers adultes de la Cie Troup’Adour, pièces comiques et décalées. Le Colisée. 20 h 30. 10 € Rens. : 05 59 52 07 38

DU 6 AU 8 MAI Salon Le Salon de votre beauté. Artisanat, commerce, formation, aide à l’installation Les nouvelles tendances seront abordées par des conférences et des défilés. Halle d’Iraty. Rens. : [aaevent@hotmail.fr]

VENDREDI 6 MAI Danse Roméo et Juliette par Malandain Ballet Biarritz. Gare du Midi. 20 h 30. De 8 à 32 €. Rens. : 05 59 24 67 19 / 05 59 22 44 66

30 BIARRITZ magazine | MAI 2011 N°207

Spectacle Le bal des pompiers de Laurent Savard. Ce spectacle aborde par l’humour le thème de la différence. Casino municipal. 19 h. Entrée libre. Rens. : 05 59 41 57 50 Animation On chante, On nif, On danse, On rit... par Les 3 A, La chorale la Récré, le Théâtre et la chorale Argia. Le Colisée. 15 h. 2 €. Rens. : 05 59 24 15 39 Concert Joyce Jonathan (voir Atabal)

SAMEDI 7 MAI Danse Flamenco et Sevillanas par Pasion Flamenca, spectacle de fin d’année qui vous fera voyager dans toute l’Espagne au travers de ses danses. Le Colisée. 17 h et 21 h. 13/10/7 €. Rens. : 06 74 97 51 63 Culture Journée Art Culture & Différence. Conçue comme un moment d’échanges et de partages entre associations de personnes handicapées et culturelles, cette rencontre permet de porter un regard nouveau sur le handicap et de lutter ensemble contre l’exclusion. Jardin public. 13 h à 18 h. Rens. : 05 59 41 57 50 [culture@biarritz.fr]

Théâtre Arturo Brachetti. Le grand retour d’Arturo Brachetti, l’homme qui change de costume comme l’éclair. Le maître de la métamorphose : Arturo fait son cinéma. Gare du Midi. 20 h 30. 28/46 €. Rens. : 05 59 22 44 66 / 05 59 43 96 96 [prolym.com]

MARDI 10 MAI Théâtre Huit Femmes… voire plus… par les élèves de l’atelier théâtre du lycée Malraux de Biarritz sous l’égide du Théâtre du Versant. Le Colisée. 20 h 30. 5/8 €. Rens. : 05 59 23 10 00 Théâtre Le clan des divorcées Trois femmes et un point commun : elles sont divorcées ! Un spectacle Prod Events. Gare du Midi. 20 h 30. 39/36 €. Rens. : 05 59 22 44 66 [prodevents.org]


Concert The Congos + The Abyssinians (voir Atabal) Théâtre Take a step back in time par les élèves d’English 64. Mini pièce de théâtre en anglais, en chansons et danses, basée sur les recherches et improvisations des élèves de 3 à 12 ans durant les cours d’anglais. Le Colisée. 18 h 30. 5 € gratuit enfants et handicapés. Rens. : 06 83 14 88 05 Collecte de sang par l’Établissement français du sang de Biarritz au Stade Aguilera, sous la tribune Kampf, de 14 h 30 à 19 h 30. Rens. : 05 59 24 14 28

JEUDI 12 MAI

Cinéma 500 nations : l’histoire des Indiens d’Amérique. Un film documentaire réalisé par Jack Leustig et présenté par Kevin Costner. La Médiathèque. 15 h. Entrée libre. Rens. : 05 59 22 28 86 Humour Vincent Moscato fait son show. La reconversion réussie d’un sportif qui surprend… Gare du Midi. 21 h. 25/23 €. Rens. : 05 59 22 44 66 [prodevents.org] Théâtre Délit d’existence par Digital Compagnie en association artistique avec Ballabulle. Funambule, il marche en équilibre sur le fil de l’existence. Mise en scène : Didier Jousse. Casino municipal. 20 h 30. 22,60/18,60 €. Rens. : 06 14 30 84 58 / 05 59 22 44 66 Concert Ange. Rock français. (voir Atabal)

Théâtre Beaucoup de bruit pour rien par la Cie Philippe Person. Comédie shakespearienne transposée dans l’Amérique des années 50. Gare du Midi. 20 h 30. De 21 à 31 €. Rens. : 05 59 22 44 66

VENDREDI 20 MAI Musique Apéro-concert Blues. (voir Atabal)

DU 21 AU 29 MAI Théâtre Mai jeunes années. Spectacles des élèves de tous les ateliers du Théâtre du Versant. Centre de Recherche Théâtrale International de Biarritz. 7/5 € Rens. : 05 59 230 230 [theatre-du-versant.com]

SAMEDI 21 MAI Humour Les chevaliers du fiel. Le best of. Gare du Midi. 20 h 30. 35/32 €. Rens. : 05 59 22 44 66

Théâtre Résister c’est exister d’Alain Guyard. Mise en scène : Isabelle Starkier. À travers une vingtaine de personnages, François Bourcier fait revivre les résistants, ceux qui, au risque de leur propre vie, ont fait basculer l’histoire. Gare du Midi. 20 h 30. De 8 à 31 €. Amis du Théâtre de la Côte Basque. Rens : 05 59 24 90 27

DU 13 AU 14 MAI Théâtre Les Croqu’Etoiles 2011 par le théâtre l’Etoile Marine. Le vendredi 13 : Malles Jouets/ que le spectacle commence ! écrit par Christophe Bagardie, le samedi 14 : Ados, échange avec la compagnie La Ligne Folle et le conservatoire d’Aurillac : Souffles (danses), Le jeu de l’amour et du hasard (théâtre), Le Bal (danse) et Léonie est en avance (théâtre). Le Colisée. 20 h 30. 10/5 € Rens. : 06 09 23 00 32 / 05 47 95 90 08

VENDREDI 13 MAI Musique Soirée country avec une initiation à la danse par le Centre Maria Pia. L’Atabal. 18 h 30. Entrée libre. Rens. : 05 59 41 73 20 Danse Fame - Le Musical. S’inspirant du concept du film et de la fameuse série télé, ce spectacle musical mythique a déjà fait le tour du monde. Gare du Midi. 20 h 30. 38/34 €. Rens. : 05 59 22 44 66 [prolymp.com]

SAMEDI 14 MAI Conférence Le dernier des Mohicans. La rencontre entre Didier Cromwell, l’auteur du roman graphique Le dernier des Mohicans et Jack Thomas, universitaire américain, professeur à l’université de Toulouse le Mirail et spécialiste des indiens d’Amérique à l’époque coloniale. La Médiathèque. 15 h. Entrée libre. Rens. : 05 59 22 28 86

Braderie Secours Catholique. 9 h 30/17 h 30, 15, rue Victor Hugo. Rens. : 05 59 23 43 88 Visite guidée Quartier Saint-Martin proposée par l’archiviste Jacques Soteras du Musée historique de Biarritz. Départ à 10 h. 5 €. Rens. : 05 59 24 86 28

DIMANCHE 15 MAI

LUNDI 23 MAI

Animation Thé dansant animé par l’orchestre Alegerak. Casino municipal. 15 h. Entrée 9 € (boisson et pâtisserie offertes). Rens. : 05 59 22 50 50 [biarritz.evenement@wanadoo.fr]

Musique Les Saltimbanques de l’Espoir par Ecoute’stique Concert de musique et chants : guitare, variétés françaises et internationales programmé par le GEM de Biarritz. Le Colisée. 19 h. Entrée libre. Rens. : 06 42 05 74 93

DU 16 AU 21 MAI Musique Examen CEM (Certificat Études Musicales). Les examens de fin d’année du Conservatoire sont de véritables concerts d’élèves ouverts au public. Le Colisée. 15 h. Entrée libre. Rens. : 05 59 31 21 70 [cmdt-ravel.fr]

MERCREDI 25 MAI

DU 17 AU 22 MAI

DU 26 AU 27 MAI

Théâtre Présentations de fin d’année. Du 17 au 19 mai à 18 h 30 et le 22 mai à 15 h, présentation de fin d’année des classes de théâtre du Conservatoire Maurice Ravel (cycle 1, 2 et classes à horaires aménagés) en partenariat avec le Théâtre du Versant. CRTI. 18 h 30. Entrée libre. Rens. : [cmdt-ravel.fr]

Danse Huis clos par les élèves de l’option Art Danse du lycée Malraux, sous l’égide de Malandain Ballet Biarritz. Le Colisée. 17 h 30 et 20 h. 5 €. Rens. : 05 59 24 87 66

Théâtre La ballade des planches par le Théâtre Universitaire de Bayonne, pièce comique écrite par Jean-Paul Alègre. Le Colisée. 20 h 30. 5 €. Rens. : 06 33 55 86 31

VENDREDI 27 MAI Concert Killers. (voir Atabal)

JEUDI 19 MAI

Humour Elisabeth Buffet Elle attaque le nouvel éternel féminin dans un langage bien à elle ! Gare du Midi. 20 h 30. Rens. : 05 59 22 44 66 [prodevent.org]

SAMEDI 28 MAI Danse Ondes infinies par Made in Hip Hop. Spectacle de danse hip hop et raggadance hall extrait du spectacle 2011 : Mille et une vies. Le Colisée. 20 h. 10/11/7/6 €. Rens. : 06 26 58 54 10

MARDI 31 MAI Théâtre Le songe d’une nuit d’été de William Shakespeare par l’atelier théâtre du collège Jean Rostand. Colisée. 20 h 30. Rens. : 05 59 23 02 30

DU 1ER AU 2 JUIN Danse Transe en danses fête ses 10 ans. Au programme : modern jazz, oriental et classique. Le 1er juin : 20 h 30 et le 2 : 15 h et 18 h. Le Colisée. 10/8/5 €. Gratuit – de 5 ans. Rens. : 05 59 74 72 88

MERCREDI 1ER JUIN Musique Pleins feux ! Partie 1: Les uns et les autres (17 h) - Partie 2: America del sur en fiesta (21 h). Soirée organisée par le Conservatoire Maurice Ravel, ses élèves et l’Orchestre Régional Bayonne Côte Basque. Gare du Midi. Entrée libre sur réservation auprès du Conservatoire. [cmdt-ravel.fr] Rens. : 05 59 31 21 70

DU 1ER AU 5 JUIN Spectacle FAR Festival des Arts de la Rue, 5 jours de surprises à travers les arts de la rue. Rens. : 05 59 22 50 50

DU 2 AU 4 JUIN Congrès 7e Forum d’Hypnose et thérapies brèves, organisé par IMHE Biarritz Pays Basque. Surfez sur la vaque de l’hypnose et des thérapies brèves. Casino municipal. Rens. : [chfhtb2011.org] Golf Les Makilas Eiffage du golf. Golf du Phare. Rens. : [lesmakilas.com]

DU 3 AU 4 JUIN Danse Spectacle fin d’année de l’école de danse modern’jazz Studio K. Le Colisée. 8 €. Rens. : 06 87 31 46 76

VENDREDI 3 JUIN Humour Anne : 20 ans et plus. Vive, espiègle, pétulante, Anne Roumanoff vient bousculer le conformisme quotidien. Rien n’échappe à son regard affûté : le trait est juste et incisif. Gare du Midi. 20 h 30. 47/42 €. Rens. : 05 59 22 44 66 / 05 59 59 23 79 [entractes-organisations.com] Danse Zumba Party avec Maria Pia. Dans une ambiance boîte de nuit, musiques et lumières sont au rendez-vous. Atabal. 5/3 €. Rens. : 05 59 41 73 20

DIMANCHE 5 JUIN Animation Kantalasai, chants basques et Mutxikos, sauts basques, proposés par l’amicale de anciens Olaeta Oldarra, Amalabak et Oldarra, Pinpirinak, avec la participation de l’Harmonie municipale Itsas Soina. Esplanade du Casino municipal (repli assuré en cas de pluie à la Gare du Midi). 10 h 30. Rens. : 05 59 22 44 66

MAI 2011 N°207 | BIARRITZ magazine 31

Photos : © R. Zurelle, Photo Bernard, DR

MERCREDI 11 MAI


la vie

des conseils de quartier Braou / Ranquine / Aguilera Le Bus au Braou Les usagers ont été entendus. Le 26 avril, l’arrêt Tamamès a été rétabli. Les écoliers chargés de leur lourd cartable, les personnes âgées ou à mobilité réduite...seront ainsi soulagés de n’avoir plus à effectuer la pénible remontée de côtes très abruptes. luce.moulian@gmail.com

jusqu’à l’avenue de Verdun qu’elle redescendait, pouvant desservir ainsi les résidences de la rue Lahouze, le parc d’Euskadi et la maison de retraite Notre Maison en haut de l’avenue de Verdun. Nous avions demandé que la navette garde ce parcours qui donnait satisfaction, mais il nous fut répondu qu’elle serait alors en concurrence avec les lignes de bus n° 9 et 11... Ces dernières ayant disparu, quel est le problème technique qui empêche de mettre de suite à l’essai ce parcours ? Pourquoi faire attendre une population, certes minime, mais souvent âgée, handicapée, sans voiture ou ne voulant plus la prendre ? Et les mamans accompagnées de jeunes enfants ? Les transports en commun n’ont-ils pas aussi un rôle social ? Nous rappelons aux habitants du quartier l’existence d’une permanence tenue par les conseillers, chaque premier ou deuxième vendredi du mois au Lycée Malraux de 17 h 15 à 19 h 15, salle L1. : la prochaine permanence se tiendra le vendredi 6 mai. Contact : contact.stcharles@orange.fr / 06 65 31 32 83

République / Larrepunte / Saint-Martin / Lahouze / Chélitz

Saint-Charles / le Phare / Larochefoucauld À l’approche du renouvellement des Conseils de Quartiers, les conseillers du Quartier Saint-Charles s’étonnent que leur demande d’extension de la navette gratuite ne soit toujours pas, ni acceptée, ni refusée, ni même à l’essai. Pourtant un plan très simple a été remis à la municipalité, plan qui reprend le parcours que la navette empruntait pendant deux mois en 2010, lors des travaux qui rendaient la rue Pringle impraticable : elle prenait la rue Lahouze 32 BIARRITZ magazine | MAI 2011 N°207

Grâce à un travail tenace des conseillers de quartier, mais aussi à un dialogue de qualité avec les services de la Mairie, le bilan global des actions de notre Conseil de quartier a été porteur de quelques améliorations dans plusieurs domaines, dont l’entretien de la voirie, les emplacements de containers à déchets, le stationnement abusif ou dangereux. La participation des habitants au travail des Conseils de Quartier est très importante (suggestions constructives, réflexions, etc.). Ainsi, fin Mars, M. le Maire a animé avec les Conseillers de quartier une réunion sur les « incivilités ». Les Conseillers ont pu échanger de façon franche avec M. le Maire et le directeur de la Police Municipale (missions des polices Nationale et Municipale, stationnement sauvage aux virages et sur trottoirs, dangereux et/ou gênant la circulation des piétons, vitesse excessive, nuisances sonores, vandalisme en période estivale). Vos suggestions sur ce thème du « Mieux vivre ensemble », thème de la ville pour 2011, sont vivement attendues pour un travail collectif. Concernant les transports interurbains : le nouveau réseau de bus présente une « armature », qui peut connaître quelques modifications si justifiées…. Quelles sont vos suggestions pour tenter de « désenclaver » notre quartier ? … Réponse urgente avant mai-juin 2011, c’est-à-dire maintenant. La Mairie nous permet de nous exprimer par une « démocratie participative » et même si les avancées sont lentes et consommatrices d’énergie, autant utiliser ce support dans l’intérêt collectif. Tous nos vœux de réussite au nouveau conseil de quartier. ! CR des réunions du Conseil de Quartier : http://conseils-dequartier-biarritz.fr. N° vert : 0800 111 899 : voierie, mobilier urbain, etc. Contact : Conseil de quartier République-Larrepunte- Saint MartinLahouze-Chelitz, Maison des associations, Biarritz ; Conseilquartier.rsmll@gmail.com;


l’expression

des groupes politiques Développement économique et tourisme

MAJORITÉ MUNICIPALE LES BIARROTS RASSEMBLÉS

Remerciements

J

e remercie très chaleureusement les électrices et les électeurs du canton de Biarritz-Ouest qui m’ont à nouveau fait confiance pour les représenter au Conseil général des Pyrénées-Atlantiques. J’y vois un témoignage de gratitude pour le travail accompli chaque jour au service des Biarrots et une nouvelle marque d’adhésion de la majorité d’entre eux aux valeurs et convictions que je défends tant au Conseil général qu’au sein de la municipalité. Au premier tour, les Biarrots m’ont largement placé en tête des candidats de la droite et du centre, me permettant de réaliser l’un des meilleurs résultats du second tour dans le département. Leurs choix me touche et m’oblige encore plus qu’hier à me positionner en acteur premier du rassemblement des hommes et de femmes qui dans notre ville partagent mes convictions. Ce soutien appuyé m’impose d’être plus que jamais le défenseur des dossiers de Biarritz et des Biarrots au Conseil général qu’ils émanent de la ville, des associations ou de particuliers qui ont besoin de bénéficier des dispositifs de la solidarité départementale. Il me commande également de tout mettre en œuvre pour construire un vaste rassemblement d’hommes et de femmes venus d’horizons différents mais en capacité de partager une vision commune de notre ville pour la décennie qui s’ouvre. Je m’y emploierai avec conviction. Max Brisson

La voirie rénovée

D

epuis 2008, la ville a entrepris un important programme de rénovation de sa voirie communale. À partir d’un diagnostic détaillé, réalisé en 2007, un programme pluriannuel est mis en œuvre avec pour objectif la remise en état de notre réseau d’ici à la fin de l’actuel mandat municipal (2014). Depuis la fin de l’hiver, plusieurs axes importants bénéficient de la réfection de leur tapis d’enrobé. Ainsi, les avenues de Verdun, de Londres, Pasteur, Moureu, d’Etienne, les rues de Mouriscot, Pierre de Chevigné, de Barchalot, de Cristobal et Landes de Cristobal, l’allée des Ormeaux figurent avec d’autres au programme 2011. La liste complète des rues concernées est à la disposition des Biarrots à la Direction des espaces publics (D.E.P.) à la Mairie. Un programme de remise en état des trottoirs est également lancé, à partir d’un autre diagnostic. Répondre ainsi aux attentes des Biarrots dans leur vie quotidienne, telle est la raison de ce plan de remise à niveau et tel est l’objectif de notre équipe. Chargé des travaux et de la voirie, je mènerai cette mission avec détermination. Max Brisson Conseiller général, 1er adjoint au Maire, délégué aux travaux et bâtiments publics, voirie et aménagements urbains.

L

ors des conseils municipaux, certains dénoncent la politique du « tout tourisme » que la majorité pratiquerait. En réalité, nous sommes tous contre le « tout tourisme » mais, si l’on veut que cela ne reste pas une simple incantation, cela nécessite un travail difficile et constant. Le développement économique de toute Ville doit être cohérent avec son histoire. Force est de constater qu’à travers la vogue des bains de mer, le tourisme a transformé Biarritz de petit village en cité balnéaire. D’une activité saisonnière, nous évoluons, aidés par l’évolution des modes de vie, la politique de congrès, vers un tourisme à l’année. C’est notre « industrie » principale qu’il serait criminel de ne pas conforter : l’emploi des biarrots est en jeu. C’est la constante de la politique menée depuis les années 90. Rénovation du Musée de la Mer, Cité de l’Océan, halle d’Iraty sont des investissements dans la suite des précédents (rénovation du Bellevue et du casino). L’attractivité liée à la renommée de Biarritz est d’ailleurs un atout pour développer d’autres activités. Mais l’enjeu se pose au niveau de l’agglomération. La Loi fait d’ailleurs du développement économique la compétence des intercommunalités : l’action doit être globale, sur le bassin de vie. En ce qui concerne l’industrie, nous n’avons pas sur Biarritz d’espaces adaptés. C’est sur le port de Bayonne ou à la périphérie de l’agglomération qu’elle pourra s’implanter. Les services et les activités plus technologiques demandent moins d’espace. Mais les développer suppose de les rassembler dans des zones dédiées. Les raisons : un aménagement urbain cohérent et l’intérêt même de ces activités. Leur regroupement favorise la synergie entre entreprises, permet de mettre des services en commun, notamment dans les technopoles. C’est dans ce cadre que nous cherchons à développer des activités nouvelles liées à l’Océan. Avec la Communauté d’agglomération, la Région Aquitaine et le Département, une étude est en cours pour défi nir les secteurs à cibler et les activités à attirer. Nous aurons très bientôt les résultats. En octobre un colloque international et un salon professionnel rassembleront sur Biarritz les chercheurs et les entreprises qui, en France et en Europe, font l’actualité des activités liées à l’Océan. C’est en agissant ainsi, collectivement et sur la durée, avec une vision d’agglomération et l’appui de la Région, collectivité leader sur le développement économique, que nous serons à même sur notre bassin de vie de diversifier les activités et de créer les emplois dont nous avons besoin. Guy Lafite, adjoint au maire, chargé des Finances et des Affaires juridiques MAI 2011 N°207 | BIARRITZ magazine 33


GROUPE INDÉPENDANT MAIDER AROSTEGUY ET DENISE SERVY

Aux urnes, Citoyens

N

ous refermons à peine la page des élections cantonales que la déferlante des élections présidentielles se forme déjà sous nos yeux. Je tiens tout d’abord à remercier les électeurs (trices) biarrot(te)s qui ont voté pour moi. C’est votre vote qui m’a permis d’obtenir un score encourageant pour une première élection si souvent redoutée des candidats. Je remercie également François Hauret, mon suppléant, pour son bel engagement à mes côtés dans cette campagne, ainsi que toute l’équipe qui m’a aidée et soutenue, n’épargnant pas sa peine et son temps. Et pourtant l’inquiétude est là : 65 % de taux d’abstention, largement au dessus des moyennes nationales déjà très élevées, et ce malgré une offre pléthorique offrant une large palette de couleurs politiques. Et pourtant nous avons tous échoué. C’est l’échec d’une classe politique à qui vous ne faites plus confiance. C’est l’échec d’une classe politique qui en cessant d’être exemplaire a éloigné nos concitoyens des urnes. Enfi n c’est l’échec des partis qui en se déchirant n’offre plus l’espoir dont nous avons besoin pour nous projeter dans l’avenir. Il faut remettre de l’éthique en politique. L’homme ou la femme politique est là pour servir et non se servir. Il faut réformer en profondeur ce système existant usé qui n’offre que peu de renouvellement des élus. La prochaine grande échéance nationale, l’élection présidentielle de 2012, sera l’occasion d’un grand débat sur l’avenir de notre nation et sur le capitaine que nous choisirons. C’est un grand chantier qui nous attend, celui de la confiance et du respect retrouvés, celui du retour vers les urnes d’une majorité de citoyens fiers d’être français(es). Attention cependant à la Marine d’eau douce qui pourrait d’un mauvais coup de barre transformer le paquebot France en Titanic… Maider Arosteguy www.biarritz-demain.com

UNION DE LA DROITE ET DU CENTRE POUR BIARRITZ Patrick DESTIZON – Karine DUBOURG – Éric FOUCHER

jeux du Casino. Entre les loyers, le prélèvement sur le produit des jeux et diverses participations au fi nancement de certaines manifestations, le Casino est le plus gros contributeur au budget municipal. Le prélèvement sur le produit des jeux dont bénéficie la ville et qui est comptabilisé à l’article 7364 du budget municipal est ainsi passé de 3 900 000 € en 2005 à 2 550 000 € en 2010 et devrait être selon le budget primitif 2011 examiné le 12 avril dernier de 2 350 000 € en 2011. Soit une baisse de – 40 % en six ans, ce qui représente une perte de 1 550 000 € pour les fi nances communales. Fin 2010, la direction du Casino annonçait un plan de restructuration de la salle de jeux, en supprimant notamment la roulette française et en licenciant trois employés. En effet la modification du cahier des charges intervenue en 2009 impose au Casino l’existence d’une roulette sans préciser s’il doit s’agir d’une roulette française ou anglaise, à la différence du précédent cahier des charges. Or le casino de Biarritz disposait de la seule roulette française de tout le grand Sud Ouest, attraction qui attirait une clientèle très aisée qui se détourne depuis du Casino de Biarritz peu intéressé par la roulette anglaise où les enjeux sont moindres. Rien qu’en 2009 quinze postes de travail ont été supprimés et l’effectif est passé en quelques années de 220 emplois Equivalent Temps Plein (ETP) à 160 emplois ETP cette année. L’ambiance sociale au sein du casino s’est du coup considérablement dégradée depuis le 6 janvier dernier entre préavis de grève et sommations par huissiers. Bref, rien ne va plus au casino de Biarritz ! Le groupe Barrière-Desseigne souhaite visiblement que ce casino devienne un casino exclusivement de machines à sous avec quelques tournois de poker, ce qui tire le casino vers le bas. De plus la ville perd de ce fait la fréquentation de quelques grandes fortunes, ce qui n’est pas sans conséquences économiques pour les entreprises de la commune. Or la Délégation de Service Public (DSP) concernant l’exploitation des jeux à Biarritz arrive à échéance en 2012. Nous pouvons alors nous demander s’il ne s’agît pas là d’une manœuvre du groupe Barrière visant à faire baisser artificiellement la profitabilité du casino afin d’éviter que des groupes concurrents, notamment européens, ne se portent candidats. Le groupe Barrière s’assurerait ainsi une reconduction de la DSP à son profit aux meilleures conditions. Vous pouvez compter sur nous pour rester vigilants !

Casino : rien ne va plus !

Patrick Destizon www.udecbiarritz.fr - udecbiarritz@hotmail.fr Permanences sur RDV : samedi matin de 10 heures à 12 heures.

L

e Casino de Biarritz est géré par la S.E.T.B qui est détenue majoritairement par le groupe Barrière-Desseigne depuis 1992. Mais depuis quelques années les résultats de cette société se dégradent rapidement. Le chiffre d’affaires brut a baissé de 5 738 000 € (-21,07 %) entre 2007 et 2009, le chiffre d’affaires net de 2 555 738 € entre 2004 et 2009 (-19,08 %) et le produit des jeux de 5 400 000 € (-22,2 %) entre 2007 et 2009. La fréquentation du Casino est elle aussi en chute libre : le nombre d’entrées passant de 408 607 en 2007 à 334 172 en 2009, soit une baisse de 18,2 % en deux ans. Tout cela n’est pas neutre pour les fi nances communales car la Ville bénéficie d’un prélèvement à son profit sur le produit des

34 BIARRITZ magazine | MAI 2011 N°207

RASSEMBLEMENT POUR LE RENOUVEAU DE BIARRITZ

Budget 2011

L

e budgets traduit un glissement incontrôlé dans une situation économique toujours plus tendue. Le prix de l’énergie s’envolent de 20 %, les prix de l’alimentation flambent, les salai-


res ne grimpent pas et les impôts augmentent. Cette année +2 % pour les bases et +2 % pour le foncier bâti. Or, ces prélèvements deviennent insupportables. En 2001 les impôts locaux étaient de 13 727 557 € pour 20 362 448 € en 2011, + 48,33 % en 10 ans ! BIARRITZ OCEAN, pèse lourdement. Ainsi, dans les « Locations d’immeubles » 1 619 000 € en plus pour Biarritz Océan ! De plus il est prévu une subvention pour « compensation des droits d’entrée et des gratuités » de 280 000 € pour seulement 6 mois d’activité et dans le budget Associations 175 000 € pour BIARRITZ OCEAN ! Dépenses supplémentaires Biarritz OCEAN : 1 619 000 + 280 000 + 175 000 = 2 074 000 € + dépenses d’inauguration près de 500 000 € + statue VALDES de 500 000 € soit au total 3 000 000 € ! On équilibre BIARRITZ OCEAN… avec nos impôts ! J.-B. Saint-Cricq www.jbsaint-criq.fr

BIARRITZ À CŒUR ÉLUS DE LA GAUCHE UNIE

Français encore un effort

B

eaucoup de Français font l’amer constat d’une faillite politique en matière économique, sociale et démocratique. D’élection en élection, ils déjugent l’actuelle majorité. Aux dernières cantonales la gauche se trouve à la tête de 61 départements sur 101, ce dont je me réjouis notamment du changement de majorité dans les Pyrénées Atlantiques. En 2008 déjà les électeurs avaient donné la majorité en voix et en nombre d’élus à la gauche mais deux élues avaient trahi le vote démocratique. Le Conseiller Général a une compétence en matière sociale : RMI / RSA, APA, Enseignement (collège), actions économiques, culture, sport, infrastructure routière etc. Par la loi « réforme » des collectivités du 16 déc. 2010, Nicolas Sarkozy supprimera cette institution en mars 2014, instituant un Conseiller Territorial qui siégera à la fois au Conseil Général et au Conseil Régional, à moins de l’élection d’une ou d’un socialiste en 2012, ce qui mettrait fin à cette usine à gaz. Galéry Gourret-Houssein Conseiller municipal PS courriel : galery.gourret@wanadoo.fr blog : www.biarritzacoeur.com

FRONT DE GAUCHE

Se lamenter ne suffit pas

C

ertaines analyses après cantonales laissent rêveurs. D’aucuns semblent abasourdis par les abstentions massives et la montée du parti d’extrême droite, tout en oubliant qu’ils sont ou qu’ils ont été au pouvoir. L’insatisfaction des citoyens en termes de salaires, pouvoir d’achat, logements, santé, enseignement, Services Publics, l’écœurement au vu des affaires du monde politique de droite, des sommes fabuleuses distribuées à certains patrons et aux actionnaires, expliquent certainement, en partie, ces deux faits. Le

silence des médias concernant ces élections, doublées d’un silence encore plus profond frappant le Front de Gauche n’ont pas permis aux électeurs d’avoir en mains tous les éléments pour se prononcer sereinement. Les larmes de crocodiles des uns et l’absence de volonté de changement des autres doivent inciter les citoyens lassés de cette politique à rejoindre le Front de Gauche pour débattre et trouver ensemble des solutions à leurs problèmes. Bernard Ithurbide sylberithur@yahoo.fr PCF 64.org

ELKARTU – BIARRITZ CITOYEN SOLIDAIRE

Oui, c’est historique !

L

e dimanche 27 mars 2011 la gauche est devenue majoritaire au Parlement de Navarre et le jeudi 31 les Conseillers Généraux du Pays Basque et du Béarn ont élu un Président socialiste. C’est un événement historique car c’est la première fois en 160 ans que le Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques sera dirigé par la Gauche. « Il vaut la peine de penser et d’agir, que l’effort humain vers la clarté et le droit n’est jamais perdu. L’histoire enseigne aux hommes la difficulté des grandes tâches et la lenteur des accomplissements, mais elle justifie l’invincible espoir. » C’est en citant Jaurès que le nouveau Président George Labazée a ouvert son discours inaugural. Cette élection est historique car non seulement elle sanctionne la Droite locale mais aussi car elle porte l’espoir d’une action politique solidaire, durable et innovante. Le choix des électeurs est sans ambigüité et la Gauche devra en être digne et respectueux. C’est une nouvelle page qui s’ouvre mais aussi une grande responsabilité pour le nouvel exécutif socialiste car il n’aura pas de chèque en blanc. Historique car au travers de la Solidarité, du Développement Durable et de l’Innovation les axes de travail ont été définis ainsi : - Le développement économique et l’emploi, - La mise en œuvre du service à la population et au cadre de vie, - L’habitat et du logement, - La valorisation du sentiment d’appartenance. La population, forte de son vote, est en droit d’attendre beaucoup du nouvel organigramme issu des urnes de mars dernier. Elle est en droit d’attendre un projet audacieux et ambitieux. Un projet historique qui ouvrira de nouvelles perspectives économiques, sociales, écologiques mais aussi culturelles et identitaires. Car c’est bien notre identité basque qui fait notre spécificité et notre force tout en nous enracinant durablement sur cette Terre. Face aux difficultés sociales, face au mépris et aux inégalités les électeurs et les électrices ont donné un message clair et de confiance à la Gauche : c’est votre tour, allez y montrez nous ce que vous savez faire ! Le temps de l’action est venu pour la Gauche. Pour notre part nous accompagnerons activement cette nouvelle donne, historique. Régine Daguerre & Peio Claverie elkartu@hotmail.fr http://biarritz.citoyen.solidaire.over-blog.com MAI 2011 N°207 | BIARRITZ magazine 35


le carnet BIENVENUE À…

Lucas Amiel Willaume, né le 18 février

Tiara Sassou, née le 29 janvier, dans les bras de sa sœur Soana

Tiago Sansoube, né le 3 février

Evan Cantero, né le 9 février

BON ANNIVERSAIRE À… Mme Renée Servy qui a fêté ses 100 ans le 3 avril

NAISSANCES MARSC

LÉMENT LADERRIÈRE ■ ADAM CAMICAS ■ SACHA REITER CARRETIER ■ LOLITA GEOFFROY GUINEL ■ PIERRE LIGNEAU CHAPELAIN DE SÉRÉVILLE ■

Joshua Reynolds, né le 17 février

MARIAGES

MARS GUILLERMO CASTELLANOS O’SHEA ET MARTA DE LA RICA ENTRECANALES ■

DÉCÈS

POUR S’ABONNER Le magazine municipal est distribué gratuitement à travers Biarritz. Les personnes qui le désirent peuvent souscrire un abonnement à l’aide de ce coupon. Nom

............................................................

Prénom

.........................................................

....................................................................................................

Code postal

36 BIARRITZ magazine | MAI 2011 N°207

Biarritz magazine Service information-communication

Adresse

....................................................................

Ville

....................................................................

..............................

Souscrit un abonnement d’un an (11 numéros) pour la somme de 17 €. Ci-joint : ‰ chèque bancaire (à l’ordre du Trésor Public) ‰ réabonnement

Leïlou Abadie, née le 2 mars

Tél. 05 59 41 54 34 biarritz.magazine@biarritz.fr Hôtel de Ville BP 58 64202 Biarritz cedex

Photos : © Atomic Photo, DR

FÉVRIER JULIENNE GONY (1914) ■ MARS HENRIETTE PÉRONNEAU (1936) ■ MADELEINE JOSÉPHINE LINGLET (1913) ■ CHRISTIANE GERMAN (1924) ■ ANTOINE BERGEZ-CASALOU (1940) ■ LÉONTINE GIRAUDET (1912) ■ MARCELLE MODREGO (1920) ■ FERNAND ORTIZ (1934) ■ MICHELINE BLANCHET (1924) ■ OLIVIER HOUDAILLE (1923) ■ MARIE MIMIAGUE (1915) ■ MARCEL PARIÉS (1924) ■ MARIE LAVIGNE (1923) ■ SALVADOR BONAVENTURA (1927) ■ AVRIL MATHILDE MINVIELLE (1919) ■ MARIE DERREY (1925) ■ PÉPITA ERREA (1915) ■ PAUL LÉONARD (1926) ■ PATRICE KILLIAN (1949) ■ BERNARDIN BLOCH (1922) ■


DU 1er AU 5 JUIN

LE FESTIVAL DES ARTS DE LA RUE

biarritz Magazine du mois de mai 2011  

biarritz Magazine du mois de mai 2011

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you