Page 1

PORTFOLIO École Spéciale d’Architecture 2011- 2017

Marie Biaggi 57 rue dauphine 75006 Paris biaggi-marie@orange.fr 06 67 67 66 99


SOMMAIRE 5ème année

La danse À la conquête de l’espace

/02

S8

Music Center - Tatami MAT3D

/08

S7

Rencontre entre densité et partage

/ 14

S6

Dynamique de l’espace

/20

S5

«La voile»

/ 24

S4

Trajectoire

/28

S3

Interaction

/28

Élancement

/36

Dynamique

/38

S9-10

Doris Von Drathen et Stéphane Bonzani

4ème année

Atelier Lee Sun

Atelier Jacques Pochoy

3ème année

2ème année

S2 1ère année

S1

Atelier Platane Beres

Atelier Mathieu Léonhardt

Atelier Sébastien Chabbert

Atelier Emir Drahsan

Atelier Olivier Leblois

Atelier Carl Frederik Svenstedt

ANNEXES 2ème à 4ème année

Travaux réalisés en agence

/40

5ème année

Projets personnels

/44


Surface: 5000 m2

Site: Plage des Catalans, Marseille

Programme: Pôle incubateur de chorégraphes

Atelier: Bonzani - S9-S10

Départ vers le large

L A DANSE

À la conquête de l’espace (1 er par tie projet de diplôme) Ce projet soulève des problématiques liées aux difficultés et au manque d’espaces destinés aux chorégraphes en France. Il s’agit alors de réaliser un pôle incubateur de chorégraphes à Marseille.

J’ai

étudié dans un premier temps la danse contemporaine qui aujourd’hui s’émancipe, investit tout type de lieux, se positionne dans des situations d’instabilité et dans un second temps l’architecture qui est imaginée pour accueillir les danseurs. Car la danse est un art nomade, mais il lui faut un port d’attache. La question du lieu est très importante. J’ai alors choisi Marseille pour son contexte favorable à la danse : A la fois, ville, colline, mer, plage, rivage, falaise, calanque, grand nombre de qualités sont exploitables pour les danseurs et chorégraphes. J’ai tout d’abord imaginé comment les danseurs pouvaient investir le littoral. (Perspectives ci-contre)

Renversement de situation

2


La recherche d’un second souffle

L’incertitude Flottante

Brise Lames

PB82 / HE2

LA DANSE, à la conquête de l’espace

3


Danser l’air

Danser l’eau

Danser l’eau

Danser le sol

Danser le sol

Danser l’air

Danser le sol

Danser l’eau

Danser l’eau

Danser le sol

Exemple d’espaces utilisés par les danseurs

Plan de situation des mises en scène le long du littoral Plan de situation du projet: pôle incubateur de chorégraphe

Danser l’air

Danser l’air

Scénarios

Site

4


Le projet s’inscrit dans une continuité urbaine: Prolongement de la mer, de la ville et de la plage, il dialogue avec le site et redonne une vision de l’espace maritime. C’est un projet paysager, la toiture accessible est à la fois un observatoire vers la mer, un support pour les danseurs, une scène et un parcours de la rue des Catalans à la plage. Sa matérialité est similaire à celle de la roche et du sable pour préserver la continuité visuelle. Le projet génère des scénographies urbaines: Le spectacle ne se limite pas à l’emprise de l’édifice mais est démultiplié au sein du quartier ou encore de la ville (comme le montre les scénographies urbaines imaginées page 2 et 3)

2 eme par tie projet de diplôme

LA DANSE, à la conquête de l’espace

5


Entré

Toiture

Arcades

Cafétérias

Maquette d’insertion

Le projet est perméable: on entre par la plage, la mer et la rue. Son ouverture au public génère des spectacles extérieurs et intérieurs. Dés l’entrée, on découvre la danse par un parcours comme dans un musée. Les points de vue sur les danseurs sont démultipliés. Se mélangent alors danseurs et spectateurs et les spectateurs se mettent eux aussi à danser. A l’intérieur, de grands plateaux libres accessibles permettent cette mixité.

Plage Axonométrie éclatée

Extrait de l’animation

6


Vue depuis le toit LA DANSE, à la conquête de l’espace

Maquette projet ECH 1/200

Maquette topographie

Plan de masse

Plan RDC

Plan R-1

Plan R-2

Plan R-3

7


(1)

Studio de danse (3)

Studio de danse (3)

Vue sur le studio de danse et les plateaux libes

Studio de danse acrobatique (1)

Studio/ Scène (4)

Vue sur le studio de danse acrobatioque

Piscine (2)

8


2 3

3

Coupe longitudinale

Coupe transversale

Cet espace est un pôle incubateur de chorégraphe, mais aussi un lieu d’expérimentation pour les danseurs professionnels comme pour les amateurs. L’expérience se réalise dans l’air, l’eau et sur le sol. Ainsi, le bâtiment comporte: •

Un studio de danse acrobatique (1): visible à tous les niveaux, et en transparence à travers la paroi de verre de 15m de haut. Ce studio possède plusieurs systèmes d’accroches: les gril en plafond mais aussi, des trames de fixation sur les murs. Un studio de natation synchronisé (2): comme dans un aquarium, on peut voir les danseurs sur l’eau et sous l’eau. •

1

1

Les studios de danse (3): situés en sous-sol, cet emplacement permet la vue plongeante sur les danseurs qui répètent. Grâce à un système de plancher rétractable, ils peuvent se positionner au même niveau que les spectateurs. Ces studios sont transformables, des modules en bois peuvent s’imbriquer dans ces espaces et générer des scénographies différentes. •

Le studio/scène (4): transformable, ce studio peut grâce à un système de chaises rétractables et de cloisons amovibles, se transformer en salle de spectacle.

LA DANSE, à la conquête de l’espace

9

Vue sur le studio de danse et les plateaux libres et au loin: le studio/scène


Surface: 10 000 m2

Site: Japon,Tokyo, Takeshita Street

Programme: Réalisation d’un auditorium

Atelier: Sun - S8

M U S I C C E N T E R - T A T A M I M A T 3D Ce projet est un projet de concours qui consiste à réaliser un auditorium tout en reconsidérant les activités culturelles et historiques, fortement présentes dans le quartier de Takeshita Street à Tokyo.

A

l’angle de deux rues animées, les civilisations se heurtent: Il y a Takeshita Street, le royaume des jeunes Lolita, cette rue est connue pour un mélange électrique de culture pop. Puis, il y a le Togo Shrine, temple où s’installe une atmosphère paisible. Le projet est fortement influencé par son contexte, la bipolarité est la force de ce lieu. Le pixel, le symbole de la société contemporaine fait écho au tatami des temps anciens par la dimension de la grille. Métaphore de la ville, la grille 3D de tatami forme la trame du bâtiment. Grâce à sa composition répétitive et sa simplicité d’assemblage, la grille permet une construction facile, mais aussi la transformation et la flexibilité du centre musical.

Schèmas de la création de la trame

10


Perspective intĂŠrieure MUSIC CENTER-TATAMI MAT3D

Perspective au croisement de Takeshita street et Meiji street

11


Perspective depuis le toit de l’auditorium

Le jardin se prolonge au dessus de la ville, envahit la grille par en dessous. Lors de la promenade sur le toit vert, les passants peuvent expérimenter le rapport entre l’espace urbain et le jardin. Les vides dans la grille cadrent le paysage de la ville et celui du jardin pour permettre la contemplation de la nature comme dans la tradition japonaise.

12 MUSIC CENTER-TATAMI MAT3D

Schémas recyclage de vétements

Dans le contexte de Takeshita street, le Centre de Musique implique les individus dans la création du bâtiment. Il exploite son environnement car y est intégré un espace pour recycler des vêtements dans le but de créer de la matière utilisé dans le bâtiment. Les rideaux sont utilisés pour réduire la chaleur solaire tandis que le filet est utilisé comme assise dans la salle de concert. Les visiteurs font l’expérience de venir écouter de la musique dans un environnement flexible et mobile.

Schémas concepts envoronnementaux: les rideaux et la toiture végètalisée


Le programme s’organise autour de la salle de concert. Celle-ci est formée par l’assemblage d’une plus petite échelle de grille, c’est le point de repère dans l’environnement. Le programme qui émerge du sol, permet de multiples accès autour de la salle de concert tout en libérant le sol pour l’espace public. Perspective de l’auditorium

MUSIC CENTER-TATAMI MAT3D

13


Site: Istanbul, quartier de Fikirtepe

Réalisation d’un immeuble d’habitation

Programme: Intervention urbaine,

Atelier: Pochoy - S7

� N���LL�G��M�r ���� � �N��N���F�� ) ���~� �� �ut�u�s�� �~�� �t�s�d���o�st�u�t�o�s�  3HOH\[L\Y/WV\YSLZMHsHKLZZ\Y]VPLLZ[H\TH_PT\TtNHSLnSHSHYNL\Y3KLSHJV\YZ in��Î ie�Î e ! e íÎ îío� �es cons�Î �c�ion enceÎ cí�n� í� �í�ce cen�Î �íe son� ! e Î � m��im�m

A

��

��� � t��t�t�o��d�s��o�st�u�t�o�s�� ������ � o�t��u~�t�� �t�s�� ����tt����s  3LZJVUZ[Y\J[PVUntKPÄtLZVU[PTWSHU[tLZ!   WHYYHWWVY[H\_SPTP[LZZtWHYH[P]LZSH[tYHSLZLUJVU[PU\P[tK»\ULSPTP[LnS»H\[YL   WHY YHWWVY[ H\_ SPTP[LZ ZtWHYH[P]LZ MYVU[HSLZ SVYZX\L X\»PS Z»HNP[ KLZ Io[PTLU[ enc�! ÃŽ �n� í� �í�ce cen�Î �íe   WHYYHWWVY[H\_SPTP[LZZtWHYH[P]LZMYVU[HSLZSVYZX\LX\»PSZ»HNP[K»\UIo[PTLU[ Z\Y]VPL\UYL[YHP[TH_PT\TKLTu[YLLZ[H\[VYPZtnWHY[PYK\YLaKLJOH\ZZtL   WHYYHWWVY[H\_SPTP[LZZtWHYH[P]LZMYVU[HSLZSVYZX\LX\»PSZ»HNP[K»\UIo[PTLU[ Z\Y]VPL\UKtIVYKTH_PT\TKLTu[YLZLZ[H\[VYPZtnWHY[PYK\9 R��ö ��� �� �� � ���� �� S������� ��6 � � ���� ��   WHYYHWWVY[H\MVUKKLWHYJLSSLLUJHZKLYL[YHP[YY#Tu[YLZ   WHY YHWWVY[ H\_ SPTP[LZ ZtWHYH[P]LZ SH[tYHSLZ ZP KL\_ Io[PTLU[Z UL ZVU[ WHZ HJJVStZSHKPZ[HUJLLU[YLJLZKL\_Io[PTLU[ZKVP[v[YLtNHSLnTu[YLZTH_PT\T

�� o� 3� �ö

��6�

A’

��� � t��t�t�o��d�s��o�st�u�t�o��t�s�u��s�� ������ � o�t��u~��ut��s�su��u���� �� ��� ����tt�  3HKPZ[HUJLTLZ\YtLOVYPaVU[HSLTLU[H\U\KLZMHsHKLZLU[YLKL\_JVUZ[Y\J[PVUZKtZ SVYZX\»LSSLZULZVU[WHZHJJVStLZKVP[v[YLH\TVPUZtNHSLZnSHOH\[L\YKLSHWS\ZOH\[LKLZ JVUZ[Y\J[PVUJVUJLYUtLZKPTPU\tLTu[YLZSL[V\[KP]PZtWHYKL\_ZHUZv[YLPUMtYPL\Yn:VP[ � K˜OH\[L\YL[K™

�� o� 3�

ÃŽ

� �� Î �� Î C ��� IÎ

�

��

0m

30m

�� �� o� 3� �ö

��6�

� � �� �) �

R��ö ��� �� �� � ��� R�� �ö �� �� � �� �� � ���� ��

S������� ��6 � � S�� ��� ������ ����6 � � ���� ��

FIKIRTEPE, ENTRE DENSITÉ ET PARTAGE I� � �� Î í �í IOÎ � S COÎ Sí Î UCí IOÎ S �� Î Î � � � OÎ í � U� VOI S í

� ��c� | �ö �����

� � Î IS � UÎ �I� U

�� �� o� 3�

��

�

��

�� o� 3� �ö

��6�

9� � �ö

�� o� 3�

�� o� 3� �ö

��ö ��ö | �ö �����

�

�� o� 3� �ö

�� o� 3� �ö

�

�

�� o� 3� �ö

�� o� 3� �ö

��6�

��6�

Ce projet consiste à réaliser des immeubles d’habitations tout en reconsidérant le tissus urbain du quartier. UN�V�LL�GE� TE� � �N�EN���F�� ��TE�E Le travail s’effectue alors à trois échelles: celle de la ville, de l’habitat et duM�D� logement. ��6�

R��ö ��� �� �� � ���� ��

R��ö ��� �� �� � ���� ��

S������� ��6 � � ���� ��

R��ö ��� �� �� � ���� ��

S������� ��6 � � ���� ��

� � �� �) �

S������� ��6 � � ���� ��

� � �� �) �

I� � �� Î í �í IOÎ � S COÎ Sí Î UCí IOÎ S �� Î Î � � � OÎ í � U� �I� Ií S SÉ�� Î �í V S � Î Î IÈÎ

�� o� 3�

�

Les

-(/9,;;05.k+(@4050)<:*(+

�

Axe majeur dâ&#x20AC;&#x2122;Istanbul reliant Fikirtepe au port KL 2HKPRÂ&#x20AC;` 3L [YHÃ&#x201E;J YV\[PLY ` LZ[ KLUZL L[ SL YtZLH\KLTPUPI\ZPTWVY[HU[

�

objectifs sont alors: de densifier la zone par lâ&#x20AC;&#x2122;exploitation des espaces vides et délabrés (logements, équipements). Ainsi que maintenir ce désir dâ&#x20AC;&#x2122;échange et de mixité sociale tout en sauvegardant lâ&#x20AC;&#x2122;intimité de chacun à toutes les échelles du projet : �

�� o� 3� �ö

�� o� 3� �ö

I� � �� Ã&#x17D; í �í IOÃ&#x17D; � S COÃ&#x17D; Sí Ã&#x17D; UCí IOÃ&#x17D; �� Ã&#x17D; Ã&#x17D; � � � OÃ&#x17D; í � U �I� Ií S SÃ&#x2030;�� Ã&#x17D; �í V S ��í Ã&#x2030;Ã&#x17D; � � S

� � �� �) �

� � �� �) �

� ��c� | �ö �����

�

AUTOROUTE �� o� 3� �ö

�� o� 3� �ö

I� � �� Ã&#x17D; í �í IOÃ&#x17D; � S COÃ&#x17D; Sí Ã&#x17D; UCí IOÃ&#x17D; S � S UÃ&#x17D; � Uí Ã&#x17D; S SUÃ&#x17D; UÃ&#x17D; � Ã&#x160;� � Ã&#x17D; O� Ã&#x17D; IÃ&#x2030;í Ã&#x2030;

�� Ã&#x17D; Ã&#x17D; � � � OÃ&#x17D; í � U�

14

Ã&#x17D;

0m

0m

Axe traversant la place et amenant dâ&#x20AC;&#x2122;un IV\[nS»H\[YLK\]PSSHNL *»LZ[ H\ZZP S»HJJuZ WYPUJPWHS WV\Y SLZ ZLJV\YZLUJHZKLZtPZTL 9� � �ö

LA PLACE

*VL\Y K\ ­]PSSHNL® J»LZ[ \U SPL\��ö ��ö K»LÑ&#x153;LY]LZJLUJL ZVJPHSL L[ KL| �ö ����� YLNYV\WLTLU[LUJHZKLZtPZTL

�� �� �)latérale � Limite de Fikirtepe

�� � �� C

AXE MAJEUR DU VILLAGE

� ��c� | �ö �����

SITE Dâ&#x20AC;&#x2122;INTERVENTION Un village méditerranéen à Fikirtepe

� Ã&#x17D; ISÃ&#x2030; � Uí OUÃ&#x17D; � �� o� 3�

ILÃ&#x201D;T Dâ&#x20AC;&#x2122;INTERVENTION

�

�� o� 3�

UÃ&#x17D; � U� Ã&#x17D; í I Ã&#x17D; � Ã&#x17D; S OÃ&#x17D;

UÃ&#x17D; SIí

Ã&#x17D; Ã&#x17D;

9� � �ö

��ö ��ö | �ö �����

MISE EN OEUVRE DU BROOKLYN PARK

Premier bâtiment rasés pour la création dâ&#x20AC;&#x2122;un parc «multi-pass» O[[W!IYVVRS`UJVT[YLU

�I

0m

0m �

� �Ã&#x17D; ie Ã&#x17D; i�ggi / � �Ã&#x17D; ion � ���oÃ&#x17D; i _S _ � �eíieÃ&#x17D; � oc�o�

� ��c� | �ö �����

2

� ��c� | �ö �����

� ��c� | �ö �����

�

9� � �ö

9� � �ö

��ö ��ö | �ö �����

9� �� � �ö o� 3� �ö

��ö ��ö | �ö �����

�� o� 3� �ö

����

�� o��� 3� o� �ö 3� �ö

�� o� 3� �ö

��ö ��ö | �ö �����

�� o� 3� �ö

Ã&#x2030;chelle urbaine : aménagement dâ&#x20AC;&#x2122;espace de rassemblement et de rencontre (place, cours) Ã&#x2030;chelle de lâ&#x20AC;&#x2122;édifice : vivre ensemble, création dâ&#x20AC;&#x2122;espaces communs partagés (coursives, terrasses) Ã&#x2030;chelle de lâ&#x20AC;&#x2122;habiter : permettre aux habitant de sâ&#x20AC;&#x2122;approprier leur espace.

� � ������������������ � � � ���������������������������

� � ������������������ � � � ���������������������������

Marie Biaggi / Marion Autuori _S7_ Atelier Pochoy

3

����


N

���m

N

���m

�� ���&E D U «V� �����GE» ���&E D U «V����GE»

3(73(*,30,<+,9(::,4)3,4,5;,5*(:+, SÃ&#x2030;ISME

3(73(*,30,<+,9(::,4)3,4,5;,5*(:+, SÃ&#x2030;ISME

N

50m

0m

N

50m

0m � Salle polyvalente � Stockage

3 Locaux techniques (groupe

�

ö

5

Salle dâ&#x20AC;&#x2122;eau / WC de secours 5 Bassin de récupération dâ&#x20AC;&#x2122;eau de pluie

5 3(73(*,A65,+,:,*6<9:,5*(:+,:i0:4, WSHUK\ZV\ZZVS N 0m 10m ö

�

� MODULES DE RANGEMENT DU MARCHE Rangement des poteaux télescopiques et des toiles Kiosque de présentation pour les commerçants Marie Biaggi / Marion Autuori _S7_ Atelier Pochoy �

� MODULES DE RANGEMENT DU MARCHE Rangement des poteaux télescopiques et des toiles Kiosque de présentation pour les commerçants

Perspective de la place

Rangement des poteaux télescopiques et des toiles Kiosque de présentation pour les commerçants.

3

La place est un lieu de regroupement qui accompagne ö les Stambouliotes tant bien dans les moments de «pause» X\L KHUZ SL\YZ HJ[P]P[tZ *L[ HJJVTWHNULTLU[ ZL [YHK\P[ WHY S»PTWSHU[H[PVU K»\U THYJOt t]VS\[PM n SH MVPZ JV\]LY[ L[ L_[tYPL\YVÑ&#x153;YHU[SHWVZZPIPSP[tH\_OHIP[HU[ZKLZLYLZ[H\YLY*L WVPU[Ut]YHSNPX\LUV\]LH\YLWuYLWV\YSLZOHIP[HU[ZWLYTL[ à ces derniers dâ&#x20AC;&#x2122;occuper lâ&#x20AC;&#x2122;espace public créant alors une LÑ&#x153;LY]LZJLUJLJVTTLYJPHSLTHPZH\ZZPZVJPHSL  ,SSLZLSPLH\_tKPÃ&#x201E;JLZX\PS»LUJHKYLU[WHYSLZHJ[P]P[tZ KL SVPZPY PUK\Z[YPLSSLZ L[ HY[PZHUHSLZ X\P ZL [YV\]LU[ H\ YLa La place est un lieu de regroupement qui accompagne KL JOH\ZZtL  L[ n S»PU[tYPL\Y KL JLZ KLYUPLYZ 3LZ KPÑ&#x153;tYLU[LZ les Stambouliotes tant PUK\Z[YPLZ bien dans les moments deKL «pause» WYtZLU[LZ WLYTL[[LU[ YLJ`JSLY L[ MHIYPX\LY KL X\L KHUZ SL\YZ HJ[P]P[tZ *L[ HJJVTWHNULTLU[ ZL [YHK\P[ UV\]LH\_TH[tYPH\_\[PSLZnSHJVUZ[Y\J[PVUK»tKPÃ&#x201E;JLZL[JYtLU[ WHY S»PTWSHU[H[PVU K»\UKLUV\]LH\_LTWSVPZ THYJOt t]VS\[PM n SH MVPZ JV\]LY[ L[

L_[tYPL\YVÑ&#x153;YHU[SHWVZZPIPSP[tH\_OHIP[HU[ZKLZLYLZ[H\YLY*L WVPU[Ut]YHSNPX\LUV\]LH\YLWuYLWV\YSLZOHIP[HU[ZWLYTL[ à ces derniers dâ&#x20AC;&#x2122;occuper lâ&#x20AC;&#x2122;espace public créant alors une LÑ&#x153;LY]LZJLUJLJVTTLYJPHSLTHPZH\ZZPZVJPHSL  ,SSLZLSPLH\_tKPÃ&#x201E;JLZX\PS»LUJHKYLU[WHYSLZHJ[P]P[tZ KL SVPZPY PUK\Z[YPLSSLZ L[ HY[PZHUHSLZ X\P ZL [YV\]LU[ H\ YLa KL JOH\ZZtL  L[ n S»PU[tYPL\Y KL JLZ KLYUPLYZ 3LZ KPÑ&#x153;tYLU[LZ PUK\Z[YPLZ WYtZLU[LZ WLYTL[[LU[ KL YLJ`JSLY L[ MHIYPX\LY KL UV\]LH\_TH[tYPH\_\[PSLZnSHJVUZ[Y\J[PVUK»tKPÃ&#x201E;JLZL[JYtLU[ KLUV\]LH\_LTWSVPZ

GSEducationalVersion GSPublisherEngine 0.39.100.100

Trame des poteaux amovible au sol

La place est un lieu de regroupement qui accompagne les Stambouliotes dans les moments de «pause» et dans leurs activités. Cet Trame des poteaux amovible au sol accompagnement se traduit par lâ&#x20AC;&#x2122;implantation Trame des skydôme au sol dâ&#x20AC;&#x2122;un marché évolutif à la fois couvert et extérieur offrant la possibilité aux habitants de se restaurer. Ce point névralgique, nouveau repère pour les habitants, permet à ces derniers dâ&#x20AC;&#x2122;occuper lâ&#x20AC;&#x2122;espace public créant alors une effervescence commerciale mais aussi sociale. TRAMEElle AU SOL DE seLA PLACE lie aux édifices qui lâ&#x20AC;&#x2122;encadrent par les activités de loisirs, industrielles et artisanales qui se trouvent au rez-de-chaussée et à lâ&#x20AC;&#x2122;intérieur de ces derniers. Trame des skydôme au sol

TRAME AU SOL DE LA PLACE

4

GSEducationalVersion GSPublisherEngine 0.39.100.100

3

3(73(*,A65,+,:,*6<9:,5*(:+,:i0:4, WSHUK\ZV\ZZVS N 0m 10m

4

GSEducationalVersion GSPublisherEngine 0.39.100.100

LA PLACE UN PETIT MATIN Dâ&#x20AC;&#x2122;HIVER

15

ENTRE DENSITÃ&#x2030; ET PARTAGE

GSEducationalVersion GSPublisherEngine 0.39.100.100

LA PLACE UN PETIT MATIN Dâ&#x20AC;&#x2122;HIVER

Marie Biaggi / Marion Autuori _S7_ Atelier Pochoy

ö

tSLJ[YVNuUL

ö

� 3

�

5 Bassin de récupération dâ&#x20AC;&#x2122;eau de 3 3 Locaux techniques (groupe pluie

GSEducationalVersion GSPublisherEngine 0.39.100.100

�

� SalletSLJ[YVNuUL polyvalente ö Salle dâ&#x20AC;&#x2122;eau / WC de secours � Stockage


00.10

tional herEn Version gine 0.33.1

0

3 11

0

4

50 m

3

N

5

0

N N

0

Site d’intervention

50m

7

7

7

50 m

0

0m

7

6

Intégration dans le contexte

GSEducationalVersion GSPublisherEngine 0.33.100.100

9

10

10

9

2

1 8

8

0 N

Le coeur d’îlot et ses activités

0m

0

GSEducationalVersion GSPublisherEngine 0.34.100.100

Aménagements publics 1: Entrée sur la place 2: Entrée sur le coeur d’îlot 3: Espaces de jeux (ping-pong, jeux pour enfants...) 4: Espaces d’expressions 5: Zone de regroupement (barbecue...)

Valorisation des séjours par un système de terrasses extérieures habillées de bois

Espaces résidentiels 6: Hall d’entrée 7: Locaux Espaces d’activités et de commerces 8: Restaurants 9: Zones artisanales 10: Espaces de formations 11: Salle de gym

10 m

5m

5m

ENTRE DENSITÉ ET PARTAGE

16


PLACE

0

2

N

50 m

0

3

Terrasses extérieures

COUR

1 GSEducationalVersion GSPublisherEngine 0.33.100.100

Vide sur séjour

0

3 4 2 1

3m

0

Imbrication de duplex

0m 0

10 m

Imbrication de duplex / Coupe longitudinale

55m m

GSEducationalVersion GSPublisherEngine 0.34.100.100

1: Terrasse / loggia: Prolongement du séjour 2: Coursive desserte du duplex 8 personnes 3: Terrasse extérieure duplex

Studio / 6personnes / 45m2 Duplex / 6personnes / 45m2 Duplex / 8personnes / 60m2 Duplex / 8personnes / 60m2 Duplex / 6personnes / 45m2

0

3m

0

0

10 m

5m

GSEducationalVersion GSPublisherEngine 0.34.100.100

3

1 Residence: duplex Hauteur: 15m

2 Residence: studios + duplex Hauteur: 15m

3 Residence: studios + duplex Hauteur: 21m

4 Volume ajouré du hall d’entrée Hauteur: 18m

4 1

2 0

3m

0 N

0m 0

10 m

5 5m m

GSEducationalVersion GSPublisherEngine 0.34.100.100

Volumes vue Depuis le coeur d’îlot

Un niveau de résidence: duplex et studio

10 m

N

0

ENTRE DENSITÉ ET PARTAGE

17


N

N

Espaces nuit calme: principe de panneaux coulissants Soleil du Sud

Canapé encasté dans les rangements

Plancher Carrelage Rangements VMC / Extraction de l’air Évacuation des eaux usées Arrivée des eaux

2

Possibilité travail et jeux pour enfants Espace nuit

1

0Studio basique 3 mentré sud GSEducationalVersion GSPublisherEngine 0.34.100.100

GSEducationalVersion GSPublisherEngine 0.34.100.100

0m

3m

N

3m

N

0m

2

0Studio basique 3 mentré NORD

N

Reprise d’air neuf (puits canadien)

N

1

N

Espace séjour

Les studios de 45 m2 sont des appartements traversant pouvant accueillir 6 personnes. Il existe deux types de studio, les deux sont constitués de deux espaces: un espace séjour/ salle à manger et un espace nuit. Les séjours s’orientent au Sud, l’accès peut se faire soit côté séjour, soit coté chambre. L’aménagement du mobilier se fait de manière à libérer un grand espace central de 26 m2 permettant aux habitants de vivre ensemble, de partager leurs loisirs. Les chambres, salles de bains, WC sont alors des modules qui prennent un minimum de place pour libérer l’espace de vie central. N

Gaine palière

ENTRE DENSITÉ ET PARTAGE

18


0

5m

R +2

3m

N

0m

0

3m

R +3

N

R +1 Duplex 8 personnes 60m2

Duplex 6 personnes 40m2

R +4 Duplex 8 personnes 60m2

NN N

GSEducationalVersion GSPublisherEngine 0.34.100.100

0

R +2

R +5

5m

N 0

0

3m

5m

GSEducationalVersion GSPublisherEngine 0.34.100.100

0

0

0 0

0

0 03 m 3 m 3m

3m

5 m5 m 5m

0

L’agencement des duplex GSEducationalVersion GSPublisherEngine 0.34.100.100

0m

0

5m

3m

3m

ENTRE DENSITÉ ET PARTAGE

19


Site: Place camélinat, Aulney Sud

Camélinat

Programme: Transformation de la place

Atelier: Beres - S6

D Y N A M I Q U E D E L’ E S P A C E Passage, Expression, F iguration

Ce projet consiste à inventer de nouveaux espaces publics partagés dans la ville d’Aulney-sous-bois. Le projet est la transformation de la place Camélinat en espace d’activités culturelles et artistiques

J’ai

choisi d’analyser les espaces en compression et ceux en dilatation. Le passage, d’un espace comprimé à un espace dilaté et d’un espace dilaté à un espace comprimé, change le ressenti de cet espace. Ces changements enrichissent le parcours. J’ai étudié plusieurs espaces dans Aulnay. J’ai défini ces espaces comme comprimés ou dilatés par la réalisation de plans et de coupes. J’ai ainsi eut pour objectif de travailler sur la place Camélinat et transformer ce lieu comprimé en un espace dilaté.

Analyse subjective

Site d’intervention Espace comprimés et dilatés

20


A

1

B

3

J’ai eu pour objectif de redynamiser la place par un programme attractif qui permettrait aux Aulnésiens de se retrouver. La place Camélinat deviendrait un espace d’expositions, de création et d’expression entièrement piétons. Ainsi les habitants pourraient dévoiler leur savoir-faire en faisant des représentations (de musique, théâtre, danse) dans la salle de spectacle ou en exposant leurs œuvres dans les galeries d’artistes. Cette dynamique doit aussi s’exprimer par un flux piéton plus important. J’ai alors créé 2 accès supplémentaires qui s’ouvrent sur la place.

2

B’

5

A’

4

N

GSEducationalVersion GSPublisherEngine 11.0.66.100

Plan masse

0

1: 2: 3: 4: 5:

20 m

DYNAMIQUE DE L’ESPACE

Accès principal vers la place Salle de spectacle et salle d’entraînement Salle d’expositions et de création Logements Liaison de la place Camélinat aux logements GS GS Educ Pu ati blish on erE

alV ng ersion ine 5.0

.89

GSEducationalVersion GSPublisherEngine 11.0.66.100

5

.10

0

21


Pour la place Camélinat, espace comprimé, lieu de croisement des véhicules et de stationnement et envahie par les arbres, sans intérêt et sans attrait. Cet espace grâce aux changements envisagés devient un espace dilaté et attractif. Grâce à l’apport de cheminements piétons supplémentaires et à l’attractivité de nouvelles fonctions un nouveau dynamisme va transformer la place et son mode de fonctionnement créant une véritable mise en scène.

Coupe longitudinale AA’

Coupe longitudinale BB’

DYNAMIQUE DE L’ESPACE

22


4 4 1

1 4

3

4 3

2 N

N

Plan RDC

Plan R+2

1: 2: 3: 4:

1: Salle de répétition 2: Hall d’accueil, Circulations 3: Vestiaires 4: Terrasses

Salle de spectacle Hall d’accueil, circulations Cafétéria Galeries d’exposition, Salle de création

GS GS Educa Pu blis tion he alVers rEn gin ion e 5.0 .89

.10

0

GS GS Educa Pu blis tion he alVers rEn gin ion e 5.0 .89

.10

0

2 1

3

2

4

1: Séjour, cuisine 2: Chambre 3: Salle d’eau 4: Terrasses Logements / Plan étage courant

La salle de spectacle s’oriente sur la place. La scène peut être utilisée face à un public à l’intérieur ou par retournement à l’extérieur coté place. Les parois vitrées peuvent s’ouvrir, la scène et les gradins peuvent se rétracter pour permettre à l’espace de se dilater et de s’ouvrir totalement sur la place.

N

DYNAMIQUE DE L’ESPACE

GSEducationalVersion GSPublisherEngine 12.0.65.100

Les logements collectifs au sud sur un terrain libre amènent une population neuve qui va dynamiser le site. GS GS Educ Pu ati blish on erEnalVer gin sion e 5.0 .89

.10

0

23


Surface: 3000 m2

Site: Paris, 20° arrondissement

Programme: Réalisation d’un complexe sportif

Atelier: Léonhardt - S5

«LA VOILE» Ce projet consiste à réaliser un complexe sportif. Le terrain se situe Rue des pyrénées dans le 20éme arrondissement de Paris.

En

contraste avec l’hétérogénéité du site, j’ai voulu créer une toiture uniforme s’orientant de part et d’autre du site et laissant apparaître une liaison visuelle rattachant les altimétrie variées des bâtiments alentours. La toiture se définit comme un voile suspendu, libre englobant deux programmes : la piscine et l’aire d’évolution. L’ouverture Nord/Sud permet de créer une dynamique dans la forme ainsi qu’un élancement des espaces sportifs vers l’environnement extérieur.

24


RUE DES MARAICHERS

C

D

B

Local engins extérieurs

Local engins intérieurs

Hammam - 1m

- 1m

Sas

Petit matériel scolaire - 1m

Bureau doyens

+ 0m

Bureau direction

P

+ 0m

Pataugeoire

Salle de réunion

Aire d'évolution bar, cuisine, économat

- 1m

A

+ 0m

wc hand

Secrétariat, réception

WC femmes

Infirmerie

WC hommes

- 1m

Infirmerie

P

+ 0m

Sas

A'

- 1m

Pataugeoire

Salles entretiens

Matériel piscine - 1m

Cabine maître nageur

Infirmerie

B'

C'

Terrasse extérieure

Dépôt économat

+ 0m

Sanitaires

Salle de théorie

Piscine

- 1m

+ 0m

- 3.50m

D'

RUE DES PYRENEES

0

5

10

15

20 m

5

10

15

20 m

N

0

N

Plan Rez-De-Chaussée ELEVATION SUD

PLAN REZ-DE-CHAUSSEE

N

PLAN MASSE

ELEVATION SUD

C

D

B

Douches, séchage hommes

wc hommes

Vestiaires pour public hommes Vestiaires hommes

Douches hommes

Locaux techniques

Local nettoyage

Vestiaires arbitres

Vestiaires écoles et club hommes WC hommes

ELEVATION NORD

GSPublisherEngine 0.16.100.100

Parking

Locaux techniques

Local nettoyage

A

wc femmes GSPublisherEngine 0.16.100.100

Vestiaires gardiens

Vestiaires maîtres

Vestiaires écoles et club femmes Locaux techniques

Douches, séchage femmes

Vestiaires femmes

A'

WC femmes

Douches femmes Vestiaires pour public femmes

B'

D'

Plan R-1 ELEVATION SUD

GSPublisherEngine 0.16.100.100

N

0

C'

Le projet, s’inscrivant dans la longueur du site, laisse apparaître en son centre un espace ayant une double fonctionnalité : Il relie le coté actif avec le coté passif du site par un passage et contient le hall d’accueil.

5

ELEVATION NORD

10

15

20 m

«LA VOILE»

25


Bar

Secrétariat

Aire d'évolution Parking

Local nettoyage

Vestiaires gardiens

Locaux techniques

Piscine

Locaux techniques

Bar

0

Aire d'évolution

5

10

15

20 m Local nettoyage

Parking

N

Coupe longitudinale COUPE LONGITUDINALE AA'

ELEVATION SUD

Locaux techniques

Locaux techniques Locaux techniques

Locaux techniques

Piscine

Locaux techniques

Locaux techniques

0

COUPE TRANSVERSALE BB'

5

Coupe transversale

10

15

20 m

N

COUPE TRANSVERSALE DD'

«LA VOILE»

26

COUPE TRANSVERSALE BB' ELEVATION NORD

ELEVATION SUD

GSPublisherEngine 0.16.100.100

Local engins intérieurs

Parking

Local engins intérieurs

COUPE TRANSVERSALE CC'


Ainsi en m’implantant dans la longueur du site, j’ai réalisé un signal dans le quartier par la forme attractive et par le parcours qui incite les passants à venir découvrir les espaces intérieurs. Cette toiture est un geste libre mis en valeur par la matérialité de la façade qui la laisse flotter comme la voile d’un bateau.

«LA VOILE»

27


Site: Quai de la rapée Paris 20ème

restaurant et galeries d’exposition

Programme: Intervention urbaine,

Atelier: Chabbert - S3

TRAJECTOIRE Ce projet consiste à intervenir au niveau du quai de la rapée à Paris. Le but étant de valoriser le quartier qui est principalement routier et ferroviaire.

Vue d’ensemble

Mon

intervention se situe sur trois éléments existants du site : le jardin, l’allée le long du boulevard Bastille, et le quai le long du canal. Le programme que j’ai choisi est alors: un café-exposition avec terrasses extérieures protégé du bruit de la rue par une façade fermée, le traitement d’une allée végétalisée le long du boulevard de la Bastille, une rampe assurant la descente vers le quai, le restaurant du centre social existant. Dans le décor de l’environnement existant, renforcé par une intervention créant un lien entre les différents espaces, le nouveau lieu devenu théâtral incite le promeneur à traverser, à flâner, et à stationner, à l’abri de l’agression des nœuds viaires : il peut ainsi définir sa propre trajectoire.

En s’inspirant de la musique contemporaine j’ai pu établir un graphique qui transcrit le ressenti du site. Cela m’a permis de définir en chaque lieu les espaces: bruyants/ calmes, en compression/ en dilatation, les séparations plus ou mois importantes. L’étude du graphique m’a poussé à modifier une partie de celui-ci de manière à intervenir architecturalement de tel façon à améliorer l’organisation urbaine du lieu.

28


Coupe longitudinale

TRAJECTOIRE

29


8

6

5

1 3

7

4

2

Accés égouts

2

Canal Saint-Martin

Café/Salles d’expositions: 1: Café 2: Salle d’exposition 3: Kiosque 4: wc Perspective intérieure d’une salle d’exposition

Restaurant: 5: Salle à manger 6: Cuisine 7: Terrasse 8: Wc

Plan Rez-de-chaussée

6m

O

0

S

N

E

2

TRAJECTOIRE

30


Coupe kiosque

Coupe galeries

Galeries

Restaurant

Coupe restaurant

TRAJECTOIRE

31


Site: 3ème arrondissement de Paris

pour étudiants

Programme: Réalisation d’un habitat collectif

Atelier: Drahsan - S2

INTERACTION Ce projet consiste à imaginer un habitat collectif pour des étudiants. Le terrain se situe Rue des jardins Saint-Paul dans le 3ème arrondissement de Paris.

Les

volumes sont disposés de manière à créer un atrium. A l’intérieur celuici suggère les croisements, les séquences de repos, la rencontre ou au contraire en passant par un autre chemin l’évitement. L’étudiant peut se dire que chaque jour pour rentrer ou sortir de chez lui, il pourra changer de chemin. La déstructuration des volumes et l’effet dynamique attirent depuis la rue le regard, le vide se perçoit et invite à entrer. La maison de l’étudiant est faite pour faciliter la vie pendant les études, pour vivre seul ou ensemble, et pour retrouver un peu de vie de famille perdue. Dessin vue depuis le jardin

32


N

O

Plan de situation

S

10 m

50 m

100 m

E

80 m 50 m 30 m 25 m 15 m 10 m

10 m

Coupe longitudinale

50 m

100 m

INTERACTION

Vue interieure de lâ&#x20AC;&#x2122;atrium

33


N O

E

Plan RDC

S

Vue interieure de l’atrium

Cette grande porte accueillante est un signal fort, l’attrait du vide, emplit de lumière amenée par l’éclairage zénithal de la verrière ou par la lumière douce du mur arrière, attire le regard.

Au détour du labyrinthe, c’est avec surprise que je rencontrerais une amie, avec qui je pourrais au printemps m’allonger sur les restanques pour discuter. En déjeunant à la cafétéria, le bassin tel un fil conducteur orientera le regard vers l’église saint Paul. Dessin du jardin (vue depuis la terrasse)

INTERACTION

34


N

N

O

O

E

Plan 2éme étage

Coupe longitudinale

S

E

Plan 6éme étage

Coupe transversale

S

INTERACTION

35


Budget: 200 000 euros

Surface: 150 m2

Site: Sur une falaise à Trouville

Programme: Réalisation d’une Maison

Atelier: Leblois - S2

ÉLANCEMENT Le programme consiste à créer une maison orientée Nord face à la mer. Ce projet est celui d’un couple de jeunes architectes.

Ce

volume trapézoïdal permet l’évasement vers la mer. Il est imposant et ancré par sa masse, en mouvement par ces inclinaisons. Ce volume devient un objet aux multiples facettes comme celui qu’on trouve sur la plage. Il suscite la curiosité non seulement par sa forme mais aussi par les ambiances et les espaces.

36

Le but recherché était une mono orientation de toutes les pièces sur ce panorama privilégié: la mer. L’espace intérieur a déterminé la forme extérieure. L’évasement se fait en hauteur, en largeur et en profondeur, ce qui accentue la perspective lors de l’entrée dans l’espace.


Plan RDC

Coupe longitudinale

Plan R+1

A travers cette étude mon but premier était de comprendre comment l’on peut agencer masses, volumes, espaces, ambiances et lumière tout en respectant le site et les contraintes du programme.

ELANCEMENT

37


Surface: 2000 m2

Site: champs désert

Programme: Réalisation de Thermes

Atelier: Svenstedt - S2

DYNAMIQUE Le programme consiste à mettre en oeuvre des thermes, la surface disponible est de 200 m2. Ce bâtiment sera constitué d’un hall, de vestiaires, de zones séches ainsi que de zones humides.

Pendant

l’évolution de mon projet, j’ai travaillé sur des volumes qui prenaient un caractère de plus en plus dynamique. Ainsi, l’utilisateur se retrouve dans un contexte atypique qui le dépayse, le déstabilise. Cette forme vient de l’évolution et de la réflexion du projet lié à la volonté de voir des choses exceptionnelles (non ordinaires) dans un bain, la volonté d’intriguer l’utilisateur / spectateur. J’ai travaillé sur la composition des volumes et l’apport de lumières qui permettaient de créer différentes ambiances. Ces différents volumes sont à l’origine de la variété de ces espaces intérieurs et extérieurs.

38

La réponse au sujet des thermes est orientée dans mon projet sur deux objectifs : L’incitation à venir à l’appel des volumes variés. La découverte intérieur des différents espaces variés par la composition des volumes et à l’apport ombre/ lumière qui joue avec ces volumes.


6

3

3 3

7 5

3

2

2

Coupe transversale

Coupe longitudinale

1

3

1

4 7 3

5

6 3

2 7

1

Vue sur l’accueil

Vue sur l’entrée

1

4

5

3

Plan RDC

1: Vestiaires 2: Accueil 3: Douches

6

4: 5: 6: 7:

Bain Bain Bain Bain

de boue chaud froid salé

DYNAMIQUE

39


TRAVAUX RÉALISÉS EN AGENCE J’ai réalisé de nombreuses perspectives d’ambiances en agence, souvent comme outils pour étudier l’aménagement intérieur d’un espace, voici quelques exemples.

Vue intérieure de la chambre

40 Projet: 1212JAK Programme: Transformation de deux studios en appartement Lieu: Saint-Raphaël 83 Vue intérieure du séjour


Projet: 1213MIL Programme: Aménagements de bureaux Lieu: Aix en Provence Les Milles 13

TRAVAUX RÉALISÉS EN AGENCE

41


Projet: 1402GOR Programme: Création d’une maison individuelle. Travail sur les ambiances intérieures d’un même espace. Lieu: Marseille

1ère solution: Vue intérieure du séjour

2ère solution: Vue intérieure du séjour

2ère solution: Vue sur la salle à manger et la circulation qui donnent accés à la mezzanine TRAVAUX RÉALISÉS EN AGENCE

42


Plusieurs solutions ont été envisagées. Celle-ci est la dernière choisie par le client. Vue intérieure du séjour

TRAVAUX RÉALISÉS EN AGENCE

Vue sur la salle à manger

Vue sur la mezzanine

43


Budget: 4000 euros

Site: 24 Rue du Bac 75007 Paris

Programme: Réalisation d’une sculpture

PROJET PERSONNEL Ce projet est une sculpture situé dans la cour intérieure de la galerie Lefebvre & fils, dans le 7ème arrondissement de Paris.

Ce projet, pour la galerie Lefebvre & fils a

été livré en Juillet 2016. Il consiste à créer un système permettant de cacher les climatiseurs situés sur la façade de la cour intérieure. Ce système est constitué de triangles en acier soudés entre eux. La climatisation doit être accessible en cas de réparation, pour cela il a été nécessaire d’imaginer un système amovible. Grâce à des charnières fixés au mur, la sculpture peut s’ouvrir en deux.

PROJET PERSONNEL

Perspectives d’ambiances

44


23 96 78 10 20

176 78

10

90 335

5 185

95

132

147

Etude volumétrique PROJET PERSONNEL État des lieux / Façade sur cour

23

ESQ/ FACADE SUR COUR/ ECHELLE 1/20 EME

10

78

20

176

10

78

96

onalVersion erEngine 0.76.100.96

90 335

95

5 185

132

147

Esquisse / Façade sur cour ESQ/ FACADE SUR COUR/ ECHELLE 1/20 EME ESQ/ FACADE SUR COUR/ ECHELLE 1/20 EME

GSEducationalVersion GSPublisherEngine 0.76.100.96

0m

1m

Photos après réalisation

45

Portfolio - Marie Biaggi - 2017  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you