Page 1

Rapport annuel 2017

bpa – Bureau de prévention des accidents


Rapport annuel 2017

bpa – Rapport annuel 2017

3


Editeur Auteurs/rédaction Relecture Traduction Mise en pages Photos

Impression/tirage

bpa – Bureau de prévention des accidents Sections du bpa Hedy Rudolf et Andrea Krämer, relectrices, bpa Section Publications/Langues, bpa SRT Kurth & Partner AG, Ittigen Photo de couverture: Rob Lewis Autres: p. 7 JANVIER: Andrea Campiche; p. 7 FÉVRIER, p. 7 JUIN: Ruben Wyttenbach; p. 7 MARS, p. 7 AOÛT: TCS; p. 7 AVRIL, p. 5: Georgios Kafelas; p. 7 MAI: Mathias Blättler; p. 7 JUILLET: Rod Kommunikation; p. 7 SEPTEMBRE, p. 7 NOVEMBRE, pp. 17, 20, 26, 27, 29, 35, 36, 40: bpa; p. 7 OCTOBRE, pp. 15, 21, 24, 38: Iris Andermatt; p. 7 DÉCEMBRE: Jérôme Piguet; p. 22: Giovanni Antonelli; p. 23: capture d’écran outil de planification Swiss Volley; p. 25: Hans Minder; pp. 31, 32, 33, 41, 43: GettyImages; p. 37: Peter Wilhelm/Musée Suisse des Transports; p. 39: Benjamin Zurbriggen/PPR AST & FISCHER AG, Wabern 6/2018/3700, imprimé sur papier FSC.

© bpa, 2018

Tous droits réservés. Reproduction autorisée avec mention de la source. Toute utilisation commerciale est exclue. ISSN 0259-5184 (Print), ISSN 2235-879X (PDF)


Editorial

Ne nous reposons pas sur nos lauriers! Pour 2016, la Suisse peut se targuer du nombre de victimes de la route rapporté à la population le plus faible de tous les pays membres de l’OCDE. Le Conseil européen pour la sécurité routière (ETSC) l’a même récompensée pour ses efforts couronnés de succès en matière de sécurité routière. Le bpa était

De par de nombreuses autres activités, le bpa s’est

présent lors de la remise du prix, qui a eu lieu en

engagé en 2017 également pour la prévention des

juin 2017 à Bruxelles. Nous sommes en effet persua-

accidents de loisirs et des accidents ayant lieu dans

dés que notre engagement a un effet positif durable

et autour de l’habitat. Font notamment partie de

sur la sécurité routière.

ces activités la campagne «L’équilibre en marche» et

Ce prix nous incite à poursuivre nos efforts pour

ses conseils pratiques visant à prévenir les chutes,

contribuer à plus de sécurité routière. Le respect des

ou encore le SafetyKit «Bricolage à la maison», per-

prescriptions existantes, la mise en œuvre des

mettant aux entreprises de sensibiliser leurs collabo-

mesures de Via sicura et le maintien des efforts en

rateurs aux dangers résultant de cette activité très

matière de prévention permettront de réduire le

appréciée. En outre, le bpa a agrandi son exposition

nombre d’accidents graves et mortels sur les routes.

au Musée Suisse des Transports de Lucerne et l’a

La baisse d’intérêt de la part des milieux politiques

dotée d’un monde de miroirs magique.

pour la prévention des accidents nous inquiète,

Comme vous pouvez le constater, votre sécurité

d’autant plus que la première évaluation du pro-

est au cœur de nos préoccupations. Vous trouverez

gramme Via sicura montre clairement que les

dans ce rapport annuel de nombreux autres

mesures sont efficaces! Nous continuerons donc de

exemples illustrant notre engagement au cours de

nous engager en faveur de la mise en œuvre des

l’année 2017. Et nous pouvons vous faire une pro-

mesures de Via sicura à l’avenir également.

messe: en matière de prévention des accidents non

Dans les deux autres domaines d’activité du bpa,

professionnels, nous ne nous reposons jamais sur

sport et activité physique ainsi qu’habitat et loisirs,

nos lauriers. Bien au contraire: nous faisons de votre

nous ne nous sommes pas non plus reposés sur nos

sécurité notre priorité et ce, jour après jour.

lauriers. En 2017, la nouvelle campagne sport «Bougez futé: stop aux accidents de sport» a été lancée. Lors du Forum Sport du bpa, les facteurs du succès des mesures de prévention dans le domaine du

Brigitte Buhmann

sport ont été discutés avec diverses institutions.

Directrice

bpa – Rapport annuel 2017

5


Le bpa

Au fil du temps

Organisation

14

La recherche

Nouveau baromètre bpa de la sécurité routière en Suisse

16

Enquête du bpa sur les causes des accidents individuels à vélo électrique

17

7

Les acheteurs de voitures interrogés sur les systèmes d’assistance à la conduite

18

Relevé du bpa sur les accidents de sport mortels

19

Avec quel équipement les vététistes se protègent-ils?

20

La formation

Formations et cours de perfectionnement pour la prévention des accidents

22

Prévenir les accidents grâce aux outils de planification des fédérations sportives

23

Cours de perfectionnement et conférence pour les délégués bpa à la sécurité

24

Le conseil

Road Safety Inspection (RSI) près de la Porte de Bâle à Soleure

26

La piscine en plein air de Weyermannshaus sécurisée pour l’hiver

27

Des conseils pour la sécurité des plus petits en Suisse

28

Nouveaux concepts de prévention des accidents des fédérations sportives suisses

29

La sécurité

Contrôle par échantillonnage de tronçonneuses à l’échelle européenne

32

Contrôle par échantillonnage de gants de protection pour motocyclistes

33

La communication

Bougez futé: la nouvelle campagne sport du bpa

36

SEE YOU: le monde de miroirs magique du bpa au Musée Suisse des Transports

37

Elargissement de l’offre pour la prévention des accidents en entreprise

38

Journée de la lumière: SEE YOU, malgré l’obscurité

39

En toute sécurité sur les pistes et en randonnée à ski

40

Le réseau

Coordination des conseils avec le Réseau pour la construction adaptée

42

Comptes annuels 2017

44

JAN

Les finances

SE

6 

bpa – Rapport annuel 2017


L’entraînement de la force et de l’équilibre, les têtes intelligentes se protègent – en lugeant aussi, une meilleure visibilité grâce à des tenues tendance, la magie opère au Musée Suisse des Transports, le bpa et la plongée, la Suisse lauréate du prix européen de la sécurité routière, un bras cassé peut vite devenir énervant, roues arrêtées – enfants en sécurité, bricolage à la maison: pas de demi-mesure, offensive tessinoise contre les accidents de loisirs, nouvel objectif suisse de sécurité routière, alcool au volant après une fête.

MARS

JANVIER

AVRIL s cqe, re k t s x.

JUIN

5.346.02 - 07.2017

FÉVRIER

Bis im Jahr 2030 soll die Anzahl der Getöteten auf Schweizer Strassen von 230 auf 100 reduziert werden.

MAI

AOÛT

JUILLET 130 MENSCHENLEBEN könnten jährlich gerettet werden.

NOVEMBRE

Conseils plus malins sur sport.bpa.ch

SEPTEMBRE

bpa – Rapport annuel 2017

OCTOBRE

Low_RZ_BfU_Plakat_Bike_A3_297x420_KD_dfi.indd 2

04.07.17 09:45

DÉCEMBRE

Au fil du temps

7


JA N V I ER

C

haque année en Suisse, quelque 280 000 per-

sonnes se blessent en chutant et 1400 d’entre elles décèdent des suites de leurs blessures.

Les plus touchés par les chutes sont les seniors. Depuis début 2017, le bpa leur propose des exercices

FÉ V RI ER

simples permettant d’entraîner force et équillibre. Les personnes âgées peuvent ainsi clairement réduire le risque de chutes. Ceci est particulièrement important à l’époque où les routes et les chemins sont plus glissants que d’habitude. Les exercices font partie de la campagne «L’équilibre en marche» grâce à laquelle le bpa, Pro Senectute, la Ligue suisse

L

es têtes intelligentes se protègent – en lugeant aussi. Tel est le message principal adressé aux lugeurs. Ce sport d’hiver, simple d’apparence, fait chaque année 7300 bles-

sés en Suisse, dont certains décèdent des suites de leurs bles-

contre le rhumatisme, physioswiss et Promotion

sures. Le bpa rend attentif aux 10 règles de comportement

Santé Suisse souhaitent encourager les aînés à

pour lugeurs et à l’équipement de protection adéquat, car de

s’exercer régulièrement. En octobre 2017, le bpa et

nos jours, seuls 50% des lugeurs portent un casque. L’assu-

Procap Suisse publient conjointement un programme

reur-maladie Concordia a repris le message et a lancé une

d’entraînement destiné aux seniors se déplaçant à

grande campagne sur le port du casque adressée aux lugeurs.

l’aide d’un déambulateur et aux personnes en fau-

Restons-en aux sports d’hiver en ce mois de février: depuis des

teuil roulant.

années, l’offre en matière de snowparks est élargie en Suisse.

Bien souvent, la peur du danger empêche les ensei-

Hélas, le nombre d’accidents augmente lui aussi. Environ

gnants de faire vivre aux élèves certaines activités

65 000 skieurs et snowboardeurs résidant en Suisse sont vic-

ayant pourtant fait leurs preuves. Et cette peur n’est

times d’un accident, dont 4400 ont lieu dans un snowpark. La

pas totalement infondée. Chaque année, environ

statistique du bpa montre qu’environ 30% des personnes qui

50 000 enfants et adolescents de moins de 15 ans

se blessent dans un snowpark doivent être transportées à l’hô-

se blessent lors d’une activité scolaire. La bonne

pital en hélicoptère de sauvetage. Outre les snowparks, le bpa

nouvelle? La grande majorité des accidents ayant

s’intéresse également au hors-piste. En effet, chaque année,

lieu dans le cadre scolaire ont une fin heureuse. Et

12 freeriders décèdent en Suisse. Le bpa donne des conseils

en prenant les mesures nécessaires, bon nombre

aux amateurs de sports de neige dans deux vidéos, afin que la

d’accidents peuvent être évités. Le bpa recommande

saison d’hiver ne finisse pas par un séjour à l’hôpital.

d’intégrer systématiquement la prévention des accidents au programme scolaire. Le site Internet securite-ecole.bpa.ch vous propose des con­seils pratiques. Dans deux de ses décisions, l’Office fédéral des routes (OFROU) a donné le feu vert au bpa pour utiliser deux de ses réseaux d’affichage le long des routes nationales et sur les aires d’autoroutes. Ainsi, nous disposons d’endroits supplémentaires pour placarder les affiches des campagnes de prévention routière, en plus des sites principaux des délégués à la sécurité dans les villes et les communes. La décision de l’OFROU implique également que les autorités valident le visuel de l’affiche.

8 Au fil du temps

bpa – Rapport annuel 2017


MARS

U

n entraînement ciblé permet d’éviter les chutes. Mais en cas de troubles de l’équilibre et de diminution de la force musculaire, une

aide à la marche peut permettre de conserver son autonomie. Dans sa brochure et sa vidéo, le bpa pro-

digue des conseils pour aider les seniors à choisir le bon déambulateur ou la bonne canne et à bien utiliser ces instruments. Ces recommandations ont été élaborées en collaboration avec huit organisations nationales et l’hôpital Felix Platter de Bâle. Chaque année, les places de jeux doivent elles aussi passer un contrôle technique. Quelque 9000 enfants se blessent sur des aires de jeux. La plupart des acci-

«

AV RI L

Hé la cruche, t‘as pas la priorité hein!», hurle Roger l’enragé depuis son balcon en observant le comportement des automobilistes et des cyclistes dans un gira-

toire. Cette vidéo fait partie de la campagne «Priorité à la prudence» qui est prolongée pour une quatrième année.

dents sont liés aux équipements, à des installations

Les figurines du bpa pour les enfants, les Pylonis, entrent en

défectueuses ou aux revêtements de sols. Le bpa

jeu. Dans le cadre de leçons d’instruction routière, ils

recommande donc d’effectuer un contrôle minu-

apprennent désormais aux enfants à se déplacer à vélo en

tieux des aires de jeux, en particulier au printemps.

toute sécurité et ce, de façon ludique et adaptée à leur âge. Le

Cette tâche incombe aux quelque 1200 délégués à

bpa a élaboré ce second paquet de mesures en raison des plus

la sécurité dans les communes et les villes. Grâce à

de 60 accidents graves que subissent les enfants à vélo chaque

leur haut niveau de connaissances et à leur œil

année.

expert, ils sont votre partenaire en matière de pré-

Par rapport à 2015, le nombre de motards grièvement blessés

vention des accidents et se tiennent à votre disposi-

et tués a fortement baissé en 2016. Cependant, le risque d’être

tion pour vous aider et vous conseiller.

victime d’un accident grave ou mortel à moto est encore

Dans sa nouvelle vidéo, dont Franky Slow Down est

50 fois plus élevé qu’en voiture. Avec la campagne «Stayin’

l’invité, le bpa vous offre un aperçu du quotidien

Alive», la Fédération Motocycliste Suisse (FMS) et le bpa s’en-

divers et varié des délégués à la sécurité.

gagent pour faire baisser ce chiffre. Les motards et les scooté-

Au cœur de la campagne «MADE VISIBLE» se

ristes peuvent être victimes d’un accident en se rendant au tra-

trouvent des tenues tendance offrant une meilleure

vail, ce qui implique des absences professionnelles. C’est la

visibilité. La campagne, prévue pour trois ans, pro-

raison pour laquelle le bpa propose aux entreprises le SafetyKit

digue de nombreux conseils utiles et montre com-

«Moto/scooter» afin de sensibiliser les collaborateurs aux dan-

ment des vêtements et accessoires réfléchissants

gers des deux-roues.

intégrés à vos tenues peuvent vous sauver la vie. La

Depuis 1980, le bpa est présent au Musée Suisse des Trans-

campagne vise en particulier la mobilité douce,

ports de Lucerne afin d’informer petits et grands sur la préven-

c’est-à-dire les piétons et les cyclistes. La responsa-

tion des accidents. En 2017, le bpa a posé de nouveaux jalons

bilité globale de la campagne incombe au TCS, en

avec son exposition SEE YOU, dont l’attraction principale est

partenariat avec le bpa.

un labyrinthe magique de 68 miroirs répartis sur 85 m2. Une visite de ce monde de miroirs magique invite à réfléchir sur la façon d’augmenter la sécurité pour tous les usagers de la route.

bpa – Rapport annuel 2017

Au fil du temps

9


MAI

L

e bpa accompagne également les amateurs de sports aquatiques dans les lacs et les rivières suisses. La plongée est un sport qui peut en-

gendrer des accidents graves. Chaque année en

Suisse, quatre accidents de plongée ont une issue

JUIN

fatale. C’est la raison pour laquelle le bpa publie la version retravaillée de la brochure «Plongée en Suisse», conjointement avec le Bureau de prévention des Accidents de Plongée (BAP) et la Fédération Suisse de Sports Subaquatiques (FSSS). La brochure inclut désormais la plongée en rivière. Vous trouve-

L

e niveau de sécurité routière des enfants de moins de 15 ans a pu être largement amélioré au cours des dernières décennies et ce, grâce à diverses mesures. Pourtant,

chaque année, neuf enfants perdent la vie dans un accident de

rez également des recommandations dans la vidéo

la route et 220 sont grièvement blessés. Le bpa aborde ce sujet

du bpa relative à la plongée.

en détail dans le dossier n° 16 «Sécurité des enfants dans

Régulièrement, des interventions parlementaires

le trafic routier» (en allemand, avec un résumé en français),

viennent contrer les intérêts de la prévention des

financé par le Fonds de sécurité routière (FSR), et propose des

accidents. Le bpa tente donc de contribuer à la for-

mesures visant à réduire le nombre d’accidents touchant des

mation de l’opinion publique, en fournissant des

enfants.

chiffres et des faits concrets. Dans ses prises de

Les accidents de vélo électrique ne touchent pas que les

position et ses communiqués de presse, le bpa se

seniors. On note une augmentation des accidents graves de

prononce sur ces interventions parlementaires. A la

vélo électrique chez les cyclistes âgés de 25 à 64 ans. Afin de

fin avril p. ex., le bpa prend position sur le projet du

sensibiliser la population aux dangers des accidents indivi-

Conseil fédéral visant à optimiser la formation à la

duels, le bpa élabore une affiche et une vidéo mettant en

conduite. En grande majorité, il est pour les modifi-

scène un cowboy qui peine à rester en selle et qui finit par

cations envisagées; seul bémol, la baisse possible de

admettre qu’un vélo électrique est plus nerveux qu’on ne le

l’âge minimum à 16 ans pour les motocycles de la

pense.

catégorie A1 (125 cm3). En mai, le bpa se prononce

Le Conseil européen pour la sécurité routière (ETSC) récom-

sur l’éventuelle levée de l’interdiction de vente et de

pense la Suisse pour ses efforts couronnés de succès en

débit d’alcool sur les aires de ravitaillement autorou-

matière de sécurité routière, notamment les mesures mises en

tières valable depuis 1964 et qui a largement fait ses

place dans le cadre du programme Via sicura. L’évaluation par

preuves. Le bpa recommande vivement de maintenir

le Conseil fédéral publiée en juin montre que les mesures

l’interdiction, mais en septembre, le Conseil national

appliquées sont efficaces. Le bpa déplore cependant que le

et le Conseil des Etats se prononcent en faveur de la

Conseil fédéral souhaite supprimer deux mesures importantes

levée de l’interdiction.

(les boîtes noires et les éthylomètres anti-démarrage). Avec la

La nouvelle norme valable pour les appareils de

publication du nouveau baromètre de la sécurité routière, le

fitness en plein air est également valable pour les

bpa attire l’attention sur les points faibles de la sécurité rou-

parcoursvita. En collaboration avec le bpa, la fonda-

tière. En font partie les facteurs de risque tels que la distraction

tion parcoursvita contrôle le concept de ses quelque

au volant et la vitesse, le taux de port du casque cycliste, la

500 parcours et élabore une nouvelle notice de

mobilité douce en général, les seniors victimes d’accidents de

montage.

la route et la baisse d’intérêt de la part des milieux politiques pour la sécurité routière. En juin, le coup d’envoi du nouveau volet de la campagne «Prêt pour la rando?» est donné. Cette campagne a pour objectif d’encourager les randonneurs à bien préparer leur randonnée. Un sondage du bpa auprès de la population montre qu’un randonneur sur deux n’est pas suffisamment préparé.

10 Au fil du temps

bpa – Rapport annuel 2017


AOÛ T

«

JU I L L E T

Dédé le bras cassé» veut inciter les amateurs de sport à prendre des risques inconsidérés. Notre masquotte est effrontée, énervante et prétentieuse, mais elle n’y

connaît rien en matière de sport. Le message adressé aux spor-

tifs est clair: «Un bras cassé peut vite devenir énervant. Ne l’écoutez pas. Bougez futé: stop aux accidents de sport.» Dans cette campagne, le bpa montre que tout un chacun peut contribuer à réduire le nombre d’accidents de sport qui s’élève annuellement à 400 000 accidents et 180 décès. La campagne s’adresse en particulier aux sportifs âgés de 16 à 55 ans. Elle en appelle à la responsabilité individuelle et leur donne des conseils malins pour qu’ils puissent pratiquer leur sport sans se blesser. Une fois de plus, le bpa rend attentif aux accidents de baignade qui ont lieu dans les lacs et les rivières. Chaque année en Suisse, 49 personnes en moyenne se noient. Ces accidents touchent principalement les jeunes de sexe masculin et les touristes étrangers. En effet, ces individus sont plus enclins à adopter un comportement à risque, à surestimer leurs propres capacités et bien souvent, ils ne sont pas conscients des dangers. Les enfants sont également menacés. C’est pourquoi le bpa recommande d’apprendre à nager aux enfants et de leur faire passer le contrôle de sécurité aquatique (CSA) à l’école primaire. Vous en apprendrez plus sur le CSA dans la vidéo du bpa. Le bpa prodigue également des conseils sur les garde-corps. En 2016, la brochure technique a été retravaillée et en 2017, le bpa a publié une vidéo et mis à disposition des garde-corps modulables. Ces moyens d’intervention sont surtout utilisés dans les formations dispensées par le bpa.

L

e port du casque est obligatoire en Suisse depuis 2012 pour les utilisateurs de vélos électriques rapides. Cependant, une personne sur

six s’y refuse et continue à risquer sa tête. Le taux de port du casque stagne également pour les vélos classiques: moins de la moitié de ces cyclistes portent un casque. Fait réjouissant: le taux de port de la ceinture chez les occupants de voitures de tourisme et le taux de feux allumés de jour par beau temps ont tous les deux atteint un niveau élevé. La rentrée des classes 2017 se place à nouveau sous le signe de la campagne de sécurité routière «Roues arrêtées, enfants en sécurité». En effet, les enfants se retrouvent régulièrement dans des situations dangereuses sur le chemin de l’école. Par le biais de cette campagne, les enfants apprennent à traverser la route uniquement lorsque les véhicules sont entièrement arrêtés au passage piétons. Sur mandat du SECO, le bpa effectue des contrôles de produits par échantillonnage afin de vérifier le respect des consignes de sécurité. En 2015, le bpa a contrôlé des tables à langer. Une journaliste a demandé à ce que la totalité des résultats soient publiés, en plus des avertissements liés à certains produits défectueux. Etant donné que la loi sur la sécurité des produits et la loi sur le principe de transparence se contredisent, le bpa refuse de publier l’ensemble des données relatives aux personnes responsables de la mise en circulation du produit. Il souhaite cependant que cette contradiction soit clarifiée devant les tribunaux. Les automobilistes qui respectent systématiquement les limitations de vitesse ne sont pas nombreux, bien qu’ils soient conscients qu’un dépassement de la vitesse autorisée est problématique et que des contrôles ont lieu. Pour ce qui est de la conduite sous l’influence de l’alcool, la tendance est inversée. Ils sont peu nombreux à avouer conduire après avoir consommé de l’alcool et ils ne s’attendent que rarement à subir un contrôle d’alcoolémie. Voici, entre autres, les dernières connaissances issues de la statistique du bpa STATUS, parue fin août 2017.

bpa – Rapport annuel 2017

Au fil du temps

11


SEP T EM BRE

L

e Forum Sport du bpa a lieu pour la 3e fois à Berne. Au cours de leurs exposés, quatre institutions présentent leurs concepts et leurs activi-

OCTO BRE

tés de prévention des accidents de sport: la Fédération suisse de hockey sur glace (SIHF), la Suva, l’Office des sports du canton de Thurgovie ainsi que l’Office fédéral du sport (OFSPO), avec son programme d’encouragement Jeunesse+Sport et le Sport des adultes Suisse (esa). Les objectifs et les intentions des

L

es systèmes d’assistance à la conduite offrent une grande protection. Un sondage réalisé par la Haute école zurichoise de sciences appliquées (ZHAW), sur mandat du

bpa, montre que seuls 10% des automobilistes connaissent

diverses stratégies sont ensuite expliqués lors de la

réellement ces systèmes lors de l’achat d’un véhicule. Bien sou-

table ronde afin d’en déduire les facteurs de réussite.

vent, ils sont sceptiques et mal informés sur les effets sur la sé-

Chaque année en Suisse, quelque 57 000 personnes

curité d’une telle assistance à la condutie. C’est pourquoi le bpa

se blessent en entretenant leur maison ou leur jar-

explique en détail ces systèmes par le biais d’une campagne en

din, ainsi qu’en effectuant des travaux de bricolage.

ligne à l’adresse auto-sure.ch.

Le risque d’accident est alors bien plus élevé que lors

Un grand événement dédié à la prévention des accidents de

d’autres tâches ménagères non rémunérées telles

loisirs a eu lieu à Lugano: plusieurs organisations tessinoises et

que faire la cuisine ou le ménage. Les principales

le bpa ont pour la première fois organisé une soirée d’informa-

causes d’accident sont l’inexpérience, le manque de

tion commune à l’attention des entreprises. Les quelque

connaissances au niveau de la manipulation des

100 participants ont reçu des informations théoriques et ont

machines et des appareils, l’emploi inadéquat de

découvert les mesures pratiques à prendre au sein de leur

ceux-ci ainsi que la pression des délais. Lorsqu’un

entreprise.

employé est victime d’un accident de loisirs, cela

Un éthylomètre anti-démarrage empêche les personnes alcoo-

engendre des absences professionnelles. Le bpa

lisées de prendre le volant de leur voiture. Cette mesure, déci-

lance donc un nouveau SafetyKit contenant une

dée par le Parlement dans le cadre du programme Via sicura,

affiche, une vidéo, un flyer et une présentation

n’est pas encore entrée en vigueur. Pourtant, chaque année,

PowerPoint afin de sensibiliser les collaborateurs aux

jusqu’à 60 blessés graves et 5 tués pourraient être sauvés grâce

dangers du bricolage. Le message est clair: «Lorsque

à cette mesure. Le bpa souhaite rendre attentif à l’importance

vous bricolez, ne faites pas les choses à moitié.»

de cette mesure et organise avec le Conseil européen pour la

Les SafetyKits font partie de notre offre destinée aux

sécurité routière (ETSC) la rencontre «Safe & Sober Talk» le

entreprises, visant à réduire le nombre de jours de

7 octobre 2017. Lors de cette conférence dédiée aux experts, il

travail perdus (s’élevant à 7,5 millions) en raison d’ac-

s’agit de découvrir comment l’éthylomètre anti-démarrage

cidents non professionnels. Dans une vidéo adressée

fonctionne dans les autres pays, et ce que la Suisse peut en

aux décideurs dans les entreprises, la Poste, une

tirer.

boulangerie, une compagnie d’énergie et une cimen-

Le rapport SINUS est l’une des publications de recherche les

terie expliquent comment elles font usage de l’offre

plus importantes du bpa; il est co-financé par le Fonds de

du bpa.

sécurité routière (FSR). L’édition 2017, publiée au mois d’oc-

Chaque année, quelque 8000 sportifs se blessent

tobre, met l’accent sur l’importance de la mise en œuvre des

en faisant du VTT. De nombreuses blessures pour-

mesures de Via sicura, l’amélioration des infrastructures rou-

raient être évitées, ou du moins être moins graves, si

tières et le potentiel de sécurité des systèmes d’assitance à la

ces sportifs portaient leur équipement personnel de

conduite.

protection. Pour la première fois, le bpa réalise un sondage sur le port de l’équipement personnel de protection auprès de plus de 1500 vététistes. 12 Au fil du temps

bpa – Rapport annuel 2017


N OV EM BRE

F

aire passer le nombre de tués sur les routes à moins de 100 et faire nettement baisser le nombre de blessés graves, tel est le nouvel objectif

de sécurité routière que se sont fixé le bpa et l’Office

DÉCEM BRE

fédéral des routes (OFROU) d’ici à 2030. Des experts de l’OFROU, du TCS, de l’ACS, de l’ATE et du bpa ont discuté de la meilleure façon d’atteindre cet objectif lors du 19e Forum du bpa sur la circulation routière le 14 novembre 2017. Le 16 novembre 2017, la police et ses partenaires ont organisé la Journée de la lumière avec divers événements ayant lieu au niveau national afin de sensibiliser la population à la visibilité de nuit. Le point d’orgue a eu lieu sur la Place fédérale, dans le cadre de la campagne «MADE VISIBLE», sous la houlette du TCS, de la Police cantonale bernoise et du bpa. En outre, le bpa a publié une vidéo illustrant clairement à quelle distance les usagers de la route voient les piétons en fonction du type de vêtement porté. Le 25e Congrès bpa des instructeurs de la circulation a eu lieu le 22 novembre 2017 sur le thème suivant: «La jeunesse d’aujourd’hui… Enfants et jeunes, entre mythes et réalité.» Environ 300 participants ont assisté aux exposés sur l’influence du développement, de la motricité et de la consommation médias des jeunes sur l’éducation routière. L’aprèsmidi, les participants pouvaient approfondir leurs connaissances lors de séminaires d’échange. A titre de comparaison, le premier Congrès qui a eu lieu en 1992 n’avait attiré que 100 personnes, s’étendait sur

L

e 11 décembre 2017, les corps de police de Suisse romande et du Tessin ont lancé leur première campagne de prévention commune «Boire ou conduire, il faut choisir».

Une vidéo bouleversante illustrant le danger de l’alcool au volant après une fête est la pièce maîtresse de cette campagne. Le bpa soutient cette campagne, car les chiffres parlent d’euxmêmes: les statistiques montrent en effet une hausse importante de la proportion des accidents causés par l’alcool durant les fêtes de fin d’année. En hiver, la Suisse est la destination idéale pour les activités en pleine nature. Sur son site Internet, SuisseMobile – le réseau pour la mobilité douce – publie des itinéraires de randonnée à pied et à raquettes ainsi que des pistes de luges et de ski de fond. En outre, on y trouve des conseils pour effectuer ces activités en toute sécurité. Le bpa a participé à l’élaboration de ces mesures de prévention. Plus de la moitié des blessures dont sont victimes les skieurs touchent les membres inférieurs. Il est donc important de bien régler ses fixations de ski, afin de réduire le risque de blessures aux jambes et aux chevilles. Dans le cadre de la nouvelle campagne sport, la masquotte «Dédé le bras cassé» se charge sur un ton ironique d’inciter les amateurs de ski à faire régler leurs fixations avant le début de la saison.

une demi-journée seulement et n’avait pas vraiment de fil directeur. Juste avant le 1er dimanche de l’avent, le bpa et le Centre d’information pour la prévention des incendies (CIPI) ont rendu attentif au risque élevé d’incendie dû aux bougies et autres décorations de Noël et ont prodigué des conseils pour une période de l’avent sans incendie. Bien souvent, l’inattention est à l’origine de ces sinistres.

bpa – Rapport annuel 2017

Au fil du temps

13


Organisation

Président

Direction

Felix Weber, président de la direction de la Caisse nationale suisse d’assurance en cas d’accidents (Suva), Lucerne; représentant de la Suva

Brigitte Buhmann, directrice Stefan Siegrist, directeur suppléant Regula Hartmann Guido Fürer Paul Reichardt

Vice-président Diether Kuhn, responsable Marché Est, La Mobilière, Berne; représentant de l’Association Suisse d’Assurances (ASA) Membres Christoph Bühler, responsable Assurances de personnes, membre de la direction, Zurich Compagnie d’Assurances SA; représentant de l’ASA (depuis le 01.12.2017) Andreas Christen, responsable Services médicaux et marché de la santé, membre de la direction, Zurich Compagnie d’Assurances SA; représentant de l’ASA (jusqu’au 30.11.2017) Edouard Currat, membre de la direction de la Suva, Lucerne; représentant de la Suva Natalie Imboden, secrétaire régionale, coresponsable de la région de Berne, Unia Berne; représentante de la Suva Isabel Kohler Muster, responsable du service juridique, Groupe santésuisse; représentante des autres assureurs Edith Müller Loretz, cheffe de la division offres de prévention de la Suva; représentante de la Suva Pascal Richoz, chef du centre de prestations Conditions de travail, Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO), représentant de la Suva Heinz Roth, responsable de la prévention à l’ASA, Zurich; représentant de l’ASA Urs Wernli, président central de l’Union professionnelle suisse de l’automobile (UPSA), Berne; représentant de la Suva Bettina Zahnd, responsable de la recherche accidentologique d’AXA Winterthur, Winterthour; représentante de l’ASA

14 Organisation

Divisions et sections Direction Brigitte Buhmann, directrice Finances Kurt Fellinger

Communication / Affaires publiques Guido Fürer Campagnes / Marketing Peter Matthys Publications / Langues Tom Glanzmann (jusqu’au 30.11.2017) Marc Bächler (depuis le 01.12.2017) Service de presse Marc Bächler (jusqu’au 30.11.2017) Nicolas Kessler (depuis le 01.12.2017)

Regula Hartmann

Services centraux Paul Reichardt

Formation Barbara Schürch

Personnel / Droit Martin Leu

Entreprises Daniel Poffet

Informatique Peter Schönthal

Sport Hansjürg Thüler

Logistique / Documentation Carmen Furger

Recherche / Conseil / Sécurité des produits

Le bpa occupe 125 personnes (dont 4 apprentis), ce qui correspond à 104 postes à temps complet.

Formation / Entreprises / Sport

Stefan Siegrist, directeur suppléant Recherche Roland Allenbach

Etat au 31 décembre 2017.

Technique de la circulation Patrick Eberling Délégués à la sécurité Stefan Baeriswyl Habitat / Loisirs / Produits Tobias Jakob

bpa – Rapport annuel 2017


La recherche Grâce à la recherche, le bpa établit les bases scientifiques pour planifier des activités de prévention prometteuses, mettre en œuvre les mesures adéquates et en contrôler l’efficacité. En 2017, les recherches du bpa ont porté sur les accidents individuels à vélo électrique, les systèmes d’assistance à la conduite, les accidents mortels dans le sport ou encore les équipements de protection des vététistes. Le bpa a également publié un nouveau baromètre documentant le niveau de sécurité dans la circulation routière.


Nouveau baromètre bpa de la sécurité routière en Suisse En 2017, le bpa a publié pour la première fois son baromètre de la sécurité routière en Suisse. Celui-ci se fonde sur l’accidentalité routière et son évolution, sur le comportement des usagers de la route face aux mesures de protection ainsi que sur l’avis d’experts du bpa. Il révèle un haut niveau de sécurité sur les routes helvétiques, même en comparaison internationale.

Chaque année, le bpa publie les résultats de ses activités de

• Travail de prévention: en Suisse, la réglementation

recherche dans différents rapports. On y trouve des infor-

routière est bonne, mais son exécution recèle un certain

mations détaillées sur l’accidentalité dans les domaines de la

potentiel d’amélioration. De même, la technique peut

circulation routière, du sport et de l’activité physique ainsi

encore mieux épauler l’être humain. Les véhicules

que de l’habitat et des loisirs. STATUS, la statistique des

doivent être plus respectueux de celui-ci et les routes,

accidents non professionnels et du niveau de sécurité en

plus lisibles et plus promptes à pardonner les erreurs.

Suisse, représente par exemple une publication essentielle.

• Politique: les progrès accomplis dans les divers

Elle présente l’accidentalité et fournit des indications sur les

domaines (p. ex. infrastructures routières ou formation)

opinions et le comportement de la population suisse. Le

peuvent être mesurés à l’aune des objectifs quantitatifs

rapport SINUS constitue un autre ouvrage de référence: il

atteints. Or, à l’heure actuelle, la Suisse ne s’est fixé

approfondit les informations sur l’accidentalité routière et

aucun objectif de ce type, ce qui rend plus difficile l’éva-

décrit les évolutions. Le bpa publie enfin des relevés qui

luation des mesures prises et le lancement de nouvelles

contiennent des chiffres relatifs notamment au comporte-

mesures. Les politiques semblent moins conscients des

ment de la population helvétique face aux mesures de

questions de sécurité routière.

protection. Il manquait donc une synthèse de tous ces indicateurs de sécurité et une appréciation globale du niveau

La base de connaissances du bpa «Baromètre bpa

de sécurité. Cette lacune est désormais comblée grâce au

de la sécurité routière» (réf. 2.333) est disponible

baromètre bpa de la sécurité routière.

sur commander.bpa.ch.

Le baromètre 2017 indique un haut niveau de sécurité routière en Suisse, même en comparaison internationale. Il a

La Suisse lauréate du prix européen de la sécurité

cependant identifié certains points faibles:

routière

• Accidentalité: les routes helvétiques comptent parmi

En juin 2017, le Conseil européen pour la sécurité routière

les plus sûres au monde, mais tous les usagers de la

(ETSC) a récompensé la Suisse pour ses efforts couronnés

route n’en bénéficient pas dans la même mesure. Ainsi,

de succès en matière de sécurité routière. Cette distinction

les progrès sont rares en matière de mobilité douce, les

rend également hommage à la persévérance helvétique en

accidents de la route touchent toujours davantage des

la matière. Pour le bpa, le prix signifie que la Suisse doit

personnes âgées et le nombre d’accidents de vélos élec-

s’engager à poursuivre dans cette voie et à ne pas se relâ-

triques augmente.

cher en ce qui concerne la prévention routière. Lors du

• Indicateurs de sécurité: les mesures de sécurité rou-

Forum du bpa sur la circulation routière en novembre 2017,

tière jouissent de l’acceptation de la population et les

un nouvel objectif sécuritaire a été fixé: abaisser le nombre

usagers de la route respectent relativement bien les

de victimes de la route en Suisse à moins de 100 d’ici à

règles. Néanmoins, certaines mesures, comme les limites

2030 et réduire significativement le nombre de blessés

de vitesse hors des localités ou sur autoroute, recueillent

graves.

de moins en moins d’avis favorables. 16 La recherche

bpa – Rapport annuel 2017


Enquête du bpa sur les causes des accidents individuels à vélo électrique Les accidents individuels à vélo électrique sont fréquents. Pourtant, leurs causes et leur déroulement sont largement méconnus. Pour en savoir davantage à ce sujet, le bpa a mené une enquête qui a révélé que les cyclistes motorisés âgés ne sont de loin pas les seuls à être concernés par le problème et que les accidents à vélo électrique sont souvent des dérapages, notamment sur la glace ou la neige.

Près de la moitié des dommages corporels graves subis par

ceux-ci. Les résultats servent à déduire des mesures de

les cyclistes motorisés et répertoriés par la police sont en

prévention. Le rapport n° 75 du bpa, intitulé «Sécurité

relation avec des accidents individuels. Les procès-verbaux

routière des utilisateurs de vélos électriques (étude centrée

d’accident ne renseignent toutefois pas en détail sur les

sur les accidents individuels)» et disponible en allemand

causes exactes et le déroulement de ces accidents. De

avec un résumé en français, contient les résultats complets

même, la littérature scientifique fournit relativement peu

ainsi qu’une analyse de la statistique des accidents de la

d’informations à cet égard. Pour combler cette lacune, le

route enregistrés par la police et de la littérature scienti-

bpa a mené à l’automne 2016 une enquête auprès d’utili-

fique.

sateurs réguliers de vélos électriques. Ceux d’entre eux qui

En 2017, le bpa a par ailleurs poursuivi sa campagne

ont déjà eu un accident individuel dans le trafic routier ont

dédiée au vélo électrique, en mettant l’accent sur les acci-

été invités à indiquer en détail les causes et les circons-

dents individuels. Le message «Maîtrisez-vous votre mon-

tances de celui-ci.

ture?» rappelle qu’un vélo motorisé est plus nerveux qu’on

Parmi les 4171 participants à l’enquête, environ un tiers

ne le pense.

(34%) a déjà subi au moins un accident à vélo électrique (collision, accident individuel dans le trafic routier ou hors du trafic routier). Les accidents individuels sur la route sont le plus fréquents. Ils concernent à peu près un cycliste motorisé accidenté sur six, quel que soit son âge. A vélo électrique, les hommes ont un surrisque d’accident individuel. Le risque est en revanche le même que le vélo électrique soit lent ou rapide. Déraper (en particulier sur une plaque de glace ou sur la neige) est le déroulement cité de loin le plus fréquemment: il concerne près du tiers (31%) des cyclistes motorisés accidentés. Viennent ensuite dans l’ordre: franchir une diffé-

z-vous Maîtrismeonture? votre

rence de niveau (principalement bordure de trottoir); prendre sa roue dans un rail de tram ou une voie ferrée ou glisser dessus; faire un écart (en particulier écart des autres usagers de la route). Cette étude a permis au bpa d’obtenir de précieuses informations sur les expériences faites en général par les utilisateurs de vélos électriques en Suisse, et en particulier sur les causes et le déroulement des accidents individuels de

bpa – Rapport annuel 2017

us ue est ple. ns électriq Un vélox qu’on ne le pe eu nerv

La recherche

17


Les acheteurs de voitures interrogés sur les systèmes d’assistance à la conduite La diffusion des systèmes d’assistance à la conduite reste modeste. Grâce à un sondage, le bpa a souhaité en comprendre les raisons: quelles connaissances les utilisateurs potentiels de ces systèmes ont-ils? Quelles sont leurs motivations pour ou contre cet achat? De quelles informations souhaitent-ils disposer? Les résultats montrent qu’un travail d’information actif est nécessaire.

L’emploi de systèmes d’assistance à la conduite permet-

préjudiciable pour la sécurité. Par cette méconnaissance,

trait d’éviter une grande partie des accidents graves de

même les personnes très attachées à leur sécurité risquent

voitures de tourisme. Au regard de la prévention des acci-

d’effectuer des achats peu utiles.

dents, il serait souhaitable d’intégrer au plus vite les tech-

Un travail d’information actif est essentiel pour accroître la

nologies de sécurité hautement efficaces. Mais la demande

diffusion encore modeste des systèmes d’assistance à la

en la matière reste limitée.

conduite. Il importe donc d’apporter aux acheteurs de voi-

Quelles sont les mesures nécessaires pour accroître la

tures potentiels des informations complètes, mais simples

demande et favoriser la diffusion de pareils systèmes? Pour

et compréhensibles, sur les produits éprouvés et les nou-

obtenir des réponses relatives au marché suisse, le bpa a

veautés sur le marché. Il s’agit de susciter l’intérêt et la

commandé une étude auprès de la Haute école des

curiosité, d’améliorer la notoriété de chaque système, d’éli-

sciences appliquées de Zurich (ZHAW). Les questions aux

miner les craintes et les préjugés éventuels, de favoriser la

acheteurs de voitures potentiels portaient notamment sur

compréhension technique donc la confiance, et de démon-

les raisons d’un éventuel achat, mais également sur les obs-

trer, avant tout, les avantages pour la sécurité. Pareilles

tacles.

mesures devraient permettre aux acheteurs de prendre

Alors que la notoriété des systèmes d’assistance à la

des décisions pertinentes quant à leur sécurité.

conduite disponibles sur le marché a augmenté au cours des dernières années, la majorité des personnes interro-

Les cinq obstacles à l’achat de systèmes d’assistance

gées a indiqué ne pas connaître la plupart des dispositifs

à la conduite

ou uniquement en avoir entendu parler. En outre, nombre

• Notoriété: «jamais entendu parler».

d’entre eux considère ne pas avoir personnellement besoin

• Utilité personnelle: «c’est utile, mais pas pour moi».

de ces technologies. La plupart des sondés estiment d’ail-

• Confiance: «intéressant, mais pas encore au point».

leurs qu’ils conduisent mieux que la moyenne et qu’ils ne

• Emotion: «je perds le plaisir de la conduite».

peuvent pas avoir d’accidents. Le manque de confiance en

• Instinct: «mon préféré, c’est le régulateur de vitesse».

ces systèmes constitue un autre obstacle à l’achat. De nombreuses personnes ont jugé que les dispositifs sont

Vous trouverez la base de connaissances du bpa

(trop) sujets aux erreurs. Ressortent aussi des craintes

«Fahrassistenzsysteme – Befragung potenzieller

d’ordre émotionnel: les jeunes adultes, en particulier,

Autokäufer» (réf. 2.339, en allemand) sur

redoutent de perdre partiellement les sensations clas-

commander.bpa.ch.

siques de la conduite. Par ailleurs, des idées fausses persistent quant aux effets de ces systèmes sur la sécurité. Nombreux sont ceux qui attribuent même un rôle positif au régulateur de vitesse, système qui s’est en fait révélé

18 La recherche

bpa – Rapport annuel 2017


Relevé du bpa sur les accidents de sport mortels Au cours des 17 dernières années, en moyenne 184 personnes ont perdu la vie chaque année en Suisse lors de la pratique d’un sport. La société n’est pas disposée à accepter ce fardeau. Le bpa est donc chargé de prévenir les accidents de sport graves et de coordonner les activités de prévention de ses partenaires dans le domaine.

Les accidents de sport constituent un grave problème de

connaissances permettent ensuite de définir des mesures

santé publique, à la fois par les souffrances humaines

de prévention. Diverses organisations nationales d’impor-

qu’ils engendrent et les coûts qu’ils exercent sur le système

tance, comme le Club Alpin Suisse (CAS), l’Institut WSL

sanitaire. En matière de sport, quel est donc le risque

pour l’étude de la neige et des avalanches (SLF), la Com-

acceptable? La réponse à cette question n’est pas aisée. La

mission suisse pour la prévention des accidents sur les des-

perception du risque et la propension au risque varient

centes pour sports de neige (SKUS), la Société Suisse de

d’un individu à l’autre. Toujours est-il que pour la plupart

Sauvetage (SSS), la fondation Safety in Adventures, le

des sportifs, un accident mortel n’est pas du domaine de

Bureau de prévention des Accidents de Plongée (BAP) ou

l’acceptable.

encore la Suva, s’engagent également en faveur de la pré-

Pourtant, chaque année en Suisse, en moyenne 184 per-

vention des accidents dans les différents sports. Car avec

sonnes perdent la vie lors de la pratique d’un sport. Plus

des mesures appropriées, de nombreuses vies peuvent

de 80% d’entre elles sont des hommes! Cela s’explique

être sauvées.

par une exposition plus importante, mais également par une plus grande propension au risque. Près d’un tiers des

Le relevé du bpa «Accidents de sport mortels

victimes sont des touristes étrangers, qui pratiquaient le

2000–2016» est disponible au format PDF sur

plus souvent l’alpinisme ou la randonnée en montagne.

commander.bpa.ch.

Avec en moyenne 84 tués par an, les sports de montagne arrivent d’ailleurs en tête pour ce qui est des accidents de sport mortels. La randonnée en montagne compte pour plus de la moitié. Viennent ensuite les sports de neige avec 39 tués par an; trois quarts de ces personnes se trouvaient hors des pistes balisées et sécurisées. Les sports aquatiques comptabilisent également un grand nombre d’accidents mortels: 29 personnes perdent la vie chaque année en les pratiquant, le plus souvent en nageant ou en se baignant dans des eaux libres. Dans les sports aériens, la moyenne annuelle de victimes s’élève à 17; le parapente et le base jump enlèvent le plus de vies. Pour qu’il soit efficace, le travail de prévention doit se fonder sur les connaissances issues de la recherche accidentologique. C’est pourquoi le bpa procède à son propre relevé des accidents de sport mortels en Suisse. Ces

bpa – Rapport annuel 2017

La recherche

19


Avec quel équipement les vététistes se protègent-ils? Le bpa recommande aux vététistes de porter un casque cycliste, des gants intégraux, des lunettes de sport et d’autres équipements de protection. Mais lesquels les vététistes se sont-ils vraiment appropriés? Pour le savoir, le bpa a procédé à l’automne 2017 à des relevés sur le terrain, dont les résultats permettent d’élaborer des mesures ciblées de promotion des équipements de protection et de les mettre en œuvre.

Quelque 8000 personnes se blessent chaque année en

Les autres protecteurs sont en revanche nettement moins

pratiquant le VTT en Suisse, et la tendance est à la hausse.

courants. Des informations détaillées à ce sujet sont dispo-

Nombre de ces blessures pourraient pourtant être évitées,

nibles sur le site Internet du bpa. Ce relevé sera désormais

ou leur gravité être réduite, grâce au port d’un équipe-

renouvelé tous les deux ans. Il sera ainsi possible de contrô-

ment de protection (p. ex. casque, gants intégraux,

ler l’efficacité des mesures mises en œuvre.

lunettes).

En 2017, le bpa a par ailleurs enrichi sa brochure «Faire du

Dans le cadre de son programme prioritaire vélo/VTT, le

VTT – L’appel de la nature» de nombreux conseils quant à

bpa s’efforce notamment d’encourager les vététistes à

l’équipement à porter et au comportement à adopter lors

porter un équipement protecteur. Sont-ils déjà nombreux

de la pratique de ce sport.

à le faire? Les taux de port diffèrent-ils entre les vététistes de randonnée et ceux sur piste? Y a-t-il des disparités régionales? Pour répondre à ces interrogations, le bpa a relevé à l’automne 2017 les équipements de protection individuelle portés par les vététistes. Ces informations servent de base à l’élaboration de mesures ciblées visant à favoriser le port de cet équipement. Le choix des lieux d’observation s’est révélé une véritable gageure! Pour les trouver, le bpa a adressé au printemps 2017 un message électronique à son réseau de quelque 1200 délégués à la sécurité, les enjoignant à indiquer sur une carte web les endroits très fréquentés par les vététistes dans leur région, de même que les coordonnées géographiques. Il a obtenu plus de 200 propositions, qu’il lui a ensuite fallu vérifier et évaluer au moyen de sites

Faire du VTT L’appel de la nature

Internet sur lesquels sont publiés des descriptions d’itinéraires et des récits de vététistes. Durant les week-ends entre début septembre et fin octobre, des enquêteurs formés à cet effet se sont postés à 41 points d’observation répartis dans toute la Suisse, ce qui a permis de collecter des informations sur près de 1500 vététistes. Résultat: plus de 90% de ces derniers portent un casque. Les gants et les lunettes font également partie de l’équipe-

bpa – Bureau de prévention des accidents

ment de protection standard (80% dans les deux cas).

20 La recherche

bpa – Rapport annuel 2017


La formation Le bpa transmet son savoir sur la prévention des accidents au cours de formations et de formations continues. La plupart du temps, les participants sont des spécialistes qui appliquent ces connaissances dans leur travail quotidien ou qui souhaitent transmettre ce savoir à des tiers. En 2017, le bpa a formé quelque 4600 per­sonnes sur des thèmes tels que le verre dans l’architecture ou les infrastructures routières. Bien souvent, le bpa participe à des formations existantes, notamment au sein d’associations sportives.


Formations et cours de perfectionnement pour la prévention des accidents Peu de gens le savent: le bpa propose, chaque année, des formations et des cours de perfectionnement pour les spécialistes, afin que ces derniers puissent s’engager dans la prévention des accidents. En 2017, nous avons mis l’accent sur les cours ISSI avec certificat, nouvellement développés pour les ingénieurs en transports. En formant ces spécialistes, le bpa soutient la mise en œuvre d’une mesure importante du programme de sécurité routière Via sicura.

«Teach the teachers»: ce principe est également de mise

Dans le domaine d’activité «circulation routière», le bpa

dans la prévention des accidents. A travers les formations

assure, entre autres, le perfectionnement des instructeurs

et les cours de perfectionnement pour les spécialistes, le

de la circulation de la police, qui enseignent aux enfants et

bpa vise à relever considérablement le niveau de sécurité.

aux adolescents un comportement sûr dans la circulation

Les participants y acquièrent des connaissances qu’ils

routière. Le bpa s’engage également dans la formation et

pourront appliquer ou transmettre dans le cadre de leur

le perfectionnement des ingénieurs en transports. Ceux-ci

travail quotidien. De cette manière, nous améliorons l’effi-

ont un rôle important à jouer dans la prévention structu-

cacité de la prévention des accidents.

relle des accidents de la circulation.

La gamme des activités de formation du bpa est très large:

En effet, des erreurs dans la conception des voies de circula-

dans le domaine d’activité «habitat et loisirs», par exemple,

tion, comme un giratoire mal conçu ou un passage piétons

nous nous adressons au personnel infirmier effectuant des

placé à un endroit avec une mauvaise visibilité, peuvent

visites à domicile chez des personnes âgées afin de mettre

avoir des conséquences dramatiques. C’est pourquoi la réa-

en évidence les risques de chute ou encore à des concierges

lisation de mesures relatives aux infrastructures a été ancrée

chargés d’évaluer la sécurité des équipements d’aires de

dans la loi, dans le cadre du programme Via sicura. L’article

jeux. Dans le domaine d’activité «sport et activité phy-

6a de la loi sur la circulation routière (LCR) astreint les

sique», le bpa propose p. ex. des formations dans le cadre

concepteurs, les constructeurs et les exploitations d’in-

du programme «Sport à l’armée». Il introduit également la

frastructures routières à tenir compte de la sécurité routière,

prévention des accidents chez PluSport, l’organisation faî-

à la surveiller et à éliminer les éventuels points noirs.

tière du sport-handicap en Suisse. Dans ce cadre, le bpa

Cela a incité le bpa à développer plusieurs cours pour les

forme les responsables, afin que des réflexions relatives à

ingénieurs en transports sur l’application des instruments

la sécurité soient intégrées dans la conception et la réalisa-

de sécurité de l’infrastructure (ISSI) ancrés dans l’article 6a.

tion des leçons de sport (illustration en page précédente).

Ces cours sont destinés à soutenir les ingénieurs en transports dans l’application des exigences légales. Soixante auditeurs en sécurité routière et vingt-deux inspecteurs de la sécurité routière ont pu être certifiés dans le cadre de ces cours, proposés pour la première fois en 2017. Ces cours sont proposés en français et en allemand, voire en italien, en fonction du nombre de participants. L’ensemble de l’offre de formation du bpa comprend 250 cours et manifestations, avec quelque 4600 participants par an. Il s’agit aussi bien de cours propres au bpa que de cours et de manifestations avec une participation du bpa, p. ex. dans des hautes écoles pédagogiques, des hautes écoles (spécialisées), des écoles de soins infirmiers ou à l’armée.

22 La formation

bpa – Rapport annuel 2017


Prévenir les accidents grâce aux outils de planification des fédérations sportives Les accidents surviennent aussi dans le sport dirigé. Il est donc particulièrement important que les moniteurs maîtrisent aussi les aspects liés à la prévention. En collaboration avec le bpa, Swiss Volley et swiss unihockey ont donc élaboré un outil de planification destiné aux entraîneurs, afin d’intégrer la prévention des accidents aux entraînements.

Swiss Volley et swiss unihockey ont créé un outil de plani-

prévention des accidents. A l’avenir, les fédérations

fication visant à soutenir les entraîneurs – l’occasion de

sportives mettront aussi en ligne leur concept de pré-

s’investir aussi dans la prévention des accidents. En effet,

vention des accidents.

des entraînements bien conçus posent les bases d’une pré-

• Les utilisateurs peuvent consulter les aide-mémoire de

vention efficace.

Jeunesse+Sport relatifs aux différentes disciplines, ainsi

L’outil a pour objectif de soutenir les entraîneurs dans la

que divers liens, notamment vers les rubriques de

conception d’entraînements de qualité, en leur permettant

conseils du bpa.

de sélectionner, tout au long de la saison, des formes et des intensités d’entraînement adaptées au calendrier.

• La campagne sport du bpa «Bougez futé» a aussi été intégrée.

La collaboration entre Swiss Volley et swiss unihockey a

L’outil de swiss unihockey a été mis en ligne en septembre

été fructueuse. Les contenus relatifs à la prévention des

2017. Plus de 2000 utilisateurs s’y sont inscrits au cours du

accidents font désormais partie intégrante de leur outil de

premier mois. L’outil de Swiss Volley a suivi en janvier 2018.

planification.

Ainsi, le bpa a consolidé sa collaboration avec deux fédéra-

• Pour chaque sport, les trois conseils les plus importants

tions et contribue à l’amélioration de la sécurité dans les

apparaissent sur le site Internet sous forme de fenêtre

disciplines concernées.

pop-up ainsi qu’à chaque impression. • Le site comporte également un livre électronique traitant exclusivement de sujets liés à l’accidentalité et à la

bpa – Rapport annuel 2017

volleyplaner.lernetz.site unihockeyplaner.lernetz.site

La formation

23


Cours de perfectionnement et conférence pour les délégués bpa à la sécurité Afin d’éviter les accidents liés à des éléments de construction en verre, le bpa a formé ses délégués sur ce thème en 2017. Les délégués à la sécurité y ont également acquis des connaissances dans le domaine de la circulation routière: les mesures ayant fait leurs preuves dans les zones 30 et aux abords de passages piétons ont été présentées lors de la conférence Suisse Public.

De nos jours, murs, toits, sols et garde-corps sont souvent

associations et personnes concernées, et donne lieu à des

en verre. On comprendra aisément que ces utilisations du

débats animés. Les spécialistes du bpa ont présenté les

verre entraînent des exigences accrues en matière de sécu-

enseignements tirés de la recherche, et des ingénieurs en

rité. Les éléments en verre doivent être utilisés conformé-

transports ont présenté des applications pratiques. Ils ont

ment à leurs domaines d’application respectifs, afin d’évi-

notamment présenté, en tant qu’exemple concret, un pro-

ter que des personnes puissent se blesser.

gramme lucernois visant à promouvoir les passages pié-

En 2017, le bpa a formé ses délégués à la sécurité dans le

tons ainsi qu’une stratégie de mobilité spécifique.

cadre de cours de perfectionnement axés sur les objectifs

Les spécialistes du bpa ont ensuite discuté, avec des parte-

de protection et les exigences de sécurité liés au verre.

naires de la prévention, du sens des zones 30 et des pas-

Une fois les connaissances nécessaires acquises, ces délé-

sages piétons. Ils se sont notamment demandé si et com-

gués doivent pouvoir introduire en temps utile des mesures

ment des mesures adéquates seraient susceptibles

destinées à améliorer la sécurité, dans le processus de

d’améliorer la sécurité et la qualité de l’habitat, et quels

conception.

sont les défis spécifiques.

Cette formation est basée sur la directive entièrement revue «Le verre et la sécurité – Exigences relatives aux éléments de construction en verre», éditée par l’Institut suisse du verre dans le bâtiment (SIGAB), en étroite collaboration avec le bpa. Cette directive présente l’utilisation d’éléments en verre – différenciée en fonction des applications types – conformément aux exigences de la protection des personnes. Quelque 1000 délégués bpa à la sécurité ont participé à ces formations d’une demi-journée, réalisées sur 50 sites répartis dans toute la Suisse. La Suisse Public, la plus grande exposition pour les collectivités publiques, a lieu tous les deux ans à Berne. Dans ce cadre, le bpa donne à chaque fois une conférence. En 2017, il a présenté l’état des connaissances sur les zones 30 et les passages piétons. La modération du trafic dans les quartiers d’habitation, les centres de villages et les centresvilles fait partie intégrante de toute planification de la circulation au niveau communal. La mise en œuvre fait souvent l’objet de controverses entre les différentes parties,

24 La formation

bpa – Rapport annuel 2017


Le conseil Le bpa transmet son savoir en prodiguant des conseils aux communes et aux villes sur la sécurité des installations de baignade et de natation ou encore des aires de jeux. Il conseille également les cantons lorsque ces derniers constatent des défauts au niveau des infrastructures routières et qu’ils veulent prendre les mesures adéquates pour y remédier.


Road Safety Inspection (RSI) près de la Porte de Bâle à Soleure Le giratoire de la Porte de Bâle à Soleure est régulièrement le théâtre d’accidents impliquant un train. A cet endroit, une ligne ferroviaire régionale traverse en effet le giratoire, qui est donc équipé d’un feu de signalisation. Sur mandat du canton de Soleure, le bpa a réalisé une Road Safety Inspection des lieux en tenant compte des accidents (RSI plus).

Le paquet de mesures Via sicura vise à renforcer durable-

de nature à la fois ponctuelle et linéaire. L’analyse des

ment la sécurité routière en Suisse. Certaines de ces

accidents peut donc fournir des informations impor-

mesures portent sur les infrastructures routières. Avec

tantes à cet égard.

l’aide du bpa, le canton de Soleure s’emploie à appliquer

L’analyse réalisée dans le cas d’espèce a révélé que les

les instruments correspondants. Il a ainsi mené un projet

accidents sont des collisions latérales dans le giratoire et

pilote consistant à examiner la sécurité d’un giratoire

aux entrées de celui-ci, de même que des accidents avec

situé à proximité de la Porte de Bâle dans le chef-lieu

des trains régionaux pour cause de non-respect du feu

cantonal.

rouge par le trafic individuel. En effet, la géométrie

En ville de Soleure, les nœuds routiers sont régis par des

défavorable de l’ovale du giratoire et la surlargeur de

feux de signalisation. Le seul giratoire se trouve près de la

l’anneau giratoire favorisent les comportements de

Porte de Bâle. Il est également traversé par une ligne fer-

conduite critiques. Les conducteurs sont parfois tant

roviaire régionale, qui vire à angle droit en son centre. La

débordés par la situation qu’ils ne remarquent pas le feu

circulation du giratoire est par conséquent réglée de sur-

qui passe au rouge à l’approche d’un train régional,

croît par un feu tricolore. Cette double réglementation

d’autant plus que celui-ci ne circule que tous les quarts

s’avère parfois problématique: plusieurs accidents impli-

d’heure.

quant un train se sont produits à cet endroit.

Pour chaque déficit de sécurité identifié, le bpa a proposé

Pour cette raison, le bpa et son donneur d’ordre, le can-

des mesures correctrices au canton de Soleure, auquel il

ton de Soleure, ont décidé d’opter dans ce cas pour une

appartient désormais de définir la suite à donner.

Road Safety Inspection (RSI), en la complétant par une analyse des accidents survenus sur le tronçon routier en question (RSI plus). Une RSI permet d’identifier les déficits de sécurité du réseau routier existant selon une approche systématique et doit, si possible, permettre de les supprimer avant qu’ils ne donnent lieu à des accidents ou ne se transforment en points noirs. Pour trouver les déficits de sécurité, les tronçons examinés sont parcourus en voiture et un enregistrement vidéo des trajets est réalisé. Il est parfois nécessaire de parcourir les tronçons à pied en complément. Les défauts ainsi identifiés sont ensuite décrits et évalués quant à leur impact sur la sécurité routière. Des mesures destinées à les corriger sont enfin proposées. Pareilles analyses montrent d’une manière générale que les déficits qui portent atteinte à la sécurité routière sont 26 Le conseil

bpa – Rapport annuel 2017


La piscine en plein air de Weyermannshaus sécurisée pour l’hiver Toujours plus de piscines en plein air ouvrent également leurs installations en hiver, par exemple pour être utilisées comme parc. Leur ouverture hivernale doit toutefois pouvoir se passer de surveillance, ce qui requiert des mesures techniques, constructives et organisationnelles supplémentaires. Dans ce cadre, le bpa a conseillé les concepteurs du futur assainissement de la piscine en plein air de Weyermannshaus à Berne.

En règle générale, les piscines en plein air accueillent leurs

entre autres, que les enfants non accompagnés par un

clients en été, sous la surveillance d’un maître-nageur. En

adulte ne sont pas autorisés à entrer dans le parc. Comme

hiver, ces piscines sont inutilisées. De plus en plus souvent,

alternative, le bpa a proposé de clôturer le bassin. Cette

leurs aménagements extérieurs sont utilisés comme parc,

dernière mesure est souvent la plus efficace pour sécuriser

toutefois sans surveillance. Cela requiert des réflexions

les plans d’eau. Parallèlement ou alternativement, les

concernant la sécurité des installations. La piscine en plein

exploitants de la piscine de Weyermannshaus peuvent

air de Weyermannshaus doit, elle aussi, être mise en

opter pour la réalisation d’un bassin en gradins, avec une

conformité pour une utilisation hivernale. Leurs exploi-

zone de faible profondeur en bordure du bassin. Une telle

tants se sont adressés au bpa pour obtenir des conseils.

zone représente une «zone de sécurité». Un enfant qui

Dans ce type de conseils, le bpa se réfère à ses documen-

tomberait à l’eau atterrirait dans cette eau peu profonde.

tations techniques «Bains publics» (réf. 2.019) et «Pièces et

Le second défi lié à la piscine de Weyermannshaus réside

cours d’eau» (réf. 2.026). Contrairement aux installations

dans les surfaces d’eau gelées. En effet, ces surfaces sont

utilisées uniquement comme piscines, les mesures supplé-

très attrayantes, mais sont aussi très dangereuses si l’on s’y

mentaires relatives aux installations conçues pour une

aventure avant qu’elles soient suffisamment solides. Les

double utilisation (piscine et parc) peuvent, en partie,

collectivités publiques et les propriétaires privés de telles

n’être mises en œuvre que temporairement. C’est, par

surfaces gelées sont soumis à certaines exigences en

exemple, le cas pour les clôtures grillagées.

matière de sécurité. Dans ce cas, on se réfèrera à la docu-

Dans un environnement résidentiel, il faut toujours envisager

mentation de la Steiner Sarnen Schweiz AG «Comporte-

la possibilité que des enfants se tiennent sans surveillance à

ment d’une couche de glace». Celle-ci décrit la procédure

proximité de plans d’eau naturels ou artificiels, même si ces

pour déclarer accessible une surface gelée, par exemple

installations n’ont pas été réalisées en premier lieu pour des

pour patiner sur celle-ci. Le bpa a consigné les résultats de

personnes de cette classe d’âge. Ce danger existe égale-

ses conseils dans un rapport adressé aux exploitants de la

ment dans le cas de la piscine en plein air de Weyermannshaus:

piscine de Weyermannshaus. Les mesures proposées ont

des enfants sans surveillance ou des non-nageurs peuvent

été mises en œuvre, et le parc a été rendu accessible au

tomber à l’eau et se noyer, notamment en raison de la pro-

public durant l’hiver 2017/18.

fondeur d’eau allant de 60 cm à plus de 3 m en bordure du bassin. Des mesures de sécurité techniques étaient par conséquent nécessaires pour cette piscine. Une clôture, normalement d’une hauteur de 1,8 à 2,5 m autour de l’ensemble des installations, doit permettre d’éviter que des enfants non accompagnés puissent entrer dans le parc. Le parc de la piscine de Weyermannshaus doit être accessible depuis le moins d’endroits possible. A proximité de ces accès, un règlement du parc informe, bpa – Rapport annuel 2017

Le conseil

27


Des conseils pour la sécurité des plus petits en Suisse Les places de jeux devraient être soumises à une révision annuelle: tel était le message transmis par un communiqué de presse publié au printemps 2017. Celui-ci a été largement commenté dans la presse et a encouragé le public à prendre conscience que les équipements de jeux nécessitent un entretien régulier. En conséquence, les délégués bpa à la sécurité ont reçu de nombreuses demandes de conseil.

Chaque année, quelque 9000 enfants se blessent sur une

blement être définies les exigences liées à l’emplacement

aire de jeux. Depuis de nombreuses années, les chefs délé-

(p. ex. école, crèche ou aire de jeux de quartier), à l’état du

gués à la sécurité dispensent aux communes et aux entre-

sol et des équipements actuels ainsi qu’à l’intensité d’utili-

prises leurs conseils avisés directement sur place, afin de

sation estimée. Lors de nouvelles constructions, il faut

supprimer les dangers visibles ou cachés et de prévenir les

veiller au respect des normes correspondantes. En outre, il

accidents qui laisseraient des séquelles. Lors de formations,

convient d’élaborer un plan de sécurité qui précise notam-

ils transmettent aussi les connaissances nécessaires pour

ment les responsabilités des parties concernées et intègre

concevoir et entretenir des aires de jeux sûres.

les moyens financiers prévus pour l’entretien et le rempla-

Ces dernières années, plusieurs accidents graves dus à la

cement de pièces.

mauvaise planification ou à l’entretien insuffisant de places

Le communiqué du bpa a suscité un large écho média-

de jeux se sont produits. C’est pourquoi le bpa a décidé en

tique. La presse s’est en effet saisie du sujet plus de mille

mars 2017 de publier un communiqué de presse relatif à

fois. Les moments forts ont été les interventions du bpa

l’entretien de ces espaces. Outre la sensibilisation aux dan-

dans l’édition principale du téléjournal suisse alémanique

gers classiques et les recommandations correspondantes,

et dans l’émission radio Espresso de la SRF. Elles ont eu

celui-ci a aussi mis l’accent sur la mission de conseil du bpa

pour conséquence de nombreuses demandes: les délé-

et de ses délégués à la sécurité auprès des communes et

gués bpa à la sécurité ont dispensé des conseils dans

des villes.

176 cas et rédigé les rapports correspondants.

Les dangers sur les aires de jeux proviennent de poteaux en bois pourris, de cordes n’étant plus fixées, de ressorts en acier défectueux ou encore de fondations s’étant affaissées. L’espace de chute constitue un autre point de contrôle important: est-il exempt de pierres ou d’éclats de verre? Le matériau antichoc est-il encore efficace? Des arêtes tranchantes ainsi que des pièces manquantes ou cassées sont également dangereuses. Pour que les aires de jeux restent sûres pour les enfants durant tout leur cycle de vie, le bpa recommande d’élaborer un concept de sécurité et d’entretien. Doivent préala-

28 Le conseil

bpa – Rapport annuel 2017


Nouveaux concepts de prévention des accidents des fédérations sportives suisses Les sports d’équipe donnent lieu à un nombre relativement élevé d’accidents. Le bpa conseille par conséquent aux fédérations sportives de mettre en œuvre des concepts globaux de prévention des accidents. Les fédérations soulignent ainsi leur volonté à s’engager dans la prévention des accidents et leurs efforts en la matière.

D’année en année, les accidents sont nombreux dans les

Les concepts de prévention des accidents étaient égale-

sports d’équipe tels que le football, le volleyball, le hand-

ment à l’ordre du jour du 3e Forum Sport du bpa, le 7 sep-

ball, le basketball, l’unihockey et le hockey sur glace.

tembre 2017. Quatre institutions ont présenté leurs projets

Même si les blessures sont souvent légères, leur nombre

de prévention: la Fédération suisse de hockey sur glace

élevé justifie à lui seul un besoin de prévention accru dans

(SIHF), la Suva, l’Office des sports du canton de Thurgovie

ces sports.

ainsi que le l’Office fédéral du sport (OFSPO) avec les pro-

Ces sports sont le plus souvent pratiqués de façon organi-

grammes d’encouragement Jeunesse+Sport et Sport des

sée et avec un encadrement, généralement au sein d’asso-

adultes Suisse (esa). Dans le cadre de ce forum, le bpa a

ciations sportives. Les attentes en matière de prévention

montré comment développer des programmes de préven-

des accidents peuvent ainsi être transmises de manière

tion efficaces dans la pratique. Les discussions qui ont suivi

ciblée à ces associations, à travers leurs fédérations natio-

ont permis d’éclairer les objectifs et les intentions des dif-

nales. Dans ce but, le bpa a choisi une approche globale,

férentes stratégies, et d’aborder la question de l’efficacité

sous la forme de concepts globaux pour la prévention des

des diverses mesures.

accidents, mais conseille les associations spécifiquement, en fonction du type de sport. De manière générale, les associations de sports d’équipe ont montré un grand intérêt pour le soutien du bpa. Elles sont conscientes que l’élaboration d’un concept représente un travail important et que ce concept doit encore être mis en œuvre. L’ancrage de la prévention des accidents dans l’association représente également un facteur important pour cette mise en œuvre. La Fédération suisse de hockey sur glace a très rapidement constitué un groupe de travail et élaboré un projet de concept. Avec les fédérations d’unihockey, de handball et de volleyball, nous avons procédé, dans un premier temps, à un état des lieux. Aucune activité n’a eu lieu avec la fédération de football, dans la mesure où elle est soutenue et accompagnée par la Suva.

bpa – Rapport annuel 2017

Le conseil

29


La sécurité des produits Le bpa accorde une grande importance à la sécurité des produits utilisés par Monsieur et Madame Tout-le-Monde. Sur mandat du SECO, il contrôle des produits dans le domaine non professionnel. En 2017, le bpa a entre autres effectué des contrôles par échantillonnage sur quatre tronçonneuses; les résultats étaient particulièrement décevants. Il a également contrôlé des gants de protection pour motocyclistes. Les neuf gants testés ont obtenu de bien meilleurs résultats: les prescriptions en vigueur sont en effet majoritairement respectées pour ce produit.


Contrôle par échantillonnage de tronçonneuses à l’échelle européenne Dans le cadre de sa fonction d’autorité de surveillance du marché, le bpa a participé à un programme international de contrôle par échantillonnage et a contrôlé quatre tronçonneuses. Ces contrôles ont mis en évidence des différences importantes entre les produits.

Les tronçonneuses sont utilisées principalement dans un

quatre produits, utilisés principalement dans le domaine

cadre professionnel, dans la foresterie et l’agriculture, dans

des loisirs. Des critères de contrôle unifiés ont été définis

l’horticulture et sur les chantiers. Ces machines sont toute-

pour tous les pays participants. Ces critères comprenaient

fois également utilisées par des propriétaires immobiliers

un contrôle approfondi des fonctions de sécurité par des

et des propriétaires fonciers privés, que ce soit pour des

laboratoires d’essais accrédités. Parallèlement, le bpa a

travaux d’aménagement extérieur de leur propre maison

également contrôlé les aspects formels comme la confor-

ou pour couper du bois de feu durant leurs loisirs.

mité des certificats prescrits et le contenu du mode d’em-

Le danger principal de la tronçonneuse vient de la chaîne

ploi.

non protégée tournant à grande vitesse et munie de dents

Les produits contrôlés en Suisse ont donné les résultats

acérées. Cela en fait l’un des engins de coupe les plus dan-

suivants: un produit n’a présenté aucun défaut et deux

gereux employés dans le jardinage. Une utilisation inap-

produits ont présenté des défauts formels. Un autre pro-

propriée de cet outil, p. ex. en raison d’une formation

duit a été retiré du marché par le distributeur en raison de

insuffisante ou de l’absence de vêtements de protection,

graves défauts techniques. Tous les distributeurs concer-

peut aisément provoquer des blessures graves, voire

nés ont été invités à supprimer les défauts constatés.

potentiellement mortelles. Afin de réduire autant que possible ce risque, une tronçonneuse moderne doit disposer de différentes fonctions de sécurité permettant de bloquer la chaîne en une fraction de seconde, dans des situations dangereuses. En raison du danger potentiel élevé, le bpa a décidé de participer, dans sa fonction d’organe de contrôle, à une action de surveillance du marché coordonnée à l’échelle européenne de l’organisation Product Safety Forum of Europe (PROSAFE). Dans le cadre de cette action conjointe, 13 autorités nationales ont acheté, en 2016 et 2017, une septantaine de produits différents, ont exigé les certificats prescrits de la part des fabricants et les ont contrôlés. Le bpa a participé à ce programme en achetant et contrôlant

32 La sécurité des produits

bpa – Rapport annuel 2017


Contrôle par échantillonnage de gants de protection pour motocyclistes Quelle est la protection offerte par les gants de moto? Le bpa s’est penché sur cette question, dans sa fonction d’autorité de surveillance du marché. Il a contrôlé neuf modèles, dans le cadre d’un contrôle par échantillonnage. Les résultats étaient tous réjouissants: les gants de protection pour motocyclistes protègent tous conformément aux prescriptions de la norme.

Quelque 4500 motocyclistes se blessent chaque année en

autre véhicule ou des éléments routiers, ou en cas de glis-

Suisse, dont les deux tiers légèrement. Un casque, des

sement sur la chaussée, les mains sont particulièrement

vêtements adéquats et des protections permettent au

exposées.

conducteur et au passager de limiter les blessures. Le bpa

Les équipements personnels de protection font partie du

recommande par conséquent aux motocyclistes de porter

domaine de compétence du bpa. Dans sa fonction d’auto-

des vêtements de protection.

rité de surveillance du marché, il a par conséquent décidé

Les gants de protection pour motocyclistes doivent proté-

de tester plusieurs gants de protection pour motocyclistes.

ger contre les intempéries, sans pour autant altérer la dex-

Les produits ont été testés en interne par le bpa ainsi que

térité nécessaire aux conducteurs pour le maniement des

par des laboratoires d’essais accrédités sur la base de la

éléments de contrôle et des interrupteurs de la moto.

norme EN 13594, publiée en 2015. Ces tests ont porté en

Parallèlement, les gants doivent protéger mécaniquement

premier lieu sur le respect des exigences en vigueur

les mains et les poignets en cas d’accident. Lors des acci-

concernant la résistance aux chocs, l’absorption des chocs

dents de moto, notamment en cas de collision avec un

aux jointures et le système de réglage des gants. Les aspects formels comme les informations à l’attention des utilisateurs ont également été contrôlés. En tout, neuf modèles ont été sélectionnés pour ce contrôle par échantillonnage. Les produits ont été choisis, dans la mesure du possible, parmi des fabricants différents et en provenance de différents canaux de distribution. Le bpa a acheté les produits dans des magasins spécialisés, des magasins d’accessoires pour motos ainsi que sur Internet. Fait réjouissant: aucun des gants pour motocyclistes contrôlés n’a présenté de défauts fonctionnels. Il manquait toutefois des versions linguistiques dans les informations à l’attention des utilisateurs d’une grande partie de ces gants. De plus, dans le cas de deux produits, le fabricant avait bien mis en circulation les produits avec des informations valables, mais le vendeur ne les a pas remises à l’utilisateur. Ce résultat montre que les fabricants prennent les prescriptions au sérieux et les mettent en œuvre. Des efforts sont toutefois encore nécessaires concernant le respect des dispositions formelles. Les vendeurs concernés ont été invités à remédier à ces défauts.

bpa – Rapport annuel 2017

La sécurité des produits

33


5.347.02 - 07.2017

.ŁįľTEĜũLĪ DÈĞŒU ŇŁVŎĹĞTĺĎŝŞJĞUŗĞőū

La communication Dans sa nouvelle campagne sport, le bpa s’attaque aux quelque 400 000 accidents de sport qui ont lieu chaque année. Il publie également une nouvelle brochure sur les sports de neige, lance une nouvelle campagne en partenariat avec le TCS sur la visibilité de nuit, élargit son offre destinée aux entreprises pour la réduction des accidents de loisirs et inaugure une nouvelle exposition au Musée Suisse des Transports de Lucerne.


Bougez futé: la nouvelle campagne sport du bpa Chaque année, environ 400 000 résidants suisses sont victimes d’un accident de sport en Suisse ou à l’étranger; 140 personnes succombent à leurs blessures. Contrairement à l’avis de nombreux sportifs, ces accidents ne sont pas une fatalité. En se montrant à la fois malin et responsable, chacun peut contribuer à réduire le nombre d’accidents. Par conséquent: bougez futé!

Le bpa est très actif dans la prévention des accidents de

mais font plutôt confiance aux recommandations du bpa.

sport: il dispense des formations – par exemple aux moni-

Disponibles sur la page sport.bpa.ch, celles-ci concernent

teurs –, des conseils aux associations sportives et élabore

plus de 70 sports.

des campagnes spécifiques à divers sports. La pratique de

Des spots télévisés, des vidéos YouTube et les activités sur

plus en plus fréquente d’activités physiques, la diversité et

les réseaux sociaux ont constitué le coup d’envoi de la

une moins bonne connaissance des disciplines ainsi que la

campagne, également marqué par des annonces, affiches,

tendance à pratiquer davantage de sports individuels

banderoles et petits cadeaux distribués lors de manifesta-

montrent que réduire le nombre actuel de 400 000 acci-

tions sportives. La campagne étant désormais lancée, il

dents de sport par an reste un défi conséquent. Toutefois,

s’agit de la faire durer pendant les prochaines années.

il n’est pas possible de diffuser des messages de prévention spécifiques à chacun des 200 sports listés dans la sta-

Vous trouverez des conseils et informations

tistique des accidents.

complémentaires sur sport.bpa.ch.

Le bpa a donc décidé de prendre le sujet à bras-le-corps en lançant sa nouvelle campagne de sensibilisation, qui traite de sujets centraux, valables pour tous les sports. La campagne entend ainsi couvrir toutes les activités sportives et s’adresser aux sportifs de loisirs qui pratiquent hors club. Avec son message «Bougez futé», le bpa rappelle aux adeptes de sport l’existence de risques, qu’ils peuvent cependant maîtriser. En adaptant son comportement relatif aux risques, il est en effet possible de se préparer et d’agir de façon appropriée, indépendamment du niveau de performance. Spécialement créé pour la campagne, le slogan «Bougez futé: stop aux accidents de sport» reflète cette idée. La nouvelle campagne sport, avec sa mascotte «Dédé le bras cassé», a vu le jour début juillet. Dédé est un personnage effronté, agaçant et prétentieux sous forme de bras plâtré, qui donne de très mauvaises recommandations. L’antihéros tente de provoquer des sportifs pour leur faire prendre des risques, sans succès car ses conseils sont manifestement faux et stupides. Les sportifs ne l’écoutent pas,

36 La communication

bpa – Rapport annuel 2017


SEE YOU: le monde de miroirs magique du bpa au Musée Suisse des Transports Le bpa est présent de façon permanente au Musée Suisse des Transports depuis 1980, et dans la Halle du transport routier depuis 2009. Il était grand temps de relooker la halle, de même que l’exposition du bpa. Inaugurée en grande pompe mi-avril, la nouvelle exposition s’intitule «SEE YOU: le monde de miroirs magique du bpa».

Juste avant l’arrivée des nombreux visiteurs attendus pour

Le bpa et le Musée Suisse des Transports sont liés par une

Pâques, le Musée Suisse des Transports a inauguré officiel-

collaboration qui dure depuis près de 40 ans. La préven-

lement la Halle du transport routier, qui brille d’un nouvel

tion des accidents y a toujours joué un grand rôle. En 2009,

éclat. Etaient notamment présents Jürg Röthlisberger, direc-

le bpa avait installé un manège dans la Halle du transport

teur de l’Office fédéral des routes, l’entrepreneur Peter

routier, dans le cadre de son îlot thématique dédié à la

Sauber, la Miss Suisse Lauriane Sallin, Brigitte Buhmann,

sécurité routière. Intégré à la nouvelle exposition, le

directrice du bpa, et l’ange de la prévention Franky Slow

manège symbolise le premier simulateur de conduite que

Down.

l’on peut tester dans sa vie. Il continuera de tourner dans

En entrant dans la Halle du transport routier, on ne peut

la halle.

manquer le monde de miroirs magique du bpa «SEE YOU». Un gigantesque labyrinthe de 68 miroirs attend les visi-

Plus d’informations sur seeyou.bpa.ch.

2

teurs sur une surface de 85 m . Il séduit petits et grands. Le visiteur doit retrouver son chemin dans le labyrinthe,

Monde de miroirs SEE YOU: chiffres clés

tout en se posant des questions telles que «Suis-je sûr?»,

Nombre de miroirs 

«Est-ce que je réfléchis?» ou «Suis-je sur le bon chemin?»

Surface 

Autant de questions fondamentales sur la route. Dans la

Longueur 

circulation routière, il faut se déplacer aussi prudemment

Angles formé par les miroirs 

que dans le monde de miroirs: slow down et concentra-

Inauguration 

tion! Le nombre de 80 000 blessés par an sur les routes

Durée d’exposition prévue 

68 85 m2 65 m 60 degrés 12 avril 2017 10 ans

suisses est encore trop élevé. Tel est le message que les visiteurs de l’exposition devraient toujours avoir en mémoire sur la route. Dès son ouverture, la nouvelle exposition est devenue un passage incontournable lors d’une visite du musée. Jusqu’à la fin 2017, quelque 430 000 personnes, dont 44 000  élèves, ont pu pénétrer dans le labyrinthe. Outre l’effet impressionnant de cette attraction, les postes d’expérimentation invitent à de nombreuses découvertes concernant le thème «Voir et être vu», au travers de réflexions, de miroirs, de lumière, de vision et de réaction. Ils encouragent les personnes intéressées, en particulier les élèves, à approfondir leurs connaissances.

bpa – Rapport annuel 2017

La communication

37


Elargissement de l’offre pour la prévention des accidents en entreprise Chaque année en Suisse, on dénombre plus d’un million d’accidents non professionnels touchant plus de 500 000 actifs. Lorsqu’un employé est victime d’un accident de loisirs, cela engendre des absences professionnelles. C’est pourquoi le bpa propose aux entreprises des kits de prévention pratiques et simples d’utilisation.

En 2017 également, bon nombre d’entreprises ont béné-

Le bpa a élaboré une nouvelle présentation thématique

ficé de l’offre du bpa et ce, pour une bonne raison: tandis

afin de sensibiliser les collaborateurs aux dangers de la

que les accidents professionnels sont en baisse constante,

randonnée. Cette activité est également très appréciée:

il reste beaucoup à faire pour que le nombre d’accidents

environ un tiers de la population suisse s’adonne régulière-

de loisirs touchant les employés diminue. Quatre entre-

ment aux plaisirs de la randonnée. Malheureusement,

prises de taille différente et issues des branches les plus

chaque année en Suisse, quelque 20 000 personnes sont

diverses ont prouvé que cela en valait la peine: PostLogis-

victimes d’un accident (dont 40 ont une issue fatale) lors

tics, Groupe E Connect SA, Beck Lyner et JURA Manage-

d’une randonnée ou d’une randonnée en montagne. La

ment AG. Les chargés de sécurité expliquent dans une

présentation thématique intitulée «Prêt pour la rando?»

vidéo comment ils pratiquent la prévention des accidents

rend les collaborateurs attentifs aux dangers de cette acti-

non professionnels au sein de leur entreprise, avec l’aide

vité de plein air et fournit des conseils pour éviter les acci-

du bpa. Ils décrivent l’importance de la prévention à leurs

dents. Lors de ces présentations, les experts du bpa infor-

yeux, comment elle fait partie de leur culture d’entreprise

ment de façon captivante et ludique sur de nombreux

et de quelle façon elle est vécue au quotidien.

thèmes.

Le bpa dispose d’offres variées répondant aux besoins des

Vous trouverez la vidéo, les SafetyKits gratuits, les présen-

entreprises les plus diverses: les SafetyKits p. ex., sont des

tations thématiques et bien d’autres offres destinées aux

moyens d’intervention prêts à l’emploi pouvant être utili-

entreprises sur entreprises.bpa.ch.

sés dans les PME comme dans des entreprises de plus grande taille. En 2017, le bpa a lancé les SafetyKits «Moto/ scooter» et «Bricolage à la maison». Seuls 2% des kilomètres parcourus sur les routes suisses sont imputables aux motocyclistes, mais ces derniers représentent 30% des blessés graves lors d’accidents de la route. La moto et le scooter sont des moyens de locomotion appréciés pour se rendre au travail, ce qui peut engendrer des accidents. Autre activité très appréciée: le bricolage à la maison. En effet, scier, poncer, percer et donner des coups de marteau sont à la mode! Mais ce n’est pas sans danger: chaque année en Suisse, quelque 57 000 personnes se blessent en faisant du bricolage.

38 La communication

bpa – Rapport annuel 2017


Journée de la lumière: SEE YOU, malgré l’obscurité Au crépuscule ou de nuit, mais aussi en cas de brouillard ou de pluie, il est plus difficile de distinguer les couleurs et les détails. Dans le cadre de la campagne «MADE VISIBLE», le bpa a organisé divers événements au niveau national lors de la Journée de la lumière, en collaboration avec la police et ses partenaires, afin de sensibiliser la population à l’importance d’une bonne visibilité dans le trafic routier.

Dans la circulation routière, la grande majorité des infor-

du bpa, a quant à elle remercié les enfants sur la Waisen-

mations sont perçues par l’œil. De nuit, par temps de pluie

hausplatz en leur offrant des bonnets Pylonis aux fils réflé-

ou lorsqu’il neige, le sens de la vue est mis à rude épreuve,

chissants qui se voient dans la nuit.

voire confronté à ses limites. Au crépuscule et de nuit, le risque d’accident est trois fois plus élevé que de jour. En

A propos de la campagne «MADE VISIBLE»

cas de brouillard ou de neige, il est même dix fois plus

La Journée de la lumière fait partie de la campagne «MADE

élevé. En hiver, de nombreux accidents ont lieu en fin de

VISIBLE». La responsabilité globale incombe au Touring

journée, entre 17 et 18 heures, lorsqu’il fait déjà nuit.

Club Suisse (TCS), en partenariat avec le bpa. La cam-

A cette époque de l’année, les vêtements sombres sont de

pagne est financée par le Fonds de sécurité routière (FSR).

mise, ce qui n’est pas à l’avantage des usagers de la route

Chaque jour, en Suisse, les usagers de la route se retrouvent

dits vulnérables, tels que les piétons et les cyclistes. En

face à des situations dangereuses parce qu’ils sont vus trop

effet, à la seule lumière des phares, les automobilistes ne

tard. Le TCS et le bpa souhaitent contrer cette tendance

les repèrent qu’à une distance de 25 m. Cette distance

grâce à des éléments réfléchissants qui peuvent être com-

augmente à 40 m grâce à des vêtements clairs et même

binés à chaque tenue tendance. La campagne, prévue sur

à 140 m avec du matériel réfléchissant. Les accessoires

une durée de trois ans, fournit des conseils et recommande

correspondants ne manquent pas: gilets réfléchissants,

des vêtements et accessoires qui, le cas échéant, peuvent

bandes pour chevilles ou brassards, bandes lumineuses à

sauver des vies.

fixer sur les bonnets et les sacs d’école… Autant de manières d’être vu suffisamment tôt et à 360°.

Plus d’informations sur madevisible.swiss.

Le 16 novembre, à l’occasion de la Journée de la lumière, la police et ses partenaires ont organisé divers événements au niveau national afin de sensibiliser la population à l’importance d’une bonne visibilité dans le trafic routier. Dans le cadre de la campagne «MADE VISIBLE», un atelier de design a vu le jour dans une école bernoise, en collaboration avec le TCS et la Police cantonale bernoise. Durant cet atelier, les élèves ont découvert qu’ils pouvaient améliorer leur visibilité au quotidien grâce à des matériaux réfléchissants apposés aux vêtements. Après le cortège des lanternes menant à la Place fédérale, les enfants ont offert une écharpe réalisée par leurs soins et agrémentée d’éléments réfléchissants au directeur de l’OFROU Jürg Röthlisberger. Brigitte Buhmann, directrice

bpa – Rapport annuel 2017

La communication

39


En toute sécurité sur les pistes et en randonnée à ski Les sports de neige sont un sujet clé pour le bpa, aussi en matière de communication. En 2017, nous avons donc révisé notre brochure «Ski et snowboard», qui contient les conseils les plus importants pour évoluer sur les pistes, en dehors et dans les snowparks. Par ailleurs, nous avons soutenu le développement et l’exploitation de la plateforme skitourenguru.ch destinée aux randonneurs à ski.

Le ski et le snowboard restent des sports très appréciés

Swiss­topo, un tracé GPS, l’enneigement, les passages clés,

des touristes et des résidants suisses, mais ils comportent

etc. Il est également possible de filtrer les itinéraires,

des dangers. Nombre d’accidents peuvent néanmoins être

notamment en fonction de la proximité du point de départ,

évités grâce à un comportement approprié. Actualisée et

de l’altitude ou du dénivelé. Ces indications permettent de

rééditée, notre brochure «Ski et snowboard» fournit des

choisir facilement un itinéraire et de planifier sa sortie avec

informations relatives à l’équipement adéquat, aux règles

soin.

de conduite en vigueur, à la signalisation, au comporte-

Le bpa soutient le développement et l’exploitation de Ski-

ment à adopter dans les snowparks et à l’écart des pistes,

tourenguru, afin de guider les randonneurs à ski vers des

ainsi qu’au comportement en cas d’accident. La nouvelle

zones sûres. Dans cette perspective, il recommande aussi

campagne sport (voir p. 36) est aussi évoquée. Dans cette

aux passionnés de poudreuse de rester, en cas de doute,

brochure, nous expliquons ce que signifie «être futé» en

sur des descentes balisées et sécurisées.

sports de neige. La nouveauté: un contenu virtuel de réalité augmentée. Grâce à une application, le lecteur peut

La brochure du bpa «Ski et snowboard – En piste!»

scanner la page et visionner la vidéo «Snowparks» sur son

(réf. 3.002) est disponible sur commander.bpa.ch.

smartphone. Les moniteurs J+S utilisent aussi la brochure. Elle a donc été complétée par diverses informations qui les aident à mieux concevoir les cours de sports de neige pour les enfants et les jeunes. Les randonnées à ski sont, elles aussi, de plus en plus populaires. Cependant, de nombreux accidents se produisent, généralement dus à des avalanches. Nombreux sont les randonneurs à ski qui prévoient leur itinéraire juste

Ski et snowboard En piste!

avant de partir et qui ne souhaitent pas y consacrer beaucoup de temps. La plateforme skitourenguru.ch peut leur être utile en leur présentant des itinéraires comportant un risque d’avalanche faible. Un indicateur calcule quotidiennement ce risque pour plus de 800 itinéraires. En quelques clics, l’utilisateur obtient une liste d’itinéraires présentant un risque d’avalanche faible pour le lendemain. Pour chacun d’entre eux, la plateforme indique les informations

bpa – Bureau de prévention des accidents

importantes telles que le bulletin d’avalanches, une carte

40 La communication

bpa – Rapport annuel 2017


Le réseau L’union fait la force! Les activités du bpa ne pourraient exister sans ses partenariats solides, tels que le réseau des délégués bpa à la sécurité. En font également partie les associations, institutions ou autres professionnels avec lesquels le bpa est en contact et qui participent à la mise en œuvre de mesures. En 2017, le bpa s’est investi pour faire baisser le nombre de chutes, en collaboration avec des représentants du réseau «construction adaptée aux handicapés».


Coordination des conseils avec le Réseau pour la construction adaptée Sécurité et absence d’obstacles dans les bâtiments publics sont deux préoccupations qui vont de pair. Aussi, le bpa et le Réseau national pour la construction adaptée se soutiennent-ils mutuellement en partageant leurs connaissances. Si cette collaboration bénéficie aux deux organisations, elle profite aussi et surtout aux usagers des bâtiments.

Le Réseau pour la construction adaptée, présent dans

• elle incite les propriétaires d’ouvrages et les planifica-

toute la Suisse, est porté par trois organisations: Procap,

teurs à faire appel à des organismes de prévention en

Pro Infirmis et le centre spécialisé Architecture sans obsta-

temps opportun et favorise donc l’harmonisation du

cles. Il s’est donné pour mission de promouvoir un envi-

contenu des recommandations et des conditions

ronnement égalitaire pour tous. L’accès sans obstacles aux

posées, en particulier s’agissant de l’élaboration de

bâtiments et installations publics doit devenir une réalité

documents;

toute naturelle. Il bénéficie à la fois aux personnes handi-

• elle permet de faire inscrire des conditions dans les

capées, aux personnes âgées et aux familles avec de

permis de construire délivrés, si bien que celles-ci

jeunes enfants (véhiculés en poussette, p. ex.). Rampes,

acquièrent un caractère contraignant;

ascenseurs, installations d’écoute pour malentendants ou signalétique bien lisible sont autant de mesures qui améliorent l’accessibilité.

• elle facilite la participation active ou passive aux formations des organisations partenaires; • elle met en réseau les sites Internet des organisations

En 2017, le bpa a pris part pour la première fois aux ren-

partenaires, permet de renvoyer à leurs offres en

contres du réseau dédiées aux conseils en matière de

matière de formation et d’informations approfondies.

constructions. Celles-ci ont lieu à Olten pour les organisations partenaires de Suisse alémanique, et à Lausanne pour

Profitant à tous, cette collaboration permet de poursuivre

celles établies en Suisse romande. L’objectif de ces échanges

les objectifs en commun. Propriétaires d’ouvrages et plani-

est de favoriser la compréhension mutuelle et de mieux

ficateurs s’accordent plus rapidement. Les autorités déli-

connaître le fonctionnement des uns et des autres. Le bpa y

vrant les permis de construire évitent de poser des condi-

a présenté le travail de ses chefs délégués à la sécurité ainsi

tions contradictoires. Au sein du bpa, les compétences en

que son activité de conseil en matière d’habitat des seniors.

matière de construction sans obstacles ont été définies

Il a convié les conseillers régionaux spécialisés dans l’archi-

plus clairement: les chefs délégués à la sécurité et les délé-

tecture sans obstacles à participer aux cours de perfection-

gués à la sécurité dans les communes connaissent le centre

nement 2018 de ses quelque 1200 délégués à la sécurité.

régional auquel ils peuvent renvoyer pour les questions de construction adaptée, afin de pouvoir se concentrer

Cette collaboration présente de nombreux avantages:

pleinement sur les exigences relatives à la prévention des

• elle favorise les coopérations en partie existantes au

accidents.

sein des régions et des communes grâce à une collaboration globale au plan stratégique;

42 Le réseau

Plus d’informations sur architecturesansobstacles.ch

bpa – Rapport annuel 2017


Les finances bpa – Rapport annuel 2017

43


Comptes annuels 2017 Bilan CHF en milliers

Actifs

Explications

Liquidités Créances résultant de livraisons et de prestations

1

31.12.2017

31.12.2016

%

%

5 377

21,9

5 084

22,2

954

3,9

367

1,6

Autres créances

2

167

0,7

200

0,9

Stock

3

p.m.

0,0

p.m.

0,0

Comptes de régularisation

4

Actifs circulants

357

1,5

915

4,0

6 855

27,9

6 566

28,7

Immobilisations corporelles

5

343

1,4

362

1,6

Immobilisations financières

6

17 331

70,7

15 973

69,7

Actifs immobilisés

17 673

72,1

16 335

71,3

Total

24 528

100,0

22 902

100,0

844 99

Passifs

989

Engagements résultant de livraisons et de prestations Autres engagements

7

Comptes de régularisation

8

Fonds étrangers à court terme Capital de fondation Réserves générales

2014

844

3,4

518

2,3

99

0,4

83

0,4

989

4,0

934

4,1

1 932

7,9

1 535

6,7

200

0,8

200

0,9

15 910

64,9

15 910

69,5

Réserves de fluctuation de valeur

2 320

9,5

2 112

9,2

Fonds libres pour prestations de prévention

4 166

17,0

3 145

13,7

Fonds propres

22 596

92,1

21 367

93,3

Total

24 528

100,0

22 902

100,0

44 Les finances

bpa – Rapport annuel 2017


Compte de résultat CHF en milliers

Produits

Explications

Produits LAA Produits des prestations de prévention Autres produits Total

2017

2016

%

%

19 606

75,9

19 093

75,2

6 191

24,0

6 287

24,8

19

0,1

17

0,1

25 817

100,0

25 397

100,0

2014

Charges Charges découlant des prestations de prévention

-7 691

  Recherche

2014 -29,8

-614

-6 865

  Formation -1 261

-1 309

  Conseils

-219

-190

  Délégués bpa à la sécurité

-271

-346

  Entreprises

-640

-591

  Loi sur la sécurité des produits   Communication   Coopérations Charges infrastructurelles / administratives

9

Résultat avant amortissements et résultat financier Amortissements 5 Résultat avant résultat financier Résultat exceptionnel Résultat de l’exercice

bpa – Rapport annuel 2017

-68

-4 371

-3 412

-15 766

Total

Résultat financier

-94 -221

Charges de personnel

10

-27,0

-657

-293 -61,1

-15 726

-61,9

-2 196

-8,5

-2 197

-8,7

-25 653

-99,4

-24 788

-97,6

164

0,6

609

2,4

-290

-1,1

-271

-1,1

-126

-0,5

339

1,3

1 356

5,3

455

1,8

-

0,0

0,0

1 229

4,8

793

3,1

Les finances

45


Tableau des flux de trésorerie CHF en milliers

Résultat de l’exercice Amortissements Variation des créances résultant de livraisons et de prestations Variation des autres créances



2017 1 229



2016 793

290

271

-586

328

33

558

Variation des comptes de régularisation à l’actif

558

-338

Variation des engagements résultant de livraisons et de prestations

326

-159

Variation des autres engagements

16

27

Variation des comptes de régularisation au passif

55

-291

-1 358

-449

563

739

Autres produits des immobilisations financières sans incidence sur le fonds Flux de trésorerie relatifs aux activités d’exploitation Investissements dans les immobilisations corporelles

-270

-74

Flux de trésorerie relatifs aux activités d’investissement

-270

-74

293

666

Flux de trésorerie relatifs aux activités de financement Variation nette des liquidités Liquidités au 1er janvier

5 084

4 419

Liquidités au 31 décembre

5 377

5 084

46 Les finances

bpa – Rapport annuel 2017


Etat des variations des capitaux propres Capital de fondation

Réserves

Réserves de fluctuation de valeur

Fonds libres pour prest. prévention

Total des fonds propres

200

15 910

2 059

2 404

20 573

-

-

53

740

793

200

15 910

2 112

3 145

21 367

CHF en milliers

Fonds propres au 31.12.2015 Résultat de l’exercice 2016 Fonds propres au 31.12.2016 Résultat de l’exercice 2017 Fonds propres au 31.12.2017

-

-

208

1 021

1 229

200

15 910

2 320

4 166

22 596

Le résultat de l’exercice est alloué aux réserves de fluctuation de valeur ainsi qu’aux fonds libres pour les prestations de prévention. Les fonds libres pour les prestations de prévention sont des réserves à court terme qui visent à compenser les fluctuations des dépenses au fil des ans. Elles ont valeur de fonds propres. Les réserves de fluctuation de valeur, destinées à compenser les fluctuations des titres, ont atteint au 31 décembre 2017 l’objectif fixé dans le règlement de placement.

bpa – Rapport annuel 2017

Les finances

47


Annexe Généralités

Créances résultant de livraisons et de prestations: ce

Le bpa – Bureau de prévention des accidents est une fon-

poste comprend des créances à court terme résultant de

dation au sens de l’art. 80 ss du Code civil suisse (CC). En

l’activité ordinaire, d’une durée résiduelle allant jusqu’à

vertu de l’art. 88 de la loi sur l’assurance-accidents (LAA),

un an. Elles figurent à leur valeur nominale. Le risque

il encourage la prévention des accidents non profession-

de défaillance est pris en compte moyennant des correctifs

nels par l’information et des mesures générales de sécu-

de valeurs individuels, si nécessaire, ou forfaitaires, lesquels

rité, et coordonne les efforts de même nature. Le bpa est

se fondent sur des valeurs empiriques.

exonéré des impôts sur le bénéfice et sur le capital. Immobilisations financières: outre des liquidités, les Les comptes annuels ont été établis dans le respect de l’en-

immobilisations financières comprennent des titres cotés

semble des recommandations relatives à la présentation

en bourse destinés au placement à long terme des actifs

des comptes de la commission Swiss GAAP RPC et dans le

libres. Les titres sont portés au bilan à leur valeur en bourse.

respect du Code des obligations (CO). On a renoncé à un bouclement des comptes séparé, conforme aux exigences

Immobilisations corporelles: leur évaluation est réalisée

du droit commercial (bouclement combiné). Les comptes

en déduisant les amortissements économiquement néces-

annuels donnent une image fidèle du patrimoine, de la

saires et les dépréciations des coûts d’acquisition. Les

­situation financière et des résultats (true and fair view).

amortissements sont effectués de manière linéaire, proportionnellement à la durée d’utilisation des immobilisa-

Les comptes annuels 2017 ont été approuvés par le Conseil

tions, qui a été fixée à 10 ans pour le mobilier et les instal-

de fondation le 30 mai 2018.

lations, à 4 ans pour les clients informatiques et à 5 ans pour les serveurs informatiques.

Principes d’évaluation et d’inscription au bilan Le principe de l’évaluation séparée s’applique. De manière

Engagements: ils figurent à leur valeur nominale.

générale, l’évaluation se fonde sur les coûts d’acquisition ou de production. Les principales règles observées pour les

Réalisation des produits: les produits LAA sont régulari-

différents postes sont explicitées ci-après.

sés par période. Les produits des prestations de service sont comptabilisés pour la période au cours de laquelle

Liquidités: comprenant les avoirs en caisse, sur les comptes

elles ont été fournies. Les produits des ventes de matériel

bancaires et de chèques postaux, elles sont évaluées à

de prévention, quant à eux, sont comptabilisés à la date

leur valeur nominale. Les liquidités détenues dans les

d’expédition aux clients.

dépôts des mandats de gestion de fortune figurent dans les immobilisations financières.

48 Les finances

bpa – Rapport annuel 2017


Explications concernant les comptes annuels CHF en milliers

2017

2016

957

370

1. Créances résultant de livraisons et de prestations Envers des tiers Ducroire Total

-3

-3

954

367

102

100

2. Autres créances Envers des services étatiques Envers des assurances sociales

15

69

8

10

Autres

43

21

Total

167

200

Envers le personnel

3. Stock Constitué en grande partie de matériel de prévention remis gratuitement à la population, le stock n’a pas de valeur de revente et apparaît donc au bilan pro memoria. 4. Comptes de régularisation à l’actif Avoirs provenant des suppléments de primes ANP

80

Avances sur loyers

375

104

104

71

328

Autres

102

108

Total

357

915

Produits de projets pas encore facturés

5. Immobilisations corporelles Valeur d’acquisition au 1.1.2017

Mobilier

Mat. informatique

Total

1 584

595

2 179

Entrées

125

146

270

Sorties

-

151

151

Valeur d’acquisition au 31.12.2017

1 708

590

2 298

Amortissements cumulés au 1.1.2017

1 343

474

1817

172

118

290

Amortissements Sorties

151

151

1 515

441

1956

Valeur comptable nette au 31.12.2016

241

122

362

Valeur comptable nette au 31.12.2017

193

149

343

Amortissements cumulés au 31.12.2017

2

6. Immobilisations financières Liquidités

1 294

1 036

Fonds en obligations

6 949

6 652

Fonds en actions

7 320

6 458

Fonds immobiliers Total

1 768

1 827

17 331

15 973

Le bpa ne détient pas de produits dérivés complexes ou de produits structurés non autorisés par l’OPP2 et qui auraient un effet de levier sur sa fortune globale. bpa – Rapport annuel 2017

Les finances

49


2017

2016

7. Autres engagements Envers des services étatiques Envers des assurances sociales Envers le personnel Total 8. Comptes de régularisation au passif Soldes de vacances et d’horaire flexible du personnel Autres Total

Charges résultant des locaux Charges résultant de l’infrastructure informatique Autres charges d’exploitation Total

10

9

46

7

27

99

83

2014

Projets pas encore décomptés

9. Charges infrastructurelles / administratives

83

2014 632

587

356

310

1

37

989

934

2014

2014 1 459

1 465

260

249

476

483

2 196

2 197

-4

-0

10. Résultat financier Résultat des comptes commerciaux Produits et gains de cours des immobilisations financières

1 430

526

Produit financier

1 426

526

Charges et pertes de cours des immobilisations financières

-15

-19

Charges découlant de la gestion des titres

-55

-52

Charges financières Résultat financier

11. Prévoyance en faveur du personnel En 2017, le bpa était affilié à la fondation collective PKG. Le taux de couverture était de 114% au 31 décembre 2017. Aucun engagement ou avantage économique de la prévoyance en faveur du personnel ne doit être porté au bilan. En 2017, les charges de prévoyance ont grevé le compte de résultat à hauteur de CHF 1,7 million.

-70

-71

1 356

455

13. Evénements postérieurs à la clôture du bilan Aucun événement majeur susceptible d’influencer la validité des comptes annuels ou méritant d’être rapporté n’est ­survenu entre la clôture du bilan et l’approbation des comptes par le Conseil de fondation le 30 mai 2018.

12. Transactions avec des parties liées Aucune transaction avec des parties liées (membres du Conseil de fondation) n’a eu lieu dans l’année sous revue.

50 Les finances

bpa – Rapport annuel 2017


Rapport de l’organe de révision sur les comptes annuels

En notre qualité d’organe de révision, nous avons effectué l’audit

comptes annuels dans leur ensemble. Nous estimons que les élé-

des comptes annuels (pages 44 à 50) du Bureau suisse de préven-

ments probants recueillis constituent une base suffisante et adé-

tion des accidents bpa, comprenant le bilan, le compte de résultat,

quate pour fonder notre opinion d’audit.

le tableau des flux de trésorerie, l’état des variations des capitaux propres et l’annexe pour l’exercice arrêté au 31 décembre 2017.

Opinion d’audit Selon notre appréciation, les comptes annuels donnent une

Responsabilité du Conseil de fondation

image fidèle de la situation financière pour l’exercice arrêté au­

La responsabilité de l’établissement des comptes annuels, confor-

31 décembre 2017 ainsi que de sa performance financière et de

mément aux Swiss GAAP RPC, aux dispositions légales et à l’acte

ses flux de trésorerie, conformément aux Swiss GAAP RPC et

de fondation, incombe au Conseil de fondation. Cette respon­

sont conformes à la loi suisse et à l’acte de fondation.

sabilité comprend la conception, la mise en place et le maintien d’un système de contrôle interne relatif à l’établissement des

Rapport sur d’autres dispositions légales

comptes annuels afin que ceux-ci ne contiennent pas d’anoma-

Nous attestons que nous remplissons les exigences légales

lies significatives, que celles-ci résultent de fraudes ou d’erreurs.

d’agrément conformément à la loi sur la surveillance de la révi-

En outre, le Conseil de fondation est responsable du choix et de

sion (LSR) et d’indépendance (art. 728 CO) et qu’il n’existe aucun

­l’application de méthodes comptables appropriées, ainsi que des

fait incompatible avec notre indépendance.

es-timations comptables adéquates.

Conformément à l’art. 83b al. 3 CC en relation avec l’art. 728a al. 1 chiff. 3 CO et à la Norme d’audit suisse 890, nous attestons

Responsabilité de l’organe de révision

qu’il existe un système de contrôle interne relatif à l’établisse-

Notre responsabilité consiste, sur la base de notre audit, à expri-

ment des comptes annuels, défini selon les prescriptions du

mer une opinion sur les comptes annuels. Nous avons effectué

Conseil de fondation.

notre audit conformément à la loi suisse et aux Normes d’audit suisses. Ces normes requièrent de planifier et réaliser l’audit pour

Nous recommandons d’approuver les comptes annuels qui vous

obtenir une assurance raisonnable que les comptes annuels ne

sont soumis.

contiennent pas d’anomalies significatives. Un audit inclut la mise en œuvre de procédures d’audit en vue de

Berne, le 30 mai 2018

recueillir des éléments probants concernant les valeurs et les

BDO SA

informations fournies dans les comptes annuels. Le choix des procédures d’audit relève du jugement de l’auditeur, de même

que l’évaluation des risques que les comptes annuels puissent contenir des anomalies significatives, que celles-ci résultent de fraudes ou d’erreurs. Lors de l’évaluation de ces risques, l’auditeur prend en compte le système de contrôle interne relatif à l’établissement des comptes annuels, pour définir les procédures

Matthias Hildebrandt

Markus Schenkel

Auditeur responsable Expert-réviseur agréé

Expert-réviseur agréé

d’audit adaptées aux circonstances, et non pas dans le but d’exprimer une opinion sur l’efficacité de celui-ci. Un audit comprend, en outre, une évaluation de l’adéquation des méthodes comptables appliquées, du caractère plausible des estimations comptables effectuées ainsi qu’une appréciation de la présentation des

bpa – Rapport annuel 2017

Les finances

51


Le bpa est le centre suisse de compétences pour la pré­ vention des accidents. Il a pour mission d’assurer la sécurité dans les domaines de la circulation routière, du sport, de l’habitat et des loisirs. Grâce à la recherche, il établit les bases scientifiques sur lesquelles reposent l’ensemble de ses activités. Le bpa propose une offre étoffée de conseils, de formations et de moyens de communication destinés tant aux milieux spécialisés qu’aux particuliers. Plus d’informations sur www.bpa.ch.

www.reseauxsociaux.bpa.ch

bpa – Bureau de prévention des accidents, Hodlerstrasse 5a, CH-3011 Berne Tél. +41 31 390 22 22, info@bpa.ch, www.bpa.ch

1.050.02-06.2018

Le bpa. Pour votre sécurité

Rapport annuel 2017  

Au fil du temps: L’entraînement de la force et de l’équilibre, les têtes intelligentes se protègent – en lugeant aussi, une meilleure visibi...

Rapport annuel 2017  

Au fil du temps: L’entraînement de la force et de l’équilibre, les têtes intelligentes se protègent – en lugeant aussi, une meilleure visibi...