Page 1

P.B. - P.P. BC 04156 BELGIE(N) - BELGIQUE

6

Décembre 2016 - Janvier 2017 Périodique bimestriel, 63e année, n°6 Bureau de dépôt : 3000 Leuven 1 Agrément : P206948 Ed. responsable : Salsac Luc Bld. Lambermont, 158 1030 Bruxelles

MEB Info

LA LETTRE DE NOUVELLES DE LA MISSION EVANGÉLIQUE BELGE

Voir ou regarder ? Par Luc Salsac, directeur pour les ministères francophones Nos yeux sont constamment stimulés par toutes sortes d’images. Comme le dit l’Ecclésiaste : « L’œil n’est jamais rassasié de voir. » (Ecc 1:8). Nos yeux sont tellement « travailleurs » qu’ils mobilisent plus ou moins la moitié de notre cerveau. En fait, les muscles oculaires sont les plus actifs de tout le corps : ils peuvent distinguer 10 millions de couleurs différentes, dont 500 nuances différentes de gris. Si on devait les comparer à un appareil photo numérique, celui-ci serait équipé d’un capteur de 576 millions de pixels. Impressionnant. Si nous voyons mille et une choses durant la journée, sur quoi se porte notre regard ? Et quelles sont les pensées qui nous viennent à l’esprit ? Dès que nous quittons nos quatre murs, nous croisons beaucoup de personnes, mais les regardons-nous ? Si oui, comment ? Quel regard portons-nous sur notre famille, notre voisin, notre collègue, notre patron, l’étranger, le réfugié, le sans-abri, le toxicomane, le jeune, le vieux, … ? L’évangile de Marc au chapitre 10 relate la rencontre entre Jésus et un jeune homme riche. Cette petite phrase m’interpelle : « Jésus posa sur cet homme un regard plein d’amour » (v21). Bien que l’histoire se termine tristement pour cet homme (il repart tout triste au verset 22), Jésus l’a regardé avec amour. Même s’il n’est pas devenu l’un de ses disciples. Mon regard est-il, lui aussi, plein de l’amour de Dieu ? Ou bien est-il rempli d’indifférence, voire d’un jugement de valeur ? Au fait, comment aurais-je regardé Marie, la mère de Jésus, enceinte si jeune sans être mariée ?

Porter un regard rempli d’amour sur ceux qui nous sont chers nous semble normal, facile. Jésus affirme d’ailleurs que tout le monde le fait. Or, ce qu’il demande, ce qu’il attend même, de ses disciples, c’est qu’ils « aiment leurs ennemis et prient pour ceux qui les persécutent » (Mt 5:44). Si notre attitude doit être marquée par cet amour envers nos ennemis, à combien plus forte raison ne devrait-elle pas se manifester lorsque nous regardons ceux qui nous entourent ! Nous sommes pris par la spirale du temps, toujours occupés par nos horaires, nos besoins, nos envies. Nous voyons à peine ceux qui sont autour de nous, et si, par hasard, nous prenons le temps de les regarder, nous reprenons rapidement le cours de notre course folle. Certes, il est difficile de savoir comment agir devant la multitude de problèmes qui passent devant nos yeux, mais demandons à Dieu de nous aider à ne plus simplement voir, mais regarder, regarder avec son amour. Ce sera un bon début. Que chaque jour que Dieu nous donnera de vivre en 2017 nous permette de grandir dans notre manière de regarder l’autre et que ce regard venant de Lui touche et transforme des vies. C’est ce que Dieu attend de ses disciples.


cher lecteur, chère lectrice Au cours de l’année 2016, nous vous avons fait voyager dans toute la Belgique à la découverte des postes d’implantation de la MEB. Souvenez-vous. Notre numéro de février contenait une carte du pays sur laquelle nous avions placé tous nos collaborateurs impliqués dans un ministère pastoral. En avril, Teo, Matthias, André, Andreas, Stephen, Hilde et Charles s’étaient prêtés au jeu de répondre à quelques questions. En juin, nous étions revenus sur la campagne d’évangélisation « Projet 3-16 » de mars 2016, avec la participation de plusieurs églises de Belgique, bien au-delà du cercle MEB. Dans notre édition 100 % féminine du mois d’août, vous aviez pu découvrir les joies et les défis du ministère tels que vécus par quelques épouses de pasteurs ou d’implanteurs. Enfin, en octobre, nous revenions sur quelques actions d’évangélisation de cet été, tant en Wallonie qu’en Flandre. Nous aimerions terminer ce grand tour d’horizon en vous présentant les dernières nouvelles concernant nos autres ministères. Parce que oui, à la MEB, nous faisons plus que de l’implantation et du développement d’églises. En effet, plusieurs ministères complémentaires nous permettent de répondre aux trois piliers de notre vision : évangéliser, implanter, stimuler.

Foyer Norton Le grand bâtiment du Boulevard Lambermont à Bruxelles abrite le centre d’accueil d’équipes venant aider à court terme les églises de Belgique (évangélisation, travail manuel, observation) et les bureaux administratifs de la Mission. Sous l’égide de Peter, Barry et Coreen accueillent les équipes, Eunice et Ciara se partagent les tâches des relations publiques, Kristel est en charge du secrétariat, Jonatàn et Barry assurent la comptabilité. Nous vous informons d’ores et déjà de la nécessité de renouveler le poste de comptable dès janvier 2018. Toute candidature spontanée peut se faire par email (information@b-e-m.org) ou par téléphone (+32 2 241 30 15).Vous trouverez plus d’information sur notre site internet, sous la rubrique « Offres d’emploi ».

Librairies L’équipe des libraires s’est également agrandie avec l’arrivée d’Esméralda et Chris à Gand et de Sophie à Liège. Chris et Veerle sont parents d’un petit Michaël, né en décembre 2014. Ils sont tous deux engagés dans leur église locale (jeunesse, enseignement et accompagnement des aînés). Esméralda est mariée, maman de trois enfants et « Moemoe » de deux petits-enfants. Ancienne secrétaire médicale et après quatre ans de bénévolat à la librairie de Gand, elle a repris à mitemps la gestion du magasin avec Chris. Sophie a travaillé dans le tourisme et l’horeca et est aujourd’hui libraire à mi-temps à Liège. Elle a épousé Joshua en juillet 2016.

Sans oublier Expressé, notre nouveau ministère en gestation, avec Geneviève. Plus d’informations à venir.

Une équipe de missionnaires en gagés à


Camp de Limauges Cet été encore, le Camp a accueilli plusieurs camps d’enfants et de jeunes, tant francophones que néerlandophones. Depuis le mois de septembre, la ronde habituelle des retraites spirituelles, camps d’église et week-ends d’enfants, ados ou jeunes a repris. Au niveau du personnel, Gérald et Bernadette Corneille sont secondés par le Comité de gestion du Camp, composé de bénévoles issus de diverses églises de Wallonie. Nous profitons de ces lignes pour rappeler que la MEB est activement à la recherche de deux couples de gestionnaires. Par ailleurs, toutes les personnes désirant donner régulièrement un coup de main au Camp, notamment en semaine, sont invitées à prendre contact avec les gérants : gerantlimauges@gmail.com

La Courte Echelle (en Wallonie) Comme vous avez pu le lire dans notre dernière lettre de nouvelle, notre comité enfance a le vent en poupe dans la création de programmes d’animation ayant pour intention d’apporter la Bonne Nouvelle aux enfants de 6 à 12 ans. Cet été, le nouveau programme SOS Héros a été testé avec succès par les équipes d’animateurs bénévoles du poste MEB d’Herstal et de notre église partenaire de Ganshoren. Nous sommes également heureux de vous annoncer que l’équipe s’est agrandie. Déborah, déjà bien impliquée dans l’équipe de création des programmes, reprend petit à petit les tâches de coordinatrice de ministère d’Anne, sa maman. Une réponse à nos prières et à notre recherche de personnel de ces derniers mois.

Exposition biblique (en Flandre) La Bijbel-Expo a fait une rentrée parfaite en rencontrant un franc succès chez nos voisins du nord, aux Pays-Bas. Décrite tour à tour comme « le résumé pratique d’un passé glorieux se poursuivant dans l’avenir » et « un fabuleux moyen de s’instruire et de comprendre les choses », l’Expo s’adresse tant aux adultes qu’aux plus jeunes. Un élève a écrit dans le livre d’or : « J’ai découvert des choses que je ne connaissais pas encore et je trouve ça génial. Les explications étaient claires et les gens sympas. » Quelques pages plus loin, un professeur de religion ajoute : « Pendant six jours, j’ai pu apprécier une exposition fantastique. Le message de l’Evangile Soutenir la mission en Belgique était clairement visible tout au long du parcours. Quel privilège pour Vous croyez à la vision de la MEB (évangéliser - implanter nos élèves d’avoir pu la visiter. Cela être une source d’inspiration) ? Soutenez-nous ! m’a donné plein d’idées de réflexions IBAN BE93 3100 5797 5067 pour mes cours dans les prochaines BIC BBRUBEBB semaines. » En Suisse : CCP 40-14437-9

si besoin, mentionnez spécifiquement le ministère que vous désirez soutenir

elgique B n e t s i r h C s u s é bâtir l’Eglise de J


Résumé des épisodes précédents Il y a près d’un siècle, Dieu appelait Ralph et Edith Norton, un couple missionnaire américain, à annoncer l’Evangile en Belgique. La Mission Evangélique Belge était née. Qu’est-ce qui les motivait, les effrayait, les inspirait ? Tous les deux mois, découvrez la suite de leurs aventures.

Extrait du livre d’Edith Norton,dédié à son mari L’hiver 1916-1917 fut horriblement froid, caractérisé par des bancs de brouillard déprimants et un vent mordant. Bien qu’épuisantes, les responsabilités d’un nouveau ministère et l’absence d’un époux bien-aimé rapprochèrent Madame Norton du Seigneur d’une manière toute renouvelée. Alors que l’œuvre prenait de l’ampleur, des pasteurs de tout Londres offraient leur aide et un adjudant belge, Odilon Vansteenberghe, venait souvent aider à la traduction des lettres en néerlandais. Il deviendrait quelques années plus tard l’un des directeurs de la Mission Belge Evangélique. Le journal d’Edith Norton relate que, le jour de Noël, elle reçut 330 lettres, 235 trois jours plus tard. Ce raz-de-marée était entre autres dû à l’envoi de 10 000 colis de Noël sur le front belge. Ceux-ci comprenaient des denrées alimentaires telles que de la confiture et du chocolat, ainsi qu’une enveloppe contenant deux Evangiles, en français et en néerlandais, et une carte de Noël. A suivre...

MINISTÈRES VACANTS Wallonie

Flandre

► gestionnaires au Camp de Limauges

► coordinateur (H/F) pour la Bijbel-Expo

► implanteurs/développeurs d’églises

► implanteurs/développeurs d’églises

♦ Plus d’info: www.meb.be ♦

Belgian Evangelical Mission Numéro d’entreprise : 0410.278.623 Bd. Lambermont, 158 - 1030 Bruxelles

+32 (0)2/241.30.15 - information@b-e-m.org

www.meb.be

BEMOrgOnline

NOUS SOUTENIR Belgique : IBAN: BE93 3100 5797 5067 BIC: BBRUBEBB Suisse : CCP 40-14437-9

2016 12 FR  

Lettre de nouvelles de la Mission Evangélique Belge - Décembre 2016/Janvier 2017