Page 1

Formation Ecrire pour le web – FNARS – Février et mars 2008

Exercice 5W Consigne : décortiquer les 5W (qui, quoi, où, quand, pourquoi, comment) Source : http://fr.news.yahoo.com/afp/20080222/tts-logement-exclusion-sdf-c1b2fc3_1.html PARIS (AFP) - Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblés jeudi soir, dans une ambiance militante et festive, place de la République à Paris, pour participer à la "nuit solidaire pour le logement" organisée à l'appel de 28 associations de solidarité avec les sans-abri et les mal-logés. Selon la police, 1.800 personnes étaient présentes au plus fort de la soirée. Les organisateurs n'ont pas fourni de chiffre. Concerts et prises de paroles se sont succédés tout au long de la soirée, sur une scène spécialement aménagée. Vers 1H30, alors que les concerts se terminaient, les responsables d'association s'apprétaient à dormir sur la place avec des bénévoles d'Emmaüs et tous ceux qui voudront se joindre à leur mouvement. La préfecture de Paris n'ayant pas autorisé le déploiement de tentes, les organisateurs ont amené matelas et sacs de couchage. De nombreuses personnes dans la foule portaient des couvertures de survie, symbole de la précarité des sans-abris. Une de ces couvertures a été accrochée comme un drapeau à une statue de la place. Les stands des associations étaient éparpillés sur la place, la palme revenant à celui d'Emmaüs: la reproduction d'un appartement, avec tables, canapé, lit et écran de projection, le tout entouré d'un muret de parpaings. Dans une ambiance de fête de l'Humanité, les participants ont dansé, mangé hot-dogs et soupes ou participé à des ateliers d'écriture ou de photographie. Les 28 organisations ont appelé à cette manifestation pour protester contre les propositions gouvernementales que François Fillon leur a présentées le 29 janvier. Elles considèrent que les propositions gouvernementales ne sont pas de nature à améliorer durablement les conditions de vie des personnes sans abri et mal logées, ou à fluidifier l'ensemble de la chaîne, de l'hébergement au logement. Les associations évaluent l'effort financier nécessaire à plus de 1,5 milliard d'euros pour 2008 alors que M. Fillon n'a annoncé que 250 millions. Elles dénoncent la situation de mal-logement dont sont victimes quelque 3 millions de personnes en France. Patrick Doutreligne, le délégué général de la Fondation Abbé Pierre, a fait remarquer à la presse que la nomination d'un "super-préfet" annoncée comme imminente par François Fillon le 29 janvier, lorsqu'il avait reçu les associations, n'était toujours pas intervenue. Parmi les associations présentes figurent les Enfants de Don Quichotte, Emmaüs, la Fondation Abbé Pierre, le Secours catholique, France Terre d'Asile, la Fnars. Augustin Legrand, fondateur des Don Quichotte, s'est félicité de "la mobilisation importante" et du fait que soient réunis tous les responsables d'association. "Cet événement permet des rencontres. S'il faut fonctionner comme un syndicat on va le faire. Cela permet de préparer les mobilisations futures", a-t-il affirmé à l'AFP.


Formation Ecrire pour le web – FNARS – Février et mars 2008

Exercice pyramide inversée Consigne : Réécrivez le texte suivant en plaçant les éléments les plus importants au début. (Pyramide inversée - 600 signes max.) Ayant acquis une réputation nationale, le laboratoire de Rouen est aujourd'hui dans la cour des grands laboratoires internationaux soumis à une forte compétition en matière de recherche, de haute technicité et de nécessaires capacités d'investissement. Cette structure n'a plus vocation à être gérée par la Ville. Il faut aujourd'hui au laboratoire une perspective (projet de développement et stratégie) qui va bien au-delà de ce que la ville peut lui offrir. Face à ce constat, la décision a été prise de vendre le laboratoire. Après étude des propositions, le choix s'est porté sur la société ETS. Le projet présenté en matière de maintien de l'éthique, d'indépendance et de projets de développement pour le site de Rouen a convaincu de la crédibilité de l'offre. La vente, effective à compter du 1er janvier prochain, permettra à la ville de financer d'autres grands projets à venir.

Le laboratoire de Rouen sera vendu a la société ETS ce 1er janvier 2009. La ville ne pouvant plus financer ses projets de R&D couteux et de haute technicité. Le laboratoire de Rouen conservera, grâce à ce rachat, son éthique, son indépendance et ses projets de développement. La ville, quand à elle, pourra fiancer d’autres projets.

336 signes


Formation Ecrire pour le web – FNARS – Février et mars 2008

Exercice informatif versus incitatif Consigne : réalisez un titre - chapô incitatif et un titre – chapô informatif de l'article suivant. EPINAY-SUR-SEINE (Seine-Saint-Denis), 16 sept 2008 (AFP) - Un lotissement de 28 maisons construites dans le cadre du dispositif d’accession sociale à la propriété des "maisons à 100.000 euros", dont le coût avoisine en réalité les 120.000 euros, a été inauguré mardi à Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), a constaté une journaliste de l’AFP. Il s’agit du premier, et seul, programme né du dispositif lancé fin 2005 par Jean-Louis Borloo lorsqu’il était ministre de la Cohésion sociale, mené à son terme en Ile-de-France. Le prix d’achat final des maisons est de 119.961 euros, en raison d’un surcoût occasionné par l’aménagement de voiries publiques à l’intérieur du lotissement, selon la mairie. Situées au 101-109 route de Saint-Leu, sur un terrain cédé un euro par la ville à l’opérateur HLM Terralia, ces pavillons accolés gris taupe et blanc cassé, avec jardins avant et arrière et balcon, offrent un espace lumineux de 84 m2, avec 3 chambres sur des demi-niveaux. Les propriétaires, tous primo-accédants, sélectionnés parmi 250 candidats d’Epinay, en prendront possession dans la semaine. "Il ne s’agit que de locataires issus du parc social de la ville", insiste le maire, Hervé Chevreau (MoDem). En mars 2007, le président de l’AFAP (Association française de l’accession populaire à la propriété) Yves Jégo, député-maire UMP de Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne), avait annoncé que 1.000 maisons à 100.000 euros devaient commencer à sortir de terre en 2007, espérant voir ce chiffre vite multiplié par dix. Un an et demi après, selon l’AFAP, qui préfère désormais parler de "maisons à prix maîtrisés", une demi-douzaine de projets sont achevés ou en construction (Ploermel, Montauban, Le Havre, Nîmes, Perpignan) et quelques dizaines en projet. Dans la ville de M. Jégo, le projet de "maison à 100.000 euros" a été rattaché au programme des maisons à 15 euros de la ministre du Logement Christine Boutin, qui a posé lundi leur première pierre. Selon le délégué général de l’AFAP, Henri Bureau, les opérateurs hésiteront "tant que Bercy n’aura pas sorti l’instruction qui doit abaisser à 5,5% la TVA sur les montages en Pass-Foncier (NDLR : système qui permet de payer d’abord la maison, puis le terrain, grâce à un portage par le 1% logement).

titre + chapô incitatif :

28 bénéficiaires de maisons « Borloo » sur 250 candidats à Epinay-surSeine Bientôt 10.000 « maisons à 100 000 euros» sur le territoire, enfin à 19.961 euros près. titre + chapô informatif :

Les premières maisons Borloo Inauguration de 28 "maisons à prix maîtrisés" ce mardi 16 septembre 2008 à Epinay-surSeine.


Formation Ecrire pour le web – FNARS – Février et mars 2008

Exercice : aérer un texte Consigne : rendre plus « digeste » le texte suivant

Silverlight 2.0 : Plus de performance et de sophistication La version 1.0 de Silverlight vient à peine de sortir que l’on nous annonce déjà la version 2.0 : .NET Web Product Roadmap (ASP.NET, Silverlight, IIS7). Petite séance de rattrapage : Silverlight est une alternative à Flash qui a été lancée cette année par Microsoft. Pour faire simple, c’est un plug-in pour afficher et gerer des interfaces riches (RIA). Problème : •

Microsoft a 10 ans de retard à rattraper sur Adobe.

Résultat : •

les équipes mettent les bouchées doubles pour faire rapidement progresser leur plug-in et pour trouver de nouveaux leviers de différenciation.

A programme des nouveautés de Silverlight 2.0 (prévu pour le 1er trimestre 2008) : • une meilleure prise en charge de WPF (la technologie qui gère les interfaces sous Windows Vista) • des contrôles plus performants (boutons, cases à cocher, réglettes…) • une gestion plus performante des APIs (REST, POX, RSS, WS*…) • une intégration native au sein de l’environnement de Visual Studio et de la plateforme .Net. Traduction : • des interfaces plus belles (notamment grâce au langage XAML dérivé de celui qui est utilisé dans les interfaces Vista) • des interfaces plus rigoureuses (qui se rapprochent de la logique de Flex) • des interfaces plus performantes • des interfaces plus faciles à développer et déployer. Force est de constater que si l’accent avait été mis sur la vidéo pour la première version, cette seconde mouture de Silverlight va lui permettre de gagner encore plus la confiance des équipes informatiques (qui jusqu’à présent étaient très hermétiques aux interfaces riches reposant sur Flash).


Formation Ecrire pour le web – FNARS – Février et mars 2008

Exercice : trouver les mots clés Consigne : trouver 4-5 mots clés des éléments suivants

Que je vous explique Le but de ce blog n'est évidemment pas de faire de prosélytisme du type "allez-y les enfants, fumez, c'est trop bien". D'abord parce que c'est mal de fumer. Ensuite parce que ça en fera plus pour moi. Comprenez-moi bien. Je suis une fumeuse, une vraie. Une qui tousse le matin. Qui repère le coin fumeur dès qu'elle arrive dans un endroit. Une qui aime bien aller au cinema mais qui trouve qu'une heure et demi, c'est long. Bref, je fume. Et je ne compte pas arrêter. Je débourse quotidiennement mes cinq euros quotidien (bon parfois plus - je crois vraiment au petit lutin qui me depossède de quelques cigarettes certains jours soirs -). Je ne fume ni en présence d'enfants, ni devant les femmes enceintes, ni en présence d'animaux (et oui, cela existe les gens qui vous interdisent de fumer devant leur chien). MAIS JE REFUSE DE NE PAS FUMER DEVANT MON CAFE, MON JOURNAL, MON VERRE DE VIN (bon, ça c'est encore une autre histoire). --

« cap » « mer » « vagues »« Phare » « éléments déchainés »


Formation Ecrire pour le web – FNARS – Février et mars 2008

Exercice : réaliser des liens internet efficaces Consigne : réaliser des micro-contenus comprenant des liens vers les textes suivants Titre : Bassorah de nouveau sous contrôlé irakien Chapeau : Les forces britanniques lors d’une cérémonie officielle à transféré la responsabilité de la sécurité de la ville a leurs homologues irakiens Lien : découvrez les faits marquants de ce moment historique

BASSORAH (Reuters) - La Grande-Bretagne a remis la responsabilité de la sécurité dans la province de Bassorah aux forces irakiennes, ce qui marque la fin de près de cinq ans de contrôle britannique sur le sud de l'Irak. "C'est un moment historique, un jour particulier, l'un des plus grands jours de l'histoire moderne de Bassorah", a déclaré le gouverneur de la province, Mohammed Mosbah al Waeli, lors d'une cérémonie organisée dans l'enceinte de la dernière base militaire britannique de la région, à l'aéroport de la ville. Le commandant des forces britanniques, le général Graham Binns, qui était à la tête des troupes qui ont pris la ville en 2003, a rendu hommage aux forces de sécurité irakiennes, assurant qu'elles étaient à la hauteur de la tâche qui leur est confiée. -Titre : Le retour des "Enfants de Don Quichotte" Chapeau : L’association en faveur des SDF, délogée des quais de Seine, investi le parvis de l'église Notre-Dame pour dénoncer le non respect des engagements du gouvernement Lien : découvres les actions et les revendications de l’association PARIS (Reuters) - Les "Enfants de Don Quichotte" ont tenté d'installer un nouveau campement le long de la Seine à Paris pour relancer la mobilisation en faveur des SDF, avant d'en être délogés par les forces de l'ordre. Cette action a donné lieu à une nouvelle passe d'armes entre l'association, qui accuse le gouvernement de ne pas tenir ses promesses, et la ministre du Logement, Christine Boutin, qui affirme que les objectifs ont été atteints. Pour poursuivre la mobilisation, les "Enfants de Don Quichotte" ont décidé de passer une partie de la nuit sur le parvis de l'église Notre-Dame avec le soutien du Secours catholique et de l'association Emmaüs, notamment. Augustin Legrand, leur chef de file, a dénoncé les "promesses non tenues" par le gouvernement, soulignant que cet hiver encore, "des milliers de personnes dorment sur les trottoirs", en particulier à Paris.


formation  

test mise en ligne

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you