Page 1

GAGNER LA COURSE

POUR LA SURVIE CE QUI DOIT ÊTRE FAIT


DE LA COURSE

LES STATISTIQUES

3

ANS jusqu’à 2015 – date à laquelle les dirigeants mondiaux ont promis que la mortalité infantile serait réduite de deux tiers

6,9

MILLIONS d’enfants meurent chaque année avant l’âge de cinq ans

1/3

proportion annuelle des décès d’enfants dont la cause profonde est la malnutrition

19,3

MILLIONS d’enfants ne sont pas immunisés contre les maladies mortelles

1

milliard de personnes ne voient jamais d’agent de la santé

23

PAys sont sur la bonne voie pour gagner la course pour la survie, entre autres le Bangladesh, le Népal et le Malawi

13

PAys n’ont pas encore quitté la ligne de départ

1990 12 millions d’enfants meurent

chaque année

2 011 6,9 millions d’enfants meurent

chaque année

2


Une course pour

la survie En 2000, les dirigeants mondiaux ont donné le coup d’envoi d’une course historique pour la survie. En souscrivant aux Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ils se sont engagés à réduire la mortalité infantile de deux tiers d’ici à 2015 et à sauver des millions de vies d’enfants. La bonne nouvelle, c’est que des progrès ont été faits. En 1990, 12 millions d’enfants par an mouraient avant l’âge de cinq ans. Aujourd’hui ce chiffre est descendu à 6,9 millions. Mais nous devons faire plus pour gagner la course avant 2015, surtout dans les pays qui ont du retard, ou qui ont fait peu ou pas de progrès. Nous entrons aujourd’hui dans la phase finale et cruciale, et les enfants des quatre coins du monde ont rejoint la course. Ils demandent à leurs gouvernements et aux dirigeants mondiaux de prendre les décisions vitales qui nous permettront d’atteindre la ligne d’arrivée.

2015 Mortalité infantile

réduite de

deux tiers

arrivée Aucun enfant

de moins de cinq ans

ne meurt de

causes évitables 3


LES TUEURS

D’ENFANTS • 6,9 millions d’enfants de moins de cinq ans meurent chaque année – près de 19 000 chaque jour – de causes telles que la pneumonie, la diarrhée et le paludisme • 40 % de tous les décès d’enfants de moins de cinq ans ont lieu au cours du premier mois de vie • La sous-nutrition est responsable de plus d’un tiers de la mortalité infantile

Pneumonie 14 %

4 % Pneumonie néonatale

14 % Complications naissance prématurée Autres causes non néonatales 1 8 %

40%

DÉCÈS NÉONATALS 9 % Événements liés à l’accouchement 5 % Septicité et méningite

4 % Anomalies congénitales

1 % Tétanos

Rougeole

1%

Méningite

2 %

SIDA

2%

Blessures

5 %

2 % Autres causes néonatales

Paludisme

7 %

Diarrhée

10 %

Source : Liu et al, tiré de Compte à Rebours 2015, Building a future for women and children : The 2012 Report (Construire un avenir pour les femmes et les enfants – Rapport 2012)

4

1 % Diarrhée néonatale


PYRAMIDE

DE LA SURVIE DES ENFANTS Apporter aux enfants les soins, médicaments, vaccins et aliments dont ils ont besoin pour lutter contre les maladies mortelles exige un investissement dans les soins de santé, l’éducation et la nutrition. Cela implique de mettre fin à la discrimination envers les femmes et les filles. Diminuer la mortalité infantile demandera un engagement à long terme envers la protection des enfants contre les conflits et les catastrophes naturelles, et l’élimination de la pauvreté et de l’exclusion, responsables de la plupart des décès infantiles.

UE

IQ

LI BI ON SA

IT

Systèmes de santé insuffisants ; sous-nutrition maternelle et infantile ; accès limité à de l’eau propre et à un bon assainissement ; manque d’éducation des filles ; non-accès au planning familial ; grossesse précoce

OL

SP

CAUSES INTERMÉDIAIRES

ÉP

RE

Pneumonie, rougeole, diarrhée, paludisme, VIH et SIDA, troubles néonatals

NT LO VO

CAUSeS DIRECTeS

CAUSES PROFONDES

Pauvreté, inégalité et exclusion ; gouvernance, États fragiles et conflit ; changement climatique et catastrophes naturelles ; économie politique mondiale

5


SURMONTER LES

OBSTACLES Nous savons ce qu’il faut pour gagner la course pour la survie des enfants : un agent de la santé accessible à chaque enfant, des vaccins pour tous les enfants et lutter contre la malnutrition.

1

2

6

UN AGENT DE LA SANTÉ ACCESSIBLE À CHAQUE ENFANT Les agents de la santé sauvent des vies. Ils constituent la plus indispensable de nos ressources pour améliorer la santé et les chances de survie des enfants, des mères et de leurs familles. Mais beaucoup de pays parmi les plus pauvres connaissent une pénurie de médecins, d’infirmiers, de sages-femmes et d’agents de santé communautaires. Les agents de la santé ont besoin de formation, d’équipement et de soutien. Les gouvernements et les donateurs doivent travailler ensemble pour former et soutenir les travailleurs de la santé actuels et futurs, et pour les déployer là où les besoins sont les plus importants. Il est temps de mettre fin à la crise des agents de la santé.

DES VACCINS POUR TOUS LES ENFANTS OÙ QU’ILS VIVENT La vaccination a fait ses preuves. Elle a baissé les taux de mortalité infantile et de nouveaux vaccins peuvent potentiellement réduire davantage le nombre d’enfants qui meurent. Mais des millions d’enfants parmi les plus pauvres au monde ne sont encore pas vaccinés contre les maladies mortelles responsables d’un quart de tous les décès d’enfants. En exploitant l’enthousiasme et l’expertise des gouvernements, des donateurs et des initiatives telles que l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI), nous avons l’élan requis pour combler les lacunes.

Pas simplement un sprint


+

1 milliard de personnes ne voient jamais d’agent de la santé

Vingt pour cent des enfants du monde – 19,3 millions – ne sont pas

complètement vaccinés

3

UNE VIE À L’ABRI DE LA FAIM ET DE LA MALNUTRITION et une alimentation saine pour tous les enfants. Un tiers des décès d’enfants sont liés à la malnutrition, qui provoque également un retard de croissance chez un enfant sur trois – ou 170 millions d’enfants. La malnutrition rend des millions d’enfants vulnérables face aux maladies mortelles. C’est un tueur silencieux – il tue lentement et ne figure pas sur les certificats de décès. Il est temps de le dévoiler et de fixer des objectifs pour réduire la malnutrition.

La malnutrition est chaque année une cause profonde d’un tiers des décès d’enfants et provoque un retard de croissance chez 170 millions d’enfants

– mais un marathon

7


CARTOGRAPHIE DE

LA SURVIE DES ENFANTS Pour les enfants qui vont naître, le monde reste un lieu injuste. Les trois cartes suivantes montrent à quoi ressembleraient les pays si leur taille était à l’échelle du nombre d’enfants qui meurent chaque année, de la pénurie d’agents de la santé et du nombre d’enfants vaccinés.

Le monde selon…

8

la mortalité des enfants de moins de cinq ans


Le monde selon…

la pénurie d’agents de la santé

Le monde selon…

le nombre d’enfants vaccinés

Cartes en projection de Mercator, projection produites par Worldmapper Project, Sasi Research Group, Université de Sheffield.

données démographiques de la même année sur les enfants survivants, provenant de la Division de la population de l’ONU.

Sources : La mortalité des moins de cinq ans est basée sur les données de 2010 provenant de la Base de données de l’Observatoire mondial de la santé de l’OMS.

Les pénuries d’agents de la santé sont calculées à partir des proportions minimales recommandées par l’OMS, qui sont de 23 médecins, infirmiers et sages-femmes par 10 000 habitants, à l’aide des toutes dernières données nationales disponibles (2000-09) de la Base de données de l’Observatoire mondial de la santé de l’OMS et des données démographiques de l’ONU.

Le nombre d’enfants non vaccinés est calculé à partir des estimations de l’UNICEF/OMS relatives à la couverture nationale du DTC3 pour 2010, et des

9


OBJECTIF 4 DU MILLÉNAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT

GAGNANTS ET PERDANTS

23

1 1

10

1 1

1 1

1 1

1 1

1 1

1

pays sur la bonne voie – la preuve que c’est possible !

38

pays en retard – ils doivent accélérer le pas

13

pays n’ont pas quitté la ligne de départ


Les vrais gagnants et perdants sont les enfants et leurs familles. Les progrès des pays sont généralement jugés en fonction de leur croissance économique et de leur revenu par habitant. Mais les taux de mortalité dans les communautés les plus pauvres sont un indicateur bien plus révélateur. Ce tableau indique les progrès réalisés par les pays qui contribuent pour 95 % à la mortalité infantile, dans la course pour atteindre l’OMD4 – une réduction de deux tiers de la mortalité infantile d’ici à 2015.

Source : Mortalité des moins de cinq ans, UNICEF, OMS, Banque mondiale et DAES, extrait du Compte à rebours 2015. Construire un avenir pour les femmes et les enfants : Rapport 2012. Le Compte à rebours suit les progrès accomplis dans 75 pays qui comptent pour plus de 95 % de tous les décès infantiles. La liste ci-contre comprend 74 pays pour lesquels des données sont disponibles. Voir www. countdown2015mnch.org * Ces données font référence au Soudan en 2010, avant la séparation du Sud Soudan. Des données distinctes pour le Sud Soudan et le Soudan ne sont pas disponibles.

TAUX ANNUEL MOYEN DE RÉDUCTION (%)

1990

2010

1990 – 2010

143 121 59 121 48 45 94 141 78 45 85 46 72 145 227 159 222 49 86 141 78 59 51

48 54 19 51 18 33 22 61 32 27 35 39 38 54 103 62 92 17 36 50 19 29 23

5,5 4,0 5,7 4,3 4,9 1,6 7,3 4,2 4,5 2,6 4,4 0,8 3,2 4,9 4,0 4,7 4,4 5,3 4,4 5,2 7,1 3,6 4,0

209 243 93 178 59 183 125 116 151 123 184 190 93 165 122 229 210 115 255 219 112 311 213 175 77 124 90 163 139 276 125 96 116 155 147 98 128 183

149 161 46 115 48 142 86 93 123 91 106 121 74 98 74 130 150 63 178 135 66 143 143 99 52 87 61 91 75 174 103 78 63 76 103 56 77 111

1,7 2,1 3,5 2,2 1,0 1,3 1,9 1,1 1,0 1,5 2,8 2,3 1,1 2,6 2,5 2,8 1,7 3,0 1,8 2,4 2,6 3,9 2,0 2,8 2,0 1,8 1,9 2,9 3,1 2,3 1,0 1,0 3,1 3,6 1,8 2,8 2,5 2,5

60 205 137 181 151 99 89 124 165 94 180 207 78

57 176 136 170 165 85 85 111 159 80 180 173 80

0,3 0,8 0,0 0,3 -0,4 0,8 0,2 0,6 0,2 0,8 0,0 0,9 -0,1

EN BONNE VOIE Bangladesh Bolivie Brésil Cambodge Chine Corée (RPD) Égypte Érythrée Guatemala Îles Salomon Indonésie Iraq Kirghizistan Laos (RPD) Liberia Madagáscar Malawi Mexique Maroc Népal Pérou Philippines Vietnam

PROGRÈS INSUFFISANTS Afghanistan Angola Azerbaïdjan Bénin Botswana Burundi Comores Congo Côte-d’Ivoire Djibouti Éthiopie Guiné Equatorial Gabon Gambie Ghana Guinée Guinée-Bissau Inde Mali Mozambique Myanmar (Birmanie) Niger Nigeria Ouganda Ouzbékistan Pakistan Papouasie-Nouvelle-Guinée Rwanda Sénégal Sierra Leone Soudan* Swaziland Tadjikistan Tanzanie Togo Turkménistan Yémen Zambie

AUCUN PROGRÈS Afrique du Sud Burkina Faso Cameroun Congo, RD Haïti Kenya Lesotho Mauritanie République centrafricaine São Tomé e Príncipe Somalie Tchad Zimbabwe

TABLEAU D’AFFICHAGE DANS LA PRATIQUE

DÉCÈS SUR 1000 NAISSANCES VIVANTES

11


LES ENFANTS

MÈNENT LA COURSE La course pour la survie fait partie de la campagne mondiale TOUS ET CHACUN de Save the Children. Notre objectif ? Aider le monde à être sur la bonne voie pour atteindre l’OMD4 et réduire nettement le nombre de jeunes enfants qui meurent chaque année. Le 16 octobre 2012, la Journée mondiale de l’alimentation, des milliers d’enfants de plus de 30 pays prendront le flambeau et demanderont instamment à leurs gouvernements et aux dirigeants mondiaux d’agir rapidement pour sauver des vies d’enfants.

« [La Course pour la survie] donne aux enfants l’opportunité de montrer leur solidarité avec les enfants qui luttent au quotidien pour survivre. Je vous en prie, faisons en sorte, tous ensemble, qu’aucun enfant ne naisse pour mourir. » Patrick Makau, détenteur du record du monde du marathon

LISTE DE CONTRÔLE DE LA SURVIE DES ENFANTS

Quel est le score de votre pays dans la course pour la survie des enfants ? A-t-il mis en place les politiques requises et agit-il pour obtenir les résultats suivants ? Réduction de la mortalité infantile Priorité aux nouveau-nés Agent de la santé accessible à chaque enfant Vaccination pour tous les enfants Réduction de la faim et de la malnutrition Écart plus étroit entre riches et pauvres Droits des filles et des femmes Ressources pour les soins de santé et l’éducation Éradication de la pauvreté

www.everyone.org © Save the Children International, Septembre 2012 Association caritative enregistrée sous le No : 1076822


Race for livret campagne de Survival (French)  

Race for livret campagne de Survival (French)

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you