Issuu on Google+

RELAIS ENFANCE FAMILLE

FORMATION 2013 N° Organisme Formation 24180036518 2 Rue du Pré Doulet 18000 BOURGES  02.48.70.02.72 / Fax 02.48.24.04.66 relaisenfanceetfamille@wanadoo.fr

1


Relais Enfance et Famille Formation

organise :

Journées d’étude, Cycles d’approfondissements, Formations sur demande spécifique des institutions,... À destination des professionnels de L’Enfance et de la Famille de la Région Centre

Objectifs : Contribuer, dans notre région, à la formation, aux échanges et débats entre les différents professionnels impliqués dans le champ de l’Enfance et de la Famille. Relais Enfance et Famille, association loi 1901 Organisme de formation n° 24180036518 2 rue du Pré Doulet 18000 BOURGES  02.48.70.02.72 / Fax : 02.48.24.04.66 2


Courriel : relaisenfanceetfamille@wanadoo.fr

Relais Enfance et Famille Formation Propose 3 formules Journées d’Etude Outre le développement théorique d’un thème, éclairé par des situations cliniques, ces journées sont également l’occasion de rencontres entre les professionnels des différents secteurs médico-sociaux, de réflexion et de débats visant à enrichir leur pratique professionnelle.

Cycles d’Approfondissement C’est un travail d’approfondissement qui est proposé dans ce cadre, ces sessions permettent aux professionnels de mettre en pratique un projet qu’ils auront élaboré en formation et de le « réinterroger » à la lumière du travail de groupe.

Formations Intramuros Réalisées à la demande d’une Institution et se déroulant dans ses propres locaux.

Objectifs : Elaborer et dispenser des formations qui soient les plus proches possibles des préoccupations et souhaits d’un service, d’une équipe. Permettre à l’ensemble des professionnels de bénéficier de la même prestation, favorisant les échanges au sein de l’institution et améliorer ainsi la pratique quotidienne.

Moyens : Ces formations reposent sur des conventions spécifiques négociées avec chaque établissement demandeur selon les modalités particulières définies ensemble. Thèmes, Objectifs, Outils pédagogiques et Contenus sont définis à la suite d’une étude des besoins spécifiques réalisée ensemble. Les formateurs sont choisis tant pour leurs qualités de théoricien que pour leur expérience de terrain. Afin d’optimiser la qualité des échanges, les groupes sont limités à 15 personnes environ. Nous souhaitons être à l’écoute des professionnels pour évaluer au mieux les besoins en formation, en Région Centre. N’hésitez pas à nous contacter, vos idées nous seront précieuses pour l’élaboration du prochain livret.

Responsable Formation J.Chambellon-Marten Psychologue clinicienne

Secrétariat: E.Rafin

Pour tout renseignement, les bureaux sont ouverts de 9 heures à 12 heures et de 13 heures 30 à 17 heures.

3


Journées d’étude

4


RELATIONS PRECOCES PERE – MERE - BEBE : ACCES A LA PARENTALITE

Public : Tout professionnel médical, social, éducatif et psychologique intervenant auprès de l’enfant et de sa famille.

Intervenante :

Teresa CARO Psychologue clinicienne – Psychothérapeute Formatrice Maître de stage Niveau Master II à l’Université

Contenu : Interactions pendant la grossesse : le tissage des liens entre la mère et son fœtus. Processus de parentalisation. Premières échanges avec le nouveau-né ; la « constellation maternelle » d’après Stern. La constitution de la triade Père Mère Bébé, le jeu relationnel, étude des interactions. Facteurs de risque et prévention des troubles relationnels précoces. Signes de détresse chez les bébés. Dispositifs thérapeutiques face aux dysfonctionnements des relations précoces. Au cours de la journée, il sera réservé un temps pour réfléchir aux situations cliniques que les participants rencontrent dans leur pratique.

Lundi 13 Mai 2013 (9h – 12 h / 13h30 – 16h30)

5


LES DIMENSIONS DU FRATERNEL

Public : Tout professionnel du secteur médico-social intervenant auprès de personnes sous tutelle Intervenant : Alexandre DEY Psychologue clinicien Chargé de Cours à l’Université Contenu : L’apparition, dans la psychothérapie d’un sujet, de la dimension fraternelle ou sororale n’est pas rare mais elle a toujours quelque chose de particulièrement surprenant pour le clinicien, davantage habitué à guetter les émergences affectives primaires ou secondaires des questions œdipiennes liées aux imagos parentales. Et pourtant, les relations de fratrie sont centrales dans la construction du sujet et apparaissent tôt ou tard au décours d’une prise en charge psychothérapeutique. Le frère est souvent là, la sœur toujours présente, la fratrie comme sous groupe familial répond à une dynamique propre où se jouent des enjeux de séduction, d’amour, de haine, de possession, de désir, d’envie. Une dynamique affective utile à la constitution du sujet, nous le verrons, dans son rapport à lui-même mais aussi et davantage dans son rapport à la réalité. La naissance d’un autre enfant dans une famille, la survenue d’un puîné, n’est pas neutre ; il ne s’agit pas de l’adjonction simple d’un autre élément à une structure prompte à l’intégrer, il s’agit d’un évènement des plus complexes qui confronte les parents à la nécessaire dispersion de leur désir, et les enfants à la question du supposé partage de ce désir dispersé. Etre le premier, le second, le troisième renvoie à un ordre dont le symbolisme est à interroger !!! Etéocle et Polynice, Théo et Vincent, Sigmund et Philippe, des frères célèbres dont l’analyse des relations réelles, imaginaires, et fantasmatiques, viendra éclairer cette journée d’étude. D’autres cas cliniques serviront aussi à illustrer les questionnements théoriques.

Le Vendredi 24 Mai 2013 (9h – 12 h / 13h30 – 16h30)

6


L’ACCUEIL DES PERSONNES EN DIFFICULTE PAR LES PROFESSIONNELS ADMINISTRATIFS: ECOUTER, DECRYPTER, ORIENTER Public concerné : Tout professionnel administratif ayant une fonction d’accueil physique ou téléphonique avec des personnes en difficulté. Seules les personnes ayant effectué la journée d’étude en 2012 pourront s’inscrire à la journée 2 uniquement. Intervenant :

Thierry TOURTE Educateur spécialisé, formateur en travail social, Doctorant en sociologie Contenu : Les institutions médico socio éducatives sont amenées à recevoir des personnes fragiles, des sujets qui peuvent présenter des personnalités difficiles et dont les demandes, la demande, s’expriment parfois de manière anarchique, brutale, incohérente. Les personnels administratifs qui sont en première ligne sont souvent confrontés à ces personnalités en souffrance psychique et en détresse morale et sociale. Le secrétariat, l’accueil, la réception téléphonique sont effectivement autant de lieux pour déposer sa souffrance, son inquiétude, sa colère, son désarroi. Accueillir, écouter, comprendre et orienter constituent le quotidien de professionnels qui ne disposent pas toujours d’une formation initiale permettant de saisir tous les enjeux de la rencontre. Cette journée de formation vise à réfléchir avec les personnels administratifs sur une meilleure compréhension des publics afin de mieux évaluer leur demande et de les orienter au mieux. Il est ainsi proposé de réfléchir à la notion d’accueil, d’écoute, et de juste distance. En articulant les spécificités des publics reçus, les postures professionnelles et personnelles des agents administratifs, et les différents contextes institutionnels, nous tenterons de construire des repères à même de favoriser un positionnement efficace par rapport à des situations de rencontre potentiellement difficiles : comment faire face à la violence, comment ne pas la générer, comment écouter sans se sentir submergé par l’autre… Nous aborderons également les notions de conseil, d’information et d’orientation comme venant soutenir la relation à la personne dans la dynamique de l’accueil. Ces journées de formation se construiront dans une alternance entre apports théoriques et analyse de situations présentées par les participants. Le déroulement sur les deux journées : Journée 1 : - Apports généraux sur la communication (schéma de la communication, les registres de l’échange, les positions relationnelles, symétrie et complémentarité de la relation entre l’usager et le professionnel). Journée 2 : - Les postures du professionnel : écouter, entendre, dire et ne pas dire - Empathie, sympathie, antipathie - Organisation de l’accueil de l’usager - Gestion des situations de crise - Mises en situation et analyse Lundi 27 Mai 2013 et Vendredi 14 Juin 2013 (9h – 12 h / 13h30 – 16h30)

7


LE CONTE MUSICAL ET LA RELATION D’AIDE Public : Personnel éducatif, social et médical travaillant auprès d'enfants, adolescents et adultes

Durée Deux jours : Jeudi matin: apport théorique - Jeudi après-midi: atelier pratique Vendredi matin: atelier pratique - Vendredi après-midi: apport théorique

Intervenante : Teresa CARO Psychologue clinicienne – Psychothérapeute Formatrice, Maître de stage Niveau Master II à l’Université

Cristina AGOSTI-GHERBAN A été professeur d’Eveil Musical et de Musique d’Ensemble en Conservatoire Chargée de cours à Paris IV Sorbonne (U.F.R. de Musique et de Musicologie), Formatrice

Objectifs: -Développer l'imagination sonore et le lien entre récit et musique. -Explorer les différentes possibilités de la musique comme moyen expressif pour raconter une histoire. -Faire appréhender aux participants les repères théoriques et l'utilisation professionnelle du conte musical. -Enrichir la pratique des prises en charge individuelles et de groupes au travers des médiateurs artistiques.

Contenu : Apport théorique Teresa Caro Approche psychologique de la créativité. La dimension de l'imaginaire. La fonction sémiotique et la créativité enfantine. La créativité langagière. L'approche poétique. Valeur narrative et valeur projective du récit. La créativité musicale. Approche de l'articulation entre musique, récit et graphisme. L'utilisation du conte musical dans les champs socio-éducatif et thérapeutique. Atelier pratique Cristina Agosti- Gherban A travers différents types de jeux, seront abordés dans un premier temps: Les qualités sonores des objets et des instruments mis à disposition des participants La voix, jeux vocaux et travail autour du texte, proche de la poésie sonore. Le corps: relation entre son et mouvement. Dans un deuxième temps aura lieu un travail plus spécifique sur le conte: Illustration sonore d'un texte écrit (le rôle de la musique étant de créer un climat) Invention d'histoires musicales sans texte. Invention d'une musique à partir d'une histoire dessinée (le texte étant remplacé par l'image) Jeudi 30 Mai 2013 et Vendredi 31 Mai 2013 (9h – 12 h / 13h30 – 16h30)

8


JOURNEE DE SENSIBILISATION A L’ACCOMPAGNEMENT PAR « LA DEMARCHE HISTOIRE DE VIE » Public : Tout professionnel médical, social et psychologique. Intervenant : Christophe Lecomte Éducateur Spécialisé et formateur en école de travail social, titulaire d’une maîtrise en psycho-sociologie et d‘un certificat de formation à la sociologie clinique dans la fonction d‘accompagnement (IISC de Paris) Contenu : La fonction d’accompagnement en travail social fait souvent référence à la prise en compte du parcours et de l’histoire de vie des personnes accompagnées, histoires ponctuées de discontinuités, de ruptures, de séparations, d’évènements, de changements mais également de potentialités, de résistances, de ressources, de résilience…. L’intervention narrative et le récit de vie permettent alors parfois à la personne accompagnée de produire du sens, de mieux appréhender son histoire et ainsi de s’en distancier pour tendre à en devenir davantage le sujet. Il s’agit également d’aborder la fonction de l’accompagnement sous l’angle de la coconstruction qui s’opère dans la rencontre entre un travailleur social et « un s’éduquant » pour reprendre l’expression chère à J. Marpeau. La sociologie clinique et « la démarche histoire de vie » proposent un cadre de référence méthodologique, éthique et théorique afin de mieux appréhender les processus sociopsychiques qui sont en jeux chez une personne cherchant à devenir sujet de son histoire. Au cours de cette journée de sensibilisation seront abordés les thèmes suivants : - La sociologie clinique, - L’histoire de vie, - Le travail d’historicité en travail social, - L’intervention narrative et le récit de vie, - Le fonctionnement d’un atelier de formation en École de Travail Social. Par la suite, se former à l’accompagnement par « la démarche histoire de vie » en sociologie clinique suppose impérativement de travailler en groupe à partir de sa propre histoire (afin d’éprouver ainsi en soi ce que l’on propose à l’autre) et de re-questionner des pratiques d‘accompagnement, entre autres comme support au récit et à l’intervention narrative. Un cycle d’approfondissement faisant suite à cette journée de sensibilisation pourrait alors permettre aux personnes intéressées d’engager une formation spécifique dans le cadre d’un cycle de perfectionnement. Lundi 3 Juin 2013 (9h – 12 h / 13h30 – 16h30)

9


LA MALADIE COMME EVENEMENT BIOGRAPHIQUE Public : Tout professionnel du milieu social, médical.

Intervenante : Blandine GAUTHIER Assistante sociale de formation, titulaire du DSTS Formatrice

Contenu : C’est par le corps, avec les premiers échanges du bébé avec son environnement, que va se construire l’identité de la personne, mais également la trame de ses relations possibles (ou impossibles) aux autres. L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) définit celle-ci comme « un complet état de bien-être psychique, physique et social». La maladie, au-delà de l'impact somatique, a des conséquences socio-affectives sur la personne et son entourage. La maladie peut alors être vue comme une expérience qui vient questionner la personne sur le sens de sa vie ; parfois vécue alors comme une rupture biographique, une « déchirure » dans la trame relationnelle. Accompagner cet événement biographique pourra alors permettre au sujet de se (re)construire avec, pour reprendre les termes de V. de Gauléjac « la capacité de passer du statut d'objet déterminé par l'histoire à celui de sujet produisant la sienne ». Cet accompagnement suppose que les professionnels adoptent une posture de «prendre soin » de l'autre, accueillant le récit de vie de cette expérience de maladie. Cette journée permettra donc de mettre en évidence le lien corps-esprit, d'explorer le vécu de la maladie en montrant les retentissements cognitifs et affectifs de celle-ci. Enfin, la notion de « clinique narrative » sera l'angle d'approche proposé afin de permettre le lien entre le vécu de la maladie tel qu'il est donné dans le récit du patient et la posture d'accompagnement des professionnels.

Vendredi 7 Juin 2013 (9h – 12 h / 13h30 – 16h30)

10


JEU ET CREATIVITE DANS LA RELATION D’AIDE A L’ENFANT

Public : Tout professionnel médical, social, éducatif et psychologique intervenant auprès de l’enfant et de sa famille.

Intervenante : Teresa CARO Psychologue clinicienne – Psychothérapeute Formatrice Maître de stage Niveau Master II à l’Université

Contenu : Le jeu dans le développement psychologique de l’enfant. Naissance et fonctions du jeu. Evolution du jeu enfantin. Jeu et créativité d’après la théorie de D.W.Winnicott. Facteurs qui favorisent les processus de créativité. Utilisation professionnelle du jeu. L’activité ludique dans la relation d’aide auprès de l’enfant. Place du jeu dans l’accompagnement de l’enfant et sa famille. Les limites entre un véritable jeu et « les jeux symptômes ». L’absence du jeu. Réflexion autour de la place et rôle des professionnels face à l’émergence des processus de créativité chez l’enfant en souffrance psychique.

Lundi 10 Juin 2013 (9h – 12 h / 13h30 – 16h30)

11


LE TRAUMA CHEZ L’ENFANT. ABORD THERAPEUTIQUE

Public : Tout professionnel médical, social, éducatif et psychologique intervenant auprès de l’enfant et de sa famille.

Intervenante : Teresa CARO Psychologue clinicienne – Psychothérapeute Formatrice Maître de stage Niveau Master II à l’Université Contenu : Rappel théorique de la notion de traumatisme et du vécu subjectif des évènements. Le trauma et la notion d’après –coup. Traumatisme et répétition. Qualité des liens précoces, rôle de l’environnement et capacité à élaborer les traumatismes. Modes de défense face aux expériences extrêmes. Modalités particulières du transfert et contre-transfert dans la relation thérapeutique. Eléments de psychothérapie d’un enfant traumatisé. Au cours de la journée, il sera réservé des temps pour réfléchir aux situations cliniques que les participants rencontrent dans leur pratique

Lundi 9 Septembre 2013 (9h – 12 h / 13h30 – 16h30)

12


LA FAMILLE DANS TOUS SES ETATS

Public : Tout professionnel médical, social et psychologique intervenant auprès des familles. Intervenant : Christophe Lecomte Éducateur Spécialisé et formateur en école de travail social, titulaire d’une maîtrise en psycho-sociologie et d’un certificat de formation à la sociologie clinique dans la fonction d’accompagnement (IISC de Paris) Contenu : Dans un premier temps, il s’agit d’appréhender la famille occidentale dans un contexte sociohistorique et d’évoquer les révolutions successives qui ont bouleversé la famille traditionnelle dans les sociétés dites holistes, sociétés où le collectif prime sur l’individu. Ce même individu va progressivement «s’individualiser» dans une société dite «hyper moderne» et ce, au risque de l’égocentrisme. On assiste alors récemment et progressivement à l’émergence d’une famille contemporaine, élective, «libre», mais fragile. Une famille qui résiste malgré les représentations actuelles. Dès lors, il ne s’agit pas de regretter une organisation antérieure mais de tenter modestement de comprendre et d’analyser les bouleversements et la complexité qui traversent la famille actuelle : inflation des attentes vis à vis des parents (et tyrannie du modèle), nouvelle organisation du couple (fonctions maternelle et paternelle), modification de la place de l’enfant (qui donne désormais statut à la famille)…. Il s’agit alors d’appréhender, de déconstruire, de mettre au travail nos représentations. Nos pratiques respectives seront également mises en perspective, entre autres autour des notions de parentalité et de parentalité partielle, dans un contexte où les enjeux relatifs à une politique «familialiste» (idéologie du lien) sont prégnants…. Le formateur s’appuie pour ce faire sur une approche clinico-théorique, articulant ses pratiques successives d’éducateur spécialisé (en Maison d’Enfants à Caractère Social, en Foyer Éducatif, puis dans des services de Placement Familial Spécialisé et d’Accompagnement Éducatif à la Parentalité) avec des apports conceptuels. L’interaction avec les participants et la co-construction sont d’emblée souhaitées ainsi que l’échange et le débat, entre autres à partir de l’expérience clinique de chacun. (Le titre de cette intervention fait référence à un livre de Caroline Eliacheff édité en 2004)

Lundi 30 Septembre 2013 (9h – 12 h / 13h30 – 16h30)

13


LES SEPARATIONS PARENTS-ENFANTS A VISEE THERAPEUTIQUE

Public : Tout professionnel médical, social et psychologique intervenant auprès des familles. Intervenant : Christophe Lecomte Éducateur Spécialisé et formateur en école de travail social, titulaire d’une maîtrise en psycho-sociologie et d’un certificat de formation à la sociologie clinique dans la fonction d’accompagnement (IISC de Paris) Contenu : A l’aube de l’idéologie du lien et de la promotion d’une politique «familialiste», le placement est de plus en plus objet de critique. Pourtant, pour peu que l’on considère sa complexité et que l’on se donne les moyens de le penser avec les personnes concernées, il demeure un outil précieux permettant à certains enfants de grandir. Protéger est fondamental mais ne suffit pas. Il s’agit de s’intéresser ici au traitement de «l’événement-séparation», ce qui implique entre autres une prise en considération des effets de la séparation. Deux axes de réflexion, telle une constellation thérapeutique, sont alors proposés : - L’accompagnement de l’enfant dans un parcours et une histoire de vie, ce qui nécessite de le considérer d’emblée comme un «sujet pensant» : introduction à la sociologie clinique, travail d’historicité, repérage d’outils concrets d’accompagnement à partir de la projection du film «Itinéraire d’un enfant placé», récit de vie et intervention narrative….. - L’accompagnement de ses parents dans un «événement-séparation» douloureux impliquant une co-éducation, un partage de l’action éducative dans une dynamique de suppléance familiale. Cette co-éducation va prendre des formes différentes au regard de chaque situation (Comment et jusqu‘où maintenir le lien ?). Nous reviendrons alors sur des dimensions sociohistoriques, terminologiques et tenterons de dégager quelques pistes et outils de travail concrets et ce, au regard de l’expérience de chacun des participants. Le formateur s’appuie pour ce faire sur une approche clinico-théorique, articulant ses pratiques successives d’éducateur spécialisé (en Maison d’Enfants à Caractère Social, en Foyer Éducatif, puis dans des services de Placement Familial Spécialisé et d’Accompagnement Éducatif à la Parentalité) avec des apports conceptuels. L’interaction avec les participants et la co-construction sont d’emblée souhaitées ainsi que l’échange et le débat, entre autres à partir de l’expérience clinique de chacun. (Le titre de cette intervention fait référence à un livre de Maurice Berger édité en 1992)

Lundi 14 Octobre 2013 (9h - 12h / 13h30 – 16h30)

14


L’AGRESSIVITE ET L’ENFANT : DE L’AGRESSIVITE NORMALE A LA CONSTITUTION DE LA PERSONNALITE VIOLENTE

Public : Tout professionnel médical, social et psychologique intervenant auprès de l’enfant et de sa famille. Intervenant Alexandre Dey Psychologue Clinicien – Psychothérapeute Chargé de cours en psychologie clinique. Introduction L’agressivité est un des processus ordinaires de la psyché humaine et qui accompagne l’enfant tout au long de son développement affectif. L’attention qu’il reçoit de son environnement permet l’intégration naturelle de cette agressivité nécessaire à la survie, de l’individu, l’éducation qui est donné à l’enfant conduit à la civilisation de cette agressivité et permet secondairement la socialisation. Cette agressivité se présente sous des aspects différents en fonction de l’âge de l’enfant, de la qualité de son développement, de la qualité de son environnement. Les professionnels de l’enfance, dans différents secteurs, sont confrontés à des enfants qui présentent des développements affectifs, comportementaux, où l’agressivité peut se muer en violence et qui peut devenir une modalité relationnelle essentielle, un mode de lien à l’autre. Dès lors, il convient de comprendre l’origine, le sens, de ces postures agressives prégnantes, qui se traduisent par des troubles du comportement, afin d’en déjouer les mécanismes dans le cadre du travail éducatif à mener auprès des mineurs confiés.

15


Journée n°1 : Centrée sur les apports théoriques + illustrations cliniques. L’intégration somato-psychique comme modèle explicatif des rapports du corps à la psyché. (La place des expériences du corps dans la construction psychique) La notion d’environnement suffisamment bon, (la bien-traitance de l’enfant), comme support de l’intégration somato-psychique (Winnicott). Les notions d’enveloppe, de limite (Anzieux, Bion…) Le développement de la relation à l’autre à partir des théories de Bowlby et Spitz. Les différentes modalités d’attachement et leur rapport avec l’agressivité. Les étapes structurantes de la personnalité de l’enfant et la place de l’agressivité dans les différentes périodes de la petite enfance (0 - 7 / 8 ans). Destin de l’agressivité dans le rapport à l’autre et dans le rapport à soi-même (hétéro agressivité / auto agressivité). Journée n°2 : Centrée sur la question de la distorsion pathologique de l’agressivité + illustrations cliniques. La faillite des processus intégratifs et transformation de l’agressivité en violence. Les perturbations motrices consécutives d’une mauvaise intégration / civilisation de l’agressivité. Les perturbations cognitives consécutives d’une mauvaise intégration / civilisation de l’agressivité. Les troubles du comportement chez le jeune enfant. (Destructivité – transgressions – mise en danger de soi…). Les constitutions psychopathologies précoces autour de la violence. • •

Troubles du comportement avec prédominance de la mise en acte. Troubles du comportement avec prédominance de trouble de la personnalité.

le vendredi 18 Octobre 2013 et le vendredi 22 Novembre 2013 (9h - 12 h / 13h30 – 16h30)

16


LE DEUIL CHEZ L’ENFANT

Public : Tout professionnel médical, social et psychologique intervenant auprès de l’enfant et de sa famille. Intervenante : Teresa CARO Psychologue clinicienne – Psychothérapeute Formatrice Maître de stage Niveau Master II à l’Université

Contenu : Nous aborderons du point de vue théorique la notion de mort et les différentes représentations de la mort chez l’enfant en fonction de son âge, de son développement cognitif et affectif. La perte d’un être cher et le cheminement du deuil. Les différentes réactions de l’enfant : modifications du comportement, somatisations, troubles scolaires… Comment prévenir les complications du deuil ? L’accueil et l’accompagnement des familles endeuillées. Facteurs aggravant les difficultés liées au deuil chez l’enfant. Aspects spécifiques de la prise en charge. Au cours de la journée, il sera réservé un temps pour réfléchir aux situations cliniques que les participants rencontrent dans leur pratique.

Jeudi 14 Novembre 2013 (9h - 12h / 13h30 – 16h30)

17


L’ENFANT FACE A LA MALADIE ET LA MORT

Public : Tout professionnel médical, social et psychologique intervenant auprès de l’enfant et de sa famille. Intervenant : Teresa CARO Psychologue clinicienne – Psychothérapeute Formatrice Maître de stage Niveau Master II à l’Université Contenu : Le moment du diagnostic. Désarroi des parents face à l’annonce de la maladie de leur enfant. L’enfant devant la maladie à caractère léthal. La peur de la mort. Mécanismes de défense face à l’angoisse. Les questions posées par l’enfant. Comment répondre à ses interrogations ? Rôle de l’équipe soignante auprès de l’enfant et sa famille. L’accompagnement en fin de vie. Prise en compte de la problématique des soignants. Au cours de la journée, il sera réservé un temps pour réfléchir aux situations cliniques que les participants rencontrent dans leur pratique.

Lundi 9 Décembre 2013 (9h – 12 h / 13h30 – 16h30)

18


COÛT EN EUROS

DATES 2013

Relations précoces père – mère – bébé : accès à la parentalité

95 €

Lundi 13 Mai

Les dimensions du fraternel

95 €

Vendredi 24 Mai

JOURNEES D’ETUDE

L’accueil des personnes en difficulté par les professionnels 190 € administratifs : Ecouter, décrypter, orienter (95 € journée 2) (14 juin : journée d’approfondissement pour les participants 2012 et 2013)

Le conte musical et la relation d’aide

Lundi 27 Mai Vendredi 14 Juin

190 €

Jeudi 30 Mai et Vendredi 31 Mai

95 €

Lundi 3 Juin

95 €

Vendredi 7 Juin

Jeu et créativité dans la relation d’aide à l’enfant

95 €

Lundi 10 Juin

Le trauma chez l’enfant. - Abord thérapeutique

95 €

Lundi 9 Septembre

La famille dans tous ses états

95 €

Lundi 30 Septembre

Les séparations parents-enfants à visée thérapeutique

95 €

Lundi 14 Octobre

Journée de sensibilisation à l’accompagnement par « la démarche histoire de vie » La maladie comme évènement biographique

L’agressivité et l’enfant

190 €

Deux Vendredis : 18 Oct. et 22 Nov.

Le deuil chez l’enfant

95 €

Jeudi 14 Novembre

L’enfant face à la maladie et la mort

95 €

Lundi 9 Décembre

COÛT EN EUROS

DUREE

CYCLES DE FORMATION CONTINUE (approfondissement)

Quatre Jeudis : 14 Mars, 11 Avril, 23 Mai et 13 Juin Lundi 24, Mardi 25, Mercredi 26 et Jeudi 27 Juin Cinq vendredis : 3 Mai, 28 Juin, 11 Octobre, 15 Novembre, 13 Décembre Trois lundis : 18 Nov., 2 Déc., 16 Déc.

Les écrits professionnels

800 €

L’éveil musical chez le jeune enfant

800 €

L’entretien thérapeutique mère/enfant : analyse de situations cliniques

880 €

Professionnels et Familles : accompagner, protéger, coopérer …

600 €

Analyse du travail clinique – Etude de cas

950 €

10 demi-journées de 3 heures

Travailler auprès des familles – Etude de cas

950 €

10 demi-journées de 3 heures

COÛT EN EUROS

DUREE

4 950 € *

10 demi-journées de 3 heures (dates à déterminer avec l’institution)

FORMATION INTRA MUROS Proposition d’intervention en intra-muros (plusieurs thèmes possibles)

* tarif compris pour la totalité des participants

Si le nombre de participants est insuffisant, nous nous réservons le droit d’annuler, ou de reporter une journée de formation.

19


BULLETIN D’INSCRIPTION NOM et Prénom : Profession : Mail professionnel : Mail personnel : Nom de l’organisme employeur : Adresse professionnelle : Téléphone professionnel : (Ces renseignements sont indispensables pour vous joindre en cas d’imprévu) JE DEMANDE MON INSCRIPTION pour :  Relations précoces père – mère – bébé : accès à la parentalité  Les dimensions du fraternel

Lundi 13 Mai Vendredi 24 Mai

 décrypter, orienter

Lundi 27 Mai

 décrypter, orienter  Le conte musical et la relation d’aide  Journée de sensibilisation à l’accompagnement par « la démarche histoire de vie »  La maladie comme évènement biographique  Jeu et créativité dans la relation d’aide à l’enfant  Le trauma chez l’enfant. - Abord thérapeutique  La famille dans tous ses états  L’agressivité et l’enfant  Les séparations parents-enfants à visée thérapeutique  Le deuil chez l’enfant  L’enfant face à la maladie et la mort

Vendredi 14 Juin

1ère partie- L’accueil des personnes en difficulté par les professionnels administratifs : Ecouter, 2ème partie- L’accueil des personnes en difficulté par les professionnels administratifs : Ecouter,

 Les écrits professionnels  L’éveil musical chez le jeune enfant  L’entretien thérapeutique mère/enfant : analyse de situations cliniques  Professionnels et Familles : accompagner, protéger, coopérer

Jeudi 30 et Vendredi 31 Mai Lundi 3 Juin Vendredi 7 Juin Lundi 10 Juin Lundi 9 Septembre Lundi 30 Septembre Vendredis 18 Oct. et 22 Nov. Lundi 14 Octobre Jeudi14 Novembre Lundi 9 Décembre 4 Jeudis : 14 Mars, 11 Avril, 23 Mai et 13 Juin Lundi 24, Mardi 25, Mercredi 26 et Jeudi 27 Juin 5 vendredis : 3 mai, 28 juin, 11 Oct., 15 Nov., 13 Déc. 3 lundis :18 Nov., 2 Déc., 16 Déc. 10 demi-journées de 3 h 10 demi-journées de 3 h

 Analyse du travail clinique – Etude de cas  Travailler auprès des familles – Etude de cas Les frais d’inscription seront :  A ma charge (paiement par chèque uniquement, ci-joint)  Pris en charge par l’organisme (chèque ou virement bancaire)  Je demande une convention pour mon employeur (préciser adresse si différente de celle mentionnée ci-dessus) : _____________________________________________________ _________________________________________________________________________

Toute absence non justifiée entraîne une facturation (sauf présentation certificat médical) - Si le nombre de participants est insuffisant, nous nous réservons le droit d’annuler, ou de reporter une journée de formation. - Une attestation de présence sera remise à chaque participant - Une facture sera adressée à chaque participant ou organisme après la formation.

20


LE RELAIS ENFANCE ET FAMILLE Association Loi 1901

mène des actions au service de l’enfant confronté au douloureux problème de la rupture avec sa famille.

COMMENT ? ACTION PRISON

Une action de prévention auprès de l’enfant privé de relation avec son ou ses parents incarcérés et une action en faveur de la réinsertion du parent dans la mesure où les liens familiaux auront pu être préservés. - animation d’un groupe de parole avec les mères détenues ayant comme support la création d’objets destinés aux enfants. - soutien psychologique du parent (père et mère), de l’enfant, de la famille. - aide à la mise en place des parloirs pour enfants. - accueil des enfants et de l’accompagnateur avant et après les parloirs. - Accompagnement des enfants au parloir. POINT RENCONTRE

MEDIATION

Offre aux enfants et à leurs deux parents séparés un lieu neutre d’accueil et d’accompagnement favorisant l’aménagement et l’exercice des droits de visite.

Entretiens entre un médiateur indépendant et neutre et les membres de la famille pour permettre de rétablir entre eux le dialogue devenu impossible et de trouver par eux-mêmes des solutions en particulier en ce qui concerne les rapports avec leurs enfants.

APPARTEMENT Le Relais Enfance et Famille met à disposition des familles deux appartements pour l’exercice des droits de visite et d’hébergement.

AVIF 18 Une permanence d’écoute, de soutien et d’accompagnement psychologique libre et anonyme. Cette permanence s’adresse aux victimes de violences, enfants ou adultes en dehors de l’urgence.

FORMATION

Contribuer, dans notre région, à la formation, aux échanges entre les professionnels impliqués dans le champ de l’Enfance et de la famille. 21


Formations journées d'études