Page 1

Béthanie Centre de Rencontres Spirituelles Prieuré Notre-Dame et St-Thiébault 57680 GORZE Tel.03 87 52 02 28 (de 10h à 12h et de 15h à 18h sauf le dimanche et le mercredi) Fax 03 87 69 91 79 E-mail : centre.bethanie@wanadoo.fr site web : www.centre-bethanie.org

Lettre N°68

Gorze, mars 2010

Chers Amis,

Ce long Carême nous remet devant notre profonde nostalgie. Nous n’aurons de paix et ne cesserons de courir tant que ne s’offre à nous une réponse définitive à notre seule question : comment être libéré de toute entrave ? Chacune de nos passions est un espoir et cherche à y répondre activement. Mais à l’expérience, c’est une chute dans l’inversion spirituelle et une nostalgie encore plus béante ; au bout de ce chemin ne se profilent que le néant et la mort…On ne s’attache pas d’une manière infinie au fini, rien de relatif ne peut apaiser une soif d’Absolu, il n’y a pas de libération, mais un Libérateur. La guérison de soi par soi n’est qu’une autolâtrie vouée à l’échec, toutes les formes du soi-disant « développement personnel » ne sont qu’usurpation de la vraie destinée de l’homme et imposture. Le centre de l’homme est en Dieu, sa vie en plénitude de santé ne peut se trouver en dehors de cette relation. Tout n’est qu’une question d’Amour. Et si le thérapeute est nécessaire, il ne peut être sur ce Chemin qu’un canal et un serviteur, un compagnon dont la médecine s’exerce comme un sacerdoce. Il est médiateur, sa sagesse témoigne d’une autre Présence, sa parole et son geste cherchent la transparence. Devant le mystère de la Vie qui lui échappe, son humilité ne trompe personne. L’homme seul ne peut être une source de Vie, pas plus que les remèdes qu’il prescrit. A travers les thérapeutes, à travers les multiples remèdes, il n’y a qu’un seul Médecin qui agit : le Christ. Dieu est l’unique source de Vie et celle-ci est venue par Jésus-Christ couler en fleuves d’eau vive dans l’histoire pour apaiser la soif des hommes, de tous les hommes à quelque Tradition qu’ils appartiennent. Qui d’autre que Dieu peut susciter la vie et la ressusciter ? Donc le prototype de l’homme, c’est le Christ ; le programme de notre croissance, c’est de porter « l’Image », qui se trouve en nous comme un germe, à la plénitude de sa réalisation, c’est-à-dire le Christ en personne (Ep 4,13). Pour l’homme, s’accomplir pleinement signifie : laisser le Christ grandir en lui. Il n’y a pas de vie ni de maturation possibles pour l’homme hors du Christ ; Il est notre « élément », notre « milieu » vital, comme l’eau l’est pour le poisson. Autrement dit, la vérité de l’homme ne se trouve pas en lui-même, mais dans le Christ : c’est seulement par le Christ que je peux apprendre qui je suis et où je vais. Le Christ n’est pas seulement mon prototype, mais encore mon Chemin. Je suis modelé « à son Image », cela veut dire que tout mon être est « programmé » par Lui et pour Lui, et que tout ce qui est en nous – nos facultés, nos dons, nos sens, nos désirs, notre corps et notre âme, jusqu’à la moindre de nos cellules – contient un but qui est de « réaliser » le Christ et de


finir par lui ressembler. Pour paraphraser saint Basile le Grand, on peut dire : le jour de mon anniversaire est celui de l’Incarnation de Dieu le Verbe. Avec Lui, l’homme intégral est né et Il ouvre par là à tout homme la possibilité de cette réalisation. Même sans la Chute et le péché, le Christ serait venu parmi les hommes, tout simplement pour les engendrer à eux-mêmes et accomplir ainsi la création. C’est donc l’œuvre de l’Incarnation de Dieu dans l’homme qui se poursuit en chacun de nous. Là est « LE » Chemin. Saint Paul en a fait le thème fondamental de toutes ses épîtres : Afin de rendre tout homme parfait dans le Christ (Col 1,28)…et constituer cet homme parfait, dans la force de l’âge, qui réalise la plénitude du Christ (Ep 4,13). Contrairement à l’opinion commune, l’homme n’est pas déterminé par sa biologie ou son psychisme, mais par Dieu. L’homme n’est vraiment homme qu’en se recevant à chaque instant de Dieu. « L’Image » de Dieu est le principe ontologique dans la profondeur de l’homme, c’est de cette Image que l’homme se reçoit et c’est par elle qu’il s‘accomplit. Nous vous souhaitons une bonne fin de Carême. Que ce qui germe en nous éclose et porte du fruit à cent pour un le grand Jour de Pâques ! avec toute notre affection, à bientôt ! Père Alphonse et Rachel

Texte à méditer :

Jésus dit : « Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel vient à s’affadir, avec quoi le salera-t-on ? Il n’est plus bon à rien qu’à être jeté dehors et foulé aux pieds par les gens. Vous êtes la lumière du monde. Une ville ne peut se cacher, qui est sise au sommet d’un mont. Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais bien sur le lampadaire, où elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. Ainsi votre lumière doit-elle briller devant les hommes afin qu’ils voient vos bonnes œuvres et glorifient votre Père qui est dans les cieux. » (Evangile selon saint Matthieu 5, 13-16)


Prière :

O Seigneur, fais de moi un instrument de Ta paix : Là où se trouve la haine, que je mette l’amour ; Là où se trouve l’offense, que je mette le pardon ; Là où se trouve le doute, que je mette la foi ; Là où se trouve la discorde, que je mette l’union ; Là où se trouve l’erreur, que je mette la vérité ; Là où se trouve le désespoir, que je mette l’espérance ; Là où se trouvent les ténèbres, que je mette la lumière ; Là où se trouve la haine, que je mette l’amour. O Seigneur, que je ne cherche pas tant d’être consolé que de consoler, d’être compris que de comprendre, d’être aimé que d’aimer. Car c’est en se donnant que l’on reçoit ; c’est en s’oubliant soi-même que l’on se retrouve soi-même ; en pardonnant que l’on obtient le pardon, en mourant que l’on ressuscite à la vie éternelle. Amen (Saint François d’Assise, XIIIe siècle)

Les prochaines sessions à Béthanie : •

Du 20 mars à 9h au 21 mars à 17h : « Apprivoiser la mort ». La mort, c’est à chaque instant. L’accueillir, c’est la transformer. La vie est un devenir de résurrection.

Du 31 mars à 19h au 4 avril à 16h : Semaine Sainte et Nuit pascale. . Le sommet de l’Année Liturgique, où se livre par expérience l’essence de notre foi et le sens de notre vie.

Du 7 au 9 mai : Fête de la Création et chantier de travail. Entretenir et embellir la nature à Béthanie. Merci pour votre aide ! Le dimanche 9 mai à 15 H : conférence de Jean-Marie Pelt.

Pour recevoir la lettre de Béthanie gratuitement chaque mois par internet, inscrivez-vous en vous connectant à l’adresse http://www.centre-bethanie.org/liste_diffusion.htm et enregistrez votre adresse e-mail. Si vous ne disposez pas d’internet nous vous enverrons la lettre par courrier mais pour ce faire, merci de nous adresser des enveloppes timbrées libellées à votre adresse. BETHANIE, Prieuré Notre-Dame et St-Thiébault, 57680 GORZE

N°68 La Lettre de Béthanie  

Lettre du centre spirituel Béthanie

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you