Page 1

rĂŠsUltAts CeForA 2010

asbl CEFORA - le centre de formation de la CPNAE (CP218)


www.cefora.be


avant-propos

Madame, Monsieur, Le Cefora a fêté ses 20 ans en 2010 ! Au cours de ces deux décennies, le Cefora est devenu un partenaire privilégié des entreprises et des (futurs) employés de la CPNAE. Les résultats engrangés en 2010 confirment la confiance des entreprises dans leur centre de formation. Le présent rapport vous présente un aperçu des efforts en formation sectoriels de la CPNAE ainsi que les résultats enregistrés par le Cefora en 2010. La convention collective de travail (CCT) du 16 juillet 2009, conclue au sein de la CPNAE, entérine les accords des années précédentes et maintient les efforts de formation pour la période 2010-2011. Les partenaires sociaux y ont reconnu, une fois encore, l’importance de la formation professionnelle pour stimuler la mise à l’emploi, l’innovation, la compétitivité et la croissance économique. Fort de ces accords, le Cefora a continué à bâtir en 2010 sur les bases solides jetées lors des périodes de CCT précédentes. Les résultats positifs des années antérieures ont été confirmés. Le Cefora remplit donc le rôle pour lequel il a été créé il y a 20 ans, à savoir continuer à encourager la participation à la formation. De plus, les PME et les groupes les plus fragilisés parmi les employés (présents et à venir) du secteur peuvent compter sur un support accru. Au cours de l’année écoulée, le Cefora a veillé à former un maximum d’employés (via des formations en gestion propre et des primes) et de demandeurs d’emploi, ce qui est attesté par le nombre d’inscriptions. Le nombre de participants aux formations de recyclage de courte durée et au reclassement professionnel a en effet connu, similairement aux années précédentes, une augmentation en 2010. Pour ce qui est des demandeurs d’emploi, le nombre de personnes formées via des trajets de longue durée menant à l’apprentissage d’un métier reste important. De plus, le Cefora a pris l’initiative de poursuivre, jusqu’en juillet 2010, la formation des demandeurs d’emploi récemment licenciés, par le biais de formations courtes à destination des employés. Ces demandeurs d’emploi, déjà expérimentés et qualifiés, ont eu l’occasion de mettre à jour et/ou de peaufiner leurs connaissances. Ils ont ainsi pu retrouver plus facilement du travail. En plus de cette initiative temporaire, le Cefora a poursuivi ses actions sur le plan de l’outplacement. En 2010, le nombre de participants en outplacement a légèrement reculé par rapport à la période de crise de 2009. Il est toutefois encore supérieur au nombre enregistré en 2008. Le Cefora a maintenu ses efforts pour veiller à la qualité et à la satisfaction de ses clients. Ces efforts ont d’ailleurs été récompensés par le renouvellement du certificat ISO 9001: 2008. Sur le terrain de l’innovation, le Cefora a continué sur sa lancée. Tout comme en 2009, une offre de formations visant à encourager l’innovation et l’esprit d’entreprise a été proposée aux entreprises du secteur. Afin d’augmenter l’efficacité de ses actions envers certains groupes cibles et de garantir la satisfaction de ses clients, le Cefora repense en permanence ses propres services et les adapte aux besoins évolutifs des entreprises, aussi bien au niveau pédagogique qu’au niveau des méthodes de formation. Les contenus des formations sont sans cesse renouvelés et actualisés afin de répondre aux besoins des entreprises. Pour ce qui est des demandeurs d’emploi, le Cefora est sorti des sentiers battus et a pris des initiatives innovantes sur le plan de la diversité. En 2011, le Cefora poursuivra ces efforts et les élargira dans la mesure du possible. Je me réjouis qu’après 20 années d’efforts et d’expérience en matière de politique de formation sectorielle, les partenaires sociaux de la CPNAE continuent de souligner l’importance de la formation. Ce choix, lucide et courageux, me conforte dans ma conviction que la deuxième partie de la période de CCT 2010-2011 sera, elle aussi, couronnée de succès. René Spaey, Directeur Cefora asbl

P.S. Un rapport détaillé sur les activités du Cefora peut être consulté et téléchargé via l’adresse électronique www.cefora.be/publications. Ce rapport est mis à jour chaque année en avril.


LE CEfORA Le Cefora a été créé en 1990 par les partenaires sociaux de la CPNAE, en vue de favoriser la formation et l’emploi. Les mandats patronaux du conseil d’administration du Cefora sont exercés par la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB-VBO), qui inclut une délégation de l’UNIZO. La Centrale Générale des Syndicats Libéraux de Belgique (CGSLB-ACLVB), le Syndicat des Employés, Techniciens et Cadres (SETCa-BBTK) et la Centrale Nationale des Employés (CNE-LBC) siègent pour leur part du côté des employés. La mission du Cefora est déterminée par les accords conclus entre les partenaires sociaux dans leur convention collective de travail (CCT) sectorielle. Elle consiste à proposer des outils aux employeurs, aux employés et aux organisations, pour les aider à atteindre les objectifs prédéfinis au niveau de l’emploi et de la formation. Depuis 2006, le Cefora est certifié ISO. Cette certification est le résultat d’un travail de nombreuses années et d’efforts permanents afin d’améliorer la qualité des services et la gestion du Cefora. La politique qualité du Cefora repose sur 4 piliers : la satisfaction des clients, l’efficacité et l’amélioration continue, la croissance ciblée et le professionnalisme à tous les niveaux de l’organisation. Un document stratégique reprenant plus en détails ce système ‘qualité’ est disponible sur le site web du Cefora.

Résultats CEfORA 2010

Formations de courte durée et reclassement professionnel

73.557

Nombre d’employés

71.702

Nombre de demandeurs d’emploi récemment licenciés

5.758

Nombre de jours de formation

127.500

Proportion de 45+ concernés

28%

Augmentation par rapport à 2009

7,5%

Formations professionnelles Nombre de demandeurs d’emploi ayant commencé une formation

2.830

Dont nombre de jeunes (18 à 25 ans)

680

Taux d’embauche

69%

Primes à la formation Nombre d’employés formés grâce aux primes

82.000

Nombre de jours de formation

120.000

Proportion de primes pour 45+

19%

Apprentissage en alternance Nombre de jeunes en formation

121


La CPNAE La CPNAE est la plus grande commission paritaire du pays. Comme il s’agit d’une commission paritaire par défaut, le Cefora englobe toutes les entreprises, ainsi que leurs employés, qui ne ressortissent pas à une commission paritaire spécifique. Ceci génère une grande diversité d’activités, dans le secteur primaire, le secteur secondaire, le secteur du commerce ou encore celui des services.

Nombre d’entreprises

54.746

Taux de croissance (2008-2009)

-1,2%

< 5 travailleurs

56%

5 - 19 travailleurs

30%

20 - 49 travailleurs

9%

50 - 99 travailleurs

3%

≥ 100 travailleurs

2%

Répartition des entreprises par région Flandre

62%

Wallonie

25%

Bruxelles

13%

Répartition des entreprises par secteur Secteur primaire et secondaire

16%

Secteur du commerce

33%

Secteur des services

51%

Nombre d’employés

401.902

Taux de croissance (2008-2009)

-2,8%


La formation comme thème de concertation sociale Personne ne doute encore de l’importance de la formation, que ce soit sur le plan économique ou social. Cette prise de conscience générale est en grande partie due aux efforts entrepris à divers niveaux par les pouvoirs publics et les partenaires sociaux pour stimuler la formation permanente. Au sein de la CPNAE, un premier accord pilote au sujet de la formation a été signé en 1999. Les CCT consécutives ont conforté et élargi ces accords. Dans la CCT du 16 juillet 2009, les partenaires sociaux du secteur se sont engagés à augmenter le degré de participation à la formation professionnelle de 5%, conformément aux objectifs de l’accord interprofessionnel (l’AIP) pour 2009-2010. Pour le financement de ces actions, la contribution des employeurs au Fonds Social a désormais été fixée à 0,21% de la masse salariale brute.


Partenariats : de la planification à la réalisation de la politique de formation au sein de la CPNAE Pour concrétiser leurs objectifs en matière de formation, les partenaires sociaux travaillent, essentiellement par le biais du Cefora, en collaboration avec différents partenaires des secteurs public et privé disposant de moyens et de savoir-faire complémentaires. Ces collaborations incluent des services publics régionaux (VDAB, le FOREM, Bruxelles Formation, Actiris, Vlaams Agentschap voor Ondernemingsvorming/Syntra Vlaanderen), l’enseignement (de jour et pour adultes), d’autres fonds et centres de formation sectoriels ainsi que des centres de formation privés et des bureaux de reclassement professionnel. La collaboration entre les partenaires sociaux de la CPNAE et les gouvernements régionaux se traduit par des conventions sectorielles portant sur la formation et l’emploi.

Les actions du Cefora : résultats 2010 Soutenir la concertation sociale sur la formation Les partenaires sociaux ont mis un certain nombre d’incitants en place afin d’encourager les entreprises à faire de la formation un thème de concertation sociale et d’apporter, là où c’est possible, une structure dans la gestion de la formation par l’élaboration de plans de formation. La plupart des incitants sectoriels sont basés sur ces plans de formation. C’est ainsi que, entre autres, les primes à la formation et la possibilité de formations ‘in-company’ sont réservées aux entreprises qui ont fait enregistrer leur plan de formation auprès du Fonds Social de la CPNAE. Pour la période CCT 2010-2011, 4220 entreprises* de la CPNAE ont enregistré un plan de formation.

Incitants financiers Un système de chèques-formation sectoriels a été développé au sein de la CPNAE, aussi bien pour les entreprises que pour les employés. Les entreprises qui organisent elles-mêmes des formations pour leurs employés reçoivent du Cefora 40 euros par employé et par jour de formation et 80 euros pour les employés âgés de 45 ans et plus. Les entreprises recourent en masse à cet incitant. En 2010, ces primes ont permis de former plus de 82.000 employés, ce qui correspond à environ 120.000 jours de formation. Les employés de la CPNAE qui, de leur propre initiative (et à leurs frais), suivent une formation professionnelle ailleurs qu’au Cefora en dehors des heures de travail, voient leurs frais d’inscription remboursés pour un montant maximum de 375 euros par an. En 2010, 377 employés ont eu recours à cette mesure. De plus, les entreprises peuvent bénéficier de réductions tarifaires auprès d’une centaine d’instituts de formations.

* Dernières données connues au 11 janvier 2011.


Apprendre et innover Le Cefora propose gratuitement une vaste offre de formations pour les entreprises et les employés du secteur. Le caractère non-payant de ces formations en garantit l’accessibilité, de telle sorte que toutes les entreprises et employés peuvent bénéficier de ces formations. Ces formations gratuites n’échappent pour autant pas aux exigences de qualité élevées fixées par le certificat ISO. Dans ce cadre, le Cefora accorde une grande importance au renouvellement de son offre de formations et de ses méthodes d’apprentissage. La formation à distance - ou la combinaison de formation ‘classique’ et à distance - permet d’atteindre plus d’employés de la CPNAE. Cette formule leur permet d’assimiler un ‘package’ de compétences qui ne peuvent être offerts dans le cadre d’une formation classique. En outre, la formation doit être conciliable avec l’organisation du travail. Au cours de l’année 2010, dans un souci permanent d’améliorer la qualité et afin d’atteindre ses groupes cibles, le Cefora a continuer d’innover, et ce notamment dans deux domaines. Tout d’abord, le Cefora a franchi un nouveau pas dans le contact avec les entreprises. Il a mis en place une stratégie et une méthode visant à intensifier ces contacts. L’objectif recherché est double : il s’agit, d’une part, d’examiner de plus près les besoins en formation et, d’autre part, d’accroître la portée des actions. Ensuite, 2010 a également été placée sous le signe de l’innovation en matière de formations pour les demandeurs d’emploi. Le Cefora a fait preuve de créativité pour lancer des trajets de formation spécialement conçus pour les jeunes. Enfin, le Cefora associe également ‘formation’ et ‘innovation’ afin de stimuler l’esprit d’initiative au sein des entreprises. Ces formations ont pour objectif de conscientiser les chefs d’entreprise, mais aussi les cadres en général, de l’importance de l’innovation, et ceci à tous les niveaux de personnel. En outre, des outils sont proposés afin de poser un regard critique sur les processus de l’entreprise, de penser de manière créative et de promouvoir un plus long maintien à l’emploi des employés, via une structure et une organisation adaptées.

Résultats En 2010 > plus de 1.200 thèmes de formation différents ont été proposés aux entreprises et aux employés ; > le nombre de participants aux formations de courte durée du Cefora n’a cessé d’augmenter : 71.700 personnes ont été formées, soit une hausse de 7,5% par rapport à 2009 ; > le Cefora a dispensé 127.500 jours de formation (+ 5%) ; > 49% des participants ont suivi une formation au sein de l’entreprise ; > 855 employés ont pris part de leur propre initiative à un jour de formation complémentaire, en plus de ceux qui leur sont proposés par l’employeur ; > environ 8% des participants aux formations de courte durée étaient des demandeurs d’emploi, que ce soit ou non dans le cadre d’un accompagnement au reclassement professionnel.


Valoriser l’expérience Le Cefora mène une campagne visant à préserver et à accroître le taux d’emploi des travailleurs âgés de 45 ans et plus. Outre la promotion des mesures gouvernementales de soutien, cette initiative englobe les actions suivantes : > le Cefora verse des primes de formation accrues aux entreprises pour les formations suivies par des travailleurs de 45 ans et plus et offre des conditions d’octroi plus souples pour le remboursement des frais d’inscription aux employés âgés de 45 ans et plus ; > de plus, une offre de formations spécifique est proposée aux personnes de 45 ans et plus. De nombreuses formations de l’offre du Cefora permettent à ces travailleurs d’acquérir de nouvelles compétences ou d’actualiser des connaissances obsolètes (comme les formations en bureautique ou en informatique) ; > le Cefora propose gratuitement un bilan des compétences (screening) en fonction du conseil en formation donné pour le groupe cible (check-up 45+) ; > enfin, le reclassement professionnel des employés de 45 ans et plus a également été abordé de manière sectorielle.

Résultats En 2010 En ce qui concerne les demandes de primes sectorielles à la formation, la part des dossiers introduits pour la formation de personnes âgées de 45 ans et plus s’élève à 19% pour l’année 2010. En 2010, environ 28% des employés inscrits aux formations du Cefora étaient âgés de 45 ans et plus. Le Cefora obtient par conséquent d’excellents résultats pour ce groupe cible. La part des employés de 45 ans et plus formés avoisine en effet la part de ce groupe dans l’ensemble du secteur (29%).

Accompagnement et formation des employés licenciés Les employeurs sont tenus de proposer à leurs employés licenciés âgés de 45 ans et plus une procédure de reclassement professionnel. Au sein de la CPNAE, cette obligation de l’employeur est assurée par le Cefora. Les employés licenciés âgés de 35 ans et plus peuvent également faire appel au Cefora de leur propre initiative pour un programme réduit de reclassement professionnel. En cas de fermeture et de restructuration, les limites d’âge disparaissent. Le programme de reclassement professionnel du Cefora est unique : en plus des éléments classiques qui vont de pair avec un tel accompagnement (formation à la recherche d’emploi, connaissance du marché du travail, suivi individuel et élaboration d’un plan d’action personnel), l’employé peut profiter d’un bilan des compétences réalisé par un consultant du Cefora. Il se voit ensuite proposer une offre de formations gratuites qui lui permettront d’augmenter ses qualifications professionnelles. Enfin, le Cefora soutient et conseille les cellules de mise à l’emploi en cas de fermeture et de licenciement collectif.

Résultats En 2010 En 2010, 1.855 personnes ont entamé un programme d’accompagnement au reclassement professionnel via le Cefora. En outre, un certain nombre de participants ayant entamé leur programme d’accompagnement en 2009 l’ont prolongé en 2010. Au total, plus de 3.200 personnes ont bénéficié d’un accompagnement au reclassement professionnel. Parmi eux, 92% étaient âgés de 45 ans ou plus. Environ 67% des participants ont suivi, dans le courant de 2010, une formation de courte durée issue de l’offre du Cefora, et ont ainsi tenté d’accroître activement leurs perspectives d’embauche.


DEmANDEURS D’EmPLOI : CRéER DES PERSPECTIVES D’EmPLOI GRÂCE à LA FORmATION Les considérations économiques et sociales font de la formation des demandeurs d’emploi aux métiers d’employés une mission essentielle pour le Cefora. Durant les formations de longue durée (en moyenne de 2 à 6 mois), les demandeurs d’emploi sont formés en vue d’exercer des postes qui sont les plus difficiles à pourvoir. Ces postes sont, par définition, ceux où les chances d’embauche sont les plus grandes. C’est ainsi que le Cefora aide les entreprises de la CPNAE qui sont confrontées à des pénuries sur le marché du travail. Grâce à son offre de formations pour demandeurs d’emploi, le Cefora entend offrir de nouvelles chances à ceux qui, en raison d’un diplôme plus modeste, d’une longue durée d’inactivité ou d’autres facteurs, éprouvent plus de difficultés à trouver un emploi. Il est établi que la pénurie constante sur le marché de l’emploi due à l’évolution démographique va persister. C’est pourquoi le Cefora a redoublé d’efforts ces dernières années afin de trouver des niches de demandeurs d’emploi compétents parmi les peu qualifiés, les chômeurs de longue durée, les immigrés et aussi, depuis 2010, les jeunes (voir plus loin « Lassés de l’école, mais pas d’apprendre »). En outre, le Cefora a introduit d’autres formules de formations afin de mieux répondre aux besoins de groupes cibles spécifiques. Le Cefora a également apporté une réponse aux besoins engendrés par la crise économique. C’est ainsi que les employés récemment licenciés ont eu l’occasion de perfectionner leurs compétences au cours de formations de courte durée. Le Cefora leur a donné un coup de pouce pour retrouver rapidement un emploi. Cette mesure s’est poursuivie jusqu’en juillet 2010.

RéSULTATS En 2010... 2.830 demandeurs d’emploi ont entamé une formation de longue durée débouchant sur l’apprentissage d’un métier d’employé. L’approche du Cefora permet clairement d’atteindre les demandeurs d’emploi issus de groupes à risque. Parmi les demandeurs d’emploi qui ont commencé une formation en 2010, 63% d’entre eux disposaient au maximum d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur, 16% étaient âgés de 45 ans et plus et 15% étaient d’origine immigrée. En 2010, 69% des demandeurs d’emploi ayant achevé une formation entre le deuxième semestre 2009 et le premier semestre 2010 ont trouvé un emploi dans un délai de 6 mois après leur formation. Compte tenu de la crise économique, il s’agit là d’un excellent résultat.


Lassés de l’école mais pas d’apprendre : lA chance de trouver du travail via le Cefora Dans le courant de 2010, le Cefora a revisité son offre de services à l’attention des jeunes peu ou sousqualifiés qui se retrouvent sur le marché du travail. Jusqu’à présent, un système d’apprentissage en alternance avait été mis sur pied sous la forme de contrats d’apprentissage industriel (CAI) subventionnés par le secteur. Une étude évaluant l’efficience et l’efficacité de ce système est arrivée à la conclusion que le résultat n’était pas à la hauteur des efforts fournis par le Cefora pour former des jeunes et les aider à trouver un emploi. Les partenaires sociaux de la CPNAE et le Cefora ont par conséquent cherché un nouveau dispositif à proposer à ces jeunes. Des trajets de formation spécifiques ont ainsi vu le jour en collaboration avec différentes organisations expérimentées dans l’accompagnement de jeunes chômeurs. Par rapport aux trajets pour demandeurs d’emploi existants, les projets pour jeunes ont ceci de spécifique : > la communication lors de la phase d’embauche est adaptée aux jeunes, en ce compris la terminologie et les arguments qui parlent à ce public cible ; > l’accompagnement est renforcé, que ce soit pendant le trajet de formation ou dans la phase de recherche d’emploi ; > le programme de formation comprend des activités complémentaires qui plaisent aux jeunes, les captivent et leur permettent en même temps d’acquérir un certain nombre d’aptitudes sociales essentielles.

Résultats En 2010 Les contrats CAI en cours se sont poursuivis. À la fin de 2010, 121 contrats étaient encore en cours. Parallèlement, les premiers trajets spécifiques pour jeunes demandeurs d’emploi ont été mis sur pied en 2010 : > Technicien PC et réseau « Jongeren en gaming » à Genk, avec études de cas et exercices pratiques à adapter au « gaming » ; > Développeur d’applications iPhone junior à Haasrode, avec teambuilding et développement d’applications pour les organisations sans but lucratif ; > Collaborateur administratif et commercial junior à Anvers, avec hip hop ; > Employé administratif d’accueil junior à Louvain, avec sessions de relooking.


L’asbl Cefora est gérée de façon paritaire par les partenaires sociaux de la CPNAE : ACLVB-CGSLB, BBTK-SETCa, LBC-NVK, CNE, VBO-FEB et ses fédérations membres ainsi que UNIZO.

Résultats Cefora 2010  

Résultats Cefora 2010