Page 1

PROVINS TOURISME • Guides -tourisme services

Guides cherchent toit Depuis la fin de la saison touristique les guides de GTS n'ont plus de local d'accueil. La société cherche un autre point de chute tout en espén:tnt pouvoir maintenir son activité en mars 2014. Alors que les touristes se font plus rares sur la Cité médiévale les guides de GTS doivent aussi composer avec la perte de leur local.. La raison : leur direction a décidé d'arrêter le bail du local qu'elle louait à la Ville. Un départ de la ville qui n'empêche pas GTS d'assurer la partie administrative : " Nous faisons du télétravail ,,, explique Bertrand Delattre, le directeur. Un départ qui ne se veut pas définitif: "Nous recherchons un lieu ou accueillir les visiteurs afin d'avoir une visibilité sur la ville haute ,,, indique l'archéo logue de formation contraint de quitter les locaux loués à la Ville pour aider sa société à vivre.

·"On ess1,1ie les plâtres. de cette innovation » "Aujourd'hui, on est vrai. ment étranglé par une redevance incompressible avec une commission de 30% pour /'Office de tourisme et un local qui était mis·à notre disposition mais auquel on devait payer un loyer », présente le directeur de GTS qui avoue une bonne entente de trava il avec !'Office de tourisme. Une situation délicate qu'il explique par la crise mais

ment inspiré de la légende du dragon et de la lézarde.

"Prêt à toutes les éventualités »

Le panneau GTS est encore présent à proximité .des bureaux mais ils sont vides

aussi par l'esprit novateur imaginé une rapide augde la démarche de l'office mentation de la fréquentade Tourisme en 2010. tion de 40 à 45%, en un an " L'Office de tourisme a c'était impossible. L'exterexternalisé son système de na/isation est une superbe guidage et nous a fait idée , nos rapports sont confiance mais on essuie bons avec /'Office de Toules plâtres de cette innova- risme mais le montage a tion que Provins a été la ses faiblesses et nous ne première ville à faire"· Une sommes pas sur de passer innovation qùi avait déjà l'hiver », insiste Bertrand conduit à des ajustements Delattre. quelques mois après la Lié avec !' Office de Tousignature de la convention . risme et la Ville jusqu'en en juillet 201 O : " Au bout décembre 2015, il aimerait de 4-5 mois d 'activité on voir d'autres animations sur était sur le point de mettre la Cité Médiévale et a déjà la clé sous la porte. On arri- quelques idées pour dévevait sur une grille tarifaire lopper le tourisme à Proen cours basse qu'il a fallu vins et aimerait en parler assumer. Il a fallu renégo- avec le maire, Christian cier la convention et /'Office Jacob. de tourisme et la Ville nous En attendant, il continue de ont permis d'avoir 12 mois proposer de nouvelles visiblanc, sans payer, le temps tes comme les deux dernières créations pour 2014 de notre mise en place ". que sont la visite thémati"Le montage a ses que " Chrétiens, juifs et faiblesses » musulmans au MoyenUne aide qui ne suffit toute- Age ,, ou encore la découfois pas aujourd'hui à GTS verte théâtrale de la Cité pour s'en sortir : " L'Office Médiévale à travers " la de Tourisme et la Ville ont main du dragon », libre-

Du côté de !'Office de tourisme là encore les bonnes relations de travail entre les deux organismes sont mises en avant. Jean-François Robin, son directeur précisant : " Je suis chargé de la bonne application de la convention. Nous avons déjà aménagé la convention et il est prévu qu'il y ait un local domicilié à Provins. Il est essentiel que GTS reste "· Conscient du professionnalisme apporté par GTS avec notamment des visites en langues étrangères qui ont permis de développer l'activité, Jean-François Robin rappelle son rôle : " Christian Jacob me demande d'être prêt à toutes les éventualités y compris une rupture anticipée pour prendre les dispositions nécessaires pour la poursuite des activités. Mon boulot est de faire en sorte que les visites guidées se développent "· Un travail reconnu par Bertrand Delattre qui avoue que " 85% du chiffre d'affaires est engendré par /'Office de Tourisme"· Jean-François Robin ajoute " Il y a une convention qui fixe le cadre de notre partenariat. Le contexte est difficile mais on a les cartes en main. Il faut se retrousser les manches pour diminuer l'impact de ta crise pour avancer"· Pour le moment, la solution trouvée par GTS pour faire face à la crise a été de partir ... avant de revenir? Sébastien LATTANZIO


La rep 30 12 2013 p39  

Article paru dans La république de Seine-et-Marne le 30-12-2013

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you