Page 1

Marie-Claudine BERTET

BOOK Master 1 / ENSAG


SOMMAIRE Projets

1

9 cases.............................................................................................................................1 27 cubes..........................................................................................................................2 Habitat en bande.............................................................................................................5 Halle de marché............................................................................................................11 Densification du Quartier Berriat.................................................................................14 Logement en dent creuse.............................................................................................19 Ancrage sur le Val d’Isère.............................................................................................26

Cultures & logiques constructives

36

Matière et matériaux....................................................................................................36 Acoustique.....................................................................................................................39 Thermique.....................................................................................................................40

Recherche

41

Photographie

44

Curriculum Vitae

49


9 Cases // Licence 1/ Le plan devait se faire à partir d’une trame de 9 cases de 3m par 3m. Le parti pris fut, d’après la référence du Pavillon d’Aldo Van Eyck de construire le plan avec des murs parallèles contenant en son centre un carré tourné à 90°. La difficulté fut de signifier l’entrée par le simple positionnement des murs.

Axonométrie

L’espace central constitue un patio reprit par la toiture et la circulation se fait autour de celui-ci.

1

Plan au rotring

PROJETS


27 Cubes // Licence 1/

Ce projet est la continuité du 9 cases. Nous devions réutiliser notre plan et le développer pour atteindre les 27 cubes. Il a fallu gérer la circulation. Ici, circulaire, elle ne se fait plus autour du carré central mais est accolée aux murs en extrémité. Le carré central n’est plus exprimé par des murs mais par un renfoncement au sol. Les façades dalles et des murs.

reprennent les emplacements des

Photographie maquette

PROJETS

2


Photographie maquette: vue de dessus

3

PROJETS


Photographie maquette

PROJETS

4


Habitats en bande//Analyse du Clare Hall, Erskine // Licence 2/

Le Clare Hall se compose de trois parties. Une partie avec des logements étudiants, une autre avec des habitations pour des familles et un bâtiment commun avec des salles de cours, cuisine et réfectoire. La partie qui nous a intéressé est la partie centrale avec les habitats individuels en bande. Ces derniers serviront de référence en ce qui concerne leur organisation et leur fonctionnement.

Photographie Clare Hall, Erskine Élévation

5

PROJETS


Coupe longitudinale

Plan du rez-de-chaussée de l’analyse

PROJETS

6


Élévation

Habitats en bande// Réimplantation sur le site de Champagnier // Licence 2/

Photographie maquette

Le programme vise a réimplanter la référence dans le site de Champagnier selon un système de duplication vu en cours de projet. Ici, on a utilisé la symétrie pour créer des ruelles piétonnes variées. De plus, des logements sont supprimés pour créer des espaces de respirations qui sont des placettes appropriables par les habitants et favorisant le partage et les rencontres. L’allée minérale permet de lier les habitations à la place et aux services. La place crée une connexion entre le village et le site. Elle est utilisable par tous et est un lieu de vie.

7

PROJETS


Plan masse du projet

PROJETS

8


9

PROJETS


Plan du rez-de-chaussĂŠe du projet

PROJETS

10


Halle de marché// Licence 2/ Le projet se positionne sur un site fictif et a pour programme la création d’une halle de marché. L’idée principale est de relier deux rues piétonnes et de les prolonger dans la halle. Celle-ci est marquée par la structure en poteaux rond et la toiture surélevée. La halle fermée est située au Nord avec un parking pour les marchands facilitant l’accès aux stands ainsi qu’un parking visiteur. Au Sud se trouve une halle couverte permettant l’extension du marché à l’extérieur. On y trouve aussi un restaurant. Cet ensemble donne sur une place reliant la Halle au parc situé au Sud. La structure est essentiellement en bois massif et composée de demi-fermes moisées à l’extérieur par des fermettes constituants les poteaux. Les eaux pluviales sont aussi pensées suivant les toitures avec les chenaux. Photographie maquette

11

Coupe transversale

PROJETS


Plan du rez-de-chaussĂŠe

PROJETS

12


Élévation Sud

Élévation Nord

13

Photographie maquette

PROJETS


Densification du quartier Berriat/ Analyse du quartier et projet commun// Licence 3/ Lors de l’analyse du quartier Berriat, nous avons remarqué que les parcelles se situaient à la frontière entre deux tissus: le tissu de faubourg et le tissu de grand ensemble. Le tissu de faubourg ancien se compose souvent de maisons individuelles où les jardins privés confèrent à ce quartier une végétation débordante sur les rues. Le tissu de grand ensemble est plus organisé et le gabarit plus important malgré la présence de la végétation par un parc et une rue piétonne. Nous en avons conclu que l’habitat intermédiaire pourrait être une solution à la densification de ce quartier. Le projet commun se positionne sur les trois îlots. Ces îlots étant refermés sur eux-même et manquant de vie, nous avons pris le parti de créer un chemin habité utilisable par les habitants des logements mais aussi par ceux du quartier favorisant le partage et les rencontres.

Plan masse du projet commun

PROJETS

Le programme double le nombre d’habitation sur chaque îlot. De plus, des espaces commerciaux sont libérés, une crèche est incorporée ainsi qu’un parking.

14


Densification du quartier Berriat/ Projet personnel// Licence 3/

Plan masse du projet personnel

J’ai travaillé sur l’îlot le plus au Nord. Le but est de créer une rue conviviale et vivante et d’avoir des logements ayant les qualités d’une maison individuelle. Pour préserver ces qualités et ne pas avoir de bâtiments imposant ; la partie Ouest est composé de quatre plots (8mx11m) : trois en R+2 et un en R+3, et la partie Est de trois plots dont deux R+3 et un R+2. Les espaces entre les bâtiments permettent de créer des espaces de transitions entre le public et le privée. Ces espaces plus intimes peuvent être appropriés par les habitants. Ils contiennent les accès aux logements avec leurs systèmes distributifs. L’accès aux appartements supérieurs se fait par les terrasses servant de deuxième transition entre l’espace semi-public et l’espace privé.

15

PROJETS


Coupe sur noue paysagère

Perspective sur la rue habitée

PROJETS

16


Plan des différents niveaux, bâtiment en R+2

Chaque bâtiment fonctionne selon un système d’imbrication de trois typologies d’appartements permettant la mixité sociale. Ces dernières sont un T1 en simplex, un T2 en duplex et un T4 en duplex. Les duplex renforcent l’idée de la maison individuelle tout comme le système de terrasse donnant sur la rue qui ne se superposent pas et permettent une vision directe avec le ciel, rappelant ainsi le jardin.

Perspective sur la rue habitée

17

PROJETS


Élévations depuis la rue habitée

La traversée végétale comporte des jardins de pluie permettant de recueillir l’eau des toitures et de ralentir l’encombrement du réseau d’eau. Elle permet d’obtenir une végétation fournies d’arbustes, graminées et fleurs. Il y a des parties gazonnées avec des arbres fruitiers et des bancs pour que les habitants puissent rester dans cette rue. Ce dispositif amène une diversité des espaces.

PROJETS

18


Plan RDC

Logement en dent creuse dans Grenoble/ Analyse de la Maison escalier, Jacques Moussafir// Licence 3/

Pour le projet de dent creuse dans Grenoble, l’intention de départ était de séparer les fonctions par des demi-niveaux. Après de nombreuses recherches, la maison escalier de Jacques Moussafir à Paris est devenu la référence. Cette maison est constitué d’un bloc central contenant les services tel que la cuisine, les salles de bain. Autour de celui-ci se développe un escalier et des demi-niveaux permettant de séparer les différents usages.

19

Photographies de la maquette du projet de la Maison Escalier

PROJETS


Photographie intĂŠrieure, Maison Escalier

Coupes longitudinale et transversale

PROJETS

20


Logement en dent creuse dans Grenoble/ L’escalier structurant l’espace// Licence 3/

Ce projet en Dent creuse se situe à Grenoble vers la préfecture. Le programme se compose d’un antiquaire, un couple de retraité, un célibataire et une famille de quatre personnes. L’antiquaire se développe au rez-de-chaussée et au premier étage avec des demi-niveaux reliés pas des pentes permettant différents espaces d’exposition. Le bloc central contient les escaliers et l’ascenseur. Les appartements sont formés de demi-niveaux relié par des escaliers s’enroulant autour du bloc. Les services se concentrent aussi autour du

bloc. Le premier appartement est celui des retraités puis celui du célibataire et enfin la famille. Les retraités et la famille possèdent leurs propres terrasses pour plus de qualité d’usage. La structure du projet est composé d’un bloc central en béton où sont fixés les planchers et murs en structure bois. En plus du rôle structurel, ceci permet de créer un contraste entre la masse du béton et la légèreté de l’ossature bois mais aussi la chaleur du bois comparé au froid émit par le béton. Ici, en choisissant un béton de couleur blanc crème avec un banchage rappelant la largeur des lattes du plancher, on apporte de la chaleur à ce béton tout comme à l’ambiance recherchée.

Plan masse

21

PROJETS


Coupe longitudinale avec dĂŠtails techniques

PROJETS

22


Plan R+2 détaillé

Perspective intérieure de l’antiquaire

23

PROJETS


Pour être en lien avec les immeubles qui l’entourent , la rue et le quartier, la façade est alignée sur la rue permettant de ne pas rompre sa continuité et le premier étage est au même niveau que le bâtiment à l’Ouest. La toiture dépasse de quelques mètres celles des bâtis accolés mais le retrait servant de terrasse permet de ne pas voir cette différence de hauteur depuis la rue. A l’arrière, seul le rez-de-chaussée et le premier étage se déploient jusqu’au fond de la parcelle car il n’y a pas de fenêtres donnant sur la parcelle. Les étages supérieurs s’arrêtent au niveau d’un retrait contenant des fenêtres pour apporter de la lumière aux logements situés à l’Est. Ceci permet de ne pas altérer ces points lumineux et d’être à une distance suffisante avec le bâtiment situé en face du projet pour que les habitants vivent en toute intimité.

Élévation de la façade depuis la rue

PROJETS

24


Perspectives intĂŠrieures des appartements

25

PROJETS


Ancrage sur le Val d’Isère - Du Cœur d’îlot à l’Isère/ Quartier Jean Macé, Grenoble //

Plan masse

Schéma programmatique Logements collectifs Équipement culturel

PROJETS

Logements temporaires Parc

Master 1/

L’analyse du quartier Jean Macé a mis en relief la forte présence d’établissements scolaires et un défaut d’espaces dédiés aux enfants qui n’ont aucun espace de jeu. De plus, lorsque l’on se promène dans le quartier l’immeuble le Val d’Isère choque par le contraste entre son échelle et celle du faubourg qui l’entoure. Par conséquent, l’intervention vise à créer un équipement culturel et à créer une liaison entre ces différentes échelles pour que l’immeuble s’intègre davantage dans le tissus de faubourg. Le programme contient aussi l’extension des logements collectifs et la création de logements temporaires. Dans ce quartier où les mutations qui l’entourent vont le forcer à se transformer, ces derniers logements sont destinés aux travailleurs de la Presqu’île ou aux personnes changeant régulièrement de lieux d’habitation.

26


27

Perspectives depuis la rue et à l’intérieur du parc

PROJETS


Photographie du site avant intervention

Photomontage du site intĂŠgrant le projet

PROJETS

28


Site

Équipement Culturel

Nouveau bâtiment de logements temporaires

Plugs

La forme des nouveaux bâtiments vise croître de la forme des habitations du faubourg vers celle de l’immeuble existant. Un travail paysager est fais à l’intérieur de l’îlot et sur les berges où la route est supprimée et remplacée par une promenade paysagère. Dans le parc est aménagé un amphithéâtre, des jeux pour enfants et des potagers. Le parc se divise en deux parties, une partie végétale et une partie minérale. Ce travail sur la végétation se retrouve sur la nouvelle façade du Val d’Isère composée d’une grille végétalisée par les habitants.

29

Coupe perspective sur la relation du parc à l’Isère

PROJETS


/ Réhabilitation de l’immeuble le Val d’Isère / La partie réhabilitation par la création d’extension sur les façades permet de donner de nouvelles qualités de logements ainsi qu’une nouvelle vue sur les massifs de la Chartreuse et de Belledonne. Les extensions des logements collectifs se font sur les quais de la Graille et le cœur d’îlot. Elles sont disposés par alternance pour qu’aucun logements soient délaissés. Des plugs sont ajoutés sur la façade est. Les étages conservent leurs dispositions typologiques des appartements. Le rez-dechaussée est modifié, les magasins sont supprimés et remplacés par un local de jardinage et l’entrée des logements temporaires. Le studio du concierge est conservé. De plus, deux T1 ont été libéré pour créer des pièces communes pouvant être aménagées en salle de jeux, de projection ou de réunion selon les désirs des habitants.

Élévation sur le quai de la Graille

Élévation sur l’îlot

PROJETS

30


Étage courant actuel

Niveau 2 - Extension sur les quais de la Graille

Niveau 5 - Extension sur le cœur d’îlot

/ Création de Logements Temporaires / L’extension des logements temporaires vient s’ancrer sur le bâtiment existant créant des plateformes superposées avec des dimensions variables. Les diverses tailles permettent d’aménager différentes typologies d’appartements. Les appartements fonctionnent autour du bloc central contenant les fonctions. Des extensions se positionnent de diverses manières créant différents volumes et typologies. Les aménagements visent à permettent la modularité des espaces.

31

Schéma de principe d’organisation des appartements temporaires

PROJETS


/ Création d’un Équipement Culturel /

Coupe programmatique de l’équipement culturel

Café

Salle de répétition

Atelier de peinture Atelier de sculpture

L’équipement culturel se positionne en tête de proue des bâtiments situés au Nord de l’îlot et fait la liaison avec l’extension des logements temporaires. L’ensemble crée une entrée dans ce cœur d’îlot auparavant occupé par un parking et de la végétation sauvage. Cet équipement composé d’un café, atelier de peinture et de sculpture, salle d’exposition et de répétition permet d’apporter de la vie au quartier et des activités pour les enfants. Ces activités s’étendent à l’extérieur, dans le parc.

Coupe BB sur l’équipement culturel

Élévation sur rue de la Scierie

PROJETS

32


Ancrage sur le Val d’Isère:

Bertet Marie-claudine Master 1 «Entre usages et paysages urbains» Année 2013/2014 Semestre 1

Du Cœur d’îlot à l’Isère

Site d’intervention: Grenoble: Quartier Jean Macé

N

Requalification d’un cœur d’îlot et du bâtiment le Val d’Isère

Site

Centre ville

Plan de situation

Presqu’île

Perspective depuis la rue

La Bastille Esplanade

Schéma programmatique

Gare

Logements collectifs

Logements temporaires

Équipement culturel

Parc

Schéma des activités liées à l’enfance A A

L’analyse du quartier Jean Macé a mis en relief la forte présence d’établissements scolaires et un défaut d’espaces dédiés aux enfants qui n’ont aucun espace de jeu. De plus, lorsque l’on se promène dans le quartier l’immeuble le Val d’Isère choque par le contraste entre son échelle et celle du faubourg qui l’entoure.

Aménagement du parc et des berges de l’Isère Partie végétalisée

Partie minérale

Potagers

Schéma du travail paysager: Parc et Peau du bâtiment Le Val d’Isère Plan masse - 1:500

Par

conséquent, l’intervention vise à créer un équipement culturel et à créer une liaison entre ces différentes échelles pour que l’immeuble s’intègre davantage dans le tissus de faubourg. Le programme contient aussi l’extension des logements collectifs et la création de logements temporaires. Dans ce quartier où les mutations qui l’entourent vont le forcer à se transformer, ces derniers logements sont destinés aux travailleurs de la Presqu’île ou aux personnes changeant régulièrement de lieux d’habitation.

Coupe AA perspective de la liaison de l’îlot à l’Isère - 1:200 GSEducationalVersion

Photographie du site avant intervention

33

Photomontage du site intégrant le projet

PROJETS


Ancrage sur le Val d’Isère:

Bertet Marie-claudine Master 1 «Entre usages et paysages urbains» Année 2013/2014 Semestre 1

Du Cœur d’îlot à l’Isère

N

Réhabilitation des logements collectifs de l’immeuble le Val d’Isère B

Entrée logements temporaires

Studio concierge

Magasin

Passage Transformateur

Local jardinage

Entrée Allée B

Local poubelle Local poussettes

Magasin

Entrée Allée A

Rez-de-chaussée actuel - 1:200

B Plan de rez-de-chaussée - 1:200

T4

GSEducationalVersion

T2 T1

Schémas explicatifs de l’intervention Site

Bâtiment réhabilité

Équipement culturel

Logements temporaires

Salles communes

Coupe Programmatique

Extensions logements collectifs

Niveau 2: Extension sur les quais de la Graille - 1:100

Niveau 5: Extension sur la rue de Scierie - 1:100

Sud13 Sud11 Sud9 Sud5 Sud3 Sud

La forme des nouveaux bâtiments vise croître de la forme des habitations du faubourg vers celle de l’immeuble existant. Un travail paysager est fais à l’intérieur de l’îlot et sur les berges où la route est supprimée et remplacée par une promenade paysagère. Dans le parc est aménagé un amphithéâtre, des jeux pour enfants et des potagers. Le parc se divise en deux parties, une partie végétale et une partie minérale. Ce travail sur la végétation se retrouve sur la nouvelle façade du Val d’Isère composée d’une grille végétalisée par les habitants.

Plan Programmatique Étage courant actuel - 1:200

La partie réhabilitation par la création d’extension

Niveau 2 - 1:200

Niveau 5 - 1:200

sur les façades permet de donner de nouvelles qualités de logements ainsi qu’une nouvelle vue sur les massifs de la Chartreuse et de Belledonne. Les extensions des logements collectifs se font sur les quais de la Graille et le cœur d’îlot. Elles sont disposés par alternance pour qu’aucun logements soient délaissés. Des plugs sont ajoutés sur la façade est. Les étages conservent leurs dispositions typologiques des appartements. Le rez-de-chaussée est modifié, les magasins sont supprimés et remplacés par un local de jardinage et l’entrée des logements temporaires. Le studio du concierge est conservé. De plus, deux T1 ont été libéré pour créer des pièces communes pouvant être aménagées en salle de jeux, de projection ou de réunion selon les désirs des habitants. GSEducationalVersion

Élévation sur l’îlot - 1:200

Élévation sur le quai de la Graille - 1:200

PROJETS GSEducationalVersion

34


Ancrage sur le Val d’Isère:

Bertet Marie-claudine Master 1 «Entre usages et paysages urbains» Année 2013/2014 Semestre 1

Du Cœur d’îlot à l’Isère Logements temporaires et Equipement culturel

N

Extension et aménagement des logements temporaires

Entrée logements temporaires

Coupe technique des logements temporaires - 1:50

Perspective depuis l’intérieur de l’îlot

Schéma de principe d’organisation des appartements - 1:200 GSEducationalVersion

GSEducationalVersion

T3 T2 T1

Coupe programmatique - 1:200

L’extension des logements temporaires vient s’ancrer sur le bâtiment existant créant des plateformes superposées avec des dimensions variables. Les diverses tailles permettent d’aménager différentes typologies d’appartements. Les appartements fonctionnent autour du bloc central contenant les fonctions. Des extensions se positionnent de diverses manières créant différents volumes et typologies. Les aménagements visent à permettent la modularité des espaces.

Niveau 5: Typologie de base - 1:100

Niveau 4: Extension vers l’Isère - 1:100

Niveau 3: Extension sur rue de la Scierie - 1:100

Niveau 6: Extension sur les deux façades - 1:100

Création d’un espace culturel

Rez-de-chaussée - 1:200

Niveau 1 - 1:200

Coupe programmatique de l’équipement culturel Café

Salle de répétition

Atelier de peinture

GSEducationalVersion

Atelier de sculpture

GSEducationalVersion

L’équipement culturel se positionne en tête de proue

des bâtiments situés au Nord de l’îlot et fait la liaison avec l’extension des logements temporaires. L’ensemble crée une entrée dans ce cœur d’îlot auparavant occupé par un parking et de la végétation sauvage. Cet équipement composé d’un café, atelier de peinture et de sculpture, salle d’exposition et de répétition permet d’apporter de la vie au quartier et des activités pour les enfants. Ces activités s’étendent à l’extérieur, dans le parc.

GSEducationalVersion

Niveau 3 - 1:200

Niveau 2 - 1:200

GSEducationalVersion

GSEducationalVersion

Niveau 4 - 1:200

Coupe technique: mur rideau

GSEducationalVersion

Coupe BB sur l’équipement culturel - 1:200

Élévation sur rue de la Scierie - 1:200

35

Coupe perspective de la liaison de l’îlot à l’Isère

PROJETS


Cette matière est une approche structurelle nous permettant d’appréhender les matières et les matériaux. Le premier exercice Masse comme son nom l’indique a pour contrainte l’utilisation exclusive de béton.

Matières & matériaux/ Masse// Licence 1/

Nous devions développer une idée constructive. Le projet se construit à partir des diagonales et des bissectrices. Un triangle sur deux est élevé selon une progression signifiant le sens de la visite. Un cercle est placé au centre pour former une place et un espace de regroupement.

CULTURES & LOGIQUES CONSTRUCTIVES

36


Matières & matériaux/ Ossature// Licence 1/

Le deuxième exercice Ossature comme son nom l’indique a pour contrainte l’utilisation exclusive de bois. Ceci nous a permis de découvrir ses qualités, sa mise en œuvre tel que le moisage et les systèmes de contreventements. Le projet se construit à partir de l’axe central servant d’axe de symétrie pour la forme qui s’étend au plus on s’éloigne de l’entrée et la hauteur de plafond se développe de la même manière. Le bardage Sud devient par conséquent de moins en moins important. Le Nord est totalement fermé. La forme se divise en deux branches laissant en son cœur se développer un jardin.

37

CULTURES & LOGIQUES CONSTRUCTIVES


Matières & matériaux/ Masse & Ossature// Licence 1/

Le dernier exercice est la synthèse des deux exercices précédent. Masse-Ossature comme son nom l’indique a pour contrainte l’utilisation des deux matériaux, le léger et le lourd. Le problème dut la confrontation des deux matières. De plus, le terrain est en pente ce qui ajoute une difficulté. Le projet se construit selon deux axes perpendiculaires et de deux boites tel deux conteneurs imbriqués l’un dans l’autre. L’un en masse, l’autre en ossature. La partie légère voit son axe dévié.

CULTURES & LOGIQUES CONSTRUCTIVES

38


Le TD est une étude de cas, la maison choisie se situe vers Lyon. Nous avons recueilli l’avis des habitants, mais aussi observé les matériaux constituants la maison ainsi que les ponts thermiques et son organisation pour en tirer des conclusions et trouver des solutions si cela était nécessaire.

TD Thermique //

Licence 3/

D’après les cours que nous avons suivis, nous en avons tirer les stratégies de chaud et les stratégies de froid.

39

CULTURES & LOGIQUES CONSTRUCTIVES


TD Acoustique// Licence 3/

temps de réverbération idéal au sein de la Halle. La solution choisi fut la pose de panneaux acoustique au plafond.

Le TD est une étude sur deux projets d’école visant une approche des qualités sonores, leurs fonctionnements et solutions. Nous avons travaillé sur la halle de marché et sur des logements.

Le deuxième exercice porte sur l’isolement acoustique et le confort. Les cas étudiés sont l’isolement entre deux appartements, l’isolement intérieur avec l’extérieur et l’isolement Le premier exercice porte sur entre les pièces d’un même appartement. l’acoustique de salle visant à atteindre le

CULTURES & LOGIQUES CONSTRUCTIVES

40


Croquis d’analyse du Quartier Berriat// Licence 3/

41

RECHERCHE


Esquisses & recherches / Projet Quartier Berriat// Licence 3/

RECHERCHE

42


Esquisses & recherches / Projet Dent creuse// Licence 3/

43

RECHERCHE


PHOTOGRAPHIE

44


45

PHOTOGRAPHIE


PHOTOGRAPHIE

46


47

PHOTOGRAPHIE


PHOTOGRAPHIE

48


FORMATION - 2009/2010: Baccalauréat Scientifique SVT mention européenne espagnol - Septembre 2010: Entrée à l’ENSA Grenoble - Juin 2013: Validation de la Licence - 2013/2014: Master 1 «Entre usages et paysages urbains» à l’ENSAG EXPÉRIENCES PROFESSIONNELLES

Marie-Claudine BERTET 33 rue des Arts et Métiers 38000 GRENOBLE bertet.marie-c@hotmail.fr 06 30 75 77 88

- 2007: Stage d’une semaine dans un cabinet d’architecture dans le cadre du stage de troisième. - 2009: Travaux d’été dans une entreprise d’électricité. - 2010: Travaux d’été dans une entreprise d’électricité. - 2011: Deux semaines dans une entreprise de maçonnerie dans le cadre du stage ouvrier. - 2011: Travaux d’été dans une entreprise d’électricité. - 2012: Stage d’un mois au sein de la Communauté de Commune Provence Luberon Durance dans le service technique. COMPÉTENCES - Utilisation courante des logiciels: Archicad, Artlantis, Sketctup, Photoshop, InDesign et Illustrator. - Maîtrise partielle de Allplan (utilisation 2D en Licence 2). - Dessin à la main (rottring, aquarelle). - Forte implication dans mon travail. - Soin apporté à mes réalisations. LANGUES - Anglais - Espagnol CENTRE D’INTÉRÊT - Vie Associative: en tant que vice-présidente de l’association culturelle de l’ENSAG, Tréto lors de la Licence 3 et dans laquelle je reste impliqué. - Photographie.

49

CURRICULUM VITAE


Book Marie claudine bertet  

Book Architecture

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you