Page 1

LPH P´titHebdo

Le

L'info en ligne sur LPHinfo.com

L’hebdomadaire israélien des francophones ‫המגזין הבינלאומי לדוברי צרפתית‬

No 899

-

‫ב ה ר‬

13 I ya r 57 79 | 18 M a i 2 019

» ‫בס"ד‬

France-Israël: Je t'aime moi non plus


18/05/2019

2


3

18/05/2019


18/05/2019


LPH

URBAN PLACE - Jérusalem URBAN PLACE - T e l A v i v

‫מנכ"ל‬

■ Directeur Général Avraham Azoulay Direction.Lph@gmail.com

‫מזכירות‬

■ Secrétariat & Publicité (Ouvert de 8h à 22h)

Tél: 02-6788720

‫עיצוב‬

‫אסטרטגיה‬ ‫ושיווק‬

‫פירסום‬

Fax: 153-26785349

■ Coordination & Digital Brigitte Fitoussi Lph.secretaire@gmail.com

■ Marketing & Stratégie Vita Green Tel: 054-7855770 Lph.vita@gmail.com

■ Graphisme Shirel Avital

‫עריכה‬

Guitel Ben-Ishay

‫צילום‬

■ Rédaction

■ Crédit photos: Flash90

guitelbenishay@gmail.com

La rédaction du P'tit HEBDO décline toute responsabilité quant au contenu des textes et des publicités qui n’engage que leurs auteurs.Toute reproduction, même partielle, devra faire l’objet d’une autorisation écrite de la part du journal. Les pages du P'tit Hebdo comportent des versets et des Divrey Torah. Il est vivement recommandé de le déposer à la Gniza après lecture.

Horaires pris du site www.chabad.org

Jérusalem Tel-Aviv Netanya Ashdod Haïfa Paris

18:50 20:11 19:11 20:14 19:11 20:14 19:10 20:13 19:03 20:15 21:10 22:28

Édito Israël, 12 points! Par Avraham Azoulay Le plus incroyable dans notre pays, c’est sa capacité à passer d'une situation à une autre, totalement opposée et sans transition. Commençons par cette minute de passage entre la douleur et les larmes du Yom Hazikaron et l'euphorie du miracle de Yom Haatsmaout. Rappelez-vous aussi, la semaine dernière. Nous étions sur le point d’enclencher une guerre jusqu’au fin fond de Gaza. 700 roquettes sur notre territoire, quatre morts israéliens, la pression de gauche comme de droite, n’ont pas fait fléchir notre premier ministre. C'est vrai que nous avons subi un avant-goût de guerre absolue, une sensation d’humiliation face à une entité terroriste. Il semble que nous ayons frappé fort, mais sans utiliser toutes nos armes. Mais entre nous, que pouvons-nous espérer, même au lendemain d’une "vraie" guerre, avec des dizaines ou centaines de morts dans nos rangs? Il faut reconnaitre que Bibi n’a pas voulu de cet affrontement total avec le Hamas. Beaucoup l’ont critiqué, le traitant de calculateur et pourtant. Qui mieux que lui sait le sens de la guerre et son prix? Qui aurait voulu que durant cette journée du souvenir, nous rajoutions à la liste de la douleur, des nouveaux noms de soldats tombés et d’autres des familles endeuillées? Qui n’a pas apprécié de fêter tranquillement le 71e anniversaire de notre indépendance si sacrée, autour du "al aesh" traditionnel plutôt que

dans l’inquiétude ou dans le deuil, devant l'écran des informations ou en lisant des tehilim pour nos militaires dans les rues de Gaza? Il est clair pour tous, qu’un jour ou l’autre, nous devrons aller jusqu’au bout face aux forces du mal de Gaza, mais si nous pouvons éviter encore un temps, le prix de cette douleur de perdre, ne serait-ce qu'un soldat, alors, Dayenou! Qu'ont apporté au monde l’Iran, Daesh, le Hezbollah, le Hamas, la Syrie et les autres? Ils ne savent, en fait, que répandre la mort sur leur passage, chez eux et autour d’eux. Y aura-t-il un jour, à la place des 30 jours de jeûne du Ramadan, ne serait-ce qu'un jour de remise en question sur l’appel au terrorisme? Les quelques voix qui s'élèvent pour un changement sont immédiatement étouffées par l’obscurantisme cruel qui règne. Difficile de penser voir naitre ici un plan de paix, même si l’Amérique de Trump est le beau cadeau qui nous a été donné, sans transition, après les 8 ans du Pharaon Obama. Quand nos voisins s’enfoncent encore plus dans l’obscurité, nous construisons chaque jour l’avenir. Nous choisissons de recevoir les nations du monde entier sur notre jolie terre, leur prouvant une fois de plus qu'Israël n’est pas un pays envahisseur et destructeur comme on le laisse penser. On mérite bien nos 12 points?

18/05/2019


Dossier spécial

6

Par Shraga Blum

F

rance-Israël:

«Je t’aime, moi non plus…»?

Valeurs universelles communes et liens bilatéraux très fertiles d’un côté, incompréhensions et crises sur le plan diplomatique de l’autre, les relations entre la France et Israël sont à nulles autres pareilles. Depuis la création de l’Etat juif, ses liens avec la France ont été teintés de proximité, de grande amitié voire de passion mais aussi de déceptions et de trahisons. Comment se fait-il que ces deux pays entretiennent des liens si étroits dans tant de domaines mais se retrouvent en opposition sur des questions aussi cruciales que celles du conflit israélo-palestinien ou de l’Iran? La grande majorité des Juifs francophones en Israël reste attachée à la France et à sa culture, mais ressent en même temps une véritable incompréhension quand ce n’est pas de la colère face à la politique menée par la France dans la région et plus particulièrement vis-à-vis d’Israël depuis des décennies. Pour essayer de mieux comprendre, nous avons posé la question à trois spécialistes de la question: le député français Meyer Habib, le directeur de la chaîne i24news Frank Melloul et le journaliste Ariel Kahana, d’Israël Hayom, spécialiste des affaires étrangères.

Franck Melloul, Ancien diplomate français et aujourd’hui directeur de la chaîne I24news nous livre son analyse d’expert sur l’attitude de la France par rapport à Israël et généralement dans le Proche-Orient. LPH: Comment qualifieriez-vous les relations franco-israéliennes aujourd’hui? Frank Melloul: Encore une occasion manquée!

18/05/2019

LPH: On sent depuis des années une dichotomie entre les relations bilatérales fructueuses dans de nombreux domaines et un dialogue de sourds pour ce qui touche au conflit israélo-palestinien et même sur la question iranienne… Frank Melloul: Effectivement, les liens culturels, économiques, scientifiques et même militaires entre les deux pays ont été poussés en avant depuis de nombreuses années, mais sur la plan politique c’est une autre affaire. LPH: Comment percevez-vous l’attitude récente du président Emmanuel Macron envers Israël, notamment son exigence d’Israël d’annuler la loi de la Knesset qui sanctionne financièrement l’Autorité Palestinienne pour les salaires aux terroristes détenus? Frank Melloul: Je pense de manière générale que la France est en train de sacrifier ses valeurs au profit d’intérêts stratégiques qui ne correspondent

plus aux réalités du Moyen-Orient. Sur ce dossier, la seule question que doit se poser le président de la république aujourd’hui, est de se demander si pour l’équilibre de la région, l’intérêt de la France est d’avoir un Etat d’Israël fort ou faible. Il est paradoxal que les pays arabes ont compris cela mais apparemment la France ne l’a pas encore intégré. Sa position sur le conflit n’a pas évolué depuis cinquante ans! LPH: Lors que vous évoquez les «intérêts stratégiques de la France au Moyen-Orient», à quoi faites-vous allusion? Frank Melloul: L’équilibre des forces a changé au Moyen-Orient. La France était proche de l’Arabie saoudite, elle l’est de moins en moins, elle était proche du Qatar, les investissements se réduisent. La France est en perte de vitesse au Moyen-Orient dans cette région du. Pour avoir connu de près la diplomatie française, je puis témoigner qu’à l’époque, la France ne transigeait pas avec ses principes. Mais aujourd’hui, on est prêt à transiger sur les valeurs républicaines par peur de ce qui pourrait se passer sur le territoire national. Le pire ennemi de la France aujourd’hui est la peur, et pour la combattre, il faut se regrouper autour de ses principes républicains qui


7

sont de rassembler et non de diviser ou cristalliser telle ou telle communauté. On a laissé l’antisionisme s’installer et se libérer sur la place publique en France depuis une quinzaine d’années, et à force d’accuser systématiquement Israël dans les médias, ce mot a pris une consonance très péjorative. «Sioniste» a été l’insulte suprême lancée à Alain Finkielkraut. Ce phénomène est non seulement dangereux pour la communauté juive de France, mais il influence les prises de position diplomatiques de la France sur la scène internationale dès qu’il s’agit de la question iranienne ou celle du conflit israélo-palestinien. LPH: Pensez-vous que la France d’aujourd’hui commet une erreur en prenant systématiquement le contrepied des positions américaines sur ces questions? Frank Melloul: Aujourd’hui, la France fait des amalgames. Actuellement, il y a trois dirigeants qui comptent sur la scène proche-orientale: Vladimir Poutine, Donald Trump et Binyamin Netanyahou. Les défis sont tellement immenses, que la politique doit dépasser les questions de personnes. Le Moyen-Orient se situe aujourd’hui à un carrefour, avec des risques mais aussi des opportunités uniques, par exemple une normalisation des relations entre Israël et le monde arabe. Si la France préfère sacrifier ce processus pour rester le seul défenseur de la cause palestinienne, ce serait un non-sens pour la diplomatie française. Et si cette dernière prend ses décisions en fonction de ses sentiments à l’égard de Donald Trump, Vladimir Poutine ou Binyamin Netanyahou, ce serait très réducteur. Il faut penser stratégique!

LPH: Puisque vous parlez de méconnaissance des réalités, pensez-vous que la chaîne que vous dirigez arrive à lutter contre ces lacunes et montrer une autre réalité d’Israël, y compris au niveau des preneurs de décisions? Frank Melloul: Oui absolument. L’une de mes plus grandes fiertés est que la majorité de la communauté diplomatique en poste en Israël, y compris les Français, défilent dans nos studios. Tous regardent I24news et ne regardent presque plus des chaînes telles que CNN, BBC et autres. Notre audience est en constante augmentation et nous arrivons à percer dans les opinions publiques, ce qui était notre challenge de départ. LPH: En conclusion, pouvez-vous résumer votre pensée sur cette question? Franck Melloul: Trois choses: opportunité manquée, la France ne doit pas transiger avec ses valeurs républicaines et enfin, l’ADN de la France l’enjoint à reprendre sa place de rassembleuse sur la scène internationale. Phrase-clé: «La position de la France sur le conflit n’a pas bougé depuis cinquante ans»

18/05/2019

LPH: N’y a-t-il pas des causes plus profondes à cette politique française par rapport à Israël? Lors de votre séjour au Quai d’Orsay, y avez-vous décelé de l’antisémitisme? Frank Melloul: Ce que j’y avais constaté, ce n’était pas

une haine d’Israël mais une méconnaissance d’Israël. On constate d’ailleurs des différences de perception entre des diplomates en poste en Israël et des hauts-fonctionnaires du Quai d’Orsay qui expriment des avis sans jamais avoir mis les pieds en Israël. Certaines hypothèses de travail étaient fausses également. On y pensait par exemple que le terrorisme international tirait ses ramifications du conflit israélo-palestinien! Un axiome que la réalité a battu en brèche, mais la France reste campée sur ce postulat.


Dossier spécial

8

LPH a demandé son opinion au député français Meyer Habib, qui arrive à allier harmonieusement son patriotisme et son amour de la France avec un sionisme ardent et le défense inconditionnelle de l’Etat d’Israël. LPH: Comment qualifieriez-vous les relations actuelles entre la France et Israël? Meyer Habib: Ces derniers mois, la situation se dégrade. Cela m'inquiète et m'attriste. Dernier épisode en date: les déclarations scandaleuses de Gérard Araud, ancien ambassadeur de France à Washington – et en Israël - qualifiant Israël d’Etat «apartheid». Aucun démenti officiel côté Ministère des Affaires étrangères. Quelques jours plus tôt, c’était le Président de la République qui adressait officiellement au cabinet israélien la demande invraisemblable de verser à l’Autorité palestinienne les 130 millions de dollars annuels qui financent les pensions aux familles de terroristes! Mahmoud Abbas leur attribue une prime à la terreur de 3.500$ par famille et par mois et la France approuve indirectement! Alors que 262 Français sont morts ces dernières années dans des attentats terroristes, que deux soldats viennent de mourir en héros contre des djihadistes au Bénin, la France n’a-telle rien de mieux à faire que plaider pour Abou Mazen, négationniste notoire, et sa politique de terreur? Tout récemment encore, alors que des centaines de roquettes étaient lancées sur les populations civiles du sud d’Israël, la France a quasiment renvoyé dos à dos la légitime défense d’Israël et la stratégie terroriste des Hamas et Jihad islamique, comme elle l'a fait, quand Israël protégeait sa frontière face aux assauts des Islamistes palestiniens. Rien ne change. La vieille politique pro-arabe du Quai d’Orsay est bien dominante! Pourtant, souvenez-vous, le début du quinquennat Macron laissait espérer un changement. À peine élu, le Président de la République avait convié Benyamin Netanyahou aux commémorations de la Rafle du Vél’ d’Hiv’, prononcé un discours très émouvant et appelé le Premier ministre israélien «cher Bibi». Mais les actes ne sont pas au rendez-vous et la France continue notamment à voter des résolutions anti-israéliennes à l'UNESCO. La doctrine du Quai d’Orsay s’appuie sur une fausse équation «les territoires contre la paix». La vérité est qu’aujourd'hui – comme hier! - les Palestiniens refusent l’existence d’un État juif en Israël dans quelques frontières que ce soit. La «Hitnatkout» a été un échec cuisant! Imaginez un instant qu’après Gaza, on ait un nouveau «Hamastan» en JudéeSamarie à quelques kilomètres de la Knesset et de l’aéroport Ben Gourion! La France doit comprendre que jamais Israël ne reviendra aux frontières 67.

LPH: Que pensez-vous de l'attitude du Président Macron pendant les élections israéliennes? Meyer Habib: Député d’opposition, j’entretiens néanmoins de bonnes relations avec le Président de la République, qui comprend mon attachement viscéral à Israël et connaît ma proximité avec le Premier ministre Netanyahou. Jusqu'à présent, par-delà des divergences sur le fond, les relations entre les deux hommes étaient bonnes sur le plan personnel, empreinte de respect et de confiance. Dans ce contexte, j’ai été surpris et déçu que le Président de la République reçoive à l’Elysée Yaïr Lapid, opposant acharné à Benyamin Netanyahu, à 4 jours des élections législatives en Israël. Cette ingérence inamicale dans les affaires intérieures israéliennes est contraire aux usages entre pays amis. Imaginez-vous la réaction d'Emmanuel Macron si dans trois ans, Netanyahu, accueille en têteà-tête à Jérusalem, entre les deux tours, l'adversaire d'Emmanuel Macron à la présidentielle...! Était-ce un signal à la gauche et à l’électorat arabo-musulman à l’approche des élections européennes? J'ai décidé d'écrire au Président de la République et lui en parlerai quand je le verrai.

18/05/2019

“Les liens qui unissent Israël à la France sont des liens forts et anciens”

LPH: Êtes-vous soutenu à l'Assemblée nationale dans votre combat? Meyer Habib: Les parlementaires qui affichent ouvertement leur proximité avec Israël sont plutôt rares. Je suis député français, juif, viscéralement sioniste et je l’assume. Longtemps, nous avons été, avec quelquesuns très seuls, dans ces combats mais j'y travaille et les choses évoluent. À droite en particulier, de plus en plus de politiques comprennent que la France et Israël partagent les mêmes valeurs, les mêmes intérêts et appartiennent au même camp face à l’Islam politique. De plus en plus de députés souhaitent visiter Israël, État petit par la taille mais géant militaire, technologique et politique. Depuis 2014, ce sont des dizaines d’élus que j’ai reçus en Israël. Ils ont découvert une démocratie vibrante, où chaque citoyen, qu’il soit juif, arabe, druze ou chrétien possède les mêmes droits. Tous sont impressionnés par le modèle israélien de lutte antiterroriste, sans doute le meilleur au monde, et le dynamisme de la «start-up nation». Pour n’en citer que quelques-uns, sont venus ces dernières années Christian Estrosi, Valérie Pécresse, Claude Goasguen, Eric Ciotti, Guillaume Larrivé mais aussi Bruno Le Maire, Sébastien Lecornu ou Franck Riester. Et beaucoup d'autres, la série est en cours. Je ne désespère pas. A quelques rares exceptions, comme le député de Sarcelles François Pupponi, la gauche reste animée par une véritable obsession anti-israélienne. Je ne parle pas, hélas, seulement de l’extrême-gauche, prête à toutes les compromissions avec les Islamistes, mais aussi certains LREM, qui reprenne de plus en plus


9

le chapelet antisioniste pour séduire l’électorat arabomusulman. Imaginez que LREM a placé en position éligible aux élections européennes du 26 mai l'antisioniste notoire Pascal Durand. Pour ma part, fidèle à ma famille politique, j'appelle à voter Les Républicains ou UDI. LPH: Quels sont les domaines où les relations bilatérales sont les plus fertiles? Meyer Habib: La relation bilatérale se développe dans une large diversité de domaines allant de la lutte antiterroriste à l’économie en passant par la recherche scientifique ou la culture. Par-delà les divergences politiques, la coopération sécuritaire fonctionne bien. Ainsi, en juillet 2018, les services anti-terroristes français ont pu déjouer, grâce à des renseignements fournis par le Mossad, un attentat meurtrier contre la résistance iranienne à Villepinte (93), fomenté par la République islamique. Les exemples de ce type sont légion. Je suis très fier des 160.000 Français d'Israël qui font vivre la culture et la langue françaises en Israël à travers médias, associations, spectacles, librairies et yeshivot francophones. En France, la communauté juive joue aussi un rôle essentiel dans le développement des échanges entre les deux pays.

18/05/2019

LPH: Êtes-vous plutôt optimiste ou pessimiste sur l'évolution des relations entre les deux pays? Meyer Habib: Alors qu’il vient de fêter ses 71 ans, Israël n’a jamais été aussi fort que ce soit sur le plan militaire, économique, politique, intellectuel ou moral. Le Premier ministre Netanyahu entretient des relations étroites avec tous les grands de ce monde qu’il s’agisse tout d'abord du Président Trump mais aussi Poutine, l’indien Modi ou le

chinois Xi Jinping. Sous l'égide du Président Bolsonaro, le Brésil a reconnu Jérusalem capitale d'Israël et même Neymar, le footballeur le plus populaire du monde, a envoyé un message amical à «Bibi», le Premier ministre israélien. Les échanges se développent avec l’Afrique et l’Amérique latine et les principaux pays arabes sunnites établissent des liens avec Israël. La paix, la vraie, se rapproche. Dans ce contexte, la France est à contre-courant. Le monde change et nous regardons le train passé avec notre même logiciel diplomatique périmé. Aujourd'hui, la France perd de son crédit sur la scène moyen-orientale, où elle tente par ailleurs désespérément de sauver le mauvais accord sur le nucléaire iranien. Sur le plan intérieur, la France est en crise. En témoigne la montée de l'antisémitisme et son nouveau nom, l'antisionisme. Islamistes, extrêmegauche et ultra-droite se retrouvent dans leur détestation d’Israël. Douze Français juifs ont été tués depuis 2003 et moi-même, député, je suis la cible constante de menaces de mort et d'insultes et vît sous protection... Par-delà les grands discours, les actes se font attendre. Nous verrons bien dans les semaines à venir si le gouvernement accepte vraiment de façon claire d'intégrer la haine d'Israël dans la définition de l'antisémitisme. On y travaille. Cependant, je veux rester optimiste. Les liens qui unissent Israël à la France sont des liens forts et anciens. N’oublions jamais que la France fût l’un des premiers pays à reconnaître l’État d’Israël et lui apporter son soutien, notamment militaire. Que c'est la France qui a transféré la technologie nucléaire à Israël grâce notamment aux efforts de Shimon Peres z''l. Pour toutes ces raisons et beaucoup d’autres, je veux croire en l’avenir de l’amitié franco-israélienne.


18/05/2019

Dossier spécial

10

Par Shraga Blum

A

riel

K

ahana

Le journaliste israélien Ariel Kahana est un fin observateur de la politique internationale. Suites aux récentes déclarations du président français Emmanuel Macron concernant Israël, il a publié un article au titre évocateur dans le quotidien Israël Hayom: «Il est temps d’expliquer à la France qu’Israël n’est pas l’une de ses colonies». Nous avons voulu avoir l’avis d’un journaliste natif d’Israël sur les relations complexes entre la France et Israël. volte-face de la France est quelque chose qui ne s’oublie pas, et cela affecte tout le ressenti général en Israël vis-àvis de la France. Nous avons toujours recherché de bonnes relations avec la France, mais depuis 1967, sur le plan diplomatique et politique, on est forcé de constater des phénomènes de condescendance française, une volonté de la France de montrer qu’elle sait mieux que nous ce qui est bon pour nous, qu’elle peut nous dicter ce que nous devons faire. Cela a été vrai sous presque tous les présidents. On l’avait vu par exemple dans l’affaire de la centrale Osirak en Irak à l’époque de Begin. Les Français ne voulaient rien entendre, car les intérêts français étaient prioritaires. Et cela s’est vu dans l’attitude envers Yasser Arafat et jusqu’à l’accord avec l’Iran.

Le P’tit Hebdo: comment qualifieriez-vous les relations entre la France et Israël? Ariel Kahana: Cela dépend du niveau que vous évoquez. S’il s’agit des relations entre les peuples, il y a une grande sympathie pour la France. Ce n’est pas comme l’Allemagne avec laquelle nous avons un lourd passé, avec les Polonais ou encore avec l’Espagne pour l’expulsion. Les Israéliens aiment la culture française, Paris, et tout ce qui y touche. Globalement, les Israéliens aiment beaucoup la France et c’est réciproque du côté du peuple français. Maintenant, lorsque nous abordons les relations entre les Etats, cela devient plus complexe. Lorsqu’Israël a été créé, il y a eu le «roman francoisraélien» des vingt premières années, avec la centrale atomique, les Mirages, presque un «âge d’or», puis il y eut ce que j’appellerais «la trahison» lors de la Guerre des Six Jours, avec De Gaulle et l’embargo… LPH: Quel impact cela a-t-il eu en Israël? AK: Dans la conscience collective israélienne cette

LPH: A quoi cette attitude française est-elle due? AK: Je crois qu’il y a en Israël une sous-estimation du caractère trop laxiste des Français. Par exemple, au début, la France avait une attitude très ferme face à l’Iran et à son programme nucléaire. Mais avec un peu de pressions, la volonté de ne pas briser l’unité européenne et d’autres raisons, les Français ont fini par céder. Cette attitude française remonte très loin, on l’a vu avant la 2e Guerre mondiale avec la manière de réagir face à la montée du nazisme, contrairement aux Britanniques par exemple. LPH: D’un autre côté, il faut reconnaître que pour les relations culturelles, scientifiques, économiques, ou militaires, ces relations sont excellentes. Mais dès que l’on arrive à la politique étrangère, au conflit israélopalestinien, la France reste fidèle à sa tradition et n’en bouge jamais. A quoi est-ce dû à votre avis? Le nombre de musulmans en France, l’attrait pour le monde arabe, des intérêts mercantiles, de l’antisémitisme, ou tout cela réuni? AK: Toutes les réponses sont justes. Si on regarde l’histoire, la France a toujours eu des liens spéciaux avec le monde arabe. C’était le cas avec Kadhafi ou Saddam Hussein. On se serait attendu d’un pays comme la France, avec sa devise «Liberté, égalité, fraternité», qu’elle soit plus ferme avec de tels régimes. Mais c’est l’inverse qui s’est produit et ils furent les meilleurs amis, avec l’un dictateur comme avec l’autre. Il y a donc une attirance pour le monde arabe que personnellement je ne saurais pas expliquer, mais il ne faut pas oublier un


11 certain antisémitisme inconscient qui est toujours présent. Avant c’était les Français «de souche» et aujourd’hui, le pourcentage élevé de musulmans en France exerce une influence non négligeable sur la politique française. C’est inévitable. Ainsi, les causes sont multiples mais l’attitude reste la même. LPH: Quelle est selon vous la part de l’antisémitisme dans l’attitude du Quai d’Orsay qui est vraiment le fer de lance de cette diplomatie anti-israélienne de la France? AK: Je ne connais pas assez le peuple français pour donner un avis sur cette question. Je connais bien l’histoire d’Israël et je peux exprimer ce que je ressens d’un point de vue israélien. Mais qu’il y ait une tradition antisémite, c’est certain. Herzl a pensé le sionisme au moment de l’Affaire Dreyfus! Mais de là à dire que Macron est antisémite… LPH: Bien-sûr que non. Mais cette condescendance française vient aussi, de manière inconsciente, de réflexes antisémites: au Juif ou à l’Etat juif on peut se permettre de parler d’une manière que l’on ne se permettrait pas envers les autres. Comment Israël doit réagir face à ce genre d’attitude, car il faut aussi préserver nos relations bilatérales avec la France? AK: Ma réponse va vous paraître étrange. Les différents gouvernements israéliens auraient dû faire depuis longtemps, c’est mieux accueillir et intégrer les olim de France. Mais au lieu de les accueillir à bras ouverts ils ont mis des obstacles sur leur chemin. Quel est le

rapport? Le gouvernement français ne voit pas d’un bon œil que des Juifs quittent la France ou qu’Israël fasse de la «propagande» pour l’alya. Si Israël gère mieux l’intégration des olim de France, ce sera bien pour Israël sur le plan de sa relation politique avec la France: si la France continue à se comporter ainsi envers Israël, davantage de Juifs quitteront la France, ce que les autorités françaises n’aiment pas. Les gouvernements français doivent savoir que leur politique envers Israël risque de se retourner contre eux car ils ont aussi de nombreux intérêts à avoir de bonnes relations avec Israël. LPH: Au vu des excellentes relations que nous avons avec les Etats-Unis de Donald Trump, pensez-vous qu’Israël peut faire fi de l’attitude de la France? AK: En aucun cas. Ce ne serait d’ailleurs pas judicieux. Il est normal qu’il y ait des divergences entre des pays. Et ce qui s’est passé ces dernières semaines ne doit pas être prétexte à une rupture des relations! Nous sommes très loin d’un tel scénario. Ceci, dit, Macron a commis des erreurs, comme celle de recevoir Yaïr Lapid juste avant les élections, ou d’autres choses encore. La convocation de l’ambassadrice de France a été un acte fort pour montrer qu’en Israël on est en colère, et je crois que le message est passé. La balle est désormais dans le camp français et d’Emmanuel Macron. Il est difficile de savoir comment cela va évoluer. C’est dommage car jusqu’à récemment les deux dirigeants s’entendaient bien. Quelque chose s’est enrayé dans la machine.

18/05/2019


Parasha

12

L

Par Dr Michel Bensoussan

ecture de la Sidra

Behar

Lorsque Moïse était encore au mont (=BEHAR) Sinaï, D'ieu lui a transmis les lois que le peuple devra appliquer dès son entrée en terre d'Israël. Il faut que la majorité du peuple juif se trouve sur sa terre pour que ces lois soient appliquées. En attendant (c'est le cas encore aujourd'hui) nous les pratiquons quand même, à un degré moindre, par décret rabbinique. (En attendant…!) Première montée: Une année sur sept, la terre devra se reposer. C'est la Shemita. Il est alors interdit de travailler la terre et de l'utiliser à des fins commerciales, tous les fruits doivent cesser d'être considérés comme des «produits» commerciaux, cosmétiques ou médicaux. L'essentiel sera au contraire un retour, que l'on qualifierait aujourd'hui de «hautement écologique». Il faut, en fait, réapprendre à manger correctement, redonner à la terre sa fonction naturelle sans la «dénaturer»! Après sept cycles de Shemita, la cinquantième année est aussi particulière: c'est le Yovel, le jubilé. Chaque parcelle de terre retrouve son propriétaire d'origine. En plus de la liberté de la terre, toutes les contraintes économiques et sociales sont abolies. C'est une année de grande libération pour tous et pour tout. (Aujourd'hui, nous n'avons pas encore commencé à compter les cinquante années du Yovel car la majorité du peuple juif n'est pas encore sur sa terre). Deuxième montée: Une loi pratique découle de ce qui vient d'être enseigné: une terre ne devra être vendue qu'en fonction du nombre d'années

restantes jusqu'au Yovel, puisqu'elle retournera alors à son propriétaire. On n'achète donc jamais une terre à perpétuité. Troisième montée: Autre conséquence possible: certaines personnes pourraient craindre ne plus avoir à manger la septième et la huitième année, étant donnée que la terre ne sera pas travaillée pendant la Shemita! D'ieu promet alors que la sixième année donnera une récolte suffisamment abondante pour les trois années suivantes! Quatrième montée: Il est interdit de vendre sa terre (la parcelle reçue en héritage depuis le partage à l'époque de Josué), à moins que le propriétaire ne se soit appauvri. Mais même dans ce cas il doit garder une partie de son champ. Un proche parent pourra, en attendant le Yovel, racheter (littéralement «délivrer») pour lui la terre vendue Cinquième montée: Une exception à cette règle est cependant prévue: certaines villes avaient une valeur stratégique et elles étaient la cible d'attaques ennemies. Pour inciter leur peuplement, on promit à l'acquéreur d'un tel terrain, qu'il ne serait pas obligé de le revendre à son propriétaire d'origine après une année. Pendant cette année seulement, la terre pourra être rachetée (délivrée). Après cette année, il sera donc assuré d'en profiter perpétuellement, même après le Yovel!! Il y a obligation de prêter de l'argent à celui qui est en difficulté. Ce prêt doit être gratuit, sans aucun intérêt. Comme la terre et ses fruits, l'argent ne doit pas être un moyen de pression sociale ou économique. Tout appartient à D'ieu, et nous devons nous servir des biens de ce monde à bon escient.

18/05/2019

Sixième montée: Au sein de la société d'Israël, le statut d'indépendant est celui qui garantit la liberté de l'homme. Cependant, certaines personnes peuvent se trouver en situation difficile et devenir salariés. Dans ce cas, il ne faudra pas que le patron profite de la situation pour les avilir. En tout cas, au Yovel, tous ces statuts sont abolis pour permettre à tous de repartir sur des bases saines. Septième montée: Un Juif qui se vendra à un goy devra être racheté au plus tôt, par ses proches parents. En tout cas, tout achat se fait en calculant le nombre d'années restantes avant le Yovel. Ces années seront considérées, en fait, comme une location ou un salariat, puisqu'au Yovel tout est remis à zéro. Ainsi, le principe de liberté est au cœur du service divin. C'est dans ce but qu'Il nous a sortis d'Égypte. Être esclave de D'ieu c'est être vraiment libre. Retrouvez les commentaires de Michel Bensoussan sur son blog: divretorah.com


13

18/05/2019


18/05/2019

Pensée juive

14

C

e n’était qu’une poignée de main...

Tout semble avoir été dit sur la Shoah: la propagande raciste et les discours haineux qui ont préparé le peuple allemand à devenir complice actif ou passif de la déshumanisation des Juifs, le régime de terreur instauré par le Reich, la détermination farouche à traquer et déporter chaque individu juif ou demi-juif, l’horreur des camps de concentration et d’extermination, l’extinction dans le regard des victimes de l’étincelle qui attestait de leur appartenance à l’humanité - E. Levinas: dans le regard d’autrui, c’est toute l’humanité qui nous regarde -, tout cela a été écrit, enregistré, filmé, dans d’innombrables témoignages. Historiens, philosophes, penseurs, écrivains, ont tenté de sonder l’abîme où a

sombré la civilisation édifiée pendant des siècles en Europe. Reconnaissons humblement que tous les efforts d’explication ont échoué. Comme le dit Maurice Blanchot: «Comment philosopher, comment écrire dans le souvenir d’Auschwitz, de ceux qui nous ont dit, parfois en des notes enterrées près des crématoires: sachez ce qui s’est passé, n’oubliez pas et en même temps jamais vous ne saurez.» Il faut se souvenir, il faut savoir, et ne pas prétendre comprendre. Le livre de Job s’achève sur cet aveu d’incompréhension et de compassion pour la souffrance des innocents, après les discours des prétendus amis qui voulaient se faire les avocats du Seigneur. Il faut surtout faire entendre la voix des témoins qui assurent par leurs paroles arrachées au silence la continuité de l’histoire humaine. La violence raciste a beau relever la tête et le révisionnisme répandre ses mensonges, rien ne peut effacer ces témoignages. Comme le dit un verset à la fin de Devarim: «et lorsque s’abattront sur le peuple des malheurs innombrables, ce chant témoignera pour lui et la bouche de sa descendance ne l’oubliera pas.» Cela vaut pour la parole des témoins: elle est le plus pur des chants, et redonne courage à nos paroles de peu de poids dans la cacophonie émise jour après jour dans les réseaux. J’aimerais un instant vous faire entendre la voix de l’un d’entre eux, qui témoigne de l’indestructibilité de l’espèce humaine et de la dignité sacrée de chacun de ses enfants. Il se nomme Robert Antelme et son livre est intitulé «L’espèce humaine.» Il n’était pas juif, et il fut déporté en Allemagne à titre de résistant. Il ignorait tout de notre tradition mais son livre fait écho à la parole d’un de nos Sages nomme Ben Azaï pour qui la Torah se résumait en un verset: «Ceci est le livre des engendrements d’Adamle jour de la création d’Adam, le Seigneur Dieu le créa à Sa ressemblance.» Le mot Tselem, que l’on traduit par ressemblance, ou pire encore par image, me parait plutôt évoquer l’empreinte, traduction qui correspond à l’interprétation de Rachi qui parle de la frappe sur la monnaie. L’empreinte divine, marque en creux de notre origine invisible: n’est-ce pas cela que les bourreaux ont voulu piétiner, et ce dont ils ont cherché à effacer les traces? «La mise en question de la qualité d’homme, écrit Antelme, provoque une revendication presque biologique d’appartenance à l’espèce humaine.» Cette appartenance ne dépend pas d’une décision humaine. Aucune société, aucun Etat, aucune religion


Par Rav Daniel Epstein

“Il faut se souvenir, il faut savoir, et ne pas prétendre comprendre ” n’ont le pouvoir d’en priver qui que ce soit. Le gouvernement de Vichy qui imposa à mon père de signer le document retirant la nationalité française à ma sœur au jour de sa naissance, ce qui équivalait à un arrêt de mort, prouvait ainsi son illégitimité. L’empreinte divine gravée sur le visage et dans le cœur de chaque être humain, et résistant à toutes les offenses par un cri ou un douloureux silence, est comme les lettres de la Torah profanée: le parchemin brûlé, mais les lettres survivent dans notre mémoire. Antelme relate sobrement des gestes d’humanité, rares et d’autant plus précieux de la part de civils allemands qui osaient s’adresser aux prisonniers comme à des êtres humains. Ainsi celui qu’il nomme le Rhénan: «Un matin, raconte-t-il, il nous a tendu la main. Cela aussi coûtait le lager (= camp). On l’a serrée. Ce faisant, poursuit Antelme, il agissait autant pour lui-même

15

que pour les détenus. Il ne s’était peut-être jamais autant senti redonné à lui-même depuis des années qu’en serrant la main à l’un de nous.» Souvenez-vous: au début du Traite Berakhot, Rabbi Yochanan rend visite à des Rabbins malades. Lorsque ses paroles d’encouragement se heurtent à leur refus d’accepter la souffrance comme une preuve d’amour, il leur tend la main et les aide à se relever. Quoi, direz-vous, ce n’était rien qu’une poignée de main! Aurions- nous oublié que selon Rachi l’homme est la seule créature façonnée par les mains du Créateur? Tendre la main à ceux que la société rejette et dont elle se détourne, c’est marcher dans la trace du Créateur. C’est faire ressurgir Son empreinte, à la fois fragile et indélébile. Les morts qui n’ont pas eu droit à une sépulture demandent réparation. Seule la main tendue peut réparer ce qu’a fait et continue à faire la main qui frappe et détruit l’œuvre du Créateur. La main tendue est la parole de paix du Prophète (Isaïe 59-19 ):" …Chalom, Chalom, au prochain et au lointain, dit Hachem, et Je le guérirai. " Oui, nous avons besoin d’être guéris de la haine qui empoisonne l’âme et qui, comme l’écrit Etty Hillesum avant d’être déportée à Auschwitz, rend le monde inhospitalier. Se souvenir de la Shoah, c’est purifier notre cœur de tout ce qui l’a rendue possible. C’est vouloir ramener notre Etat né des cendres à sa vocation prophétique de paix.

18/05/2019


18/05/2019

Le Kling du mois

16

Par Rav Élie Kling

L parachute e rabbin et le

Septembre 1948. L'Etat juif a 4 mois à peine. La guerre d'indépendance fait rage sur tous les fronts. Le conte Bernadotte, envoyé spécial de l'ONU, propose une nouvelle partition du pays qui priverait Israël du Neguev et exigerait l'internationalisation de Jérusalem. Les forces égyptiennes coupent toujours le Neguev du reste du pays. Depuis Faloudja (Kiryat Gat), ils progressent vers Hevron pour faire la jonction avec la Légion arabe de Jordanie. Il faut absolument préparer une attaque dans le Sud pour briser les forces égyptiennes et conserver le Neguev. Mais peut-on dégarnir le front nord face aux armées irakiennes, syriennes et libanaises? Ben Gourion demande au gouvernement de se réunir d'urgence pour une nouvelle réunion de crise, avec à l'ordre du jour…. A votre avis, quel peut bien être l'ordre du jour de la réunion de crise du gouvernement en septembre 1948? La percée vers le sud? La conquête de la Galilée occidentale? La réaction au plan Bernadotte? Pas du tout. Au centre des discussions, l'affaire des 2 cuistots! Scandale en cuisine! Deux cuisiniers de la division Alexandroni reçoivent l'ordre de leur supérieur de cuisiner pour les soldats de la division qui doit partir au front. Ils refusent. Motif: "aujourd'hui, c'est chabbat et on ne cuisine pas. On donnera à manger froid à nos amis combattants. Rien de bien grave". Les officiers supérieurs le prennent mal et nos deux soldats-cuisiniers se retrouvent au trou, à la prison militaire. L'incident prit rapidement des proportions inattendues: les copains des cuistots font une grève de la faim de 24 heures (vous me direz que de toutes façons, il n'y avait plus personne à la cuisine, ce à quoi je vous répondrais de garder vos remarques pseudo-humoristiques pour vous, merci). L'affaire fait le tour du pays, le ministre des cultes, démissionne au motif qu'une armée qui emprisonne des soldats dont le seul crime est de vouloir respecter la Thora, n'est pas une armée juive. Manifs à Tel-Aviv, Ramat-Gan et Bné-Brak. Crise ministérielle. Balagan. Ben

Gourion promet de libérer les deux soldats et de réunir le conseil des ministres pour discuter du problème de fond: le respect du chabbat à l'armée. Réunion de crise Tous les ministres sont là: du Rav Levine de la Aggouda (harédi) jusqu'à Bentov et Tsizling de la très laïque Hachomer Hatsaïr (Mapam) et bien sûr le ministre démissionnaire, rav Maïmon. Ultimatum des religieux: ils ne resteront pas au gouvernement si on ne crée pas des unités pour religieux uniquement dans lesquelles ils pourraient respecter la Thora sans problème! Les ministres laïcs applaudissent des deux mains! "Entièrement d'accord, dit l'un d'eux. Ils pourront ainsi prier toute la journée si ça leur chante et manger du Tchoulent (= la daf des ashkenazim) toute la semaine si ça les amuse, mais qu'ils ne nous imposent rien!" Devant l'unanimité de la proposition, rien ne semblait pouvoir empêcher qu'elle soit votée. C'est alors que Ben Gourion donna la parole au Rav Goren, qui venait d'être nommé grand rabbin de Tsahal Un seul Tsahal "Non seulement, je m'oppose radicalement à cette proposition mais je vous prie de prendre note que si celle-ci devait être acceptée et que tout soldat pratiquant devait être enrôlé dans une unité religieuse, je vous présenterai immédiatement ma démission. Je reprendrai ma place de tireur d'élite pour la défense de Jérusalem et, à la fin de la guerre, je retournerai à la vie civile". Devant le silence étonné des ministres, rav Goren poursuivit: " Cela fait 2000 ans qu'on nous enferme dans des ghettos et vous voudriez recréer des ghettos pour les religieux chez nous, en Erets Israël, dans notre pays indépendant, au sein même de notre armée?! C'est hors de question! Ce serait un énorme "hilloul hachem" si Tsahal ne pouvait trouver de solution pour les soldats pratiquants que dans le cadre d'unités réservées! C'est toute l'armée qui doit se comporter comme une armée juive! La proposition des partis religieux équivaut à créer une armée goy, semblable à toutes les armées du monde! Ne comptez pas sur moi pour approuver ça! Les soldats doivent être repartis dans les unités en fonction de leurs capacités et des besoins de Tsahal, certainement pas en fonction de leurs convictions


17 religieuses. Cela signifie d'abord que toutes les cuisines militaires doivent être cashères et que tous les repas servis aussi; ensuite que le chabbat doit être un jour de repos, sauf bien sûr en temps de guerre ou pour faire de l'indispensable maintenance. Enfin, il est obligatoire qu'il y ait une synagogue dans chaque camp et dans chaque caserne militaire, quelle que soit son importance. Sans ces 3 conditions, je retourne dans mon unité comme simple soldat." Ben Gourion prit alors la parole à son tour. " Goren a raison. Il n'y aura qu'une seule armée. Et puisque les non pratiquants ont le droit de manger casher alors que les pratiquants ne peuvent pas manger autre chose, tout le monde mangera casher! Et toute l'armée respectera le chabbat. Goren me préparera une liste de ce que tout cela signifie pratiquement et en évaluera le coût. Je transmettrai cela à l'Etat-major. Fin de la séance". Ben Gourion, comme souvent "oublia" de soumettre sa proposition au vote. On entendit Bentov murmurer: "tu n'as aucune idée de ce que tout cela va nous coûter, Ben Gourion" . Ce à quoi Rav Goren répondit: "2 services de vaisselle, 4 en comptant pessah', sans compter les sifré Thora, houmachim , sidourim et le mobilier pour les synagogues. Mais nous gagnerons une armée juive".

respectées. Il eut la désagréable surprise de constater que chez les paras, le commandant, un certain Arik Sharon, n'avait pas construit de synagogue.

Le premier para en kippa Plus tard, rav Goren visita systématiquement toutes les unités de Tsahal pour voir si les consignes étaient

Comme quoi, il suffit parfois d'un seul homme déterminé pour changer le cours de l'histoire.

- Tu transgresses les ordres de l'Etat-major, lui fit remarquer rav Goren.

- Rav Shlomo, il n'y a pas un seul para en kippa dans tout Tsahal et ça n'est pas prêt de changer. Si tu m'en trouves, ne serait-ce qu'un seul, je m'engage personnellement à ce qu'il y ait ici une synagogue dans laquelle rien ne manquera. - Je connais un para religieux, répondit R. Goren - Ah bon? Qui? - Moi!

- Tu triches, rétorqua Sharon! Je parle d'un vrai para qui après des entrainements intensifs saute et obtient les ailes de l'unité.

Quelques temps après, Sharon eut la surprise d'être invité à la remise des ailes au grand rabbin de Tsahal. Rav Goren avait fait tous les entrainements nécessaires et avait sauté en parachute, atterrissant devant un Sharon qui n'en revenait pas. Quelques jours plus tard, la synagogue était prête.

Arrêtez-moi si je dis des bêtises….

18/05/2019


18/05/2019

Revue de presse

18

Ed'Israël Par Shraga Blum

n direct

Extraits de la presse israélienne K n e s s e t : p r e m i e r scandale du député Ofer Kassif (Aroutz 20)

Pour sa première intervention à Photo by Flash90 la Knesset, le député Prof. Ofer Kassif (‘Hadash – Liste arabe) a déjà provoqué un scandale. Lors des interventions courtes, il a évoqué la situation qui prévalait dans le sud du pays et a adressé ses condoléances aux «familles de toutes les victimes», sans établir de distinction entre les victimes juives et les terroristes. Ses propos ont entraîné de vives réactions dans l’hémicycle. Le Prof. Ofer Kassif,

dont la candidature avait été invalidée dans un premier temps par la commission centrale électorale, pour ses prises de position et propos extrêmes, avait été repêché par la Cour suprême. Il avait même un jour justifié les attentats contre les soldats de Tsahal. Première: cérémonie d e Yo m Ha zik a ro n pour les soldats orthodoxes (Aroutz 7) Une cérémonie à très forte teneur symbolique s'est déroulée dans les locaux de Heikhal Shlomo à Jérusalem. Plusieurs centaines de personnes appartenant au monde orthodoxe se sont rassemblées pour une cérémonie en souvenir des soldats orthodoxes tombés au combat. C'est la première fois qu'une telle cérémonie avait lieu. Comme dans les autres cérémonies, les prières traditionnelles ainsi que des discours émouvants se sont suivis, et des parents endeuillés ont allumé la flamme du souvenir. En plus des familles endeuillées et des camarades des soldats tombés, étaient notamment présents le rav Aryeh Stern Grand rabbin ashkénaze de Jérusalem, le rav Yoël Schwartz, l'un des fondateurs du Na'hal Ha'haredi, des conseillers municipaux orthodoxes ainsi que des rabbanim de l'association "Netza'h Yehouda". Photo by Flash90

Shoah: attitude honteuse du Premier ministre polonais (Maariv) Des centaines de membres de plusieurs partis d'extrême-droite polonaise ont défilé à Varsovie pour protester contre la nouvelle loi américaine qui entend obliger les pays européens concernés à restituer aux descendants des Juifs exterminés les biens volés durant la Shoah et même ultérieurement. Les manifestant brandissaient notamment des affiches indiquant que "La Pologne n'a pas de dettes". Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki, leur a apporté un soutien tacite lors d'un meeting électoral en déclarant: "En tant que victime de la 2e Guerre mondiale, la Pologne ne doit pas souffrir des problèmes générés par le régime nazi. Nous n'accepterons pas que l'on porte atteinte à des citoyens polonais. Il faut dédommager les Juifs? Que l'on nous dédommage nous!"


19

Photo by Flash90

Il appelle au boycott... mais se fait soigner à Tel-Aviv!! (Srugim)

Jibril Rajoub, haut responsable du Fatah et président de la "fédération palestinienne de football", mène actuellement une campagne pour que l'équipe de l'Atletico Madrid renonce à se rendre à Jérusalem le 21 mai pour y disputer un match de gala avec le Beitar Yeroushalaïm. Il a notamment envoyé une lettre à la direction de l'équipe madrilène pour "l'avertir" que cette rencontre se déroulerait dans un "territoire occupé" et a menacé de saisir les instances juridiques sportives internationales au cas où l'équipe viendrait à Jérusalem! Les dirigeants du club espagnol ont toutefois confirmé la venue de l’équipe. Mais parallèlement, on a appris que ce même Rajoub a été admis dans la même période à l'hôpital Ichilov de Tel-Aviv, à sa demande, pour y recevoir des soins urgents! L'ambassadeur des Etats-Unis a officiellement déménagé à Jérusalem (Israël Hayom) Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a annoncé que la résidence de l'ambassadeur des Etats-Unis en Israël, David Friedman avait été transférée officiellement

au mois de mars à Jérusalem, dans ce qui était auparavant le consulat général des Etats-Unis, rue Agron. Mike Pompeo a souligné qu'après le transfert de l'ambassade au mois de mai 2018, première étape, et le changement de résidence de l'ambassadeur au mois de mars 2019, la "loi de transfert de l'ambassade à Jérusalem" votée par le Congrès en 1995 est désormais entièrement mise en application. L’Autorité Palestinienne a dénoncé ce changement radical d’affectation du consulat général qui servait auparavant de courroie de transmission avec Washington. Photo by Matti Stern / US Embassy

Retrouvez chaque matin la revue de presse. En direct d'Israël sur Lph Info:

www.Lphinfo.com

18/05/2019


18/05/2019

Air du temps

20

Par Freddy Eytan

L refusent toujours

es Palestiniens

notre existence

Le Hamas et le Jihad islamique ont prémédité la dernière escalade pour en tirer profit et obtenir de nouvelles concessions de la part d’Israël. A la veille du Ramadan, ils pensaient que la politique de retenue du gouvernement israélien était une faiblesse et qu’ils demeureraient impunis. La riposte foudroyante de Tsahal prouve le contraire. Elle s’inscrit dans la préparation d’une opération de grande envergure qui sera déclenchée le moment voulu. Le déluge de roquettes tirées de la bande de Gaza, dont la majorité écrasante a été interceptée, n’arrêtera pas notre détermination pour poursuivre notre train de vie quotidien. Célébrer avec joie notre Jour d’Indépendance comme diffuser avec éclat le grand show de l’Eurovision. Les chefs terroristes de la bande de Gaza ne pourront jamais paralyser le pays, dicter l’ordre du jour et notre agenda, ni par des tirs de roquettes, ni par le chantage macabre, ni pour obtenir plus de billets verts pour les déposer dans des caisses noires et financer les actes de terreur. Tous les chefs

Photo by Abed Rahim Khatib/ Flash90

terroristes, de tous bords, sont actuellement dans le collimateur de Tsahal et, tôt ou tard, seront éliminés. Depuis 1948, les Arabes veulent anéantir le seul Etat juif de la planète. Toutes leurs tentatives ont été vouées à l’échec, et elles le seront ainsi pour l’avenir. Nos ennemis et détracteurs savent parfaitement qu’ils ne peuvent plus nous battre sur le champ de bataille. Aujourd’hui encore, avec l’encouragement et le soutien de l’Iran islamique, les groupes et mouvements terroristes sabotent tout compromis et toute entente, en semant le chantage et le terrorisme aveugle.


21

“Rappelons que depuis le jour de notre Indépendance nous n’avons pas connu un seul jour de paix véritable, et pourtant ce pays se construit merveilleusement”

Freddy Eytan, «71 ans après notre indépendance, les Palestiniens refusent toujours notre existence», Le CAPE de Jérusalem, publié le 5 mai 2019: http:// jcpa-lecape.org/71-ans-apres-notre-independance-lespalestiniens-refusent-toujours-notre-existence/

18/05/2019

Ils ne respectent pas la vie des hommes et des femmes, ni des enfants innocents, et ils cultivent, sans répit, le culte de la haine et de la mort. Nous ne cherchons pas la guerre et évitons de tuer des civils innocents. Les frappes aériennes sont ponctuelles et précises. Nous sommes aussi sensibles à la détresse des deux millions de Palestiniens pris en otage par 30 000 terroristes membres du Hamas. Malgré les combats et sous les tirs et les frappes, nous fournissons des vivres et du fuel. Nous évitons par tous les moyens une crise humanitaire et l’obscurité totale de ce territoire. Nous appartenons à une autre civilisation. Notre culture et notre éducation sont bien différentes. Israël est le seul pays au monde qui consacre des journées entières au souvenir. Toute la population est concernée, du plus grand au plus petit. Notre souvenir est solidement soudé dans notre mémoire collective, comme dans une grande famille. Dans aucun pays au monde, la circulation ne s’arrête subitement et volontairement et les voyageurs sortent de leurs voitures pour réfléchir et méditer durant de longues minutes. Ils réfléchissent et méditent en souvenir des six millions de victimes, hommes et femmes, dont un million et demi d’enfants, assassinés par la barbarie nazie, et dont le seul crime était d’être juifs. Et une semaine plus tard, ils plongent dans leur pensée pour se souvenir des jeunes soldats tombés héroïquement pour la patrie. Contrairement aux islamistes, les Israéliens se posent quotidiennement des questions sur les moyens d’éviter la guerre et de comment faire la paix avec l’ennemi. Ils s’interrogent sur le Bien et le Mal, sur la Justice et sur leur avenir. Comment appliquer les valeurs du Judaïsme dans un Etat démocratique en conflit permanent? Dans ce contexte unique, comment faire pour arriver chez nous à l’union sacrée et à la solidarité, justement quand les dangers existentiels surgissent soudain? Est-il juste de critiquer un gouvernement au moment où des roquettes tombent sur notre sol? Pourquoi cette absence de fraternité face à nos ennemis qui profitent justement de ces querelles politiciennes pour diviser et déchirer notre peuple, et ainsi l’affaiblir dans son combat? Qui est responsable de la dégradation de la situation, de l’escalade, sinon les Palestiniens? Nous entendons dans les débats télévisés, notamment de la bouche d’anciens généraux et surtout de l’opposition, plusieurs sortes de solutions souvent irresponsables et aventureuses. Certains journalistes et des producteurs du showbusiness focalisent le débat sur la question de savoir

si l’Eurovision aura lieu ou pas. Est-ce là le problème majeur? Comment ne pas être solidaires avec nos compatriotes du sud du pays vivant sous le déluge de roquettes? Y a-t-il deux populations distinctes? Une, nonchalante et insoucieuse, à Tel-Aviv et une autre dans les villes du Néguev sous les tirs des roquettes et les décombres? Dans les moments de conflit armé qui concernent tout le pays, la responsabilité et le sang-froid sont nécessaires. Pour l’heure, il n’existe pas de solution magique. Sur le fond, rappelons que depuis le jour de notre Indépendance nous n’avons pas connu un seul jour de paix véritable, et pourtant ce pays se construit merveilleusement, s’épanouit et grandit à des pas gigantesques. Notre peuple est hors du commun, capable de faire des miracles: fleurir le désert, forger une société, renouveler une langue, construire un pays fort et ultramoderne. Tandis que nos voisins arabes sont toujours plongés dans la misère, sans aucun progrès, sans avenir ni espérance, en demeurant figés au Moyen-Age. Certes, Israël n’est sans doute pas parfait et de graves problèmes intérieurs existent sur tous les plans. Nous avons le devoir de les résoudre et d’améliorer la situation. Toutefois, pourquoi chez une partie du peuple, on constate toujours cette vive appréhension dans les esprits. Chez les intellectuels, journalistes et leaders politiques, l’amertume et la déception l’emportent largement. Ils se présentent comme des prophètes de malheur et prédisent la fin de l’Etat sioniste. N’exagérons pas et regardons la belle réalité en face et le fait que la majorité des Israéliens soient vraiment heureux de vivre dans leur cher pays, et ce malgré la guerre et le terrorisme. Pour l’heure, il n’existe pas d’alternative réaliste et pragmatique pour aboutir à une paix solide, et aucune réconciliation n’est en vue entre les frères ennemis palestiniens. Soulignons que les islamistes palestiniens ne souhaitent pas seulement une trêve, mais la destruction de l’Etat sioniste par étapes. Cessons donc d’être pessimistes et grincheux, pensons sérieusement aux générations futures, et comment se renforcer sur tous les plans dans le modernisme et l’innovation, dans le cadre de nos valeurs démocratiques. Sans raison de douter, l’Etat juif tient dans le monde une place singulière et le sionisme est toujours vivace. Notre Etat est un exemple formidable et admirable que nul au monde ne pourrait ignorer ou contester. Notre force est dans l’union et la solidarité. Notre satisfaction est forte d’avoir accompli de gigantesques projets. Notre espoir est de pouvoir relever de nouveaux défis, toujours avec un noble soutien de la diaspora juive. Enfin, en dépit du bruit de bottes, de l’odieuse propagande, des tentatives de délégitimation, la désinformation et les critiques cyniques de certains médias, nous pouvons être fiers d’avoir réussi, et pouvoir célébrer dans la joie notre 71ième anniversaire.


Association

22

R

Par Shraga Blum

éunir harmonieusement les élèves de différentes tendances religieuses

Le lycée-yeshiva «Shaarei Ra’hamim» Le P’tit Hebdo a interviewé le rav Hony Azoulay, directeur de la yeshiva-tikh’onit «Shaarei Ra’hamim» de Jérusalem. LPH: Où se situe ce lycée-yeshiva et depuis quand existe-t-il? Rav Hony Azoulay – Directeur: Il se situe au cœur du quartier de Sanhédria à Jérusalem. Il a été ouvert il y a quatorze ans par le Rav Yehouda Naouri zatsal au nom de son père, le Rav Ra’hamim Naouri zatsal. LPH: Combien d’élèves y étudient? Rav Hony Azoulay: Il y a actuellement 80 élèves environ, de la 3e à la Terminale, qui viennent de tout le pays mais majoritairement de Jérusalem. Nous proposons aussi deux cursus supplémentaires: une préparation pré-académique, avec obtention du baccalauréat en un an, et un parcours académique avec un diplôme de BTS de technicien électronique en deux ans.

18/05/2019

LPH: Y a-t-il des élèves francophones? Rav Hony Azoulay: Nous accueillons 20% d’élèves francophones, certains récemment arrivés, d’autres issus de familles installées depuis plus longtemps. Sur le plan pédagogique, l’école a décidé de plonger immédiatement les nouveaux immigrants «dans le bain de l’ivrit» tout en leur accordant des cours de soutien. Il faut qu’ils soient

intégrés le plus rapidement dans l’environnement de l’hébreu, et la méthode a fait ses preuves: en quelques mois ils arrivent à se mettre à niveau. LPH: En-dehors du programme scolaire y a-t-il des activités extrascolaires? Rav Hony Azoulay: Notre école a ceci de particulier que nous mettons beaucoup l’accent sur les activités extrascolaires: excursions, activités informelles diverses, projets concrets liés aux matières étudiées, volontariat hebdomadaire dans la communauté, auprès d’enfants ou de personnes âgées et même dans le cadre de l’organisation de protection agricole Hashomer Ha’hadash. L’objectif est d’aider l’élève à construire sa personnalité afin qu’elle soit liée au Am Israël. LPH: Êtes-vous présents dans les Salons de l’alya en France? Rav Hony Azoulay: Absolument pas. Nous nous adressons uniquement à des familles qui sont déjà en Israël. LPH: Quelle est la spécificité de votre établissement? Rav Hony Azoulay: Il arrive souvent que les olim de France ne trouvent pas leur place dans les structures scolaires israéliennes. À ceux qui sont orthodoxes «à la française» on propose ici des structures comme les «yeshivot ketanot» ou «talmudei Torah» ce qui ne leur convient pas car il n’y a pas d’enseignement des matières profanes. Pour les enfants de milieux sionistes-religieux, c’est parfois difficile également. Notre lycée-yeshiva est construit pour convenir à ce qui existe en France, avec une tendance orthodoxe mais où l’on prépare le baccalauréat et on entreprend de hautes études. Nous sommes aussi pour l’Etat d’Israël et nos élèves effectuent un service militaire dans des unités religieuses où une place est réservée à l’étude de la Torah. La spécificité de notre établissement est que les élèves comme l’équipe pédagogique viennent de milieux orthodoxes de différents courants tout comme de milieux sionistes-religieux. L’esprit est celui qui caractérisait les rabbanim d’Afrique du Nord, comme le Rav Ra’hamim Naouri zatsal, où l’on ne regarde pas la couleur de la kippa et où chacun amène sa spécificité dans le respect mutuel. Pour renseignements ou inscription: Rav ‘Hony Azoulay: 054-6482430 - Mail: honyazoulay@gmail. com


23

18/05/2019


Association

24

on enfant M

a ses propres outils!

Quels étaient les propos du Roi Chlomo, le plus sage de tous les hommes, concernant l'éducation de nos jeunes enfants? ''Éduque le jeune enfant suivant son chemin ainsi, même lorsqu'il sera âgé, il n'en déviera point'' (Michlé 22,6). Lorsqu'un enfant vient au monde, celui-ci est chargé d'accomplir une mission personnelle et spécifique (d’où le terme «son chemin»). Le but de l'éducation consiste ainsi d'une part, à ne pas lui en imposer une autre, d'autre part, d'en dresser le portrait et enfin, d'orienter l'enfant vers les voies de sa réalisation. Comment connaître la mission de l'enfant? Deux démarches s'offrent à nous. La première, que l'on pourrait qualifier de démarche positive, procède du schéma suivant: à toute mission correspondent des outils adéquats. En identifiant les outils mis à disposition de l'enfant, nous recueillons des indices quant à la nature de la mission qu'il doit mener. Par exemple, si un enfant excelle en musique, cela

indique qu'il devrait s'orienter vers ce domaine.

Toutefois, les atouts de l'enfant semblent parfois moins évidents à ses yeux ainsi qu’à ceux de son entourage. Certains enfants semblent agités ou distraits. La deuxième démarche vient alors à la rescousse: elle consiste à mettre le doigt sur les comportements a priori négatifs de l'enfant et à les sublimer.

Afin d'en saisir la logique, analysons la parabole suivante. Un roi envoya une troupe de soldats afin d'impressionner un chef des armées, mais le navire échoua sur le rivage. Les soldats en perdirent la mémoire, si bien que le chef des armées leur attribua de nouvelles prérogatives, qui ne correspondaient pas à leurs fonctions initiales. Un combattant devint cuisinier, un stratège devint général, etc. Un jour, l'un des soldats, initialement archer, fut surpris en possession d'un arc. Le roi confisqua son arme et le sanctionna, plutôt que de prendre conscience du fait que le roi avait doté ce soldat d'un arc afin de réaliser sa mission. À l'image des soldats, les enfants ont été gratifiés de talents. À leur naissance, ceux-ci en ont oublié la nature. Parfois, les parents ou le personnel éducatif n'en ont pas conscience non plus. Soudainement, les enfants se mettent ''à jouer avec un arc", avec des armes qui leurs sont propres afin de réaliser leur potentiel. Plutôt que d'y voir une volonté d'Hachem, des réflexions sont adressées à l'enfant. Non seulement celui-ci est privé de ses atouts, mais il est placé à une place qui n'est pas sienne.

La règle est la suivante: il n'existe pas de trait de caractère fondamentalement bon ou néfaste mais des traits de caractère mal orientés. Un enfant turbulent peut et doit canaliser cette énergie et devenir un adulte déterminé. Tel est l'objectif de la deuxième démarche susmentionnée: non seulement voir dans les attitudes a priori négatives de l'enfant des outils de réalisation de son potentiel et ne pas l'en priver, mais également de les sublimer afin qu'il en fasse un usage constructif.

18/05/2019

Félicitations! Les atouts de l'enfant ont été mis en lumière. Une autre belle surprise nous attend dans la seconde partie de l'enseignement du roi Chlomo. Dès lors que l'enfant est connecté à sa nature propre, à son but personnel, celui-ci jouit d'un épanouissement sans égal. Résultat: il n'en dévie plus...

Association Lemaan'ha-Aide aux enfants en difficultés émotionnelles, scolaires et spirituelles. Nina. lemaanha@gmail.com


18/05/2019


18/05/2019

Publi-reportage

26

U

Par Guitel Ben-Ishay

n prêt immobilier en toute sérénité

Avec Aviv Mashkentaot Se lancer dans l'achat d'un bien immobilier c'est d'abord réaliser un projet, parfois celui d'une vie. Mais ensuite, lorsque l'on entre dans les détails, on se heurte souvent aux méandres des démarches pour obtenir un prêt immobilier aux meilleures conditions. C'est pour éviter ce casse-tête que la société Aviv Mashkentaot propose un accompagnement complet. En s'associant avec Serge Aouizerate, Francophone, en Israël depuis 40 ans, celle-ci s'est en plus, dotée d'un interlocuteur privilégié pour les Francophones. Un parcours du combattant ''Contracter un prêt immobilier est la plupart du temps inévitable. Il s'agit d'un véritable parcours du combattant dans l'absolu et encore davantage lorsque l'on vient de France'', explique Serge Aouizerate. En effet, négocier les conditions de son prêt lorsqu'on ne maitrise pas les ficelles de la vie économique et financière du pays peut s'avérer risqué.

"Je me suis reconverti, il y a quelques années dans le domaine des prêts immobiliers et de budget familial'', nous raconte Serge, "Mon expérience et mon savoir m'ont motivé à m'orienter aussi vers les Francophones. Le système israélien est différent du français à bien des égards, que ce soit dans les montages financiers ou dans les indexations. Il est indispensable de savoir comment s'y retrouver''. Un service clé en main Aviv Mashkentaot s'engage à livrer à ses clients un prêt immobilier sur mesure, clé en main. ''Le client est tenu au courant de la procédure: nous lui exposons les différentes options. Après concertation, il décidera et ne se déplacera pratiquement que pour la signature à la banque". Une sérénité appréciable. Serge Aouizerate détaille: ''Nous proposons différents services. D'abord, le nouveau prêt immobilier: il faut savoir que l'employé de la banque vous proposera toujours ce qui intéresse la banque. C'est la raison pour laquelle, il est conseillé de s'adjoindre les services d'un expert neutre (avec d'excellents contacts auprès des principales banques), ce que nous proposons. Nous guidons le client et obtenons pour lui le meilleur prêt. Dans le domaine des prêts existants, nous pouvons les renégocier et améliorer les conditions de remboursement. Par ailleurs, notre société accompagne et conseille aussi pour la contraction de prêts à but général ou pour acheter un appartement à des enfants qui se marient. Et nous proposons également des services d'assurance''. Efficacité, gains de temps et d'argent Aviv Mashkentaot peut se vanter de l'efficacité dont elle fait preuve pour traiter les dossiers, même les plus compliqués. Par ailleurs, Serge nous garantit une disponibilité maximale et des résultats probants (le premier rendez-vous est gratuit). "Le résultat de notre travail se mesure par l'économie de sommes substantielles et vous évitera de commettre des erreurs dans la négociation de vos prêts. Un achat immobilier revêt une importance capitale. Les répercussions d'un tel acte s'étalent sur des dizaines d'années. Il doit être abordé avec la plus grande précaution'', conclut Serge Aouizerate. Pour aller plus loin: Serge 052-7434830 www.avivm.com | serge@avivm.com


Par Jessica Philippe

secondes sur une vidéo. Les blogueurs et les influenceurs se servent de ce canal pour échanger avec une audience. C’est réel, c’est souvent précis et vu avec intérêt par le prospect qui se retrouve dans la problématique débattue.

7) Bouche à oreille: Au risque d’être ringarde, rien de mieux qu’une recommandation d’un client satisfait. Le climat de confiance avec l’ami du client heureux s’installe tout de suite, beaucoup mieux, on est toute de suite en mode travail. 8) Salons professionnels, événements: Revenir de VIVATECH ou de tout autre salon avec une cinquantaine de cartes de visite est un bon début, il faut être organisé avec un bon tableau Excel et surtout s’atteler aux mails de relance! www.jpconsulting.fr

18/05/2019

Ce terme est adulé par les nouvelles générations de marketeurs; reprenons la définition du lead. Un lead, c’est tout simplement une personne qui a exprimé un intérêt pour votre activité en vous partageant ses informations de contact. 8 Canaux pour récupérer toujours plus de leads: 1) Le formulaire basique sur votre site: vous proposez un livre blanc, des newsletters contre échange d’informations du client Télécharger gratuitement notre livre blanc, essayez notre version premium etc... Ces personnes recevront vos mails au fil du temps, ils vous connaitront de mieux en mieux, s’intéresseront, échangeront, jusqu’à devenir clients. 2) Linkedin: devenez ami d’amis d’amis, ils sont souvent dans le même cluster business que vous, ils pourront lire, Liker, partager vos post. Si votre communication est bien faite, ils s’engageront sur vos post, vous donneront un avis sur votre site internet et pourront échanger avec vous. 3) Bien sûr Facebook: La légitimité de Facebook n’est plus à démontrer, on vend sur Facebook, on se fait de la pub, on se recommande entre amis sur les groupes «les bons plans». Les clients passent leurs commandes sur Facebook. Dès qu’ils cliquent sur une page, le chatbot de la page se met en ligne automatiquement. A nous encore, professionnels, de capter leur attention avec les bons post, les bonnes réponses et de transformer ces leads en clients acheteurs. 4) Adwords: C’est toujours gratifiant d’être en tête des recherches Google. Le premier réflexe de nombre de nos clients est de taper leurs besoins sur Google. Et là encore, c’est à vous de jouer: bien référencer votre site, alimenter votre blog avec toujours plus d’articles comprenant des mots clés. 5) Newsletter: donnez de vos nouvelles à tous ces leads, tous ces clients avec des thèmes d’actualités business. Toujours cool d’avoir des retours mails sur votre belle newsletter. Les gens vous gardent en tête. 6) Vidéos: les prospects lisent de moins en moins, zappent de plus en plus. Selon toutes les études, ce qui attire ce sont les vidéos courtes, les live: je délivre mon message de communicant en 30

Entreprises

L plus de leads es 8 façons d’obtenir

27


Thérapie

28

Par Irène Landau

L

a thérapie

familiale

Il existe de nombreux cas de problème physiques ou psychiques, rencontrés en consultation, où il est important de travailler sous forme de thérapie familiale. De quoi s’agit-il? Il faut comprendre tout d’abord que le patient qui vient consulter pour un mal être, quel qu’il soit, ne peut en aucun cas être considéré comme un être isolé, sur lequel on peut travailler en solitaire. Nous sommes tous les produits d’un clan familial, nous avons tous hérité de caractéristiques qui se retrouvent dans notre arbre généalogique. Nous portons même souvent les prénoms de nos aïeuls, auxquels nous sommes liés. Il est très important de réaliser qu’au sein d’une famille, il existe des liens et des échanges, non seulement entre les membres vivants du clan, mais aussi entre les membres disparus, même depuis de très longues années. C’est la raison pour laquelle lorsqu’il existe un dysfonctionnement chez l’un des membres d’une famille, il est essentiel de chercher à reconstituer le puzzle des évènements et des personnages qui composent ce clan.

La thérapie familiale signifie que l’on travaille en même temps sur plusieurs personnes concernées dans la famille. Ce peut-être par exemple sur les deux membres d’un couple, en cas de mésentente, avec les parents, ou l’un des parents, en cas de problème avec les enfants. Parfois il devient indispensable de travailler aussi avec les grandsparents sur certains problèmes qui concernent plusieurs générations. Il est essentiel de trouver la clé des troubles et souvent c’est la génération précédente qui la détient. En tous cas, il faut travailler sur la mémoire familiale et ce sont les membres plus âgés de la famille qui en sont les dépositaires.

“Il existe de nombreux cas où une communication perturbée entre les membres d’un couple entraine des symptômes chez des enfants ou des adolescents”

La thérapie familiale, avec en arrièreplan la thérapie transgénérationnelle qui concerne la recherche sur plusieurs générations, s’impose dans de nombreux cas. Qu’ils s’agisse de malaises divers, psychiques ou physiques, de maladies, de symptômes, ou de liens familiaux tendus, engendrant par exemple un manque de communication ou des disputes récurrentes. La plupart des familles ont aussi souvent du mal à faire face à certains bouleversements. Que ce soit un deuil, un jeune qui se drogue, un cas de schizophrénie, il est alors obligatoire d’envisager la thérapie familiale. 18/05/2019

venir en thérapie. En effet, l’enfant est toujours le produit des parents et de la famille en général. Il s’inscrit très souvent comme le témoin des drames familiaux qu’il retransmet sous forme de signaux grâce à ses symptômes.

Particulièrement, lorsqu’un enfant a des problèmes d’hyperactivité, d’angoisses, d’énurésie, de mauvais résultats scolaire, de maladies ou de troubles divers, il est évident que ce sont les parents qui doivent

Par exemple dans le cas d’une anorexie, il avait été décidé de travailler avec la mère et la grand-mère de la jeune fille concernée. Donc il y avait un travail à faire sur les trois générations afin de comprendre le sens de son refus de s’alimenter. Car bien entendu, tout symptôme est toujours un ensemble de signes bien précis qui perdure jusqu’à ce qu’on en trouve le sens. D’ailleurs, cette jeune fille a guéri après qu’elle a compris le sens de ce qu’elle manifestait complètement inconsciemment. La thérapie familiale prend souvent l’allure d’une enquête où l’on doit étudier les liens qui régissent le système familial et la communication entre ses divers membres. Il existe de nombreux cas où une communication perturbée entre les membres d’un couple entraine des symptômes chez des enfants ou des adolescents. Ainsi cet enfant qui avait déclenché un diabète juvénile au moment de la décision de séparation de ses parents, les exemples de cet ordre sont nombreux. Parfois c’est l’un des membres du couple qui est mentalement malade et l’autre subit en silence cet état de fait. Et c’est souvent l’enfant ou l’adolescent qui finit par tomber malade, physiquement


29 ou mentalement, pour signaler ce secret de famille. Ou alors il commence à se droguer, à être délinquant en conséquence de son profond mal-être. Il est donc important de toujours identifier les rapports familiaux authentiques qui président aux troubles visibles de l’un des membres.

Les dépressions, les addictions, les maladies mentales et physiques prennent leur source dans les rapports toxiques que la famille entretient avec le malade. On comprend aujourd’hui que les relations familiales, souvent inconscientes, sont à l’origine de ces dysfonctionnements. C’est tout le travail du thérapeute de les identifier afin de libérer le malade, ce prisonnier d’un système qui le dépasse, qu’il n’a pas choisi et dont il mime inconsciemment les drames en se mettant lui-même en souffrance.

“Il faut analyser les liens familiaux défectueux et recréer une sorte de recadrage et d’équilibre”

De la même façon, des cas d’épilepsie de jeunes ont pu être soulagés à partir du moment où les parents étaient d’accord pour faire un travail thérapeutique afin de démêler leurs propres problèmes. L’hyperactivité est toujours aussi la résultante d’un équilibre familial bouleversé et à partir du moment où l’ordre est compris et rétabli, le symptôme peut s’atténuer ou cesser complètement. La ritaline n’est jamais la solution. Il faut analyser les liens familiaux défectueux et recréer une sorte de recadrage et d’équilibre. C’est vrai que la famille peut être un lieu merveilleux où la personne trouve chaleur et ressourcement, mais parfois, lorsque la famille est malade, elle peut être une source de souffrance, de détresse et de destruction.

IRENE LANDAU: COACHING ET THERAPIES: 0522 083 666

CENTRE DE LA GUERISON PSYCHOSOMATIQUE A JERUSALEM paysage@netvision.net.il irenalandau@gmail.com

http://paysagedejerusalem.blogspot.com

18/05/2019


Société

30

U

ne grande

première!

Les services secrets israéliens vont prochainement intégrer des ‘Harédim dans leurs rangs.

Les services de renseignements et de sécurité israéliens ouvrent une nouvelle voie en lançant une vaste campagne de recrutement à destination du public ‘Harédi. Les jeunes dotés de talents prometteurs sont invités à se joindre au programme d’étude spécial qui permettra aux éléments les plus brillants de travailler dans le cadre des services de sécurité. Cet appel est le fruit de la coopération avec une nouvelle association religieuse, Pardess, qui œuvre pour l’égalité des chances et l’intégration des jeunes ‘Harédim au sein des organisations sécuritaires par des formations adaptées à ces

“Les services de renseignements et de sécurité israéliens ouvrent une nouvelle voie en lançant une vaste campagne de recrutement à destination du public ‘Harédi” fonctions, et données dans un cadre religieux. Après un premier tri rigoureux des candidats, une bourse sera même accordée à ceux répondant aux critères. La campagne de recrutement, lancée au début du mois d’avril sur les différents réseaux sociaux par le biais d’un film court, a suscité un vif intérêt, puisqu’elle a entraîné l’inscription de plus de 100 jeunes par jour.

18/05/2019

À la base de cette initiative, on retrouve les responsables du recrutement au sein des services de sécurité et de renseignement en Israël. Guidés par une vision stratégique à long terme, ils ont réalisé l’importance de l’intégration des ‘Harédim dans les différents dispositifs, au vu des capacités hors pair dont sont dotés ces jeunes, qui pourraient représenter un apport précieux face aux différents défis auxquels ces services sont confrontés. Cette décision d’élargir leur secteur de recrutement à ces brillants éléments permettra donc d’ouvrir de nouvelles perspectives. D’un autre côté, le travail au sein des services de sécurité israéliens permettra au jeune ‘Harédi de s’intégrer dans ces importants dispositifs sans se retrouver confronté à des questions ou conflits avec son identité religieuse. L’association qui a en grande partie permis de combler ce fossé est Pardess, dont la vocation est notamment d’aider les jeunes ‘Harédim à allier formation et vie professionnelle à la préservation de leur identité religieuse.


31 d’autres dispositifs de sécurité sensibles, auxquels fait allusion la dernière lettre de l’acronyme Pardess – le monde du Sod.»

C’est donc dans cet esprit de respect pour l’étude de la Torah que la présente campagne s’adresse aux jeunes ‘Harédim ayant terminé avec succès leur cursus d’étude en Yéchiva, et non à ceux qui s’y trouvent encore. Le fondateur de l’association, Rav Moché Kahan, est lui-même un ancien élève du fleuron des Yéchivot, Tifra’h et Mir, conférencier sur les langues sémitiques à l’Université de Ben-Gourion. Heureux du lancement de cette campagne et des opportunités uniques qui s’ouvrent à présent au public ‘Harédi, il souligne qu’«il ne s’agit pas d’une possibilité de plus, mais bien d’une opportunité exceptionnelle. À la fin, seuls les meilleurs seront choisis et pourront s’intégrer dans un travail administratif et dans

Les nombreux candidats seront passés au crible par le biais de différents examens. La condition de base est l’âge, qui soit se situer entre 24 et 35 ans. Au vu de la spécificité du monde ‘Harédi, cette campagne s’adresse ainsi essentiellement à des hommes mariés, pères de famille, et donc souvent limités d’un point de vue financier, ce qui implique une plus grande nécessité de bourses d’études pour permettre le recrutement des meilleurs éléments. En outre, seuls les candidats qui présenteront un profil personnel et des capacités réellement supérieures pourront passer aux étapes suivantes de la sélection. Et dans un second temps, les meilleurs d’entre eux devront suivre un cursus de formation préuniversitaire, pour pouvoir au final intégrer une filière informatique ou en géopolitique et relations internationales, mêlant étude de la Torah dans un environnement ‘Harédi. Ceux qui seront à la hauteur des exigences seront ensuite engagés au sein des différents services de sécurité israéliens, à des postes variés dans le domaine des cyber technologies, de l’informatique, de la recherche, de l’analyse, etc.

18/05/2019


32

Confiture à la noix de coco Par Régine Levy

Ingrédients • 400 gr de noix de coco râpée • 500 gr de Sucre • Jus d'1/2 citron • 3 à 4 gouttes de vanille liquide • 3 c.a.c de fleur d'oranger

Préparation

18/05/2019

Préparation de la noix de coco: La Veille Dans un grand récipient, verser la noix de coco avec 1 verre d'eau chaude (+ fleur d'oranger selon goûts). Humecter et mélanger pour qu'elle s'imprègne bien. Laisser reposer et y revenir 2 ou 3 fois pour aérer. Recouvrir d'un torchon.

Préparation du sirop Dans une grande casserole assez large pour accueillir le sirop puis la noix de coco. Verser le sucre et 400 ml d'eau chaude. Remuer pour dissoudre le sucre. Laisser confire en remuant de temps en temps. Le sirop doit épaissir pdt une 1/2 h environ. Ajouter le jus du 1/2 citron et les gouttes de vanille. Vérifier la cuisson du sirop qui fait un filet sur la cuillère. Le tour de main de Régine Verser la noix de coco dans le sirop en remuant sans cesse pour que la noix de coco soit bien imprégnée à cœur. Laisser cuire à feu doux env 1/2 h. Goûter...la noix de coco doit être bien imprégnée et cuite (fondante). Verser dans des pots stérilisés. Recouvrir d'amandes grillées et concassées. Fermer et retourner les pots. A conserver au frigo.

Bonne dégustation!!! Page préparée by Vanessa Fedida Retrouvez nos recettes sur la page Facebook: "Partageons nos recettes sucrées et salées"


18/05/2019


‫סיפור לשבת‬

‫שת ְּב ַהר‬ ‫ָּפ ָרַׁ‬

‫ֵמ‬

‫ִמיהּו ְמ ֻא ָּׁשר‬

‫אֹות ֲא נָ ִׁש ים ִמ ּלְ אּו ֶא ת ַה ּכִ ּכָ ר ַה ּגְ דֹולָ ה ְּב ֶמ ְר ּכַ ז ַה ּכְ ָפ ר‬ ‫ְּב ִצ ִּפּיָ ה ְּדרּוכָ ה לַ ֲח ָדׁשֹות ֵמ ִעיר ַה ִּב ָירה‪ַ .‬ה ֶּמלֶ ְך ָּפאּולֹוס‬ ‫נֹוד ע ּכְ ֶמ לֶ ְך ָק ֶׁש ה וְ ָע ִר יץ‪ .‬הּוא ָר ָד ה ִּב נְ ִת ינָ יו וְ ִה כְ ִּב יד‬ ‫ַ‬ ‫מּועה ַעל ַמ ֲחלָ תֹו ַה ָּק ָׁשה ֵה ִפ ָיחה‬ ‫ֲעלֵ ֶיהם ֶאת עֹל ַה ִּמ ִּסים‪ ,‬וְ לָ כֵ ן ַה ְּׁש ָ‬ ‫יֹותר‪ַ .‬ה ְּׁשמּועֹות ָא ְמרּו ֶׁש ַהּנָ ִסיְך‬ ‫ִּת ְקוֹות ְּבלֵ ב ָה ֶאזְ ָר ִחים לְ ָע ִתיד טֹוב ֵ‬ ‫נֹוח‬ ‫ׁשּוח ּכְ ָא ִביו‪ ,‬וְ הּוא ָא ָדם ַ‬ ‫יֹורׁש ָה ֶע ֶצר ַה ְמי ָֹעד‪ֵ ,‬אינֹו ָק ַ‬ ‫ַאלְ ֶפ ְרּדֹו‪ֵ ,‬‬ ‫לַ ְּב ִרּיֹות ֶׁשּכָ ל ַמ ְּט ָרתֹו לְ ֵה ִיטיב ִעם נְ ִתינֵ י ַה ַּמ ְמלָ כָ ה‪.‬‬

‫לְ ַא ַחר ּכַ ָּמה ָׁשעֹות ִהּגִ ַיע רֹאׁש ַהּכְ ָפר‪ ,‬נֶ ֱע ַמד ַעל ֶא ֶבן ּגְ דֹולָ ה ְּב ֶמ ְרּכַ ז‬ ‫ַהּכִ ּכָ ר‪ ,‬וְ ִהכְ ִריז‪'ַ :‬ה ֶּמלֶ ְך ָּפאּולֹוס ֵמת‪ְּ ,‬ובנֹו ַאלְ ֶפ ְרּדֹו יְ ֻמּנֶ ה לְ ֶמלֶ ְך‬ ‫ְּב ֶט ֶקס ְמפ ָֹאר ֶׁשּיִ ְת ַקּיֵ ם ָמ ָחר ְּב ַא ְרמֹון ַה ְּמלּוכָ ה'‪.‬‬ ‫ּיֹות ֶיהם ֶׁשל ּכָ ל ַהּנֹוכְ ִחים‪'ַ .‬ה ִאם‬ ‫יׁשית ָּב ְק ָעה ִמ ִּפ ֵ‬ ‫ַאנְ ַחת ְרוָ ָחה ֲח ִר ִ‬ ‫יֹותר?' ֵה ֵעז ֵאי‬ ‫נֹוח ֵ‬ ‫מּועה ֶׁש ַה ֶּמלֶ ְך ֶה ָח ָדׁש הּוא ַּב ַעל א ִֹפי ַ‬ ‫נְ כֹונָ ה ַה ְּׁש ָ‬ ‫ִמי ֵמ ַהּנֹוכְ ִחים לִ ְׁשאֹל ֶאת ַה ְּׁש ֵאלָ ה ֶׁש ִּקּנְ נָ ה ְּבלִ ְבבֹות ּכֻ ּלָ ם‪'ֵ .‬אינֶ ּנִ י‬ ‫יֹוד ַע זֹאת ְּבוַ ָּדאּות'‪ֵ ,‬ה ִׁשיב רֹאׁש ַהּכְ ָפר‪'ַ ,‬אְך ָׁש ַמ ְע ִּתי ּכִ י ִמ ְׁשלָ חֹות‬ ‫ֵ‬ ‫יֹוצאֹות לְ ִעיר ַה ִּב ָירה לְ ָב ֵרְך‬ ‫ַרּבֹות ִמּכָ ל ַר ֲח ֵבי ָה ָא ֶרץ ְ‬ ‫ּתֹוׁש ִבים‪.‬‬ ‫ׁשּורה ְּב ֵׁשם ַה ָ‬ ‫ֶאת ַה ֶּמלֶ ְך ֶה ָח ָדׁש ּולְ ַהּגִ יׁש לֹו ְּת ָ‬ ‫ְּב ַמ ֲע ָמ ד זֶ ה יֵ ׁש ֶא ְפ ָׁש רּות לְ ַב ֵּק ׁש ֵמ ַה ֶּמ לֶ ְך ֶׁש ּיָ ֵק ל‬ ‫ֹלח‬ ‫ּתֹוׁש ֵבי ָה ֵאזֹור‪ָ .‬עלֵ ינּו לִ ְׁש ַ‬ ‫ֶאת עֹל ַה ִּמ ִּסים ֵמ ַעל ָ‬ ‫ִמ ְׁשלַ ַחת ְמכֻ ֶּב ֶדת ִמּכְ ָפ ֵרנּו‪ ,‬לְ ָב ֵרְך ֶאת ַה ֶּמלֶ ְך ּולְ ַב ֵּקׁש‬ ‫ִמ ֶּמּנּו לְ ָה ֵקל ֵמ ָעלֵ ינּו ֶאת ָהעֹל'‪.‬‬ ‫ּוב תֹוְך ּכַ ָּמ ה ָׁש עֹות‬ ‫ַה ּנֶ ֱא ָס ִפ ים ִה ְס ּכִ ימּו לָ ַר ְע יֹון‪ְ ,‬‬ ‫ֻה ְר ּכְ ָב ה ִמ ְׁש לַ ַח ת ְמ כֻ ֶּב ֶד ת ֶׁש ּיָ ְצ ָא ה לְ ִע יר ַה ִּב ָיר ה‬ ‫ְּוביָ ֶד ָיה ּדֹורֹון ַּב ֲעבּור ַה ֶּמלֶ ְך‪.‬‬ ‫ּתֹור ָארְֹך ֶׁשל ִמ ְׁשלָ חֹות ִמּכָ ל ֶה ָע ִרים וְ ַהּכְ ָפ ִרים ְּב ַר ֲח ֵבי‬ ‫ַה ְּמ ִדינָ ה ִה ְׂש ָּת ֵרְך לִ ְפנֵ י ַא ְרמֹון ַה ְּמלּוכָ ה‪ַ .‬הּכֹל ִּב ְּקׁשּו‬ ‫לְ ִהּכָ נֵ ס ֶאל ַה ֶּמלֶ ְך ּולְ ָב ְרכֹו לְ ֶרגֶ ל ֲעלֹותֹו ַעל ּכֵ ס ַה ְּמלּוכָ ה‪ּ ,‬ולְ ַב ֵּקׁש‬ ‫ַּב ִהזְ ַּד ְּמנּות ַהּזֹו ַּב ָּקׁשֹות ׁשֹונֹות‪.‬‬ ‫ּתֹורה ֶׁשל ִמ ְׁשלַ ַחת ַהּכְ ָפר‪ ,‬וְ ֵהם‬ ‫יֹומיִ ם ֶׁשל ַה ְמ ָּתנָ ה ִהּגִ ַיע ָ‬ ‫לְ ַא ַחר ַ‬ ‫נִ כְ נְ סּו לָ ַא ְרמֹון‪.‬‬ ‫'לִ כְ בֹוד ַמלְ ּכֵ נּו ַהּנֶ ֱע ָרץ יָ רּום הֹודֹו'‪ָּ ,‬פ ַתח ַהּזָ ֵקן ֶׁש ָּב ֶהם וְ ָקד ִק ָּדה‬ ‫ֲע ֻמ ָּקה‪'ִ ,‬מ ָּמחֹוז ָרחֹוק ָּבאנּו ַעד ֵהּנָ ה לְ ָב ֵרְך ֶאת הֹוד ַמלְ כּותֹו‪ּ ,‬כִ י‬ ‫יַ ֲא ִריְך יָ ִמים ַעל ַמ ְמלַ כְ ּתֹו ֲא ֶׁשר ִּתּכֹון לָ ַעד ְּב ַׁשלְ וָ ה ְּוב ִב ְט ָחה'‪ַ .‬ה ֶּמלֶ ְך‬ ‫ִהנְ ֵהן ְּברֹאׁשֹו וְ ַהּזָ ֵקן ִה ְמ ִׁשיְך‪'ָ :‬אּנָ א ַמלְ ּכֵ נּו ַרב ַה ֶח ֶסד‪ ,‬חּוס נָ א ַעל‬ ‫ּתֹוׁש ֵבי ִע ֵירנּו ָה ֲע ֵמלִ ים ָקׁשֹות לְ ַפ ְרנָ ָס ָתם‪ֶׁ ,‬שעֹל ַה ִּמ ִּסים ּכָ ֵבד ֲעלֵ ֶיהם‬ ‫ָ‬ ‫ְמאֹד'‪.‬‬ ‫ּופנָ ה ַּב ֲחזָ ָרה ֶאל‬ ‫כּותי ָ‬ ‫ַה ֶּמלֶ ְך ִה ְתלַ ֵחׁש ְק ָצרֹות ִעם ַה ַּמזְ ּכִ יר ַה ַּמלְ ִ‬ ‫ַח ְב ֵרי ַה ִּמ ְׁשלַ ַחת‪.‬‬ ‫'רֹואה ֲאנִ י ּכִ י ַהּק ִֹׁשי ְמ ַד ֵּבר ִמּגְ רֹונְ כֶ ם‪ ,‬וְ ִהּנְ כֶ ם ֶאזְ ָר ִחים נֶ ֱא ָמנִ ים‬ ‫ֶ‬ ‫סּורים‪ַ .‬על ּכֵ ן ֶא ְפטֹר ֶא ְתכֶ ם ִמ ַּמס לְ ֶמ ֶׁשְך ְׁשֹלׁש ַה ָּׁשנִ ים ַה ָּבאֹות'‪.‬‬ ‫ּומ ִ‬ ‫ְ‬ ‫'ּתֹודה לְ ָך ַמלְ ּכֵ נּו ַרב ַה ֶח ֶסד'‪ֵ ,‬ה ִׁשיבּו ַח ְב ֵרי ַה ִּמ ְׁשלַ ַחת ְּב ִה ְת ַרּגְ ׁשּות‬ ‫ָ‬ ‫ּומ ֻא ָּׁש ִרים ֵמ ַה ְּט ַר ְקלִ ין‪.‬‬ ‫וְ יָ ְצאּו ְש ֵֹמ ִחים ְ‬ ‫ּקּור ֶיהן‪ּ ,‬כְ ֶׁש ְּב ִפי ּכֻ ּלָ ן ַּב ָּקׁשֹות‬ ‫לְ ַא ַחר ֶׁשּכָ ל ַה ִּמ ְׁשלָ חֹות ִסּיְ מּו ֶאת ִּב ֵ‬ ‫ּדֹומֹות לַ ֲה ַקּלָ ה ְּבעֹל ַה ִּמ ִּסים‪ָ ,‬עלָ ה ַה ֶּמלֶ ְך ַה ָּצ ִעיר לִ ְט ַר ְקלִ ינָ ּה ֶׁשל‬

‫‪34‬‬

‫בשיתוף פעולה‬ ‫עם העלון לצעירים‬ ‫״שלום לעם״‬

‫טֹובת לֵ ב‪ ,‬וְ ִהיא ֶׁש ִחּנְ כָ ה אֹותֹו לִ ְהיֹות‬ ‫ִאּמֹו ַה ַּמלְ ּכָ ה‪ֶׁ ,‬ש ָהיְ ָתה ַאף ִהיא ַ‬ ‫ָא ָדם נָ ִדיב‪.‬‬ ‫ה‪-‬ה ֵאם‪ ,‬וְ ַה ֶּמלֶ ְך ֵה ִׁשיב‪ּ'ְ :‬ב ֶמ ֶׁשְך‬ ‫ַ'מה ְּב ִפיָך‪ְּ ,‬בנִ י?' ָׁש ֲאלָ ה ַה ַּמלְ ּכָ ָ‬ ‫ַה ּיָ ִמ ים ָה ַא ֲח רֹונִ ים ִה ּגִ יעּו לָ ַא ְר מֹון ִמ ְׁש לָ חֹות ַרּבֹות ִע ם ַּב ָּק ׁשֹות‬ ‫לַ ֲה ַק ּלָ ה ְּב עֹל ַה ִּמ ִּס ים‪ ,‬וְ ֶא ת ּכֻ ּלָ ם ָּפ ַט ְר ִּת י לְ ֶמ ֶׁש ְך ְׁש ֹלׁש ַה ָּׁש נִ ים‬ ‫ַה ָּבאֹות‪ָ .‬עלַ י לִ ְדאֹג לְ ַרוְ ַחת ָה ֶאזְ ָר ִחים ּולְ וַ ֵּדא ֶׁש ֵהם ֵאינָ ם ְמ ֻמ ְר ָמ ִרים‬ ‫נֶ גֶ ד ִׁשלְ טֹונִ י‪ּ ,‬כְ ִפי ֶׁש ָהיּו ְמ ֻמ ְר ָמ ִרים נֶ גֶ ד ִׁשלְ טֹונֹו ֶׁשל ָא ִבי'‪.‬‬ ‫'וְ כֵ ַיצד ַּת ֲע ֶשֹה זֹאת?' ָׁש ֲאלָ ה ָה ֵאם‪.‬‬ ‫חֹוׁש ַבנִ י‬ ‫ָ'ר ִא ִיתי ּכַ ָּמה ֵהם ָהיּו ְמ ֻא ָּׁש ִרים לְ ַק ֵּבל ֶאת ַה ֲה ַקּלֹות ַּב ִּמ ִּסים‪ ,‬וְ ְ‬ ‫יֹותר'‪.‬‬ ‫ֶׁש ִאם ָא ֵקל עֹוד ֶאת נֵ ֶטל ַה ִּמ ִּסים‪ֵ ,‬הם יִ ְהיּו ְמ ֻא ָּׁש ִרים עֹוד ֵ‬ ‫ֲ'ע ֵשֹה ּכַ ֲה ָבנָ ְתָך'‪ָ ,‬א ְמ ָרה ָה ֵאם‪'ַ ,‬אְך לִ ְפנֵ י כֵ ן ָעלֶ יָך לַ ֲחׁשֹב ‪ַ -‬ה ִאם‬ ‫יבּותָך ָאכֵ ן ָה ְפכָ ה ֶאת ָה ֶאזְ ָר ִחים לִ ְמ ֻא ָּׁש ִרים?'‬ ‫נְ ִד ְ‬ ‫ְ'ּבוַ ַּדאי'‪ֵ ,‬ה ִׁשיב ַה ֶּמלֶ ְך‪.‬‬ ‫ִחּיּוְך ַקל ָעלָ ה ַעל ָּפנֶ ָיה ֶׁשל ַה ַּמלְ ּכָ ה ַה ְמ ֻבּגֶ ֶרת וְ ַר ַּבת‬ ‫חּוׁש ת‬ ‫ַה ּנִ ָּס יֹון‪'ִ .‬א ם ּכֵ ן‪ְּ ,‬ב ֶט ֶר ם ִּת ְד ַא ג לְ ֶה ְמ ֵׁש ְך ְּת ַ‬ ‫ָהא ֶֹׁשר‪ָ ,‬עלֶ יָך לְ וַ ֵּדא ֶׁש ַה ֲה ַקּלֹות ַּב ִּמ ִּסים ָאכֵ ן ּגָ ְרמּו‬ ‫לָ ֲאנָ ִׁשים לִ ְהיֹות ְמ ֻא ָּׁש ִרים‪ָּ .‬פנֶ יָך ֲע ַדיִ ן ֵאינָ ן ֻמּכָ רֹות‬ ‫וְ יֵ ַקל ָעלֶ יָך לְ ִה ְת ַח ֵּפׂש וְ לָ ֵצאת לִ ְרחֹובֹות ַה ַּמ ְמלָ כָ ה ְּבלִ י‬ ‫ּתֹובב ֵּבין ָה ֲאנָ ִׁשים ּכְ ֵדי‬ ‫אֹותָך‪ .‬לֵ ְך ַעכְ ָׁשו‪ ,‬וְ ִה ְס ֵ‬ ‫ֶׁשּיְ זַ הּו ְ‬ ‫אֹומ ִרים ַעל ַמ ֲע ֶשֹיָך'‪.‬‬ ‫לִ ְׁשמ ַֹע ָמה ֵהם ְ‬ ‫ָע ָׂש ה ַה ֶּמ לֶ ְך ַה ָּצ ִע יר ּכְ ִמ ְצ וַ ת ִא ּמֹו‪ ,‬לָ ַב ׁש ְּב גָ ִד ים‬ ‫חֹורי ֶׁשל‬ ‫ׁשּוטים וְ יָ ָצא ִּב ְׁש ַעת ֶע ֶרב ֵמ ַה ֶּפ ַתח ָה ֲא ִ‬ ‫ְּפ ִ‬ ‫יֹותר ִמּכַ ָּמה ָׁשעֹות‪ ,‬וְ הּוא ָחזַ ר‬ ‫ָה ַא ְרמֹון‪ֹ .‬לא ָע ְברּו ֵ‬ ‫ֹיתי לְ ַמ ֲענָ ם‪,‬‬ ‫ְּב ַפ ֵחי נֶ ֶפׁש ֶאל ִאּמֹו‪'ָ .‬ה ֲאנָ ִׁשים ּכְ ָבר ָׁשכְ חּו ֶמה ָע ִש ִ‬ ‫וְ יֵ ׁש לָ ֶהם ְּד ִריׁשֹות ֲח ָדׁשֹות‪ַ .‬ה ִאם זִ כְ רֹונָ ם ּכָ ל ּכָ ְך ָק ָצר? ַה ִאם ּכְ ָבר‬ ‫קּופת ַמלְ כּותֹו ֶׁשל ָא ִבי?'‬ ‫ִה ְס ִּפיקּו לִ ְׁשּכ ַֹח ֶאת ְּת ַ‬ ‫ִחּיְ כָ ה ַה ִאם וְ ָא ְמ ָרה‪ּ'ְ :‬בנִ י ַהּיָ ָקר‪ִ ,‬הּנֵ ה לָ ַמ ְד ָּת ֶאת ַה ִּׁשעּור ָה ִראׁשֹון‬ ‫עֹושֹה ֲאנָ ִׁשים ְמ ֻא ָּׁש ִרים‪ּ .‬גַ ם ִאם ְּת ַחּלֵ ק‬ ‫ִּב ְמלֶ אכֶ ת ַה ִּׁשלְ טֹון‪ּ .‬כֶ ֶסף ֹלא ֶ‬ ‫ּתֹוׁש ֵבי ַה ַּמ ְמלָ כָ ה‪ֵ ,‬הם יִ ְהיּו אּולַ י ֲע ִׁש ִירים‪ֲ ,‬א ָבל‬ ‫כּוׁשָך ֵּבין ָ‬ ‫ֶאת ּכָ ל ְר ְ‬ ‫ֹלא ְמ ֻא ָּׁש ִרים‪ַ .‬רק ִאם ִּת ְמׁשֹל ְּב ֶח ֶסד ְּובי ֶֹׁשר לְ א ֶֹרְך ַה ָּׁשנִ ים‪ִּ ,‬ת ְׁשּפֹט‬ ‫ֶאת ָה ָעם ִּב ְתבּונָ ה וְ ִת ְד ַאג לַ ֲע ִתידֹו לְ ֹלא לֵ אּות‪ ,‬יִ ְהיּו ָה ֲאנָ ִׁשים ִּב ְרבֹות‬ ‫יֹותר ְמ ֻא ָּׁש ִרים ֵמ ֲא ֶׁשר ֵהם ּכַ ּיֹום'‪.‬‬ ‫ַה ָּׁשנִ ים ְמ ַעט ֵ‬ ‫**‬ ‫ּקֹורה‬ ‫נֹוב ַע ִמ ְּד ָב ִרים ָּב ֵרי ֲחלֹוף‪ֹ .‬לא ּכָ ל ָּד ָבר טֹוב ֶׁש ֶ‬ ‫א ֶֹׁשר ֲא ִמ ִּתי ֵאינֹו ֵ‬ ‫הֹופְך אֹותֹו לִ ְמ ֻא ָּׁשר‪ֲ .‬הנָ אֹות חֹולְ פֹות ִּובּלּויִ ים ּגַ ְׁש ִמּיִ ים יְ כֹולִ ים‬ ‫לָ ָא ָדם ֵ‬ ‫מֹועד‪ַ ,‬אְך לְ עֹולָ ם ֹלא יִ ְּתנּו ִסּפּוק‬ ‫ּגּוׁשים ִק ְצ ֵרי ֵ‬ ‫לִ גְ רֹם לַ ֲהנָ אֹות ּולְ ִר ִ‬ ‫ָעמֹק וְ א ֶֹׁשר ֲא ִמ ִּתי‪.‬‬ ‫קֹור ִאים 'וְ ָה ָא ֶרץ ֹלא ִת ָּמכֵ ר לִ ְצ ִמיתּות ּכִ י לִ י כָ ל‬ ‫בּוע ָאנּו ְ‬ ‫ְּב ָפ ָר ַׁשת ַה ָּׁש ַ‬ ‫תֹוׁש ִבים ַא ֶּתם ִע ָּמ ִדי'‪ִ .‬מ ְצוָ ה זֹו ָּב ָאה לְ ַהזְ ּכִ יר לָ נּו‬ ‫ָה ָא ֶרץ‪ּ ,‬כִ י ּגֵ ִרים וְ ָ‬ ‫ּתֹוׁש ִבים זְ ַמּנִ ּיִ ים ָּבעֹולָ ם ַהּזֶ ה‪ַ .‬רק ִאם נַ ְׁש ִק ַיע ַּב ֲע ָרכִ ים נִ ְצ ִחּיִ ים‪,‬‬ ‫ֶׁש ָאנּו ָ‬ ‫מּוס ִרּיּות ְּוב ֶד ֶרְך ַחּיִ ים ְראּויָ ה‪ ,‬נִ ְהיֶ ה ְמ ֻא ָּׁש ִרים וְ נֶ ֱחוֶ ה ַחּיִ ים ְמלֵ ֵאי‬ ‫ְּב ָ‬ ‫ִסּפּוק וְ א ֶֹׁשר‪.‬‬ ‫‪18/05/2019‬‬ ‫‪18/05/2019‬‬


2Sinon rien

Tu as oublié! Espèce d'idiot, crétin, shlémil! Les égyptiens seront là d'une minute à l'autre. Qu'est-ce que tu attends de moi? Que je parle à

Moïse, poussant son peuple harassé à travers le désert, arrive à la Mer Rouge, fait claquer ses doigts et crie: "Manny!" Manny, le chargé des relations publiques, arrive, hors d'haleine: "Oui, Chef? - Les bateaux! - Quoi? - Les bateaux, répète Moïse. Où sont les bateaux pour traverser la Mer Rouge? - Oy vay, Moïse, avec tout le travail que j'ai en ce moment, toutes ces histoires à à publier ... j'ai oublié! - Tu as... quoi? - J'ai oublié!

Dieu, que je Lui demande de partager la Mer Rouge pour qu'il laisse passer les Hébreux et qu'Il noie les poursuivants? C'est ça que tu veux? - Patron, si vous faites ça, je vous obtiens deux pages dans la Bible

-Bonsoir, vous avez bu? - Non. - Soufflez! - Où est le gâteau? - Descendez du véhicule!

18/05/2019


‫‪Enigme‬‬

‫המנצח במקום הראשון‪:‬‬

‫‪36‬‬

‫אריאל סמימי‬

‫חידת השבוע‬ ‫איפה המשפט‬ ‫המתמטי הבא נכון‬ ‫‪? 1 = 1 + 12‬‬ ‫נא לשלוח את התשובה למייל הבא‬ ‫עם תמונה שלכם‪:‬‬ ‫‪Envoyez la bonne réponse au mail suivant:‬‬

‫‪guitelbenishay@gmail.com‬‬

‫המנצחים הבאים‪:‬‬ ‫טליה לעסרי‬ ‫שי לוגאסי‬ ‫בפעם הקודמת החידה היתה‪:‬‬

‫איש אחד נכנס לחנות חיות כדי לקנות‬ ‫תוכי‪ .‬המוכר אמר לו‪" :‬יש כאן תוכי‬ ‫שאומר כל מה שהוא שומע"‪.‬‬ ‫האיש קנה את התוכי ואחרי כמה ימים‬ ‫חזר עצבני ואמר שהתוכי לא מדבר‪.‬‬ ‫המוכר לא שיקר‪ .‬איך יכול להיות?‬

‫תשובה‪:‬‬

‫התוכי חירש ‪ -‬לא שמע‪ ,‬לא אמר‪.‬‬

‫‫ילדים! שילחו לנו חידות‪ .‬תודה ‬!‬ ‫‪guitelbenishay@gmail.com‬‬

‫מצאו את ‪ 7‬ההבדלים‬

‫ש ָּבתוֹן ִי ְהיֶה ָל ָא ֶרץ" (ויקרא כה'‪ ,‬ד')‬ ‫ש ַּבת ַׁ‬ ‫יעת‪ַׁ ,‬‬ ‫ׁש ִב ִ‬ ‫ש ָנה ַה ְּ‬ ‫ָׁ‬ ‫"ו ַב ּ‬ ‫ּ‬

‫‪18/05/2019‬‬


‫ר‬ ‫פ‬ ‫ש‬ ‫ל‬ ‫ת‬ ‫ן‬ ‫ו‬ ‫ד‬ ‫ב‬ ‫חי‬ ‫ה‬ ‫ר‬ ‫מה הקשר בין פרשת בהר ומגילת רות?‬ ‫''וקראתם דרור בארץ לכל יושביה''‬ ‫מה משמעות השם דרור?‬ ‫מה אסור לעשות בשדה בשנת השמיטה?‬ ‫מה הקשר בין יום כיפור לשנת היובל?‬ ‫מצאו משהו דומה בין יום הכיפורים לשמיטה בשם שלהם‪.‬‬

‫אני עוצר ואומר לו " נעים מאוד‪ ,‬אני ישי!"‬ ‫וממשיך את הנסיעה‪):...‬‬ ‫איך קוראים לקופסת המתנות בכניסה לאולם‬ ‫ארועים בחתונה?‬ ‫ש'ק אין!‬

‫הכריזו על שנת היובל ביום הכיפורים עם‬ ‫תקיעת שופר!‬

‫באמצע נסיעה אני רואה בחור עם שלט "אריאל"‪.‬‬

‫יום כיפור נקרא שבת שבתון ושנת‬ ‫השמיטה נקראת שנת שבתון!‬

‫בדיחות‬

‫סל התשובות‬

‫"אדוני‪ ,‬אתה נראה לי חכם מעל הממוצע‪"...‬‬ ‫לחרוש‪ ,‬לזרוע ולקצור‪.‬‬

‫אומר העורך דין כדי לרכך את העד‪.‬‬ ‫"אם לא הייתי נשבע להגיד אמת‪ ,‬הייתי‬

‫ילדים! שילחו לנו בדיחות קצרות‪ .‬תודה!‬

‫‪Lph.manou@gmail.com‬‬

‫בשניהם מסופר על גאולת הקרקעות‪.‬‬

‫העד!‬

‫חירות‪ ,‬חופשיות‪.‬‬

‫‪18/05/2019‬‬

‫מחזיר לך מחמאה תחת מחמאה" עונה לו‬

‫‪6‬‬

‫אמור‬

‫בהר‬

‫בחוקותי‬

‫במדבר‬

‫נשא‬

‫שנת שמיטה שנקראת בפרשה 'שבת‬ ‫הארץ'‪.‬‬

‫‪6‬‬

‫על מי מדובר בפרטי פרטים בפרשה אך‬ ‫השם שלה המוכר ביותר לא מופיע בפרשה‬ ‫בכלל? ואיך היא נקראת בפרשה?‬


38

Les Z'infos pratiques Information

Séminaire d'Aviva Azan à Paris, 4 journées du 17 au 20 juin: Le transgénérationnel: comprendre et utiliser en force les "valises" héritées" pour guérir autrement et entretenir son capital-santé. 054-636-0003 / www.avivaazan.com

Jérusalem

Un nouveau Beth Hamidrach pour personnes qui travaillent, a ouvert ses portes au Beth Annaëlle de 9h30 à 11h30. 26 Yosef hachmi Bayit Vagan. 052-760-1284 Journées portes ouvertes sur notre 'houg de français "3 en 1", le mardi et mercredi durant tout le mois de mai. Infos et inscrip. au 054-657-6208 ou estherjohanna.azoulay@gmail.com

Rehovot

Le club francophones ‘AMBIANCE FRANCAISE’ est ouvert tous les dimanches de 11h à 13h. Renseignements Sheila: 050-7302339

18/05/2019

Cours et Conférences

Cours du Rav Eytan Fiszon basé sur Orot du Rav Kook tous les jeudis à 20h. Public mixte. Synagogue Ohavei Tsion 10 mekor Haim. 058-400-1662. Conférence-Atelier Irène Landau coach psychothérapeute: 20/05 à 10 h ‘Guérir grâce à la psychogénéalogie’. Centre de la guérison psychosomatique Guivat Chaoul. Public féminin. PAF 40 sh. 052-208-3666. Le Moadon: 21/05 à 15h: Conférence de Jean Pisanté sur le thème "Quoi de neuf sur le cerveau". Synagogue Kiryat Hana David. 10 Rehov Yotam Les Matinales 21/05: Rav Tapiero, Professeur Lumbrozo, Rabschatz. Hapisgua 8 - BayitVagan. PAF: 30ch. 054-431-4827 21/05 à 19h: Conférence-atelier "Comment augmenter sa confiance en soi en 5 étapes". Public féminin. PAF 60 sh. Institut Up To Care/ Sonia Maarek psychothérapeute et formatrice. Ins. www.up-to-care.com / 052-519-9691 WIZO Andrée Salomon: 22/05 à 15h: Visite du musée de la musique situé au Kikar Hamusica, suivi d'une collation au salon de thé ''Gourmandises''. 050779-6756 ou 02-672-3242

Jérusalem

Netanya

Cours de Tikva Akoun tous les Chabath à 16h ‘paroles de Emouna, paroles de Gueoula’ basé sur le sefer du rav Yossef Mizrahi. Public féminin. Synagogue Ohavei Tsion 10 mekor Haim. 058-400-1662

20/05 à 19h30:Bné Brith Loge Boné Israël: Conférence de Daniel Attal, Kinési. ‘Importance de l'activité corporelle, Ergonomie et Prévention des chutes’. Salle du Casifan, 11 Kikar A'atsmaout. PAF:40sh. 058-648-9588.

Détente Pour la 1ère fois en Israël, tournée de la chanteuse et compositrice Sarah Lancman (4 albums à son actif), en duo avec le grand pianiste virtuose italien Giovanni Mirabassi, (17 disques d’or, Victoire du Jazz en 2002). Invité: Mark Ben. Thème de la soirée: ‘les plus belles musiques de films’. Raanana 02/06, Tel Aviv 04/06, Jérusalem 05/06. Réservation LPH PROD: 073-216-0486 Le Théâtre de l'Ouragan, troupe franco-israélienne, présente ‘Un Air de Famille’, une comédie d'Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, mise en scène par Chantal Cohen, avec Nadia Ruck Brenner, Éric Binisti, Béatrice Nakache, Frédérique Levy, Harry Elnekave, et Jacques Chekroun. Comme tous les vendredis soirs, la famille Mesnard se retrouve pour dîner. Le rendez-vous est fixé au ‘Père Tranquille’, le café que tient l’un des leurs, Henri. Mais aujourd’hui, un événement va bouleverser la soirée: Arlette, la femme de ce dernier, est absente. Elle est partie quelques jours ‘pour réfléchir ’. L’annonce de cette nouvelle va faire voler en éclats la famille entière, mettant à jour les concessions mutuelles, les malentendus, les rancœurs et les nondits. En une soirée, le fragile édifice familial va s’écrouler, et personne n’en sortira indemne. Un air de famille est


une comédie subtile, le ton est léger, mais le drame est là, sous-jacent… La pièce de théâtre ‘Un air de famille’ d’Agnès Jaoui et Jean Pierre Bacri sera en tournée en Israël sous la direction de Chantal Cohen. Le 12/06 à Raanana, le 20/06 à Tel-Aviv et le 23/06 à Jérusalem. Réservation: 073216-0486

Kikar Hamusica

16/05 à 21h: Spirit: Pop-music R&B. Au Blue Hall Music à 22h: Rocket band 60 -70 Rock. A 23h30: Dj Raz Yosef Free style. 17/05 à 12h: Duo Nah’man Solomon: Musique israélienne.

Ashkelon

18/05 à 21h: Retransmission de l'EUROVISION sur grand écran à 22h. Au Blue Hall Music à 22h: Beat coin Pop & rock classics.

Excursion et séjour à Tibériade du 2 au 5 juin. Hôtel 5* LEONARDO PLAZA 1540 sh/pers. en demi-pension. 0584070248

19/05 à 21h: Johnny’s Band: Blues. Blue Hall Music à 21h: Raz Sekeles & the Jazzbirds - Blues,Jazz & Funk.

Netanya 26/05 à 8h: Lag Baomer avec LANIEL, au profit de l’hôpital LANIADO, Mérone, Rabbi Chimon Bar Yohai, Tibériade, Rabbi Meir Baal Hanes + Restau + bateau. PAF 185 sh. Rés. obligatoire avant le 18/05. 052-3139926 04/06 à 20h: Ezra-El fait son ciné-club et vous propose un super film "Lola et ses soeurs" avec cocktail dînatoire au 9 rue Achimeir Abba. Josette 050528-2923

39 Piccolino 02-6244186, Gourmandises 02-5667222.

Kikar Hamusica est un concept unique au monde qui propose de la Musique "Live" tous les jours de la semaine de 12h à 23h, vendredi à 10h, Motsei Shabat à 20h30, hors Shabbat et fêtes, près de nos restaurants: KinorBakikar 02-9944902, Nah’man 02-9920540, Blue Hall Music 026256488, Andalucia 02-6266306,

20/05 à 21h: Manly quartet Classique. Blue Hall Music à 21h: Noam Yadgar All time classics. 21/05 à 21h: Trio Bossa-nova Giba Perelman. Blue Hall Music à 21h: Yahas H'am All time hits. 22/05 à 21h: Spirit Pop-music R&B. Blue Hall Music à 21h Fazza - All times Rock

18/05/2019


40

Les AVOCAT

Docteur Dépannages

Représentation en droit familial & succession, travail, immobilier, Bituah Leumi, immigration & travailleurs étrangers, médiation. Contactez-nous: ab-lawoffice.co.il.

I n t e r v e n ti o n r a p i d e 6 j / 7 e t 24h/24. Dépannages, installations et re m p l a c e m e nt s . E l e c t r i c i té , plomberie, serrurerie, volets roulants, vitrerie.

Toénet Rabbanit et Médiatrice Avocate agréée auprès des Tribunaux rabbiniques, spécialisée dans le droit de la famille et du divorce. Ecoute, disponibilité, efficacité, transparence, rigueur.

053-7085560

Dépannage Informatique

Katy-Clara Ayache 03-9797755

Sur Netanya. Dépannage ordinateurs PC ou fixes, déplacement à votre domicile. Récupération fichiers, élimination virus, lenteur internet, nettoyage disque dur, maintenance technique. Téléphone ou WhatsApp

3 en 1: Droit-Fiscalité-Finance

054-9023481

Avocat fiscaliste, Expert-comptable, audit, conseil, fiscalité, représentation et déclarations fiscales, direction financière, ouverture d'entreprise, contrats, comptabilité. Me Gurevitch 03-6528778 052-6007894

CLIMATISATION Vente, installation et dépannage Tous types de climatiseurs, qualité de travail, savoir-faire à la française, prix attractifs, devis gratuit.

COOL&HEAT 058-7531273

DÉMÉNAGEMENT Déménagement Ido à la française Garde meubles, démontage, cartons, assurance. Prix intéressants. Poss. dans Yichouvim.

David 050-5311126

ESTHÉTIQUE Corinne B Salon de coiffure pour femmes: couleur, mèches, balayage, coupe, brushing, soin kératine, 34 rue Ben Yéhouda (Migdal Hayir extérieur)

054-8197346

Coiffeur Hommes A domicile sur Jérusalem. Hommes 5 0 s h - E nfa nt s 4 5 s h . C o i ffe d e perruques de 60 à 90 sh. 'Halake de vos petits. Bientôt Lag Baomer, prenez rdv dès à présent.

Yaguil 058-7864635

JARDINAGE Création et entretien jardins

Déménagement, livraison et montage de meubles dans tout Israël à des prix compétitifs. Avoda Yehoudit.

...et terrasses. Ancien élève Ecole du Jardin Botanique Jérusalem. Plante et taille vos arbres, arbustes, pose pelouse synthétique/naturelle, système d’arrosage.

052-6329749

Daniel Calvo 054-4217436

Hamishlohanim

dresses

DÉPANNAGE

Cabinet Betsalel Abitbol

050-4042264

18/05/2019

onnes

MODE Myra spécialiste robes de mariées Sur mesure et en location. Réalise aussi vos tenues de soirée. FB Myra

‫מירה שמלות כלה‬

052-8786607/02-6523455

Gma'h Hessed Lé-Avraham Location de somptueuses robes de mariée tsniout, grands couturiers européens. Accessoires de mariée et de danses.

058-6627332 06-17855641

SANTÉ Pédicure Médicale à domicile Soins aux personnes sous anticoagulant, pied diabétique, ongles i n ca r n é s m ê m e i n fe c té s , co rs , extraction à la racine, talon crevassé et mycoses. Haute stérilisation.

Haya 050-8458609

SERVICES Assistance Rangement Lors de votre déménagement ou Alyah, Odile et son équipe préparent, déballent les cartons et rangent votre maison. Travail rapide et soigné.

Odile 054-6254441 01-70365060

Shlomo Ifrah Rénovation de vos chaises et fauteuils, création de tête de lit et canage.

052-5533923

TRAVAUX Tikoun-Olam E n t r e ti e n , m a i n t e n a n c e e t réparation: électricité, plomberie, vo l e t , m e n u i s e r i e , é ta n c h é i té . Professionnalisme et amabilité assurés. Jérusalem & alentours.

Méir Katz Laufgraben 053-4310414


Par Katy Ayache Bisraor*

roussin, kidouchin, nissouïn, ‘hatouna.

Mais pourquoi existe-t-il autant de termes pour parler du mariage juif? De l’époque biblique à nos jours, la cérémonie du mariage a connu des transformations. En raison de ces strates historiques, la signification des termes a changé ou a évolué. Commençons par iroussin. Iroussin, ce sont les fiançailles. En hébreu moderne, les fiançailles fêtées avant le mariage sont des iroussin. Mais toute autre est la signification halakhique de iroussin. Dans le langage biblique et encore aujourd’hui, selon la Halakha les iroussin sont la première étape du mariage, lorsque, sous la ‘houpa, le fiancé donne la bague à sa fiancée. Après ces iroussin, la fiancée et le fiancé sont de facto mariés. C’est donc très différent des fiançailles modernes. Les kidouchin c’est comme les iroussin. La Torah utilise le terme iroussin, le Talmud parle de kidouchin. Il s’agit de la même cérémonie et de la même prière.

Les nissouïn? C’est la deuxième étape du mariage. On appelle aussi cette étape, les chéva’ brakhot, les sept bénédictions d’après les sept bénédictions qui sont lues en l’honneur des mariés, sous la ‘houpa. Chéva’, sept, brakhot, bénédictions au pluriel. Dans l’Israël moderne, le terme le plus utilisé est un tout autre terme, hatouna. ‘Hahatouna chel Dan, le mariage de Dan. Ce terme est très ancien. Lorsque le Cantique des Cantiques nous parle du mariage du roi Salomon, il y est écrit ‘hatounato, son mariage, le mariage du roi Salomon.

‫ ַּב ֶּמלֶ ְך ְׁשלֹמֹה ּבָעֲטָ ָרה ֶׁשעִ ְּט ָרה ּלוֹ אִ ּמוֹ ְּביוֹם‬,‫צְ אֶ נָה ו ְּראֶ ינָה ְּבנוֹת צִ יּוֹן‬ ‫ יא‬,‫ שיר השירים ג‬.ֹ‫ וּבְ יוֹם ִׂשמְ חַ ת לִ ּבו‬,ֹ‫חֲתֻ ּנָתו‬

Le P'tit oulpan

I

Ivrit bedaka, La minute d'hébreu

41

«…Sortez et admirez, filles de Sion, le roi Salomon, orné de la couronne dont le ceignit sa mère au jour de son mariage (‘hatounato).» Cantique des Cantiques 3, 11 Iroussin, kidouchin, nissouïn, ‘hatouna, Mazal Tov!

* Katy Ayache Bisraor est journaliste et toénet rabbanit, avocate rabbinique

18/05/2019


42

Les p'tites Z'annonces www.lph-annonces.com Location Vacances Césarée

1. Week-end, semaine, mois: grande villa tout confort, piscine 12m, 10/12 couchages, 2 niveaux, 4 WC, 3 SDB, 5 chambres, double séjour, cuisine avec coin halavi. 054-730-1674

Studio rénové meublé, 2 pers. plein pied, cuisine cachère équipée, clim, wifi, confort, central, mer. Prix 1 nuit 120 sh. Minimum 2 nuits. Séjours courts ou longs. 00972 (0)52-8838792. 2.

Eilat 3. Herods Palace 5* studio Gd. luxe, 2 Ad. + 2 enf. ou 3 Ad. SPA/ Lounge VIP inclus: Prix Promo: du 25/08 au 29/08 (4 nuits) 4900 sh ou du 29/08 au 01/09 (3 nuits) 4600 sh. jacquib@hotmail.fr 054-302-4722 4. Incroyable Herods 5* Accueil + Privilèges VIP: Promos JUIN (du dim au jeu) 1chambre (2ad+2enf ou3ad) 3200 sh ou Suite (2 ad+3enf ou 4ad) 4200 sh. Prix variable selon période et nbre nuits. 052-825-0876

Jérusalem Appt entièrement meublé, studio (2 pers.) ou 2P (4 à 8 pers.) cachère et dispo pour courtes périodes, situé sur rehov Ouziel proches des commerces. Aliza: 054-527-8500

18/05/2019

5.

Netanya

Haïfa

6. Luxueux studio dans appart-hôtel, face mer, promenade piétonne, entièrement équipé, cuisine strictement cacher, 3 jrs ou semaine 02-6426353 052-2602608

11. Carmel français 3.5P, 70 m2, 2ème étage, vue sur mer, lumineux, cuisine aménagée, mazgan, propre, central. 1.280.000 sh négociable. Rachel 0528838792

Tel-Aviv

Netanya

7. Proche plage Gordon location à la semaine, 2P, 2ème étage, ascenseur cuisine, SDB, meublé cacher, 4 couchages,. 054-7301674

12. Nitza à 2 mn plage, bel appart dans immeuble luxueux avec salle sport, 4P, 120m2, vue mer, suite parentale immense, 2 parking souterrains, ascenseur Shabbat. 054-792-2875

Particuliers Eilat 8. ACHETE au Palace HEROD'S 1 sem. en timeshare à 65.000 pts/an ou 50.000, Studio Gd.Luxe 2 ad + 2 enfts ou 3 ad. de préférence semaine No 50 ou No 26 mais étudie ttes propositions. 058-690-1953 (WhatsApp) 9. VEND au Palace HEROD'S sem. N°43 (oct.) en timeshare 97.500 pts/an. Contrat jusqu'au 31/12/2045. Lounge /SPA VIP. SUITE PRINCE 2P 4 ad. 17.000 Euros. (desc. + photos). Tél/Whatsapp 054-302-4722. jacquib@hotmail.fr

Ventes Ashkélon 10. Appt 3.5P, lumineux, vue dégagée sur mer, proche écoles, jardin d’enfants, hôpital, gare centrale routière. Situé dans un quartier calme. 950.000 sh. Pour plus de détails: 050-3201185 ou 054-3556977

Locations Agences Jérusalem 13. Rehov Gat, bel Appt en rez de jardin 96m2, 4 chambres, terrasse soucca, jardin, proche Makhon Meir, synagogue Rav Cherki, tramway. Libre à partir du 1er mai. 6.400 sh/ mois. Jérusalem Realtor 054-7947129

Netanya 14. Centre ville, 4P + terrasse dans immeubles neufs rues Petah-tikva, Salomon, Ovadia, Ertsog. Longue durée / sans frais d’agence. Cabinet Yehouda Himi 09-8821092/4 himioffice1@ gmail.com Demandez Sephora 15. NAT 600, Cottage 6P, à louer ou à vendre, rénové, vue sur mer, à voir absolument. PAI Properties Real Estate 050-5700696


Ventes

Mekor Haïm

Arnona

23. Affaire! 4P, plein sud, entièrement rénové, 2ème étage, balcon, face synagogue, cave, park. 2.250.000 sh seulement. Hamishkenot Mikael 052-3202488

Jérusalem 16. Très beau 4P, Hanoh Albek, 5ème étage, immeuble récent, parking, cave excellent état, vue panoramique, terrasse soucca. Tivouh On Line, Esther 054-533-8253

Armon Hanatsiv 17. Rue très demandée, 4P+1, entrée privée, grand jardin, complètement rénové, climatisé, calme, grande cave. 2.350.000 sh. Hamishkenot Mordehai 052-2338645

Bakaa 18. Superbe propriété à proximité de Baka, gd duplex avec ascenseur privé, terrasse soucca, park. couvert, cheminée, cave, et bien d'autres choses! estherguenassia@gmail.com. Jackie Bitensky Real Estate 052-3230923. 19. A SAISIR! Beau 4P rénové, vue dégagée, central, proche commerces, autobus, écoles, synagogues, ascenseur, park. 1.890.000 sh. Hamishkenot Mikael 0523202488 20. Alenby, 4P, récent, spacieux, balcon soucca, ascenseur shabbat, cave et parking. Hamishkenot Mikael 052-3202488

Har Homa 21. SUPER AFFAIRE! 4P à rénover, 2 balcons soucca env. 20 m2, 2ème étage, très central, cave, park. 1.530.000 sh. Hamishkenot Emmanuel 052-6787813

Moshava Guermanit 22. 5P

rez-de-jardin, neuf, très luxueux, entrée indépendante, calme, parking privé. Hamishkenot Mendel 0528980111

43

Rehavia 24. Dans nouveau projet, 2 derniers Appts de 5P, 135 ou 160m², balcon soucca 12 ou 30m², parking, asc. Chabbat, superbe vue sur Gan Saker, à bon prix. Dwell RE David Duek 054-5455461

Shaarei Hessed 25. Dans les Tours Wolfson, 3 chambres à coucher spacieuses, 150m², magnifique vue panoramique sur la ville, rénovation de très haut standing, parking privé. Dwell RE - Haya Labell 058-5335252

Talbieh 26. Sokolov, très beau 3P, 80 m2, rénové avec gout, investi, 2ème étage, asc. Partiellement meublé, immédiat. Hamishkenot Mendel 052-8980111

Netanya 27. Exclusivité! Habrigada Hayehoudit, magnifique 5P, terrasse, petite vue mer, pièces spacieuses, superbe SdB, 2.150.000 sh négociable - Etoile Bleue Immobilier Déborah 058-5722770 ou 01-77501920 28. Emplacement idéal dans une des rues les plus demandées, 4P, balcon, rénové, asc, park. 2.550.000 sh. Etoile Bleue Immobilier Déborah 058-5722770 ou 01-77501920 29. Imm. neuf, asc. chabbat, 4P, 105m², terrasse 13m², 2 SDB, vue dégagée jusqu’à la mer, livraison dans 21 mois, 1.890.000 sh. Etoile Bleue Immobilier Déborah 058-5722770 ou 01-77501920

18/05/2019


44

30. Exclusivité Bld de Nice, résidence de luxe, piscine, salle de sport, 4P, 125m2, suite parentale, terrasse 18m², vue mer, 2.900.000 sh. Etoile Bleue Immobilier Déborah 0585722770 ou 01-77501920 31. Exclusivité! Yéhouda Hanassi, 4P en parfait état dans imm. très bien entretenu, clim, asc. Opportunité à saisir. 1.490.000 sh. Etoile Bleue Immobilier Déborah 058-5722770 ou 01-77501920

Raanana 32. Terrain au calme 509M2. 3.850.000 sh. Hamishkenot 054-7864636 David

Tel-Aviv 33. Au

coeur de Tel Aviv, spécial INVESTISSEURS, imm. neuf, 2P, 53m2 + 6m2, loué 5.500/mois. 2.200.000 sh. Hamishkenot David 054-7864636

34. Au cœur de Tel Aviv, immeuble neuf 4P 80 m2 + 12 m2 + parking. Livraison sous 12 mois. 3.300.000sh. Hamishkenot David 054-7864636

Emploi Tout Israël

18/05/2019

35. Un métier en Israël c’est possible: devenez agent immobilier en obtenant votre licence d'Etat, réussite assurée en suivant la formation pour francophones. Chaya 052-6884386 ou formationexamen@gmail.com

Jérusalem

Divers

36. Ciel Telecom recrute 2 hotliners, un pour installer les BOX et un pour assister ses clients en téléphonie. Réf: TE1303. 054-987-5446 drh@advanciacallcenter.com

43. Vente de voitures toutes marques BMW, AUDI, Porsche, Ferrari, et Motos. Pour plus d'infos appeler au 058-305-7344

37. Groupe BFR Business recrute 2 ingénieurs commerciaux. Connaissance du monde des ESN/SSII et des grands comptes. 058-717-2626 ou david.oiknine@preembauche.com

Jérusalem

38. IDEA Group recrute back office validation de dossiers, comptable administrative, conseillers SAV, commerciaux (H/F), bonne rémunération. drh@idea-groupe.net 39. IDEA

Group recrute conseiller commercial (H/F): mi-tps ou tps plein, très bonne rémunération. drh@ idea-groupe.net 0545274271 054783-1486

Cours Jérusalem 40. Recherche professeur de yiddish homme ou femme pour cours particulier sur Rehavia. Appeler le 052322-5268 41. Universitaire expérimenté donne cours particuliers d’hébreu ou en groupes. A votre rythme ou en cours intensifs, tous niveaux. Parler, comprendre et écrire l'hébreu en 4 mois. Abraham 052-3692347 42. Réussissez votre année en Maths en cours particuliers. Rattrapage et soutien toute l'année. 058-5553951

44. Recherche dame /JF francophone et religieuse pour gérer les soirs et matins /dame âgée: repas, prise de médicament (pas de ménage ni cuisine) en échange d’une chambre avec SDB indép. à Baka’a. 052-587-0184

Netanya 45. Vous avez besoin de faire du bricolage? Pose de rideaux, montage de meubles, travaux électriques, peinture etc… Emmanuel est à votre service à des prix défiants toute concurrence! Tél 0585-770-812


18/05/2019


Sciences

46

Par Shraga Blum

U

n drapeau d’Israël bientôt à nouveau

dans l’espace!

Après la fusée Bereshit, le drapeau d’Israël va une nouvelle fois faire un tour dans l’espace. Le 25 septembre prochain, Jessica Meïr, astronaute américaine de père israélien s’envolera pour l’espace pour une mission scientifique de six mois. Ayant le droit d’emmener avec elle trois objets personnels, Jessica a notamment choisi de prendre un drapeau israélien ainsi qu’une paire de chaussettes avec comme motif une menorah à sept branches.

études dans ce domaine et s’est présentée à plusieurs reprises aux examens très difficiles pour entrer dans le programme de la Nasa. Après plusieurs échecs, elle a persévéré, a été finalement admise en 2013 et a suivi la formation d’astronaute qu’elle a achevée avec succès au bout de deux ans. Parallèlement, elle a également appris à piloter des avions et des fusées ainsi que tous les gestes utiles lors d’un séjour dans l’espace. Elle a aussi appris le russe.

18/05/2019

“J’ai encore du mal à réaliser que cela va réellement se produire et je ne le réaliserai que lorsque j’y serai”

Le père de l’astronaute est né en Irak dans une famille qui émigra en Israël lorsqu’il était encore enfant. Il a combattu lors de la Guerre d’Indépendance et a quitté ensuite pour la Suède afin d’y étudier la médecine. C’est là qu’il a connu sa femme. Le couple s’est ensuite installé aux Etats-Unis, dans l’Etat du Maine et a donné naissance à cinq enfants, dont Jessica qui est la plus jeune. Elle raconte que dès son plus jeune âge elle a été attirée par tout ce qui concerne l’espace et a rêvé d’y aller un jour. Elle a naturellement poursuivi des

Au mois d’avril, à sa plus grande joie, on lui a annoncé ce qu’elle attendait depuis longtemps: elle sera co-pilote dans une fusée qui se rendra dans la station spatiale internationale. Il s’agit d’une fusée russe Soyouz qui sera propulsée depuis le Kazakhstan et dans lequel prendront place des astronautes russes et des Emirats arabes unis.

La mission de Jessica Meïr sera d’effectuer toute une série d’expériences dans les domaines de la psychologie, de la médecine et de la chimie afin de mieux comprendre les effets sur les humains d’un séjour prolongé dans l’espace. «J’ai encore du mal à réaliser que cela va réellement se produire et je ne le réaliserai que lorsque j’y serai» confie l’astronaute. Bien que de mère chrétienne, Jessica et ses frères et sœurs se sentent plus proches du judaïsme. «Je ne suis pas observante mais je suis culturellement juive», indique-t-elle.


47

18/05/2019


Profile for Bereshit Agency

LPH 899  

LPH 899