Page 97

97

Je me souviens, D’un certain jour de septembre où un ami m’a contacté via Internet pour me dire « il y a un avion qui s’est écrasé sur New York. » La journée du 7 janvier 2015 a eu le même goût de cendres, la même impression de la fin irrémédiable d’un monde. Avec la différence que, si je ne connaissais pour ainsi dire personne à New York, j’ai eu cette fois-ci l’impression de perdre douze amis. Je lis Charlie Hebdo depuis près d’une vingtaine d’années et je venais de me réabonner pour deux ans. Même si je suis loin d’être un fan de l’humour pipi-caca, Charlie arrive souvent à me faire rire et, encore plus souvent, à me faire réfléchir. On oublie un peu trop souvent que ce journal n’est pas seulement un exutoire pour anars, libertaires, altermondialistes et autres bouffeurs de religieux de tous poils (pubiens). Sous ses dehors de canard gauchiste, c’est aussi un des derniers médias d’investigation indépendants de la francophonie. Engagé, certes ; de mauvaise foi, parfois. Mais bien plus honnête que beaucoup des titres de presse, inféodés à leurs propriétaires et à leurs régies publicitaires. Même s’il doit prendre une autre forme, si son actuelle formule doit disparaître – ça ne serait pas la première fois –, Charlie Hebdo vivra. Un des slogans les plus marquants que j’aie pu lire ces derniers jours, c’est celui de Reporters sans frontières : « Ils veulent nous réduire au silence, ils n’auront obtenu qu’une minute. » Stéphane « Alias » Gallay

Chroniques d’Altaride – Janvier 2015

Véranda graphique

Stéphane Sabourin

Profile for Chroniques d'Altaride

Chroniques d'Altaride n°032 janvier 2014 la mémoire  

Bonne année ! On démarre 2015 avec un numéro des Chroniques d’Altaride consacré au thème de la mémoire. Rappelez-vous, le jeu de rôle, c’est...

Chroniques d'Altaride n°032 janvier 2014 la mémoire  

Bonne année ! On démarre 2015 avec un numéro des Chroniques d’Altaride consacré au thème de la mémoire. Rappelez-vous, le jeu de rôle, c’est...

Advertisement