Page 78

Bibliothèque

78

submergés par un flot de déconcentration et de passivité sensorielle. Lorsque cela arrive, c’est que le sujet doit mourir.» FIN

60 Vous avancez jusqu’au mur suivant, où vous découvrez un bas-relief représentant un nuage sombre recouvrant un homme à genoux, implorant le pardon. Vous y lisez l’inscription suivante : « Tel un nuage de cendres, le doute s’installe toujours en ceux qui se contentent d’espérer plutôt que d’agir, le doute embrume notre perception de la vie et nous empêche de croire en nos souvenirs, tel un poison mortel. »

61 La mercenaire serre les dents, dégaine son cimeterre et vous tranche vivement en deux. Alors que vous sentez votre vie vous quitter, elle vous foule aux pieds d’un air vengeur et vous dit : « Le dernier prêtre d’Inehmot que j’ai croisé était de ton espèce, et il a tué mon aimé. Je ne me ferai pas avoir deux fois ! » Vous êtes mort, victime d’une vengeance passionnelle dont vous n’êtes pas responsable. FIN

62

Vous vous écroulez soudainement, suffocant, aveuglé par cet épais brouillard noir qui s’est formé autour de vous sans que vous ne vous en rendiez compte.

La mercenaire s’arrête devant vous, enlève son turban, découvrant ainsi de longs cheveux noirs et un beau visage juvénile. Elle vous sourit gentiment et vous tend la main.

FIN

« Enchantée de rencontrer une autre personne

Janvier 2015 – Chroniques d’Altaride

Profile for Chroniques d'Altaride

Chroniques d'Altaride n°032 janvier 2014 la mémoire  

Bonne année ! On démarre 2015 avec un numéro des Chroniques d’Altaride consacré au thème de la mémoire. Rappelez-vous, le jeu de rôle, c’est...

Chroniques d'Altaride n°032 janvier 2014 la mémoire  

Bonne année ! On démarre 2015 avec un numéro des Chroniques d’Altaride consacré au thème de la mémoire. Rappelez-vous, le jeu de rôle, c’est...

Advertisement