Page 1

Junk Spaces = Quality ? Student Residence Paris, France LAN Architecture 1st Prize - SAIE SELECTION AWARDS 2011 Young Architects, section bricks

Vue Est

Entouré par les bâtiments existants, le but était d’insérer l’édifice entre les murs l’encadrant : premièrement pour éviter une perte de chaleur et de circulations (données par les bâtiments voisins) mais également pour trouver une connexion entre les différentes hauteurs de bâtis. Ensemble avec l’idée de fournir une lumière solaire optimale durant toute la journée et de réussir un espace communautaire de qualité, les cadres du projet étaient trouvés. Des analyses, grâce à des logiciels pour étudier la calorimétrie et la luminosité furent utilisées pour assurer les objectifs des architectes. La lumière rasante du matin éclaire les appartements faisant face a la rue. Les deux coupures dans la facade amene aussi la lumiere dans la cour interieure et le batiment ouest. Le soleil du sud vient seulement a travers le coup de sabre entre les deux batiments voisins.

Axonometrie situation et diagram de kcalolimetrie

Depuis l´Ouest , le soleil peut entrer directement pour profiter de la lumiere de l´apres-midi. La lumiere diffuse du nord penetre quant a elle dans tous les espaces. Lorsque l’on entre du côté Est dans la résidence, on demande par deux fois de vérifier la carte de résident. Dans l’aire située entre ces deux vérifications se situe la porte menant aux locaux dédiés aux boîtes aux lettres ainsi qu’au vestiaire. C’est seulement après la seconde porte que l’on peut accéder complètement à la cour intérieure et aux différents bâtiments.


Dès que l’on entre on peut choisir différents itinéraires, dépendants de ce que l’on a à faire, ou de ses préférences personnelles. La résidence a été divisée en cinq sous-ensembles. Les espaces internes sont ensuite utilisés comme des espaces de circulation mais également comme « puits » de lumière en toute saison.

Rez-de-chaussée - Bas

Du côté ouest, où il y a d’autres cours intérieures bordant l’édifice, les circulations servent de zone tampon et les unités d’habitations ont été orientées plein est. Pour permettre à la lumière de pénétrer sur les six étages du bâtiment dès le matin, le volume a été séparé en deux. La « dent creuse » produite est occupée par l’ascenseur et l’escalier, tous deux transparents. Du côté est face à la rue, le sol au milieu du volume est utilisé pour installer un parking à vélos. Le plafond est constitué d’aluminium brillant, qui permet de guider la lumière à l’intérieur et réduit les besoins en lumière artificielle. Les quelques lumières installées sont incrustées dans le sol. Cet effet, couplé à la fragmentation de la lumière à travers le grillage permettent un jeu de lumière intéressant.

Rez-de-chaussée R+1

Section West - East

Depuis qu’il existe une loi à Paris selon laquelle les immeubles au-delà de cinq étages doivent posséder un retrait en couronnement de façade, l’espace en question est défini comme des terrasses communes pour les appartements situés en bordure.


La résidence se divise en une partie plus urbaine et une autre dévolue à l’usage domestique grâce aux matériaux. Pour la partie située sur rue, de la brique noire appareillée de manière horizontale a été utilisée, la façade intérieure quant à elle est constituée de lattes de bois verticales et de béton blanc.

Dualite

Les planches de bois jouent également un rôle de pare-soleils, qui peuvent s’ouvrir pour les uns verticalement, pour les autres horizontalement. Au rez-de-chaussée, dans le bloc central, les volets/pare-soleils s’ouvrent sur toute leur hauteur permettant d’étendre l’intérieur des appartements vers l’extérieur et inversement. La structure des bâtiments est constituée de béton, les circulations sont pour la plupart en acier. Le sol de la cour intérieure ainsi que du garage à vélos est en gomme. Celà donne une impression de « chez-soi » et ne se réchauffe pas au soleil.

Brick / Wood

Normalement, comme partout et aussi en France, quand il s’agit de logements étudiants ou sociaux, le besoin en espaces communs n’est pas ou peu valorisé par les investisseurs. Ils ont rarement l’intention de donner de la place aux étudiants pour organiser des soirées, des expos...La grandeur de la cour intérieure fut acceptée seulement grâce aux besoins demandés par le concept de lumière et de « chauffage naturel ». Pour ces raisons, les architectes ont dessiné beaucoup de ce que nomme Rem Koolhaas the « junk spaces » dans les espaces bordant les coursives par exemple. Ces espaces ne semblent avoir aucune signification, aucun programme, si ce n’est d’être le toit des unités inférieures. Néanmoins, pour l’Agence LAN, ils étaient une opportunité pour donner aux étudiants la qualité de vie dont ils avaient besoin. Recouvertes de matériaux nobles (bois et métal) qu’ils justifièrent comme nécessaires aux investisseurs, ces junk spaces sont alors devenus des espaces de qualité.

Junk Space


Les unités d’habitation sont en comparaison étroites et fixes dans leur organisation interne. Cela s’explique du fait de la densité qui a été augmentée au bénéfice d’espaces informels : les cours intérieures, les terrasses... Critique : De ma propre expérience sur les lieux, les cours intérieures sont bien utilisées. La question reste pour moi de savoir s’il était nécessaire de réduire autant l’espace intérieur pour obtenir des espaces ouverts extérieurs. Unit Habitation - deux vue

La lumière, les matériaux ainsi que le travail paysager jouent tout spécialement de la qualité intrinsèque des lieux et donnent à la cour intérieure sa qualité principale. En comparaison, les espaces de circulation intérieurs apparaissent blancs, « stériles » et « inappropriables ». Les arbres dans les cours secondaires semblent avoir été plantés au hasard. Je doute également du fait que la lumière du matin puisse passer au travers des deux dents creuses au sein du bâtiment jusqu’à la partie ouest du bâtiment.

Circulation et espace rendu

LAN Architecture a néanmoins réussi quelque chose de rare dans la culture de ce type de programme et parvient à relier de manière élégante les obligations données par les investisseurs et les besoins des étudiants. Jusqu’à maintenant le quartier alentour au projet n’a pas encore profité de manière visible des effets positifs du bâtiment. L’idée des architectes était de pouvoir profiter de la vue intérieure de la résidence depuis l’extérieur et de trouver ici une connexion. Cette dernière ne fonctionne cependant pas particulièrement. Moi-même par exemple, avec une carte dans les mains et l’image du bâtiment en tête, suis passé devant une première fois avant de le reconnaître.

fiche enveloppe lan architecture paris  

fiche enveloppe lan architecture paris

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you