Issuu on Google+

w w w . h a u t e n o r m a n d i e . f r

Journal d’information de la Région Haute-Normandie

N°89 septembre 2010

Journées du patrimoine

Actions Région

Rendez-vous

Visitez la chapelle du lycée Corneille et l'Hôtel de Région

Carte Région : tous les atouts en poche

Invitation pour un concert de l'Opéra de Rouen à Dieppe

s t e j o r p s de ET s e é d i s De

r e id a r u po

l’emploi


L'éditorial d'Alain Le Vern Président de la Région Haute-Normandie

L

a cloche a sonné pour les 80 000 jeunes haut-normands qui empruntent ou retrouvent le chemin du lycée. Avec la carte Région qui fête sa 11e année et grâce aux investissements massifs pour la reconstruction et la rénovation des établissements, la collectivité régionale met à disposition des lycéens les meilleures conditions d’études favorisant ainsi leur insertion professionnelle future. De manière plus générale, la Région met tout en œuvre pour permettre aux Haut-Normands de trouver un emploi. Elle finance chaque année plus de 1 500 formations, permettant à 13 000 demandeurs d’emplois d’élaborer un nouveau projet professionnel. Diversifier et améliorer l’offre de formation pour qu’elle tienne compte des projets individuels tout en répondant aux caractéristiques de l’économie régionale, tel est l’objectif de notre politique. L’avenir des jeunes et des salariés haut-normands passe également par un important effort en direction de l’innovation et de la recherche. Soutien au projet de moteur “Flower“, rencontres régionales de l’innovation, contrat régional de développement économique, sont autant d’illustrations de notre engagement à préparer l’économie et les emplois de demain. Enseignement, formation professionnelle, recherche-innovation, action économique forment un carré stratégique sur lequel la Région Haute-Normandie continue de s’appuyer pour dynamiser le développement de nos territoires. Je vous souhaite à toutes et à tous une bonne rentrée.

Journal d’information de la Région Haute-Normandie 5, rue Robert Schuman BP 1129 - 76174 ROUEN cedex 1 Tél. 02.35.52.56.00 - Fax 02.35.52.56.56 www.hautenormandie.fr 2

N°89 SEPTEMBRE 2010

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

© Nicolas Broquedis

3

ça se passe à la Région

n Normandiebulle : expo à l’Hôtel de Région n Forum régionaux du savoir : voyage dans l’infiniment petit n Journées du patrimoine : le passé ouvre ses portes

4-7

Actions Région

n Création d’entreprise : un soutien plus musclé n ISNI : la formation au long cours n Projet Flower : présentation à l’Hôtel de Région n Les Rencontres régionales de l’innovation n Région et Oséo : un partenariat productif n Le nouveau programme régional de formation professionnelle n Carte Région : tous les atouts en poche n Normandie Impressionniste : les lycéens font forte impression

8 Alain Le Vern Entretien avec

s eDtodsseiesrprojets 1 1 9 Des idée pour l’emploi

15

12-13

Express régional

Insolite, ludique, pratique...

Rendez-vous

Invitation pour un grand concert en plein air à Dieppe

16

Agenda

Culture, sport, loisirs, nature...

Directeur de la publication : Alain Le Vern Rédacteur en chef : Nathalie Lecerf Responsable de la publication : Pascale Feugère Rédaction : Pascale Feugère, Laure Voslion Photo couverture : Nicolas Broquedis Design graphique et réalisation : 02.35.812.612 Impression : CirclePrinters Services tél. 01.60.23.30.30 Tirage : 817 000 exemplaires Diffusion : La Poste/Mediapost Dépôt légal : à parution ISSN 1294-8578.

Le journal Ma Région est diffusé dans tous les foyers haut-normands.  Si vous ne l’avez pas reçu, signalez cette anomalie au service communication, 02.35.52.57.35.


Expo

Journées du patrimoine

Normandiebulle, ça planche !

Le passé ouvre ses portes

Pour l’édition 2010 de Normandiebulle, le festival de bande dessinée de Darnétal qui se tient les 24, 25 et 26 septembre et dont la Région est partenaire, une exposition collective est présentée à l’Hôtel de Région du 23 septembre au 8 octobre.

Les 18 et 19 septembre pour les Journées du patrimoine, visites guidées de l’Hôtel de Région et de la chapelle du lycée Corneille, conférences, expositions et ateliers pour enfants sont au programme...

a

Du scénario à la colorisation, comment se conçoit une bande dessinée ? Cette exposition présente une soixantaine de planches tirées des 6 tomes que compte à ce jour la série Hauteville House publiée aux éditions Delcourt. A cela s'ajoutent une trentaine de pages de croquis, recherches… Dessinée, scénarisée, colorisée et "story boardée" par quatre Haut-Normands (Fred Duval pour le scénario, Thierry Gioux pour le dessin, Carole Beau pour la couleur et Christophe Quet pour le storyboard), la série Hauteville House, qui rencontre un vif succès auprès des bédéphiles, se déroule autour de la maison de Victor Dessin extrait de la série Hauteville House Hugo à Guernesey et à Rouen. Hauteville House mêle l’époque de la révolution industrielle à des technologies modernes tout droit sorties de l’imagination de Jules Verne dans un univers steam punk (terme inventé pour qualifier un genre de la littérature de science-fiction né à la fin du XXe siècle, dont l'action se déroule dans l'atmosphère de la société industrielle du XIXe siècle). Envoûtement garanti ! n Du 23 septembre au 8 octobre, Hôtel de Région, 5 rue Schuman à Rouen. Entrée libre, du lundi au samedi de 9h à 18h. Contact : 02.35.52.21.59

A l’Hôtel de Région n Visites guidées : samedi 18 et dimanche 19 de 10h à 17h. Durée : 30 minutes. Réservation sur place un quart d’heure avant chaque visite. n Conférences animées par des chercheurs du Service régional de l’inventaire. Durée : 30 minutes. Réservation sur place un quart d’heure avant chaque conférence. Samedi 18 septembre : 16h30 : la villégiature à Sainte Adresse, 17h30 : le port de Rouen. Dimanche 19 septembre : 15h30 : le non-impressionnisme dans le vitrail, 16h30 : l’œuvre de Georges Feray, architecte, 17h30 : images de l’industrie dans l’art. n Exposition Les Pages du patrimoine (samedi et dimanche de 9h à 18h) : un aspect du patrimoine régional à travers une œuvre, un paysage, un artiste, un objet... n Ateliers sur l’impressionnisme pour les enfants de 5 à 12 ans : samedi et dimanche de 10h à 11h30 et de 14h à 15h30. Réservation sur place un quart d’heure avant le début. Hôtel de Région, 5 rue Robert Schuman à Rouen. Contact : 02.35.52.31.81

A la chapelle du lycée Corneille n Visites guidées : samedi et dimanche à 10h, 11h, 12h, 14h, 15h, 16h et 17h. Durée : 1 heure. n Exposition "La chapelle du lycée Corneille, histoires de restaurations : une renaissance éclatante", samedi et dimanche de 10h à 18h. Chapelle du lycée Corneille, rue Bourg l’Abbé à Rouen. Contact : 02.35.52.57.13

Forum régional du savoir

Voyage dans l’infiniment petit Le 30 septembre, c’est à un voyage dans l’infiniment petit que nous invite Didier Blavette, professeur à l’Institut universitaire de France, pour le forum du savoir de rentrée. De nombreux objets de haute technologie de notre quotidien (nos téléphones portables, nos ordinateurs…) utilisent des "nanotechnologies" et des "nanomatériaux" qui relèvent d’une échelle invisible à l’œil nu, le nanomètre (un millionième de millimètre). Leurs très faibles dimensions leur donnent des propriétés physiques exceptionnelles. Les disques durs des ordinateurs, les fils de renfort des pneumatiques, les alliages légers pour les voilures d’avion en sont autant d’exemples. Cette conférence invite à un voyage dans le monde invisible de ces matériaux que les chercheurs peuvent observer en trois dimensions grâce à l’utilisation de la sonde atomique tomographique, instrument unique en France conçu par le Groupe de physique des matériaux (unité CNRS-Université-INSA de Rouen). n 30 septembre à 20h30, Hôtel de Région, 5 rue Robert Schuman à Rouen. Gratuit, nombre de places limité, réservation auprès de Science Action Haute-Normandie, 02.35.89.42.27. Retrouvez également les forums régionaux du savoir en direct sur www.scienceaction.asso.fr

© Christophe Kollmann/SRIP

a

L’intérieur de la chapelle du lycée Corneille à Rouen Journal d’information de la Région Haute-Normandie

3


actions Région >>> Carte Région

tous les atouts en poche ! Bien connue des élèves de première et terminale, la carte Région est remise pour la première fois aux élèves qui entrent en seconde ou en 1ère année de centre de formation des apprentis (CFA). Petit rappel des atouts et bienfaits d’une carte qui allie loisirs et études.

Les tubes de peinture géants du lycée Jean Rostand d'Offranville

Appel à projets

Les lycéens

font forte IMPRESSION A la suite de l’appel à projets lancé par la Région auprès des lycées dans le cadre du festival Normandie Impressionniste pour faire plancher les jeunes Haut-Normands sur ce thème, neuf lycées haut-normands ont été sélectionnés. Ils ont réalisé des œuvres tout à fait impressionnantes ! Un travail sur les pixels reproduisant sur une énorme bâche le fameux Déjeuner sur l’herbe d’Edouard Manet (lycée Le Corbusier de SaintEtienne-du-Rouvray), la plage de Pourville transformée par d’immenses tubes de peinture posés telles des barques de pêcheurs sur la grève (lycée Jean Rostand d’Offranville), un film composé d’images fixes de la Seine (lycée Gilbert Martin du Neubourg), une plaque d’aluminium où reposent nymphéas et fleurs en bronze (lycée Anguier d’Eu)... Les lycéens ont donc fait preuve d’imagination, réinterprétant de manière très créative les œuvres fortes des impressionnistes. Autres établissements participants : Maison familiale et rurale de Bernay, lycée Guy de Maupassant de Fécamp, lycée Saint-Vincent de Paul du Havre, lycée professionnel La Châtaigneraie de MesnilEsnard, lycée Marc Bloch de Val-de-Reuil. n

E

nvie d’écouter d’un concert ? De voir une pièce de théâtre ? De s’offrir un cinéma entre amis ? La carte Région est faite pour faciliter les sorties loisirs et culturelles des jeunes haut-normands (lycéens, apprentis et stagiaires de la formation professionnelle de niveaux 4 et 5 et de moins de 26 ans) avec 15 € réservés aux festivals régionaux, théâtre, concerts, manifestations sportives et 15 € dédiés au cinéma. Autre atout : avec leur carte, les lycéens et apprentis bénéficient d’un crédit pour l’achat ou la location de leurs livres scolaires : 60 € pour les lycéens et 30 € pour les apprentis. Depuis deux ans, les élèves

inscrits en 1ère année de lycée professionnel ou CFA dans certaines filières (bâtiment, hôtellerie-restauration, industrie, agriculture, métiers de bouche, automobile, soins à la personne, coiffure) disposent également de 100 € pour l’achat de leur matériel professionnel. Pour obtenir la carte Région, il suffit de remplir le bordereau disponible dans les établissements et les CFA haut-normands. Envoyée au domicile des lycéens et apprentis lors de leur première année en lycée ou CFA, la carte Région se conserve tout au long de la scolarité. n Contact : 02.35.52.22.50 www.lacarteregion.com

Ma rentrée avec

ma carte Région Montrez avec humour et fantaisie comment vous avez utilisé votre carte Région au moment de la rentrée scolaire. Mi-octobre, la Région lance à l’intention des bénéficiaires de la carte Région un concours intitulé "Ma rentrée avec ma carte Région". L’objet de ce concours ? La réalisation d'un petit film d’une minute maximum sur la carte Région, à partir d’un appareil numérique ou d’un téléphone portable. Les modalités de ce concours seront à découvrir dans Ma Région d’octobre. n

Bon à savoir Les œuvres des élèves du lycée Le Corbusier seront exposées du 15 septembre au 3 octobre au Sillon (Petit-Couronne)

4

N°89 SEPTEMBRE 2010

Les nymphéas en bronze du lycée Anguier d'Eu

Devenez amis de la carte Région sur Facebook

Pour permettre aux bénéficiaires d’être toujours les premiers informés sur l’actualité de la carte, pour consulter en direct les offres des partenaires (salles de spectacle, festivals, musées, rencontres sportives…), la carte Région est désormais dans les pages Facebook (tapez La carte Région dans le moteur de recherche). Autre nouveauté, le site de la carte Région va évoluer courant septembre : nouvelle présentation, contenus plus interactifs... Les bénéficiaires pourront également se renseigner sur les crédits qui leur restent. n


Développement économique

© Nicolas Broquedis

Création d’entreprise un soutien de la Région plus musclé

G

râce à une nouvelle organisation et à une enveloppe budgétaire plus importante, l’accompagnement peut même durer jusqu’à 3 ans après la concrétisation du projet afin d’aider les nouveaux entrepreneurs à apprivoiser leur nouveau statut et ce qui va avec (tableaux de bord financiers, maîtrise du stress, gestion du personnel...). “Toutes les études montrent qu’une entreprise accompagnée a beaucoup plus de chances de survivre qu’une entreprise qui ne l’est pas, souligne le président Alain Le Vern. En période de crise économique, il nous semblait essentiel de permettre à tous ceux qui sont prêts à se lancer pour créer leur emploi ou des emplois, de bénéficier d’un soutien de leur collectivité régionale qui corresponde le mieux possible à leurs besoins“.

Des rendez-vous individuels et personnalisés Concrètement, une dizaine de prestataires spécialisés répartis sur le territoire haut-

La Région vient de renforcer son soutien aux créateurs et repreneurs d’entreprise. Le dispositif permet aux futurs créateurs et repreneurs d’être accompagnés à tous les stades de leur projet, depuis le montage du dossier jusqu’à la création effective de l’entreprise.

normand proposent aux porteurs de projet qui en font la demande, des rendez-vous individuels et personnalisés avec des professionnels ayant pour ambition de les aider à réussir. Financé par la Région et totalement gratuit pour les bénéficiaires, ce dispositif s’adresse à tous les futurs créateurs et repreneurs, quelles que soient la taille et la forme juridique de la future entreprise. Certains prestataires sont spécialisés dans l’accompagnement des très petites entreprises (TPE) créées par des personnes qui sortent d’une longue période d’inactivité. n

Contacts : • Boutique de gestion (accompagnement des TPE Dieppe, Evreux) 02.32.38.04.48 • CEGEFOP (accompagnement des TPE Bernay, Les Andelys) 02.32.34.34.38 • Cré’action (accompagnement des TPE (Le Havre) 02.35.41.33.32 • Haute-Normandie Active accompagnement des TPE Rouen), 02.32.10.65.53 • Rouen Initiative (Rouen)02.35.14.37.17 • Dieppe Bresle Initiative (Dieppe) 02.35.06.50.50 • Le Havre Caux Initiative (Le Havre) 02.35.55.26.67 • Initiatives 27 (Bernay, Evreux, Les Andelys) 02.32.33.70.27

Bon à savoir

En amont de cet accompagnement à la création, la Région prend aussi en charge la phase de diagnostic qui permet au futur créateur d’évaluer son projet et ses aptitudes personnelles : points forts, points faibles, parcours à suivre, besoins en formation... Ce diagnostic comprend 21 heures en séance collective et 2 entretiens individuels. Des sessions ont lieu très régulièrement à Dieppe, Evreux, Le Havre et Rouen. Calendrier annuel sur www.hn-espace-entreprises.fr Contacts : Dieppe et Rouen, AC Formation, 02.35.62.65.68 - Evreux, Boutique de gestion, 02.32.38.04.48 - Le Havre, Cré’action, 02.35.41.33.32

Navigation fluviale

la formation au long cours La Région vient de renouveler pour trois ans son soutien à l’Institut d’ingénierie supérieure de la navigation intérieure (ISNI), qui propose une formation unique en France dans le domaine du transport et de la logistique fluviaux.

L

e transport fluvial apparaît de plus en plus comme un moyen de transport moderne et adapté aux nouveaux enjeux économiques, écologiques et technologiques. Son évolution suscite donc des besoins en recrutement et de nouvelles exigences en matière de formation. Pour ces raisons, la Région Haute-Normandie soutient depuis 2003 l’Institut d’ingénierie supérieure de la navigation intérieure, basé à Elbeuf-sur-Seine, en finançant son fonctionnement à hauteur de 130 000 € par année scolaire.

Deux bateaux écoles “La contribution de la Région permet à 24 personnes

de bénéficier de places au sein de l’école mais aussi de mettre à la disposition des élèves deux bateaux écoles, outils de formation indispensables en matière de navigation fluviale“, explique Gilles Malefan, directeur de l’ISNI et du CNAM Haute-Normandie (Conservatoire national des arts et métiers). Financées par la Région, les deux péniches de 38,5 mètres chacune (le "Cyclone" et le "Marica") qui servent de bateaux écoles permettent en effet d’initier en conditions réelles les étudiants aux règles de la navigation et de la sécurité. Elles permettent également à l’ISNI d’être lieu d’examen pour les permis des bateaux de moins de 80 mètres. n Contact : ISNI, 02.32.82.07.16

Les bateaux écoles de l'ISNI : le Cyclone et le Marica Journal d’information de la Région Haute-Normandie

5


actions Région >>> Recherche-innovation

Projet Flower

un moteur à essence à basse consommation Le 21 septembre, à l’occasion de la Quinzaine de l’innovation, aura lieu à l’Hôtel de Région la présentation du premier véhicule démonstrateur équipé d’un moteur révolutionnaire, moins polluant et moins gourmand, qui pourrait à terme remplacer les moteurs à essence classiques dans les automobiles.

R

Accès libre au public

Le 21 septembre, le public est invité à venir découvrir le véhicule prototype présenté dans la cour d’honneur de l’Hôtel de Région. Rendez-vous entre 13h à 16h à l’accueil de l’Hôtel de Région, 5 rue Robert Schuman à Rouen.

possède l’avantage de pouvoir être intégrée relativement facilement dans les véhicules actuels. Pour Frédéric Dionnet, directeur du CERTAM, centre de recherche haut-normand spécialisé dans la mise au point de véhicules propres et économes : "Il n'existe à ce jour aucun moteur à taux de compression variable équipant un véhicule sur le marché, c'est donc une innovation majeure. La performance est exceptionnelle tant du point de vue des résultats que de l'ampleur de la tâche réalisée qui relève plutôt d’un groupement de grands groupes industriels". n

//////////////////////////////

éalisée dans le cadre du projet FLOWER et cofinancée par l’ADEME, l’Etat et la Région, la mise au point de ce prototype a nécessité la création d’un groupement composé d’un laboratoire haut-normand (le CERTAM) et de deux PME (MCE-5 Development à Lyon et Danielson Engineering à Magny-Cours dans la Nièvre). Le moteur en question utilise la technologie VCR (variable compression ratio, soit taux de compression variable en français), dont l’efficacité à réduire la consommation des moteurs à essence et les émissions de CO2 a déjà été démontrée et qui

Rendez-vous

Rencontres régionales de l’innovation

a

Le 23 septembre à Dieppe, les entreprises ont rendez-vous aux Rencontres régionales de l’innovation. Pilotée par les chambres de commerce de Haute-Normandie et cofinancée par la Région, cette journée a pour objectif de permettre à des chefs d’entreprise de consulter des experts sur les questions concrètes qu’ils se posent en matière d’innovation : comment trouver une idée innovante, comment mener à bien son projet… Notons que ces rencontres s’inscrivent dans le cadre de la Quinzaine de l’innovation organisée du 21 septembre au 5 octobre par l’agence régionale de l’innovation SEINARI et qui donnera lieu à un grand nombre de manifestations : visites, ateliers, présentations, échanges... n Contacts : • Rencontres, CCI de Dieppe, 02.35.06.50.53, www.rencontres-regionales-innovation.com • Quinzaine, SEINARI, 02.32.10.23.03, www.seinari.fr

6

N°89 SEPTEMBRE 2010

Points de repère

Le projet FLOWER

(Flexible and operational vehicles for automotive wide-scale emissions reduction) a pour objectif le développement de véhicules et moteurs démonstrateurs à taux de compression variable équipés de la technologie connue sous l’appellation MCE-5 VCRi, destinés à réduire la consommation de carburant. C’est l’un des premiers et plus importants projets à voir le jour dans le cadre de Mov’éo, pôle de compétitivité mondial basé à Saint-Etienne-duRouvray et associant un grand nombre de partenaires sur les progrès de l’automobile et des transports collectifs. n

Congrès international

Des chercheurs du monde entier à Rouen

a

C’est un événement exceptionnel qui s’est tenu à Rouen du 11 au 15 juillet : le Congrès international de neuroendocrinologie, qui n’a lieu que tous les quatre ans, d’un continent à l’autre. Après Pittsburgh aux Etats-Unis en 2006, Rouen a convaincu la Fédération internationale de neuroendocrinologie et accueilli quelque 850 médecins et chercheurs venus du monde entier. Parmi les "pointures" présentes : le professeur Roger Guillemin, prix Nobel de médecine et l’un des fondateurs de la neuroendocrinologie (étude des relations entre le cerveau et les glandes produisant des hormones). C’est le professeur Hubert Vaudry, directeur de l’Institut fédératif de recherches multidisciplinaires sur les peptides basé à Mont-Saint-Aignan, qui s’est vu confier l’organisation de cette 7e édition, financée par la Région HauteNormandie. n


Partenariat Région/Oséo Une boÎte à outils pour les PME Le 28 juin à l’Hôtel de Région, la Région Haute-Normandie et Oséo, établissement public dont la mission est de soutenir l'innovation et la croissance des PME, ont présenté leurs dispositifs communs en faveur des entreprises régionales.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Vie des entreprises

En bref Nouveau

Le catalogue des formations de la Région 2010-2011

a

Riche de 644 pages et de 524 formations, le programme régional de formation professionnelle (PRFP) 2010-2011 de la Région Haute-Normandie vient de sortir. Consultable sur le site de la Région (avec mises à jour régulières) ainsi qu’en version papier à la cité des Métiers, au pôle Emploi et dans les Missions locales, ce catalogue présente le large éventail des formations financées par la Région à l’intention des demandeurs d’emploi. n

M

is en œuvre conjointement par la Région et Oséo, ces différents dispositifs permettent d’accompagner les entreprises haut-normandes à tous les stades de leur existence : création, innovation, investissement, ouverture à l’international, transmission...

Des aides renforcées à l’innovation et à l’export La collaboration entre la Région et l’établissement public Oséo a démarré en 2001 avec la création du fonds régional de garantie, fonds destiné à faciliter l’accès des entreprises régionales aux crédits bancaires et qui a déjà permis de soutenir le développement de 285 entreprises haut-normandes. En 2008, deux nouvelles aides sont venues étoffer la palette des dispositifs existants. Respectivement nommées Innov’Région et Prêt participatif de développement export, elles ont pour objectif de donner un coup de pouce supplémentaire aux initiatives des entreprises en matière d’innovation et d’export.

Témoignages d'entreprises Le 28 juin, plusieurs entreprises ont témoigné de leur expérience. La société ADOP d’Arques-laBataille, spécialisée dans la fabrication de moules métalliques pour la transformation des matières

plastiques, a bénéficié d’un Prêt participatif de développement export pour développer une filiale à l’étranger et a insisté sur le caractère novateur de ce dispositif qui fait de la Haute-Normandie une Région pionnière. L’entreprise SERICAD de Boos, qui conçoit et fabrique des bancs de tests, des cartes électroniques et des sous-ensembles mécaniques pour l’aéronautique, la défense, l’automobile et les télécoms, et qui a bénéficié d’une aide à l’innovation Innov’Région en complément d’une avance remboursable), a pour sa part souligné l'efficacité du partenariat Oséo-Région et la rapidité avec laquelle son dossier a été traité. n Contacts : Région Haute-Normandie, 02.35.52.57.71 www.hn-espace-entreprises.fr Oséo Haute-Normandie, 02.35.59.26.36 www.oseo.fr

A connaître

Catalogue des formations à consulter sur www. hautenormandie.fr / Les incontournables (à droite sur l’écran) / Catalogue des formations.

Le guide “Financer et accompagner les entreprises en Haute-Normandie“ Présenté sous forme de fiches pratiques classées par thèmes (création, transmission, international, financement, innovation), ce document recense l’ensemble des aides créées en partenariat par la Région Haute-Normandie et Oséo pour favoriser la croissance des entreprises régionales. Journal d’information de la Région Haute-Normandie

7


Entretien >>>

Alain Le Vern

président de la Région Haute-Normandie

© Nicolas Broquedis

...ma responsabilité est toujours de veiller scrupuleusement à ce que chaque euro d’argent public soit employé le plus utilement pour le développement de notre territoire."

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// Quelles seront les conséquences concrètes pour les Haut-Normands des mesures budgétaires prises par le gouvernement ? Nous vivons une situation sans précédent. Si l’on met bout à bout les mesures décidées par le gouvernement (réforme territoriale, réforme de la fiscalité locale, gel des dotations), nous sommes confrontés à une baisse des ressources imposée aux collectivités locales qui réduit leur capacité d’action. Pour la Région, cela signifie moins d'autonomie fiscale puisque nous ne décidons plus de nos recettes, et des marges de manoeuvre limitées avec des dotations à la baisse. De réelles incertitudes pèsent donc sur l’avenir des politiques mises en place par les collectivités. Face à cette situation, il s’avère de plus en plus probable que la Région devra faire des choix difficiles en matière de projets à financer et sera peut-être même contrainte de renoncer à certains dispositifs. Dans une période inédite telle que celleci, ma responsabilité est toujours de veiller scrupuleusement à ce que chaque euro d’argent public soit employé le plus utilement pour le développement de notre territoire tout en conservant des finances saines pour ne pas faire peser la dette sur les générations futures. Où en est le contrat de projets Etat-Région signé en 2007 ? Sur le papier, le contrat était ambitieux mais dans les faits sa mise en œuvre n’est pas satisfaisante. De nombreux chantiers relevant de la responsabilité de l’Etat n’ont toujours pas débuté alors que les crédits régionaux sont bien là, programmés. L’Etat est maître d’ouvrage de ces opérations : s’il n’engage pas les travaux, les projets sont de fait bloqués. Dans le domaine ferroviaire, notamment, nous savons d’ores et déjà qu’une bonne 8

N°89 SEPTEMBRE 2010

partie des opérations inscrites au contrat ne sera pas lancée d’ici son échéance malgré la demande insistante des élus régionaux. Quelles sont vos priorités en cette rentrée ? Mes priorités sont la recherche et l’innovation, la formation, l’emploi et les transports. Nous devons maintenir nos efforts pour soutenir l’activité économique et préparer l’économie de demain en tenant compte du contexte global en matière d’environnement et de technologie, avec une situation financière fort complexe aux plans national et international. Cela passe par le développement de nos filières d’excellence stratégiques (automobile, chimie-biologie, logistique, énergie, verre, etc.), la préservation de nos industries et des sous-traitants. Nous devons parallèlement continuer d’investir dans les domaines de la recherche et de l’innovation, dans la formation des salariés afin précisément d’accompagner les évolutions de ces secteurs d’activité pour être compétitifs à l’avenir tout en respectant notre environnement et en favorisant les conditions de travail des salariés. C’est le meilleur investissement pour le futur. Et comment ces priorités vont-elles se traduire ? Nous lancerons de nouveaux outils dès cet automne avec l’organisation des Assises régionales de l’économie, de l’industrie

et de l’innovation qui permettront de bâtir le futur contrat régional de développement économique mais aussi avec un appel à projets régional visant à favoriser la diversification et l’excellence énergétiques. Sur le plan des transports, l’urgence est de répondre aux milliers d’usagers qui souffrent au quotidien de la vétusté des infrastructures notamment sur les lignes Le Havre-Rouen-Vernon-Paris et Caen-Evreux-Paris. Nous connaissons les chantiers à mettre en œuvre pour cela : doubler les voies dans le Mantois, créer une nouvelle gare régionale dans l’agglomération rouennaise, desservir tous les bassins de vie dans l’Eure comme en Seine-Maritime. Nous n’avons plus de temps à perdre, les enquêtes publiques doivent être lancées en 2011. Un comité de pilotage des “lignes ParisNormandie” a été mis en place et je participe à ses travaux en défendant les intérêts de la région et des associations d’usagers. Tous les scénarios peuvent être étudiés mais je mets en garde contre le risque d’engager à nouveau une longue période d’études qui gèlerait la réalisation des projets nécessaires réclamés par tous les élus locaux ! Le gouvernement doit maintenant passer aux actes. L’amélioration du quotidien des Haut-Normands passe par des réalisations concrètes et non des promesses d’investissements de dizaines de milliards pour lesquelles il n’existe pas le premier euro d’argent public ! n


///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

dossier >>>

Ma rentrée avec

ma carte Région

© Nicolas Broquedis

Montrez avec humour et fantaisie comment vous avez utilisé votre carte Région au moment de la rentrée scolaire ! Mi-octobre, la Région lance un grand concours à l’intention des bénéficiaires de la carte Région intitulé "Ma rentrée avec ma carte Région". L’objectif ? Un petit film d’une minute maximum réalisé à partir d’un appareil numérique ou d’un téléphone portable autour de la carte Région. Les modalités de ce concours seront à découvrir dans Ma Région d’octobre. n

L’emploi

une priorité pour la Région Face à la crise économique et à la fragilisation de l’économie régionale, la Région Haute-Normandie souhaite impulser un nouvel élan au développement économique et à l’attractivité du territoire. C’est l’ambition du nouveau contrat régional de développement économique qui sera élaboré dans les prochains mois par la Région en concertation avec l’ensemble des acteurs régionaux.

a

L’objectif est d’accroître la compétitivité économique de la Haute-Normandie de manière durable, en privilégiant les emplois et les activités non délocalisables. Cela passe notamment par un accompagnement renforcé des petites et moyennes entreprises, chevilles ouvrières du système et principales pourvoyeuses d’emplois, afin de leur donner les moyens de se positionner sur des secteurs d’activité à fort potentiel comme les services à la personne, l’énergie et les éco-matériaux. "Nous devons redoubler d’efforts pour préparer la reprise et réussir l’après-crise, souligne le président Alain Le Vern. Dans les prochains mois, nos préoccupations seront d’adapter au maximum les dispositifs régionaux aux besoins réels et de faire en sorte que chaque centime d’argent public bénéficie directement à l’emploi, à la formation des citoyens et aux projets innovants." Journal d’information de la Région Haute-Normandie

9


dossier >>>

Des idées et des projets

pour aider l’emploi Emplois tremplins, contrat régional de développement économique, contrat d’accès à la qualification, contrat de sécurisation professionnelle… la rentrée 2010 est placée sous le signe de nouvelles initiatives en faveur de l’emploi. Objectif de la Région : mettre l’emploi et la qualification des Haut-Normands au centre des préoccupations de tous les acteurs régionaux.

P

remière mesure de la rentrée, la mise en place des emplois tremplins, dispositif destiné à favoriser la création d’emplois dans le milieu associatif. Concrètement, les associations haut-normandes œuvrant dans les secteurs sportif, culturel ou des loisirs qui souhaitent créer un nouvel emploi correspondant à un besoin d’utilité sociale non satisfait et qui recrutent un demandeur d’emploi inscrit au pôle Emploi depuis au moins 3 mois, peuvent bénéficier à partir du 1er octobre 2010 d’un financement de la Région. L’éventail des emplois éligibles est vaste : animateur, éducateur, entraîneur, agent d’entretien, postes administratifs et financiers, postes

de médiation... L’aide de la Région est calculée par rapport à la grille de salaires de la convention collective ou par défaut au SMIC. Elle est dégressive sur 3 ans : 75% du salaire (comprenant les charges patronales) pris en charge la première année, 50% la seconde et 25% la troisième. "La création des emplois tremplins constitue un soutien important au monde associatif qui souffre aujourd’hui du désengagement financier de nombreux acteurs, en particulier l’Etat", souligne le président Alain Le Vern. L’autre objectif du dispositif est de permettre aux personnes recrutées de se former pour améliorer leur niveau de qualification et consolider leur insertion

© Nicolas Broquedis

La mise en place des emplois tremplins est destinée à favoriser la création d’emplois dans le milieu associatif

10

N°89 SEPTEMBRE 2010

professionnelle. C’est l’aspect "tremplin" de ces emplois : au terme de leur contrat, les bénéficiaires seront mieux qualifiés et pourront donc s’insérer plus facilement sur le marché du travail. L’aide à la rémunération est donc complétée par une aide à la formation obligatoire précédée d’un bilan de positionnement, également pris en charge par la Région. Contact : 02.35.52.21.34

Un Contrat régional de développement économique Autre chantier important de l’automne, l’élaboration du Contrat régional de développement économique (CRDE) établissant, pour les 6 prochaines années, la stratégie régionale en matière de soutien à l’économie. Face à une crise économique et financière de grande ampleur, le CRDE offre l’opportunité de réfléchir ensemble aux priorités en matière de développement régional et de redéfinir les modes d’intervention de la


Des Assises fin septembre Dans le cadre de ses compétences en matière économique, la Région va donc convier l’ensemble des acteurs concernés (représentants des entreprises, partenaires sociaux, acteurs consulaires…) à une large concertation. Des Assises régionales de l’économie, de l’industrie et de l’innovation seront ainsi lancées fin septembre à l’Hôtel de Région. Différents ateliers thématiques seront ensuite organisés à l’automne sur tout le territoire régional. Parmi les sujets de réflexion  : la place de la recherche en Haute-Normandie, l’attractivité économique régionale à l’international, l’énergie comme atout de l’économie haut-normande, la formation et la lutte contre la désindustrialisation, les secteurs stratégiques et les filières d’excellence, le potentiel des "éco-activités" (énergies renouvelables, éco-matériaux, chimie verte...). Contact : 02.35.52.57.71

Deux mesures innovantes La mise en œuvre de deux autres mesures innovantes, le contrat d’accès à la qualification et le contrat de sécurisation professionnelle, fait également partie des priorités de la Région HauteNormandie. Le contrat d’accès à la qualification entend s’attaquer au chômage des jeunes de 16 à 25 ans sans qualification, catégorie de personnes plus touchée que les autres en temps de crise. Ce contrat proposera à des jeunes Haut-Normands demandeurs d’emploi ou sortis du système scolaire, un parcours de formation adapté et personnalisé leur permettant d’avancer à leur rythme, selon leurs capacités et besoins, jusqu’à l’obtention d’un premier niveau de qualification.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Région en direction des acteurs économiques. "La Région est le premier soutien des entreprises haut-normandes, en particulier des PME-PMI, note Alain Le Vern. Nous voulons conforter ce rôle en favorisant l’emploi et l’industrie durables, en stimulant l’innovation, en misant sur les filières à fort potentiel d’avenir, en accompagnant les entreprises menant des démarches à l’export. A travers le CRDE, notre ambition est aussi que chaque partenaire s’engage à toujours privilégier la création d’emplois, le respect de l’environnement, la formation des salariés. Il s’agit de veiller à ce que l’argent public soit bien affecté à l’emploi et à l’outil de production et non à la rémunération du capital."

Une phase de concertation avec les acteurs de l’insertion professionnelle pour définir les modalités de mise en œuvre opérationnelle de ce nouveau dispositif démarrera en septembre 2010. Les premiers contrats devraient être conclus à la rentrée 2011. Le contrat de sécurisation professionnelle cible quant à lui les salariés victimes de la crise économique et financière. Il

consiste à accompagner la reconversion professionnelle des Haut-Normands licenciés de leur entreprise en leur offrant une formation qualifiante assortie d’un complément de revenu leur permettant de vivre correctement le temps de cette formation et de s’investir donc pleinement dans leur nouveau projet. La mise en œuvre des premiers contrats est également prévue en 2011. n

Aides à l’emploi, ce que fait (déjà) la Région La Région a mis au point une palette d’aides visant à encourager la création d’entreprises et d’emplois en Haute-Normandie. Tour d’horizon des principaux dispositifs existants... Diagnostic création n Financement d’un diagnostic permettant à un candidat à la création ou à la reprise d’entreprise de tester son projet auprès de professionnels et d’optimiser ses chances de réussite. Coup de pouce n Aide à la création ou à la reprise d’entreprise par des personnes en insertion (demandeurs d’emploi de plus d’un an, bénéficiaires du RMI ou du RSA, jeunes de moins de 26 ans). Cette subvention d’un montant forfaitaire de 3 900 € est cumulable avec d’autres aides à la création ou à la reprise d’entreprise. Chéquier création n Facilite le recours par un créateur ou un repreneur d’entreprise à un conseil extérieur avant la création effective de l’entreprise ou pendant ses deux premières années d’existence. ODACE (Opération de développement et d’aide à la création d’entreprise) Avance n Prêt à taux zéro accordé à des entreprises de moins de 3 ans ou à des projets de reprise ou de transmission familiale. ODACE Investissement n Subvention qui facilite l’achat par des créateurs ou repreneurs d’entreprise, de matériel de production neuf ou d’occasion.

Aide régionale à l’emploi n Aide accordée aux entreprises s’engageant à créer des emplois à durée indéterminée sur 3 ans, avec bonification de la subvention en cas d’embauche de personnes en difficulté, défavorisées ou handicapées. Aide au recrutement de cadre n Encourage l’embauche de personnel d’encadrement qualifié au sein des PME. Eco Région solidaire n Appel à projets annuel destiné à soutenir le développement d’activités et d’emplois relevant de l’économie sociale et solidaire. Activités nouvelles, nouvelles compétences n Permet aux petites entreprises de tester une idée de nouvelle activité en recrutant pendant 6 mois un nouveau collaborateur demandeur d’emploi ayant le statut de stagiaire rémunéré. Aide à la constitution de groupements d’employeurs n Soutient la mise en place de groupements d’employeurs sous forme associative pour permettre aux associations de mutualiser certains postes et de disposer de main d’œuvre qualifiée et non précaire. Contact : Direction Economie, Entreprises, Emploi, Energie, 02.35.52.57.71, www.hautenormandie.fr

Journal d’information de la Région Haute-Normandie

11


EXPReSS RÉGIONAL r aA découvri Un site internet pour Interreg

a

Un site internet est désormais dédié au programme européen Interreg IVA France-Manche-Angleterre. Entièrement bilingue, il permet de faire découvrir le programme de coopération franco-britannique au grand public et aux potentiels porteurs de projets transfrontaliers. C’est également un outil de partage d’informations pour les bénéficiaires actuels du programme ainsi que pour les partenaires institutionnels. Son objectif est d’assurer une notoriété grandissante au programme francobritannique, en diffusant un maximum d’informations sur les possibilités d’obtention des fonds structurels européens. Un grand logo du programme accueille les visiteurs du site, à partir duquel les différentes rubriques émergent. Une partie importante du site est consacrée à l’actualité de la coopération francoanglaise ainsi qu’à l’agenda des événements du programme Interreg. Enfin, une rubrique “Jeu“ permet aux internautes de tester leurs connaissances en matière de culture franco-britannique grâce à des quizz. www.interreg4a-manche.eu. n

rte e v ie o v e ll e v u o n e Un Eure au sud de l’

uLongue de 8,5 km, la no is Bo des te ver e velle voi francs qui relie Verneuilsur-Avre, Pullay et Les Barils, au sud de l’Eure, et qui dessert notamment le site de Center Parcs, a été inaugurée en juillet. Financée par la Région et le Département dans le s cadre du contrat de pay , on d’It et ure d’E , d’Avre elle permet aux promeneurs de se déplacer en toute sécurité à vélo, à rollers ou à pied. n

L’Opéra de Rouen célèbre l’impressionnisme Aux touches de couleurs des maîtres impressionnistes, les musiciens de l’Opéra de Rouen Haute-Normandie répondent par les notes élégantes et mélodieuses des grands musiciens français contemporains des peintres de cette époque. Avec le CD Normandie Impressionnisme, ce sont Debussy, Fauré, Ravel, Saint-Saëns, Satie et Roussel qui enchantent de leur Fantaisie pour violon et harpe, leur Chant pastoral ou bien encore leur Sonate pour flûte, alto et harpe. Sous la baguette du chef Xavier Le Roux et en compagnie de la comédienne Hélène Vincent comme récitante, une dizaine de virtuoses de l’Opéra de Rouen Haute-Normandie se sont prêtés au jeu de ce double CD. Pour le plus grand plaisir des amateurs de musique classique ! n En vente à la billetterie du théâtre des Arts de Rouen, au musée des Beaux-Arts de Rouen et à la librairie l’Armitière à Rouen. 12

N°89 SEPTEMBRE 2010

Les TER roulent pour les cerfs-volants En septembre, le monde entier se donne rendez-vous dans le ciel dieppois ! De l’Afghanistan au Vietnam, en passant par la Thaïlande qui est à l’honneur pour cette 30e édition, plus de 40 pays seront présents à Dieppe du 11 au 19 septembre à l’occasion du plus grand rassemblement mondial de cerfs-volants. Qu’ils soient traditionnels, artistiques, sportifs, de combat, historiques ou innovants, les cerfsvolants vont prendre possession du ciel haut-normand pour le plus grand plaisir des quelque 750 000 visiteurs attendus.

Le train, c’est bien !

Partenaire de la manifestation, la Région propose aux festivaliers de laisser leur véhicule au garage pour lui préférer les trains régionaux. Grâce au pass Région Transports Eté valable le week-end jusqu’au 26 septembre au prix de 17 € pour une personne et de 29 € pour 2 à 5 personnes voyageant ensemble (familles, groupes d’amis...), les festivaliers pourront effectuer autant de trajets souhaités en Haute-Normandie entre le samedi matin et le dimanche soir. Il suffit pour cela d’aller au guichet de la gare et d’ indiquer au vendeur que l’on souhaite acheter un pass Région Transports Eté. n Pour en savoir plus : gares et boutiques SNCF, Aléorégion 0.825.000.276 (0,15 €/mn) www.ter-sncf.com/haute_normandie Contact festival : www.dieppe-cerf-volant.org


Rendez-vous attendu du Parc naturel régional des Boucles de la Seine normande, la Journée de la randonnée a lieu cette année le 12 septembre au départ d’Hénouville. Rassemblant tous les ans plus de 2 000 personnes, à la fois des sportifs et des familles, cette manifestation est une invitation à découvrir les paysages, la nature et le patrimoine. A pied, avec conteur ou animateur, à vélo, à cheval, à dos d’âne, en canoë, à la journée ou à la demi-journée… plus d’une vingtaine de formules, accessibles aux personnes handicapées, sont proposées aux participants. Contact : Maison du parc, 02.35.37.23.16, www.pnr-seine-normande.com

Nouveau

Le parc environnemental de Gisors Sous un tunnel verdoyant à l’ombre des grands arbres coule l’Epte, une charmante rivière traversée ça et là par deux petits ponts de bois. Bienvenue dans le parc environnemental de Gisors, inauguré début juin par Alain Le Vern et adopté depuis par les habitants. La Ville de Gisors a souhaité aménagé en parc ce terrain de 4,5 hectares afin d’en faire un espace de détente et de découverte de l’environnement tout en favorisant une gestion qualitative de l’eau. Mené en partenariat avec l’Agence régionale de l’environnement et financé à hauteur d’environ 273 000 € par la Région dans le cadre du contrat de pays du Vexin Normand, le parc comprend des aires de jeu pour les enfants, un parc pour les rollers, un plateau multisports, un parcours pédestre ludique, une aire de pique-nique, une trentaine de panneaux didactiques... Contact : mairie de Gisors, 02.32.27.60.60

Les Sonnets de Shakespeare, spectacle de Bob Wilson

La billetterie est ouverte La billetterie du festival Automne en Normandie est ouverte. Du 19 octobre au 23 novembre, l’édition 2010 intitulée Regards vers l’est, accueillera des artistes lettons, russes, lituaniens, japonais, chinois, indiens, israéliens... Environ 70 représentations, où se mêlent théâtre, musique et danse, sont programmées partout en Haute-Normandie. Navettes gratuites pour certaines représentations. Plusieurs formules d’abonnements : pass 5 spectacles, pass 3 spectacles, tarifs réduits et pass pour les jeunes… Carte Région acceptée. Billetterie : 3, rue Adolphe Chéruel à Rouen (métrobus Beauvoisine, ouvert du lundi au samedi de 13h à 18h30). Contact : 02.32.10.87.07, billetterie@ arts276.com, achat de billets en ligne sur www.automne-en-normandie.com

Journal d’information de la Région Haute-Normandie

© Lesley Leslie Spinks

e la randonnée Journéesedpt le 12 embre

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

andie, e, l’ADEME, la Région Haute-Norm Dans le cadre de la fête de l’énergi nt nise orga et le Département de l’Eure le Département de Seine-Maritime e“. ergi l’én r pou et 2 octobre “3 samedis les 18 septembre, 25 septembre t engagés dans une démarche d’habita nds rma t-No Hau A cette occasion, des portes s leur rent ouv n) vatio réno ou n ctio écologiquement performant (constru es leur expérience en matière d’énergi au grand public pour faire part de od’éc , eaux des tion ffage, de récupéra renouvelables, d’isolation, de chau lic. pub au rts ouve seront matériaux… Une quinzaine de sites les professionnels à réaliser et ers iculi part les iver mot : ctif Obje moins énergivores. des constructions ou réhabilitations ions ript Insc s. Visites gratuite sur www.3samedispourlenergie.fr ou en appelant le 0 810 100 164 (n° Azur).

Automne en Normandie

3 samedis pour l’énergie

13


Tribune libre >>> DES GROUPES POLITIQUES DU CONSEIL RÉGIONAL En application de la loi Démocratie de proximité du 27 février 2002, cet espace est réservé à l’expression des groupes politiques représentés au sein du Conseil régional.

GROUPE socialiste ET DIVERS GAUCHE Les élus socialistes comprennent et partagent l’inquiétude de la communauté éducative et des parents d’élèves. Depuis 2002, la seule vision comptable des gouvernements successifs conduit à une dégradation sans pareille des conditions d’enseignement. De son côté, sous l’impulsion d’Alain Le Vern, la Région investit massivement dans les lycées et les centres de formation d’apprentis, crée la Cité des métiers et va même au-delà de ses compétences propres en finançant les universités. Rappelons que l’enseignement et la formation professionnelle représentent la moitié du budget de la Région ! A l’inverse, le Gouvernement s'emploie à ce qu'aucun secteur ne soit épargné par la concurrence et les règles du marché, modèle dont on peut pourtant admettre qu'il a aujourd’hui atteint ses limites ! Appliquer ce credo libéral au service public de l’éducation revient in fine à le démanteler. A l’arrivée, ce sont les élèves qui font les frais du dogme libéral du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. En tout, 40 000 postes ont été supprimés dans l’Education nationale depuis seulement 2008 et cela se poursuit puisque nous pouvons craindre 15 000 postes de moins à la rentrée 2011 après les 16 000 suppressions de cette année. A ce rythme, en deux quinquennats, la droite aura supprimé 200 000 postes, c’est clairement le plus grand plan social du pays ! La crise économique actuelle démontre combien la formation, la recherche, l'innovation, les transferts de technologie vers les entreprises sont essentiels pour le redémarrage de notre économie et qu'il s'agit là d'investissements à long terme et d'avenir. Les élus socialistes se félicitent que, face aux désengagements du gouvernement, la Région Haute-Normandie investisse fortement, qu’elle priorise ses politiques et ses dispositifs d’accompagnement en fonction d’un principe d’équité et de justice sociale. GROUPE EUROPE ÉCOLOGIE Avant de prendre une décision importante, certains peuples amérindiens avaient coutume de s’asseoir pour réfléchir aux conséquences de leur choix pour la septième génération après eux. Notre société change si vite que sept générations, c’est beaucoup… Et si nous nous projetions

14

N°89 SEPTEMBRE 2010

dans deux générations ? En 2060, les Haut-Normands auront-ils besoin de routes dont ils devront encore payer la facture alors que le pétrole sera devenu un luxe ? Auront-ils besoin d’électricité nucléaire alors que des sources d’énergies renouvelables, plus performantes et moins coûteuses seront accessibles ? Ce qui est sûr, c’est qu’ils auront besoin de se nourrir ! Sainement et à proximité… Il est donc de notre responsabilité aujourd’hui de préserver nos terres et productions agricoles de plusieurs dérives : celle de la «bétonisation» des sols - victimes de l'étalement urbain - qui soustrait chaque année des hectares de bonnes terres ; celle de la stérilisation des sols (sans parler des dégâts sur la qualité de l’eau et notre santé) par l’utilisation de pesticides et intrants de synthèse ; celle d’une agriculture productiviste qui s’est rendue prisonnière des fluctuations des marchés internationaux. En tant qu’élus, nous sommes les garants de la bonne gestion de nos territoires, mais aussi les architectes de leur devenir. Montrons l’exemple au niveau régional en incitant à préserver les terres agricoles de constructions ou d’exploitations nocives. Perrine HervéGruyer GROUPE PARTI RADICAL DE GAUCHE Le Grand Pari(s) est un immense défi posé à la Grande Normandie, d’abord à ses élu-es qui, observons le pour le regretter, manquent, trop souvent, d’unité et d’ambitions communes ! Or, le projet de liaison ferroviaire rapide qui doit impérativement prendre la forme d’un Y, en reliant Paris au Havre via Rouen, Caen puis Cherbourg, est tout entier piloté par l’Etat dont on connaît les pratiques centralisatrices... Et le goût trop fréquent à faire supporter aux collectivités les charges financières qui lui incombent. Si on ajoute à cela le funeste projet de réforme des collectivités locales, on voit bien les dangers qui nous guettent ! Ne recommençons pas les erreurs de Port 2000 dont aujourd’hui, 85% du fret transitent par la route au détriment du rail et du fluvial, en contradiction flagrante avec tous les principes du développement durable ! Aussi, pour les Radicaux de Gauche, partisans historiques de la réunification normande, tous les projets touchant au développement économique, social et culturel des territoires situés autour de l’axe que constitue la Seine doivent être portés, en priorité, par les

Normands eux-mêmes ! C’est à ce prix que la Grande Normandie affirmera sa vocation à prendre en main son destin pour assurer son rayonnement et sa croissance ! Groupe Front de gauche : parti communiste français, gauche unitaire et parti de gauche Après la signature d’un plan social plus favorable, nous félicitons les salariés de M-Real pour le difficile combat mené dans l’unité depuis plus de neuf mois. Dans ce conflit, M. Le Maire a encore une fois choisi le camp de l’argent et il apparaît aujourd’hui que le repreneur inventé le temps d’une campagne électorale n’a jamais eu aucune réalité. Mais la bataille n’est pas perdue pour le développement du site M-Real d’Alizay. Lundi 12 juillet, Gaëtan Levitre, Conseiller général du canton, était reçu à Bercy par les conseillers du ministre de l’Industrie et du ministre de l’Agriculture, accompagné de Jean-Luc Lecomte et de Guillaume Bachelay pour le Conseil Régional, du député François Loncle et de Lionel Prévost du CG de l’Eure. Il a été convenu que les 300 000 € versés par M-Real au titre de la revitalisation seront utilisés à affiner les propositions alternatives : production de pâte à papier et d’électricité, fabrication de bioéthanol, de viscose, voire de ouate cellulosique… La délégation a obtenu que les organisations syndicales soient conviées aux différentes réunions qui vont se tenir sous l’autorité de Madame la Préfète avec les représentants patronaux et les associations de la filière. Décidément, la partie n’est pas jouée ! Groupe pour une nouvelle normandie UMP-NC-DVD L’insuffisance serait-elle le reflet d’un renoncement ? Cette insuffisance se constate dans de nombreux domaines (emploi, économie des dépenses de structure) comme l’a souligné Bruno LE MAIRE lors de la dernière séance de juin du Conseil Régional. Elle s’illustre amèrement en matière de politique culturelle au moment où "Normandie Impressionniste" va s’achever et la bulle qui l’accompagne s’envoler. Catherine Morin-Desailly invite à se poser la question d’une action de fond, pérenne et structurante pour la culture dans notre Région. Force est ici de constater que le soutien apporté à ce beau festival est inversement proportionnel à celui manifesté envers les acteurs

culturels régionaux. Ainsi en est-il des financements accordés à l’Opéra et au Conservatoire à Rayonnement Régional de Rouen : l’insuffisance de certains investissements s’ajoute à l’incohérence de la politique menée. Par exemple le choix de liquider le chœur régional devant se composer de 50 chanteurs de notre Région, pour préférer soutenir uniquement un chœur en résidence coûtant 20% plus cher! Il y a renoncement en matière de formation au sein de nos conservatoires et ce malgré la compétence conférée aux régions en la matière depuis 2004. Il est regrettable que la majorité socialiste ne veuille pas plus actionner un levier qui permettrait aux jeunes talents de notre région d’envisager un avenir professionnel. Enfin s’agissant du Plan de Lutte contre l’illettrisme, pourtant financièrement soutenu par la Région, il est difficile d’apprécier la portée des actions mises en place. Le groupe «Pour une nouvelle Normandie» dénonce cette politique culturelle régionale marquée par l’insuffisance et le renoncement. GROUPE FRONT NATIONAL Cet été, des faits extrêmement graves d’insécurité se sont produits partout en France. Ces événements montrent l’échec total de Sarkozy dans ce domaine puisqu’on assiste à une hausse continue de la délinquance depuis 2002 et plus encore depuis 2007. La Haute-Normandie n'échappe pas non plus à ce fléau. En 2009, les violences non crapuleuses y ont augmenté de 2%, les autres coups et blessures sont en hausse de 3,5%, les escroqueries et infractions financières de 3,6%. Les cambriolages d'habitations principales s'envolent (+ 8,4%). Que ce soit en matière d'atteinte à l'intégrité des personnes, de violences physiques ou sexuelles et de menaces, le département de Seine-Maritime affiche un taux de faits délictueux bien supérieur à la moyenne nationale. Il se positionne par exemple au 5e rang en terme de destructions et dégradations commises ou au 8e rang des menaces de violences enregistrées. Alors que cette délinquance se concentre en partie dans les transports en commun et aux alentours des établissements scolaires, le conseil régional dirigé par la gauche préfère dilapider l’argent public dans des opérations de « prévention » ou "d’insertion" qui coûtent des millions d’euros et dont on attend vainement les résultats concrets depuis des années.


S//////////////////////// U O V Z E D N e R // // // ////////////////// Invitation vendredi 17 septembre

Concert à Dieppe sous les étoiles Sous la direction de Kazuki Yamada, l’Orchestre de l’Opéra de Rouen un Haute-Normandie se produira vendredi 17 septembre à 20 heures pour s du Journée des on l’occasi à Dieppe de port le sur concert gratuit en plein air mation transfor la après : r manque pas ne à unique vous rendezpatrimoine. Un du site en port à sec, les bateaux prendront la place de l'orchestre !

C

e concert exceptionnel aura lieu dans la "forme de radoub" du port de Dieppe, sorte d’amphithéâtre qui servait de lieu d’entretien et de réparation des bateaux et est actuellement aménagé en port à sec (pour ranger les bateaux en dehors de leurs périodes de navigation). Le chef d’origine japonaise Kazuki Yamada, qui a notamment remporté le Grand prix 2009 du Concours international de jeunes chefs d’orchestre de Besançon, assurera la direction musicale de cette soirée qui réunira 37 musiciens de l’orchestre. Trois pièces sont au programme : la Deutsche Tanze et la Symphonie n° 3 de Franz Schubert, les Danses concertantes d’Igor Stravinsky. Les amateurs de musique classique devraient apprécier cette performance inédite dans un site portuaire transformé en auditorium à ciel ouvert !

© Syndicat mixte du port de Dieppe

© Fabrice Rousson

Réservez vos places ! Les places sont à réserver directement auprès de l’Opéra de Rouen Haute-Normandie, en appelant le 0810 81 11 16 (prix d’un appel loL’Orchestre de l’Opéra de Rouen Haute-Normandie en concert cal depuis un poste fixe). Concert gratuit. Nombre de places limité. Les personnes qui auront obtenu des places sont invitées à se présenter sur le lieu du concert (itinéraire fléché sur le port de Dieppe) vendredi 17 septembre dès 19 h. Début du concert à 20 h, durée 1h10. Chaussures plates et vêtements chauds recommandés. n La forme de radoub, ancienne cale sèche du port de Dieppe, servira de décor au concert de l’Opéra. Actuellement réhabilitée par le Syndicat mixte du port de Dieppe pour en faire un port à sec, elle sera ouverte à la visite samedi 18 et dimanche 19 septembre (9h à 12h et 13h30 à 17h). Renseignements auprès du Syndicat mixte, 02.35.06.86.56

aSemaine de la mobilité

Bouger sans sa voiture !

Transports régionaux

Le 15 septembre, bus Région à moitié prix

a

Pour célébrer la Journée du transport public, mercredi 15 septembre, les bus Région (réseau des cars régionaux) seront à moitié prix sur les lignes Dieppe-Serqueux-Gisors, Rouen-EvreuxVerneuil-sur-Avre et Rouen-Bourg Achard-Pont Audemer. Gestionnaire de ces lignes, la société VTNI offre en effet à tous ceux qui ont envie de découvrir les transports collectifs, 50% de réduction sur l’achat de billets à l’unité. n Contact : mobirégion 0.825.076.027 (0,15 € la minute) ou www.mobiregion.net

© Nicolas Broquedis

“Voyager plus intelligemment, vivre mieux“, tel est le thème de la Semaine européenne de la mobilité qui a lieu cette année du 16 au 22 septembre. Avec en point d’orgue la journée “En ville sans ma voiture“ qui se tient le samedi 18 septembre place des Carmes à Rouen avec un “village de la mobilité“ l’après-midi où partenaires institutionnels (dont la Région) et associatifs se retrouveront sur des stands pour renseigner et sensibiliser le public. Parallèlement, rue de la République, un village regroupant des AMAP (association pour le maintien d’une agriculture paysanne) et des produits issus du commerce équitable donneront des pistes pour gagner en qualité de vie. n Pour connaître le périmètre réservé aux piétons : www.rouen.fr/mobilite. 15


n. " sont soutenues par la Régio Toutes ces manifestations mplet sur www.hautenormandie.fr rubrique "Agenda co s plu Retrouvez un calendrier

////////////////

//////////////////////////////////// >>> 17 septembre à 20h30, Le Trait

Dans le cadre de Normandie Impressionniste

La Nuit des cagouilles

Sortie nocturne à la découverte des escargots et des limaces proposée par le parc naturel . régional des Boucles de la Seine normande e. atoir oblig on Gratuit, durée 2 heures, réservati Contact : 02.35.37.23.16

11 et 12 septembre Gisors, salle des fêtes

Festival Les Bulles

>>> 26 septembre, Forges-les-Eaux

25 auteurs de bande dessinée seront présents

Balade contée

Contact : 02.32.55.98.26 bulle-gisors@ wanadoo.fr

Toute la richesse patrimoniale du pays de Bray en compagnie d’un conteur. Réservation obligatoire.

24, 25, 26 septembre, Darnétal

Contact : 02.32.97.02.66 ou 02.35.90.52.10 www.normandie-bray-escapade.fr

Normandiebulle

Festival de bande dessinée

Contact : 02.32.12.31.50 www.normandiebulle.com

aFestival

>>> 1er, 2 et 3 octobre, Saint-Valery en Caux

9e festival de l'Image, du voyage et de l’aventure

Un tour du monde sur grand écran avec plusieurs réalisations en haute définition et la présence des réalisateurs.

>>> 11 et 12 septembre

d

© Nic

olas b

roque

dis

Contact : 02.35.37.00.75

.35.50.73.12

>>> 27 septembre au 3 octobre Rouen

Semaine du sport adapté

Contact : 06.71.74.76.07

>>> Jusqu’au 10 octobre, Sotteville-lès-Rouen, FRAC Haute-Normandie Dans un jardin Hommage au déjeuner sur l’herbe et au jardin de Claude Monet à Giverny Contact : 02.35.72.27.51 >>> Jusqu’au 31 octobre, Giverny, musée des Impressionnismes Olivier Mériel, lumière argentique Maximilien Luce, néo-impressionniste : une rétrospective Contact : 02.32.51.94.65

Programme complet du festival sur

Exposition "Elevé dans les coulisses d’Esculape, la jeunesse de Gustave Flaubert à l’Hôtel-Dieu de Rouen".

www.normandie-impressionniste.fr

© Olivier Mériel

Contact : 02.35.15.59.95 www.chu-rouen.fr/ museeflaubert

>>> Jusqu’au 26 septembre, Evreux, musée Une campagne photographique dans l’Eure, au temps de l’impressionnisme : échos contemporains avec Daniel Quesney Contact : 02.32.31.81.90

>>> Jusqu’au 7 novembre, Vernon, musée AG Poulain Une campagne photographique dans l’Eure au temps de l’impressionnisme : échos contemporains avec Thibaut Cuisset Contact : 02.32.21.28.09, www.vernon27.fr/musee

>>> Jusqu’au 30 octobre, Rouen, musée Flaubert et d’histoire de la médecine

Plongée dans l’univers de Flaubert. Ateliers de lectures à voix haute et conférences certains samedis.

>>> Jusqu’au 25 septembre, Rouen, galerie photo du Pôle Image Maxence Rifflet : les boucles de la Seine Contact : 02.35.89.36.96

>>> Jusqu’au 3 octobre, Louviers, musée Blanche Hoschédé-Monet, 1865-1947 Contact : 02.32.09.58.54

Les 24h VTT du Raid norman

Contact : 02

>>> Jusqu’au 19 septembre, Le Havre, musée Malraux Degas inédits : les Degas de la collection Senn Contact : 02.35.19.62.62

>>> Jusqu’au 3 octobre, Bernay, musée des Beaux-Arts Jardins enchanteurs, jardins impressionnistes de l’Ecole de Rouen Contact : 02.32.46.63.23

SPORTA

rch Course, ma

>>> Jusqu’au 19 septembre Arques-la-Bataille, Dieppe, Varengeville-sur-Mer Festival DIEP : les impressionnistes Festival d’art contemporain de la côte d’Albâtre Contact : 01.40.36.84.40

>>> Jusqu’au 26 septembre, Rouen musée des Beaux-Arts Une ville pour l’impressionnisme : Monet, Pissarro et Gauguin à Rouen Contact : 02.32.76.70.98

image.org Contact : 02.35.97.25.41, www.festival-

tembre >>> 19 sep ains , Mers-les-B rt o p é Tr Le , Eu e 3 villes

© Collection du Musée d'art moderne et d'art contemporain, Ville de Liège

AGeNDA

Claude Monet Le Bassin du Commerce, Le Havre, 1874

Allez-y en train avec le pass Région Normandie Impressionniste ! Etretat Les Barques, extrait de l'expo d'Olivier Mériel, Lumière argentique

Renseignements sur Aléorégion 0825.000.276 (0,15 €/mn) ou www.pass-normandie-impressionniste.fr


Ma Région N°89