Issuu on Google+

Portfolio Bénédicte Gourdon


OUTILS INFORMATIQUES CAO / DAO : Autocad (***), Sketchup (***), Rhinocéros (*), Archicad (*), Revit (*) Rendu : maxwell (**), V-RAY (**), 3DS max (*) Image : Photoshop (***), Indesign (***), Illustrator (***) Autres : Word (***), Excel (***)

+ Permis B

C.V BÉNÉDICTE GOURDON 27 rue Jean Mermoz 44230 Saint Sébastien sur Loire +337.81.18.84.63 benedicte.gourdon@gmail.com Née le 19/06/1989

INTÉRÊTS

LANGUES

Gymnastique rythmique (11 ans de pratique en tant que gymnaste et juge)

Anglais : parlé (***), lu (***), écrit (**) TOEIC 2013 : 990/990 Allemand : parlé (**), lu (**), écrit (*)

Littérature et théâtre (10 ans de pratique, membre du CA du Little Théâtre) Sociologie et philosophie Cinéma et photographie Danse, vélo et randonnée Voyages


ETUDES 3 Juillet 2013 // Obtention du Diplôme d’Etat d’Architecte avec les félicitations du jury, ENSA Nantes 2011 - 2013 // Master 2 à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes 2010 - 2011 // Master 1 à la BEUTH Hochschule für Technik Berlin 2007-2010 // Licence d’architecture à l’ENSA Nantes Juin 2007 // Obtention du Baccalauréat Général scientifique (mention Très Bien)

PUBLICATIONS ET PRIX Lauréate des bourses de l’art urbain 2013, pour le projet de fin d’études «Depuis les rails, Yaoundé», avec Aurélie Girard « Athènes - Berlin, regards croisés », article co-écrit avec Aurélie Girard et paru dans la revue Lieux Communs, les cahiers du LAUA n°15, novembre 2012, pp 168-177

STAGES ET WORKSHOP 2013 // Agence Augéa International à Yaoundé (2 mois) Diagnostic urbain et plans d’aménagement 2012 - 2013 // Agence d’architecture Aotu architecture office ltd. à Shanghai (5 mois) Concours d’idée internationaux (marché au Maroc, école d’art à Canton, centre de sport à Sofia), developpement de projet (centre de RD à Shanghai), détails constructifs (rénovation de façade) 2011 - 2012 // Workshop « Plateformes » pour le Voyage à Nantes (8 mois) Conception, construction et démontage d’une structure temporaire ouverte au public Mars 2011 // Agence d’urbanisme S.T.E.R.N à Berlin (1 mois) Suivi du renouvellement urbain du Märkisches Viertel et participation au «Quartiersmanagement» de Hellersdorf Promenade Mars-Juin 2010 // Service bâti de la ville de Nantes (3 mois) Suivi du chantier de la maison de quartier Bottière-Chénaie Février 2010 // Agence d’architecture Bernard Cabanne à Perpignan (1 mois) Permis de construire maison individuelle - APS et APD pour logements sociaux Juillet-Août 2009 // Maison de l’Architecture des Pays de Loire, les Sables-d’Olonne (2 mois) Montage et démontage d’expositions, médiation culturelle pour le festival d’architecture « De côte à côte » Juillet 2008 // stage ouvrier avec l’entreprise Bénéteau construction, Nantes (1 mois)

EMPLOIS Été 2013 // Factrice, St Sébastien sur Loire (2 mois) Été 2012 // Médiatrice culturelle pour Voyage à Nantes (2 mois) Été 2007 et été 2011 // Emploi saisonnier dans l’exploitation maraîchère Olivier Frères (2x 2mois) Année 2008-2009 // Professeur particulier de mathématiques, association Jassimile Nantes (1 an) Été 2008 // Téléenquêtrice chez G&A Links, société de communication et de marketing nantaise (1mois)

3


A L’ÉCOLE

BERLIN DETAIL . ADLERSHOFS TÜREN

Détail de portes pour le lotissement Adlershof, classé au patrimoine de Berlin. p 6 - 7

DESIGN INTÉRIEUR . CAMERA OBSCURA Aménagement d’une librairie. p 8 - 9

RÉHABILITATION . NOUVELLES DÉAMBULATIONS Conversion d’une prison en hôtel. p 10 - 13

NANTES INSTALLATION . BOLDUQ

Conception et constuction d’une plateforme point de vue, Nantes. p 14 - 19

YAOUNDÉ - PFE URBANISME . DEPUIS LES RAILS

Etudes et projections pour la mise en place d’un transport en commun de type train urbain dans la capitale camerounaise. p 20 - 23

ÉQUIPEMENT . CULTURE COLLECT(IVE)

Création d’un centre culturel à Yaoundé. p 24 - 27


5


ADLERSHOFS TÜREN, BERLIN Mars - Juillet 2011, BEUTH Hochschule Berlin Projet M1 - « Bauen im Bestand » Avec Anna-Sophie Pradel Le Sénat berlinois pour le dévelopement urbain propose à notre équipe étudiante de réaliser le "Denkmalpflegeplan" du lotissement Adlershof, situé au sud-est de la ville. Ce document, jusqu’alors inexistant, servira de base pour toute modification à réaliser dans le lotissement. Celuici doit donc mettre en lumière sa valeur architecturale, urbaine et historique, ainsi qu’envisager ce qui nécessite d’évoluer pour la vie présente. Notre travail, en équipe de deux, a pris la forme, dans la première phase, d’une réflexion sur la problématique du patrimoine et de sa préservation en lien avec les Siedlungen, part du patrimoine ordinaire. Dans la deuxième phase, nous nous sommes concentrées sur les portes des maisons. Après un relevé de l’existant, nous avons développé trois propositions (dont deux sont ici présentées) : si la porte d’origine est toujours présente et que l’on souhaite l’adapter aux nouvelles préoccupations environnementales en la rendant plus efficiente (système de doublage) ; si la porte d’origine a d’ors et déjà été enlevée, deux possibilités : la reconstruction à l’identique en bois massif ou bien une adaptation, plus simple toujours en bois, mais beaucoup moins chère car adaptée aux techniques de construction d’aujourd’hui.


Photo de la porte d’origine

Elévation de la porte d’origine

Elévation de la porte simplifiée

FACADE

Porte d’origine

DÉTAIL PLAN

Porte d’origine DÉTAIL COUPE

Porte simplifiée

Porte d’origine doublée

Porte d’origine doublée

Porte simplifiée

7


CAMERA OBSCURA, BERLIN Mars - Juin 2011, BEUTH Hochschule Berlin, M1 Design Intérieur Avec Anna-Sophie Pradel Il est demandé dans ce projet de réaliser l’aménagement intérieur d’une librairie en lui attribuant une «corporate identity» qui puisse s’adapter à trois volumes différents, tout en restant reconnaissable. Il s’agit d’une librairie spécialisée en livres de photographie. L’idée générale est de transformer le mouvement du client en circuit muséographique. Ainsi le cheminement dans le magasin est pensé comme une promenade traversant différentes séquences d’une exposition, qui induisent différents rapports au livre. Dans la première partie du magasin, on se contente de contempler les livres choisis par le libraire et présentés tels des oeuvres d’art. On passe ensuite dans la «Camera Obscura» qui présente le processus photographique de la chambre noire : grâce à un trou, elle offre une vision renversée du magasin. La troisième partie de la boutique nous permet de feuilleter les livres, leur rendant ainsi leur statut d’objet commercialisé. Enfin une tribune - étagère invite le client à s’asseoir, pour lire plus longuement. La construction de l’espace se fait par des formes simples, qui permettent une lisibilité du lieu. Toute la place est laissée aux livres, qui assurent eux-même le rythme de cette promenade selon leur présentation. Le seul meuble visible est la tribune de lecture, qui en plus d’inviter à s’arrêter, indique l’ouverture ou la fermeture du magasin selon qu’elle soit déployée ou non. Les matériaux expriment, eux aussi, cette simplicité : du béton brut, du placo blanc pour les surfaces d’exposition et du bois pour s’installer confortablement.


Circulation Surfaces d’exposition Caisse

Coupe AA’ C’

Coupe CC’ D

E

A’

A

Coupe DD’ B’

B C

D’

E’

Plan du volume 7m*14m

Coupe BB’

Coupe EE’

9


NOUVELLES DÉAMBULATIONS, BERLIN Septembre - Janvier 2011, BEUTH Hochschule Berlin Projet M1 - « Bauen im Bestand » Avec Jan Wölke L’objet de ce projet est la réhabililitation et reconversion d’une ancienne prison pour femmes en hôtel, dans le quartier de Charlottenburg, à Berlin. Le bâtiment principal se situe en coeur d’îlot. Le premier parti-pris concerne l’organisation générale de la parcelle: on décide de concentrer l’hôtel dans le bâtiment principal de la prison, l’ancien tribunal, donnant sur la rue peut alors être envisagé pour une toute autre fonction, même s’il conserve une servitude de passage automobile pour l’hôtel. Au nord, l’espace en friche est ouvert à la rue et offert en tant qu’espace vert public. Pour offrir davantage d’espace nécessaire au fonctionnement de l’hôtel et améliorer les conditions exisantes, le choix est fait de concentrer les interventions sur deux surfaces: un nouveau toit terrasse dans la cour intérieure, qui définit ainsi deux nouveaux espaces: l’un extérieur, l’autre intérieur ; et le mur aveugle au nord qui peut désormais s’ouvrir sur le square, et offrir des circulations plus larges et agréables. Ces nouvelles surfaces sont travaillées en courbes pour se glisser dans l’existant (entre les fenêtres de la cour, dans les ouvertures du mur aveugle) et rompre avec la rigidité et l’introversion de l’existant.


11


MUR AVEUGLE B

A

A’

Plan du rez-de-chaussée Coupe BB’

B’

Détail d’accroche des bandes sur le mur aveugle


COUR INTERIEURE B

Détail de la faille entre mur et nouvelle toiture, cour intérieure

A

A’

Plan du premier étage

Coupe AA’

B’

13


PLATEFORME BOLDUQ, NANTES Festival Voyage à Nantes 2012 Avec Marion Clémont, Pierre David, Vincent David, Romain Decroix, Marion Denis, Aurélie Girard, Louise Guérin et Pauline Philippe L’aventure débute en Octobre 2011, lorsque Le Voyage à Nantes - une société locale pour le tourisme - propose aux étudiants de l’ensa Nantes de concevoir et construire 3 « plateformes » dans le centre-ville de Nantes. Ouvertes au public durant l’évènement Voyage à Nantes, du 15 juin au 19 août 2012, ces structures éphémères ont pour but d’offrir un point de vue insolite sur la ville aux visiteurs. Une contrainte s’impose : rendre inaccessible les structures la nuit. 3 équipes d’une dizaine d’étudiants sont constituées pour assurer la conception, la fabrication et le montage de ces structures temporaires. Débuté en novembre 2011, ce projet s’est achevé en août 2012 avec le démontage de la plateforme. « Bouffay, rue de l’Emery, un objet insolite a éclos. Suspendu au dessus du tumulte quotidien, ce mystérieux nid intrigue. Des rubans s’infiltrent, s’animent, s’entrelacent et se figent autour des arbres. Enchevêtré dans les branches, glissé entre les troncs, bolduq s’élève. Il nous invite à prendre de la hauteur, à regarder d’un nouvel œil le quartier. Il nous enveloppe et nous amène vers une pause contemplative »


15


Maquette de structure

Habillage contreplaqué - ép 3mm / largeur 400 mm

Plan Génératrices Tube acier - diamètre 50 mm

Colliers d’accroche aux arbres

Éclaté de la composition

Anneaux structurels Tube acier - diamètre 50 mm


153

17


Localisation des noeuds sur les génératrices

Modélisation Rhino

Cercles structurels

Localisation des noeuds sur les cercles structurels


19

215


DEPUIS LES RAILS, YAOUNDÉ Mars - Juillet 2013, ENSA Nantes, M2, PFE « Participation et contexte opérationnel » Avec Aurélie Girard Plongées pendant deux mois au coeur de la capitale camerounaise et plus spécifiquement au sein d’une agence d’architecture et d’urbanisme locale (Augéa International), nous avons pu y analyser les divers mécanismes de la fabrique urbaine. Bricolages privés, quartiers spontanés, tentatives de planification et projections politiques : le contexte métropolitain du Sud vient perturber nos repères européens. Après une analyse critique des différents plans prévus pour Yaoundé 2020, nous avons choisi de travailler sur une idée évoquée mais jamais approfondie (pour cause de conflits d’intérêts): la mise en place d’un transport en commun de type train urbain sur la structure ferroviaire d’ors et déjà en place. Sans transport en commun efficace, la ville fait actuellement face à d’importants problèmes de circulation, rendant les équipements et certains quartiers difficilement accessibles. La voie de chemin de fer, en suivant la vallée principale de Yaoundé (la ville est construite sur 7 collines), traverse la ville du Nord au Sud, relie des quartiers précaires au centreville et se voit ainsi déjà utilisée comme un axe privilégié de criculation piétonne. En effet vu la topographie singulière de la ville, les quartiers les plus précaires se retrouvent sur les flancs de collines et vers les fonds de vallées, privés des axes routiers situés davantage en ligne de crête. Les rails, s’ils étaient mis à profit, permettraient de renverser l’image négative des fonds de vallées et favoriseraient la mobilité de tous, donc le droit à la ville pour tous. Mais l’intérêt d’un tel transport ne se mesure pas uniquement en termes de mobilité, il impacte également les autres composantes de la ville, c’est ce que nous avons cherché à montrer grâce à trois stratégies complémentaires : habitat, paysage, équipements qui font valoir l’intérêt de ce dispositif.

Extrait de la carte “mobilité” à l’échelle urbaine Projet de train urbain dans la vallée principale de Yaoundé Fond de vallée Zone végétale (flancs de vallée, marécage) Quartiers précaires enclavés Enceintes successives de la ville coloniale


Tissu hétérogène en hauteur et qualité de bâti. Majoritairement résidentiel, des petits commerces et services le long des axes majeurs, quelques administrations. Voirie peu structurée. Nombreuses dents creuses et friches urbaines. Volonté des pouvoirs publics: densification

QUARTIER SPONTANE 200 à 300 hab/ha

QUARTIER MIXTE 50 à 100 hab/ha

0 hab/km²

CENTRE-VILLE

Structure héritée de l’époque coloniale. Fonction administratifve et commerciale. Tissu peu dense présentant de nombreuses parcelles non bâties, quelques immeubles mais blocage par spéculation foncière. Volonté des pouvoirs publics: centre reflet d’une image de marque de la capitale.

Ancienne “banlieue” coloniale enclavée. Absence de voirie à plus de 50m de l’axe majeur, desserte par ruelles non revêtues sujettent à l’embourbement. Peu de raccords au réseau d’eau ou d’éléctricité. Habitat de plain-pied en matériaux précaires. Volonté des pouvoirs publics: reconstructions ou déguerpissements

COUPE SUR MORPHOLOGIE URBAINE RECURRENTE occupation du relief par le bâti, le végétal et les usages

BAS FOND

QUARTIER D’HABITAT SPONTANE

QUARTIER RESIDENTIEL

LIGNE DE CRÊTE

Identification de la voie de chemin de fer : corridor végétal dans la ville et axe privélégie de circulation intra urbaine

21


1

2

3 Extrait de la carte “habitat” à l’échelle urbaine L’arrivée du train urbain modifie la perception des quartiers situés en fond de vallée : les terrains qui jouxtent les rails deviennent clés pour imaginer une stratégie de l’habitat à l’échelle urbaine. Friches intra urbaines: densification importante logement collectif et intermédiaire, mixité fonctionnelle Habitat précaire dense à restructurer en interne migration progessive des zones dangeureuses, accompagnement à la durcification Habitat résidentiel à densifier peu d’intervention, régulation du foncier, récupération et attribution des parcelles vacantes Terrains à lotir en habitat individuel dense et intermédiaire intérgration de l’agriculture urbaine présente


MOBILITÉ & HABITAT : stratégie de renouvellement des quartiers Cas 1 Intervenir sur le tissu précaire

constructions existantes voies existantes non revêtues

nouvelles voiries bitumées cheminement piétons constructions détruites placette publique avec équipements partagés nouvelles constructions aménagement des bas-fonds pour agriculture urbaine

Cas 3 Densifier un quartier hétérogène constructions existantes voies existantes revêtues voies existantes non revêtues

Zones à enjeux de densification (espace vacant ou sous-exploité, constructions les plus précaires) Constructions à détruire Nouvelles voiries revêtues

Gabarit pour les nouvelles constructions Coeur d’îlot, espace privé partagé

MOBILITÉ & PAYSAGE: profiter du vert! Plantations hautes : eucalytus, raphia Espace public aménagé Lagunage Chemin Pépinière urbaine Quartier d’habitat Passerelle de franchissement

23


CULTURE COLLECT(IVE), YAOUNDÉ Mars - Juillet 2013, ENSA Nantes, M2, PFE « Participation et contexte opérationnel » Projet individuel La culture est cet outil qui “permet de vivre et rêver ensemble” pourtant à Yaoundé, capitale d’un pays où plus de 200 ethnies cohabitent, les lieux dédiés à la culture sont rares, voir inexistants : pas de salle de cinéma, pas de salle de théâtre, pas de bibliothèque municipale et l’institut français pour seule institution dynamique. Le plan pour Yaoundé 2020 esquisse à travers l’implatation massive de tertiaire et de logements de haut standing un développement uniquement économique - que l’on imagine facilement réservé à une certaine élite. L’idée de travailler sur le thème de la culture apparaît donc pour faire contrepoids à cette vision commerciale du développement. Un projet de centre culturel s’amorce: profitant du nouveau train urbain il s’intègre dans la ville, de manière davantage dispersée que concentrée en un point, en s’appuyant sur les micro équipements existants. Ce centre culturel diffus est ainsi réparti en 5 unités aux thématiques différentes. Chacune à leur manière répondant à deux objectifs similaires : collecter, promouvoir la culture camerounaise et lui permettre de vivre et de s’enrichir. Dans le quartier d’Etoa Meki, le centre des palabres se construit à proximité de l’école publique, il s’attache à tout ce qui touche la culture des mots, des langues camerounaises : le pays en compte 248 différentes et le centre culturel devrait lutter contre leur disparition autant que célébrer le riche univers des contes, l’art du débat, celui du slam ou de la littérature, présents au Cameroun.

Extrait de la carte “équipements” à l’échelle urbaine


+ Un point pivot > mouvement

+ Des séparations > rythme

Zone humide préservée

=

Une forme ouverte > accessibilité

Arbres

Zone à urbaniser

Un bâtiment inscrit dans la dynamique de son environnement (rapport aux arbres, au train, au nouveau quartier)

Station de train urbain

Rails

Plan masse du projet Administration ARBRES À PALABRES = PLACE PUBLIQUE Bibliothèque enfants

Département langues du Cameroun

Auditorium Hall Cafétéria

plan Rdc

Bibliothèque adultes

N 25


coupe AA’

coupe BB’


27


EN AGENCE

Bernard Cabanne, PERPIGNAN LOGEMENT . 14 MAISONS À OSSATURE BOIS

Dessins phases APS / APD pour logements sociaux en accession à la propriété. p 30 - 31

LOGEMENT . MAISON A

Réalisation d’un permis de construire pour une maison individuelle

LOGEMENT . IMMEUBLE BATEAU

Dessins phase APS pour un immeuble de logements collectifs

AOTU architecture office, SHANGHAI EQUIPEMENT . THE CREATIVE ISLAND

Concours international d’idée pour la reconversion d’un ancien silo en école d’art à Canton. p 32 - 35

EQUIPEMENT . AIR LIQUIDE

Centre de Recherche - Développement pour la compagnie française Air liquide à Shanghai. p 36 - 37

DETAIL . WUHAN FACADE

Dessin de détails pour un projet de rénovation de façade à Wuhan

EQUIPEMENT . VEGETAL MOUCHARABIEH

Concours international d’idée pour la création d’un marché à Casablanca

EQUIPEMENT . COLLIDER ACTIVITY CENTRE

Esquisse pour un centre de sport à Sofia (inachevé)


29


14 MAISONS BOIS, PERPIGNAN Logements sociaux en accession à la propriété à Perpignan A partir d’un volume imposé, aménagement des espaces intérieurs. Dessins des plans, coupes, façades. Le projet concerne 14 maisons en R+1 de type T4. Il avait été amorcé avant la loi de 2007 sur l’accessibilité aux personnes handicapées et mon rôle était de l’adapter à ces nouvelles contraintes. Il s’agissait notamment de conserver le volume (5,10x10,65m et toit en pente) afin de ne pas augmenter les coûts de l’opération, tout en réussissant à installer une chambre en rez-de-chaussée et à dimensionner correctement les pièces d’eau. En outre, les maisons sont situées en zone inondable et doivent donc être rehaussées de 1,70m par rapport au niveau du sol. Au rez de chaussée un bloc escalier/cuisine fait office de séparation entre séjour et chambre/salle d’eau/ rangements, à l’étage l’escalier aboutit dans un grand espace central pouvant être investit en salon, bureau, ou même transformé en chambre selon les besoin; les deux autres chambres sont de part et d’autre avec la salle de bain au dessus de celle du rez de chaussée.


31


THE CREATIVE ISLAND, CANTON Concours d’idée international pour la reconversion d’un silo à Canton - 2nd Prix Missions : Conception & Dessin - Préparation des éléments de rendu : plans, façades, coupes, schémas d’explication, montage de la 3D - Préparation des planches de rendu. L’objectif est de convertir le silo en lieu dédié à l’art mais le programme reste ouvert. Le programme que nous avons choisi d’y établir est celui d’une école d’art, ouverte au public. L’idée première est d’accentuer le caractère “d’île” du silo actuellement situé au milieu d’un marécage : on élargit cette étendue d’eau et on trace ce qui sera désormais un bassin. Pour créer de l’espace et casser l’expression introvertie du silo, des “boîtes” émergent du silo et évoquent sa nouvelle occupation. Métaphoriquement elles représentent la concentration - qui permet la création - des esprits créatifs à l’intérieur de l’école puis leur échappée vers le monde extérieur une fois maturation acquise. Ces boites accueillent les besoins élémentaires de l’école : workshops, studios, salle de cours... Entre elles un entredeux est créé, espace continu mais irrégulier. Parfois étroit, c’est un couloir qui dessert les diverses salles, parfois large il devient un lieu d’exposition, un hall d’entrée ou un point de rencontre. Un toit vient le couvrir à 4m de haut. Accessible, il est partiellement vitré et partiellement végétal. C’est une place haute, qui offre un espace extérieur à cette île-école. Les géométries simples et épurées offrent des espaces vastes et neutres afin de laisser le maximum de place à l’usage créatif, à l’appropriation que requièrent les différentes pratiques plastiques.


The creative island Revival of the silo, Guangzhou, China, 2012

West Facade | 1:200

33


1. Caractère d’île

Plan RDC

Coupe AA’

2. Concentration - Intéraction - Libération

3. Espace liant / Espaces clôts

Plan R+1 / + 5.00m


4x gardens

glass

1x plaza

2x

4. Volumétries simples

5. Toiture / Place haute

6. Nouvelle vie

B’

A’

A

Plan R+2 / + 10.00m B

Coupe BB’

35


AIR LIQUIDE, SHANGHAI Centre de Recherche - Développement à Shanghai pour la compagnie française Air Liquide Missions : Recherches pour la conception du patio et de l’atrium (références, propositions). Dessin phase APD (plans, coupes). Montage de la 3D. Réalisation de dossiers pour les clients. Aotu a été choisis par la compagnie française Air Liquide pour assurer le concept design d’un nouveau centre de recherche - développement à Shanghai. Lors d’un concours ouvert, ils ont été retenus pour leur concept: l’organisation du bâtiment en deux pôles et l’utilisation d’espaces ouverts (un patio et un atrium) pour le dialogue entre ceux qui doivent être cloisonnés. Le site initialement prévu pour l’implantation du centre ayant changé, il a fallu l’adapter à un nouveau terrain et entrer dans le détail des différents espaces.


ATRIUM

DLE

METAL

NS OF PERFORATED METALS WHICH PLEASE ASK FOR THE MESH CATA-

MATERIAL BOARD/ 材料板MATERIAL BOARD/ 材料板

WHICH 6, ALUMINIUM, BRASS & ZINC CATA-

PERSPECTIVE / 鸟瞰图

%

AZED GLASS FACADE square pitch

ROUND West facade, the doubleHOLES e can be turned into a double wall if it is required to design ficient building

LES

OLES

PATIO

Cd

EAST ELEVATION

SQUARE HOLES

F. H. BRUNDLE PERFORATED METAL SLOTTED HOLES

THE F.H.BRUNDLE STOCK RANGE OF OVER 200 PATTERNS OF PERFORATED METALS WHICH ARE LISTED. FOR ILLUSTRATIONS OF THE FULL RANGE, PLEASE ASK FOR THE MESH CATALOGUE.

F. H. BRUNDLE NORTH1ELEVATION / 2 ENTRANCE

AVAILABLE IN STANDARD SHEETS: 2 metre x 1 metre PERFORATED METAL 3 4 metre x 1.25metre 2.5

Élévation nord / Entrée

5

M

OLES

THE F.H.BRUNDLE STOCK RANGE OF OVER 200 PATTERNS OF PERFORATED METALS WHICH IN MILD GALVANISED STAINLESS STEEL 304 & 316, ALUMINIUM, BRASS & ZINC ARE LISTED. FOR ILLUSTRATIONS OF STEEL, THE FULL RANGE, PLEASE ASK FOR THE MESH CATALOGUE. HOLES: R = round hole. Generally running in diagonal rows at 60% PANELS C =PERFORATED square hole DOUBLE GLAZED GLASS FACADE POLYCARBONATE TRANSLUCENT ALUMINIUM - COATED IDLANDS EAST MIDLAND & NORTH SCOTLAND = slotted round end hole rset Road, : WOOD Condor Road, 37 Clair Street, ALENT TRESPA PANELS AVAILABLE INSt.STANDARD SHEETS: 2LR metre x 1 metre STEEL PANELS

FA - 03

F. H. BRUNDLE FA - 01

FA - 05

PERFORATED METAL

iness Park, Quarry Hill Ind. Estate, Edinburgh, 2.5 metre x 1.25metre rmingham, Ilkeston, Scotland, PITCH: Distance, centre to centre of hole. T = diagonal pitch. U = square 1BG DE7 4RE EH6 8LB 327 8999 Tel: 0115 930 2070 Tel: 0131 656 7400 IN 951 MILD STEEL, GALVANISED STAINLESS STEEL 304 & 316,WHICH ALUMINIUM, BRASS & ZINC NDLE RANGE OF OVER 200 OF PERFORATED METALS 327 85555STOCK Fax: 0115 2455 Fax: 0131 656PATTERNS 7499

XTERIOR EXTERIOR EXTERIOR pitch HOLES On South andFACADE West facade, the double polycarbonate may be used ROUND at rd: wood panels ( TRESPA) the concept is to create a movement on FACADE FACADE glazed facade be turned into aORDER double specific location on the facade of the ted case the building FORinILLUSTRATIONS OFneed THE FULL can RANGE, PLEASE ASK FOR THE- STANDARD MESH CATA- the the facade, reproducing idea of a HOW TO SHEETS HOLES:skin R = facade round hole. running intodiagonal 60% LOGUE. wallGenerally if it is required design "HALLPILOTS in order to provide natural efficient. cloud orrows gasaton a very abstract way. sales@brundle.com = square hole 1. SELECT HOLE SIZE AND PITCH IF KNOWN. anC energy efficient building OTLAND This perforated material will also lights. protect LR = slotted round end hole Clair Street, (YOU CAN USE THE ILLUSTRATIONS IF NOT SURE) the internal space from the direct dinburgh, N STANDARD SHEETS: 2 metre x 1 metre UNDLE or similar cotland, 2. THICKNESS PITCH: Distance, centre to centre of hole. T = diagonal 2.5 metre x 1.25metre sunlight.pitch. U = square pitch EH6 8LB spa.com

131 656 7400 HOLES SOUTH ELEVATION 3. SHEET SIZE (normally 2m x 1m, 2.5 x 1.25 andROUND 2.5 x 1.30m in 131 656 7499 certain specs) BRASS & ZINC EL, GALVANISED STAINLESS STEEL 304 & 316, ALUMINIUM,

SQUARE HOLES

TOPanels ORDER - STANDARD SHEETS Panels. 1 HOW Wood 2 Aluminium 3 Double Glazed glass 4 Perforated 4. MATERIAL mild steel, galvanisedor steel, stainless BRAND 314 or 316, BRAND : : AMPELITE Aluminium - Coated BRAND : BRUNDLE similar om und hole. Generally running in diagonal rows at 60%LEED Equivalent : facade aluminium, brass 1. SELECT HOLE SIZE AND PITCH IF KNOWN. ref: ref: www.ampelite.com ref: www.fhbrundle.com uare hole (YOU CAN USE THE ILLUSTRATIONS IF NOT SURE) wood trespa panels steel panels slotted round end hole

HOW TO ORDER - SPECIALS 2. THICKNESS ce, centre to centre hole. TSIZE = diagonal pitch. square 3. of SHEET (normally 2mUx =1m, xpitch 1.25 andOF 2.5SHEETS x 1.30m in 1. 2.5 QUANTITY ROUND HOLES certain specs) 2. HOLE DESCRIPTION shape and size RDER - STANDARD SHEETS 4. MATERIAL mild steel, galvanised steel, stainless 314 or 316, 3. TYPE OF PITCH staggered or square

SQUARE HOLES

SLOTTED HOLES

5 Polycarbonate translucent

37


Septembre 2013


Portfolio Bénédicte Gourdon