Issuu on Google+

CALepin

1300 Wavre

PP 7 792

N° 46

Ed. resp. : M. Herpigny - rue Lambert Fortune, 33 - 1300 Wavre - 010 / 22 31 91- 2ème trimestre 2007 - bureau de dépôt : Wavre 1 N° d’Agrément P701018

Edité par le Centre d’ Action Laïque du Brabant wallon asbl

trimestriel

Belgique-Belgïe

> FETE DE LA MUSIQUE 23  &  24/06 

Des notes pour dire NON aux extrémismes

> Interview calbw@laicite.net h t t p : / / w w w. c a l b w. b e

calepin46cover.indd 1

exclusive de Pierre Galand,  nouveau président du CAL 14/05/07 13:24:09


Sommaire

Secrétaire de rédaction :

Chantal De Buysscher Graphiste

Brigitte Nahon Impression :

Imprimerie J. Dieu-Brichart

Editorial.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3

Interview de Pierre Galand, nouveau président du CAL/COM. . . . . 4

Illustration de couverture :

Affiche «Fête de la Musique» Visuel : Jean-Michel Degoedt

Dire pour exister mais dire sans se contredire .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 La bête n’est pas morte !. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 www.deconnepas.be.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11

Phileas et Autobule.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12

La Fête de la Musique – Edition 2007.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14

La Fabrique de Soi, un projet fort et dynamique pour les jeunes de Tubize.. . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 Centre d’Action Laïque Régionale du Brabant wallon

rue lambert Fortune 33 - 1300 Wavre tél. : 010/ 22 31 91 fax : 010/ 22 72 11 courriel : calbw@laicite.net site : http://www.calbw.be

Connaissez-vous les cérémonies laïques ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18

La cancérologie moderne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20

Stop Hein Menant !.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 Choix de livres pour l’été. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22

Notre bulletin, gratuit, est envoyé sans formule d’abonnement

Conformément à la loi du 8 décembre 1992 en matière de disposition de la vie privée, le Centre d’Action Laïque, Régionale du Brabant wallon asbl, est maître du fichier d’adresses qu’il utilise. Vous pouvez y obtenir vos données personnelles et les faire rectifier.

Agenda.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23

Infos - Services.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25

La Régionale Brabant wallon du Centre d’Action Laïque offre les services suivants : Centre d’information et de documentation, Aide et soutien aux associations locales dans le respect de l’autonomie de chacune.

CALepin 46

Elle œuvre à la promotion de l’enseignement officiel, du cours de morale et du libre examen. Elle développe, au travers d’activités d’éducation permanente, des projets visant le sens critique et le rayonnement de la libre pensée, l’autonomie et le bien-être de chacun, le progrès de la société pour une citoyenneté accrue. Elle vise le mieux-être de l’homme en l’amenant à rechercher lui-même le sens qu’il donne à sa vie, ses choix, ses actes. Au travers de l’assistance morale, elle donne à ceux qui le souhaitent une assistance philosophique, non confessionnelle, basée sur le Libre Examen.



calepin46cover.indd 2

14/05/07 13:24:09


A S S O C I AT I O N S M E M B R E S du Centre d’Action Laïque du Brabant wallon AMITIE HUMANISME LASNE

010 / 61 70 47 ou 02 / 652 18 43

LIGUE DE L’ENSEIGNEMENT & DE L’EDUCATION PERMANENTE

REGIONALE DU BRABANT WALLON

ASS. MORALE LAÏQUE ET HUMANISME RIXENSART

02 / 653 02 68 ou 02 / 653 87 10

067 / 21 21 66 ou 067 / 84 30 72

SECTION BRAINE-l’ALLEUD – WATERLOO

A.M.L. DE NIVELLES et sa région

02 / 354 80 23 ou 02 / 354 21 49

067 / 21 66 74 ou 0474 / 44 28 24 A.M.L. D’OTTIGNIES-LOUVAIN-la-NEUVE

010 / 41 86 34 ou 010 / 40 10 34

EXTENSION DE L’U.L.B.

SECTION DE JODOIGNE

A.M.L. DE WAVRE et environs

010 / 41 89 46 ou 010 / 22 73 70

ASSOCIATION LAÏQUE DE PERWEZ-INCOURT

010 / 88 98 82 ou 081 / 65 58 87

067 / 21 67 11 ou 067 21 69 75

SECTION DE WAVRE

CENTRE D’AIDE A LA REUSSITE

02 / 385 14 30 ou 0477 / 67 55 23

010 / 81 02 61

SECTION DE NIVELLES

010 / 22 89 30 ou 010 / 45 17 53

SECTION GENAPPE-LASNE - GALILEO GALILEI

CERCLE HUMANISTE AUGUSTIN DUCHATEAU

067 / 77 32 17 ou 067 / 77 19 09

010 / 41 52 83 ou 010 / 41 68 73 CERCLE HUMANISTE HENRI LA FONTAINE

02 / 354 14 80 ou 0476 / 54 15 64 CERCLE DE LIBRE PENSEE DE JODOIGNE

010 / 81 27 03 ou 019 / 63 22 06 COMITE D’ACTION LAÏQUE DE TUBIZE et Environs

02 / 355 22 83 ou 0494 / 34 94 16 COMITE NIVELLOIS DE LA LAÏCITE

067 / 64 97 31 ou 067 / 21 21 66 CULTURE ET ACTION LAÏQUE DE GENAPPE

067 /77 19 09 ou 067 / 77 32 17 ENTRE-VUES

010 / 40 19 67 Fax 010 / 41 16 37 GROUPE D’ACTION LAÏQUE D’ITTRE

MAISONS DE LA LAÏCITE

D’ALEMBERT – Braine l’Alleud

GALILEE – Genappe

NIVELLES

010 / 41 57 60 ou 010 / 61 41 23 MESAPU

067 / 84 20 97 ou 0472 / 75 24 68 MOJELO

0477 / 21 33 20 ou 010 / 41 18 88 U.A.E. BRABANT WALLON

02 / 354 00 76 ou 02 / 354 22 12

010 / 41 53 60 ou 0476 / 49 89 90

TUBIZE et Environs

0494 / 34 94 16 ou 0475 / 56 10 69

CONDORCET – Grez-Doiceau & Beauvechain

010 / 24 80 91 ou 010/ 86 00 47

IRENE JOLIOT-CURIE – Wavre

02 / 687 32 84 ou 02 / 653 08 34

LIBRE PENSEE DE LA DYLE

067 / 21 21 66 ou 067 / 84 30 72

HYPATHIA - Ottignies-Louvain-la-Neuve

LAÏCITÉ LA HULPE ASBL - AML LA HULPE

010 / 86 00 47 ou 010 / 86 70 43

067 / 77 32 17 ou 067 / 77 19 09

067 / 21 96 92

LA PENSEE LIBRE DE LA NETHEN

02 / 387 33 26 ou 02 / 387 31 98

010 / 24 64 03 ou 010 / 22 27 59

SERVICE LAÏQUE D’AIDE AUX PERSONNES Régionale du Brabant wallon

Contact Nivelles :

Contact Ottignies :

067 / 21 21 66 - 0477 / 27 87 59 – 067 / 21 61 10

Contact Ittre – Tubize :

02 / 366 18 15 – 02 / 366 14 96

Contact Wavre :

010 / 22 27 59 – 010 / 84 56 99

Contact Waterloo - Braine-l’Alleud :

FÊTES DE LA JEUNESSE LAÏQUE BRABANT WALLON EST

010 / 45 17 53 – 010 / 41 86 34

0474 / 78 45 66

019 / 63 36 01 ou 010 / 41 89 46 FÊTES DE LA JEUNESSE LAÏQUE BRABANT WALLON OUEST

067 / 84 43 72 ou 067 / 34 04 36

FUNÉRAILLES - N° AVEC REPONDEUR

010 / 43 70 36

Les associations locales sont composées de bénévoles. Vous les contacterez donc plus facilement en soirée ou le week-end. Si vous n’arrivez pas à joindre l’une ou I’autre association, n’hésitez pas à téléphoner à la Régionale du CAL BW pendant les heures de bureau au 010 / 22 31 91.

calepin46cover.indd 3

14/05/07 13:24:10


Actes des 6 Rencontres Philo èmes

les plaisirs et les jours Wavre, 22 & 23 |11 |2006

actes disponibles en avril au prix de

5€

à commander au CAL/BW 33 rue Lambert Fortune 1300 Wavre rencontres.philo@laicite.net 010/ 22 31 91

Débat

citoyen

calepin46cover.indd 4

14/05/07 13:24:10


L

edito

éditorial e temps splendide que nous connaissons ne doit pas nous faire oublier les problèmes de notre temps ni les multiples activités que nous menons.

Philéas et Autobule a atteint sa vitesse de croisière. Le nombre d’abonnements enregistrés est encourageant mais il faut consolider les acquis. Faites donc toute la publicité requise en faveur de notre (votre ?) revue destinée à contribuer, modestement, à forger la citoyenneté de demain. La Fabrique de Soi à Tubize apporte aux jeunes la remédiation nécessaire à leur permettre d’aborder l’avenir avec les meilleurs atouts. Mais vous ne savez peut-être pas que ces filles et garçons sont bourrés de talent. Au cours d’ateliers créatifs, ils s’interrogent sur l’état de notre planète. Une exposition au Centre Culturel de Tubize vous permettra de mesurer pleinement combien ils portent nos espoirs. Surtout venez nombreux la visiter. Je vous disais de ne pas oublier les problèmes de notre temps. Ceux-ci, lutte contre les extrémismes et le racisme sont au cœur de l’actualité. Dois-je vous rappeler que 650 couples – certains mariés depuis très longtemps – ont dit oui devant l’Officier d’Etat Civil de la Ville de Sint-Niklaas pour réaffirmer leur opposition au racisme (un couple avait refusé de se marier sous prétexte que l’échevin était noir). Dans cet ordre d’idées, nous organiserons à nouveau la Fête de la Musique avec pour partenaires, cette année, les Maisons de la Laïcité de Braine-l’Alleud, de Nivelles et de Wavre. Celle-ci aura lieu les 23 et 24 juin prochains (voir article en pages 14 et 15). Enfin, à partir de la tragique « affaire » de Nivelles, le quintuple assassinat des enfants par leur mère, les décisions que nous avons dû prendre en concertation mais dans l’urgence, nous conduisent à aborder le problème des prises de positions publiques du mouvement laïque. Cette question relancée par l’actualité récente n’est ni neuve ni simple pour un mouvement comme le nôtre où l’attachement à la liberté d’expression peut parfois conduire à la cacophonie… C’est une question qui illustre aussi que la culture du débat persiste au sein de nos instances. Nul ne détient la vérité mais chacun agit en conscience pour ce qu’il croit être le mieux pour tous A toutes et tous, bonne lecture et bonnes vacances reposantes, base du ressourcement indispensable pour mieux repartir de l’avant.



calepin4613mai - copie.indd 3

CALepin 46

Michel HERPIGNY, Président du CAL BW.

14/05/07 13:32:55


CAL

G a l a n d P i e r r e I n t e r v i e w CALepin 46

Interview

I n t e r v i e w

Pierre Galand, Président du CAL Calepin : Merci beaucoup Pierre d’avoir accepté, malgré ton emploi du temps plus que chargé de président du CAL entrant et de Sénateur sortant, de répondre à quelques questions pour les lecteurs du Calepin. Nous avions eu l’occasion de t’interviewer, il y a un an, au lendemain de ton élection. Il nous a paru intéressant de recueillir, à nouveau, ton point de vue à l’aube de la mise en œuvre de ton mandat mais après un an de « familiarisation active » au côté de Philippe, avec la vie, la gestion et la direction du CAL.

C

e mois de mars a été marqué par le renouvellement des dirigeants du CAL : Pierre Galand, succédant à Philippe Grollet, est entré en fonction en tant que Président du CAL après une année d’initiation active à ses responsabilités au côté de son prédécesseur ; tandis que Eliane Deproost remplaçait Danielle Schoonooghe au poste de Secrétaire Générale du CAL. Nous avons tenu à rencontrer ces deux personnalités à l’aube de leur entrée en fonction pour leur demander de nous faire part de leur vision générale du CAL et de leurs programmes globaux d’actions, mais aussi de leurs représentations spontanées du Brabant wallon. Nous publions dans ce numéro l’interview de Pierre Galand. Celle d’Eliane Deproost ouvrira notre numéro de rentrée en septembre.

Pour personnaliser d’abord quelque peu le propos, une question qui va peut-être te surprendre : as-tu des attaches, des liens particuliers, une histoire peut-être avec le Brabant wallon ? Pierre Galand : La question est en effet inattendue… Et, à priori, je ne vois rien de bien particulier qui me rattache au Brabant wallon. Il y a bien une péniche sur laquelle j’ai vécu 10 ans à Bruxelles où elle était amarrée ; depuis, ma fille l’a reprise comme habitation. Après sa remise en état, elle l’a amenée à Ittre où elle est installée dans un endroit magnifique sur le canal de Charleroi. Je vais la voir régulièrement. Donc si tu cherches une attache, c’en est une. Une seconde, historique celle-là, puisqu’elle date des années ’80, tient aux formations syndicales (des cours d’économie d’entreprise et d’économie internationale) que j’ai données, à Tubize, pendant quelques années à des cadres syndicaux. Cela m’amenait à aller régulièrement dans la région. Tubize, je l’ai aussi connue parce que j’ai soutenu à l’époque activement les gens de Fabelta Tubize. Et puis ceux des forges de Clabecq, lors des premières tentatives de fermeture, … Pour moi, quand on parle du Brabant wallon, c’est cette région industrielle-là que ça évoque ; celle que je connais à travers son canal, à travers Tubize, plutôt que le côté résidentiel de Lasnes. Calepin : Mais donc pour toi, le Brabant wallon c’est d’abord le berceau ouvrier plutôt que la zone résidentielle ? Pierre Galand : Beaucoup plus. La vision que j’en ai eue au départ est liée au fait que j’ai eu l’occasion d’avoir ces cours et de connaître les gens de là-bas. De suivre leur lutte, aussi bien pour Fabelta que pour les forges de Clabecq. Par la suite, je n’ai plus beaucoup été dans la région. Je n’y reviens que depuis peu, pour aller dire bonjour à ma fille… ou pour



calepin4613mai - copie.indd 4

14/05/07 13:32:56


Calepin : De façon un peu abrupte sans doute, j’aurais voulu à présent t’interroger, de façon plus formelle sans doute, sur ton rôle de Président, enfin dans ton rôle de militant laïque engagé dans cette fonction. Quelles sont les questions de fond que tu souhaites mettre en avant dans ton action et, en corollaire de cela, quelles seront tes priorités organisationnelles pour le mouvement ? Pierre Galand : Vaste question à laquelle je vais m’efforcer de répondre en trois volets distincts. Sur le fond d’abord. Je pense qu’une des questions essentielles réside dans l’un des fondements même de la laïcité : la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Ca paraît essentiel parce que nous vivons dans un monde où on abandonne de plus en plus la règle du droit au nom de prétendues contraintes et obligations avancées, au nom du marché ou de logiques sécuritaires. Au nom du marché et de la sécurité, il serait légitime aujourd’hui de remettre en cause les réglementations issues de la Déclaration Universelle. Nombre de ces règles ont été adoptées à la suite des expériences terribles

du siècle dernier : deux guerres mondiales et une crise économique monumentale dont on est ressorti avec le constat qu’il importe de créer toujours plus d’Etat de Droit. Car l’Etat de Droit est le fondement même de la coexistence des gens, tant sur le plan individuel que collectif. Après les « golden sixties », la fin de la guerre du Vietnam, la crise pétrolière, déjà elle, et l’arrivée au pouvoir au Chili de l’Unité Populaire de Salvador Allende ont amené les

Forges de Clabeq: Copyright Eric Champenois

Etats-Unis à revoir leur stratégie économique et militaire de par le monde. Très vite a été relancée la guerre froide contre l’empire communiste et s’est accélérée la financiarisation de l’économie de l’ère Reagan-Thatcher. La chute du Mur de Berlin qui aurait dû constituer l’entrée dans une nouvelle ère de coopération, par opposition à la confrontation, n’a pas vraiment eu lieu. Un nouvel empire du mal a été très tôt désigné : « le monde islamique » et les tragiques et criminels événements du 11 septembre 2001 à New-York ont débouché sur une accélération sans précédent du tout au « sécuritaire ». Par rapport à ces dérives, j’estime que nous devons toujours être en mesure d’exprimer notre capacité libre exaministe et notre liberté de penser, en intégrant la façon dont nos pères ont acquis les savoirs et l’expérience qui leur ont permis de maîtriser différentes situations. Que ce soit à l’époque de la Révolution française dont est issu le Siècle des Lumières ou, plus près de nous, de tous les grands combats du monde ouvrier, des mouvements antifasciste et anti-guerre, de

«Pour ma part, je distingue deux types d’inféodation : l’inféodation religieuse et puis celle des idéologies du tout au marché.»



calepin4613mai - copie.indd 5

CALepin 46

r­ encontrer Marco Abramowicz­ et les «Artistes Contre le Mur»… C’est bizarre, car quand tu as posé la question, je me suis demandé ce que je pouvais dire sur le Brabant wallon, et je me découvre une fille brabançonne, je plonge dans le passé, je mets le doigt sur tous ces liens, ces attaches, … J’étais frappé, l’autre jour, passant par Tubize, de voir comme tout est changé, chamboulé par le passage du TGV… Beaucoup de démolitions. C’est vraiment une région sinistrée. Et, par pas mal d’aspects, c’est un peu l’image de la Wallonie industrielle en général.

«...j’estime que nous devons toujours être en mesure d’exprimer notre capacité libre exaministe et notre liberté de penser, en intégrant la façon dont nos pères ont acquis les savoirs et l’expérience qui leur ont permis de maîtriser différentes situations.»

CAL

Interview

14/05/07 13:32:57


CAL CALepin 46

I n t e r v i e w

P i e r r e

G a l a n d

Interview

la lutte des femmes ou encore celle, plus récente, concernant l’intergénérationnel dont l’environnement, … C’est à travers ces expériences que nous devons construire notre vision du futur, sans être inféodés. Pour ma part, je distingue deux types d’inféodation : l’inféodation religieuse et celle des idéologies du tout au marché économique. Face à ces pressions, nous devons conserver notre liberté de penser et notre capacité créatrice pour nous permettre de poursuivre nos objectifs de plus de justice, plus de libertés. C’est rendu possible tout simplement par le regard qu’on jette sur le monde : soit c’est un regard d’ouverture, d’interculturalité et de solidarité, soit c’est un regard d’accaparement et, dans ce cas-là, l’autre devient l’ennemi. C’est cela que j’entends par Etat de Droit, un Etat qui permet de faire de cette vision SA règle. Cette perspective là est portée par des tas de gens dans le monde libéral parfois, dans le monde socialiste et dans le monde des

croyants aussi : nous ne sommes pas dans une situation où il y aurait nous contre les autres. Nous Plancenoit : Copyright Vincent Mahieu devons avancer avec les autres sur ce chemin en conservant, bien entendu, notre spécificité. Une spécificité qui ne s’ancre pas dans une quelconque métaphysique mais bien dans une conception du progrès de l’humanité en tant qu’humanité. On n’a pas besoin de Dieu pour ça : c’est ce qui fait notre force ! C’est ce qui nous permet d’affirmer, et ce fut l’un des points de mon discours d’entrée en fonction le 17 mars dernier, que nous sommes à 100% pour l’égalité, l’égalité des genres. Il n’y a pas de compromis possible sur l’égalité ! Les églises, pour leur part, sont tout le temps en compromission par rapport à l’égalité homme-femme, à celle qui rend l’individu maître de son destin. Calepin : Tu souhaitais réagir à trois niveaux… Pierre Galand : Oui, le deuxième point c’est que j’ai découvert, en un an de rencontres et de visites, un monde extraordinaire : celui des associations laïques et de tous ces gens qui se dépensent de manière exceptionnelle, avec un volontariat affiché et un engagement énorme, pour faire exister et fonctionner la laïcité organisée dans ce pays. C’est vraiment admirable : coup de chapeau pour toutes ces régionales et associations multiples, chapeau pour toute leur inventivité, …   Dans le même temps, il m’est apparu que, dans la manière dont on a construit le modèle, on a parfois négligé un besoin de cohérence. Une cohérence qui permette de renforcer la

« ...coup de chapeau pour toutes ces régionales et associations multiples, chapeau pour toute leur inventivité,… »

visibilité, de créer des ponts tout en restant nous-mêmes, et surtout des ponts intergénérationnels. Il y a, sur ce plan, des questions car j’ai pu constater que beaucoup de gens, éminemment respectables dans le mouvement, sont malgré tout âgés. Nous devons êtres extrêmement attentifs à ne pas rester dans une « bulle club » que j’ai appelée le village d’Astérix. Si on veut être à la hauteur des défis qui nous attendent, nous devons faire en sorte que notre laïcité soit échangeable, pas exportable,

« Si on veut être à la hauteur des défis qui nous attendent, nous devons faire en sorte que notre laïcité soit échangeable, pas exportable, mais échangeable. »

mais échangeable. Si nous ne cherchons pas à la rendre échangeable, nous n’aurons aucune influence sur l’espace européen parce qu’il y a la laïcité française, la laïcité belge, l’humanisme britannique et anglo-saxon, une laïcité hispano-italienne… Il n’y a pas beaucoup de cohérence là non plus ; ce sont toutes des expériences historiques différentes qui ne se sont pas échangées. Or, il faut à tout prix que nous nous dotions de cette capacité et qu’on s’oblige à le faire parce que nous sommes aujourd’hui amenés à devoir relever des défis aussi importants



calepin4613mai - copie.indd 6

14/05/07 13:32:58


l’Etat risque d’être mis en péril et l’est déjà quand on entend ce qu’exigent les Polonais en Conseil des Ministres européen. Aujourd’hui, on qualifie leurs revendications de ridicules. Mais l’extrême droite a été banalisée de cette façon et on pourrait aussi bien banaliser demain l’extrême religieux de la même manière, ce qui serait dramatique au plan des conséquences de recul pour le vivre ensemble. Quand on se promène dans certains pays du

condamner, encore faut-il que la règle du jeu soit la même pour tous. C’est le sens même de la séparation indispensable Eglises-Etat. C’est une préoccupation qui m’anime fort car j’ai une bonne connaissance de l’Amérique Latine, de l’Afrique et de l’Asie qui me fait penser que c’est souvent dans la périphérie du monde que l’on peut observer ce qui va se passer chez nous par la suite. Nous pouvons tirer les leçons en observant ces grands prêcheurs à l’œuvre en Amérique Latine, les

« Mais en même temps dans la manière dont on a construit le modèle, on a négligé une chose : un besoin de cohérence. »

Tiers-monde, on s’aperçoit que là où les religions se mettent « naturellement » au service de l’Etat, ce sont elles qui en exercent le contrôle social, assurent la paix civile, l’organisent ou, à l’inverse, la font sombrer dans la guerre dans certaines parties du monde. Les religions disposent aussi des leviers de pouvoir immenses que nous rejetons et condamnons fermement. Mais pour pouvoir

pentecôtistes, les évangélistes, … et leurs méthodes, … et ensuite comment soudain cela se répand ailleurs et gagne nos pays. Calepin : Comme à Bruxelles par exemple ? Pierre Galand : Je sais, je les ai déjà croisés, que ce soient les imams d’Arabie Saoudite, les prêcheurs évangélistes brésiliens, les missionnaires catholiques polonais …. Nous devons être attentifs et concevoir des ripostes et des propositions alternatives qui ne soient ni frileuses, ni méprisantes mais bien adaptées aux objectifs que nous poursuivons au nom des valeurs que nous défendons.



calepin4613mai - copie.indd 7

CALepin 46

que ceux du début du siècle dernier : il s’agit, dans l’espace européen et donc chez nous aussi, de la remontée du religieux sous toutes ses formes, sans oublier la façon rampante dont les mouvements sectaires s’efforcent d’apporter des réponses aux inquiétudes que rencontrent les gens dans nos sociétés précarisées ou encore, comme le fait l’Eglise de scientologie, en tentant par la voie institutionnelle de reconquérir des espaces de pouvoir. C’est aussi le cas de l’église de Rome, de l’église orthodoxe, des évangélistes ou des islamistes. Je suis d’accord pour que nous soyons attentifs à l’intégrisme musulman, mais il n’y a pas que lui, loin s’en faut. Dans la sphère institutionnelle européenne, il est le moins organisé pour l’instant. Par contre, d’autres le sont nettement mieux. A travers l’Opus Dei, au travers des cercles charismatiques, les religions tentent de capter des gens ayant des fonctions de pouvoir, afin d’orienter leurs actions. Nous devons être extrêmement attentifs parce que c’est malgré tout à l’échelon de l’Europe institutionnelle que se prennent près de 80% des décisions qui nous concernent en tant que citoyens, y compris en ce qui concerne les choix éthiques. Si nous laissons cet espace aux religions organisées, nous allons simplement en être exclus en tant que laïques, nos préoccupations et nos combats également. Tout ce qui a été gagné sur le plan de la séparation de l’Eglise et de

CAL

Interview

14/05/07 13:32:58


CAL

G a l a n d P i e r r e I n t e r v i e w CALepin 46

Interview

Calepin : On doit être davantage dans la proposition que dans la réponse ? Pierre Galand : On doit être proactif et venir avec des propositions concrètes. Je suis vraiment attentif à cela. Ce qui me donne la transition qu’il me fallait pour entrer dans la troisième partie de ma réponse. Je pense, en effet, qu’il faut instaurer un dialogue opérationnel entre le CAL communautaire et les régionales pour arriver à plus de cohérence. Pour avoir une division du travail qui nous renforce et non qui nous mette simplement chacun dans notre bulle locale. Nous avons besoin d’instruments de travail adéquats. J’ai fait une première étude des commissions qui sont au service des grands projets ou questionnements du CAL. Et je trouve qu’elles sont d’une grande faiblesse : à part l’une ou l’autre exception, la plupart sont simplement en veilleuse ou à peu près, il faut le reconnaître. Chapeau pour certaines d’entre elles. Mais pour le reste non. Ensuite, beaucoup de ces commissions ne sont plus du tout en adéquation avec les défis qui nous sont posés. Par exemple, il n’y a pas de commission sur la question des sectes ou encore rien sur le logement, qui constitue une urgence sociale majeure pour la plupart des gens, et particulièrement pour les jeunes. On sait que c’est un problème aigu et emblématique des droits fondamentaux à la dignité que nous revendiquons pour toutes et tous. On va traiter du problème du mal-être et du mal vivre ensemble mais on ne les traite pas assez par des réponses, on ne vient pas avec des propositions fortes permettant la réponse adéquate. Je constate que malgré ce

que nous sommes, les gens que nous avons autour de nous et qui pourraient être mobilisés, beaucoup ne se reconnaissent pas dans la laïcité organisée, parce qu’ils la voient un peu comme un « cercle » de plus à côté des religions. Or, nous sommes un projet de société pour le progrès de l’humanité. Si nous voulons être cohérents avec cet « objectif social », nous devrions avoir des capacités de programmations qui soient plus affinées, mieux négociées entre nous. Cela demande une concertation et de réactiver une série de filières dont nous pouvons disposer, y compris en termes scientifiques et en termes de recherche avec l’extraordinaire Université qui est à côté de nous, l’ULB, mais aussi avec les laïques engagés dans les organisations sociales, les associations multiples de la société civile, les parlements….

« ... il faudrait inclure dans notre Constitution que la ­Belgique est un Etat laïque. »

Il y a, à ces niveaux, des ressources humaines qui ne demandent qu’à être mobilisées. J’ai reçu nombre de propositions de gens disposés à travailler, tant sur le plan local, régional et national, que sur le plan européen ou même international. Il y a une attente à laquelle nous devons répondre. C’est également une chose à laquelle je serai évidemment très attentif. On ne peut pas tout faire d’un coup. Il faut du temps. Nous avons une nouvelle Secrétaire générale et elle aussi aura à prendre la mesure des défis et des problèmes qui sont les siens pour faire fonctionner la machine.

Dans le cadre des élections législatives, le CAL a élaboré un mémorandum, l’a diffusé. C’est tant mieux. Mais il ne suffit pas de l’imprimer, il faut l’utiliser dans une campagne. Il faut que chacune de nos régionales, chaque association membre s’y retrouve et que chacun aille vers le politique. Il y a dans le mouvement laïque un réflexe de méfiance spontané vis-à-vis du politique. Nous devons, au contraire, aller vers le politique et lui poser les questions en fonction de nos attentes. Nous avons une responsabilité citoyenne. La citoyenneté, dans le cas de la séparation des Eglises et de l’Etat, c’est notre affaire. Nous devons être présents, avec toute la vigilance que cela demande ! D’autant plus que poser des jalons en fin de législature, maintenant donc, est possible dans le cadre des grandes priorités. Je me rends compte qu’il y a dans les cartons du CAL des propositions de lois en attente, comme, par exemple, un texte qui formalise la séparation entre les Eglises et l’Etat. D’autre part, il faudrait inclure dans notre Constitution que la Belgique est un Etat laïque.



calepin4613mai - copie.indd 8

14/05/07 13:32:59


l’avancée des valeurs laïques méritent d’être soutenus. Calepin : Comment cela se traduit-il en interne ? Pierre Galand : On doit en débattre : c’est à cela que doit servir l’Assemblée générale et le Conseil d’administration. Nous avons actuellement des instances qui sont des assemblées de gens venant gentiment voir qui va être élu et/ou pour simplement entériner tout ce qu’on leur demande. Je crois qu’il faut créer des dynamiques de préparations d’assemblées pour qu’on sorte de ce ronron. Nous avons besoin de Conseils d’administration où les membres ne sont pas simplement là pour entériner ce que dit le Bureau.

Calepin : Tu as déjà une vision très précise, avec des priorités bien marquées pour le développement du CAL. Pierre Galand : Le CAL s’est construit comme une agglomération de niches, à chacun sa niche dans laquelle on a un peu trop tendance à agir en cercle fermé. Un important effort a été fait en constituant le CAL communautaire. Il n’empêche, j’ai été interpellé par l’un des très honorables présidents de l’une de nos 28 associations constitutives qui me déclarait : « Je fais mon boulot et on me fiche une paix royale ». Il va donc falloir engager les militants laïques à sortir de leur niche et à communiquer plus entre eux, à partager les expériences et, à non seulement s’épauler mutuellement, mais aussi à coordonner les capacités et les instruments dont nous disposons en commun. Il faut réinstaurer la culture du débat pour réactualiser la manière de concevoir et de vivre la laïcité du XXIe siècle. Cette dynamique doit être partagée dans tous les espaces de la laïcité et remonter dans le mouvement au travers des divers canaux mis en place pour communiquer avec tous ceux qui sont laïques ou estiment que nos combats pour

« Il faut réinstaurer la culture du débat pour réactualiser la manière de concevoir et de vivre la laïcité du XXIe siècle. »

les femmes sont minoritaires ça ne va pas ! Avoir à la présidence et aux vice-présidences du CAL trois hommes et en plus trois Bruxellois, cela ne répond pas à notre souci de parité régionale et de parité hommes/femmes ! Je ne pourrai pas tout changer d’un coup. Mais j’en ai conscience et j’ai la réelle volonté de favoriser ces changements. Je ne dis évidemment pas que Philippe n’était pas à la hauteur. Pas du tout ! Il a fait un travail extraordinaire. Tout comme les gens dans les régionales font du travail remarquable. L’avantage que j’ai aujourd’hui c’est qu’il y a un CAL qui fonctionne : et qui permet de voir où sont les lacunes, où il faut corriger le tir et comment nous pouvons relever certains défis nouveaux. Si aujourd’hui, en Conseil d’administration et au Bureau on peut penser à faire des corrections de tir, à mettre plus de projets sur pied, initier plus de dynamiques, c’est qu’il y a un instrument avec lequel on peut travailler. C’est très positif ! Je ne veux pas apparaître comme celui qui arrive en donneur de leçons. Pas du tout. Je renouvelle toute mon admiration pour ce qu’a fait Philippe, et mon très grand respect pour tous ceux qui ont contribué à construire la laïcité belge. Mais j’ajoute, en conclusion, que cet instrument-là ne fonctionne aujourd’hui qu’à la moitié de sa puissance. En disant cela, je vois l’avenir avec optimisme. Propos recueillis par Jacques TAYLOR, Coordinateur du Département Communication.

Le Conseil d’administration doit représenter ce que nous sommes, mais être aussi le reflet de ce que nous voulons devenir. Quand on a un Conseil d’administration dans lequel



calepin4613mai - copie.indd 9

CALepin 46

Nous avons déposé un texte en ce sens en fin de législature, mais nous aurions pu le déposer en début de législature. Christiane Defraigne, ma collègue sénatrice libérale, a déposé un document, à la fois pour modifier la Constitution et sous forme de proposition de loi, relatif à la primauté du mariage civil sur le mariage religieux. Des hommes et des femmes politiques ne demandent pas mieux que de nous accompagner pour faire en sorte que légalement on gagne du terrain. Il y a là un immense chantier qui doit rester ouvert pour garantir que nous ayons un Etat dans lequel toutes ces questions relatives à la neutralité de l’Etat, au côté des questions éthiques, continuent à progresser. Et il faut être d’autant plus attentifs qu’on ne sait jamais quelles sont les majorités à venir.

CAL

Interview

14/05/07 13:32:59


CAL

Brabant wallon

Vie du mouvement

Dire pour exister ! mais dire sans se contredire ! De façon générale, le mouvement laïque est amené à prendre des positions publiques à propos de différentes questions ayant trait à la vie, l’évolution et la gestion de la Cité. Il s’agit même là d’une de ses raisons d’être : nous sommes porteurs d’une certaine représentation des relations entre les êtres humains, d’un projet de vie et par là, d’un projet de société.

L

CALepin 46

Le mouvement laïque est d’ailleurs reconnu comme tel sur le plan institutionnel et régulièrement interpellé pour représenter les personnes qui se reconnaissent dans son approche spécifique, sa philosophie. Les organisations qui le constituent, à partir de statuts clairs, sont les garantes de cette représentativité. D’autre part, l’ambition du mouvement laïque de faire connaître son projet le plus largement passe nécessairement par des prises de positions sur diverses questions où nos valeurs sont « mises en scène » ou, mieux encore, mises à l’épreuve. Puisque nous voulons être connus et reconnus dans le tissu social, y être acteur est nécessaire, mais le faire savoir est indispensable : nous sommes tenus de communiquer pour exister ! L’actualité brabançonne récente nous a mis par deux fois dans des situations où notre capacité à réagir et nous manifester a été mise sur la sellette. Lors de son Assemblée Générale du 3 mars dernier, le CAL BW, adoptait une motion de soutien à Philippe Vincke, Recteur de l’ULB, dans sa décision de ne pas accorder tribune à Tariq Ramadan au sein de l’Université. L’assemblée du CAL BW adoptait clairement ce point de vue après une discussion tout en nuances : il n’est évident pour aucun laïque, farouchement attaché au principe de la liberté d’expression, de soutenir une telle interdiction au sein de la maison du libre examen. Le débat eut lieu là, entre les représentants des 38 associations membres du CAL BW, permettant, à son terme, une prise de position nette. Une position forte ! Mais, que l’on ne s’y trompe pas, le débat se poursuit, mais au sein du mouvement. Là où tous les arguments peuvent sereinement être avancés, entre personnes poursuivant clairement des objectifs communs, sans que les termes de la discussion soient instrumentalisés aux dépens des participants mêmes au débat.

A la même période survenait la tragédie de Nivelles : l’assassinat de 5 enfants par leur maman. Les autorités de la ville prenaient l’initiative de la mise sur pieds d’une cérémonie de recueillement et contactaient le CAL BW pour faire savoir leur décision de concrétiser l’initiative dans une manifestation multiconfessionnelle. Après avoir argumenté et devant la persistance du bourgmestre, Pierre Huart, dans sa décision, les responsables du CAL BW, par la voix de son Président Michel Herpigny, faisaient connaître leur refus clair quant à cette façon de faire : « C’est donc avec une totale incompréhension que j’ai appris que votre initiative de Bourgmestre va se concrétiser dans une cérémonie multiconfessionnelle, et non pas civile, organisée ce lundi 5 mars 2007 en l’église des Récollets de Nivelles, lieu dont la nature religieuse est évidente ! Il m’apparait que ce partenariat dans l’exécution de missions publiques du plus haut niveau et où la dimension symbolique est essentielle - la reconnaissance de la douleur et du chagrin des personnes, l’invitation à la solidarité active des citoyens et la rassurance de la population- entraîne une confusion totale entre l’Eglise et l’Etat dans une fonction essentielle de l’Institution Publique qu’est la Ville qu’elle se doit d’assumer civilement en un lieu neutre. » Le CAL BW adoptait LA position laïque qu’imposait la situation. Une position dont Philippe Grollet, encore Président du CAL à ce moment, devait dire : « Je trouve la lettre du Président du CAL BW fort digne et appropriée quant au fond. Cette réponse s’inscrit dans le droit fil de la position générale du CAL et des propositions législatives qu’il soutient ». Le CAL BW réagissait ainsi au fait d’avoir été sollicité pour assumer le rôle du « nonconfessionnel de service » dans la manifestation multiconfessionnelle organisée. Mais elle l’aurait également fait indépendamment d’une telle sollicitation : tel est son rôle en tant qu’organisation représentative de la laïcité, constituée par les diverses associations laïques du Brabant wallon.

Cette position était relayée par les médias ; à contre cœur et en trainant les pieds pour certains…Mais elle apparaissait clairement. Par la suite, une association devait prendre l’initiative de se désolidariser de cette position, du principe de base de la Laïcité Politique et le faisait savoir publiquement… Pour la plus grande joie de journalistes qui ne nous veulent pas particulièrement du bien et qui ne se privent donc pas de monter nos divergences en épingle, ridiculisant par là le mouvement laïque dans son ensemble ! Il est évident que dans sa forme, une telle façon de faire de la part d’associations membres n’est pas défendable et conduit le mouvement à un silence autiste absolu sous peine d’être tourné en dérision par les médias qui ne nous sont pas favorables (si, si, il y en a, …). Quant au fond, de tels agissements relèvent de ce qu’on serait tenté d’appeler « l’abus de liberté d’expression », consistant à remettre en cause sur base de la première impulsion, du premier coup de cœur, les fondements mêmes de l’organisation et l’action collectives. Entendons - nous bien : il ne s’agit pas de les ériger en dogmes intangibles ; tout peut être remis en cause et interrogé sans tabou : telle est l’essence du Libre Examen ! Mais celui-ci n’est pas à appliquer n’importe où et n’importe comment ! Si la mise en cause des statuts du mouvement laïque doit pouvoir se faire, c’est par les laïques eux-mêmes et pour le renforcement de leur mouvement. C’est-à-dire dans des conditions de réflexion sereines ; certainement pas sous le coup de l’émotion, à partir d’un point de vue étroit et très circonstancié. Encore moins par le truchement des médias !! Il y donc derrière cette malheureuse péripétie un vrai problème en matière de prise de position publique du mouvement laïque. Il importe de le régler au mieux, dans la clarté et les meilleurs délais. Car dans la situation actuelle, chaque prise de position du mouvement, quelque judicieuse ou impérative qu’elle soit, peut se retourner contre lui et lui nuire considérablement. Jacques TAYLOR, Coordinateur du Département Communication.

10

calepin4613mai - copie.indd 10

14/05/07 13:33:00


CAL

Brabant wallon

Extrême-droite

La bête n’est pas morte !

A

quelques jours des élections législatives, il est toujours bon de rappeler les risques que représentent les votes en faveur de l’extrême droite. Même si, par chance, nous possédons l’extrême droite la plus ignare du continent européen, il faut rester vigilant ! Vigilant, non uniquement au niveau des partis mais surtout des idées qu’ils défendent et qui percolent dans le monde politique plus traditionnel. Les dernières élections françaises ont montré un large recul de l’électorat d’extrême droite, les communales de 2006 ont quant à elles montré une stagnation des scores du Vlaams Belang. Est-ce pour autant que leurs idées racistes, xénophobes, sécuritaires... se sont volatilisées dans la nature ? Est-ce pour autant que ces partis perdent du terrain sur le plan idéologique ? Plusieurs pistes nous montrent que la réponse est assurément négative. Au niveau européen, en 2006, la Pologne et la Slovaquie se sont dotées de gouvernements qui incluent l’extrême droite rejoignant ainsi la liste qui s’allonge… des pays qui avaient déjà franchi ce pas. Ainsi, avec l’arrivée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l’Union,

les parlementaires européens de tendance nationaliste extrême sont suffisamment nombreux pour former un groupe parlementaire européen à part entière, ce qui leur donne le droit de déposer des amendements et des résolutions, de bénéficier d’un temps de parole plus important, de recevoir plus de subventions… en clair, une possibilité pour eux d’améliorer leurs campagnes électorales, de multiplier leurs interventions et, donc, d’augmenter leur probable électorat… En mettant de côté les pays de la « vieille Europe » - Autriche, Belgique, France, Italie,… - avec sa vielle garde extrémiste, nous découvrons, venant de l’est, de nouvelles personnalités politiques d’extrême droite populiste et fortement liées à l’extrémisme catholique ainsi qu’au rejet le plus hostile à toutes idées de gauche par peur du retour du communisme. Mais, plus proche de nous, il ne faudrait pas oublier que, chez nos amis flamands, selon un sondage du mois de mars (La libre Belgique, IPSOS, INRA, Mars 2007), le Vlaams Belang reste le deuxième parti de Flandre. Outre cette importance grandissante des idées extrémistes au niveau européen, nous pouvons remarquer que, petit à petit, elles s’insèrent au sein du programme des partis traditionnels. Cette pénétration des idées d’extrême droite est frappante : en Belgique, où les partis flamands jouent la surenchère identitaire sur le Vlaams Belang sous le prétexte d’endiguer sa progression ; en France,

où la campagne présidentielle a surfé sur des thèmes tels que l’immigration, le patriotisme, le sécuritaire… thèmes chers à l’extrême droite, pour tenter, non sans un certain succès, de conquérir son électorat. Est-ce vraiment la bonne solution pour endiguer le phénomène ? Les partis démocratiques ne répondraient-ils pas mieux aux votes protestataires en changeant leurs comportements de gestion de la chose publique et en ne s’aventurant pas sur ces terres mouvantes ? Voilà autant de raisons pour réagir et diffuser autour de nous des valeurs humanistes et progressistes pas toujours des plus évidentes à défendre mais tellement plus porteuses d’avenir face à la caricature du discours de ces partis extrémistes. Nous ne pouvons pas interdire leurs idées : notre souci du respect de la liberté d’expression est plus fort qu’elles. Nous devons dès lors faire un travail d’enseignement et de mise en avant des conséquences graves que pourraient engendrer l’accès au pouvoir de ces partis. Voilà pourquoi, nous devons rester vigilants, pour que les diverses idées de rejet qui mènent à la peur de l’autre ne nous conduisent à des idées de rejet et n’en viennent à polluer plus encore notre paysage quotidien ! François TILMAN, Chargé de Communication.

A la recherche d’outils pédagogiques en vue de sensibiliser à la lutte contre l’extrême droite ? Pour les jeunes de 16 à 22 ans ?

11

calepin4613mai - copie.indd 11

CALepin 46

Demandez : - la version définitive de notre DVD « La 1ère fois, déconne pas.Vote pour la démocratie. Protège tes libertés ». - les triangles rouges : pour ceux et celles qui souhaitent marquer leur engagement en faveur de la démocratie ! - e t aussi, des capotes qui reprennent l’adresse de notre blog (www.deconnepas.be – à visiter absolument !!! ) et le titre du DVD. Sans oublier de télécharger notre guide d’animation : www.calbw.be Tous ces outils peuvent être obtenus gratuitement (frais de port à charge du demandeur) : - en téléphonant au 010/22.31.91 - en envoyant un courriel : valerie.lemaigre@laicite.net

14/05/07 13:33:01


CAL

Brabant wallon

Philo Jeunesse

  Dès septembre, abonnez-vous,   !!!  » s u o v z e n n o b a  r « Philéas et Autobule : le retour En septembre 2006, Entre-vues, le Cal bw et le CAL lançaient une nouvelle revue pour les citoyens de 6 à 12 ans. Il est temps de faire le point et surtout, de penser à l’avenir… N’en déplaise aux esprits chagrins (« ça ne marchera jamais », « il y a trop de concurrence », « la philo, ça fait peur »…) un an, cinq numéros et trois dossiers pédagogiques plus tard, les parents, les instituteurs et surtout les enfants adoptent en nombre cette revue construite sur un concept nouveau : la philosophie avec les enfants. La philo avec les enfants fait des émules ! Philéas et Autobule rencontre la réelle nécessité de dialoguer en famille autour des grandes questions de la vie trop souvent négligées... Cette revue se veut un vrai outil de transmission, pas du savoir uniquement, mais bien des émotions, des expériences et de la réflexion personnelle.

CALepin 46

En outre, elle contribue à l’enrichissement de leur univers culturel en leur proposant des récits mythologiques ainsi que des pages consacrées à l’histoire, à l’art et à la littérature.

L’aventure a démarré sur les chapeaux de roue en septembre 2006 avec l’énergie et l’enthousiasme que procurent les nouveaux projets mais avec des moyens plutôt insuffisants… Le succès aidant, pour l’année scolaire 2007-2008 non seulement nous seront en mesure de réitérer notre politique éditoriale de cette année, mais nous serons également en mesure d’aller vers les écoles, les enseignants et d’être présents dans les manifestations consacrées à la lecture, la jeunesse, les loisirs, la philo… (avec le soutien de la Communauté française) Pour convaincre les instituteurs d’utiliser la revue dans leur classe, un dossier pédagogique permettant son utilisation transversale a été créé à partir du numéro 3 « ‘Y a des limites ! ». Ce dossier se présente sous la forme de fiches imprimées et a été distribué gratuitement aux instituteurs abonnés. Dès septembre 2007, il sera accessible à tous via le site Internet.

Toujours à partir de septembre, un tout nouveau site Internet sera disponible. Il s’adressera aux enfants qui y retrouveront leurs héros favoris mais aussi des jeux et des débats sur les thèmes de la revue. Il permettra aux parents de connaître les objectifs de la revue et aux instituteurs de découvrir des pistes d’exploitations pédagogiques.

12

calepin4613mai - copie.indd 12

14/05/07 13:33:03


CAL

Brabant wallon

Philo Jeunesse C’est quoi une famille ?

rtaines e c n o t aime es ? Pourqusoeis et pas d’autr cho

???

En septembre, une autre nouveauté attend les lecteurs de Philéas et Autobule ! Grâce à une collaboration avec l’UVV, Philéas et Autobule vont se lancer dans l’étude du néerlandais. Rassurez-vous, ils ne feront pas de grammaire mais ils découvriront comment on vit de l’autre côté de la barrière de la langue grâce à des témoignages d’enfants néerlandophones. De même, les lecteurs de la revue « Tienerfakkel » (revue adressée aux enfants du cours de morale de 5ème et 6ème primaires de la Communauté flamande) apprendront à connaître des enfants francophones. Hé oui, une revue qui se veut ouverte à l’Autre et qui se veut lutter contre les préjugés se doit de commencer par connaître son voisin le plus proche !!! Quant aux thèmes qui attendent les lecteurs de l’année scolaire prochaine, il est encore trop tôt pour les dévoiler… ce sera la surprise de la rentrée ! Catherine Steffens, Françoise Martin, Rédactrices en Chef de Phileas et Autobule.

Des quest io ns drôles, m ystérieu ses, éton nan tes.

??? Est-ce grave de se mettre en colère ?

s s san st ion e u q Des ses, répon nos sent arras b m e qui ts. paren

n A quoi voit-oss e ? que le temps pa

ulle ? Philéas et Autob vue C’est la nouvelle re se qui, comme nous, pour les enfants questions sur eux, posent des tas de le monde. sur la vie et sur

Dois-je toujo dire la vérit urs é?

???

toi ! Abonn5enuméros 

10 € pour

(abonnement

scolaire)

Abonnements

Informations : CAL asbl – Campus de la Plaine ULB – CP 236 Avenue Fraiteur – 1050 Bruxelles Tél : 02/627.68.11 – Fax : 02/627.68.01 info@phileasetautobule.be

13

calepin4613mai - copie.indd 13

CALepin 46

Abonnement individuel :   10 € + 2,5 € de frais de port pour 5 numéros N° de compte : 210-0624799-74 Visitez notre site : www.phileasetautobule.be

14/05/07 13:33:05


CAL

Brabant wallon

Faites de la musique... F Ê T E

D E

NON

L A

M U S I Q U E

2 0 0 7

23

&

24

JUIN

2007

D ES NOTES POUR D IRE

AUX EXTREMISMES !

POUR UNE SOCIéTé DEMOCRATIQUE, JUSTE, pROGRESSISTE ET FRATERNELLE, mobilisons-nous contre tous les extremismes ! Pour la troisième année consécutive, le Centre d’Action Laïque du Brabant wallon a le plaisir de vous convier à découvrir d’autres cultures musicales… Les multiples activités détaillées ci-après se feront échos aux quatre coins de la Province dans un partenariat entre le Centre d’Action Laïque du Brabant wallon et les Maisons de la Laïcité de Braine-l’Alleud « Maison d’Alembert », de Nivelles « Villa des Roses » et de Wavre « Maison Irène Joliot-Curie ». Pour nous aider dans toute cette opération, outre le Conseil de la Musique, nous avons la grande chance cette année de pouvoir compter sur un soutien financier conséquent octroyé par la Province du Brabant wallon. Pour ce qui concerne plus particulièrement notre chef-lieu de Province, il est également important de préciser que nous bénéficions de l’efficiente collaboration de l’Association des Commerçants de Wavre et de l’appui de la Ville de Wavre.

CALepin 46

Cette fête organisée dans le cadre de la « Fête de la Musique » est une action de mobilisation contre tous les extrémismes dont, tous, nous avons de nombreux exemples au quotidien sous nos yeux, c’est autant la ségrégation à l’emploi, au logement, la xénophobie, les affirmations récentes de Monseigneur Léonard, les femmes voilées de plus en plus voilées, l’homophobie, les débordements politiques, le racisme, le déni de reconnaissance des minorités, la remise en

cause de la théorie de l’évolution... la liste est loin très loin d’être exhaustive… Mais cette fête est aussi, et très certainement, un moment de convivialité et de détente et, à ce titre, c’est aussi pour nous l’occasion d’associer les jeunes* à cette action en les invitant à participer à une scène ouverte où ils auront tout le loisir de s’exprimer musicalement. Parmi ses objectifs à long terme, la Régionale du Centre d’Action Laïque du Brabant wallon a inscrit le renforcement des valeurs démocratiques et la lutte contre les extrémismes au tableau de ses priorités. En effet, si la laïcité travaille à la construction d’une société juste, progressiste et fraternelle, elle a aussi pour but la réalisation d’une vie personnelle basée sur les valeurs du libre examen. Le libre examen, comme garantie de liberté de pensée et d’agir, est un des fondements de la laïcité. Or, parce qu’elles préconisent l’ordre pour l’ordre et qu’elles sacralisent la hiérarchie, qu’elles nient le droit de critique et de non-conformisme, l’extrême droite (indépendamment de ses méthodes d’action) comme toutes les autres formes d’extrémisme sont essentiellement la négation du libre examen. La réponse du Cal bw aux tentations de votes extrémistes s’est traduite par : • Notre troisième participation à la Fête de la Musique sous le thème générique « Des notes pour dire NON aux extrémismes ! ». Concrètement, outre l’organisation de concerts dans et hors des Maisons de la Laïcité en Brabant wallon, plusieurs points d’information se trouveront sur les lieux de la manifestation. Ils permettront au public de s’informer sur tous les débordements générés par les extrémismes qu’ils soient de nature religieuse, idéologique, politi-

que,… mais aussi, bien entendu, sur les valeurs défendues par une société démocratique. • La production d’un outil pédagogique sous forme de DVD intitulé « La 1ère fois, déconne pas ! » et destiné aux primo-votants. Ce jeu interactif présente, de façon ludique, les conséquences néfastes d’un vote en faveur de l’extrême droite ; • Des animations d’éducation à la citoyenneté critique, responsable et active ; • La diffusion par la Compagnie Arsenic du spectacle « DérapageS, un camion pour la démocratie » qui a pour ambition de donner aux spectateurs les armes pour contrer les propos d’extrême droite « ordinaire » comme on parle de racisme ordinaire. Ce spectacle ne peut certes pas faire changer le monde mais il peut très certainement faire évoluer les mentalités… (Infos sur www.ccbw.be) Notre souhait est d’organiser de manière récurrente, par le biais de la Fête de la Musique, une action spécifique pour inviter les Hommes à mieux se connaître et permettre à une société multiculturelle, multiconfessionnelle, multi-idéologique, multi… de vivre en harmonie. Pour tout renseignement, nous vous invitons à former le 010 / 22 31 91 ou à consulter le site : www.calbw.be Françoise Bourguet, Chargée des relations extérieures.

* dont plusieurs nous ont été proposés par ­ Vitamine Z ­Maison des Jeunes de la ville de Wavre - à qui nous avons fait appel.

14

calepin4613mai - copie.indd 14

14/05/07 13:33:11


Maison de la Laïcité d’Alembert 1420 BRAINE-L’ALLEUD Place Abbé Renard 2

Samedi 23 juin 2006

Samedi 23 juin 2007

Apéro

A partir de 11 h 30 : Sur proposition du CAL BW, en collaboration avec Vitamine Z (Maison des Jeunes de Wavre), l’Association des Commerçants de Wavre et l’association Lézarts, quelques jeunes artistes en herbe se produiront  :

Grimage de nos petits citoyens

15h15 à 15h45 : Contes de chez nous et d’ailleurs

15h45 à 16h30 :

MM

E

Tatouages au henné

Tout au long de l’après-midi, OXFAM vous proposera ses spécialités au son de musiques du monde 18h à 19h : Concert de «Anne Wolf Trio»

musique métissée aux accents brésiliens 19h : Apéro

A R G RO

Marie Bauwens, Christophe Lejeune, David Laval, Géri, Rodéo Queen, Aktarum, The Chooseless, Moon & Léa, THE Seventies-Sixies…

« Souper Fromage » du solstice d’été

Ces moments de découvertes musicales seront bien sûr ponctués de quelques discours officiels…

Renseignements : 02 / 387 33 26

A 18 h 30 :

19h30 :

P

Maison de la Laïcité de Nivelles « LA VILLA DES ROSES » 1400 NIVELLES Rue Georges Willame 10

Samedi 23 juin : A partir de 12h30 et en alternance : Saher chante Brel Christophe Denys et son marimba Saher, Homme orchestre

Dimanche 24 juin  A partir de 12h30 et en alternance : Saher chante Brel Christophe Denys et son marimba Saher, Homme orchestre

Renseignements : 067 / 21 21 66

CAL

Centre d’Action Laïque du Brabant wallon & Maison de la Laïcité « Irène Joliot-Curie » - Wavre Place Bosch 1300 Wavre

11h : 14h30  à 15h15 :

Brabant wallon

...contre les extrémismes

Concert de Mousta Largo

Mousta Largo, est un chanteur « citoyen » poursuivi par une envie de réveiller les consciences. Il étonne et détonne ! Sa musique est son reflet. Bonne humeur et profondeur d’âme sont les marques de fabrique de Mousta Largo. Depuis quelques années déjà, sa musique ravit les oreilles par ses rythmes venus d’ici et d’ailleurs ! Ce mélange de rythmes et de cultures – marocaine et belge - donne à sa musique une couleur originale et indéfinissable. Il a choisi de chanter en français et en arabe afin de mélanger ses deux cultures issues de l’Occident et l’Orient.

A 21 h 30 : Concert de Machiavel

Après une tournée de plus 40 dates, auxquelles ont assisté plus de 60.000 personnes entre mars 2005 et décembre 2006, Machiavel travaille actuellement à la finalisation d’un album «Live» qui a été enregistré lors de son dernier passage à l’Ancienne Belgique. Ce groupe mythique né dans la moitié des années ’70 vous enchantera avec ses ballades envoûtantes, morceaux à tendance pop et, à certains moments, hardrock, emportés par la voix chaude et caressante de Mario Guccio. Figure de proue de l’euro-rock né dans le sillage de groupes tels que Génésis ou The Police, cette formation belge - qui fut à une époque le cauchemar des punks – est devenue éminemment populaire grâce à quelques albums remarquables, dont « News Lines » en 1980, cinquième de la carrière de Machiavel. Il est à relever qu’en trente ans de carrière, le groupe n’a jamais perdu le talent qui en a fait un des plus grands de la scène rock belge. Avec leur nouvel opus, le groupe composé de Marc Ysaye, Mario Guccio, Thierry Plas et Roland Degreef surprend tant par l’approche mélodique immédiate que par ses tonalités, sereines, douces et spontanées.

15

calepin4613mai - copie.indd 15

CALepin 46

Renseignements : 010 / 22 31 91 – 0476 / 40 91 54

14/05/07 13:33:13


CAL

Brabant wallon

FdS

La Fabrique de Soi,

un projet fort et dynamique pour les jeunes de Tubize ! La Fabrique de Soi - ateliers pédagogiques et récréatifs s’affirme de plus en plus comme un lieu où le jeune construit sa personnalité, tend vers l’autonomie et la socialisation. Les valeurs laïques les plus promues sont très certainement la solidarité, la liberté, le respect, la démocratie et l’autonomie.

Le premier carnet de route de la FDS :

Objectif Terre : la deuxième expo annuelle a attiré beaucoup de monde !

L’équipe propose aux jeunes de 11 à 15 ans des activités diversifiées afin de pouvoir répondre aux demandes et souhaits du plus grand nombre.

CALepin 46

La situation géographique exceptionnelle de la FDS et ses collaborations régulières avec les écoles primaires et secondaires des différents réseaux contribuent certainement au succès de ces activités ! Et, nous pouvons parler d’un certain succès… car cette année, ce sont quelques 80 jeunes qui sont inscrits à la FDS !

Dans le cadre de leur projet « Créez jeunesse ! Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie », 35 jeunes de 11 à 15 ans ont exposé plus de 200 réalisations artistiques au centre culturel de Tubize, au mois de mai. Leurs peintures, leurs sculptures, leurs installations et leurs textes sur le thème de l’environnement ont tantôt ému, tantôt interpellé les nombreux visiteurs présents tant au vernissage que par la suite. Est-ce le thème qui a séduit ? Les couleurs et la légèreté des affiches et cartons d’invitation ? La publicité faite par les jeunes eux-mêmes ? Le souvenir de la première exposition ? En tous cas…ils sont venus, et étaient tous là ou presque ! Parents, enseignants, directeurs, familles, amis, commerçants, enfants se sont laissés porter par les vers de terre géants, transporter dans les montgolfières en papier mâché et éblouir par les boules de feu. Sans doute aussi ontils été touchés par les questions, les craintes et les souhaits que nos 35 jeunes artistes ont exprimés au travers de leurs gouaches, fusains, textes ou autres peintures au brou de noix. L’opération «  je fais un geste pour la planète…et même deux » a connu un réel engouement ! Beaucoup d’engagements pris et beaucoup de signatures récoltées.

40 pages de bonheur à (s’)offrir et partager ! Comme annoncé dans le précédent Calepin, le premier carnet de route de la Fabrique de Soi est sorti de presse et est en vente depuis le 24 avril au prix de 7 euros. Ce premier carnet entièrement consacré au thème de l’amitié reprend les réalisations artistiques et les textes des jeunes ayant participé aux stages de l’an dernier.

Il peut être perçu comme un petit livre, un petit cadeau ou encore un bel objet-  souvenir. Il peut aussi être utilisé à l’école pour stimuler une discussion ou un débat ou encore pour lire de belles petites histoires…

Pratiquement   comment se procurer   le carnet de route ? Directement à la Fabrique de Soi ou au CEDOC du CAL BW, chaque jour ouvrable de 9 à 17h. Nous pouvons aussi vous l’envoyer par la poste : supplément de 2,48 euros et virement de 9,48 euros sur le compte du CAL BW   (635-2713301-68) avec   la mention carnet de route. Pour vos questions ou commandes, contactez   Anne Beghin ou Alice Drymael   02 / 355 04 76   plateau de la gare à Tubize anne.beghin@laicite.net ou   alice.drymael@laicite.net

16

calepin4613mai - copie.indd 16

14/05/07 13:33:16


Le deuxième carnet de route retracera l’aventure artistique de cette année-ci et s’appellera donc «  Objectif terre ». Sortie prévue en avril 2008 ! Pour vous tenir informé de toutes nos activités créatives, consultez notre blog www.creezjeunesse.be créé et mis à jour par notre animateur Sébastien Masson.

Préparation de la rentrée scolaire de septembre 2007 : les stages du passage! Les stages du passage s’adressent aux enfants qui vont rentrer en première secondaire en septembre 2007. En alternant des activités ludiques, pédagogiques et scolaires, les stages du passage ont pour objectif de préparer les enfants à leur entrée dans le cycle inférieur du secondaire. Concrètement sont prévus des cours de renforcement en math et en français, une initiation à la méthodologie (comment suivre les cours du secondaire au mieux, comment gérer son temps et son journal de classe et enfin comment étudier) ; une rencontre avec des professeurs du secondaire, un atelier de parole, une journée d’excursion au parc d’aventures scientifiques, une soirée d’information à destination des parents, la création d’un blog et une soirée de clôture parentsenfants-animateurs.

CAL

Brabant wallon

FdS

Deux semaines sont organisées, à vous de choisir celle qui vous convient ! Nous limitons les inscriptions à 15 enfants par semaine. Du lundi 20 au vendredi 24 août de 9h à 16h (mercredi et vendredi jusque 19h) Du lundi 27 août au vendredi 31 août de 9h à 16h (mercredi et vendredi jusque 19h) Anne Beghin, Coordinatrice de la Fabrique de Soi.

Pratiquement ?  Il reste quelques places disponibles. Conditions sine qua non : l’enfant doit être scolarisé et/ou domicilié dans l’une des communes de Tubize. Le coût de la semaine s’élève à 35 euros, excursion au PASS comprise.   Paiement vaut inscription. Contacter directement   Gilles Deguide (animateur) ou Alice Drymael (secrétaire chargée de l’accueil)   au 02/ 355 04 76 ou via le net.

17

calepin4613mai - copie.indd 17

CALepin 46

gilles.deguide@laicite.net ou alice.drymael@laicite.net

14/05/07 13:33:18


CAL

Brabant wallon

Associations

>>> CONNAISSEZ - VOUS LES CÉRÉMONIES LAÏQUES ? Si vous répondez « oui » à cette question abrupte, vous ne devez lire ces lignes que pour confirmation de vos idées ou pour le plaisir. Par contre si vous répondez « non », je vous conseillerais de parcourir cet article consciencieusement…

Un peu d’histoire et de pédagogie d’abord : des cérémonies laïques (accueil d’un enfant dans la vie, mariage ou union libre, noces d’or et de diamant et funérailles civiles) sont organisées par des Conseillers laïques du Service Laïque d’aide aux personnes du Brabant wallon, asbl dont le siège social est à la Maison de la Laïcité I. Joliot-Curie, 33, rue L. Fortune, Wavre. Le Service laïque d’Aide aux Personnes communautaire, qui regroupe les différents Services appelés les « régionales » (SLP), est organisé par circulaire ministérielle depuis1973 et a ainsi créé des « Conseillers laïques ». Ce terme est peut-être peu heureux et mal choisi, car il s’agit plus d’écouter et d’essayer d’apporter un certain réconfort moral en dehors de toute préoccupation religieuse aux patients dans des établissements de soins que de conseiller. Pour la très petite histoire, il est un reliquat de la création de la Fondation pour l’Assistance morale laïque qui désignait des « Conseillers moraux » au Ministère de l’Emploi et du Travail pour apporter une Assistance morale laïque aux travailleurs de nationalité étrangère…

CALepin 46

Voilà qui est dit. L’histoire et la pédagogie ont donc reçu leur dû. C’est parce que le laïque ne connaît pas toujours le rôle du Conseiller laïque et ne comprend pas très bien ce qu’est sa tâche que notre Service a organisé une conférence de presse le samedi 24 février 2007 pour présenter ses activités, notamment l’organisation de cérémonies publiques, peut-être, elles aussi trop peu connues. C’est, en tout cas, ce qui était apparu lors de notre Colloque du 6 juin 2006 intitulé : « Cérémonies Laïques : un concept en évolution ».

A la conférence de presse du 24 février assistaient non seulement des représentants de la presse comme il se doit, de La Libre Belgique, du Soir et de Vers l’Avenir, mais aussi des personnalités de la Province qui nous avaient fait l’honneur de participer à l’exposé de la Présidente de notre asbl, Claire Lévèque : Madame Marie-José ­Laloy, ­Gouverneure de la province du Brabant Wallon et son chef de Cabinet ; Madame ­Masson, Echevine des Finances de la Ville de Wavre ; Monsieur Frédéric Janssens, ­Président du CPAS et de la Maison de la Laïcité de Wavre ; Monsieur Pierre ­Boucher, Député Provincial ayant les finances de la Province dans ses attributions. Y assistaient aussi des membres des différentes Maisons de la Laïcité du Brabant Wallon, de Condorcet (Hamme-Mille), de Joliot-Curie (Wavre), d’ Hypathia (Ottignies-Louvain-la-Neuve) et de Galilée (Genappe). De même des représentants des autres Régionales du SLP,  celles de Bruxelles et de Liège.

de conseillers laïques qui sont essentiellement des bénévoles), une présentation de la brochure de 2006, le rapport moral 2005, la cérémonie des noces d’Or de 2006, des renseignements utiles et, enfin, des liens avec d’autres sites . Nous avons fait imprimer des affichettes à envoyer à qui les demande, très colorées, format A4 et des affiches plus grandes à encadrer et à exposer notamment dans les Maisons de la Laïcité. Vous pouvez commander les unes et les autres au courriel suivant monique@slpbw.be, elles vous seront envoyées gratuitement. Et enfin, last but not least, un diaporama, mis en page aussi par Francis Wayens. Le diaporama est accessible via le site : dans la rubrique « Cérémonies laïques », « Introduction aux Cérémonies laïques », « visionner le diaporama ».

Notre Régionale a composé trois medias contemporains – on ne remonte pas toujours à Mathusalem- pour exhiber nos réalisations. A tout seigneur tout honneur : notre site www@slpbw.be réalisé avec l’aide du trésorier Francis Wayens, notre maître en informatique ; très complet, ce diaporama regroupe toutes les informations susceptibles de vous intéresser. Régulièrement mis à jour, il reprend notamment : l’éthique laïque, l’action du SLP, les statuts de l’asbl, la composition du Conseil d’administration, le rôle du Conseiller laïque, les cérémonies laïques, l’agenda 2007, un appel aux bénévoles (Hé ! oui, nous avons aussi besoin de vous pour enrichir notre équipe

18

calepin4613mai - copie.indd 18

14/05/07 13:33:20


« Un homme est mort, une femme n’est plus… » ou celui-ci, récité à deux voix et souvent lu lors d’un parrainage laïque :

« Si un enfant vit dans la critique, Il apprend à condamner. Si un enfant vit dans l’hostilité, Il apprend à combattre, Si un enfant vit dans le ridicule, Il apprend à être timide.» Ou cet exergue qui met bien en évidence la place réservée à la mort par Sigmund Freud :

Il faut réserver à la mort la place qui lui revient.

CAL

On pourrait faire remarquer que la présentation des affiches a donné lieu à beaucoup de réflexion de notre part et des participants à cette conférence de presse. Elles peuvent paraître traditionnelles (on a même prononcé le mot « ringard » !). Il faut se dire cependant que si l’on veut toucher le public, il faut parfois recourir à quelque élément de cet ordre : une couleur frappante, des vêtements classiques, des accessoires convenus, comme l’anneau nuptial et la robe blanche immaculée de la mariée. Enfin, il ne faut absolument pas oublier de remercier la Province du Brabant wallon qui nous a octroyé des subsides extraordinaires qui ont permis ces réalisations. Sans ces subsides, rien n’aurait été fait. Rien. Enfin, aussi, cette conférence de presse s’est terminée par une réception apéritive du meilleur cru et du meilleur goût. Elle fut l’occasion de chaleureux et fructueux échanges. Monique Doumont, Conseillère laïque et Secrétaire du S.L.P./BW

19

calepin4613mai - copie.indd 19

CALepin 46

Axé sur des valeurs modernes et laïques, il souligne tour à tour l’engagement des parents, des fiancés et des parrains, la fraternité et la tolérance ; il reprend des textes poétiques parfois utilisés lors de ces cérémonies, le poème d’Eluard, célèbre entre tous, par exemple, et adapté:

Brabant wallon

Associations

14/05/07 13:33:23


CAL

Brabant wallon

Associations Le 16 mars 2007 en la Maison de la Laïcité Hypathia d’Ottignies-Louvain-la-Neuve

« La cancérologie moderne » Résume succinct de la conférence du Professeur Arsène Burny

Pourquoi ce titre ? Tout simplement, parce que de nos jours, il y a des avancées majeures qui sont dues au travail de beaucoup de gens qui ne sont pas des cancérologues au départ : ce sont des ingénieurs, des physiciens, des chimistes, des informaticiens, des mathématiciens, des statisticiens … Tous ces scientifiques font avancer la recherche en cancérologie. A la limite, le médecin est là pour pousser sur le bouton ( ! sic) et interpréter les images.

Aujourd’hui, nous sommes capables grâce à de nouvelles techniques de dire quel est l’élément génétique qui est déréglé. Ces techniques permettent aussi de distinguer les différents cancers. Car il faut savoir que deux cancers ne se ressemblent pas. Le cancer de Mr X n’est pas le même que celui de Mr Y. On va vers une médecine de plus en plus individuelle. Dès lors les techniques doivent être performantes, fiables et bon marché.

Nous sommes faits de millions/milliards de cellules qui composent nos tissus, nos organes. Une cellule normale naît, travaille et se suicide et laisse la place à une autre cellule qui fera la même chose. Le suicide des cellules est intimement lié à la vie. Notons toutefois que certaines cellules ne se suicident pas, il en est ainsi des cellules nerveuses. Par contre les cellules de nos intestins ont une durée de vie très courte : nous changeons d’intestin tous les 3 jours ! Mais des accidents lors des multiplications sont toujours susceptibles de se produire, il en est ainsi de cellules qui tapissent les alvéoles des poumons qui ne se suicident pas et de ce fait elles sont à l’origine du cancer du poumon.

Quand on a trouvé ce qui est déréglé, il faut savoir ce qui est responsable de ce dérèglement. On fait alors appel aux chimistes pour qu’ils indiquent sur quoi agir et avec quoi. C’est ce qu’on appelle les médicaments intelligents qui reconnaissent ce qui ne va pas, qui agissent ensuite d’une manière très sélective pour éliminer la cause du dérèglement. Mais si le traitement dure trop longtemps, des cellules résistantes vont apparaître. C’est la raison pour laquelle il est souhaitable de disposer de plus d’un médicament intelligent pour soigner le même dérèglement.

Les cellules cancéreuses naissent, ne travaillent pas et ne meurent pas. Elles ne sont plus sous le contrôle du système qui mène au suicide. Elles se divisent continuellement ; elles ne respectent aucune règle : elles prolifèrent. Des signaux leur disent de continuer à se diviser ; ces signaux viennent aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur. Par contre, les cellules saines se divisent jusqu’au moment où l’organe qui les concerne a atteint sa dimension finale.

Mais pourquoi les cellules cancéreuses ne se suicident-elles pas ? Le savant allemand Warburg disait, il y a plus de 50 ans, qu’une cellule tumorale « fermente », elle ne respire pas. Il a fallu beaucoup de temps pour comprendre cette observation de Warburg. En fait, la cellule a besoin de respirer pour se suicider. Les cellules tumorales ne respirent pas, elles fermentent et par conséquent elles n’ont pas envie de se suicider (sic !) La cancérologie moderne a aujourd’hui deux volets devant elle : > pourquoi ma tumeur n’est pas la même que la vôtre, > pourquoi les cellules tumorales ne se suicident pas.

Mais pourquoi notre système de défense ne se défend-il pas mieux que cela ? Il est inefficace devant les tumeurs ! Les cellules tumorales fabriquent des cellules qui sont toxiques pour les cellules de défense qui, dès lors, ne s’approchent pas des cellules tumorales pour les détruire. Il faut aussi dire que la sélection naturelle est en faveur des tumeurs. Ainsi dans les populations primitives où les vieux sont une charge pour la tribu, tout système qui tend à aider à se débarrasser des vieux est le bienvenu ! Les vieux sont plus sujets à développer des cellules tumorales qui conduiront ces vieux à la mort. D’ailleurs, les cellules tumorales convainquent les cellules normales de les aider à se développer : elles leur demandent d’amener plus de sang, plus de matériel nutritif pour se diviser. Le professeur Arsène Burny termine son exposé en disant que la technologie est très importante : elle permet de comprendre sur quoi il faut agir en évitant de détruire ce qui est normal. Il conclut en attirant l’attention sur «il faut savoir prendre des risques », ne pas écouter le principe de précaution sinon on ne fait rien et quand on a tout essayé et que le patient est d’accord va pour une ultime tentative de sauvetage. Lors du débat, le Professeur Burny a fermement défendu les effets de la médecine classique et a donné peu de poids aux médecines parallèles. « Si vous êtes vraiment malade, les médecines parallèles ne servent à rien ». Ne jamais éviter de faire un dépistage d’autant que chez certains, la propension à développer un cancer est grande. Toutefois, plusieurs éléments doivent s’additionner pour qu’un cancer se développe.

CALepin 46

Yolande Mendes da Costa, Administratrice de la Maison de la Laïcité Hypathia.

20

calepin4613mai - copie.indd 20

14/05/07 13:33:23


CAL

Brabant wallon

Associations

Stop Hein Menant ! Stop Hein Menant ! Ce ne furent pas moins de 103 élèves qui ont ainsi eu le grand plaisir d’assister au spectacle théâtral intitulé « Stop Hein Menant ! » joué par la compagnie des Mutants. La comédienne Christine Godart déguisée en Blanche Neige a fortement impressionné les enfants - et les adultes… - par sa prestation dynamique au travers de laquelle elle a su faire passer un message « très dans l’air du temps » : l’indiscipline ! Elle s’est inquiétée du comportement d’un nain, grossier, qui ne respectait ni l’environnement ni sa relation avec les autres. Il venait paraît-il d’un pays où tout était permis, où il n’y avait aucune contrainte, mais où les biens matériels étaient aussi inexistants.

Chemin faisant, ce nain a découvert que la société dans laquelle vivait Blanche Neige était tout autre, il y avait certes beaucoup de confort mais aussi des règles à respecter. Peu sensibilisé à un mode de vie si réglementé, le nain s’est un jour mis au volant d’une grosse voiture qu’il conduisit sans se soucier de respecter le code de la route. Il a brûlé des feux rouge et un excès de vitesse eut raison de lui ! Malheureusement, le Prince Charmant qui se trouvait malencontreusement sur la route fut lui aussi tué. ! Mais… heureusement le baiser de Blanche Neige parvint à ranimer son Prince Charmant !

Enfin, il nous reste juste à vous signaler qu’il y eut des suites à cette représentation… Martine Nolis - animatrice et formatrice en philosophie avec les enfants - a continué à réfléchir avec les élèves du cours de morale afin de les sensibiliser davantage aux notions de civisme. Ce travail a pu se poursuivre avec chacune des classes et écoles qui avaient assisté à la représentation de l’excellente troupe de la Compagnie des Mutants. A l’année prochaine ! Marc SEMAILLE, Administrateur des A.M.L. de Nivelles.

Comme dans la plupart des contes, l’histoire s’achève bien… Il n’empêche, il y a là assurément matière à discussion et à réflexion. Quoiqu’il en soit Christine Godart a été chaleureusement ovationnée pour sa remarquable prestation par une assemblée conquise et rehaussée de la présence de Monsieur Pierre Huart, Bourgmestre de Nivelles. Nous tenons à formuler ici des remerciements tout particuliers à l’attention de Messieurs Hambye et Steigner, respectivement Directeur et Administrateur, qui ont permis l’accueil de ce spectacle dans les locaux de l’Institut Provincial d’Enseignement Technique de Nivelles.

21

calepin4613mai - copie.indd 21

CALepin 46

C’est le 28 mars dernier que les Amis de la Morale Laïque de Nivelles et Environs ont organisé leur traditionnel spectacle pour les élèves du cours de morale des 3èmes et 4èmes primaires des écoles officielles tant de la Communauté française que de la Ville de Nivelles.

14/05/07 13:33:25


LIVRES

...pour voir venir l’été Isabelle Masson L’ECOLOGIE, AGIR POUR LA PLANETE Chaque jour, l’homme met un peu plus la Terre en danger. C’est son insouciance qui dévaste les forêts d’Amazonie, par exemple, ou encore qui pollue les mers et les océans. Mais grâce à l’écologie, il lui est possible de défendre la nature et l’environnement. Cet « Essentiel Milan Junior » te guide à la découverte d’un univers où l’homme, les plantes et les animaux vivent les uns avec les autres. Tu vas comprendre que tout ce qui concerne l’avenir de la Terre… et de l’homme est entre tes mains…A toi aussi d’agir pour la planète. Editeur : Milan Collection : Les Essentiels Milan Junior ISBN : 2-7459-1086-8 – 37 p.

Fondation Nicolas Hulot et Nicolas Hulot ECOLOGUIDE DE A à Z Un guide pour comprendre notre planète •Une approche globale avec 8 entrées thématiques : Milieu Naturel / Déséquilibre écologique / Energie / Eau / Pollution / Agriculture / Espèces vivantes / Développement durable. • Un dictionnaire précis et illustré de plus de 150 mots-clés. • Pour en savoir plus : de multiples encadrés, des exemples et des chiffres. Un guide pour agir en faveur de la protection de notre planète • Des conseils à suivre et des gestes simples à mettre en œuvre au quotidien. • Des comportements à adopter. • Des chartes pour s’engager. Un guide pour une éducation de tous au développement durable • Septembre 2004 : généralisation de l’éducation à l’environnement dans le système scolaire français. • 2005-2014 : décennie de l’ONU sur l’éducation en vue du développement durable. Editeur : Le cherche midi ISBN : 2-74910-306-1 – 174 p.

Autres livrets intéressants à 1€ pour enfants, sur l’écologie : La collection « Et si on vivait autrement » de chez « Nature et Découvertes » : - « Eduquer à l’environnement » - « Vivre avec la nature » - « Etre écocitoyen » - « Le bio dans votre assiette »

CALepin 46

Bons sites internet : Celui de la Fondation Nicolas Hulot http://www.fondation-nicolas-hulot.org/ Celui de WWF dont un dossier pédagogique « Le climat, c’est Nous » est gratuit pour les enseignants sur simple demande au WWF) http://www.wwf.be Laurent Aubert, Pierre Bois, Etienne Bours

MUSIQUES DU MONDE, PRODUITS DE CONSOMMATION ? Il y a peu encore, les musiques du monde étaient ethniques, traditionnelles ou folkloriques. Aujourd’hui, on les désigne sous le vocable fourre-tout de « world music ». Aussi vaste que le monde lui-même, ce concept intègre toutes sortes de sonorités, de métissages et de courants musicaux régionaux ou planétaires, pour autant que ceux-ci viennent d’ailleurs et répondent à notre immense besoin d’évasion. Mais cette appellation généreuse dissimule en réalité un gigantesque marché soumis à d’impitoyables logiques de rentabilité. Les auteurs de ce livre démontent les mécanismes et les déviances du grand brassage de cette « mondialisation » et restituent à leur juste place les expressions musicales des peuples du monde depuis l’enregistrement de terrain à la production discographique ou à la présentation sur scène. L’enjeu est de taille, car il s’agit bien ici de la sauvegarde de patrimoines immatériels menacés et, a fortiori, des rapports Nord-Sud en général, ainsi que de la responsabilité de chacun par rapport à l’image véhiculée, ou consommée, de la culture de l’Autre. Editeur : Colophon – Collection : Essais ISBN : 2-930254-04-1 – 175 p.

Une initiative de la Communauté française de Belgique EVEIL AUX LANGUES EN CHANSONS : petit répertoire interculturel belge à l’aube du 21e siècle.* Il s’agit d’un CD qui offre des mélodies et des voix en diverses langues. Ces chansons nous sont offertes par nos voisins d’ici ou d’ailleurs. Ces diverses musiques sont de précieux cadeaux. Mousta Largo, venu donner un concert au CAL Brabant wallon en juin 2005 et qui revient cette année encore dans le cadre de la Fête de la Musique, est d’ailleurs un des artistes interprètes du CD. Voici l’adresse de son site internet : http://www.moustalargo.be. Un dossier pédagogique a été élaboré dans l’optique d’accompagner les équipes éducatives qui choisiront de découvrir des langues et les œuvres contenues dans ce CD. * Ce dossier peut être téléchargé à l’adresse suivante : www.eveilauxlangues.be. Editeur : Communauté française de Belgique 68 p. de dossier pédagogique. Pascal Delwit, Jean-Michel De Waele, Andrea Rea

Profitons de l’arrivée des vacances pour faire des activités que nous n’avons pas nécessairement le temps de faire pendant l’année telles que des promenades en pleine nature, ainsi que la découverte de l’art au travers de celle-ci. Par le biais de ces deux livres riches en photographies, plus belles les unes que les autres, vous découvrirez des splendeurs artistiques.

Nils-Udo NILS-UDO : L’ART DANS LA NATURE Ce livre rassemble cent neuf œuvres, pour la plupart fixées par la photographie. Cent neuf œuvres créées dans et avec la nature. A Central Park ou sur les volcans de l’île de la Réunion, en Inde ou dans le désert de Namibie, l’artiste se laissant pénétrer par la grandeur des paysages, réitère des gestes simples pour ouvrir une voie qui va droit de la nature à l’humain. Des commentaires de NilsUdo permettent d’en comprendre la genèse. Un texte de Hubert Besacier, critique d’art, situe la démarche de Nils-Udo dans l’histoire des pratiques artistiques et nous explique comment travaille l’artiste, à partir de quels matériaux et sous quelles contraintes. A nous de nous laisser absorber par le silence énigmatique des images que Nils-Udo nous propose. Editeur : Flammarion ISBN : 2-082-00788-X – 160 p.

Andy Goldsworthy ANDY GOLDSWORTHY CREE AVEC LA NATURE Andy Goldsworthy est le créateur d’extraordinaires œuvres d’art. Il a presque exclusivement travaillé avec des matériaux trouvés dans le milieu extérieur naturel. Neige, glace, feuilles d’érable, têtes de pissenlits, tiges, galets. La plupart de ses œuvres sont éphémères et il conserve leurs traces par de remarquables épreuves photographiques en couleur, dont beaucoup sont accompagnées de légendes formant partie intégrante de l’œuvre. Editeur : Anthèse ISBN : 2-904-42038-X

22

calepin4613mai - copie.indd 22

14/05/07 13:33:26


Vendredi 1er juin 2007 à 20h Laïcité La Hulpe « Franc-maçonnerie, religions et reliances au cœur de la Laïcité »

par Marcel Bolle de Bal, professeur à l’ULB

Jeudi 22 novembre 2007 à 20h Extension de l’ULB - Section de Nivelles « Pistes pour des économies d’énergie »

par André Koeckelenbergh, astronome, professeur honoraire à l’ULB

Vendredi 22 juin à 20h

Athénée Royal de Nivelles (Avenue du Centenaire 34 - Nivelles) Renseignements : 067 / 21 69 75

Grand dîner de Gala solsticial

Maison Communale de La Hulpe (Rue des Combattants 59) Renseignements : 02 / 653 08 34

Vendredi 1er juin 2007 à 20h

Apéritifs - Dîners

Cercle Humaniste Henri La Fontaine dans le cadre de l’Exposition « Aux Portes du Temple »

Dimanche 10 juin 2007

« La Franc-Maçonnerie, aujourd’hui »

Apéritif - Rencontre

par Henri Bartholomeeussen, Grand Maître du Grand Orient de Belgique Salle Jules Bastin de la Maison Communale de Waterloo (Rue François Libert 28 - Waterloo). P.A.F. : 7 euros par personne à verser, pour réservation, au compte 001-0835641-62 du CHHL – Waterloo Renseignements : 02 / 354 14 80 – chhl@belgacom.net

Jeudi 25 octobre 2007 à 20h Extension de l’ULB - Section de Nivelles « Pourquoi il y a t-il quelque chose plutôt que rien ?»

par Michel Tytgat, physicien, chargé de cours à l’ULB Athénée Royal de Nivelles (Avenue du Centenaire 34 - Nivelles) Renseignements : 067 / 21 69 75

Vendredi 16 novembre 2007 à 20h Laïcité La Hulpe « Politique et laïcité ? »

débat entre des représentants des principaux partis démocratiques Maison Communale de La Hulpe (Rue des Combattants 59) Modérateur : Thierry De Bock, journaliste à la RTBF Renseignements : 02 / 653 08 34

Spectacles Concerts - Galas

de 11 à 13h Maison de la Laïcité de la Laïcité Irène Joliot-Curie (Rue Lambert Fortune 33 - 1300 Wavre) Renseignements au 010 / 22 27 59

Samedi 23 juin à partir de 19h Maison de la Laïcité d’Alembert Souper fromage du solstice d’été

réservé aux membres en règle de cotisation. Coût : 8 euros Boissons non comprises. Réservations : chantal@dalembert.be ou 02-387.33.26 A la Maison de la Laïcité d’Alembert (Place Abbé Renard, 2 - 1420 Braine l’Alleud)

Samedi 23 juin 2007 à 20h La Pensée Libre de la Néthen

Cercle Humaniste Henri La Fontaine avec la participation des comédiens Léonil Mac Cormick et Jacques Monseu interprétant des textes maçonniques de R. Kipling et de Lessing. P.A.F. : 60 euros à verser, pour réservation, au compte 001-0835641-62 au restaurant « La Sucrerie » du Grand Hôtel de Waterloo (Chaussée de Tervuren, 198 - 1410 Waterloo) Informations et réservation : Tél : 02 / 354 14 80 ou 0476 / 54 15 64 chhl@belgacom.net www.expofmwaterloo.spaces.live.com.

Du 24 juillet au 1er août 2007 Maison de la Laïcité Irène Joliot-Curie 10ème semaine internationale des Master Class piano de l’association Musica Aeterna

Mercredi 25 juillet 2007 à 20h Concert d’ouverture par les professeurs

Samedi 28 juillet et mercredi 1er août 2007 à 20h Concert des élèves

(Rue Lambert Fortune, 33 – 1300 Wavre) Renseignements sur www.diane-andersen.org ou au 010 / 24 64 03 (MLW)

Repas solticial

Maison de la Laïcité Condorcet (Avenue du Centenaire 20 - Hamme-Mille) Renseignements et réservations au 010 / 24 80 91

Dimanche 26 août 2007 à partir de 12h Maison de la Laïcité Irène Joliot-Curie 10ème Barbecue de rentrée

(Rue Lambert Fortune, 33 – 1300 Wavre) Réservation obligatoire pour le 20 août 2007 Renseignements au 010 / 22 65 92

23

calepin4613mai - copie.indd 23

CALepin 46

Conférences

AGENDA

agenda

14/05/07 13:33:27


AGENDA

agenda Visites guidées Expositions

Vendredi 14 Septembre 2007 à 19h30 Maison de la Laïcité Hypathia Spectacle musical «Et si Brel m’était conté»

par le groupe «Allons voir !», composé de deux ingénieurs, d’un médecin et d’un avocat, tous diplômés de l’U.L.B., et de deux récitantes. Cette soirée sera suivie d’un repas convivial. PAF pour le spectacle : 12 euros (adultes), 5 euros (jeunes, retraités) Repas : 15 euros par personne à verser sur le compte 068-2107484-89 de la Maison de la Laïcité Hypathia avant le 7.09.07 en mentionnant le nombre de personnes. Réservation souhaitée pour le repas. Information et réservation : 010 / 41 26 88 ou 0476 /49 89 90 ou yvesdevulder@skynet.be http://hypathia.site.voila.fr

Du mardi 11 au lundi 17 septembre 2007 Maison de la Laïcité Hypathia Exposition Georges Brassens

prêtée par Picardie Laïque et la Ligue de l’Enseignement de Mons (Rue des Deux Ponts 19 à Ottignies) Information et réservation : 010 / 41 26 88 ou 0476 /49 89 90 ou yvesdevulder@skynet.be http://hypathia.site.voila.fr

Samedi 5 octobre 2007 à 20h Laïcité La Hulpe Spectacle théâtral intitulé « Et la démocratie bordel ? »

de Oscar Castro, par le théâtre ALEPH Maison Communale de La Hulpe (Rue des Combattants 59) Renseignements : 02 / 653 08 34

Vendredi 7 décembre 2007 à 20h Laïcité La Hulpe « Florilège musical à travers le monde »

par l’ensemble Con Piacere Maison Communale de La Hulpe (Rue des Combattants 59) Renseignements : 02 / 653 08 34

Remise de Prix - Apéritif Dimanche 3 juin 2007 de 11 à 12h30 Association Laïque Perwez-Incourt vous invite à l’exposition des «échelles de valeurs»

CALepin 46

réalisées par les enfants du cours de Morale des entités de Perwez et Incourt. Au programme : apéritif, exposition et remise d’un prix par classe de Morale. Salle La Posterie (Avenue Wilmart, à coté de la Poste - 1360 Perwez) Renseignements au 081 / 65 58 87

Du samedi 7 juillet au 31 août 2007. Fermé du 19 au 23 juillet inclus. La Ligue de l’Enseignement du Brabant wallon vous invite à découvrir l’exposition «La Défense sur les quatre continents»

Fête de la musique Concerts gratuits Maison de la Laïcité d’Alembert Braine-l’Alleud

Samedi 23 juin à partir de 11h Apéro 14h30 à 15h15 Grimage de nos petits citoyens 15h15 à 15h45 Contes de chez nous et d’ailleurs 15h45 à 16h30 Tatouage au Henné Tout au long de l’après-midi OXFAM vous proposera ses spécialités au son de musiques du monde 18h à 19h Concert de «Anne Wolf Trio»

Musique métissée aux accents brésiliens A la Maison de la Laïcité d’Alembert (Place Abbé Renard, 2 - 1420 Braine l’Alleud) Maison de la Laïcité de Nivelles

Samedi 23 juin et dimanche 24 juin à partir de 12h30 et en alternance SAHER : chante Brel Christophe Denys (marimba) SAHER : homme orchestre

Maison de la Laïcité « La Villa des Roses » Rue Georges Willame, 10 - 1400 Nivelles Renseignements : 067 / 21 21 66 Maison de la Laïcité de Wavre & Centre d’Action Laïque du Brabant wallon

Samedi 23 juin 2007 A partir de 11h30 Marie Bauwens, Christophe Lejeune, David Laval, Géri, Rodéo Queen, Aktarum, The Chooseless, Moon & Léa, the Seventies-Sixies…

A 18 h 30 Concert de Mousta Largo

A 21 h 30 Concert de Machiavel

Renseignements : 010 / 22 31 91 – 0476 / 40 91 54 Podium Place Bosch à 1300 Wavre

Maison de la Laïcité de Nivelles Galerie Espace de Libertés (Rue des Brasseurs, 7 - 1400 Nivelles) Ouverture tous les jours de 14 à 17h. Entrée gratuite Renseignements au 067 / 21 21 66

Mercredi 22 Août 2007 à 10h00 Ligue de l’Enseignement Braine-l’Alleud - Waterloo Visite guidée de l’exposition : «Les Pharaons Noirs»,

une présentation de l’autre royaume des pyramides, celui de la Nubie soudanaise et du désert occidental de la Haute Vallée du Nil. Musée de Mariemont à Morlanwelz Renseignements : 02 / 385 20 95

Samedi 20 octobre 2007 à 14h Cercle Humaniste Henri La Fontaine A l’occasion du 50ème anniversaire du Traité de Rome, le Cercle Humaniste Henri La Fontaine vous propose la visite guidée de l’exposition « Tous les chemins mènent à Rome »

Cette exposition rassemblera des œuvres d’artistes majeurs tels que Bruegel le Vieux, Corot, Dürer, Fragonard, Ingres, P.P. Rubens, Turner, Vermeer..., des objets historiques et des textes témoignant du périple merveilleux mais périlleux entrepris autrefois par des artistes, des écrivains, des philosophes ou de simples voyageurs du Nord de l’Europe vers l’Italie. P.A.F. : 10 euros à verser pour réservation au compte 001-0835641-62 du CHHL. Musée d’Ixelles, rue Jean Van Volsem, 71. Renseignements : Daniel Somville au 0498 / 51 25 24 et Cercle Humaniste Henri La Fontaine au 02 / 354 14 80 ou chhl@belgacom.net

Lundi 4 juin - 20h

Cafés Philo

Pour conclure la saison des cafés-philo, un banquet philosophique vous est proposé avec PAF autour du thème général de « la Philosophie »

Au « Guinch » à Louvain-la-Neuve (Traverse d’Esope à LLN) Entrée libre Renseignements : 010 / 22 31 91 www.calbw.be – calbw@laicite.net

24

calepin4613mai - copie.indd 24

14/05/07 13:33:29


infos-services

AVIS DE RECHERCHE… Tout au long de l’année, nous sommes en contact avec les administrations communales et les directions scolaires situées sur le territoire de la Province du Brabant wallon.

La Fabrique de Soi

Ateliers pédagogiques et récréatifs

(Projet du centre d’action laïque du Brabant Wallon)

recherche

A maintes reprises, elles font appel à nous pour obtenir les coordonnées de susceptibles d’assurer une charge complète ou un remplacement au pied levé… Dans la mesure du possible, la Régionale a toujours pu donner une suite favorable à ces appels à l’aide, mais quelquefois, il est bien difficile de satisfaire notre interlocuteur ! Aussi, si d’aventure, chers professeurs de morale, vous désiriez compléter votre horaire, n’hésitez pas à nous en faire part au 010/22 31 91 ou par mail à l’adresse francoise.bourguet@laicite.net.

professeurs de morale

Par cet échange de bons procédés, nous pourrions ainsi contenter les uns et faire le bonheur des autres ! Merci d’avance pour tous les petits et grands laïques!

Françoise Bourguet, Chargée des relations extérieures.

un professeur de français (diplôme requis : régendat) et

un(e)  instituteur(trice)

en vue de compléter son équipe pédagogique de Tubize. Dès la prochaine rentrée académique, 3 à 4 heures de cours de français/semaine devront être assurées après les horaires scolaires en vue de remettre à niveau des jeunes du cycle inférieur. Pour tout renseignement complémentaire, nous vous remercions de prendre directement contact avec la responsable de la Fabrique de Soi. Anne Beghin, coordinatrice de La Fabrique de Soi Plateau de la gare, 11 à 1480 Tubize 02 / 355 04 76 ou 0476 / 40 91 52 anne.beghin@laicite.net

L e S e r v i c e L a ï q u e d ’ a i d e a u x Pe r s o n n e s Le Service Laïque d’aide aux Personnes - Régionale du Brabant wallon (S.L.P./BW) cherche toujours à compléter son équipe de conseillers laïques bénévoles pour la Province du Brabant wallon et en particulier pour l’Est. Leur tâche consistera à rendre visite aux patients hospitalisés ou séjournant en maison de soins ou de repos. Pour tout renseignement, veuillez prendre contact avec : la présidente du SLP BW, Claire Lévèque : 010 / 22 27 59 la secrétaire du SLP BW, Monique Doumont-Somville : 010 / 45 17 53 Les conseillers et conseillères laïques demandent aux personnes devant séjourner dans une maison de soins ou de repos de réclamer systématiquement à l’entrée de l’institution le formulaire reprenant les informations sur l’assistance morale et religieuse.

25

calepin4613mai - copie.indd 25

CALepin 46

C’est une obligation légale pour les établissements de fournir ce document. Ils pourront ainsi prendre contact, s’ils le désirent, avec le ou la conseillère désigné(e) pour l’établissement et en demander son passage. Si le patient désire la visite d’un autre conseiller laïque, il est également possible de le demander.

14/05/07 13:33:30


infos-services POUR ORGANISER VOS ÉVÉNEMENTS, CONFÉRENCES ET CÉRÉMONIES LAÏQUES

La Maison de la Laïcité Irène JOLIOT-CURIE Rue Lambert Fortune, 33 à Wavre A votre disposition: une grande salle de 150m² , une salle de réunion, un bar et une cuisine entièrement équipée. Renseignements & réservations : 010 / 22 27 59 - 010 / 24 64 03

La Maison de la Laïcité CONDORCET

Avenue du Centenaire, 20 à Hamme-Mille A votre disposition : deux grandes salles (98 et 84m²), une petite salle de réunion, un bar et une cuisine entièrement équipée. Renseignements & réservation : 010 / 86 00 47 ou 010 / 86 70 43 e-mail : pln@maison-condorcet.bewww.maison-condorcet.be

La Maison de la Laïcité de Genappe -  Maison GALILEE Rue de Bruxelles, 14a à Genappe A votre disposition : une grande salle, un bar, une cuisine entièrement équipée. Renseignements & réservation : 067 / 77 19 09 ou 067 / 77 32 17

Les Maisons de la Laïcité de Nivelles

Rue des Brasseurs, 7 à Nivelles A votre disposition : deux salles de réunion pour +/- 20 personnes, un bar et une cuisine équipée. Renseignements & réservation : 067 / 21 21 66 - 067 / 21 55 59

La Villa des Roses

Rue Georges Willame, 10 à Nivelles A votre disposition : une grande salle polyvalente (+/- 150 m²) ainsi que deux salles de séminaire, un bar et une cuisine équipée. Renseignements & réservation : 067 / 22 08 13 e-mail : info@lavilladesroses.com

La Maison de la Laïcité Hypathia

CALepin 46

Rue des Deux Ponts, 19 à Ottignies A votre disposition : deux grandes salles de réunion, une salle pour la restauration et une cuisine entièrement équipée. Renseignements & réservation : 010 / 41 53 60 - 0476 / 49 89 90 yves.devulder@skynet.be  http//:hypathia.site.voila.fr

La Régionale du Centre d’Action Laïque du Brabant wallon BUREAU Président : Michel HERPIGNY Vice-Président : Serge VANDERVORST serge.vandervorst@svconsult.be Trésorier: Yves DEVULDER yves.devulder@skynet.be Secrétaire : Bernadette JAUQUET guy.vincart@skynet.be Secrétaire adjointe : Chantal Grégoire-Nagant chantal@dalembert.be ADMINISTRATEURS : Teddy BÉATSE Béatrice Mahaux Ali SERGHINI Robert SMETS Michel VAN BOCKSTAELE Claude VAN ONSEM Yves VERTENEUIL

Tél. : 010/ 41 89 46 Tél. : 010/ 84 52 70 Fax : 010/ 84 59 67 GSM : 0475/ 76 01 12 Tél. : 010/ 41 53 60 Tél. : 081/65 58 87 GSM: 0473/ 61 50 85 Tél. : 02/ 387 33 26

teddy.beatse@skynet.be bmahaux@yahoo.fr aserghini@groupe-ps.org rjm.smets@skynet.be michel.van.bockstaele@skynet.be claudevano@yahoo.fr yves.verteneuil@tubize.be

Le personnel du CAL BW Implantation de Wavre - Tél. : 010 / 22 31 91 Directeur :

Paul KNUDSEN

Coordinatrice :

Valérie LEMAIGRE

Département administratif Assistante de Direction : Séverine LEMIRE Secrétaire chargée de l’accueil : Delphine DALLENOGARE Département communication Coordinateur : Jacques TAYLOR Chargée des relations extérieures : Françoise BOURGUET Chargé des publications : Chantal DE BUYSSCHER Chargé de communication : François TILMAN Centre de Documentation – CeDoc Documentaliste – Rédactrice en Chef de « Philéas et Autobule » : Catherine STEFFENS Secrétaire chargée de l’accueil : Nathalie MARCHAL Pôle philo Coordinatrice : Stéphanie GODARD Animateur : David LAVAL Animatrice : Geneviève SAMAIN Chargée de projets : Annick TASIAUX

Implantation de Tubize « La Fabrique de Soi » - Tél. : 02 / 355 04 76 Coordinatrice : Animateurs : Secrétaire chargée de l’accueil :

Anne BEGHIN Gilles DEGUIDE Sébastien MASSON Alice DRYMAEL

26

calepin4613mai - copie.indd 26

14/05/07 13:33:30


Calepin n°46