Issuu on Google+

Communiqué de presse du 23 novembre 2009 En faveur de l’ouverture au marché agricole européen

Le succès grâce à la coopération et à la qualité L’Union Professionnelle Suisse de la Viande UPSV demande que les négociations en cours, visant à l’ouverture totale au marché européen pour les produits agricoles et les denrées alimentaires, soient menées à terme de manière ciblée et rapide. Elle s’oppose à toute idée d’abandon et de tentative d’interruption des négociations. La branche carnée est convaincue des nouvelles opportunités qu’un marché ouvert offre au secteur de l’alimentation. Telle est la conclusion exprimée par Rolf Büttiker, Conseiller aux Etats et président de l’UPSV, en présence de la Conseillère fédérale Doris Leuthard lors du traditionnel Symposium suisse de la viande. Il s’est déroulé le 23 novembre à Bâle, dans le cadre du salon pour la gastronomie et l’hôtellerie (Igeho) et du salon de la boucherie-charcuterie (MEFA). Sur le long terme, il ne sera pas possible de maintenir la très forte protection aux frontières pour les secteurs des produits agricoles et des denrées alimentaires, de sorte qu’il ne faut plus compter sur les taxes douanières élevées comme instrument permettant d’assurer le revenu des paysans et des bouchers. Au lieu d’une « politique de sauvegarde des acquis », l’UPSV souhaite développer des stratégies offensives. Celles-ci doivent viser le développement de nouvelles formes de coopération dans le secteur alimentaire, comprenant la production primaire, les transformateurs, le commerce, la gastronomie et le tourisme, ainsi qu’une meilleure coordination des réseaux existants. Le secteur alimentaire : un atout pour la Suisse L’UPSV considère que le secteur alimentaire est un atout pour l’économie suisse. Le vaste know-how en matière de préparation des aliments, l’engagement commun en faveur des produits suisses ainsi que pour une coopération et une stratégie de la qualité à tous les niveaux de la production primaire et de la transformation peuvent, la branche carnée en est convaincue, encore mieux porter leurs fruits avec des marchés agricoles ouverts. Sur la durée, le succès de l’économie suisse est basé sur sa capacité à faire ses preuves face à l’ouverture des marchés. Il ne voit pas pourquoi cette recette du succès ne devrait pas s’appliquer aussi et précisément au secteur alimentaire.

Pour plus d’informations Conseiller aux Etats Rolf Büttiker, Président de l’UPSV

079 435 32 44

Balz Horber, Directeur de l’UPSV

044 250 70 60 079 669 52 78


[Title will be auto-generated]