Rapport Annuel 2018

Page 1

© REPORTERS

25 CHOSES À SUR L’ANNÉE

REDÉCOUVRIR

2018



SOMMAIRE 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. 21. 22. 23. 24. 25.

Beliris a soufflé ses 25 bougies Un nouvel avenant a été signé 16 collaborateurs ont rejoint l’équipe Plusieurs plans d’actions « durabilité » ont été approuvés Des partenariats ont été consolidés La qualité architecturale est devenue une priorité La technologie est en plein essor Des dizaines de thématiques ont été approfondies en formation 97 % des objectifs budgétaires ont été réalisés Beliris construit les infrastructures du transport de demain Le boulevard Anspach et ses alentours ont un nouveau visage Un nouvel espace à vivre a été créé au Square J. Franck Un chemin cyclo-piéton a vu le jour La salle de sport rue des Primeurs a reçu son permis L'appel d'offres du projet Scheut a été lancé Une ferme éducative a été créée Le 1er pôle de formation est sorti de terre 273 logements sociaux ont été pris en charge par nos équipes La porte de Ninove s'est métamorphosée Les marionnettes du Toone sont mieux hébergées Le projet Biestebroeck a démarré La place Jourdan n’est plus un parking à ciel ouvert Les travaux de la rue Neuve ont débuté La mission de sauvetage du Conservatoire a pris son envol L’avenir de Beliris se dessine


I CT

ON

UNNE

L BELLIARD

CO

NS

TR

U

BELIRIS A SOUFFLÉ SES 25 BOUGIES

T DU

© Christoph Van Den Driessche

BELIRIS, C’EST 25 ANS DE COLLABORATION 25 ANS D’HISTOIRES 25 ANS DE DÉFIS RELEVÉS C’EST 25 ANS AVEC VOUS ET POUR VOUS !

11

2

3

4

5

6

7

8

1989

9

10

11

12


© Sergii Figurnyi

COMMENT TOUT A DÉBUTÉ ? L’histoire débute lors de la réforme de l’État de 1989, lorsque la Région de Bruxelles-Capitale est créée et qu'elle reprend certaines compétences des Ministères nationaux. Les investissements pour les travaux du tunnel Belliard, alors en cours et indispensables au développement de la Région bruxelloise, étaient trop lourds à supporter pour la nouvelle entité, qui obtient finalement que le fédéral finance le chantier et fournisse une expertise. Le 15 septembre 1993, Beliris, l’Accord de Coopération entre l’État fédéral et la Région de Bruxelles-Capitale est signé.

EN 25 ANS, BELIRIS A REDONNÉ DES COULEURS À BRUXELLES, AVEC TOUJOURS L’AMBITION DE CRÉER UNE VILLE À VIVRE. COMMENT ? ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ

BELIRIS : UN TRAIT D’UNION ENTRE FÉDÉRAL ET RÉGION BRUXELLOISE Depuis 1993, les collaborateurs de Beliris mettent leurs compétences au service de la Région de Bruxelles-Capitale. En 25 ans, pas moins de 1500 projets ont été réalisés pour un montant total de €2 milliards.

ǎǎ ǎǎ

En 2018, Beliris a célébré son 25e anniversaire : l’occasion de faire le bilan et de mettre en lumière le travail des équipes qui s’investissent au quotidien pour concrétiser les idées de nos partenaires, au bénéfice des bruxellois et des visiteurs de la capitale. Depuis 25 ans, Beliris a su prouver sa capacité en tant que maître d’ouvrage pour des projets d’exception comme la rénovation de l’Atomium, l’éclairage de la GrandPlace ou la création du tunnel Schuman-Josaphat, autant que pour des projets ayant un impact direct sur la mobilité et la vie des Bruxellois comme la rénovation du parc Josaphat, de la piscine de Ganshoren ou la création de maisons de quartier, la restauration d’espaces verts ou la création de lignes de tram. Tant de projets qui ont marqué l’histoire de Beliris et consolidé son expertise.

13

14

15

16

17

18

ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ

19

En redynamisant de nombreux quartiers En créant des espaces publics de qualité En créant de nombreuses plaines de jeux En créant des nouveaux parcs et en préservant d’autres En rénovant les quartiers commerçants En créant des zones de rencontre et de convivialité En rénovant des infrastructures sportives En sécurisant de nombreux abords d’écoles En rénovant ou améliorant des théâtres et autres infrastructures à vocation culturelle En mettant en valeur des bijoux du patrimoine bruxellois En réaménageant des rues, des avenues et des boulevards En rénovant ou créant des stations de métro En investissant dans le développement du tram En créant des pistes cyclables En soutenant la mobilité urbaine En créant et rénovant des logements sociaux En aidant la vie associative des quartiers via la création d’espaces d’animation En redonnant vie à des chancres urbains En créant des lieux de formation En créant des incubateurs pour les PME

20

21

22

23

24

25


UN NOUVEL AVENANT A ÉTÉ SIGNÉ PLUS D’INFOS

L E CO

M PT

EU R

Les futurs projets de Beliris, le maître d’ouvrage fédéral pour Bruxelles, ont été présentés le 19 septembre 2018. L’extension du métro bruxellois, un pôle de compétences pour le secteur de la construction, le RER-vélo... Ce ne sont là que quelques-uns des projets majeurs que Beliris aura à gérer dans les années à venir. Une marque claire de confiance en ses capacités de maître d’ouvrage. Le nouvel avenant, le 13e déjà, couvre les activités jusque 2019.

2

3

4

P R OJ

E TS G

RIMP

EÀ1 .500

!

C’est dans cette optique que le programme a été conclu. Résultat : un avenant 13 encore plus centré sur la maîtrise d’ouvrage qui permet d’exploiter l’expertise et le savoir-faire des équipes de Beliris. Le programme fait la part belle aux initiatives visant à promouvoir le transport public et la mobilité douce dans un esprit d’amélioration de l’intermodalité à Bruxelles. Ce focus sur les modes de déplacement représente 39% du programme. Les initiatives culturelles et le patrimoine constituent également une part importante, soit 18%. Enfin, les zones prioritaires et les espaces publics, les espaces verts, la revalorisation de quartiers et les infrastructures diverses représentent 43%. Au total, l’avenant représente quelque € 666 millions.

L’expertise gagnée avec les années dans le domaine de la rénovation de bâtiments, de la conception ou rénovation d’infrastructures mais aussi dans l’aménagement des espaces publics, de parcs et dans la restauration permet aujourd’hui d’affronter des défis importants et des projets d’envergure.

1

DES

5

6

7

8

9

10

11

12


12%

14%

MOBILITÉ

6% CULTURE ET PATRIMOINE ZONES PRIORITAIRES ET ESPACES PUBLICS

11%

ESPACES VERTS REVITALISATION DE QUARTIER

39% 18%

INFRASTRUCTURES DIVERSES ET ACHATS DE TERRAIN

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25


16 COLLABORATEURS ONT REJOINT L’ÉQUIPE Depuis sa naissance en 1993, l’expertise de Beliris en tant que maître d’ouvrage a été de plus en plus sollicitée. Conséquence : la direction a enregistré une nette croissance de son effectif au cours de ses 25 années d’existence. Et comme Beliris connaît une nouvelle poussée de croissance depuis 2018, 16 collaborateurs ont été engagés et des dizaines de recrutements sont prévus pour les prochaines années.

© Christoph Van Den Driessche

NOMBRE DE COLLABORATEURS

1

7

43

100

109

118

140/150

1993

2003

2016

2018

2019

...

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12


LE BIEN-ÊTRE DU PERSONNEL COMME AXE DU PLAN DE MANAGEMENT

17 76

Beliris offre en interne la possibilité de relever de nouveaux défis ou de faire évoluer sa carrière de différentes façons. L’année 2018 a été marquée par 11 mutations internes : 4 collaborateurs ont changé de fonction et 7 ont changé de service.

personnes sont en 4/5ème personnes ont opté pour le télétravail

Outre le télétravail, les horaires de travail flexibles permettent également de trouver un meilleur équilibre entre vie professionnelle et privée.

NOS COLLABORATEURS PARTAGENT NOTRE PASSION DEPUIS...

< 5 ans

22 %

5 à 15 ans

70 %

> 15 ans

ÂGE MOYEN

8%

DES NOUVEAUX MÉ TIERS CHEZ BELIRIS

38 ANS

POU R RELEVER LES DÉFIS DE LA CONSTR

55%

SAFETY MANAGER

MÉDIATEUR, OMBUDSMAN

COORDINATEUR DE CHANTIER

CONSEILLER APPUI TECHNIQUE

UCTION

45%

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25


PLUSIEURS PLANS D’ACTIONS « DURABILITÉ » ONT ÉTÉ APPROUVÉS Depuis plusieurs années déjà, Beliris s’est engagé sur la voie de la durabilité. Notamment en construisant des habitations passives, en poussant l’efficacité énergétique des bâtiments, par l’utilisation de matériaux isolants écologiques, en installant des systèmes de récupération de chaleur, des toitures végétales, des panneaux solaires, des citernes d’eau de pluie... Depuis début 2018, Beliris a décidé d’aller un pas plus loin en introduisant dans tous ses cahiers des charges (études et travaux) de nouveaux articles liés à la durabilité dont certains sont accompagnés de plans d’actions pour diminuer, à long terme, l’empreinte de ces projets sur le climat. En 2018, plusieurs plans d'actions "durabilité" ont été approuvés. Ces plans ont été expliqués aux équipes de chantiers et plus particulièrement aux contrôleurs qui doivent veiller à leur application. Des formations ont eu lieu et des sensibilisations fréquentes sont réalisées à leur intention. Les premiers résultats sont attendus pour fin 2019.

1

1

2

3

4

5

6

7

Le plan de gestion des déchets favorise l’économie circulaire, le tri sélectif et le réemploi des matériaux déjà présents dans le projet. Beliris a fait le choix d’être innovant en intégrant systématiquement un inventaire "déconstruction-démolition" dans ses contrats de mission d'auteur de projet. En collaboration avec les bureaux d’études, avant de débuter le projet, l’ensemble des matériaux, éléments, appareils présents sur le site est répertorié, quantifié, qualifié, voire testé pour valider ses performances. Objectif : réutiliser une partie des matériaux pour le nouveau projet, revendre ou recycler le reste, et différencier les déchets dangereux des autres. Les immeubles deviennent une source de matériaux exploitables et réinjectables dans le processus de construction. La mise en place d’une procédure de traçabilité de nos déchets nous permet enfin de les quantifier et de gérer leur évacuation vers les filières appropriées pour les traiter en toute transparence. 8

9

10

11

12


13

Le plan d’entretien des plantations encourage le maintien et le renforcement de la nature dans le temps et une gestion durable des investissements. Ce plan s'accompagne d’objectifs d’entretien avec les fréquences et périodicités en fonction des conditions climatiques. Il spécifie, pendant et après le chantier, les tâches pour chaque type de végétation : plantes ligneuses, plantes herbacées, herbe et arbres, espèces invasives, maladies. Il est, soit établi en phase études par le bureau d’études et/ou le gestionnaire et remis à l’entrepreneur, soit, en début de chantier, par l’entrepreneur qui réalisera ces nouveaux aménagements. Ce plan a été conçu pour inciter les bureaux d’étude à concevoir des espaces verts de manière durable et pour inciter les entrepreneurs à entretenir plutôt qu’à remplacer les plantations après les deux ans de garantie.

14

15

16

17

3

18

19

20

Le plan de gestion global veille à pérenniser les investissements publics grâce à une sensibilisation des futurs utilisateurs à la gestion et l’entretien des installations mises en place. En effet, les nouvelles technologies telles que les systèmes double flux, pompes à chaleur, panneaux solaires ou autres doivent être entretenues régulièrement et de manière spécifique pour durer. C’est pourquoi de nouveaux postes ont été prévus dans nos cahiers des charges pour l’écolage et la formation des futurs utilisateurs lors de la réception provisoire du projet, ainsi qu’un « service après-vente » par les installateurs auquel ils pourront faire appel s’ils ont des questions de maintenance ou d’entretien.

21

22

23

24

25

© Photographee.eu

2


© Rido

DES PARTENARIATS ONT ÉTÉ CONSOLIDÉS Nous avons aussi investi dans nos partenariats avec le secteur de la construction en lançant des échanges sur des thèmes tels que les clauses sociales, la déconstruction, le Building Information Modeling (BIM)…

En tant qu’accord de coopération, Beliris est né d’un partenariat et porte l’ADN de la collaboration. Nos partenaires sont nombreux : administrations régionales, organisations de transport, sociétés de logements sociaux, communes, bureaux d’études, entrepreneurs… En tant que clients de nos projets ou partenaire opérationnel, ils nous soutiennent au quotidien dans notre mission.

Enfin, avec le concours des universités, nous voulons mener des projets innovants, de qualité et partager l’expertise que nous développons. En 2018, Beliris a développé un cadre pour l’innovation et a échangé avec plusieurs écoles pour lancer des passerelles en vue de futurs partenariats.

En 2018, nous avons décidé de désigner un responsable de l’accompagnement client. Son rôle : soutenir le gestionnaire de l'infrastructure réalisée dans sa prise en main de l’ouvrage réalisé après la réception provisoire du chantier. Cette démarche de qualité se veut durable car elle prolonge notre intervention au-delà des travaux et permet de pérenniser nos interventions.

1

2

3

4

5

6

Dans les prochaines années, la diminution des nuisances liées au chantier et la bonne gestion des délais de chantier doivent aussi devenir une priorité. L’an dernier, nous avons démarré les réflexions avec plusieurs partenaires. Dès à présent, nous les développons pour les concrétiser dans un futur proche.

7

8

9

10

11

12


Depuis 2017, Beliris a mis en place un groupe de travail "qualité architecturale" dans le but d’élaborer une stratégie globale visant à promouvoir la qualité architecturale de nos projets. Les ingrédients : un bon programme, une bonne procédure et un bon comité d’avis ! Mais, comment réaliser cela ? Quels conseils, outils et soutien concrets donner à nos collaborateurs ?

©ASDF

LA QUALITÉ ARCHITECTURALE EST DEVENUE UNE PRIORITÉ

En 2019, le groupe poursuivra son travail sur la détermination et l’application des critères de sélection et d’attribution, l’organisation du comité d’avis, l’organisation de moments de feedback, une formation/un support permanent pour les collaborateurs dans le domaine de la qualité architecturale, la collaboration renforcée avec le Maître Architecte bruxellois…

En 2018, le groupe a présenté une liste de vadémécums, best practices et guidelines recommandés en Belgique et au-delà.

Fin 2018, le groupe a publié un outil d’aide à l’établissement du programme d’un projet. Celui-ci répertorie les sujets qui doivent être examinés avant d’entamer la rédaction du cahier des charges « mission d'auteur de projet » : examen critique des ambitions, enjeux, risques, contraintes tant sur le plan urbanistique, juridique et économique que technique, humain, social et durable. Ces éléments forment une base solide pour démarrer le processus de conception d’une infrastructure.

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25


LA TECHNOLOGIE EST EN PLEIN ESSOR LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE DU SECTEUR DE LA CONSTRUCTION

Beliris a l’ambition d’être en phase avec son temps en recourant aux nouvelles technologies de l'information pour travailler plus efficacement et faciliter notre coopération, tant en interne qu’avec nos partenaires externes.

En utilisant le Building Information Modeling (BIM), Beliris souscrit à l’une des évolutions les plus importantes de notre époque dans le monde de la construction. Le BIM stimule la collaboration entre les différents partenaires d’un projet, y compris les futurs gestionnaires et propriétaires. Il permet de suivre l’ouvrage depuis sa programmation jusqu’à sa fin de vie, et en facilite la gestion et l’entretien. Dans les cahiers des charges pour les bâtiments, il est désormais demandé aux bureaux d’études de créer des modèles 3D des ouvrages, ce qui leur permet d'identifier plus aisément les incohérences entre les différentes techniques. À terme, tous les projets, à l’exception des travaux de voirie pour lesquels les réflexions sont encore en cours, seront modélisés en BIM.

TRAVAIL FLEXIBLE Beliris a adopté le New Way of Working : du flex desk aux horaires de travail flexibles en passant par le télétravail et les conference calls. Ce système offre davantage de souplesse ainsi qu’un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Nous avons développé une culture de travail, centrée sur l'humain, dynamique et flexible, correspondant mieux au profil de nos collaborateurs, dont beaucoup doivent se rendre sur le chantier ou à des réunions externes.

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12


DES TABLETTES POUR LE CONTRÔLE QUALITÉ

SIGNATURE DIGITALE

Afin d’optimaliser le travail des contrôleurs de chantier, l'utilisation de tablettes a été décidée en 2018. Plus légères, elles permettent de gagner en efficacité. Le contrôleur consulte en ligne et en tout lieu les documents de chantier, localise avec précision les remarques sur les plans... Elles professionnalisent les processus de travail et facilitent la coopération avec les collègues sur le terrain. L'équipement débutera en 2019.

Depuis octobre 2018, les processus financiers de la réception de créance jusqu’à la facturation ont été numérisés grâce à la signature électronique. À terme, l’objectif est de digitaliser entièrement tous les processus et le courrier entrant et sortant, en tendant toujours vers le zéro papier.

GESTION DES DOCUMENTS

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

© Chaay_tee

Depuis deux ans, les collaborateurs de Beliris partagent leurs documents sur une plate-forme Sharepoint. Pour faciliter la coopération avec les partenaires externes, une plate-forme sera aussi développée pour partager et approuver les documents concernant un projet, les plans d’exécution, les journaux de travaux...


DES DIZAINES DE THÉMATIQUES ONT ÉTÉ APPROFONDIES EN FORMATION Beliris attache une grande importance à l’expertise et utilise divers moyens pour préserver et développer les connaissances internes : des sessions d'information mensuelles thématiques pendant la pause de midi, nommées Quality Time, un système de référents qui mettent leur expertise au service de leurs collègues, des formations… De nombreux thèmes ont été découverts ou approfondis dans des formations collectives ou individuelles :

© Kasto

ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ ǎǎ

1

Installations électriques des bâtiments Pathologies liées à l’humidité dans les bâtiments Gestion de la démolition Communication de chantier Modifications de la législation en matière d’organisation du chantier Sécurité et procédures d’urgence Sharepoint, Outlook & Skype Outils de travail internes : templates, procédures, banque de données de prix... Modifications contractuelles Building Information Modeling (BIM) Osiris Durabilité Leadership et management Langues Développement personnel

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12


FORMATION ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL NUMÉRIQUE BIBLIOTHÈQUE

GESTION DES COMPÉTENCES

PARTAGE DES CONNAISSANCES

STRATÉGIE ET MONITORING

RETOUR SUR EXPÉRIENCE

EMY C'ES BELIRIS AC AD

T QUOI ?

L’expertise acquise au fil du temps nous permet de réaliser des projets de grande qualité. Depuis 1993, Beliris a travaillé dans des domaines variés et a, de cette manière, élargi et renforcé son expérience. En 2018, Beliris a cartographié les compétences de ses collaborateurs pour mettre en place un processus de formation continue destiné aux profils opérationnels et basé sur notre propre expérience. Ce système compose un panel de référents permettant aux équipes de trouver des experts internes.

13

14

15

16

17

18

Pour coordonner les actions liées à la gestion des connaissances, Beliris a créé BELIRIS ACADEMY qui regroupe les formations, les workshops, les Quality Time, la liste de référents, les moments de partage internes et externes, les retours sur expérience de nos projets, le monitoring, la plate-forme de travail digitale et la bibliothèque numérique et papier. Dès 2019, BELIRIS ACADEMY proposera également un trajet d’intégration et d'évolution, adapté à différents profils, pour les nouveaux collaborateurs. Les collègues ayant changé de fonction ou de service, ou qui souhaitent améliorer leurs compétences pourront aussi s’inscrire à ces formations internes.

19

20

21

22

23

24

25


97 % DES OBJECTIFS BUDGÉTAIRES ONT ÉTÉ RÉALISÉS Beliris a obtenu d’excellents résultats budgétaires ces dernières années. Depuis l’approbation de l’avenant n°12 en février 2016, Beliris a conclu des contrats pour un montant de € 280 millions, réduisant ainsi le report des fonds non utilisés des années précédentes de € 30 millions. Pareillement, Beliris a exécuté des paiements pour € 240 millions au profit de projets en Région de BruxellesCapitale, ce qui représente 96 % des montants imputables alloués à Beliris pour les années 2016 et 2017. En 2018, cette performance a encore été améliorée en liquidant 98 % du plafond de liquidation disponible.

Le 13e avenant à l’Accord de Coopération a été approuvé en septembre 2018. Avec l’alimentation annuelle de € 125 millions et les reports des années précédentes, le budget total du fond, 2019 inclus, s’élève à € 666 millions.

De même, un excellent résultat a de nouveau été obtenu en termes d’engagements. Il a fallu attendre l’approbation du nouvel avenant pour sortir des starting-blocks, mais notre direction a finalement engagé 97 % du budget disponible.

Budget disponible

Engagements 97% : € 135.792.385,71 140.000.000€ Liquidations 98% : € 122.213.194,27 125.000.000€

0€

2018 DANS LE TOP 5 DES RÉSULTATS BUDGÉTAIRES ENGAGEMENTS

1. 2. 3. 4. 5. 1

LIQUIDATIONS

2006 • 100 % 2016 • 99.9 % 2011 • 99.8 % 2017 • 99.7 % 2018 • 97 % 2

3

1. 2. 3. 4. 5. 4

2017 • 99.6 % 2018 • 97.8 % 2010 • 95.7% 2011 • 92.1% 2016 • 85.9 % 5

6

7

8

9

10

11

12


Engagements

Liquidations

Mobilité

€ 99.864.215,25

€ 79.959.343,96

éveloppement des zones D stratégiques, bâtiments et espaces publics

€ 5.626.301,37

€ 10.604.407,06

Achats de terrains

€ 1.846.300,95

€ 1.718.483,35

Zones prioritaires

€ 2.722.623,74

€ 2.255.902,16

Revitalisation des quartiers

€ 10.490.234,82

€ 12.783.573,47

I nvestissements culturels, scientifiques et patrimoniaux

€ 7.244.924,70

€ 7.639.437,73

ersonnel, frais de fonctionnement et P contrats-cadres

€ 7.997.784,88

€ 7.270.046,54

U IV LE S

I FI N

IER AN C

A ÉT

TI M É OP

ISÉ

Au cours des 25 dernières années, le secteur de la construction a connu une multitude de changements et d’évolutions, tant au niveau des techniques que sur le plan de la législation et des procédures de suivi des projets. En tant que maître d’ouvrage, Beliris suit de près ces nouveaux développements.

Beliris s’efforce aussi de traiter les décomptes finaux, les intérêts de retard et les réclamations plus facilement et dans les délais. Objectif : être juste dans le traitement financier des projets et offrir à chacun la possibilité de répondre à nos marchés, moyennant le respect de nos standards de qualité élevés.

En 2018, par exemple, nous avons révisé les cahiers des charges pour les travaux et les études. Nous utilisons également divers outils pour assurer un suivi financier optimum. Notamment une base de données des prix qui permet de détecter les prix anormaux dans les offres et de déterminer le prix correct pour les modifications contractuelles intervenant pendant les travaux.

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25


BELIRIS CONSTRUIT LES INFRASTRUCTURES DU TRANSPORT DE DEMAIN

En 2016, le gouvernement fédéral et le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale ont approuvé l'avant-projet de la nouvelle ligne de métro : le tracé dans tous ses détails, l'agencement et la structure des stations, les techniques de construction... Depuis lors, les études pour les travaux sont en en cours, tout comme les différentes procédures d'autorisation. En outre, la qualité du projet continue de s'améliorer. Dans le cadre de ce programme, des efforts sont encore réalisés pour limiter les nuisances causées par les travaux, pour assurer l'accessibilité des stations, pour coordonner les zones de chantier des futures stations, pour planifier la communication et l’accompagnement des riverains, et pour bien d’autres choses encore.

Dans le cadre du projet de création de la ligne de métro 3, Beliris construira une extension entre la gare du Nord et Bordet dans le prolongement de la ligne de pré-métro entre Albert et la gare du Nord, qui sera convertie en métro. Ce projet d'envergure vise à rendre le Nord de Bruxelles plus accessible par les transports en commun, ce qui améliorera la qualité de vie des habitants, des navetteurs et des touristes. Des études socio-économiques ont montré que le Nord de Bruxelles va subir une forte croissance démographique à l'avenir. Ces quartiers sont actuellement desservis par le tram 55, qui est déjà à saturation. Une extension de l'offre est donc nécessaire.

© REPORTERS

NOTRE MIS

1

2

SION : 5 KM

3

4

D E TU N N E

5

L , 7 STATIO

6

7

NS E T 1 DÉ

8

PÔT

9

10

11

12


Beliris a entamé un dialogue avec les différentes parties concernées par le projet. Afin de répondre aux besoins des riverains, des communes et de la Région, Beliris a modifié les plans de trois stations : Riga, Paix et Verboekhoven. Les nouveaux plans ont été finalisés dans le courant de l'année 2018 et la demande de permis pour le tunnel, les sept stations et le dépôt a été redéposée en décembre 2018 pour que le public puisse disposer des derniers plans lors de l’enquête publique sur la mission de l'étude d'incidences. Cette enquête publique aura pour finalité la création de la mission d’un bureau d’études indépendant qui va évaluer l’impact du projet sur différents aspects : mobilité, urbanisme, paysage et aménagement du territoire, patrimoine immobilier et archéologique, domaine social et économique, environnement sonore et vibratoire, sol et eaux, domaine énergétique, qualité de l'air, microclimat, déchets et impact pour l’être humain. Cette mission qui identifiera les améliorations éventuelles à apporter aux plans débutera en 2019, avant l'organisation d'une seconde enquête publique sur le projet en lui-même.

13

14

15

16

17

18

L'étude d’incidences pour le raccordement entre le tunnel existant et le nouveau tunnel de la gare du Nord a été finalisée en 2018. En 2019, les plans adaptés sur base des recommandations de l’étude ont été déposés. L'enquête publique sur le projet définitif devrait avoir lieu mi-2019. Entre-temps, plusieurs permis ont été obtenus pour des travaux préparatoires, tels que le déménagement d'un local technique sous la place Liedts et la démolition d'un bâtiment appartenant à Infrabel derrière la gare du Nord. Certains de ces travaux, dont ceux des concessionnaires, débuteront en 2019. La demande de permis pour le déplacement des rails du tram sur la place Liedts sera également introduite en 2019.

La connexion avec la gare du Nord a été entièrement modélisée et possède son avatar digital. Pour les stations, le Building Information Modeling sera aussi utilisé (voir point 7).

19

20

21

22

23

24

25

© BMN

OÙ EN EST LE PROJET ?


LE MÉTRO : PLUS VITE, PLUS SÛR ET PLUS SPACIEUX Il a aussi une capacité de 725 personnes, contre seulement 184 passagers dans le tram. Avec la fréquence et la vitesse plus élevées, il transporte donc plus de passagers, ce qui permet de rencontrer la demande croissante en transports en commun dans le Nord de Bruxelles.

Le métro offre un certain nombre d’avantages en comparaison aux autres transports. Fonctionnant 20h par jour, 365 jours par an, il permet aussi une fréquence de 3 min. De plus, la circulation du métro n'est pas impactée par le trafic en surface : pas de feux rouges, pas d’embouteillages, pas d'accidents... Plus rapide donc, et plus ponctuel. Le métro atteint une vitesse commerciale, en ce compris les arrêts, de 30km/h, contre 13km/h seulement pour le tram 55.

Enfin, le métro offre aussi plus de sécurité, avec notamment l'installation de portes palières sur les quais.

BUDGET € 900.000.000 (travaux)

© REPORTERS

AUTEUR DE PROJET: BUREAU MÉTRO-NORD

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12


UNE ACCESSIBILITÉ OPTIMALISÉE

© REPORTERS

Beliris a travaillé avec la Commission régionale Mobilité et le Collectif Accessibilité Wallonie-Bruxelles (CAWAB) pour améliorer l'accessibilité des futures stations. La capacité et la disponibilité des ascenseurs, le parcours des voyageurs dans la station, l'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite… tout cela a fait l’objet d’une étude. Des tests ont permis de vérifier si les calculs de temps théoriques correspondaient bien à la réalité. La STIB a finalement proposé que toutes les stations de métro soient accessibles depuis la surface grâce à deux ascenseurs par quai.

3 STATIONS ADAPTÉES AUX SOUHAITS DU CITOYEN Dans le projet soumis, chacune des sept stations a reçu sa propre identité, en harmonie avec l'environnement existant. Les plans de la station Riga ont été revus pour répondre aux besoins du quartier. Dans la nouvelle proposition, la station sera placée de façon plus discrète dans son environnement, de sorte que la symétrie originale de la place dessinée par Octave Houssa et la vue sur l'église de la Sainte Famille soient préservées autant que possible.

La taille de la future station Paix a été réduite afin d'optimiser les coûts et l'efficacité tout en maintenant les mêmes normes de confort et de qualité. L'architecture de la station Verboekhoven a également été optimisée afin de pouvoir rencontrer la demande de la commune de Schaerbeek de construire une zone d'intérêt public au-dessus de la future station.

RESTEZ INFORMÉS SUR WWW.METRO3.BE 13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25


L’implantation de la future station de métro Liedts permettra de transformer le grand carrefour encombré de la place en un espace de rencontre très agréable.

1

2

3

La station Verboekhoven fera le lien entre trois quartiers actuellement séparés par le chemin de fer. Sur la place Colignon, les cages d'ascenseur en verre auront un impact minimal sur un parvis étroit qui met en valeur la belle maison communale de Schaerbeek.

4

5

6

La station Riga veut offrir une solution performante de mobilité en conservant l’harmonie du quartier.

7

8

9

10

11

12


Le terminus Bordet sera un nœud d’intermodalité majeur qui s’organisera autour d’une esplanade verte.

La station Tilleul veut conserver l'identité rurale de ce quartier d'Evere.

© BMN

L'actuel dépôt de bus et de trams de la STIB sera agrandi avec un dépôt métro.

La station Paix fera le lien entre la place de la Paix et l'Académie de Musique d'Evere.

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25


LE BOULEVARD ANSPACH ET SES ALENTOURS ONT UN NOUVEAU VISAGE Depuis des années, le cœur historique de Bruxelles était envahi par les voitures et coupé par une autoroute urbaine. Aujourd’hui, le piétonnier s’inscrit dans un mouvement pour contribuer à une ville plus saine, plus respirable. Et les premiers résultats sont visibles. Deux ans après son commencement, le chantier est à mi-parcours. Petit état des lieux :

LE BOULEVARD ANSPACH Le boulevard est configuré en trois zones : un axe central de circulation, une zone verte de chaque côté de l’axe central avec des plantations et des bancs, et, le long des façades, des trottoirs pour déambuler de commerce en commerce. Plusieurs zones ont été finalisées à l’automne 2018. Le reste sera terminé en 2019.

PLACE DE BROUCKÈRE

PLACE FONTAINAS

© REPORTERS

Sur la place, dont les travaux se sont achevés en mars 2019, on retrouve un espace multifonctions qui permet l’organisation d’évènements, un lieu ouvert et agréable bordé de 2 voiries avec priorité à la mobilité douce. Ce réaménagement est une opportunité tant pour les riverains que les touristes ou les commerçants de se réapproprier l’espace public.

1

2

3

4

5

6

Exploitée comme un carrefour automobile, la place deviendra un square arboré, avec des pelouses vallonnées, des chemins menant aux quartiers autour de la place et des bancs installés aux endroits les plus ensoleillés. Objectif : en faire un espace de détente et de repos agréable. Les travaux seront commandés dans le courant de l’année 2019.

7

8

9

10

11

12


PLACE DE LA BOURSE

© REPORTERS

La Bourse est devenue, au fil des ans, un lieu symbolique où se croisent les discours, les manifestations, les joies et le recueillement. Commencés en février 2019, les travaux de la zone Bourse veulent redonner à la place et ses rues adjacentes toute leur valeur. La place et le bâtiment de la Bourse sont classés au patrimoine mondial et font partie de la zone protégée de l’UNESCO. Cet ancien carrefour deviendra une grande place, comme un scène urbaine, propice à la rencontre. La perspective depuis la rue Orts sera mise en valeur grâce à un miroir d’eau : fontaine où les visiteurs du centre-ville pourront profiter d’un peu de fraîcheur en été.

BUDGET € 20.000.000 (études et travaux) ENTREPRENEUR Viabuild AUTEURS DE PROJET Sum Project, Greisch

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

© REPORTERS

TRAVAUX automne 2017 printemps 2020


UN NOUVEL ESPACE À VIVRE A ÉTÉ CRÉÉ AU SQUARE J. FRANCK En 2018, les travaux de revalorisation entrepris dans le cadre du contrat de quartier Fontainas se sont clôturés. Le Square Jacques Franck et les rues qui l’entourent à Saint-Gilles ont été totalement réaménagés. Cet espace où la voiture régnait s’est transformé en agréable quartier pour y profiter du plein air et des zones de sport et de jeux. Véritable lien entre le parc de la Porte de Hal, la place Bethléem et le parc Germeau, la zone offre aux usagers actifs (promeneurs, cyclistes...) une place de choix dans l’aménagement de la voie publique.

Les riverains se sont rapidement appropriés ce nouvel espace, fruit d’un processus participatif et de consultations organisées en amont du projet par la commune de SaintGilles. Avec notamment ses nouveaux bancs, ses zones de pelouses, son Kiss & Ride devant l’école, ses trottoirs sécurisés, son nouveau terrain foot et basket, le projet contribue à une amélioration de la qualité de vie pour les riverains. Il répond ainsi aux besoins divers d'un quartier vivant et multiculturel.

BUDGET € 3.236.000 (études et travaux) AUTEUR DE PROJET Sweco ENTREPRENEUR De Dender TRAVAUX septembre 2017 - janvier 2019

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12


UN CHEMIN CYCLO-PIÉTON A VU LE JOUR Le long de la ligne de train 161, Beliris a transformé un talus en un itinéraire cyclopiéton entre la chaussée de Wavre et les rues du Viaduc, Sceptre et Gray. Cette liaison est une nouvelle façon de rejoindre plus rapidement et agréablement, le Quartier européen depuis la gare RER Germoir.

BUDGET € 2.510.000 (études et travaux)

La connexion se compose de deux parties. L’une entre la chaussée de Wavre et la rue du Sceptre, a été ouverte en 2018. L’autre entre les rues Sceptre et Gray, sera en travaux ultérieurement. Ce projet donne une nouvelle vie, tant fonctionnelle que paysagère, à cette friche urbaine et offre aux usagers du quartier de nouveaux cheminements.

ENTREPRENEUR Viabuild (partie 1) AUTEUR DE PROJET MSA-NEY TRAVAUX été 2017 - automne 2018 (partie 1)

EN ROUTE VERS LA MOBILITÉ DOUCE Dans le nouveau programme conclu en 2018, près de €9 millions ont été prévus pour le RER vélo. Ce projet a pour objectif de relier un ensemble de pistes cyclables entre elles, d’aménager de nouveaux itinéraires séparés, sûrs et confortables, pour rendre au vélo, moyen de locomotion propre, sa place dans la ville.

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25


LA SALLE DE SPORT RUE DES PRIMEURS A REÇU SON PERMIS La salle de sport de la rue des Primeurs 20/22 à Forest sera rénovée dans le cadre du contrat de quartier « Primeurs - Pont de Luttre ». En 2018, le permis de bâtir a été obtenu et l'appel d'offres pour les travaux a été lancé.

L’accueil de la grande salle de sport sera démoli et reconstruit. La petite salle de sport, les vestiaires, les locaux techniques et les sanitaires seront rénovés. Un volume comptant deux salles polyvalentes et des vestiaires sera aménagé sur le toit. L’étanchéité de la grande salle sera refaite et la circulation dans le bâtiment repensée.

Le bâtiment se compose de deux parties : la bâtisse d’origine datant des années 1960 qui contient une petite salle de sport, une habitation pour le concierge et une crèche et la partie ajoutée il y a +/- 10 ans qui abrite une grande salle de sport.

BUDGET € 2.387.350 (études et travaux) AUTEURS DE PROJET Agwa, JZH & Partners

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12


L'APPEL D'OFFRES DU PROJET SCHEUT A ÉTÉ LANCÉ BUDGET € 2.538.000 (études et travaux)

À Anderlecht, dans le quartier Scheut, situé entre la chaussée de Ninove et le canal Bruxelles-Charleroi, la place Henri De Smet sera prochainement réaménagée. Dans la foulée, les rues Général Ruquoy, Verdonck, de l’Agrafe et de l’Aiguille seront aussi remises à neuf. L’espace public y sera revalorisé et la mobilité active y aura une place centrale.

AUTEUR DE PROJET EM & Partners

En 2018, le permis a été obtenu et la procédure d’appel d'offres pour les travaux a été lancée.

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25


UNE FERME ÉDUCATIVE A ÉTÉ CRÉÉE L A FE

1

RME A CC U E

2

I LLER

3

A CH È

4

Située chaussée de Ninove, à deux pas du parc classé du Scheutbos à Molenbeek, la Maison de la Nature a ouvert ses portes début 2019 pour encourager les initiatives du quartier liées à l'environnement (faune, flore, écologie, gestion de l’eau et des énergies...). Par son rôle éducatif, elle se veut un outil de développement pour le quartier du Scheutbos en favorisant l’échange pédagogique, social et culturel.

VR E S ,

5

MOUT O NS,

6

L API N

7

S, VO

8

L AI LL

E, PON

9

E YS E

10

T ÂN E

11

S

12


BUDGET € 2.600.000 (études et travaux) ENTREPRENEUR Gillion Construct AUTEURS DE PROJET Atelier d’Architecture Alain Richard, Ney & Partners, Zeugma Engineering

Le complexe a été inauguré fin mai 2018, en présence d’une soixantaine d’enfants des écoles voisines, tous enthousiastes à l'idée de côtoyer des animaux de la ferme et de planter les premiers arbustes fruitiers. Le projet comprenait la rénovation de la bâtisse principale, de ses annexes et de la cour ainsi que la construction d’étables et d’un logement familial pour le concierge.

TRAVAUX été 2016 - printemps 2018

La transformation de cette ancienne ferme a duré deux ans. L'espace accueillera des conférences, des expositions et des ateliers. Il abritera aussi le centre de démonstration au compostage et sera le point de départ des visites guidées des Amis du Scheutbos.

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25


LE 1ER PÔLE DE FORMATION EST SORTI DE TERRE Fin 2018, Beliris a finalisé la construction du 1er Pôle Formation Emploi en région bruxelloise. En deux ans, une nouvelle construction de 7.228 m² dédiée à la formation aux métiers industriels et technologiques en pénurie est sortie de terre, au sein d’un parc industriel en plein développement à Anderlecht.

Le site qui accueillera des formations d’ascensoriste, technicien HVAC, électricien, électromécanicien, soudeur ou encore dessinateur industriel a été conçu avec une attention particulière pour la sécurité. Fonctionnel et facile d’entretien, il se situe aussi à deux pas du métro, du train, d’un Park & Ride et de l’autoroute. Un parking vélo couvert et des places réservées au co-voiturage facilitent encore l’accessibilité du site.

© REPORTERS

Le bâtiment se compose de deux parties. À l’avant, il hébergera bureaux, salles informatiques, salles de réunion et cafétéria, dans un ensemble au standard basse énergie. À l’arrière, les ateliers et salles de cours sont construits dans un style industriel. Avec de larges espaces et des salles de cours en mezzanine donnant directement sur les ateliers, ce complexe moderne encourage une approche ouverte et un apprentissage plus facile.

1

2

3

4

5

6

Début 2019, le gestionnaire du complexe a pris possession du bâtiment casco et procède à son équipement. Ouverture prévue en 2019.

7

8

9

10

11

12


Un Pôle Formation Emploi regroupe des acteurs publics et privés autour d’une vision partagée, de projets communs et d’actions concrètes. Ses finalités : améliorer la situation économique d’un secteur en répondant aux besoins de main-d’œuvre qualifiée des entreprises, en formant les chercheurs d’emploi, travailleurs et étudiants aux dernières technologies du secteur et en anticipant les besoins du secteur. En 2019, Beliris entamera des études pour deux nouveaux pôles de formation, l’un dédié aux métiers de la construction, l'autre aux métiers IT.

BUDGET €10.200.000 (études et travaux) ENTREPRENEUR Entreprises Koeckelberg AUTEURS DE PROJET Burtonboy Architects, Setesco, MK Engineering

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

© REPORTERS

© REPORTERS

TRAVAUX automne 2016 - hiver 2018


273 LOGEMENTS SOCIAUX ONT ÉTÉ PRIS EN CHARGE PAR NOS ÉQUIPES Beliris a poursuivi en 2018 la rénovation d’immeubles de logements afin de répondre aux normes actuelles de confort, de sécurité, d’isolation, d’acoustique… tout en préservant au maximum leur cachet architectural. En 2018, cinquante logements ont été remis en location, 91 logements étaient en rénovation et 132 logements étaient en cours d'études. Voici un aperçu non exhaustif.

L’OLIVIER En septembre 2018, les travaux de rénovation du complexe de logements rue l’Olivier à Schaerbeek ont débuté. Au programme : modernisation des installations techniques, rénovation de l’enveloppe du bâtiment (isolation, châssis, sgraffites…), remplacement du réseau d’égouttage, modelage des espaces pour s'adapter à la typologie des familles… À terme, le complexe comptera 30 logements de une à quatre chambres. Un projet qui allie exigences de confort et de sécurité et valorisation du patrimoine.

LINNÉ-PLANTES En mai 2018, Beliris a inauguré deux immeubles situés à SaintJosse-ten-Noode entre la rue Linné et la rue des Plantes. Ceux-ci peuvent accueillir 50 familles. Après une profonde rénovation, ils sont comme neufs et leur consommation d’énergie a été divisée par 12. Ils ont acquis le label « Bâtiment Exemplaire » de Bruxelles Environnement, tout comme la nouvelle crèche implantée sur le site qui accueille 36 enfants. Un nouveau parc semi-public a aussi été aménagé au cœur du complexe.

BUDGET 6.200.000 € (études et travaux) BUDGET 14.350.000 € (études et travaux)

ENTREPRENEUR Phenicks - R. De Cock

ENTREPRENEURS De Meuter, Artes TWT & Jacques Delens

AUTEURS DE PROJET Samyn & Partners, FTI, IngenieursbureauBenVerbeeck&Partners

AUTEURS DE PROJET A2M, Istema, Stubeco

TRAVAUX automne 2018 - hiver 2020

TRAVAUX automne 2014 printemps 2018

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12


HECTOR DENIS

PETERBOS

Début 2019, Beliris a finalisé la restauration du bâtiment Hector Denis à Watermael-Boitsfort. Le bâtiment offre maintenant 44 logements de une à trois chambres. Le climat intérieur a été amélioré par une ventilation double flux, un chauffage performant et peu énergivore et l’installation de fenêtres à double vitrage. L’acoustique a aussi été revue grâce à des isolants, au dédoublement des murs intérieurs et aux revêtements de sols souples. Les façades classées ont été isolées par l’intérieur avec des matériaux naturels et durables, comme la toiture et le plafond des caves. Datant des années 30, le bâtiment a enfin profité d’une réorganisation des espaces intérieurs pour plus de luminosité et pour l’aménagement de sanitaires.

La cité du Peterbos au nord d'Anderlecht constitue l'un des plus grands complexes de logements sociaux de la région bruxelloise. Beliris s’attaquera à la rénovation du bâtiment n°9 : 80 appartements répartis sur 10 étages. Objectif : les remettre aux normes de sécurité et de confort, réhabiliter les logements et les quatre commerces, rénover l'enveloppe du bâtiment et toutes ses installations techniques. Tout ceci en conservant les appartements occupés durant les travaux : un vrai défi technique et d'accompagnement des locataires.

RELAIS II Courant 2019, Beliris entamera la rénovation des 52 logements rue du Relais à Ixelles. Le projet prévoit une rénovation complète du complexe d’appartements pour le remettre aux normes pour l’incendie et l’acoustique et pour améliorer sa prestation énergétique.

BUDGET € 7.600.000 (études et travaux)

BUDGET € 11.170.132 (études et travaux)

BUDGET € 7.600.000 (études et travaux)

ENTREPRENEUR Thiran

AUTEURS DE PROJET 51N4E, Lacaton & Vassal

AUTEUR DE PROJET MDW Architecture

AUTEURS DE PROJET Jourdain Architectes Associés, JZH & Partners

© REPORTERS

TRAVAUX été 2016 - hiver 2018

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25


LA PORTE DE NINOVE S'EST MÉTAMORPHOSÉE

© Fabian Louwers

En février 2018, Beliris rouvrait 20.000 m2 de la Porte de Ninove à la circulation, essentiellement côté Molenbeek. Les travaux de voiries ont ensuite continué sur la Petite Ceinture entre la Porte de Ninove et les Arts et Métiers. Le parking près du Stade Van der Putten a été réaménagé, les pistes cyclables ont été asphaltées et les trottoirs finalisés pour la plus grande joie des cyclistes et piétons qui en ont immédiatement profité.

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12


BUDGET € 22.000.000 (travaux) ENTREPRENEUR Viabuild Le réaménagement s’est poursuivi place de Ninove où une voie secondaire a été installée pour séparer la circulation locale de la circulation de la Petite Ceinture et rendre la place plus conviviale et agréable.

AUTEURS DE PROJET Tractebel Engineering, Arcadis, Buur TRAVAUX hiver 2015 - printemps 2019

Au mois de septembre, la rue Heyvaert et une partie du quai de l’Industrie ont, à leur tour, été réaménagés pour accueillir le nouveau parc au printemps 2019. Celui-ci vise à ramener 23.718m² de nature dans une ancienne zone industrielle qui manquait cruellement d’espaces verts. Il sera composé d’une série d’anneaux inclinés formant un jeu de terrasses. De longs bancs épouseront la courbe des terrasses.

Les plans de ce parc sont le fruit d’un processus consultatif au cours duquel les habitants, associations et comités de quartier ont pu définir différents objectifs : avoir une couverture végétale maximale, une prairie centrale, un espace polyvalent et évolutif et recréer un lien avec l’eau historiquement présente avec la vallée de la Senne. Situé dans une partie de la ville longtemps délaissée, le parc sera un espace de rencontre pour les quartiers avoisinants, un lieu où des activités et des ateliers pourront être organisés.

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25


LES MARIONNETTES DU TOONE SONT MIEUX HÉBERGÉES visiteurs d’admirer une plus grande partie de ce patrimoine folklorique. Au grenier, la compagnie du théâtre dispose à présent de coulisses et d’un espace de stockage plus vastes.

Au cœur historique de Bruxelles, niché entre le Marché aux Herbes et la petite rue des Bouchers, se trouve le Théâtre Royal de Toone, un petit bijou du folklore bruxellois. L'institution se transmet de père en fils depuis des générations. Toutefois, le théâtre était trop exigu pour abriter la collection de 800 marionnettes. Pour améliorer son fonctionnement et accroître le confort des visiteurs, Beliris a transformé les trois habitations adjacentes en une extension du théâtre et une conciergerie.

La rénovation a permis de conserver certains éléments historiques des bâtiments et différentes opérations ont été réalisées à des fins d’économies d’énergie. Il a donc été nécessaire de recourir aux talents de spécialistes et artisans pour préserver le patrimoine architectural et permettre un travail de précision.

Les travaux ont été finalisés en novembre 2018. Les visiteurs empruntent désormais l’impasse Schuddeveld ou la ruelle rouverte pour accéder à la cour intérieure rénovée d’où ils peuvent voir l’atelier de confection et de réparation des marionnettes. Le nouvel accueil offre également un ascenseur facilitant l’accès au musée. Ce musée au 1er étage s’étend désormais sur trois bâtiments, permettant aux

BUDGET € 1.530.000 (études et travaux) AUTEUR DE PROJET AAC Architecture ENTREPRENEUR Bajart

© Reporters

TRAVAUX août 2016 novembre 2018

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12


LE PROJET BIESTEBROECK A DÉMARRÉ Situé à Anderlecht, à 15 minutes à pied de la gare internationale de Bruxelles-Midi, le projet Biestebroeck s’inscrit dans une logique de développement urbanistique pour articuler la vie résidentielle, économique et sociale. À terme, 47 hectares de terrains privés et publics bordant le canal Bruxelles-Charleroi seront repensés via de nombreux projets immobiliers, logements, écoles… Beliris a été choisi pour accompagner le développement de ces projets en réaménageant les espaces publics : requalification des voiries existantes, création d'espaces verts et récréatifs, nouvelles voiries et places, aménagement des digues…

13

14

15

16

17

L’objectif est double : ǎǎ

ǎǎ

oncevoir un plan cohérent à haute valeur c paysagère et urbanistique pour l’entièreté de la zone suivre la réalisation des espaces publics en s’adaptant à l’évolution des différents projets et du territoire.

En 2018, l’appel à candidats a eu lieu et Beliris a reçu 15 candidatures. En 2019, cinq candidats seront sélectionnés pour remettre offre. Le bureau sélectionné sera à la barre de ce grand projet.

18

19

20

21

22

23

24

25


LA PLACE JOURDAN N’EST PLUS UN PARKING À CIEL OUVERT La place Jourdan a bénéficié d'une véritable métamorphose cette année. En effet, le 8 janvier 2018, commençait le réaménagement de la place en une zone partiellement piétonne. Ce qui était auparavant un vaste parking s’est mué, en un an, en une place conviviale et agréable pour les nombreux visiteurs du Quartier européen. Les établissements horeca disposent désormais de plus d’espace pour leurs terrasses, et le nouvel aménagement constitue un décor parfait pour le marché hebdomadaire et autres évènements.

La sécurité était aussi un objectif important. Les voiries ont été réaménagées de manière à freiner le trafic de transit et le nouveau plateau surélevé de l’avenue du Maelbeek sécurise la traversée des piétons vers le parc Léopold. Et la voiture ? Le parking souterrain de l’avenue du Maelbeek a été rénové début 2018. Le parc Jo Heyne, situé audessus et aussi réaménagé, offre un passage direct vers la place Jourdan.

BUDGET € 4.500.000 (études et travaux) ENTREPRENEUR Krinkels AUTEURS DE PROJET Sum Projects, Greish

© REPORTERS

TRAVAUX janvier 2018 - février 2019

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12


LES TRAVAUX DE LA RUE NEUVE ONT DÉBUTÉ La rue Neuve est l’artère commerçante la plus fréquentée de Bruxelles. En moyenne, 44.000 visiteurs y déambulent chaque jour. Toutefois, son dallage a énormément souffert du passage des camions de livraison, avec pour conséquences des dalles affaissées, des trous et beaucoup de rafistolages. Une rénovation s’imposait donc d’urgence.

La Ville de Bruxelles et Beliris ont opté pour un look moderne de pavés carrés composés de trois nuances de bleu-gris avec, ci et là, une touche de laiton. À la mode, mais aussi robuste : les petits cubes de granit sont plus solides que les grandes dalles qui cassaient sous le poids des camionnettes. Les rues latérales sont également réaménagées pour désengorger la rue Neuve saturée, créant une offre supplémentaire de commerces et d’établissements horeca. La rue aux Choux devient piétonne et formera une extension à la place du Finistère pour s’y reposer à l’ombre d’un arbre sur un banc, au son de l’écoulement de la fontaine. La nouvelle zone aménagée sera aussi reliée au boulevard Anspach, donnant ainsi naissance à une grande zone piétonne.

BUDGET € 5.127.000 (travaux) ENTREPRENEUR De Dender

Le coup d’envoi des travaux a été donné le 15 octobre 2018. Les travaux sont opérés par phase pour maintenir l’activité économique du quartier.

AUTEURS DE PROJET Ara, Buur, Latz TRAVAUX octobre 2018 - automne 2020

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25


LA MISSION DE SAUVETAGE DU CONSERVATOIRE A PRIS SON ENVOL

Le projet comprend aussi la restauration de la grande salle de concert et ses équipements, la création d’une salle de représentation pour la musique de chambre et une salle de répétition pouvant accueillir un orchestre symphonique, l’aménagement de classes de cours, la réorganisation des locaux administratifs, la création de loges d’artistes, l’aménagement paysager extérieur et son éclairage… Bref, tout ce qu'il faut pour redonner au Conservatoire son cachet et répondre aux besoins spécifiques des utilisateurs.

Faire cohabiter, le Conservatoire Royal, het Koninklijk Conservatorium, une bibliothèque, une salle de répétition, une salle de concert et une salle de musique de chambre est un réel défi. Qui plus est, quand ce programme de restauration intègre la mise en valeur d’un joyau patrimonial du centre de Bruxelles. Depuis octobre 2018, le bureau d’études qui va relever cet ambitieux défi est connu. La 1ère étape des études, qui a débuté dans la foulée, se composait notamment d’une analyse historique, d’un état des lieux complet des bâtiments, d’un examen approfondi des besoins des utilisateurs, d’une analyse acoustique et d’une recherche spécifique pour la restauration de l’orgue classique datant de 1880. Un plan directeur sera ensuite réalisé, de même que les études complètes du projet portant entre autres sur les travaux structurels des bâtiments, la mise aux normes ou renouvellement des installations électriques, de chauffage et de ventilation et la requalification des lieux pour plus de confort.

1

2

3

4

5

6

Les professeurs, étudiants, mélomanes et férus d’art se réjouissent de cette nouvelle étape dans le projet de restauration dont les 1ers résultats devraient être établis d’ici fin 2019.

7

8

9

10

11

12


La grande salle de concert a une acoustique exceptionnelle, reconnue internationalement. Une attention toute particulière y sera portée lors sa restauration.

BUDGET € 515.000 (phase 1 études) AUTEURS DE PROJET Origin, A2RC Architects, FVWW

La bibliothèque compte des milliers d’ouvrages musicaux et de partitions musicales d’une valeur inestimable. Sa restauration permettra de conserver ce patrimoine culturel dans des conditions optimales.

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25


L’AVENIR DE BELIRIS SE DESSINE Beliris a l’ambition d’être un acteur essentiel du développement de la capitale. En proposant un service de qualité en tant que maître d’ouvrage, Beliris devient un maillon important dans la construction, la rénovation et la restauration d’ouvrages à Bruxelles. Elle met en œuvre des actions, rassemble les acteurs pour concrétiser les projets mais surtout cultive un esprit d’initiative qui lui permet d’innover dans plusieurs domaines.

TRAVAUX

© REPORTERS

L'année 2019 marque la fin de travaux importants comme ceux de la Porte de Ninove, le tunnel de la Monnaie, la place Jourdan, les logements square des Archiducs ou le pôle Formation Emploi à Anderlecht. D’autres travaux continueront aussi sur leur lancée : les boulevards du centre, les logements rue l’Olivier, la piscine Neptunium, diverses statues et la clôture du Cinquantenaire, la passerelle Picard ou le réaménagement d’une partie du parc Léopold. Les chantiers du futur se prépareront aussi avec l’adjudication et l’attribution des travaux pour le Quai Béco ou la piscine d’Ixelles. La gestion des travaux est également au coeur des préoccupations pour l'avenir, avec des projets ambitieux pour la durabilité, la participation, le service client ou encore la coordination.

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12


MANAGEMENT © Natee Meepian

L’année 2019 clôturera le plan de management 2015-2019. Quasiment toutes les actions prévues touchent à leur fin. En quelques années, nous avons révolutionné la manière de travailler de Beliris : mise en place d’une gestion proactive des connaissances, digitalisation des processus et des documents, systématisation des retours sur expérience, stratégie de gestion des risques, approche de la qualité architecturale des projets… Ces projets permettent à Beliris d’être une organisation mature, consciente de ses risques et de ses opportunités. Ainsi, en 2019, les équipes de Beliris corédigeront, dans une démarche participative, le plan de management 20202025. Il nous permettra de faire face aux défis futurs en s’inscrivant encore plus dans une démarche qui promeut tant l’autonomie et la responsabilisation des experts de Beliris que la collaboration avec nos partenaires publics et privés.

ÉTUDES Les études en cours vont se poursuivre : l’extension de la ligne de métro 3, le Conservatoire royal de Musique, le Learning & Innovation Center ou les ponts Clesse et Demeer. Des marchés d’études sont aussi en cours d’attribution, notamment pour l’aménagement des espaces publics dans les quartiers en devenir Biestebroeck et Josaphat, pour la construction de la caserne de pompiers à Delta ou pour les logements sociaux Helmet à Schaerbeek. Tous ces projets sont autant de défis pour les années futures.

ÉQUIPES En 2018, 16 collaborateurs ont rejoint l’équipe. Cela représente plus de 10% de l’effectif et donc un défi important de les accueillir. À cette fin, nous avons mis en place un trajet d’intégration spécifique à chaque profil de fonction qui mène les nouveaux co-équipiers à rencontrer toutes les facettes de la vie de Beliris. Et aussi à rencontrer tout le monde : du Directeur au Responsable IT, en passant par le gestionnaire des risques et les fonctions de la bouwteam (contrôleur de chantier, chef de projet, juriste et gestionnaire financier). Ces rencontres et ces multiples formations proposées facilitent la connaissance de leur nouveau cadre de travail et des défis auxquels ils seront confrontés. Dans les prochaines années, nous continuerons les recrutements, la formation des équipes et le développement du système de parrainage pour qu’elles puissent réaliser les magnifiques projets qui nous ont été confiés.

Dans les cartons également, un projet sort du lot : le RER vélo. Ce projet, récemment confié à Beliris, est une nouvelle aventure dans laquelle nous nous lançons avec toute notre expertise et notre dynamisme. Au programme: le lancement d’une étude de faisabilité pour la création de nouveaux itinéraires cyclables et une mission d’auteur pour l’aménagement cyclable le long de la ligne 28.

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25


.B WW

W

.BE

IS ELIR el

nnu A t r o

8 201

s,

nier

eg ine R

© Bongkarn

ab ut ef, S a oss w B S c e p i dr y nD Rap Elie ux n Burnairis – Cé : n l e io na act e Hier Kathleble : Be888/1 d é : R riann me nsa /13. Ma aphis respo /2019 Gr iteur gal : D Éd pot lé Dé

Info chantiers 0800 11 299 (9 - 16h) info.beliris@mobilit.fgov.be