Issuu on Google+

Chut! Je rêve !

Lévi’s réinvente le bleu Bélaire Solène


« La musique du mot est douce, agréable, liquide ; son champ sémantique évoque le ciel, la mer, le repos, l’amour, le voyage, les vacances, l’infini. Il en va de même dans plusieurs autre langues : bleu, blue, blu, blau sont des mots rassurants et poétiques, qui associent toujours la couleur, le souvenir, le désir et le rêve. » Michel Pastoureau


Dans leurs rêves Le rêve désigne un ensemble de phénomènes psychiques éprouvés au cours du sommeil. Etant immateriel, le bleu, lorsqu’il est appliqué sur quoi que ce soit, dématérialise l’objet sur lequel il se trouve. Le bleu est le chemin de l’infini, où la réalité devient rêve. Entrer dans cette couleur revient, telle Alice, à passer de l’autre côté du miroir, c’est à dire aux pays des merveilles. On passe alors du jour à la nuit, de la conscience à l’inconscient. Le bleu vous invite au rêve et à l’évasion spirituelle.

« L’âme a la couleur du regard. L’âme bleue seule porte en elle du rêve, elle a pris son azur aux flots et à l’espace. » de Guy de Maupassant

Il n’y a pas de moments ou de lieux particuliers au rêve, toute situation est propice à rever.


Â


Âme

« L’âme a la couleur du regard. L’âme bleue seule porte en elle du rêve, elle a pris son azur aux flots et à l’espace. » Guy de Maupassant


« Les rêves sont la littérature du sommeil. » Jean Cocteau


Madame Rêve A. Bashung

Madame rêve d’atomiseurs Et de cylindres si longs Qu’ils sont les seuls Qui la remplissent de bonheur Madame rêve d’artifices De formes oblongues Et de totems qui la punissent

Rêve d’archipels De vagues perpétuelles Sismiques et sensuelles

On est loin des amours de loin On est loin des amours de loin On est loin

D’un amour qui la flingue D’une fusée qui l’épingle Au ciel Au ciel

Madame rêve ad libitum Comme si c’était tout comme Dans les prières Qui emprisonnent et vous libèrent


Madame rêve d’apesanteur Des heures des heures De voltige à plusieurs

D’un amour qui la flingue D’une fusée qui l’épingle Au ciel Au ciel

Rêve de fougères De foudres et de guerres A faire et à refaire

On est loin des amours de loin On est loin des amours de loin On est loin

Madame rêve Au ciel Madame rêve Au ciel Madame rêve


Un autre monde Telephone

Je rêvais d’un autre monde Où la terre serait ronde Où la lune serait blonde Et la vie serait féconde Je dormais à poings fermés Je ne voyais plus en pieds Je rêvais réalité Ma réalité Je rêvais d’une autre terre Qui resterait un mystère Une terre moins terre à terre Oui je voulais tout foutre en l’air Je marchais les yeux fermés Je ne voyais plus mes pieds Je rêvais réalité Ma réalité m’a alité Oui je rêvais de notre monde Et la terre est bien ronde Et la lune est si blonde Ce soir dansent les ombres du monde A la rêver immobile Elle m’a trouvé bien futile Mais quand bouger l’a faite tourner Ma réalité m’a pardonné M’a pardonné Danse, danse, danse...


»

Nous sommes

Rêv le

e

d’un dormeur


qu’il ne sait pas qu’il nous rêve.

si profondément

»

dort qui

Jean Cocteau


« Les hommes ne peuvent être réellement libres que dans leurs rêves. » Peter Weir


Freud et le rêve Freud et la théorie psychanalytique du rêve Selon Freud, l’« interprétation des rêves est la voie royale qui mène à l’inconscient ». Les rêves sont en effet, dans le modèle psychanalytique, des représentations de désirs refoulés dans l’inconscient par la censure psychique (le Surmoi). Les désirs se manifestent ainsi dans le rêve de manière moins réprimée qu’à l’état de veille. Le contenu manifeste du rêve est le résultat d’un travail intrapsychique qui vise à masquer le contenu latent, par exemple un désir œdipien. En cure de psychanalyse, le travail repose sur l’interprétation à partir du récit (contenu manifeste) du rêve. Les associations du patient sur son rêve permettent de révéler son contenu latent.


Du contenu manifeste au contenu latent Freud, dans ses analyses du rêve, part du principe que celui-ci est porteur de sens, appliquant une méthode d’investigation issue de la psychothérapie. Cette méthode est entre autre celle de la libre-association. Celle-ci consiste, pour le médecin, à attirer l’attention du patient sur ce qu’il a tendance à rejeter du fait qu’il juge cela insignifiant, sur les associations involontaires qui dérangent la conscience du patient : le but est de parvenir par exemple à l’idée morbide du patient et à remplacer celle-ci par une autre représentation. C’est cette méthode que Freud applique pour analyser le rêve. Il est ainsi possible de reconstituer le sens d’un rêve, même court et au départ incompréhensible, en notant tout ce que l’analyse de ce rêve éveille en nous, même si cela n’a au départ aucun rapport apparent. Par conséquent, pour Freud, « le rêve est une sorte de substitut remplaçant les trajets de pensée chargés d’affect et riches de sens auxquels j’ai abouti au terme de l’analyse ». Le rêve est issu de ces pensées, il en est leur traduction. C’est ici qu’il faut introduire la distinction capitale entre contenu manifeste et contenu latent du rêve. Le contenu manifeste, c’est le rêve tel qu’il m’est apparu, du moins tel que je me souviens qu’il m’est apparu : c’est le rêve en quelque sorte brut. Le contenu latent, c’est ce qu’il renferme de manière cachée, codée et que l’on peut retrouver par l’analyse du rêve. Le travail du rêve consiste à traduire un contenu latent en un contenu manifeste, le travail d’analyse à traduire le contenu manifeste en contenu

latent : ce sont deux processus opposés. Le point essentiel ici est que Freud met en avant, sous le contenu manifeste, souvent d’apparence incohérente, futile, voire incompréhensible, un contenu latent : les rêves ont un sens qu’il est possible de retrouver par un travail d’analyse.

« Certaines pensées accèdent à la conscience, d’autres au contraire n’y ont pas accès. »

Consience, inconscient et censure : le rêve comme gardien du sommeil L‘hypothèse freudienne est celle d’une bipartition de notre appareil psychique : conscience et inconscient. Certaines pensées accèdent à la conscience, d’autres au contraire n’y ont pas accès. Entre les deux instances, on trouve une censure qui ne laisse passer que ce qui lui est agréable. Ce que la censure ne laisse pas passer est refoulé dans l’inconscient. Selon Freud, dans certaines conditions, l’équilibre entre les deux instances peut être modifié, la censure se relâcher, et le refoulé ne plus être totalement retenu : tel est ce qui se passe entre autre dans le rêve. Mais la censure est tout de même toujours présente, d’où le passage par ce que Freud nomme un compromis : les

pensées figurées, transformées au travers du travail du rêve, et donc dissimulées. Au réveil, la censure se rétablit, retrouve sa force et peut détruire ce qu’elle a laissé passer durant le rêve : « Une expérience vérifiée d’innombrables fois montre que l’oubli du rêve s’explique au moins en partie par là ». Freud qualifie alors le rêve de gardien du sommeil. Nos désirs et nos besoins s’opposent à notre endormissement : difficile de trouver le sommeil quand on est agité par des désirs. Or le rêve, montrant le désir assouvi, satisfait, le supprime et par là même rend possible le sommeil. Puisque l’on croit que notre désir est assouvi au travers du rêve, alors le rêve permet le sommeil : en ce sens, le rêve est le gardien du sommeil, car il veille à ce que ce qui s’oppose au sommeil soit satisfait et ainsi ne s’y oppose plus. Nous voulons dormir, et petit à petit la censure exercée pendant la journée contre certains désirs se relâche. Le rêve permet aussi de lutter contre des stimuli extérieurs qui pourraient compromettre le sommeil : par exemple en rêvant d’une situation incompatible avec le stimulus, ou en réinterprétant dans le rêve le stimulus. Mais les angoisses nocturnes n’attestent-elles pas dans certains cas de l’impuissance de ce gardien ? Car dans ces cas, le rêve est interrompu à cause de l’angoisse : le gardien semble ne pas avoir rempli sa fonction. Mais « ce faisant, il n’agit pas autrement qu’un veilleur de nuit consciencieux qui fait d’abord son devoir en apaisant les troubles pour que les habitants ne soient pas réveillés, mais qui ne fait que prolonger son devoir en réveillant lui-même les habitants, lorsque les causes du trouble lui paraissent inquiétantes et qu’il n’en arrive pas à bout lui-même ». Le rêve est donc bel et bien le consciencieux gardien du sommeil, une sorte de veilleur de nuit.


Les rêves et leurs symboliques

Le rêve désigne un ensemble de phénomènes psychiques éprouvés au cours du sommeil. Au réveil, le souvenir du rêve est souvent lacunaire, parfois inexistant. Il est cependant possible d’entraîner la remémoration onirique. Les rêves sont les plus élaborés pendant les phases de sommeil paradoxal. Au cours de l’Histoire, différents domaines de la connaissance se sont intéressés au rêve, y cherchant du sens ou une fonction. Le rêve se distingue de l’hallucination et de la rêverie qui, eux, sont vécus à l’état éveillé. Le nom scientifique de l’étude des rêves est l’onirologie.


Lorsqu’on dépouille les complexes des rêves de leur revêtement imaginatif, en apparence absurde, on s’aperçoit qu’ils mettent à nu les profondeurs de l’inconscient. L’homme apparaît dès lors dans le rêve tel qu’il serait sans culture et sans son adaptation aux exigences éthiques : égoïste, féroce, soumis aux impulsions les plus immorales de la vengeance, de la haine, du désir sexuel, de l’instinct brutal. Il redevient ce qu’il était jadis, aux premiers âges de son développement, pervers polymorphe et d’une immoralité foncière. L’instinct qui se révèle le plus fréquemment et le plus énergiquement en lui est, bien entendu, l’instinct génital ; toutes les satisfactions érotiques refoulées du névropathe, toutes les habitudes infantiles auxquelles il n’a pas renoncé dans l’inconscient, tous les complexes parentaux font leur apparition.

interromprait la récréation, c’est-àdire le sommeil. Le désir doit même pendant le sommeil se déguiser pour ne pas réveiller le censeur : il doit subir des transformations qui le rendent méconnaissable. Ces transformations se font suivant des lois très simples ; par condensation, par déplacement, par dramatisation, par élaboration, elles arrivent à dissimuler si bien le désir primitif, qu’en écoutant le récit d’un rêve on ne peut plus du tout reconnaître la tendance refoulée qui se réalise grâce à lui.

Charma (1851) et Maury (1861) avaient dit que les passions et les désirs de l’homme se manifestent plus librement dans le rêve que dans la pensée de la vie : “L’âme étant en un profond repos et en son calme, on découvre comme en un fond clair ses vraies affections et convoitises et bien souvent ce qu’on n’ose ni faire, ni dire en veillant, se présente en songe pendant le sommeil” (Charma). Pour Freud, le rêve n’est jamais autre chose que la réalisation d’un désir plus ou moins dissimulé pendant la veille. Le désir est refoulé pendant le jour par la conscience qui joue le rôle de censeur sévère et il se développe pendant la nuit quand le censeur se repose et cesse sa surveillance. Cependant le désir ne peut, sauf dans les cas exceptionnels, se réaliser même en rêve d’une façon complète et simple ; cela pourrait réveiller le censeur qui « Les grandes choses peuvent se manifester par de petits signes. » Sigmund Freud


Rêves lucides Quand pendant le rêve nous avons conscience de rêver! c’est une activité onirique qui permet l’intervention du cerveau gauche (logique, connaissance) pendant le rêve et la possibilité d’intervenir de donner une direction relative au rêve. Un intérêt croissant est apporté à ce type de rêve, «étrange et pénétrant», il peut effrayer la première fois, il convient de se documenter sur la question.


« Mon corps est las,

... je le sens ; je suis endormi, allongé sur mon lit d’étudiant. Mais pourtant des images defilent. Devant moi Paris s’endort. La pénombre guète chaque coin de rue qui serait encore éveillée. Seules quelques fenêtres de vieux immeubles semblent animées par un chassécroisé d’ombres et de lumières. Je flotte, je vole au dessus des rues parisiennes. Je me dirige vers ce spectacle ; la Grande Dame de Fer scintille de milles feux. Elle me regarde avec vanité, puis tend le bras vers la lune pour la décrocher. Non ! lui crie-je de toutes mes forces. Mais en vain, la scène fut submergée par une lumière éblouissante et menaçante. Je rêve, je le sais, j’ai le contrôle. Je décida d’abattre sur Madame une pluie de banane...»


Cauchemars Un cauchemar est une manifestation anxieuse et angoissante survenant pendant le sommeil paradoxal. En principe, grâce à leur faculté de produire des situations aussi absurdes qu’incompréhensibles, les rêves savent écarter les images qui risquent de perturber notre sommeil. Mais ils ne réussissent pas toujours leur coup. Une idée angoissante ou une vision terrifiante parvient à s’imposer, et c’est le cauchemar. Mais c’est aussi parce que nous sommes angoissés au moment de nous coucher que, certaines nuits, nous cauchemardons. Nos mauvais rêves sont les révélateurs d’un mal-être intérieur, d’un désir inassouvi qui insiste… Deux thèmes s’entremêlent de différentes façons autour de la notion de cauchemar : celui de la mort et celui de la chevauchée infernale. Ces deux thématiques, illustrées la plupart du temps par le sentiment d’oppression sur la poitrine, sont ressenties par le rêveur comme une association d’une angoisse extrême et d’un sentiment d’impuissance.


« Mais pourquoi... ... les volets sont ouverts ? Ha cette lumière ! C’est étrange elle n’éclaire que mon visage, je suis aveuglé ! Un spot, un spot en plein dans les yeux. J’arrive avec peine aux persiennes, la lumière m’éblouit et ce bruit qui se fait de plus en plus oppressant. Mais où suis-je ? J’ai beau chercher rien n’y fait les volets refusent de bouger et cette lumière qui brûle n’arrange pas les choses. Soudain tout s’éteint. D’abord soulagé, l’inquiétude m’envahit, nulle logique, nulle réalité. Et ce bruit qui semble bientôt comme m’envelopper. Je cherche, tâtonnant chaque mur, l’interrupteur. Je suis comme perdu, perdu dans moi même. Je tombe au sol, j’ouvre les yeux ; tout est diffèrent seul ce bruit assourdissant subsiste et s’amplifie. Quelque chose bouge derrière la vitre. Je reste interloqué ; il ne fait pas nuit, une multitude de bêtes s’agglutinent sur les fenêtres donnant cette impression nocturne. Elles sont là, envahissant chaque centimètre carré d’espace libre ; c’est comme une danse, ce spectacle est envoûtant mais terrifiant à la fois. Je me sens piégé comme pris dans une toile. Elles essayent de rentrer. L’angoisse me prend à la gorge. Essayant de fuir cette mer vivante qui grouille, quelque chose a mes pieds que je n’avait pas vu me fait vaciller. Je ramasse cette pierre pensant m’en servir comme arme face a cette armée ailée. Malgré le souffle coupé je hurle voyant ce crâne dans ma main. Pris de panique, j’essaye de fuir mais une pluie de visage d’outre tombe s’abat sur mon corp. Et ce bruit de bordonnement insuportable, envahit tout mon corps. Je suis tétanisé. Haaa ! Stop ! Je, Je ... Je suis là, seul dans ma chambre noire, brusquement reveillé. »


Abeille Crâne Il abrite le cerveau, organe de la réflexion, il fait référence à une perturbation ( inquiétude ) qui empêche celle-ci. Des décisions à prendre sont retardées.

Les rêves d’abeilles sont en rapport avec une activité créative chez le rêveur, que ce soit dans le domaine intellectuel, social, professionnel ou psychologique. Si vous prenez soin des abeilles dans votre rêve, c’est positif car vous entretenez vos capacités créatrices, vous êtes dans une période de fécondité, de succès ; c’est le moment de faire des projets et de les mettre à exécution. Mais si vous voulez éliminer l’essaim (rêve que j’ai le plus souvent rencontré), vous étouffez et niez vos possibilités créatrices.


Lumière Le symbolisme en est simple : la connaissance, le discernement, l’intelligence des événements de la vie. Le rêveur est invité à mieux comprendre une situation ou un comportement. Il lui faut un meilleur éclairage sur lui-même. La lumière sert aussi de guide, et il est fréquent que, dans le scénario du rêve, le rêveur s’acharne à aller vers cette lumière, même quand elle n’est que lueur ( plus fragile, plus faible ). Car il existe évidemment des lumières de différente intensité et l’on en tiendra compte pour l’interprétation.

Bruit Il semble que l’ouïe soit un sens qui fonctionne pendant le sommeil. Tout en dormant, on perçoit les bruits. Le marquis d’Hervey de Saint Denys, par exemple, à tenté de nombreuses expériences pour étudier l’influence des bruits extérieurs sur le contenu des rêves. Certains interprètes n’hésitent pas à considérer le bruit comme le signal d’un danger. Et d’autre pense plutôt que le rêve se sert du bruit pour amplifier le message qu’il a à transmettre et attirer énergiquement l’attention du rêveur.


Rêves conseillers

On retrouve le même genre de scénarios en hyperventilation ou Ciddîqoun, peu importe. Bien entendu, ce type de scénarios oniriques contient des sous-catégories.

Leur point commun est qu’ils vous permettent d’accéder à des informations d’importance, sur vous d’abord, en révélant le pan ignoré de votre personnalité et vos talents, mais aussi sur l’environnement, sur votre entourage, sur les obstacles que vous aurez à franchir, sur vos résistances, sur vos peurs nées de traumas de l’enfance et que vous continuez à cultiver sans y prendre garde (une habitude de fonctionnement parmi d’autres). Ils portent aussi sur ce que vous avez à faire ou à ne pas faire, et sur les occasions qui vous seront présentées. Qu’est-ce qu’une OCCASION ? Une occasion peut être un événement bouleversant, qui vous donnera “l’occasion” de vous dépasser. Une occasion peut être un évènement heureux et favorable qui vous mettra « au défi » d’accepter de vivre dans la joie et la satisfaction, et très accessoirement d’en faire profiter les autres. Ce qui n’est pas couru pour tout le monde, l’homme ayant une certaine propension à se complaire dans son psychodrame.


«Je suis allongée,... ...seule dans une prairie parsemée de fleurs coupées ; mon corps est nu. Je sens la douceur des fleurs effleurer ma peau. Un doux parfum embaume la scène. Au loin des oiseaux planent vers le soleil. Ils me semblent être des aigles. »


Papillon

Fleur

Depuis l’Antiquité, il symbolise l’immortalité de l’âme. Le mot grec psukhê signifie à la fois « souffle de vie », « âme » et « papillon ». Selon platon, de même que la papillon pour s’envoler sort de la prison qu’est la chrysalide, de même l’âme sort-elle de l’enveloppe corporelle pour atteindre son immortalité et sa patrie céleste originelle. Sous la forme de l’oeuf, de la larve, de la chenille, de la chrysalide et, enfin du papillon, c’est la même vie qui continue sous différents aspects. Pour l’interprétation du rêve, on retient surtout l’idée de transformation : le rêveur va connaître un changement radical qui se révèle nécessaire à son évolution. Comme tous les rêves présentant des animaux à métamorphose. Les rêves de papillon sont en majorité positifs.

Les fleurs en général, ou en bouquet, symbolisent traditionnellement la joie, le plaisir d’offrir, la beauté, la sensibilité. Elles sont donc un présage heureux, et même un signe d’espoir, sauf si elles sont fanées, bien entendu. La théorie freudienne rapproche la fleur de l’organe sexuel féminin. La fleur coupée évoque donc la perte de la virginité : l’expression très en usage au XVII ème sciècle « perdre sa fleur ». Pour les analystes jungiens, la fleur représente la recherche de la perfection intérieure, l’âme, l’aspiration à la transcendance, le développement spirituel et les vertus. Une fleur est éphémère, elle se fane vite, l’image peut dans certains cas évoquer la vie, sa fragilité, sa brièveté.


Soleil

Oiseau

On imagine volontiers que lever et coucher du soleil furent pendant des millénaires le spectacle préféré des hommes qui y virent une illusrtation de la vie et de la mort. Les héros solaires sont innombrables, le culte du soleil a animé les plus belles civilisations. Pourtant, l’astre magnifique n’est pas une image fréquente de nos songes. Lorsqu’un rêveur souligne dans son récit l’importance et la présence du soleil, il fait référence à son état énergétique : le soleil est en effet une source d’énergie vitale incontestable. Il est la chaleur, fécondité. J’y vois donc une image très positive. Le soleil levant (l’Est) évoque la plénitude, la réalisation de soi, la force spirituelle. Sa lumière éclatante peut faire référence à l’intelligence qui illumine. Le soleil couchant (l’Ouest) suggère la fin d’une période de vie, si ce n’est la fin de la vie elle-même.

Si son symbolisme est riche, il est aussi fort simple. L’oiseau évoque la légèreté due à la liberté. De par sa capacité à voler, on le croirait dégagé des contraintes terrestres, matérielles, lourdes comme la pesanteur.Il représente l’âme humaine dans son aspiration à une relation au monde divin et céleste. Le présage des oiseaux. Traditionnellement, l’oiseau, intermédiaire entre le ciel et la terre, est un messager. Un art divinatoire antique, l’ornithomancie, consistait à lire l’avenir en fonction du vol et des chants des oiseaux. L’oiseau en rêve peut donc être tenu pour présage. « L’oiseau, dit Jung, qui habite le clair domaine de l’air, est le symbole de la pensée consciente, même de l’idéal et du Saint-Esprit. »


Rêves créatifs

Il s’agit d’un rêve duquel le sujet tire une nouveauté : idée d’une œuvre artistique, invention d’un nouveau concept ou réponse à un questionnement. L’induction des rêves créatifs rappelle le procédé d’incubation de l’antiquité, mais dans le but d’une création artistique ou de la résolution d’un problème plutôt que dans celui de la guérison. De nombreux créateurs ont trouvé l’inspiration en rêve par hasard. Mais il est possible de la provoquer volontairement. L’induction des rêves créatifs se fait selon un processus similaire au processus créatif en général. Ce processus s’élabore grâce à une motivation suffisante, une préparation adéquate et une manipulation intensive. Une forte implication affective est nécessaire. Les étapes d’incubation, de pressentiment de la solution et d’illumination peuvent alors survenir dans le rêve, ou juste après l’éveil. L’étape de vérification permet d’évaluer si la solution est correcte. De nombreux écrivains ou scientifiques se sont inspirés de rêves créatifs : Howard Phillips Lovecraft s’inspira très souvent de ses rêves afin de rédiger ses nouvelles (l’exemple le plus frappant est la nouvelle intitulée La Tombe, qui est une retranscription quasi-exacte d’un rêve).


«Je me suis reveillée,... « Je me suis reveillée sur une fleur, une fleur si grande que je me sens ridiculement petite. Ses pétales, se soulevant délicatement au rythme du vent, semblent danser autour de moi. Quelques gouttes d’eau glissent sur ma peau. Une en particulier attire mon attention. Je suis comme subjuguée par cette perle d’eau animée qui glisse avec grace et légèreté le long de mon doigt. Elle est belle, je l’observe sans discontinuer. Elle tombe, perdu dans le néan terrestre, arrachée à la vie par sa destinée. Je ne reverrais pas cette petite chose étrange. Un sentiment de tristesse m’envahit. Je suis anéantie, incapable de bouger. Je ne sens plus mon coprs, je n’entends plus aucun son, je suis comme enfermée dans une bulle ou seul le battement de mon coeur persiste malgré ces aléas...»


Rêves sexuels 8 % des rêves ont un contenu sexuel dont la nature est, dans l’ordre : propositions sexuelles, baisers, fantasmes divers et variés, masturbation. Dans 4 % des cas les sujets (hommes et femmes confondus) disent avoir éprouvé un orgasme46. Chez l’homme, d’après le rapport 1948 Kinsey47 : 83 % des hommes de 45 ans déclarent avoir connu des éjaculations nocturnes. La fréquence annuelle des rêves sexuels avec éjaculation nocturne varie de 4 à 11 % chez les hommes de 20 à 35 ans et de 3 à 5 % chez les hommes plus âgés. 5 % des sujets étudiés connaissent ce type de rêve plus d’une fois par semaine, avec un maximum entre l’adolescence et 30 ans. La fréquence annuelle des rêves érotiques avec orgasme est de 3 à 4 %, 1 % en ayant plus d’un par semaine. L’incidence des orgasmes oniriques est maximale à la quarantaine. D’après le psychologue Abraham Maslow les rêves sexuels explicites sont plutôt le fait des femmes confiantes en elles-mêmes, posées, indépendantes et généralement actives. En cas de peu d’estime de soi ou d’inhibition, les rêves sexuels sont plutôt de type symboliques.


« Un homme entre,... ... qui m’est inconnu, mais un sentiment de plénitude s’empare de moi et annihile toute réaction de surprise et de défense. Il est la à m’étudier. Sans me lâcher du regard, il enlève son pull devant mon air étonné et amusé, et me sourit . Il a cette coquinerie dans les yeux, ce coté intrépide qui le rend terriblement sexy. Il fait glisser avec sensualité son jeans le long de ses jambes et s’avance nu vers moi. Je ne bouge pas, une chaleur douce et suave monte en moi. Je suis là, étendue nue sur mon lit face à cette force qui m’a envoûtée et a éveillé ma sensualité. Je bascule la tête en signe de reddition et mort mes lèvres. Sa bouche parcours chaque centimètre mon corps. Je redécouvre mon corps a travers la découverte que lui en fait. Il m’effleure, m’embrasse, il est partout a la fois, il cartographie mon corps de ses mains et sous son souffle ma peau renaît. Je sens la vie me parcourir. Je vis ! Tandis qu’il mort mon cou, je défaille ! Il est là, son corps couvre le mien, nos corps se confondent, se fondent. Je frémis sous ses doigts, il monte en moi, il m’envahit, il me possède. Je perds tout contrôle, tout discernement. Ma félinité se réveille et tandis que je rugis, l’animalité de mon conquistador s’unit a la mienne. Nos corps ne forment qu’un ! C’est dans une danse qui nous appartient que ma passion se livre et s’accorde à la sienne au sein d’un va et vient charnel. Cambrant les hanches et la nuque j’ouvre les yeux. Je suis seule dans mon lit, une main entre mes jambes serrées. Je ferme les yeux pour le retrouver... »


Texte de Freud : un rêve sexuel commenté (l’inconscient)

Voici un rêve  (d’une patiente de Freud) emblématique,  commenté par Freud : «Encore un peu de symbolisme. Mais cette fois je dois au préalable exposer brièvement la situation psychique. Un monsieur, qui a passé une nuit dans l’intimité d’une dame, parle de cette dernière comme d’une de ces natures maternelles chez lesquelles le sentiment amoureux est fondé uniquement sur le déprises, et l’on sait que la principale de ces précautions consiste à empêcher le liquide séminal de pénétrer dans les organes génitaux de la femme. Au réveil qui suit la rencontre en question, la dame raconte le rêve suivant: Un officier vêtu d’un manteau rouge la poursuit dans la rue. Elle se met à courir, monte l’escalier de sa maison ; il la suit toujours. Essoufflée, elle arrive devant son appartement, s’y glisse et referme derrière elle la porte à clef. Il reste dehors et, en regardant par la .fen^tre elle le voit assis  sur un banc et pleurant. Vous reconnaissez sans difficulté dans la poursuite par l’officier au manteau rouge et dans l’ascension précipitée de l’escalier la représentation de l’acte sexuel.

Le fait que la rêveuse s’enferme à clef pour se mettre à l’abri de la poursuite représente un exemple de ces inversions qui se produisent si-fréquemment dans les rêves il est une allusion au non-achèvement de l’acte sexuel par l’homme. De même, elle a déplacé sa tristesse en l’attribuant à son partenaire c’est lui qu’elle voit pleurer dans le rêve, ce qui constitue également une allusion à l’émission du sperme. Vous avez sans doute entendu dire que d’après la psychanalyse tous les rêves auraient une signification sexuelle. Maintenant vous êtes à même de vous rendre compte à quel point ce jugement est incorrect. Vous connaissez des rêves qui sont des réalisations de désirs, des rêves dans lesquels il s’agit de la satisfaction des besoins les plus fondamentaux, tels que la faim ; la soif, le besoin de liberté. Vous devez considérer comme un autre résultat de la recherche psychanalytique le fait que les rêves très déformés (pas tous d’ailleurs) servent principalement à l’expression de désirs sexuels ».


Se souvenir de ses rêves

Le rêve est un language particulier : il parle en image. Tout le monde rêve sans exception. Mais certains rêveurs ne se souviennent pas de leurs rêves. Pour plusieurs raisons. Peut-être parce que ce domaine ne les intéresse pas. Autrement dit, si vous souhaitez vous souvenir de vos rêves, c’est que vous êtes « demandeur » : vous pensez que la compréhension de ces images nocturnes peut avoir de l’importance pour vous. La première technique de mémorisation consiste à affirmer votre motivation à propos des rêves. Vous-voulez mieux vous connaître ? Acceptez-vous de changer, d’évoluez ?


Attention aux sommnifères ! Les tranquillisants, les somnifères ou autres médicaments de ce type empêchent la mémorisation des rêves parce qu’ils modifient les phases du sommeil. Les rêves se produisent surtout pendant le sommeil paradoxal et l’on se souvient plus facilement de ceux qui se forment pendant les heures avant le réveil. Si vous modifiez vos rythmes de sommeil, vous vous privez du souvenir des images nocturnes.

Notez vos rêves Tenez près de votre lit à portée de la main une feuille de papier et un crayon pour noter les bribes de rêve qui surgiront lorsque vous passez d’une phase de sommeil à une autre. A ce moment-là, c’està-dire environ toutes les quatrevingt-dix minutes, on dispose d’un court instant d’éveil suffisant pour écrire quelques mots. Avec un peu

d’entraînement, vous y parviendrez facilement. Si vous le préférez, au lieu de tenir un « journal » de vos rêves, vous pouvez simplement noter ceux qui sont pour vous inoubliables. C’est déja un bon exercice !

Avant de plonger dans le sommeil Opérez sur vous-même uen autosuggestion au moment de l’endormissement en répétant une simple phrase : cette nuit, je vais me souvenir de mon rêve, ou cette nuit, je vais rêver de telle image et m’en souvenir au réveil. Cette méthode se révèle efficace pour certains.

Doucement au réveil Réveillez-vous en douceur ! Si possible sans la sonnerie du réveil et restez au lit quelques minutes de plus, le temps de prolonger l’ambiance du rêve. Sans bouger, sans penser à ce qui vous attend,

quelques fragments de rêve pourront vous revenir. Et dans ce cas, remontez le rêve à rebours, ne chercher pas à commencer par le début, mais procédez par scènes, en respectant cette chronologie inversée. Et si malgré ces techniques, vou sne parvenez pas à vous souvenir de vos rêves, écrivez tout de même quelque chose, ne serait-ce que l’état dans lequel vous vous êtes réveillé, vos sentiments, vos impressions. En portant attention à vos états d’âme, vous finirez par noter aussi les images de votre mémoire profonde. Enfin, parlez de vos rêves avec d’autres. Certaines coutumes, veulent qu’on se raconte ses rêves le matin au petit déjeuner. Excellent exercice pour améliorer la mémorisation.


Comment interpréter votre rêve Jamais un mot tous seul !

Ne vous contentez pas de vous reporter dans ce dictionnaire à un seul mot ou à une seul image.Par exemple, si vous rêvez d’une araignée, bien sûr vous vous reporterez au mot, mais également, selon les cas, à la partie du corps éventuellement concernée ( la main ? le pied ? ), à l’endroit où vous la rencontrez ( à la cave ? dans la cuisine ? ), à la manière dont vous réagissez ( vous l’écrasez ? avec quoi ? ), etc. Par ailleurs, n’oubliez pas qu’une même image peut offrir plusieurs significations : voyez par exemple le mot Dent ou le mot Vol. A vous de considérer celle qui convient à votre vécu.


Bon ou mauvais signe ? Rejetez la question simpliste, héritée de la Clé des songes : mon rêve est-il bon ou mauvais signe ? Le rêve est un outil d connaissance de soi. Ce n’est donc pas l’avenir que vous y lirez prioritairement (sauf pour les rêves prémonitoires qui sont rares) mais plutôt l’état de vous-même et de votre évolution personnelle. Votre rêve est votre miroir.

Tous les rêves ont-ils un sens ? Oui, mais tous les rêves ne sont pas à prendre au même niveau. Et à l’intérieur même d’un seul rêve, plusieurs niveaux d’interprétation coexistent. Certains exposent un problème de comportement (la majorité des rêves traduisent la psychologie du rêveur). D’autres sont compensatoires, comme si on réalisait pendant la nuit ce qu’on ne peut pas vivre le jour. La plupart sont induits par le désir, la peur, les souvenirs (immédiats ou lointains), les problèmes... Souvent, les rêves mêlent le passé et le présent, paraissant s’amuser du résultat surprenant de ce mélange ! Quelques uns offrent une connotation spirituelle

et délivrent un enseignement. Mais tous , malgré la meilleure interprétation trouvée, garderont encore et toujours une part de mystère...

Repérez les éléments importants Un rêve se déroule comme un film et offre un véritable scénario. Procédez par étapes : 1- Identifiez l’image dominante :elle pourrait être un titre pour votre rêve. Par exemple « la maison délabrée» ou « vol au-dessus de la foule». Vous résumerez ainsi en une seule phrase le thème principal. J’ai procédé de cette manière pour les exemples de rêves cités ici. 2- Distinguez le décor. Il apparaît généralement au début du rêve, comme scène première. Par exemple, la rue déserte, la maison d’enfance, le souterrain, etc. 3- Observez les différentes scènes : que se passe-t-il ? Il est essentiel aussi de remarquer votre réaction. Votre comportement en rêve offre un indice utile pour comprendre celui que vous adoptez dans la vie face à tel problème ou telle situation. Voyez notamment si vous êtes actif ou passif. Quelquefois, le rêve vous montrera directement comment vous vous comportez, d’autres fois, il vous montrera le

contraire (par exemple, dans un rêve où vous agressez quelqu’un avec un couteau alors que vous êtes habituellement plutôt vulnérable). 4- Observez les personnages. Connus ou inconnus, ils sont le plus souvent des aspects de vous-même. Ils peuvent aussi représenter qui ils sont mais le rêve insiste alors sur vos sentiments ou vos comportements vis-à-vis de ces personnes-là. Ce sera particulièrement vrai avec les rêves mettant en scène les membres de votre famille. 5- N’omettez aucun détail : animaux, plantes, parties du corps, objets, sensations, ambiance, tous ces éléments peuvent apporter une nuance importante. 6- Soyez attentif à la scène finale, sans pour autant la considérer comme une prémonition. Le plus souvent , cette scène vous donne un bon conseil ou vous délivre un message. 7- Quelquefois, mieux vaut examiner le thème dominant d’un rêve plutôt que chacune des images. Par exemple, vous vous égarez dans un parking, sans trouver la sortie, etc. : l’important n’est peut-être pas d’insister sur l’image du parking ni de la sortie mais sur le thème général, ici l’égarement et la sensation d’être dans une impasse.


« Clefs des songes » Le langage du rêve est à base de symboles personnels conscients et inconscients, qui ne peuvent être compris, dans leur totalité, par le conscient du rêveur.

Un filtre mélangeur-transformateur-barrage-synthétiseur-analyseur a plusieurs fonctions; mais, avant de comprendre «à quoi il peut servir», il est impératif de savoir que ce combiné filtre-barrage... existe. Ignorer sa présence à l’arrivée des images du rêve au niveau de la conscience du rêveur, amènerait l’esprit à accepter «en bloc» tous les messages du rêve, ce qui serait dangereux pour l’équilibre. Chaque image ferait alors l’objet d’un décodage sans nuance par le rêveur, comme le proposent certaines «clés des songes». Le premier rôle du filtre est de transformer le langage du rêve, soit les symboles, en images compréhensibles pour le conscient du rêveur. Les images réalistes, a-morales, brutales... pourront être dédramatisées puisque la connaissance du filtre permettra de ne pas prendre les contenus du rêve à la lettre. De plus, les rêves ne seront pas «pris pour des réalités» ce qui peut être parfois décevant! Par exemple, un rêve obscène ne sera pas considéré comme l’affirmation d’un esprit tourmenté par une sexualité malade et obsédée.


Aiguille Symbole phallique, avec

A

Abandonné Etre abandonné

signifie que vous ne pouvez et ne devez vous fier qu’à vous-même ; c’est un pas vers votre indépendance. - Chacun est seul dans cette vie, cependant peu d’entre nous en prennent conscience avant qu’ils ne le découvrent dans un rêve. - Etre abandonné n’est pas synonyme d’isolement. - Le fait qu’une autre personne soit isolée dans votre rêve traduit soit votre intention de l’évincer de vos relations, soit que vous estimez qu’elle ne se prend pas en charge.

connotation dangereuse et méprisante (très pointu, mais taille restreinte) ou ; Besoin de se rapprocher de son entourage. Signe de chagrin d’amour. Aiguilles de montre : Evénements importants dans l’existence.

Algues Empêtrement dans une relation sentimentale

Arbre Aspiration à plus de spiritualité. Autruche Attention à vos paroles. Vos propos vous seront préjudiciables.

B

Bain Aspiration à plus de spiritualité ou ; Désir de relations sexuelles.

Abdomen L’état de l’abdomen

est important ; un abdomen hypertrophié laisse présager de grandes choses, tandis qu’un abdomen minuscule vous met en garde contre la persécution et les faux amis. Vous ne supportez pas un certain état de fait. Un gros abdomen est signe de réussite.

Abricot Jeune femme.

Voir ou manger des abricots, signe de joie et de santé. Relations favorisées avec des proches. Tendresse.

Acciden Menace pressentie et non encore consciente. Rêve de mauvaise augure. Annonce de graves difficultés. Des décisions importantes seront à prendre. Ennuis d’ordre financier. Crise affective, séparation ou rupture. Maladie ou perte d’un proche.

Aéroport Désir de changer le cours de sa vie.

Bandit qui attaque: complexe

d’infériorité. être suivi par des bandits : vous êtes faible et vous cherchez à fuir les risques de l’existence. tuer un bandit : il vous manque un peu courage. être tué par un bandit: esprit de sacrifice.

Besace Vide: les imprévus ne vous effraient pas. - Pleine: conformisme, peu de fantaisie.

Broche Attention aux mauvaises

fréquentations. Certaines personnes mal intentionnées cherchent à vous nuire.

Buvard Vous cherchez à cacher des erreurs que vous avez commises.

C

Café Boire du café révèle notre

solitude, notre tristesse. Se verser du café indique des chagrins. Vendre du café est signe que le sort nous est favorable et que nos affaires sont sous de bons auspices. Moudre du café est indice de succès en amour. Siroter du café peut signifier que nous sommes à la recherche d’aide

Carrefour Avertissement qu’un choix est à faire ou ; Besoin de rencontres ou ; Méfiance vis-à-vis d’une personne.

Casser Objet : Ennuis familiaux,

disputes, contrariétés. Problèmes d’argent et de santé.

Chemin Représente la vie du rêveur. Agréable : Réussite dans vos entreprises. Aide et amitié. étroit ou difficile : Retards, contretemps qui empêcheront la réalisation de vos projets. Jalousies. Chemin de fer : Annonce d’un voyage prochain.

Cimetière Acceptation d’une

situation irrévocable ou ; Culpabilité en rapport avec un différent non réglé avec un défunt. S’y trouver : Décès prochain d’une personne aimée. Y creuser une tombe : Longue et grave maladie. Fin tragique.

Clefs Intuition d’une ressource

intérieure cachée ou ; Espoir d’une relation satisfaisante. Les tenir : Aide et appui de personnes influentes. Les utiliser : Craintes, angoisses. Problèmes.


D

de sérénité entrave vos actions.

Escargot

Damier Indécision devant un choix critique.

le dessus. - d’abeille: ne contrariez pas vos relations qui sont influentes. - d’un insecte: attention aux petites vengeances.

Déchirer Déceptions. Contrariétés. Défaite

Echecs. Médisances.

Vexations.

Excrements

Besoin de réconfort

F

Fagot Signe de calomnies et de propos mensongers.

Gouffre Sensation d’étouffement.

- s’enfoncer dans un gouffre: moment de panique durant lequel vous perdez le contrôle de la situation. - se précipiter dans un gouffre: vous vous sentez abandonné. - un gouffre très obscur: vous avez l’impression que votre solitude ne prendra jamais fin.

Duplicité. Fourberie.

Peur de mort

La perte de des dents peut

signifier : Une peur de castration ou ; La peur de la mort d’un proche ou ; L’abandon de défenses inconscientes. Perdre ses dents est annonciateur d’une perte de vitalité et d’une déficience des moyens de défense et de survie, donc de virilité, notamment pour un homme. Ici intervient l’idée de pro-création. De là à prolonger le message jusqu’à la sexualité il y a le temps d’une morsure passionnelle.

Femme Une jolie femme inconnue Nouvelle rencontre. Laide : Malchance. Embrasser une femme : Déceptions sentimentales. Enceinte : Heureuses nouvelles. Qui accouche : Bonheur et prospérité au foyer.

FIièvre Forte contrariété. Graves ennuis dans les relations avec vos proches. Ennuis de santé.

Fouet Respect de votre entourage.

E

H

Handicape Etre un handicapé physique: vous devez vous accepter comme vous êtes, avec vos défauts. - mental. vous aurez la possibilité de prouver vos capacités.

Haut-le-coeur Vous faites des efforts pour vous libérer d’un poids qui vous pèse.

Hélice Une situation difficile à

Echelle Symbole d’élévation, spirituelle ou sexuelle.

Egouts Querelles violentes. Ennuis. Embuer

Les vitres de la voiture: manque de sûreté, de self-control.

Empechement

Gilet Le porter : Estime et considération de votre entourage.

Fard Trahison de votre entourage.

Déluge

Gendarme Conflits familiaux ou professionnels. Risque de procès.

ou ; Désir d’enfant.

Dard de guêpe: vos ennemis auront

Dents

Faites preuve de

patience.

êtes habitué aux défaites. - en été : grandes déceptions.

Votre manque

G

Gaver (se) De nourriture: manque d’équilibre.

Gaz Une sensation de malaise. - sentir l’odeur du gaz: un petit malaise.

Gel grande tristesse. - en hiver: vous

appréhender.

Herisson

Méchancetés et calomnies de la part de certaines personnes de votre entourage. - le voir: une personne difficile à approcher. - le toucher: expériences désagréables avec une personne méfiante. - lui donner la chasse: c’est un mauvais système pour connaître une personne très timide.


Homme Le rêveur lui-même.

Homme masqué : une personne de votre entourage dont vous pensez qu’elle vous peut vous faire du tort.

Horreur Douleurs que vous oublierez difficilement.

Humeur Mauvaise humeur: vous êtes pessimiste.

I

Instituteur Il incarne l’être avisé qui est en vous.

Inventeur Vous-même. Il révèle

votre originalité et vos talents cachés.

Ivresse Vous voir ivre vous prévient peut-êtreque vous vous grisez de votre propre exubérance. Indécision ou Désir culpabilisé.

J

Jardin Votre jardin d’Éden personnel.

Le jardin qui entoure la « résidence de l’âme « et, par conséquent, votre environnement ; l’état de ce parc est important, car il en est le reflet. La présence d’un intrus en ces lieux correspond à des gens qui s’immiscent dans votre vie privée. Joli jardin : Joie, bonheur, réussite et chance. Clôturé : Aide et appui d’une personne important

Jeune fille Si vous êtes une femme, une jeune fille incarne la personne que vous étiez auparavant.

C’est aussi une image d’éternelle jeunesse. Si vous êtes un homme, une jeune fille inconnue symbolise la femme de vos rêves.

Jockey un individu qui maîtrise

parfaitement son destin et ses instincts.

K

Kangourou Une personne agitée et fuyante qui ne tient pas en place. Contrariétés et contretemps. Vos projets n’aboutiront pas. Médisances.

Kermesse Déceptions en affaire. Rupture sentimentale.

L Laid se sentir laid: vous n’avez pas

confiance en vous. - voir une personne laide: peur, manque de confiance.


Lait Il y a une évidence maternelle dans

le rêve du lait. Il s’agit soit d’un besoin de protection, d’une recherche de nourriture spirituelle et surtout affective, soit de la manifestation d’un blocage du psychisme à un stade d’avant le sevrage. Mais boire du lait reste bénéfique dans la mesure où ce geste annonce une période de fécondité que le rêveur devra absorber comme s’il s’agissait d’une goutte de vie, riche en vitamines fort utiles à sa maturité. richesse et santé.

Lame d’un couteau: agressivité.

tenir un couteau par la lame: vous êtes dans une mauvaise position. affûter un couteau: vous voulez blesser quelqu’un psychologiquement. émousser la lame d’un couteau: vous avez mal agi, et vous n’avez pas obtenu le résultat attendu, de rasoir: quelque chose d’insignifiant peut devenir dangereux.

Lampadaire Situation familiale très claire. - éteint: confusion en famille. - briser un lampadaire : période d’incompréhensions

M Main Si une main sort des nuages, on

dit que c’est la main de Dieu et qu’elle vous promet une aide imminente. - Voir plusieurs mains est un signe de zèle et évoque un travail fait avec amour. Jolies mains : Joies affectives. Tendresse. Bonheur. Grandes mains : Réussite financière. Bénéfices. Abîmées : Moralité douteuse. Paresse. Blessées : Séparation. Rupture. Amputées : Perte d’un être cher. Entrelacées : Fidélité.


Maison Souvent le rêveur lui-même.

Dans un rêve, une maison est habituellement un bâtiment composite, constitué de la maison de votre enfance et de votre domicile actuel. Elle vous symbolise comme une globalité corps-esprit et correspond à la « résidence de l’âme « dont chacune des pièces, chacun des couloirs, les escaliers, la cave et le grenier dépeignent différentes manières de voir la vie et de l’aborder.

Malle Symbole féminin ou ;

La façon dont le rêveur juge son passé.

Manivelle Vous n’avez pas

confiance dans vos forces. - tourner la manivelle: vous avez lancé une affaire.

N

O

Obélisque Signe de peines. Orage Passion violente ou ;

Ordonnance onditions de vie.

Ski Solution rapide et efficace à vos

rapports affectifs et amicaux.

problèmes actuels.

P

Panne Symbole d’impuissance, sexuelle ou sociale.

Paon Signe de vanité. Papillon Relation sentimentale de courte durée.

Naufrage

Parchemin Grandes contrariétés.

; Désir de changer le cours de sa vie ou ; Sentiment d’abandon.

signifie que vous ne devriez pas craindre de sacrifier vos intérêts pour les autres.

Salière Graves ennuis dans vos

Moqueries. Médisances. Jalousies.

Navire Femme ou ; Homosexualité ou

Sacrifice Être témoin d’un sacrifice

Envie d’une vie plus passionnante ou ; Signe d’ennuis et de danger. Obstacles et contretemps.

Nain Personnage ambigu ou craint.

Voir un naufrage : Danger qui menace vos acquis et vos biens. Ennuis financiers. Etre naufragé : Perte d’argent, de situation. Solitude. Etre secouru : Aide et appui de personnes influentes.

S

Litiges concernant vos biens et vos acquis.

R

Raccourci Initiatives heureuses et bénéfiques dans vos activités.

Vous vous méfiez Neige Froideur émotionnelle, austérité Radioactivité des choses que vous ne connaissez pas. et manque de chaleur.

Ragoût Désirs irrésistibles. - le

servir: vous essayez de cacher quelque chose de désagréable.

Soif Avoir soif : Ennuis divers. Déprime. Etancher sa soif : Chance et succès. Joie et bonheur. Désaltérer une personne du sexe opposé : Rencontre affective qui se concluera par une union heureuse.

T Tabac Signe d’ennuis ou d’agréments très passagers.

Talon de chaussure: il existe un moyen de s’en sortir. haut: insécurité et vanité. du pied: vous vous sentez menacé. blessé. vous subirez de grosses pertes

Tambourin Commérages sans importance.


A

Abandonné Etre abandonné signifie que vous ne

pouvez et ne devez vous fier qu’à vous-même ; c’est un pas vers votre indépendance. - Chacun est seul dans cette vie, cependant peu d’entre nous en prennent conscience avant qu’ils ne le découvrent dans un rêve. - Etre abandonné n’est pas synonyme d’isolement. - Le fait qu’une autre personne soit isolée dans votre rêve traduit soit votre intention de l’évincer de vos relations, soit que vous estimez qu’elle ne se prend pas en charge.

Abdomen L’état de l’abdomen est important ; un

abdomen hypertrophié laisse présager de grandes choses, tandis qu’un abdomen minuscule vous met en garde contre la persécution et les faux amis. Vous ne supportez pas un certain état de fait. Un gros abdomen est signe de réussite.

Abricot Jeune femme.

Voir ou manger des abricots, signe de joie et de santé. Relations favorisées avec des proches. Tendresse.

Acciden Menace pressentie et non encore consciente. Rêve de mauvaise augure. Annonce de graves difficultés. Des décisions importantes seront à prendre. Ennuis d’ordre financier. Crise affective, séparation ou rupture. Maladie ou perte d’un proche.

Aéroport Désir de changer le cours de sa vie ou ; Sentiment d’abandon.

Aiguille Symbole phallique, avec connotation dangereuse et méprisante (très pointu, mais taille restreinte) ou ; Besoin de se rapprocher de son entourage. Signe de chagrin d’amour. Aiguilles de montre : Evénements importants dans l’existence.

Algues Empêtrement dans une relation sentimentale


« Le bleu est une plongée inconsciente interminable. » Malcolm de Chazal


Chut ! Je rêve !