Page 1

L a r en t r ée s c ol a i r e

Alberta, Édition de septembre-octobre 2010 Volume 16, Numéro 9 24 pages Le retour des Nordique fait parler

p. 4 et 15

Le cohabitat arrive à Calgary

p. 20 Kia Forte Koup 2010

page 3

p.8

Que ce soit pour VENDRE ou ACHETER, Paula (Paule Dion) et ses associés vous offrent un SERVICE PROFESSIONNEL BILINGUE COMPLET Rien de moins qu’un service ESSENTIEL pour la communauté francophone de Calgary! Pour en profiter, contactez Paula sans tarder!


2. Le Chinook

15 septembre 2010

Actualités

Actualités

2

Jacqueline Favre

5

Techno

6

Humour

6

Justice en français

7

Automobile

8

Économie

9

Nutrition

12

Recettes

13

Santé

14

Arts & Cultures

16

Sports

20

Jeunesse

21

Jeux

22

Petites annonces

23

Zone libre d’eau embouteillée! L’article suivant a été rédigé par l’organisme Développement et Paix. Le Chinook tient à offrir son appui à la nouvelle campagne : De l’eau pour tous et toutes. L’eau embouteillée, estelle vraiment plus sûre et plus propre que l’eau du robinet? Est-elle sans impact sur l’environnement? Voilà deux questions lancées ces jours-ci par Développement et Paix et ses quelque 13 000 membres au Canada. La nouvelle campagne de l’organisme de solidarité internationale se met en branle actuellement. Dépliants, affiches, vidéo virale et cartes d’engagement personnel sont actuellement distribués un peu partout au Canada. Selon Développement et Paix, «l’embouteillage et la vente de l’eau créent une culture où cette ressource est considérée comme une marchandise ou un bien privé accessible seulement à ceux et celles qui peuvent se le permettre». Pays du Sud L’organisme sait de quoi il parle. Dans les pays pauvres,

il constate que la vente d’eau embouteillée est en augmentation. Et que les plus pauvres ont plus de difficultés à se procurer cette ressource vitale. Au Honduras, par exemple, dans la vallée de Siria, les sources d’eau des populations locales sont polluées par les métaux lourds en provenance de la mine voisine. En Colombie, dans la région du Chocó, ce sont les monocultures de palme africaine et l’utilisation massive des pesticides qui empoisonnent les rivières. Les gens ne peuvent plus boire l’eau à proximité de leur résidence sans risquer leur santé et celle de leur famille. En fait, déplore l’organisme, en 2025, dans 15 ans, pas davantage, 1,8 milliard de personnes vont vivre dans des régions où l’eau sera une ressource rare. Au Nord comme au Sud, «on ne devrait jamais croire que l’eau embouteillée est une alternative aux services publics d’eau», ajoute Développement et Paix. Engagement personnel et communautaire Développement et Paix distribue actuellement une carte d’engagement personnel.

Chaque signataire s’engage à «appuyer les services publics d’eau en choisissant d’utiliser l’eau du robinet plutôt que l’eau embouteillée, chaque fois que cela est possible». L’organisme souhaite aussi que les citoyens créent «des espaces où on ne consomme pas d’eau embouteillée». Il les encourage à faire en sorte que leur école, leur milieu de travail ou leur centre communautaire soit déclaré «zone libre d’eau embouteillée». «J’appuierai aussi les démarches qui visent à remplacer l’eau embouteillée par l’eau du robinet dans tous les lieux publics municipaux, provinciaux et fédéraux où une eau potable est accessible», ajoute la carte d’engagement diffusée lors des activités de sensibilisation menées par les membres de Développement et Paix. Des outils de campagne Une école, une entreprise ou un organisme communautaire qui appuie la nouvelle campagne de Développement et Paix pourra apposer, bien à la vue de sa clientèle, un logo coloré montrant une bouteille de plastique prohibée, une image

semblable à celle qui interdit de fumer dans les lieux publics. Les internautes pourront aussi visionner à l’écran une brève animation qui les encourage à prendre un verre d’eau directement au robinet plutôt qu’une bouteille lorsqu’ils veulent étancher leur soif. L’organisme souhaite que ce clip soit distribué massivement par courrier électronique. Développement et Paix a aussi préparé des cartes virtuelles aux couleurs de cette campagne. Les vœux et les souhaits que l’on envoie à nos amis et parents font la promotion de l’accès à l’eau pour tous et toutes. Des ressources Tous ces outils sont disponibles dans le site Web de Développement et Paix (www. devp.org). On y trouve aussi les coordonnées du personnel d’animation de l’organisme, présent partout au Canada. On contacte ces animateurs si on souhaite diffuser les ressources de cette campagne ou si on a besoin d’aide pour s’assurer qu’un lieu public devienne une «zone libre d’eau embouteillée». De l’eau pour tous et toutes, c’est une simple question de justice.

Calendrier des activités francophones de Calgary (sept.-oct.) Samedi Dimanche 18

19

10h Pique-Nique Familial (Sandy Beach) 13h Tournoi de Pétanque Francophone (Parc Glamorgan)

25

9h30 Café-croissant (Alliance Française)

2

26 10h30 Messe solennelle pour commémorer le 40e anniversaire de la SFCC (église SainteFamille)

3 14h Ciné-club: La forteresse suspendue (La Cité des Rocheuses)

9

10

Lundi 20

18h French transe on danse (CJSW 90.9 FM)

27

Mardi 21

28

11

29 7h30 Club des petits déjeuners Sunterra Market 21h Improvisation (Cafe Koi)

5

18h French transe on danse (CJSW 90.9 FM)

18h French transe on danse (CJSW 90.9 FM)

22

18h15 Souper-ren7h30 Club des petits contre «Le mentorat» déjeuners Sunterra (New dynasty restau- Market rant) 20$

18h French transe on danse (CJSW 90.9 FM) AGA de l’ACFA Calgary (La Cité des Rocheuses)

4

Mercredi

6 7h30 Club des petits déjeuners Sunterra Market

12

13 7h30 Club des petits déjeuners Sunterra Market

Jeudi 23

Vendredi 24

12h Conférence «nou20h Club de l’amitié velles règles du marketÉglise Ste-Famille ing» (Liaison entreprises) 50 ans et + 21h La Parlotte Original Joe Kensington

30

1

21h La Parlotte (OJK) 18h30 Soirée 40e anniversaire SFCC (Parc Héritage) 19h30 Ciné-Club Juste pour rire (CDR) 20h Club de l’amitié

7

8

21h La Parlotte (OJK) 20h Club de l’amitié (ÉSF)

14

15

21h La Parlotte (OJK) 20h Club de l’amitié (ÉSF)


15 septembre 2010�������������������������������������

Le Chinook. 3

Wiskeyjack: Un village urbain à Calgary Ludovic Bourdages Si vous êtes de ceux qui aimeraient avoir de meilleures relations avec leurs voisins, vivre dans une communauté plus dynamique et plus écologique et retrouver le sentiment d’unité et d’appartenance qui régnaient auparavant, une alternative s’offre à vous : le cohabitat (« cohousing »). Des citoyens de Calgary développent présentement un projet du genre : le Whiskeyjack Cohousing. Bien que le concept semble être une solution à l’isolement du marché immobilier actuel, il y a déjà plusieurs décennies que le « cohousing » est au centre des discussions. Les premières tentatives furent réalisées en 1964 à Copenhague, au Danemark. Aujourd’hui, cette façon de vivre est populaire en Europe, notamment au Danemark, en Norvège et en Suède. Le concept prend de plus en plus d’expansion en Amérique du Nord. On compte déjà plus d’une centaine de communautés aux États-Unis, tandis qu’au Canada, on approche la vingtaine. Le groupe Whiskeyjack Cohousing décrit le cohabitat comme « une communauté où les membres ont leur propre maison, cuisine, salles de bain et chambres à coucher tout en partageant des espaces communs où tous peuvent se rencontrer pour savourer des repas et faire diverses activités ensemble. » Plusieurs raisons peuvent expliquer le choix des membres de Whiskeyjack de vivre en cohabitat. Par exemple, pour Julia, c’est le fait « d’avoir des amis qu’elle peut rencontrer en ouvrant la porte et sans avoir à se déplacer pendant

15 minutes ». Quant à Amber, elle a grandi dans une famille avec plusieurs frères, sœurs et cousins et elle aimerait que ses deux enfants aient aussi la chance d’être bien entourés. Odile, membre du comité de recrutement et de promotion, tient à préciser : « Nous ne sommes pas des nostalgiques des années 1970. Nos membres sont très diversifiés. Les âges varient présentement entre 4 et 78 ans et nous venons de divers milieux sociaux. » Le groupe est composé de gens dynamiques, anglophones et francophones, qui partagent les valeurs de communauté et d’entraide. Tim, un membre fort charismatique, ajoute qu’il s’agit de « personnes qui désirent combler le manque d’interactions sociales dans leur environnement en créant un milieu qui prône l’entraide, la diversité, le respect, le soutien communautaire et l’écologie. » Un exemple qui démontre bien l’unité au sein de Whiskeyjack est leur façon de prendre des décisions en visant le consensus. Tous les membres sont importants, chacun a droit à son opinion et tous sont écoutés. Le tout est géré par un système de cartes de couleurs qui va du vert (entièrement d’accord) au rouge (je ne suis pas d’accord et je bloque l’idée). Dans ce dernier cas, la personne doit apporter une justification et des solutions. De plus, un des aspects importants du cohabitat est le respect de l’environnement. Il y a une économie d’énergie et des ressources au niveau de l’architecture et de la conception des demeures. Aussi, des pratiques comme le compostage

et la récupération de l’eau de pluie sont fortement encouragées. D’ailleurs, le site favorise l’utilisation de moyens de transport en commun, de la marche, du vélo et du covoiturage pour ne nommer que ceux-ci. En ce qui concerne la localisation, Whiskeyjack Cohousing désire se faire construire en périphérie du centre-ville. Le site regrouperait autour de 25 à 30 unités. Il y aurait un mélange de maisons, d’appartements et de « townhouses ». Des initiatives telles qu’avoir un ascenseur permettront d’accommoder un large éventail de personnes. Présentement, le groupe est composé de 11 familles, soit environ une vingtaine de personnes. Une expansion est envisageable par la possible fusion avec le groupe de cohabitat Silver Sky à Calgary. L’idéal serait d’atteindre entre 25 et 35 familles. Le groupe est donc à la recherche de nouveaux membres. On retrouve aussi quatre comités chez Whiskeyjack: Community Building, Legal/Financial, Membership and Marketing et Building. Lorsqu’il y aura une quinzaine de familles, ils s’attarderont au terrain. Ils pensent emménager d’ici trois à cinq ans. Mené par des individus intelligents, chaleureux, soucieux des autres et déterminés, le projet Whiskeyjack Cohousing paraît être une réponse encourageante au désir de briser l’isolement, au développement urbain et à l’importance de notre environnement. Pour plus d’informations concernant le projet, veuillez consulter leur site Internet (http:// www.wjcohousing.ca) qui sera

bientôt bilingue. Vous pouvez aussi contacter Odile Rollin par courriel à l’adresse suivante : orollin@shaw.ca

Une session d’information aura lieu au Centre communautaire West Hillhurst le dimanche 17 octobre à 15h.

Martin Gingras

associé hypothécaire Français/Anglais

-Vous voulez devenir propriétaire, mais vous avez besoin de conseils professionnels pour vous guider vers le choix du bon prêt hypothécaire -Vous voulez renouveler votre prêt hypothécaire existant

martin.gingras@mtgarc.ca www.martingingras.ca (403)988-9054

Crédit pour les agriculteurs et les coopératives agricoles Soutenir le renouvellement du secteur agricole et permettre aux coopératives de mieux exploiter les débouchés commerciaux

Le programme de la Loi canadienne sur les prêts agricoles (LCPA) est un programme de garantie de prêts qui permet aux agriculteurs d’avoir accès plus facilement au crédit. Les agriculteurs, y compris les débutants, peuvent utiliser ces prêts pour construire, rénover et agrandir leurs exploitations agricoles. Les coopératives peuvent aussi obtenir des prêts pour transformer, distribuer ou commercialiser des produits agricoles. Caractéristiques du programme de la LCPA : Prêt maximum de 500 000 $ pour les terres et les bâtiments Prêt maximum de 350 000 $ pour toute autre fin admissible Demandeurs admissibles : s Agriculteurs établis s Agriculteurs débutants ou en démarrage (moins de six années d’expérience en agriculture) s Agriculteurs qui prennent contrôle de l’exploitation familiale s Coopératives agricoles détenues par une majorité d’agriculteurs (50 % + 1) Pour de plus amples renseignements : Communiquez avec votre institution financière Composez le 1-888-346-2511 Visitez le site Web www.agr.gc.ca/lcpa

Les champions olympiques Tessa Virtue et Scott Moir faisaient partie des artistes invités pour le spectacle. 3915_AAFC_CALA_FRE_01.indd 1

8/19/10 11:41:56 AM


4. Le Chinook

15 septembre 2010

L’école et ensuite? Dominique Liboiron Élèves de la douzième année, préparez-vous! Durant votre dernière année, les gens vont vous poser inlassablement la même question : « Qu’estce que tu vas faire après l’école secondaire? » Il vous faut une réponse. Il y a tout un univers qui s’ouvre à vous après votre graduation. Voici des possibilités qui vous aideront sûrement à formuler votre réponse… et elles sont en français. Certains d’entre vous ont déjà trouvé quoi faire après le secondaire, mais d’autres demeurent indécis. Heureusement, il existe un très grand nombre de possibilités, mais cette variété peut aussi sembler poser problème. Parfois, le fait que la gamme d’options soit si large intimide les nouveaux diplômés. Évidemment, ce n’est pas facile de décider du chemin à prendre à la suite de la douzième année, mais, la bonne nouvelle est qu’étant donné que tellement de différentes options se présentent à vous, vous pourrez certainement trouver quelque chose à votre goût. Le voyage Les voyages sont très populaires. Qui n’a jamais pensé partir à la découverte d’un pays exotique avec ses meilleurs amis? Voici de l’information au sujet de deux voyages-échanges qui ont développé une programmation francophone. Jeunesse Canada Monde Le programme de Jeunesse Canada Monde (JCM) offre des voyages-échanges qui visent les jeunes de 15 à 25 ans et qui rejoignent des pays d’Afrique, d’Amérique du Sud, d’Asie, des Antilles et d’Europe de l’Est. Les programmes en Afrique se font souvent dans des pays où la langue officielle est le français. Le but de JCM est de promouvoir chez les participants une conscience globale, c’est-à-dire d’encourager les jeunes à penser à des thèmes comme l’engagement social, égalité entre les hommes et les femmes, le respect des cultures et de l’environnement. Pour développer cette conscience globale, JCM offre aux participants la chance de s’intégrer dans une communauté du Canada et ou dans une communauté du tiers monde. Les participants vivent

dans des familles d’accueil et occupent un poste bénévole dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’agriculture et du développement communautaire. JCM offre la chance d’en apprendre davantage au sujet du Canada ou d’un pays en voie de développement en permettant aux participants de voyager et de rencontrer d’autres jeunes de cultures différentes.

Le bénévolat Juste un dernier mot au sujet du bénévolat parce que c’est un pas vers le marché du travail qui est souvent oublié. Étant donné la situation économique de nos jours, plusieurs petites entreprises, organisations communautaires ou entreprises à but non lucratif n’ont pas les moyens d’embaucher de nouveaux employés. Par conséquent, ils sont parfois à court de person-

Katimavik Le programme de Katimavik est ouvert aux jeunes de 17 à 21 ans. Katimavik existe pour permettre aux Canadiens de découvrir leur pays. Pour ce faire, les participants vivent ensemble dans un groupe formé de dix personnes qui représentent les différentes régions du pays. La durée du programme est de six mois. Chaque groupe passe trois mois dans deux communautés. Durant leur séjour, les participants travaillent de façon bénévole dans les communautés dans le but de développer des compétences associées à l’expérience du travail, à l’engagement civil, aux relations interpersonnelles, à un mode de vie sain, à la découverte culturelle, aux langues officielles et à la protection de l’environnement. Katimavik a été créé en 1977 et, depuis, des milliers de jeunes canadiens s’y sont inscrits. L’université Le Campus Saint-Jean d’Edmonton offre une très grande variété de programmes en français. Surtout connu pour son bac en éducation, le CSJ offre aussi des bacs en arts et en sciences, mais aussi en génie, en administration des affaires, en sciences infirmières et en science de l’environnement et de la conservation. Des programmes de maîtrise existent en sciences de l’éducation, et en arts et en études canadiennes. Situé sur la rue MarieAnne-Gaboury dans le cartier francophone d’Edmonton, le CSJ est une composante de l’Université de l’Alberta. Elle n’accueille qu’environ 600 élèves, ce qui fait que les classes sont plus petites qu’au campus principal et que les étudiants reçoivent plus d’instruction un à un. Le CSJ ressemble donc beaucoup aux écoles secondaires francoalbertaines et la transition à la vie universitaire se fait plus facilement.

nel et apprécieraient de l’aide supplémentaire. S’il y a un emploi ou un domaine qui vous intéresse, offrez donc vos services comme bénévole et découvrez si le travail en question vous passionne véritablement. Le monde s’ouvre à vous La douzième année est la dernière étape à franchir avant de jouir d’une plus grande

liberté. Le monde s’ouvre à vous après l’école secondaire et vous offre une gamme d’expériences et de possibilités. Peu importe quelle voie vous déciderez suivre, que ça ce soit le voyage, l’éducation ou le bénévolat, elle vous aidera à trouver votre place dans le monde adulte. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter les sites web du CSJ, de JCM et de Katimavik.

LE CHINOOK sur internet! chercher Le Chinook sur Facebook www.lechinook.com

publicite@lechinook.com Retournez toute correspondance ne pouvant être livrée au Canada à:

ViaPlus Communications Inc. 8 Chapman Terr SE Calgary, AB T2X 3R2 T: (403)483-7393 publicite@lechinook.com Rédacteur en chef

Julien Thibeault nouvelles@lechinook.com

Éditeur/ Marketing

David Vanier publicite@lechinook.com

Concepteur graphique David Vanier

Adjointe à la rédaction / correction Jérome Thibeault

Toute reproduction des annonces ou des articles en tout ou en partie, de façon officielle ou déguisée, est interdite sans la permission écrite de l’éditeur. Le journal Le Chinook ne se tient pas responsable des erreurs typographiques pouvant survenir dans les textes publicitaires, mais il s’engage à reproduire uniquement la partie du texte où se trouve l’erreur. La responsabilité du journal ou de l’éditeur ne dépassera en aucun cas le montant de l’annonce. Le Chinook se réserve le droit de publier ou non des publicités. Les articles publiés dans le journal Le Chinook sont sous la seule responsabilité des auteurs et la direction ne partage pas nécessairement les opinions émises.

Abonnement Date:

Nom:

jour / mois / année

Adresse:

Ville:

Prov.:

C.P.:

1 an:

30,00$ par individu ��������

1 an:

50,00 $ par organisme

(TPS incluse)

Tél.:

*Mode de paiement:

Courriel:

Montant:

Payer à l’ordre de: ViaPlus Communications Inc. / LE CHINOOK Faire parvenir au: 3244 - 39 St SE, Calgary, Alberta, T2B-1B1

* Nous acceptons les modes de paiements suivants: chèque, mandat-poste ou argent comptant. Merci.

$

T.P.S. : 80206 5144 RT0001


15 septembre 2010 �����������������������������������������������������

Jacqueline favre

Le Chinook. 5

Signe extÊrieur de richesse: La jeunesse Jacqueline Favre Triste à dire, mais c’est vrai. Impossible, au XXIe siècle de paraÎtre vieux. Hors de ma vue les ridÊs, les tristes, les fatiguÊs‌Tous ceux qui n’ont pas les moyens d’avoir recours aux soins esthÊtiques se sentent exclus de la sociÊtÊ. Et cela commence par l’alimentation. Viennent ensuite les massages, les crèmes, les complÊments alimentaires, les implants en tous genres, que sais-je encore ? Le grand virage c’est la cinquantaine, C’est à cet âge que la dÊcrÊpitude menace hommes et femmes. La bonne vieille grand-mère n’est plus vÊnÊrÊe. Sauf au Japon, oÚ les centenaires ont la cote. On les momifie. Ils restent inertes

dans leur lit, sont-ils morts ? Sont-ils vivants ? On n’en sait rien. Mais cela permet à leurs enfants de vivre avec la pension de retraite du vieux grand-père ou de la grandmère. Nous vivons au siècle de l’apparence : il nous faut un corps idÊal, musclÊ, nourri sainement et un visage bourrÊ de cosmÊtiques. La chirurgie esthÊtique est là pour nous rendre beau, jeune, frais et joufflu. On dit de certaines femmes qu’après une première opÊration faciale, elles ne peuvent plus rire et qu’après la deuxième, elles ne peuvent même plus bailler. Plus de dÊpenses inutiles, les crèmes antirides sont

dÊpassÊes. Les laboratoires travaillent sur des concepts inÊdits visant à relancer le dynamisme des cellules souches. Ils ont trouvÊ une dizaine de protÊines qui diffÊrencient une peau jeune d’une peau âgÊe. Le teint frais d’une jeune fille est dÝ à une desquamation rÊgulière laissant place à de nouvelles cellules. Si je comprends bien, il faut faire les mêmes constatations entre l’Êpluchure d’une pomme de terre nouvelle et celle d’une vieille pomme de terre ayant passÊ l’hiver à l’ombre. Avec l’âge, la rÊparation de la peau est plus lente. Il suffirait d’introduire dans une crème deux protÊines   miracle . Des chercheurs

favorisent une biosynthèse à l’aide de principes actifs et on peut trouver sur le marchÊ une crème qui vaut la modique somme de 2400 euros le litre (quelque chose comme 3200 dollars) Avis à ceux qui ont de l’argent à gaspiller. Laissons là tout ce vocabulaire : RÊtinol, vitamine A, collagène, gènes, ADN, liposome, alpha hydroxy acide ou AHA ou acide de fruits, vitamine C‌ Hydrater sa peau et se protÊger du soleil, voilà deux bonnes rÊsolutions. Un sage du XXIe siècle vous dirait qu’un peu de vaseline sur une peau très sèche peut très bien attÊnuer les  pattes d’oie . Messieurs, tout cela vous concerne. En plus, des recherches se font actuellement

sur la souris pour vous Êviter une sÊrieuse calvitie ainsi que la canitie, c’est à dire le blanchiment de votre chevelure qui souvent est très sÊduisant. En attendant des crèmes très high-tech, il convient de maintenir le dÊsir, la motivation, l’action et la pratique rÊgulière d’une activitÊ physique et intellectuelle. Un quart d’heure chaque matin devant un miroir‌ suffit amplement. Ne cherchez pas vos rides dans les miroirs grossissants et ne faites pas comme cette femme cÊlèbre qui avait posÊ des voiles mauves sur tous les miroirs de sa maison.

DE FIGURE MONTANTE À FIGURE DE PROUE À la BDC, nous sommes engagÊs à aider les entrepreneurs à rÊussir. C’est pourquoi nous vous offrons des solutions flexibles de financement garanti et des services de consultation adaptÊs aux besoins rÊels de votre entreprise. À la BDC, c’est l’entrepreneur d’abord.

B7UDQVSB/([S3DFLILQGG

30

visuEL TraNsPorT


6. Le Chinook

15 septembre 2010

Technologie

CMS ou comment rendre son site web facile à maintenir Begin with B Vous possédez ou êtes peut-être en charge d’un site Web. Nous ne parlons pas ici d’un site Web prêt à l’emploi de type Facebook, Blogger, Flickr ou autre. Non, nous parlons de ces sites Web réalisés « en dur » à coup de codes HTML et d’éditeurs Web type Dreamweaver ou autre. Selon la taille de votre site, vous passez sûrement plus ou moins de temps pour le « maintenir »

à jour afin qu’il reste agréable pour vos clients, vos utilisateurs, vos visiteurs. Ce temps est d’autant plus important si votre site Web n’est pas optimisé au niveau du code HTML qui le compose comme c’est fréquemment le cas. Si vous ne possédez pas de solides bases en programmation Web vous pouvez également générer involontairement des bugs graphiques en

HUMOUR

Pow pow! t’es mort, sinon je joue plus! Simon Délisle Quand j’étais jeune j’aimais jouer à la guerre avec mes amis. Armés de fusils en plastique qui lancent des fléchettes en mousse, nous étions sans pitié contre l’ennemi imaginaire que nous avions créé. Une journée nous étions un commando qui allait sauver des prisonniers et le lendemain, nous étions poursuivis par d’affreux robots prêts à envahir la Terre. Le bilan des pertes était toujours le même Nous : 0 Ennemis Imaginaires : Perte totale. En général, vers 16 h30 le monde était sauvé et nous pouvions aller manger nos croquettes, prendre notre bain et aller dormir en paix. Selon moi, voici le seul lien possible qu’un enfant devrait avoir avec la guerre : un monde imaginaire où la seule conséquence possible c’est une petite dispute de la part de maman parce qu’on a sali nos pantalons. L’armée canadienne ne semble pas être du même avis que moi, car depuis un moment déjà, elle se balade entre les différentes écoles primaires du pays pour apprendre aux jeunes ce qu’est l’armée et les avantages de s’enrôler le plus jeune possible. Salaire intéressant, études payées, jobs garantis, pension à vie, pantalons kakis, gros fusil et plein d’amis. Au primaire, pour un jeune garçon de 9 ans, tout est une bonne raison pour ne pas avoir de cours. Alors imaginez si on lui dit que cette après-midi il n’y aura pas de cours, parce que des militaires viennent lui parler de grenades et de M-16? Mais où est la limite dans tout cela? À quel moment l’armée canadienne arrêtera-t-elle ses auditions de War Academy? Pour le moment, les soldats vont voir les enfants dans les écoles primaire, mais qu’est-ce qui vient ensuite? Iront-ils dans les pouponnières, remettre des couches de camouflage, dans les camps de jours pour jouer une partie de survie en forêt ou, encore mieux, financer les femmes enceintes pour qu’elles restent à la maison à nourrir au grain nos futurs jeunes Rambos? Bon d’accord, je suis peut-être cynique. Je n’ai pas pris mon Nescafé ce matin, alors je suis grognon. Je suis conscient que même si la guerre est la pire invention de l’humanité, elle existera toujours. Un peu comme la saveur de réglisse noire. C’est une abomination, mais il y aura toujours assez d’adeptes pour continuer à en produire. Mais laissons donc les enfants en dehors de ça, de toute façon ils sont déjà assez occupés par leurs fusils en plastiques, leurs ennemis imaginaires, et leur réglisse rouge.

modifiant le contenu de votre site. Beaucoup de temps consacré à votre site Web, c’est aussi moins de temps pour vos autres priorités ou votre personnel si vous représentez une institution. Bien sur, vous pouvez externaliser la maintenance de votre site à des entreprises de prestations Web, mais si vous désirez conserver la maintenance de votre site Web, une bonne solution est de considérer le passage de votre site vers une solution de Système de Management de Contenu (ou CMS en anglais). Késako ? Pour simplifier, un Système de Management de Contenu est une coquille logicielle dans laquelle vous allez intégrer votre site Web. Une fois que la coquille s’est adaptée à votre site, vous accédez alors à « l’administration » de votre site via un nom d’utilisateur et un mot de passe. Fini l’utilisation incertaine d’un éditeur Web et d’un FTP, bienvenu dans le mode « administration » de votre site dans lequel vous avez alors une foule d’options pour ajouter, modifier, supprimer du contenu, des titres, des

médias, etc. Le tout sans toucher une seule fois au code source du site. Vous modifiez alors le contenu de votre site Web comme bon vous semble de manière rapide et intuitive. Croyez-moi, si vous n’êtes pas un(e) expert(e) en HTML vous gagnerez un temps considérable et, aspect non négligeable, vous ne pourrez absolument pas modifier de manière non-intentionnelle l’aspect visuel de votre site. Evidemment, il est plus facile et recommandé de créer son site directement sur un CMS. Passer d’un site « classique » en HTML à un CMS est cependant toujours possible. Il existe de nombreux

choix de CMS l’essentiel pour le client étant toujours de jeter son dévolu sur une solution dite « Open-Source ». Cette caractéristique signifie que le code source du CMS est distribué gratuitement et librement sans contrainte de licence par une communauté et non une entreprise. Cela garantit la maintenance gratuite du CMS que vous avez choisi dans le temps. Parmi les majors du CMS OpenSource on pourra citer Joomla! (joomla.org) ou Drupal (drupal.org). Franchissez le cap du CMS, vous gagnerez du temps ! N’hésitez pas à me contacter pour toute question à b@beginwithb.com.

Séminaire vidéoconférence :

Web 2.0 : les nouvelles règles du marketing Le Web 2.0 a profondément modifié la nature des interactions dans le milieu des affaires et associatif. Au menu de cette session:  les évolutions les plus récentes du Web 2.0 ,  repenser votre stratégie marketing pour tirer avantage des innovations des médias sociaux. Conférencière : Bénédicte Garmier, Chinook Multimédia

Également diffusé par vidéoconférence aux endroits suivants, entres autres :

Lieu : Calgary : Liaison Entreprise/The Business Link; 639, 5e Avenue S.-O., bureau 250 Date : le jeudi 23 septembre 2010 Heure : 12 h 00 (midi) à 13 h 00 Coût : gratuit, vous n’avez qu’ apporter votre lunch!

Cochrane : Community Futres Centre West; #6, 205 First Street East, 403.932.5220 Strathmore : Community Futures Wild Rose - 101, 331 - 3rd Avenue, 403.934.8888 Lethbridge : Community Futures Lethbridge; 2626 South Parkside Drive, 403.320.6044 Medicine Hat : Community Futures Entre-Corp, #202, 556 - 4th St SE, 403.528.2824

RSVP et informations : 780.414.6125, p.107 roch.labelle@lecdea.ca


15 septembre 2010������������������������������

Justice en français

Modifier la Loi sur les langues officielles?

L’endroit de choix pour votre réception de Noël au coeur du Centre-Ville Salle privée pour groupes

Gérard Lévesque, levesque.gerard@sympatico.ca Pour assurer aux juristes et aux justiciables le droit d’être entendus en Cour suprême du Canada par tout juge qui comprend sans l’aide d’interprète la langue officielle de la plaidoirie, les parlementaires doivent-ils modifier la Loi sur la Cour suprême, la Loi sur les langues officielles, ou ces deux lois? Le 28 avril 2008, la Société Radio-Canada diffuse un reportage faisant état qu’un juge de la Cour suprême serait unilingue anglophone. Dès le lendemain, le ministre de la Justice du Québec (alors Jacques Dupuis) et le ministre de la Justice du Nouveau-Brunswick (alors Thomas Burke) signent conjointement une lettre au ministre de la Justice du Canada (Robert Nicholson) qui demande qu’à l’avenir, toute nomination à la Cour suprême soit faite uniquement de candidats bilingues et qu’à cet effet, le Comité consultatif de la Chambre des communes chargé d’évaluer ces candidats en fasse une exigence absolue. Le 15 mai 2008, le député libéral Denis Coderre présente en première lecture le projet de loi C-548 visant à modifier la Loi sur les langues officielles afin d’étendre aux juges de la Cour suprême l’obligation relative à la compréhension des langues officielles. Le 21 mai 2008, l’Assemblée nationale du Québec adopte à l’unanimité une résolution affirmant que la maîtrise de la langue française est une condition préalable et essentielle à la nomination d’un juge à la Cour suprême. Lors de leur assemblée des 12 et 13 juin 2008, les membres du Conseil général du Barreau du Québec donnent leur appui au principe du projet de loi C-548 et souhaitent son adoption par le Parlement du Canada. Le 5 juin 2008, le député néo-démocrate Yvon Godin présente, à son tour, en première lecture le projet de loi C-559 visant à modifier la Loi sur la Cour suprême en créant une nouvelle condition de nomination des juges de la Cour suprême selon laquelle ceux-ci devront comprendre le français et l’anglais sans l’aide d’un interprète. La 39e législature du Parlement se termine toutefois sans que les projets de loi des députés Coderre et Godin atteignent l’étape de la

deuxième lecture. Dans le cadre de la 40e législature, le député Godin présente de nouveau son projet de loi qui porte maintenant le numéro C-232 : d’abord, durant la 1ère session, le 26 novembre 2008, puis au cours de la 2e session, le 26 janvier 2009. Le projet est adopté en 2e lecture le 27 mai 2009 puis déféré au Comité de la Justice et des droits de la personne qui en fait rapport le 5 novembre 2009. À l’ouverture de la 3e session, le 3 mars 2010, le projet de loi franchit de nouveau les étapes de la 1ère et 2e lecture puis est encore déféré au Comité de la Justice et des droits de la personne. Le 31 mars 2010, la Chambre des communes l’adopte en 3e lecture, par un vote de 140 contre 137. Le 13 avril dernier, le Sénat adopte le projet en 1ère lecture. Le débat en 2e lecture doit se poursuivre après la reprise des travaux le 28 septembre prochain. La Conférence des juristes d’expression française de common law a diffusé un excellent texte sur le bilinguisme institutionnel à la Cour suprême. On peut y lire la conclusion suivante : L’évolution des droits linguistiques et l’importance d’assurer que chaque tribunal canadien assujetti au bilinguisme respecte l’harmonie linguistique canadienne et exerce un rôle de leadership comme véritable instrument de « bilinguisme institutionnel » signifie que la mise en œuvre du projet de loi C-232 sera un des moyens privilégiés par le Parlement pour assurer le respect et la mise en œuvre du contrat social canadien. Dans cet esprit d’harmonisation des lois et des mesures concrètes pour la mise en œuvre de moyens réparateurs pour l’enchâssement de la protection des droits linguistiques de la minorité, la Conférence des juristes d’expression française de common law ne peut faire autrement que d’avaliser l’approche prônée par les parlementaires... Toutefois, le Conseil de l’Association du Barreau canadien (ABC) a décidé, le 14 août dernier, d’exhorter le Parlement à laisser tomber le projet de loi C-232 pour modifier plutôt le paragraphe 16(1) de la Loi sur les langues officielles afin d’assujettir la

Cour suprême aux obligations linguistiques qui s’appliquent aux autres tribunaux fédéraux. Selon l’ABC, l’incapacité pour un candidat d’être en mesure de comprendre les deux langues n’empêche pas sa nomination à la Cour suprême. Cette approche a été critiquée, notamment par le professeur de droit et constitutionnaliste Serge Rousselle qui, dans l’édition du 26 août 2010 du Devoir et dans l’édition du 30 août 2010 de L’Acadie Nouvelle, écrit : Un tel point de vue se comprend difficilement d’une association vouée à la défense de la primauté du droit qui, au lieu de défendre un droit linguistique constitutionnel existant, s’accommode d’un idéal à atteindre. Souhaitons simplement que les sénateurs appelés à se prononcer sur le projet de loi C-232, à l’instar des députés de la Chambre des communes, adoptent une voie plus juridique qu’accommodante et votent en faveur de ce projet de loi cet automne. Pour plus de renseignements, consultez les documents suivants : Lettre du 29 avril 2008 du ministre de la Justice du Québec et du ministre de la Justice du Nouveau-Brunswick au ministre de la Justice du Canada : www. documentationcapitale.ca/ index.cfm?Repertoire_No=751102913&voir=centre_ detail&Id=3905 Lettre du 21 juillet 2008 du bâtonnier du Québec au Premier ministre du Canada : http://documentationcapitale.ca/index. cfm?Repertoire_No=751102913&voir=centre_ detail&Id=3906 Texte de la résolution adoptée le 14 août 2010 par le Conseil de l’Association du Barreau canadien au sujet du bilinguisme institutionnel à la Cour suprême du Canada: http://documentationcapitale. ca/index.cfm?Repertoire_No=751102913&voir=centre_ detail&Id=3935 Texte du professeur Serge Rousselle dans l’édition du 30 août 2010 de l’Acadie Nouvelle : http://documentationcapitale.ca/index. cfm?Repertoire_No=751102913&voir=centre_ detail&Id=3946

Le Chinook. 7

Buffet de Noël les midis de Décembre au Restaurant

Voyez nos menus à: www.5corporatefunctions.com

Tarif préférentiel pour les chambres d’hôtel Stationnement intérieur gratuit après 5:00pm 618 5th Avenue SW (Angle 5th Ave & 5th St SW) Ligne directe pour catering: (403)298-4893


8. Le Chinook

15 septembre 2010

automobile

La Kia Forte Koup 2010: enfin du sérieux! Jean-François Ross

FICHE TECHNIQUE

Dans ce segment très compétitif des voitures compactes, la KIA Spectra ne faisait tout simplement pas le poids vis-à-vis la concurrence, surtout avec les Honda Civic de ce monde. L’arrivée de la nouvelle KIA Forte 2010 permet au constructeur coréen de se joindre à la parade et de démontrer à ses rivaux que ce nouveau produit est du sérieux, cette fois-ci. La KIA Forte Koup 2010 est disponible en deux versions, en EX et SX. La version SX, plus luxueuse, est celle que j’ai évaluée lors de cet essai routier. Ce qui frappe au premier coup d’œil est sans aucun doute ses lignes plus carrées que sa plus proche rivale, la Honda Civic Coupe qui est sur notre échiquier automobile nordaméricain depuis déjà 2006. La KIA Forte Koup est plus agressive par son apparence, ce qui est propre à une voiture qui a des prétentions sportives. Le manufacturier automobile KIA a fait ses devoirs sur la planche à dessin et le résultat est très réussi, du tonnerre ! Lorsque l’on prend place à bord, l’accès aux places avant est relativement facile. Par contre, les sièges arrière sont moins conviviaux et déconseillés pour les personnes de grande taille. Évidemment comme tout coupé, l’ouverture des portières peut être problématique dans un stationnement en raison de leur dimension plus grande que celle de la berline. Le confort des sièges pour son conducteur et son passager avant est excellent et le support latéral est plus qu’adéquat. Un petit bémol, les plastiques utilisés pour la planche de bord font un peu bon marché. En général dans le segment des coupés sport compacts, la ligne prend le dessus sur la performance, La KIA Forte Koup 2010 offre pourtant deux motorisations. Au menu, le modèle EX dispose d’un moteur quatre cylindres de 2,0 litres qui développe 156 chevaux à 6 200 tours/minute et 144 livres-pieds de couple à 4 300 tours/ minute. Deux choix de transmissions disponibles : une manuelle à cinq vitesses et une automatique à quatre rapports. Pour ajouter un peu de piquant à la conduite, un moteur de 2,4 litres anime la SX qui produit 173 chevaux à 6 000 tours/minute et 168 livres-pieds de couple à 4 000 tours. Ce moteur, un peu plus vitaminé et mieux adapté, est jumelé à une transmission manuelle à six vitesses qui demande un peu d’ajustement de la part de son conducteur, surtout au départ d’un arrêt obligatoire. Si vous préférez une automatique, une cinq rapports est aussi disponible. Cette toute nouvelle KIA Forte Koup 2010 n’est pas aussi raffinée que ses rivales japonaises. Par contre, le prix demandé est plus raisonnable avec un prix oscillant de 19 950 $ à 24 150 $. Si vous recherchez une petite voiture plaisante à conduire, avec un équipement des plus complets et une des meilleures garanties de l’industrie; cette nouvelle KIA Forte Koup 2010 mérite d’être considérée comme un choix judicieux. Je tiens à souligner l’excellente collaboration de KIA Canada pour l’essai routier de la KIA FORTE KOUP SX 2010.

Marque: KIA Modèle: FORTE KOUP SX 2010 (modèle d’essai) Autre(s) modèle(s): FORTE KOUP EX Catégorie: Coupé sport compact Prix : 23 100 $ (modèle d’essai) Garanties : 5 ans/100 000 km, 5 ans/100 000 km Moteur : L4 de 2,4 litres Puissance ch. (kW) : 173 (129) @ 6 000 tr / min Couple lb-pi (N.m) 168 (228) @ 4 000 tr / min Autre(s) moteur(s) : L4 de 2,0 litres de 156 ch. Transmission : Manuelle à six vitesses (SX) Autre(s) transmission(s) : Manuelle à cinq vitesses (EX) Automatique à cinq rapports (SX) Automatique à quatre rapports (EX) Traction : Traction Système antipatinage : Oui avec antidérapage Suspension : Avant : indépendante à jambes de force Arrière: essieu rigide Direction :  À crémaillère à assistance variable Freins : Avant : disques ventilés (ABS) Arrière : disques (ABS) Coussins gonflables : Frontaux, latéraux avant et rideaux gonflables Empattement : 265,0 centimètres Poids : 1 228 kg Capacité de remorquage : N/D Capacité du coffre : 415 litres Capacité du réservoir : 52 litres Consommation : Ville : 9,3 L/100 km ou 30 mi/gal* Route : 6,2 L/100 km ou 46 mi/gal* Émission de CO2 : 3 634 kg / année* *Selon Ressources naturelles Canada Sécurité :

2e selon les tests de collision par www.iihs.org

Autres modèles concurrents : - Chevrolet Cobalt - Ford Focus - Honda Civic - Mitsubishi Lancer - Nissan Sentra - Toyota Corolla - Volkswagen Golf

Pour :

Contre :

- Belles lignes - Plastique un peu bon marché - Comportement sportif - Peu de couple moteur à bas régime - Motorisation peu gourmande - Angle mort ¾ arrière - Équipement complet - Place arrière limitée - Prix compétitif - Image de la marque à bâtir - Qualité de fabrication - Bonne garantie


15 septembre 2010������������������������������

Le Chinook. 9

Économie

Désengagement des gouvernements: Les étudiants paient la note! Janie Fontaine, actuaire En février dernier, une quinzaine de personnalités, dont l’ancien premier ministre Lucien Bouchard, réclamaient un «pacte» pour mieux financer les universités québécoises. Ce pacte passait par une hausse notable des frais de scolarité et a fait bien peur à de nombreux étudiants. Mais ce n’est pas que la population québécoise qui a été menacée par des augmentations de frais de scolarités dans les universités. L’ensemble de la population étudiante au Canada a connu des hausses énormes des frais de scolarité au cours de la dernière décennie. Le tableau 1 donne un aperçu de l’évolution des frais de scolarité dans les universités canadiennes : Seule la Nouvelle-Écosse a vu une diminution de ses coûts de 2008-2009 à 2009-2010. À travers toutes ces augmentations, ce sont tout-de-même les étudiants étrangers qui ont été le plus touchés. La note est salée pour les étudiants étrangers

Les frais que doivent payer des étudiantes et étudiants étrangers sont devenus particulièrement accablants. À l’automne 2009, la moyenne des frais de scolarité des étudiantes et étudiants étrangers atteignait 15 500 $, soit plus du triple des frais déjà élevés que paient les citoyennes et citoyens canadiens. Dans certaines universités, les étudiantes et étudiants étrangers au doctorat et à la maîtrise paient plus de 25 000 $ par an en frais de scolarité, tandis que celles et ceux qui sont inscrits dans des programmes de professions libérales, comme la médecine et le droit, paient la somme phénoménale de 40 000 $ par année. Avec de tels frais de scolarité, le Canada risque de ne plus être en mesure d’attirer et de retenir des érudites et érudits étrangers. La cause première de ces augmentations: un financement gouvernemental insuffisant. Dans les années 1990, alors que les gouvernements fédéral et provinciaux réduisaient le

AGENCE PARCS CANADA AVIS PUBLIC APPEL D’OFFRES POUR LA GESTION, L’EXPLOITATION ET L’ENTRETIEN D’UN COMPTOIR DE SERVICES DE RESTAURATION ET D’UNE BOUTIQUE DE CADEAUX AUX SOURCES THERMALES MIETTE, DANS LE PARC NATIONAL DU CANADA JASPER L’Agence Parcs Canada acceptera, jusqu’au 15 décembre 2010 à 16 h, heure locale, les soumissions scellées pour le droit de conclure avec l’Agence une entente relative à un permis d’occupation pour la gestion, l’exploitation et l’entretien d’un comptoir de services de restauration et d’une boutique de cadeaux dans les installations des sources thermales Miette du parc national du Canada Jasper (Alberta). Cette entente est valide pour une période de cinq (5) ans ou une autre durée pouvant être établie par Sa Majesté et le promoteur retenu. Les documents contenant les instructions de soumission pourront être obtenus après le 30 septembre 2010, dans le centre administratif de Parcs Canada à Jasper, en Alberta, ou dans la salle du courrier du 15e étage des bureaux de Parcs Canada situés au 635 8th Avenue S.W. à Calgary, en Alberta. Le 19 octobre 2010, à 14 h, Parcs Canada organisera une réunion obligatoire destinée à tous ceux qui sont intéressés à déposer une soumission relative à l’offre de services aux sources thermales de Miette dans le parc national du Canada Jasper. Pour toute question sur les services demandés, veuillez communiquer avec M. Ken Fisher, chef de l’exploitation des sources thermales des Rocheuses canadiennes, au 250-347-2128, au 250-347-9980 (télécopieur), ou à ken.fisher@pc.gc.ca.

financement de l’enseignement postsecondaire, les frais de scolarité au Canada ont monté en flèche, tant pour les étudiantes et étudiants étrangers que pour les citoyennes et citoyens canadiens. En 1995, les frais de scolarité ne représentaient que 21 % des recettes des universités. Au cours des dernières années, ce chiffre a augmenté à près de 35 pour cent. Dans certaines provinces, les gouvernements ont déréglementé les frais de scolarité imposés aux étudiantes et étudiants étrangers de sorte que les universités sont libres de les exploiter pour compenser l’insuffisance du financement gouvernemental. Les frais de scolarité différentiels sont ainsi

devenus un moyen important et pratique du point de vue politique de générer des revenus pour un grand nombre d’établissements d’enseignement postsecondaire au Canada. Solution : les provinces Le rétablissement du financement aux provinces pour l’enseignement postsecondaire réduirait les motifs qui poussent les universités à compter sur les frais de scolarité pour générer des revenus. Les coûts qui montent en flèche pourraient également être sous contrôle si les gouvernements provinciaux réglementaient de nouveau les frais de scolarité différentiels que doivent payer les étudiantes et étudiants étrangers.

Les frais de scolarité minimum pour les étudiantes et étudiants étrangers inscrits aux cycles supérieurs en 2008–2009 Université Frais de scolarité Cape Breton University University of Toronto St. Francis Xavier U. U. of Western Ontario University of Calgary École Polytechnique McGill University Queen’s University Université Laval U. of New Brunswick Université d’Ottawa Wilfrid Laurier University University of Manitoba York University University of Alberta University of Victoria University of PEI U. of British Columbia U. of Saskatchewan Memorial University

17 500 $ 13 892 $ 12 895 $ 12 400 $ 11 686 $ 11 610 $ 11 307 $ 11 025 $ 9 963 $ 9 450 $ 9 311 $ 9 041 $ 7 936 $ 7 515 $ 7 040 $ 5 662 $ 4 918 $ 4 059 $ 2 000 $ 1 896 $

SOURCE : Fédération canadienne des étudiantes et étudiants

Moyenne des frais de scolarité des étudiants canadiens du premier cycle inscrits à temps plein, par province   2008-2009 2009-2010 2008-2009 à 2009-2010   dollars courants variation en % Canada 4 747 4 917 3,6 Terre-Neuve-et-Labrador 2 619 2 619 0,0 Île-du-Prince-Édouard 4 530 4 710 4,0 Nouvelle-Écosse 5 877 5 696 -3,1 Nouveau-Brunswick 5 479 5 479 0,0 4,2 2 180 2 272 Québec Ontario 5 667 5 951 5,0 Manitoba 3 238 3 377 4,3 Saskatchewan 5 064 5 238 3,4 Alberta 5 308 5 520 4,0 4 840 2,0 4 746 Colombie-Britannique

9


10. Le Chinook

15 septembre 2010

Protégez votre entreprise : conseils d’assurance pour les entrepreneurs Éditions nouvelles Compte-tenu de tous les coûts impliqués dans le lancement d’une compagnie, l’assurance n’est pas la première chose qui vient à l’esprit des nouveaux entrepreneurs. Le choix d’une couverture d’assurance adéquate peut cependant faire la différence entre la réussite et la faillite d’une entreprise. Que ce soit une compagnie gérée par une seule personne ou une entreprise de 40 employés, une assurance convenant aux besoins de l’entreprise promet une protection de ses atouts en toutes circonstances. « Pour une petite entreprise, une protection complète est très importante », souligne Shelley Toyota, directrice principale, Petites entreprises, à la RSA du Canada. « Même une perte relativement modique peut avoir des effets dévastateurs sur une petite entreprise si elle ne possède pas une bonne couverture. » La liste préparée par la RSA du Canada est un survol des cinq produits d’assurance les plus importants pour une petite entreprise : - Assurance Biens : Couverture de tous les biens physiques touchant votre entreprise. Trouvez un fournisseur qui vous offre une assurance Biens flexible pouvant être ajustée pour suivre la croissance de votre entreprise. - Assurance Responsabilité civile: Ce type d’assurance vous protégera contre les poursuites et les dommages découlant d’une action en justice contre votre entreprise ou vos employés. - Assurance Revenu d’entreprise: Si pour toute raison, vous devez temporairement fermer votre entreprise, ce type d’assurance vous aidera à payer les salaires et les dépenses en vous versant une somme régulière. - Assurance du contenu: Si votre entreprise se fait cambrioler ou vandaliser, cette couverture vous dédommagera pour les préjudices matériels et les pertes. - Assurance automobile des entreprises: Que

vous ayez un véhicule ou 20, ce type d’assurance vous protègera contre les accidents. - Assurance Détournement et vols: Protégezvous contre la perte de fonds, de titres ou de biens, par exemple un vol ou la malhonnêteté d’un employé - Assurance Bris des machines: Assurez-vous d’être en mesure de couvrir les coûts de réparation ou de remplacement du matériel endommagé par une panne ou la perte des revenus d’affaires et les frais sup-

plémentaires encourus pour reprendre les activités ou la détérioration de marchandises périssables à la suite d’une panne d’équipement. Plusieurs facteurs sont à considérer lorsque vous choisissez une assurance d’entreprise. La couverture convenant à vos besoins vous offrira de nombreux choix qui vous permettront d’avoir la meilleure couverture pour votre secteur d’activité. Pour plus de renseignements sur les produits d’assurances pour les petites entreprises, visitez le site www.rsagroup.ca AVIS DU JOUR DE DÉCLARATION DE CANDIDATURES Local Authorities Election Act (article 26)

RÉGION SCOLAIRE SÉPARÉE CATHOLIQUE ET FRANCOPHONE DU SUD No4, province de l’Alberta (aussi nommé Conseil scolaire catholique et francophone du Sud de l’Alberta) Avis est donné par la présente que le jour de déclaration de candidatures est fixé au 20 septembre 2010 et que les noms des candidat(e)s à élire aux postes suivants pourront être soumis au bureau de l’Autorité régionale de la RÉGION SCOLAIRE SÉPARÉE CATHOLIQUE ET FRANCOPHONE DU SUD DE L’ALBERTA No 4 ou au secrétariat des écoles du Conseil situées à Canmore et à Cochrane de 10h à midi à la date indiquée. Postes vacants

Conseillers ou conseillères : Aire de fréquentation de l’école Notre-Dame des Vallées (région de Cochrane) Conseillers ou conseillères : Aire de fréquentation de l’école Notre-Dame des Monts (région de Canmore/Banff)) Conseillers ou conseillères : Ville de Calgary et les régions au Sud et à l’Est de la ville de Calgary (région de Calgary).

Nombre Subdivision de No. postes

1

1

1

2

3

3

Les formulaires de mise en candidature sont disponibles sur le site internet du CSCFSA (www.cscfsa.ab.ca) et pendant les heures d’affaires aux endroits suivants : Bureau du Conseil scolaire catholique et francophone du Sud de l’Alberta 200, 4800 – Richard Road SW, Calgary, Alberta T3E 6L1 Tél : (403) 685-9881 Secrétariat de l’École Sainte-Marguerite-Bourgeoys 4700 – Richard Road SW, Calgary, Alberta T3E 6L1 Tél : (403) 240-2007 Secrétariat de l’École Notre-Dame-de-la-Paix 809 – Willingdon Boul. SE, Calgary, Albera T2J 2B7 Tél.: (403) 271-5544 Secrétariat de l’École Notre-Dame des Vallées 245 – Riverview Drive, Cochrane, Alberta T4C 1B2 Tél.: (403)851-0244 Secrétariat de l’École Notre-Dame des Monts 3100B Stewart Creek Drive, Canmore, Alberta T1W 3M6 Tél.: (403) 609-0002 Tout(e) candidat(e) doit satisfaire aux exigences suivantes : 1. être âgé(e) de 18 ans et plus; 2. être citoyen(ne) canadien(ne); 3. avoir résidé continuellement en Alberta pendant les six (6) mois précédant la date de mise en candidature; 4. ne pas être inéligible en vertu de la Loi sur l’élection des administrations locales (Local Authorities Elections Act) ou de la Loi scolaire (School Act); 5. être de foi catholique Les formulaires de MISE EN CANDIDATURE ET CONSENTEMENT DE LA CANDIDATE OU DU CANDIDAT doivent être signés par au moins CINQ (5) PERSONNES AYANT LE DROIT DE VOTER en vertu de l’article 256(1) et (2) de la Loi scolaire de l’Alberta. Daté à Calgary dans la province d’Alberta, ce troisième (3) jour de septembre 2010. Suzanne Bédard, directrice du scrutin


15 septembre 2010������������������������������������������

Le Chinook. 11

AGENT / AGENTE DE DÉVELOPPEMENT Développement économique communautaire, ressources humaines et tourisme Le Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA) est à la recherche d’un agent ou une agente de développement pour le bureau de Calgary. Le candidat ou la candidate idéale aura nonseulement une formation en tourisme, en affaires ou dans un domaine connexe, il ou elle aura aussi une expérience bien développée en tourisme ayant travaillé dans ce domaine pendant 2 ans ou plus.

Responsabilités et tâches :

• Élaborer et collaborer à la mise en place du plan stratégique dans le secteur du tourisme • Promouvoir l’Alberta en français sur les marchés francophones, particulièrement le Québec et la France de par la mise en place de stratégies promotionnelles, telles que mais sans limitation, des campagnes publicitaires, salons touristiques, développement d’outils promotionnels, rédaction d’articles dans les journaux, magazines et web, infolettres et autres initiatives marketing • Collaborer à la mise en place d’initiatives marketing sur les marchés cibles avec les partenaires locaux, provinciaux et nationaux • Développer et coordonner le guide touristique francophone annuel et les canaux de distribution • Participer au développement du nouveau site web et image de marque en tourisme • Créer des partenariats avec les secteurs privé et public afin de développer des produits touristiques culturels bilingues • Organiser et coordonner des événements spéciaux pour l’industrie touristique albertaine ainsi que pour la promotion de l’Alberta sur les marchés cibles • Organiser et coordonner des tournées de familiarisation avec les médias et tours opérateurs • Développer et mettre en place des stratégies pour augmenter le membership en tourisme et la visibilité du CDÉA • Développer et mettre en place des stratégies pour augmenter le nombre d’entreprises touristiques albertaines offrant des services en français en démontrant la valeur ajoutée du bilinguisme • Contribuer à la formation des entreprises • Communiquer avec les membres en tourisme – communiqués de presse, infolettres, site web, mémo, rapports d’événements, etc. • Maintenir un contact régulier avec les entrepreneurs et les gens d’affaires francophones • Promouvoir la qualité de service et la valeur ajoutée auprès des entreprises francophones et les entreprises offrant des services bilingues • Promouvoir la valeur et les bénéfices d’appartenir au CDÉA • Solliciter et confirmer l’adhésion des entrepreneurs comme membre du CDÉA • Développer des relations de travail avec différents ministères fédéraux et provinciaux pour faciliter l’avancement économique des entreprises • Initier des partenariats entre diverses entités pour améliorer la qualité d’aide et de support que le CDÉA peut apporter à la communauté francophone • Donner des conseils d’affaires aux nouveaux entrepreneurs et à ceux qui veulent faire de l’expansion dans leur entreprise • Autres tâches reliées au développement économique communautaire et l’employabilité

Compétences, expériences et formation requises :

• La personne idéale aura 2 ans ou plus d’expérience dans le domaine du tourisme, idéalement dans la promotion des attraits touristiques francophones en situation minoritaire ou la vente de forfaits touristiques. • Avoir des qualités personnelles essentielles pour travailler seul, en équipe et avec le public, telles qu’avoir un bon jugement, être motivé et enthousiaste, être dynamique, avoir la capacité de communiquer efficacement en français et en anglais verbalement et par écrit, avoir une connaissance des protocoles d’affaires et de politique, avoir une bonne présentation et de l’entregent. • Avoir une expérience pratique dans le monde des affaires. • L’expérience entrepreneuriale et / ou en consultation d’affaires sont des atouts importants • Diplôme universitaire ou certificat en tourisme, administration, ou autre domaine connexe. Pour faire application : Veuillez envoyer un CV avec une lettre de présentation en français. Prenez soin de souligner ce qui vous qualifie le plus pour ce poste important, votre vision et/ou votre définition du « développement économique communautaire » dans une communauté linguistique minoritaire, ainsi que vos attentes salariales. Nous vous encourageons aussi à nous faire parvenir quelques exemples de vos réalisations, tel qu’un plan d’affaires, un plan d’action, une stratégie marketing touristique, ou autre document que vous avez rédigé. Envoyez votre information en confidence à l’attention du Directeur général, M. Marc Tremblay : marc.tremblay@lecdea.ca Date limite : 12h00 (heure de l’Ouest), le 24 septembre 2010.

Agri-investissement

À ne pas manquer : les avantages Agri-investissement 2009 Le Programme Agri-investissement vous aide à gérer la légère baisse de revenu de votre exploitation agricole. Chaque année, vous pouvez déposer un montant dans votre compte Agri-investissement et ainsi recevoir une contribution de contrepartie des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux. De cette façon, vous pouvez retirer les fonds lorsque vous en avez le plus besoin. Afin de participer au Programme Agri-investissement 2009, vous devez : Ř soumettre votre formulaire Agri-investissement 2009; Ř ouvrir un compte Agri-investissement dans l’institution financière participante de votre choix; Ř faire un dépôt en respectant la date d’échéance indiquée sur votre avis de dépôt Agri-investissement. La date limite de présentation des demandes de 2009 est le 30 septembre 2010. Remarque : Si vous dépassez la date limite, vous avez quand même jusqu’au 31 décembre 2010 pour soumettre le formulaire. Cependant, pour chaque mois (ou chaque partie du mois) de retard à soumettre votre demande, le montant utilisé pour calculer votre dépôt maximal sera réduit de 5 p. 100.

Pour obtenir de plus amples renseignements, composez le 1-866-367-8506 ou visitez le www.agr.gc.ca/agriinvestissement.

3919_AAFC_AgriInvest_FRE_01.indd

1

8/23/10

10:41:24 AM


12. Le Chinook

15 septembre 2010

Nutrition

Alimentez... intelligemment votre cerveau Céline Bossé, nutritionniste Saviez-vous que plus de 40 éléments nutritifs sont indispensables au bon fonctionnement de votre cerveau?  Il faut comprendre que la chimie du cerveau, contrôle central du corps humain, dépend d’abord et avant tout des nutriments et de l’équilibre entre les macronutriments (protéines, glucides, lipides) que lui fournissent nos repas. Bien nourrir son cerveau implique de manger des aliments variés : beaucoup de fruits et légumes, de poisson, des viandes et des produits laitiers maigres, des légumineuses, des céréales complètes et une bonne hydratation. Cela signifie aussi vieillir moins vite, apprendre mieux, travailler plus efficacement, être de meilleure humeur et résister mieux aux divers stress de notre environnement. Voici ce que quelques nutriments et macronutriments peuvent avoir comme effet sur la chimie du cerveau. À vous d’en tirer profit! Vitamines du groupe B B1 : La vitamine B1 est aussi appelée thiamine. Elle joue un rôle très important dans la mémorisation. De plus pour utiliser le glucose (sucre), le cerveau a besoin de la vitamine B1. Une carence en vitamine B1 se manifeste d’ailleurs par des faiblesses, de l’irritabilité, des maux de tête, de la fatigue, la dépression: des malaises associés au cerveau et au système nerveux. Et il ne prend pas plus de 10 jours pour voir ces symptômes apparaître dans une alimentation sans vitamine B1! Sources: le porc, le thon et la patate douce sont les sources les plus élevées de vitamine B1. Les produits céréaliers à grains entiers, les produits à base de soya, les légumineuses, le saumon, le jus d’orange, les noix et les abats en sont également de bonnes sources. B6 : La vitamine B6 est aussi appelée riboflavine et participe à la synthèse de sérotonine, elle prévient la dépression, l’irritabilité et la fatigue. Sources : dindon, thon, saumon, pomme de terre avec pelure, pois chiches, pistaches, chair de poulet… B9 : La vitamine B9 ou folacine, est aussi appelée acide folique pour la forme synthétisée servant de supplément, et folate pour celle présente naturellement dans les aliments. Elle aide à prévenir les problèmes de sommeil, les troubles de mémoire, l’irritabilité et la fatigue. Sources : légumineuses, épinards, asperges, graines de lin, haricots de soya… B12 : La vitamine B12 est aussi appelée cobalamine et améliore les facultés cognitives. Elle est essentielle à la fabrication de toutes les cellules du corps.

Sources : les protéines retrouvées dans la viande, les poissons, les produits laitiers et les œufs sont les seules sources naturelles de vitamine B12 dans l’alimentation. Fer Le fer, en plus de transporter l’oxygène au cerveau, contribue aussi à la production de sérotonine et de dopamine. La sérotonine régule l’humeur, l’appétit et le sommeil, tandis que la dopamine a un effet sur l’attention, le sens de l’organisation et le contrôle des mouvements. Il est bien connu qu’une carence en fer peut causer de la fatigue, des faiblesses et une perte de productivité au travail. Un déficit en fer donne une diminution des performances intellectuelles et des troubles de l’humeur. Les meilleures sources de fer sont les viandes rouges, les abats, les céréales enrichies, les fruits séchés et les légumes verts feuillus. Le fer de source animale est plus facilement absorbé par l’organisme que le fer d’origine végétale. Mais en ajoutant une source de vitamine C (tomates, agrumes, poivrons) à vos repas, vous faciliterez l’absorption du fer provenant des produits végétaux. Magnésium et les antioxydants Le magnésium contribue à la transmission nerveuse. Une carence en magnésium peut entraîner un manque de mémoire, la dépression, l’irritabilité, l’apathie et la confusion mentale. Sources : haricots de soya, noix du Brésil, amandes, poisson… Les acides gras s’oxydent et se transforment en radicaux libres, les pires ennemis de vos neurones. Pour les contrer, il faut faire le plein d’antioxydants principalement retrouvés dans les légumes et les fruits. Et plus ces derniers sont colorés, plus ils en contiennent. Oméga-3 Les acides gras oméga-3 participent à la structure même du cerveau. Et Plus du tiers des matériaux de base de votre cerveau sont des acides gras polyinsaturés, en majorité des oméga-3. Les cellules du cerveau sont constituées en proportion élevée d’acides gras polyinsaturés à longue chaîne, dont un en par-

ticulier, le DHA. Ces acides gras oméga-3 sont essentiellement fournis par les poissons gras (thon, saumon, maquereau, crevettes, sardines, etc.).  Certaines huiles (huiles de soja, de noix et de canola) et les graines de lin contiennent également des oméga-3, mais d’un tout autre type. Elles ne contribuent donc pas aussi efficacement à la structure du cerveau. L’élément actif des oméga-3 sur la dépression serait l’acide eicosapentanoïque, appelé aussi AEP, qui améliore la fluidité des membranes des neurones et facilite la transmission de la sérotonine, de la dopamine et des hormones du stress. Parmi tous les changements alimentaires favorables à une bonne santé, je trouve que celui qui consiste à atteindre ses besoins en oméga-3 de type marin est l’un des plus faciles. Avec seulement une portion de 175g de saumon cuit (environ 6 oz) ou 2 repas de 175g de truite, nous avons notre apport en oméga-3 recommandé pour la semaine. Glucides lents et protéines Votre cerveau carbure au glucose (sucre de la famille des glucides). Et comme il ne peut en faire des réserves, le cerveau doit constamment être alimenté en glucose. Chaque jour, le cerveau en utilise environ 120g. En d’autres mots, près de la moitié des glucides que vous mangez servent à alimenter votre cerveau! Il est donc important de consommer des glucides à chaque repas : pain, pâtes, riz, céréales, fruits, légumes, lait et yogourt. Pour qu’un repas nous procure une énergie physique et mentale stable, il faut qu’il comprenne une part de glucides lents (pains de grains entiers, pâtes intégrales, riz brun) et une part de protéines (poisson, poulet, viandes maigres, légumineuses, œufs). Trop de sucres concentrés provenant de desserts ou un manque de protéines peuvent contribuer à une baisse du taux de sucre sanguin, lequel est associé à de la fatigue, de l’irritabilité et à une mauvaise concentration. S’il faut prendre un dessert, accompagnez-le d’un verre de lait et c’est plutôt le soir qu’il faut le faire, car les sucres concen-

trés et le lait peuvent favoriser le sommeil. Eau et liquide Lorsque l’on ne boit pas suffisamment, l’organisme n’est plus capable de maintenir une pression sanguine suffisante, d’évacuer les déchets, ni de délivrer suffisamment d’oxygène et d’éléments nutritifs à toutes les cellules, y compris le cerveau. La déshydratation peut donc mener à des étourdissements, à une perte de concentration et à de la fatigue.  Assurez-vous de boire suffisamment, soit environ 1,5 L de liquide par jour (eau, lait, soupe, thé, café, jus, etc.) Pourquoi est-il important de déjeuner pour performer? Après une nuit de jeûne,

OR

il est important de nourrir votre cerveau. Les résultats des recherches scientifiques le démontrent bien: vous serez au mieux de votre forme intellectuelle et physique pour apprendre, gérer des informations complexes ou faire face aux défis des journées chargées. Au déjeuner, il faut des glucides (pain de grains entiers, céréales à déjeuner riche en fibres, fruits, yogourt, lait) et des protéines (beurre d’arachide, œuf, fromage, lait). Les glucides fourniront au cerveau du carburant à utilisation immédiate. Les protéines lui fourniront de l’énergie sur une plus longue période. Et ne mangez pas trop gras, sinon votre corps fonctionnera au ralenti. Bon retour en classe!

NOS SINCÈRES REMERCIEMENTS À NOS COMMANDITAIRES, PARTENAIRES, COLLABORATEURS ET BÉNÉVOLES QUI ONT PARTICIPÉ À LA RÉALISATION DE LA SECONDE ÉDITION DE L’ESPACE FRANCOPHONE DURANT LE GLOBALFEST 2010:

Argent

Bronze Partenaires

Cette seconde édition de l’Espace francophone est une présentation de l’ACFA Régionale de Calgary, la Cité des Rocheuses, le Portail de l’Immigrant Association (PIA), le Regroupement afro-calgarien (RAC) et de l’Association des Ivoiriens et Ivoiriennes de Calgary avec l’appui du Secrétariat francophone de l’Alberta.


15 septembre 2010 �����������������������������������������������������

Les Recettes de L’Épicerie Dominique Moussu 1 coq de 2,5 kg 7,5 dl de cidre 100 g de beurre 200 g de lardons 1 bouquet garni 5 échalotes 2 carottes 1 gousse d’ail

Coq au Cidre

Découper le coq à cru. Éplucher et tailler en dés les échalotes et les carottes. Faire une marinade avec le cidre, les carottes et les échalotes. Ajouter les morceaux de coq et le bouquet garni. Faire mariner 24 heures. Égoutter la viande. La faire revenir au beurre dans une cocotte. Ajouter les lardons et l’ail. Recouvrir la marinade. Laisser mijoter 2h a feu doux. Dresser dans un plat creux. Bon Appétit !

250 g de farine 125 g de beurre ramolli 1 œuf 150 g de sucre en poudre 1 pincée de sel 1 kg de pommes

Tarte aux pommes

Mélanger la farine, le beurre, l’œuf, le sucre et le sel. Étendre au rouleau sur une planche farinée. Garnir un moule à tarte. Piquer le fond avec une fourchette. Garnir de noyaux pour empêcher de gonfler. Faire cuire au four. Éplucher les pommes, enlever les pépins. Couper les pommes en tranches très fines. Lorsque le fond de tarte est cuit, disposer les tranches dessus. Saupoudrer de sucre. Cuire la tarte au four à 350 F pendant 45 minutes. Servir tiède.

French delicatessen & Fine Imports & Menu midi

Fromages, Viandes (porc, canard), Pâtés, Repas préparés, Épices, etc. 1325 First St S.E. Calgary, AB, T2G 5L1 Tél: (403)514-0555

www.dominiquemoussu.com

Le Chinook. 13


14. Le Chinook

15 septembre 2010

Les remèdes naturels pour le rhume gagnent en popularité Éditions nouvelles Conseils santé pour la famille Les Canadiens persistent à chercher des alternatives plus naturelles dans tout, que ce soit au niveau de la nourriture ou des produits nettoyants. Cette tendance commence à se répandre dans la médecine également, en particulier en ce qui concerne les remèdes contre le rhume et la grippe. La vente de suppléments stimulants a subi un taux de croissance dans les deux chiffres depuis un an, selon les données de Nielsen. Par ailleurs, le rappel récent de certains analgésiques bien connus a sonné l’alarme à l’échelle nationale et pourrait alimenter encore davantage l’intérêt du public pour des traitements alternatifs naturels. Voici quelques remèdes naturels pour le rhume et la grippe qui sont suggérés par la pharmacienne Sherry Torkos, également auteure de l’Encyclopédie canadienne de la médecine naturelle. Dans le garde-manger • La soupe au poulet: Elle fournit non seulement des éléments nutritifs faciles à absorber; mais la science confirme l’affirmation à l’effet que la soupe au poulet constitue l’un des liquides chauds les plus bénéfiques. Elle contient certains composés qui réduisent l’inflammation, diluent les sécrétions et soulagent la congestion; enrayant ainsi les symptômes de l’infection. • Le miel: Le miel a des propriétés anti-inflammatoires, immunitaires et antitussives. Fabriquez votre propre sirop contre la toux en mélangeant ¼ de tasse de miel de sarrasin à ¼ de tasse de vinaigre de cidre de pomme. Versez le mélange dans une flasque ou dans une bouteille et refermez-la solidement, agitez le tout vigoureusement. Prenez une cuillerée à soupe du mélange aux quatre heures. • Le Sel: Concoctez une solution saline pour soulager la congestion, nettoyer les voies nasales et vous débarrasser des particules virales et des bactéries. Vous pouvez vous procurer un dispositif pour rincer les sinus appelé pot de neti dans une pharmacie ou un magasin d’aliments naturels, ou utiliser un flacon pressa-

ble pour faire pénétrer la solution saline dans votre nez. Pour préparer une solution saline, remuez ¼ de cuillerée à thé de sel dans un verre d’eau. Versez en trois ou quatre gouttes dans chaque narine, et ce, cinq ou six fois par jour. La solution saline peut aussi être utilisée comme gargarisant afin de soulager les maux de gorge. Dans le réfrigérateur • Le yogourt: La bactérie bénéfique ou probiotique contenue dans le yogourt aide à soutenir les fonctions immunitaires. Certaines études démontrent que les sujets qui mangent ¾ de tasse de yogourt par jour avant et pendant la saison du rhume contractent 25 % moins de rhume. • Les piments: La matière piquante contenue dans les piments appelée la capsicine qui est semblable

sur le plan pharmacologique à la guaifenesine, un expectorant qu’on retrouve dans certains sirops antitussifs. La similitude démontre dans bien des cas que les aliments piquants peuvent nettoyer le mucus et apaiser la congestion nasale. Dans l’armoire aux suppléments • Le ginseng et les champignons: Protéger votre système immunitaire au moyen de suppléments dont les effets ont été prouvés en Clinique — tels que ceux formulés avec des extraits de ginseng à cinq folioles (comme le Cold-FX) et de champignons reishis (comme l’Immunity-FX) constitue un mesure efficace vantée fréquemment dans les médias par des célébrités, des athlètes professionnels, des médecins et même des politiciens.

«A Taste of Québec»

Ce que vous trouvez à La Cité francophone LES ORGANISMES

Nos spécialités... Produits de l’érable Produits St-Hubert Fromage en grains Cretons Lafleur Tarte au sucre Sucre à la crème Marinades aux fruits

Venez déguster nos produits

les vendredis et samedis de 9h à 17h et les dimanches de 9h à 16h

Au Calgary Farmer’s Market

Situé au Currie Army Barracks sur Flanders Avenue & Crowchild Trail

ou profitez de notre

Service de Traiteur;

buffet chaud ou froid pour vos dîners d’affaires, occasions spéciales, repas de groupe et plus encore...

Contactez Alain: (403) 201-2024 ou (403) 585-7580 www.calgaryfarmersmarket.ca

1. Campus de La Cité 020 2. Coalition des femmes de l’Alberta 042 3. ACFA (régionale d’Edmonton) 050 4. Centre d’accueil et d’établissement 050 5. Bibliothèque - Institut Guy-Lacombe de la famille 100 6. La Fondation franco albertaine 108 7. Fédération des aînés franco-albertains (bureau) 108B 8. Services pédagogiques (Conseil scolaire Centre-Nord) 120 9. La Cité francophone (administration) 130 10. CÉFFA 131 11. Alliance française d’Edmonton 202 12. Conseil scolaire Centre-Nord – Opération et transport 203 13. Francophonie jeunesse de l’Alberta 205 14. Centre de développement musical 206 15. Regroupement artistique francophone de l’Alberta (RAFA) 206 16. Fédération des parents francophones de l’Alberta 209 17. Institut Guy-Lacombe de la famille - Administration 209 18. L’UniThéâtre 210 19. Conseil scolaire Centre-Nord (CSCN) 301 20. ACFA (secrétariat provincial) 303

LES COMMERCES

21. Café des Artistes 22. Librairie Le Carrefour 23. SBD Alberta Inc. et Postes Canada 24. Clinique médicale – médecine familiale 25. Le Franco (journal)

030 040 044 110 201

440-3809 468-2288 469-4401 669-6004 468-4882 490-7700 465-2288 487-3200 463-1144 468-5410 469-0399 468-4434 469-1344 462-0502 462-0502 468-6934 468-6934 469-8400 468-6440 466-1680

465-4637 466-1066 413-8245 450-8635 465-6581

Affichez-vous à La Cité

Affichez vos activités, vos commerces à la communauté francophone À l’extérieur-Babillard électronique / À l’intérieur - Cadres publicitaires Pour plus d’information contactez Gérard Forget

La Cité francophone

8627 rue Marie-Anne-Gaboury, Edmonton, AB T6C 3N1 Tel. (780) 463-1144 Telec. (780) 469-3997


15 septembre 2010�������������������������������������

Le Chinook. 15

Comment choisir un bon sac à dos pour la rentrée scolaire Dr Mélanie Leclerc, chiropraticienne Saviez-vous que plus de 50% des jeunes souffrent au moins d’un épisode de douleurs au dos avant la fin de leur adolescence? Les recherches indiquent plusieurs facteurs de risque dont une mauvaise utilisation du sac à dos, la sédentarité et le surplus de poids. Voici donc quelques conseils pour vous aidez à maintenir la bonne santé neurovertébrale de votre enfant… L’importance d’un bon sac à dos Les os des jeunes de sont pas encore tout à fait formés. Une grande pression au niveau du dos peut résulter à une mauvaise posture, voir même une déformation de la colonne vertébrale (scoliose). Puisque votre jeune marchera presque chaque jour avec son sac à dos, il est primordial que son sac soit approprié pour lui. Oubliez les marques, logo ou personnage de dessin animé préféré et optez plutôt pour des critères de sélections spécifiques pour votre jeune. À éviter Les sacs à dos en bandoulière sont un très mauvais choix, puisque tout le poids du sac se retrouve seulement sur une épaule. Cette répartition unilatérale de poids va forcer les muscles et la colonne vertébrale à compenser cette inégalité, ce qui amènera des tensions et conséquemment augmentera les probabilités de développer un problème de santé futur. Un sac à dos lourd et mal ajusté causera aussi des déséquilibres, voir un débalancement de la posture, suivit progressivement par une détérioration de la démarche et ainsi que de la santé. N’oubliez pas que les jeunes utilisent fréquemment leurs sacs à dos et que ces effets sont cumulatifs avec les temps, ce qui représente à long terme un danger pour leur santé vertébrale.

Comment choisir : critères de sélections. La grandeur de l’enfant déterminera le choix du sac à dos. Il est important que le dessus du sac ne dépasse pas le dessus de l’épaule de l’enfant. Le bas du sac ne devrait pas être plus bas que les hanches; il ne devrait pas s’appuyer contre les fesses. Il est donc essentiel que votre jeune soit présent lors de l’achat. Optez pour un matériel léger, comme la toile. Oubliez le cuir car ce sac à dos deviendra rapidement trop lourd. Assurez-vous que le sac possède deux brettelles ajustables et rembourrées, d’une largeur de 5 cm (2 pouces). Une ceinture de taille (ou de hanches) devrait être présente, car celle-ci aide à redistribuer le poids du sac, permettant un transfert de 50 à 70% du poids que les épaules et le dos doivent supporter. Une courroie à la poitrine et des courroies latérales sur le sac à dos sont à privilégier. Un derrière rembourré aidera également à protéger le dos et sera plus confortable. Choisissez un sac à plusieurs pochettes au lieu d’un seul grand compartiment, ce qui aide à distribuer le poids plus uniformément et diminuer le ballotement du contenue. Ajustements et utilisation. Le sac se doit d’être bien ajusté. Assurez-vous que le jeune porte bien son sac à dos sur les deux épaules, pour évitez tout débalancement au niveau du dos. Ajuster les brettelles pour que le sac épouse confortablement le corps de votre enfant et que vous puissiez glisser votre main entre le sac et son dos. Le sac ne devrait pas être trop serré autour et au dessous des bras, tout comme une paire de souliers de devrait pas être trop petite. Utilisez les courroies de poitrines et de hanches pour stabiliser le sac sur le dos de votre jeune. Serrez les courroies latérales du sac pour en compri-

mer le contenue, évitant ainsi les contrecoups du matériel lors de la marche ou de la course. Mettez les objets plus lourds près du corps et les objets de formes irrégulières vers l’extérieur, c’est-à-dire loin du dos. Le poids total du sac ne devrait pas excéder 10% du poids de l’enfant. Pensez à faire le ménage du sac à dos à chaque semaine avec votre jeune. Éduquez votre jeune à apporter avec lui dans son sac seulement ce qu’il aura besoin pour la journée, évitant ainsi un surplus de poids. Pour enfiler son sac à dos, évitez les mouvements en torsion ou rotation, car ces mouvements augmentent les risques de blessures au dos. L’idéal est de déposer le sac sur une surface plate, à la hauteur de la taille, comme une chaise ou un pupitre. Ensuite faire dos au sac, enfiler

une bretelle à la fois et finalement ajuster les bretelles. N’hésitez pas à aider les plus jeunes à mettre leur sac à dos. N’oubliez pas que pour soulevez correctement le sac, il est recommandé d’utiliser la force des jambes, c’est-à-dire se pencher et se relever en pliantdépliant les genoux. Éduquez.

Informer et familiariser votre enfant sur l’importance d’une bonne santé neuro-vertébrale est un atout pour toute leur vie. Pensez à si vous n’auriez jamais enseigné à votre jeune de se brosser les dents, à quoi ressemblerait leur dents à l’âge adulte? Encourageons les bons comportements sains, pour s’épanouir en santé!

Dr. Melanie Leclerc, D.C.

Cafe of Life, Family Chiropractic Studio

302-729 10th Street, Canmore Ab Clinic: (403) 609-0554 Cell: (403) 609-1237 dremelanie@yahoo.ca

Appel de propositions dans le cadre de Nouveaux Horizons pour les aînés Le gouvernement du Canada accepte maintenant les demandes de financement pour l’aide à l’immobilisation dans le cadre du programme Nouveaux Horizons pour les aînés. Ce financement aide les organismes sans but lucratif à rénover les installations ou à remplacer l’équipement dont ils se servent dans le cadre des programmes et des activités qu’ils offrent actuellement aux aînés.

La date limite pour présenter une demande de financement est le 8 octobre 2010. 1 800 277-9915 ATS : 1 800 255-4786 www.rhdsc.gc.ca/aines


arts & culture

16. Le Chinook

15 septembre 2010

Roman coup de poing sur les disparues de Vancouver Paul-François Sylvestre En février 2010, le monde entier a parlé de Vancouver, des Jeux olympiques, des exploits sur glace ou sur neige, des corps vainqueurs et sublimés. Au même moment, les Éditions Grasset publiaient Les Disparues de Vancouver, un roman vrai d’Élise Fontenaille. On montrait l’envers de la médaille: le gouffre au cœur de la ville «le downtown eastside», les corps vaincus, prostitués, détruits et drogués d’Amérindiennes abattues par Robert Pickton, «Pickton le boucher». « Pourquoi sortir l’affaire des disparues de Vancouver au moment des Jeux Olympiques ? Parce qu’elle en est le négatif absolu », écrit Élise Fontenaille. À travers ce fait divers terrifiant, l’auteure présente avant tout un fait de société, glaçant, révélateur du sort que l’Amérique du Nord

réserve à ses communautés autochtones. Le message qu’on peut lire entre les lignes des Disparues de Vancouver n’est pas celui que le maire voulait entendre durant les Jeux olympiques. C’est un message qui crie « Honte au Canada ! » Le commentaire suivant, entendu dans un bar, résume la situation : « Un quart des Canadiens ont du sang indien dans les veines. Les trois quarts restants ont du sang indien sur les mains. » Le roman présente le cas de Sarah, 29 ans, séropositive, putain et junkie. Elle a disparu et son ami Wayne remue mer et monde pour la trouver, vivante ou morte. Lorsqu’il découvre un indice, Wayne alerte la police. Mais pour cette dernière, les filles ont «tout simplement cessé d’être là». Elles vont réapparaître ailleurs plus tard, se disent-ils. « On va

pas s’affoler pour des putes, non ? » Il est clair, aux yeux des groupes qui cherchent à faire la lumière sur les disparues, que si elles avaient été des blanches dans les bons quartiers de Vancouver, la police ne serait pas restée si longtemps sans réagir. Le meurtrier aurait déjà été arrêté. Le langage est direct, peut-être cru aux oreilles de certains lecteurs. Il ne faut pas se surprendre de lire : « Ici, ça baise dans tous les coins, ça nique, ça fornique, ça se pique, 24 heures sur 24, le fric change de main le temps d’un claquement de doigts: les filles à genoux, les types debout, appuyés contre le mur, ou tapis dans les voitures… » Ces filles ont un passé aux accents souvent semblables. Certaines étaient «le sex-toy vivant de tous les hommes de la famille: le père, l’oncle, les frères, le beaupère…» Pas étonnant qu’elles soient devenues junkies, puis putes pour payer la came! Le témoignage de Sarah, qui a laissé un journal intime, a de quoi ébranler le lecteur : « Je ne suis rien, je suis seule au monde. Je me vends pour quelques dollars, je ne suis personne, tout le monde peut m’avoir… Une chose qu’on

achète, qu’on méprise et qu’on jette. Qu’on humilie, aussi. C’est ça que les hommes viennent chercher ici: quelqu’un tombé plus bas qu’eux. » La romancière du vrai a une façon coup de poing de résumer en une phrase de quatre mots la situation des quelques 60 disparues. Ainsi, lorsqu’on demande à une fille si elle vit toujours à Vancouver, la réponse est « Je meurs à Vancouver. » Le 5 février 2002, six mois et 8 nouvelles disparues plus tard, l’arrestation de Robert Pickton a lieu. Le procès dure six mois et coûte cent millions de dollars. Selon le chef des médecins-légistes, la scène du crime est comparable à un charnier du Kosovo ou à Ground Zero. Ironie du sort, une prostituée explique durant le procès que les filles de Skid Row venaient chez Pickton « parce qu’elles considéraient la ferme de Coquitlam comme un endroit plus sûr que le downtown eastside ». Le roman nous apprend que deux anciennes prostituées ont couvert le procès à titre de reporters pour un journal en ligne. Lors du procès, l’une d’elle se demande comment des

femmes ont pu subir de telles horreurs sans que personne ne les ait jamais entendues hurler. Et l’auteure d’ajouter : « parle-t-elle des horreurs subies à la ferme ou bien de leurs vies à toutes dans le downtown eastside…? » Parlant de downtown eastside, le roman regorge de mots anglais que l’auteure aurait pu traduire, à mon avis. On comprend que l’expression downtown eastside ait été conservée, mais on se demande pourquoi on a gardé des mots anglais tels que bad dates, talking stick, geographic profiling, Kill the Indian in the child, residential schools, highway et rain forest. Nonobstant cette réserve personnelle, je suis le premier à dire que Les Disparues de Vancouver est un roman réussi, savamment conçu, qui a le mérite de poser les vraies questions qui affligent la société nordaméricaine. Elise Fontenaille est l’auteure, chez Grasset de plusieurs romans : La Gommeuse (1997), Le Palais de la femme (1999), Demain les filles on va tuer papa (2001), L’Enfant rouge (2002), Brûlements (2006), L’Aérostat (2008) et chez Stock, Unica (2007).

Le Chinook est à la recherche de représentants publicitaires. Tu es dynamique et tu cherches un emploi bilingue? publicite@lechinook.com (403)483-7393 Élise Fontenaille, Les Disparues de Vancouver, roman, Paris, Éditions Grasset, 2010, 200 pages, 24,95 $.


15 2010������������������������������������������ 14.septembre Le Chinook

Arts & Spectacles

Critique du Mesrine La vague: Un filmfilm peu houleux (2008): L’instinct de Mort Dominique Fortier: www.dimanchematin.com

Après avoir été charmé par Au revoir Lénine et Les édukateurs, j’étais très enthousiaste à l’idée de visionner La Vague. Après tout, comme le dit Vince dans la pub de Slap Chop: “Si ça vient de l’Allemagne, c’est sûr que c’est Lemée, bon!” Dans ce cas-ci, Dennis Gansel nous livre un film plutôt calme malgré la trame de fond Mathieu www.dimanchematin.com dramatique qui s’y installe. Après d’un (Jürgen an d’attente, fameux diptyque aux sur la vie du gangster Jacques Mesrine sort enfin sur Rainerplus Wenger Vogel)leest un professeur idéologies plutôt anarchiques. Par contre, quand les écrans de lade Belle Province. Inutile de dire attente endirection, valait la peine, etde que public, déjà venu vient le temps la semaine thématique, il seque voitcette imposer par la le sujet la le dictature. Il décide en grand nombreune voirexpérience: les deux films en avant-première et en exclusivité au sa festival FANTASIA, n’a pas donc de tenter Rendre la dictature vivante au sein de classe pour montrer à été ses déçu. étudiants à quel point ce genre de régime peut Après avoir participé en 1959 à la guerre d’Algérie où ilêtre étaitdévastateur. assigné aux «Ce corvées de bois », qui semblait unJacques projet Mesrine revient en France. Bien que son père lui ait trouvé un travail, Mesrine préfère se livrer à des petits inoffensif au départ devient rapidement un casses avec son ami Paul pour le compte de Guido, un hommemouvement très influentde dans le Milieu. épouse les Sofia, une masse qui Il dépasse quatre Espagnole avec qui il a trois enfants. murs de l’école. Lorsque Mesrine est arrêté une première fois, Sofia le persuade satout vie C’estmomentanément à ce moment où d’abandonner on s’attend que de voyou. À sa sortie de prison, il se trouve brièvement unéclate, boulot que cheztout un architecte-décorateur avant deil déborde. Malheureusement, replonger dans le crime avec Paul et Guido, ce qui fait que Sofia le quitte. Avec la complicité de sa nouvelle n’en est rien. On a droit à une gang d’étudiants maîtresse Jeanne Schneider, Mesrine ne tarde pas à se bâtir qui une s’habillent réputation en de chemises redoutable braqueur, blanches et au quipoint font où le couple, activement recherché, doit quitter la France. quelques graffitis dans la ville. Il y a bien sûr Arrivés au Québec, Mesrine et Jeanne obtiennent un quelques emploi chez un milliardaire, Deslauriers, qu’ils jeunes qui prennent ce mouvement kidnappent lorsque celui-ci veut les licencier. L’opération échoue, etplus le couple en fuite est arrêtélaaux Étatsun peu au sérieux mais jusqu’à toute fin, Unis. Extradé et emprisonné au Québec, Mesrine trouve quand même le moyen, enl’ampleur compagnie deforce son on ne ressent aucunement et la complice et ami québécois Jean-Paul Mercier, de s’évader du pénitencier de St-Vincent-de-Paul, dontmême personne de ce mouvement qui ne véhicule pas ne s’était évadé jusque là. d’idéologie. Pour cette première partie, qui couvre les débuts de MesrineL’idée en France jusqu’à est son passage marquant de départ excellente et déau Québec, le réalisateur Jean-François Richet et son scénariste Abdel Dafri annoncent la un couleur tient tous lesRaouf ingrédients pour faire film d’entrée de jeu avec un texte en début de projection; pas question personnage légendaire, choc d’idéaliser mais ça un tombe à plat.déjàOn exploite même si la fiction, de toute évidence, se mêle à la réalité dans le récit. que trop légèrement le « pourquoi » de ce Grâce à une suite de scènes bien que parfoisà mouvement, ce qu’il brèves, est supposé apporter épisodiques, qui ses souligne avec intelligence l’évolution réelles. de Mesrine membres et ses répercussions Le dans le monde du crime la violence brutale qui film est et tellement tranquille quel’accompagne, même la fin Richet trace un portrait objectif du gangster en évitantpas de semble plutôt surréaliste puisqu’on ne comprend juger ses actes, tout lui donnant une richestrop en comment des progressivement jeunes ont pu embarquer si se crédible sur lefarouchement plan humain davantage psychologique. dans un que mouvement qui ne se Pour y arriver, Richet opte pour une pédagogique. mise en scène souple voulait qu’une expérience qui ne laisse place à aucune chute de rythme, les mo-y Je voulais aimer ce même film, dans j’espérais ments d’action. Quelques d’humour jubilatoires viennent trouver touches des scènes chocs, des idéologies également rehausser un ensembledes qui refuse dans la rassembleuses, jeunes deensombrer soif de poulourdeur du mélodrame biographie voir ou façon en détresse quihollywoodienne. s’identifiaient à un tel Richet saitmouvement, également faire pertinent des mais un on usage effleure que trop techniques cinématographiques inventées ou employées durant légèrement toutes ces facettes. Un film qui fait la décennie couverte dans l’intrigue.que À titre d’exemple, on peut malheureusement, trop peu de vagues… mentionner l’emploi de l’écran partagé, présenté à Montréal lors de l’Exposition Universelle de 1967, soit quelques mois avant l’arrivée de Mesrine au Québec. Et puisqu’il est question des années 60, la reconstitution de cette période, tant dans les costumes que les accessoires, est convaincante et minutieuse. Sous les traits de Mesrine, Vincent Cassel s’impose avec une composition magistrale très fouillée et étudiée du légendaire bandit, tandis que le reste de la distribution, triée sur le volet, ne demeure pas en reste en jouant au même diapason que la vedette.

Si les carottes sont cuites, les patates sont pilées! Pierre-Luc Gagnon: www.dimanchematin.com

La dernière fugue : Peuton choisir quand mourir?

Si j’avais des enfants, je ne sais pas si je les ferais garder par Serge Boisvert deNevers (l’un des fondateurs du magazine Safarir) et Michel Bouchard (rédacteur en chef du Magazine Safarir), mais je n’hésiterais probablement pas à leur acheter «Patatepilée», la nouvelle série de bouquins qu’ont créée, en collaboration, ces Pierre-Luc deux joyeuxGagnon, lurons. www.dimanchematin.com

Une réflexion sur la vie, la vieillesse, Selon le communiqué officiel, «Pa-la maladie et la mort. Un film qui fait réfléchir et qui nous entraineundans le sentiers délicats suicide assisté et de l’accompagnement de l’être cher dans tatepilée, succulent reste de du pâté lachinois, mort laest plus le confortable héros d’unepossible. nouvelle Jacques collec- Godin est d’ailleurs troublant dans son rôle d’Anatole Lévesque qui combatL’action le Parkinson depuis un bon moment et qui demande maintenant qu’on le laisse tion québécoise». se passe dans mourir le plus possible. un frigo. On yrapidement retrouve Jude Rouge-O, une Adapté dubouteille roman « de uneketchup, belle mort » de Gil Courtemanche, « La dernière fugue » est un portrait sympathique Gérard touchant tristement ce Oméga, que la maladie peut avoir comme impact sur ceux qui la vivent Lactose,et une pinte deréaliste lait, et de Dan au de près de loin. Tourné ditquotidien « tête d’oeuf ».ou Mais attention! Il dans n’y un contexte de souper familial, « La dernière fugue » met en que lumière divergences d’opinions que peuvent avoir les différents membres d’une a pas des toutes gentils les à Frigolo. La bande des Mâles composée des mourir frères une personne atteinte d’une maladie dégénérative inmême familleBouffons sur comment devraient Pékel et de Fritz et Chipo Vinèg y sème curable. également terreur. N’ayez la craintes, Parmi leslaacteurs qui forment distribution de « La dernière fugue », on remarque notamment Patatepilée aime bien se lancer à l’aventure Andrée Lachapelle qui joue le rôle de l’épouse éplorée et épuisée ainsi qu’ Yves Jacques qui incarne et déjouer les plans hypercaloriques de la brillamment le fils marginal qui croit fermement que son père devrait avoir droit à tous ses petits bande des Mâles Bouffons… plaisirs coupables malgré les conséquences sur sa santé. On découvre aussi le jeune comédien Aliocha Schneider qui campe le petit-fils de l’affligé et qui croit lui aussi que son grand-père devrait deuxième tome (Patapilée gravit le mourir Le quand il jugera que c’est le bon moment. montIsabelle Réfrigo) sera disponible librairire Miquelon, Martine en Francke, Marie-France Lambert & Benoît Gouin complètement ce dès le bien 1er avril. Le Léa premier est déjà casting réussi. Pool, tome scénariste et réalisatrice bien connue (Maman est chez le coiffeur et disponible depuisfrappe le 18 dans février. À déguster Le papillon bleu) le mille avec ce film coup de poing qui nous arrache les larmes sans à grandes tomber dansbouchées! le mélodrame au sirop de guimauve. Un film solide, touchant et parfaitement bien réalisé. Deux pouces!

Le Chinook. 17 15 mai 2010

Ciné-Club CInéMAGINE de la Cité des Rocheuses vous présente en octobre 1 OCTOBRE à 19h30

30 Seconds To Mars: 25 Grands numéros Juste pour rire This is war

Denière partie des 25 Grands Numéros Juste pour Rire avec: Claude Meunier, Daniel Lemire, Dominique Michel, François Morency, Jean Lapointe, Jean-Luc Lemoine, Jean-Marc Amélie Roy www.dimanchematin.com Parent, Jean-Michel Anctil, Laurent Paquin, Patrick Huard et/and Stéphane Rousseau.to mars en terminant le jeu J’ai re-découvert 30 seconds Dragon Age. La chanson Durée This is106 warminutes jouait au générique. Je ENtrée gratuite connaissais et aimais déjà la chanson The kill mais je n’avais à l’achat jamais pris le temps d’écouter le reste de leur deuxième album, d’un Pop-corn ! à It’s a beautiful lie. This is war étant le premier extrait du nouvel album a paraître, j’ai dû attendre en décembre 2009 La Forteresse suspendue pourles écouter le reste du troisième opus. Un son différent du Tous étés depuis longtemps, 2 camps s’affrontent, deuxième appuyé par un inquiétantes. thème récurrent font de This mais cet été lealbum jeu prend des tournures La is warestun bijou à écouter. rivalité à son comble! Quel camp l’emportera à travers Ilspalpitant sont et présentement en tournée pour promouvoir ce roman divertissant. Durée 120 minutes le troisième album et ils viennent d’entamer la branche américaine. Un seul spectacle était prévu au Canada, c’était hier soir à Toronto au Sound Après de (AB) deuxT3E heures La Cité des Rocheuses, 4800, Academy. Richard Road S.W. plus Calgary 6L1 d’attente dont une dehors au/ www.citedesorcheuses.com froid, alors que je regardais Info.: (403) 249-1749 impatiemment ma montre en pensant à l’heure de mon vol de retour vers Montréal qui approchait trop rapidement, le groupe est enfin monté sur scène à 21h. Notre billet indiquant 19h, l’impatience était à son comble, tout comme la salle dont on ne voyait plus un centimètre de plancher. L’attente en ayant valu la peine, pour la partie du spectacle que j’ai vue, c’était excellent et digne d’un show qui aurait pu aussi bien être présenté au Centre Bell devant 15 000 personnes au lieu de seulement 2000. Fidèles à leurs albums, sous les cris des fans qui chantaient (criaient) plus fort que le chanteur Jared Leto trois fois sur quatre, le groupe a offert une prestation électrisante de plusieurs chansons de leurs trois albums. Le chanteur s’est mêlé aux gens plus d’une fois et, bien que j’aie trouvé la foule de Toronto relativement froide et un peu trop « polie », je crois que tous étaient bien contents d’être là. Aujourd’hui, je suis un peu déçue car il a fallu que je parte avant la fin pour attraper mon avion et ainsi manquer quelques chansons dont l’excellente King and Queens qui tourne présentement à la radio. Je me demande bien ce qu’il faudrait faire pour les amener à Montréal !

3 Octobre 14h


18. Le Chinook

15 septembre 2010

3e festival international d’improvisation de Calgary: Une première pour l’impro en français! Jérome Thibeault Une première soirée d’improvisation en français sera présentée dans le cadre du 3e Calgary International Improv Festival le 27 septembre prochain au Comedy Cave de Calgary à 20h00. Cette soirée est le fruit d’un partenariat entre les organismes The Improv Guild et Théâtre à Pic. Cette dernière organisation tenait d’ailleurs un camp d’entraînement les 11 et 12 septembre derniers afin de préparer les improvisateurs à la joute du 27 septembre prochain.

Vous y reconnaîtrez le format librement adapté de la LNI où la bonne humeur et le rire sont à l’honneur. Le Calgary Improv Festival, qui grandit encore cette année, met en vedette le célèbre improvisateur et le talentueux humoriste Colin Mochrie qu’on a notamment apprécié à This Hour as 22 Minutes. Ce sera aussi le rendez-vous d’artistes de Norvège, des États-Unis et d’Australie ainsi que de villes canadiennes comme Edmonton, Vancouver, Winnipeg et Calgary.

La soirée d’improvisation est « une occasion en or de rire en français à Calgary », souligne Inouk Touzin, directeur artistique du Théâtre à Pic. Parlant de la rencontre entre le style

d’improvisation anglophone et francophone, il s’enthousiasme : « On peut apprendre les uns des autres, et surtout, s’amuser comme des fous! » Le Calgary Improv

Festival, du 21 septembre au 3 octobre, au Comedy Cave et à L’Epcor Centre Pour l’horaire complet: www.calgaryimprovfestival. com

Recevez toute l’actualité sur la francophonie albertaine, participez à des discussions enflammées sur de sujets chauds de l’actualité et plus... Recherchez Le Chinook sur Facebook et joignez notre groupe! www.lechinook.com

Le Théâtre à Pic vous invite Lundi 27 septembre : Première présence au International Improv Festival 20h, Comedy Cave (9206 Macleod trail, Calgary) 10$ Mercredi 29 septembre : Impro mensuelle au Cafe Koi (1011 1 St SW Calgary) heure spéciale à 19h pour les couche-tôt! Samedi 23 octobre : AGA 13h et lancement de saison 15h-17h au Cafe Koi (même adresse que ci-haut). Pour nous joindre: theatreapic@gmail.com


15 septembre 2010�������������������������������������

Fiers de nos Roughriders. Célébrez le centenaire des Roughriders de la Saskatchewan avec le dollar de circulation commémoratif édition limitée de la Monnaie royale canadienne. Trouvez cette pièce dans votre monnaie ou allez à monnaie.ca/roughriders pour commander un ensemble de 5 pièces. Les partisans les plus passionnés des Roughriders voudront se procurer la pièce de collection plaquée or offerte à seulement 19,95 $ dans les succursales participantes de Postes Canada ou en ligne à monnaie.ca/roughriders.

Partagez la fierté. Conservez la pièce.

Disponible au Bureau Post de poste Office

© 2010 Monnaie royale canadienne – Tous droits réservés. Le logotype du Centenaire du Saskatchewan Roughrider Football Club ainsi que le nom et le logotype du Saskatchewan Roughrider Football Club sont la propriété du Saskatchewan Roughrider Football Club Inc. et sont utilisés en vertu d’une licence.

Le Chinook. 19


Par Les Super Matozoïdes, www.supermatozoides.com

Sports

Quelle est la différence milieu de boîtes de pizza! C’est combinaisons intéres20. Le Chinook 15musicales septembre 2010 entre une fleur et une feuille? quand même mieux que de man- santes pour le spectacle alors Certains diront que les feuilles ger des sandwichs pas de croûtes. que des artistes s’uniraient afin meurent à chaque automne Tout ça est trop ironique, il doit y de faire plaisir à tout le monde. alors que les fleurs s’endorment avoir un moyen de s’entendre… Et Bryan Adams avec Malajube, Éric pour l’hiver. La fleur de lys, elle, si on réunissait les deux fêtes? Si Lapointe en duo avec Loreena se réveille le 24 juin…pour mieux on célébrait le Qué…nada!!! McKennitt, Shania Twain avec se faner le 1er juillet! Ce n’est Fabulons un peu… Débutant Arcade Fire ou bien Leonard Copas une longue espérance de le 27 juin, ce congé, obligatoire hen avec Tricot Machine… On vie pour une province qui rêve et payé, pourrait se tenir dans termine le tout avec un énorme d’indépendance dans un pays une ville spécifique (on change de feu de joie et des milliers de qui célèbre deux fêtes bien dif- province à chaque année) et dure- feux d’artifice dans le ciel!! Une férentes dans la même cour… rait trois jours. Une journée pour vraie fête pour unir tous les Lorsque je pense à la St- se rendre sur place, une journée Canadiens!!! Jean-Baptiste, je vois une foule pour fêter et une autre journée Comparer les deux fêtes en délire brandissant drapeaux afin de revenir à la maison. Avec est aussi inutile que de comet étendards à l’effigie du fleur- la présentation du passeport parer les fleurs et les feuilles. delisé, les yeux pétillants de spécial canadien, tous les Malgré tout, ce petit jeu démontre broue éthylique, dansant avec moyens de transport seraient visiblement la différence entre le frénésie sur un air de Paul gratuits au cours de ces trois Québec et le reste du pays… PerPiché autour d’un énorme feu de jours afin de permettre aux gens sonne ne peut le nier, pas même joie sur les plaines d’Abraham. de partout au pays de se rendre à Stephen Harper qui a reconnu Mais quand je pense à la fête l’endroit des festivités. Sur place, la nation québécoise dernièredu Canada, je vois une foule on déjeunerait avec les céréales de ment. Nous sommes uniques. d’octogénaires chaussés de la Saskatchewan, on dînerait avec Nous sommes les Gaulois dans sandales avec des bas beiges les fruits de mer des Maritimes, on Astérix et le jour où un romain montés jusqu’aux genoux, souperait avec le bœuf des Prairies décidera de changer tout ça, ce La maquette du futur Colisée de Québec qui pourrait accueillir une équipe de la Ligue Nationale de Hockey. Le président de la assis sur leur chaise plianteà en et on luncherait avec poutine du sera acérisques ». Et on LNH, Gary Bettman, a mentionné plusieurs reprise que tout ce qui la manquait à Québec pour le« retour d’une franchise étaits’en un aréna aurions adéquat. droit à des souviendra longtemps! dessous d’un parasol aux cou- Québec… Nous Québec bashing. leursC’est de l’unifolié en mangeant vrai! L’enjeu est du gâteau stupide! au crémage tellement On séché ne parle par leque soleil,d’un dansamphithéatre une fête orgaqui nisée relancera par le Lionsl’économie Club. Ce sportive et artistique d’une n’est pas pour rien région. Il me semble que que les ça Québécois veulent senon? séparer… vaut 175 millions, Des montants astronomiques on fait visiblement pas partie ont été donnés pour les Jeux du même pays! Du moins, pour Panaméricains dernièrement. ce qui est question de fairequi la Voulez-vous me dire regarde dansduleCanada, pays? tous Ce fête!!! Àça la fête sera Stephensont Harper de bien les àQuébécois invités, mais trancher le dilemme. Oui, le étrangement, malgré le congé même gars qui a avoué devant férié, ilsqu’il préfèrent aider voisin l’écran désirait le leretour des Nordiques.Au OnQuébec, te regarde à déménager. nous mon Stephen et comme le dit fêtons la Confédération canasi bien le dicton du Québec : Je dienne à la fin de bien me souviens! Onlaajournée, déjà hâte assis sur une caisse de bière au aux prochaines élections.

Amphithéatre, haine et unification Mike Tremblay, www.supermatozoides.com Lorsque je pense au Canada, je le vois un peu comme un couple qui s’est marié rapidement parce que la femme était enceinte. Lorsque ça ne va pas bien, tu peux tenter de mettre un peu d’eau dans ton vin, mais que fait-on lorsqu’il n’y a plus d’alcool? C’est exactement le sentiment des gens de Québec en ce moment… Ils font partie du Canada, mais la relation n’est pas à son meilleur! Présentement, il y a un bogue important dans la province. La situation économique est favorable au retour d’une équipe de la LNH à Québec; tout ce qu’il manque, c’est un nouvel amphithéatre: quelque chose de multifonctionnel qui servira toute la région de l’Est du Québec. Je m’explique: lorsque tu habites la Côte-Nord et que tu as envie de voir un show de U2, tu dois rouler plus de 11 heures afin d’y assister à Montréal. Avec des installations du genre, cette même personne ne ferait qu’un trajet de 8 heures afin de voir le même spectacle…mais à Québec! Le vieux Colisée est désuet, Même les tuyaux d’égouts coulent à certains endroits. Vous n’avez qu’à demander au membre de Metallica qui en a reçu sur la tête lors de sa récente visite! Vous croyez qu’il a le goût de revenir dans la vieille capitale? Pas sûr moi! Je sais que tout le monde aimerait avoir de nouvelles installations sportives. Calgary a un Saddledome depuis

1983, Vancouver a des sites olympiques et à Québec… ils ont quoi? Je vous entends déjà parler de péréquation et sur ce point, vous avez raison! Mais moi, si je veux que mon argent soit utilisé pour autre chose que des conflits en afghanistan, des budgets en sécurité lors des réunions du G-20 ou bien dans les salaires des sénateurs, j’ai le droit de le crier haut et fort! Je veux le retour de la rivalité MontréalQuébec. Le gouvernement fédéral ne semble pas bouger, tant et aussi longtemps que la capitale québécoise ne parlera pas d’une possible candidature de la ville pour des Jeux olympiques…et bien parlonsen! Le Québec n’est pas différent des autres provinces et il mérite des installations digne de ce nom…même si la grogne se fait sentir ailleurs! Ce ne sont pas 175 millions qui mènera le Canada au bord de la faillite! Aujourd’hui, ce sera Québec…demain, ce sera possiblement l’Alberta! Je me souviens des autobus de gens qui sont venus demander au Québécois de ne pas quitter le pays à quelques jours du référendum de 1995 (dernière année des Nordiques). Ils ont dit qu’ils aimaient le Québec, qu’ils prendraient soin de celui-ci et que les Québécois étaient des Canadiens à part entière… comme eux! À la lumière des derniers articles et commentaires venus de l’Ouest du pays sur ce sujet, j’en doute! Oui, il y avait du raisonnement mais il y avait surtout du

Vous êtes un propriétaire d’une entreprise francophone et vous désirez vous faire connaître par la communauté française de l’Alberta. Affichez-vous dans le journal Le Chinook ou sur notre site web. Contactez-nous pour savoir notre liste de prix! (403) 483-7393 publicite@lechinook.com

Ser

COU

Comp csey


15 septembre 2010������������������������������������������

Jeunesse

Le Chinook. 21

Deux lunes dans le ciel? Prof Mercure Chaque année, depuis 2003, un fascinant canular circule sur internet alors que revient le mois d’août. Encore cette année, on y annonçait que, le 27 août, la planète Mars devait être aussi grande dans le ciel que la lune! J’ai encore reçu ce courriel cette année et j’ai même eu droit aux explications d’un vacancier tout à fait sérieux qui, lors d’un superbe lever de lune sur le SaintLaurent, m’instruisait sur le fait que ce n’était pas lune qui était si belle dans le ciel de Matane, mais bien la planète Mars! Un malentendu En août 2003, les orbites de la Terre et de Mars étaient à leur plus près, environ 50 millions de kilomètres, ce qui faisait paraître la planète rouge plus grosse qu’à l’habitude. Or, un texte scientifique expliquait à l’époque que Mars allait

paraître, dans l’objectif d’un télescope avec un grossissement de 75x, aussi grosse que la lune vue à l’oeil nu. Il semble qu’on ait omis cette petite précision pour retranscrire grossièrement le reste de la phrase. Ainsi, depuis ce temps, la farce est remise en circulation lorsqu’approche le 27 août. Voici quelques faits susceptibles de faire voir qu’un tel phénomène est impossible : 1) Mars peut effectivement se trouver, au point où son orbite est le plus rapproché de celle de la Terre, à 55 758 006 km de notre planète et elle est alors un point dans le ciel mesurant 25 secondes d’arc. C’est la taille d’une feuille d’un arbre situé à 200 mètres ou bien celle d’une luciole qui passe à 30 mètres de vous. C’est petit! Même aussi proche, la planète rouge demeure 9000 fois moins lumineuse que la lune.

Chapitre 6

2) Certains astres, comme la lune ou le Soleil, nous paraissent plus gros lorsque nous les voyons à l’horizon.  C’est alors l’épaisseur de notre atmosphère qui diffuse la lumière émise (dans le cas du Soleil) ou réfléchie (dans le cas de la lune) et fait paraître l’astre plus gros, un peu à la manière d’un miroir grossissant. L’astre peut alors paraître deux fois plus gros. Cela ne fait quand même pas paraître Mars de la taille de la lune. Mars n’est toujours qu’un petit point lumineux dans le ciel de la magnitude d’une étoile modeste. Enfin, vous pouvez trouver des cartes du ciel de Calgary à l’adresse suivante. Lorsqu’elle est visible, Mars y est indiquée : http://www. fourmilab.ch/cgi-bin/Yoursky Je vous parie qu’on recevra encore ce message en août 2011…

Cette image truquée accompagne souvent le canular

Le monstre du Lac Cameron par Valérie Perreault

Un bain inattendu Le lendemain main... - Pchttt! résonne un bruit sourd. - Qu’est-ce? demandent les enfants en se tournant vers le lac.

Tandis que le météorologue leur explique comment fonctionne le sous-marin, leur mère leur apporte un dîner, des jumelles, des lampes de mineurs et un appareil photo. - Enfin, conclut le météorologue, ces cornets vous permettront de communiquer l’un avec l’autre.

- C’est le monstre du lac Cameron, crie Pépère Trahan. - Bonne chasse! les taquine-t-elle. - Splash! fait tout à coup le contenu d’un seau d’eau qu’ils reçoivent sur la tête. - Si vous espériez que nous fondions, s’écrie Christian, c’est raté! - Ouais! renchérit Julie désormais en colère. Sur ces entrefaites, l’aîné s’assied dans la chaise du navigateur du sous-marin. - Bonne idée! fait la cadette en se prenant place dans la cabine de pilotage.

- Soyez prudents! dit Ipleu en souriant malicieusement. En un rien de temps, l’engin se retrouve au fond du lac. Christian se met alors à pédaler pour le faire avancer pendant que Julie l’illumine dans l’espoir d’apercevoir le monstre du lac Cameron et le photographier. - Qu’est-ce que cette lumière? demande Christian. - On dirait la lampe de poche d’un homme-grenouille! répond Julie. - Que fait-il?

- Un instant! s’interpose Ipleu avant qu’ils ne referment les sas. - De la soudure!

Valérie Perreault

- Papa! s’écrient-ils. - J’ai quelques recommandations à vous faire avant que vous ne partiez. - Ah!

Mais, avant qu’ils ne puissent s’en approcher, un jet d’eau propulse le sous-marin et ses occupants hors de l’eau.

Auteure, conteuse, chef de choeur et enseignante www.boomerangjeunesse.com v_perreault@hotmail.com


22. Le Chinook

15 septembre 2010

Jeux

SUDOKU

KAKURO

Livret de sudokus personnalis

Le but du jeu est de remplir cette grille avec une série de chiffres (ou de lettres ou de symboles) tous différents, qui ne se trouvent jamais plus d’une fois sur une même ligne, dans une même colonne ou dans une même sous-grille.

L’objectif du jeu est de remplir les cases vides (blanches) avec des chiffres entre 1 et 9. La somme de tous les chiffres doit être égale au nombre inscrit dans la case remplie (noire). Un même bloc ne peut contenir deux fois le même chiffre. Cette dernière règle est celle qui rend possible la création de grilles à solution unique.

1

5

6

4

7

3

3

8

2 9

7

9

2

1

8

4

9

2

6

3

2

8

5

8 5

3

4

9

5

4 N° 98554-2058834734

2

2

4

3

1

2

2

1

3

2

5 1

7

1

2

3

5

52

1 2 3

4

2 3

2

3 1 4

9

6

1

6

3

5

1 4 3 6 2

1

2 4

1 4

4

2

3

6 1

3

2

1

8

5

RÉPONSES (août 2010)

1

8

1

http://www.le-sudoku.fr

1

1

2

1

2 1

3 1

3 6 8 1

3

3

5

4

4 2

3 2

2

5 6

4 9

5

7

3

2

1

N° 910283-1924185905

1

3

14

2 8

9 8

2 1 7 4 5

8

2 4 5 7

5

4 2 1

7 5

1 3

3 6 7

4 5 3

2 1 8

3 8 7

4

7 6

9 7

4 6 8 2 9

9 8

1

6

6 2 9 5 4

2 8 5 1

2 8 3

9

9 1 5

6 3

5

http://www.le-sudoku.fr

9 6 3 1

1 4

7

65

4

9 3

7 6

7 4 8 2 N° 98554-2058834734


Publicité dans LE CHINOOK, valide du 1 décembre 2007 au 1

Épreuve finale;

15 septembre publicité dans2010������������������������������������������ LE CHINOOK pour l’année 2008

Le Chinook. 23

Services psychologiques

Pour vous aider à faire face aux situations de crise Transitions de couple, de carrière et de vie Pour retrouver votre équilibre, découvrir votre source de guidance et de pouvoir interne et à apprendre à créer une vie plus satisfaisante.

Warren TeTTensor amanTea LLP BARRiSTERS & SoliCiToRS - TRAdE-MARk AgEnTS

Certifiée en psychologie de l’énergie Thérapie de la prise de conscience Approche de bien-être intégré

1413 - 2nd STREET S.W. Calgary, Alberta T2R 0W7 Téléphone: (403)228-7007 Fax: (403) 244-1948

Bianca Kratt Avocate

Les frais sont généralement couverts par vos bénifices marginaux marjinaux

Susie Legault MPs Psychologue agréée

Ligne directe: (403) 228-8390

Membre du Barreau du Québec et de l’Alberta

bkratt@warren.ab.ca

W Calgary, Alberta, T2N-2A1 411, 609 - 14 St NE, 401 tel:(403)237-9137 fax:(403)283-1172 rendez-vous en fin de journée disponibles

Venez faire la Publicité dans LE CHINOOK connaissance valide du 15 janvier 2008 au 16 novembre 2008 ou 12 de nouveaux francophones 3720 42 Street NW les jeudis Calgary, AB soir 21h au T2G 2L9 Original Joe (403)230-8797 dans Kensignton

300-508, 24 Ave SW

clq@shaw.ca

French Transe en Danse Tous les lundis 18h à 19h

Dr. Claude Boutin

B.Sc, D.D.S., D. Ortho., F.R.C.D. © Spécialiste certifié en orthodontie

Services offerts

- Spécialiste diplômé en orthodontie (le redressement des dents) - Orthodontie pour les enfants et adultes - Services en français - Cabinets de traitement privés et modernes - Technologie de pointe -Aucune référence nécessaire Suite 124, 4935 - 40 Avenue N.-O., Calgary, T3A 2N1 Market Mall Executive Professional Center Téléphone: (403)284-5202 Télécopieur: (403)284-5203 www.drboutin.com Tél.: 780.413.8202 Téléc.: 780.471.5966 Sans frais: 1.877.938.6466 lily.novelnotionadv@telus.net frederick@novelnotionadv.com

Lily Gauthier Frederick Turbide

Encoura

gez vos en

#401-609, 14ST NW Calgary, AB

trepreneu

rs franco

970904

phones d

e l’Alberta

!

www.cjsw.com

Nous souhaitons la bienvenue aux nouveaux patients et aux familles francophones

L’électricien que vous cherchez

- 15 ans d’expérience - Service rapide, courtois et bilingue - Résidentiels et commerciaux - Haute qualité d’exécution - Tarif abordable - Estimation gratuite

Programme préscolaire pour les enfants francophonesde 3 et 4 ans Se faire des amis francophones Apprendre en jouant Exploiter ses talents Éducatrices et assistantes qualifiées

grloffredo5@googlemail.com

OPTOMÉTRISTE

• Examen de la vue • Lentilles cornéennes • Rééducation visuelle • Orthokératologie

Carl Vaillancourt 403,671,4714

Elveden Centre Downtown City Focus Optometry 100, 727 7th Avenue S.W. Tel: 263-9090 Fax: 263-9075

"Relocation service" 1612 - 17Avenue S.W. Calgary, AB T2T 0E3

Bureau: (403) 245-0773 Email: realtor@rogerlamy.com www.rogerlamyrealtor.com

Dr. Annie Drouin

www.prematernellearcenciel.com

SCHOOL BUS DRIVER:

An experience school bus driver is needed and must have valid driver’s license, 5 day’s a week for about 2 hours in the morning and about 3 hours in the afternoon. 6months driving experience needed. Send your resume to:

Dentiste

Roger Lamy Associé

Visitez www.ValeurdemaMaison.ca

Southcentre Optometry Clinic Bienvenue 242 Southcentre Mallaux Tél.:nouveaux (403) 278-7622 patients Bienvenue aux nouveaux patients!


Évènement de Fin d’Été Le 26 septembre 2010, à la Cité Des Rocheuses 12:00 à 15:00 Gratuit!

Rencontrez le candidat municipal, Alnoor Kassam, à l’occasion d’une épluchette de blé d’Inde! Vous pourrez poser des questions et partager votre opinion sur politique civique de Calgary.

Changeons Calgary en une ville de classe internationale où il est plus facile de vivre et les communautés importent.


Le Chinook - Septembre 2010  

Journal Le Chinook - Edition septembre2010

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you