Page 1


Un grand merci à Damon Perron-Laurin, programmeur flash et grand maître pour l’application.

Merci à nos professeurs, Erwan Davisseau et Patrick Gauvin.


Mot

de

Présentation

Le présent ouvrage se veut être une recherche graphique et conceptuelle. Il approche d’une façon ludique ce thème lourd et tabou que sont les maladies mentales. Il n’est en rien un outil de référence médicale, mais tentera quand même de vous en apprendre sur le sujet tout en espérant piquer votre curiosité et intéresser votre imaginaire.

Bonne Lecture!

7


Les Bêtes

Le Trouble Bipolaire Je vole, je coule, j’atteins le soleil, je visite les profondeurs des abîmes! Avec ou sans raison, je voyage entre ces deux pôles qui définissent mon monde.

La Maladie

Autrefois nommée psychose maniaco-dépressive, le trouble bipolaire touche la régulation et l’équilibre de l’humeur. Le sujet oscille entre des périodes d’excitations importantes (manie ou hypomanie) et des périodes dépressives. Un état maniaque intense peut conduire à des symptômes de types psychotiques. Il existe 3 types de ce trouble : Type I : Ce type se caractérise par un ou plusieurs épisodes maniaques ou mixtes et des épisodes dépressifs d’intensité variable. Ce type est le seul à souffrir d’épisode maniaque. Type II : Ce type est défini par l’existence d’un ou plusieurs épisodes hypomaniaques et un ou plusieurs épisodes dépressifs majeurs. Cyclothymie : Le trouble cyclothymique est une forme atténuée du trouble bipolaire.

Les Symptômes Épisode Hypomaniaque • • • • • • • •

Épisode Dépressif

Tristesse et désespoir persistants Trouble du sommeil et fatigue persistante; Trouble de l’appétit; Haine envers soi, apathie ou indifférence; Dépersonnalisation; Manque de motivation; Idées morbides ou suicidaires; Inhibition sexuelle.

8

• • • • • •

Flux des idées accéléré; Ne ressent plus la fatigue Euphorie; Davantage d’idée et de projet ambitieux; Peut avoir des pensées mégalomaniaques; Désinhibition sociale et sexuelle.


Les Bêtes

La Pyromanie Une petite fille qui aimait jouer avec des allumettes. Étant enfant on l’entendait toujours fredonner « feu, feu, joli feu…».Venant d’une famille de phœnix, ses parents trouvaient cela mignon, jusqu’au jour où elle tua son père pour contempler sa renaissance.

La Maladie Impulsions caractérisées par une fascination extrême pour le feu. Cette monomanie : délire caractérisé par une préoccupation unique, se traduit par des pulsions poussant le patient à provoquer des incendies comme exutoire à un excès de tension. L’incendie apporte un sentiment de soulagement et de gratification à l’individu. Il est important de différencier le pyromane de l’incendiaire criminel ou du psychotique. Le pyromane a pour seule motivation le plaisir que lui provoque l’incendie. Généralement, ils ne sont pas affectés par les conséquences de leurs actes, ils ont tendance à les planifier et peuvent même sonner l’alarme et venir en aide à leurs victimes.

Les Symptômes • Plus d’un épisode d’incendie volontaire et prémédité; • Tension et excitation précédant l’incendie; • Plaisir et gratification lorsque l’incendie est allumé.

10


Les Bêtes

La Dépression Je coule. Je me noie. Profond est l’abime de mon désespoir. Les vagues de tristesse m’accablent. Au fond de cet océan, je me sens coincé. Mon intérêt pour la surface m’a été enlevé. Aidez-moi, je ne sais plus nager.

La Maladie La dépression se caractérise notamment par une grande tristesse et un sentiment de désespoir. C’est un problème médical grave affectant l’humeur, le comportement, les pensées et les fonctions organiques. Les individus souffrant de dépression sont plus sujets aux infections et aux rhumes, car leur système immunitaire est affaibli par la maladie. La plupart du temps, elle survient sous forme de périodes. Celles-ci varient de quelques semaines à plusieurs années et peuvent même durer toute la vie. Les cas les plus graves amènent parfois au suicide.

Les Symptômes • • • • • • • • • • •

Tristesse persistante tout au long de la journée et à tous les jours; Perte d’intérêt; Sentiment de dévalorisation et de culpabilité; Pensée macabre ou suicidaire; Difficultés à se concentrer et à prendre des décisions; Fatigue et manque d’énergie; Pas assez ou trop de sommeil; Changement de poids et d’appétit; Impression d’être au ralenti ou agité; Douleurs et maux physiques; Irritabilité ou agressivité inhabituelle.

12


Les Bêtes

Hypochondrie Mes battements de cœur, ma respiration, mon estomac…Quelque chose cloche.Vite, vite, sur le réseau d’information! Je dois trouver la réponse! Symptômes, syndromes ou maladie. Le réseau me gardera en vie.

La Maladie L’hypocondrie est une inquiétude chronique et anormale pour sa santé. Elle fait partie des troubles anxieux et commence dans la vingtaine ou la trentaine. Environ cinq pourcent de la population est touchée. Elle peut apparaitre suite à la maladie ou la mort d’un proche. Elle est caractérisée par l’interprétation de signaux normaux du corps ou de symptômes mineurs comme indication d’un problème de santé grave. Certains symptômes physiques sont imaginés alors que d’autres peuvent être réels, mais exagérés. Néanmoins, dans l’esprit d’un hypocondriaque ces symptômes sont bien réels. Le stress crée par l’inquiétude est un cercle vicieux. Il peut exacerber les symptômes existants et même en créer de nouveau.

Les Symptômes • • • • • • •

Peur d’avoir une maladie grave; Préoccupation profonde de son corps et de ses signaux; Besoin de s’autodiagnostiquer à l’aide de manuel ou d’Internet; Comportement extrême envers les soins médicaux; Manque de confiance ou déni du diagnostic; Magasinage de médecin; Besoin constant de se faire réassurer.

14


Les Bêtes

La Schizophrénie La réalité m’échappe. Mon monde n’est qu’illusion. Je me nourris de symboles. Je vis par intuition. Complexe est ma pensée. Des autres je suis coupé. Dans mon esprit je me suis replié.

La Maladie Pathologie de la personnalité, elle consiste en une déstructuration de ce système et apporte une incohérence mentale et comportementale. La pensée du schizophrène est définie comme autistique, sans référence aux autres et coupée de la réalité. Le schizophrène ne construit pas son monde en relation avec les autres. Sa pensée est repliée sur elle-même et ne se nourrit pas d’échanges relationnels, mais d’expressions symboliques et de complexes inconscients (délire). Maladie hautement complexe, elle est décrite par deux grands syndromes : le délire et la dissociation. Ces deux syndromes évoluent sur le fond de la discordance. La déstructuration de la personnalité se traduit par la dissociation, l’inconscient du sujet s’exprimera alors par le délire. Le syndrome dissociatif se caractérise par la perte de la cohésion de la pensée. Le délire, quant à lui, est une expérience d’étrangeté et se traduit par des intuitions, des altérations sensitives, des hallucinations et des illusions. Certains schizophrènes se limitent au syndrome dissociatif sans faire l’expérience du délire.

Les Symptômes • • • • • • • • •

Syndrome dissociatif; Hébéphrénie; Troubles psychomoteurs; Troubles du comportement général, avec négativisme et maniérisme; Catalepsie; Troubles neurologiques et somatiques; Isolement, grande indifférence à l’égard de la vie et détachement; Trouble du langage, rythme inadapté, intonation monotone; Discordance : ambivalence, bizarrerie, impénétrabilité. 16


Les Bêtes

La Mégalomanie Regardez, regardez! Rendre votre monde meilleur est la mission que l’on m’a confiée. Regardez-moi! Aimez-moi! Je suis l’élu qui vous sauvera.

La Maladie Couramment appelée folie des grandeurs, la mégalomanie est catégorisée dans la famille des psychoses délirantes chroniques. Elle consiste en la surestimation de ses capacités, physiques, sociales, amoureuses et intellectuelles. Souvent le signe d’un manque affectif, elle se traduit par un désir excessif de gloire, de puissance et d’un amour exclusif de soi. Elle présente des points communs avec le bovarysme: état de frustration né de l’écart entre les aspirations et les capacités réelles d’un individu.

Les Symptômes • • • •

Se croit investi d’une mission divine; Hypertrophie du Moi; Tendance à tout ramener à soi; Impression d’invincibilité.

18


Les Bêtes

L’Automutilation Enfermée dans les limbes d’une perpétuelle souffrance, cette douleur que je m’inflige est aussi ma rédemption. Un éternel paradoxe s’étendant à l’infini. En trouverais-je un jour la sortie?

La Maladie L’automutilation n’est pas une maladie, mais un comportement signataire d’un ou de plusieurs troubles psychiques graves. Elle est caractérisée par des blessures et des dommages physiques exclus d’une intention suicidaire et infligés lors d’une psychose. L’automutilation est listée comme symptôme du trouble de la personnalité borderline. Cependant, les individus atteints de dépression, de troubles anxieux, de troubles alimentaires, de troubles de stress post-traumatiques, de schizophrénie, de dépendance substantielle et d’autres troubles de la personnalité peuvent également s’automutiler. Elle est associée à des traumatismes et des abus comme, la violence psychologique, l’agression sexuelle et la toxicomanie. Elle est aussi associée à des traits mentaux tels l’estime de soi et le perfectionnisme.

Les Symptômes La majorité des cas impliquent des objets coupants pour attacher et/ou couper la peau. Le nombre de méthodes est délimité par l’imagination de l’individu et par sa détermination à se blesser. On peut aussi inclure les brûlures, l’auto-empoisonnement, l’alcoolisme, etc. Les parties du corps les plus atteintes sont cachées et dissimulées aux yeux des autres.

20


Les Bêtes

La Paranoïa Pourquoi me regardez-vous? Pourquoi lisez-vous sur moi? Pourquoi je vous intéresse autant? Laissez-moi tranquille sale espion!

La Maladie La paranoïa est une psychose : maladie mentale dont le malade n’est pas conscient. Elle est caractérisée par un délire de persécution et un discours irrationnel d’apparence logique basé sur un réseau d’illusions. Le délire paranoïaque est systématique, présente un fort niveau de cohérence interne et se développe de façon logique. La personne souffrant de cette maladie se croît persécutée et victime d’une organisation ou d’un individu. Elle perçoit dans les moindres détails la preuve incommensurable de cette persécution. Ce délire implique des dérèglements de la pensée, poussant le malade à des actions absurdes. Le paranoïaque est coincé dans un cercle vicieux persécuté-persécuteur. Il se doit de convertir les autres à ses idées et croyances. La maladie peut être silencieuse pendant plusieurs années, lorsque déclarée, elle devient chronique et évolue par poussées. Il existe 3 types de délire paranoïaque : • Le délire de relation des sensitifs; • Le délire passionnel; • Le délire d’interprétation.

Les Symptômes • • • •

Surestimation du Moi, mégalomanie ou orgueil démesuré; Rigidité psychique; Méfiance allant jusqu’au délire de persécution; Dogmatisme.

22


Les Bêtes

La Crise Suicidaire Une solution à cette crise doit exister. Avec ma mort, tout va s’arrêter. Les pleurs, la souffrance, cette vie à laquelle aucun sens je n’ai pu donner. C’est trop. C’est assez. Je ne peux plus continuer.

La Maladie État de crise psychique pouvant conduire à se donner la mort. Elle évolue en passant de l’état normal (équilibre), à celui de vulnérabilité, puis à celui de crise et de déséquilibre intense. La décision de passer à l’acte est très rarement instantanée et s’inscrit dans un processus de cinq étapes : 1. 2. 3. 4. 5.

Recherche de moyens et de solutions pour enrayer la crise. Apparition d’idées suicidaires. Rumination de l’idée suicidaire. Élaboration d’un scénario et cristallisation de l’idée. Élément déclencheur et passage à l’acte.

Les Symptômes • • • • • • •

Expressions d’idées ou d’intentions suicidaires; Désespoir; Perte du sens des valeurs et d’intérêt; Cynisme; Isolement, repli sur soi; Goût pour le morbide; Prise de risques.

24


Les Auteurs

Marie-Léa Côté

Monster Hugger

Guidée par son amour des monstres, Marie-Léa est une voyageuse inter-dimensionnelle qui cherche à découvrir, étudier et apprivoiser des créatures exotiques, de toutes formes et apparences. Elle a tendance à préférer tout ce qui a des cornes, des crocs ou des griffes.

Liens Utiles http://marielea.wix.com/portfolio

nc Co

on epti

lisation é d o M

- Unwrap - Rigging - Skin

26

ning A

nima t

ion


Justine Desmarais

Tuna Overlord

Justine fait des gribouillis. C’est d’ailleurs ce qu’elle fait de mieux! C’est également une dévoreuse compulsive de fruits qui adore se vautrer sur l’herbe équipée de son cahier de croquis, d’un livre ou d’une console de jeux. Elle aspire à réaliser une panoplie d’illustrations colorées, à vivre avec plus d’une demi-douzaine de gros chats et à sauver une princesse ou deux.

Liens Utiles http://justinedesmarais.carbonmade.com/

lisation é d o M on i t p nc e Co

- Animation - Textures - Éclairage

27

- Dire ction Art istiq ue


Les Auteurs

Keshia Nau-D.

Le boss tourmenté

Étrange démon majeur en chocolat. Elle s’est brisée les cornes trop tôt et a endommagé son cerveau avant la fin de sa croissance. Cette affliction la force à tout organiser. Elle noie ses tourmentes en prenant des bains de thé froid. Attention la chaleur la fera fondre.

Liens Utiles www.geek-arts.com www.oblivionKay.deviantart.com

G

Co n o es t i

nc

esign Graphique - Modélisation - R D n édact eptio

28

i on -

Rec h

erc he


2013 Tout droits réservés Réalisé dans le cadre du cours: ART1710 Projet avancé de production 3D Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue


Les Bêtes de l'Esprit  

Ce bestiaire est un projet artistique étudiant présentant une recherche graphique et conceptuelle ayant pour thème les maladies mentales.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you