Issuu on Google+

Inspirations romandes Manifestations culturelles Septembre – décembre 2012


Responsables des manifestations culturelles Alexandra Weber Berney et Geneviève Rossier Contact +41 21 316 78 44 /75, manifestations @ bcu.unil.ch www.bcu-lausanne.ch Entrée libre dans la mesure des places disponibles Site de la Riponne - Palais de Rumine Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne Place de la Riponne 6 / CP CH -1014 Lausanne Parking Riponne Bus Rue Neuve (nos 1, 2) Riponne -Maurice Béjart (no 8) Pierre Viret (no 16) Tunnel (nos 22, 60) Métro m2 Riponne - Maurice Béjart Site de Dorigny -Unithèque Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne CH -1015 Lausanne-Dorigny Parking Sur le campus Métro m1 Unil-Dorigny Mouline © Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne www.bcu-lausanne.ch  Photos : Fotolia Impression : Arts graphiques Groux SA

« De tout temps, j’ai entendu des voix, qui de tout temps m’ont raconté des histoires, qui se mêlent à la mienne. » Reynald Freudiger, Ángeles


la saison en un coup d’œil Jeudi 13 septembre, 18 h, vernissage de l’exposition et lecture en musique   Blaise Cendrars 1912-2012 New-York – Hollywood – Lausanne et Les Pâques à New-York par Jacques Probst et Pierre Kuthan Pages 4 et 5

Mercredi 19 septembre, 19 h   lecture et rencontre   Le Mineur et le canari de Catherine Safonoff Page 6

Mardi 20 novembre et mardi   4 décembre, 18 h   Atelier cinéma : décrypter un film Pages 18 et 19

Jeudi 29 novembre, 19 h  lecture et rencontre   Ángeles de Reynald Freudiger   Page 20

Jeudi 20 décembre, 18 h, contes Contes d’hiver « de par chez nous » par Alix Noble Burnand

Vendredi 5 octobre, 20 h, concert Chœur Callirhoé : Ondes nouvelles

Page 22

Page 9

Et aussi

Jeudi 11 octobre, 19 h  soirée de vote du club de lecture   Coups de cœur Lettres frontière Pages 10 et 11

Samedi 27 octobre, 11 h  conférence et projection   Claude Muret : écrire le film (Yersin, Melgar, von Stürler) Page 12

Vendredi 9 novembre, 18 h  conte musical   La Nuit du conte : L’Amour dans une orange par la Cie Contacordes Pages 14 et 15

Mercredi 14 novembre, 19 h  lecture bilingue   Ces Voisins inconnus  Mehr Meer d’Ilma Rakusa Page 17

Samedi 22 septembre, 14 h   Musée des Beaux-Arts   La Nuit des musées 2012 Page 23

Samedi 29 septembre, 9 h et 10 h 30  visites guidées   La Face cachée de la BCU Lausanne Riponne-Palais de Rumine Page 23

Exposition Du 13 septembre au 31 décembre 2012  Blaise Cendrars 1912-2012 New-York – Hollywood – Lausanne Samedi 3 novembre, 11 h   visite guidée de l’exposition   Page 4

3


exposition

vernissage de l’exposition

Du 13 septembre au 31 décembre 2012, BCU Lausanne, Riponne-Palais de Rumine Ouverture selon horaires de la Bibliothèque

Jeudi 13 septembre, 18 h, Palais de Rumine, salle du Sénat

C’est à New York en 1912, avec le poème Les Pâques, que Blaise Cendrars situe sa naissance à la poésie et l’invention de son pseudonyme. Le poème devient un élément constitutif de la légende que se forge son auteur : la naissance à l’écriture configure désormais le récit de vie et la fiction ne cessera plus chez Cendrars d’alimenter et de réorganiser la réalité. Ces tensions entre fiction et réalité, cristallisées dans le versant américain de l’œuvre avec Les Pâques et L’Or, trouvent dès 1929 une résolution en Suisse romande, où Cendrars publie ses premiers textes autobiographiques : Une nuit dans la forêt et Vol à voiles. À partir de ces deux récits, l’exposition indique comment Cendrars s’invente une vie et comment celle-ci est « construite comme un livre ». Un livre qui fascine encore aujourd’hui, puisque l’œuvre de Blaise Cendrars demeure une source d’inspiration pour de nombreux artistes d’ici et d’ailleurs.

Poème fondateur de la modernité, Les Pâques à New-York (1912) est le premier texte signé du nom de Blaise Cendrars. Avec La Prose du Transsibérien (1913) et Le Panama (1914), ces poèmes du monde entier forment un triptyque autour du voyage.

En collaboration avec le Centre d’Études Blaise Cendrars qui bénéficie, pour cette expostion, du soutien de la Fondation Jan Michalski pour l’écriture et la littérature. Samedi 3 novembre, 11 h, visite guidée par le commissaire de l’exposition, Sylvestre Pidoux.

À l’occasion du vernissage de l’exposition, du centenaire du poème et des 125 ans de l’auteur, Jacques Probst présente pour la première fois Les Pâques à NewYork. Il sera accompagné librement à la contrebasse par Pierre Kuthan, musicien de jazz neuchâtelois. Jacques Probst est un auteur dramatique et comédien genevois. Grand amateur de Blaise Cendrars, il a interprété La Prose du Transsibérien à de nombreuses reprises.

Les Pâques à New-York de Blaise Cendrars Lecture en musique par Jacques Probst et Pierre Kuthan (contrebasse)

Blaise Cendrars 1912-2012 New-York – Hollywood – Lausanne

4

5


lecture et rencontre Mercredi 19 septembre, 19 h, Palais de Rumine, salle du Sénat

« Je tapisse et retapisse mon terrier, tisse, détisse et retisse mon cocon, m’enfonce, m’enferme, colmate les interstices par où risque de pénétrer la vraie vie. » Catherine Safonoff Selon une ancienne tradition, le mineur emportait au fond du puits de charbon un canari qui, en cas de grisou mortel, avertissait son compagnon. Le nouveau récit de Catherine Safonoff se termine par cette belle image qui symbolise le rapport salutaire qui se tisse entre la narratrice (qui est aussi l’auteur et l’héroïne de l’histoire), en dépression sévère, et son psychiatre addictologue, le Docteur Ursus. « L’oiseau ami, éclaireur des souterrains » représente le médecin, mais surtout le sentiment amoureux qu’il provoque à son insu chez sa patiente : cette relation magique et imaginaire va pousser l’héroïne à écrire ses sentiments, ses lectures, ses occupations et pensées entre chaque rendez-vous. Et c’est grâce à l’écriture et au langage que l’auteur transcende l’angoisse de l’abandon et de la vieillesse. Catherine Safonoff est née à Genève en 1939. Elle est l’auteur d’une œuvre cohérente et profonde, à portée autobiographique, qui cherche à explorer les mouvements intérieurs. Autodidacte, elle a collaboré au Journal de Genève et à la Radio Suisse romande en tant que critique littéraire, a signé quelques scénarios pour la télévision et adapté des romans pour le cinéma et le théâtre. En 2007, l’ensemble de son œuvre a été couronné par le prestigieux Prix quadriennal de la Ville de Genève.

Le Mineur et le canari de Catherine Safonoff Lecture par la Cie La Bocca della Luna   et rencontre avec l’auteur modérée par Isabelle Rüf 6


concert Vendredi 5 octobre, 20 h, Palais de Rumine, corps central

Un art choral riche, novateur, poétique et intrigant, à découvrir en concert dans l’écrin majestueux du Palais de Rumine. Callirhoé signifie, en grec, « qui coule de belle manière ». Créé en 2005 sous l’impulsion de son directeur, Dominique Tille, l’ensemble vocal est formé de chanteuses professionnelles et amateurs, qui abordent la musique de manière ludique et originale. Pour le projet Ondes nouvelles, Callirhoé a demandé à des compositeurs romands d’horizon et de style très différents – de Jean Duperret, Lee Maddeford, Anne-Sylvie Casagrande du groupe Nørn, à Michel Hostettler ou Alexandre Rydin – des créations chorales pour voix égales. Ils ont tous créé de véritables joyaux, interprétés par des chanteuses expérimentées et curieuses d’agrandir leur paysage vocal. Dominique Tille, né en 1980, a étudié la direction de chœur à Genève et Berlin, notamment avec Michel Corboz et Kai-Uwe Jirka. Il assure la direction artistique de plusieurs ensembles en Suisse romande, dont le chœur de la Cité et le chœur de l’HEMU de Lausanne. Intéressé par toutes les musiques chorales, ses projets s’inscrivent volontiers dans une démarche de découverte et d’échange.

Chœur Callirhoé Ondes Nouvelles Concert dirigé par Dominique Tille

9


club de lecture Jeudi 11 octobre, 19 h, Palais de Rumine, atelier du 6e

Envie de connaître de nouveaux auteurs romands et français ? La Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne vous convie à lire la Sélection Lettres frontière 2012 qui réunit cinq livres romands et cinq livres rhônealpins. Vous êtes libre de lire la Sélection dans son entier ou seulement celle de l’une des deux régions. Une soirée de vote vous permettra d’échanger votre avis sur les livres, puis d’élire un Coup cœur français et un Coup de cœur suisse romand.

  L’Association Lettres frontière a pour but d’initier et de développer les échanges littéraires entre les régions de Rhône-Alpes et de Suisse romande. La Sélection Lettres frontière, réalisée par un jury de professionnels du monde du livre, constitue le point de départ d’une saison d’animations où les lecteurs ont l’occasion de rencontrer les auteurs et les éditeurs des deux régions.

Suisse romande

Rhône-Alpes

Metin Arditi, Le Turquetto (Actes Sud) Bernard Comment, Tout passe (Christian Bourgois) Thierry Luterbacher, évasion à perpétuité (Campiche) Dominique de Rivaz, La Poussette (Buchet / Chastel) Olivier Sillig, Skoda (Buchet / Chastel)

Alexis Jenni, L’ Art français de la guerre (Gallimard) Antoine Choplin, Le héron de Guernica (Rouergue) Virginie Ollagnier, Rouge argile (L. Levi) Fabienne Swiatly, Unité de vie (La fosse aux ours) Fabio Viscogliosi, Mont Blanc (Stock)

Tous les ouvrages sont à la disposition des lecteurs dans la salle de presse de la BCU Lausanne, Riponne-Palais de Rumine.

Coups de cœur

Informations et inscription au club de lecture : manifestations @ bcu.unil.ch ou +41 21 316 78 75 / 44

Lettres frontière 2012

Soirée de vote du club de lecture

10

11


conférence et projection Samedi 27 octobre, 11 h, Palais de Rumine, aula

Alors qu’on s’accorde volontiers à dire qu’un bon scénario fait souvent un bon film (de fiction), qu’en est-il au juste du documentaire, domaine d’excellence du cinéma romand ? Le sujet et la présence de la caméra « là, au bon moment » suffisent-ils à la réussite du projet ? Claude Muret, auteur passé maître en écriture du réel, vient débattre de ces questions à l’occasion de la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel. La discussion sera ponctuée d’extraits de ses récentes collaborations, notamment du film Hiver nomade de Manuel von Stürler, ainsi que de La Forteresse et de Vol Spécial de Fernand Melgar. Né en 1947, Claude Muret est licencié en droit à l’Université de Lausanne. Il a travaillé à la Cité des sciences à Paris comme ingénieur culturel. En parallèle, il a collaboré à une quarantaine de films en tant que scénariste, coréalisateur ou acteur, parmi lesquels Les Petites Fugues d’Yves Yersin, Le Petit Prince a dit de Christine Pascal ou encore Pas les flics, pas les noirs, pas les blancs d’Ursula Meier. Dans son film Connu de nos services, Jean-Stéphane Bron a retracé le parcours de cet ancien militant d’extrême gauche.

Claude Muret : écrire le film (Yersin, Melgar, von Stürler) Conférence et projection

12


conte musical Vendredi 9 novembre, 18 h, Palais de Rumine, salle du Sénat

Chaque année depuis 1990, différents partenaires dans toute la Suisse soutiennent la cohésion et la particularité de la diversité culturelle de notre pays en participant à La Nuit du conte en Suisse, un événement national proposé par l’Institut suisse Jeunesse et Médias, Bibliomedia Suisse et l’UNICEF. Le thème de La Nuit du conte 2012 est : « Tout feu, tout flamme » et c’est l’illustratrice suisse d’origine chilienne, Costanza Bravo, qui a été choisie pour dessiner l’affiche officielle. Pour la seconde fois, la BCU Lausanne se joint au programme de cet événement avec la Cie Contacordes.

La Nuit du conte

Un tour d’amour, un tour du monde, pour découvrir au bout du compte que la terre est ronde, juteuse et parfumée… comme une orange. Elle a été nourrie aux histoires. Et comme toutes ou presque parlaient d’amour, tout naturellement, elle s’est mise à attendre son prince charmant. À ce jour, elle l’attend toujours… La Cie Contacordes existe depuis 2002 et a créé six spectacles, dont deux pour adultes. Elle réunit une conteuse, Claire Heuwekemeijer, et trois musiciennes, Julie Sicre à la harpe, Valérie Bernard au violon et Katja Gaffner au piano. Dans chaque spectacle, la musique et les mots s’accordent pour raconter une histoire. Dès 12 ans

L’Amour dans une orange Conte musical par la Cie Contacordes, Claire Heuwekemeijer (contes)   et Valérie Bernard (violon)

14

15


lecture bilingue Mercredi 14 novembre, 19 h, Palais de Rumine, salle du Sénat

Dans Mehr Meer, Ilma Rakusa raconte, tout en poésie, son enfance nomade entre Budapest, Ljubljana, Trieste et Zurich, où elle s’établit avec sa famille à l’âge de six ans. En soixante-neuf strophes, Ilma Rakusa revient sur sa traversée de l’Europe de l’Est pour rejoindre l’Europe de l’Ouest, au sortir de la Seconde Guerre mondiale. Née en Slovaquie en 1946, de mère hongroise et de père slovène, Ilma Rakusa évoque les images et sensations qui lui restent du voyage continuel de son enfance, des séparations, des langues étrangères et du déracinement. Très vite, la musique, le piano et l’œuvre de Dostoïevski deviennent ses refuges, comblant l’impossible sentiment d’appartenance. Ilma Rakusa enseigne à l’Institut slave de l’Université de Zurich. Elle est également écrivain, journaliste et traductrice. Mehr Meer, paru en 2009 aux éditions Droschl, a reçu le Schweizer Buchpreis. Le roman paraît cette année en français aux  Editions d’en bas, dans une traduction de Patricia Zurcher. En collaboration avec la Literaturhaus Zürich, le Centre de traduction   littéraire – UNIL et la Fondation Oertli.

Ces voisins inconnus Mehr Meer d’Ilma Rakusa Lecture bilingue par l’auteur et sa traductrice Patricia Zurcher,   rencontre modérée par Marie Fleury

17


atelier cinéma Mardi 20 novembre (18 h -19 h 30 ) et mardi 4 décembre (18 h -19 h 30 ), BCU Lausanne

Dorigny-Unithèque, Cinespace

La BCU Lausanne vous convie à un atelier cinéma, animé par des intervenants de la Section d’histoire et esthétique du cinéma de l’Université de Lausanne.

Rire, pleurer, s’ennuyer, être bouleversé, sursauter… Par toutes ces émotions, le cinéma nous plonge dans son univers. Mais quels sont les moyens à disposition des cinéastes pour créer de tels sentiments chez nous, spectateurs ?

L’ atelier, en deux parties, se tiendra dans le nouveau lieu dédié au film et au cinéma, Cinespace, sur le site de Dorigny-Unithèque. Depuis 2007, la Section d’histoire et esthétique du cinéma (Faculté des lettres) propose, dans l’offre de l’Interface sciences-société, des ateliers tout public destinés à celles et ceux qui s’intéressent à l’image cinématographique. Inscription en indiquant vos coordonnées complètes et votre adresse électronique à manifestations @ bcu.unil.ch ou au +41 21 316 78 44 / 75

Atelier cinéma

Cet atelier, conçu sur deux rencontres, propose aux participants d’apprendre à décrypter le langage cinématographique. Mouvement de caméra, échelle de plan, montage, jeu d’acteur, éclairage, effet sonore : nous verrons de quelles techniques le film dispose pour transmettre un message à son public. La première partie de cet atelier introduira ces différents outils et, via de nombreux exemples concrets, permettra aux participants d’aiguiser leur œil critique face à une séquence. Dans la seconde partie, les participants choisiront parmi une sélection de films disponibles à Cinespace des extraits à analyser. Ces exemples, tirés du cinéma romand et d’ailleurs, seront ensuite discutés en groupe afin de comprendre comment fonctionnent ces œuvres et pourquoi elles nous plaisent tant !

Décrypter un film

18

19


lecture et rencontre Jeudi 29 novembre, 19 h, Palais de Rumine, atelier 6e

Douze histoires d’Amérique latine où « les anges volent d’un conte à l’autre, et s’éclipsent quelquefois »… Chacun des contes d’Ángeles est porté par une voix singulière : sorcière, Bolivien sans-papier ou touriste kidnappé. Ces monologues hétéroclites, qui se lisent d’une traite, forment une mosaïque colorée où le drame côtoie l’humour, l’insolite, la violence, le rêve et la dérision. Né en 1979, Reynald Freudiger, licencié en Lettres, est écrivain, chercheur et enseignant de français au Gymnase de Burier. Après ses études, il voyage en Amérique latine et publie son premier roman, La Mort du Prince bleu, aux Editions de L’ Aire en 2009. Ángeles, paru en 2011 chez le même éditeur, a reçu le Prix du Roman des Romands 2012.

Ángeles de Reynald Freudiger Lecture par la Cie La Bocca della Luna et rencontre avec l’auteur modérée   par Louis-Philippe Ruffy

20


contes Jeudi 20 décembre, 18 h, Palais de Rumine, salle du Sénat

Alix Noble Burnand, conteuse vaudoise, propose des contes d’hiver et de neige qui vous feront découvrir ce qui se racontait en Romandie pendant les longues veillées d’hiver. Conteuse depuis plus de vingt-cinq ans, enseignante et formatrice d’adultes, Alix Noble Burnand découvre très tôt que le conte « est un palais de justice pour les trop petits ; un pays frémissant de sens pour les blessés du non-sens ; un monde vaste en tout point pareil au monde réel, sauf qu’on y marche sans fatigue, et qu’on y rêve sans dormir  ».

et aussi Samedi 22 septembre, 14 h, Musée cantonal des Beaux-Arts, Palais de Rumine La BCU Lausanne met à disposition du public une sélection de documents en lien avec l’exposition que le Musée cantonal des Beaux-Arts consacre à l’artiste Esther Shalev-Gerz, autour de thématiques développées dans son travail photographique et vidéo comme la mémoire individuelle et collective, le rapport  à l’histoire, et la question du portrait.

La Nuit des musées 2012

Tout public dès 6 ans Inscription obligatoire à manifestations @ bcu.unil.ch ou au +41 21 316 78 44 / 75

Samedi 29 septembre, 9 h et 10 h 30, BCUL Riponne-Palais de Rumine

Contes d’hiver « de par chez nous »

Savez-vous que 85% des documents de la BCU Lausanne, Riponne-Palais de Rumine sont stockés dans ses entrailles ? Pour découvrir les labyrinthes de la bibliothèque, inscrivez-vous aux visites guidées jusqu’au 22 septembre : info-riponne @ bcu.unil.ch ou au +41 21 316 78 80

par Alix Noble Burnand

Durée de la visite : une heure

La Face cachée de la BCU Lausanne, Riponne-Palais de Rumine Visites guidées

22

23


les partenaires et les intervenants de la saison Association Lettres frontière (www.lettresfrontiere.net)  Centre d’Études Blaise Cendrars (www.cebc-cendrars.ch) Centre de traduction littéraire - UNIL (www.unil.ch/ctl) Chœur Callirhoé (www.callirhoe.ch) Compagnie Contacordes (www.contacordes.ch) Compagnie La Bocca della luna (www.laboccadellaluna.ch) Carine Corajoud Jean Duperret Editions d’en bas (www.enbas.ch) Marie Fleury Fondation Jan Michalski (www. fondation-janmichalski.com) Fondation Oertli (www.oertlistiftung.ch) Reynald Freudiger Anne Hogge Duc (www.anaho.ch) Institut suisse Jeunesse et Médias (www.isjm.ch) Interface sciences-société – UNIL (www.unil.ch/interface) Pierre Kuthan Editions de L’Aire (www.editions-aire.ch) Literaturhaus Zürich (www.literaturhaus.ch) Reynald Freudiger Claude Muret Alix Noble Burnand La Nuit des musées (www.lanuitdesmusees.ch) Sylvestre Pidoux

La Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne, c’est : – une institution publique à vocation patrimoniale, culturelle et académique tout  à la fois, au service de la communauté universitaire aussi bien que de la popu-  lation vaudoise ; – une bibliothèque de pointe située au troisième rang des principales biblio-  thèques suisses selon l’offre, et la plus grande e-library de Suisse, après avoir  numérisé quelque 100’000 ouvrages libres de droit dans le cadre du projet  Google Books ; – une bibliothèque de culture générale dont le site cantonal abrite un pôle de musique  important, une vaste collection encyclopédique et des services spécialisés  dans la conservation et la mise en valeur du patrimoine documentaire vaudois ; – une bibliothèque universitaire qui sert de réservoir documentaire à l’enseigne-  ment supérieur et à la recherche scientifique de l’Université de Lausanne, insti-  tution sœur avec laquelle elle collabore étroitement. Les manifestations culturelles de la BCU Lausanne, c’est : – depuis 10 ans, un programme saisonnier ouvert à chacun gratuitement et qui  met en valeur les collections de la Bibliothèque ; – une manière pour la BCU Lausanne de renforcer son rôle en tant qu’acteur  de la vie intellectuelle et culturelle locales, ainsi qu’en tant que partenaire de  la formation des jeunes et des adultes ; – une volonté de toucher un public large et diversifié en favorisant les échanges  entre générations et entre cultures, en particulier avec les communautés  étrangères résidant dans le canton ; – une très belle occasion de tisser des liens avec d’autres institutions culturelles  et académiques, vaudoises, suisses ou étrangères, et de développer les échanges  entre les différentes aires linguistiques de la Suisse.

Jacques Probst Ilma Rakusa Isabelle Rüf Louis-Philippe Ruffy Catherine Safonoff Dominique Tille Editions Zoé (www.zoe.ch) Patricia Zurcher

Vous qui êtes en quête de savoir et de culture, ayez le réflexe BCU Lausanne, là où la rencontre est favorisée et contactez-nous pour recevoir nos informations à manifestations @ bcu.unil.ch



Inspirations romandes