Page 1

Bayonne et Pampelune > 50 ans de jumelage p8

Dossier > Tous au rythme de l'été bayonnais p19

Férias > Les plus grands seront là ! p22

MAGAZINE

Tous au rythme de l'été bayonnais ! n°161 > Juillet - Août 2010


LE MAGAZINE DE LA VILLE > n°161

sommaire Juillet-Août 2010

Action publique

4

4 - ÉDITORIAL

> Le droit de bien vivre en centre-ville

6 - CADRE DE VIE

> Des mesures pour réduire des nuisances

8 - JUMELAGE

> Bayonne-Pampelune, 50 ans de relations constructives

10 - VIE SOCIALE

> Entraide Sociale, la Ville prend le relais

11 - VIE CITOYENNE

> Coup d’envoi des assemblées de secteur

12 - RENOVATION URBAINE

> Résidences Breuer, les signes du renouveau

15 - CULTURE ET ANIMATION

> Fêtes de Bayonne

Dossier > Tous au rythme de l’été bayonnais

19

20 - FETES : DES MOMENTS FORTS DANS DES LIEUX ORIGINAUX 22 - SUR LE SABLE DES ARÈNES 24 - DES SPECTACLES DANS TOUTE LA VILLE

Vie de la cité

27

28 - EXPOSITIONS

> L’été au frais dans les musées

30 - SPORTS

> Un ticket pour l’aventure

32 - PORTRAITS

> Kristian Frédric, dans la lumière Soazick Le Goff Duchâteau, préserver le patrimoine

Bayonne scope > Bloc notes > Actualités associatives > Carnet

34

Expression des groupes politiques

41

Directeur de la publication > Jean Grenet Rédaction > Valérie Auberty > Marion Baylet Secrétaire de rédaction > Stéphane Daguin Photos > Bernard Photo, Christian Laroche, Le Journal du Pays Basque, Cédric Pasquini, Ludovic Zeller Mise en page > Nerea Photogravure > Profilkolor Impression > Fabrègue Imprimeur

Régie publicitaire > Supports Promotion Traductions > Peio Héguy (basque) et l’Institut Occitan (gascon)


PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ


4

Editorial

Le droit de bien vivre en centre-ville > Jean GRENET, Maire de Bayonne, Président de la Communauté d’agglomération de Bayonne Anglet Biarritz, Député des Pyrénées-Atlantiques

D

epuis près de vingt ans, la Ville de Bayonne s’attache à revitaliser et transformer son centre-ville en réhabilitant les logements vétustes et en dynamisant le commerce. Tous ces efforts portent aujourd’hui leurs fruits puisque l’on constate une réappropriation du cœur de la cité par les habitants, dont la vie au quotidien se conjugue en général de façon harmonieuse avec les habitudes festives d’une ville traditionnellement animée. En témoigne l’étude parue dans le journal Les Echos début juillet1, qui classe Bayonne parmi les six villes les plus attractives de France. Transmis de génération en génération, l’esprit de la fête est bien présent à Bayonne. Mais je constate avec inquiétude depuis quelques temps, à l’instar de nombreux autres maires et citoyens de notre pays, une dérive de cette notion de fête. Elle est due en particulier à l’apparition de nouvelles pratiques d’alcoolisation massive entraînant les excès que l’on connaît, comme le bruit, la violence et le non-respect de la propreté. J’estime que les élus et moi-même avons un rôle à jouer en tant que force de coordination et de catalyseur de bonnes volontés pour trouver des réponses à ce véritable phénomène de société.

En concertation avec tous les représentants concernés, j’ai pris des mesures destinées à réduire ces nuisances. Ces mesures sont complétées d’actions de prévention. J’ai décidé, par exemple, d’interdire la consommation d’alcool sur les lieux et voies publics. Mais j’ai pris des dispositions préventives, comme la mission confiée au Clspd 2 pour mieux connaître les consommateurs de ces soirées. Cette étude permettra de mener de nouvelles actions. Un comité de suivi évaluera, dans les mois à venir, les effets produits par ces mesures. Selon les résultats enregistrés, ces dispositions pourront alors être renforcées ou assouplies. Je suis certain que nous allons parvenir, à terme, à une solution équilibrée et efficace. A l’instar des dispositifs de santé, de salubrité publique et de sécurité mis en place pour les Fêtes de Bayonne ces dernières années, les mesures prises aujourd’hui recueillent le même soutien et l’appui des services de l’Etat. Cela va nous permettre de les appliquer concrètement.

En concertation avec tous les représentants concernés, j’ai pris des mesures destinées à réduire ces nuisances... ...(elles) sont complétées d’actions de prévention.

C’est pourquoi j’ai formé un groupe de travail composé d’élus, de représentants des habitants, des commerçants et des cafetiers pour réaliser un diagnostic et proposer des solutions. Ce diagnostic fait état d’une dégradation de la situation, dès le jeudi soir, dans certains quartiers de la ville où les fêtes de fin de semaine sont fortement alcoolisées, avec des conséquences sur la santé des jeunes d’abord, et ensuite sur le bruit, la propreté des rues et le stationnement.

Je souhaite que tous les responsables des associations, comme les professionnels, de part leur comportement et leur engagement, s’associent à cette démarche. C’est la préservation de notre qualité de vie qui est en jeu ■

Je vous souhaite à toutes et à tous un bon été à Bayonne !

1- Voir en page 12 de ce magazine. 2- Clspd : Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance.


Editorial

5

Ongi bizitzeko eskubidea hiri barnean > Jean GRENET, Baionako Auzapeza, B.A.B Hiri Elkargoburua, Pirinio Atlantikoko Diputatua

Lo dret de víver ad aise au còr de vila > Joan GRENET, Maire de Baiona, President de la Comunautat d’Aglomeracion de Baiona, Anglet, Biàrritz, Deputat deus Pirenèus Atlantics

B

adu orain hogoita bost urte baino gehiago, hiri barnea berpiztu eta bestelakotzen aritzen dela Baionako Hiria, etxebizitza zahartuak erreberrituz eta merkataritza dinamizatuz. Indar guzi horiek ondorioak ekartzen dituzte gaur egun, ohartzen baikira biztanleak hiriaren bihotzaz birjabetzen direla. Baina Baionar horiek egunero, aspalditik animatuak diren auzotegi batzuen besta usaiak bizi behar dituzte. Alta, biztanle eta saltzaile batzuk adierazi didate zaila dela Hiri-Barnean bizitzea, besta gaualdiak ugaritzen baitira eta horrela haien lasaitasuna trabatzen. Hautetsi, biztanleen ordezkari, merkatari eta ostalari batzuk bildu ditut lan talde bat osatzeko diagnostika bat egin eta proposamenak aurkezteko. Diagnostiko horrek, ostegunean hasiz hiriko auzotegi batzuetan egoera txartzen dela erakusten du, bertan, asteburuetako bestak izugarri alkoholizatuak direlako, ondorio zuzenak sortuz harrabotsa, karriken garbitasuna eta aparkatzeari dagokienez. Hunkituak diren ordezkari guziekin bildu ondoren, kalte horiek murrizteko neurri batzuk hartu ditut. Neurri horiei, prebentzio ekintzak gehitzen zaizkie. Erabaki dut, adibidez, alkohol kontsumoa debekatzea leku eta bide publikoetan. Baina prebentzio neurri batzuk hartu ditut, besteak beste, Clspd*-ari gaualdi horietako kontsumitzaileak hobeki ezagutzea eskatu diot. Ikerketa honi esker, ekintza berriak eraman daitezke. Jarraipen batzorde batek neurri horien ondorioak zehaztuko ditu heldu diren hilabeteetan. Agertuko diren emaitzen arabera, neurri horiek azkartu edo lasaituko ditugu. Segur naiz aterabide bat atzemanen dugula epe laburrera. Baionako Bestetarako azken urte hauetan hartu osasun, garbitasun publiko eta seguritate mailan plantan jarriak izan diren gailuen gisara, gaur egun Estatuko zerbitzuek hartu neurriak sustengatu eta laguntzen dituzte. Horri esker zinez aplikatzen ahalko ditugu. Elkarteetako arduradunek, profesionalen gisara, haien jarrera eta engaiamenduaren bitartez ekimen horrekin bat egin dezaten desiratzen dut. Gure bizi kalitatearen zainketa da jokoan ■

Baionan uda goxoki iragaitea denei desiratzen dizuet !

D

empuish vint e cinc ans, la Vila de Baiona que s'i hè entà tornar har víver e transformar lo son còr de vila en tornar abilitar los lotjaments vielhs e en dinamizar lo comèrci. Tots aqueths esfòrç que dan uei lo dia fruts puish a que vedem que los sons poblants e's tornan apoderar lo còr de la ciutat. Mes la vita d'aqueths Baionés que's deu maridar tot dia dab las costumas hestivas de barris tradicionaument animats. E poblants e comerçants que'm hasón saber qu'avèn empachs tà víver au còr de vila, on las seradas hestivas que's multiplican e que destroblan la lor tranquillitat. Qu'èi hargat un grop de tribalh dab elejuts, representants deus poblants, deus comerçants e deus cafetèrs entà har un diagnostic e perpausar solucions. Lo diagnostic aqueste que hè conéisher ua degradacion de la situacion, autanlèu lo dijaus ser, dens quauques barris de la vila on las hèstas de fin de setmana e son hòrt alcoolizadas, dab consequéncias dirèctas tà çò de l'arrueit, de la netetat de las carrèras e deu parcatge. En concertacion dab tots los representants pertocats, qu'èi pres mesuras entà redusir aqueras nosenças. Aqueras mesuras que son completadas d'accions de prevencion. Qu'èi decidit, per exemple, d’interdíser lo consum d’alcoòl suus lòcs e camins publics. Mes qu'èi pres disposicions preventivas com la mission hidada au Clspd* entà miélher conéisher los consomators d'aqueras seradas. Aqueth estudi que permeterà de desvolopar accions navèras. Un comitat de seguit qu'evaluarà, taus mes a viéner, los efèits produits per aqueras mesuras. Segon los resultats enregistrats, aqueras disposicions que poderàn estar ahortidas o aleugeridas. Segur que soi que ns'i abastaram, au cap d'ua pausa, a trobar ua solucion. Au par deus dispositius de santat, de salubritat publica e de securitat installats entà las Hèstas de Baiona aqueras annadas passadas, las mesuras presas uei lo dia qu'an lo medish sostien e la medisha empara deus servicis de l'Estat. Aquò que'ns permeterà d'aplicar-las concretament. Que desiri que tots los responsables de las associacions, com los professionaus, mercés au lor comportament e au lor engatjament, que s'associen ad aquera afranquida. La jòga qu'ei de preservar la nosta qualitat de vita ■

Que desiri a totas e a tots un beròi estiu a Baiona !


6

Cadre de vie

CENTRE-VILLE

“Garantir l’art de vivre à Bayonne” Un groupe de travail créé par le maire et composé d’élus, d’habitants, de commerçants et de cafetiers, a réalisé un diagnostic des nuisances en centre-ville. Des mesures destinées à réduire ces nuisances ont été prises par la Ville de Bayonne. > ENTRETIEN avec Henri Labayle, adjoint au maire, délégué aux infrastructures, aux espaces publics, à la circulation et au stationnement, et à la police municipale.

La Ville de Bayonne doit garantir à ses habitants un cadre et des conditions de vie agréables.

Bayonne Magazine : à quel diagnostic le groupe de travail formé à l'initiative du maire a t-il abouti ? Henri Labayle : à celui d’une dégradation visible de la situation en centre-ville du point de vue de la tranquillité publique. Autrement dit, à une rupture de l’équilibre qui doit exister entre le mode de vie normal des commerçants et des habitants et l’animation nécessaire d’un centre-ville tel que celui de Bayonne. Appelons un chat, un chat. Parlons de ce que nous avons entendu de la bouche unanime des participants au groupe de travail : des scènes navrantes d’alcoolisme de mineurs - et je parle là souvent de collégiens-, des

dégradations multiples de l’espace public ou privé, des problèmes sérieux de bruit et d’hygiène, un climat d’insécurité allant de la prise à partie des habitants ayant le malheur de réclamer un peu de tranquillité aux trafics de tous ordres… En bref, une série de signaux d’alerte qui, mis bout à bout, expliquent notre réaction car on ne peut prendre à la légère ces questions-là lorsque l’on est responsable, comme l’est le maire de Bayonne. Voilà les traits du diagnostic, corroboré par les services de l’Etat. Il est heureusement à replacer dans son contexte général : certains soirs de la semaine,


Cadre de vie

quelques moments du trimestre. Nous avons donc souhaité, tous ensemble, rétablir cet équilibre. La présentation polémique qui en a été faite n’y change rien. L’implication de la Ville et de son maire dans la revitalisation et l’animation de Bayonne depuis 15 ans nous donne le droit de réclamer de la mesure. Tout est affaire de compromis. Alors, quand on demande en retour de laisser une heure supplémentaire de sommeil aux habitants du centre-ville, il nous semble que c’est la moindre des choses ! B. M. : comment ces mesures entrent-elles dans le cadre des missions du maire de Bayonne ? H. L. : d’une façon générale, le maire est le garant de la tranquillité publique de sa ville et

il exerce le pouvoir de police à cet effet. Il adopte dans ce cadre des règlements tels que ceux interdisant la consommation d’alcool sur la voie publique, encadrant les horaires de fermeture des bars ou restreignant la vente d’alcool. De façon particulière, des leviers supplémentaires sont à disposition pour redresser la situation, en partenariat avec tous. Les locaux municipaux que nous consentons à des associations et peñas, l’organisation de telle ou telle animation, l’occupation du domaine public par des terrasses ou des comptoirs dans le respect de la réglementation, le travail de fond du CLSPD sont autant d’outils de travail… En clair, garantir l’art de vivre à Bayonne dans ce cadre est notre priorité, placée au cœur de notre travail quotidien ■

Les nouvelles dispositions Le dispositif réglementaire Des arrêtés municipaux vont permettre de réglementer le cadre de la vie nocturne à Bayonne : - La consommation d’alcool est désormais interdite sur les lieux publics et voies publiques dans un périmètre précis du centre-ville. Cette interdiction ne s’applique pas aux terrasses des bars et restaurants qui ont obtenu une autorisation d’occupation du domaine public ni aux lieux de manifestations locales où la consommation d’alcool a été autorisée. - La vente d’alcool à emporter est également interdite entre 20h et 6h dans les quartiers du Petit-Bayonne, du Grand-Bayonne et de la gare dans les magasins d’alimentation, les épiceries et les établissements pratiquant la vente d’alcool à emporter. - Les horaires de fermeture des débits de boissons situés dans un périmètre précis du centre-ville sont ramenés à 1h les mardis, mercredis, jeudis et vendredis 1 du 1er juin au 30 septembre et à 00h30 le reste de l’année. Les établissements fermeront à 2h toute l’année les samedis, dimanches et lundis 2. Le dispositif préventif La Ville, les cafetiers et les peñas travaillent sur la rédaction de chartes afin de marquer leur engagement à adopter des pratiques responsables dans la lutte contre le bruit, l’alcoolisme des jeunes et pour le respect de la propreté dans les rues. À cela s’ajoute l’action du Clspd 3, missionné pour mener une étude des rassemblements festifs du Petit-Bayonne et pour coordonner avec le milieu associatif (associations d’étudiants, de lycéens,…) et les pouvoirs publics des actions de prévention et de médiation auprès des populations concernées. Un comité de suivi évaluera, dans les mois qui viennent, les effets produits par ces mesures. Selon les résultats enregistrés, les dispositions qui ont été prises pourront alors être renforcées ou assouplies. POUR EN SAVOIR PLUS SUR LES ARRÊTÉS MUNICIPAUX ET LES PÉRIMÈTRES PRÉCIS CORRESPONDANTS > bayonne.fr 1- Mardi = nuit du lundi au mardi ; mercredi = nuit du mardi au mercredi ; jeudi = nuit du mercredi au jeudi ; vendredi = nuit du jeudi au vendredi. 2- Samedi = nuit du vendredi au samedi ; dimanche = nuit du samedi au dimanche ; lundi = nuit du dimanche au lundi. 3- Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance.

Centre-ville, de vraies aires de livraison Un groupe de travail a été constitué et une étude réalisée pour limiter les conflits d’usage au sujet des arrêts de courte durée du centre-ville. En effet, l’utilisation de ces arrêts par des particuliers contraint les livreurs professionnels à stationner en pleine voie, bloquant ainsi la circulation. L’étude a permis de calculer les besoins en aires de livraison pour les rues les plus commerçantes des quartiers du Grand-Bayonne, du Petit-Bayonne et de Saint-Esprit. Plus de 90% des arrêts existants seront ainsi transformés en arrêts livraison strictement réservés aux véhicules dédiés au transport des marchandises (véhicules utilitaires ou avec une plaque de tare). Ils seront matérialisés par de la peinture jaune et par un panneau “arrêt interdit” complété d’un panonceau “sauf livraison / limité à 15 mn”. Rappelons que la ville offre plus de 6 000 places de stationnement réglementé aux autres véhicules, sans compter les places gratuites. Par ailleurs, en concertation avec l’association Centre-Ville en Mouvement, la Ville de Bayonne travaille à l’amélioration du dispositif de livraison en centre-ville. POUR EN SAVOIR PLUS > bayonne-commerces.com / rubrique "espace commerçants"

7


8

Relations internationales

JUMELAGE

Bayonne - Pampelune : 50 ans de relations constructives Elles étaient sœurs bien avant leur jumelage, comme le sont l’Espagne et la France. 2010 célèbre un demi-siècle d’amitié entre San Fermín et Saint-Léon. > Entretien avec Yolanda Barcina, maire de Pampelune et Jean Grenet, maire de Bayonne Le 7 mai dernier, Pampelune célébrait la Journée de l'Europe. De gauche à droite : Miguel Sanz, président du Gouvernement de Navarre, Yolanda Barcina, maire de Pampelune, Jean Grenet, maire de Bayonne, et Alvaro Miranda, vice-président du Gouvernement de Navarre.

Des festivités exceptionnelles A Bayonne : - Accueil des Géants de Pampelune le 1er août pour les Fêtes ; - Exposition sur le jumelage et ses personnalités à partir du 1er août ; - Exposition de la collection municipale d’Art contemporain de Pampelune au Carré Bonnat. A Pampelune : - Concert de l’Harmonie Bayonnaise et de La Pamplonesa le 19 juin ; - Accueil des Géants de la Cour du Roi Léon le 9 juillet. - Accueil de l’exposition “Rock” à la Citadelle du 19 juillet au 30 août.

Bayonne Magazine : que pensez-vous du jumelage entre les deux villes ? Son évolution est-elle intéressante ? Yolanda Barcina : ce jumelage jouit d’une excellente santé. Depuis qu’en 1960 les maires Henri Grenet et Miguel Javier Urmeneta ont scellé la convention de jumelage, notre relation s’est renforcée d’année en année. L’évolution est très positive et la distance entre les deux peuples s’est estompée grâce à de chaleureux moments des deux côtés des Pyrénées. Jean Grenet : avec son équipe, Yolanda Barcina, a apporté compétence, jeunesse et ouverture d’esprit. Nous partageons la même approche de la vie politique locale, celle d’une gestion pragmatique et ouverte de la ville, basée sur des convictions fortes. Ensemble, nous nous appliquons à dynamiser ce jumelage, afin qu’il ne se limite pas aux visites de courtoisie lors de nos festivités respectives. B.M. : quels sont les projets à venir dans le cadre de ce jumelage ? Y.B. : nous avons célébré à Pampelune le 50è anniversaire en accueillant, le 19 juin dernier, les représentants de la municipalité de Bayonne et en assistant ensemble au concert donné par La Pamplonesa et l’Harmonie Bayonnaise. C’était très émouvant. A l’occasion des prochaines fêtes de San Fermín, la traditionnelle Journée du jumelage du 9 juillet sera également consacrée à cet “anniversaire”. Il y a quelques surprises au programme ! J’invite tous les frères et sœurs de Bayonne à partager avec nous ce moment spécial. J.G. : le jumelage entre nos deux villes se développe tout au long de l’année autour d’échanges culturels comme des expositions, concerts et visites, de manifestations sportives conjointes comme les randonnées vers SaintJacques-de-Compostelle, etc. Elles seront complétées, en cette année anniversaire du jumelage, par quelques festivités exceptionnelles, à Bayonne et à Pampelune, comme annoncées par ma consœur.

B.M. : quels sont, à vos yeux, les attraits et les atouts de votre ville “jumelle” ? Certaines de ses réalisations vous inspirentelles pour votre propre ville ? Y.B. : Bayonne est une ville d’une grande beauté, bien préparée face aux défis du futur et dont les habitants ont toujours accueilli les Navarrais comme des frères. En tant que maire de Pampelune, je souhaite que l’on puisse continuer à approfondir nos relations et que le jumelage nous permette d'étendre les axes de collaboration entre nos communes… durant les cinquante prochaines années. J.G. : j’ai toujours été très attaché à Pampelune, dont les similitudes avec Bayonne sur le plan patrimonial sont saisissantes : un vieux quartier, des remparts, une urbanisation qui s’est développé autour du centre ancien. Au-delà de l’aspect festif incontournable, j’apprécie également beaucoup la richesse de la vie culturelle de cette ville. La Navarre, et Pampelune en particulier, font preuve d’un dynamisme économique exemplaire, d’un haut niveau de recherche médicale que j’admire et auquel je suis sensible ■


Relations internationales

9

NAZIO ARTEKO HARREMANAK

Baiona - Iruñea : 50 urtez harremanak eraikitzen Binazkatzea hasi baino anitzez lehenagotik ahizpak ziren, Frantzia eta Espainia diren gisara. 2010 urtean, San Fermin eta Saint Léonen arteko mende erdiko adiskidetasuna ospatzen dugu. > Yolanda Barcina, Iruñako auzapeza eta Jean Grenet, Baionako auzapezarekin solasean

Bayonne Magazine : zer diozue bi hirien arteko binazkatzeaz ? Bilakaera interesgarria ote du ? Yolanda Barcina : binazkatze hau biziki ongi doa. Henri Grenet eta Miguel Javier Urmeneta auzapezek, 1960an binazkatze honen hitzarmena izenpetu dutenetik, gure harremana urtez-urte sendotu da. Bilakaera baikorra da oso eta bi herrien arteko distantzia murriztu da Pirinioen bi aldeetan bizi izan ditugun momentu goxoei esker. Jean Grenet : Yolanda Barcinak, bere taldearekin, gaitasuna, gaztetasuna eta irekiera izpiritua ekarri ditu. Tokiko politikaren aldeko griña berdina dugu, hiriaren kudeaketa pragmatikoa eta irekiarena, konbikzio azkarretan oinarritua. Elgarrekin, binazkatze horren bizkortzen artoski ari gara, ez dadin gizabideko bisitetan muga, bakoitzaren ospakizunen karietara. B.M. : zer egitasmo duzue etorkizunean, binazkatzearen baitan ? Y.B. : 50. urtebetetzea ospatu dugu Iruñean joan den ekainaren 19an, Iruñako hautetsiei ongi etorria eskainiz eta elgarrekin, La Pamplonesa eta Harmonie Bayonnaise / Baionako Harmoniaren kontzertu bat ikusiz. Biziki hunkigarria zen. Heldu diren San Ferminen karietara, uztailaren 9ko ohiko binazkatze Eguna "urtebetetze" horri eskainia izanen zaio. Zenbait sorpresa izanen dira ! Baionako anai arreba guziak momentu berezi hau gurekin partekatzera deitzen ditut. J.G. : gure bi hirien arteko binazkatzea urte osoan zehar garatzen da kultur trukatze bat-

zuen bitartez, hara nola erakusketak, kontzertu eta bisitak, Konpostelara buruzko ibilaldiak bezalako kirol ekitaldi amankomunak, etab. Binazkatze urtemuga honetan, ez ohizko bestak gehituko zaizkie, Baiona eta Iruñean, nire arrebaideak aipatu bezala. B.M. : Zoin dira, zuen ustez, zuen hiri "bixkiaren" abantaila eta erakargarritasunak ?Besteak burutu ekintzetatik hartzen duzue zerbait ? Y.B. : Baiona hiri biziki ederra da, ongi prestatua etorkizunaren desafioei eta bertako biztanleek nafarrak betidanik anai gisa hartu dituzte. Iruñako auzapeza izanki, nire asmoa da gure harremanak sakontzen segi dezagun eta binazkatzeari esker bi hirien arteko lankidetza ardatzak heda ditzagun... heldu diren berrogoita hamar urteetan. J.G. : Betidanik biziki lotura handia izan dut Iruñarekin, ondare mailan Baionarekin antza handia duelako : auzotegi zahar bat, harresiak, hiri-barnearen inguruan garatu den hirigintza bat. Bestaren ezinbesteko aspektutik at, hiri horren kultur biziaren aberastasuna ere gustukoa dut. Nafarroak, eta Iruñeak bereziki, ekonomia arloko dinamika eredugarria, nik bereziki estimu handian dudan goi mailako medikuntza ikerkuntza plantan jarri dituzte ■

Joan den maiatzaren 7an, Iruñeak Europaren Eguna ospatzen zuen : (ezkerretik eskuinera) Miguel Sanz, Nafarroako Jaurlaritzako lehendakaria, Yolanda Barcina, Iruñako auzapeza, Jean Grenet, Baionako auzapeza, eta Alvaro Miranda, Nafarroako Jaurlaritzako lehendakari-ordea.

Ez ohiko ospakizunak Baionan : - Iruñako Ziganteen Harrera agorrilaren 1ean Bestetako Iruñako Egunaren karietara ; - Binazkatzea eta honen pertsonalitateei buruzko erakusketa agorrilaren 1etik goiti ; - Iruñako Arte garaikidearen herriko bildumaren erakusketa Museoan edo Carré Bonnaten. Iruñean : - Baionako Harmonia eta La Pamplonesaren kontzertua dohainik ; - Herriko Etxeko plazan ekainaren 19an ; - Léon Erregearen Gorteko Ziganteen Harrera uztailaren 9an.


10 Vie sociale

ENTRAIDE SOCIALE

La Ville prend le relais L’Entraide Sociale ferme ses portes le 1er septembre prochain. La majorité de ses activités sont assurées par la Ville de Bayonne qui prend également en charge les usagers du restaurant. douce ou aquatique, natation, stretching et yoga. Certaines activités comme la chorale, le patchwork et les jeux de société sont proposées par l’Association des Retraités Bayonnais. Afin d’assurer aux usagers du restaurant de l’Entraide Sociale une continuation de services de qualité, la Ville de Bayonne leur propose d’être accueillis au restaurant de l’Espace Animation Jauréguiberry. Ils pourront ainsi profiter des nombreuses activités programmées l’après-midi. Un service de navettes sera mis en place chaque jour depuis la périphérie bayonnaise et Saint-Esprit vers l’Espace Animation. Les usagers seront pris en charge et ramenés à leur domicile ■ Après le déjeuner, les seniors bayonnais peuvent profiter des activités de l’Espace Animation Jauréguiberry dans une ambiance conviviale et joyeuse.

L

a Ville de Bayonne reprend à partir du 1er septembre l’ensemble des activités proposées aux 363 adhérents de l’Entraide Sociale. Sport, culture, loisirs créatifs, gastronomie, santé… les animations sont variées. Selon leur spécialité, elles seront intégrées à différents services de la Ville. Ainsi, le Centre Communal d’Action Sociale intègre une quinzaine d’activités culturelles et de loisirs comme les cours de langue, les stages informatiques, les sorties mensuelles, les promenades, randonnées… Côté sport, des activités viennent enrichir le programme des Tickets Bleus proposés aux seniors par le Service des Sports : gymnastique

Le point de vue de Christine Lauqué, adjointe au maire, déléguée à la Solidarité et à l’Action Sociale Il est important pour les seniors de ne pas se sentir isolés. C’est pourquoi la Ville de Bayonne s’applique à rendre ses structures d’accueil conviviales, à l’instar de l’Espace Animation Jauréguiberry où l’encadrement, la restauration et les animations sont d’excellente qualité. J’invite tous les Bayonnais isolés ou sans moyen de transport qui souhaitent prendre leur repas à l’Espace Animation Jauréguiberry à se faire connaître auprès de Bayonne Solidarité. Les navettes passeront les prendre directement à leur domicile et les y déposeront en début ou en fin d’après-midi, selon qu’ils désirent ou pas participer aux activités proposées après le déjeuner. POUR S’INSCRIRE > Bayonne Solidarité ; Tél. : 05 59 46 60 14

POUR EN SAVOIR PLUS > Bayonne Solidarité ; Tél. : 05 59 46 60 14

Plus d’un demi-siècle d’aide sociale L’entraide Basco-Béarnaise, nommée Entraide Sociale en 1964, n’a jamais cessé d’enrichir son aide aux personnes âgées. Depuis les années 70, elle développe des actions de prévention et des acti-vités de loisirs. Parmi les personnalités marquantes qui ont fait vivre cette association, citons Suzanne Laguionie, l’une de ses premières directrices, Denise Aguer qui en est le pilier depuis les années 70, Philippe Escapil-Inchauspé qui la préside depuis 2000 et Colette Saint Aroman, bénévole depuis les débuts. Le départ à la retraite de Denise Aguer d’une part, et la démolition programmée du bâtiment abritant l’association d’autre part, ont amené les responsables de l’association, du CCAS et de la Ville à se prononcer pour une dissolution de l’Entraide Sociale et à une reprise de ses activités par la Ville de Bayonne.


Vie citoyenne

11

PARTICIPATION CITOYENNE

Coup d’envoi des assemblées de secteur Dans les six secteurs de la ville se sont tenues les premières réunions. L’occasion pour les habitants de découvrir les mécanismes de participation à la vie de la cité et de rencontrer les rédacteurs de la charte. Prises de contact et premiers débats.

Agenda 21 Où en est-on ?

L

es premières assemblées ont eu lieu fin mai et début juin dans les six secteurs définis par la Charte de la Participation Citoyenne. Un bon nombre d’habitants est venu à la rencontre des rédacteurs de la charte qui présentaient leur travail et ses résultats avec la projection d’un film relatant la "fabrication" de ce système et d’un diaporama explicite sur son fonctionnement. Les habitants ont pu poser ensuite leurs questions, exprimer leurs souhaits et exposer leurs problèmes. Ces difficultés ont principalement trait à la vie quotidienne de chacun : stationnement, mobilité, voirie, urbanisme, propreté… Même si certaines des problématiques relèvent plutôt de la compétence des élus de quartiers, elles constituent une base de travail intéressante pour élargir le débat à l’échelle, plus globale, de la ville. Toutes les remarques évoquées lors de ces assemblées sont consignées par écrit et seront transmises à la com-

mission extra-municipale de la Participation citoyenne. Le compte rendu de ces débats sera public. Les prochaines assemblées de secteur se dérouleront en octobre ■

Pour contacter la Délégation Citoyenne 13 avenue de la Légion Tchèque Tél. : 05 59 70 12 91 Courriel : delegation.citoyenne.bayonne@gmail.com

Retrouvez la publication intégrale du texte de la charte sur www.agenda21.bayonne.fr et au bureau d’information municipal

Le diagnostic territorial est presque finalisé. Cette étape a pris du temps car la Ville a fait le choix d’un travail le plus complet possible qui permettra de prendre les meilleures décisions. De nombreux participants ont travaillé à son élaboration : - des personnes habitant ou ayant une activité à Bayonne, lors des ateliers Agenda 21 ; - les partenaires institutionnels et associatifs, à l’occasion de réunions spécifiques ; - les agents municipaux lors d'ateliers internes ; - les élus. L'analyse d'une importante documentation est en cours. Une synthèse sera présentée au Comité de Pilotage en juillet avant la restitution publique de cette première phase en septembre. S'engagera alors une réflexion d'avenir sur un véritable plan d'actions pour la Ville. Restitution publique du diagnostic Agenda 21 jeudi 23 septembre, à la Maison des Associations. Présentations à 15h30 et à 19h30, au choix.


12 Cadre de vie

ATTRACTIVITÉ DE L’AGGLOMÉRATION

Bayonne, l’une des six villes préférées des Français Des chercheurs en sociologie ont mesuré l'effet des politiques urbaines et l'attractivité d'une centaine d'agglomérations. Les résultats de cette étude, parue dans le journal “Les Échos” 1, classe Bayonne parmi les six villes gagnantes.

Selon les sociologues auteurs de l’étude, la forte densité des commerces de proximité est un facteur déterminant de l’attractivité des villes.

Une étude vient d’être menée par des sociologues de l'université Paris-Dauphine 2 pour mesurer l'attractivité résidentielle des villes françaises. Partant du principe que l'attractivité d'une ville découle mathématiquement du nombre d'arrivants et de sortants, les chercheurs se sont basés sur les statistiques des recensements de l'Insee de 1999 et de 2006, retraçant les flux réels de population dans une centaine d'agglomérations. Ils ont “constaté les mouvements de hausse ou de baisse des populations et identifié ensuite les critères explicatifs.”. La carte redessinée par cette étude coupe la France en deux : les petites et moyennes villes du Sud arrivent en tête au

jeu de la mobilité résidentielle. Toulouse, Nice, Montpellier, Perpignan, Ajaccio et Bayonne sont les grandes gagnantes de ce classement d’attractivité.

“Plébiscitée pour son cadre de vie” Les sociologues ont identifié dix grands critères qui expliqueraient 90 % de l'attractivité résidentielle. Parmi les facteurs positifs déterminants, citons la localisation au Sud, la forte densité de commerces de proximité, de médecins spécialisés et de structures hôtelières et enfin le taux élevé de catégo-


Cadre de vie 13

ries socioprofessionnelles aisées. En revanche, la taille de la ville, le nombre d’établissements d'enseignement supérieur ou un parc locatif important ne sont pas considérés comme des “plus”. “ L ' a t t r a c t i v i t é résidentielle emprunte les mêmes chemins que l'attractivité touristique”, écrivent les chercheurs. Autre nouveauté, “la carte de l'économie productive correspond de moins en moins à celle de l'économie résidentielle. On voit apparaître un modèle de ville attractive parce que plébiscité pour son cadre de vie et sa situation géographique”.

“Bayonne, ville-centre de l’agglomération L'attractivité qui consiste à fixer durablement les populations comme les entreprises, les capitaux ou les emplois est aujourd'hui un enjeu majeur. Avec 45 636 habitants enregistrés au dernier recensement de 2009, la population bayonnaise a progressé de presque 10% en 7 ans. Cette augmentation traduit, dans les faits, la politique volontariste de la Ville de Bayonne en terme d’habitat depuis une quinzaine d’années. 3 500 logements ont été construits en dix ans, 1 000 ont été réhabilités en centreville, tous sont occupés. Enregistrant l’une des plus fortes croissances démographiques, Bayonne est aussi, en Aquitaine, la ville au plus fort pourcentage de logements sociaux (26 %), largement au-dessus du seuil de 20 % imposé par la loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU). Bien sûr, les équipements publics indispensables tels que les crèches, les écoles, les terrains de sports et loisirs, les locaux associatifs et culturels, accompagnent ce développement. Parallèlement, elle a su préserver les espaces naturels, qui représentent 43 % du territoire communal. Plusieurs opérations verront le jour dans les dix ans qui viennent : Arroussets qui se termine, le nouveau quartier du Séqué demain, Pinède dans un futur proche et le projet d’aménagement de la rive gauche au niveau de la tête de pont Henri-Grenet en cours d’étude, accroîtront le parc immobilier de 2 000 logements supplémentaires. L’arrivée de la LGV vers 2020, avec la création d’un pôle multimodal autour de la gare, est également une vraie opportunité pour Bayonne et le quartier Saint-Esprit. Sans oublier le projet Anru3 sur les Hauts de Bayonne qui, avec 100 millions d’euros investis en cinq ans, va transformer et requalifier ce quartier ■ 1 -Article paru le 1er juillet 2010 dans le journal Les Échos 2- Hervé Alexandre, François Cusin et Claire Juillard

3- Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine


PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ


Culture et animation 15

FÊTES DE BAYONNE

“Le bon travail de la commission” Animations, stationnement, propreté, finances… les orientations et les innovations initiées par la Commission des Fêtes ont fait leurs preuves en 2009. Le travail continue en 2010. > Entretien avec Thomas Jaussaud, adjoint au maire délégué à la Jeunesse, au Sport et à la Vie associative. Vice-président de la commission extra-municipale des Fêtes.

Bayonne Magazine : la commission des Fêtes avait pris de nouvelles orientations au niveau des animations en 2009. Sont-elles maintenues cette année ? Thomas Jaussaud : les nouvelles animations ont trouvé leur public. Nous les reconduisons en grande partie cette année, avec la même ambition : proposer des animations gratuites, pour tous types de public, tout au long de la journée. En 2010, le coup de projecteur sur le quartier Saint-Esprit prend la forme d’un grand concert gratuit sur la place de la République le vendredi soir. A terme, nous souhaitons donner à ce quartier toute sa place dans les Fêtes. D’autre part, le mercredi devient une journée entièrement dédiée au sport, en prélude aux Fêtes, pour garantir la bonne forme des festayres pour l’ouverture ! Bayonne Magazine : qu’en est-il des mesures concernant la logistique et la sécurité ? T. J. : là encore, nous sommes satisfaits des orientations prises l’an dernier et que nous nous appliquons à améliorer. Nous restons, par exemple, sur le principe d’une seule aire d’accueil pour les festayres, à Mousserolles, dont la grille tarifaire va augmenter afin de soulager la contribution financière municipale à l’organisation de ce lieu. Le parking payant Champ de Foire, aux allées Paulmy, a été une grande réussite. Le public a apprécié de pouvoir se garer au cœur des Fêtes dans ce parking sécurisé et gardé. Sa zone sera étendue au parking Lautrec. L’installation d’urinoirs dans la ville a contribué à plus d’hygiène et de propreté. Nous augmentons leur nombre cette année. Quant au dispositif de secours, il reste le même à l’exception des postes de secours du lycée Paul-Bert et de la crèche du quai Chaho qui se regroupent au profit d’un nouveau poste situé à l’université. En effet, les services d’urgence et de secours avaient du mal à travailler dans des structures qui devenaient sous dimensionnées. Par ailleurs, les espaces repos ont été repensés pour être plus ouverts, plus accueillants, avec un service plus complet

afin de jouer pleinement leur rôle. Ils bénéficient également d’une signalétique particulière. Bayonne Magazine : quoi de neuf côté environnemental ? T. J. : la commission, en collaboration avec les services de la Ville et la CABAB, a essayé de trouver des solutions pour rationaliser le ramassage du verre. Des conteneurs seront répartis de façon judicieuse dans la cité afin que les bars puissent évacuer facilement et rapidement leurs bouteilles vides. La commission a travaillé également sur le gobelet consigné. Tous ses membres, à l’unanimité, étaient favorables à sa mise en place. Un appel d’offres a été lancé mais la procédure n’a malheureusement pas pu aboutir. On utilisera donc encore cette année le gobelet jetable, qui génère à lui tout seul quinze tonnes de déchets. Plus que jamais, la commission est résolue à trouver des solutions pour mettre en place un système de gobelet consigné en 2011. > Suite en page suivante

Thomas Jaussaud


16 Culture et animation

Près de 180 agents des services techniques interviennent pour les Fêtes de Bayonne. Ils reçoivent des renforts des villes de Tarbes, Dax, Bordeaux, Biarritz et Anglet.

Bayonne Magazine : la commission souhaitait une baisse du coût des Fêtes en 2009 ? L’objectif a-t-il été atteint ? T. J. : oui, nous enregistrons une baisse de 16% du coût global des Fêtes de Bayonne. Cet objectif a été atteint sans diminuer la part consacrée aux animations mais grâce à une rationalisation des dépenses de fonctionnement et de logistique, et surtout avec l’ouverture des Fêtes au partenariat et la création de nouvelles recettes. C’est un bon travail de la commission et de ses membres. Pour pérenniser les Fêtes de Bayonne, il faut inventer de nouvelles animations et améliorer les dispositifs existants mais aussi faire en sorte que la facture soit raisonnable pour la Ville et le contribuable. 2009 a prouvé que ces deux objectifs ne sont pas incompatibles, nous continuons en ce sens. ■


Culture et animation 17

Les coulisses des Fêtes

Université

■ ANIMATION - Plus de 65 groupes musicaux. - 70 personnes mobilisées pour chaque course de vaches, 80 pour chaque sortie du corso. - Plus de 1 500 piqueniques fournis pour la journée des enfants, 5 000 enfants présents sur le site, 120 bénévoles. - L’Office de tourisme accueille juste avant les fêtes plus de 3 500 personnes par jour. - Le Point Info Fêtes a enregistré 11 370 visiteurs en 2009. ■ LOGISTIQUE - Plus de 5 000 barrières (soit plus de 15km). - 180 agents des services techniques mobilisés sur les cinq jours. - 200 sanitaires. - La Ville collecte 120 tonnes de déchets par jour. ■ TRANSPORTS - Plus de 160 000 personnes prennent les bus mis en place. ■ SÉCURITÉ - Un important dispositif de sécurité associe les services de l'Etat à la Police municipale et à la société de sécurité à laquelle la Ville fait appel, mobilisant ainsi de nombreux personnels. ■ SECOURS - Le dispositif est à la hauteur des Fêtes de Bayonne et mobilise les services du Centre Hospitalier de Bayonne avec le Samu, le Sdis, l'Association Départementale de la Protection Civile et la Croix Rouge, qui se répartissent sur trois centres médicaux.


PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ


dossier

POUR EN SAVOIR PLUS > www.bayonne.fr

Tous au rythme de l’été bayonnais ! Des Fêtes belles et traditionnelles, des arènes combles, des séances de cinéma en plein air dans les quartiers, des concerts inédits, une ville qui bouge, chante et danse,… c’est l’été bayonnais !

20 - Fêtes : des moments forts dans des lieux originaux 22 - Sur le sable des arènes 24 - Des spectacles dans toute la ville


20 L’été bayonnais

Un mercredi d’échauffement résolument sportif, plus d’une centaine de bals, concerts, animations et spectacles totalement gratuits qui constituent des temps forts très prisés, quelques nouveaux rendez-vous… c’est le programme des Fêtes de Bayonne 2010 !

Fêtes : des moments forts d

S

i l’ouverture des fêtes n’est officiellement prononcée que le mercredi à 22h, bon nombre de festayres, en blanc et foulard rouge à la main, affluent dès le début de la matinée. Pour Henri Lauqué, président de la Commission des fêtes, “cette journée d’attente n’avait pas trouvé jusqu’à présent son tempo, ni sa vraie couleur. Elle va se muscler en prenant une dominante résolument sportive, pour permettre l’élimination salutaire de toxines avant les fêtes !”. Dans le sillage du succès de la matinale Foulée du festayre, qui bat encore son record d’inscrits, des régates de pirogues et d’avirons sont programmées sur la Nive l’après-midi. Plus tard, c’est une ancienne coutume qui est reprise cette année avec une rencontre amicale de rugby qui opposera la sélection d’Euskadi à une sélection locale au stade Christian-Belascain. “Côté animations, le bilan est positif et la presque totalité des innovations lancées l’an passé sont reconduites en 2010. Jazz spirit, yoga des fêtes, concerts (a)typiques, Banda best of, Bals des Suds,…tous ces moments forts dans des lieux originaux ont trouvé leur public”, constate Henri Lauqué. “L’élan que nous avons insufflé sur la rive droite apporte satisfaction et prouve qu’elle a toute sa place dans les fêtes. Des nouveautés y seront

testées cette année comme le Musikaldia, de la musique traditionnelle au Musée Basque, ou le Kantaldia Bestetan, concert célébrant les grands noms de la chanson et de la musique basques, le vendredi soir sur la place de la République.” Concert ou bal ? La Commission des fêtes a consulté les jeunes quant à la programmation en soirée au mail Chaho-Pelletier. “Ils ont souhaité plutôt une vraie scène, façon tremplin, précise-t-il, cet espace sera donc exclusivement dédié aux musiques actuelles, avec deux concerts différents chaque soir.”. Parmi les autres nouveautés de cette édition 2010, citons aussi l’Aubade au Roi Léon, qui verra chaque jour une formation musicale d’exception s’offrir aux oreilles encore endormies du Roi Léon sur la place de la Liberté ■

BRADERIE LE LUNDI À SAINT-ESPRIT ! C’est nouveau, la braderie de SaintEsprit se déroulera le lundi 26 juillet, au lieu du mercredi précédant les Fêtes. Celle de la rive droite se tient le mardi 27 juillet.


L’été bayonnais

21

ans des lieux originaux Les nouveautés Le mercredi de tous les sports ! Après la très matinale Foulée du Festayre, course pédestre qui relie Biarritz à Bayonne, via Anglet, après le très apprécié Championnat du Monde d’Omelette aux Piments le matin sur le carreau des halles, place aux sports et jeux de "terroir" du Pays Basque l’après-midi avec le nouveau Herri Jokoak et ses défis amicaux à partir de 14h à la Poterne, pendant que la Nive accueillera le premier Pirogue Challenge des festayres et des régates d’aviron de 13h à 17h. En fin d’après-midi, au stade ChristianBelascain situé au pied des remparts, le Bayonne Festi-Match opposera la

sélection d’Euskadi à une sélection locale… une rencontre de rugby amicale à une poignée d’heures de l’ouverture officielle des fêtes !

Gazteszena Deux concerts différents sont programmés chaque soir sur le mail Chaho Pelletier exclusivement dédié aux musiques actuelles, avec la présence de groupes d’ici et d’ailleurs. A noter, la v e n u e de deux formations de Pampelune sur cette scène "en échange" de la prestation de deux groupes bayonnais pendant les fêtes de San Fermin. > MAIL CHAHO-PELLETIER, MERCREDI DE 22H30 À 1H - JEUDI, VENDREDI, SAMEDI ET DIMANCHE DE 21H À 1H.

Musikaldia La grande et belle salle Xokoa du musée Basque offre un écrin original à des musiques traditionnelles qui méritent assurément que l’on y “prête l’oreille”. L’occasion de découvrir des pièces de concerts interprétées par des formations de txistulari et des joueurs de triki. > MUSÉE BASQUE, DU JEUDI AU SAMEDI, DE 12H30 À 13H30, ENTRÉE LIBRE.

Kantaldia Bestetan Ce concert célèbre le chant et la musique basques avec la présence de trois "grands noms" du genre : Bostgehio, Herri Soinu Taldea et Otxalde. > PLACE DE LA RÉPUBLIQUE, VENDREDI

Les incontournables des fêtes ! Blanc, rouge… et badge !

A se procurer impérativement

fetes.bayonne.fr

Porter la tenue des Fêtes n’est pas le seul signe de reconnaissance du festayre. Le badge cicontre est devenu un accessoire indispensable "Pour que la fête soit plus belle". Acheter ce badge 1€, et surtout le porter, c’est contribuer à ce que la fête se déroule dans les meilleures conditions, c’est partager les mêmes valeurs. Disponible au Point Info Fêtes, à l’Office de tourisme, dans les boutiques des fêtes et dans divers commerces et associations.

L’Indispensable des Fêtes, c’est le petit dépliant à glisser dans la poche. Ce plan de la ville indique tous les lieux importants : postes de secours, Point Info Fêtes, toilettes publiques ainsi que les numéros indispensables. Le programme détaillé regroupe quant à lui, autour d’un plan des animations, tous les temps forts des Fêtes. Ces deux publications sont disponibles dans les offices de tourisme, campings, gares routières, grandes surfaces et au Point Info Fêtes, rue Bernède.

C’est le site officiel des Fêtes, on y trouve…TOUT ! Depuis le programme complet et les plans à télécharger jusqu’à la webcam des fêtes "en live", en passant par toutes les informations pratiques, les reportages vidéos, les liens vers tous les sites utiles, sans oublier le forum pour dialoguer et laisser ses impressions.

A écouter France Bleu Pays Basque, la radio des Fêtes avec les temps forts en direct, les journaux quotidiens spécial Fêtes (101,3 FM).


22 L’été bayonnais

Sur le sable des arènes Les meilleurs toreros du monde face à des toros de respect, de célèbres artistes et musiciens face à des milliers de spectateurs… Cela se passe aux arènes. Lieu mythique, moments uniques !

En haut : Sébastien Castella (en haut) et Enrique Ponce (ci-dessous) clôtureront ensemble la temporada avec un mano a mano.

L

es toros qui seront combattus cet été proviennent de cinq élevages qui n’ont encore jamais "foulé" le sable des arènes bayonnaises. La ganaderia de Nuñez del Cuvillo, programmée l’an dernier, puis annulée pour des raisons sanitaires ; celle de Fuente Ymbro, élevage très à la mode qui fournira les huit toros du “match” franco espagnol du 7 août ; celle de Robert Margé, qui symbolise la reconnaissance au plus haut niveau d’un élevage français ; La Quinta de Séville et enfin Torrealta, l’élevage qui a triomphé lors des dernières corridas de Pâques à Séville. A travers la venue de la ganaderia Torrealta à Bayonne, c’est aussi un hommage que rend son propriétaire, Borja Prado, à un ami de longue date, Jacques Durruty, grande figure bayonnaise disparue fin 2009. A l’instar de ceux de Miura et d'Alcurrucén, tous ces élevages ont confirmé leur qualité depuis le début de l’année.

Les plus grands seront là ! La corrida à cheval des Fêtes verra le grand retour de Pablo Hermoso de Mendoza. Le Navarrais, "icône de Pampelune", vient en voisin et honorera les 50 ans de jumelage entre les deux villes. A ses côtés, Andy Cartagena aura en mémoire sa performance de l’an dernier à Bayonne où il coupa quatre oreilles et une queue.

Ils se disputent la plus haute marche des podiums depuis deux ans : El Juli et Sébastien Castella lanceront ensemble la féria d’août sur les chapeaux de roue, avant de revenir séparément pour celle de l’Atlantique en septembre. Matías Tejela, Alejandro Talavante et Daniel Luque, jeunes et ambitieux toreros très en forme, seront face aux "piquants" toros d'Alcurrucén. C’est un beau match France/ Espagne qui se profile le 7 août avec quatre toreros talentueux et triomphateurs l’an dernier face, grande originalité, à huit toros ! Rafaelillo, spécialiste des toros difficiles, devrait être comblé face aux mythiques Miura. Il les partagera avec Javier Valverde, dont c’est probablement la dernière corrida à Bayonne et Alberto Aguilar, qui prendra sa revanche après ses blessures de l’an dernier. Les aficionados ne manqueront pas Juan Bautista pour son unique paseo dans le SudOuest cet été. Triomphateur de Madrid, il est le seul torero à être sorti par la Grande Porte de Las Ventas. La temporada bayonnaise se terminera en beauté le 5 septembre, avec un mano a mano pour fêter les 20 ans d'alternative d'Enrique Ponce et les 10 ans d'alternative de Sébastien Castella ■


L’été bayonnais

Arènes en scènes

Double graff aux arènes

Pour la seconde saison des Arènes en scènes, les toreros cèdent leur “plaza de toros” aux concerts de l’été, aux chanteurs et musiciens : ZZ Top, Mika, Roberto Alagna, M, Christophe Maé et RFM Party 80. Les six spectacles programmés pendant l’été promettent de régaler tous les publics et marquent, en particulier, le grand retour des artistes anglo-saxons dans ce site mythique. Christophe Maé donnera son concert le jeudi des Fêtes.

Sébastien Castella, El Juli, José Tomas, Morante de la Puebla et Enrique Ponce ornent désormais l’une des façades des arènes de Bayonne. La Ville a confié à l’Ecole d’Art de la communauté d’agglomération le soin de réaliser ces peintures murales. Les portraits des célèbres toreros ont été exécutés par Simon Merlo, enseignant de l’atelier Labo Graff de l’école, assisté d’un groupe de cinq talentueux élèves1, juchés sur des échafaudages. L’autre façade a été “habillée” par quatre artistes2 sélectionnés par le centre d’art Spacejunk et déjà connus pour leurs créations murales en France comme à l’étranger. Aux arènes, ils ont laissé parler leur imagination avec une série de neuf fresques colorées et décalées… en hommage à ce mythique édifice.

> ZZ TOP : 8 JUILLET > MIKA : 13 JUILLET > ROBERTO ALAGNA CHANTE LUIS MARIANO : 24 JUILLET > M : 26 JUILLET > CHRISTOPHE MAÉ : 29 JUILLET > RFM PARTY 80 : 11 AOÛT. BILLETTERIE : points de vente habituels. POUR EN SAVOIR PLUS > Prolymp, Tél. : 05 59 43 96 96 et prolymp.com et pour RFM Party 80 : Prod Events Tél. : 05 47 64 52 09 et prodevents.org

1 - Florian de Elizondo, Jérôme de Elizondo, Guillaume Houdard, Rémy Bonasiolle, Gabriel Rousseau. 2- Nicolas Barrome, Jean-Michel Ouvry, Sébastien Touache et Odö

23

Une romeria au cœur de la féria La Romeria Sol y Fiesta s’installe pour la 2e édition dans le parc de la Poterne début août. Autour de huit casetas tenues par des restaurateurs locaux, elle propose des animations pour petits et grands, aficionados ou non. Au programme tous les jours : encierro et initiation à la tauromachie pour les enfants à 13h (avec Julien Lescarret à la cape !), sorteo à 13h30 et tertulia à 21h30 diffusés sur écran géant, animations avec des groupes espagnols débordant aussi dans le centre-ville et initiations à la danse sévillane. A ne pas manquer : les concerts du groupe de rumba catalane La Pegatina de Barcelone vendredi soir et celui de Niña de Fuego, emmené par un ancien Gipsy King, samedi soir. De la couleur, de la musique et peut-être la chance de croiser sur place les toreros triomphateurs de l’après-midi ! > DU 5 AU 9 AOÛT, PARC DE LA POTERNE de 12h à 2h du matin. Entrée libre. Espace spécial enfants de 13h à 21h avec l’association Elgarrekin.


24 L’été bayonnais

Les rendez-vous estivaux investissent tous les lieux de la ville, sur terre comme sur l’eau. Au programme, une plongée au cœur de la culture gasconne, de belles envolées lyriques, un voyage dans le Moyen-Âge… et du cinéma sous les étoiles !

Des spectacles dans toute la

Se faire une toile en plein air tout l’été Pour la cinquième année consécutive, l’Espace Socio Culturel Municipal organise les Jeudis Ciné. Dès la tombée de la nuit, tous les jeudis d’été, un film différent est projeté gratuitement en plein air. De la place des Gascons aux arènes, en passant par le château de Sainsontan ou le cloître de la cathédrale, les lieux de projection changent toutes les semaines et confèrent une atmosphère originale à chaque soirée. La programmation satisfera tous les publics et tous les goûts. L’âge de Glace succède à Ponyo sur la Falaise, Slumdog Millionnaire à Public Enemies, Les Temps Modernes à Etreintes Brisées…Certaines pro-

jections sont précédées de concerts. La séance d’ouverture du 8 juillet sur la place des Gascons sera précédée d’un spectacle de clowns et suivie d’une séance exceptionnelle le lendemain, vendredi 9 juillet, avec un concert avant le film. L’Espace Socio Culturel Municipal propose également aux jeunes Bayonnais de 6 à 17 ans des ateliers vidéo. Les courts-métrages réalisés à cette occasion seront projetés en séances spéciales au mois de septembre au cinéma L’Atalante ■ > DU 8 JUILLET AU 26 AOÛT - GRATUIT POUR EN SAVOIR PLUS > bayonne.fr Ateliers vidéo : Espace Socio Culturel Municipal : Tél : 05 59 55 79 08


Fêtes L’étédebayonnais Bayonne 25

a ville Une symphonie exaltante en prélude aux Fêtes

Immersion dans la culture gasconne

C'est un ensemble d'une rare énergie que propose l’ORBCB1 à l'occasion des fêtes de Bayonne. Les musiciens et leur chef, Philippe Forget, offrent aux auditeurs une palette ouverte à tous les élans, à toutes les forces vives rassemblées au sein d'une formation symphonique. Pièce maîtresse de ce concert, la Septième Symphonie de Beethoven allie romantisme et flamboiement, vivacité et sentiment unique de liberté. Elle sera précédée par deux œuvres à la poésie forte et solaire, composées pour un violon virtuose et orchestre : la merveilleuse Tzigane de Maurice Ravel et la très raffinée Fantaisie basque de Gabriel Pierne. Les deux compositeurs français du début du XXe siècle livrent à travers ces chefs d'œuvres une véritable déclaration d'amour à la Côte Basque. Ouvrant ce programme, Shaker Loops, du compositeur américain John Adams, est un hymne à la vitesse, au voyage, au mouvement.

L’association Ligam Gascon Deu Baish Ador (Lien Gascon du Bas-Adour) organise son premier festival à Bayonne. Au programme, du cinéma occitan avec la projection du film “En viatge” à la Maison des associations, deux circuits-découverte à pied des rues gasconnes du Petit et du GrandBayonne commentée par Miquèu Baris, un spectacle gascon sur la place de la Liberté composé d’échassiers, de chants polyphoniques gascons, d’un conte, de théâtre et de musique, un pique-nique “tiré du sac” suivi d’un bal gascon à la Plachotte.

1 - Orchestre Régional Bayonne Côte Basque

> MARDI 27 JUILLET 2010, 20h30, POUR EN SAVOIR PLUS > ORBCB - Tél. : 05 59 31 21 70 et sur orbcb.fr Billetterie à l’Office de tourisme : 0 800 42 64 64 et à la Fnac.

Le Marché Médiéval place Montaut Le 20e Marché Médiéval retrouve son emplacement d’origine, la place Montaut rénovée. Cet événement estival contribue à promouvoir les artisans d’art locaux et régionaux qui viennent y présenter leur savoir-faire. Il met à l’honneur les métiers d’art, tout en faisant renaître l’esprit du Moyen-Age. C’est aussi l’occasion d’aller à la découverte d’un quartier historique de la ville. Animations, ateliers, restauration… tout est en accord avec l’époque médiévale, ce qui contribue à un étonnant voyage dans le temps ! > DU 12 AU 14 JUILLET, place Montaut.

> DU 9 AU 11 JUILLET, POUR EN SAVOIR PLUS > Association LGBA Tél. : 05 59 03 57 06 ou 06 09 62 52 99 et sur bayonne.fr

"A Chœur et à Orgue" Un concert gratuit tous les samedis à 19h15 en la cathédrale Sainte-Marie, c’est le cadeau qu’offre chaque été l’Association pour le Rayonnement de l’Orgue de la Cathédrale. La formule compte un nombre croissant d’amateurs. > DU 10 JUILLET AU 4 SEPTEMBRE, POUR EN SAVOIR PLUS > bayonne.fr


PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ


vie de la cité POUR EN SAVOIR PLUS > www.bayonne.fr

28 - Expositions L’été au frais dans les musées 30 - Sports Un ticket pour l’aventure ! 32 - Portraits Kristian Frédric : dans la lumière ! Soazick Le Goff Duchâteau : préserver le patrimoine


28 Vie de la cité

EXPOSITIONS

L’été au frais dans les musées Besoin d’une respiration culturelle dans la frénésie de l’été ? En complément de leurs splendides collections permanentes, les musées bayonnais proposent des expositions temporaires à ne pas manquer autour de la sculpture, de l’arbre et de l’histoire de la danse basque.

Basterrexea, artiste inclassable Bayonne rend hommage à l’une des grandes figures de l’art basque contemporain. Nestor Basterretxea reste inclassable, à la fois sculpteur et peintre, cinéaste et poète, architecte et designer. L’artiste vit et

Sculpteurs à la Poudrière Le cycle d’expositions individuelles de sculpteurs se poursuit à la Poudrière. Cet été, le public découvrira les œuvres d’Aïtor Mendizabal. Imprégné de culture classique italienne et française, l’artiste basque aime mélanger les genres. Ses sculptures en granits, fer, bronze et zinc s’inspirent de ses riches expériences forgées aux quatre coins du monde. Le travail de Zigor lui succédera en août, avec l’exposition de monumentales sculptures en bois qui s’implantent parfaitement dans la nature basque et renvoient à ses racines basques espagnoles.

> LA POUDRIÈRE, ALLÉE DU BASTION ROYAL Du mardi au samedi - 13h30 à 18h30 - Entrée libre. Jusqu’au 25 juillet : Aitor Mendizabal - Du 7 au 29 août : Zigor

travaille aujourd’hui dans son atelier de Fontarrabie. Le Musée Basque présente la série Cosmogonie basque, composée de 18 sculptures monumentales des années 70 formant une galerie de divinités mythologiques, accompagnée des dessins préparatoires. Quatre sculptures de la série Masques de Lune et les six stèles données en 2001 au musée complètent cette exposition. Le Carré Bonnat présente au rez-de-chaussée l’ensemble Gernika 50, série de peintures réalisées lors du 50e anniversaire du bombardement de la ville, et à l’étage, sept collages de grand format créés en 2009 et 2010 ■ > MUSÉE BASQUE, 37, quai des Corsaires CARRÉ BONNAT, rue Frédéric Bastiat Exposition temporaire ouverte tous les jours de 13h30 à 18h30 Nocturnes gratuites les 7, 21 et 28 juillet et les 4, 11 et 25 août Visites commentées de Myriam Bloom au musée Bonnat les 5, 12, 19 juillet


EXPOSITIONS

Vie de la cité 29

Œil pour œil, un certain regard sur la peinture Que regarde-t-on en peinture ? Le musée Bonnat a invité trois artistes à dialoguer avec les œuvres anciennes exposées dans ses salles. Les dessins de Sophie Pujo, les portraits de Raphaële de Gorostarzu et les performances de Benoît Pingeot viennent déranger différemment l’ordre établi et proposent de porter un autre regard sur la peinture.

> LEÇONS DE PEINTURE, Jusqu’au 6 septembre Musée Bonnat, 5 rue Jacques-Laffitte

Chorégraphie d’un rêve “Ces peuples qui demeurent ou plutôt qui sautent au pied des Pyrénées”, disait déjà Voltaire en 1768 ! Cette exposition retrace l’histoire de la danse basque à travers celle de la famille Olaeta et des ballets du même nom… Soixante ans de représentations dans le monde entier ! A travers les pièces et objets les plus emblématiques du riche fonds donné par la famille en 2008 à la Diputación Foral de Bizkaia, c’est une toile culturelle transfrontalière de grande valeur qui est présentée tout l’été à Bayonne.

> OLAETA BALLETS, CHORÉGRAPHIE D’UN RÊVE , Jusqu’au 26 septembre Musée Basque, 37 quai des Corsaires

L’arbre au nouveau muséum Saluant l’ouverture du muséum d’histoire naturelle de Bayonne, cette première exposition sur le thème de l’arbre est présentée à la Maison des Barthes. L’arbre est présent sur les cinq continents, mais plus que jamais en danger. C’est en le connaissant mieux que nous serons le plus à même de le protéger. L’exposition propose de découvrir toutes les facettes de cette incroyable machine vivante.

> JUSQU’À FIN SEPTEMBRE, Muséum et Maison des Barthes à la plaine d’Ansot, du mardi au dimanche, 10h30 - 18h (jeudi uniquement groupes) ; fermée pendant les Fêtes de Bayonne


30 Vie de la cité

Un ticket pour l’aventure ! Chaque été, l’opération "Ticket découverte" permet aux jeunes Bayonnais de pratiquer gratuitement de nombreuses activités sportives et culturelles. Ainsi naissent de nouvelles passions et de belles vocations !

SPORTS


Vie de la cité 31

SPORTS

D

epuis plus d’une dizaine d’années, la Ville de Bayonne orchestre l'opération “Ticket découverte” à chaque vacances scolaires. Pendant sept semaines d’été, près de 600 jeunes âgés de 7 à 18 ans participent aux 57 activités, dont 39 sont sportives. Un jeune peut pratiquer jusqu’à trois activités dans la semaine, soit autant de chances de tester de nouvelles disciplines et, pourquoi pas, de rejoindre un club sportif à la rentrée. Il y a les sports “classiques” qui affichent complet tout l’été comme la moto, le surf, la voile, l’équitation, le rafting ou le cirque, et les nouvelles activités à découvrir cette année comme le sauvetage côtier1. Cette disciple, venue d’Australie où elle est reine, propose d’appréhender l'océan de multiples façons et de s’initier aux outils du sauvetage tels que le paddle board et la bouée tube. La nage en mer et le bodysurf sont aussi au programme… A l'issue de cet apprentissage, les vagues et les courants n'auront plus de secrets pour les jeunes ! Autre originalité de l’été, une initiation à la spéléologie avec un spécialiste du genre2 du côté de Saint-Etienne-de-Baïgorry. Ce voyage au cœur de la roche promet des sensations inoubliables dans le monde souterrain, en toute sécurité. Pour ceux qu’une alternative au foot intéresse, une initiation au football

américain3 est proposée, pour découvrir ce sport collectif connu pour mélanger des stratégies complexes et un jeu physique intense ■ 1- Avec le club de sauvetage côtier de Biarritz 2- Alexis Augustin 3- Avec le club des Atlantes

Du lundi 5 juillet au vendredi 20 août POUR EN SAVOIR PLUS > 05 59 31 91 01 et bayonne.fr

Ça cartonne, dans les clubs ! ■ Les Croisés de Saint-André : ça monte ! L’équipe de football des Croisés est championne de DHR (Division d'Honneur Régionale) après sa victoire contre Prigonrieux.

également champion de France en 4 sans barreur. Julien Montet et Romain Traille intègrent l'équipe de France des moins de 23 ans, Maxime Bellon celle des juniors.

■ Aviron Bayonnais : cinq internationaux en aviron ! Julien Despres rejoint l'équipe de France avec Perle Bouge pour les prochains championnats du monde. Il est

■ Aviron Bayonnais : triple championne de France de natation ! Ophélie Aspord est devenue la première Bayonnaise championne de France de natation en eau libre… sur 10 km, 5 km et 5 km contre la montre. ■ Société Nautique : ascension de deux rameuses. Rachel Jung s’envole en août aux championnats du monde des 23 ans en Biélorussie pendant qu’Ombeline Etienne file aux championnats du monde juniors en Tchéquie. ■ Lycée Louis-de Foix : championnes de handball. Les cadettes des classes de 2nde, 1ère et terminale ont remporté les championnats de France Unss de handball à Tours en mai dernier, un titre qui vient consacrer une saison exceptionnelle et une attitude unanimement fair-play sur le terrain. Julien Desprès (Aviron Bayonnais) et Jean-Baptiste Macquet, champions de France en deux sans barreur toutes catégories !


32 Vie de la cité

PORTRAITS

Dans la lumière ! C’est avec fierté que Kristian Frédric reçoit ses visiteurs à la Factory 64. Voilà quelques semaines que la Compagnie Lézards qui bougent a investi son nouveau lieu de création sur les Hauts de Bayonne, et déjà les changements se font sentir.

Notre notoriété a fait un bond remarquable en deux mois, alors que nous sommes dans le quartier depuis dix ans, constate le directeur artistique de la Compagnie. Mais nous étions en sous-sol, un peu underground. Aujourd’hui, nous sommes visibles, dans la lumière ! Les gens du quartier nous reconnaissent. Ils sont fiers que l’on soit là !”. La Factory 64, c’est tout à la fois une lieu d’accueil et de vie avec un studio aménagé, un espace de production artistique et un bureau de direction artistique. Cette structure propose un hébergement à un artiste en résidence, comme c’est le cas actuellement pour Elie Bricenot, auteur et metteur en scène de la Compagnie Artizans de Rodez, avec ses ateliers d’écriture et de théâtre. La Factory 64, c’est aussi une école de théâtre, l’Ecole du Plateau, ouverte à tous. Une vingtaine d’élèves de 15 à 65 ans bénéficie d’un enseignement donné par des professionnels. Ils présenteront plus tard les fruits de leur travail sous forme de représentations dans le quartier.

“Exister ailleurs” Comédien, metteur en scène, Lauréat de la Villa Médicis Hors Les Murs 2005, Kristian Frédric dirige la Compagnie Lézards qui bougent depuis sa création en 1989. On se souvient de La nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès avec Denis Lavant et Enki Bilal au décor, de sa création de Big Shoot à Montréal, œuvre “coup de poing” de Koffi Kwahulé. On lui doit ici également depuis cinq ans un festival de performances, Les Rencontres Improbables, en grande forme avec 12 000 spectateurs en 2009. Kristian Frédric est en perpétuelle effervescence créatrice. Son enthousiasme, son énergie et sa générosité sont contagieux. “J’ai la chance d’être un artiste reconnu des professionnels.” Les projets foisonnent. Il sera bientôt en résidence à Montréal pour réaliser sa prochaine création, Jaz, œuvre majeure de Kwahulé, qui aura lieu en décembre prochain


Vie de la cité 33

PORTRAITS

Préserver le patrimoine Soazick Le Goff Duchâteau est la nouvelle architecte en chef adjointe des bâtiments de France des Pyrénées-Atlantiques, basée à Bayonne. Entre son nouveau port d’attache et Carcassonne dans l’Aude, où elle vient d’exercer pendant sept ans la même fonction, la jeune femme voit de nombreuses similitudes : un secteur sauvegardé, beaucoup de patrimoine, des problématiques assez similaires,… Passionnée par son métier, elle en rappelle la principale mission : “Nous sommes des experts de l’Etat, chargés de l'entretien et de la conservation des monuments protégés ou non, avec également un rôle général de conseil gratuit et indépendant sur les autres édifices du patrimoine.” Les architectes des bâtiments de France aident aussi au montage des dossiers financiers et techniques de restauration et s’assurent de la réalisation des travaux selon les règles de l'art. Par ailleurs, ils veillent à la bonne insertion des constructions neuves et des transformations aux abords des monuments protégés. “Le secteur sauvegardé de Bayonne est exemplaire en France, constatet-elle, grâce à une politique commune efficace entre l’Etat et la municipalité, et avec une revitalisation des commerces, la rénovation de l’habitat, des logements accessibles,… C’est un territoire privilégié qui demande que l’on y consacre beaucoup de temps. Les études vont loin dans le détail, afin de prendre les bonnes décisions.” Soazick Le Goff Duchâteau hérite d’un vaste territoire, le Pays Basque, et traite 2 500 dossiers par an. “J’aime la transversalité de ce métier, préciset-elle, qui va de la sauvegarde d’une petite chapelle à la gestion de l’arrivée du photovoltaïque. L’important est de toujours rester disponible pour donner son avis, d’être à la disposition de tous, de donner une position claire et cohérente qui doit toujours aller dans le sens de l’intérêt commun, celui de la préservation du patrimoine.”

SERVICE DÉPARTEMENTAL DE L'ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE Agence de Bayonne 14, rue Gosse Tél. : 05 59 46 02 90 Mèl. : sdap.pyrenees-atlantiques-bayonne@culture.gouv.fr

à l’Usine C. Soixante-dix représentations sont déjà programmées en Europe et en Amérique du Nord. Puis, il s’attellera à la création d’un opéra autour d’Orphée et Eurydice, à Nuremberg, pendant le Festival Gluck. Cette œuvre collective fait intervenir trois metteurs en scène, français, italien et allemand. Après Nuremberg, l’Opéra sera repris en 2011 à Naples, puis à Bayonne. “Cette présence hors nos murs est un moyen fantastique pour faire connaître les qualités artistiques qui gravitent dans notre région, rappelle Kristian Frédric. Pour ce spectacle, nous nous entourons de nombreux artistes locaux et permettons à ces derniers de se confronter à d’autres artistes et spécificités culturelles. Il faut promouvoir le talent d’ici… pour qu’il existe ailleurs.” ■ COMPAGNIE LÉZARDS QUI BOUGENT La Factory 64 6 ter avenue de Jouandin Tél. 05 59 50 36 60 et lezarsquibougent.com


BAYONNE SCOPE

34

Ça s’est passé à Bayonne et vous ne l’avez peut-être pas vu...

1

1- Les Rencontres avec la mer : en haut, les 12 et 13 juin, le corps des Écrivains de Marine a fait escale à Bayonne ; à gauche, Titouan Lamazou et Patrick Poivre d’Arvor, entre deux conférences et dédicaces ; à droite, le public a visité nombreux la goélette Belle-Poule, amarrée sur les quais. 2- La finale du challenge intercommunal organisé par la Prévention routière s'est déroulée le 23 juin avec les 24 jeunes élèves bayonnais de CM1 et CM2. Inès Campo Paysaa est repartie avec un vélo neuf, les autres avec chacun un casque vélo homologué ! 3- Le 25 mai, l’Office Public de l’Habitat de Bayonne s’est vu remettre le trophée départemental "S’unir pour agir" de la Fondation de France pour son action dans le cadre de l’année Breuer, réalisée avec la complicité des 7 responsables des immeubles de la résidence Breuer et de Vincent Labaume, auteur de Zupçons 4- Les habitants des Hauts de Bayonne ont découvert la nouvelle salle L’Albizia, le 16 mai, en musique ! 5- Les 14 et 15 mai, les Journées du chocolat ont encore fait le bonheur des petits

2

3


EVENEMENT

BAYONNE SCOPE

35

4

5

6

7

et grands gourmands ! 6- Noces d’or : le 21 mai, onze couples ont été reçus à l’Hôtel de Ville par Jean Grenet, député-maire de Bayonne et Christine Lauqué, adjointe à la Solidarité et à l’Action sociale, pour honorer leur 50 et 60 ans de mariage. 7- Après deux années passées à la tête du 1er RPIMa, le colonel Éric Vidaud rejoint les commandos parachutistes sur le terrain, vers une destination tenue secrète. 8- Toute l’équipe du foyer Harambillet célébrait sa première centenaire, Madeleine Wattier, le 18 mai. 9- Le 4 juin, Jean Grenet a inauguré le nouveau muséum d’histoire naturelle à la plaine d’Ansot, en compagnie (de gauche à droite) de Michel Veunac et Guy Mondorge, vice-présidents de la CABAB, Monique Larran-Lange, vice-présidente du Conseil général, Eric Guilloteau, conseiller régional d'Aquitaine et Dominique Gibaud-Gentili, adjointe au maire déléguée à la Politique de l’eau et à la Gestion des espaces naturels.

8

9


36

> > > > L’info du BIJ TOUS LES TRAINS TOUS LES JOURS À MOITIÉ PRIX ! La carte CIJA est délivrée aux étudiants de moins de 26 ans domiciliés en Aquitaine et poursuivant des études post-baccalauréat (fac, BTS, IUT…) en Aquitaine ou dans les régions limitrophes : Limousin, Poitou-Charentes et Midi-Pyrénées. Elle coûte 24€ et permet aux étudiants de bénéficier de 50% de réduction sur le réseau SNCF 2e classe pour les déplacements entre le domicile (ou le domicile des parents) et le lieu d’études, quelle que soit la période (bleue ou blanche) sans aucune restriction. Cette carte donne également accès aux tarifs étudiants sur les bus urbains des villes universitaires : Bordeaux, Bayonne, Agen, Pau, Périgueux et Mont-de-Marsan. Le formulaire de demande est à retirer au BIJ et à renvoyer au CIJA de Bordeaux avec les pièces demandées. La carte est disponible dans les dix jours.

AU SERVICE DES ASSOCIATIONS Associations sportives et culturelles, n’hésitez pas à faire parvenir au BIJ votre documentation pour enrichir les fichiers et le site internet.

BOURSE MUNICIPALE La Ville de Bayonne, sous certaines conditions, délivre une bourse pour l'enseignement supérieur. Les dossiers sont à retirer au BIJ à partir de mi-août

AU PAIR L'association "Les Chemins de l'Europe", partenaire du BIJ, est spécialisée dans la mobilité européenne des jeunes depuis plusieurs années. Elle propose un nouveau service d’accueil de jeunes étrangers au pair au Pays Basque et des ateliers de langue française pour étrangers. Permanence au BIJ le vendredi de 9h à 12h. BIJ > Place Marc-Aubert 71, rue Bourgneuf Tél. : 05 59 59 35 29 Lundi au vendredi : 9h à 12h30 et 14h à 18h bij@bayonne.fr www.bij.bayonne.fr

BLOCNOTES

>>>>

EXPOSITIONS

Bayonne vue par ses habitants place Montaut cet été. Réalisée dans le cadre de la candidature “Ville d'art et d'histoire”, elle offre un témoignage photographique de la diversité du patrimoine bayonnais. Les clichés, réalisés par des photographes amateurs, sont mis en mouvement par les textes du conteur Koldo Amestoy. Après avoir été inaugurée sur la place de la Liberté, puis présentée au CCAS et au

Théâtre de Bayonne, l'exposition urbaine "Regards croisés sur le patrimoine" s’installe

Du 5 août au 19 septembre, place Montaut

Des vénus franco-polonaises Rassembler des artistes polonais et français pour une même cause, celle de la prévention du cancer du sein, c’est la proposition originale de l’exposition Vénus. En Pologne, des élèves de l’école des Beaux-arts Antony Kenar de Zakopane, réputée pour ses sculptures sur bois, ont créé une série de bustes féminins que les artistes Spacejunk se sont à leur tour appropriés et ont customisés. A l’initiative de la Ville de Bayonne, un groupe de ces artistes polonais animera un atelier de sculpture en plein air, rue Sainte-Catherine pendant la première semaine de juillet. Les œuvres réalisées seront vendues aux enchères au profit d’Europa Donna, association européenne de lutte contre le cancer du sein, en octobre à Lyon.

Exposition Venus - Jusqu’au 31 juillet - Spacejunk, 35 rue Ste-Catherine

Métiers d’art au cloître Depuis presque trente ans, le GAAPA* organise une exposition des métiers d'art dans le cloître de la cathédrale. Les visiteurs découvrent à cette occasion le travail d’artisans d’art locaux sur des matériaux aussi divers que le bois, la pierre, le verre, le textile, le cuir, le métal et bien d'autres encore. Un atelier permanent est installé sur le site afin d’apprécier la passion et le savoir-faire de ces professionnels. * Groupement d’Artisans d’Art des Pyrénées-Atlantiques

Du 6 au 15 août -10h à 19h. Entrée libre

Belles cylindrées Bayonne accueille son premier rassemblement de voitures de la célèbre marque italienne Ferrari. “Pilotée” par le Lyons Club, cette manifestation rassemble une vingtaine de ces véhicules mythiques place des Basques. Les visiteurs pourront admirer librement ce bel échantillonnage de modèles anciens et récents. Des baptêmes à bord des voitures sont également proposés, les fonds récoltés à cette occasion étant destinés à venir en aide aux enfants bayonnais défavorisés.

Les 21 et 22 août, place des Basques. Baptêmes : 15h30 - 18h le samedi / 10h -12h et 15h15-16h15 le dimanche


BLOCNOTES

HIPPISME

COMMERCE

Courses de trot Le meeting annuel de courses hippiques de l’Hippodrome de Biarritz accueille chaque été de plus en plus de turfistes, spectateurs et familles. Le Prix de la Ville de Bayonne et le Prix de l'Aviron Bayonnais Rugby Pro et de ses partenaires récompenseront deux courses de trot programmées dans la soirée du 22 juillet. Une grande soirée des Peñas est prévue le 20 juillet.

Nocturnes d’été Opération Estiv’halles cathédrale ! Les commerçants du quartier des Halles et de la Cathédrale organisent des nocturnes jusqu’à 21h tous les vendredis du 2 juillet au 27 août.

37

La mairie à votre service

>>>>>>>>

>>>>

■ Accueil : 05 59 46 60 60 ■ Formalités simples : 05 59 46 60 99 ■ Etat-civil : 05 59 46 60 31 ■ Vie scolaire : 05 59 46 60 32 ■ Police municipale : 05 59 59 75 52 ■ Régie des Eaux : 05 59 46 60 52 (abonnements) 05 59 46 60 50 (techniques) ■ Stationnement : 05 59 46 63 50 www.bayonne.fr

Hippodrome des Fleurs, du 3 au 30 juillet Pour en savoir plus > hippodrome-biarritz.com

Allo cadre de vie FESTIVAL

FOOTBALL

Do Brazil ! Il faut assister à une démonstration de capoeira pour ressentir toute l’énergie et la beauté de cet art martial afro-brésilien qui mêle danse et style de combat. Le groupe Capoeira Malungos Bayonne organise son second Festival International de Capoeira Summer Days. Cours, démonstrations, soirée brésilienne,… mais aussi du surf, de la plage, du soleil et des spécialistes du genre venus du monde entier.

Du 8 au 11 juillet Pour en savoir plus > 06 45 35 35 52 et sur capoeirabayonne.com

NAVIGATION

Au fil de l’Adour Depuis 2005, l’association Les Escumayres-Talasta organise l’été un grand rassemblement d’embarcations traditionnelles voileaviron qui prend la forme d’une randonnée itinérante à travers plusieurs communes fluviales. Adour 2010 prendra son départ de Rasport, près de St-Etienned’Orthe, pour se terminer à l’embouchure de l’Adour. Les navigateurs remonteront plusieurs affluents sur un parcours d’environ 65 km, à la rencontre de nouvelles rives et de leurs habitants. Soirées conviviales, spectacles et visites des bateaux jalonnent les étapes. L’occasion de découvrir

le batel, embarcation de voileaviron autrefois utilisée sur la Côte Basque avant l’apparition du moteur, ou encore le couralin, petit bateau traditionnel à fond plat de l'Adour. Les amateurs pourront admirer la magnifique flottille à son arrivée au ponton de la mairie de Bayonne samedi 28 août vers 13h30 et les voir naviguer à l’embouchure de l’Adour le lendemain dimanche vers midi.

Adour 2010 : du 25 au 29 août Pour en savoir plus >

Escumayres-Talasta 05 47 64 37 47 et sur escumayres-talasta.over-blog.com

Marseille Toulouse à Bayonne L’équipe de football de l’Olympique de Marseille rencontrera celle du Toulouse Football Club le mercredi 21 juillet à 20h30 au stade Jean-Dauger.

Un arbre mal élagué, un souci avec une haie qui déborde sur la voie publique, une voiture mal stationnée qui empêche votre entrée,… la mairie met un numéro vert à votre service : 0 800 64 00 64* * Appel gratuit depuis un poste fixe

Accès à l’hôpital : prenez la navette ! Garez- vous au parking de la Floride qui offre 300 places gratuites, et prenez la navette gratuite qui vous laisse au cœur de l’hôpital en moins de 5 minutes.

NAVETTE GRATUITE Du lundi au samedi de 12h30 à 19h30, toutes les 15 mns


38

ACTUALITEASSOCIATIVE

CONCERT

>>>> CIRQUE

L’Harmonie au kiosque

Stages d’été Oreka, le garage des arts, propose cet été des stages de jonglerie, d’acrobatie et de mini trampoline pour les jeunes de 4 à 16 ans qui ont déjà pratiquer l’une de ces disciplines. Pour en savoir plus > 05 59 59 53 92

et sur orakazirkoa.free.fr

Les concerts donnés tous les jeudis d’été par l'Harmonie Bayonnaise au cours de l'été sous le kiosque de la place de Gaulle à partir de 21h débutent le jeudi 8 juillet et s’achèvent le jeudi 26 août. Erro Bat, Leinua Ttiki, Peña Campera,… une formation différente est invitée à chaque concert aux côtés de l’Harmonie !

EN JUILLET : le 8 : Flores Do Portugal, le 15 : Lagunekin, jeudi 22/07 : Peña Campera. EN AOÛT : le 5 : Batterie-Fanfare d’Urt, le 12 : Amalabak, le19 : Erro Bat, le 26 : Leinua Ttiki

ANNIVERSAIRES

Les 40 ans du club Pottoroak

L'Aviron Bayonnais Football Club fête ses 80 ans

Le club Pottoroak convie les Bayonnais à fêter ses 40 ans samedi 17 juillet. Concert, spectacle de musique, chants et danse à la Maison des associations, à partir de 21h. Entrée libre.

Le club, qui évolue en championnat National, fête ses 80 ans. Il accueillera cette année trois anciens clubs de Ligue 1 : Strasbourg, Guingamp et Bastia, et d’autres clubs prestigieux comme Cannes, Paris et Créteil. Les abonnements pour la saison 2010-2011, sont ouverts dès maintenant. Pour en savoir plus > 05 59 58 20 19

et sur avironbayonnaisfc.fr


>>>> SOLIDARITE

Permanences d’un écrivain public

ACTUALITEASSOCIATIVE

39

CROIX-ROUGE

Les bénévoles à l’honneur

Avoir des difficultés à comprendre un document administratif, ne pas être sûr de la réponse à y apporter, vouloir rédiger un courrier mais craindre d’en dire trop ou pas assez, vérifier qu’il n’y ait pas de faute… Mylène Charrier, écrivain public, apporte son aide dans bien des cas où l’écrit pose problème. Elle assure des permanences et propose ses services pour la somme symbolique de 50 centimes à un euro..

Maison de la Ville, 3 bis av. de Jouandin, les 1er et 3è mardis du mois (et les 29 juin et 31 août). Marché, pl. des Gascons, devant le CCAS (dans les locaux du CCAS par temps de pluie), les 2e et 4e mercredis du mois de 9h30 à 12h. Pour en savoir plus > 05 59 59 00 73 - eaa64@wanadoo.fr

Dix-huit bénévoles de la délégation bayonnaise de la Croix-Rouge ont été distingués et médaillés par le président de la Croix-Rouge. L’engagement de la délégation locale au service des concitoyens et notamment des personnes en difficulté est remarquable. Pour mémoire, 150 volontaires de la CroixRouge bayonnaise ont consacré en 2009 plus de 32 000 heures à des actions bénévoles de secourisme et de solidarité, près de 300 familles ont pu préparer 200 000 repas grâce à l’épicerie sociale, les secouristes ont initié et formé 1 200 personnes aux gestes de premiers secours et ont assuré 125 postes de secours.

Croix-Rouge Bayonne 05 59 59 40 46 - Mél. : dl.bayonne@croix-rouge.fr et bayonne.croix-rouge.fr

INITIATIVE

L’art en vitrine

MUSIQUE

Tous à la guitare ! L'atelier l'Erec propose cet été des stages de guitare, électrique ou acoustique, à tous les jeunes dès 14 ans et aux adultes débutants. Plusieurs sessions d'une semaine, à raison de deux heures par jour, sont proposés en juillet et en août. L'enseignement s'appuie sur l'oreille et l'écoute, l'apprentissage des premiers accords, du rythme musical, la manipulation immédiate de la guitare. Les stages sont collectifs et limités à 6 personnes. Ils se déroulent au 13 rue Lagréou. Le tarif est de 70 euros, livret d'initiation compris. Pour en savoir plus > 05 59 59 55 66

et sur ateliererec@yahoo.fr

Exposer des œuvres d’artistes dans des vitrines de locaux fermés ou vacants, c’est l’idée originale lancée par la jeune association l'Art de l'Esprit qui regroupe des commerçants, artisans et entreprises du quartier Saint-Esprit. Ainsi, au 21 et au 27 de la rue Saint-Catherine, le chaland peut en ce moment admirer les œuvres de deux artistes bayonnais, Filadelfio Ricca et Xavier Ride. Donner une autre vie à la rue, mettre "l’art en vitrine", voilà une belle initiative réalisée avec la gracieuse mise à disposition de vitrines "inoccupées" par leurs propriétaires et qui devrait faire des émules. Pour en savoir plus > lartdelesprit.free.fr

ANIMAUX

Ils partent avec nous ! La mobilisation reste indispensable ! On estime qu’environ 80 000 animaux sont encore abandonnés chaque année, dont 80 % lors des départs en vacances. Des conseils et formalités avant le départ jusqu’aux adresses pour trouver une solution de garde, tout ces renseignements sont sur le site de la campagne “Ils partent avec nous !”. Pour en savoir plus > ilspartentavecnous.org

et chez tous les vétérinaires.

Retrouvez les associations bayonnaises sur le site www.bayonne.fr, rubrique CARNET D’ADRESSES


40

CARNET DECES Suzanne GONBEAU 16/04/2010 ■ Emiliette BAROS 17/04/2010 ■ Lucie ARCHÉRITÉGUY 19/04/2010 ■ Ginette CHASPOUX 19/04/2010 ■ Marie SOTERAS 22/04/2010 ■ Léonie BAREITS 24/04/2010 - Marie CABANNE 24/04/2010 - Christiane CAMBÉRABÉRO 25/04/2010 ■ Marie-Suzy MOUTOUS 29/04/2010 ■ Verona ROCA 04/05/2010 ■ Françoise COURSAN 04/05/2010 ■ Marie COMBRET 12/05/2010 ■ Jeannine PARIZEL 17/05/2010 ■ Evelyne AUDOUX 18/05/2010 ■ Marie LAFARGUE 18/05/2010 ■ Marie-Madele POUJOL 20/05/2010 - Denise LEGAIT 20/05/2010 ■ Marie MINVILLE 21/05/2010 ■ Louise BARKLEY 23/05/2010 ■ Marcelle HAULON 25/05/2010 ■ Marie-Thérèse NARRAN 26/05/2010 ■ Maria LASSERRE 05/06/2010 ■ Anna MARTINEAU 07/06/2010 ■ Louise SANCHEZ 15/06/2010 ■ Yvonne VERGÉS 23/06/2010 ■ Jean DUGUET 15/04/2010 ■ André FOULDE 17/04/2010 ■ Jean-Paul SALDOU 22/04/2010 ■ Jean AMESTOY 22/04/2010 ■ Christian BORTHAYRE 29/04/2010 ■ Jean BERNARD 03/05/2010 ■ Eurico CONSTÂNCIO RODRIGUES 07/05/2010 ■ Roger BÉDÈRE 13/05/2010 ■ Francisco SOTO RUBIO 14/05/2010 ■ Jean-Pierre GONGORA 15/05/2010 ■ Simón RAYNAL 20/05/2010 ■ Pierre SOURBÉ 02/06/2010 ■ Álvaro CORREIA ALVES 12/06/2010 ■ Jean-Baptiste LAGAN 17/06/2010 ■ Thierry DUPUY 19/06/2010 - Raymond MENIER 20/06/2010 - Serge DERRIEN 22/06/2010 ■

MARIAGES Tatiana ALVES DA ROCHA E SIL et Christophe MÉNÉTRÉ le 10/04/2010 ■ Nadège PAULMIER et Eric MENNECART le 10/04/2010 ■ Zahira MRAOUNA et Anas AMOUDI le 17/04/2010 ■ Magali RIGOMONT et Guillaume POILLION le 17/04/2010 ■ Eva LOPEZ et Abdelkader BAHRI le 17/04/2010 ■ Geneviève ARGAIN et Bertrand BUFFET le 17/04/2010 ■ Laetitia RAYMOND et Sébastien LESCARRET le 17/04/2010 ■ Jennifer INGRAO et Bruno GRACIES le 28/04/2010 ■ Mathilde PERRINEAU et Peio SARRIQUET le 12/05/2010 ■ Charlotte AIROLDI et Jonathan NUSSBAUM le 14/05/2010 ■ Stéphanie MONNOT et Mathieu ITURRIA le 29/05/2010 ■ Laëtitia ARMANDO et Ghislain MINGUET le 05/06/2010 ■ Monique BRANGIER et Philippe SARAMAGO le 12/06/2010 ■ Anita ZAMORA et Patrick BINDER le 12/06/2010 ■ Amélie HERNANDEZ et Kamal ZINANE le 12/06/2010 ■ Vanessa SALBOCH et Yannick SALLIER le 12/06/2010 ■ Sylvie BURTEY et Jean-Marc BOIRIE le 18/06/2010 ■ Vanessa GRI et Olivier SANCHIS le 19/06/2010 ■ Olivia RIGOT et Samuel SANTOS le 19/06/2010 ■

NAISSANCES Imanol COSTEDOAT-AÏRÉ 13/04/2010 ■ Alaitz VERDUN 15/04/2010 ■ Jane HARDY 15/04/2010 ■ Tyhana LE SCODAN 16/04/2010 ■ Cleo SANZ PONZIO 19/04/2010 ■ Théo LEJEUNE 19/04/2010 ■ Gaya MAESANO FERNANDES 20/04/2010 ■ Emma CHAUBET 20/04/2010 ■ Naia SEGUIN 21/04/2010 ■ Berfin ARSLAN 22/04/2010 ■ Ilan LLEDO 22/04/2010 ■ Charline PORNIN RUDELLE 23/04/2010 ■ Gabriel MACHALA-PUISSANT 23/04/2010 ■ Nina BERLOT 23/04/2010 ■ Paul SCOHY-CAZAUX 23/04/2010 ■ Lenny de ARAUJO 24/04/2010 ■ Ines EL HANSS 25/04/2010 ■ Ilian MARAS 27/04/2010 ■ Kima PAROT MUNOZ 29/04/2010 ■ Arda ÖZDEMIR 30/04/2010 ■ Iris GALERA 03/05/2010 ■ Iban IRIGOYEN 05/05/2010 ■ Priam LESSARD 06/05/2010 ■ Rayan MOUMNI 06/05/2010 ■ Gaston SUSSÈRE PIVETEAU 07/05/2010 ■ Yassine TRIBOULET 08/05/2010 - Shaïma CHAIEB 09/05/2010 ■ Fallou SAMBE 09/05/2010 ■ Diego CEBEDIO 10/05/2010 - Nathael LEMONNIER 10/05/2010 ■ Kelly JIMENEZ 11/05/2010 ■ Louna PASANISI GALUK 12/05/2010 ■Kassandra MANRIQUE 14/05/2010 ■ Quentin BIBENS 15/05/2010 ■ Danny OSPITAL 17/05/2010 ■Jeanne LAGONELLE LESGARDS 17/05/2010 ■ Romain MARION 17/05/2010 ■ Jessica ESTEVES DA SILVA 17/05/2010 ■ Clément MARION 17/05/2010 ■ Ellande HARISPOURE 20/05/2010 ■ Idoia HARISPOURE 20/05/2010 ■ Timéo DURAND 24/05/2010 ■ Clara DELOBEL-BONZOM 24/05/2010 ■ Nisrine LABIDI 28/05/2010 ■ Asia DORÉE 28/05/2010 ■ Gabin CRAMPES MONTEIL 28/05/2010 ■ Janna HURET 30/05/2010 ■ Maëva DA SILVA 31/05/2010 ■ Hyara ALMEIDA FREITAS 31/05/2010 ■ Jonathan ALMEIDA FREITAS 31/05/2010 ■ Imanol DOS SANTOS SEIN 31/05/2010 ■ David CHARENSAC 02/06/2010 ■ Suzanne POINT-LABORDE 03/06/2010 ■ Marcel DIGONNET 04/06/2010 ■ Elliot UROZ 05/06/2010 ■ Ziyad TOIBA-SALANNE 05/06/2010 ■ Liloa BIARROTTESORIN 06/06/2010 ■ Lila CAZAURANG 07/06/2010 ■ Lina GHIRANE 07/06/2010 ■ Cassandra HERNANDEZ 07/06/2010 ■ Thibaud RACINE 08/06/2010 ■ Keryan GRISOT-ROCHELANDET 08/06/2010 ■ Keny JIMENEZ VALLEJO 08/06/2010 ■ Stella RENAUD 09/06/2010 ■ Gabriel MAILLARD 10/06/2010 ■ Mattin LANGLAIS 12/06/2010 ■ Aloïs GOURGUES 13/06/2010 ■ Nahia DA COSTA 14/06/2010 ■ Anaëlle HERVOUET 14/06/2010 - Naia MESMIN 16/06/2010 ■ Juliette FAURY 16/06/2010 ■ Lilwenn JOSSEAU 16/06/2010 ■ Charlotte BEAUFILS 16/06/2010 ■ Lola LECLERC 17/06/2010 ■ Eugénie GUILLEM 17/06/2010 ■ Thomas REYNOLD DE SÉRÉSIN 17/06/2010 ■ Jokin VERDUN 18/06/2010 ■ Jordan VANDENDRIESSCHE 18/06/2010 ■ Agathe BAIGORRIA 19/06/2010 ■ Rose ROUMIEU 21/06/2010 ■ Lucas RIBEIRO 22/06/2010 ■


Expression des groupes politiques BAYONNE ENSEMBLE Groupe des élus de gauche NOS PROPOSITIONS CONCRÈTES CONCERNANT LES BAYONNAIS Dans un contexte de crise qui s’installe, de difficultés réelles pour nos concitoyens à "joindre les deux bouts", de réductions drastiques des dépenses de fonctionnement, n’est-ce pas le moment de faire des choix politiques ciblés en faveur des plus fragiles de nos concitoyens ? Regardons ensemble les priorités et appuyons-nous sur le critère de l’intérêt général en se recentrant sur nos compétences. - Nos bâtiments scolaires sont dans un état très dégradé, nous souhaitons que les enfants bayonnais puissent étudier dans de bonnes conditions en donnant la priorité aux écoles situées en ZEP. - Même si la qualité des repas s’est améliorée, le tarif des cantines scolaires est encore beaucoup trop élevé à Bayonne ; cela représente un coût important pour les familles. (Rappelons que le coût de la cantine dans les écoles maternelles et primaires est supérieur à celui payé par les familles dans les collèges et les lycées.) - Entretien et maintenance d’équipements sportifs en mauvais état font partie des priorités. - Soutien à la vie associative locale, à tous ces bénévoles qui œuvrent pour la cohésion sociale et le mieux vivre ensemble en priorisant les associations d’utilité sociale qui remplissent une mission de service public ; pour celles-là il ne faut pas hésiter à revoir les subventions à la hausse et ce d’autant que le projet d’hôtel social voté à la CABAB depuis plusieurs années maintenant est durablement en panne du fait de la défaillance de l’Etat qui ne tient pas ses engagements. - Soutien à la culture, à la création. Le budget culture de la Ville de Bayonne se réduit à une peau de chagrin alors que nous pensons qu’il s’agit là d’un vivier vital pour la cohésion sociale.

À CÔTÉ DE LA PLAQUE ! Nous avons pris connaissance comme nombre de Bayonnais des nouvelles dispositions en matière de régulation des troubles nocturnes dans les quartiers du Petit Bayonne et du centre ancien présentées le 11 juin par Jean Grenet. Nous ne nous reconnaissons pas dans le style employé qui alterne un paternalisme moralisateur avec certaines vérités concernant l’éducation et la santé publique. Ce discours peut plaire (encore) aux Bayonnais mais a du mal à cacher un autoritarisme et une erreur de diagnostic sur les questions de fond. De plus, la façon déloyale dont le Maire a exclu son opposition du groupe de travail préparatoire démontre, là aussi, que les annonces concernant la nouvelle gouvernance et la participation citoyenne étaient creuses. Les enjeux de toutes ces questions sont multiples et concernent plusieurs problèmes croisés : alcoolisation et mise en danger de certains mineurs ou jeunes majeurs, qualité de vie des habitants du centre-ville, revitalisation et remise en attractivité de quartiers comme celui du Petit Bayonne. Le Maire de Bayonne, dans sa communication, a du mal à dissocier les deux problèmes principaux que sont les questions urbaines et sociétales : Activités nocturnes en centre ville perturbant la qualité de vie des riverains, alcoolisation massive de la jeunesse dans le quartier et sur l’espace public (phénomènes du “botellon” et du “binge drinking”). Les deux champs de politique publique que sont le modèle urbain recherché ou les questions d’éducation et de santé publique ne sont pas abordés ou clairement définis.

41

Le modèle urbain proposé est paradoxal, nous avons à la fois : un quartier populaire (loyers faibles) avec une concentration (près de 50) licences IV accordées depuis plus de 20 ans. Une réglementation urbanistique contraignante (secteur sauvegardé, Loi Malraux, PSMV). Une politique de rénovation et de réhabilitation (gentrification). Une implantation universitaire dans le quartier. Bayonne a une tradition et une culture festive (fonction sociale et émotionnelle) mais le Maire de Bayonne méconnaît la réalité sociologique d’une transformation de la fête qu’il convient d’analyser notamment ses conduites extrêmes (démesure, violence et états d’excitation sur fond d’alcoolisation). Pour notre part, notre groupe a fait des propositions depuis quelques semaines (voir Bayonne Magazine de mars-avril 2010) reprises dans un tract distribué dans le quartier http://www.ps-bayonne.fr/conseilmunicipal/tracts/Tract-PETIT-BAYONNE-1.pdf. A ce titre, nous ne partageons pas le choix répressif du Maire qui pense régler le problème des nuisances en fermant les bars le jeudi à 0h30. Les rassemblements sur l’espace public deviendront systématiques avec développement du “botellon” et risque de “ritualisation” des affrontements police/jeunesse (voir expérience de Rennes). Cette mesure est susceptible aussi d’entraîner des déplacements vers d’autres sites du BAB avec risques d’accidents automobiles.

A DROITE TOUTE ! “Si on doit faire des réductions de la dépense publique, où aller chercher des économies ailleurs que chez les fonctionnaires ? Et comme 50 % des fonctionnaires sont dans l’Education Nationale, comment faire pour maintenir les enseignants ?” “Avec 25 à 28 élèves aujourd’hui, je crois qu’on peut faire classe. Si le jeu consiste à dire qu’il faut 1 enseignant pour 1 élève, je ne crois pas que ce soit l’éducation en France.” Dans quelle ville de France, un maire peut se permettre de faire ce type de déclaration en conseil municipal ? Dans quelle ville de France a-t-on vu le maire envoyer un camion-grue escorté par des policiers municipaux pour décrocher des affiches “Planète en danger” accrochées aux fenêtres le jour de l’ouverture du Sommet de Copenhague ? Dans quelle ville de France voit-on un maire profiter d’un débat compliqué concernant la vie des riverains d’un quartier et l’alcoolisation de groupes de jeunes pour mettre en place “opportunément” de la vidéosurveillance dans les rues et un couvre-feu à 0h30 pour les bars ? Il s’agit malheureusement de notre ville de Bayonne. Notre Maire, Jean Grenet, a beau se draper dans son image de républicain radical, son autoritarisme réactionnaire apparaît au grand jour dans ses discours et ses décisions.

UN ARRANGEMENT ENTRE AMIS Le 10 mai dernier, le Maire de Bayonne, en tant que Président de la CABAB, a fait prendre discrètement, par le bureau de la CABAB, une décision qui engage l’agglomération à prendre en charge un financement de 150 000 € (HT) au profit de l’Aviron Rugby Pro, au titre d’un marché de prestations analogue à celui que vient de conclure la Ville il y a quelques mois. Bien au-delà des rapports entre les deniers publics et l’Aviron Rugby Pro, cette affaire pose aussi la question du fonctionnement politique de la CABAB, un fonctionnement aberrant et féodal. Voilà comment fonctionne la CABAB sous l’ère Jean Grenet. Puisque l’on donnait 150 000 € HT à l’Aviron Rugby Pro, il a fallu consentir autant pour le Biarritz Olympique… Et comme on donnait à Bayonne et à Biarritz, on réserve la même somme pour les Angloys... pour qu’ils en fassent ce qu’ils veulent... En fin de compte, pour faire profiter l’Aviron Rugby Pro


42

Expression des groupes politiques

de 150 000 € de financement, l’agglomération va dépenser 540 000 € TTC (presque 4 x plus) ... Cette façon de faire est proprement consternante. Elle confirme, une fois de plus, qu’il n’y a pas, qu’il n’y a toujours pas, de politique communautaire d’agglomération. Nous en sommes plus que jamais à la politique du guichet où chacune des trois communes vient percevoir sa part du magot communautaire parce qu’il n’y a guère de projet commun à partager... Ce n’est pas faute pourtant de besoins et d’urgences notamment le projet d’Hôtel Social promis mais renvoyé aux calendes grecques par la CABAB et l’Etat. Pour ceux qui ne l’auraient pas encore compris, dans ce domaine aussi, les pratiques ne pourront vraiment s’améliorer que lorsque la Gauche sera majoritaire à la CABAB. C’est évidemment notre ambition, mais c’est aussi l’intérêt des Bayonnais et des habitants de toute l’agglomération.

JEAN GRENET : LA VÉRITÉ SI JE MENS ! Lors du conseil municipal de mai dernier, le maire de Bayonne évoque la venue d’IKEA aux portes de Bayonne pour 2013. Quand son opposition lui rappelle qu’il l’avait déjà promis pour 2009, il s’insurge en disant que c’est faux. Une rapide vérification a permis de retrouver les dires du maire dans une vidéo de 2007 où Jean Grenet est présent sur le site d’Ametzondo http://www.youtube.com/watch?v=qGBne3sz-58 et dans une communication municipale de 2006 parlant d’ouverture au printemps 2009 http://www.niveadour.com/fileadmin/documents /Economie/ikea_mai2006_dossierpresse.pdf Le même jour, il avait énoncé un certain nombre de contrevérités concernant le financement par la CABAB de 150 000 € (HT) au profit de l’Aviron Rugby Pro, les cantines scolaires de Bègles (voir Sud-ouest du 29 mai) ou la gratuité des transports en commun réclamés par les élus angloys. La conclusion est cruelle, mais le premier magistrat de Bayonne exagère souvent, ment ou déforme la vérité quand ça l’arrange. Pour BAYONNE ENSEMBLE : Jérôme Aguerre, Colette Capdevielle, Mathieu Bergé, Henri Etcheto, Caroline Thicoïpé, Jean-Claude Soudre, Déborah Loupien-Suares. Pour nous contacter : bayonneensemble@gmail.com Tél. : 06 63 03 24 22 - www.ps-bayonne.fr

BAYONNE PAR CŒUR DÉMOCRATIE MUNICIPALE ??? On crée une commission de participation citoyenne à laquelle adhèrent avec sincérité certains de nos concitoyens. Le site internet de la Ville s’enrichit de fonctionnalités supplémentaires. Ces progrès louables rencontrent toutefois leurs limites dès que la contestation menace. Quelques exemples édifiants… - Usine de traitement des déchets de Bats : les habitants de ce quartier en urbanisation croissante sont légitimement étonnés qu’on l’ait choisi pour implanter cette usine. Une association (ADECH dont nos deux élus BPC sont membres) organise des réunions régulières et a recueilli plusieurs milliers de signatures pour sa pétition. Pendant ce temps, le Président du syndicat BIL TA GARBI, Alain IRIART, Maire de Saint Pierre d’Irube, et Madame GENTILI, adjointe au Maire de Bayonne, chargée du dossier, organisent un jeu pour les enfants… Personne n’a le cran de venir expliquer devant les Bayonnais, le bien fondé du choix géographique et technique opéré avec l’accord du Maire de Bayonne.

- Aménagement sous la tribune d’honneur de Dauger : un dossier pourtant facile à défendre : la Ville autorise l’AB Rugby Pro à aménager des espaces modernes d’entraînement et de récupération, aux frais exclusifs du rugby pro, avec remise des installations dans 12 ans. Il faut avoir la fibre collectiviste chevillée au corps pour s’indigner de cette opération qui rapporte au citoyen sans rien lui coûter, tout en permettant à l’Aviron de bénéficier d’équipements que tous les autres clubs de l’Elite possèdent. Or, la majorité nous présente une information indigente où la cachotterie le dispute à l’imprécision. - Comptes administratifs, budgets, finances : si le citoyen ne s’intéresse pas aux finances, les finances concernent pourtant le citoyen ! Nos amis Grecs peuvent en témoigner. Lors du dernier Conseil Municipal, l’Adjoint aux finances a fait un exposé (certes indigeste..) de 45 minutes sans qu’une ligne soit consacrée au sujet dans les journaux locaux, pas plus qu’aux critiques de BPC. D’autres exemples de décisions prises sans concertation, ni considération de propositions alternatives des élus et des citoyens, existent : ligne LGV, horaires de fermeture des bars du Petit Bayonne… Voilà pour l’ouverture et la nouvelle gouvernance promises aux électeurs par le Maire de Bayonne. Car, comme le dit le vieux Bayonnais : “Idia adarretik eta gizona hitzetik”*. 1- Il vaut mieux allumer la lumière que se plaindre de l’obscurité

Elus de Bayonne Par Cœur : Yves Ugalde, Georges Barrère. Pour nous écrire : Bayonne Par Cœur, Yves Ugalde, Hôtel de Ville, BP 4, 64 109 Bayonne Cedex. Tél. : 06 10 97 66 33

OPPOSITION DE GAUCHE Eliane Pibouleau-Blain BAYONNE, VILLE VITRINE ET LISTES D’ATTENTE : MAIS OÙ SONT LES PLACES DE GARDE POUR LES JEUNES ENFANTS ? Tandis que d’une main, le Député J.Grenet vote sans sourciller les Réformes des Collectivités et de la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques), qui réduisent les financements d’Etat, le même J.Grenet Maire de Bayonne fait de l’autre main les fonds de tiroir pour boucler le budget 2010 sans renoncer à sa passion de Bayonne-vitrine, en fixant haut le prix des services (stationnement, cantines, animations CCAS) et en maintenant la pression fiscale des taxes sur les habitants… Pendant ce temps, naissent des Bayonnais dans des familles qui cherchent légitimement à choisir un mode de garde pour leur petit, et parfois longtemps… comme pour les protestataires de l’action : “pas de bébés à la consigne !”. Car la politique menée à Bayonne rencontre difficilement la demande sociale, ce vrai besoin en modes de gardes diversifiés et de qualité. A l’école, pour les mêmes raisons, accueil des 2/3 ans non assuré, ce qui oblige les familles à des solutions onéreuses ou gênant le travail. Nous voyons donc apparaître des projets de crèches privées, dérive issue de la marchandisation des Services en Europe, et du bridage des soutiens aux politiques publiques locales (Ville/CAF). Il reste possible de réclamer, à Bayonne, un meilleur taux d’accueil du jeune enfant en garde associative, municipale ou institutionnelle : un vrai chantier pour la Démocratie participative ! Eliane Pibouleau-Blain - Informations et contact sur le BLOG http://unregard64.canalblog.com Tél : 06 73 52 45 21

Bayonne magazine n°161, juillet-août 2010  

Bayonne magazine n°161, juillet-août 2010

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you