Issuu on Google+

Cabinet d’Architecture

tandem


tandem www.tandemaplusu.com

agence@tandemaplusu.com

L’AGENCE Le tandem+ “architecture plus urbanisme” articule deux disciplines qui se nourrissent réciproquement : un urbanisme pensé en trois dimensions, s’attachant aux formes produites dans leurs effets visibles et sensibles et une architecture ancrée dans les territoires et paysages environnants, soucieuse de la proximité comme de la grande échelle. tandem+ est également une façon d’aborder les projets : celle d’une approche collective et partagée, profitant de l’addition des sensibilités des membres de l’équipe ; celle également d’une conception sans cesse renouvelée par le dialogue avec nos partenaires et maîtres d’ouvrages. Nous défendons une pratique vivante et passionnée de notre profession, qui nous conduit à une production variée s’exprimant, pour chaque projet, à partir de contextes et d’enjeux toujours différents. Cette ambition situe notre travail à l’opposé d’une pratique standardisée. Nos projets sont localisés et spécifiques, proposant des espaces “durables”, emprunts de valeur d’usage et propices à la sollicitation des sens. Transmission et évolutions récentes En 2012, notre agence poursuit son évolution : pattou tandem devient tandem+. Cette mutation amorcée depuis 2005 est celle de la transmission d’un outil de travail, de savoir-faire et d’expériences à une équipe élargie apportant de nouvelles exigences et renouvelant les approches et perceptions en terme d’architecture, d’urbanisme et de territoire. Cette nouvelle étape est celle de la transition entre ceux qui ont bâti l’agence et ceux qui la portent aujourd’hui.

Vertus du travail collectif Notre métier d’architecte / urbaniste nécessite des compétences et implique des responsabilités de plus en plus complexes, rendant la pratique collective de la profession nécessaire et enrichissante. L’échange, le débat d’idées est au cœur de notre pratique de l’architecture et de l’urbanisme. Au sein de l’équipe, chacun d’entre nous conserve le plaisir de la conception et la stimulation de la production (le faire), là où les responsabilités inhérentes à notre taille d’agence conduisent bien souvent leurs dirigeants à abandonner cette facette de la profession. Ce mode de fonctionnement invite (ou incite) chacun d’entre nous, par l’épanouissement qu’il permet, à s’impliquer dans la durée, ce qui assure au Maître d’Ouvrage des interlocuteurs identifiés et stables, avec qui peuvent se nouer des relations de travail privilégiées.

L’intuition et la raison Notre approche se réclame d’une architecture, d’un urbanisme de la raison, de l’analyse ; qui s’appuie sur une étude précise du contexte, des enjeux, du programme et des intervenants,… Elle cherche à mettre en place le récit, l’argumentaire d’un projet comme synthèse des atouts et contraintes étudiées… Elle procède par étapes, hypothèses ou scénarios… Elle permet une appropriation collective de chaque projet. Mais elle se réclame aussi de l’intuition parce que l’architecture reste une histoire de sensibilité, de sensations, d’un indicible qui sonne juste. C’est la part d’engagement personnel de chaque concepteur.

38. Edition Nord - Pas de Calais


Au-delà de la commande Si chacun de nos projets fait l’objet d’une démarche et d’un travail spécifique, ils partagent un certain nombre d’exigences : - l’implication urbaine de nos projets d’architecture / l’anticipation spatiale de nos projets urbains, fondement du tandem+ - la recherche du dialogue permanent et productif avec nos maîtres d’ouvrages et partenaires. Ceci se passe au travers du questionnement sur le programme, la valeur d’usage, le fonctionnement, l’habitabilité, l’appropriation, l’évolutivité, l’économie de la forme, la rationalité du construit… - la recherche du “plus” qui apparaît ici comme découlant des deux premiers items : ce que le programme ne dit pas, ce que les premières intentions n’ont pas évoqué, la marche que les maîtres d’ouvrages n’ont pas imaginé franchir,… le travail de l’architecture ou de l’urbanisme comme dépassement de ses ambitions premières.

.39


R

ésidence des “Architectes , Porte de Valenciennes

40. Edition Nord - Pas de Calais

Maître d’Ouvrage : LMH Lille Métropole Habitat, SAEM Euralille (Aménageur) ; Surface : 4875 m2 (SHON) logements, 515 m2 (SHON) locaux d’activités ; bureau d’études techniques : Euro Ingénierie ; Paysagistes : C.Leblanc A.Vénacque ; Economie de la construction : NJC Economie ; Coordination et pilotage : STE ; Performance et certification : Certification Habitat et environnement Labellisation BBC effinergie ; Budget : 6 800 000 Euros (HT) ; Mission Complète ; Livraison avril 2013


/tandem

Construction d’un immeuble de 10 étages, en structure mixte béton et bois comprenant 58 logements collectifs en locatif social, avec un rez-de-chaussée de commerces et d’activités. Le projet situe dans le quartier ZAC de la Porte de Valenciennes à Lille – Lot 1-2 (3). Nous avons ainsi réalisé ce “jeu de taquin” consistant rentrer l’ensemble du programme dans le gabarit donné tout en organisant l’ensemble suivant un certain nombre d’intentions nouvelles parmi lesquelles : - la volonté de donner une qualité équivalente à tous les logements en disposant les séjours sur les belles orientations et les chambres vers le cœur d’îlots. - la prise en compte de principes bioclimatiques dans la constitution des différents logements et notamment par la mise en place de filtres (balcons, claustras fixes et mobiles,… ) sur les façades à potentiel solaire. - la générosité dans le rapport à la ville, par la constitution de rez-de-chaussée en double hauteur (commerces ou bureaux), la recherche de transparence aux étages et la mise en oeuvre de jardins suspendus aux derniers niveaux. - l’évolutivité du bâti, au travers de choix constructifs associant un système porteur poteaux/ poutres/dalles en béton à des panneaux de façades préfabriqués (ossature bois) et une partition intérieure en cloisons légères.

PARTENAIRES . Gros œuvre, Ossature bois, Menuiseries ext., Parements de façades : Rabot Dutilleul . Etanchéité : Soprema . Menuiseries métalliques et aluminium : PMN . Menuiseries intérieures : Bâtiment système . Sols scellés : Carlstyl . Sols souples : Pique et Fils . Peinture : Batideko . Electricité : Soleg . Chauffage, Ventilation, Plomberie, Sanitaire : Beaudeux . Ascenseur : Schindler . Serrurerie : SMI . VRD : Salvare Viam . Espaces verts : ISS

.41


m

aison des Dunes, Malo-les-Bains

Maître d’Ouvrage : Cottage des Flandres ; Bureau d’études : ETR ; Economie de la construction : Optibat ; Surface 3435 m2 (SHON) ; Budget 4 370 400 Euros (HT) ; Mission Complète ; Livraison 2010

Réalisation d’un programme mixte regroupant deux unités de vie pour personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer (24 chambres), organisées autour d’un jardin central, à un immeuble de 20 logements locatifs sociaux. Située à 50 mètres de la plage de Malo les Bains, la résidence des Dunes joue le pari de la mixité sociale en associant une résidence pour personnes atteintes de la maladie Alzheimer à un ensemble de 20 logements locatifs sociaux. L’intérêt de cette programmation réside dans les choix d’affectation des logements, certains d’entre eux étant réservés aux conjoints ou famille proches des patients de la résidence. Les 24 chambres des deux unités de vies, largement distribuées par des circulations et des espaces de vie lumineux et colorés, se développent de plain pieds autour d’un jardin central de 650m2.

42. Edition Nord - Pas de Calais


/tandem

PARTENAIRES . Gros œuvre : EIFFAGE Construction . Charpente : Billiet . Couverture, Bardage : Detam . Etanchéité : SBE . Menuiseries ext. & int. : Kiecken . Serrurerie : Mevital . Plâtrerie, Faux plafonds : Lanusse . Sols souples : DPI . Peinture, Revêtements muraux : Les Peintures Modernes . Electricité : CEGELEC Nord et Est . Plomberie, Chauffage, Ventilation : Flandres Artois

.43


C

entre Hélène Borel, Lomme

PARTENAIRES . Gros œuvre, VRD : Ramery . menuiseries int. & ext., Cloisons, Plâtrerie : Smets . Peintures, Sols souples : Veret . Faux plafonds : Stami . Courants forts, Courants faibles : Inéo Nord . Chauffage, Climatisation, Ventilation, Plomberie, Fluides médicaux : Brunet Lecorvoisier

44. Edition Nord - Pas de Calais

Maître d’Ouvrage : Centre Hélène Borel, Icade Promotion ; Bureau d’études : HDM Ingénierie ; Economie de la construction : SL2EC ; Surface : 5090 m2 (SHON) ; Budget 7 700 000 Euros (HT) (prévisionnel) ; Mission Complète ; Livraison 2010


/tandem

Construction d’un foyer-maison d’accueil pour personnes handicapées de 60 chambres. En s’implantant sur un terrain jouxtant l’hôpital Saint Philibert, le projet s’intègre dans un vaste projet urbain, reliant la ville de Lomme à Capinghem. Destiné à devenir un lieu de vie pour personnes lourdement handicapées, le bâtiment constitue un lieu de vie riche et serein, privilégiant 3 axes forts : préservation de l’intimité, lutte contre la solitude et diversification des espaces. Le principe d’organisation tient davantage du mélange des pôles et du mixage des fonctions que de l’étalement programmatique : chaque niveau comprend une façade de chambre en relation avec l’extérieur de l’îlot, tandis que la couronne intérieure comprend services, pièces de vie et lieux de rencontres. Une brique blanche, moulée main et posée à joints vifs donne à l’ensemble sa forte identité. En périphérie, l’architecture reste sobre, marquée par le rythme du percement des fenêtres de chambres et celui des loggias et balcons prolongeant chaque circulation intérieure. En coeur d’îlot, la façade est davantage marquée par la présence de bow-windows diversifiant les cadrages à la rencontre du paysage intérieur.

.45


Tandem ok