Page 1

w w w. b a t i - a r c h i t e c t u r e . c o m

Editorial du CAUE - Nord Le mot du président de l’Ordre des Architectes

Reportages d’architecture

architectes, urbanistes, maitres d’oeuvre / constructeurs & architectes d’intérieurs Annuaire professionnel

Nord - Pas de Calais édition 2013 C 40 / N 80 C 70 / J 100 C 60 / J 100


2. Edition Nord - Pas de Calais


L’ARCHITECTURE EST UNE EXPRESSION DE LA CULTURE

L’

architecture est l’expression d’une société, elle met en résonance la représentation des choses et leur réalité. L’architecture met en œuvre, dans une époque donnée, une organisation de l’espace qui anticipe les nouveaux modes de vie. Elle s’appuie sur la maîtrise de moyens techniques, les disponibilités économiques du moment et le cadre politique de l’action. Parce que la société est par essence une relation entre des personnes qui ont quelque chose à mettre en commun, l’architecture ne peut émerger d’une seule perception, fût-elle d’un décideur, d’un sachant ou encore d’un artiste. Elle est toujours l’expression d’une intelligence collective. Cette intelligence est avant tout significative du lien que l’on peut faire entre les choses : « l’intelligere ». Tout apport nourrit les autres et la place du questionnement y est plus importante que la réponse. « Pourquoi faire les choses », précède le savoir lié à la production. En répondant au « pourquoi », on entre au cœur du questionnement, tout en se référant au sens de ce que l’on assemble. Le « comment » nous place face au résultat avec le risque de ne plus comprendre ce que l’on produit. Le rôle des Caue relève bien de ce registre : créer la mise en relation pour questionner l’existant, comprendre ce sur quoi on s’apprête à intervenir, apprendre des autres, dépasser les frontières et les limites que l’on se fixe. Il s’agit d’accompagner et de rendre possibles les mutations d’une société qui évolue en permanence, avec ses accélérations, ses freins, ses doutes et ses certitudes qu’il faut savoir interroger pour inventer et innover. Avec humilité, la mission des Caue s’exprime dans un métier qui consiste à aider les autres à bien faire le leur. En tissant de nouvelles relations dans un système de représentations qui permette de dégager des valeurs partagées pour faire ensemble société. Bâti-Architecture contribue à présenter la production et les savoir-faire des architectes. Qu’elle soit aussi une invitation à comprendre le rôle de chacun dans l’expression des besoins, l’écriture de la commande, mais surtout l’expression d’un dialogue qui permette à tous d’œuvrer ensemble. Jean-Marie Ruant Président du Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement du Nord

.3


CRÉER DU LIEN, AU PROFIT DE LA COMMUNAUTÉ DES ACTEURS DU CADRE DE VIE DANS SON RÔLE D’HABITANT, D’USAGER, DE CONCEPTEUR ET DE DONNEUR D’ORDRE, DONNER DU SENS À SON ACTION... C’EST POSSIBLE AVEC LE CAUE DU NORD. LE CAUE DU NORD AIDE TOUS LES ACTEURS À COMPRENDRE LES MUTATIONS DU TERRITOIRE, ET À PARTICIPER À LA CONSTRUCTION D’UNE INTELLIGENCE COLLECTIVE.

COMPRENDRE

     

ÊTRE UN ESPACE D’OBSERVATION ET D’INTERPRÉTATION DU TERRITOIRE. En contact permanent avec le terrain depuis 35 ans, le CAUE du Nord a développé une connaissance fine du territoire. Ses professionnels s’appuient sur cette ressource pour aider les collectivités à comprendre les évolutions du cadre de vie, à garantir la qualité des constructions et leur insertion dans le milieu environnant.

AGIR SE METTRE AU SERVICE DE CEUX QUI FONT LE TERRITOIRE. Le CAUE du Nord éclaire, forme, accompagne et aide dans leurs décisions et leurs projets les collectivités, particuliers, maîtres d’ouvrage, professionnels et associations. Par sa situation indépendante de tout intérêt particulier, il est en position d’écoute et d’observation auprès des publics qui recherchent son appui.

METTRE EN RELATION CRÉER DE L’ÉCHANGE. Le CAUE du Nord met en relation et en situation de partage les décideurs, la maîtrise d’ouvrage, la société civile et les universitaires, les habitants, riverains et usagers, les concepteurs, les techniciens ou gestionnaires, etc., pour faire naître des regards croisés sur les territoires.

TRANSMETTRE DIFFUSER LA CONNAISSANCE. Par l’assemblage d’observations, le CAUE du Nord constitue une culture architecturale, urbanistique et paysagère à laquelle il sensibilise une grande diversité de publics pour faire comprendre les territoires, leur passé et leur devenir.

4. Edition Nord - Pas de Calais

Nous apprenons ce qu’est la conduite d’un projet d’architecture, ce qui nourrit encore notre projet de vivre ensemble. Un habitant membre d’une association de maîtrise d’ouvrage partagée Projet d’habitat participatif

Avec le Caue, c’est la possibilité de comprendre et de situer l’impact des projets, de mieux se comprendre et de partager nos enjeux dans de nouvelles dimensions de l’espace et du temps… C’est la faculté de réunir les élus, les techniciens et les habitants dans un parcours de découvertes et d’échanges… Une élue locale, en charge de la cohésion sociale « Traverse de territoire »

CONSEIL D’ARCHITECTURE D’URBANISME


Le projet de territoire imaginé par les élus devient un territoire de projets. Celui-ci trouve cohérence et perspective dans une nouvelle relation culturelle qui associe les hommes au bon usage du sol. Le contrat de territoire proposé par le Département du Nord y trouve tout son sens…

Nos projets participent au débat public… Ils ouvrent de nouvelles voies et tissent de nouveaux liens avec la société qui se construit. Des architectes présentant des opérations au prix régional des territoires en mutation « Beffrois de la création »

Le responsable d’une structure d’ingénierie publique « Carnet de Territoire »

Avec l’accompagnement du Caue… La lecture de l’évolution du site révèle toutes les potentialités de construction d’un paysage culturel durable… Le directeur technique en charge de l’environnement, des parcs et des jardins d’une commune Projet Villes et villages fleuris

J’ai bénéficié d’un conseil qui n’a pas de prix. Ce sera la force et le succès du gîte. Cet apport est inestimable. C’est comme si on donnait naissance à quelque chose. Et un bébé, ça n’a pas de prix. Un propriétaire porteur d’un projet de gîte rural

INFORMATIONS ET CONTACT : CAUE du Nord 98 rue des Stations – 59000 Lille 03 20 57 67 67 www.caue-nord.com www.s-pass.org

E T D E L’ E N V I R O N N E M E N T D U N O R D

Association soutenue par

.5


ÉPAULER LES TERRITOIRES EN MOUVEMENT IMAGINER L’AVENIR. AUGMENTER LES CHANCES DE RÉUSSIR SES PROJETS... C’EST POSSIBLE AVEC LE CAUE DU NORD. MÉDIATEUR DE LA VILLE ET DES TERRITOIRES EN MOUVEMENT, AU CARREFOUR DES ATTENTES ET DES QUESTIONNEMENTS PORTÉS PAR LES ACTEURS DU CADRE DE VIE, LE CAUE DU NORD EST UN LIEU DE RESSOURCES ET DE MISE EN PERSPECTIVE POUR LES COMMUNES ET LES INTERCOMMUNALITÉS.

LA CONSULTANCE DE L’INGÉNIERIE DE QUALITÉ SUR LES QUESTIONS DE PAYSAGE, D’URBANISME, D’ARCHITECTURE ET DE PATRIMOINE BÂTI

Pour aider les maîtres d’ouvrage à questionner l’existant, comprendre ce sur quoi ils s’apprêtent à intervenir, apprendre des autres et dépasser les limites qu’ils se fixent, le CAUE du Nord déploie sa mission d’information, de sensibilisation et d’ingénierie de proximité. En 2013, il anime la mise en place de consultations d’assistance en architecture, en urbanisme et en paysage, en partenariat avec le Conseil régional de l’Ordre des Architectes du Nord-Pas de Calais, l’Association régionale des Urbanistes du Nord-Pas de Calais et l’Association régionale de la Fédération française du Paysage. Cinquante-sept architectes, urbanistes et paysagistes sélectionnés par un comité de pilotage et formés par le CAUE à la mission de consultance sont disponibles pour épauler les collectivités et les particuliers, avec une posture à la fois professionnelle, et indépendante de tout intérêt particulier.

La démarche est la suivante. • La collectivité sollicite le CAUE. • Le CAUE diagnostique le besoin de la collectivité, et propose la mise en place d’un accompagnement adapté, prenant appui sur un professionnel libéral choisi par la collectivité en fonction du domaine de compétences requis. • Le CAUE contribue au dialogue entre le professionnel et la collectivité. Il garantit l’indépendance du professionnel mobilisé auquel il apporte le soutien de ses outils et de son réseau. Cette consultance prend la forme d’un accompagnement sur des projets de la collectivité et/ou de permanences de conseil auprès des habitants. L’idée : répondre aux enjeux d’architecture, d’urbanisme, d’aménagement, de mise en valeur des patrimoines d’un territoire et aux projets de ses habitants. Pour plus d’infos, contactez : Fanny Frigout - ffrigout@caue-nord.fr

6. Edition Nord - Pas de Calais

CONSEIL D’ARCHITECTURE D’URBANISME


Association soutenue par le

LES CARNETS DE TERRITOIRE LES CARNETS CARN DE TERRITOIRE FORMENT UN ASSEMBL ASSEMBLAGE DES OBSERVATIONS FAITES SUR UNE SITUATION GÉOGRAPHIQUE OU UNE THÉM THÉMATIQUE DONNÉE. ILS DONN DONNENT À VOIR UN TERRITOIRE DANS SES PROJETS, SES ACTEURS ET SA DYNAMIQ DYNAMIQUE, EN PROPOSANT UN RÉCIT INVITANT À COMPRENDRE ET AGIR.

Une plateforme au service d’un développement durable du territoire et de l’intérêt général Le CAUE du Nord a mis en ligne en 2012 la plateforme S-PASS Territoires qui regroupe des applications complémentaires pour lire, observer, analyser, comprendre les territoires et leurs mutations. S-PASS Territoires est une ressource essentielle pour tous les acteurs qui cherchent à comprendre le territoire et sa morphologie, à en découvrir l’histoire et le patrimoine, et qui souhaitent orienter leurs réalisations dans une perspective durable et intégrée, dans un projet qui fait sens. S-PASS Territoires intéresse les collectivités car elle ouvre un espace de partage avec tous les services impliqués dans un projet : les services du Département, de la Région, de l’Equipement, de l’Agriculture, et le service territorial de l’Architecture et du Patrimoine, ainsi que les professionnels du CAUE. S-PASS Territoires, c’est aussi un espace de connaissance qui recherche l’implication directe de ses utilisateurs. Chacun peut découvrir des actions et des projets, restituer les attentes émanant du terrain, diffuser ses savoirfaire et démarches innovantes, interagir avec les décideurs, la maîtrise d’ouvrage, la société civile… http://portail.s-pass.org/ Pour plus d’infos, contactez : Christophe Grandjacques - cgrandjacques@caue-nord.fr S-PASS Territoires est cofinancé par l’Union européenne. L’Europe s’engage en région Nord Pas-de-Calais avec le fonds européen de développement régional.

E T D E L’ E N V I R O N N E M E N T D U N O R D

Association soutenue par

.7


La QUALITÉ accessible

par une étude PERSO

Depuis 35 ans, Madame Bouttemy vit avec la céramique une aventure unique qui est devenue une histoire d’amour et une PASSION communicative ! Depuis 2007, Thomas Herf, Aline Cantraine, Cédric Bulcourt et Aurélien Allart composent aujourd’hui l’équipe Esprit Carrelage et prennent le relais avec compétences, professionnalisme et ingeniosité, toujours dans l’objectif de RÉUSSIR vos projets avec un plaisir partagé et durable.

Esprit Carrelage travaille depuis 2007 avec de nombreux fournisseurs espagnols et italiens qui permettent de proposer des produits variés pour l’intérieur et l’extérieur, murs ou sols. Très peu de produits sont stockés mais les délais ne sont que de une à deux semaines. Pour les projets de salle de bain, nous travaillons surtout sur rendez-vous afin de toujours mieux personnaliser votre projet. Esprit Carrelage, c’est également toute une partie sanitaire qui nous permet désormais de pouvoir vous offrir la salle de bain clés en main. Nous pouvons ainsi vous proposer des receveurs de douche en résine, des meubles, parois de douche, robinets, spas, hammams, etc. Les fournisseurs choisis l’ont tous été pour leur qualité et leur design qui sauront toujours mieux répondre à vos attentes.


ONNALISÉE

w w w. e s p r i t - c a r r e l a g e . c o m Vos témoignages nous tiennent à cœur et garniront, à leur tour, le livre d’or… Participez à l’avenir de cette jeunesse motivée ! Rue du Berger, Z.A. du Pacage 62223 Sainte Catherine les Arras Tél. 03 21 50 01 27 | Fax 03 21 73 96 22 esprit.carrelage@orange.fr


Le comité de rédaction remercie vivement les personnes ayant contribué et participé à la réalisation de cet ouvrage. La reproduction même partielle des articles, illustrations parus dans cette revue est interdite pour tous les pays sauf accord préalable de l’éditeur. Les textes, illustrations, dessins et photos publiés engagent la seule responsabilité de leurs auteurs. Les documents reçus et leur envoi impliquent l’accord de l’auteur pour une parution libre de droits.

IMPORTANT : Dans l’intérêt commun, il a été demandé ,avant parution, aux annonceurs ainsi qu’aux architectes, maîtres d’œuvres et constructeurs de s’assurer de l’identité de toute personne collaborant à la revue BATI-ARCHITECTURE, de vérifier l’exactitude de ses données en contactant directement la rédaction au 01 57 42 33 10.

10. Edition Nord - Pas de Calais


Revue Web spécialisée, Bati-architecture se consacre à tous les métiers de l’architecture et du bâtiment. Les professionnels de ces secteurs trouveront sur son site informations, reportages, appels d’offre et un annuaire dédié aux architectes, entreprises, artisans qui seront ainsi informés des dernières innovations techniques, des nouvelles tendances stylistiques, de la vie de leurs métiers respectifs constamment en évolution. Les développements technologiques, les transformations artistiques, les bouleversements écologiques, les mutations économiques dans ces métiers incitent régulièrement leurs professionnels à proposer de nouvelles conceptions, des manières de faire novatrices, mais toujours nourries par l’expérience, l’ancien savoir architectural, entreprenarial et artisanal.

Soucieuse des problèmes d’environnement et inquiète par la déforestation mondiale, l’équipe de Bati-architecture a décidé dès cette année de privilégier son support Web à sa version papier. Nos lecteurs pourront ainsi consulter en temps réel nos plus récentes informations, nos reportages sur les différentes réalisations architecturales, les appels d’offre, un répertoire des professionnels dans chaque région régulièrement mis à jour. Cette réactivité quasi-instantanée permet aux professionnels d’avoir accès à des informations plus fiables et récentes, des documentations plus précises pour alimenter plus efficacement leurs recherches, leurs créations. En attendant de vous compter parmi nos nombreux visiteurs, sur Internet, nous vous souhaitons une excellente lecture de cette version papier de Bati-architecture où vous trouverez en dernières pages un répertoire de tous les professionnels présents dans votre revue. LA RÉDACTION La revue BATI-ARCHITECTURE est éditée par ARNJB Architecture. (RCS 502 861 974 Bobigny)

13/17 rue du Chemin de Fer 93500 Pantin Tél. 01 57 42 33 10 • Fax 01 41 50 37 89 contact@bati-architecture.com www.bati-architecture.com Rédaction : Bouziane Daoudi Directeur du comité éditorial : Jonathan Bensaïd Chef de studio, graphiste : Virginie Cuvier Directeur commercial : Nathalie Pam Service commercial : Martine Dahan, Lionel Drouillard, Jonathan Bensaïd, Bernard Leblanc, Daniel Fimas, Pascal Frey Secrétariat : Najiba Moumdi

Photo de couverture : Reportage TRACE ARCHITECTES - © François Steindl

.11


CONSTRUCTEUR BOIS P Maison Passive Certifiée - n50=0.40 vol/h - Hem

Maison Passive Certifiée - n50=0.21 vol/h - Cysoing


Maison Basse Consommation - Hem

Bati Bois Concept

CONSTRUCTEUR BOIS PASSIF Toujours dans une démarche de construction durable, l’entreprise est spécialisée dans la construction de bâtiment à très haute performance énergétique, telles que les maisons passives ou les bâtiments basse consommation. Grâce à son travail en étroite collaboration avec des entreprises belges et allemandes, la société Bati Bois Concept a pu acquérir les techniques de construction les plus performantes. Capable de s’adapter à n’importe quel type de construction bois grâce à son bureau d’étude, ses moyens matériels et humains, Bati Bois Concept sera à même de mettre vie à vos envies.

PASSIF Activités proposées • Etudes CAO/DAO • Calcul de structures • Charpente • Ossature bois • Mur massif 4 rue de la Gare 59930 La Chapelle d’Armentières

Tél. 06 77 77 50 68 Contact@bati-bois-concept.com

• Enveloppe thermique : isolation naturelle, étanchéité à l’air • Menuiseries extérieures • Tout type de bardage, de diverses essences : horizontal, vertical, ajouré, panneaux...

Bati Bois Concept conçoit et réalise des projets uniques et personnalisés à votre image.

Maison Basse Consommation Sailly-Lez-Lannoy

www.bati-bois-concept.com


14. Edition Nord - Pas de Calais


LE duMOT Président C’est avec enthousiasme, que le Conseil régional de l’Ordre des architectes du Nord - Pas-de-Calais a souhaité s’associer à l’édition de ce numéro consacré à notre région. Ouvrage de qualité, mettant en exergue l’ensemble des acteurs de la construction, Architectes, Maîtres d’ouvrage, Professionnels du bâtiment qui, au travers de leurs réalisations présentées dans cette édition, partagent tous le même objectif : l’amélioration de notre cadre de vie. A l’heure où la préservation de notre environnement et de ses ressources est devenue une préoccupation majeure, il s’agit de “Construire mieux”. Toutes les réalisations présentées dans cet ouvrage, sont le résultat de la réponse pertinente, innovante, durable, apportée par les architectes et leurs équipes aux attentes de leur maître d’ouvrage. L’entreprise est le maillon indispensable de la chaîne de la construction. Sans elle, rien ne se concrétise. C’est cette collaboration Architecte - Bureaux d’études - Entreprises qui permet de construire mieux. L’architecte, homme de l’art, homme de culture et véritable chef d’orchestre, est au cœur de cet ensemble, sans lequel toute œuvre semblerait bien dissonante. Je vous souhaite d’agréables découvertes au fil de ces pages, qui véhiculent le savoir-faire régional de nos architectes.

Pierre Coppe Président du CROA

.15


PROJET PRIVÉ / Montage complet

PROJET NIGHTSTORE PAAL / Construction d’un magasin et habitation privée

®

®

www.qubiq.eu ww w.qubiq.eu

www.polycab.be

Eagle Construct NV | Industrieweg Noord 1130 - 3660 - Opglabbeek - Belgium Tél. +32(0)89/810202 - Fax +32(0)89/810209


Maisons mitoyennes / Maisons de ville / Villas Bâtiments d’habitation sociale / Extensions d’habitations existantes / Bâtiments commerciaux mixtes / Résidences à appartements / Villages et maisons de vacances / Lotissements / Aide à la recherche de terrains / Aide à la création d’un projet de logement

Les maisons Qubiq à structure métallique, béton et bois sont une alternative à la construction courante en maçonnerie. Cette technique comporte de très nombreux avantages tels que la rapidité de construction*, le coût de construction moins élevé. Par ailleurs, ces constructions peuvent être dotées facilement des dernières innovations en matière d’économie d’énergie. De plus, le système breveté Polycab utilisé dans le gros œuvre de nos maisons permet aux architectes et aux ingénieurs d’élaborer de nouveaux projets avec une grande souplesse.

Nos services * en moyenne 40 jours pour une maison standard

Très grande souplesse architecturale Aspect extérieur de la construction peut être adapté et supporte tout type de finition. Meilleure compétitivité Construction très rapide*, coût moindre. Plus performante Isolation

thermique

haute

performance

énergétique, très bonne isolation acoustique, grand confort général, isolation thermique très poussée, sans pont thermique.

Faible épaisseur des murs Peut comporter des murs minces allant jusqu’à 32 cm suivant la finition extérieure et offrant des caractéristiques d’isolation et de solidité très élevées.

Résistance aux tremblements de terre

Fondations Réduites Les fondations peuvent être très sensiblement réduites.

Respect total de l’environnement

Facilité d’extension des construction L’extension d’une maison à ossature métallique est techniquement facile à réaliser.

Les structures métalliques sont relativement légères, monolithiques, et faciles à bien contre-venter.

Matériaux

économisant

les

ressources

naturelles (l’acier est recyclable à 100%) ; Construction sèche qui évite tout rejet dans la nature.


NOUVEAU

L’ A R C H I T E C T U R E RÉGION PAR RÉGION

Demandez votre revue ! BULLETIN

DE

COMMANDE

La revue Bati-architecture a pour vocation la promotion de l’architecture et de la construction. Elle est une revue largement diffusée auprès des professionnels de tous les corps de métier concernés. Demandez l’édition qui concerne votre région avec ses reportages photographiques et rédactionnels, ses descriptifs détaillés et autres caractéristiques techniques sur les différentes réalisations qu’elle présente dans ses pages. La revue Bati-architecture vous est offerte contre un envoi d’un chèque de 10 représentant les frais de port.

> Renvoyez ce bulletin de commande dûment rempli, avec votre règlement (par chèque à l’ordre de ARNJB Architecture), à l’adresse suivante : Bati-architecture, 17 rue du Chemin de Fer - 93500 Pantin Votre revue vous sera alors expédiée sous 8 jours.

La revue de ma région

Mes coordonnées

❑ Aquitaine

Nom_________________________ Prénom______________________

Midi-Pyrénées Poitou-Charente

❑ Nord - Pas de Calais (édition 2012) ❑ Nord - Pas de Calais (édition 2013)

Cabinet ______________________ Fonction______________________ Adresse____________________________________________________ Code postal I__I__I__I__I__I

Ville____________________________

Tél.I__I__I I__I__I I__I__I I__I__I I__I__I Fax I__I__I I__I__I I__I__I I__I__I I__I__I E-Mail______________________________________________________

ARNJB Architecture, 17 rue du Chemin de Fer - 93500 Pantin, N° Intracommunautaire FR 30502861974 - RCS Bobigny 502 861 974 - Cope APE 7312 Z


THERMECLIM S.A.S.

CHAUFFAGE SANITAIRE CLIMATISATION ENERGIES NOUVELLES

Domaine de compétence Nous avons pour objet de fournir une prestation complète en installation de chauffage, sanitaire, climatisation et ventilation, incluant analyse des besoins des clients, recherche et le choix des meilleures solutions techniques, calcul et la définition des matériels nécessaires, chiffrage des coûts, réalisation et la mise en service des installations, suivi et l’entretien des installations du client. Capacités techniques La compétence de la SAS Thermeclim repose sur plus de 45 années d’activité avec des équipes de professionnels stables et formées. Son bureau d’étude intégré en génie-climatique permet de répondre rapidement aux problèmes spécifiques des Clients. La société est en mesure de réaliser toute étude dans le domaine Immobilier, Industriel, Hospitalier, Scolaire... SAS Thermeclim possède également une forte expérience en réhabilitation de logements notamment en milieu habité, tant en logements individuels que collectifs. Nous possédons tous les agréments pour la réalisation d’installations complètes, en conformité aux normes et aux règles de l’Art de notre métier, incluant la capacité à la réalisation d’installations de colonnes de gaz avant compteur sur les réseaux tant en acier qu’en cuivre.

137 rue Marc Seguin 62800 Lievin Tél. 03 21 72 17 78 sathermeclim@nordnet.fr


Bar Restaurant Spécialités de poissons Qui est Bertrand ? Depuis 2005, Bertrand, Romuald et Tony oeuvrent pour faire connaître et reconnaître le restaurant Le Quai 38, comme la table incontournable lilloise. La chaleur conjuguée à la décoration, à la musique et à l’ambiance font du Quai 38, le repère des épicuriens, fans de la bonne cuisine. La sélection rigoureuse des produits de la mer comme de la terre, les arrivages quotidiens, la bonne humeur permanente en sont les point clefs. Jeune entrepreneur, Bertand et son équipe souhaitent voir les chalands pousser la porte du restaurant et au moment du départ, les sentir satisfaits et emballés avec déjà l’envie d’y revenir. 1996 – 2004 : Second au Restaurant Le Duc à Paris Au DUC, il a appris à travailler le poisson frais. Les bars, les dorades, les soles et les crustacés n’ont plus de secrets pour lui. Mettre en filet des centaines de poissons, mixer les saveurs, travailler les sauces… Autant de choses, qu’il souhaite vous faire découvrir et savourer… Avant 2004 : Second au Restaurant Le Duc à Paris Un passage au Mess de L’Élysée. Le Westminster au TOUQUET. L’hôtellerie Bressane à Bourg en Bresse. Formation : Le Lycée Hôtelier du Touquet Originaire de Montreuil Sur Mer, il est un ancien élève du Lycée Hôtelier du Touquet. Selon lui, la cuisine ne s’apprend pas, elle se pratique. Seules les heures passées dans les cuisines d’établissements de renom et les conseils de grands chefs lui ont permis de développer des recettes et ses petites astuces de cuisinier.

RECOMMANDÉ PAR

bati-architecture


Quand la cuisine du poisson devient un art ! A Lille et dans une ambiance conviviale et chaleureuse, le chef Bretrand et son équipe vous accueillent pour une expérience inédite des produits de la mer. Une assiette raffinée, un cadre sobre, de l’espace pour une pause gpurmande en toute tranquillité ! Spécialisés en poissons, nous proposons une carte à l’ardoise. Les plats peuvent ainsi variés selon l’arrivage et la saison. Si toute fois, l’un de vous n’aimez pas le poisson, une viande est à la carte. Le cadre est soigné et les tables espacées. Organisez votre événement au Quai 38 Vous pouvez privatiser le restaurant le temps d’un repas ou d’un événement. Le restaurant peut accueillir jusqu’à 70 couverts assis et 100 convives debout. Professionnels ou particuliers n’hésitez pas à nous faire part de vos souhaits au 03 20 42 10 68 ou grâce au formulaire de contact sur notre site web.

38 rue Saint Sébastien 59000 Lille Tél. 03 20 42 10 68 - www.quai38-lille.fr Nous sommes ouverts du mardi au jeudi de 12h à 14h et de 19h à 22h, et vendredi et samedi jusque 23h


Sommaire

26. Philippe Caucheteux & Sophie Bello 32. Thierry Baron & Philippe Louguet 38. Trace Architectes 50. Tandem 58. Patrick Partouche 62. Collectif Architectes WQRK Wonk/Qbis/RedCat/Keurk

94. Debarge & Belaigue 102. Benoît Grafteaux & Richard Klein 110. Pierre Coppe 112. VDDT 124. Boyeldieu & Dehaene 138. DAD 142. Apla Architecture 150. Toth Wallyn 156. Emmanuel Bourlet 162. Transition 168. VR Architecture

178. Atelier d’architecture Delsinne 182. Architecture de l’Union 188. Espace(s) Architecture 196. Alex Osselin Architecte 200. Stéphane Duca Architecte 202. Actes Architecture 206. Thomas Pollet 212. Louis-Pierre BERNARD 216. En Premier Lieu 218. Amiot Arnoux Architectes 230. Mobil M Nord 234. Serge Theret 236. Fava 238. Atelier d’architecture Boîte Noire 242. Arch’idée 244. Bruno Roussel & Yannick Vandaël 248. Apostroph’A 252. Dufour Architecture


260. Saison Menu 266. Atelier maA 270. Jacob Kalfsbeek Architecture

274. Philippe Chartres 278. Demeures de Style

302. Pollux 310. A Propos de Lieu 326. Mayelle 330. Utopie Création 338. Etat Futur

290. Odim conception & développement 296. Maisonneuve

346. Kaléïde Design Global 350. Be. Architecture 360. Aline Billau-Le Bail 366. Coexiste

annuaire professionnel

p. 368


24. Edition Nord - Pas de Calais


26. PHILIPPE CAUCHETEUX & SOPHIE BELLO 32. THIERRY BARON & PHILIPPE LOUGUET 38. TRACE ARCHITECTES 50. TANDEM 58. PATRICK PARTOUCHE 62. COLLECTIF ARCHITECTES WQRK 94. DEBARGE & BELAIGUE 102. BENOÎT GRAFTEAUX & RICHARD KLEIN 110. PIERRE COPPE 112. VDDT 124. BOYELDIEU & DEHAENE 138. DAD 142. APLA ARCHITECTURE 150. TOTH WALLYN 156. EMMANUEL BOURLET 162. TRANSITION 168. VR ARCHITECTURE 178. ATELIER D’ARCHITECTURE DELSINNE 182. ARCHITECTURE DE L’UNION 188. ESPACE(S) ARCHITECTURE 196. ALEX OSSELIN ARCHITECTE 200. STÉPHANE DUCA ARCHITECTE 202. ACTES ARCHITECTURE 206. THOMAS POLLET 212. LOUIS-PIERRE BERNARD 216. EN PREMIER LIEU 218. AMIOT ARNOUX ARCHITECTES 230. MOBIL M NORD 234. SERGE THERET 236. FAVA 238. ATELIER D’ARCHITECTURE BOÎTE NOIRE 242. ARCH’IDÉE 244. BRUNO ROUSSEL & YANNICK VANDAËL 248. APOSTROPH’A 252. DUFOUR ARCHITECTURE

.25


1

Philippe m. caucheteux & Sophie Bello contact@caucheteux-bello.com

R

éhabilitation Collège Robert Schuman

Maîtrise d’ouvrage : Conseil Général du Nord

Troisième vie du Collège union, innovation, rassemblement, vitalité, diversité !

26. Edition Nord - Pas de Calais


L’AGENCE 99 rue Masséna 59493 Villeneuve d’Ascq Tél. 03 20 41 25 12 - Fax 03 20 41 24 72

La lecture de la désunion et de l’isolement des bâtiments sur le site actuel tant en interne qu’à l’externe nous a conduits à imaginer un projet unificateur qui retisse les liens aujourd’hui absents et à créer une lecture pédagogique des lieux. En harmonie avec l’existant, le registre d’orthogonalité est affirmé, la composition s’appuie sur les alignements présents sur site, un matériau unique de parement est déterminé pour les façades des bâtiments neufs ou à réhabiliter liaisonnant et ré-unifiant l’ensemble : le projet constitue un corps revêtu d’une peau cuivrée.

.27


m

aison individuelle

Ce projet se situe à Croix (59), dans une parcelle où la nature est omniprésente. Présence d’arbres, d’eau (piscine), du soleil (bonne orientation). L’idée du projet est de s’approprier toute la parcelle en venant jouer sur plusieurs natures de jardins (sauvages et maîtrisés). L’impact du projet sur l’espace public est faible de part un éloignement important depuis la rue ainsi qu’une faible hauteur du bâti. La structure de l’édifice est constituée par une ossature métallique sur laquelle est reprise un dallage préfabriqué en panneaux bois brut. Les parements sont en bois rétifié non traité. La maison est chauffée par géothermie et équipée de cellules photovoltaïques intégrées à la membrane d’étanchéité de l’étage.

28. Edition Nord - Pas de Calais


/philippe m. caucheteux & sophie bello

.29


c

onstruction d’une habitation unifamiliale

30. Edition Nord - Pas de Calais


/philippe m. caucheteux & sophie bello

La maison V est implantée dans le parc de l’ancien carmel de Villeneuve d’Ascq. Le site du parc se caractérise d’abord par le face-à-face, d’un côté de la masse végétale du parc, et en vis-à-vis de celle-ci, de la masse blanche construite des bâtiments de l’ancien carmel. L’espace central, aujourd’hui aménagé en allée commune paysagée pour desservir d’une part les habitations installées dans les anciennes cellules des carmélites, et d’autre part les 4 nouvelles constructions, préserve la respiration végétale entre le carmel et les nouvelles constructions.

Les grands objectifs de composition retenus sont les suivants : 1. Maintenir le carmel dans son “poumon vert” en conservant un écrin (“écran”) végétal entre ses bâtiments et son proche environnement. 2. Elaborer le langage architectural des nouvelles constructions en référence au caractère végétal et dense de l’environnement du parc. Les nouvelles constructions, dont fait partie la maison V, appartiennent à l’environnement du parc. Elles s’inscrivent donc dans un paysage dominé par le végétal, à dominante verte, plus ou moins foncé. 3. Elaborer le langage architectural des nouvelles constructions en référence à celui du carmel, à la fois dans son rapport au site, au sol, à la couleur, à la forme.

La maison se structure en deux ailes principales, assemblés en “L”, dont l’une des ailes se présente dans le prolongement de l’allée du parc. Le choix de la forme architecturale est imprégné par celle de l’ancien carmel, en accord avec les principes de Le Corbusier, présents dans l’architecture du carmel.

.31


2

thierry baron & philippe louguet bl-c@nordnet.fr

g

roupe scolaire Jules Ferry à Roubaix

Datant de la fin du XIXe siècle, l’école Jules Ferry fait l’objet d’un projet de réhabilitation et d’extension afin de la transformer en groupe scolaire intégrant les trois cycles de la réforme Jospin. Le bâtiment actuel de grande qualité a été altéré au cours des ans. Notre projet tend à lui restituer son homogénéité initiale et à lui adjoindre des bâtiments contemporains qui s’inscrivent dans la parcelle de telle sorte qu’il en soit valorisé. Les dispositifs mis en place dans ce but sont le dégagement de l’édifice, un travail sur les proportions en rapport avec son échelle et une révélation de l’espace intérieur par des impostes filantes entre classes et circulations. Les bâtiments du cycle trois vient en redent, sur pilotis afin de marquer la limite entre les cours maternelle et primaire. Le bâtiment des services et restauration reprend l’alignement en jouant du mur d’enceinte actuel en brique.

32. Edition Nord - Pas de Calais


Maître d’ouvrage : Ville de Roubaix ; Maître d’ouvrage déléguée : SEM ville renouvelée ; Maître d’oeuvre : Baron/Louguet architectes, Sylvie castel ; BET structure/Fluides : BR ingénierie Bureau de Contrôle : APAVE ; Coordonnateur Sécurité : VERITAS ; Coordinateur SSI : COORSEC

PARTENAIRES . Ets Générale : Demathieu & Bard (p. 378) . Démolition, Gros oeuvre : Ferreira . Electricité, Alarme : Satelec . Charpente métallique : Vasseur & Rovis . Chauffage, Plomberie : Hanricart . Menuiserie ext. bois : Van Henis . Cuisine : Cofrino (p. 432) . Elevateur : Thyssenkrupp

.33


i.m.p.

34. Edition Nord - Pas de Calais

du Bois Fleuri Le Cateau à Cambrésis


/thierry baron & philippe louguet

Nous appuyant sur les attendus, de construire un “lieu d’accueil où vivre ensemble”, notre orientation a été de concevoir un lieu symboliquement “pour tous”, conforté par une structure architecturale symboliquement forte : le carré. Utilisant la particularité très pentue du site (10%), le projet est formé d’une construction en rez-de-chaussée, partiellement encastrée dans le terrain, regroupant les espaces de services (restauration, accueil, locaux techniques), et formant le socle d’assise d’un plateau rassemblant l’ensemble des fonctions éducatives, traité en suspension et dégageant des lieux extérieurs de rencontre et de jeux, à l’abri des intempéries. Organisés autour d’un patio central, lieu fédérateur de l’ensemble, tous les espaces programmés bénéficient de la lumière naturelle. L’espace du patio, au cœur du bâtiment, trouve sa dimension verticale par les arbres de haute tige s’ancrant dans la terre et le traversant vers la lumière. La position du bâtiment, à mi-pente du terrain dégage, en amont, un espace traité en verger-prairie, et en aval, un jardin promenade, formé de plans inclinés, bordés par des systèmes de murets et de plantation.

PARTENAIRES . Gros œuvre : Ramery . Couverture étanchéité : Soprema . Charpente bardage : FCB . Plâtrerie/faux plafonds : S.I.P . Menuiseries extérieures/serrurerie : Loison . Menuiseries intérieures : Richart Menuiseries . Carrelage Faïence : C.R.I - Scarna . Revêtements sols souples : A.T.S (p. 421) . Peinture : Veret . Plomberie Chauffage : Koch . Electricité : Electro Team (p. 399) . Ascenseur : Thyssenkrupp . VRD : Appia

.35


s

iège de l’IUFM à Villeneuve d’Ascq

Le projet développé est un grand parallélépipède aux lignes épurées, traversé en son centre par un atrium vitré, se développant sur les trois niveaux. Cet atrium, marquant l’espace d’accueil, se prolonge dans la partie Sud, pour former un espace ouvert sur un escalier monumental et un passage extérieur couvert longeant la façade vitrée devant laquelle a été installée une résille métallique accueillant le logo. Un socle en béton matricé noir, accueille les espaces communs (salles de réunion, espaces de convivialité) et la salle du conseil, conçue jusque dans le mobilier. Il souligne les deux niveaux de bureaux, répartis selon une orientation Est-Ouest, autour d’une circulation centrale, délimitée par des armoires, aux multiples essences de bois formant cloisons. La façade Est, enveloppée de cuivre, se singularise par un jeu de grandes verticales régulières, d’une façade Ouest, recouverte de panneaux de Trespa, et rythmée par des décalages irréguliers des ouvrants, se démarquant ainsi des bâtiments à l’architecture modulaire des années 70, qui composent le collège voisin. Des roselières, composées de plantes semi-aquatiques, et traversant symboliquement l’édifice, unifie la zone de stationnement paysagée et un jardin d’agrément composé de haies d’essences diverses (conifères, plantes vivaces, graminées, etc).

36. Edition Nord - Pas de Calais


/thierry baron & philippe louguet

.37


3

trace architectes www.tracearchitectes.com

agence@trace-architectes.com

© Denis Paillard

g

roupe scolaire passif Boris Vian à Carvin

En regard des performances énergétiques attendues, le volume bâti est compact. L’ensemble des classes, espaces thermiquement positifs, est situé sur la périphérie du bâtiment. Un atrium central, véritable cœur de l’école et point de convergence de toutes les circulations, entretient un rapport d’intimité entre les deux niveaux, à la fois par la relation visuelle et par la propagation de la lumière naturelle captée, concentrée et canalisée par des caissons zénithaux. Porté par ces particularités, l’espace trouve une valeur d’usages polyvalents : tantôt grand hall d’accueil et d’exposition, tantôt espace de récréation abrité ou encore petit théâtre des fêtes de l’école.

38. Edition Nord - Pas de Calais


L’AGENCE A l’occasion de chaque projet, l’expérience en commun est l’opportunité de débattre et de ré-enrichir les acquis issus des dernières réalisations. Cette démarche, basée sur le questionnement du projet et la remise en question des “à priori” a comme fondement une posture professionnelle : celle de prendre plaisir dans la conception d’un projet, de prolonger des trand Per du lieu. expériences de travail et d’édifier des espaces modernes qui communiquent leBerplaisir etz 69 ru Fr e du géné

ral Lecler

Bertrand

ançois G

69 rue du

c F-5951

lorieux

0 HEM

Peretz

général Le

François

clerc F-59

Depuis sa création

Glorieu

510 HEM

x

agence@

Arnaud D

trace-arc

elachap

e

hitectes.c

om

au

Arn début de rcau hite A cte s ah réalis s année dD elac agence@ F s 1980, apelleé de no trara ThierrymCbreux cen-a crc l’agence e him teé astelapinrojets cttreso.c pom TR o lit ai n de p e w , w c

© Denis Paillard

© Denis Paillard

© Denis Paillard

qac w.tr ain. Sa p remier o u’e eanrcG uct hite rdre tan yaesn.ceom roduction et sur le architectu des dom continen rale se d aines ab t nordistingue ordés: d sportive, p ar la gran u bâtime d’enseig Depuis sa de var nt public n e m création ent, de se mes beau à vocatio au débu rvice et d n culture Architecte coup plu t d e es anné passa s intimes recherch s a réalis es 1 nt e aux pro é de nom du logem France m gra breux pro lé 980, pl’aargel’hnécb ent colle étropolitai eeTrgReAm eEnt d’ac ctif et in jets dee au C ne, qu’e to u c r dividuel cain. Sa p u remierdoe la pe eil spécia n Guyan e productio rd rs lisé. Aujo re tant oennalité Perretz, F e et su n n ar u de ses rd’hui artic chitectura le ran des dom quatre as u le se dis elle c continçeonist nGolordrie aines ab u x, A -a so tin rn ordés: d friaud Dela ciés; Be gue opm sportive, arplate un no u bâtime rtran chapelle d’enseig perm rélic nt pub et Thierry pondre spgrandeyavaurié nement, mes beau à vocatio Castelain écnifiquem té anent de vingt p de servic e coup plu rsonnes cultureelle e et delitére, de d nt,à des s st ura ilité projets à intimes d ructuré p c passant éc giq forts enje our u logem A l’oherche bau par l’héb ent colleccasio x prooglo ux de fon ra ue ergemen lée auto ctif etninde ch m- et d’exigence ar ctionnat d’accu ur de la d aq c iv e h l’o id il itecturale uel eune projet, spéciaplis po personn rt u n ité . Peretz, F é. Aujoude déb l’expérien alité de rançois G rd’hu attre ce en ses qn lorieux, A uiè réso atre commun alisations. i articu-et de ré-enrich res as elle com rnaud De ciés; BeCette ir les acq est pte un n d la u rt d c uis issus p oyau perm hapelleroejet et rand émarche répondre la des der, t ThierryreCmise e basée su anent de spécifiqu m as n r le quest vingt peers q te n u t la e u e in st n m , io e e n lité, de d nt à des posture ionneme o des « à urabilité projets à conc nnes st nt ru p priori » a écologiq forts eenpjetion d cturéropfe o ssion comme A l’occas ue et d’e ux de’ufonnprojet, ur nelle : celle de p fondeion de xi d g re c d e ’é tio n n e d d ce archifiite nna- prolong re plaisir ercdes e chaque l’opportu er des e dans la turalesp projet, l’e nité de d . aces modern xpérienc xpérienc ébattre e es de trav es qui co nières ré e en c t de ré-e m ail et m alisations. o uniquent mmun e n ric h ir le le Cette dé st s acquis plaisir du du proje marche, issus de lieu. t et la re b s asée sur mise en derment un question le quest e posture ionneme des « à p n p ro t rio fessionn conceptio ri » a com elle : celle n d’un p me fond de prend rojet, de ed’édifier prolonge re plaisir des esp r dans la d es expérie aces mo dernes q nces de ui comm travail et uniquent le plaisir du lieu.

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Carvin ; Equipe de Maîtrise d’Œuvre : TRACE Architectes ; HDM Ingénierie : ENERGELIO Ingénierie environnementale, TECMO Economistes, ACAPELLA Acousticiens ; Programme : Construction de la nouvelle école élémentaire et d’un restaurant scolaire en articulation avec l’école maternelle existante conservée. Projet à très haute performance énergétique labellisé PassivHaus en 2013 ; Surface / SHON : école (hors préaux): 2 413m² (tranche ferme), restaurant scolaire: 521m² (tranche conditionnelle) ; Livraison 2012 ; Coût : 5 M € H.T

.39


Š Denis Paillard Š Denis Paillard

40. Edition Nord - Pas de Calais


/trace architectes

l

ogements Cité 8 à Lens

Maîtrise d’ouvrage : LTO Habitat ; Equipe de Maîtrise d’Œuvre : TRACE Architectes, TECMO Economiste ; Programme : Construction de 23 logements individuels groupés types III, IV et V en locatif avec certification Qualitel THPE ; Surface / SHON : 2465 m² ; Livraison 2012 ; Coût : 2,34 M € H.T.

“Accords miniers”

© Denis Paillard

Composé de 6 groupes de maisons mitoyennes, l’ensemble résidentiel participe, avec les opérations d’autres bailleurs sociaux dans le cadre du programme ANRU, à la réurbanisation de l’ancien quartier minier Cité 8. Attentive à l’esprit du lieu, l’architecture développe l’image singulière d’un volume simple de couverture, unitaire et habité, posé sur un rez-de-chaussée en scansions d’avancées et de retraits migrant sur le volume de couverture par la projection de lucarnes. Cette dualité, à travers la relecture de l’habitat traditionnel, met en valeur chaque maison, par identification de ses volumes en avancée au sein de l’ensemble majestueux aux accords miniers de la toiture. Afin d’appuyer l’effet de dualité, les proportions sont travaillées pour capter l’attention d’un œil distrait. La planche de rive surdimensionnée permet d’établir une continuité entre les plans de façade et de toiture et accentue par opposition la scansion du rez-dechaussée. Les volumes en avancée traités en “boîtes vitrées déploient une générosité inhabituelle insufflant une dimension de standing inattendue. Valoriser le cadre de vie commence par mettre en valeur l’identité d’un lieu ; ce qui est en œuvre ici passe par l’expression d’une fierté identitaire et du désir d’en conserver la mémoire dans l’avenir.

.41


42. Edition Nord - Pas de Calais

© Denis Paillard

© Denis Paillard

e

cole élémentaire du centre à Louvroil


© Denis Paillard

/trace architectes

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Louvroil ; Equipe de Maîtrise d’Œuvre : TRACE Architectes ; HDM Ingénierie : Ghesquière Economie ; Programme : Réhabilitation et extension en site occupé de l’école élémentaire du Centre ; Surface / SHON : Existant : 1335m², Extension : 709m² ; Réalisation en deux phases ; Réhabilitation existant livrée en 2009 ; Extension neuve livrée en 2011 ; Coût : 1,91 M € H.T.

Autant projet d’urbanisme qu’architectural, les travaux d’aménagement donnent du sens à l’espace urbain en mettant en relation de vis-à-vis d’un côté la façade de l’ancienne école de filles (aujourd’hui école de musique) et de l’autre celle de l’ancienne école de garçons (aujourd’hui école élémentaire du centre). La recomposition de l’école redéfinit ses limites ; la cour devient un espace central et unitaire dont les pourtours sont clairement identifiés et sécurisés. Deux côtés sont cernés par la limite franche des façades du bâtiment central et de l’extension en retour perpendiculaire. Les deux autres articulent deux préaux avec le volume du chevet de l’église. Dans son prolongement, la constitution du nouveau parvis de l’école affirme la nouvelle orientation urbaine. Entre les hautes façades « enfermantes » de l’église et de l’ancienne école, le projet introduit un rapport d’échelle nouveau et attentionné à l’enfant qui ouvre des perspectives et des points de vue inattendus.

.43


44. Edition Nord - Pas de Calais

© François Steindl

© François Steindl


/trace architectes

o

ffice notarial à Roubaix

Maîtrise d’ouvrage : ProuvosT & associés, Bp parter’s amo ; Equipe de Maîtrise d’œuvre : TRACE Architectes, EMPREINTE Paysagistes ; Programme : Réhabilitation et extension d’un office Notarial regroupant bureaux, salles de réunions et d’archivage ; Surface / SHON : 995 m² ; Réalisation 2010 ; Coût : 1,5 M € H.T.

“Eloge de la brique” La ville est ainsi faite qu’elle produit tout autant des angles de rue tirés à quatre épingles que des carrefours mal ficelés, fruits de manœuvres urbaines incertaines. C’est le cas de celui de l’office notarial, une belle façade en avancée, un pignon dressé brutalement en retour, un bout d’alignement en retrait.... Alors, pourquoi ne pas “accompagner” plutôt que de tenter une difficile intervention cosmétique ? : - Ne pas démolir le sous-sol existant mais le conserver comme support à un patio d’entrée protégé par des grilles, qui requalifiera l’angle et l’entrée de l’étude tout autant que ne pourrait le faire un nouveau bâtiment. - Implanter la nouvelle construction sur la rue de Sébastopol, juste en retrait du jardin-patio, en se gardant la possibilité de l’étendre à nouveau le long de la rue. - Ménager un “entre-deux” avec l’immeuble existant et y glisser un dispositif de circulations, adossé au pignon, permettant de mettre en relation toutes les parties des deux immeubles

© François Steindl

© François Steindl

- Valoriser la maçonnerie de brique du pignon plutôt que de la masquer en l’équilibrant par le pendant d’une nouvelle architecture de brique et d’une lame de verre sérigraphié.

.45


4

escudié fermaut www.efarchi.com

agence@efarchi.com

L’AGENCE Apprécié pour son écriture architecturale contemporaine et novatrice, Escudié Fermaut Architecture conduit, depuis une vingtaine d’années, tous types de projets régionaux et nationaux, publics ou privés : équipements (dans les domaines de l’enseignement, du sport, de la culture, de la santé….), locaux tertiaires et commerciaux (bureaux, sièges sociaux, centres commerciaux…), logements collectifs (promotion privée et logement social) ; projets pouvant s’inscrire dans le cadre de programmes neufs, de réhabilitations ou mixtes. Le cabinet, qui compte une trentaine de collaborateurs, est organisé en trois “pôles” : études, maîtrise d’œuvre d’exécution (M.O.E) et gestion. La conception et les études, de l’esquisse aux dossiers techniques, sont assurées par une équipe d’une vingtaine d’architectes expérimentés, dont 8 responsables de projets et dirigées par 3 architectes associés. En complète proximité des études, la MOE interne, composée d’Ingénieurs et techniciens expérimentés, dotée d’un secrétariat technique, est un atout majeur de l’agence en réponse aux attentes de ses maîtres d’ouvrages. la gestion financière, humaine, juridique et administrative du cabinet est assurée par le service gestion sous la responsabilité du secrétaire général associé et de l’assistante de direction. Un infographiste complète l’équipe et participe également à la conception d’aménagements intérieurs. Dans le cadre de certaines typologies, l’agence favorise les partenariats avec d’autres cabinets, qu’il s’agisse de la conception ou de la maîtrise d’œuvre d’exécution (stade de Valenciennes, siège social des assurances verspieren à Wasquehal…). Notre équipe, expérimentée et enthousiaste, est plus que jamais sensible aux enjeux humains, environnementaux et économiques auxquels doit répondre l’architecture de demain.

46. Edition Nord - Pas de Calais


C

onstruction du Pôle Universitaire de Maubeuge Architecte d’opération : JM Simon ; BET Fluides et Structures : Seca Ingénierie ; BET HQE : Ada Environnement ; BET VRD : Profil Ingénierie ; Economiste : JM Thedrez ; S.H.O.N : 6 578m2 ; Coût estimatif : 10 121 700 € H.T ; Chantier en cours

De chacune des particularités du site, nous avons voulu faire un atout pour donner une identité forte au projet. Le projet s’inscrit dans une démarche de Haute Qualité Environnementale. Une attention particulière a été apportée aux cibles suivantes : maîtrise des modes de déplacement doux ; prévention des risques d’inondation ; création d’une ambiance acoustique extérieure satisfaisante ; optimisation des principes bioclimatiques ; optimisation des performances d’enveloppe ; optimisation des consommations énergétiques ; valorisation des énergies renouvelables ; vérification du facteur de lumière du jour. L’équipe de maîtrise d’oeuvre s’engage à assurer les délais et les coûts de construction proposés pour la réalisation de ce projet en partenariat avec la maîtrise d’ouvrage.

.47


C

onstruction du siège & magasin Electro Dépôt à Faches-Thumesnil

Le bâtiment se décompose en deux parties, une première partie qui accueille le magasin Electro-Dépôt Fâches Thumesnil et une seconde partie qui accueille le siège France de la société Electro-Dépôt. La seconde partie s’organise autour d’une allée centrale qui distribue les différents services et lieux communs du siège, sur trois niveaux. Cette allée a été pensée comme une rue, elle traverse l’ensemble du bâtient et invite les employés à la rencontre lors des divers déplacements à l’intérieur des locaux. Le traitement des surfaces est brut (béton, résine), des bancs et des palmiers animent l’allée centrale, ce qui accentue l’idée de rue passante.

48. Edition Nord - Pas de Calais


/escudié fermaut

BET Fluides : Cadetel ; BET VRD : Profil Ingénierie ; Bureau de Contrôle / Coordonnateur SPS : Veritas ; SHON : 5 246 m2 ; Coût estimatif : 3 201 223 € H.T ; Livré en Mars 2011

.49


5

tandem www.tandemaplusu.com

agence@tandemaplusu.com

L’AGENCE Le tandem+ “architecture plus urbanisme” articule deux disciplines qui se nourrissent réciproquement : un urbanisme pensé en trois dimensions, s’attachant aux formes produites dans leurs effets visibles et sensibles et une architecture ancrée dans les territoires et paysages environnants, soucieuse de la proximité comme de la grande échelle. tandem+ est également une façon d’aborder les projets : celle d’une approche collective et partagée, profitant de l’addition des sensibilités des membres de l’équipe ; celle également d’une conception sans cesse renouvelée par le dialogue avec nos partenaires et maîtres d’ouvrage. Nous défendons une pratique vivante et passionnée de notre profession, qui nous conduit à une production variée s’exprimant, pour chaque projet, à partir de contextes et d’enjeux toujours différents. Cette ambition situe notre travail à l’opposé d’une pratique standardisée. Nos projets sont localisés et spécifiques, proposant des espaces “durables”, emprunts de valeur d’usage et propices à la sollicitation des sens. Transmission et évolutions récentes En 2012, notre agence poursuit son évolution : pattou tandem devient tandem+. Cette mutation amorcée depuis 2005 est celle de la transmission d’un outil de travail, de savoir-faire et d’expériences à une équipe élargie apportant de nouvelles exigences et renouvelant les approches et perceptions en terme d’architecture, d’urbanisme et de territoire. Cette nouvelle étape est celle de la transition entre ceux qui ont bâti l’agence et ceux qui la portent aujourd’hui. Vertus du travail collectif Notre métier d’architecte/urbaniste nécessite des compétences et implique des responsabilités de plus en plus complexes, rendant la pratique collective de la profession nécessaire et enrichissante. L’échange, le débat d’idées est au coeur de notre pratique de l’architecture et de l’urbanisme. Au sein de l’équipe, chacun d’entre nous conserve le plaisir de la conception et la stimulation de la production (le faire), là où les responsabilités inhérentes à notre taille d’agence conduisent bien souvent leurs dirigeants à abandonner cette facette de la profession. Ce mode de fonctionnement invite (ou incite) chacun d’entre nous, par l’épanouissement qu’il permet, à s’impliquer dans la durée, ce qui assure au maître d’ouvrage des interlocuteurs identifiés et stables, avec qui peuvent se nouer des relations de travail privilégiées. L’intuition et la raison Notre approche se réclame d’une architecture, d’un urbanisme de la raison, de l’analyse ; qui s’appuie sur une étude précise du contexte, des enjeux, du programme et des intervenants,… Elle cherche à mettre en place le récit, l’argumentaire d’un projet comme synthèse des atouts et contraintes étudiées… Elle procède par étapes, hypothèses ou scénarios… Elle permet une appropriation collective de chaque projet. Mais elle se réclame aussi de l’intuition parce que l’architecture reste une histoire de sensibilité, de sensations, d’un indicible qui sonne juste. C’est la part d’engagement personnel de chaque concepteur.

50. Edition Nord - Pas de Calais


Au-delà de la commande Si chacun de nos projets fait l’objet d’une démarche et d’un travail spécifique, ils partagent un certain nombre d’exigences : - l’implication urbaine de nos projets d’architecture / l’anticipation spatiale de nos projets urbains, fondement du tandem+ - la recherche du dialogue permanent et productif avec nos maîtres d’ouvrage et partenaires. Ceci se passe au travers du questionnement sur le programme, la valeur d’usage, le fonctionnement, l’habitabilité, l’appropriation, l’évolutivité, l’économie de la forme, la rationalité du construit… - la recherche du “plus” qui apparaît ici comme découlant des deux premiers items : ce que le programme ne dit pas, ce que les premières intentions n’ont pas évoqué, la marche que les maîtres d’ouvrage n’ont pas imaginé franchir,… le travail de l’architecture ou de l’urbanisme comme dépassement de ses ambitions premières.

.51


r

ésidence des “Architectes”, porte de Valenciennes

52. Edition Nord - Pas de Calais

Maître d’Ouvrage : LMH Lille Métropole Habitat, SAEM Euralille (Aménageur) ; Surface : 4875 m2 (SHON) logements, 515 m2 (SHON) locaux d’activités ; bureau d’études techniques : Euro Ingénierie ; Paysagistes : C.Leblanc A.Vénacque ; Economie de la construction : NJC Economie ; Coordination et pilotage : STE ; Performance et certification : Certification Habitat et Environnement Labellisation BBC effinergie ; Budget : 6 800 000 Euros (HT) ; Mission Complète ; Livraison avril 2013


/tandem

Construction d’un immeuble de 10 étages, en structure mixte béton et bois comprenant 58 logements collectifs en locatif social, avec un rez-de-chaussée de commerces et d’activités. Le projet situe dans le quartier ZAC de la Porte de Valenciennes à Lille – Lot 1-2 (3). Nous avons ainsi réalisé ce “jeu de taquin” consistant à faire rentrer l’ensemble du programme dans le gabarit donné tout en organisant l’ensemble suivant un certain nombre d’intentions nouvelles parmi lesquelles : - la volonté de donner une qualité équivalente à tous les logements en disposant les séjours sur les belles orientations et les chambres vers le coeur d’îlots. - la prise en compte de principes bioclimatiques dans la constitution des différents logements et notamment par la mise en place de filtres (balcons, claustras fixes et mobiles...) sur les façades à potentiel solaire. - la générosité dans le rapport à la ville, par la constitution de rez-de-chaussée en double hauteur (commerces ou bureaux), la recherche de transparence aux étages et la mise en œuvre de jardins suspendus aux derniers niveaux. - l’évolutivité du bâti, au travers de choix constructifs associant un système porteur poteaux/ poutres/ dalles en béton à des panneaux de façades préfabriqués (ossature bois) et une partition intérieure en cloisons légères.

PARTENAIRES . Gros oœuvre, Ossature bois, Menuiseries ext., Parements de façades : Rabot Dutilleul . Etanchéité : Soprema . Menuiseries métalliques et aluminium : PMN . Menuiseries intérieures : Bâtiment système . Sols scellés : Carlstyl . Sols souples : Pique et Fils . Peinture : Batideko . Electricité : Soleg . Chauffage, Ventilation, Plomberie, Sanitaire : Beaudeux . Ascenseur : Schindler . Serrurerie : SMI . VRD : Salvare Viam . Espaces verts : ISS

.53


m

aison des Dunes, Malo-les-Bains

Maître d’Ouvrage : Cottage des Flandres ; Bureau d’études : ETR ; Economie de la construction : Optibat ; Surface 3435 m2 (SHON) ; Budget 4 370 400 Euros (HT) ; Mission Complète ; Livraison 2010

Réalisation d’un programme mixte regroupant deux unités de vie pour personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer (24 chambres), organisées autour d’un jardin central, à un immeuble de 20 logements locatifs sociaux. Située à 50 m de la plage de Malo-les-Bains, la résidence des Dunes joue le pari de la mixité sociale en associant une résidence pour personnes atteintes de la maladie Alzheimer à un ensemble de 20 logements locatifs sociaux. L’intérêt de cette programmation réside dans les choix d’affectation des logements, certains d’entre eux étant réservés aux conjoints ou famille proches des patients de la résidence. Les 24 chambres des deux unités de vies, largement distribuées par des circulations et des espaces de vie lumineux et colorés, se développent de plain-pied autour d’un jardin central de 650 m2.

54. Edition Nord - Pas de Calais


© Julien Lanoo

© Julien Lanoo

© Julien Lanoo

/tandem

PARTENAIRES . Gros oeuvre : EIFFAGE Construction . Charpente : Billiet . Couverture, Bardage : Detam . Etanchéité : SBE . Menuiseries ext. & int. : Kiecken . Serrurerie : Mevital . Plâtrerie, Faux plafonds : Lanusse . Sols souples : DPI . Peinture, Revêtements muraux : Les Peintures Modernes . Electricité : CEGELEC Nord et Est . Plomberie, Chauffage, Ventilation : Flandres Artois

.55


© François Maisnil

© François Maisnil

C

entre Hélène Borel à Lomme

PARTENAIRES . Gros oeuvre, VRD : Ramery . Menuiseries int. & ext., Cloisons, Plâtrerie : Smets . Peintures, Sols souples : Veret . Faux plafonds : Stami . Courants forts, Courants faibles : Inéo Nord . Chauffage, Climatisation, Ventilation, Plomberie, Fluides médicaux : Brunet Lecorvoisier

56. Edition Nord - Pas de Calais


/tandem

© François Maisnil

Maître d’Ouvrage : Centre Hélène Borel, Icade Promotion ; Bureau d’études : HDM Ingénierie ; Economie de la construction : SL2EC ; Surface : 5090 m2 (SHON) ; Budget 7 700 000 Euros (HT) (prévisionnel) ; Mission Complète ; Livraison 2010

Construction d’un foyer-maison d’accueil pour personnes handicapées de 60 chambres. En s’implantant sur un terrain jouxtant l’hôpital Saint Philibert, le projet s’intègre dans un vaste projet urbain, reliant la ville de Lomme à Capinghem. Destiné à devenir un lieu de vie pour personnes lourdement handicapées, le bâtiment constitue un lieu de vie riche et serein, privilégiant 3 axes forts : préservation de l’intimité, lutte contre la solitude et diversification des espaces. Le principe d’organisation tient davantage du mélange des pôles et du mixage des fonctions que de l’étalement programmatique : chaque niveau comprend une façade de chambre en relation avec l’extérieur de l’îlot, tandis que la couronne intérieure comprend services, pièces de vie et lieux de rencontres. Une brique blanche, moulée main et posée à joints vifs donne à l’ensemble sa forte identité. En périphérie, l’architecture reste sobre, marquée par le rythme du percement des fenêtres de chambres et celui des loggias et balcons prolongeant chaque circulation intérieure. En coeur d’îlot, la façade est davantage marquée par la présence de bow-windows diversifiant les cadrages à la rencontre du paysage intérieur.

.57


6

Patrick PARTOUCHE patrick.partouchearchitecte@sfr.fr

58. Edition Nord - Pas de Calais


m

aison individuelle

Une Maison Individuelle construite à partir de 8 unités préfabriquées de type Containeurs Maritimes 40p, recyclés et aménagés, puis acheminés par camions et assemblés sur place. Montage en 3 jours. Surface= 240m². Coût = 180 000€ HT. Des performances énergétiques et phoniques remarquables. Dans un lotissement, un style industriel contemporain. Le choix de matériaux nobles et authentiques

L’esthétique extérieure est en accord avec les règlementations du lotissement et de la commune. Des matériaux nobles et authentiques : l’acier peint, galvanisé, laqué, vernis, l’aluminium, le bois, le polycarbonate, le verre et autres matériaux industriels. Les grandes et nombreuses baies offrent beaucoup de lumière naturelle. Les éléments décoratifs ont été créés avec les tôles recyclées des containeurs. Le courage et l’intelligence des maitres d’ouvrages ont permis de concevoir cette maison. Le savoir-faire et le professionnalisme des entreprises ont permis de la réaliser. L’innovation est nécessaire et d’utilité publique ! Les nouveaux enjeux de la planète, La crise financière, les médias font évoluer les mentalités. Les nouvelles technologies et techniques permettent la réduction des coûts tout en apportant des améliorations qualitatives. La production de logements préfabriqués, plus performante, moins coûteuse, représente inévitablement le futur de la construction. Une faille dans un système de pensée traditionnelle, dans les usages, dans les cultures et dans l’esthétique architecturale. Un rêve devient réalité !

.59


m

aison neuve type loft

Construction d’une maison neuve de type loft offrant une grande surface habitable pour un budget compétitif. Transposition de technologies industrielles, agricoles et maritimes pour une haute performance énergétique. Grande qualité des prestations et du confort. Simplicité du système constructif, de la forme et rapidité de mise en œuvre…Une alternative…

60. Edition Nord - Pas de Calais


/Philippe partouche

.61


«Né il«Né y a ildeux y a deux ans deansl’envie de l’envie de sederencontrer, se rencontrer, entre entre architectes, architectes, pour pour échanger échanger sur nos surprojets, nos projets, le métier le métier et sonetévolution. son évolution. Nous Nous nous nous retrou-retrouvons donc vons donc une àune deuxà fois deuxpar foismois par mois à l’agence à l’agence de l’undedes l’unmembres des membres du du collectif, collectif, avec un avec projet un projet à montrer, à montrer, des thèmes des thèmes à aborder à aborder et un et bonunrepas bon repas à partager. à partager. Engagés Engagés dans dans la production la production et la réflexion, et la réflexion, nous nous partageons partageons l’enviel’envie conjuguée conjuguée du dialogue du dialogue et de l’action et de l’action » » WonkWonk architectes_12 architectes_12 rue Gosselet, rue Gosselet, 59000 59000 Lille Lille Qbis architecte_ Qbis architecte_ 18 rue 18 Lamartine, rue Lamartine, 59100 59100 RoubaixRoubaix Redcat Redcat architecture_ architecture_ 04 rue 04 Ducourouble, rue Ducourouble, 59000 59000 Lille Lille KeurKKeurK architecture_15 architecture_15 boulevard boulevard Louis XIV, Louis 59000 XIV, 59000 Lille Lille

62. Edition Nord - Pas de Calais


.63


7

wonk architectes www.wonkarchitectes.fr

contact@wonkarchitectes.fr

L’AGENCE Notre pratique de l’architecture est profondément enracinée dans une attitude optimiste exprimant à la fois la vulnérabilité et l’euphorie de la culture de masse vis-à-vis des conditions, de l’état et des réalités du territoire contemporain. Paysage, architecture, infrastructure, écologie et archéologie s’unissent pour constituer les formes vitales de la ville. Le paysage contemporain, composé de nombreux éléments, pour la plupart artificiels, disparates, à la fois dessinés et improvisés, donne une liberté de réponse alimentée par nos propres espaces narratifs. Les ingrédients de base sont la culture et l’histoire du lieu, l’écologie, les infrastructures, l’ingénierie, les programmes construits et à construire, et les usagers. L’objectif est d’incorporer la prise de conscience de ces différents aspects d’une manière espiègle et optimiste qui stimule le désir de conquérir et prendre possession de l’espace.

64. Edition Nord - Pas de Calais


© Keurk

a

ltermall à Villeneuve d’Ascq

Equipement Espace public intérieur non commercial (culturel, récréatif et sportif) Surface : 8 625m² ; Maîtrise d’ouvrage : Opengap ; Maîtrise d’oeuvre : Wonk Architectes, RedCat Architecture, Keurk, Qbis ; Mission / Date : Concours ouvert international / Projet mentionné (4ème place) / 2012

L’objet du concours était de concevoir un espace public intérieur non commercial tourné autour d’une demande importante en espaces verts et de détente et autres espaces liés à la création (lieux d’exposition), aux associations (bureaux) et au sport. Le choix du site était laissé à la libre appréciation du candidat. Le commerce - et plus particulièrement les “shopping malls” - est continuellement réinventé, reformulé et remaniés pour suivre les modifications les plus subtiles dans la société. Le défi du projet est donc d’introduire de nouvelles fonctions sans pour autant court-circuiter l’activité commerçante. La tour se branche à la galerie commerçante et crée une extension verticale pour en faire un nouveau signal urbain dans le paysage de la banlieue. La galerie commerçante est ainsi dévoyée à la verticale pour aller chercher des activités complémentaires au contexte de consommation. En contraste avec l’introversion du centre commercial, la tour propose un cadre verdoyant, naturel et insolite, baigné de lumière et tourné sur le paysage.

.65


g

rands Moulins de Paris Marquette-les-Lille

66. Edition Nord - Pas de Calais


/wonk

Logements + Centre culturel + Bureaux + Commerces + Activités + Parkings + Espace public Surface : 18 500m² dont 12 000m² de rénovation + 24 000m² de stationnement & espace public ; Budget : 41 000 k HT ; Maîtrise d’ouvrage : Privée ; Maîtrise d’oeuvre : Wonk Architectes, Agence Maes (Mandataire) ; Statut / Date : En cours / 2010

© Wonk architectes/Stéphane Buret

Les “Grands Moulins” de Marquette sont des témoins majeurs des châteaux de l’industrie dans l’agglomération lilloise, inscrits à l’inventaire des monuments historiques. Ils s’érigent par leur monumentalité et leur implantation comme un des fleurons métropolitains de l’architecture néo-flamande. Leur façade de 140 mètres de long, leur “beffroi” de 40 mètres de haut sont autant de repères dans le paysage communautaire. Les bâtiments sont entièrement restaurés dans leur état initial et nous avons tenu à conserver et souligner le séquençage programmatique historique. Les briques de l’ancien magasin aux farines sont ainsi teintées en noir et deux édifices résolument contemporains articulent le complexe à l’Est vers le canal et à l’Ouest vers la ville. D’un point de vue programmatique, les bâtiments existants sont aménagés en lofts qui bénéficieront au Sud d’une vue dégagée vers le futur parc de l’Abbaye de Marquette. A l’extrémité Est, un espace culturel articulera le projet avec le nouvel aménagement du front de Deûle aménagé en marina. A l’Ouest, un immeuble de verre accueillera des bureaux et fera le lien avec les quartiers existants. Une esplanade dominée par le monument historique est aménagée comme un nouveau lieu de centralité pour le quartier. Elle traverse l’ensemble du secteur et relie le canal de la Deûle et sa marina aux quartiers de logements plus en retrait de la zone. Le dessin espiègle et travaillé de la place intègre dans un lieu polyvalent, les anciennes annexes restaurées, des pavillons à l’écriture contemporaine (services, restaurants, bars) et des espaces plantés. L’ensemble de l’espace public entretient des relations avec le parking enterré pour les riverains et les visiteurs. Les perméabilités entre les bâtiments relieront l’esplanade au futur parc de l’abbaye.

.67


L’institut de formation en santé est conçu comme un édifice à la fois simple, efficace et contemporain. Le projet allie rigueur et fonctionnalité dans un cadre urbain répondant à un ilot paysager ouvert, protégé, propice aux activités qui doivent s’y dérouler. Une géométrie réglée, calée sur l’angle Nord-Ouest de l’ilot libère un parvis le plus généreux possible. Le projet donne à lire les diverses strates qui le constituent en dialogue avec un coeur d’ilot ouvert. Le parvis fabrique alors une nouvelle pièce urbaine. Il relie la rue et le centre de l’ilot et autorise les échanges entre les différents bâtiments qui le constituent. Ces échanges sont une des caractéristiques de l’identité du nouveau quartier d’Humanicité. Une silhouette singulière s’exprime depuis les différentes perspectives. L’amphithéâtre, le centre de ressource et les salles de travaux pratiques, éléments particuliers du programme sont mis en scène pour distinguer les différentes polarités du projet. Le porte-à-faux de l’amphithéâtre désigne clairement une entrée protégée. La transparence maîtrisée du rez-de-chaussée rassemble le parvis, le hall et la cafétéria en un lieu convivial. Des toitures plantées offrent des espaces calmes en belvédère et dessinent une ligne de ciel découpée. Les matériaux de façade, alternance de verre et de métal déployé, offrent un jeu subtil de transparences et baignent l’intérieur de lumière naturelle.

68. Edition Nord - Pas de Calais

© Julien Lanoo

© Julien Lanoo

I

nstitut de formation en santé à Lomme


/wonk

© Julien Lanoo

Enseignement : Centre de formation (amphithéâtre, salles de travaux pratiques, salles de cours, bureaux, etc.) Surface : 3 200m² ; Budget : 4 403 420 € HT ; Labellisation : HQE & BBC ; Maîtrise d’ouvrage : SCI des Facultés Catholiques de Lille ; Maîtrise d’oeuvre : Wonk Architectes, Projex Ingénierie, Diagobat, Daniel Caucheteux ; Mission / Date : Complète (loi MOP) / Livraison 2012

.69


8

qbis www.qbis.fr

contact@qbis.fr

m

aison Jjad à Douai

Maître d’ouvrage : privé ; Maître d’oeuvre : qbis / ar_tek ; Coût HT : 480 000 € Livraison : 2009 ; Mission : base ; Surface : 270 m2

Dans les faubourgs de Douai, au coeur du bassin minier, s’établit la première maison d’un lotissement dont le réglement a été rédigé par le maître d’ouvrage lui-même, propriétaire de ce vaste terrain. Les 5 parcelles issues de cette division sont en principe dédiées à la promotion d’une architecture contemporaine, ce qu’il s’agit de communiquer à l’occasion de ce tout premier projet. De fait, celui-ci impose une plastique rectiligne, corps couché et plié où l’horizontalité de l’ensemble le dispute à la verticalité des ouvertures, dans une simplicité de propos qui se veut élégante. Au milieu d’un vaste jardin paysager, l’édifice de blanc vêtu (enduit sur isolant extérieur) met en place quelques dispositifs attendus du commanditaire : structure bois, plancher chauffant, géothermie et VMC double flux. Les habitants attendent maintenant de découvrir quel voisinage va leur échoir...

70. Edition Nord - Pas de Calais


L’AGENCE Qbis se destine à la conception et à la réalisation d’ouvrages publics et privés. Au service de particuliers ou d’entrepreneurs, ou en répondant aux appels d’offres publiés par les institutions, l’atelier entend soumettre tout programme au questionnement du site, de l’usage et d’une histoire à venir… Car l’architecture a vocation à dépasser l’utilitaire pour que d’un agencement d’espaces naisse, au bas mot, une sensation : vertige, confort, éblouissement, surprise, allusion, illusion, mouvement, sécurité… Prologue ou épilogue du projet, ce qui qualifie in fine la construction en réfère donc au sensible au moins autant qu’au solide. Sans obsession ni a priori, l’architecte a en effet la charge de composer la partition que jouera l’orchestre, sans certitude non plus que celui-ci s’y conformera mais avec l’attention requise pour provoquer son adhésion. Quant à ce qui vient après…

.71


m

aison Loulou II à Bourlon

72. Edition Nord - Pas de Calais

Maître d’ouvrage : privé ; maître d’oeuvre : qbis / Otaké ; Coût HT : 420 000 € ; Livraison : 2012 ; Mission : Base ; Surface : 260 m2


/qbis

PARTENAIRES . Gros œuvre, Plâtrerie : As Pro Bat . VRD : Legros . Charpente, Bardages : Charpenterie des Hauts de France . Couverture : Meuleman . Menuiseries extérieures : Constru (p.78,381) . Plomberie, Sanitaire, Electricité : Lechevin . Chauffage : Geothermie Habitat . Aménagement : Revolution . Ingenieur BBC : ETCD . Dalle, Béton : Piazza . Escalier : Unik Design (p.431,438)

.73


e

xtension du Domaine de la Hutte à Marcq-en-Baroeul

La maison est assez jolie, de facture classique (un pavillon) mais quelques détails soignés révèlent l’ambition du commenditaire initial : la porte d’entrée et son escalier de pierre, la corniche se retournant en rive de pignon, les descentes d’eau ou les barreaux de fenêtre en flêches croisées contribuent à rendre l’édifice un peu solennel. La composition d’ensemble, consciencieusement symétrique, impose par ailleurs de considérer avec délicatesse toute velléité d’extension. Le projet ne pouvait donc être simplement fonctionnel et ne répondre qu’à la quête de surface supplémentaire. Les propriétaires actuels n’ont ainsi pas hésité à reconsidérer l’allure des lucarnes afin de renforcer le dialogue entre l’édifice existant et son extension. Redessinées et habillées d’anthra-zinc, à l’instar du nouveau volume, elles accompagnent la confrontation de l’ancien et du nouveau en annonçant sur les deux rampants ce nouveau vocabulaire. Immaginé comme un dais, baldaquin de bois et de métal, le projet s’ouvre largement sur le jardin en instaurant une nouvelle relation au sol par la terrasse agrandie et qui souligne le dénivelé existant.

74. Edition Nord - Pas de Calais


/qbis

Maître d’ouvrage : privé ; Maître d’oeuvre : qbis ; Coût HT : 70 500 € Livraison : 2011 ; Mission : base ; Surface : 30 m2

PARTENAIRES . Gros œuvre, Carrelage : Legabat . Charpente Bois : Edwood (p. 370) . Couverture : Pirlet (p. 386, 397) . Menuiseries extérieures : CG Menuiseries . Plâtrerie : GN Bâtiment (p. 428,386) . Electricité : Aec . Chauffage : Brogniez

.75


e

spaces de rĂŠconforts

76. Edition Nord - Pas de Calais


/qbis

Maître d’ouvrage : Camaïeu International ; Maître d’œuvre : Qbis / Etienne Furgerot ; Coût HT : 240 000 € ; Livraison : 2011 ; Mission : base ; Surface : 400 m2

Dans le cadre du renouvellement de son image (logo, environnement boutiques...) l’enseigne Camaïeu - marque de prêt à porter féminin - a souhaité souligner l’événement en requalifiant certains lieux emblématiques de son siège social situé à Roubaix. Si l’atrium et les cafétérias ont fait l’objet d’études internes, la banque d’accueil et les deux terrasses d’agrément (l’une dédiée au personnel des bureaux et aux visiteurs, l’autre au personnel de l’entrepôt) ont vu leurs conception et réalisation confiées à qbis. Partant du souhait du maître d’ouvrage de mettre en œuvre un platelage bois au sein et aux abords de la cafétéria du siège, la réflexion a porté sur le dialogue que pourrait entretenir les bâtiments cernant les patios avec ce matériau “chaleureux et convivial”. Les façades de tôle ondulée en acier galvanisé ainsi que les escaliers techniques du même métal ont dès lors orienté la conception vers l’exploitation d’un vocabulaire industriel (profils HEA, cornières...) qui, marié aux modules de bois recouvrant pareillement le sol et le mobilier, contribue à confondre le neuf dans l’ancien de manière délicate. Le soin apporté à la réalisation du mobilier (bancs, tables, poubelles, cendriers, mange-debout...), entièrement créé pour l’occasion, contraste avantageusement avec l’allure robuste de l’ensemble où s’élève, comme point de ralliement, l’abri fumeur pensé comme une pergola (soleil) autant que comme un auvent (pluie). La banque d’accueil se devait de faire sens au milieu du vaste hall : sa vocation restant d’être perçue immédiatement à l’entrée du bâtiment, elle exprime également l’activité de la marque par l’emploi d’un textile en parement du galbe mis en oeuvre à dessein de fluidifier les circulations que ce lieu génère. Le stratifié de chêne clair utilisé pour recouvrir l’ensemble menuisé reprend la teinte adoptée par la marque pour les nouveaux mobiliers des cafétérias, induisant de fait un lien entre les différents lieux “publics” du siège.

.77


La maîtrise des techniques innovantes... La société CONSTRU est spécialisée en métallerie de bâtiments, métallerie d’agencements, en menuiseries métalliques (acier, inox, aluminium), en façades et en structures métalliques… En relation permanente avec les entrepreneurs, les architectes, les donneurs d’ordres ou les particuliers, la force de notre prestation se définit comme suit : Accompagner le projet depuis l’origine de l’idée jusqu’à sa réalisation. Si votre projet s’articule à base d’acier, d’inox, d’aluminium ou de verre, n’hésitez pas à nous contacter nous avons la solution !

Nos secteurs d’interventions Aluminium, serrurerie et serrurerie d’art, produits TP et agencement... Fenêtres, portes, portes sectionnelles, volets roulants, portails, volets battants... Verrières, volets métalliques, portes coupe feu, murs rideaux, escaliers métalliques, garde corps, main courante, marquise, passerelles, banques d’accueil...

Notre métier En relation constante avec les donneurs d’ordres (architectes, propriétaires...), la force de notre prestation se définit en quelques points : • Accompagner le projet depuis l’origine de l’idée, qui fera l’objet d’une étude conceptuelle par notre Bureau d’Etudes (imagerie 3D, simulations, et les outils informatiques de dernière génération). • Réaliser le projet en nos ateliers et installer le produit finalisé avec le même respect de qualité et de sérieux chez notre client. Etudier, fabriquer et installer les ouvertures des bâtiments. Ces constructions qui associent métal, PVC et verre sont des réalisations qui demandent le savoir-faire des hommes et le haut niveau technologique des outils utilisés. L’ensemble combine performances techniques (thermique, acoustiques, étanchéité) et esthétique. Notre engagement s’oriente vers des procédés de construction innovants pour tous, avec des techniques à coûts maîtrisés. Notre agrément Aluminier SOCOTEC TECHNAL est un label de sécurité dans

Conception Construction Installation

Les nouveaux menuisiers... Pour les professionnels & particuliers

la gestion de chacun de nos dossier clients. Toutes nos menuiseries sont fabriquées sous marquage CE. 541 rue d’Anhiers 59500 DOUAI Tél. 03 27 88 54 00 Fax 03 27 96 06 99 info@constru.fr www.constru.fr


9

redcat www.red-architecture.com

contact@red-architecture.com

L’AGENCE Une jeune agence : l’apprentissage des associations RED Architecture est une jeune agence créée en 2008 par Edouard Robic après 2 ans de collaboration à Rotterdam au sein de l’agence MVRDV. Malgré son jeune âge, l’agence RED Architecture s’est fait connaitre par ses projets de concours en collaboration avec des agences françaises et internationales de notoriété. PHILOSOPHIE D’AGENCE Concevoir pour l’existant1 : le site écrit son projet Notre ambition est de concevoir pour l’existant, de comprendre le bâtiment qu’il nous est donné d’étudier ou le site dans lequel il nous est offert d’intervenir comme des entités malades dans certains cas ou désireuse de “changer de vie” dans d’autres. Notre approche n’est jamais formelle car les contraintes induites de l’intervention sur l’existant ou en milieu urbain sont souvent suffisantes pour construire le projet. Concevoir pour l’usager : écrire une histoire commune La conception du projet architectural est avant tout un échange, une histoire commune écrite entre le bâtiment, l’architecte et son maître d’ouvrage. Chaque projet devient alors une histoire singulière, reflet d’un échange privilégié qui guide le projet de sa conception à sa livraison. Ces données marquent les projets, leur donnent un sens et une forme. Concevoir avec les entreprises : le rôle de l’architecte dans le processus d’atomisation des tâches Sur un chantier, le rapport au groupe est la principale constituante d’une identité sociale. Les ouvriers sont une “concentration d’un grand nombre de travailleurs parcellaires réunis sous la pression d’un maître”2, et définissent le principe opérationnel de la pratique du chantier. La matérialisation d’un projet est un mélange de complicités développé entre l’architecte, son maître d’ouvrage et les entreprises. C’est pourquoi nous prenons soin de les intégrer au projet en amont,des les phases d’études. 1. Colloque concevoir pour l’existant, Communauté Urbaine de Lyon, Salle du conseil, 20, rue du Lac 69 003 Lyon, mardi 17 octobre 2006. 2. K. Marx, Le capital, Editions sociales, 1867. 3. H. Bergson, Matière et mémoire, Editions Broché, Paris, 2004. 4. Ph. Boudon, Sur l’espace architectural. Essai d’épistémologie de l’architecture, Editions Dunot, Paris, 1971.

80. Edition Nord - Pas de Calais

Concevoir pour soi : l’actualisation d’une pensée constructive La venue d’un projet transforme son site, son activité et le projet lui-même. Il y a quelque chose d’émouvant à voir un gros-oeuvre approcher de son achèvement. L’arrivée de chaque nouvel ouvrage et le dialogue qui s’instaure entre les ouvriers et ce dernier est une source d’émotion. Pour épuiser les ressources du chantier, il faut réapprendre à percevoir les ouvrages, à “inverser le siège de la perception”3, à actualiser sa pensée constructive dans la sollicitation. C’est à partir de l’ouvrage, en “envisageant l’architecture comme une forme de sociabilité” de celui-ci, que commence la conception sur le chantier. “Percevoir l’espace architectural des bâtiments, c’est le percevoir en tant qu’ayant été conçu”4.


b

elvédère à Hardelot

PARTENAIRES . Construction, Charpente, Ossature bois : Edwood (p. 370) . Tous corps d’état : Adria

Architecte de l’opération : REDCAT Architecture ; Maîtrise d’ouvrage : privée ; Type d’opération : LOGEMENT, surélévation/extension ; Surface SHON : 107,15m² ; Coût de construction : 100 000 Euros ; Statut : livré (2010)

Le “Belvédère” explore la thématique de la greffe comme outil de personnalisation d’un objet banal. Il traduit la volonté du commanditaire de rendre hommage à une maison standard achetée il y a 20 ans en se l’appropriant pour en faire sa résidence principale. Résultat de contraintes techniques (fondations difficiles et souhait d’une emprise au sol minimale au profit d’un jardin généreux) et programmatiques (souhait d’un espace isolé et bénéficiant d’un espace extérieur privatif), ce projet d’extension s’est orienté vers une construction en surélévation du bâti existant. Cette surélévation prend la forme d’une “boîte”, “tube” n’admettant pas d’ouvertures en mitoyenneté et largement ouvert sur le jardin et sur rue. Un léger décalage de ce volume en porte-à-faux au Nord permet de libérer une terrasse accessible au Sud, et de profiter d’une vue aérienne sur le jardin. Le projet a été réalisé en ossature bois et sa façade traitée en lattis bois ajouré, exprimant une verticalité qui rappelle les nombreux arbres présents sur le site.

01. MAISON EXISTANTE

02. SCALPER LE VOLUME

03. BOITE-EXTENSION

04. DECALER LE VOLUME

.81


t

etris à Ascq

82. Edition Nord - Pas de Calais

Architecte de l’opération : REDCAT Architecture ; Maîtrise d’ouvrage : privée ; Type d’opération : LOGEMENT, surélévation/extension ; Surface SHON : 48m² ; Coût de construction : 83 612 Euros ; Statut : livré (2010)


/redcat

Le Tetris traduit la volonté du commanditaire de rendre hommage à une maison d’architecte qui aura été masquée coté jardin par une extension de qualité discutable, en la dotant d’une troisième phase d’extension destinée à accueillir les deux chambres de ses enfants. Résultat de contraintes techniques (souhait d’une emprise au sol minimale au profit d’un jardin généreux) et programmatiques (souhait d’une chambre au RDC en prévision des vieux jours et d’un espace extérieur privatif), ce projet d’extension s’est orienté vers une construction en RDC et en surélévation du bâti existant.

01. EXISTANT

Il prend la forme d’un volume “Tetris”, résultat formel des contraintes de gabarits et de recul imposés par le PLU. Il accueille une chambre au RDC et une chambre à l’étage, le tout connecté par un volume servant, regroupant les espaces des salles de bain, des dressings et de la circulation verticale. Le projet a été réalisé en ossature bois et sa façade traitée en “eternit”, gamme “pictura” gris taupe. Cette construction est en cours de labellisation BBC. Le chantier a été organisé de manière à ne pas modifier la topographie du terrain et une attention particulière a été portée à la conservation de l’ensemble des arbres présents sur le site.

02. SCALPER LE VOLUME

03. BOITE-EXTENSION

04. DECALER LE VOLUME

PARTENAIRES . Construction, Charpente, Ossature bois : Edwood (p. 370) . Tous corps d’état : Inside

.83


m

aison des Habitants à Jeumont

Bureau d’étude : ETR Ingénierie ; Bureau de contrôle : Veritas Contrôle SPS : Qualiconsult

La Maison des Habitants du quartier des Roquelles à Jeumont s’implante en suivant la topographie naturelle d’un site en pente. Deux pôles distincts, une PMI et un accueil public, s’insèrent respectivement au point le plus haut et au point le plus bas du site. Le bâtiment s’unifie par sa matérialité, une maille de métal déployé, qui enroule l’opération en formant un patio central végétalisé. Une implantation, une volumétrie, une bonne orientation ainsi qu’un travail sur l’enveloppe et la forme du bâtiment permettent de réduire considérablement les besoins en énergie pour le chauffage ou encore la climatisation. Notre proposition urbaine et architecturale répond aux critères bioclimatiques suivants : Orientation et ensoleillement : favoriser l’apport de soleil, source naturelle et gratuite de chaleur et de lumière, en orientant l’espace principal du projet plein Sud. Aménagement extérieur : travailler sur les ombres portées pour limiter les masques d’ombrage au Sud. Protéger la façade Sud en été par des occultations mobiles pour éviter les surchauffes. La végétalisation devant la façade Sud permet également de limiter les arrivées directes du soleil en été. Utiliser des arbres à feuillage caduc pour favoriser l’ombrage en été et permettre la pénétration optimale du soleil dans les espaces intérieurs en hiver.

84. Edition Nord - Pas de Calais


/redcat

Les espaces principaux des deux pôles fonctionnels sont orientés plein sud et le traitement végétal du patio (pole institutionnel) et du stationnement (maison des habitants) permettront de mettre en place une occultation végétale naturelle.

01. PROFIL DU TERRAIN

02. PÔLE JEUNESSE

03. PÔLE PETITE ENFANCE

04. PATIO

PARTENAIRES . Gros oeuvre : Degryse . Couverture, Etanchéité : Coexia Enveloppe . Bardage : Unik Design (p.431, 438) . Menuiseries extérieures : Arbion . Plâtrerie, Menuiseries intérieures : Devreese . Peinture, Sols souples : SAE . Electricité : Jouannot . Plomberie, Chauffage, Ventilation : Ecotherm (p. 410) . VRD : Lorban

.85


10

keurk www.keurk.com

contact@keurk.fr

L’AGENCE Immergé dans la vie urbaine, ses modes d’expression, son mouvement permanent et sa perpétuelle génération de flux, Olivier Riauté se nourrit de cette diversité des temps et des espaces. Traversé par les tendances autant graphiques qu’architecturales, il propose un questionnement sur la place des arts (graphiques) dans la conception des espaces aujourd’hui. Son travail s’inscrit dans une culture de la conception d’architecture basée sur la forme et son usage. Son écriture souple et engagée est à la fois en rupture avec un fonctionnalisme rigide et en total continuité ave l’histoire de l’architecture et ses outils de conception. A la fois designer, graphiste et architecte, il pose un nouveau regard sur la forme de nos villes contemporaines confrontant ainsi l’espace plan à celui de la troisième dimension. Cette genèse des formes traduit ici de nouvelles propositions pour une architecture en phase avec son temps.

Un Mecha inspiré des «real robots» de la science-fiction japonaise. Ces robots sont des machines de guerre dirigées de l’intérieur (dans un cockpit), que l’on appelle “mobile suits” ; ici la machine à habiter est réinventée. Le modèle présenté est l’équivalent de ce que l’on appelait un appartement T2. Entièrement équipé et ultra-performant la “walking studette” permet de parer tous les aléas de la vie : besoin de mobilité, résidence secondaire ou même émeute, montée des eaux, exode …

86. Edition Nord - Pas de Calais


w

alkingStudette

.87


a

ppartement à Lille

PARTENAIRES . Plomberie : Multifuid Services . Electricité : Julien Hoet . Aménagement : Eti

88. Edition Nord - Pas de Calais

Surface : 120 m² 80.000 €, chantier en cours


/keurk

Un meuble parcourt l’ensemble de cet appartement lillois. Jouant la carte du contraste, mais néanmoins du respect, les volumes laqués noirs dégagent des intériorités dorées. Ces dorures évoquent le standing de l’immeuble situé à deux pas du palais des Beaux-Arts de Lille.

.89


90. Edition Nord - Pas de Calais


/keurk

m

usée d’art contemporain à Buenos Aires

Le bâtiment fait appel à l’inconscient collectif, la forme et les différentes échelles évoquent les paysages argentins. La promenade architecturale, comme un jeu de piste, évoque l’IIe au trésor : le visiteur traverse la cascade et marche jusqu’au cœur du rocher vers les espaces d’exposition, en association avec P. Paoli.

.91


Une expérimentation architecturale inspirée de la calligraphie urbaine. Proche de travaux expérimentaux autour de la maison comme a pu en effectuer Peter Eisenman, ce projet est aussi une application architecturale directe du graffiti et de certains travaux d’artistes tels que Zedz, Delta, Daim, ou 123Klan. A partir d’une composition graphique en y intégrant une échelle humaine, est née une habitation. La revue anglaise Viewpoint Biannual Trend l’utilisa comme showroom virtuel pour la biennal de design 2005 à Milan.

g

raffiti House

92. Edition Nord - Pas de Calais


/keurk

.93


Retrouvez la suite de cette revue dans l’onglet “Consulter nos revues”

> Nord - Pas de Calais

Part. II

Revue npdc 2014 part1  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you