Page 225

LAMBERT LENACK ARCHITECTURE

CONSTRUCTION

F O Y E R P. M E U R I C E PA R I S X X 2 0 1 8

Pour ce foyer de vie et ce centre d’accueil de la Société Philanthropique, nous avons imaginé des espaces largement appropriables et ouverts sur la ville, au moyen de grandes fenêtres domestiques pour les chambres, de larges fenêtres urbaines pour les espaces communs, et de trois grandes pièces à ciel ouvert. Nous souhaitons offrir un cadre de vie désirable et généreux pour les résidents et le personnel qui s’y investit. Ce projet pose la question d’un équilibre entre maîtrise de l’intimité et ouverture vers le monde extérieur. Nous y répondons avec attention par une diversité de situations. Un très grand ascenseur confortablement aménagé comme une « pièce mobile » équipée d’une banquette, est emblématique de cet établissement. Par sa transparence, il offre une expérience singulière du bâtiment. Nous avons donc privilégié la qualité de l’ascenseur pour en faire un lieu de convivialité et de rencontre pour l’ensemble des résidents et des usagers, où la question de la motricité ne se pose plus. Des pièces à ciel ouvert, sous la forme de trois patios ouverts apportent une réponse aux dispositions induites par le gabarit urbain qui invite aux gradins et donc aux terrasses accessibles, ainsi qu’aux préconisations programmatiques qui mettent en avant les difficultés de gestion et de sécurité liées aux terrasses et balcons. Ces trois pièces permettent de profiter d’un espace de plein air, sensiblement protégé acoustiquement des sons de la ville, c’est un patio à l’ambiance singulière, ouvert et protecteur. Situé à la ligne de crête de la butte de Romainville et aux abords du périphérique, on y découvre l’étendue et la complexité de la métropole.

0225

Revue idf 17 18 part 1  
Revue idf 17 18 part 1  
Advertisement