Page 13

ANMA ARCHITECTURE

CONSTRUCTION

MINISTERE DE LA DEFENSE PA R I S 2 0 1 5

Le nouveau siège du Ministère de la Défense sur le site de Balard est conçu comme une machine naturelle pouvant fonctionner de manière autonome 80% du temps. Il se caractérise par une façade alternant transparence et opacité, des bâtiments sur pilotis répartis autour de patios, une vaste toiture en pans métalliques inclinés, et des performances énergétiques bien au-delà de la réglementation la plus récente. Le projet Balard permettra de réunir en un même lieu les états–majors (EMA,EMAT, EMM, EMAA) actuellement dispersés sur trois sites séparés. Le ministère est un bâtiment composite, régalien et monumental mais aussi discret et furtif. Sa façade extérieure est comme une longue enceinte blanche formée de strates qui expriment en quelque sorte la complexité et la sérénité, le siège d’une pensée qui travaille à préserver les équilibres du monde. Des matériaux blancs alternent en couche horizontales (comme dans une falaise), du verre sérigraphié plus ou moins transparent, au verre céramique plus ou moins opaque, brillant ou mat. Cette façade monumentale est vivante, vibre avec la lumière, protège le ministère et sécurise son intérieur. Sur le périphérique, cette façade disparaît car le bâtiment s’est peu à peu incliné, ne laissant plus voir que sa toiture. Cette toiture est une grande topographie insolite dans le paysage parisien, une architecture furtive composée de pans métalliques assemblés comme dans un origami et de trois cheminées symbolisant les trois corps d’Armée réunis. Le tout forme une géométrie dynamique qui s’enroule autour d’un cœur, l’Hexagone, lieu des hautes autorités et du pôle opérationnel.

013

Revue idf 17 18 part 1  
Revue idf 17 18 part 1  
Advertisement