Page 160

ARCHITECTURE ANMA RÉGION ÎLE DE FRANCE

L'IMPLANTATION URBAINE Côté Jardin plissé, cette implantation urbaine se caractérise par une façade courbe qui se situe dans la continuité des lots G au sud et B2 au nord et épouse donc le jardin central qui constitue le coeur piétonnier de la ZAC. Parti architectural : Côté Seine, le projet se veut volontairement plus urbain dans son expression : la façade se compose de grands pignons et d’un jardin suspendu qui met en retrait la partie centrale du bâtiment pour préserver les logements du bruit généré par la RN14. A l’échelle du logement, des loggias d’angle viennent également préserver les habitants des contraintes acoustiques. Elles sont tournées vers le sud et apportent une vue sur la Seine et Paris. Côté Jardin plissé, le bâtiment se veut plus domestique avec un jeu de décroché de façades en attique générant des terrasses en surplomb du Jardin plissé et qualifiant les duplex hauts en petites maisons enduites sur le toit. En étage courant, de larges balcons permettent également une mise en relation entre bâtiment et jardin. Un bardage en panneaux de fibres ciment colorés dessine une alternance de « maisons verticales » en façade. Tout le bâtiment est souligné par un socle en béton. Les bâtiments sont conçus de manière à respecter la prescription BBC Effinergie ainsi que le label H&E profil A. L’ensemble des façades est isolé par l’extérieur. Les toits sont orientés au sud. La quasi-totalité des logements sont traversants et au moins à double orientation ce qui permet une ventilation naturelle en été pour abaisser le gradient thermique.

0160

Profile for bati architecture

ARCHITECTES_URB_2018_P1  

ARCHITECTES_URB_2018_P1  

Advertisement