Page 1

Cabinet d’architecture

LALOU LEBEC


Lalou Lebec

Architecte DPLG 19 B rue N. Leblanc 59000 Lille Tél. 03 20 36 21 45 Fax 03 20 24 19 07 laloulebec@nordnet.fr

3 Centre de Services, Lille (59)

L’implantation du Centre de Services sur cette parcelle répond à deux objectifs principaux : L’un consiste à marquer l’un des points d’entrée majeurs de la ZAC Eurasanté depuis l’axe Nord-Sud entre Lille et le Sud de la Métropole. L’autre vise à doter le quartier, dans sa configuration actuelle et en tenant compte de son développement prochain, des services d’hébergement, de commerces et notamment de restauration et des locaux d’activités et de loisirs dont il a besoin. Le bâtiment est donc situé à l’articulation des deux voies structurantes de la ZAC Est, d’une place destinée à devenir un espace public majeur pour le quartier et d’un jardin d’agrément traversant le coeur d’îlot. La volumétrie respecte les alignements sur les rues, le square, et assure le caractère urbain du bâtiment. Il “s’enroule” autour d’un espace d’agrément ( la terrasse haute) en lien avec le bassin paysagé. La façade Ouest du bâtiment accompagne la promenade piétonne dans sa trajectoire oblique le long du bassin paysagé.

26

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

La présence du parking en étage décolle le projet du sol, le rend “fluide” bien que dense. Les différents registres de percements rendent compte de la diversité des fonctions rassemblées dans le bâtiment. Il sont en outre définis par les critères de performances énergétiques et donc l’ensoleillement, les apports solaire, la ventilation naturelle etc. Le traitement des façades est sobre, constitué de cassettes métalliques laquées de tonalité claire et homogène. Les choix architecturaux cherchent à conjuguer l’expression d’une “pièce urbaine” destinée à jouer un rôle primordial dans le plan urbain de la ZAC et l’expression de la mixité des usages des espaces rassemblés dans le bâtiment. A la simplicité du traitement de l’enveloppe ( matière et tonalité constante) répond la diversité des modes d’ouvertures et l’expression finalement distincte de chacune des quatres façades du projet. L’ambition du programme en terme énergétique a également déterminé l’organisation fonctionnelle, la volumétrie et l’ensemble des aspects techniques du bâtiment.


D’une surface hors œuvre brute de près de 14 000m², la compacité du bâtiment est garante du rendement énergétique des différents programmes. L’organisation fonctionnelle est directement liée à l’orientation des façades en fonction de leurs expositions par rapport au soleil et aux vents dominants. Chaque façade reçoit un traitement approprié. Les tailles de baies et les protections solaires sont adaptés aux fonctions et aux objectifs du projet en matière d’économie d’énergie... Le jardin intérieur qui couvre le parc de stationnement situé au dessus des surfaces commerciales est accessible de tous les programmes. Il remplit un rôle en terme de sécurité pour le dégagement des occupants mais aussi bien sùr en terme de confort d’usage.

3 Entreprises Bouchement de catiches : Vitse Gros œuvre : Rabot Dutilleul Constrcution Charpente / Toiture / Etanchéité : Smac Menuiseries alu / Serrurerie : Stm Bardage / Peinture / Sols souples : Cabre Platerie / Plafonds suspendus / Carrelage / Faïence : Sdi / Cri Menuiseries intérieures : Cuppens Chauffage / Ventilation / Plomberie sanit. : Samee (voir PLOMBERIE p.473) Electricité : Dominique Housieaux Ascenseurs : Kone Salles de bain préfabriquées : Arflex

Le traitement des déchets, la gestion de l’eau, ici renvoyée dans un bassin de tamponnement paysager réalisé par la SEM SORELI dans le cadre des aménagements collectifs de la ZAC, le transport sont des thèmes qui, bien que moins directement liés à l’énergie, sont abordés et intégrés à la problématique de ce projet.

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

27


3 Pôle Enfance de la Ville de Roubaix (59) Maître d’ouvrage : Ville de Roubaix ; Maître d’ouvrage délégué : SEM de la Ville Renouvelée ; Mission de base / loi MOP + mission certification HQE ; Programme : Centre de la petite enfance ; multi-accueil, halte garderie, PMI - Procédure de certification Certivéa bâtiment tertiaire. Shon totale de 1000m² ; Partenaires : Solener BET HQE, fluides - Khéops BET Electricité - JM Becquart : Economiste - Venacque et Leblanc : Paysagistes ; Coûts des travaux ht : 1 800 000 €

3 Entreprises Charp / Toiture / Etanch : Smac Plâterie / Plafonds suspendus / Carrelage / Faïence : SDI / CRI Gros œuvre / VRD : GDI Ossature bois / Bardage : Boissimo Métallerie / Serrurerie : Nogueira Sermetal Menuiseries int. / Mobilier : Agencement de Boysere Sols souples : Nord Arts Peinture Sols durs / Revet Muraux : Carlstyl Peinture : Gilmant Electricité : DJC Plomberie sanit. : AD Thermic Chauffage / Ventilation : Leclrec et Chery

28

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


La procédure de certification CERTIVEA oriente tous les choix du projet qu’ils soient urbains, architecturaux ou techniques. Le projet prend place à l’angle de l’avenue Kennedy et de la rue Vanhoutte dans le quartier des 3 Ponts à Roubaix. Il se situe à terme entre un jardin public et une place publique ouverte sur l’avenue de Verdun. La parcelle longe la rue Vanhoutte au Nord, elle est bordée à l’Ouest d’une résidence à construire en R+3 et au Sud par une résidence existante en R+4 et par le futur jardin public. Le projet constitué d’un bâtiment en simple rez de chaussée se positionne par son implantation et son traitement architectural dans le prolongement du jardin en articulation entre les deux espaces publics voisins. Il cherche à établir plusieurs formes de continuité entre ces espaces publics : Continuité physique par la présence sur la parcelle d’un passage piéton reliant le jardin à la rue Vanhoutte.

Il s’inscrit en front à rue dans l’alignement du futur programme résidentiel confortant ainsi le plan urbain visant à clarifier le rapport entre le bâti et les voies, et se “désarticule” au sud pour créer une perméabilité entre ses espaces extérieurs privés (les cours) et le jardin public. Cette perméabilité est accentuée par la présence de “pavillons” détachés du corps de bâtiment principal. Ceux ci abritent les préaux, un parking à vélo et forme porche d’entrée au parking privé du personnel. Les accès aux services ; Multi-accueil et jardin d’enfants d’une part et PMI d’autre part se font donc par l’intermédiaire des espaces publics paysagés constitué du passage piéton et du jardin public prolongé sur la parcelle même du projet. Il sont positionnés de sorte à valoriser ces espaces publics et pour limiter les distances entre le Centre Social, la crêche Noyon et le pôle enfance. L’expression du bâtiment est essentiellement produite par la présence dans le paysage des riverains, piétons cheminant sur les trottoirs et dans les espaces publics, des toitures plantées par une végétation intégrale d’environ 80 cm de hauteur inclinée à 9 %.

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

29


3 Mozaïk : 40 logements, Wazemmes (59)

Ce projet s’inscrit dans la continuité des propositions formulées lors du concours « site cœur historique de Wazemmes » avec comme objectif principal de reconstituer la notion d’îlot, tout en incarnant l’identité spécifique de ce quartier de Wazemmes faite d’une mosaïque de cultures et de tradition populaire. L’enjeu de cette opération est donc son intégration harmonieuse dans son contexte urbain. Elle est possible grâce à la création d’un ilot creux ménageant des porosités dans son contour en ouvrant des perspectives à l’intérieur. Les séquences du bâtiment proposé permettent d’offrir un front bâti qui dialogue avec l’environnement existant. La morphologie du bâtiment résulte de la division d’un bloc représentant 60% de la surface de l’emprise en 4 bandes de 7 mètres d’épaisseur environ. La mise en quinconce de ces séquences crée des alternances de pleins et de vides, comprenant des logements traversants ouverts sur des jardins intérieurs et des cours extérieures. La morphologie du  bâtiment et la faible épaisseur du bâti permettent une grande diversité d’appartements du T2 au T4 duplex avec un vaste choix de plans permettant à chaque client de profiter d’un appartement unique. L’accès aux logements se fait par une entrée principale constituant parvis côté rue Lafargue. Avec son pavage et sa délimitation par une grille, il donne un accès original et confidentiel au hall central du bâtiment. De nombreux jardins plantés sont accessibles depuis les halls du rdc et depuis les logements. Des jardins de poche et des terrasses privées parachèvent le verdissement de cette opération. L’enveloppe du bâtiment s’inscrit en symbiose avec son environnement : En périphérie de ce bâtiment îlot, l’ensemble des façades en limite avec le domaine public sont revêtues d’une peau en brique pleine d’aspect rustique, une rugosité renforcée par la mise en œuvre d’un joint creux horizontal et par un joint vif vertical. En contraste avec cette matière brute, l’ensemble des façades des intériorités va être lisses grâce à une vêture en bande d’aluminium, qui alterne des séquences verticales d’un aspect gris mat avec des bandes en inox poli brillant. Ce jeu de mosaïque met en scène des fragments de miroirs, qui reflètent depuis chaque appartement, un morceau de nature, de ciel, et des couleurs que prennent suivant les saisons, la végétation des jardins intérieurs et patios.

3 Entreprise Bâtiment : NORPAC

© LightMotiv

30

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


© LightMotiv

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

31


3 Maison relais CHRS, Maubeuge (59) Maître d’ouvrage : PROMOCIL SA HLM ; Mission : Mission de base / loi MOP + OPC ; Programme : Réalisation de 20 logements stables pour personnes démunies ; Partenaires : JM Becquart : Economiste ; Coûts des travaux ht : 1 400 000€ ; Photos : Light Motiv

32

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Il s’agit de la construction d’une “Maison relais” de 20 places destinée à accueillir 20 personnes ( une personne admise par logement) en grandes difficultés sociales. Ces logements leur sont destinés pour une durée indéterminée. Les logements ont une taille réduite de 35m² utiles. Les espaces extérieurs sont collectifs. Le Maître d’Ouvrage Promocil et le futur gestionnaire du site, l’association Accueil et Promotion, ont posé comme base à la réflexion sur le projet deux critères ; Les logements seront individualisés. Le programme devra pouvoir évoluer dans le temps pour que les petites unités d’habitation puissent être transformées en logements de type 2 ou 3. Nous avons ajouté à ces directives une intention en matière d’implantation qui consiste à faire en sorte que ces vingt logements forment un ensemble convivial et propice à des usages diversifiés. Le principe d’implantation repose donc sur la conjonction de ces trois objectifs : Les logements sont groupés par ensemble de quatre unités dont les accès sont distincts. Chacun des cinq groupes de quatre logements ainsi défini peut, à terme, être transformé en couple de logements de type 2 ou 3 ou en logement unique de type 4 avec une orientation toujours favorable ; traversant Est/Ouest ou à double orientation Sud Est ou Sud Ouest. L’implantation des cing groupes de logements est déterminée pour produire des espaces extérieurs diversifiés ; de grande ou de petite taille, minéral ou végétal, ces espaces offrent plusieurs possibilités d’appropriation ; jardin ou terrasse semi-privatif, espace de jeux ou de détente collectif, … Les entrées des logements sont réparties sur le site de sorte à générer des parcours diversifiés. Les plans des logements sont organisés sur une base carrée et leur mode d’occupation varie selon la position de l’entrée et celle des ouvertures sur l’extérieur. Ils sont largement vitrés sur une façade et percés d’une fenêtre sur la façade perpendiculaire. Le projet bien qu’élaboré sur une logique répétitive liée au programme et à ses conditions économiques, échappe à l’image austère et négative qu’elle peut produire (coron, rang.) en proposant un cadre de vie personnalisé et ouvert.

3 Entreprises Gros œuvre : Ets Tommasini Charpente / Bardage : Ets Fosse Couverture / Etanchéité : Ets Dehaene Menuiseries ext. : Ets Tommasini Menuiseries Serrurerie : Ets Closambre Plâtrerie : Ets Eurocloisons Electricité : Ets Jouannot Chauffage / Ventilation / Plomberie sanitaire / VMC : Ets Ecotherm Carrelage : Ets Tommasini Peinture / Sol souple : Ets Sorefi Electricité / Réseaux secs ext. : Ets Forccum VRD : Ets Montaron

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

33


3 16 Maisons individuelles THPE, Maubeuge (59) Maître d’ouvrage : Groupe Sambre Avesnois immobilier SA HLM PROMOCIL ; Maître d’œuvre associés : Cabinet Becquart, Economiste de la construction AGECI, BET VRD ; Programme : 16 Maisons individuelles, rue du foyer - 3 Maisons individuelles, résidences des Anciens ; coût des travaux h.t : 2 091 000 € VRD compris ; Surface : 1 780m² shon réelle

3 Entreprises Gros œuvre : Ets A²GDI Ossature / Charpente / Bardage bois : Sarl Philippe Chabot Couverture étanchéité : Ets Soprema Menuiseries extérieures métallerie serrurerie : Ets Tommasini Menuiserie Menuiseries intérieures : Ets Tommasini Menuiseries Doublage / Cloison / Faux plafond : Ets BBI

34

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

Electricité / VMC : Ets Jouannot et Cie Chauffage gaz sanitaire : Ets ESCV Carrelage / Faïence : Ets Sambre Avesnois Entretien Peinture / Sol souple : Ets Sambre Avesnois Entretien Voirie / Assainissement / Démolition : Montaron Ets Screg Nord picardie Réseau sec / Eclairage public : Ets SNEF Espaces verts : Ets Euroenvironnement


La tornade du mois d’août 2008 a frappé la région maubeugeoise et détruit de nombreux logements ainsi qu’une partie importante des arbres centenaires des remparts de Maubeuge. Des dizaines de logements du parc social géré par la s.a d’HLM Promocil ont été “soufflés” en une nuit. Le programme dont il est question ici s’inscrit dans le cadre de la reconstruction d’une partie d’entre eux. La parcelle située sur les hauteurs de Maubeuge présente une pente accusée de plus de 8% Le projet tire bien entendu parti de cette inclinaison en y opposant les lignes horizontales des murs de clôture et les toitures. A l’exception des deux maisons qui marquent l’angle des rues du Foyer et Bruyère, elles sont toutes orientées au sud du coté des jardins privés. La plupart des maisons, de type 4, disposent d’un séjour en double hauteur. Chacune d’elles possède un garage, attenant à la construction ou un karport situé à proximité. Un cheminement piéton traverse le coeur de l’îlot. Il dessert 4 maisons et une aire de jeux protégée. Les maisons sont réalisées en ossature bois, structures, façades et planchers. Les rez de chaussées reçoivent un parement briques qui se prolonge pour former une partie des murs de clôture des jardins individuels. Les étages sont revêtus d’un bardage en lames d’Epicéa rétifié espacées de 15mm.

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

35

Lalou  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you