Page 1

Benoît Grafteaux & Richa rd Klein architectes d.p.l.g. 17 rue Caumartin 59 000 Lille Tél. : 03 20 54 75 95 Fax : 03 20 40 12 91 grafteaux.klein@wanadoo.fr

Cabinet d’Architecture

grafteaux & klein


benoit grafteaux & richard klein

Benoît Grafteaux & Richa rd Klein architectes d.p.l.g. 17 rue Caumartin 59 000 Lille Tél. : 03 20 54 75 95 Fax : 03 20 40 12 91 grafteaux.klein@wanadoo.fr

grafteaux.klein@wanadoo.fr

L’AGENCE Depuis leur installation à Lille en 1987, Benoît Grafteaux & Richard Klein ont réalisé plusieurs édifices dont les formes reposent sur la rigueur structurelle et la discrétion. Le critique Joseph Abram associe le résultat plastique de leur travail aux traces de la tradition rationaliste. Le soin accordé à la tectonique, l’interprétation contemporaine des formes de l’abstraction picturale, la relative réserve ou même l’effacement que suggèrent certaines de leurs architectures s’adaptent aux situations et aux programmes.

Grafteaux Benoît

fteaux Benoit Gra

Architecte D.P.L.G (déc.1980) . Certificat d’Etudes Approfondies en Architecture (C.E.A.A.) Architecture, Territoire et Paysage (1986) . Architecte libéral en association avec Richard Klein (Juil. 1987) . Enseignant (urbanisme et construction) à l’école d’architecture de Lille (1997) . Collaborateur salarié du cabinet Bassez & Franck, Lille/Paris (1981-1987) . Architecte consultant pour le département de la Somme. C.A.U.E, Amiens (1991) . Architecte conseiller pour le C.A.U.E du département du Nord (depuis 1992)

Klein Richard

Richard Klein

10. Edition Nord - Pas de Calais

Architecte D.P.L.G (Juin 1985) . Docteur en histoire de l’Art. Paris I - La Sorbonne (Juin 2003) . Habilité à diriger les recherches. Paris I - La Sorbonne (Mai 2009) . Professeur à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Lille (2009) . Professeur à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Strasbourg (2006-2009) . Membre de la commission supérieure des Monuments Historiques . Membre du Conseil d’Orientation d’Orientation du CEDHEC (école de Chaillot, 2000-2004) . Architecte conseil de la ville du Touquet Paris-Plage (1995-2001) . Architecte salarié de la commune de Coudekerque-Branche (1984-1986) . Exercice libéral (depuis janvier 1987), association avec Benoît Grafteaux (Juil. 1987) . Maître assistant à l’école d’architecture de Lille (1987-2006)


© Mathieu Bertola Aménagement de l’exposition l’Europe des Esprits - Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg, 2012

.11


i

mmeuble de bureaux “Humanis”

12. Edition Nord - Pas de Calais

Architectes : Benoît Grafteaux & Richard Klein ; Collaborateurs : Gilles Maury, Carine Lelièvre Maître d’ouvrage : Sédaf, une marque de Nacarat ; BET : Sodeg – groupe Artelia ; Coût : 17 M € HT ; Début de chantier : Mars 2010 ; Fin de chantier : Février 2012


/Benoit Grafteaux & Richard Klein

© Vincent Lecigne

Ce bâtiment de 9700 m2 sur 4 étages est devenu en mars 2012, le siège du groupe d’assurances Humanis à Garges-lès-Gonesse. C’est le premier des nouveaux bâtiments construits dans ce quartier de la gare RER de Garges-Sarcelles en pleine réhabilitation, qui voit l’arrivée du tramway, de nouveaux commerces et de bureaux... Par le choix nuancé de ses couleurs, les architectes lillois Benoît Grafteaux et Richard Klein ont choisi de faire écho à la polychromie des immeubles d’habitation alentour. Situé en bordure des lignes de chemins de fer et du TGV, il a été conçu sur boîtes à ressorts, positionnées entre les deux niveaux du parking sous-terrain et le plancher du rez-de-chaussée de façon à limiter les vibrations associées au passage des trains. Sa façade ouest, le long des voies, toute en continuité, dessine d’ailleurs un véritable front antibruit. Côté est, un jardin paysager de 480m2 (Céline Leblanc et Axel Vénacque paysagistes) offre aux salariés un jardin dont la géométrie reprend la composition de l’édifice. Tout dans la conception de ce bâtiment a été pensé pour offrir aux 460 collaborateurs des conditions de travail optimales : accès au site par les transports en commun, conception soignée des espaces de travail, restaurant interentreprises de 690m2 et parking de 200 places en sous-sol. Dans la continuité de ces préoccupations de confort, le choix de châssis ouvrants a permis de privilégier de larges ouvertures vitrées pour un apport généreux de lumière naturelle, sans pour autant remettre en question les excellentes performances acoustiques. Les alternances colorées, grises et vitrées permettent ainsi de jouer sur les tailles différentes des surfaces suivant les orientations dans une même composition architecturale. Les remplissages verticaux pleins ou vitrés sont accompagnés de brise-soleil en aluminium naturel sur la façade Sud. Chaque étage est délimité par un large bardage de terre cuite, réalisé avec des modules ArGeTon de 135 en deux teintes : un rouge naturel pour souligner les niveaux et un jaune sahara pour couronner le bâtiment. Des choix esthétiques et chromatiques, les couleurs et les textures ont été choisies pour combiner l’aspect technique et contemporain d’un lieu de travail tertiaire avec les nécessités de la situation urbaine.

PARTENAIRES . Gros oeuvre étendu : Rabot Dutilleul . Menuiseries intérieures : Cuppens . Cloisons, Doublage : Technisol . Plancher-technique : Bangui . Sols souples, Carrelage, Peinture : SMP-Batiment . Chauffage, Ventilation, Plomberie : Klima . Électricité : Inéo . Ascenseur : Koné . Espaces verts : SN Falleau SA . Cloisons amovibles : Matfor

.13


© Vincent Lecigne

© Vincent Lecigne

14. Edition Nord - Pas de Calais

© Vincent Lecigne


/Benoit Grafteaux & Richard Klein

Š Vincent Lecigne

.15


i

mmeuble de bureaux “Cimaise J”

Architectes : Benoît Grafteaux & Richard Klein ; Collaborateurs : Gilles Maury, Carine Lelièvre ; Maître d’ouvrage : Sédaf, une marque de Nacarat ; BET : Projex ; Début de chantier : février 2010 ; Fin de chantier : janvier 2012 Coût : 4 M € HT

© Vincent Lecigne

Situé dans un parc tertiaire de la ville nouvelle de Villeneuve d’Ascq, il occupe un terrain de 4833 m2 et propose une surface hors œuvre nette de 3024 m2. Le terrain est bordé à l’ouest par une voie à forte circulation, le boulevard du Breucq dont la courbe surplombe l’assise du bâtiment et la noue arborée préservée par le projet. Le terrain d’assise des bureaux était constitué d’une surface surélevée d’environ 1 mètre, composé de terre de remblais. Ce terrain, est du côté Est, bordé de parking, desservant les autres opérations de bureau du parc tertiaire. L’implantation choisie par les architectes ne modifie que très légèrement la topographie du terrain naturel. L’édifice lui même exprime une adaptation à la situation très contrasté. Du côté boulevard du Breucq, la façade est constituée d’un parement de type Eternit “Natura” gris anthracite et gris clair, composant une alternance aléatoire et d’un jeu de fenêtres à allèges de hauteur variable, formant un linéaire “cinétique” propre à la perception automobile et à la vitesse. Les appuis débordants soulignent le rythme des percements. En outre, les petites surfaces vitrées réduisent les nuisances acoustiques. L’ensemble de cette composition se retourne pour former le pignon nord. Du côté Est et sur le pignon Sud, la façade de l’immeuble est constituée d’un parement de lames de bois disposé selon un rythme vertical. Sur ces deux faces, les ouvertures sont composées sur un registre également vertical. De grandes dimensions, elles comportent une partie fixe colorée et s’ouvre en porte-fenêtre pour les étages sur les coursives. Ces coursives sont constituées de caillebotis et de bareaudages métalliques formant brise-soleil aux étages. Le caractère et l’identité des deux entrées principales largement vitrées est obtenus grâce à la transparence et la couleur.

16. Edition Nord - Pas de Calais


/Benoit Grafteaux & Richard Klein

Š Vincent Lecigne

Š Vincent Lecigne

.17

Grafteaux klein  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you