Page 1

s t o m Entre ous n e r t n E E ÈQU MÉDçIoAisTMHitterrand Fran 18 2017 - 20

M3

E1

U 1


Entre mots entre nous,

ce sont des livres touchants, drôles, émouvants, surprenants, intemporels mais aussi porteurs d'un regard bienveillant sur notre société actuelle. Chaque livre est une invitation philosophique pour l'enfant à trouver sa place dans le monde, à s’émerveiller et pour chaque parent, à partager un temps privilégié d'échanges et de plaisir de lire ensemble.

Pour chaque livre :

Conception - rédaction :

Médiathèque municipale

- un résumé

Création et réalisation graphique :

Service Communication

 avis des enfants

Imprimerie :

 avis des parents

Laplante Tirage :

1200 exemplaires Imprimé sur papier PEFC avec des encres végétales

2


Une nouvelle page se tourne avec la 14ème édition d’« Entre mots, entre nous ». Depuis 2004, le succès n’est pas démenti et c’est toujours avec autant de plaisir que petits et grands se retrouvent à partager le plaisir de la lecture, dans le respect des valeurs initiées par notre Projet Educatif Local. Si de nombreux thèmes ont été abordés dans les livres proposés lors de cette édition 2017-2018 à l’instar du numérique et de l’écologie, une priorité a été donnée à la mise en mot des émotions. Dans ce cadre, une exposition artistique intitulée « L’infirmerie à émotions » a été organisée par Sylvie Hazebroucq, avec des animations qui ont connu un vif succès lors des Temps d’Activité Périscolaires. Comme chaque année, je tiens à adresser mes remerciements à tous les enfants, aux enseignants et aux équipes pédagogiques de nos écoles communales ainsi qu’au collège Manon Cormier, à toutes les assistantes maternelles, pour leur investissement constant dans cette aventure partagée. Un grand merci également au Syndicat Intercommunal à Vocation Culturelle et à Presqu'île en Pages ainsi qu’au Conseil Départemental avec son dispositif biblio.gironde. Je ne doute pas que vous serez satisfaits de l’exposition des œuvres artistiques et des productions écrites qui se tiendra à la médiathèque du 14 au 29 juin. Aux livres citoyens ! Jean-Pierre TURON

Maire de Bassens Conseiller délégué - Bordeaux Métropole

De la maternelle à la sixième, cette 14ème édition d’« Entre mots, entre nous » a réuni cette année encore parents et enfants autour de la lecture et de la création artistique. Les objectifs de découverte, d’échange, de partage, d’ouverture sur le monde et de création ont encore une fois été largement atteints, comme en témoignent les commentaires des livres que vous découvrirez dans cet ouvrage ainsi que l’exposition des réalisations des enfants présente à la médiathèque. Il convient à cet égard de remercier les bibliothécaires, les enseignants, les équipes pédagogiques, les assistantes maternelles, les artistes pour leur travail et leur investissement auprès des enfants, qui leur font partager leur passion et leur plaisir de la lecture et qui font d’Entre mots, entre nous une manifestation durablement ancrée dans le paysage bassenais et dans le Projet Educatif Local. Les partenaires que sont Presqu’île en Pages et biblio.gironde l’ont bien compris et je tiens à les remercier eux aussi pour leur soutien et leur confiance. Bonne(s) lecture(s) à toutes et tous ! Nicolas PERRÉ

Adjoint Culture et Patrimoine

3


Copains-Câlins Frédéric Stehr L’école des loisirs, 2017

Une tendre histoire qui invite les petits à exprimer sans retenue leur besoin d’amour et de câlins. Heureusement les doudous existent et les copains aussi !  Un bon livre à lire juste avant l’heure de la sieste afin de poursuivre ce tendre conte par les rêves.  Un sujet au cœur des préoccupations des enfants, les doudous, les câlins, les copains et l’amitié, traité de façon toute simple mais juste. Bien apprécié des enfants.  Notre coup de cœur : Après la lecture, les enfants aiment comparer leurs doudous et vont les chercher pour se faire des câlins.  Les enfants s’identifient aux personnages et cette histoire de doudous leur parle vraiment.

Les petits nuages Edouard Manceau Seuil jeunesse, 2017

Histoire ludique et onirique avec des nuages doux et colorés. Ces histoires du soir, on en croquerait à toutes les sauces !  Ce livre a tellement plu aux enfants qu’ils le récitent par cœur.  Les enfants adorent les livres interactifs où ils sont acteurs de l’apparition ou non des nuages. Et puis, que c’est bon un nuage… c’est doux, c’est sucré !

La soupe aux frites Jean Leroy ; ill. Ella Charbon L’école des loisirs, 2017 (Collection Loulou et Cie)

Une soupe aux frites, comme c’est original ! Ce papa crocodile est prêt à tout pour que sa progéniture goûte sa succulente soupe composée de frites et de bonbons, à l’allure pourtant d’un velouté de légumes verts… Partagez vite cette lecture drôle et appétissante.  Drôle et tellement vrai ! Les enfants aiment beaucoup ce livre et demandent eux aussi à manger de la soupe aux frites.  L’histoire plaît beaucoup aux enfants et aux parents (lu en atelier avec des parents) sensibles à l’humour et à cette maman ou ce papa pris(e) au piège avec sa recette inventée pour faire manger des poireaux à ses enfants.  Parce que les enfants, il ne faut pas leur raconter n’importe quoi, ils sont plus malins que nous. On ne leur fait pas avaler des poireaux comme ça !  Les parents ont beaucoup apprécié. Ce livre aide les enfants à manger la bonne soupe aux poireaux : «Goûte la bonne soupe aux frites !».

4


Le yoga des petits pour bien dormir

Rebecca Whitford ; Martina Selway Gallimard jeunesse, 2007

Des postures d’animaux nocturnes pour s’initier au plaisir et aux bienfaits du yoga. Des moments privilégiés de calme et de pleine conscience à partager avec les parents. Parfait pour le rituel du coucher !  J’ai bien aimé les positions et les animaux, même si je n’ai pas réussi à lever la tête comme le hérisson.  J’ai fait tous les gestes dans les postures et j’ai très bien dormi.  Très amusant en petits groupes, les enfants se prêtent au jeu des figures proposées.  Les grands ont beaucoup aimé et l’ont adopté. Ils ont refait les positions qui ne sont pas toujours faciles pour les adultes qui manquent parfois un peu de souplesse.  Toute la famille a essayé les positions de yoga, c’est très ludique, convivial et donne envie de prendre des cours !  Ludique tout en permettant d’instaurer un rituel et d’apaiser le moment du coucher.  Nous avons bien aimé ce livre basé sur la relaxation avant de dormir. Très bonne initiation au yoga. Cela a été rigolo de voir les postures des animaux.  J’adore ce livre ; les enfants de 2 ans, au bout de deux lectures, savent l’utiliser seul et/ou entre eux en faisant les figures du Yogi. Ils le font bien sûr, maladroitement, mais l’essentiel est là : se détendre et rire aussi ensemble. Ce livre est dédié, non seulement à toutes les nounous, mais aussi aux parents, frères et sœurs aînés, …

Ma cabane de feuilles Akiko Hayashi ; ill. Kiyoshi Soya L'école des loisirs, 2017

Une agréable plongée dans les souvenirs de l’enfance, une parenthèse enchantée pour prolonger ces instants précieux de jeu dans la nature. A la suite de la lecture, les enfants auront plaisir à rebâtir, comme la petite Aya, leurs abris secrets de jardin.  Les enfants ont beaucoup aimé cette histoire animée, ils arrivent à la faire revivre en jouant à cache-cache à la maison et à faire une cabane.  Ce petit format est très adapté pour des lectures en petits groupes.  Les enfants aiment bien rechercher dans les détails les animaux qui se cachent avec Aya dans la cabane de feuilles.  Les enfants aiment bien partir à la rencontre des animaux au fur et à mesure des pages.  Curiosité des enfants envers les insectes qu’ils cherchaient dans le jardin. Recherche des détails sur les insectes.  On n’attend plus que le beau temps pour en construire une comme Aya dans le jardin !  A la suite de la lecture, nous avons confectionné avec les enfants deux grandes maisons en carton où ils peuvent entrer et en sortir même debout. Nous nous sommes même amusés à réaliser, avec des petites couvertures et des draps, un séchoir !

5


Dis Ours, tu dors ? Jory John ; ill. Benjie Davis Little Urban, 2017

Ours tombe de fatigue et se fait une joie de retrouver son lit jusqu’au moment où son cher voisin Canard vient sonner à sa porte… Une histoire hilarante à lire à haute voix aux tout-petits le soir avant le coucher.  Amusant !  Très drôle ! Les enfants adorent et rigolent bien avec cet album. On est presque obligé de faire des cookies après la lecture du livre.  Le livre a beaucoup plu, il a été lu en duo car il s’y prête bien. Les enfants se sont appropriés le livre et se le racontent entre eux.

Clown, ris !

Jacques Duquennoy Albin Michel jeunesse, 2005

De petites saynètes poétiques pour raconter les facéties d’un tendre clown à l’imagination débordante.  Un album très poétique.  Les enfants aiment les aventures de ce clown et de sa fleur.  Cette histoire a bien plu aux plus grands.

Abris

Emmanuelle Houdart Les fourmis rouges, 2014

A la manière d'une berceuse, cet album cocon égrène les abris de l'existence, depuis le ventre maternel jusqu'aux bras réconfortants d’un parent, d’un ami, d’un amoureux, d’un frère ou d’un grand-père bienveillants.  Cet album grand format est beau. Une histoire d’abris qui plaît aux plus grands.  Les illustrations fourmillent de détails et les enfants apprécient passer du temps à observer les pages.  Certains dessins me font peur... alors que les enfants aiment et à eux, visiblement, cela ne fait pas peur. Comme quoi !

6


Bonjour, le calme : des

relaxations, en mots et en mouvements, à partager avec son enfant Anne Crahay Albin Michel, 2017

Quand l’enfant reprend confiance en lui et retrouve son calme intérieur… De quoi susciter l’envie de se relaxer en famille à tout moment de la journée !  J’ai bien aimé l’étoile sur le nombril et l’histoire.  Je me suis amusé à faire les exercices proposés et cela m’a fait du bien en me calmant.  Composé en deux étapes, idéal pour transmettre la relaxation (surtout pour les mamans qui du coup s’endorment sur le livre).  Cela donne plein de bonnes idées pour rendre le réveil plus ludique. Permet la prise de conscience de l’importance de la respiration profonde.  Livre relaxant car mon fils s’est endormi de suite.  Les exercices de respiration ont été plus difficiles à faire et demandent de l’entraînement.  Cela lui a fait du bien en lui transmettant du calme.  Ce livre est sympa, à partager en famille ! Les garçons ont adoré faire les exercices, ils se sont appliqués ! Exercices et mouvements à faire régulièrement.  Mon fils a pris beaucoup de plaisir à regarder les images et à m’écouter lire les quatre petites histoires. Il a adoré faire les exercices de relaxation avec nous. Personnellement, nous trouvons que ce livre est rempli de poésie et de douceur.

Bric à brac

Maria Jalibert Didier jeunesse, 2013

Cette collection surprenante de jouets miniatures fascine les enfants avec ses codes colorés et poétiques. De quoi susciter le goût du rangement dans sa chambre…  Ce livre m’a appris des mots que j’ai essayé de relire à mes parents (horizontale, verticale, diagonale…).  J’ai passé du temps sur la page des poupées que j’ai adorées.  Livre qui invite à la découverte des objets, des couleurs, des formes, des nombres et même des contraires à travers un univers que les enfants connaissent et côtoient tous les jours. Très enrichissant pour eux.  Imagier ludique de par ses couleurs, ses photos… Livre amusant pour les enfants !  Petite merveille de créativité.  Très sympa, on y retrouve plein de petits jouets que toutes les générations ont connus comme les jouets Kinder.  Mes enfants ont aimé commenter les images. J’ai pris du temps à le feuilleter plusieurs fois.

7


Peur du noir moi ? Magali Le Huche Albin Michel, 2016 (Collection Histoires animées)

Avec votre tablette ou smartphone, suivez les pas de Clara car les images peuvent en cacher d’autres. Prudence… Les étranges bruits de la nuit n’auront plus de secrets pour vous.  J’ai aimé la répétition : « on allume la lumière…ouf ».  J’ai voulu que mes parents me le lisent plusieurs fois.  J’aime feuilleter le livre seule en écoutant l’histoire via l’application.  Ce livre m’a plu. Je l’ai lu de nombreuses fois avant de me coucher, elle me rassurait.  Je me suis retrouvé dans l’histoire.  Les thèmes de la peur et de la nuit auraient pu effrayer mon fils, mais avec l’utilisation de l’application pour smartphones, l’histoire s’est dévoilée ludique et interactive, et a pu dédramatiser… L’approche de la peur avec la page éclairée a permis d’expliquer le phénomène des ombres et des appréhensions.  A beaucoup plu à toute la famille. Après avoir mis la lumière, on voit tous les détails et c’est amusant de les chercher. On aime le câlin à la fin. Il est agréable en tant que parents de voir une maison qui n’est pas parfaitement rangée !  Les illustrations sont vivantes et l’histoire s’anime. La manière dont le livre est écrit (sous forme de questions) donne à l’enfant le temps de réfléchir sur ses propres peurs au sujet du noir, et ensuite d’être rassuré.  C’est une histoire que nous avons beaucoup lue en peu de temps. C’est un succès !  L’enfant se retrouve pleinement dans ce personnage. Il met en avant le courage de cette petite fille qui malgré sa peur atteint son objectif.  Une nouvelle expérience de lecture passionnante où l’enfant participe en découvrant les animations sur la tablette.  Cela nous a donné envie de l’acheter et d’aller à la bibliothèque découvrir les autres livres animés.

8


Le joyeux Abécédaire Maria Jalibert Didier jeunesse, 2016

Un abécédaire coloré et fantaisiste pour redécouvrir avec humour les lettres de l’alphabet et donner l’envie de collecter nos jouets d’enfance.  J’ai adoré m’amuser à deviner les mots.  Il y a des mots difficiles et parfois, il m’a fait peur mais j’ai appris de nouveaux mots.  J’ai joué avec toutes les lettres mais j’ai trouvé que la lettre E est celle où il y avait moins de mots à trouver.  Une illustration vintage à souhait. La mise en scène des jouets est originale par l’interprétation des lettres.  Un livre tout en couleur, bien imagé qui permet à l’enfant d’enrichir son vocabulaire.  Notre fils trouve que c’est rigolo parce qu’il y a plein de trucs qui ne peuvent pas se faire comme des animaux assis sur une asperge. Nous les parents pensons que c’est une drôle de manière d’apprendre l’alphabet, avec des choses bien saugrenues mais rigolotes au demeurant.  Livre amusant et récréatif. On comprend dès la première page l’humour loufoque et décalé permettant de rire en famille.  Adapté pour un enfant qui sait lire et rigoler de mots transgressifs.  Très apprécié de tout le monde. Notre fille a adoré citer tout ce qu’elle voyait et nous avons été très surpris de voir tout ce qu’elle connaissait.  Originale la façon d’associer les mots aux différentes déclinaisons de prononciation.  Livre amusant, instructif et créatif.

Copains ! :

24 toutes petites

histoires Alain Serres ; ill. Zaü Rue du Monde, 2016 (Collection Les livres-évènements)

Ces petites saynètes hautes en couleurs racontent le quotidien de jeunes enfants dans des lieux familiers et dans le lien à l’autre.  On a besoin d’avoir des copains.  Je me suis retrouvé dans certaines histoires.  Ma fille a aimé le livre parce qu’il y avait plein de garçons et de filles.  Nous aussi les parents avons beaucoup aimé même si parfois ce n’était pas facile d'enchaîner les histoires.  Le mélange des prénoms de plusieurs origines nous a fait plaisir.  Certaines histoires sont significatives pour l’enfant qui y retrouve des images et des idées parlantes.  Mes enfants ont tous aimé le livre car ils se sont reconnus.

9


Blanche-neige et les 77 nains Davide Cali ; ill. Raphaëlle Barbanègre Talents Hauts, 2016

Une version humoristique et savoureuse du célèbre conte des frères Grimm. Elle ravira à coup sûr les enfants mais aussi les parents. Les fous rires sont garantis !  J’ai bien aimé la sorcière et sa proposition ainsi que la tête de Blanche-Neige au réveil. C’était rigolo qu’elle ne veuille que dormir.  J’ai trouvé rigolo ce livre, en particulier la page : « Prière de ne pas me réveiller ! ». Je n’ai pas aimé les nains parce qu’ils font n’importe quoi.  Livre, drôle, décalé et joyeux. Vive la liberté pour les princesses trop longtemps stéréotypées… C’est un clin d’œil à toutes les mamans.  Très drôle et malheureusement encore d’actualité. C’est bien connu « maman » n’est jamais fatiguée… Les enfants ont adoré les 77 prénoms.  Histoire amusante où les parents pourront se reconnaître à travers la pression quotidienne qu’ils subissent.  Une belle revisite du conte de Blanche-Neige. Un album drôle qui pousse à réfléchir sur les stéréotypes. Une réussite !

Nina en colère

Christine Naumann-Villemin ; ill. Marianne Barcilon Kaléidoscope, 2017

Cette histoire pleine de tendresse ravira les petits, enchantés de retrouver Nina et son fameux loup à tétine. De quoi entamer une petite discussion en famille autour de la colère, cette émotion trop envahissante parfois !  J’ai apprécié que Nina déchire son dessin alors que je le trouvais joli. Du coup ça me donne envie de faire pareil.  J’aime bien, c’est rigolo quand Nina dit « Waaatchaa ! ».  Je me suis bien reconnu dans certaines émotions.  Très bon thème, très approprié pour mon fils qui a parfois tendance à s’emporter au lieu de réfléchir calmement comme bon nombre d’enfants (et d’adultes).  Magnifique ouvrage sur une émotion courante chez nos enfants et nécessaire à l’apprentissage des émotions. Illustrations très douces pour accompagner la montée de colère et le retour au calme avec la morale « Il suffisait de réfléchir sans s’énerver », pas toujours facile à mettre en application.  Il y a des jours comme ça, rien ne se passe comme on veut ! On essaie de garder son calme mais c’est difficile. Nous avons bien ri car la situation est tellement vraie pour les petits et les grands.  Nous adorons les aventures de Nina, nous avons reconnu le loup avec la tétine que Nina lui avait donné… Ce livre permet de débattre en famille sur les colères de nos enfants… Et au final, on voit bien qu’en réfléchissant, Nina trouve une solution.  Belle leçon pour l’enfant.

10


Chouette !

Léna Mazilu Albin Michel, 2016 (Collection Histoires animées)

A l’aide de votre tablette ou smartphone, suivez cette petite chouette qui trouve des lunettes et part à la recherche de son propriétaire. Ouvrez grand les yeux, les images prennent vie et la magie opère…  J’ai adoré en particulier la page avec l’araignée qui joue avec sa toile et joue de la guitare, et celle avec la chouette qui ronfle.  La chouette est rigolote et rondelette.  C’est marrant quand la chouette a confondu le hérisson avec une châtaigne. Les lucioles dans la grande clairière sont comme des étoiles.  J’adore ce livre, l’animation est très jolie. J’ai vu toute la collection et j’adore les regarder avant de dormir.  J’ai lu le livre sur le téléphone avec Papa. J’ai bien aimé les sons, et les animaux qui bougeaient m’ont bien amusé. J’ai bien rigolé avec papa en appuyant sur l’écran.  Animer un livre avec une application est une première pour nous.  Comme par magie, les images s’animent. On regarde, on écoute, on s’émerveille…On est au cœur de l’histoire et bien audelà !... La lecture et l’imaginaire prennent ici une dimension inédite et enthousiasmante.  Nous avons lu à plusieurs reprises ce livre. Une façon très ludique de découvrir une histoire. Sur chaque page, nous avons cherché l’oiseau, touché, écouté les jolis sons.  Histoire sympathique, belles couleurs, mais, pour moi, une histoire doit rester sur support papier et non sur écran de tablette. Ah ! L’ère du numérique… !  Les enfants ont adoré avec l’application sur le téléphone. Belle histoire qui montre que c’est bien de partir à l’aventure.  Nous n’avions jamais lu un livre animé, nous avons beaucoup aimé ! Les dessins sont apaisants et les couleurs éclatantes.  L’utilisation de la tablette ajoute un côté interactif et amusant.  Les enfants accrochent facilement au support numérique, à mon grand désespoir. Mais c’est une façon ludique et détournée de les intéresser à la lecture et à l’imaginaire.  Ce livre prend vie par magie avec l’application numérique et j’ai adoré. J’ai aimé l’image où l’araignée et la chouette font de la musique.  C’est sympa de raconter l’histoire comme une poésie avec des vers, des rimes. L’histoire est mignonne, je dirai même qu’elle est chouette.   Ma fille a été impressionnée par cette expérience de lecture. En touchant l’écran, on interagit avec les personnages.

11


Marcel et le nuage Anthony Browne ; ill. Elisabeth Duval Kaléidoscope, 2016

Avec sensibilité et justesse, l’auteur évoque la tristesse et le mal être de Marcel, son petit héros fétiche. Idéal en famille pour aborder ces émotions pas toujours faciles à maîtriser.  J’étais captivé par l’histoire.  Il ne faut pas garder sa peur en soi. Rigolo ce petit Marcel qui se fait mal à la tête pour une histoire de nuage.  J’ai aimé rejouer, comme Marcel, les émotions.  Marcel a été très courageux et persévérant, ce qui lui a permis de battre le nuage.  J’ai compris que Marcel s’énervait pour rien parce qu’il faut attendre qu’il pleuve pour que le nuage disparaisse.  J’aime les nuages dans le ciel, on peut voir des personnes, des dragons ou des avions …  J’ai aimé quand Marcel redevient content, quand le nuage part car il lui crie dessus.  C’est très drôle quand Marcel a les joues toutes gonflées comme des ballons.  Un voyage de l’esprit pour une âme libérée, lisons !  Nous aimons beaucoup les histoires de Marcel. Celle-ci nous a fait penser à une analogie de la dépression avec ce nuage qui le suit.  Ce livre donne une leçon de vie aux lecteurs afin d’affronter et surmonter ses peurs.  Une jolie histoire qui peut aider à (re)trouver le soleil dans sa tête.  Thème d’actualité : savoir qu’il existe plusieurs façons de résoudre ses problèmes.  Belle histoire qui apprend à l’enfant à faire face à ses émotions qui ne peuvent pas être toujours belles et ensoleillées.  Histoire qui développe l’imaginaire avec un message positif.  Cela a permis de poser des mots sur un visage pas content ou qui crie.  Très apprécié par toute la famille. Ce petit singe au pull coloré et au visage expressif fait bien comprendre les sentiments ressentis. Il nous a permis de parler de la peur, la colère, la tristesse et la joie.  Montre aux enfants comme aux parents que les choses simples sont toujours les meilleures.  Livre intéressant qui aborde, avec de magnifiques illustrations, tantôt sombres, tantôt colorées, les émotions qui submergent le personnage principal. On voit aussi la force et le courage que déploie ce dernier pour les affronter.

12


Dans le ventre de la Terre Cécile Roumiguière ; ill. Fanny Ducassé Seuil jeunesse, 2016

Avec des délicates illustrations qui fourmillent de détails, les relations d’un bébé à la mère et à la terre nourricière sont suggérées avec beaucoup de douceur et de subtilité poétique. La porte de l’intime s’ouvre pour laisser échapper les souvenirs et raconter la naissance.  Je trouve drôle que le bébé ne puisse plus bouger quand il grandit.  J’ai pris un grand plaisir à écouter l’histoire et j’ai posé beaucoup de questions après.  Le livre parle de la mère qui donne tout. Il nous parle aussi du début de la vie.  Il y a plein de couleurs, beaucoup de fleurs et d’étoiles de mer.  Un livre très poétique qui demande à être lu et relu.  Cela a entraîné des questionnements sur la grossesse et la naissance.  Livre éducatif qui traite avec délicatesse le thème magique de la vie.  Cet album raconte et rêve l’aventure fascinante des neuf mois précédant la naissance.  Une histoire pour essayer de faire découvrir aux enfants le mystère neuf mois avant la naissance.  Les illustrations sont très belles, pleines de détails pour vous rendre heureux.

Le visage de Mamina Simona Ciraolo ; ill. Marie Ollier Gallimard jeunesse, 2017 (Collection Albums Gallimard jeunesse)

Quand les rides relatent les souvenirs de l’histoire familiale, le fil de la vie de la grand-mère se déroule sous les yeux de sa petite fille. Un bel hommage à la transmission intergénérationnelle.  J’ai beaucoup aimé cette histoire et me suis étonné de voir tant de souvenirs derrière les rides de Mamina. Je promets de demander à ma grand-mère ce que racontent ses rides.  Je trouve rigolo de lire la vie de quelqu’un sur son visage.  Joli thème que la transmission des souvenirs entre les différentes générations d’une même famille. La relation entre petits-enfants et grands-parents est très importante dans notre famille.  Moi, j’ai adoré car je crois que chaque enfant au moins une fois, a déjà demandé « c’est quoi ces traits ? ». Et puis les souvenirs sont comme les nôtres. On s’y voit, on s’y reconnaît, même si je n’ai que 32 ans, j’y arriverai !  L’histoire nous fait voyager à travers la vie de la mamie.  J’aime beaucoup la façon dont est abordé le problème des rides, qui sont habituellement peu aimées, mais qui là deviennent des souvenirs joyeux.  Sujet amené avec tendresse et délicatesse nous permettant de pouvoir rebondir sur notre propre vie et expliquer à nos enfants avec des mots simples ce sujet si intriguant pour eux !  Chaque émotion reste gravée sur le visage des gens.  Un beau livre pour parler du temps passé avec des émotions, des souvenirs qui ont marqué la vie de la grand-mère et ont laissé des traces qui intriguent la petite fille.  Très belle idée poétique et sensible, une approche positive et assez drôle d’un sujet parfois difficile : la vieillesse.

13


Mes émotions

Libby Walden ; Richard Jones Nord Sud, 2016

Dans sa tête et dans son cœur, c’est un bouillonnement d’émotions au quotidien. Les magnifiques illustrations invitent le lecteur à exprimer son état intérieur en le vivant pleinement comme le suggère le jeune protagoniste.  Moi aussi je me sens bien quand je suis heureux. J’entends les oiseaux chanter et il y a du soleil partout dans mon corps. Quand je suis triste, j’ai mal à l’intérieur de moi.  On dirait de la poésie.  Je m’imagine et je vois comment ça se passe dans mon corps et dans ma tête.  Les émotions, c’est ce que je ressens dans ma peau : la peur, la tristesse, la jalousie, la joie.  Ma page préférée c’est la Joie. J’ai appris ce que veut dire la honte. Et j’ai aimé la page de la paix intérieure.  Pour apprendre à identifier les émotions, à les apprivoiser, pour mettre des mots. On peut y voir qu’on est unique mais semblable aux autres.  Ce livre nous a permis de constater que nous n’accordons peut-être pas suffisamment d’attention aux émotions réellement ressenties dans notre société actuelle.  Chaque émotion est très bien représentée de façon poétique et du point de vue de l’enfant. Les illustrations pastelles nous plongent dans un univers onirique et nous renvoient à notre propre enfance. Cela fait réfléchir à nos émotions que nous avons tendance à trop vouloir « lisser ».

La souris qui sauva toute une montagne

Alain Serres ; Antonio Gramsci ; ill. Aurélia Fronty Rue du Monde, 2016 (Collection Pas comme les autres)

Une souris met en œuvre toute une stratégie pour sauver la terre malade. Ce conte sarde est plein de sagesse et d’enseignement écologique. Pour donner de l’espoir et sensibiliser les plus jeunes à préserver notre planète.  J’ai bien aimé l’histoire de la souris et du lait. J’ai compris qu’il fallait penser aux autres.  De très belles illustrations pour un conte écologique sur la nature et la sauvegarde de notre planète.  On a bien ri. J’ai compris que le lait a été bu par la souris et que la montagne s’était fâchée.  J’ai apprécié ce conte ; j’ai surtout aimé que la souris et Toni deviennent copains.  Une façon d’illustrer le respect de la nature et la dépendance de l’homme par rapport à celle-ci. Le message est très clair pour l’enfant : respecter et protéger la nature.  Une histoire qui valorise l’entraide. Les illustrations séduisent immédiatement tout le monde.  Le thème est intemporel : la faute, l’examen de conscience, le rachat par une action altruiste et positive. La morale de l’histoire est éducative pour l’enfant, qui devra apprendre la solidarité, le cycle de la vie et le vivre ensemble pour agir dans le bien de l’humanité.  Un beau conte écologique sur la nature et la sauvegarde de notre planète.

14


Au fil des émotions

Cristina Nunez Pereira, Rafael Romero Valcarcel Gautier-Languereau, 2016

Une plongée artistique au cœur des émotions. Laissez-vous porter par la beauté des images qui illustrent à merveille l’émotion et échangez en famille, les mots soulagent nos maux.  On dirait que j’ai traversé une porte à émotions. J’ai eu peur de certaines illustrations. J’ai découvert plein de nouvelles émotions que je ne connaissais pas. C’était une belle lecture !  J’ai ressenti de la joie et du bonheur en découvrant ce livre.  Les images m’ont permis de m’exprimer sur mes propres émotions (moi qui ris, moi qui pleure, moi en colère…).  Ça me fait penser au dessin animé « Vice Versa ».  La lecture de ce livre nous a permis de partager de bons moments, car on a pu trouver des exemples de nos vies quotidiennes pour illustrer les sentiments et mieux les comprendre. On a bien ri.  Un livre que nous allons acheter pour l’avoir à nos côtés dans notre quotidien. Un soutien pour aider à exprimer ce que l’on ressent à l’intérieur. Pour mieux se comprendre, mieux communiquer auprès des autres : « Dis ce que tu ressens ».  Aide à amorcer le dialogue sur ce que l’enfant peut ressentir.  Ce suivi des émotions au fil des pages nous amène à communiquer, à repenser nos propres émotions et à réfléchir à ce qui les amène, à leur origine.  Très bonne idée d’expliquer les différentes émotions en donnant des exemples faciles à comprendre par des enfants. On passe effectivement par un « fil » des émotions.  Magnifique livre à lire avec ses enfants… fait réfléchir et aide à mettre des mots sur ce qu’ils ressentent. J’ai bien aimé aussi la façon d’enchaîner une émotion avec une autre.  J’ai adoré lire cet ouvrage avec mon fils. Un livre à avoir dans sa bibliothèque.

L'Arbragan Jacques Goldstyn La Pastèque, 2015

Une histoire tendre et émouvante entre un jeune garçon solitaire et un vieux chêne au feuillage immense. Que d’émotions à la lecture de cet ouvrage rendant hommage à la beauté de la nature.  L’histoire m’a beaucoup plu. Le personnage est solitaire et a une passion pour les arbres. Après avoir découvert que l’arbre où il monte n’est plus en vie, il tente de le faire revivre, en utilisant des gants perdus.  J’ai aimé quand le petit garçon redonne vie à son arbre mort en accrochant des gants et obtient plein de couleurs.  Les dessins sont beaux, on dirait du coloriage aux crayons de couleur.  Dommage que Bertolt soit mort. J’ai aimé quand le petit garçon a mis des gants partout sur Bertolt.  Il permet à l’enfant de voyager.  Sujets importants pour les enfants : la différence et l’amitié.  Le thème de la solitude, souvent triste, est ici travaillé dans le bonheur et le plaisir…  Bon livre qu’on aurait envie de voir en film avec un personnage très près de la nature et qui aime observer la vie autour de lui.  Une belle leçon de vie : on peut être différent et aimer autre chose que les autres.

15


Le Petit Prince Antoine de Saint Exupéry Gallimard jeunesse, 2007 (Collection Folio junior)

Une merveille de lecture dans ce grand classique de littérature de jeunesse. A lire et relire pour préserver son âme d’enfant.  Quand on reste souvent avec des personnes, on finit par être amis et quand on part, ils nous manquent.  Le Petit Prince a beaucoup d’imagination.  J’ai adoré la rencontre entre Antoine de Saint Exupéry et le Petit Prince. Mon illustration préférée est celle où le Petit Prince tient les oiseaux comme des ballons.  J’aime bien le roi qui est dans l’histoire. Il est fort le Petit Prince, il voit le mouton dans la boîte.  Ce livre a bercé toute mon enfance et fait parti de ces ouvrages qui marquent à vie et qu’on reprend avec un immense plaisir à tout âge.  Grand classique, agréable à lire et à partager.  J’ai adoré, c’est une très belle histoire.

Il était une fois… : contes en haïku Agnès Domergue ; ill. Cécile Hudrisier Thierry Magnier, 2013

Petit trésor de lectures poétiques dans laquelle 20 personnages de contes classiques se cachent et se révèlent sous la forme de haïkus. Lisez, murmurez, et jouez… l’essence du conte vous est dévoilée.  J’ai aimé comme toute la famille !  J’ai aimé ce livre et le petit jeu que l’on peut faire en famille, même si c’est ma mère qui a gagné.  J’ai beaucoup aimé ce livre sous forme d’énigmes.  Je n’aurais jamais imaginé qu’en si peu de mots, on puisse presque résumer entièrement un conte. Aidé des illustrations féeriques, ce livre nous transporte dans un autre monde. Magique !  Livre passionnant, les haïkus sont très beaux même si nous n’avons pas tout trouvé. Cela fait appel à la mémoire.  On dirait des devinettes. Le livre ramène les parents en enfance et fait découvrir de nouveaux contes aux enfants.  Des références aux contes traditionnels pleines de poésie et des illustrations douces.  Il nous tarde la fin pour savoir à quoi cela correspond…et au final, les correspondances sont évidentes. Un beau partage en famille grâce au jeu de devinettes.  Grâce à ce livre, on a découvert le haïku. Pourtant, à certains moments, pari difficile de trouver le conte qui correspond au texte.  Concept amusant, Il faut bien observer tous les détails.

16


Moi, j'ai le droit mais je dois Elisabeth Brami ; ill. Clémence Pénicaud Seuil jeunesse, 2017 (Collection Grands portraits)

Beaucoup d’humour dans ce savoureux manuel de savoir-vivre pour rappeler à chacun que l’accès à ses droits s’accompagne inévitablement de devoirs envers l’autre. A lire et à relire en famille, pour apaiser les tensions et se responsabiliser.  J’ai fait remarquer certains de mes droits à mes parents comme de dire des gros mots. Mais ils ne sont pas d’accord avec ça !  Un très bon livre pour les enfants mal élevés. Ce livre montre les choses à ne pas trop faire : les bêtises. Les scoops sont très intéressants.  On comprend mieux le rôle des parents, pourquoi il faut des règles.  Il montre les règles de la maison. C’était très rigolo car dans beaucoup d’histoires, je fais la même chose à la maison !  Nous avons le droit de faire et de penser beaucoup de choses mais en faisant toujours attention aux autres.  Livre qui nous dit qu’il faut être aimable et poli.  Livre qui a permis certains débats à la maison sur quelques sujets sensibles dans notre foyer et dans notre façon d’éduquer notre bambin. Nous n’étions pas tous d’accord sur certains droits !  On garderait bien ce livre à la maison encore (le temps que notre garçon ait vraiment tout compris !) Il a fait rire toute la famille, c’est très réaliste et chacun (petits et grands), nous nous sommes reconnus.  Manuel de savoir vivre, plein d’humour, qui concerne aussi bien les enfants que les adultes.  Livre très éducatif, il aborde bien le sens du mot civisme. Pour moi, quand on est maman au foyer, c’est qu’on accorde une grande importance à l’éducation de ses enfants.  Livre atypique : certaines problématiques décrites permettent de donner du sens et d’engager une discussion avec les enfants.

Motordu Les Tables de la fontaine Pef Gallimard jeunesse, 2015 (Collection Folio Cadet)

Quel bonheur de retrouver la famille Motordu dans une aventure rocambolesque et hilarante autour des Fables de La Fontaine. Révisez vos classiques !  On a bien rigolé avec mes parents.  De belles illustrations et une belle histoire, un roi qui réussit à faire sa situation et celle de sa famille grâce à son courage et à sa volonté.  J’ai beaucoup aimé ce livre qui m’a ramené en enfance. Il permet aux enfants de découvrir les fables. Le prince de Motordu était un de mes héros d’enfance. C’est donc avec un grand plaisir que j’ai partagé cette histoire avec ma fille. Sacré Motordu ! Par l’humour, il nous fait finalement réfléchir au sens des mots et de l’orthographe : c’est toujours mieux avec le sourire aux lèvres.  Belle histoire qui montre qu’avec de la volonté, on peut faire évoluer les choses.  Comment détourner les fables de La fontaine, ça les remet au goût du jour. Sympa à lire en famille. Une bonne façon de dédramatiser les problèmes de diction.

17


Les Fables de La Fontaine Delphine Aubry Les Bestioles, 2017

Ces grandes fables sont teintées d’humour, peuplées de ruses et porteuses de grands enseignements philosophiques sur l’existence. De quoi alimenter vos débats en famille.  Il y a de très belles illustrations et j’ai pu apprendre de nouvelles fables.  Les fables sont superbes, on peut toujours retenir une leçon de ces histoires.  Il y a une fable qui m’a beaucoup servie.  J’aime les fables, on voit qu’il y a des émotions.  Une plongée dans les fables de mon enfance avec un graphisme moderne qui montre qu’elles n’ont rien perdu de leur pertinence et sont toujours d’actualité.  Une façon colorée de revisiter les fables de la Fontaine et de leur donner un petit coup de jeune.  Un classique très bien illustré. Certaines moralités étaient plus faciles que d’autres à comprendre.  Les fables de La Fontaine sont pour moi, maman, un souvenir d’enfance, lié à l’école (la cigale et la fourmi, le corbeau et le renard) ; des textes qui sont encore dans ma mémoire. Très belles illustrations riches en lumière et en fantaisie.

Le Royaume de Minuit Max Ducos Sarbacane, 2016

Partez aux côtés d’Achille explorer son école toute une nuit comme un terrain de jeux fantastiques. Un cheminement personnel à la rencontre de l’autre et de soi… Pour les enfants rêveurs et aventuriers dans l’âme, un délice de lecture !  J’aimerais être à la place d’Achille et de Massimo pour vivre les mêmes aventures qu’eux. Le livre a été apprécié par tout le monde.  J’ai aimé quand Achille découvre que Massimo peut ouvrir l’armoire des objets confisqués. C’est une belle histoire d’amitié et d’aventures.  Les illustrations me font penser à des photos.  Une histoire d’amitié très poétique. Mon passage préféré est quand les enfants ont pris les jouets confisqués. Achille est mon préféré car il fait plein de bêtises.  Une jolie histoire d’amitié entre deux élèves que tout oppose au départ. Ce livre décrit bien à quel point les enfants peuvent avoir de l’imagination.  Ces nombreux tableaux nous invitent à le dévorer.  Histoire captivante et personnages attachants.  Les nombreuses illustrations aident à se projeter… Les différences n’empêchent en rien l’amitié.  L’imagination débordante des enfants…  Très jolie histoire sur une amitié qui aurait pu ne jamais exister.

18


Malala : pour le droit des filles à l'éducation Raphaële Frier ; ill. Aurélia Fronty Rue du Monde, 2017 (Collection Grands portraits)

Malala, jeune pakistanaise, a dû mener un combat poignant pour accéder à l’éducation. Cet album fait réfléchir à la place des filles dans la société et donne de l’espoir en montrant qu’on peut agir pour défendre des valeurs et des droits. Emouvant et incontournable !  Moi j’ai aimé Malala parce qu’elle exprime ses sentiments. Elle veut la liberté et le droit des femmes.  L’histoire m’a fait de la peine mais nous apprenons que le droit des filles pour l’éducation n’existe pas dans tous les pays.  J’ai bien aimé cette histoire même si elle est un peu triste.  Tout le monde a aimé ce livre surtout moi et ma sœur. On a pensé que l’on avait de la chance d’aller à l’école.  On a beaucoup aimé ce livre, très émouvant.  Très beau livre qui aborde avec force et simplicité le thème de l’accès très difficile des filles à l’éducation dans certains pays du monde. Belles illustrations très colorées qui apportent un peu de gaïté à ce sujet si douloureux.  Malala a un très grand courage pour lutter contre le fanatisme et elle a fait du beau travail pour l’éducation des filles.

Demain : Les aventures de Léo, lou et Pablo à la recherche d'un monde meilleur !

Cyril Dion, Mélanie Laurent ; Vincent Mahé Actes Sud Junior, 2015 (1 CD)

Un voyage familial au cœur de l’humanité et de la terre. Unir ses forces et ses idées est porteur d’espoir et donne l’envie à tous d’agir pour la sauvegarde de notre planète. De quoi susciter de nouvelles idées éco-responsables.  J’ai écouté le CD et j’ai apprécié la chanson.  Histoire écrite pour créer un monde meilleur.  Ce livre est très intéressant et très intelligent. Il nous donne des solutions pour moins polluer la nature (permaculture, éoliennes etc…)  On voyage beaucoup et on apprend plein de choses sur l’écologie.  Livre permettant à l’enfant de se rendre compte de la difficulté de vivre « écolo ». Il est intéressant car on peut voir comment l’écologie est mise en pratique dans les différents pays du monde.  Coup de cœur familial pour ce livre. Superbe ouvrage qui traite d’un sujet d’actualité de façon adaptée pour les enfants. Le support CD rajoute un côté ludique.  Livre très intéressant qui aborde avec brio le sujet très difficile de l’écologie. Humour, finesse, grande pédagogie, bravo !  Une histoire qui me replonge en enfance. L’histoire fait beaucoup réfléchir sur le monde et ses dérives. A méditer …  A aborder avec nos enfants qui sont notre avenir et pour qui et avec qui, il faut construire un monde plus sain. Les enfants sont en général très sensibles à l’écologie et c’est important d’en parler avec eux.

19


Un grand jour de rien Béatrice Alemagna Albin Michel, 2016 (Collection Trapèze)

Une histoire haute en couleur fluorescente qui ouvre la porte de l’imaginaire et des cinq sens aux enfants accros aux écrans. Laissez-vous guider et suivez les pas de ce petit garçon qui va s’éveiller au fil des pages à la beauté de la nature et au monde qui l’entoure. Lecture à partager en famille pour vivre pleinement le temps présent.  Il faut profiter de chaque jour ! Ce qui est amusant c’est quand le petit garçon fait tomber sa console dans l’eau. Mais heureusement, c’est une histoire, je ne voudrais pas que ça m’arrive.  Il y a beaucoup d’émotions redécouvertes par le héros qui utilise ses cinq sens pour apprécier un environnement qu’il avait oublié dans ses jeux vidéo.  J’ai bien aimé quand le garçon a vu le reflet de son père dans le miroir.  Je pense que c’est mieux de jouer dehors que de jouer à la console. C’est bien de regarder les insectes, de goûter l’eau et de parler aux oiseaux.  On n’a pas besoin de console pour vivre.  Le livre reflète tout à fait le quotidien des enfants d’aujourd’hui (pour peu qu’on ne s’intéresse pas à leur épanouissement personnel et culturel). Il y a tellement d’autres choses hors des écrans !  Une histoire qui plonge les parents dans leurs découvertes d’enfance et les enfants dans l’essentiel des découvertes.  Ce livre est pile dans l’air du temps et permet d’aborder avec nos enfants le sujet des écrans.  Nous avons pu avec mon enfant échanger sur le thème de l’ennui.  Thème intéressant qui sensibilise les enfants à s’intéresser à la nature, à la découverte de nouvelles choses plutôt que de rester prostrés sur les jeux vidéo.  Nous avons tous vécu ce genre d’histoire. L’intrigue semble réelle. Les jeux vidéo et internet ont changé nos enfants.  Belle illustration des plaisirs simples de la vie, de ces petits « riens » qui font du bien.  Livre poétique qu’on aura plaisir à lire ensemble les jours de pluie. Il apprend à l’enfant à faire avec ce qu’il a sous les yeux et aussi à ne rien faire tout en faisant plein de choses à la fois. Très instructif.  Très bon livre pour les enfants d’aujourd’hui qui ne savent rien faire hors des jeux vidéo.  Le thème est en accord avec le monde d’aujourd’hui. Faire découvrir le monde, le « vrai » aux enfants.  En quelques phrases, l’auteure montre que sans jeu électronique, il est possible de passer une journée découverte du monde et de la nature et ce, sans s’ennuyer.  Il y a des plaisirs simples qui, avec un rien, rendent très heureux bien plus qu’être connecté toute la journée.  Adapté à la jeune génération. Ce livre fait prendre conscience aux enfants qu’il y a d’autres choses plus importantes et intéressantes que le monde virtuel.  L’âme est présente dans cet album.

20


273 amis

Gép ; dessins d’Edith Chambon Mouck, 2012 (Collection Graines d’ado)

Avec beaucoup d’humour et de justesse, les auteurs dépeignent une réalité des pratiques quotidiennes des jeunes adolescents confrontés aux dangers réels des réseaux sociaux. Roman graphique percutant pour discuter entre amis et en famille de ce sujet sensible.  Ceux qui regardent les réseaux sociaux sont tous seuls. Il faut se méfier de tout ce qu'on regarde sur les réseaux sociaux pour nous aider à y voir plus clair.  Sonia est sur facebook, elle poste une photo de son compagnon et tout tourne mal. J'aime bien la maman puisqu'elle se réconcilie toujours avec sa fille. Une lecture qui nous transporte dans le monde d'aujourd'hui.  Un livre qui nous permet de se méfier du « cyber harcèlement ». A lire absolument ! A voir ! On sort grandi.  Sonia pense qu'avoir plus d'amis la fait grandir. Ce livre parle des réseaux sociaux et des dangers d'Internet.  Mon personnage préféré est Elodie car elle est toujours là pour réconforter les autres, elle est gentille et attachante. Ce roman explique qu'il ne faut pas mettre les photos des gens sans leur permission sur Internet. L'événement qui m'a marqué c'est quand elle a mis la photo de Salomé sur facebook, l'émotion que ça m'a provoqué est de la colère. C'est un livre qui nous apprend les règles d'Internet.  Une lecture qui fait réfléchir à l'usage que l'on peut faire d'Internet.  J'aime bien Salomé car il est sympa et il fait du hip-hop. Il ne faut pas tout le temps avoir les yeux rivés sur Internet. Si on est toujours connecté, il y aura des conséquences.  L'histoire donne une bonne leçon, c'est qu'il ne faut jamais poster des images sans autorisation (droit à l'image).  Moi, si j'étais cette fille, je me sentirais un peu mal à l'aise et coupable…  Sonia est gentille, attachante, timide, mais c'est une fille qui se fait quand même remarquer. Avoir des amis sur Internet ne fait pas grandir,… les amis sur Internet ne sont pas de vrais amis.  A mon avis, beaucoup de gens (surtout jeunes) se reconnaîtront dans ce livre.  Sonia vit dans un duel permanent avec Chloé dont elle est jalouse. A lire pour grandir mentalement !  Sonia est un peu comme nous car on a tous les réseaux sociaux.  Il parle de problèmes que les adolescents peuvent rencontrer aujourd’hui dans la vraie vie. Il nous fait prendre conscience des risques et des dangers d'Internet. Histoire pour toutes les personnes qui passent leur temps sur les réseaux sociaux.  Je n'ai pas aimé ce livre car cette fille n'est que sur les réseaux sociaux, du coup elle est devenue accro et oublie même sa mère.  Il ne faut pas être tout le temps sur le Net à parler des fois à des personnes qu'on ne connaît pas, ça peut être dangereux. C'est mieux d’avoir des amis dans la vraie vie.  Mon personnage préféré est Mémé car elle essaye de faire comprendre à Sonia que les réseaux sociaux ne sont pas pour les jeunes filles. Il fait passer un message fort.  C'est un livre à découvrir où il y a beaucoup d'émotions.  Je n'ai pas trop aimé le livre parce que je ne vois pas pourquoi son copain lui fait la tête alors que c'était pour une bonne cause qu'elle a posté une photo de lui avec ses sœurs.

21


Céleste ma planète

Timothée de Fombelle ; ill. Julie Ricossé Gallimard jeunesse, 2009 (Collection Folio junior)

Une histoire d’amour poignante entre Céleste et un jeune narrateur qui est prêt à tout pour la sauver… Comme un cri d’alerte, ce roman nous invite à une réflexion philosophique autour de l’écologie et l’avenir de notre planète. A lire d’urgence par tous !  Livre plein d'aventures et d'amour, le narrateur fait tout son possible pour sauver Céleste.  C’est bien pensé de représenter la planète sous forme humaine, cela fait très humaniste, cela fait réfléchir aux actes que l'on fait subir à la planète.  Ce roman nous montre une vision du futur différente de celle qu’on imagine aujourd’hui. On doit profiter de notre famille car le narrateur ne voit jamais son père et il voit rarement sa mère en vrai. Le futur, moi, je n’ai pas envie que ça se passe comme ça avec la pollution et le manque de socialisation.  J’ai été touché par cette histoire qui parle de notre terre et s’il y a trop de pollution, la terre peut s’arrêter de tourner.  Le moment qui m’a le plus ému est quand le jeune garçon (narrateur) a peur de perdre Céleste et qu'il est prêt à tout faire pour elle.  Ça donne envie de protéger la planète, de s'en occuper et de se consacrer à elle. Il faut qu'on la nettoie quand elle est sale et la respecter car elle est magnifique et magique.  Moi, ma vision du futur serait une planète la plus propre et sereine possible : libre, tranquille, couverte de fleurs !  J’ai aimé parce que c’est un roman futuriste.  J'ai aimé l'amour qui lie les deux personnes entre elles. L'histoire se termine bien, j’aime bien la façon dont il tombe amoureux.  Histoire drôle, le personnage principal tombe amoureux de tout ce qu'il voit. Céleste est courageuse… elle n'a pas peur de sa maladie.  Je n’ai pas trop envie de me retrouver dans le monde de Céleste, c’est alarmant et déprimant : on ne savoure plus de la nourriture, on ne sort plus, on ne fait plus de rencontre…  Si les personnes dans le monde continuent de polluer la planète, dans notre futur, je pense qu’on ne pourra même pas vivre. L’air sera tellement pollué que personne ne respirera de l’air pur… La nourriture en tube n’est pas agréable à manger car il n'y a aucune satisfaction à la toucher.  Moi j'aime la fin du livre car Céleste est guérie. La pollution de la planète c'est très important car habiter dans des bâtiments en hauteur pour ne pas mourir d’asphyxie est grave.  Ce roman fait réfléchir à la pollution : il ne faut pas jeter tous nos déchets par terre sinon la planète va être polluée.  Dans le futur, il y aura beaucoup plus de technologies et j’espère qu’on aura toujours le plaisir de manger et de sortir dehors.  C'est très choquant de voir cette évolution dans le futur. J’aime bien l’idée du marshmallow en liquide et les voitures garées à la verticale. Trop drôle ! Dans le futur, il y aura des bonbons liquides.  Je n’ai pas trop aimé ce livre car il nous décrit un horrible futur : nous ne pouvons pas sortir des appartements à cause de la pollution.  J’ai bien aimé ce livre, c’est un peu une morale pour l’écologie. Ça représente le futur qui nous attend si on ne préserve pas la planète : les immeubles font plus de 100m de hauteur, on mange de la nourriture en tubes alors qu’aujourd’hui on prend du plaisir à manger des guimauves à la main !

22


 J’ai bien aimé ce livre car dans la vie réelle, c’est énervant de savoir que les gens sont si sales et sans cœur et ne pensent pas au futur. Mais d’un autre côté, je n’ai pas trop aimé le fait de faire voir la gravité des choses : des gens peuvent avoir peur du futur et rester dans un isolement total et complet. Je n'aimerais pas y être ! Quel enfer de penser que le futur c’est comme la prison (mais en mieux).  Le futur sera en électricité… les voitures fonctionneront à l’électricité verte, mais il y aura plus beaucoup de forêt mais de quoi vivre, j'espère…

Le petit prince : d’après

l’œuvre d’Antoine de Saint Exupéry Antoine de Saint-Exupéry ; dessins de Joan Sfar ; couleurs Brigitte Findakly Gallimard jeunesse, 2008 (Collection Fétiche)

A travers ses dessins, Joan Sfar a su nous communiquer toute la poésie et l’émotion de ce grand classique. A lire et relire avec le cœur… « l’essentiel est invisible pour les yeux »… À méditer en famille et entre amis.  Nous découvrons la rencontre du Petit Prince et de l'aviateur. On s’attache très rapidement au Petit Prince. Il nous transporte dans un autre monde et nous fait rêver. Pour les grands rêveurs et pour ceux qui aiment les contes. Ce livre donne des ailes !  Il y a des moments drôles, des moments tristes.  J'adore ce personnage car il est attachant, triste, souriant... Un livre qui nous touche et nous transporte.  Le Petit Prince est un livre super, rempli d'aventures et de rebondissements.  Le Petit Prince fait plein de découvertes, rencontre beaucoup de personnes et quand je l'ai terminé, j'étais déçue car on a envie que l'histoire ne se termine jamais, on s'accroche vraiment à tous les personnages.  Petit Prince est un enfant très curieux et il vit dans son monde. Il s’est ouvert au fil de l’histoire car il était très timide et réservé.  Le Petit Prince voyage de planète en planète afin de trouver un globe pour sa rose. Il finit sa quête sur Terre et repart chez lui. Il est prêt à braver tous les dangers pour trouver ce globe et n'oubliera pas sa rose, c'est ce qui fait de lui un personnage attachant.  Ce livre était assez étrange… Pour les férus de bande dessinée.

23


Lettres d’un mauvais élève Gaia Guasti Thierry Magnier, 2016 (Collection Petite Poche)

Un mauvais élève nous livre ses méandres et sa posture vis-à-vis de son quotidien dans sa scolarité et sa relation aux autres, comme une bataille acharnée. Un roman épistolaire plein d’indignation et d’émotions qui ne laisse pas indifférent.  Ce livre m'a fait ouvrir les yeux parce que je me suis dit que pour ne pas devenir comme lui, il fallait vraiment bien travailler. A lire, pour ceux qui ne sont pas forts à l'école (car il est court). Très bon livre fort et attachant, qui nous touche, nous transporte et nous ouvre les yeux.  Il y a dans ce roman quelques passages où je me sens concerné. Il est original car ça raconte un peu nos ressentis au collège et à la maison, les émotions du narrateur sont très bien exprimées. Je trouve que le garçon a du courage d'écrire à ses professeurs.  Un livre pour certains « cancres » qui pourraient se reconnaître. Meilleure heure de colle de ma vie !  C'est drôle quand il fait des fautes.  On dirait que tout est vrai.  J'ai eu l'impression d'être à sa place quand il a donné son bulletin à ses parents. C'était touchant quand il a demandé à son ancienne maîtresse si elle pouvait l'aider.  Je me suis perdu dans les lettres… ça me rappelle la vraie vie.  J'aime bien la lettre qui est destinée à son ancienne maîtresse car elle fait rire, elle est mal écrite.  Le personnage principal est attachant car on sent qu'il veut faire des efforts mais personne ne le comprend donc on a envie de l'aider. Un petit livre surprenant, touchant et truffé de petits passages humoristiques !  Ce livre fait réfléchir. A lire absolument, à découvrir, à dévorer !  Drôle et triste à la fois. Le personnage principal est attachant, touchant, dans un sale pétrin. Rien n'est joué dans la vie.  Je trouve le personnage attachant car l'on peut s'identifier à lui. Je regrette que ce ne soit qu'un recueil de lettres et qu'il n'y ait pas de fil rouge. Un livre touchant.  Je m'attendais à un ouvrage drôle. Je n'aime pas le principe des lettres car je me perdais entre les deux.  J'ai aimé ce livre car dès qu'on commence un chapitre, on ne peut s'arrêter, les suspens entre les pages nous obligent à avancer dans l'histoire. J'ai aussi aimé le changement de pronom sur chaque personne (le directeur, l'inconnue ou encore sa petite sœur...).  Livre pour les enfants qui sont fâchés avec l'école.  Ce que je trouve attachant c'est quand il écrit, il souffre.  L’événement que j'ai beaucoup aimé est la lettre à ses parents.

24


Le Vampire de Bacalan Jeanne Faivre d’Arcier Castelmore, 2016

Un rôdeur sur les quais, un concert à la base naval, des jumeaux aux pouvoirs télépathiques, des phénomènes étranges d’apparitions, tous les ingrédients du roman fantastique y sont. Cette histoire vampirique haletante, sous forme de thriller, se déroule au cœur du patrimoine bordelais... De quoi susciter l’envie de frissonner et de redécouvrir les lieux cultes de Bordeaux.

Comme un abécédaire…

A

comme Aventure, Cornélia et Nico vivent des aventures exceptionnelles.

A

comme Angoisse. Dans certains passages du livre, il y a des scènes angoissantes comme par exemple Cornélia qui reste coincée dans la base sous-marine.

A comme Adolescents, ce sont des adolescents / comme Aventure, Cornélia et Niko vont vivre une aventure étrange.

B comme Bordeaux, c'est là où ils habitent / comme Base sousmarine, là où a eu lieu le concert de Corneille.

C comme Courage. Dans le livre, certains personnages sont courageux comme par exemple Cornélia et Niko contre les trafiquants.

C

comme Cornélia, le personnage principal du livre et aussi celle qui va accomplir beaucoup d’exploits.

E

comme Edouard Vaillant, le collège où vont Niko, Cornélia et leurs amis.

G

comme Gironde, la région où se trouve Bordeaux et celle où habitent tous les personnages.

G comme la Garonne, l'histoire se déroule à côté de la Garonne. H comme Hangar, Cornélia et Victor sont à la recherche d'une porte mystérieuse donnant dans un hangar.

J comme Joie, la joie des retrouvailles entre les jumeaux à la fin de l'histoire.

M comme Mistiff, le chien qui accompagne le vampire est de la race des mastiffs.

O comme Olga, la grand-mère de Cornélia et de Niko, c'est Olga qui s'occupe d’eux à cause de l'absence de leurs parents.

Q comme les Quais de Bordeaux, toutes les scènes se passent làbas.

R

comme Retour en arrière. Dans le hangar, les jumeaux se retrouvent à l'époque de la seconde guerre mondiale.

S comme suspense. Dans le livre, je trouve qu'il y a beaucoup de suspense.

S comme Secret. Il y a un secret de famille autour de l’absence des parents de Cornélia.

T comme Téléphone, Cornélia fait tomber son iPhone par terre. U comme Unique. Le lien qui unit Cornélia et Nico est unique et très particulier.

V comme Vampire. Toute l'histoire tourne autour de ce mystérieux personnage.

V comme Vampire, il y a un vampire à Bacalan. W comme Wagon. Pour échapper aux allemands,

les jumeaux, aidés de Blacky, le mastiff, se cachent dans un wagon.

Z comme Zombie, c'est un trafiquant comme le Parigot.

25


La médiathèque municipale remercie chaleureusement tous ceux qui ont participé à la 14ème édition

Entre mots entre nous 2017/2018  les enfants, les familles et les classes des écoles maternelles et élémentaires du Bousquet, Frédéric Chopin, Rosa Bonheur et François Villon  Les élèves et leurs professeurs de français du Collège Manon Cormier : 5ème D et 5ème E (Cyril Lafon) ; 5ème B et 5ème C (Hélène Baccarani) ; 6ème B et 6ème C (Marie-Agnès Bazas) ; 6ème E (Marion Noguès) ; Laure Delibie, documentaliste et M. Vanderplancke, Principal du collège  Les assistantes maternelles et l’équipe de la Maison Petite Enfance  les assistantes maternelles du RAM  les conteurs, comédiens, musiciens, plasticiens, carnettiste, conférenciers, auteurs et illustrateurs qui sont venus rencontrer les enfants dans le cadre de la saison culturelle de Bassens :

ABCD’ART (Anne-Jeanne Touja) VALENTINE ADENIS, plasticienne JEANNE FAIVRE D’ARCIER, écrivaine AUX ARTS ETC… (Eve Lagarde, scénographe et Gérard Chouissa, scénographe) MARIE-CHRISTINE BARRAULT, comédienne et PASCAL CONTET, accordéoniste SOPHIE BATAILLE, carnettiste CEÏBA ET IRAWO, chanteurs et musiciens CIE LES DÉLIVREURS DE MOTS LADJI DIALLO, conteur et musicien et JEFF MANUEL, musicien MAX DUCOS, écrivain et illustrateur LES ÉDITIONS LE BLEU DU CIEL (Didier Vergnaud, écrivain et éditeur) CIE LES ENFANTS DU PARADIS (Christian Rousseau, comédien) ALAIN LE GOFF, conteur et ACHILLE GRIMAUD, conteur SYLVIE HAZEBROUCQ, L’infirmerie à émotions ASSOCIATION HISTOIRE ET PATRIMOINE MARIA JALIBERT, écrivaine et illustratrice ISCIANE LABATUT, Historienne de l’art CÉLINE LALAU, plasticienne et médiatrice culturelle CIE LE LIQUIDAMBAR (Aurore Cailleret, et Lolita Barozzi) FLORENCE LOUIS, philosophe MASOMENOS MUSÉUM D’HISTOIRE NATURELLE MYRIAM PELLICANE, conteuse CIE LA P’TITE VITRINE (Laëtitia Vignes, danseuse et chorégraphe) CIE DU SI (Alain Chaniot, comédien et Aurélie Lopez, comédienne) JEAN-PIERRE SIMÉON, écrivain et poète THÉÂTRE JOB (Agnès Saubion, comédienne et Muriel Dabert, comédienne) COLLECTIF TRANSFERT MERCI À PRESQU'ÎLE EN PAGES, ET BIBLIO.GIRONDE

26


Merci aux enfants, collégiens et parents pour leurs lectures, leurs écrits, leurs témoignages : AALYIAH, AAYA, ABD-MALEK, ADAM, ADAMA, ADEL, ADIL, ADRIEN, AERINE, AGATHE, AHLEM, AHMAD, AICHA, AIDAN, AIDY, ALBANE, ALBENA, ALESSIO, ALEX, ALEXANDRE, ALEXIA, ALEXIAN, ALEXIS, ALEYNA, ALI, ALICE, ALICIA, ALISON, ALISSA, ALIXE, ALIYA, ALLAN, ALVY, ALYA, ALYCIA, ALYSSA, AMANN, AMBRE, AMEL, AMELIE, AMELLEINES, AMELYA, AMEUR, AMIN, AMINA, AMINATA, AMINE, AMIR, ANA, ANAELLE, ANAHI, ANAIS, ANAS, ANDREA, ANES, ANGEL, ANGELINA, ANI, ANIA, ANIS, ANISSA, ANNA, ANNA-ROSE, ANOUSONE, ANTHONY, ANTOINE, ANTONIN, ANTONIO, ANTTON, ANYS, APOLLINE, ARDA, ARMANDINHO, ARONE, ARTHUR, ARWEN, ASHLEY, ASIM, ASMA, ASMAE, ASSIA, ASYA, AUDE, AURELIA, AVA, AXELLE, AYA, AYANA, AYMANE, AYOUB, BAPTISTE, BASILERAFAEL, BASMA, BASTIEN, BAYANE, BEATRIZ, BENJAMIN, BERNA, BERYL, BIA, BIANCA, BILAL, BLANDINE, BRANDON, CALISTA, CALLIE, CAMIL, CAMILLE, CAMYLLE, CANDICE, CAPUCINE, CELIA, CELIA, CEYHUN, CHAHID, CHAIMA, CHAMSDINE, CHANIS, CHARAFEDDINE, CHARLINE, CHARLOTTE, CHEIKH SAAD-BOUH, CHEMSDINE, CHEMS-DINE, CHEMS-EDDINE, CHERLY, CHIARA, CHIRINE, CHLOE, CIARA, CIRINE, CLARA, CLARA LOU, CLEA, CLEMENCE, CLEMENT, CLOE, COLAS, CORALIE, CYRIL, DALIA, DAMLA, DANIA, DEBORAH, DELIO, DENIZ, DIANA, DIEGO, DINA, DIOGO, DJAHID, DJIBRIL, DJULIAN, DORIAN, DOUNIA, DYBRIL, DYLAN, EDEN, EDUARDO, EFE, ELENA, ELIOTT, ELISA, ELISABETH, ELISE, ELISSA, ELIZ, ELLE, ELODIE, ELOUAN, ELSA, EMA, EMELYNE, EMIE, EMILIE, EMMA, EMY, ENESS, ENIS, ENNA, ENZO, EREFANE, ERINN, ESTEBAN, ESTEE, ESTELLE, ESTHEBAN, ESTHER, ETHAN, EVA, EVAN, EYMEN, FABIO, FANTINE, FARES, FATIMA, FATIMA-ZOHRA, FATOU KINE, FAUSTINE, FEIZA, FRANCISCO, FRANCOIS, FYONA, GABIN, GABRIEL, GABRIELLA, GABRIELLE, GAETAN, GALAHAD, GASPARD, GAUTHIER, GAYESIRI, GEORGE, GILLIAN, GIPSON, GIULIA, GIZEM, GONUL-KADRIYE, GUILLAUME, HABIB, HAFSSA, HAKAN, HALIMA, HAMIR, HAMZA, HANA, HAYDAN, HAYDEN SEVEN, HECTOR, HINNA, HUGO, IBRAHIM, IDRIS, IHAB, IKRAM, ILAN, ILHAM, ILIASS, ILONA, ILYANA, ILYES, ILYESS, IMAYA, IMRANE, INATEO, INAYA, INES, IPEK, ISAAC , ISMAEL, ISMAIL, ISSA, ISSAM, JADE, JASMINE, JASON, JAWAD, JAYDEN, JAYSON, JEAN-BAPTISTE, JEANINE, JEANNE, JEREMY, JEYLONE, JOAN, JOHAN, JOHANN, JOLYNA, JONNA, JORIS, JOSE, JOSEPH, JOSUHA, JOUNEYD, JOY, JULES, JULES, JULIAN, JULIANA, JULIE, JULIEN, JULIETTE, JUNE, KACEM, KADIR, KAELIN, KAHINA, KALIA, KANNELLE, KARELLE, KATARINA, KAWTHAR, KAYLA, KAYNA, KAYS, KELIAN, KELYA, KENJY, KENNY, KENZA, KEVIN, KEYLIA, KHADJA, KHADJA, KHADY, KHYLIAN, KILLIAN, KIMBERLEY, KORAM, KRYS, KYLIAN, KYLIANA, LAIVAN, LALIA, LALY, LANA, LARA, LAURA, LAURIANE, LEA, LEANA, LEANE, LEANNE, LEILA, LEMMY, LEMMY, LENA, LENI, LENNY, LENY, LEO, LEONIE, LEONY, LIAM, LICKAS, LILA, LILIA, LILOU, LILY, LILYA, LINA, LIOR, LISA, LISANDRO, LISE, LISSANDRO, LOEVAN, LOGANN, LOHA, LOHAN, LOIC, LOKENZO, LOLA, LOLITA, LONY, LORA, LORIS, LOTFI, LOU ANN, LOUANE, LOUIS, LOUISA, LOUISE, LOUKA, LOUNA, LOUNDIA, LUCAS, LUCIA, LUCIANNA, LUCIANO, LUCIE, LUCY, LUDMILA, LUKA, LUNA, LYAD, LYAM, LYDIA, LYLA, MACEO, MADANI, MADDY, MAE, MAEL, MAELLE, MAELONE, MAELYS, MAEVA, MAHE, MAHJOUB, MAI-LAN, MAILEN, MAILIE, MAISSA, MALAK, MALO, MALORY, MANALE, MANEL, MANELE, MANELLE, MANOELA, MANON, MANUEL, MARC, MARGAUX, MARIA, MARIE, MARIKA, MARILOU, MARINE, MARIUS, MARJORIE, MAROUANE, MARTHA, MARWANE, MATHEO, MATHIEU, MATHILDE, MATHIS, MATHYS, MATISSE, MATTEO, MATTHEO, MAXENCE, MAXIME, MAY, MAYLIS, MAYSSA, MEDHI, MELEK, MELEKIREM, MELIA, MELIH, MELINA, MELINE, MELLINA, MELVYN, MELYNA, MELYSSA, MEREDITH, MESSAOUD, MICHELLE, MICKAEL, MILA, MILAN, MILENA, MILO, MILOUD, MIRAC, MIRYAM, MIYA, MOHAMED, MOHAMED AMINE, MOHAMMED, MOHAND, MORGAN, MORGANN, MORGANNE, MOUSTAPHA, MYRIAM, NAEL, NAELLE, NAILA, NAIM, NAJWA, NAOMIE, NAOYA, NARJISS, NASSIM, NATHALIE, NATHAN, NATHANAEL, NATIE, NAWEL, NAWELL, NAWFEL, NEVAEH, NEYLA, NIDAL, NIHEL, NINA, NINON, NISAN, NOA, NOAH, NOE, NOELIE, NOEMIE, NOEMITSHIBOLA, NOHA, NOHAM, NOLAN, NOLANN, NORA, NOUR, NOUSSAIBA, NOVALY, NYSSA, OCEANE, OCTAVIA, OIHANA, OLIVIA, OMAR, OMAYMA, OSCAR, OUBAYDA, OUMAIMA, OUMAYMA, OWEN, PABLO, PAOLO, PAULINE, PRESLEY, QUENTIN, RAFAEL, RAFIL, RAMATOULAYE, RAMAZAN, RANDY, RAPHAEL, RASIT, RAYAN, RAYANE, REMI, RIAD, RICARDO, RIHANA, ROBIN, RODJI, ROMAIN, ROMANE, ROMEO, ROMY, ROXANE, RYAD, RYM, SABAH, SABRINA, SABRINE, SACHA, SAFAA, SAFAE, SAHAM, SAHEL, SAINA, SALIM, SALMA, SALOME, SAMI, SAMUEL, SAMY, SANA, SARA, SARA, SARAH, SARAH-LINE, SARRA, SEBASTIEN, SELENA, SELIM, SELMA, SENA, SERENA, SHADI, SHAEL, SHAIMA, SHAINEZ, SHANNA, SHAYNA, SIDY, SIMON, SLIMAN, SOFIA, SOFIAN, SOFIANE, SOHAYB, SOLAN, SOLEANE, SOLEYMAN, SONIA, SOPHIA, SOREN, SORIAN, SOUFIANE, SOUHAIL, SOUKAYNA, SOVANN, STELLA, STOYAN, SUMEYYE, SWANN, SYRINE, TAHINA, TAINA, TAIS, TARA, TEA, TEDDY, THEA, THEO, THIBAULT, THIMEO, THIMOTHEE, THOMAS, THYLANE, TIAGO, TIMEO, TIMOTHEE, TINO, TIPHANIE, TISSIA, TITOUAN, TIYA, TOM, TOMIE, TONY, TRISTAN, TYCIA, TYMEO, UGO, VALENTIN, VALENTINA, VANESSA, VERA LUCIA, VICTOIRE, VIOLETTE, VOLCAN, WAHIL, WALID, WARREN, WASSIM, WISSEM, XABI, YACINE, YACOUB, YAEL, YAELLE, YAMINA, YAN, YANIS, YANISS, YANN, YANNIS, YAO, YASIN, YASMINE, YASSINE, YLANE, YLIANNA, YNES, YNESSAF, YOAN, YOHAN, YOUNES, YOUSRA, YOUSSEF, YOUSSRA, ZACCHARIA, ZAKARIA, ZAKARIYA, ZAKARYA, ZIAD, ZINEB, ZIYAD, ZOE, ZUZANNA, ZYDANE, ZYUMBYULA.

27


Médiathèque François Mitterrand Horaires d'ouverture

Mardi  15h00 - 18h00 Mercredi 10h00 - 12h00 14h00 - 18h00 Jeudi 17h00 - 18h00 Vendredi 10h 00 - 14h00 15h00 - 18h00 Samedi 09h30 - 12h00  13h30 - 16h30

Horaires d’été :

du 3 juillet au 25 août 2018 Mardi  15h00 - 18h00 Mercredi 10h00 - 12h00 14h00 - 18h00 Jeudi  16h00 - 18h00 Vendredi 10h00 - 14h00 15h00 - 18h00 Samedi 09h00 - 12h15

Inscription gratuite pour les jeunes bassenais sous réserve d'une première inscription faite obligatoirement en présence d'un parent muni d'un justificatif de domicile.

www.entremotsentrenous.fr www.mediaculture.ville-bassens.fr www.ville-bassens.fr Courriel : mediatheque@ville-bassens.fr Tél. : 05 57 80 81 78

Projet Éducatif Local

Profile for Mairie Bassens

Plaquette Entre mots Entre nous 2017-18  

Plaquette Entre mots Entre nous 2017-18  

Profile for bassens
Advertisement