Issuu on Google+

54

a c t u a l i t é s

La biodiversité à Bassens

Evénement

Association

Le magazine d’information de la ville de Bassens

Octobre - Novembre - Décembre 2013

numéro

Rencontre avec… les ateliers Raphaëlle

Inauguration de la médiathèque


GRAND PORT MARITIME DE BORDEAUX

© PAT - GPMB

300 liaisons régulières vers les 5 continents

W W W. B O R D E AU X - P O R T. F R PUB Portrait Bleu - 192x128 - Mag Bassens - Juin 2013.indd 1

14/06/2013 15:00:53

ompes unébres de Bassens


Directeur de publication : Jean-Pierre TURON Responsable de la rédaction : Benjamin LABRO

S o m m a i r e Zoom sur… la réforme des rythmes scolaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 3 Éditorial du Maire

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p5

Ça s’est passé près de chez vous . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 6 à 10 La rentrée en images . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 11 Ville en mouvement

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p 12 à 14

Jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 15

Conception - Rédaction : Service communication, Benjamin Labro, Hélène Dejeans, Sophie Villattes, Marie Merle, Sylvie Souleyreau. Services municipaux Photographies : Mairie - Daniel Charpentier (sauf mention spéciale) Régie publicitaire : Covision - Mérignac : 05 57 81 70 77

Dossier : la biodiversité à Bassens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 17 à 21

Création graphique : Hypophyse communication

Solidarité : la semaine bleue . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 22

Impression : Imprimerie Laplante

Solidarité : les jardins familiaux et le projet « jardinons ensemble » . . . . p 23 Économie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 24 et 25 Rencontre avec... les ateliers Raphaëlle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 26 Sport : l’athlétisme pour tous . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 27 Événement : l’inauguration de la médiathèque . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 28

Réalisation : Polymédia Tirage : 3 700 exemplaires Dépôt légal : 4e trimestre 2013 Contact : Mairie de Bassens 42, av. Jean-Jaurès BP 52 - BASSENS 33563 CARBON-BLANC CEDEX Tél. 05 57 80 81 57 Fax 05 57 80 81 58 contact@ville-bassens.fr

Brèves . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 29 et 30 10-31-2222

Agenda . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 32

Imprimé avec des encres à base végétale sur du papier issu de forêts gérées durablement certifié PEFC Prochaine parution : janvier 2014

Z OO M

« Réforme des rythmes scolaires : la mise en place du temps libéré Le temps libéré, dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires, a progressivement été mis en place depuis la rentrée. Il faut noter qu’une trentaine d’animateurs contractuels, travaillant spécifiquement sur ce nouveau créneau, ont été recrutés pour l’année. L’équipe des animateurs titulaires (que les enfants retrouvent dans les différentes structures municipales et qui encadrent les contractuels) a été renforcée grâce à six nouvelles embauches. Un transport en bus a été organisé entre les écoles et l’ALSH Séguinaud le mercredi. Le coût de la réforme est d’environ 100 000 € pour la commune compensé en partie pour la première année par la dotation de l’Etat et bientôt, les villes l’espèrent et le souhaitent vivement, par des financements de la CAF. Cette nouvelle organisation a demandé des adaptations, des aménagements et une grande réactivité des équipes en ce début d’année scolaire. Un premier bilan a été tiré après la rentrée en lien avec les parents d’élèves ; il a permis de fluidifier la répartition des enfants et de poursuivre l’amélioration du dispositif. Rappelons que ce temps que le conseil municipal a souhaité proposer gratuitement de 16h15 à 17h (17h30 lorsque les ateliers sont animés par une association) n’est pas obligatoire. Les ateliers sportifs, culturels, artistiques, civiques…, construits sur la base du Projet Educatif Local comptent aussi une part ludique et de détente nécessaire pour respecter les rythmes de l’enfant. Ils sont fréquentés régulièrement par plus de 80% des enfants de la commune. L’école multisports repositionné à 16h15 a vu sa fréquentation augmenter de 30 %. L’ALSH est sur une même dynamique de hausse d’effectifs. D’autres ajustements seront certainement à mettre en place durant cette année en fonction des besoins et des constats.


DOCKS MARITIMES DE BORDEAUX P.A. Docks Maritimes, Quai Carriet, Lormont

Agence Maritime / Manutention / Immobilier Le département « Docks Maritimes Immobilier » vous propose : A louer Lormont Zone Franche : Bureaux et locaux d’activités de 200m2 A louer Bassens : entrepôts industriels de 1500, 2500 et 4000m2, locaux d’activités de 400 m2, bureaux

Tél : 05 56 74 90 60

Fax : 05 57 80 14 20

LA RÉFÉRENCE DU TRAITEMENT ET DE LA VALORISATION DES DÉCHETS SPÉCIAUX IMAGINER > CRÉER > DÉVELOPPER Innover en respectant l'homme et son environnement, c'est le défi du monde industriel. C'est aussi notre objectif. SARP Industries traite, recycle et valorise les déchets dangereux depuis plus de 30 ans. Nous élaborons des réponses performantes et adaptées aux industriels et aux collectivités.

SIAP Bd de l’Industrie - Bassens 33565 Carbon-Blanc Tél. 05 57 77 65 50 Fax 05 57 77 65 55 www.sarpindustries.fr


Édito

L’

L’été vient de s’achever et le beau temps a prédominé laissant à chacun la possibilité d’en profiter. Mais l’orage du 26 juillet, particulièrement violent (référence centennale), a bien rappelé qu’il fallait prendre en compte le réchauffement climatique en cours et nous renvoie à nos responsabilités notamment en matière d’aménagement du territoire, un aménagement raisonné de nos espaces soucieux de ceux qui y vivent et respectueux du contexte géographique et environnemental. Grâce aux travaux importants menés depuis plusieurs années par la CUB les dégâts ont été limités à l’exception de quelques débordements qui ont touché plusieurs foyers sur la commune. Le classement demandé et obtenu en catastrophe naturelle permet d’accélérer les procédures d’indemnisations. Mais cette période dite de trêve estivale ne l’a pas été pour tous. En effet plusieurs études, faisant partie du contrat de développement signé avec la CUB en 2011, sont arrivées à terme pouvant servir de fondement à la phase pré opérationnelle dont : • Celle de la Cité de la gare avec un programme de constructions se substituant à l’ancienne cité, • Celle du centre bourg avec une première phase autour de la maison de Broqua, de redynamisation commerciale indispensable dans cette partie de la commune, Plusieurs nouvelles études ont été lancées dont celles : • de la création d’un pôle d’échange multimodal autour de la gare de Bassens s’intégrant dans le nouveau schéma de déplacement de la presqu’île d’Ambès, • du secteur Prévôt/château Grillon pour l’implantation d’un parc d’activités exemplaires et la sauvegarde du patrimoine bâti de qualité et aux potentialités certaines, • du secteur des Guerlandes ou comment repenser et mettre en valeur les friches industrielles avec leurs atouts et leurs contraintes. Quant à celle de Prévert/le Moura, elle a été reprise avec la nouvelle direction de Logévie pour accentuer le renouvellement urbain prévu… Parallèlement plusieurs chantiers se sont déroulés dont en particulier : • la construction d’une nouvelle tranche de caveaux, • la fin des travaux de la médiathèque qui agrandie et rénovée sera inaugurée le 9 novembre, renforçant ainsi son rôle de pôle culturel majeur, • les nombreux travaux dans les écoles pour assurer, dans les meilleures conditions, la rentrée. Rentrée marquée d’une part, par le passage de l’école de musique municipale en école de musique associative qui en reprend les fondamentaux tout en assurant pour l’avenir plus de souplesse dans sa gestion et d’autre part, par la mise en œuvre des nouveaux rythmes scolaires visant à mieux s’adapter aux rythmes de l’enfant. Mise en œuvre complexe qui a mobilisé beaucoup d’énergie, suscité beaucoup d’échanges, d’écoute et de créativité. Quelques ajustements ont été nécessaires inhérents à l’ampleur des transformations mais ne doutons pas des aspects positifs pour l’enfant qui en ressortiront. L’attractivité accrue de Bassens ne s’est pas démentie ces dernières semaines comme en témoigne la venue de trois ministres particulièrement intéressés par le potentiel et les innovations de la zone industrialo-portuaire. Ce fut un bel été, propice au repos et à la détente mais nullement synonyme pour la commune d’arrêt ou de mise en sommeil des projets. L’organisation efficace des agents pendant cette période a permis cette continuité dans les services rendus au public, les manifestations et moments festifs proposés comme le suivi des études et des chantiers en cours. Bonne rentrée à toutes et à tous. Jean-Pierre Turon Maire de Bassens Vice-président de la Communauté Urbaine de Bordeaux


Ç a s ’ e s t p a s s é p r è s d e c h e z v o u s d e j u i n à s e p t e m b r e 2 0 13

Animations, spectacles

Solidar’Ville le 1er juin

« On part en voyage » par Planète Toc Toc, le 15 juin

Clôture de « Entre mots entre nous » 9ème édition le 27 juin

Bassens en fête

Course cycliste du 19 au 21 juillet

Spectacle de l’ALSH

Musique

Fête de la musique le 21 juin

Auditions des classes d’ensemble de l’école de musique le 26 juin

page

6

Sulfurock le 7 septembre

BASSENS actualités : le magazine d’information de la ville de Bassens

Concerts du Festival des Hauts-de-Garonne le 11 juillet


Sport

Basket : Championnats de France Cadets niveau A, les 1er et 2 juin et finales de Coupe 33 du 14 au 16 juin

National de Pétanque du 7 au 9 juin

Un jeune footballeur prometteur. Younès Kabouni, jeune Bassenais, a remporté avec son équipe la coupe Gambardella (coupe de France amateurs des moins de 19 ans) fin mai à Paris. Il vient de passer un contrat professionnel avec les Girondins de Bordeaux. Remise des grades du CMOB Arts Martiaux le 14 juin

Stage sportif des 7/11 ans du 8 au 12 juillet

Devoir de mémoire

Cérémonie de commémoration de l’appel du 18 juin 1940 et cérémonie du souvenir de la libération de Bassens 28 août 1944


Ç a s ’ e s t p a s s é p r è s d e c h e z v o u s d e j u i n à s e p t e m b r e 2 0 13

Enfance / jeunesse

Remise des dictionnaires aux CM2 le 4 juin

Valorisation du CLAS le 4 juin

Valorisation des différents accueils périscolaires de l’année lundi 17 juin

Journées portes ouvertes au collège de Bassens le 8 juin

Journée sportive de l’école multisports le 19 juin

Spectacle écoles François Villon et Rosa Bonheur les 24 et 25 juin

page

8

Fête du Relais Assistante Maternelle le 1er juillet

Fête de la Maison Petite Enfance le 2 juillet Élection de la mascotte « Ecoconsommation » le 2 juillet

BASSENS actualités : le magazine d’information de la ville de Bassens


Sorties familles

Jumelages

Les sorties estivales ont une fois de plus rencontré un vif succès avec la participation d’une centaine de personnes par sortie : c’est la côte Basque qui était au programme de l’escapade du mois de juillet, et la Dordogne au mois d’août.

Des enfants des villes jumelles de Suancès en Espagne et de Kleinostheim en Allemagne sont venus à Bassens dans le cadre d’échanges scolaires : du 3 au 7 juin pour les écoliers espagnols, et du 17 au 21 juin pour les écoliers allemands.

Et aussi…

Forum des Droits Culturels du Conseil Général à l’Espace Garonne le 21 juin

Concours départemental de pêche à Montsouris le 30 juin

Exposition PROCCREA aux Terrasses du Bousquet, du 24 au 28 juin

Remise de la médaille de la ville à Andrée Debar le 1er juillet


Ç a s ’ e s t p a s s é p r è s d e c h e z v o u s d e j u i n à s e p t e m b r e 2 0 13

Et aussi…

Visite du jury du concours régional des villes et villages fleuris le 22 juillet

Inauguration des Fées le 8 juillet

Clôture du chantier de formation de Beauval le 12 juillet

Journées du patrimoine les 14 & 15 septembre

Planète Bassens le 31 août

e Gala d ue i t as q gymn aire t volon in 2 le 2 ju

Randonnée de 10km du Comité de Gironde de Randonnée le 28 juin

Salon du modélisme à l’Espace Garonne les 21 et 22 septembre

kel n Hec Jürge AR) (SOG ec les tre av rencon u collège d élèves illet 2 le ju

page

10

Tournoi de sixte seniors le 22 juin

Gala de tique gymnas ue r ythmiq in le 29 ju

Remise des prix du concours des maisons fleuries le 25 septembre

Raid des Coteaux du 22 au 26 juillet

Réunion publique S3PI le 3 juillet et Lesieur le 5 septembre

BASSENS actualités : le magazine d’information de la ville de Bassens

La Caravane des loisirs du 29 au 30 août

Stage d’é du CL té du 5 a AS u 9 ao ût

Bus des curiosités le 20 septe mbre

Accueil d es nouveau x habitant s le 7 septe mbre


L a

r entrĂŠe

en

im a ge s


Ville

en

m o uvem en t

Voirie La rue Léon Blum

Les travaux de réhabilitation de la rue qui avaient débuté en octobre 2012 sont terminés. Enfouissement des câbles, réfection de la chaussée, création d’une piste cyclable et nouveaux candélabres (avec lampes basse consommation), il faut dire que les travaux étaient d’ampleur et que l’axe, complètement transformé, est désormais sécurisé tant pour les piétons que pour les deux roues. Des places de stationnement supplémentaires ont également été réalisées.

Contournement du château Beaumont Au Parc de l’Europe, les travaux ont débuté. Le préfabriqué près du château Beaumont a été déconstruit. L’enfouissement des réseaux a commencé rue Beaumont et rue Raoul Bourdieu. La Cub démarre en octobre les travaux de voirie en débutant par la nouvelle voie entre les cuisines municipales et le château Beaumont.

La Baranquine Les travaux d’aménagement du carrefour devraient prendre fin en 2014. Cet axe très emprunté par les usagers du port et les habitants fait l’objet de travaux d’adaptation du réseau d’assainissement avant la création, en cours, d’un giratoire par la CUB.

Quai de Vial : réhabilitation et mise aux normes du passage à niveau Situé au nord du quai de Vial, à proximité de la zone des Guerlandes, le passage à niveau a été complètement réhabilité par la SNCF au mois d’août. Ces travaux (terrassement et pose de nouveaux rails) permettront le passage de trains de plus grande capacité et marquent la volonté de RFF d’appuyer le développement du fret ferroviaire. La circulation rétablie depuis mi-août n’empêche pas la poursuite, jusqu’à la fin de l’année, des travaux annexes (liaisons des voies, installations électriques et sécurité) de ce passage reliant le port à la gare de triage de Sabarèges. Cette dernière fera l’objet, en 2014, de travaux importants visant à pérenniser son activité. Le fret ferroviaire est plus respectueux de l’environnement que d’autres moyens de transport et influe également sur la sécurité routière en limitant le nombre de camions sur les routes.

Le mur anti-bruit

page

12

Déconstruction du préfabriqué

réalisé par RFF aux abords de la gare de Bassens est terminé. Partiellement construit en mur de gabion (galets et grillage) et en maçonnerie traditionnelle, il limite les nuisances pour les riverains. Cette dernière partie a fait l’objet d’une décoration toute particulière : une fresque aux couleurs vives rappelant l’identité de la ville a vu le jour grâce aux talentueux Kendo et Ben de l’association Peinture Fraîche.

B A S S E N S a c t u a l i t é s  : l e m a g a z i n e d ’ i n f o r m a t i o n d e l a v i l l e d e B a s s e n s


Equipements

La nouvelle médiathèque est ouverte ! Après un an de travaux, le chantier qui s’est déroulé « sans accros » a pris fin au mois d’août. Le mois de septembre a été consacré à la pose du mobilier et à la réception des agréments habituels (sécurité) avant ouverture. La médiathèque rénovée et agrandie (avec deux nouveaux espaces dédiés aux spectacles/expositions et au multimédia) a pu rouvrir ses portes en octobre, rue du 8 mai 1945. Rendez-vous le samedi 9 novembre, jour de l’inauguration, pour célébrer ce nouvel espace dédié à la culture et au multimédia (lire en page 28).

Les écoles Chaque année, l’été est l’occasion d’entreprendre des travaux dans les écoles. Cette année, peintures, aménagements, réparations et entretien approfondi ont accompagné des interventions plus spécifiques. Le nouveau chauffage a été installé dans la salle des maîtres de l’école François Villon. Du côté de la maternelle du Bousquet, des interventions ont été réalisées sur le mobilier et les volets roulants. Les locaux préfabriqués de la partie ancienne de l’école qui devaient initialement être démolis ont au contraire fait l’objet d’interventions les rendant aptes à accueillir dès la rentrée les ateliers organisés dans le cadre du temps libéré. Les travaux étaient particulièrement conséquents du côté de l’école Rosa Bonheur avec la révision des volets roulants et la réfection d’une classe, mais surtout pour l’école Frédéric Chopin avec la réfection d’une classe et du préau (peinture de la structure et remplacement de la toile). Les travaux de construction de la structure modulaire destinée à l’accueil d’une classe, des services périscolaires et des temps libérés, ont également commencé dans la cour de l’école. Les travaux seront achevés au dernier trimestre 2013. Une partie des jeux a dû être enlevée, de nouveaux seront installés pendant les vacances de la Toussaint pour les remplacer.

Quelques jours avant le déménagement

Cuisine municipale : du sol au plafond !

Châteaux des Griffons

Les vacances ont été l’occasion de reprendre le sol de la salle de plonge, d’améliorer le chauffage et d’entreprendre la pose de faux plafonds et de luminaires avec pour objectif de nouvelles conditions de travail et une réponse à l’évolution des règlementations.

La rénovation du sol et des installations de la cuisine a été effectuée comme prévu. Mais suite aux intempéries (voir encadré), d’autres travaux ont du être réalisés au rez-de-chaussée (sol, plafonds et éclairage) dans la salle principale du restaurant.

Séguinaud : rénovation des vestiaires et tribunes Un chantier de formation au mois de juillet a permis de reprendre la faïence de 2 blocs sanitaires. Les 6 vestiaires ont fait l’objet de travaux de peinture et le mobilier a été remplacé. La rénovation se poursuivra lors de la prochaine trêve sportive avec notamment le remplacement des menuiseries extérieures de la façade sud.

Cimetière Le cimetière a été équipé de 23 caveaux supplémentaires mis en place au mois de septembre.

Lavoir La réhabilitation du lavoir (charpente, couverture, fermeture) est prévue pour 2014. Il s’agit de mettre en valeur cet élément du patrimoine communal.

Livres nomades Le démarrage du chantier de la structure modulaire de l’école Frédéric Chopin

Les principaux travaux

Plus de 200 000€ Structure modulaire : 171 000€ Remplacement de plaques de faux plafonds : 5 000€ Réfection des classes : 21 000€ Préau école Frédéric Chopin : 15 000€

La première boîte à livres nomades du parc des Coteaux a été installée au domaine de Beauval à l’occasion des Journées du Patrimoine. Imaginée par l’atelier bordelais SixDix et réalisée par le menuisier de la ville, elle permet de déposer ou d’emprunter des livres en accès libre et gratuit.


Ville

en

m o uvem en t

Espaces verts Parc des Coteaux Les aménagements se poursuivent entre Séguinaud et Panoramis : aménagement d’un belvédère à Séguinaud, pose d’escalier et paysagement du site. Certains chemins ont été réenherbés. Les poteaux signalétiques de la boucle verte et des chemins départementaux de randonnées ont été posés par le Conseil Général.

Fermeture exceptionnelle du centre de recyclage de Bassens En raison de travaux, le centre de recyclage sera fermé au public lors des journées suivantes :

du 14 octobre au 4 novembre 2013 Les usagers pourront se rendre sur le centre de recyclage à proximité : Ambarès Avenue Jules Ferry - 33440 Ambarès 05 56 77 71 32 Bordeaux Bastide Quai Deschamps - 33000 Bordeaux 05 56 40 21 41

Belvédère de Séguinaud

Domaine des Maréchaux Les travaux aux abords de la résidence se poursuivent et devraient se terminer fin 2013. Concernant le parvis, des murs en gabion et massifs s’articulent autour de cheminements. L’installation de potelets permet de limiter le stationnement des voitures sur la piste cyclable et de sécuriser les déplacements des piétons et des vélos. En contrebas, entre la résidence et l’école, les clôtures en béton ont été enlevées et deux citernes enterrées vont permettre la récupération de l’eau naturellement présente sur le site. Le site sera paysagé en dénivelé avec l’ajout d’un deuxième escalier et des terrasses jardinées à l’ombre d’un sous-bois. Une attention particulière est apportée à la sécurisation des accès vers l’école maternelle et le gymnase/centre d’animation des Terrasses du Bousquet.

page

14

BASSENS actualités : le magazine d’information de la ville de Bassens

Intempéries de juillet, quelques dégâts occasionnés Les orages violents du mois de juillet, accompagnés de fortes précipitations, ont occasionné quelques dégâts. Des plaques de faux plafonds ont été remplacées dans les écoles F. Villon, F. Chopin et R. Bonheur et à l’Espace Jeunes. Un sol a été endommagé à la maternelle Chopin, il sera remplacé pendant les vacances de la Toussaint. La végétation a aussi fait les frais de ce mauvais temps : les arbres touchés sont en cours de remplacement. Les dégâts les plus importants sont à déplorer du côté du château des Griffons avec une réfection totale du sol du restaurant, le remplacement des plaques de plafond et des luminaires. Ces travaux ont été réalisés pour un coût total de 62 500€.


Jeunesse

La rentrée du BIJ Le BIJ c’est : - un accueil personnalisé, - un lieu d’écoute et d’information sans rendez-vous, gratuit et ouvert à tous : collégiens, lycéens, étudiants, demandeurs d’emploi, salariés, parents, travailleurs sociaux, enseignants…

NOUVEAUX HORAIRES Le BIJ vous accueille aux Terrasses du Bousquet sans rendez-vous : - le mardi de 14h à 17h - le mercredi de 10h à 12h et de 14h à 17h - le vendredi de 14h à 17h L’accueil est possible sur rendez-vous en dehors de ces horaires. Le BIJ est aussi accessible depuis chez vous : Tél. 05 57 80 11 69 / bij@ville-bassens.fr

ZOOM sur…

Aidez des jeunes à réussir !

herche des bénévoles La ville de Bassens rec 16 des jeunes âgés de pour accompagner n tio ma for ne d’u e ris ans et plus dans la rep ez n concours. Vous av ou la préparation d’u s, français,…), des une discipline (math ns da es nc éte mp co des ues et envie de les es ou méthodologiq iqu hn tec ire -fa oir sav un jeune à réussir ? partager pour aider

ole ! Devenez bénévGU E,

ER Contactez Anaïs WAMB nesse 05 57 80 11 69 Jeu n tio Bureau Informa projet ?

➜ DCoesntpracéctezisiStéonphs suanrieleMONTRIOU Développement Social 05 57 80 81 57

Projet Léonardo du collège Cette année aura été l’occasion pour la SEGPA du collège Manon Cormier de concrétiser le projet « Mobilité européenne » mené en collaboration avec le Conseil Général de la Gironde depuis deux ans. 14 élèves sont partis deux semaines en Turquie, à Samsun, faire un stage en établissement professionnel. A leur retour, Mme Bergeret, directrice de la SEGPA, leur a remis les Europass, attestant de leurs deux semaines de stage, en présence des représentants des collectivités locales, des associations turques de la CUB et des parents d’élèves.

le Check’5, le chéquier des 12-25 ans La ville de Bassens sort un chéquier destiné aux jeunes âgés de 12 à 25 ans comprenant des offres et réductions chez certains partenaires dans des domaines variés tels que la culture, le sport, les sorties (concerts), etc... Le Check’5 est disponible à l’achat (5€) au Bureau Information Jeunesse (Terrasses du Bousquet).

J33530 arrive sur Facebook !

La ville de Bass ens lance une page Facebook jeunes de la vi dédiée aux lle. Avec un co ndensé d’actu sorties, jobs... s musique, J33530 est le nouvel espace jeunes Bassenai d’infos des s!


Découvrez un lieu unique

Un espace pédagogique tout public sur les enjeux de l’eau e t d e l ’ e nv i ro n n e m e n t

2 heures de visite Dégustations d’eau Activités expérimentales Expositions...

OUVERTURE :

du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30 Entrée gratuite - Accueil adapté aux personnes à mobilité réduite SUR RÉSERVATION POUR LES GROUPES :

La Maison de l’Eau

35-37 cours Georges Clemenceau 33000 Bordeaux

05 56 48 38 40 maisondeleau@lyonnaise-des-eaux.fr

Sables, Graviers, Granulats décoratifs, Recyclés.

recyclage

LA solution granulats de proximité pour tous vos travaux

Sables & graves

Fondation

Enduit, Mélange à béton, Assainissement, Remblai.

Calcaire, Diorite, Matériaux recyclés.

Aménagement Extérieur Matériaux décoratifs, Enrobé à froid en seau : noir & rouge.

Possibilité de livraison à la demande

05 56 42 33 27

du lundi au vendredi de 8h - 12h / 14h - 16h

Z.I. les Deux Esteys, avenue des Guerlandes - 33530 Bassens


La biodiversité à Bassens La biodiversité est la diversité naturelle des organismes vivants. Sa préservation et sa favorisation sont des enjeux majeurs du développement durable. La faune, la flore, les milieux naturels, dans toutes leurs composantes, sont des êtres vivants qui interagissent entre eux. De par leur rareté, leur rôle, certaines espèces doivent être protégées, alors que d’autres, considérées comme nuisibles, doivent être limitées. Notre commune compte de nombreux espaces de biodiversité. Il est nécessaire de bien les connaître pour mieux les préserver. C’est un défi que la ville s’est engagée à relever…


D o s s i e r

:

l a

b i o d i v e r s i t é

à

B a s s e n s

De nombreuses espèces présentes sur le territoire Bassenais Préserver et favoriser la biodiversité

Beauval, un site « référence »

Une gestion raisonnée pour les espaces verts La gestion des espaces naturels et fleuris de la ville se veut raisonnée, c’est-àdire équilibrée entre les endroits « gourmands » en attention, et les endroits moins exigeants. A Beauval (lire ci-contre), Séguinaud, Fantaisie (en contrebas de Panoramis), sites entretenus selon le principe de la fauche tardive, la faune et la flore s’épanouissent. Le parc Rozin sera prochainement entretenu selon la même pratique. Les abords des lieux d’habitat et les cheminements continueront d’être traités de manière classique. Évidemment, l’utilisation de tous types de produits agressifs est proscrite dans ce type d’endroit.

La prairie de Beauval est vaste, elle est devenue un site « référence » en termes de biodiversité avec la pratique du fauchage raisonnée qui permet la préservation et même la réapparition de différentes espèces de végétations. Entretenue par les employés municipaux, les tontes sont utilisées comme compost. La commune a fait le choix en 2012 d’optimiser encore plus le site de Beauval en permettant à un agriculteur de faucher et de récupérer le foin pour nourrir ses troupeaux. C’est à Beauval (qui fait également partie intégrante du parc des Coteaux) qu’a été réalisée la première opération de « sauvetage » d’abeilles (lire en page 19).

t iens particulièremen ib ph am d’ et x au se ples d’oi u de l’ordinaire : pe un Voici quelques exem t en rt so ui q Beauval et présents sur le parc Athene noctua Chouette chevêche gris foncé Oiseau de petite taille, sculaire, pu cré té tivi l’ac tacheté, à ent de em qui se nourrit principal es et ect ins s gro de vers de terre, Visible le rs. geu ron ues elq qu de rronniers soir entre l’allée des ma st une C’e l. uva Bea c par et le sion en France. espèce en nette régres a epops Huppe fasciée Upup ée, ng ora Oiseau de couleur sa car ble ssa nai on facilement rec gue lon ne d’u e nté mo sur tête est éventail huppe s’ouvrant en g et lon est bec Son ver tical. rmet pe lui il légèrement arqué, ici nt ora pic , sol au ir urr nce de se no Elle est présente en Fra nt. me ide tir de la et là en marchant rap par à t tou sur st c’e is février, ma dès la fin du mois de nuptial. Elle ne ’a lieu le passage pré qu il avr en et ars -m mi c. rrêter au par manque jamais de s’a

onia ciconia nde Cigogne blanche Cic présence dans la gra Elle nous ravit par sa en Elle e. mn uto d’a che fau e prairie du parc à chaqu it do Il ur. cte tra r derrière le profite pour venir chasse its pet de t uen ect eff i qu aires s’agir d’oiseaux sédent ce a département. Si l’espè déplacements sur le s les dan e iqu crit on populati atteint un niveau de nche en bla ne og cig la de n années 70, la situatio trocution et la préser vate, les problèmes d’élec ean rag ou ns pour sa sauvegarde. France est plutôt enc ctio t parmi les priorités d’a son des mi hu es zon tion des dra Salamandra salaman s. Salamandre tachetée tamment dans les douve no l uva Bea c par le sur t sen it pré urr s no trè se est i n qu ibie Cet amph laire et nocturne t à l’activité crépuscu cre dis l ma ani un st C’e de ctes et de vers. Il est essentiellement d’inse des ent hem séc l’as par é plus en plus menac zones humides. s marmoratus Triton marbré Trituru se nourrit comme et vit i qu n ibie Un autre amph dans les douves, t sen pré la salamandre. Plutôt e de vie aquatique et un il peut avoir une phase autre terrestre.

ulus regulus calotte de Reconnaissable par sa la tête, de t couleur sur le hau jaune et le mâ le z che orange des l’un st chez la femelle, c’e . Il pe uro d’E x eau ois plus petits , nce Fra en est devenu sédentaire p tro ers hiv des mais souffre à le nourrir. pas tez ési n’h nc do x

Roitelet huppé Reg

page

18 rigoureu

BASSENS actualités : le magazine d’information de la ville de Bassens

Crédit photo : ABPEPP

variegata ventre jaune Bombina Crapaud sonneur à âtre et au ventre jaune oliv à s Amphibien au dos gri en dans la soirée, par fois orangé, il se signale ible, qui aud ent ilem fac » u plein jour, par un « ho en nt. Cette espèce est correspond à son cha nce Fra de s ion rég des t par régression dans la plu zones par la destruction des où elle est menacée humides.


Lutter contre les nuisibles et favoriser les espèces protégées La végétation envahissante et allergisante L’ambroisie est une plante envahissante et très allergisante, particulièrement des mois de juillet à octobre. Le capteur de pollen situé sur la commune (sur le toit du château des Griffons) en a démontré la présence dans la zone industrialo-portuaire. Le fauchage a été réalisé début juillet afin, également, de stopper l’envahissement dans les autres cultures. Les relevés du capteur sont depuis redevenus normaux. Bassens fait partie du Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA). De par sa situation géographique et son altitude, la commune est idéalement placée pour récolter les données relatives aux pollens.

Couleuvres : chacun chez soi ! Des plaques à reptiles ont été installées dans le secteur de Fantaisie : il s’agit de disposer des plaques ondulées bitumeuses, à même le sol dans une zone qui se situe entre le bassin Fantaisie et le centre de loisirs (ALSH). L’idée étant d’« écarter » les couleuvres du centre aéré tout en favorisant leur habitat dans une zone protégée.

Bassens lutte contre le frelon et s’engage pour la défense des abeilles Depuis plusieurs années, Bassens agit au côté des apiculteurs pour lutter contre le frelon asiatique et l’extinction des essaims d’abeilles. Grâce à une convention avec le Groupement de Défense Sanitaire des Abeilles de Gironde, chaque année de nombreux nids de frelons sont détruits. Cet été, deux essaims d’abeilles ont été découverts à Beauval et dans une haie de l’école Rosa Bonheur. Gênantes pour les habitants mais trop précieuses pour être détruites, les abeilles ont été récupérées par l’association GDSA. Une ruchette provisoire a été posée sur le site permettant à l’apiculteur de récupérer l’essaim au bout de quelques semaines (40 000 abeilles environ pour celui récupéré à Beauval) pour le réimplanter ensuite dans un lieu adapté.

Bassens Actu a rencontré Pierre et Béatrice Médici, apiculteurs amateurs d’Ambès et membres de l’association GDSA 33, à Beauval, lors de l’opération de sauvetage de l’essaim. Bassens Actu - Pouvez-vous nous parler de l’association ? « La GDSA assure l’aide technique aux apiculteurs adhérents dans la lutte contre les maladies et les insectes nuisibles aux abeilles. Par le biais du vétérinaire conseil de l’association, elle coordonne l’action des spécialistes sanitaires apicoles sur le terrain et les forme. Elle aide à la maîtrise de l’environnement de l’abeille afin d’améliorer sa nutrition de façon qualitative comme quantitative. Enfin, elle lutte contre le frelon asiatique : recherche et essais de nouveaux leurres, mise au point d’équipements, expérimentation de nouveaux modes de destruction, mise en place d’un réseau de « perchistes » bénévoles pour la destruction des nids et formation des agents communaux pour l’utilisation des équipements que nous avons mis au point. L’association intervient par exemple à La ville travaille avec Bassens sur le domaine public et chez les particuliers lorsque les nids sont l’association sur un projet trop hauts pour les agents des espaces verts de la ville. » d’implantation de ruches. Les ruches pourraient être Bassens Actu - La lutte contre le frelon porte-t-elle ses fruits ? gérées et exploitées par un « Clairement oui. Dans les villes comme Bassens des membres de l’association. qui participent à la lutte, on note cette année une Des découvertes pédagogiques diminution du nombre de nids. Malheureuseet des dégustations de miel ment, les frelons se reportent sur les villes voisines. pourraient être proposées Il est nécessaire que tout le monde joue le jeu. dans le futur. Un beau projet Les abeilles nous aident également dans la lutte. en faveur de la biodiversité… Elles ont changé leur comportement pour se défendre. Il n’y a plus de sentinelle devant la ruche, c’est un lieu trop exposé et elles l’ont bien compris. De même, et c’est très nouveau, elles parviennent parfois par des attaques en groupe à désorienter et faire fuir temporairement un frelon. Sans toutefois parvenir à les tuer comme leurs cousines asiatiques qui en volant très près d’eux en nombres parviennent à faire monter la température de leur corps et les tuer. Mais nous surveillons de près la modification de leur comportement. »

Bientôt du miel de Bassens ?


D o s s i e r

:

l a

b i o d i v e r s i t é

à

B a s s e n s

Le parc des Coteaux : 26 kilomètres de balades et une réserve de biodiversité Le parc des Coteaux, véritable réserve de biodiversité à deux pas du centre ville de Bordeaux, recèle de lieux magiques et insoupçonnés. Patrimoine architectural, demeures anciennes, châteaux, belvédères, vues plongeantes sur la Garonne, mais aussi essences florales uniques dans notre région et espèces animales protégées, balades fléchées ou improvisées… c’est ce que vous trouverez sur ce vaste parc de 400 hectares (carte gratuite à disposition dans les différentes mairies).

Le parc des Coteaux commune par commune BASSENS

Domaine de Beauval Domaine de Séguina ud

LORMONT

Parc de l’Ermitage Ferme du Parc du ch âteau des Iris Lissandre Deux sentiers de ran données

CENON

Parc Palmer Parc du Cypressat

FLOIRAC

Domaine de la Burth e L’Observatoire

La flore du parc des Coteaux offre à voir de nombreuses variétés protégées au niveau européen : ondontite de Jaubert, Epipactis des marais, aigremoine élevée, grande naïade… On y retrouve aussi des collections d’arbres remarquables : cyprès des quatre coins du monde (parc du Cypressat à Cenon), pins et arbres fruitiers, cèdres de l’Atlas, châtaigniers, néfliers, platanes, ifs, charmes, buis ou encore chênes, érables ou acacias (Domaine de la Burthe à Floirac).

page

Les prairies situées sur le chemin du belvédère de Panoramis, sur le parc des Coteaux, sont riches de plusieurs variétés d’orchidées. Mais attention, il s’agit pour la plupart d’espèces protégées. Merci de ne pas les cueillir ! On retrouve donc : Des orchidées du genre « ophrys », qui sont des orchidées qui imitent parfaitement insecte ou autre petite bête (mouche…) pour pouvoir être pollinisées plus facilement. En effet en imitant un insecte, une femelle, l’orchidée trompe le mâle qui croyant ensemencer une femelle se retrouve avec des sacs de pollen sur le dos qu’il transportera sur 20 une nouvelle plante, et c’est ainsi que la fécondation de l’orchis aura lieu. Quelquefois, certaines espèces peuvent pousser le mimétisme jusqu’à imiter l’odeur, la phéromone du sexe opposé.

C’est le cas de l’Orchis Bouc Himantoglossum hircinum, dont le nom fait référence à l’odeur de bouc forte et désagréable des fleurs. Elle fleurit de mai à juillet.

BASSENS actualités : le magazine d’information de la ville de Bassens

L’Orchis pyramidal, Anacamptis pyramidalis, ne possède pas de nectar, l’attirance de cette dernière pour les papillons est donc un leurre. Comme il s’agit d’assurer la fécondation, la morphologie des fleurs est bien adaptée aux trompes des lépidoptères. Elle fleurit d’avril à juillet.

L’Ophrys abeille, Ophrys apifera, est une orchidée terrestre européenne. Elle est pollinisée par des abeilles solitaires mais pas par les abeilles sociales (comme l’abeille domestique). La plante attire l’insecte en produisant une odeur qui imite l’odeur de l’abeille femelle. Elle fleurit d’avril à juillet.


La faune : si sauvage et pourtant si proche ! Dans nos parcs urbains, à quelques mètres de nos habitations, vivent des animaux sauvages, du plus commun, le hérisson ou la chauve-souris par exemple, aux plus étonnants : chevreuil, écureuil, renard et même sanglier ! Les promeneurs les plus observateurs auront même la chance de croiser quelques espèces peu communes comme la cistude d’Europe, la couleuvre à collier, la couleuvre verte et jaune, le papillon azuré du serpolet, le crapaud calamite, l’alyte accoucheur ou la salamandre tachetée. Héron pourpré, aigrette, gobemouche gris, faucon pélerin, milan royal Crédit photo : Alain Noël sillonnent les airs des Coteaux. D’autres espèces y ont été introduites.

Crédit photo : Alain Noël

Collège Manon Cormier : un projet Comenius pour un établissement plus vert

La CUB s’engage également pour la biodiversité… …en invitant les habitants de l’agglomération à alimenter un « atlas participatif de la biodiversité ». Oiseaux, reptiles et amphibiens, mammifères, chauves-souris, libellules et papillons, tous ces groupes d’espèces sont actuellement prospectés par des spécialistes afin de réaliser d’ici mars 2015 un atlas de la biodiversité de la Cub. Dès aujourd’hui, vous pouvez aider les équipes à inventorier la faune de la Cub. En 2013, cinq espèces phare vous sont proposées : l’hirondelle de fenêtre, l’hirondelle rustique, la huppe fasciée, le hérisson et le lézard des murailles. Ces espèces, communes et faciles à reconnaître, sont néanmoins de très bons indicateurs de l’évolution de la biodiversité et du changement climatique. Les équipes intégreront vos observations à leurs propres inventaires. Toutes les informations, un guide des espèces et les modalités de participation sur le site Internet à l’adresse suivante : www.lacub.fr/projets-nature/atlas-participatif

« Pupils for a Greener School »* était le titre de ce projet qui a fait travailler ensemble des collégiens d’Espagne, de Finlande, de France, de Pologne et de Slovaquie. Et c’est en Slovaquie que le projet Comenius s’est achevé, après deux années au cours desquelles les élèves du collège auront découvert d’autres façons de penser le développement durable, d’autres façons de manger et d’étudier dans la joie et la bonne humeur. 6 élèves du collège Manon Cormier se sont envolés le 14 mai pour Bratislava, avec dans leurs bagages, la présentation du travail effectué au cours de l’année. Les collégiens bassenais s’étaient donné pour objectif de faire de leur établissement un lieu plus vert et c’est chose faite : après les études sur la situation environnementale de leur école et de leur commune, qui leur avaient valu le Trophée Agenda 21 du Conseil Général l’année dernière, les élèves du club Comenius ont mis en place le recyclage du papier et, pour impliquer tous leurs camarades, ont imaginé un concours du meilleur slogan. 11 élèves ont ainsi été récompensés avec des trouvailles telles que « Stop au gaspillage/Il faut tourner la page/Et passer au recyclage ! » ou encore « Tous solidaires/Pour sauver la Terre ! ». « L’école plus verte » s’est par ailleurs intéressée à d’autres aspects du développement durable : si l’écologie est l’aspect le plus visible et populaire, la dimension économique n’a pas été oubliée. Les élèves se sont ainsi rendus dans le futur écoquartier de la rive droite, ex caserne Niel, pour y découvrir que des entreprises et des associations y avaient fait leur nid. Ils ont également créé un jardin au sein de leur établissement après en avoir dessiné les plans : 4 rectangles d’un mètre sur deux sont cultivés avec des plantes aromatiques, des annuelles, des légumes et des fleurs. D’autres plantations agrémentent le jardin, disséminées çà et là pour le plaisir des yeux et des sens. Les graines ont été semées, le jardin pourra continuer de s’épanouir grâce aux futures *Des élèves pour une école plus verte mains vertes du collège.


S olidarité

La Semaine Bleue du 28 au 31 octobre « Vieillir et agir ensemble dans la communauté » Cet événement national mettra à l’honneur les personnes retraitées et les personnes âgées. Il vise à mettre en lumière les difficultés et préoccupations qu’ils rencontrent et à mettre en avant leur contribution à la vie économique, sociale et culturelle de la ville. Les seniors sont au cœur des préoccupations de la municipalité qui œuvre, en partenariat avec les associations, au développement de services et d’animations qui leurs sont dédiés. L’implication de la ville dans la Semaine Bleue s’inscrit dans cette démarche…

Le programme :

l h30 château Beauva L  undi 28 octobre, 14 exposition d’ lle sa la auval et de Visite du château Be oine et iations Histoire et Patrim organisée par les assoc de auprès de la plate-forme l’ABPEPP. Sur inscription gn pa és de leurs t aux enfants si accom ser vices publics. Ouver it. grands-parents. Gratu une de Paris h place de la Comm M  ardi 29 octobre, 14 vité « Marche » Découver te de l’acti Sport Loisirs. de l’association CMOB butants et un rcours : un pour les dé Proposition de deux pa pagnés de om ver t aux enfants si acc pour les confirmés. Ou atuit. leurs grands-parents. Gr é à 14h rch Départ : Place du Ma uet vers 16h usq Bo du Retour : Terrasses publics. plate-forme de ser vices la de s prè au Sur inscription ées. nd ures de marche recomma Tenue adaptée et chauss n Jaurès e, 11h réfectoire Jea Mercredi 30 octobr .SOL avec AS .B l’association AS Repas proposé par que à 11h visite de la médiathè .99.27 ou Mme TARTAS au 05.56.06 de s prè Sur inscription au .57.80.81.50. de ser vices publics au 05 auprès de la plate-forme CLIC et du du réseau de bénévoles Tarif : 8 €. Présentation agnons mp Co l) proposée par « Les animation (chant chora repas. du Bousquet » avant le quet h Terrasses du Bous J eudi 31 octobre, 15 es ut ch s de n Préventio Conférence sur la « r le CLIC pa ée im an » es stiqu et les accidents dome n) Gratuit. (dans la Salle de réunio

page

22

Spectacle avec des enfants des écoles à la maison de retraite Tropayse

OL Les repas de l’AS.BAS.S sont ouverts à tous

t chaque Les seniors s’impliquen tion des année dans l’organisa sorties estivales Une conférence sur la prévention des « arnaques » s en direction des senior

rt sur inscription Possibilité de transpo vices publics à la plate-forme de ser » « Jardinons ensemble ée ann que cha ble sem ras our d’un enfants et seniors aut projet lié au jardinage

BASSENS actualités : le magazine d’information de la ville de Bassens


20 ans de solidarité pour les jardins familiaux Le samedi 5 octobre dernier, le comité local Sybille a ouvert les portes de ses jardins à l’occasion des 20 ans de l’association. L’occasion de redécouvrir cette cinquantaine de parcelles, réparties sur près de 5 500m², qui accueillent jardins, plantations et potagers. Ces jardins sont aussi propices aux rencontres et permettent aux familles et habitants d’échanger et de partager ces terrains dans le respect de l’environnement. Après une matinée de visite, les jardins ont été inaugurés en présence des élus de la ville et trois paniers de légumes bio ont été offerts par tirage au sort aux visiteurs. Olivier Georges (ancien Président), Josiane Lavery, (adjointe chargée de la solidarité), Martine Olivier (Conseil Général), Jean-Pierre Turon (Maire), Christian Bessières (actuel Président de l’association), Jean-Louis Bouc et Anita Cayn (conseillers municipaux) à côté de l’arbre qui vient d’être planté pour marquer cet anniversaire.

« Jardinons ensemble », se rencontrer autour du jardinage Il les a tous faits (ou presque), les ateliers jardinons ensemble. Depuis son entrée au CP et le lancement de ce projet intergénérationnel, Romain s’est montré assidu, enthousiaste, et de plus en plus impliqué. Aujourd’hui âgé de 11 ans, il est entré en sixième et garde un souvenir ému de son expérience « jardinons ensemble ». Retour sur son aventure… Depuis 2009, le projet « jardinons ensemble », mené en partenariat avec le CCAS, les services techniques et le service environnement, réunit écoliers et résidents de la RPA volontaires autour du jardinage. L’année dernière, 8 élèves de l’école François Villon et 6 élèves de l’école Rosa Bonheur y ont participé. Ensemble, ils ont réalisé des jardinières, des plantations, un potager et détourné des objets du quotidien en fabricant des personnages en PVC ou à l’aide de pots de terre. Les jardiniers en herbe ont aussi découvert comment fabriquer des nichoirs et entretenir les plantations et les massifs. Romain appréciait surtout la rencontre avec les personnes âgées qu’il était chaque fois ravi de retrouver pour les ateliers ou les repas qu’ils partageaient. Entre jardinage, bricolage et entretien des outils, les résidents de la Madeleine ne manquent pas de bonnes astuces ! En cadeau de départ, Romain a reçu une graine de bananier qu’il a déjà plantée dans son jardin en souvenir des ateliers et des bons moments qu’il y a passé. Il espère maintenant la voir grandir.


E c onom ie

Visites ministérielles à Bassens En l’espace de quelques mois, plusieurs ministres ont fait le déplacement dans la région, faisant halte à Bassens pour des raisons différentes mais toujours liées aux activités de la zone industrialo-portuaire et à leur développement. Le 7 juin, Frédéric Cuvillier, Ministre des Transports et de la Mer, a pu découvrir l’activité du port de Bordeaux et en particulier la forme de radoub de Bassens qui connaît une seconde vie avec le démantèlement de navires (le cargo Hilde G y a été démantelé au printemps). La forme de radoub est également concernée, avec les bassins à flot de Bordeaux, par le projet « Refit » de maintenance de yachts importants. Le ministre était particulièrement intéressé par ces nouvelles activités qui devraient permettre au port de s’inscrire dans des filières d’avenir. Le 8 août, Nicole Bricq, Ministre du commerce extérieur, s’est intéressée au travail réalisé par les Douanes. Après une visite des bureaux rue Franklin, elle a pu assister, sur le port, à une opération de contrôle de conteneurs par l’équipe des Douanes de Bassens avant de se rendre au péage de Virsac pour une opération de contrôles routiers.

change de rive Le 5 septembre 2013, la société Lesieur organisait une réunion d’information à la salle des fêtes pour présenter son projet de transfert de l’unité de conditionnement de Bordeaux à Bassens. Une enquête publique s’est également déroulée du 2 septembre au 2 octobre. Entreprise française centenaire, Lesieur est spécialisée dans la production et la commercialisation d’huiles végétales et de sauces condimentaires de France. Son unité d’embouteillage était située quai de bacalan à Bordeaux dans un secteur où les mutations importantes du quartier (pont Chaban Delmas, projet d’aménagement des bassins à flot, cité des civilisations du vin), devenait contraire à un développement de l’usine. L’attractivité de la zone industrielle de Bassens et la disponibilité de terrain jouxtant les entreprises « sœurs » Diester et Saipol* ont convaincu les dirigeants de Lesieur d’envisager leur nouveau projet sur la Rive Droite. Selon les dirigeants, cet investissement de plus de 24 millions d’euros interviendra afin de pérenniser l’activité de conditionnement sur le sud-ouest tout en permettant des synergies entre les différentes filiales et le développement de la compétitivité.

ZOOM sur le projet Terrain de 22 694 m2 M  utualisation des infrastructure avec le site Saipol (sécurité, énergie…) B  âtiment de 14 617 m2 (dont 8 145 m2 pour la production) Entre 10 et 16 m de hauteur 3 415 m2 d’espaces verts 30 camions par jour (soit 0,85% du trafic) Pas d’activités de nuit 86 employés 24 750 000€ d’investissement

en bref page

24

N°1 français des huiles alimentaires N°3 français des sauces et condiments 732 millions d’euros de chiffre d’affaires 4 sites industriels en France 726 salariés *Les trois entreprises (Lesieur, Saipol et Diester) appartiennent au groupe agro-industriel et financier Sofiprotéol qui rassemble 8 372 collaborateurs, dont 5 589 en France

BASSENS actualités : le magazine d’information de la ville de Bassens


© ANAKA

Création d’une unité de décorticage inaugurée fin septembre Une chaudière bio-masse pour Saipol ! Philippe Martin, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, a inauguré le mardi 24 septembre, à Bassens, sur le site de Saipol une chaudière biomasse et la plus grande unité européenne de décorticage du tournesol. Saipol, filiale de Sofiprotéol (à lire également l’article sur Les partenaires financiers Lesieur), produit à Bassens de l’huile, des tourteaux pour l’alimentation animale, du biodiesel Diester et de la glycérine de l’opération végétale, en utilisant principalement des graines de tournesol. La construction d’une unité de décorticage, la plus grande d’Europe, permet de séparer l’amande de la coque des graines de Sofiprotéol : 32 millions d’euros tournesol. La nouvelle chaudière biomasse brûle les coques et produit la vapeur nécessaire aux A  gence de l’environnement et de ateliers de production. « On évite l’émission de près de 40 000 tonnes équivalent CO2 par an » la maîtrise de l’énergie (ADEME) : précise le directeur du groupe Jean-Philippe Puig. Le décorticage des coques de tournesol 6,2 millions d’euros permet également de produire un tourteau plus riche en protéines (et donc de meilleure qualité) C  onseil Régional d’Aquitaine : destiné principalement aux filières d’élevage locales (palmipèdes et volailles) en substitution du 1,1 million d’euros tourteau de soja importé. C  ommunauté Urbaine En terme d’environnement, cette installation améliore l’empreinte environnementale, substitue de Bordeaux : 0,5 million d’euros des énergies fossiles par des énergies renouvelables et valorisent des « déchets ». Tourteaux, F  onds Européen de coques de tournesol, cendres issues de la combustion, glycérine sont réutilisés dans le cadre Développement Régional (FEDER) : d’une économie circulaire. 0,4 million d’euros « Ce projet est emblématique de la politique d’écologie positive que j’entends mener » a déclaré Depuis 2006, 125 millions le ministre de l’écologie, Philippe Martin. Sofiprotéol qui réalise 80% de son chiffre d’affaires en France a investi 125 millions d’euros à ont été investis sur ce site. Bassens depuis 2006. Le Maire de Bassens, Jean-Pierre Turon, a rappelé dans son intervention que l’avenir passait « par une industrie forte mais maîtrisée, respectueuse de l’environnement, ancrée dans nos bassins de vie et acteurs de la vie locale », concluant que « la chimie du végétal était une chance pour l’industrie Française et qu’il ne fallait pas la laisser passer ».

La saison des paquebots Avec 40 escales en 2013, Bordeaux Port Atlantique devient le deuxième port le plus important de la façade atlantique après Le Havre. Bassens a accueilli de nouveau le Crystal Serenity les 5, 6 juin et les 4, 5 septembre.


Associa tio n

Rencontre avec... les ateliers Raphaëlle Se rendre au domaine de Beauval éveille souvent un sentiment particulier. Avec ses grands espaces, sa verdure, ses bâtisses en belles pierres et son empreinte historique remarquable... on se retrouve en quelques pas dans un environnement intemporel. C’est ici que Raphaëlle Duval tient son atelier. « La porte est toujours ouverte, et le café toujours chaud ». Le ton est donné, la visite de l’atelier rimera avec convivialité. L’histoire de Raphaëlle Duval, c’est l’histoire du retour aux sources d’une jeune Bassenaise, après un parcours professionnel et artistique riche en expériences.

Raphaëlle a toujours été très manuelle : scolarisée à Bassens jusqu’au collège, elle choisit sa voie dès le lycée en s’orientant vers les arts appliqués, puis obtient un DEUG en arts plastiques à l’université. Mais impatiente de mettre la main à la pâte, elle quitte la théorie pour la pratique et suit finalement une formation professionnelle à l’AFPA où elle obtient son CAP tailleur de pierre. Car si depuis toujours elle dessine et touche à tous les matériaux, c’est la pierre qui la fascine. Pendant deux ans, elle enchaîne les expériences dans ce métier, plutôt masculin et très physique, et parfait son savoir-faire en étant toujours sensible aux aspects artistiques de ses commandes. A la recherche d’une dimension plus créative, la vie la conduit en Italie où elle s’inscrit à l’académie des Beaux-Arts de Carrare. Elle y étudie l’italien, l’anatomie, la sculpture classique et différentes techniques de création.

page

Dix ans plus tard, en juillet 2011, la voilà de retour à Bassens, prête à s’offrir un nouveau départ. Après ces années d’artisanat, elle souhaite se réaliser davantage dans la création et dans le par26 tage de son savoir-faire. De cette idée naît l’association « les ateliers Raphaëlle » et l’installation au domaine de Beauval qui lui permet de sculpter dans un lieu atypique, présenter quelques-unes de ses œuvres et accueillir régulièrement les Bassenais lors des cours qu’elle organise. B A S S E N S a c t u a l i t é s   : le magazine d’information de la ville de Bassens

Les cours de sculpture Enfants ou adultes, une dizaine d’élèves se rend régulièrement à l’atelier prendre des cours de sculpture : pas banal ! Raphaëlle n’avait jamais fait ça, mais aujourd’hui donner des cours lui semble évident. Former, échanger, partager, définir ensemble un projet et lui donner vie, voilà ses objectifs. Elle fournit les pierres et les outils et va à la rencontre de ses élèves, les laissant venir avec une idée et les menant jusqu’au bout de leur sculpture, avec des résultats uniques et surprenants de qualité.

Une vision artistique

Dans ses projets, Raphaëlle souhaite partager son art avec le plus grand nombre. Entre sculpture classique et symbolique, elle recherche avant tout l’esthétisme et défend un rapport privilégié avec les pierres. « Ce que j’aime, c’est les sculptures qui plaisent, qui parlent, que l’on a envie de toucher, que l’on a envie d’avoir chez soi ». Exit l’art élitiste et inaccessible, cette jeune sculptrice expose, explique, montre et se rend disponible pour tout type de sollicitations. Avec des interventions régulières dans les écoles et les collèges, théoriques ou pratiques, elle espère entrouvrir une porte peu souvent envisagée à l’heure de l’orientation professionnelle et, peut-être, susciter quelques vocations. D’autres envies fleurissent au fil des mois. Raphaëlle espère pouvoir s’impliquer dans la vie bassenaise par la sculpture. Des animations aux sculptures dans la ville, elle ne manque pas d’idées pour nourrir ses projets avec l’âme des quartiers, des lieux et des habitants, pour nous rassembler, faire sortir l’art de l’atelier et montrer à chacun qu’il n’est réservé à personne. Et puis aussi, peut-être, essayer de nouveaux matériaux et bientôt s’attaquer à des sculptures monumentales. Une chose est sûre, on n’a pas fini d’entendre parler de Raphaëlle Duval.


S por t

Quand on évoque l’athlétisme, on pense souvent aux épreuves olympiques, au sprint, aux sauts, aux confrontations sur la piste d’athlètes bodybuildés et sur-entraînés. Sébastien, adhérent du CMOB Athlétisme sourit à cette évocation.

Nous sommes très loin de tout ça… Nous avons tous des petits niveaux ici et l’objectif principal n’est pas la performance sportive. Nous accueillons toutes les personnes qui courent ou marchent de leur côté et qui souhaitent partager leur pratique avec d’autres dans un cadre convivial !

: marche, Au programme e marche nordiqu stade » et course « hors

Martine décrit l’activité marche sportive. « Nous sommes un petit groupe de 3 à 5 personnes pour le moment entièrement féminin qui marchons chaque semaine dans la bonne humeur. Mais les messieurs viennent avec nous souvent lorsqu’ils sont blessés pour récupérer progressivement. Nous accueillons bien sûr aussi les débutants. Lors de l’entraînement, nous partons pour une heure trente environ en essayant de varier les parcours. » Le groupe est notamment composé de personnes qui ont eu des petits problèmes de santé et qui ne peuvent plus courir aujourd’hui. Pour la marche nordique, le club donne rendez-vous à Ambarèset-Lagrave au plan d’eau de la Blanche. Cette discipline, extrêmement populaire dans les pays scandinaves, consiste en une marche accélérée avec l’aide de bâtons spécifiques. Martine, en charge également de cette activité, nous décrit ses bienfaits : « Cela permet d’améliorer la respiration, le système cardio-vasculaire, pulmonaire et de tonifier de nombreux muscles de l’ensemble du corps : épaules, pectoraux, abdominaux, bras, dos, cuisses et jambes ; c’est un sport complet et équilibré pouvant être pratiqué à tout âge. La marche nordique présente également des avantages pour la prévention de l’ostéoporose, l’amélioration de la circulation sanguine tout en étant souvent adapté à la rééducation après une blessure. » Pour les débutants, toujours, le club prête des bâtons. Enfin, la dernière discipline, la course hors stade rassemble le plus grand nombre d’adhérents de 22 à 65 ans. Philippe nous explique : « De nombreuses personnes font leur footing dans leur coin, pas vraiment à but de performance mais pour se maintenir en forme et garder une bonne santé. Ce qu’on propose ici, c’est un cadre convivial au sein d’un groupe. C’est plus facile pour la motivation, on s’entraide, on échange des astuces techniques… Certains font de la compétition, d’autres seulement des entraînements. On adapte en permanence les séances selon les objectifs de performance et de calendrier de chacun. » Sébastien qui s’occupe des débutants confirme : « beaucoup de gens débutent juste pour la forme, mais en groupe, ils progressent rapidement et alors, ils se prennent au jeu et envisagent de faire un peu de compétition. »

Cross, marathon, semi-marathon, 10 km, trail… tout est possible en compétition. Les adhérents qui le souhaitent participent selon leurs envies, mais en général à plusieurs, c’est plus sympa. La convivialité, c’est justement une valeur que cultive le club. Des repas, des week-ends et des manifestations viennent ponctuer l’année et renforcer les liens entre les adhérents. Un regret toutefois : ne plus avoir suffisamment de bénévoles qualifiés et disponibles le mercredi pour encadrer les plus petits, mais c’est un des objectifs du club pour le futur. COURSE À PIED

Dimanche 8h30 à 10h

Plaine des sports du Faisan (Carbon-Blanc)

MARCHE

Mardi et vendredi 18h15 à 20h

Plaine des sports de Séguinaud (Bassens)

MARCHE NORDIQUE

Samedi 9h30 à 11h30

Plan d’eau de La Blanche (Ambarès)

Contact : Jean-paul Sirven 06 82 27 59 17 Jean-Philippe Delage 05 56 06 93 12 Mail : cmobathle@voila.fr / Blog : cmobathle-canalblog.com


E véne m ent

DÉCOUVREZ

e l l e v u o n e r t o v

E U Q È H T A I D MÉ

ovembre N 9 i edrue du 8 mai 1945 m a S 11H à

Renseignements : 05 57 80 81 78, service Culture www.ville-bassens.fr Gironde

MÉDIATHÈQUE FRANÇOIS MITTERRAND  Mardi 12 novembre, 18 h 30 Si le tango m’était conté

Conférence musique et vidéo proposée par Solange Bazely. Pour découvrir la culture tango, né sur les deux rives du rio de la Plata, et devenu quasi universel, de ses racines à son actualité, entre histoires, anecdotes, écoute musicale et projection d’images d’archives. Tout public En partenariat avec Lettres du Monde 10e édition

 Mercredi 13 novembre, 15 h 30 Collier de comptines en Argentine

Par Colibri (chant et jeux) et Laurent Turpault (guitare, chant et percussions). Rencontre autour des chansons traditionnelles d’Argentine (en espagnol et en français). Tout public à partir de 3 ans

 Samedi 23 novembre, 15 h Microfictions

Lecture des textes réalisés lors des ateliers d’écriture de Cenon, Floirac et Lormont, avec Eduardo Berti et Laura et Gianna Caronni (violoncelle et clarinette). Tout public

 Mardi 26 novembre, 18 h 30 L’Homme à l’affût de Julio Cortazar page

28

Lecture musicale par Martine Amanieu de la Cie L’Âne bleu, accompagnée par François Corneloup, saxophoniste. Une nouvelle devenue culte, extraite du recueil Les armes secrètes, ouvrage majeur de la littérature fantastique sud-américaine.Tout public à partir de 10 ans En partenariat avec Lettres du Monde 10e édition Renseignements : service Culture & Médiathèque 05 57 80 81 78 Retrouvez toute la programmation des quatre communes sur www.blog-rivedroite.fr

B A S S E N S a c t u a l i t é s   : le magazine d’information de la ville de Bassens


a coûte ?

Br èves

N  E VOUS PRIVEZ PAS DU DROIT DE VOTER !

ns obligatoires ou sont remboursés écurité sociale, et st prise en charge lle, même sur les e.

Soyez vigilant si vous voulez être en mesure de pouvoir vous exprimer à l’occasion des prochaines échéances électorales. votre auprès de L’inscription sur les listes électorales est indispensable pour acienvoter. nt ou pharm pouvoir

es de des centr Les demandes d’inscription peuvent être effectuées en n n de la régio mairie pendant toute l’année jusqu’au 31 décembre

au dos)

2013 inclus.

Elles doivent être déposées par les intéressés eux-mêmes. Toutefois, les personnes qui ne peuvent se présenter elles-mêmes à la mairie peuvent adresser leur demande par correspondance à l’aide du formulaire prévu à cet effet, disponible en mairie, ou la faire présenter par un tiers dûment mandaté. Les demandes peuvent également se faire en ligne pour les communes qui proposent cette téléprocédure. Les inscriptions déposées en 2013 et retenues par la commission administrative permettront de voter à compter du 1er mars 2014. T  ous les Français et Françaises majeurs jouissant de leurs droits civils et politiques et qui ne sont pas déjà inscrits sur une liste électorale ou qui ont changé de commune de résidence doivent solliciter leur inscription. L  es jeunes Françaises et les jeunes Français qui auront 18 ans au plus tard le 28 février 2014 doivent prendre contact avec leur mairie, au plus tard le 31 décembre 2013, s’ils n’ont pas été informés par celle-ci de leur inscription d’office. Les ressortissants des autres États membres de l’Union Européenne peuvent demander à être inscrits sur les listes électorales complémentaires en vue des élections municipales et européennes à venir, au plus tard à cette même date. L  es électeurs ayant changé de domicile à l’intérieur de la commune sont invités à indiquer leur nouvelle adresse à la mairie pour permettre leur inscription sur la liste du bureau de vote auquel ils doivent désormais être rattachés, au plus tard à cette même date. S’ils n’ont pas changé de domicile ou de résidence au sein de la commune, les électeurs déjà inscrits sur une liste électorale n’ont en revanche aucune formalité à accomplir. Chaque électeur devant justifier d’une attache avec le bureau de vote sur la liste duquel il est inscrit doit régulariser sa situation électorale à la suite de tout changement de domicile ou de résidence. A défaut, l’électeur s’expose à être radié de la liste électorale en question. Vous trouverez tous les renseignements complémentaires auprès du service Affaires Générales de la mairie.

V  ACCINATION : ET VOUS, ÊTES-VOUS À JOUR ? Dans le cadre de l’amélioration nationale de la couverture vaccinale, l’Agence Régionale de Santé d’Aquitaine (ARS) et les acteurs de santé de la région se mobilisent pour sensibiliser le grand public et les professionnels de santé à l’importance de la vaccination.

En Aquitaine, le niveau de vaccination est inférieur à la moyenne nationale...

...et vous, êtes-vous à jour ? Combien ça coûte ?

En 2010, entre 45% et 63,7% des Aquitains avaient reçu les deux doses du vaccin contre la rougeole. Pour que la maladie disparaisse, il faudrait que 95% de la population soit vaccinée.

Tous les vaccins obligatoires ou recommandés sont remboursés à 65% par la sécurité sociale, et la différence est prise en charge par la mutuelle, même sur les forfaits de base.

Pourquoi se faire vacciner ? • Se protéger contre des maladies potentiellement graves qui peuvent conduire à l’hôpital (méningite, rougeole, tétanos,...), • Protéger son entourage d’une contamination, • Eviter la réapparition de maladies qui avaient perdu du terrain.

Informez-vous auprès de votre médecin traitant ou pharmacien ou dans l’un des centres de vaccination de la région (voir au dos)

chaque âge de la vie,

A la vaccination est importante decin traitant. consulte en priorité mon mé Pour me faire vacciner, je cination suivants : dans l’un des centres de vac Je peux également me rendre Centre de vaccinations tout public

Dordogne

Centre départemental de vaccination Cité administrative Bugeaud - Bat B Rue du 26ème Régiment d’Infanterie 24000 Périgueux 05 53 53 22 65 Réseau Péribus : ligne 6 ou Grande Boucle

Landes Centre départemental de vaccination 8, Rue Victor Lourties - 40000 Mont de Marsan 05 58 85 84 00 Lignes bus B, C, E et N Centre hospitalier de Dax Boulevard Yves-du-Manoir - 40100 Dax 05 58 91 48 51 Lignes Couralin 1 et D1

Pyrénées Atlantiques Centre de santé étudiants Résidence Clé des Champs 2, rue Audrey Benghozi - 64000 PAU 05 59 40 79 01 Lignes bus 3, 4 et 5 Centre hospitalier de la Côte Basque 4 avenue Jacques Loeb - 64100 Bayonne 05 59 44 35 69 Lignes bus B, 4 et 8

Centre de vaccinations étudiants

Centre de vaccinations voyageurs

Gironde Maison départementale de la santé 2, rue du Moulin Rouge 33200 Bordeaux Caudéran 05 57 22 46 60 Lignes bus 1, 9, 16 et 41

Centre de vaccination Bordeaux Bastide centre 47 rue de Nuits - 33100 Bordeaux 05 56 32 74 48 Lignes bus 10, 45, 80 et Tram A

Service santé voyages Hôpital Saint-André 86, cours d’Albret - 33000 Bordeaux 05 56 79 58 17 Lignes bus 4, 5, 15, 16, 24, 45, Tram A et B

Centre de vaccination Bordeaux Sud 10, rue Vilaris - 33800 Bordeaux 05 57 95 93 80 Lignes bus 9, 11, 15,16 et 45

Espace santé étudiant Domaine Universitaire 13, avenue Pey-Berland 33600 Pessac 05 56 04 06 06 Ligne Tram B

Centre de vaccinations Robert Picqué Hôpital d’instruction des armées Robert Picqué 351 route de Toulouse - 33140 Villenave D’Ornon 05 56 84 70 99 Lignes bus 5 et 43

Centre de vaccination Bordeaux Nord 9, rue Gouffrand - 33000 Bordeaux 05 57 87 13 66 Lignes bus 4, 15, 72 et Tram C

Lot-et-Garonne Centre médico-social Agen - Louis Vivent 26, rue Louis-Vivent - 47000 Agen 05 53 69 40 41 Toutes les lignes de bus (arrêt Préfecture à 300m environ) Centre médico-social Agen- Montanou Rue Blaise de Monluc Place du Quartier 47000 Agen 05 53 77 09 20

Ligne bus 1

Espace santé étudiant 3, place de la Victoire Bâtiment F - 1er étage - 33800 Bordeaux 05 57 57 19 07 Lignes bus 5, 11, 15, 16, 20, 43, 45, 58, Tram B Centre médico-social Agen - Tapie 265, rue Louis Lavelle - 47000 Agen 05 53 98 62 30

Ligne bus 2

Centre médico-social Tonneins 6, rue du Dr Vautrain - 47400 Tonneins 05 53 84 17 50

Centre médico-social Fumel 2 Place Voltaire - 47500 Fumel 05 53 71 20 61 Centre médico-social Marmande Square de Verdun - 47200 Marmande 05 53 64 65 45

Lignes bus B et C

Centre médico-social Nérac 78, Allées d’Albret - 47600 Nérac 05 53 97 44 00

Centre médico-social Villeneuve-sur-Lot 1, Place d’Aquitaine 47300 Villeneuve-sur-Lot 05 53 36 23 23

Réalisation : service communication ARS Aquitaine - 2013


Br èves

P  OLICE MUNICIPALE : L’ÉQUIPE AU COMPLET

PLAN DE PRÉVENTION DU BRUIT DANS L’ENVIRONNEMENT DE BASSENS (PPBE)

Christophe Salles a rejoint Ingrid Mestraud et Olivier Rabault, ce qui porte à 3 le nombre de policiers municipaux sur la commune.

La commune de Bassens est tenue d’identifier sur son territoire les zones de bruit liées aux infrastructures de transport routier, ferroviaire et aérien ainsi qu’aux activités industrielles. Des cartes de bruit réalisées à cet effet sont disponibles sur le site internet de la ville www.ville-bassens.fr. Ces cartes de bruit ont servi de base à l’élaboration d’un projet de PPBE présentant une synthèse des résultats de la cartographie. Les mesures de prévention arrêtées au cours des 10 années précédentes et prévues pour les 5 années à venir y sont identifiées. Ce projet de PPBE sera mis à la disposition du public qui pourra le consulter et porter ses observations sur un registre pendant deux mois jusqu’au 18 novembre 2013 à la mairie de Bassens 42 avenue Jean Jaurès aux horaires suivants :

Combien ça coûte ? Tous les vaccins obligatoires ou recommandés sont remboursés à 65% par la sécurité sociale, et la différence est prise en charge par la mutuelle, même sur les forfaits de base.

CENTENAIRE DE LA GUERRE 1914/1918 : s de votre ET OBJETS vous auprè rmezRECHERCHE DE DOCUMENTS ou pharmacien itant trapréparer ecinPour les événements de commémoration du Centenaire de la Guerre 1914/1918 qui auront lieu en 2014, les associations Histoire & Patrimoine et A.B.P.E.P.P. de Bassens recherchent, sous forme de prêt, tous documents : affiches, photos, cartes postales et courriers, journaux locaux, journaux nationaux, journaux de tranchées, livrets militaires, citations et médailles, armes démilitarisées, casques, vêtements, musettes, gourdes, couverts, etc. Artisanat de tranchées : douilles d’obus (voir au dos) sculptées, tous objets fabriqués à partir de douilles (briquets, porteplumes, cendriers, bagues…), images, bons points, cahiers d’écoliers, documents attestant du versement d’or à la banque… En résumé : tout ce qui a rapport avec « le poilu ».

u dans l’un des centres de vaccination de la région

Si vous possédez, ou connaissez quelqu’un qui possède ce type d’objets ou documents, vous pouvez prendre contact avec : Bernard Vallier, 05 56 74 91 93 / bernard.vallier@gmail.com / histoireetpatrimoinebassens33@gmail.com Eric Lacondemine, 06 10 51 03 29 / abpepp.president@gmail.com

LEUR VISION DE L’EUROPE

page

Depuis 2003 le concours Citoyenneté Européenne*, permet aux jeunes de mieux comprendre l’Europe d’aujourd’hui, les cultures de l’espace européen, ses valeurs et ses atouts. Chaque année, les élèves participant travaillent avec leurs enseignants sur des textes proposés par des auteurs européens, puis se penchent à leur tour sur cette thématique avant de mettre en mots « leur vision » de l’Europe. Cette année, à l’occasion du 10ème anniversaire du concours, onze établissements ont participé. Romain et Ryan, deux 30 élèves de 3ème du collège Manon Cormier, ont été primés pour leur texte « Nous, Européens ». * Concours organisé par l’association France-Libertés Gironde et le Conseil Général en partenariat avec l’Inspection d’Académie de Bordeaux BASSENS actualités : le magazine d’information de la ville de Bassens

Lundi - Mercredi - Vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h. Mardi - Jeudi de 9h à 12h et de 13h30 à 18h. Le projet de PPBE est également consultable sur le site internet de la ville rubrique environnement et sécurité. A l’issue de la période de consultation, le PPBE définitif sera soumis à l’approbation du Conseil Municipal et publié sur le site internet.

LES TROPHÉES AGENDA 21 DU CONSEIL GÉNÉRAL Pour la septième année consécutive le Conseil Général de la Gironde organise le concours des Trophées Agenda 21 de la Gironde. Ces trophées récompensent les « bonnes pratiques » de développement durable qui peuvent s’inscrire dans différents domaines comme la préservation et la valorisation des ressources, la production et la consommation responsables, la participation citoyenne, la lutte contre l’exclusion sociale, l’éducation au développement durable, l’écoconstruction, les nouveaux modes de déplacement… Qui peut participer aux Trophées Agenda 21 de la Gironde ? Cinq catégories : les associations, les établissements scolaires et universitaires, les entreprises, les collectivités et établissements publics.

13 NOUVEAUTÉ 20 e citoyenne » !

tiv la catégorie spéciale « Initia

fs citoyens, vous avez une idée Citoyens, associations et collecti à votre pement durable ? Donnez vie innovante au service du dévelop déved’un ur fave en ces atri nov idées projet ! Proposez vos envies et . iser réal les r s accompagnons pou loppement durable et nous vou

Comment participer ? La participation aux Trophées Agenda 21 est libre et gratuite. Pour participer, il suffit de télécharger et compléter le dossier de candidature disponible sur le site du Conseil Général (www.gironde.fr) et le renvoyer par mail à la Mission Agenda 21 : j.bosredon@cg33.fr. Les dossiers de candidature devront être remis au plus tard le 8 novembre 2013. Contact : Mission Agenda 21 du Conseil général au 05 56 99 67 64 www.gironde.fr


Des solutions intelligentes

L’efficacité énergétique et environnementale en action.

L’énergie est notre avenir, économisons-la !

- Photos : Kralik-Géronimo, GraphicObsession

pour économiser l’énergie


AGENDA Novembre 2013

Fermetures exceptionnelles en novembre et décembre : Pas de permanence d’état civil en mairie les samedis 2 et 9 novembre. Fermeture de la médiathèque le samedi 2 novembre. Petite enfance : fermeture de l’accueil familial et de l’accueil collectif de la maison petite enfance « Arc-en-ciel » du 23 décembre au 3 janvier 2014. Permanences du maire : en mairie de 9h30 à 12h, sans rendez-vous, les samedis 16 novembre et 7 décembre. Permanences Info Energie : en mairie de 13h30 à 16h30, sur rendez-vous, les vendredis 8 novembre et 13 décembre. Renseignements : 05 57 80 81 57, Pôle des politiques contractuelles. Permanences du délégué à la cohésion police/population : 28 rue du Mal de Lattre de Tassigny (local Aquitanis), à partir de 9h, avec ou sans rendez-vous, les mardis 12 novembre et 10 décembre. Renseignements : 06 38 43 27 89. Permanences de l’architecte conseil du C.A.U.E. : en mairie de 9h15 à 10h30, sans rendez-vous, le vendredi 6 décembre.

Samedi 2 novembre, de 9h à 18h, gymnase du Bousquet

Tournoi de l’école de basket Tournoi annuel de l’école de basket du C.M.O.B. organisé pour les enfants de 8 à 11 ans en compagnie des écoles de basket des clubs girondins voisins. Entrée gratuite, tout public. Renseignements : 05 56 31 75 04, C.M.O.B. Basket

Du 5 novembre au 31 janvier, médiathèque

« Les Femmes dans l’art » Exposition de lavis et peintures découpées par Colette Deblé. Entrée libre, tout public. Renseignements : 05 57 80 81 78, service Culture

Du 5 au 30 novembre, médiathèque

« L’Abécédaire » Exposition. Les 20 albums de la collection l’ABéCéDaire, édité par les éditions l’Édune, sont le prétexte à une balade ludique dans ce monde foisonnant d’images et de lettres inspirées des extraordinaires univers créés par les 21 illustrateurs de la collection. Entrée libre, tout public. Renseignements : 05 57 80 81 78, service Culture

Samedi 9 novembre, de 10h à 18h, gymnase Séguinaud

L’agenda en direct sur w w w. v i l l e - b a s s e n s . f r Samedi 16 et dimanche 17 novembre, de 9h à 19h, Terrasses du Bousquet

Exposition artisanale Exposition des trois sections de l’amicale laïque de Bassens : aquarelles, broderies, cartonnage, couture, encadrement, peintures à l’huile, peinture acrylique sur tous supports, peinture sur porcelaine, photos. Entrée gratuite. Renseignements : 05 56 06 93 82

Samedi 23 novembre, 15h, médiathèque

« Microfictions, textes & musique » Lecture et musique avec Eduardo Berti et Las Hermanas Caronni dans le cadre de « Souffles Nomades argentins ». Réservation conseillée, tout public à partir de 7 ans. Renseignements : 05 57 80 81 78, service Culture

Dimanche 24 novembre, 12h, gymnase Séguinaud

Repas des Seniors Ouvert à tous les seniors âgés de 60 ans et plus de la commune. Sur inscription à partir du 4 novembre. Animation musicale par l’orchestre « Cezanela ». Possibilité de transport sur inscription. Renseignements : 05 57 80 81 50, plate-forme de services publics

Mardi 26 novembre, 18h30, médiathèque

« L’Homme à l’affût » Lecture musicale avec Martine Amanieu, lectrice, et François Corneloup, saxophoniste, dans le cadre de « Souffles Nomades argentins ». Entrée libre, tout public. Renseignements : 05 57 80 81 78, service Culture

Décembre 2013 Dimanche 1er décembre, 8h30, gymnase Séguinaud

Tournoi de judo Gala de judo regroupant plusieurs catégories de mini-poussins à minimes. C’est l’occasion de soutenir nos judokas ! Buvette et restauration sur place. Entrée gratuite. Renseignements : 06 87 47 79 68, C.M.O.B. Arts Martiaux

Jeudi 5 décembre, 17h30, place Aristide Briand

Cérémonie « Journée nationale d’hommage aux morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie » Rassemblement à 17h30, début de la cérémonie à 17h45. Renseignements : 05 57 80 81 57, mairie

Bourse vêtements, jouets, puériculture Bourse proposée par le C.M.O.B. G.R.S. Ouverture pour les exposants 8h. Emplacement par 2 mètres linéaires 4€ - portant 1€. Restauration sur place : sandwiches, boissons, pâtisseries. Entrée gratuite pour le public, payante pour les exposants. Renseignements et inscriptions : 05 57 77 39 89 (boîte vocale), email : gilbertdaill@orange.fr Fiche inscription disponible sur le site de la ville www.ville-bassens.fr

Vendredi 6 et samedi 7 décembre

Samedi 9 novembre, 11h, médiathèque

Mercredi 11 décembre, 15h, médiathèque

Inauguration de la médiathèque (Lire en page 28) Renseignements : 05 57 80 81 78, service Culture

Samedis 9, 16, 23 et 30 novembre, de 14h30 à 16h, la Parenthèse

Ateliers « mémoire de quartier » à Prévert Les ateliers sont gratuits et réservés aux habitants des résidences Lafayette et Clos Prévert. Avec la participation de l’association Histoire et Patrimoine. De 14h30 à 15h15 : échanges des anecdotes et des souvenirs de la cité. De 15h15 à 16h : balade à la découverte des lieux chargés d’histoire et à la rencontre des habitants. Renseignements : 05 57 80 81 57, Pôle des politiques contractuelles, Stéphanie Montriou

Lundi 11 novembre, 10h45, place Aristide Briand

Cérémonie de « l’Armistice du 11 novembre 1918 » Rassemblement à 10h45, début de la cérémonie à 11h. Renseignements : 05 57 80 81 57, mairie

Mardi 12 novembre, 18h30, médiathèque

« Si le tango m’était conté » conférence musicale proposée par Solange Bazely Conférence musicale et vidéo sur l’histoire du tango dans le cadre de « Souffles nomades argentins ». Entrée libre, tout public. Renseignements : 05 57 80 81 78, service Culture

Mercredi 13 novembre, 15h, médiathèque

« Collier de comptines en Argentine » Spectacle de musique et de chants avec Colibri et Laurent Turpaud dans le cadre de « Souffles Nomades argentins ». Entrée libre, tout-petits et parents. Renseignements : 05 57 80 81 78, service Culture

Téléthon - Renseignements : 05 57 80 81 57, mairie

Samedi 7 décembre, 15h, salle des Fêtes

« Le Magicien de papier » Magie et théâtre par Paul Maz. Réservation conseillée, tout public à partir de 5 ans. Renseignements : 05 57 80 81 78, service Culture « Au gré du chemin : les contes de Grimm » Spectacle conté par Monia Lyorit dans le cadre des 10 ans de Presqu’île en pages. Réservation conseillée, tout public à partir de 5 ans. Renseignements : 05 57 80 81 78, service Culture

Mardi 17 décembre, de 10h à 12h, Espace Emploi Entreprises Permanence Hauts-de-Garonne Développement Permanence d’information pour la création d’entreprises. Possibilité d’entretiens individuels sur RV. Renseignements : 05 57 80 82 19, Espace Emploi Entreprises

Mardi 17 décembre, 18h30, médiathèque

« The Doors are opening » Conférence musicale et vidéo sur le groupe « The Doors » proposée par Baptiste Pizon. Réservation conseillée, tout public. Renseignements : 05 57 80 81 78, service Culture

Mercredi 18 décembre, 15h, médiathèque

« Contreberceuses » Comptines et musique par Agnès Doherty. Réservation conseillée, à partir de 1 an. Renseignements : 05 57 80 81 78, service Culture


Bassens actualités n°54