Issuu on Google+

Carnaval à Bâle. Un vent de folie sur la ville.


Soyez les bienvenus. Le célèbre Carnaval de Bâle ne dure peut-être que trois jours, mais les 362 jours restants de l’année, toute la ville se prépare à l’événement avec passion et avec une créativité sans limites. Parallèlement aux activités musicales des cliques et des groupes de Guggenmusik, durant les mois et semaines précédant le carnaval, on s’emploie activement à peindre des lanternes, composer des rimes, coudre des costumes et confectionner des masques. Bien que largement empreinte de satire et d’humour, la manifestation n’est toutefois pas dénuée d’une certaine dose de sérieux, puisqu’elle remet en lumière les événements politiques ou sociaux marquants de l’année écoulée. Parmi les décorateurs de lanternes, on trouve régulièrement, aux côtés de nombreux talents anonymes, des artistes de renom. Le plasticien de renommée mondiale Jean Tinguely, décédé en 1991, a par exemple contribué à mettre en scène un certain nombre de cortèges de carnaval mémorables. Mais si le Carnaval de Bâle est


si unique, c’est aussi grâce à sa savante alchimie d’anarchie et d’organisation. L’atmosphère unique qui règne dans la ville durant ces trois jours, envoûtant aussi bien les bâlois que les touristes de passage, est difficilement descriptible. Par le biais de cette brochure, nous souhaitons néanmoins tenter de vous en donner un aperçu. Nous espérons naturellement vous compter parmi nous lors du prochain Carnaval de Bâle et nous nous réjouissons d’ores et déjà de votre visite!

Daniel Egloff Directeur de Bâle Tourisme


Les racines de notre carnaval. Le Carnaval de Bâle est à la fois le plus grand de Suisse et le plus impressionant carnaval protestant au monde. Ses origines remontent à la tradition médiévale du carême, commémorant les souffrances du Christ avant Pâques. Une grande partie de son histoire se perd dans les tréfonds du temps. Le tremblement de terre de 1356 qui détruisit non seulement une vaste partie de la ville mais aussi de nombreux documents y a grandement contribué. Le document le plus ancien encore conservé date de 1376 et rapporte les faits de la «böse Fasnacht» (carneval méchant). En 1832 apparaissent les premières mentions des chanteurs (aujourd’hui appelés Schnitzelbänggler), dont les ancêtres sont les auteurs de quolibets et de chansons de brigands du XVIe siècle. La tradition du Morgenstreich a été introduite en 1835. En 1910 fut créé un Comité de Carnaval neutre, chargé d’œuvrer discrètement en arrière-plan et de défendre les intérêts des participants actifs. C’est sous cette forme que le Carnaval de Bâle a subsisté jusqu’à nos jours, ce qui en fait une tradition plus que centenaire.


Lundi – Morgenstreich et cortège. Le Carnaval de Bâle débute de façon très spectaculaire avec le Morgenstreich, le lundi matin à 4 h 00. A travers la ville plongée dans l’obscurité, plus de 200 lanternes caricaturant les événements marquants de l’année défilent au rythme d’innombrables fifres et tambours – un moment magique. Après ce prologue haut en couleurs, les restaurants de la ville proposent les plats traditionnels du carnaval: soupe à la farine (Mehlsuppe), tarte à l’oignon et au fromage (Waihe). A partir de 13 h 30, le très populaire cortège réunit près de 12 000 participants. A pied ou sur des chars, les cliques, groupes de Guggenmusik et autres acteurs de la fête défilent alors devant plusieurs milliers de spectateurs. Le lundi soir, les chanteurs de Schnitzelbängg présentent leurs créations dans les restaurants et caveaux signalés. Ils tournent en dérision les événements majeurs de l’année écoulée, mis en musique et agrémentés de savantes rimes en dialecte bâlois.

Mardi – Carnaval des enfants et concerts de Guggenmusik. Le second jour du carnaval, des centaines d’enfants cultivent le respect des traditions, seuls ou en groupe, en formant un joyeux cortège dans les rues de la ville. Le mardi est également l’occasion d’admirer les superbes lanternes des cliques, qui sont exposées sur la place de la Cathédrale (Münsterplatz). Le mardi soir, le centre-ville appartient aux groupes de Guggenmusik, dont les concerts rassemblent de nombreux spectateurs sur la Marktplatz, la Barfüsserplatz et la Claraplatz à partir de 19 h 30.

Mercredi – conclusion en fanfare. Le jour de clôture du Carnaval de Bâle, les lanternes sont encore visibles sur la place de la Cathédrale jusqu’à 11 h 00. A 13 h 30, les cliques et les groupes de Guggenmusik empruntent une nouvelle fois l’itinéraire du cortège. Le soir venu, les chanteurs de Schnitzelbängg déclament à nouveau leurs compositions dans les restaurants et les caveaux, tandis que les carnavaliers – morts de fatigue, mais heureux – déambulent dans les rues de la ville jusqu’à 4 h 00 du matin pour clôturer les trois plus belles journées de l’année.


Bon à savoir. Comment se sentir bâlois en tant qu’hôte du carnaval. Il n’existe pas de recommandations officielles pour le Carnaval de Bâle, mais un certain nombre de conseils et de coutumes, dont le respect vous permettra de vous intégrer parfaitement à la fête.


Recommandations générales pour le Carnaval de Bâle. Portez votre insigne (Blaggedde) toujours bien visible. Les visages maquillés, les faux nez et les bonnets de fou sont mal vus au Carnaval de Bâle. Les masques, les instruments et autres accessoires limitent les participants actifs dans leurs mouvements. Ne les gênez donc pas. Laissez-leur la priorité, notamment dans les restaurants pour leurs pauses bien méritées.

Conseils pour un Morgenstreich réussi. Le Morgenstreich du Carnaval de Bâle attire une foule considérable. L’idéal est de venir suffisamment tôt pour s’installer en bordure de route au centre-ville. Munissez-vous de vêtements chauds et décontractés, et évitez les sacs trop encombrants. Convenez d’un point et d’une heure de rendez-vous avec les personnes qui vous accompagnent, au cas où vous vous perdriez de vue. L’obscurité est la règle suprême au Morgenstreich. Evitez par conséquent d’allumer des feux d’artifice et photographiez sans flash.


La Blaggedde, une affaire d’honneur. Comme l’indique la devise en bâlois «Me het e Blaggedde», même en tant que visiteur du carnaval, le port de la Blaggedde (l’insigne du Carnaval de Bâle) s’impose. C’est une question d’honneur. En effet, le produit net de la vente des insignes est intégralement reversé aux groupes participants. La Blaggedde vous est proposée au choix en cuivre, en argent ou en or. Le «bijou» vous permet d’en acquérir une version miniature, particulièrement élégante. Les Blaggedde sont vendues par des marchands ambulants et des carnavaliers en costume, ainsi que dans divers kiosques et points de vente spécifiques.

Se rendre au carnaval de façon pratique et écologique. L’idéal est d’utiliser les transports publics pour venir à Bâle. Si vous ne pouvez pas renoncer à votre voiture, laissez-la dans un parking couvert en périphérie de la ville. Les trams et bus des transports publics bâlois s’adaptent à la forte affluence du carnaval. Ils vous conduisent en toute sécurité d’un endroit à un autre, même la nuit. En tant que hôte d’un hôtel bâlois, vous bénéficiez en outre d’un Mobility Ticket, qui vous permet d’utiliser gratuitement les transports publics pendant toute la durée de votre séjour.


Profitez de notre offre spéciale. A l’occasion du carnaval, Bâle Tourisme propose un forfait spécial très intéressant, qui vous permettra de profiter des festivités à des conditions particulièrement avantageuses. L'offre inclut: • Hébergement dans la catégorie hôtelière de votre choix • Taxe de séjour, TVA et service • Mobility Ticket pour l’utilisation gratuite des transports publics • Insigne original du Carnaval de Bâle (Blaggedde) Renseignements, prix et réservations auprès de Bâle Tourisme. Tél. +41 (0)61 268 68 68 ou sur www.basel.com Informations détaillées sur le carnaval. www.fasnachts-comite.ch et www.fasnacht.ch Nous remercions les auteurs des photos gracieusement mises à notre disposition. Peter Ziegler, Christophe Stucky, Thomasz Włodarski, Steffen Görner

Les dates du carnaval pour les années à venir. 2014: 2015: 2016: 2017: 2018:

du 10 au 12 mars du 23 au 25 février du 15 au 17 février du 06 au 08 mars du 19 au 21 février

Edition: Octobre 2013

Le Carnaval de Bâle a toujours lieu la semaine suivant le mercredi des Cendres. Voici les dates pour les prochaines années:


Bâle Tourisme Aeschenvorstadt 36, CH-4010 Bâle Tél. +41 (0)61 268 68 68, Fax +41 (0)61 268 68 70 info@basel.com, www.basel.com


Grossbasel Kleinbasel Route du cortège Point de vente du Comité de Carnaval Exposition des lanternes Exposition des chars et des objets Rendez-vous des chars et des calèches Tribune Places réservées aux handicapés Toilette publique


Tout Bâle sous un même toit Eveillez vos papilles gustatives dans nos deux restaurants, visitez notre cave à vin ou le théâtre et passez une nuit dans l’une des chambres du Kunst- ou du Galeriehotel. La cave archéologique ravira quiconque désire remonter le temps, car elle abrite, intégré dans les murs de la ville datant du XIe siècle, un petit musée de l’histoire de la ville de Bâle.

Découvrez aussi le Teufelhof pendant le carnaval: tout est prévu dans le restaurant Atelier pour «les trois incroyables journées», y compris un bar carnavalesque dans la cour intérieure. Vous y dégusterez aussi la soupe à la farine, qui, entièrement faite maison, est certainement la meilleure de toute la ville. Hôtels, restaurants et centre culturel Der Teufelhof Basel, au cœur de la vieille ville de Bâle, Leonhardsgraben 49 / Heuberg 32, CH-4051 Bâle, T +41 (0)61 261 10 10, www.teufelhof.com


Carnaval à Bâle