Issuu on Google+

BTS SIO 1ère année

SLAM 1

Chapitre 1 LE SYSTEME D’INFORMATION Apparue dans les années 1970, l’analyse systémique de l’entreprise considère l’entreprise non plus comme une addition de services mais comme un système, c’est à dire un ensemble d’éléments (des moyens humains, financiers et techniques) en interrelations. Comme tout système, l’entreprise est un système ouvert sur l’environnement. Ce système est finalisé et est en constante évolution. En fait, l’entreprise peut se décomposer en 3 systèmes indissociables : Le système de décision Le système d’information Le système opérant

I. Le système d’information de gestion A. Définition Le système d’information de gestion est l’ensemble des moyens et procédures utilisés en vue de restituer aux utilisateurs une information directement utilisable au bon moment.

Il fait la liaison entre le système de décision et le système opérant (productif, commercial)

Page 1 sur 11


BTS SIO 1ère année

SLAM 1

B. Les qualités du système d’information Le système d'information doit permettre de réduire l'incertitude, d'améliorer la décision et d'éviter de commettre des erreurs. L’efficacité d’un système d’information dépend de trois critères de qualité : la pertinence, la fiabilité et la disponibilité de l'information. Une information est pertinente si elle fournit des éléments de réponse aux questions que se pose l'entreprise. Elle réduit l'incertitude. Exemple : "Nos produits se sont mal vendus parce que les grandes surfaces leur accordaient une faible place dans leurs linéaires." L’information doit être filtrée en fonction de l’utilisateur. Exemple : "Le directeur commercial n’a pas à connaître le détail de chaque commande, il aura simplement besoin du montant des commandes en cours." L'information est fiable si elle est exacte, précise, complète et à jour. Elle réduit l'incertitude et permet d'éviter des erreurs. Exemple : "Pour commander un article il faut connaître l’état du stock. Le stock doit donc être mis à jour automatiquement." L'information est disponible si elle parvient au bon moment, au bon endroit et sous une forme directement exploitable. Elle réduit l'incertitude, permet d'éviter des erreurs et permet de prendre les décisions appropriées. Exemple : « Le rapport d'enquête des représentants a fourni des données chiffrées détaillées par région et par magasin ainsi que des données globales par région pour tous nos produits. Ce rapport est parvenu sur le bureau du responsable du marchandisage avant la réunion prévue avec le directeur commercial. La décision est prise de renforcer notre politique de communication et d'image auprès des grandes surfaces plutôt que de revoir notre politique de produit et de production des emballages ». Ces trois critères sont essentiels pour maîtriser le coût de l’information

C. Les quatre fonctions du système d'information 1. Première fonction : recueillir l'information Le SI dispose de deux grandes sources d'alimentation en informations : les sources externes (les informations produites par l'OCDE, l'INSEE, les chambres de commerce et d'industrie, etc.) et les sources internes (documents comptables, documents commerciaux, etc.). Face à ces sources d'information, le SI remplit des tâches d'écoute, d'analyse et de saisie.

Page 2 sur 11


BTS SIO 1ère année

SLAM 1

L'information a de la valeur pour l'entreprise mais elle a aussi un coût, surtout quand elle est d'origine externe. La tâche d'écoute se double donc généralement d'une tâche d'analyse critique de la masse d'informations accessibles afin d'éliminer toute source d'information et toute information peu pertinente ou de qualité insuffisante. La phase d'écoute identifie les informations jugées pertinentes pour l'entreprise. Il faut ensuite saisir ces informations. L'objectif est de structurer des informations d'origines et de formes diverses. Des moyens humains et techniques (notamment des matériels de saisie et des supports d'enregistrement) sont utilisés mais aussi des méthodes, notamment des méthodes de contrôle et de codification de l'information afin de disposer d'informations fiables et facilement exploitables. 2. Deuxième fonction : mémoriser l'information Une fois saisie, l'information doit être stockée de manière durable et stable. Le SI met en œuvre des moyens techniques et organisationnels (méthodes d'archivage, de protection contre le piratage ou la destruction, etc.). Aujourd'hui la mémorisation des informations se fait au moyen de deux techniques principales les fichiers et les bases de données. 3. Troisième fonction : exploiter l'information Une fois mémorisée, on peut appliquer à l'information toute une série d'opérations. Ces opérations de traitement consistent à :  consulter les informations : les rechercher, les sélectionner,  organiser les informations : les trier, les fusionner, les partitionner,  mettre à jour les informations : les modifier (sur la forme et le contenu), les supprimer, etc.  produire de nouvelles informations : informations calculées (suite à des calculs arithmétiques ou des calculs logiques), cumuls, etc. 4. Quatrième fonction : diffuser l'information La diffusion consiste à mettre à disposition de ceux qui en ont besoin, au moment où ils en ont besoin et sous une forme directement exploitable, l'ensemble des informations qui leur permettront d'assurer leurs activités. En ce sens, le système d'information assure la circulation des informations à destination du système de décision et du système opérant. Les supports de cette diffusion sont multiples : oral, papier, électronique ou magnétique. Même si tous les systèmes d'information doivent remplir les mêmes fonctions, il existe une grande variété de situations réelles. Pour apprécier cette variété plusieurs critères de classification sont utilisés.

Page 3 sur 11


BTS SIO 1ère année

SLAM 1

D. Les technologies de l’information Les traitements manuels ne subsistent que dans les très petites entreprises, l’information recourt à des technologies en évolution constante. 1. L’informatique traditionnelle Elle repose sur l’utilisation rationnelle de l’ordinateur qui exécute automatiquement un programme enregistré, elle s’étend aux différentes activités de l’entreprise : Travaux comptables et administratifs de base (facturation, comptabilité) Aide à la décision (exemple : réalisation d’états statistiques) Domaine industriel : pilotage de processus industriels, C.A.O., G.P.A.O. Avec le développement des réseaux, cette branche de l’informatique est en pleine évolution grâce au développement des applications clients-serveur (cf. 2ème année). 2. La bureautique Elle regroupe les activités de bureau réalisé avec l’outil informatique : Messagerie et agenda électronique. 3. La télématique C’est l’utilisation conjointe de l’informatique et des télécommunications. Elle permet de relier des ordinateurs distants en utilisant un réseau de télécommunications (TRANSPAC, Numéris ou INTERNET). 4. Les Nouvelles Technologies de l’information et de la Communication Elles portent sur l’usage du multimédia (traitement du son et de l’image) et toutes les technologies qui prennent appui sur Internet (Web, visioconférence, messagerie électronique, …)

E. Décomposition des systèmes d’information Un SI peut se décomposer selon 4 critères :

Page 4 sur 11


BTS SIO 1ère année

SLAM 1

II. L’analyse du système d’information L’analyse est le moyen permettant de faire évoluer les systèmes d’information (mise en évidence de nouveaux besoins en informations, amélioration des procédures, des traitements…). L’analyse du SI repose sur la modélisation. Un modèle est une représentation simplifiée de la réalité : on ne retient que les éléments utiles et nécessaires au système d’information.

Page 5 sur 11


BTS SIO 1ère année

SLAM 1

III. Méthodes de modélisation. A. Le besoin de méthodes La conception d'un système d'information n'est pas évidente car il faut réfléchir à l'ensemble de l'organisation que l'on doit mettre en place. La phase de conception nécessite des méthodes permettant de mettre en place un modèle sur lequel on va s'appuyer. La modélisation consiste à créer une représentation virtuelle d'une réalité de telle façon à faire ressortir les points auxquels on s'intéresse. Ce type de méthode est appelé analyse. Il existe plusieurs méthodes d'analyse, la méthode la plus utilisée en France étant la méthode MERISE.

B. Présentation de la méthode MERISE La méthode MERISE date de 1978-1979, et fait suite à une consultation nationale lancée en 1977 par le ministère de l'Industrie dans le but de choisir des sociétés de conseil en informatique afin de définir une méthode de conception de systèmes d'information. Les deux principales entités ayant mis au point cette méthode sont le GRASCE (CRNS) chargé de gérer le projet sous l’égide du grand maître Jean Louis LEMOIGNE, et le CETE (Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement) implanté à Aix-en-Provence sous l’égide d’Hubert TARDIEU. MERISE est une méthode de conception, de développement et de réalisation de projets informatiques. Le but de cette méthode est d'arriver à concevoir un système d'information.

Page 6 sur 11


BTS SIO 1ère année

SLAM 1

Une méthode de conception de système d'information s'inscrit dans trois dimensions exprimant :  le cycle de vie ,  le raisonnement ou cycle d'abstraction,  la maîtrise ou cycle de décision.

Raisonnements

Cycle d'abstraction Instant de conception

Démarche Cycle de vie

Maîtrise Cycle de décision

La mise en œuvre de la méthode MERISE doit toujours se repérer par rapport à ces trois dimensions. Tout instant de la conception doit pouvoir se situer dans ce référentiel.

1. La démarche ou cycle de vie : Cette dénomination de cycle traduit le caractère "vivant" du système d'information, présentant une conception, une gestation, une naissance, une croissance, une évolution et une mort… puis une renaissance. Dans le cas d'un système d'information, on peut distinguer trois grandes périodes : la conception, la réalisation et la maintenance.

Page 7 sur 11


BTS SIO 1ère année

Schéma Directeur

Étude Préalable

SLAM 1

Définition des orientations générales du développement à moyen terme des systèmes d'information.

Proposition et évaluation des solutions d'organisation et de solutions techniques pour le SI d'un domaine.

Étude Détaillée

Spécifications complètes du futur SIO. Point de vue de l'utilisateur (externe).

Étude Technique

Spécifications complète du futur SII. Point de vue du réalisateur (interne).

Production Logicielle

Écriture des programmes, génération des fichiers ou des bases de données, tests.

Mise en Service

Installation de l'application informatique, mise en place de la nouvelle organisation.

Maintenance

Rectification des anomalies, amélioration, évolutions.

Page 8 sur 11


BTS SIO 1ère année 2

SLAM 1

Les raisonnements ou cycle d'abstraction :

Le découpage comprend 4 niveaux :  Niveau conceptuel : exprime les choix fondamentaux de gestion (recherche des éléments stables indépendamment des moyens à mettre en œuvre, de leurs contraintes et de leur organisation).  Niveau organisationnel : exprime le choix d'organisation de ressources humaines et matérielles, au travers notamment de la définition de sites, de postes de travail.  Niveau logique : exprime les choix de moyens et de ressources informatiques, en faisant abstraction de leurs caractéristiques techniques précises.  Niveau physique : traduit les choix techniques et la prise en compte de leurs spécificités. Les deux premiers niveaux sont adaptés à la conception du système d'information organisationnel (SIO)qui est la préoccupation du gestionnaire-utilisateur , les deux derniers à la conception du système d'information informatisé (SII) qui est la préoccupation de l'informaticien. Système d'Information naturel (i)

Choix de gestion

Niveau conceptuel Système d'Information Organisationnel SIO

Choix d'organisation

Niveau organisationnel Choix logiciels

Niveau logique Système d'Information Informatisé SII

Choix techniques

Niveau physique Page 9 sur 11


BTS SIO 1ère année

SLAM 1

La méthode MERISE est basée sur la séparation des données et des traitements à effectuer en plusieurs modèles. La séparation des données et des traitements assure une longévité au modèle. En effet, l'agencement des données n'a pas à être souvent remanié, tandis que les traitements le sont plus fréquemment. Mais une confrontation est nécessaire afin de vérifier que les données permettent de renseigner « nourrir » correctement les traitements.

Conceptuel

Données MCD

Organisationnel

MOD

Logique Physique

MLD Base de données

3

Les modèles Etats / transition CVO (Cycle de vie des objets)

CVOO (organisationnel)

Traitement MCT – MCTA

MOT – MOTA MLT MPT

Flux MC (modèle de Contexte), Modèle de flux Conceptuel MFO (organisationnel) MLC

La maîtrise du projet ou cycle de décision :

Le déroulement simultané de la démarche et des raisonnements doit être maîtrisé. Cette maîtrise passe par une succession de choix permettant d'une part de contrôler la durée globale de la conception-réalisation, d'autre part de définir un système en harmonie avec les objectifs généraux de l'entreprise. Elle comprend également l'ensemble des décisions d'arbitrage relatives aux coûts, délai et niveau de gamme associés au projet.

Niveau de gamme Haut de gamme

P1 Délai lâche

Coût élevé

P2

COUT REDUIT

Coût

Bas de gamme

DELAI SERRE

Délai

Page 10 sur 11


BTS SIO 1ère année

SLAM 1

La responsabilité des différents choix incombe au décideur. L'organisation générale du projet s'articule autour de trois groupes : -

le groupe de pilotage, le groupe de projet, le groupe de validation.

MERISE, MERISE, je veux bien ….mais mon merisier il ne pousse pas lui !! Alors revenons aux vrais valeurs : la terre, les plantes ….et surtout le merisier !!

Page 11 sur 11


Le système d'information