Page 1

portfolio


Bandapar Architecture se compose de quatre architectes : Emilie Dartois, Géraldine Faureau, Gulschan Göthel et David Vernet. Ayant étudié et exercé en France, en Europe et en Asie, ils décident de s’associer, en créant un premier bureau à Paris en 2009, puis à Bordeaux en 2012. Leur approche de l’architecture se nourrit des disciplines qu’ils exercent en parallèle : photographie, médiation artistique, critique, édition, politiques architecturales et urbaines. Pour être pertinente, une construction doit répondre aux enjeux qui l’entourent, proches comme lointains, qu’ils soient d’ordre social, géographique, économique, culturel, constructif, programmatique ou écologique. Faire appel au bon sens, réétudier les pratiques traditionnelles à l’aune des nouveaux modes constructifs ou de vie, c’est trouver le point d’équilibre entre ces différentes données afin d’intégrer le bâtiment au mieux dans son contexte, son climat et sa culture. Bandapar développe des équipements publics, des rénovations et des logements individuels. Son but est à la fois de concevoir des architectures justes, confortables et agréables, et de questionner les évolutions actuelles de façon critique et ludique. L’agence travaille également en association avec l’agence Arons and Gelauff aux Pays Bas, avec eux, ils ont, notamment participé en 2013 à l’appel d’offre des 50 000 logements à Bordeaux (résidence du Lac) et à celui de la rénovation de la caserne Reuilly à Paris en 2014.


© Adrià Goula Sardà

2014

construction

billère, france


Au coeur des pratiques, entre la ville et le bois centre d’animation le Lacaoß


© Adrià Goula Sardà


centre social municipal de Billère


© Adrià Goula Sardà


centre social municipal de Billère

© Adrià Goula Sardà

© Adrià Goula Sardà


© Adrià Goula Sardà


centre social municipal de Billère


© Adrià Goula Sardà

© Adrià Goula Sardà


© Adrià Goula Sardà

centre social municipal de Billère


© Adrià Goula Sardà


centre social municipal de Billère


parc du Lacaou

services communs

secteur famille

espace animation

vers la petite enfance

mission locale

espace direction

espace animation

avenue Lalanne


LIEU Billère (64), France programme Centre social municipal Jardin d’enfants maîtrise d’ouvrage Ville de Billère

.

maîtrise d’œuvre Bandapar architecture +++ (architecte mandataire) Bertrand Massé (paysagiste), OTCE (BET TCE) Emacoustic (Acoustique) surface 1200 m² budget 1 900 000 € HT statut en chantier livraison septembre 2014

L’implantation du centre social permet de rapprocher les espaces urbains et les paysages en une gradation progressive, du régulier au sauvage. Le projet s’articule autour de trois enjeux principaux : - affirmer le nouvel équipement comme un carrefour des pratiques à l’échelle du quartier et de la ville - passer du quartier au bois, de l’urbain au végétal - s’appuyer sur les qualités paysagères et morphologiques de l’ensemble du site Précédé du parvis sur l’avenue Lalanne, le hall central offre une succession d’espaces qualifiés pour leurs besoins: intimes ou ouverts, lumineux ou protégés, seuls ou à plusieurs… Cœur névralgique du centre, il accompagne visuellement et physiquement du parvis vers le parc. L’enveloppe globale du bâtiment est multiforme, ses angles permettent de diminuer l’impact visuel, et de maximiser les vues vers l’extérieur : le bois de Lacaou a des qualités paysagères remarquables. Le projet permet d’aménager un programme dense, au service de tous (mission locale, espace jeunes et adolescents, jardin d’enfant, maison des associations) tout en minimisant son impact sur le site.

centre social municipal de Billère


2015

construction

saiogn, vietnam


Naturel urbain Saigon International University


MM ++

MM ++ Saigon International University

05-05-2015 Concept Design SIU Building

05-05-2015 Concept Design SIU Building


MM ++

16-04-2015 Concept Design SIU Building


LIEU Saigon, Vietnam programme salle de spectacle, bibliothèque, salles de cours, administration maîtrise d’ouvrage Saigon International University

.

maîtrise d’œuvre M+M architects (architecte mandataire) Bandapar architecture +++ (architecte co-traitant)

surface 4500 m² budget non communiqué

Le nouveau bâtiment reprend le gabarit du bâtiment existant de l’université, les deux étant situés autour d’un espace extérieur commun. Il complète les installations de l’université en offrant une salle de spectacle, une bibliothèque, des salles de cours, une salle de sports et des bureaux administratifs. Le plan s’articule autour de zones climatisées et d’autres non, afin de minimiser la maintence et de réutiliser des techniques traditionnelles vietnamiennes (ventilation) à chaque fois que cela est possible. Les deux premiers étages ont un statut plus publics : salle de spectacle et bibliothèque. Les salles de cours et l’administration se distribuent dans les étages extérieurs, par un système de coursives ouvertes sur l’extérieur. Des volets permettent de gérer l’apport solaire de façon simple et instinctive.

statut en cours

Saigon International University


2013

rĂŠhabilitation

evry, france


s’ouvrir vers l’extérieur bâtiment de formation du campus des Mines Telecom


bâtiment de formation du campus d’Institut Mines-Télécom


on

Une vie intérieure Le bâtiment à rénover est situé sur le campus de l’Ecole Télécom & Management à Evry. Il accueille actuellement les locaux d’imprimerie de l’école. La proposition d’aménagement s’appuie sur une étude poussée de l’existant, afin d’en tirer le meilleur profit structurel,


bâtiment de formation du campus d’Institut Mines-Télécom


bâtiment de formation du campus d’Institut Mines-Télécom


LIEU Evry (91), France programme Réaménagement du bâtiment imprimerie en bâtiment de formation maîtrise d’ouvrage Institut Mines-Télécom

maîtrise d’œuvre Bandapar architecture +++ (architecte mandataire) Coretude (BET Fluides) OTCE (BET structure) surface 425 m² budget 600.000 € HT statut livré juillet 2013

Le centre de formation se situe au sein du campus Télécom SudParis & Télécom Ecole de Management à Evry. Situé à l’entrée du campus réalisé en 1977 (architecte : P. Vigneron), le bâtiment était à l’origine l’imprimerie de l’ensemble. Il présente une architecture très caractéristique : système préfabriqué, panneaux en béton moulé, cailloux lavés, formes arrondies... La transformation a porté sur trois objectifs : - comment passer d’un local quasi aveugle à un lieu qui accueille du public, des postes de travail ? - comment redorer le blason d’une architecture perçue comme datée et vieillotte, qui ne répond plus à l’image d’un campus orienté vers les nouvelles technologies ? - comment organiser une nouvelle circulation qui prenne en compte aussi bien les nouveaux usages à l’intérieur et les nouveaux cheminements extérieurs ? En bref : Comment rendre à nouveau aimable cette architecture, parfois datée aux yeux des utilisateurs ? Dans le cas présent, l’existant a profondément influencé les choix retenus, pour des raisons structurelles, fonctionnelles, économiques et esthétiques. La réorganisation a entraîné une modification substantielle de la façade. Certains des panneaux de béton moulé (couplés par deux et pour la plupart porteurs) ont été déposés pour créer de nouvelles ouvertures. La démolition de ces éléments de façade a permis de redessiner l’image globale du bâtiment. Les nouvelles parties maçonnées sont enduites et rehaussées d’un système de bandes verticales peintes. Ce choix entre en dialogue avec les éléments de façade existants, porteurs d’une forte dimension esthétique.

bâtiment de formation du campus d’Institut Mines-Télécom


2015

rĂŠhabilitation

paris, france


Biocoop d’Aligre Rénovation d’un supermarché d’alimentation biologique


fromages à la coupe boulangerie frais épicerie vrac

zone caisses

fruits / légumes

accès


LIEU Paris (75), France programme Réaménagement d’un local commercial maîtrise d’ouvrage privée maîtrise d’œuvre Bandapar architecture +++ (architecte)

L’enseigne BIOCOOP distribue des produits biologiques, et tente de les rendre accessibles au plus grand nombre. Elle se situe entre le supermarché et le commerce de proximité. Le projet s’inscrit en continuité d’une rue commerçante, en pied de dalle d’un ensemble de logements. L’intervention consiste à adapter le local aux normes actuelles d’accessibilité sans dénaturer sa façade ou sa structure.

surface 230 m² commerce + 40 m² réserve budget 100 000 € HT

L’intérieur offrira des points identifiables et associés à l’imaginaire collectif des enseignes de quartier : une boulangerie, une boucherie, un primeur.

statut livraison septembre 2015

transformation d’un local en supermarché d’alimentation biologique


2013

construction

bordeaux, france


144 manières d’habiter le quartier du Lac Résidence du Lac, opération des 50 000 logements


vers le grand paysage vers le Parc Eugène et Denis Buhler et le grand paysage

îlot 2 bat 2B

bat 2D

bat 2A

vers le Lac vers le Lac bat 2C

îlot 1 bat 1A

vers verslalapromenade promenade plantée et Bruges

vers le le quartier quartier vers bat 1B

bat 1C

vers la ville vers l’axe des Allées de Boutaut et la ville


2014 : La nouvelle résidence du Lac : le plot, une morphologie dans la continuité du quartier.

1974 : La résidence du Lac

années 80 : Bureaux bordeaux Lac II 1972 : Les Aubiers

Résidence du Lac, opération des 50 000 logements


scénario 1 : scénario 2: salle de repas repas de groupe

scénario 2 :1 : scénario salle de réunion

salle de réunion et d’attente

scénario scénario 3 3 :: billard et billard et jeux jeux

un hall : plusieurs usages


L’espace piéton : un tapis urbain ouvert et évolutif

Résidence du Lac, opération des 50 000 logements


RĂŠsidence du Lac, opĂŠration des 50 000 logements


Alimenter le plaisir d’habiter chez soi

dormir: la zone nuit est clairement séparée de la zone jour

rentrer chez soi:

cuisiner:

une entrée généreuse

des niches qui s’ouvrent sur le séjour: séparation visuelle optimisation des surfaces

se rassembler: des espaces multiorientés prolongés par des espaces extérieurs

Résidence du Lac, opération des 50 000 logements

se détendre


RĂŠsidence du Lac, opĂŠration des 50 000 logements


Au sol : un tapis urbain ouvert et ĂŠvolutif


LIEU Bordeaux (33), France programme construction de 144 logements

Le projet de la résidence du Lac fait partie de la réflexion globale des 50 000 logements sur la communauté urbaine de Bordeaux initiée par La Fab.

maîtrise d’ouvrage La Fab Nacarat - Axanis - Domofrance

La problématique étant de développer du logement abordable, à la lisière de la ville et proche des transports en commun, il s’agissait ici de proposer une opération adaptable, répondant aux besoins des différentes générations.

maîtrise d’œuvre Arons en Gelauff (architecte mandataire) Bandapar architecture +++ (architecte co-traitant) B+B (paysagiste) Ingerop (BET TCE - économie) Vivalib

Ce site, dans le quartier du lac de Bordeaux est proche de la résidence des Aubiers et inséré dans son plan de rénovation urbaine. Entre le nouveau quartier Ginko et celui de Bacalan, les logements doivent proposer un nouveau mode de vie, tout en s’insérant dans un quartier existant marqué.

surface 10 000 000 m²

Le parti pris a été d’ouvrir complètement les rez-de-chaussée, afin de dégager des vues, des passages, de permettre le stationnement et sa réversibilité.

budget 11 000 000 € HT statut concours

Ainsi, sept plots, sur une structure identique, s’implantent sur deux îlots, les espaces paysagers sont en continuité du bâti, offrant des espaces appropriables par les habitants et les gens du quartier : jeux urbains, jardins partagés, zones d’assises. L’ensemble de l’opération est préfabriquée, permettant de réduire les coûts, et une plus grande flexibilité dans le temps : de rendre l’opération durable.

Résidence du Lac, opération des 50 000 logements


2010

construction

paris, france


la vue rĂŞvĂŠe centre social associatif de la ZAC de Rungis


centre social associatif de la ZAC de Rungis


N

rue R2

Petite Ceinture

rue des Longues-Raies

terrain de basket parvis d'entrée +51.50

toiture zinc + panneaux photovoltaïques R+2 terrasse plantée R+1 +55.50


centre social associatif de la ZAC de Rungis


LIEU Paris (75), France programme Centre social - maison des associations ZAC de Rungis

maîtrise d’ouvrage Ville de Paris maîtrise d’œuvre Bandapar architecture +++ (architecte mandataire) GMGB (BET TCE - économie) surface 479 m² budget 1 074 000 € HT statut concours 2010

Le site du centre associatif de la gare de Rungis se situe en au-dessus des voies ferrées de la petite ceinture parisienne. Il bénéficie d’une vue exceptionnelle en surplomb de la ville. Dans un environnement encaissé, comment concevoir un lieu sociable et tirer le meilleur parti du site ? Le parti pris a été d’orienter le bâtiment et ses usages vers cette vue, en proue de la petite ceinture. En plus du programme alloué, nous proposons de « dégager » un niveau, afin d’offrir un jardin suspendu, une terrasse d’usages, rendant aux habitants toute la poétique de ce lieu. Cette terrasse de près de 300m2, en partie couverte, est mise à la disposition de tous, elle est une extension des salles d’activité : réunion, salle de cours, jardin partagé, bricolage. Le bâtiment répond aux exigences du Plan Climat de Paris, et en son intérieur offre une grande flexibilité d’usage. Le rez-de-chaussée réunit toutes les salles d’activités, en contact direct avec le parvis par l’intermédiaire du hall. Cette organisation permet à certaines salles d’activité de fonctionner en même temps : pièce de théâtre, concerts, grand repas, conférences, kermesse….Chaque espace communique et peut s’ouvrir largement vers l’autre. La partie administrative est regroupée au 2e étage, afin de bénéficier d’un ensoleillement optimal. En hommage au passé ferroviaire, le traitement des façades s’est porté sur la brique et le métal.

centre social associatif de la ZAC de Rungis


2014

rĂŠhabilitation

bordeaux, france


se rencontrer rénovation des halls d’entrée de la résidence des Aubiers


rénovation des halls d’entrée de la résidence des Aubiers


LIEU Bordeaux (33), France programme rénovation des halls d’entrée de la Résidence des Aubiers

maîtrise d’ouvrage Aquitanis

maîtrise d’œuvre Bandapar architecture +++ (architecte mandataire) SECOTRAP (BET TCE) surface 520 m² budget 300 000 € HT statut livré

Le complexe des Aubiers est un ensemble de logements sociaux d’environ 1500 appartements, construit dans les années 70 et situé au nord de Bordeaux. La requalification de 7 halls d’entrée a plusieurs objectifs : - assurer une unité entre les différentes entrées - requalifier les entrées par la simplification et la hiérarchie des éléments architecturaux issus de rénovations successives - respecter les spécificités de chacune des entrées, afin d’être pertinent en termes fonctionnels, économiques et humains. Il s’agit de faciliter leur appropriation, leur accès et leur visibilité. Le projet se base sur l’utilisation de matériaux robustes et nobles, une hiérarchisation des espaces et des surfaces, un éclairage suffisant, une réutilisation des éléments existants. Chacune des entrées est définie par une couleur dominante. La signalétique extérieure décline ce processus en proposant des surfaces colorées. Le choix a été fait pour une intervention simple, où la qualité des matériaux prime.

rénovation des halls d’entrée de la résidence des Aubiers


2015

rĂŠhabilitation

paris, france


Vitrine parisienne AmÊnagement d’un Pop Up store


LIEU Paris (75), France programme Réaménagement d’un local commercial maîtrise d’ouvrage SEMAEST maîtrise d’œuvre Bandapar architecture +++ (architecte) surface 65 m² commerce + 20 m² réserve

La Ville de Paris a mis en place début 2004 l’opération “Vital’Quartier” en faveur du maintien et du développement des commerces de proximité dans certains quartiers parisiens. Développée dans 11 arrondissements, cette opération consiste à soutenir le commerce de proximité dans des quartiers touchés par la mono-activité et/ou par la disparition du commerce. L’opération de la rue du Château-d’Eau (Paris 10e) consiste à adapter le local aux normes actuelles d’accessibilité et de réinventer sa façade dans l’esprit boutique.

budget 70 000 € HT statut livraison septembre 2015

boutique rue du Château-d’Eau


2009

construction

beyrouth, liban


l’usine des crÊations maison des arts et de la culture de Beyrouth


« Beyrouth possède aussi sa place de l’Étoile – hommage ou utopie ? Là se dressent la Parlement et la Bibliothèque nationale. Non loin la Grande Mosquée, à l’emplacement même où s’élevait d’abord un temple païen, puis un édifice byzantin, sur lequel les croisés construisirent une église. […] À l’ouest, le quartier d’Al Hamra, vaste centre commercial, avec ses cinémas, ses galeries, ses magasins, rappelle ceux d’Europe […] Bâties en matières nobles, acier, marbre nuit, pierre, ces constructions voisinent souvent avec des bâtisses dont les couleurs s’entrechoquent […] En cours de route, on tombe parfois en arrêt devant une ancienne demeure libanaise […]on dirait un hiatus de grâce et de bon goût.» Andrée Chedid, « Le Liban », 1969


maison des arts et de la culture de Beyrouth


maison des arts et de la culture de Beyrouth


LIEU Beyrouth, Liban

Plus qu’un lieu sacré de l’art...une usine de la création où cohabitent les activités.

programme centre culturel regroupant salles de spectacles, médiathèque, cinéma, ateliers et bureaux

surface 15 000 m²

Afin d’assurer la démocratisation des pratiques artistiques, la MAC doit offrir au public un lieu d’accès simple et chaleureux, mais aussi favoriser l’interdisciplinarité entre les artistes. Elle se présente comme une succession de dalles mêlant à la fois un espace public et ses espaces servants. Cette organisation permet d’accéder aux salles de spectacle, mais aussi de traverser les lieux où l’artiste s’est préparé (ateliers), où il s’est interrogé (centre de documentation), où il a été soutenu (bureaux)… La chaîne de production d’une œuvre d’art est mise en scène et rendue accessible.

budget 20 000 000 € HT

15% de surface en plus pour regarder, travailler, se rencontrer.

statut concours 2009

Chaque étage se prolonge par des terrasses, qui sont tout à la fois des espaces supplémentaires de création et d’exposition, des lieux d’attente ou de rêverie. La terrasse supérieure, salle d’exposition, offre une vue sur la ville.

maîtrise d’ouvrage ministère libanais de la culture maîtrise d’œuvre Bandapar Architecture +++

Les dalles sont protégées par un mur poreux, fait de briques disposées en motifs variés, qui sont une évocation de l’histoire de Beyrouth : l’accumulation des cultures qui ont fait la ville. Inspiré des murs épais méditerranéens. Différentes densités permettent d’adapter le degré d’ouverture en fonction des programmes et de l’orientation. Les matériaux et savoir-faire utilisés sont peu onéreux, faciles à mettre en place et respectueux de l’environnement naturel, culturel et humain. L’entrée s’inspire des souks : la rue traditionnelle entre dans le bâtiment. Les guichets d’information, l’espace commercial, sont traités comme des boutiques le long d’une rue.

maison des arts et de la culture de Beyrouth


2014

rĂŠhabilitation

pantin, france


en filigrane transformation d’un local en supermarché d’alimentation biologique


E:

n filigrane


LIEU Pantin, France programme réaménagement d’un local en supermarché d’alimentation biologique maîtrise d’ouvrage privée maîtrise d’œuvre Bandapar Architecture +++ surface 120 m² budget 100 000 € HT statut phase PC

L’enseigne BIOCOOP distribue des produits biologiques, et tente de les rendre accessibles au plus grand nombre. Elle se situe entre le supermarché et le commerce de proximité. Dans un quartier en redynamisation, proche de Paris, ce commerce s’inscrit en continuité d’une rue commerçante, face à la place de marché. Actuellement occupé par une PMI (bureaux), le local doit s’ouvrir vers le public et avoir un rayonnement alentour plus clair. La problématique s’est tournée sur deux axes de réflexion : - sans déposer toutes les menuiseries existantes, en bon état, trouver une signalétique claire et identifiable sur tout le local - aménager un commerce de proximité, accessible et de bonne qualité. Pour se faire, nous avons imaginé, en collaboration avec le graphiste Sébastien Trihan, une dentelle en filigrane, s’apposant sur les vitrages extérieurs, créant des lumières et des degrés d’opacité différents suivant les besoins. Inspiré du message d’une agriculture biologique et naturelle, le motif est d’inspiration végétale et florale. L’intérieur offrira des points identifiables, associés aux commerces et enseignes de quartier : une boulangerie, une boucherie, un primeur.

transformation d’un local en supermarché d’alimentation biologique


2010

construction

sartrouville, france


autour d’un jardin centre social - RAM


centre social - RAM


lumière directe

lumière zénitale


centre social - RAM


LIEU Sartouville (78), France programme centre social, halte-garderie et relais assistantes maternelles

maîtrise d’ouvrage Ville de Sartrouville maîtrise d’œuvre Hessamfar - Verons (architecte mandataire) Bandapar architecture +++ (architecte co-traitant) OTCE (BET TCE) surface 710 m² budget 1 800 000 € HT statut concours 2010

Le nouvel équipement propose des fonctions populaires et partagées par le plus grand nombre : une architecture accueillante, facilement identifiable, et un signal dans le quartier. Une architecture adaptée. La forme générale du bâtiment est un «déployé» de volumes, suivant la parcelle et les programmes. Les toitures suivent ce mouvement et leurs différentes pentes permettent des éclairages zénithaux (systèmes de sheds) à de nombreux espaces. La façade métallique du bâtiment joue quant à elle un double rôle : sa teinte laiton et ses qualités réfléchissantes le rendent visible de loin. Par ailleurs, elle réverbère et démultiplie la végétation environnante. Les surfaces vitrées des espaces d’activité sont doublées d’un système de lamelles métalliques qui assure un meilleur contrôle de la luminosité et/ou de l’ensoleillement direct. Les accès des deux programmes sont clairement séparées et visibles. Des espaces verts aux qualités multiples Afin de conserver les qualités actuelles du site : une “poche” végétale qui offre une respiration au quartier proche, sa forme doit aménager des espaces verts alentours et internes. Avec l’implantation future d’un nouvel immeuble de logements de cinq étages à l’ouest de la parcelle, le traitement qualitatif de la toiture devient essentiel : la « cinquième façade » est traitée par une déclinaison de jardins colorés.

centre social - RAM


2003

rĂŠhabilitation

amsterdam, pays-bas


workshop pépinière d’entreprises


pépinière d’entreprises


LIEU Amsterdam, Pays-Bas programme pépinière d’entreprises

maîtrise d’ouvrage privée

maîtrise d’œuvre Bandapar architecture +++ surface 980 m² budget 1 680 000 € HT statut livré en 2003

La requalification de cette pépinière d’entreprises répond à un souhait du client de différencier par une démarche qualitative ses locaux des autres de la zone artisanale. L’intervention a remodelé à la fois l’organisation interne et la façade. La structure du bâti (poteaux-poutres-planchers en béton) a permis une rationalisation des espaces locatifs autour d’un pôle de circulation central. Les ateliers et espaces commerciaux du rez-dechaussée disposent tous d’entrées séparées et de volets roulants translucides, permettant ainsi un usage professionnel des abords directs du bâtiment. La nouvelle façade est constituée de panneaux de verre opalescent devant les parties pleines et d’ouvrants en bandeau. Des profils métalliques courent en rive du bâtiment, renforçant l’unité générale.

pépinière d’entreprises


2003

rĂŠhabilitation

amsterdam, pays-bas


LEBO

rĂŠnovation de bureaux


LIEU Amsterdam, Pays-Bas programme rénovation d’un immeuble de bureaux maîtrise d’ouvrage LEBO bv bouw - en exploitatie mij

maîtrise d’œuvre Bandapar architecture +++ surface 420 m² budget 315 000 € HT statut livré en 2004

Les bureaux de l’office HLM Lebo se situent dans le quartier de Lelylaan, à la périphérie d’Amsterdam. La rénovation a permis de revoir l’organisation interne et de repenser la façade afin de requalifier l’image de cet organisme. Le bâtiment d’un niveau est accolé à une barre de logements gérée par l’office. Il comprend un accueil et une dizaine de poste de travail. Deux bureaux individuels, séparés du reste par des meubles-parois, sont reliés aux autres espaces le long de la façade par des portes vitrées. Ces meubles servent à l’archivage des documents ; l’un d’eux comporte un aquarium traversant. La façade a fait l’objet de plusieurs prototypes. L’option retenue a nécessité le dépôt du parement existant (briques) et se compose d’un jeu entre briques ocre-gris, des panneaux composites (verre + bac acier) et les ouvertures (aluminium).

rénovation de bureaux


2012

construction

chessy, france


pavillon familial maison individuelle


maison individuelle


1

8

2

10

5

3

6

4

7

1: garage

5: bureau

2: cellier

6: sĂŠjour

3: cuisine

7: terrasse

4: salle Ă manger

8: wc

9


maison individuelle


LIEU Chessy (77), France programme pavillon d’habitation maîtrise d’ouvrage privée

maîtrise d’œuvre Bandapar architecture +++ (architecte mandataire) SENOVA (BET thermique) surface 120 m² SHON + garage budget 205 000 € HT (hors finitions) statut livré en 2012

La maison de Chessy est un pavillon de banlieue : de taille et de budget modestes, il s’inscrit dans une ZAC pavillonnaire initiée par EPAFRANCE, aménageur de la ville nouvelle de Marne la Vallée. Les prescriptions de cette ZAC imposait de faire appel à un architecte : une population qui se serait naturellement tournée vers des constructeurs se tournent vers notre profession. Alors commence une collaboration de véritable confiance : les clients de cette maison font appel à des architectes comme ils iraient voir un médecin et laisse notre cabinet interpréter leurs demandes et souhaits très librement : un budget réduit, un besoin de place, une rationalisation des espaces en maximisant les volumes, un vis-à-vis avec les espaces extérieurs. La volumétrie de cette maison répond à un triple enjeu : créer un étage afin de minimiser l’impact au sol, bénéficier d’espaces de vie commune généreux en double hauteur, tout en minimisant l’impact visuel du volume. Alignée au nord-est et à l’ouest (retraits réglementaires), elle profite de l’orientation sud et du jardin qui lui fait face, ainsi que du dégagement des espaces plantés autour de la parcelle. Afin de minimiser les dépenses d’énergie, la partie nord de la maison reçoit les espaces moins souvent occupés du logement : garage, toilette, bureau, etc. Notre cabinet a uniquement réaliser « l’enveloppe de la maison », le client en a effectué les finitions.

maison individuelle


2011

rĂŠhabilitation

paris, france


chambre avec vue rénovation d’un appartement privé


rénovation d’un appartement privé


LIEU Paris (75), France programme rénovation d’un appartement maîtrise d’ouvrage privée

maîtrise d’œuvre Bandapar architecture +++ surface 40 m² budget 44 000 € HT statut livré en 2011

L’appartement est situé au sixième étage d’une résidence des années soixante, rue de Crimée dans le 19ème arrondissement de Paris. Véritable lieu de contemplation aux fils des saisons et de la journée, l’appartement est idélement orienté : surplombant le Parc des Buttes Chaumont, il jouit d’une vue exceptionnelle sur Paris, tout en bénificaiant d’une orientation pleine ouest. Jusqu’alors en configuration “studio” (une pièce unique), le couple a voulu ajouter une chambre dans cet espace. L’enjeu a été de trouver une configuration de conserver l’enfilade des balcons et la vue depuis l’ensemble de l’appartement. En conservant le vocabulaire de l’époque de la construction, un système d’alcôves a été mis en place pour former les “cellules” chambre et cuisine. L’espace du salon est élargi la journée vers la chambre, grâce à un système séparatif de panneaux coulissants.

rénovation d’un appartement privé


2003

rĂŠhabilitation

amsterdam, pays-bas


Abcoude extension - rÊnovation d’une maison individuelle


extension - rÊnovation d’une maison individuelle


extension - rÊnovation d’une maison individuelle


LIEU Amsterdam, Pays-Bas programme extension - rénovation d’une maison individuelle maîtrise d’ouvrage privée

maîtrise d’œuvre Bandapar architecture +++ surface 80 m² budget 100 000 € HT statut livré en 2003

Située dans la banlieue résidentielle d’Amsterdam, le long de l’Angstel, la maison existante n’avait pas de relation forte avec sa parcelle. L’extension a permis de renforcer ces liens, sans fondamentalement transformer le fonctionnement initial des espaces. La cuisine a été agrandie et constitue la transition entre l’existant et le nouvel espace privatif, pratiquement invisible du reste de la maison. Cette salle de lecture permet aux occupants de se reposer et de contempler leur jardin sans être dérangés par le regard inquisiteur d’un voisin. Le travail a donc consisté à trouver une relation subtile entre l’intérieur et l’extérieur. Dégagée de tout dormant vertical, cette pièce fait partie intégrante du jardin. Le dallage de la terrasse extérieure se poursuit pour partie à l’intérieur, et de vastes ouvertures zénithales éclairent l’emplacement du déjeuner et cadrent des morceaux du fameux ciel hollandais. Le mur de briques ajouré joue le rôle d’un rideau protecteur.

extension - rénovation d’une maison individuelle


2013

construction

ho tram, vietnam


Zenna conception de 5 prototypes de maison pour un ensemble rĂŠsidentiel


conception de 5 prototypes de maison pour un ensemble rĂŠsidentiel


conception de 5 prototypes de maison pour un ensemble rĂŠsidentiel


LIEU Ho-Tram , Vietnam programme conception de 5 prototypes pour un lotissement de 69 villas maîtrise d’ouvrage Bin Hoâ Construction

maîtrise d’œuvre Bandapar architecture +++ (architectes mandataires) MM arcchitects (architectes co-traitants) Bin Hoa Construction (BET) surface 250 m² par villa statut Detailed Design (phase PRO)

L’ensemble résidentiel de Zenna est situé au bord de la mer de Chine, à 70 km au nord d’HoChi-Minh-Ville au Vietnam. Le gouvernement a décidé de redynamiser cette ancienne zone balnéaire pour en faire le nouveau lieu de résidence secondaire des classes moyennes de la métropole. Les propriétaires de Zenna Resort développent un projet de 69 villas résidentielles (2 et 3 chambres). Bandapar, en collaboration avec MM architects sur place, a pour mission la conception de 5 villas types qui s’implanteront de manières différentes sur le site, suivant les zones développées, et leur impératifs : vue, accès, taille des terrains. Les maisons sont de type international : lignes modernes, enveloppes en béton blanc, tout en reprenant le vocabulaire et les savoirs faires locaux : utilisation du bois, du ratan, des tissages, des carreaux ciment, de la ventilation naturelle. Même si ces villas répondent à un standard élevé, elles se veulent simples d’usage, d’entretien et de lecture, privilégiant des modes de vie familiaux. Pour la majorité, elles se tournent vers des jardins intérieurs, des patios, tout en offrant pour la quasi-totalité des vues vers la mer.

conception de 5 prototypes de maison pour un ensemble résidentiel


2010

rĂŠhabilitation

saintes, france


l’hôpital et ses fantômes rénovation de l’hôpital Saint-Louis


Saint Louis maîtrise d’ouvrage.............. Ville de Saintes maîtrise d’oeuvre............... Bandapar Architecture +++ surface.................................10 000 m² SHON statut................................... concours Bâtiment reconstruit : 6200 m² SHON logements Les bâtiments longeant le site au nord sont démollis puis reconstruits sur la même emprise au sol, mais avec 3 niveaux de plus, afin de densifier cette zone. Le bâtiment est construit sur piloti, afin de dégager le RDC, de redécouvrir les ruines gallo romaine enouies, et de créer une perméabilité piétonne et visuelle avec la ville alentour. Les appartements sont principalement orientés au sud. La façade nord reçoit principalement les circulations verticales et, à chaque étage, une trame structurelle est réservée à des équipements collectifs, tels laverie, salle de sport, jardins suspendus, laissés libres d’appropriation à la copropriété.

Réutilisation du bâtiment héliport : Le bâtiment est conservé pour son potentiel de surface et sa Bâtiment reconstruit structure pouvant recevoir des charges importantes, sa façade non porteuse démantelée et retravaillée avec des matériaux répondant mieux aux usagers : bois / verre / serre.

Nord

Les grandes surfaces libres des planchers permettent différents usages : Parking R-1 et RDC, logements type loft/grandes surfaces, supermarché et commerces artisanaux, bureaux, salle de conférence

maisons duplex

espaces collectif appartements

accès piéton / zone parking

vestiges galloromains redécouverts


N

T3

2

2

6

5

4

1

1: 2: 3: 4: 5: 6:

3

5

6

3

6

5

4

3 2

1

1

T2

2

terrase d’accès

2

T3

séjour chambre cuisine rangement salle de bains toilettes espaces collectifs

T3

Bâtiment héliport reconvertit

Sud

maisons duplex

salle de conférence

supermarché parking

rénovation de l’hôpital Saint-Louis


N

T3

2

2

6

5

4

1

1: 2: 3: 4: 5: 6:

3

5

6

3

6

5

4

3 2

T2

1

1

2

terrase d’accès

2

T3

séjour chambre cuisine rangement salle de bains toilettes espaces collectifs

T3

Bâtiment héliport reconvertit

Sud maisons duplex

maisons duplex

appartements salle de conférence

supermarché


LIEU Saintes (17), France programme réutilisation de la zone Nord du site Saint-Louis maîtrise d’ouvrage Ville de Saintes

maîtrise d’œuvre Bandapar architecture +++ surface 10 000 m² SHON statut concours 2010

Dans le cadre de la rénovation du site de l’hôpital Saint-Louis à Saintes, l’objectif est d’optimiser chaque bâtiment existant au mieux de son potentiel culturel, structurel et spatial. dans la partie nord de l’hôpital, le cahier des charges proposait de démollir l’intégralité des bâtiments. L’équipe propose pourtant de conserver le bâtiment héliport pour son potentiel constructif et spatial : sa structure dédiée aux charges importantes permet d’ajouter un niveau ; sa façade non porteuse est démantelée et retravaillée avec des matériaux répondant mieux aux usagers : bois / verre / serre. Les grandes surfaces libres des planchers permettent différents usages sur 3800 m²: stationnement en R-1 et RDC, supermarchés et commerces artisanaux en RDC, bureaux, salle de conférence dans les étages, logements type loft en attique... Les bâtiments de logements au nord du site sont par contre démolis puis reconstruits sur la même emprise au sol, mais avec 3 niveaux de plus (6200 m²). Construit sur pilotis, le bâtiment inaugure un nouveau rapport au sol, entre usage (stationnement, perméabilité avec la ville alentour) et promenade (redécouvrir les ruines gallo-romaines enfouies). Les appartements sont orientés au sud avec les circulations sur la façade nord. À chaque étage, une trame est réservée aux équipements collectifs (laverie, salle de sport, jardins suspendus…) ou sont laissés libres d’appropriation à la copropriété.

rénovation de l’hôpital Saint-Louis


2010

ĂŠtude

luanda, angola


Re-use réflexion pour un habitat bon marché


réflexion pour un habitat bon marché


LIEU Luanda, Angola programme construction participative de maisons individuelles maîtrise d’ouvrage Biennale d’Architecture de Porto

maîtrise d’œuvre Bandapar architecture +++ surface 150 m² par maison statut concours 2010

Comment la ville africaine a-t-elle « digérée » une urbanisation internationale et moderne? Le mode de vie traditionnel est-il légitime dans ces villes ? Les plans d’urbanisme d’Abidjan, Lagos ou Luanda sont le résultat d’une même idéologie (reconstruire un monde nouveau) et d’une même époque (le développement colonial et post-colonial). Leur évolution peut être comparable dans la prolifération des constructions spontanées, le développement d’économies parallèles… En revanche, le climat, la géographie, les groupes culturels et ethniques en font des entités bien distinctes : l’identité culturelle, et les réponses contextuelles qu’elle propose, doivent être engagées. Notre offre s’est basée sur ces faits : comment offrir une forme urbaine en adéquation avec les utilisateurs et les conditions économiques actuelles, tout en préparant celles à venir. La proposition offre une structure “de base”, inscrite sur une parcelle rectangulaire comme la plupart de celles présentes dans les métropoles africaines. Afin d’initier un projet durable, cette structure est construite en pisé et matériaux de récupération : des matériaux locaux, de mise en œuvre traditionnelle. Basée sur un mode de vie familial : pièces de réception en relation avec le jardin et l’espace public, pièces de nuit à l’étage. La double toiture offre une ventilation naturelle, favorisant le rafraichissement des lieux de vie, et permettant la récupération des eaux. Autour de cette structure, plusieurs possibilités d’aménagements, d’extensions, d’appropriations sur la parcelle : une boutique sur la rue, des pergolas, des constructions, un jardin….

réflexion pour un habitat bon marché


2008

ĂŠtude

chypre


souvenir from Love island scĂŠnographie pour un pavillon touristique


LIEU Chypre programme réflexion sur la question du tourisme à Chypre maîtrise d’ouvrage Association des Architectes Chypriotes

maîtrise d’œuvre Bandapar architecture +++ Violaine Trolonge architecte

Nous aimons Chypre, Chypre nous aime. Une cabane miroir, nichée dans les endroits les plus spectaculaires de l’île pour profiter d’une vue fantastique avec votre bien-aimé. Une cabane miroir, pour se cacher, pour stimuler les sens de votre bien-aimé. Tout l’équipement nécessaire à portée de main : champagne, vodka, crème fouettée, haut-parleurs, accessoires. Le meilleur magasin de souvenirs de l’île.

statut concours 2008 projet finaliste exposé à la Biennale de Venise 2008

scénographie pour un pavillon touristique


2004

ĂŠtude

paris , france


à fond les ballons conception d’un repère olympique


LIEU Paris (75), France programme proposition pour un repère olympique maîtrise d’ouvrage Ville de Paris

maîtrise d’œuvre Bandapar architecture +++ Sebastien Penfornis (agence TAKTYK) surface 765 m² budget 703 350 € HT statut concours 2004

Plutôt qu’un repère exceptionnel dans sa démesure architecturale ou technologique, cette proposition pour la candidature olympique de Paris de 2012 célèbre la pratique sportive de tous les jours, dans la ville, avec peu de moyens. Deux éléments le composent. D’une part, un nuage de ballons latex, très haut dans le ciel et éclairés la nuit, introduit dans le paysage un élément poétique. Certains d’entre eux sont les yeux du repère : ils sont équipés de caméras qui retransmettent le paysage de Paris. D’autres ballons, plus bas, recouvrent le site et le protègent des intempéries. Leurs filins délimitent un péristyle contemporain, une promenade couverte ponctuée de chaises d’arbitre. Ces ballons sont enfin le symbole de l’universalité des Jeux Olympiques. D’autre part, dans le cas d’un signal temporaire, la stratégie est d’utiliser les déblais d’un bâtiment voué à la destruction pour créer une palestre contemporaine. Une pelouse de 765 m² accueille ainsi une variété d’activités sportives : course, volley, lutte, escalade… le traitement graphique du sol unifie les différents éléments. Le reste des gravats est utilisé pour stabiliser un monolithe circulaire, composé de 8 containers 20 pieds reconditionnés, nettoyés, et habillés en bois. Ce monolithe sert de lieu de projection et de spectacles, ouvert à 60 personnes. Une mongolfière le protège des intempéries et retransmet les images des ballons. Le budget est essentiellement consacré à la maintenance du projet, afin de garantir la qualité de l’installation durant toute la durée.

conception d’un repère olympique


2011

rĂŠhabilitation

paris france


Télescope Café transformation d’un local en café


LIEU Paris, France

Le Télescope café est un petit café d’inspiration new yorkaise : baristas, zinc, et percolateurs.

programme transformation d’un local commercial en café

Les dégustations se passent autour du comptoir, et de la préparation du café. Nous en avons donc fait un élément central, le reste de l’espace est informel : on s’attable pour discuter, travailler, savourer, flâner au soleil. Le bar a entièrement fait sur mesure pour accueillir les accessoires nécessaires, le mobilier a en partie été « chiné » par les propriétaires pour recréer l’ambiance « coffee shop » newyorkais.

maîtrise d’ouvrage privée

maîtrise d’œuvre Bandapar architecture +++ surface 25 m² budget 58 000 € HT

Dans le quartier du palais royal à Paris, la vitrine a repris les prescriptions des bâtiments historiques, tout en offrant un langage contemporain et chaleureux à l’endroit.

statut livré en 2011

transformation d’un local en café


2003

rĂŠhabilitation

tytsjerksteradiel, pays-bas


home sweet home rÊnovation d’un pavillon familial


6

7 1

5

4

3

8

2

1

rÊnovation d’un pavillon familial


LIEU Tytsjerksteradiel, Pays-Bas programme réhabilitation d’un pavillon maîtrise d’ouvrage privée

maîtrise d’œuvre Bandapar architecture +++ J. Schotanus surface 180 m² maison + 500 m² jardin budget 190 000 € HT statut livré 2004

Cette construction est caractéristique de l’habitat pavillonnaire des années 80, qui tente de réinterpréter l’architecture vernaculaire de Frise. La propriétaire, plutôt que de détruire sa maison en bon état, souhaitait en révéler le potentiel par une réorganisation interne et une meilleure relation avec l’extérieur. Les zones publiques (entrée, cuisine et salon) sont situées sur la façade principale et positionnées en enfilade. Les zones privées (chambre et salle de bain) sont relocalisées à l’arrière du bâtiment. L’étage répond à un usage plus ponctuel (salle de bains ouverte avec baignoire, chambre d’appoint...). La façade existante est conservée dans sa majorité. Les menuiseries ajoutées sont toutes de larges ouvertures qui se fondent dans le bardage. Les quelques fenêtres existantes en PVC acquièrent ainsi un particularisme qui sublime leur banalité. La maison est placée sur une terrasse-plateforme qui crée un lien avec le jardin. L’entrée est soulignée par la création d’un patio. Dans la continuité de cette recherche “vernaculaire”, le jardin a été traité avec des plantes endémiques.

rénovation d’un pavillon familial


2010

ĂŠtudes

bordeaux, france


les rĂŞveries du promeneur solitaire ĂŠtudes sur les paysages urbains bordelais


se dĂŠplacer en flottant

se rĂŠapprorier les rives

utiliser le fleuve

utiliser les infrasctructures


ĂŠtudes sur les paysages urbains bordelais


LIEU Bordeaux (33), France programme réflexion sur le paysage urbain à Bordeaux maîtrise d’ouvrage ville de Bordeaux

maîtrise d’œuvre Bandapar architecture +++ PHOTOGRAPHIES Gulschan Göthel statut concours appel à idées Agora 2010

L’Unesco a reconnu le patrimoine culturel de Bordeaux. Le développement de sa rive droite et la liaison entre Ville de Pierre - Ville de Fer permettent maintenant de prendre en compte les grandes lignes de force de son patrimoine naturel : le fleuve et les coteaux. Reconnaître leur nature, c’est en tirer parti sans les instrumentaliser - s’y adapter plutôt. Les projets en cours reconnaissent la nécessaire reconstruction du lien avec et entre les rives. Cependant, il faut aller plus loin : non seulement proposer diverses connexions entre la ville et la rive, mais surtout faire du fleuve le lien naturel. Non pas ville-rive, mais plutôt ville-rive-fleuve-rive-ville. Multiplier les possibilités d’usage, d’échanges et de traversées. Les coteaux sont les grands absents de ces plans. Leur complexion naturelle risque de les rendre intouchables. Ils proposent pourtant divers points de vue vers la ville et jouent sur plusieurs échelles. Ces variations sont à prendre en compte dans la planification de la rive droite. La conjonction de ces deux composants et leur interaction crée une richesse de traitement à ne jamais négliger.

études sur les paysages urbains bordelais


liste de références CULTURE Maison des Arts et de la Culture, 2009 centre culturel regroupant salles de spectacles, médiathèque, cinéma, ateliers et bureaux lieu : Beyrouth (LB) / surface : 15 000 m² / maitrise d’ouvrage : ministère libanais de la culture / maîtrise d’oeuvre : Bandapar Architecture +++ / budget : 20 000 000 € / statut : concours

ENSEIGNEMENT - LOISIRS SIÈGE DE LA SAIGON INTERNATIONAL UNIVERSITY, 2015 création d’une salle de spectacle, une bibliothèque, salles de cours et administration lieu : Saigon (VN) / surface : 4 500 m² / maitrise d’ouvrage : Saingon International University / maîtrise d’oeuvre : Bandapar Architecture +++ - M+M architects co-traitants / statut : permis de construire Centre Social Municipal - RAM , 2012-2014 centre social municipal, jardin d’enfants et relais assistantes maternelles lieu : Billère (FR) / surface : 1050 m² / maitrise d’ouvrage : ville de Billère / maîtrise d’oeuvre : architectes : Bandapar Architecture +++ - BET : OTCE - paysagiste : Bertrand Massé - acousticien : Emacoustic / budget : 1 900 000 € / statut : livré octobre 2014 BATIMENT DE FORMATION, 2011 - 2013 transformation du batiment imprimerie en batiment de formation : 3 amphithéâtres + bureaux lieu : Evry (FR) / surface : 415 m² SHON / maitrise d’ouvrage : Institut Mines Télécom / maîtrise d’oeuvre : architectes : Bandapar Architecture +++ - BET Fluide : CORETUDE - BET Structure : OTCE / budget : 600 000 € / statut : livré Centre Social Associatif, 2010 programme : centre social associatif, ZAC de la gare de Rungis lieu : Paris 13e (FR) / surface : 479 m² / maitrise d’ouvrage : ville de Paris / maîtrise d’oeuvre : architectes : Bandapar Architecture +++ - BET: GMGB / budget : 1 100 000 € / performance Plan Climat de Paris / statut : concours Centre Social, Halte-garderie et Ram, 2010 centre social, halte-garderie et relais assistantes maternelles lieu : Sartrouville (FR) / surface : 710 m² / maitrise d’ouvrage : ville de Sartrouville / maîtrise d’oeuvre : Architectes mandataires : HESSAMFAR-VERONS, Architectes co-traitants : Bandapar Architecture +++, BET : OTCE / budget : 1 800 000 € / performance HQE / statut : concours


Les Cabanes de Lucien, 2001 plan directeur et implantation de 10 cabanes hôtel lieu: Creuse (FR) / surface : 5 ha / maitrise d’ouvrage : Lou Fagotin / maîtrise d’oeuvre : Bandapar Architecture +++ / statut : étude

BUREAUX ET EQUIPEMENTS BIOCOOP, 2015 transformation d’un local en supermarché d’alimentation biologique lieu : Paris 12e (FR) / surface : 230 m² commerce + 40 m2 réserve SHON / maitrise d’ouvrage : privée / maîtrise d’oeuvre : Bandapar Architecture +++ / budget : 100 000 € / statut : livraison septembre 2015 VERRALIA, 2014 aménagement de salles de commandes de l’usine Verallia lieu : Chalon-sur-Sâone / surface : 30 m² SHON / maitrise d’ouvrage : Saint Gobain - Verallia / maîtrise d’oeuvre : ergonome : Ergonéa - architectes : Bandapar Architecture +++ / budget : 50 000 € / statut : AOR BIOCOOP, 2014 transformation d’un local en supermarché d’alimentation biologique lieu : Pantin / surface : 250 m² SHON / maitrise d’ouvrage : privée / maîtrise d’oeuvre : architectes : Bandapar Architecture +++ - graphiste : Sébastien Trihan / budget : 100 000 € / statut : études CENTRES D’INCINERATION, 2013 - 2014 aménagement de salles de commandes de centres d’incinération lieu : Toulon - Rochefort / surface : 200 m² SHON / maitrise d’ouvrage: Vinci / maîtrise d’oeuvre : ergonome : Ergonéa - architectes : Bandapar Architecture +++ - BET : VINCI environnement / budget : 100 000 € / statut: AOR Etablissement pour la petite enfance, 2014 construction d’un accueil des parents et relais d’assistance maternelle lieu : Saint-Maur les Fossés (FR) / surface : 300 m² / maitrise d’ouvrage : ville de Saint Maur les Fossés / maîtrise d’oeuvre : architectes : Bandapar Architecture +++ - BET : OTCE / budget : 1 600 000 € / statut : concours LES AUBIERS, 2011-2014 réamenagement des halls d’entree de la residence des Aubiers lieu : Bordeaux (FR) / surface : 580 m² SHON / maitrise d’ouvrage : Aquitanis/ maîtrise d’oeuvre : architectes : Bandapar Architecture +++ - BET Fluide : Secotrap Ingenierie/ budget : 290 000 € / statut : livré


TELESCOPE CAFE, 2011-2012 Rénovation d’un local en café lieu : Paris / surface : 25 m² SHON / maitrise d’ouvrage : Privée / maîtrise d’oeuvre : Bandapar Architecture +++ / budget : 58 000 € / statut : livré LEBO, 2005 rénovation de bureaux lieu : Amsterdam (NL) / surface : 420 m² / maitrise d’ouvrage : LEBO bv bouwen exploitatie mij / maîtrise d’oeuvre : Bandapar Architecture +++ - V. Leushuis architecte co-traitant / coût : 315 000 € / statut : construit PEPINIERE D’ENTREPRISES, 2004 réutilisation d’un bâtiment industriel, création d’ateliers et de bureaux lieu : Amsterdam (NL) / surface : 980 m² / maitrise d’ouvrage : Ingen Process Limited / maîtrise d’oeuvre : Bandapar Architecture +++ - V. Leushuis architecte co-traitant / budget : 1 680 000 € / statut : construit Rénovation d‘une usine de savon, 2004 réutilisation d‘une usine de savon en bureaux lieu : Aberdeen (UK) / surface : 820 m² / maîtrise d’oeuvre : Bandapar Architecture +++ / budget : 800 000 € / statut : étude

LOGEMENTS Caserne DE Reuilly, Lot A, 2014 construction de 100 logements étudiants, rénovation de 100 logements familiaux sociaux, commerces, ateliers d’artistes lieu : Paris (FR) / surface : 11 000 m² / maitrise d’ouvrage : Paris Habitat / maîtrise d’oeuvre : architectes mandataires : Bandapar Architecture +++ architectes co-traitant : Arons en Gelauff, BET structure : EVP, BET environemental, fluides : INDDIGO, BET désamiantage - dépollution - démolition : GROUPE NOX, Economiste : MDETC, acousticien : GAMBA / budget : 21 000 000 € HT / statut : offre Résidence du Lac (opération 50 000 logements), 2013 construction de 144 logements sociaux lieu : Bordeaux (FR) / surface : 10 000 m² / maitrise d’ouvrage : Nacarat - Axanis-Domofrance / maîtrise d’oeuvre : architectes mandataires : Arons en Gelauff, architectes co-traitant : Bandapar Architecture +++, paysagistes : B+B , BET: INGEROP / budget : 11 000 000 € HT / statut : concours Zenna, 2010 - 2015 étude de 5 prototypes pour un lotissement de 69 Villas lieu : Ho Tram (VN) / surface : 250 m² par Villa/ maitrise d’ouvrage : privée / maîtrise d’oeuvre : architectes mandataires : Bandapar Architecture +++, architectes co-traitant : M+M architects / statut : phase PRO


PAVILLON FAMILIAL, 2010 - 2012 construction d’une maison individuelle performance BBC lieu : Chessy (FR) / surface : 130 m² / maitrise d’ouvrage : privée / maîtrise d’oeuvre : architectes : Bandapar Architecture +++, BET thermique : Sénova / budget : 220 000 € HT / performance BBC / statut : livré Appartement Privé, 2011 rénovation d’un appartement privé à Paris 20ème lieu : Paris (FR) / surface : 40 m² / maitrise d’ouvrage : privée / maîtrise d’oeuvre: Bandapar Architecture +++ / budget : 40 000 € HT / statut : livré hopital Saint Louis, 2009 réflexion programmatique sur le site de l’hôpital Saint Louis : logements équipemets - commerces lieu : Saintes (FR) / surface : 30 000 m² / maitrise d’ouvrage : mairie de Saintes/ maîtrise d’oeuvre : Bandapar Architecture +++ / statut : concours EUROPAN 10 Compound Familial, 2008 étude paysagère et urbaine pour 6 logements Ho Chi Minh Ville (VN) / surface : 3000 m² / maitrise d’ouvrage : privée / maîtrise d’oeuvre : architectes mandataires : Bandapar Architecture +++, M+M architects / statut : études Maisons ininflammables, 2005 - 2009 projet de 25 maisons individuelles, organisées en réseau de lutte contre l’incendie lieu : Europe méridionale (EU) / surface : 180 m² / maitrise d’ouvrage : privée/ statut : concours, projet finaliste PAVILLON FAMILIAL, 2005 rénovation d’une maison individuelle, projet paysager lieu : Tytsjerksteradiel (NL) / surface : 180 + 500 m² / maitrise d’ouvrage : privée / maîtrise d’oeuvre : Bandapar Architecture +++, J. Schotanus architecte co-traitant / coût : 190 000 € / statut : livré EXTENSION PAVILLON, 2004 rénovation et extension d’une maison individuelle lieu : Abcoude (NL) / surface : 80 m² / maitrise d’ouvrage : privée / coût : 115 000 € / maîtrise d’oeuvre : Bandapar Architecture +++, Vincent Leushuis architecte co-traitant/ statut : livré


SCENOGRAPHIES Souvenir from love island, 2008 réflexion sur la question du tourisme à Chypre lieu : Chypre (CY) / maitrise d’ouvrage : Association des Architectes Chypriotes/ maîtrise d’oeuvre : Bandapar Architecture +++, collaboration : V. Trolonge, architecte / statut : concours, projet finaliste exposé à la Biennale de Venise 2008 Landing Zone, 2006 support d’installation du Magazine Aart à la Biennale d’Art de Singapoure lieu : Singapour (SG) / maitrise d’ouvrage : Biennale de Singapour / collaboration : Collectif Mogas / statut : livré “À fond les ballons!”, Paris (FR), 2004 signal pour la candidature des Jeux Olympiques 2012 de la ville de Paris maitrise d’ouvrage : Ville de Paris / maîtrise d’oeuvre : Bandapar Architecture +++, S.Penfornis / budget : 750 000 € / statut : concours Neonlight at work, 2004 Installation de commémoration pour la classe ouvrière de Rotterdam lieu : Rotterdam (NL) / statut : étude reflections, 2006 propositions pour la vitrine du magasin Reflections lieu : Amsterdam (NL) maitrise d’ouvrage : privée / maîtrise d’oeuvre : Bandapar Architecture +++, M. Maquieira Piriz / statut : études


EXPERIENCES EN AGENCE Hessamfar et Verons architectes, 2009 Bordeaux (FR) Mission : Chef de Projet (Equipe BANDAPAR complète) Atelier Novembre Architecture, 2009 Paris (FR) Mission : Chef de Projet (Emilie Dartois) Babin+Renaud, 2008 - 2009 Paris (FR) Mission : Chef de projet (Gulschan Göthel) AW2 - 2004 - 2008 Paris (FR) et Ho Chi Minh Ville (VN) Mission : Chef de projet (Emilie Dartois & Gulschan Göthel) Sadar Vuga Arhitekti, 2007 Ljubljana (SL) Mission : Collaborateur Chef de projet (David Vernet) Rowin Petersma-Citythoughts, 2004-2006 Amsterdam (NL) Mission : Collaborateur Chef de projet (David Vernet) Ateliers Lion, 2002-2005 Paris (FR) Mission : Collaborateur Chef de projet (Emilie Dartois & Gulschan Göthel)


2001

ĂŠtudes

saint-pierre de fursac, france


les cabanes de Lucien

étude d’implantation d’un hotel - cabanes


LIEU Saint Pierre de Fursac (23), France programme étude paysagère pour l’implantation de 9 cabanes-hotel maîtrise d’ouvrage Lou Fagotin

maîtrise d’œuvre Bandapar architecture +++ Guillaume Lavergne, architecte surface 2 ha statut études 2001

Le terrain, en bord de Garance, s’étend sur 2 hectares. Il offre plusieurs aspects : prairie, bois dense, et sous bois plus dégagé, caractérisés par différents sols, différentes végétations. La réflexion s’est centrée sur une analyse du site, de ses propriétés et de la manière la plus appropriée d’y offrir des expériences différentes pour chaque cabane. Il ne s’agit pas ici d’investir un territoire, mais de s’y laisser prendre, de s’en servir pour se réfugier, se reposer, se divertir, se retrouver. La cabane est un lieu de repli. Par la dimension ludique et onirique de l’usage des lieux, elle renvoie immédiatement à l’univers de l’enfance - celui des jeux et des contes de fées. Des emplacements ont été choisis, ce sont des plates-formes en bois, ils offrent une zone plane, plus confortable. Parfois, ils sont clos par des parois ou bien restent à ciel ouvert, comme des terrasses dans les arbres, sur l’eau ou posées sur des rochers, dans la végétation. D’autres seront simplement des sièges. Le terrain devient un lieu de vie, de découverte et de dialogue avec la nature, de rapprochement avec un territoire. Les occupants peuvent le pratiquer à leur envie, en y dormant, en y séjournant, ou bien juste en venant y passer quelques heures au bord de l’eau.

étude d’implantation d’un hotel - cabanes


2002

construction

budapest, hongrie


H么tel - Centre de recherches Budapest, Hongrie 2002

Grand Budapest Hotel 茅tude pour un h么tel - centre de recherches


LIEU Budapest, Hongrie programme hotel de 50 chambres maîtrise d’ouvrage Lou Fagotin

maîtrise d’œuvre Bandapar architecture +++ Guillaume Lavergne, architecte surface 2 ha statut études 2001

pittoresque....nostalgie...ressenti? Dans le cadre d’une réflexion sur le patrimoine communiste de la Hongrie, le projet étudie de nouveaux modes d’exposition afin de sensibiliser le public de façon plus directe. Le souvenir de cette période a souvent été l’objet d’une simplification pittoresque, de l’extérieur, et d’un ressentiment teinté de nostalgie, de l’intérieur. Le devoir d’introspection, la compréhension des conséquences sociales de 50 ans de communisme, n’est aujourd’hui débattu qu’au sein d’un cercle restreint de chercheurs. Pourtant, la production artistique et politique de la période communiste, aussi bien officielle que dissidente, possède une indéniable valeur historique. Le bâtiment est un lieu d’études pour les chercheurs spécialistes de la propagande. C’est aussi un hôtel, qui draine une autre composante de la société, à savoir touristes et non-spécialistes. La juxtaposition de tels programmes présente plusieurs avantages: l’hôtel dégage des bénéfices qui sont réinvestis dans l’institut; l’institut donne à l’hôtel un caractère et une atmosphère uniques. Les deux programmes cohabitent, et s’influencent par le biais de l’architecture. Le programme comprend un hôtel de cinquante chambres, une bibliothèque, un restaurant, une salle de spectacle, des archives audiovisuelles, une salle de sport, un entrepôt de statues. Chacune des fonctions reflète dans sa forme et son organisation les critères esthétiques de l’époque communiste. Si les systèmes de circulation des deux programmes fonctionnent séparément, ils se rejoignent aux lieux stratégiques afin d’assurer architecturalement une rencontre entre les personnes, les œuvres et les documents, qu’elle soit fortuite ou non.

étude pour un hôtel - centre de recherches


2002

ĂŠtude

bassen, france


c’est mon choix

maisons individuelles préfabriquées


panneaux d’assemblage de façade

panneaux bois

panneaux tôle aluminium ondulée

panneaux polycarbonate coloré opaque

panneaux vitrage chassis aluminium


LIEU Bassens (33), France

« si j’avais un marteau… ce serait le bonheur » Claude François - 1969

programme lotissement de maison préfabriquées en kit

Dans une société où le bricolage est passé du statut de nécessaire à celui de loisir, l’architecte doit adapter sa méthode de conception, et proposer lui aussi ses « produits ».

maîtrise d’œuvre Bandapar architecture +++ surface 60 à 200 m² par maison statut étude 2002

« C’est mon choix » est une réflexion sur la maison populaire, le pavillon familial : des maisons à monter soi même, modulaires, sur catalogue. A partir d’une dalle de 200 m², recevant réseaux des fondations et des points d’encrage afin de monter aisément une structure. A partir d’une structure métallique, s’assemblant comme un « mécano », les panneaux de vêture et de cloisonnement sont au choix de chaque famille : en bois, en métal, en verre ou polycarbbonate, de dimension et d’opacité différente. Les habitants peuvent élaborer, en collaboration avec l’architecte, un plan de leur maison, à partir de ces éléments standards et préfabriqués, aisés de montage. En 2000, la maison représente 75% de la demande en logement : cette popularité mérite que les architectes se positionnent dans ce marché où ils ne sont présents que sur 5% de la production. La maison de constructeur tel qu’elle se développe en France (plus couramment appelé pavillon) est une maison en série, adaptable et identifiable pour chaque famille. Se pose ainsi la question : comment l’architecte peut-il se mettre au service de l’intime et offrir une flexibilité d’appropriation des usagers ? C’est en ce sens que nous avons souhaité nous interroger et initier cette proposition. « la Maison : inventer autre chose, (...) Inventer les maisons-machines, les maisons-fleurs » A.Lacaton-JP Vassal - 1995

maisons individuelles préfabriquées


PARIS : 8 rue du Faubourg Poissonnière 75010 Paris TEL : 01 44 83 05 02 FAX : 01 48 24 95 80 BORDEAUX : 23 rue Tourat 33000 Bordeaux TEL : 09 83 28 61 77 bdp@bandapar.net www.bandapar.net

Portfolio BANDAPAR  
Portfolio BANDAPAR  
Advertisement