Page 1

DGNRT-v1.indd 3

27/01/2019 20:49:43


SOUTENU PAR

DGNRT-v1.indd 4

27/01/2019 20:49:44


S O M M A I R E

3

1

D A N I E L M I N I

Page 6

Page 10

4

S I M O N C A S S O L

B E N G E A

Page 14

Page 18

DGNRT-v1.indd 5

2

M A N U S A N Z

6

5

A L E X VA L E N T I N O Page 22

7

N I C O B A D E T

N I C O C A M B O N

Page 26

Page 30

27/01/2019 20:49:44


I N T R O D U C T I

Alex Valentino, Mayol, Ben Gea, Nico Cambon et Nico Badet. Photo Simon Cassol

DGNRT-v1.indd 6

27/01/2019 20:49:45


T I O N Bienvenue dans le Monde de DGNRT bicycle. Voilà un petit moment qu’il me trotte dans un coin de la tête l’idée de faire un Fanzine (sans prétention) pour montrer ma vision du BMX, avoir un support différent des réseaux sociaux et surtout aller à la rencontre des gens pour échanger tout en préservant le FREESTYLE dans le bmx. Donc quoi de mieux qu’un week end entre potes pour le n°1? - «Allo Manu comment vas tu? Je souhaite organiser un petit week-end de riding entre Cévennes et Aveyron, on va croiser des spots ruraux comme on les aime je voulais que tu te joignes à nous. A savoir que DD (Daniel Mini) vient filmer, on va documenter le tout sur papier en sortant un Fanzine comme à la grande époque.» - « Cool ça Nico ça me branche bien ça a l’air d’être un week-end à la cool, le seul problème c’est que je prends les photos à la « Pelloch».» Après avoir contacté Alex Valentino, BADBAD, Simon Cassol pour assurer les photos au numérique. Tout le monde est motivé, surpris que Manu ressorte, Nous sommes tous honoré de partir en week end avec « El Pequeno EMMANUEL SANZ ». Même Vans France (Merci Julien) trouve ce rassemblement « tard l’époque » intéressant. Ah oui, j’ai aussi contacté Ben Gea qui est Ok et souhaite faire des photos. - « Mais tu sais, je fais tout à la Pelloch »... Encore un !!!! Holala... après un jour de retard sur le départ on annule la partie Cévennes et nous nous retrouvons à Millau. Ben Gea est retenu à Tarbes et nous rejoint le soir pour le Clacos grillé, enfin l’équipe est au complet et nous pouvons partir « SUR LES ROUTES DE LA PELLOCH »

DGNRT-v1.indd 7

27/01/2019 20:49:45


1

M A N U Nom, prénom, âge, lieu de résidence : Sanz Emmanuel, 48 ans. Je vis dans la campagne profonde, dans les belles petites montagnes des Cévennes gardoises. Centres d’intérêt hors bmx : Faire ma part comme le petit colibri de la légende. Penser positivement, toujours faire du mieux que je peux… Hobbies : Planche à roulette, méditation, guitare, regarder des films en famille, tai-chi, bouquiner, labo photo… Début bmx, photo et pourquoi ? -Le bmx, c’était à Pau dans les années 80, à l’époque des « mégas free » (grands shows télé avec les meilleurs riders mondiaux, bmx et skate). L’époque des frères Delgado et d’Adolphe Joly en France (Eddie Fiola, Brian Blyther, Mike Dominguez, Joe Johnson aux US). Pourquoi j’ai fais du bmx ?… Je ne me rappelle plus vraiment, mais sûrement comme tout le monde ; parce que c’était cool, fluo, qu’on pouvait faire des équilibres sur le guidon en “ flat “ et qu’on pouvait vite

DGNRT-v1.indd 8

27/01/2019 20:49:46


U

S A N Z arranger un talus pour sauter. Parce que c’était pas tout à fait dans la norme comme le foot, l’athlé ou la gymnastique. Il n’y avait rien pour rouler à l’époque, mais heureusement pour les pauvres palois, il y avait le “Béarn bicross club“. On n’était que 4 à faire du freestyle mais ils nous avaient construit un quarterpipe (2m20 de haut environ et la largeur d’une voiture. Nos deux responsables de l’asso (que je salue), accrochaient cette courbe derrière leur voiture et on partait faire des démos dans les fêtes de village ! -La photo, c’était plus ou moins à la même époque : des pros anglais de chez Skyway faisaient une démo. J’ai utilisé un appareil photo pour garder un souvenir. Au final, je ne me souviens que de la photo couleur : un beau cancan x-up de Craig Campbell et un lookback de Carlo Criggs.

par facilité, fainéantise ou peur de risquer de foirer un tricks (par respect pour celui qui pédale ou prend des risques). Mais le rendu de la photo “électronique“ me plait moins (lumières, couleurs, contrastes), ça m’a l’air trop lisse, plastique, trop parfait. Je ne dis pas que ça n’est pas beau mais je préfère le film en général. Avec le film, on se rapproche plus de la réalité qui n’est jamais vraiment parfaite. Il y a aussi le fait qu’on doit attendre le développement du film pour voir le résultat. Du coup, on a des surprises, souvent des mauvaises mais parfois des bonnes : des photos qu’on n’aurait pas aimées du premier coup d’oeil mais qui se révèlent différentes, créatives. Par exemple un flou de bougé ou un réglage de lumière qu’on aurait peut-être ajusté au numérique. Ceci dit, 2 photos que j’aime bien sur ce “pelloche“ tour sont prises au numérique… (surtout pour raisons techniques : pas de films couleurs ou flashs pas assez puissants pour l’argentique).

Explique-nous ton approche de la photo, tu préfères la pelloche ? Tout ça, c’est affaire de goût et de couleurs, juste mon avis personnel. C’est sûrement aussi parce que j’ai commencé avant le numérique en faisant du labo dès le début, des tirages noir et blanc argentiques. Donc, voilà la réponse en détail (Non photographes ; passez direct à la question suivante ! J’aime bien utiliser le numérique, surtout

Influences photo et vélo ? Photo : j’aime bien Ansel Adams et Sebastiao Salgado (voir le film “le sel de la terre“ !). En photo de bmx : j’aime bien Peter Adam, Dolecki, Zielinski, Terra… (je ne me rappelle plus de tous les noms, mais côté français, j’ai vu des photos sympa de Ben Géa, Simon, et de Van Hanja récemment). Bmx : tous les anciens dont je parle plus haut.

DGNRT-v1.indd 9

27/01/2019 20:49:46


Plus “récemment“ : les clandés, les parisiens du flat, les blockhaus, les scènes de Malaga et Madrid, les anglais avec un tour magique Skindaddy, Paul Osika… etc. (y en a trop) Pourquoi as-tu accepté de partir photographier des spots bien rugueux ? En photo, un sol rugueux, ça peut donner un joli grain ;) En fait, l’invit. de Nico tombait à pic. Je venais juste de reprendre goût à la photo, mais je n’aurais pas osé partir pour un trip sérieux de suite. Mais à l’idée de retrouver quelques copains… le goût du risque a été le plus fort… L’équipe du Pelloche Tour : Un trio qui me fait penser au film « le bon,, la brute et le truand » : La brute : Nico Cambon. Désolé, Nico, mais avec ta barbe de sanglier, je pouvais pas résister ;). En plus, il repère les spots à l’odeur. Non, sérieux, j‘ai été étonné qu’il soit toujours au top niveau riding. Moi qui croyais qu’il était vieux… ;) Le truand : Nico Badet. Badbad, le BadBoy (facile aussi). Toujours là quand il s’agit de négocier en finesse avec la mairesse du village ;). Autant de tact avec les représentants de l’ordre que de style. Beau one hand couché ! ;) Le bon : Alex Valentino. Tellement gentil, que j’arrive pas à trouver une vanne sur lui… En espérant que les autres en aient une… Ben Géa : Le retardataire du trip mais aussi le symbole du « Pelloche tour », un rider photographe qui débute la photo en tout argentique de nos jours, ça fait plaisir. Beaux cadrages et beau zine « trip apache ».

DGNRT-v1.indd 10

Simon : Comme Simon fait de belles photos, pour avoir une chance de publier une photo, j’ai été obligé de ruser : lui emprunter son appareil, le recruter comme assistant flashs…etc. Merci Simon et encore désolé ;) Daniel Mini : un pote de longue date… pas perdu la main en vidéo et en wallride. C’était cool de se revoi ! Ta vision du week-end ? Un bon cours de rattrapage bmx pour moi qui n’ai pas internet, j’en étais resté aux années « mégas free ». Sinon, pas assez de piscine, jacuzzi, de musée… (bon d’accord on n’avait que trois jours…). Intense en recherche de spots et en spots ; même quand un barrage n’est plus roulable, on trouve 3 autres spots à exploiter ! Ce que tu en retiendras ? L’organisation et l’accueil de Nico qui gère le volant, le riding, les courses, les repas, le feu de cheminée, les camemberts et les légumes dans la cendre, la peinture d’opinel ;)… Chapeau ! Et pour finir, une phrase à retenir ? « La croisière s’amuse !» Quand Alex Barret a débarqué avec sa casquette de yachtman, tout de blanc vêtu… Nous on était tous habillés en sombre. Merci Alex de passer nous voir dans un bled paumé :)

DGNRT

27/01/2019 20:49:47


Photo Simon Cassol

DGNRT-v1.indd 11

27/01/2019 20:49:48


2

DA N I E L Nom, prénom, âge, lieu de résidence : Mini Daniel, le grand frère de John Mini (plus facile pour me situer). 49 ans, c’est beaucoup trop pour ces conneries mais c’est comme ça. J’habite à Toulouse. Centres d’intérêt hors bmx : Mon fils, la photo, le bon ciné, la bonne musique, Burger Quizz, L’Ecole Du Fan avec Valérie Lemercier. Début bmx, vidéo et pourquoi ? Premières cascades ( pogos sur des calepieds pliants de mobylette, gaps de marches, sauts sur un monticule en terre qui bordait le terrain de foot de ma cité) tout ça sur des vélos pliants ou des Solex sans moteur à partir de 1978. Premier vrai bmx en 81, un Motobecane MX25 d’occase acheté 1000 francs (152,40 euros). Premier montage vidéo avec deux magnétoscopes vers 92 je pense. Le tout filmé avec la caméra JVC VHS de mon père. J’ai commencé la vidéo parce que c’est comme ça, c’est comme le vélo je ressentais le besoin d’en faire. On était tellement accros aux rares vidéos qui nous parvenaient des

DGNRT-v1.indd 12

27/01/2019 20:49:49


E L

M I N I USA qu’on voulait tous en faire à l’époque. Mais rares étaient ceux qui étaient équipés. Quand j’y réfléchis j’ai toujours eu des caméras en fait. Dans les années 70 notre père filmait et montait ses films en 8mm, ensuite je lui ai piqué sa VHS, et donc j’ai tout connu (Hi8, MiniDV, HDV, HD maintenant). Explique-nous ton approche de la vidéo ? En vidéo je suis totalement auto-didacte. Mon approche de la vidéo avec le temps est devenue très humble, même si pendant un moment je me suis bien pris la tête pour améliorer mes prises de vues (soigner les cadrages, faire attention à la vitesse d’obturation, l’exposition, développer le steady pour filmer en street). De nos jours j’ai du mal avec ceux qui tentent des trucs avec des plans prétentieux ou trop arty. Je respecte mais c’est vite ennuyant, même pour les intros. On fait du bmx et pas du cinéma. Essayez plutôt de faire des petits courts-métrages dans ce cas. Les montages de bmx avec des espèces de scénarios trop sérieux tombent systématiquement à plat dès que le riding commence de toutes façons. La priorité doit être le riding. Par contre j’aime beaucoup ce que fait Antoine Sabourin et le travail de Rich Forne, lui il est à part et ne m’a jamais déçu. Je n’en fais quasiment plus de la vidéo (même si

DGNRT-v1.indd 13

j’ai encore des idées de trucs pas encore vus, mais pas le temps et les moyens de le mettre en place encore). De plus tout le monde peut en faire avec son smartphone et ça perd tout son intérêt pour moi et on est à l’heure des web edits jetables totalement noyés dans la masse (à moins de s’appeler Denis Enarson, ou Garret Reynolds), c’est comme ça. Je suis davantage passionné par la photo depuis quelques années. Qui t’a le plus influencé au cours de toutes ces années sur un petit vélo et en vidéo ? Pour la vidéo ce qui m’a influencé le plus c’est le riding en fait, il fallait juste essayer de bien le rendre à l’image et pourquoi pas tenter humblement de le magnifier un peu. Après bien évidement que les vidéos US (Mark Eaton, et surtout Eddie Roman, etc..) sont une influence majeure pour moi et tous les gars de ma génération. Ben et Xavier avec qui on a fait Frame aussi ont été super importants. Ensuite le travail de Spike Jonze mais là on parle d’un autre monde. Mes influences sur le vélo ? Mais enfin t’imagines depuis combien de temps que je roule ?? C’est quasiment impossible de répondre à cette question.. bah..justement les vidéos d’Eddie Roman par exemple (Aggroman, Ride On, Head First, etc..) Au niveau des riders, y’en a bien trop ! Mais les noms qui reviennent le plus facilement pour moi sont Taj, Aitken, Ruben, Kimbrogh,

27/01/2019 20:49:49


Photo Simon Cassol

DGNRT-v1.indd 14

27/01/2019 20:49:50


Craig Campbell, Hoffman, Miron, Jérôme Gauthier, mon frère, David Lombard, Osika, Anto Lille. Y’en a trop.. Maintenant c’est Ty Morrow, Kerley, Edgar., Adams,..pff, nan y’en a vraiment trop. Pourquoi tu as accepté de partir 3 jours filmer des spots bien rugueux ? Parce que je voulais absolument être le plus vieux du trip ! Nan, parce que les gars invités sont des bons gars, et aussi parce que c’était une organisation de la Cambonnade. Monsieur Cambon sait y faire je le respecte énormément, c’est un gars intègre qui a tout compris au bmx. Tellement qu’il a même réussi l’exploit de sortir le Manu Sanz de sa tanière, et avec son appareil photo en plus.. Retrouver Manu sur un trip de bmx, franchement je ne pensais pas avoir la chance de revivre ça ! Merci Nico.. Je sais que ce fanzine sera lu principalement par des jeunes kids, mais ils devraient tous savoir ce que Manu a apporté à la photo de bmx. Les français ont un problème avec ça en général, genre connaître et savoir apprécier et honorer leur racines. C’est dommage, les étrangers ont beaucoup moins de mal avec ça. Je pense d’ailleurs que les médias bmx américains et les autres photographes à l’époque réalisaient parfaitement l’importance du travail de Manu. Donnes nous ta vision de ce week end et ce que tu en retiendras ? J’ai adoré le mélange des générations. Les gars étaient contents d’être réunis, il y avait beaucoup de respect. Les gars ne restaient pas bloqués sur leur smartphone, tant mieux car ça m’aurait saoulé. Mais c’est vrai qu’on se connaissait tous

DGNRT-v1.indd 15

plus ou moins. Ca a roulé tranquilou, dans une bonne ambiance avec des bons spots rugueux comme Nico et Manu les affectionnent. Moi ça me va. Dommage pour les deux spots inaccessibles ou qu’on n’a pas trouvé et la pire plaza squattée par ce salon du polar le dernier jour. Nico m’a vraiment impressionné. C’est un extra-terrestre de la motivation, une force de la nature qui sait vraiment faire du vélo. Une phrase ou expression qui va rester suite a ces 3 jours ? « Je crois qu’il se passe bien le stage photo de Ben G. » En une phrase décris nous les personnages qui composaient l’équipe de ce week end : Manu: Inspiré, fidèle à lui-même, et heureusement. Simon: Doué sur un bike et motivé pour shooter ! Alex V: La grande classe, hyper polyvalent et posé. BadBad : Je ne le connaissais pas trop en fait, super surprise. Il sort de bonnes blagues. Dommage on n’est pas tombé sur des spots où on aurait pu apprécier ces bidouilles magiques sur la pédale.Techniquement impressionnant et capable de tenter des trucs rigolos. Sa playlist est à revoir par contre. Nico C: Le patron dans tous les domaines. Sur-homme. Respect. Ben: Argentique. Très doué pour trouver de bons angles. Si il lâche son boîtier il peut accessoirement tout casser aussi sur son vélo.

DGNRT

27/01/2019 20:49:50


3

SIMON CASSOL

DGNRT-v1.indd 16

27/01/2019 20:49:51


Nom, prénom, âge, lieu de résidence : Simon Cassol, 28 ans, Bordeaux.

toujours de bonnes aventures donc aucune hésitation.

Centres d’intérêt hors bmx : Musique, voyage, plein de choses.

Donnes nous ta vision de ce week end et ce que tu en retiendras ? Ambiance familiale, peut être que la maison de campagne de Nico y a aussi participé? Une belle équipe, du beau temps et des lieux bien atypiques. On oublie souvent qu’il peut y avoir des spots (vraiment) partout.

En quelle année as tu commencé le BMX, la photo et pourquoi ? En 2004 pour le bmx et en 2010 la photo C’était un bon moyen de rester en contact avec l’évolution du vélo, de bouger, rencontrer des gens et participer/créer des projets. Explique-nous ton approche de la photo ? J’ai pas spécialement d’approche particulière je crois, l’appareil sort selon le feeling du moment, sans prétention. Mais sinon j’aime bien les cadrages simple, ou bien complètement l’inverse, abstrait mais très graphique. Qui t’a le plus influencé au cours de toutes ces années sur un petit vélo et en vidéo ? J’kiffe bien le riding de Chase Dehart, Eddy Cleveland, Dan Foley et pour la photo Rob Dolecki, Walter Pieringer, Vince Perraud, Manu Sanz (forcément) et encore pleins d’autres. Pourquoi tu as accepté de partir 3 jours filmer des spots bien rugueux ? J’ai l’habitude avec Nico Cambon! Haha! C’est

DGNRT-v1.indd 17

Une phrase ou expression qui va rester suite a ces 3 jours? « Tar l’époque! » En une phrase décris nous les personnages qui composaient l’équipe de ce week end : (j’l’ai fait en un mot) Manu: Humilité. Dédé: Gentillesse. Alex V: Papa. BadBad : Personnage. Nico C: Boss. Ben: Artiste.

DGNRT

27/01/2019 20:49:51


DGNRT-v1.indd 18

27/01/2019 20:49:54


DGNRT-v1.indd 19

27/01/2019 20:49:56


4

B E N Nom, prénom, âge, lieu de résidence : Gea Benoit, 28 ans. Pau, dans le sud ouest de la France. Centres d’intérêt hors bmx : La photographie, la musique, le skateboard En quelle année as tu commencé le BMX, la photo et pourquoi? J’ai commencé le BMX il y à 15 ans, j’ai donc passé plus de la moitié de ma vie sur mon petit vélo! La photo j’ai commencé il y a maintenant 5ans, quand mes potes m’ont offert un bon vieux Canon AE1 pour mon anniversaire. Ça a été direct le coup de foudre et je les remercie encore pour ça! Aujourd’hui je suis plus souvent derrière que devant l’objectif ! Haha! Explique-nous ton approche de la photo ? Pas de numérique ? J’ai jamais pratiqué la photo numérique sauf peut être avec mon iPhone 3 à l’époque. Si on peut appeler ça faire de la photo... Le rendu de la photo est clairement mieux à l’argentique pour moi, la couleur, les textures... 

DGNRT-v1.indd 20

27/01/2019 20:49:57


G E A

J’aime le fait de voir la photo après coup, même si parfois ça peut être stressant, surtout pour les photos de riding, mais quand le résultat est à la hauteur de tes espérances, c’est que du bonheur ! Le but est de me faire plaisir, essayer de trouver l’angle de vu le plus flatteur pour le tricks tout en mettant en valeur le décor. Et enfin que le rider soit content du résultat. Qui t’a le plus influencé au cours de toutes ces années sur un petit vélo et en photo ? En vélo il y en a pleins, Aitken, Byrnes, John Garcia à mes débuts. A l’époque il n’y avait pas de réseaux sociaux, donc très peu de videos comme à l’heure actuelle. Je pense que les potes avec qui tu roulais comme Johnny en ce qui me concerne t’influençaient autant voir plus que les pros Américain qui sortaient une video tous les ans. Maintenant il y a trop de riders pour choisir. Si je devais en dire quelques uns, ça serait Simone pour la créativité, Corey Walsh pour le riding bowl, et Dennis Enarson car il est juste trop fort. Pour la photo, je m’inspire beaucoup du milieu du skateboard, pour moi le coté artistique y est nettement plus développé et ça se ressent dans la photo. J’aime beaucoup Fred Mortagne, Sam Ashley, Jake darwen, Nils Svenson.

DGNRT-v1.indd 21

Pourquoi tu as accepté de partir 3 jours filmer des spots bien rugueux ? Un trip avec les potes Alex et Badet, avec un Nico Cambon au manette pour driver tte cette bonne équipe, un Daniel Mini à la campagne, Manu et Simon à la photo, on se serait cru 10 ans en arrière et ça à suffit pour me convaincre de faire ce trip, peu importe les spots. C’est toujours un plaisir de partir avec Badet, Alex et Simon que je connais bien maintenant et que je vois régulièrement. Et c’était vraiment cool de passer de bon temps avec des légendes et des gens qui ont fait beaucoup pour le BMX comme Nico , Manu et Daniel. Donnes nous ta vision de ce week end et ce que tu en retiendras ? Une maxi auberge trop stylé pour dormir et chiller au coin du feu ( merci Nico), une organisation au petits oignons, des spots originaux et vraiment cools, une ambiance de dingue et un Mayol en pleine forme, que du bon. Une phrase ou expression qui va rester suite a ces 3 jours? Je dirai «Tar l’époque», expression d’Alex pour parler de quelque chose qu’on faisait à l’époque et qui se fait plus trop. Pour les tricks sur le vélo, comme les footjam whip par ex ou autres.. Sinon « café 100s», expression de Badet quand tu t’allumes une clope le matin avec ton café avant d’avoir avalé quoi que ce soit! Haha!

27/01/2019 20:49:57


Photo Simon Cassol DGNRT-v1.indd 22

27/01/2019 20:49:58


En une phrase décris nous les personnages qui composaient l’équipe de ce week end : Manu: Légende vivante de la photo, humble, discret et super gentil, il n’a pas changé depuis toutes ces années. J’étais un peu comme son stagiaire pendant le trip, j’ai eu droit a pleins de conseils de qualités en ce qui concerne la photo, merci Manu! Dédé : Une autre légende, si je devais le décrire, c’est un peu l’encyclopédie du BMX, il est là depuis le début et il connait beaucoup de chose sur le BMX, peu importe l’époque. Alex V : Le patron. Un artiste complet, peintre, photographe, vidéaste, sans oublier l’art de manier le guidon.. et même daron! Haha! BadBad : Un vrai clown aux faux air de gangsta haha, un riding solide, créatif et unique tout comme le man, toujours un plaisir de partir en trip avec le bad. Nico C : Nico toujours là depuis des années, le coeur sur la main. Qui a fait énormément pour le BMX et qui continu en donnant des cours aux gamins de sa région et organise des events, il en faudrait plus des comme lui, respect! Simon : Un des premier photographes que j’ai rencontré, trop un bon, toujours bien de passer du temps avec lui, surtout en soirées! Haha!

DGNRT

DGNRT-v1.indd 23

27/01/2019 20:49:58


5

A L E X VA L E N T I N O Nom, prénom, âge, lieu de résidence : Valentino Alexandre, 32 ans, Valréas. Centres d’intérêt hors bmx : Vidéographie, Photographie, Peinture. En quelle année as tu commencé le BMX, et pourquoi ? J’ai commencé le Bmx en 2000 après avoir vu les Xgames à la télévision. Qui t’a le plus influencé au cours de toutes ces années sur un petit vélo ? Mike Aitken, Ruben Alcantara, Eddie Cleveland, Edwin Delarosa. Pourquoi tu as accepté de partir 3 jours filmer des spots bien rugueux ? Revenir aux racines et passer quelques jours au calme entre potes. Donnes nous ta vision de ce week end et ce que tu en retiendras ? C’était un weekend tranquille, ça m’a fait du bien de faire un petit trip sans avoir l’impression que c’était mon boulot.

DGNRT-v1.indd 24

27/01/2019 20:49:59


Photo Simon Cassol

DGNRT-v1.indd 25

27/01/2019 20:50:00


Une phrase ou expression qui va rester suite a ces 3 jours? « Le Clacos. » En une phrase décris nous les personnages qui composaient l’équipe de ce week end : Manu : Je suis Veggie mais je mange du poisson. Dédé : Je ne suis pas Veggie. Simon : Je suis Veggie. BadBad : Je suis Veggie. Nico C : Je suis Veggie mais pas à cause de la condition animale. Ben : Je suis Photographe

DGNRT

DGNRT-v1.indd 26

27/01/2019 20:50:01


Photo Manu Sanz

DGNRT-v1.indd 27

27/01/2019 20:50:02


DGNRT-v1.indd 28

27/01/2019 20:50:03


6

N I C O

B A D E T

Nom, prénom, âge, lieu de résidence : Nico BaDBaD Badet, 28 ans, Lyon. Centres d’intérêt hors bmx : SKATE MOTO FUN En quelle année as tu commencé le BMX, et pourquoi? 2004 car ça faisait craquer les filles.. na je rigole parce que j’avais l’impression de faire de la moto et d’appartenir à un gang ce qui n’était pas faux voyez ! Qui t’a le plus influencé au cours de toutes ces années sur un petit vélo ? Mes potes et mon esprit de contradiction lol Pourquoi tu as accepté de partir 3 jours filmer des spots bien rugueux ? Parce que d’une, je suis un rider. Et de deux, parce que je ride tout ce qui ce met en travers de mes roues. Donnes nous ta vision de ce week end et ce que tu en retiendras ? Week end détendu entre amis avec un gout de retrouvailles. Accompagné de bonnes victuailles. A s’en faire péter la panse sur un parfum de campagne et feux de bois. Good times ! Photo Manu Sanz

DGNRT-v1.indd 29

27/01/2019 20:50:04


DGNRT-v1.indd 30

27/01/2019 20:50:05


Une phrase ou expression qui va rester suite a ces 3 jours? « Y’en reste du bon choubab ? » (référence Ben Gea qui a du mal à intégrer le mot Aligot) En une phrase décris nous les personnages qui composaient l’équipe de ce week end : Manu : L’art ne meurs jamais . Dédé : Équipement vidéo by Mac Gyver. Simon : Sobre en mode rafale il a bien bossé mais la créa ardoise ne l’a pas inspiré. BadBad : Artiste incompris. Alex V : Artiste peintre qui aime toujours rouler. Nico C : El Tutor, qui nous a concocté un très bon trip! Merci! Ben : Plus photographe que rider maintenant ! Les fans doivent le savoir ! Snif ! Bien qu’il reste doué!

DGNRT Photo Simon Cassol

DGNRT-v1.indd 31

27/01/2019 20:50:06


DGNRT-v1.indd 32

27/01/2019 20:50:07


7

N I CO

C A M B O N

Nom, prénom, âge, lieu de résidence : Cambon Nicolas, 41 ans. Castelnau de Levis . Centres d’intérêt hors bmx : La Famille, la nature, chiner et écouter des disques vinyles, la bricole, moto, canoë , en fait tout ce qui me procure un sentiment de liberté. En quelle année as tu commencé le BMX, et pourquoi? J‘ai commencé a rider en Race en 1989 jusqu’en 1999 ou je ridais en élite ce qui n’était vraiment pas bien à cause des contraintes Fédérales (attention ça arrive dans le bmx Freestyle) donc je me suis tourné vers le Freestyle en partant sur la 1ère Tournée Soul. Qui t’a le plus influencé au cours de toutes ces années sur un petit vélo ? Il y en a eu beaucoup mais Van Homan reste la référence dans le style de riding que j‘affectionne pour ceux qui ne connaissent pas, regardez la video Little Devil « Criminel Michief » avant lui je

DGNRT-v1.indd 33

dirais dans la vidéo RIDE ON Chad Harrington est hyper original et stylé, et enfin Brian Foster pour la diversité (Race, Dirt, Park) et la longévité, un vrai rider . Pourquoi tu as accepté de partir 3 jours filmer des spots bien rugueux ? Ce sont des spots que j’affectionne et que j‘ai sélectionné, car poser les roues et faire des tricks sur un spot qui n’en est pas un c‘est vraiment ce qui me motive. Donnes nous ta vision de ce week end et ce que tu en retiendras ? Une belle équipe que j’ai choisie hahaha ( j’allais pas prendre des branques non plus). Des gars qui aiment le BMX et surtout le coté FREESTYLE que l’on est en train de perdre. Je retiendrais le sourire donc le plaisir de chacun que ce soit sur ou en dehors du BMX, avec le retour de Manu derrière l’objectif et DD à la caméra, que du bonheur.

27/01/2019 20:50:07


Une phrase ou expression qui va rester suite a ces 3 jours? DD: «C’est l’histoire de ma vie, toujours en train de bidouiller.» Ben G: «Y en a plus du Choubab ?» pour dire Aligot alors qu’il n‘aime pas le fromage, une nouvelle passion. En une phrase décris nous les personnages qui composaient l’équipe de ce week end : Manu : Fidèle a lui même un petit bonhomme avec énormément de talent pour la photo et du respect à revendre. Dédé : La bible du BMX il a tout vu et connait tout, un grand frère. Simon : « TOUTOUNE » le néo Bordelais, je ne l’ai jamais vu aussi réactif que sur ce week end peut être que c’est sa nouvelle casquette qui veut ça : Monsieur est vendeur à MANUAL BMX Bordeaux, n‘hésitez pas à aller le voir. BadBad : Alors lui, un personnage bien loufoque qui est en train de se poser mais qui ne supporte toujours pas les contraintes, comme l’a dit madame le maire d‘un village « mais noyez le celui-là ». Continu comme ça BADBAD. Alex V : La classe, un super riding, un bon papa et il fait avancer le BMX comme il l’entend avec ses différentes activités : Marie Jade, French connexion. IL N’ATTEND RIEN DE PERSONNE, IL CRÉE ! Ben : Petit Ben pour moi. Très stylé sur son vélo, mais sa priorité actuelle est la photo. Peut être à cause de ses chevilles ?

DGNRT

DGNRT-v1.indd 34

27/01/2019 20:50:08


Photo Simon Cassol

DGNRT-v1.indd 35

27/01/2019 20:50:09


Photos Simon Cassol

DGNRT-v1.indd 36

27/01/2019 20:50:11


DGNRT-v1.indd 37

27/01/2019 20:50:12


Photo Manu Sanz

DGNRT-v1.indd 38

27/01/2019 20:50:14


Photos Simon Cassol

DGNRT-v1.indd 39

27/01/2019 20:50:16


M E R C I N I C O B A D E T @nico_badet

B E N G E A @bengea

J U L I E N S C H E U B E L @julien_scheubel

A L E X B A R R E T

@mayolgreenfilms

M A N U S A N Z

D A N I E L A L E X M I N I VA L E N T I N O @danielmini20

J E R E M I E C A R R E R E @jeremiecarrere

VA N S E U R O P E @vans_europe

DGNRT-v1.indd 40

@alex1v

S I M O N C A S S O L @simoncassol

C O O P E R A R O C K allo@cooperarock.org

27/01/2019 20:50:17

Profile for bancalbmx

SUR LES ROUTES DE LA PELLOCH' / DGNRT  

SUR LES ROUTES DE LA PELLOCH' / DGNRT  

Profile for bancalbmx
Advertisement