__MAIN_TEXT__

Page 1

Sommaire

2015 de septembre Pages 2 et 6

Entretiens de Belley au pays de Brillat-Savarin : programme, infos, menu...

Page 5

Brangues - exposition le Saugey, un pénitencier dans un espace naturel sensible

Page 7

Belley - Infos et offres des commerçants UCAB

Page 9

Qu’est-ce qu’un professionnel RGE ?

Page 11

Votre horoscope du mois sponsorisé par Norauto Belley

Page 12

Page 14

Petites annonces auto Animaux

Page 15

Nouvelle de Paul Gamberini : mariage de communes Santé : un goûter sans complexes

L’agenda de septembre : sport, thé dansant, portes ouvertes, fête du four, brocante, visite, concert...

Page 16

Page 13

Page 17

Cuisine : rencontre avec une auteur et blogueuse Marie Chioca. Recette : pain d’épice pur miel au levain

Petites annonces Infos Ballad’Ain & ballad-et-vous Interview : l’envolée de la taxe foncière sur les terrains constructibles

Pages 18 à 20 Ballad’Savoie Chambéry : portes ouvertes à la rotonde ferroviaire Massif des Bauges : à la découverte de la grotte de Banges Chanaz : le programme du Festival d’Orgues de Barbarie 38èmes Journées des Plantes au lac d’Aiguebelette : infos et interview du conférencier Georges Siegenthaler, Dr en biochimie et vigneron à Seyssel


Edito - Humour - Evènement à Belley

Page n° 2

Sécurité routière Le risque zéro, un mythe ? Edito :

R

estreinte Petites réflexions en passant sur « le risque zéro » recouvrant les différents aspects de notre quotidien. Sans évoquer les dangers d’attentats ou de catastrophes naturelles pesant sur nous comme l’épée de Damoclès, contentons nous d’aborder un domaine où nous semblons pouvoir agir avec efficacité, celui de la sécurité routière...

18 000 morts sur la route en 1972 et 3 388 en 2014, grâce aux efforts conjugués des pouvoirs publics et des constructeurs qui ont travaillé afin de construire des voitures de plus en plus sécurisées. La poursuite par nos autorités du risque zéro semble être le but final désiré. Peu à peu, les mesures pénales restreignent nos façons de conduire, sans pour cela malheureusement que les dernières vacances aient donné des améliorations notables... 350 morts sur la route en juillet.

De nouvelles sanctions Plus moyen d’utiliser les « oreillettes » en voiture, soit pour le téléphone, soit pour la radio ou autres sources. On parle aussi de restreindre la vitesse sur les routes et les autoroutes... On se dirige aussi, il ne faut pas se leurrer, vers le point zéro question alcool. Et plus encore... L’article R.412-6 du code de la route permet aux forces de l’ordre de verbaliser un nombre important de comportements au volant (amende de 75 € sans perte de points). Une libre appréciation assez grande leur est laissée : manger un sandwich, se maquiller, même à l’arrêt dans les bouchons, fouiller dans la boîte à gants, écouter de la musique trop fort, conduire en tongs... Toutes ces pressions pénales ne sont pas sans raison puisque bon nombre d’accidents découlent de ces attitudes inconsidérées. Le risque zéro ? Évidemment que les sanctions sont nécessaires tant que nous n’aurons pas acquis une haute conscience des risques que nous faisons courir aux autres... Mais le risque zéro n’existera jamais, trop de facteurs incontrôlables sont en jeu. Par exemple pour chacun, les soucis financiers, professionnels, affectifs et bien plus encore : tout ce qui vient brouiller les meilleures volontés visant à la sagesse. Car cette « sagesse » ne sera jamais à tout coup au rendez-vous, malgré tous les risques encourus...

Michel Bigoni

Un peu d’humour :-) Dieu vous surveille ! Les enfants attendaient en rang pour dîner dans la cafétéria d’une école catholique. Au bout de la table se trouvait une grande caisse de pommes. La religieuse avait placé une note sur la caisse disant : «N’en prenez qu’une seule, Dieu vous surveille !». En avançant, sur une autre table, une grosse pile de biscuits aux brisures de chocolat. Et là il y avait une note griffonnée par une main d’enfant : «Prenez-en tant que vous voulez, Dieu surveille les pommes !». Coca-cola Deux amis se rencontrent après plusieurs années...Ils discutent de leur vie passée...L’un demande à l’autre : - Et comment va ta vie sexuelle ? - Comme du coca-cola... - Ah super ! Plein de bulles, hein ? - Rien de tout ça ! Avant c’était NORMAL, puis ce fut LIGHT et maintenant c’est ZERO !

Maxime Michaud, les nourritures chimériques « La santé aussi autour de l’assiette : le rôle du contexte social et culturel. »

L

ors des Entretiens de Belley au pays de Brillat-Savarin, il est entre-autres, une conférence particulièrement passionnante à suivre à tout prix : celle de Maxime Michaud... Comment définir ce jeune chercheur ? Aligner ses diplômes et ses fonctions actuelles ? Sans doute, donc, en simplifiant beaucoup : il est Docteur en anthropologie sociale et culturelle et chargé d’études au sein du Centre de recherche de l’Institut Paul Bocuse. Il s’intéresse principalement aux dimensions socioculturelles et symboliques de l’alimentation. Il précise : « Mes thématiques de recherches portent sur le comparatisme international des habitudes alimentaires, sur l’alimentation dans des contextes de dépendances (isolement, EPHAD, hôpital) ainsi que sur les dimensions symboliques du vin. » “Acheter un éléphant sur le web ». Pour donner un exemple de ces recherches, partons en Afrique, continent qu’il affectionne et qu’il connaît parfaitement.

La richesse de son approche réside dans le lien qu’il entretient entre internet et les vieilles images que l’on se fait de l’Afrique (et les appétits financiers liés à celles-ci). Or son travail ethnographique il l’a mené sur la pratique du safari de chasse... Sujet passionnant qui regroupe toutes les images « folkloriques » que nous traînons sur une Afrique mythique du bon sauvage, de l’aventure fantasmée, des trophées, des sacrifices d’animaux « propres ». Le tout à la sauce financière... Chaque thème abordé est étudié méthodiquement, avec science et art. Il suffit de citer quelques titres de ses études pour capter l’intérêt et la richesse de ses propos : “Décentrer la mort. Trophées et safari de chasse au Bébin”, “Acheter un éléphant sur le web”, “De la postérité des lions mangeurs d’hommes du Tsavo (Kenya)”. Signalons, pour l’anecdote, que Maxime Michaud a grandi à Belley jusqu’à l’âge de six ans... M.B. Conférence le 9 oct. Palais épiscopal à 10h

La fromagerie Guilloteau : innovation et produits

L

ors des prochains « Entretiens » de Belley, au cours d’une table ronde, interviendra Jean-Louis Maubois ancien directeur de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) de Rennes. Son intervention se fera autour de témoignages d’entreprises et d’innovations produits. Évidemment, la fromagerie Guilloteau sera l’exemple qui développera étant lui-même lié à cette aventure, en tant qu’administrateur de l’entreprise. Un peu d’histoire La fromagerie Guilloteau possède deux sites de production Pélussin dans la Loire et Belley dans le Bugey. Jean-Claude Guilloteau fondateur et président-directeur général de la fromagerie est technicien de formation, il débute son parcours à l’INRA où il élabore son fromage phare, le Pavé d’Affinois en 1981. Employant plus de 230 salariés, la firme est présente dans 24 pays, dont l’Allemagne, l’Espagne, les Pays-Bas, les Etats-Unis, les Émirats arabes unis et l’Arabie Saoudite. Comment expliquer une telle réussite, si ce n’est par les vertus de l’innovation ?

L’innovation technique La Fromagerie Guilloteau réalise l’ensemble de ses fromages depuis 1981, à partir d’une technologie unique mise au point par l’équipe de Jean-Louis Maubois à l’INRA : l’ultrafiltration qui est un procédé de fabrication qui consiste à retirer l’excédent d’eau contenu dans le lait afin de conserver le meilleur du lait, d’où des qualités nutritionnelles exceptionnelles : plus de calcium, de phosphore, de protéines en comparaison d’autres fromages à pâte molle. Innovation au niveau de la production Accroître l’exportation exige une mise aux normes des pays concernés incessantes, tout en respectant la spécificité des fromages. D’autres part, la création ponctuelle de nouveaux produits permet d’accroître le potentiel de vente. Citons outre les grands classiques, les fromagers d’Affinois poivre, truffes, olives... le pavé bleu... Ambition et innovation ici allant de pair.

M.B.


Culture & Patrimoine

Page n° 3

Belley - « Sauvons les Bernardines ! »

R

ue des Barons, à Belley, tout près de la sous-préfecture, un vieux bâtiment oublié raconte à celui qui s’attarde, trois siècles de l’histoire de la ville. Créé par l’ordre bénédictin des sœurs Bernardines, il fut pendant longtemps un couvent où l’on assurait l’éducation des jeunes filles, mais aussi où l’on cultivait la vigne en plein cœur de la cité. Par la suite, le bâtiment fut transformé en cinéma avant d’être abandonné. La souspréfecture s’installa dans la partie sud. Le reste, vide et ouvert à tous les vents, dépérit peu à peu. Il est actuellement propriété du Conseil Général de l’Ain. La situation des Bernardines attriste de nombreux habitants attachés à leur patrimoine. Par le passé, quelques projets ont été envisagés, mais aucun n’a pu aboutir : l’étendue de la tâche est immense, les lieux très particuliers.

Depuis 2012 l ’ A R C O B , Association pour la Réhabilitation du Clôt des Bernardines, s o u h a i t e transformer le bâtiment en un espace dédié à l’art : ateliers d’artistes, salles de cours à dispositions des scolaires et du public, salles d’exposition et de spectacle... Des artistes locaux pourraient s’installer à demeure dans les ateliers, d’autres, originaires de toute la France et de l’étranger, seraient accueillis en résidence. Un projet ambitieux à la hauteur de ce lieu emblématique de Belley, une sorte de « Villa Médicis » à la mode bugiste…

Pour financer le travail des géomètres chargés de faire les relevés de l’espace, l’ARCOB a organisé du 1er au 16 août derniers, le “Festival des chaises”, exposition d’œuvres d’une q u i n z a i n e d’artistes locaux librement inspirés par le thème de la chaise. Un beau succès, avec plus de 1600 entrées, et de nombreuses œuvres vendues. En clin d’œil à tous ceux venus soutenir le travail des artistes et le projet de l’association, trois chaises de la célèbre marque Fermob étaient offertes aux 500ème, 1000ème et dernier visiteurs.

Pour l’heure, l’ARCOB et les artistes réfléchissent déjà à la prochaine édition, avec comme thème « Silence, les artistes travaillent… ». Pour soutenir le projet, l’association ARCOB fait appel à la générosité de toutes les personnes intéressées par l’art, le patrimoine et le développement local. Vous pouvez effectuer vos dons dans les tirelires déposées chez les partenaires (voir la liste sur le site de l’association). Chaque euro compte ! Source : http://bernardines-belley.fr/ Accueil.html + d’infos : Colette Sonzogni : 06 74 15 01 38 ou Raymond Buttin : 04 79 81 96 10 contact@bernardines-belley.fr Photo de Mme et M. Imbert de Colomieu

Fabienne Bouchage


Jeu Ballad’Ain - Anniversaire - Culture

Page n° 4

L’anniversaire mémorable de Céline à Saint-Champ

P

our la joyeuse bande d’amis regroupés autour d’elle, Céline Joannin a conçu son anniversaire à sa façon, c’est à dire avec tout l’humour qui est le sien, le sens du spectacle, du visuel... Il faut dire que la journée était à marquer avec faste, car si Céline fêtait en soirée sa cinquième décennie, son papa, le matin célébrait ses quatre-vingt printemps ! Deux enfants au soleil tant ils résonnaient de jeunesse et de légèreté joyeuse ! Alors, pour marquer le coup, un véritable spectacle fut offert aux invités ou aux visiteurs de passage.

Places gagnées cet été ! Deva et Célia de Cressin Rochefort ont eu la joie de visiter le Parc des épouvantails à Andilly : «Merci beaucoup pour cette journée qui nous laissera des souvenirs d’épouvantails plutôt amusants qu’effrayants, et l’envie de faire connaître ce lieu atypique à notre entourage !»

Tout d’abord, chacun était déguisé avec raffinement et humour. Puis, Céline étant une joueuse et chanteuse d’orgue de Barbarie, son talent expliquant sa renommée, trois couples de ses amis partageant la même passion, ont offert au village un concert à partir de 16 heures : ambiance assurée avec reprise en chœur de la plupart des chansons. A côté du buffet, et juste avant la soirée dansante, ses amis et membres de sa famille, ont déclamé une chanson endiablée exprimant leur tendresse pour Céline. Une journée comme un spectacle ininterrompu...

Michel Bigoni

EXCLU - “Voyage en écriture” peaufine son salon du livre belleysan de décembre

C’

est Serge Bal, maire de Flaxieu et vice-président « Voyage en écriture » qui a reçu dans la salle polyvalente de sa commune plusieurs membres de cette association. Les débats furent orchestrés par Annie Cluzel la présidente. Choisir un logo Deux sujets furent abordés, tout d’abord le choix du logo parmi la dizaine dessinée par Jean-Marie Coste. Décision difficiles à prendre tant chacun était digne d’intérêt mais un consensus s’est fait sur l’un deux. Il sera présenté à la salle des fêtes de Belley le 12 septembre lors de la journée des associations.

Le salon de décembre Il revient à « Voyage en écriture » d’organiser son premier salon du livre belleysan le 20 décembre à la salle des fêtes de Belley sous l’égide de la municipalité. Les grandes lignes de son canevas ont été fixées : il se déroulera non-stop de 10 à 18 heures. Chaque exposant devra s’acquitter d’une somme de 12 euros pour une table

et de 5 euros pour une grille. Le nombre d’exposants (écrivains, auteurs de BD, de livres pour enfants, éditeurs, animations d’atelier... sera limité à une vingtaine. Les inscriptions se poursuivront jusqu’au 15 novembre. Les participants, s’ils le désirent, pourront choisir un restaurant de leur choix.

De plus amples explications pourront être recueillies lors de la journée des associations belleysannes le 12 septembre. Le caveau Balsollier Flaxieu, est riche de deux caveaux : la Maison Guilland et celui de la famille Balsollier. Pour cette première rencontre, c’est le second qui a été choisi en attendant les prochaines réunions pour la Maison Guilland. Faire connaissance avec les richesses de nos terroirs pour peut-être les chanter par la plume et le pinceau après, s’inscrit parfaitement dans la démarche de “Voyage en écriture”... Un beau moment de convivialité.


Evènement

Page n° 5

Fête de la pomme au Bouchage : sous de bons présages... Dimanche 11 octobre

C

e sont 4 producteurs de pommes de l’association La Pomme au Pays des Couleurs de la région du Bouchage et la présence de l’association des “croqueurs de pommes” qui proposeront leur récolte 2015 à la fête de la pomme le dimanche 11 octobre 2015. La culture de la pomme suit un peu le même parcours que celui de la vigne : cet été riche en chaleur donnera des fruits sucrés ce qui assurera une bonne et belle récolte.

C’est un plaisir d’énumérer les noms chantants des espèces préservées grâce au travail de ses membres : La Nationale, la Cusset, la Croque de l’Ain, la Plate de Nances, la Franc-Roseau, la Double rose, la Grésine, la pomme Fer de Savoie, la Reinette de Demptézieu... Et les dernières répertoriées (car certaines ne le sont pas encore) : la Panette, la Micalette, la Morelle, la Verte de Saint Savin et la Gude...

Les variétés locales

Infos pratiques : dimanche 11 octobre de 9 h à 18 h au Bouchage (38), à 5 km de Morestel, sur la route de Belley. Entrée libre et parkings gratuits. Par l’association La Pomme au Pays des Couleurs.

Les termes récurrents revenant le plus souvent pour définir les qualités de la vingtaine de variétés qui seront proposées aux visiteurs tournent autour de ces mots : sucrée, acidulée croquante, tendre, ferme, juteuse, à cuire... Entre la Delbart Estival, la Golden, la Pink Gold, la Calvil, entre-autres, difficile de ne pas trouver celle qui comblera notre attente. Quelques mots sur l’association “Les croqueurs de pommes” Elle fut créée en 1998 et regroupe près de 140 producteurs et elle œuvre à la défense du patrimoine lié aux variétés traditionnelles, parfois très anciennes de notre terroir. Elle s’emploie à enseigner l’art de la greffe.

Brangues - Exposition le Saugey, un pénitencier dans un espace naturel sensible

Michel Bigoni

Les producteurs : Verte Campagne : 04 74 18 59 59 - Julien Harlé, Cessenoud 38510 Le Bouchage. Les Délices du Verger : 04 74 33 05 60 Virginie et Gilbert Conte, Le Canal/Le Mollard 38510 Le Bouchage. Les Vergers du Bouchage : 04 74 80 04 78 - Corinne et Philippe Fiard, Cessenoud 38510 Le Bouchage. Les Vergers de Michel : 04 74 33 80 18 Michel Franchelin, 52 montée du Boumay 38630 Veyrins-Thuelin.

Citations : “La pomme du matin tue le médecin” (sagesse) - “Ève est la première femme qui ait fait manger une pomme à une poire” (humour).

a seconde exposition temporaire de l’année à l’Espace d’Expositions de Brangues sera consacrée au méandre du Saugey, son patrimoine floristique et faunistique remarquable et le pénitencier qui y fut édifié au 19e siècle par des prisonniers en fin de peine mais méritant une réinsertion. Exposition ouverte du 5 septembre au 29 novembre les samedis et dimanches de 14h à 18heures. Entrée libre. Journées du patrimoine : Visites guidées du Méandre du Saugey le 19 septembre par M. Benjamin Balme, technicien aux Espaces Naturels Sensibles du Département de l’Isère. Départs du musée place Paul Claudel à Brangues. Deux départs à 10h et 14h30. Sur inscriptions au musée. Nombre limité. Bottes recommandées. Gratuit.

L

Sur les pas des prisonniers du Saugey le 20 septembre. Avec M. Durand et les membres de l’œuvre de Saint Léonard. Départ Musée à 14h30. Gratuit. Découverte des papillons de nuit du Saugey le 26 septembre avec Grégory Guicherd, entomologue spécialiste des papillons. Départ place de Brangues à 20h. Sur inscription. En cas d’une mauvaise météo date remise au 3 octobre. Gratuit . Fête du livre jeunesse rouge cerise, noir corbeau. 10e anniversaire. Le 6 décembre de 10h à 12 h et 14h 17h30. Ateliers avec auteurs, dédicaces, libraires, lectures théâtralisées, petits spectacles. Boissons. Goûters. Gratuit.

+ d’infos : villagedelitterature@gmail.com www.claudel-stendhal.com


Belley - Infos et offres des commerçants UCAB 70 COMMERCANTS

Réunis sous l’appellation UCAB (Union des Artisans et Commerçants de Belley), nous sommes plus de soixante-dix commerçants dont le but est de promouvoir le commerce de Centre-Ville.

CONSEIL, QUALITE, PROFESSIONNALISME

Nous mettons tout en œuvre pour vous satisfaire et sélectionner les meilleurs produits adaptés à la demande de chacun d’entre vous.

Notre but est d’animer le commerce de PROXIMITE :

Chaque période de l’année est pour nous l’occasion de proposer des animations commerciales pour faire vivre le CENTRE VILLE de Belley et vous rendre LA VIE PLUS BELLE : Décembre en Fête, la Grande Braderie d’Eté, Commerce en fête au mois d’octobre, etc… Prix abordables, savoir-faire, produits spécialisés, ne cherchez plus : l’UCAB vous comble !

Du choix, des avantages, et tout cela à proximité :

BIENVENUE à BELLEY ! BIENVENUE CHEZ LES COMMERCANTS UCAB ! www.belley-commerces.com

prochain rdv Opération « A 2 Pas », du 7 au 17 octobre Le commerce de proximité, ça vous change la vie ! Pendant 10 jours, dans une ville aux couleurs de fête, venez redécouvrir les atouts du commerce de proximité que sont l’accueil, le conseil, la qualité et la convivialité.

Gagnez des sacs réutilisables et participez à la tombola départementale. Suivez les pas…

DES BONS PLANS dans la Newsletter de septembre

Des promos, produits spécialisés, savoir-faire nouveaux Disponible sur www.belley-commerces.com et dans les commerces UCAB

La carte Belley+

Plus je consomme local, plus j’épargne ! Une seule carte de fidélité pour tous les commerces, telle est l’ambition de la carte Belley+.

A chaque passage en caisse, vous cumulez 2,5% d’épargne offerts

par les commerçants, à vous de les dépenser au gré de vos envies chez n’importe quel commerçant Belley+.

Vous n’avez pas la carte ?

Courez vite chez votre commerçant préféré la demander gratuitement !

Vous êtes déjà un client fidèle ?

Signalez vos changements de coordonnées et précisez votre adresse mail pour recevoir la newsletter.

Commerçants participants

Angel Hair - Baby Maman Boutique Annie Dellablanche Entre Parenthèses - Fleurs de Celles Florbel Genevrey - Géraldine - Hugo L’Arrosoir – Lavandine – Les 2 Epicuriens Luminaire et Décoration – Marmillon Marylee – Optic 2000 – Photo Bugey Photo Phil – Territoire d’Homme –Vacther Bijouterie – Vanessa – Vanity Maroquinerie


Les ventes de vins au niveau européen

I

l est intéressant de jeter un bref coup d’œil sur les chiffres actuels concernant les ventes de vins, en acquérant déjà une idée sur les tendances actuelles générales. S’il existe une baisse sensible des ventes de vins, rouges, blancs, en France notamment, le rosé se porte bien et les mousseux dont les prix baissent globalement sont en hausse. Les vins en bouteille représentent encore presque 71 % des ventes totales de vin, les mousseux s’adjugeant 20 % du chiffre d’affaire total, les vins en vrac ou en conteneurs de plus de 2 l comptent quant à eux pour 11,7 % de la valeur total... Ces chiffres ne concernant que les ventes et non pas la quantité produite.

Foire aux vins à Carrefour Market Si la foire aux vins à Carrefour Market de Belley s’étendra du 18 septembre au 3 octobre 2015, une soirée présentation est prévue le 17 avec une nouvelle fois Chrystelle Carrara, sommelière de métier installée à l’Isles d’Albeau. (Photo ci-contre). Sur les 400 références présentées sur le catalogue, six seront choisies et analysées par Chrystelle Carrara : un blanc, cinq rouges dont trois Bordeaux.

Un Château Castera... Et en final, cerise sur le gâteau, un Château Castera, sublime parait-il ! Les vignes du château sont connues et reconnues depuis le XIVème siècle : c’est l’un des plus anciens du Médoc. Situé sur la commune de Saint Germain d’Esteuil, au Nord de Saint Estèphe, le nom de Château Castera, synonyme de qualité, est mondialement connu et porte dans de nombreux pays l’étendard des Crus Bourgeois.

Les tendances se confirment... Le choix proposé repose sur les goûts des acheteurs potentiels : une fourchette de prix intéressante, la majorité des achats se situant entre 5 et 10 euros, des crus favoris (Côtes du Rhône et Bordeaux), les rosés restent très prisés et les Champagnes aux alentours de 35 euros... Un point fort cette année : l’originalité des crus proposés.

Michel Bigoni

Sous réserve de modification de tarif.


Habitat

Page n° 9

Qu’est-ce qu’un professionnel

D

epuis quelques années, les particuliers découvrent régulièrement des signes de qualité qui ne font en fait que les déstabiliser, ne connaissant pas toujours à quoi ceux-ci correspondent.

Le signe RGE «Reconnu Garant de l’Environnement» mis en place par l’ADEMA et l’Etat, a été créée dans le but d’aider le particulier à choisir une entreprise compétente pour réaliser ses travaux d’économie d’énergie. Les professionnels s’engagent dans une démarche de renforcement de la qualité de leurs compétences et de leurs prestations. Pour bénéficier de la mention « RGE », le signe de qualité doit répondre aux exigences suivantes : 1/ Etre délivré par un organisme accrédité par le Cofrac sur la base de la norme NF X50091 «Exigences relatives aux organismes de qualification de fournisseurs». Qualit’EnR est accrédité par le Cofrac en tant qu’organisme de qualification depuis le 1er juillet 2013 (Accréditation n°4-0560, qualification d’entreprises. Portée disponible sur www.cofrac.fr) 2 /Respecter un cahier des charges précis afin que les entreprises qualifiées respectent à minima les conditions suivantes : - être assuré pour les activités concernées. - former un ou plusieurs référents sur les domaines concernés. - fournir un minimum d’installations à une période donnée. - réaliser totalement ou en partie la pose du matériel. - assumer la responsabilité des travaux effectués en sous-traitance. 3 /Contrôler régulièrement les installations réalisées par les entreprises qualifiées dans le cadre d’audits. LES ENERGIES FOSSILES NE SONT PAS INEPUISABLES Ce n’est plus un secret pour personne... paradoxalement, la demande en énergie ne fait que grandir, entrainant une hausse des prix. La notion d’isolation devient incontournable. Les professionnels RGE sont justement là pour vous conseiller, orienter et réaliser les travaux nécessaires pour réduire les pertes énergétiques de votre maison afin de diminuer votre facture énergétique, rendre votre habitat plus confortable tout en se souciant de l’impact environnemental. LES QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE ÉLIGIBLES POUR VOS TRAVAUX DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE EN MÉTROPOLE Le recours a un professionnel RGE est obligatoire si vous souhaitez bénéficier d’aides financières pour réaliser certains travaux de rénovation énergétique : - depuis le 1 er janvier 2015 pour bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), - depuis le 1er septembre 2014 pour obtenir un éco-prêt à taux zéro. Pour certaines actions complémentaires (qui ne peuvent pas constituer une action du bouquet de travaux), le recours à un professionnel RGE n’est pas obligatoire. Il est cependant conseillé.

Retrouvez tous les renseignements sur le site : www..ademe.fr ou www.qualit-enr.org

Pour les installateurs de bois énergie

Pour les travaux d’isolation

Pour les installateurs de solaire photovoltaïque

Pour les installateurs de pompes à chaleur

Pour les installateurs de solaire thermique

Pour les professionnels du forage géothermique


L’horoscope de septembre vous est offert par :

CAPRICORNE (22 décem./20 janvier)

Une rentrée toute en légèreté vous attend. On recherchera ardemment votre compagnie, tant votre esprit sera fougueux et votre humour ne passera pas inaperçu. Vous avez décidé de vous amuser et compterez bien vous démarquer de vos semblables. Tout vous semblera possible, d’autant plus que des opportunités s’offriront à vous. Vos amours seront plus empreintes de rapports charnels qu'affectifs, il ne sera pas facile pour votre partenaire de suivre la cadence…

VERSEAU (21 janvier - 19 février)

Il ne faudra pas vous attendre à un miracle en cette rentrée : les astres semblent être au repos vous concernant, ce mois de septembre ne sera pas le plus fantastique de l’année… Acceptez, pour une fois, de ne pas tout maîtriser, et que les choses ne se déroulent pas exactement comme vous l'imaginiez. Profitez de cette « parenthèse » pour prendre le temps de vivre, d’autant que les amours auront le vent en poupe, et devront être privilégiées.

POISSONS (20 février - 20 mars)

Vous attaquerez septembre revigoré(e), ayant fait le plein d’énergie et d’enthousiasme au cours de l’été. Vous avez compris qu’il faut de temps en temps vous privilégier aux dépens des autres, vous êtes enfin prêt(e) à vous occuper de vous. Votre humeur sera excellente, on réclamera votre présence et les contacts seront favorisés. Une très belle période sur le plan relationnel, en somme. Les vibrations seront parfaites dans vos amours également, les célibataires pourraient rencontrer l'âme sœur, peut-être même dans le milieu professionnel. Profitez de cette embellie au maximum…

CANCER (21 juin - 22 juillet)

Voici un mois au cours duquel vous aurez envie d’être entouré(e), et pas que par vos proches. Vous miserez sur votre charisme pour atteindre votre objectif. Professionnellement, vous saurez rallier tout le monde à votre cause, et des projets pourraient en découler. Votre énergie sera telle, qu’on aura du mal à vous arrêter ! Attention, car dans votre entourage on vous préfère peut-être tel(le) que vous êtes vraiment : calme, doux(ce) et romantique. Sachez où vous mettez les pieds…

LION (23 juillet - 22 août)

Un mois de septembre agréable se profile. Attendezvous à être le point de mire et à attirer les regards : que ce soit dans la vie privée ou professionnelle, on vous remarquera, ce qui devrait vous plaire ! Vous aurez de l’énergie pour venir à bout de bien des situations, ce qui renforcera votre succès auprès des autres. Profitez-en pour élargir votre réseau relationnel. En famille, vous aurez à cœur de faire plaisir à votre entourage, en particulier à votre moitié. On reconnaît bien là votre nature généreuse…

VIERGE (23 août - 22 sept.) Vous serez plus cérébral(e) et réflexif(ve) que jamais en septembre. Cette fois, vous aspirerez à du concret et à des situations claires. Mais il vous faudra pour cela quitter votre zone de confort, et aller de l’avant… Une période pleine d’opportunités débute, et ce pour plusieurs mois. Plus vous agirez, plus le succès sera au rendez-vous. Voici une occasion à ne pas manquer ! En amour, il est peut-être temps de faire le ménage et de vous débarrasser de ce qui ne vous convient plus. A vos marques…

BÉLIER (21 mars - 20 avril)

BALANCE (23 sept./22 octobre)

TAUREAU (21 avril - 21 mai)

SCORPION (23 oct./22 novembre)

GÉMEAUX (22 mai - 21 juin)

SAGITTAIRE (23 nov./21 décembre)

Voici un très beau mois qui s'annonce, l’un des plus agréables de l’année ! Les astres vont protéger tous les aspects de votre vie. Vous retrouverez l’énergie dont vous étiez privé(e) depuis quelques temps, vous pourrez enfin avancer. Nul besoin de vous impatienter : prenez le temps de vivre et appréciez chaque seconde, les choses se feront avec une grande facilité, vous verrez. De quoi être optimiste, d’autant plus que amours et affaires ne seront pas en reste. Profitez ! Cette rentrée s’annonce plus éprouvante que les années passées, quoiqu’intéressante. La famille occupera une grande place durant la période, vous serez très(trop) sollicité(e), d’où une probable baisse d’énergie en fin de mois. Sachez vous économiser ! Sur le plan intellectuel, cela ne vous empêchera pas d'être particulièrement vif(ve), et de développer votre sens de la communication. Le travail vous apportera de grandes satisfactions, surtout à partir du 12. Vos amours seront au beau fixe. Cette rentrée risque de mettre vos neurones en ébullition… Vous aurez de nouveaux projets, et l’envie d’effectuer des changements dans votre vie. Amours, famille, travail, aucun secteur ne sera épargné, il vous faudra donc déployer beaucoup d’énergie pour réaliser vos idées. Un conseil ? Prenez le temps de faire le point sur vos aspirations, et gardez un œil sur vos finances. Il vous faudra sans doute un peu de modération pour arriver à vos fins…

La spiritualité sera à l’honneur ce mois-ci. Vous aurez envie de tranquillité, de sérénité et de méditation ; cet attrait pour une vie calme va durer quelques mois, pendant lesquels vos amis auront un rôle central. Professionnellement, votre réseau relationnel vous aidera là aussi à avancer, et vous donnera l’énergie pour mener à bien vos projets. En amour, la période semble propice à tous : les célibataires pourraient rencontrer l'âme sœur, et les couples seront heureux d'être ensemble. On va roucouler en septembre ! Vous allez avancer sereinement, en ce mois de septembre. Vous avez « rechargé vos batteries » durant l’été, et réfléchi à votre avenir. Vous amorcerez le virage de la rentrée avec calme, beaucoup vous envieront… Vous aurez envie de sortir des sentiers battus, de vous fier à vos intuitions, sans demander conseil à autrui. Vous avez raison : il n'y a qu'en dépassant ses appréhensions que l’on parvient à avancer. Mais après, que de récompenses ! En famille, de très bonnes relations et de l’amour en perspective. En ce mois de septembre, les planètes ont décidé de vous rendre la vie belle. Vous aurez l’impression que tout est possible, et vous n’aurez pas tort. Amours, travail… de bonnes surprises vous attendent dans tous les domaines. Votre humeur sera bien meilleure, et vous attirerez beaucoup de gens à vous. N’en déduisez pas hâtivement que toutes les difficultés sont derrière vous, mais savourez chaque goutte de ce savoureux cocktail. Utilisez tous les bons influx !

Page n° 11


AGENDA

Page n° 12

l12, 13/09 AOSTE Fête du four par le Sou des écoles www.facebook.com/ soudesecolesaostegranieu l12/09

CHAUTAGNE Repas dansant sur le thème les classes en 5 résa avant le 5/09 06 20 48 78 83

l12/09 VEZERONCECURTIN Sabodets saucisses du club de la Gaieté salle Relais 171 restaur. rapide à 12h résa. 06 71 43 57 98 l13/09 PRESSINS Brocante et expo. retromobile par la commune 04 76 32 11 20 l13/09 CEYZERIEU Découverte du Land Art et des plantes médicinales 06 30 69 92 00 lLa

chorale BEL AIR de Culoz (01) Vous aimez chanter, rejoignez la chorale mixte BEL AIR de CULOZ. Tous les mardis de 20h à 22h à partir du 8 septembre 2015. Chants classiques, variétés, sacrés. Contact : 04 79 87 12 03 - 04 79 81 55 51

l13/09

VIRIEU Visite thématique pour découvrir le château à travers les secrets de son mobilier www.chateau-de-virieu.com

l13/09

CEYZERIEU Portes Ouvertes du Foyer Rural 14h/18h foyer.ceyzerieu@gmail.com l14/09

PRESSINS Soirée Astronomie Les Nuits Observation des étoiles et des planètes 09 51 84 59 25

lDu 18/09 au 1/11 MORESTEL Salon d'Automne Espace Pictur'Halles 04 74 80 07 80

lDu

nouveau dans le fitness sur les communes d’ARBIGNIEU, NATTAGES, VIRIGNIN, LA BALME ! Dès Septembre 2015, un programme (gym pilates et cardio-gym) vous sera proposé sur la commune d’Arbignieu le lundi et le jeudi, puis sur la commune de Nattages le mardi et le jeudi. Des cours de marche sportive « body running » seront également proposés le dimanche matin au port de Virignin et le lundi matin à la Balme. Marche n’ fitness vous propose 2 séances (au choix)/semaine : 160 €. Pour plus d’informations, contactez Alexandre au 06 95 67 11 72 et consultez notre site d’information : www.marche-n-fitness.com Pour une année sportive, pensez MARCHE N’ FITNESS ! l3/10

TENAY Thé dansant à la salle des fêtes à 14h30, organisé par le club du 3e âge de Tenay avec l’Orchestre Pierrot Musette, ambiance assurée, buvette. Ouvert à tous, retraités ou non ! Entrée 10€. Réservations recommandées : 04 74 36 42 58 – 04 74 36 46 50 l12/09

CULOZ Journée Cyclo du Grand Colombier au départ de Culoz et d'Anglefort 7h/15h www.felesducolombier.fr

l12/09

MORESTEL Journée portes ouvertes Sciences et Cultures d'Asie Pays des Couleurs Maison des Assoc. 06 16 85 02 49

lDu 18/09 au 1/11 MORESTEL Expo. Fernando Ferreira et Monique André Tour Médiévale 14h30/18h30 04 74 33 04 51

l19, 20/09 BREGNIERCORDON Journées Européennes du Patrimoine Musée Escale Haut-Rhône et visites extérieures de l'usine hydroélectrique 04 79 42 06 06 l19,

20/09 CHANAZ Orgues de Barbarie et journée du patrimoine 5e Festival, expo. samedi 14/18h dimanche 10h/18h résa. 04 79 54 59 59 (+d’infos p.18)

l20/09 BELLEY Brocante puériculture par Yapock sdf 9h/13h www.yapock.weebly.com l20/09 MORESTEL Les journées du patrimoine 10h/18h à la Tour Médiévale www.morestel.fr l20/09 AOSTE Vide-greniers et pdts régionaux/artisanaux 6h/19h par l'assoc. Alphonse Belmont 06 18 07 83 55 l20/09 SAINT ALBIN DE VAULSERRE Soirée Astronomie Les Nuits Magiques observation des étoiles et des planètes 09 51 84 59 25

l3/10 BELLEY Démo culinaire et plats à emporter cuisinés par l’Auberge de Contrevoz au Magasin Bugey Côté Fermes www.bugeycotefermes.fr (+d’infos P.3) l3,

4/10 LAC D’AIGUEBELETTE 38ème Journée des Plantes de 10h à 18h www. plantes-jardins-paysdesavoie.info (+d’infos p.20) l3/10 BELLEY Dédicaces "Le temps des écrivains" 9h/18h Gaël Dubreuil, JeanClaude baise et robjak (www.robjak.com) galerie marchande de Carrefour Market http://letempsdesecrivains.free.fr

l20

lDu 3 au 11/10 LES ABRETS Salon d'automne de peinture et sculpture par l'OT www.salonpeinturesculpture-lesabrets.fr

l22/09

l4/10 VEYRINS THUELLIN Fête d'automne 20ème édition, vide grenier... comitedesfetes_vt@yahoo.fr

et 28/09 CULOZ Concert gratuit saxo, piano… 17h Chapelle St Martin par Culoz Patrimoine 04 79 87 07 61 MORESTEL Les mardis du dauphin à 20h30 au Cinéma « Le Dauphin », New York reportage de Jamel Balhi www.morestel.fr

AIGNOZ Exploration des puits du marais 14h Mairie de Talissieu 04 79 87 90 39

l18/09 VIRIEU Concert lyrique au Château

et 2/10 AIGNOZ Au cœur des amours des cerfs 18h Maison du marais 04 79 87 90 39

l4/10 SEYSSEL Salon du Bien Etre 04 50 59 26 56

lDu

lDu 25 au 27/09 BELLEY Journées de la transition en Bugey 06 18 67 32 32

l4/10 CULOZ Marché aux livres Culoz sdf 9h/18h 04 79 87 14 59

l19,

l26/09 LA BALME LES GROTTES Visite à la bougie des grottes unionguides.balme@yahoo.fr

l4/10 CULOZ Visiter la Maison du Patrimoine 15h/18h 04 79 87 07 61

résa. www.chateau-de-virieu.com

19/09 au 16/10 VONGNES Expo. peinture de Chantal Perrin ts les jours 9h/12h et 14h/19h Caveau Bugiste 04 79 87 92 32

20/09 CULOZ Journée européenne du Patrimoine visiter la Maison du Patrimoine 04 79 87 07 61

l22/09

l4/10

l26/09

lDu 19/09 au 9/10 LES AVENIÈRES Expo. Seconde Guerre Mondiale à l’OT 04 74 33 66 22

AOSTE Questions pour un Champion à partir de 20h sdf par la Paroisse St Jacques de la Marche 06 89 88 95 29

l19, 20/09 MORESTEL Visites commentées de la vieille ville par l'OT inscrip. oblig. 04 74 80 19 59

l26, 27/09 BELLEY Expo. mycologique sdf plusieurs centaines de champignons 04 79 81 10 15

l19/09

l26/09

ORDONNAZ Visite guidée des journées européennes du patrimoine 04 74 40 90 37

MORESTEL Voyage dans la Loire "approche forezienne" sortie culturelle inscrip. 06 78 72 53 54

l19, 20/09 BELLEY Chasse aux énigmes dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine samedi 13h45/15h45 dimanche 15h/17h 04 79 81 29 06

l27/09

MORESTEL Marché du livre ancien et d'occasion dans le cadre fleuri du Jardin de Ville derrière la mairie 9h/18h www.morestel.fr

l19,

l27/09 NATTAGES Forum Côté Pro 9h/18h sdf 04 79 42 23 49

20/09 BELLEY Journées Européennes du Patrimoine en Bugey Sud 15 communes proposent des animations et visites www.bugeysud-tourisme.fr

l19, 20/09 LA BALME LES GROTTES Fêtez les Journées du Patrimoine aux Grottes 04 74 96 95 00

l4/10 BREGNIER CORDON Visites guidées gratuites du "Musée Escale HautRhône" à 15h et 16h musée en accès libre et gratuit 13h30/17h30 www.escalehautrhone.fr l4/10 VIRIGNIN Randonnée dégustation de four en four 06 51 39 24 55 l4/10 IZIEU Vide- greniers "vivre en bethanie" 06 60 85 94 73 l9/10 BELLEY 29ème Entretiens au pays de

Brillat-Savarin sur le thème Alimentation et Santé 04 79 42 23 35 (+d’infos p.6)

l11/10

MORESTEL Repas suivi d'un thé dansant résa. 06 71 43 57 98

l11/10 LE BOUCHAGE Fête de la pomme

(+d’infos p.5)

Pour annoncer GRATUITEMENT* votre évènement sur l’édition d’OCTOBRE : Rendez-vous sur : www.ballad-et-vous.fr rubrique «AGENDA» AVANT le JEUDI 24 SEPTEMBRE *

publié suivant la place et le secteur de distribution du journal Ballad’Ain n’est pas responsable de ce contenu


Cuisine

Page n° 13

Interview de Marie Chioca

par Fabienne Bouchage

C’est une jeune maman de 6 enfants, auteure d’un blog : mariechioca.canalblog.com / « Saines gourmandises », distillant des recettes de cuisine bio savoureuses et colorées. Marie Chioca est aussi créatrice et photographe culinaire, l’un de ses derniers ouvrages, « La cuisine de la minceur durable *», donne un coup de pied dans la fourmilière des régimes restrictifs très en vogue. Rencontre avec une femme aussi passionnée qu’insatiable.

P

meilleur moyen d’apprendre ! J’ai raté beaucoup de photos, de recettes, j’ai peu à peu acquis les techniques.

Vous imaginez vous-même toutes ces recettes ? M.C. : Oui, on me demande souvent d’où vient mon inspiration… En réalité cela me trotte dans la tête en permanence, même en vacances… Les idées me viennent assez facilement, parce que j’ai beaucoup cuisiné et aussi beaucoup fait d’erreurs. C’est le

Votre livre « La cuisine de la minceur durable », coécrit avec la diététicienne Brigitte Fichaux, présente un mode d’alimentation sain et équilibré, pour rester mince sans se priver. Vous aviez des connaissances sur le sujet ? En ayant eu 6 bébés on se sent forcément un peu concernée ! Je connaissais l’équilibre alimentaire, les portions, la notion d’index glycémique… Mais travailler avec Brigitte m’a beaucoup appris. Par exemple sur la chrononutrition. Au début certaines choses m’ont paru un peu loufoques, comme manger des protéines animales au petitdéjeuner (fromage de chèvre ou de brebis, jambon, œuf…) : je savais qu’on en mangeait déjà trop dans notre civilisation. J’ai décidé de lui faire confiance, et j’ai eu raison : en mangeant une portion raisonnable de protéines au petit-déjeuner, cela remet en place toute la journée alimentaire. Mais rien à voir avec une diète hyperprotéinée !

ouvez-vous nous relater votre parcours ? Marie Chioca : J’ai commencé à cuisiner vers l’âge de six ans, par passion. Je suis le fruit d’un curieux mélange, entre ma mère, adepte de la cuisine bio depuis ma plus tendre enfance et mon père, Auvergnat, bon vivant, amoureux de la « bonne » cuisine française. A 30 ans j’ai décidé de faire ce dont j’avais toujours rêvé professionnellement : publier mes premiers ouvrages culinaires. Aujourd’hui je travaille avec Terre Vivante, une maison d’édition engagée dans l’écologie pratique. Je consacre mes journées à concevoir des recettes de cuisine, les tester, les photographier, écrire les textes... Je suis également auteure d’un blog culinaire, « Saines gourmandises », assez chronophage !

...La suite et des recettes sur www.ballad-et-vous.fr

...

*Editions Terre Vivante

rubrique «cuisine»

Pain d’épice pur miel au levain Recette tirée du livre « Les secrets de la boulange bio », de Marie Chioca et Delphine Paslin, éditions Terre vivante Préparation 5 min d’un robot muni de son Cuisson 50 min fouet à fil, ou dans un Pour 8 à 10 personnes saladier. Mélangez bien le – 120 g de farine complète tout en fouettant vivement, de seigle (T130) mais sans non plus trop – 80 g de farine blanche de insister. Dès que tout est grand épeautre (T70) bien amalgamé, versez dans – 150 g de levain après le moule et enfournez. rafraichi (ou avant, peu lLaissez cuire 40 minutes à importe) 180 °C (th. 6) – le pain d’épice – 230 g de miel liquide doit avoir déjà bien levé et (idéalement, de l’acacia) présenter une teinte dorée – – 10 cl d’huile au parfum puis baissez la température à très neutre (pépin de raisin, 150 °C (th. 5) pour la fin de la tournesol désodorise...) cuisson (sans ouvrir la porte – 3 œufs du four). © Marie Chioca – 6 cl de jus d’orange fraichement presse (ou en bouteille) lVérifiez la – 25 gouttes d’huile essentielle d’orange bio cuisson à cœur – 10 g de bicarbonate de soude avec une pique, – 10 g de cannelle en poudre puis sortez du – 2 à 3 g de quatre-épices (environ une four et laissez toute petite cuillerée à café rase) entièrement lPréchauffez le four à 180 °C (th. 6), refroidir avant de surtout pas en mode chaleur tournante, démouler. cela brunirait beaucoup trop le pain En librairie le 18 d’épice. 2015 lBeurrez ou huilez un moule à cake septembre 320 pages – 22 € d’environ 25 cm de long. Collection Conseils lVersez tous les ingrédients dans le bol d’expert – Éditions Terre vivante


Les occasions des grandes Ballad’

GALGOS FRANCE

SAUVETAGE DES LÉVRIERS ET AUTRES CROISÉS D’ESPAGNE

MARY

Mastine, 9 ans, trouvée errante, leishmaniose positive en traitement. En FA dans le 74.

BROWNI

Croisé 6 ans, adorable et joueur, ok congénères mâles et femelles. En FA dans le 38.

www.galgosfrance.net Contact local : Muriel Tél. 04 50 84 41 24

LES CHATS LIBRES DE CHAMBÉRY JAROD

Chaton mâle de 2 mois. adorable OK chats et chiens.

ZEBULON

Chat mâle qui adore les câlins - FIV +.

Besoin de FA pour les chatons ! www.chatslibreschambery.com

67 rue St François de Sales 73000 Chambéry Tél. 09 72 47 45 84

AMIS DES BETES

SPA DE SAVOIE

FOUKS

LAPINS

PIOU

CHATONS

BABEL

CAPUCINE

FILLOTE

JACKO

CHUPO

FILOCHET

De nombreux chats et chatons attendent au refuge une adoption durable et réfléchie.

Et pleins d’autres ! Le refuge est complet suite aux nombreux abandons de l’été.

Chemin des Massonats 73100 Aix les Bains Tél. 04 79 61 24 63 www.amisdesbetes.com

744 rte de Montagny 73000 Chambéry Tél. 04 79 33 24 44 spa-savoie.org

Mâle croisé Border 1 an. Sociable et stérilisé.

Mâle croisé Griffon 8 mois. Sociable et stérilisé.

Femelle croisée Griffon Border 1 an. Sociable et stérilisée.

Femelle croisée Border 1 an. Sociable et stérilisée.

Mâle Share Peï 5 ans, castré, affectueux mais un peu exclusif.

Suite à une enquête de maltraitance nous avons de nombreux lapins à l’adoption. Suite à de nombreux abandons beaucoup de chatons attendent une famille.

1 an, souffre d’un herpès virus contagieux envers les autres chats. Uniquement en appart. Adorable Bruno du Jura, 12 mois, très gentil. Joueur et câlin le toutou idéal avec des enfants. Magnifique rouquin, 3 ans, très affectueux et câlins. Il vous attend depuis plusieurs mois.


Nouvelles de Paul Gamberini - Alimentation par Fabienne Bouchage

Page n° 15

Un goûter sans complexes

Mariage de communes (Une fiction bugiste)

I

l était une fois un petit village pénard et bucolique tel que nos collines verdoyantes pouvaient encore dissimuler aux convoitises d’une administration soucieuse de nivellement structurel. Un lieu où il faisait bon vivre avec un énorme châtaigner séculaire et où on subissait le passage des saisons avec une passivité béate de contemplatifs bienheureux. Nanti d’un bon sens de terroir on pensait que les événements étaient toujours les mêmes, qu’ils se renouvelaient inlassablement, au rythme des saisons, à la mesure de leurs caprices ou de leurs fantaisies naturelles.

On s’accommodait de leurs humeurs du moment en radotant de vieux dictons éprouvés par l’usage et pénétrés d’un humour de joyeux campagnards. C’était : « Pluie à Flaxieu, arc-en-ciel à Marignieu ! », « Gelée à Chatonod, la gnôle pour les poivrots ! », « Quand on rit à Lavours, c’est jour de fête de four ! », « Chasse à Saint Champ, sale temps pour les faisans ! », « Messe à Pollieu, quête de misère pour le Bon Dieu ! », « Grêlons sur les pinots, piquette dans les tonneaux ! » etc. Tout cela avec la mémoire des choses puisées dans le souvenir et dans le respect des plus anciens. Car là encore on appréciait l’importance des commodités telle que l’eau courante, laquelle avait toujours valeur d’abondance de robinets, tandis que la lumière conservait son aura fabuleux de fée électrique porté jusqu’à l’émerveillement de sa découverte originelle. C’est dire si le progrès gagnait lentement l’adhésion des esprits à travers un filtre de prudence paysanne qui confinait à une adaptation craintive de tribu primitive. Une mentalité qui influençait les comportements quand le moindre sujet de dépense trouvait son assentiment dans de très longues caresses de moustaches gauloises. Lesquelles, fièrement exposées, semblaient détenir des pouvoirs étonnants de très grandes perplexités. Avec une telle méfiance de changements qui s’accompagnait d’une parcimonie prudente, portée jusqu’à la confection d’un solide bas de laine communal, on pouvait comprendre le lent processus d’évolution des choses. Rien ne semblait pouvoir influencer le caractère de ce clan solidaire tourné autour d’une petite chapelle où il arrivait, parfois, qu’une religion traditionnelle vienne surprendre des coutumes tribales d’adorateurs celtiques.

Le chef du village, sous son casque d’apparat à double cornes de bœuf charolais, avait parfois des allures de guerrier théâtral prêt à se confondre dans des scénarios aux dénouements tragicomiques. Un druide fabriquait différents types de potions magiques conformes aux meilleurs A.O.C du coin, capables de rendre leurs fidèles adeptes prompts à vociférer des grognements tirés du fond des âges. Cependant des aménagements avaient été réalisés avec la mise en place d’un réseau collectif qui débouchait sur une superbe station d’épuration et avec une table d’orientation qui existait au sommet d’une colline consacrée à l’eau potable, et dont l’accès difficile la préservait de fréquentations abusives. Rien ne semblait donc forcer le destin champêtre, heureux et indépendant de ce petit village lorsque des propositions étrangères commencèrent à taquiner sa longue tranquillité. On parlait de rapprochements de communes, de mutualisations et d’élargissements de territoires, autant de choses bizarres qui ressemblaient à une immixtion conquérante d’envahisseurs communautaires. Elle avait le caractère insidieux de ces messages officiels qui voulaient dire : « Rien ne vous oblige à vous rapprocher d’une autre commune, cependant on vous conseille quand même de le faire ! » Ainsi on veut nous pousser à perdre notre indépendance tribale, conclut le chef du village, enfoncé dans son casque d’apparat. Avec une autre commune, ajouta-t-il dépité, mais avec qui ? Pour calmer son humeur belliqueuse, il décida de convoquer le conseil des anciens. Et c’est ainsi, alors que tous étaient rassemblés dans une petite clairière, sous une lune voilée de pudeur printanière, que l’on écouta le chef, debout sur une gerle renversée, exposer le problème du moment. Les moustaches étaient attentives et la première réaction fut celle du potier qui vendait ses amphores dans les quatre coins de la civilisation. Il aimait l’Italie et proposa un mariage avec un petit village de Toscane. Un autre moustachu, maçon de son état, rebondit sur l’idée en proposant un petit village des Pouilles, avant de renchérir : « Un petit village des Pouilles ! Voilà ce qu’il nous faut, après ça ils ne viendront plus nous les casser, les Pouilles ! »

Un joyeux bidouilleur de bidules électroniques proposa un petit village de Bretagne, semblable au caractère local, mais sa suggestion ne fut pas retenue non plus. Enfin on hésita entre un mariage d’amour, d’argent ou de raison et comme on savait que l’amour ressemblait à un feu de paille, que l’argent était dominateur, on se réfugia dans l’espoir d’un modeste mariage de raison. Une petite commune voisine, inoffensive, aux deux églises, avait les attraits de la simplicité et on se décida à entamer auprès d’elle les premières tentatives de séduction. Affaire délicate qui fut menée avec la diplomatie et le savoir-faire de ceux qui détestent avoir soif. Potion magique oblige l’affaire fut emballée et un mariage fut décidé après avoir négocié le délicat contrat unitaire qui faisait un inventaire méticuleux de toutes les cuves, les futailles, les gerles et les tonneaux. Le mariage civil eut lieu au milieu des bois en présence d’une population raisonnablement conditionnée et de quelques officiels super cravatés et grands discoureurs patentés d’événements solennels. La suite suscita les comportements usuels : dans la pénombre d’études opportunistes, quelques juristes fielleux peaufinaient déjà des plaidoiries de divorces tandis que les druides locaux préparaient amoureusement les premières cuvées pétillantes des très lointaines mais des très probables noces d’or. Car comme on disait alors à Marignieu : « Mariages bien arrosés, solides dans la durée. » A suivre !

Paul Gamberini

C’

est la rentrée ! Cette année, c’est décidé, petits et grands, on va goûter… équilibré ! Oui, mais comment être sûr de faire le bon choix parmi la multitude de produits proposés ? Sans tomber dans la monotonie, tout en proposant à chacun(e) des quantités adéquates… Nos conseils pour un goûter presque parfait. Le goûter est-il indispensable ? Véritable relais entre le déjeuner et le dîner, la collation de fin d’après-midi est essentielle pour recharger les batteries, et tenir jusqu’au dîner sans coup de fatigue ni grignotage. Particulièrement pour les enfants, qui possèdent peu de réserves en glucose, le « carburant » des cellules (un peu comme l’essence dans une voiture), et ont besoin de manger toutes les 4 heures environ. Et puis prendre un goûter, c’est aussi s’accorder une pause relaxante, quand la journée est loin d’être terminée… Le goûter doit fournir de l’amidon (pain, céréales…), un peu de sucre, du calcium (produits laitiers, certaines eaux, jus végétal enrichi en calcium…), et des vitamines (fruits). Il sera idéalement pris entre 16 et 17 heures, dans le calme, sans télévision ni ordinateur. Et si l’enfant a goûté à l’école ou sur le chemin du retour, il ne doit pas recommencer à la maison ! Si votre enfant ne veut pas goûter, ne le forcez pas, surtout si ce n’est pas habituel chez lui. Il n’a peut-être pas faim, parce qu’il a beaucoup mangé à midi, s’est moins dépensé dans l’après-midi ou ne se sent pas très bien. En revanche, ne le laissez pas grignoter avant le repas du soir, avancez le dîner si nécessaire. Contrairement à une idée reçue, les enfants qui goûtent sont plus minces que ceux qui n’avalent rien à 16h. Alors, même si votre enfant est en surpoids, maintenez son goûter. Celui-ci pourra être légèrement adapté pour apporter moins de graisses et de sucres d’ajout. Là encore, c’est valable pour les adultes… Bonne rentrée à tous ! Quelques idées pour varier les plaisirs sur www.ballad-et-vous.fr


Petites annonces

Page n° 16

Infos Ballad’Ain Agence Ballad’Ain 16 rue Lamartine à Belley Mardi - Jeudi - Vendredi : 9h30/12h et 14h30/18h Et sur rdv du lundi au samedi (8h/19h) Tél. 04 79 81 13 65 - 06 64 86 39 40 - info@balladain.fr

Prochaine édition le mercredi 7 octobre 2015

Suivez-nous (Anne Lombard)

Villégiature ARDECHE bord de rivière ds camping ouvert à l’année mobil home gd confort parcelle 100m2 cabanon jardin salon de jardin 2 ch douche wc sem/mois/année Tél : 06 08 16 03 19

Animation Pr vos fêtes, foires, salons etc… louer un petit train sur pneus avc ses 3 wagons, une structure gonflable, un circuit quad, jeux gonflable toboggan, sumo… Tél : 06 08 16 03 19 ou 04 66 78 70 33

IMMO Vente Vd Belley T2 45m2 état neuf cuis eq gd gge prix 95000€ DPE : E chg 0€ Tél : 06 87 42 41 47

Offre de service Destruction guêpes frelons mouches. Interv. essaims abeilles, piégeage ss produits taupes campagnols, dératisation Yenne , ...Tél : 06 01 95 20 57

TERRAIN Grand Brens. A 200 m de l’école Parcelle viabilisée de 904 m² avec vue. Libre choix const. Px 69 000 €

Pépinière des nuages arbres tailles pour votre jardin zen érable japonais Le Pont de Beauvoisin 38480 Tél : 06 28 32 07 01

Chazey-Bons. Centre village Parcelle viabilisée 928 m². Libre choix constructeur. Px 56 000 € Des Petits Travaux sur le secteur de Belley à réaliser ? Travail soigné assuré par «Nico Multi Services» Auto-entrepreneur (Siren 794662049) Tél au 06 17 20 97 71

Offre d’Emploi V.R.B.A / 06 88 35 47 30

VOITURE Vend C4 HDI 110CV an 2012 69000km 11000€ libre dans la semaine Tél : 04 79 42 15 55

Rh femme de ménage confirmée 3h/ semaine Belley pr le 1 octobre Tél : 04 79 81 21 28

RENCONTRE H 41ans libre ch F 35-43 pour sorties balades plaisirs simples voir + si affinités Ecrire S/Réf n°07

Retrouver la ZONE de distribution sur www.ballad-et-vous.fr + de 560 dépôts ! Distribués par l’équipe Association APRETO, association de soins, réduction des risques et prévention des addictions recherche des : FAMILLES D’ACCUEIL RELAIS dans les départements : Ain, Haute-Savoie, Savoie, Jura et Isère. Pouvant accueillir des personnes pour les accompagner dans leur démarche de soin, d’insertion sociale et/ou professionnelle sur des durées variables (d’une nuit à plusieurs jours). Conditions : Disponibilité, tolérance et bienveillance. Pouvoir offrir une chambre individuelle à la personne accueillie. Activité bénévole avec indemnisation journalière pour frais de séjour (30 euros/jour). Accompagnement des familles d’accueil et de la personne accueillie assuré par les travailleurs sociaux de l’APRETO. Pour tous renseignements : APRETO - 61 rue du château rouge – 74 100 Annemasse www.apreto74.com Tél : 04 50 38 23 81 - 06 82 56 58 79 - 06 08 72 28 75


Société - Infos www.ballad-et-vous.fr

INTERVIEW L’envolée de la taxe foncière sur les terrains constructibles

V

otées au 1er janvier 2015, de nouvelles mesures vont considérablement alourdir le montant de la taxe foncière sur les terrains non bâtis. Explications de Madame Thomasset, notaire assistante à Divonne-les-Bains. (Photo).

Ballad’Ain : Que pensez-vous des mesures prises en ce début d’année concernant l’augmentation de la taxe foncière des terrains non bâtis ? « L’augmentation de cette taxe a des points positifs et négatifs. Ces mesures ont été prises par le gouvernement pour favoriser les constructions. Nous sommes dans un contexte où, dans les grandes villes, la demande en logement est supérieure à l’offre disponible. Même si la loi Alur a augmenté le nombre de mètres constructibles sur une parcelle, sans terrain à la base, le champ d’action est limité. Ensuite, le gros point négatif, c’est que les particuliers vont avoir une augmentation conséquente de leur taxe foncière. Dans le contexte économique actuel, la facture va être salée. Dans certaines communes, l’augmentation va être automatique et le seul moyen d’y échapper sera de vendre le terrain. Ballad’ : Alors, justement, depuis le début d’année, avez-vous remarqué une augmentation des ventes de terrains constructibles dans votre étude ? En début d’année, les ventes étaient plutôt bloquées. Là, dernièrement, on a eu un regain de ventes mais pas uniquement sur les terrains. Je pense que les propriétaires concernés n’ont pas encore reçu leur avis

d’imposition de taxe foncière. Et c’est vrai que la mesure n’a pas été médiatisée. Des personnes sont venues nous voir à l’étude pour avoir des renseignements parce qu’elles n’étaient pas informées. Alors, dans certaines communes, les propriétaires ont reçu un courrier mais ce n’est pas systématique. Pour certains, ils seront informés seulement à réception de leur avis d’imposition. Ballad’ : Ces mesures ne risquent-elles pas de limiter la transmission familiale ? C’est sûr. Par exemple un retraité qui veut transmettre à ses petits-enfants ne pourra pas faire face, avec une petite retraite, à l’augmentation exponentielle de la taxe. Il y aura matière à réflexion. Là où une personne voulait conserver son patrimoine pour le donner à sa descendance, aujourd’hui, elle transmet une grosse dette. Le raisonnement va être différent mais on n’a pas de solution pour contrecarrer cette réforme. Ballad’ : Pensez-vous que cette augmentation, va, en partie, résoudre les problèmes de logement dans les zones dites tendues ? Cela va obligatoirement faire bouger les choses, la majoration va augmenter jusqu’en 2017. Certains propriétaires vont vendre, d’autres, non. Alors, ce n’était peut-être pas la solution idéale, on ne peut pas forcer les particuliers à vendre mais, au moins, les personnes concernées vont y réfléchir et il y aura un impact à terme.»

Lise Boisselier

Page n° 17

Retour sur les évènements de l’été sur www.ballad-et-vous.fr Textes, photos et vidéos

+ de 1600 articles à découvrir en ligne sur : www.ballad-et-vous.fr Journal Ballad’Ain èEn exclusivité - CULOZ - Laurent Gerra et son père Jean-Christian, ardent amoureux du Manicle. « C’est lors de la foire au vin de Culoz que notre journal a eu la chance de rencontrer Jean-Christian Gerra, père de l’artiste imitateur Laurent, vedette admirée par tous pour ses dons et son humour... » è En exclu - LE LAC DE BARTERAND : inauguration d’une plaque commémorative. « Ce fut un grand moment d’émotion ce dimanche mi-juillet, près de la maison des pêcheurs, au bord du lac de Barterand, (dit lac de SaintChamp)... » èBELLEY - « La boutique Hugo chaussures » en centre ville... èVIRIEU LE GRAND - incendie d’origine criminelle. « Dimanche 2 août dans l’après-midi sur la commune de Virieu le Grand, un feu s’est déclaré dans un appartement situé sur la route qui mène à Artemare... » èSortie du nouveau livre de Michel Bigoni. « Une rencontre avant tout avec Bernard Villanueva. « Vous n’en ressortirez pas indemne », tel est le slogan accompagnant la sortie de son dernier

livre : “Le bar des clandestins” aux éditions belleysannes « Les Ogres de papier »... èFestival de théâtre d’HAUTEVILLE Francis Perrin : brillantissime ! & Dorine Bourneton marraine du Festival... èCEYZÉRIEU – Artzébouilles : 12000 visiteurs, 350 bénévoles, 200 artistes… èCHEIGNIEU - Fête des voisins ... èBELLEY - Innondations... èPOIRIN - Baptême pour le pèlerinage... èBELLEY - Expo. Les chaises : un bilan très positif... YENNE – Le Soudan : gala d’orgues de Barbarie... èBELLEY - Le départ de Chantal Guénot, sous-préfète de Belley... èAIX-LES-BAINS – Un violent incendie ravage la toiture du Bernascon... etc. èA lire aussi : - Une augmentation drastique de la taxe foncière sur les terrains constructibles. INTERVIEW : Jean-François Ciclet, maire de Reignier-Esery (74930)... - Fraudes à la carte bancaire sans contact & Interview : Le discours d’un conseiller bancaire...


Ballad’Savoie par Lise Boisselier

Chambéry : Portes ouvertes à la rotonde ferroviaire

A

l'occasion des journées du patrimoine, les 19 et 20 septembre, la rotonde ferroviaire de Chambéry ouvre ses portes au public. Patrimoine centenaire toujours en activité, la plateforme ferroviaire et son architecture colossale laissent admiratif. Plus grande rotonde jamais construite, elle couvre une surface de 9500m² avec un pont mobile central qui couvre 36 voies disposées en étoile. Sa charpente métallique est articulée selon la technique Eiffel. Ouverte au public par le biais de visites guidées, elle permet de saisir les enjeux ferroviaires du début du siècle dernier. A l'époque, les rotondes

servaient aux manœuvres de locomotives grâce à un rail central tournant mais aussi d'entrepôt et d'atelier de réparation. La plupart des rotondes ont été abandonnées à l'arrivée des trains électriques mais celle de Chambéry a survécu car elle a été très rapidement électrifiée. En effet, la ligne Chambéry-Modane fut choisie, à l'époque, pour tester les locomotives électriques. Victime des bombardements de la guerre en mai 1944, elle sera remise en état pendant plusieurs années. Début des années 80, la rotonde s'est bien détériorée et la SNCF envisage sa démolition. Les cheminots chambériens, attachés à leur patrimoine,

Massif des Bauges : à la découverte de la grotte de Banges

S

ituée à proximité de Lescheraines et facile d'accès, la grotte de Banges, paradis des spéléologues, surprend par son authenticité et par sa taille. Pour les explorateurs débutants, elle est accessible sans équipement sur environ 600 mètres avant d'atteindre un plan d'eau dans ses profondeurs. A une vingtaine de minutes d'Aixles-Bains, l'accès pédestre de la grotte se situe au lieu-dit Martinod sur la route des Bauges, environ 3 km avant Lescheraines. A la sortie du hameau, l'itinéraire emprunte une route goudronnée du côté gauche au niveau des containers. Il longe quelques habitations avant de s'enfoncer dans la forêt. A la première intersection, il faut emprunter le chemin de droite en montée assez raide. Puis, après une dizaine de minutes, à la deuxième intersection, le chemin de gauche amène à l'entrée de la grotte. La découverte de cette cavité naturelle s'effectue impérativement muni d'une frontale ou d'une lampe torche puissante. De bonnes chaussures et des vêtements chauds sont conseillés. Au départ, la descente assez raide s'effectue avec précaution, la roche étant lisse et glissante. Au fur et à mesure de la progression, des curiosités naturelles se laissent admirer, ouvragées par le temps. Déjà occupée à la Préhistoire et servant de refuge au Moyenâge, la grotte regorge de recoins et de niches. Des inscriptions, ici et là, minuscules

ou plus apparentes se découvrent à la lumière des lampes torches, certaines sont datées de plusieurs siècles. A mi-chemin, une tranchée d'environ un mètre de hauteur, creusée à même le sol, et quelques marches facilitent la descente. Fréquentée par des têtes couronnées, telle sa majesté Wilhelmine, reine des PaysBas, elle a été aussi visitée par les chercheurs d'or, en quête de pépites. En fin de parcours, une petite échelle permet de parvenir à la dernière salle où se trouve le "lac des touristes" à 60 mètres sous terre. La grotte s'enfonce ensuite plus profondément mais le domaine est réservé aux spéléologues. Cette découverte, accessible à tous, entraine le visiteur dans des sous-sols à l'atmosphère mystérieuse. La taille de la cavité, sa longueur, le manque d'aménagement, le silence et le froid accentuent l'impression d'être un explorateur en terre inconnue. Un goût d'aventure renforcée par le magnifique scintillement du plafond de la grotte, dû à des gouttelettes d'eau et non à des paillettes d'or ! Cet endroit mystérieux n'a pas manqué d'engendrer quelques légendes et récits fabuleux entre son forage par les fées jusqu'à une sombre histoire de crime et de revenant...

Durée approximative : 1h30 - Niveau facile A éviter en cas de pluie et en semaine pour cause de tirs de mine dans la carrière de Bellecombe à proximité. Prévoir une lampe puissante, de bonnes chaussures et des vêtements chauds.

Page n° 18

mettent en place des actions pour éviter sa disparition, elles aboutissent à son inscription à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1984. Séisme et violents orages vont, au fil des années, provoqué d'autres dégâts qui entraineront une profonde restauration, achevée en 2011. Au delà de la découverte de la rotonde, la visite guidée permet de cerner les différentes étapes ferroviaires dans notre région. De la ligne Chambéry-Le Bourget-du-Lac avec des trains tirés par

des chevaux au début du XIXème siècle jusqu'à la construction de la passerelle en cours devant la gare pour répondre à l'affluence des voyageurs à l'ouverture de la ligne Lyon-Turin, ce sont deux siècles d'évolution ferroviaire qui défilent sous les yeux du visiteur. Samedi 19 et dimanche 20 septembre Visites guidées gratuites de la rotonde de 10h à 16h30 au 731 chemin de la rotonde à Chambéry Inscriptions préalables obligatoires au 04 79 70 15 94

Chanaz : Orgues de Barbarie

Publi-communiqué

Programme Samedi 19 Sept. de 14h à 18h Exposition phonographes et d’appareils musique mécanique Festival dans les ruelles de Chanaz 15h Visite guidée théâtralisée de cet ancien village de mariniers, depuis ses origines jusqu’à l’Annexion, animée par 20 acteurs de la troupe Chautagnarde «la pluie et le beau temps» Rdv près du pont vénitien (côté îlots)

Dimanche 20 Sept. de 10h à 18h Exposition phonographes et d’appareils musique mécanique Festival dans les ruelles. 15h Visite guidée théâtralisée de cet ancien village de mariniers, depuis ses origines jusqu’à l’Annexion, animée par 20 acteurs de la troupe Chautagnarde «la pluie et le beau temps» Rdv près du pont vénitien (côté îlots) Tél. 04 79 54 59 59 www.chanaz.fr


Ballad’Savoie

Page n° 19

Interview du Georges Siegenthaler, Dr en biochimie et vigneron à Seyssel Lors de la 38èmes Journées des Plantes au Lac d’Aiguebelette, les 3 et 4 octobre, il donnera une conférence sur le sol : Terre et terroir

G

eorges Siegenthaler, pouvez-vous nous présenter votre métier ?

G.S. : Biochimiste chercheur et ex-maître de conférence à la faculté de médecine de Genève à la retraite, je me suis établi définitivement à Seyssel avec mon épouse il y a un peu plus d’une dizaine d’années. De peur de m’ennuyer à la campagne j’ai créé de novo un domaine viti-vinicole en 2003 dans le but de produire des vins de garage, mais néanmoins de haute gamme. Très rapidement, je me suis rendu compte que le sol était l’élément crucial pour produire des vignes robustes envers les maladies et pour produire les raisins de haute qualité indispensables à l’élaboration de grands crus. D’où notre devise : “C’est dans la vigne qu’on fait le vin.” Je suis donc devenu vigneron. Cependant, les méthodes de culture traditionnelles (labours-engrais chimiques-traitements phytosanitaires-déserbants) ne sont pas compatibles avec la biologie du végétal et la microbiologie du sol. Il a donc fallu mettre au point de nouvelles méthodes innovantes d’agriculture, respectueuses de la biodiversité dans le vignoble. Ainsi la vigne et le sol sont devenus mon laboratoire de recherche. Quelle est l’mportance du système racinaire ? G.S. : Quand on regarde un végétal, donc la partie verte au-dessus du sol, il faut savoir que la surface des racines est 10 fois plus importante. Si l’on considère les poils adsorbants des racines qui sont des micro-racines, la surface est 100 fois plus importante. Le système racinaire comporte en plus un réseau de champignons filamenteux qui se propage loin dans le sol et qui est intimement intriqué aux poils adsorbants que l’on

Dans un sol sain et riche en appelle les mycorhizes. biodiversité (flore, faune Il a été prouvé que les et microorganismes) mycorhizes apportent à les choses sont très la plante de l’eau, des sels différentes. L’activité minéraux, des fongicides biologique du sol (racine naturels et des hormones de l’enherbement, vers de croissance, alors que de terre, arthropodes, la plante fournit à la bactéries), provoque mycorhize des sucres un brassage continuel énergétiques. C’est une et doux de la terre sur symbiose gagnantun très grand volume. gagnant. Si l’on tient Les nutriments et les compte de la contribution minéraux sont générés des mycorhizes, la surface par l’activité microbienne racinaire est 1000 fois (leur vie, leur mort, leur plus importante que la renouvellement). C’est surface de la plante auGeorges Siegenthaler ainsi que la richesse dessus du sol. minérale est alors Cela signifie que le maximale pour les plantes. Il est donc vigneron ou le jardinier ne s’occupe en nécessaire de nourrir les habitants du réalité que d’un millième de la surface de sol par de la matière organique et non sa plante, c’est bien trop peu ! par des engrais chimiques. En fait, si la De plus, quand il laboure sa terre biodiversité du sol est riche, la plante se ou qu’il utilise des fongicides comportera d’autant mieux. systémiques, il détruit le système

mycorhizien et prive ses plantes des facteurs bénéfiques apportés par les mycorhizes.

La plante devient plus fragile, ses fruits plus insipides, et elle nécessitera plus de traitements pour garantir les rendements. Les racines et leur rôle...

G.S. : La plante ne se déplace pas pour chercher les nutriments dont elle a besoin ; elle les trouve au niveau de ses racines ou à l’aide des mycorhizes. Dans un sol stérile, c’est le vigneron ou le jardinier qui lui amène directement sa nourriture minérale par les engrais chimiques, c’est un peu comme si l’on effectuait une culture hors sol comme dans les serres industrielles.

Parlez-nous de l’évolution du sol depuis que vous le cultivez ? G.S. : Le sol de notre vignoble s’est considérablement ameubli, la richesse en biodiversité de la flore (notre enherbement est magnifique lorsqu’il est en fleur) et de la macro-faune (augmentation du nombre de vers de terre, sauterelles, araignées, coccinelles, etc) a incroyablement augmenté. Cette complexité rend le système du sol beaucoup plus stable et limite le développement d’une espèce aux dépens d’une autre. La population des prédateurs de ravageurs est aussi plus importante. Ce type de sol a permis, lors d’années climatiques difficiles, de produire des vins exceptionnels par rapport à un sol nu et stérile. Cependant, le plus important

est que les plantes sont devenues plus robustes et plus goûteuses en raison de la qualité et la diversité des nutriments fournis par l’activité biologique des habitants du sol. Ce qui s’est traduit par une diminution significative des traitements. Ainsi, grâce à nos méthodes de culture, nous sommes devenus un vignoble modèle au niveau national (plan Ecophyto) dans la diminution des intrants, bien que nous soyons en agriculture biologique certifiée. Principe de base pour avoir un bon sol prêt à cultiver ? G.S. : En culture avec des plantes pérennes : éviter le labourage et gérer l’enherbement par des tontes. En culture maraîchère ou jardin potager : griffer ou greliner le sol. Pour les deux types de culture, ajouter de la matière o r g a n i q u e (végétaux, tontes) pour nourrir le sol (ses habitants) et corriger avec un minimum d’azote organique bio (granulats) et de Paten Kali (K + Greliner le sol Mg) en fonction des carences possibles. Tout au long de l’année le sol doit toujours avoir une couverture organique telle que déchets de végétaux ou engrais verts. Georges Siegenthaler, Dr en biochimie et vigneron Domaine de Vens-Le-Haut, DVH, Route du Crêt 772, 74910 Seyssel


Page 18

Sommaire

Pages 20 et 19

de septembre

38èmes Journées des Plantes au lac d’Aiguebelette : Infos et interview du conférencier Georges Siegenthaler, Dr en biochimie et vigneron à Seyssel

38èmes Journées des Plantes au Lac d’Aiguebelette

Publi-communiqué

S

amedi 3 et dimanche 4 octobre 2015 de 10h à 18h

Évènement incontournable pour tant d’amoureux de la Nature, « Les Journées des Plantes au Lac d’Aiguebelette », vous donnent rendez-vous au Sougey, commune de Saint Alban de Montbel, Savoie. « Le monde des racines » est le thème choisi cette année pour cette 38ème édition ! Monde méconnu pour la plupart, caché à nos yeux et pourtant essentiel à la vie et à l’équilibre de nos jardins… Après cet été caniculaire, nous pouvons tous constater les dégâts sur nos végétaux. Et pourtant, mis à part certaines plantes, reliques glaciaires de moins en moins adaptées au réchauffement climatique, certains végétaux ne semblent pas avoir souffert de la sécheresse. Pourquoi ? Et si la réponse était dans le sol ? Le sol est un matériau complexe, étrange élément composé d’une part minérale et d’une autre organique. Certains n’hésitent pas à le considérer comme un être vivant à part entière. Nos exposants producteurs vous diront comme il est difficile de cultiver des plantes en pots, dans un substrat que beaucoup essaient de faire ressembler le plus possible à de la terre en y apportant de l’argile, des engrais organiques et quelquefois des mycorhizes. Les conférences de cet automne vous apporteront des éléments essentiels à la compréhension de vos sols, pour le bien-être de vos végétaux et pour votre tranquillité face aux caprices du temps.

Les jardiniers du « Point Conseil » sont en première ligne : professionnels du jardin, ils sont à votre disposition pour résoudre tous vos petits et grands problèmes. Vous pourrez aussi choisir les bons végétaux avec nos producteurs, ainsi que les bons emplacements avec nos exposants paysagistes. L’automne est la saison du jardin, c’est le moment de planter dans une terre douce et tiède les végétaux qui s’épanouiront l’an prochain, pour le plaisir de vos 5 sens... Cette année encore : priorité au végétal ! Près de 70 Producteurs, Créateurs, Paysagistes seront présents. Comme à chaque édition, ces amoureux de la nature et des plantes vous accueilleront, pendant deux jours pour prodiguer leurs astuces, leurs conseils, repenser votre espace jardin, deux jours pour sélectionner, acheter, ou simplement découvrir ; enfin deux jours d’animations, de conférences, pour apprendre ou développer vos techniques de jardinage. Sur place, repas proposé par le restaurant « Temporel » de Belley et buvette sous chapiteau chauffé. N’oubliez pas les nombreux restaurants autour du Lac. Un évènement organisé par « Plantes et Jardins en Pays de Savoie » (Association Loi 1901) www.plantes-jardin-paysdesavoie.info

Interview de Georges Siegenthaler, Dr en biochimie et vigneron à Seyssel page 19 !

2015

Page 18

Page 18

Chambéry : Portes ouvertes à la rotonde ferroviaire Massif des Bauges : à la découverte de la grotte de Banges Chanaz : Festival d’Orgues de Barbarie, le programme

Page 19

Page 18

Profile for Ballad'Ain

Journal de septembre 2015  

Journal de septembre 2015  

Profile for balladain
Advertisement