Page 1


www.babybook.ch 3


www.babybook.ch 3


EDITION AUTOMNE / HIVER 2015 IMPRESSUM BH Médias SA Chemin du Foron 16 CH-1226 Thônex (GE) info@babybook.ch t. 022 301 18 75 - f. 022 301 18 76 Bruno Collentier Directeur Délégué b.collentier@babybook.ch Emmy Martens Rédactrice en Chef e.martens@babybook.ch Lia Carrier-Thabaret Rédactrice en Chef mode l.carrier-thabaret@babybook.ch Nathalie Soubrier Cheffe de Publicité n.soubrier@babybook.ch Adrien Hersant Responsable Diffusion et Casting a.hersant@babybook.ch Florian Baudevin Responsable Marketing f.baudevin@babybook.ch Marie Jombart Webmaster m.jombart@babybook.ch Annika Schmidt-Glenewinkel Traductrice pour version allemande Marie - Hélène Aleman Secrétaire de Rédaction Conception Graphique - Maquette CAPCOD Développement Presse, Emmy Martens Shooting Genève Susanne Stemmer Photographe Mode Branko Jelenic, Gabriel Blanchard (Reczone) Photographes & Videastes Reportage Lia Carrier-Thabaret Styliste shooting Marjorie Roulin Assistante styliste shooting Malkasten Retouches Photos Birgit Fuchs Coiffeuse Ont collaboré à ce numéro: Grégory Verger, Yohanna Dufourg, Gérard Robert Journalistes Marion Liza Duci, Camille Lassabe, Emma Souharce Illustratrices Abonnement BH Médias SA Chemin du Foron 16 CH-1226 Thônex (GE) www.babybook.ch ISSN 2296-4320 Imprimé par Arti Grafiche Boccia

4 www.babybook.ch

De 0 à 2 ans. Le Bonheur va de cœur en cœur – Chicco soutient la fondation Mission Bambini.

www.chicco.com

là où il y a un 5enfant www.babybook.ch


EDITION AUTOMNE / HIVER 2015 IMPRESSUM BH Médias SA Chemin du Foron 16 CH-1226 Thônex (GE) info@babybook.ch t. 022 301 18 75 - f. 022 301 18 76 Bruno Collentier Directeur Délégué b.collentier@babybook.ch Emmy Martens Rédactrice en Chef e.martens@babybook.ch Lia Carrier-Thabaret Rédactrice en Chef mode l.carrier-thabaret@babybook.ch Nathalie Soubrier Cheffe de Publicité n.soubrier@babybook.ch Adrien Hersant Responsable Diffusion et Casting a.hersant@babybook.ch Florian Baudevin Responsable Marketing f.baudevin@babybook.ch Marie Jombart Webmaster m.jombart@babybook.ch Annika Schmidt-Glenewinkel Traductrice pour version allemande Marie - Hélène Aleman Secrétaire de Rédaction Conception Graphique - Maquette CAPCOD Développement Presse, Emmy Martens Shooting Genève Susanne Stemmer Photographe Mode Branko Jelenic, Gabriel Blanchard (Reczone) Photographes & Videastes Reportage Lia Carrier-Thabaret Styliste shooting Marjorie Roulin Assistante styliste shooting Malkasten Retouches Photos Birgit Fuchs Coiffeuse Ont collaboré à ce numéro: Grégory Verger, Yohanna Dufourg, Gérard Robert Journalistes Marion Liza Duci, Camille Lassabe, Emma Souharce Illustratrices Abonnement BH Médias SA Chemin du Foron 16 CH-1226 Thônex (GE) www.babybook.ch ISSN 2296-4320 Imprimé par Arti Grafiche Boccia

4 www.babybook.ch

De 0 à 2 ans. Le Bonheur va de cœur en cœur – Chicco soutient la fondation Mission Bambini.

www.chicco.com

là où il y a un 5enfant www.babybook.ch


DES MARQUES PRESTIGIEUSES POUR LES ENFANTS Armani Junior, Baby Dior, Bonpoint, Burberry, Canada Goose, Chloé, Emile et Rose, Fendi Kids, Frenchy Yummy, Gucci, Hackett, IKKS, Il Gufo, Juicy Couture, Kenzo, Little Marc Jacobs, Moncler, Monnalisa, Paul Smith, Ralph Lauren, Stella McCartney, Tartine et Chocolat, Zadig & Voltaire

Édito.

© S. Stemmer

UN HISTOIRE D'AVENTURES

Détendez-vous, inspirez-vous, voyagez avec nous ! Pour cette nouvelle saison, nous vous proposons une fenêtre ouverte sur la mode enfantine, ses tendances et nos coups de cœur. Partons à la rencontre de créateurs, de Suisse et d’ailleurs, découvrons leur univers et leurs inspirations. Le shooting de ce numéro de Babybook fait la part belle aux nouveautés et nous embarque dans une incroyable histoire d’aventures. Un conte mystérieux comme une ode à l’imaginaire dont les enfants sont les héros. À propos d’aventures, faisons un bond dans le passé de Bongénie et sa fascinante saga familiale. Explorons aussi le futur et ses nouvelles manières d’envisager la création pour un avenir plus sain. Et puisque, comme vous, nous considérons que le bien-être et la santé sont primordiaux, des spécialistes nous éclairent sur ces sujets qui font l’actualité. Côté pédagogie, c’est à travers l’art et la littérature que nous avons choisi d’en parler. Artistes, médiateurs, éditeurs nous livrent quelques pistes éclairées. L’été s’est échappé dans les vapeurs du soleil, l’heure est aux visites de musée, aux escapades en montagne comme au doux plaisir de rester chez soi. À moins qu’il ne vous prenne l’idée de venir nous voir avec vos chers petits en participant à l’aventure du Casting Babybook qui démarre sa 8ème édition cet automne. dien de parents. Que faisiez-vous au temps chaud ? Vous chantiez ? J’en suis fort aise. Eh bien ! Lisez maintenant…

L'équipe Babybook KidsFashion

6 www.babybook.ch

Genève - Lausanne

www.bongenie-grieder.ch

www.babybook.ch 7


DES MARQUES PRESTIGIEUSES POUR LES ENFANTS Armani Junior, Baby Dior, Bonpoint, Burberry, Canada Goose, Chloé, Emile et Rose, Fendi Kids, Frenchy Yummy, Gucci, Hackett, IKKS, Il Gufo, Juicy Couture, Kenzo, Little Marc Jacobs, Moncler, Monnalisa, Paul Smith, Ralph Lauren, Stella McCartney, Tartine et Chocolat, Zadig & Voltaire

Édito.

© S. Stemmer

UN HISTOIRE D'AVENTURES

Détendez-vous, inspirez-vous, voyagez avec nous ! Pour cette nouvelle saison, nous vous proposons une fenêtre ouverte sur la mode enfantine, ses tendances et nos coups de cœur. Partons à la rencontre de créateurs, de Suisse et d’ailleurs, découvrons leur univers et leurs inspirations. Le shooting de ce numéro de Babybook fait la part belle aux nouveautés et nous embarque dans une incroyable histoire d’aventures. Un conte mystérieux comme une ode à l’imaginaire dont les enfants sont les héros. À propos d’aventures, faisons un bond dans le passé de Bongénie et sa fascinante saga familiale. Explorons aussi le futur et ses nouvelles manières d’envisager la création pour un avenir plus sain. Et puisque, comme vous, nous considérons que le bien-être et la santé sont primordiaux, des spécialistes nous éclairent sur ces sujets qui font l’actualité. Côté pédagogie, c’est à travers l’art et la littérature que nous avons choisi d’en parler. Artistes, médiateurs, éditeurs nous livrent quelques pistes éclairées. L’été s’est échappé dans les vapeurs du soleil, l’heure est aux visites de musée, aux escapades en montagne comme au doux plaisir de rester chez soi. À moins qu’il ne vous prenne l’idée de venir nous voir avec vos chers petits en participant à l’aventure du Casting Babybook qui démarre sa 8ème édition cet automne. dien de parents. Que faisiez-vous au temps chaud ? Vous chantiez ? J’en suis fort aise. Eh bien ! Lisez maintenant…

L'équipe Babybook KidsFashion

6 www.babybook.ch

Genève - Lausanne

www.bongenie-grieder.ch

www.babybook.ch 7


Contributeurs. FLORIAN BAUDEVIN SUSANNE STEMMER PHOTOGRAPHE

La jeune Autrichienne concrétise le rêve de tous les participants au de ses livres d’images, l’artiste nous embarque dans une belle histoire. « Enfant, je rêvais de parcourir le monde en bateau, vivre un tas d’aventures.». À Genève pour le shooting de ce numéro, son appareil en bandoulière, à cheval sur la proue du yacht, Susanne se souvient du voilier de son papa, du lac Constance, du clapotis de l’eau… alors, la douce rêveuse sourit très fort et demande soudain

RESPONSABLE MARKETING ASSISTANT PHOTOGRAPHE

Si son penchant pour la technique est certes plus que prononcé, c’est son inépuisable dynamisme et sa joie si communicative qui ont fait de Florian « Mister Marketing Babybook », l’assistant photographe préféré du magazine ! « Savourer chaque instant pour partager son plaisir! Cette devise me guide avec mes collèges au bureau, comme à la maison ». Pour ce numéro il était la neige, la brume ou la au bout des bras, son tendre sourire aux coins des lèvres.

ADRIEN HERSANT RESPONSABLE DIFFUSION ET CASTING

Lorsqu’on lui demande pourquoi Babybook, c’est en toute sincérité qu’Adrien répond : « Tout simplement par envie et respect. Envie de suivre les traces de plusieurs générations, respect de mes aînés qui ont créé quelque chose que je ne souhaite jamais voir disparaître.» Voilà qui est dit! Naturellement, c’est en passionné qu’il orchestre le petit dernier de l’entreprise familiale. Si cette responsabilité n’est pas une sinécure, son calme est pourtant l’une de ses qualités premières.

LÏA CARRIER-THABARET STYLISTE RÉDACTRICE MODE

Séduite par la richesse culturelle et artistique de la Suisse, c’est au sein de Babybook que la jeune femme a décidé d’exprimer son talentueux sens du style. Le shooting mode de ce numéro, qu’elle a imaginé et coordonné, créativité. « Je cherche à comprendre et à révéler la personnalité de chaque enfant ; qu’ils restent eux-mêmes et savourent la séance est primordial à mes yeux »,

Exaltant comme une soirée de fête, chic et délicieusement tendance, le s!lo bille 849 Brut Rosé enfile sa tenue la plus glamour. Caran d’Ache. L’excellence du Swiss Made depuis 1915.

MARJORIE ROULIN COORDINATRICE CASTING ASSISTANTE STYLISTE

Si sa principale mission est l’organisation des castings, lorsque l’heure du shooting est venue, Marjorie y a consacré alors toute sa folle énergie. Ses qualités de coordinatrice sont indissociables de son amour pour la mode. Styliste de formation et designer de sa marque de prêt-à-porter « Maman j’veux ça ! », la Genevoise originaire de Fribourg a su trouver au sein de Babybook un bel équilibre entre rigueur et créativité.

8 www.babybook.ch

GREGORY VERGER

MARIE JOMBART

JOURNALISTE

WEBMASTER

C’est en arrivant en Suisse en 2008, à l’âge de 25 ans, que le Parisien a découvert la profession. En même temps que le lac et les montagnes neuchâteloises. Pas facile d’informer les autochtones sur une région qu’ils connaissent mieux que vous... « Mais le journalisme c’est aussi faire voir au lecteur ce qu’il a sous le nez », nous dit-il. Pour ce numéro, ce sont notamment les magasins Bongénie Grieder, qu’il a époussetés pour mieux vous y faire entrer.

Parce qu’il est une évidence, nous ne pourrions faire ce journal sans internet, sans 2.0. S’il n’est pas coutume de présenter les webmasters dans ces pages, Babybook Marie nous relie, nous permet d’échanger, de s’informer. « Ce qui me plaît dans mon métier, le fait d’apprendre toujours de nouvelles choses. » Nous, ce qu’on aime, c’est qu’elle est essentielle mais ne le dira pas.

NATHALIE SOUBRIER CHEFFE DES VENTES

« Le contact humain est ma passion, grâce à mes déplacements professionnels liés à la vente, j’ai l’opportunité d’apprendre de chaque rencontre. ». Enfant, elle souhaitait découvrir le monde, ses peuples, ses cultures. Native de Madagascar, élevée au vent des volcans d’Auvergne, c’est ses rêves philanthropiques, elle a choisi Babybook. Une chance : sa volonté de faire vivre le magazine n’a d’égal que son sincère altruisme.

BOUTIQUES CARAN D’ACHE GENÈVE – Place du Bourg-de-Four 8 • Rue de la Corraterie 10 carandache.com

www.babybook.ch 9


Contributeurs. FLORIAN BAUDEVIN SUSANNE STEMMER PHOTOGRAPHE

La jeune Autrichienne concrétise le rêve de tous les participants au de ses livres d’images, l’artiste nous embarque dans une belle histoire. « Enfant, je rêvais de parcourir le monde en bateau, vivre un tas d’aventures.». À Genève pour le shooting de ce numéro, son appareil en bandoulière, à cheval sur la proue du yacht, Susanne se souvient du voilier de son papa, du lac Constance, du clapotis de l’eau… alors, la douce rêveuse sourit très fort et demande soudain

RESPONSABLE MARKETING ASSISTANT PHOTOGRAPHE

Si son penchant pour la technique est certes plus que prononcé, c’est son inépuisable dynamisme et sa joie si communicative qui ont fait de Florian « Mister Marketing Babybook », l’assistant photographe préféré du magazine ! « Savourer chaque instant pour partager son plaisir! Cette devise me guide avec mes collèges au bureau, comme à la maison ». Pour ce numéro il était la neige, la brume ou la au bout des bras, son tendre sourire aux coins des lèvres.

ADRIEN HERSANT RESPONSABLE DIFFUSION ET CASTING

Lorsqu’on lui demande pourquoi Babybook, c’est en toute sincérité qu’Adrien répond : « Tout simplement par envie et respect. Envie de suivre les traces de plusieurs générations, respect de mes aînés qui ont créé quelque chose que je ne souhaite jamais voir disparaître.» Voilà qui est dit! Naturellement, c’est en passionné qu’il orchestre le petit dernier de l’entreprise familiale. Si cette responsabilité n’est pas une sinécure, son calme est pourtant l’une de ses qualités premières.

LÏA CARRIER-THABARET STYLISTE RÉDACTRICE MODE

Séduite par la richesse culturelle et artistique de la Suisse, c’est au sein de Babybook que la jeune femme a décidé d’exprimer son talentueux sens du style. Le shooting mode de ce numéro, qu’elle a imaginé et coordonné, créativité. « Je cherche à comprendre et à révéler la personnalité de chaque enfant ; qu’ils restent eux-mêmes et savourent la séance est primordial à mes yeux »,

Exaltant comme une soirée de fête, chic et délicieusement tendance, le s!lo bille 849 Brut Rosé enfile sa tenue la plus glamour. Caran d’Ache. L’excellence du Swiss Made depuis 1915.

MARJORIE ROULIN COORDINATRICE CASTING ASSISTANTE STYLISTE

Si sa principale mission est l’organisation des castings, lorsque l’heure du shooting est venue, Marjorie y a consacré alors toute sa folle énergie. Ses qualités de coordinatrice sont indissociables de son amour pour la mode. Styliste de formation et designer de sa marque de prêt-à-porter « Maman j’veux ça ! », la Genevoise originaire de Fribourg a su trouver au sein de Babybook un bel équilibre entre rigueur et créativité.

8 www.babybook.ch

GREGORY VERGER

MARIE JOMBART

JOURNALISTE

WEBMASTER

C’est en arrivant en Suisse en 2008, à l’âge de 25 ans, que le Parisien a découvert la profession. En même temps que le lac et les montagnes neuchâteloises. Pas facile d’informer les autochtones sur une région qu’ils connaissent mieux que vous... « Mais le journalisme c’est aussi faire voir au lecteur ce qu’il a sous le nez », nous dit-il. Pour ce numéro, ce sont notamment les magasins Bongénie Grieder, qu’il a époussetés pour mieux vous y faire entrer.

Parce qu’il est une évidence, nous ne pourrions faire ce journal sans internet, sans 2.0. S’il n’est pas coutume de présenter les webmasters dans ces pages, Babybook Marie nous relie, nous permet d’échanger, de s’informer. « Ce qui me plaît dans mon métier, le fait d’apprendre toujours de nouvelles choses. » Nous, ce qu’on aime, c’est qu’elle est essentielle mais ne le dira pas.

NATHALIE SOUBRIER CHEFFE DES VENTES

« Le contact humain est ma passion, grâce à mes déplacements professionnels liés à la vente, j’ai l’opportunité d’apprendre de chaque rencontre. ». Enfant, elle souhaitait découvrir le monde, ses peuples, ses cultures. Native de Madagascar, élevée au vent des volcans d’Auvergne, c’est ses rêves philanthropiques, elle a choisi Babybook. Une chance : sa volonté de faire vivre le magazine n’a d’égal que son sincère altruisme.

BOUTIQUES CARAN D’ACHE GENÈVE – Place du Bourg-de-Four 8 • Rue de la Corraterie 10 carandache.com

www.babybook.ch 9


Sommaire. 4 IMPRESSUM 7 EDITO 8 CONTRIBUTEURS MODE Tendances - 14

Création, design, must have, tour d’horizon des news pour cet hiver. © Fouta

Dress Code - 24

Sélection des meilleures tenues de la saison.

Coup de cœur - 28

Découvrons l'univers de deux créatrices novatrices et passionnées.

Lovely gift - 34

De la mode et du bien-être pour nous les parents.

Scéance photo - 44

Des kids inspirés pour un shooting tout en mystère...

Street Fashion - 98 Vos meilleurs looks à la loupe.

STYLE DE VIE 66 - Home switz home

Un appartement lausannois ou la douce saveur de la simplicité.

72 - Design

De beaux bureaux pour nos enfants

74 - Escale

Destination les montagnes valaisannes et ses stations familiales. Conseils pour choisir ses pistes et mieux les dévaler.

86 - Success Story

La saga Bongénie racontée à l’occasion de ses 125 ans. En Couverture de ce numéro: Tess porte une veste en cuir Little Marc Jacobs, une robe La Petite Gervaise et une casquette Fendi. ©Susanne Stemmer

10 www.babybook.ch

104 - Culture

Initiez-les ! Reportage en terres artistiques et littéraires pour mieux les sensibiliser.


Sommaire. 4 IMPRESSUM 7 EDITO 8 CONTRIBUTEURS MODE Tendances - 14

Création, design, must have, tour d’horizon des news pour cet hiver. © Fouta

Dress Code - 24

Sélection des meilleures tenues de la saison.

Coup de cœur - 28

Découvrons l'univers de deux créatrices novatrices et passionnées.

Lovely gift - 34

De la mode et du bien-être pour nous les parents.

Scéance photo - 44

Des kids inspirés pour un shooting tout en mystère...

Street Fashion - 98 Vos meilleurs looks à la loupe.

STYLE DE VIE 66 - Home switz home

Un appartement lausannois ou la douce saveur de la simplicité.

72 - Design

De beaux bureaux pour nos enfants

74 - Escale

Destination les montagnes valaisannes et ses stations familiales. Conseils pour choisir ses pistes et mieux les dévaler.

86 - Success Story

La saga Bongénie racontée à l’occasion de ses 125 ans. En Couverture de ce numéro: Tess porte une veste en cuir Little Marc Jacobs, une robe La Petite Gervaise et une casquette Fendi. ©Susanne Stemmer

10 www.babybook.ch

104 - Culture

Initiez-les ! Reportage en terres artistiques et littéraires pour mieux les sensibiliser.


SANTÉ 92 - Naître autrement

Décryptage d’une nouvelle manière d'envisager de mettre au monde dans les maisons de naissances.

97 - Roulez jeunesse

Sportif, montagnard ou citadin, il est important de choisir poussette à son pied.

© M. Liza Duci

100 - Petits petons

RENCONTRE Mompreneur - 38

Entrevue avec Suzanna, maman et créatrice de la marque de poupées Leggybuddy.

Comment bien chausser nos enfants avec Julien Kervio.

118 - Le régime végé ?

Bon, pas bon, mais pourquoi nous tente-t-il, qu'en disent les spécialistes ?

Un rêve écologique - 80

Discussion avec le fondateur de la marque de literie enfantine écologique Zizzz.

Enfants migrateurs - 122

Les deux petits suisses Liam et Noah nous racontent leur vie de voyages.

12 www.babybook.ch

62 - Casting Babybook

Mannequin d’un jour, mannequin toujours ? Que sont-ils devenus? Rencontre avec Kelsy qui nous raconte son étonnant parcours après le shooting Babybook. Retrouvez également toutes les infos pour tout savoir sur la 8 ème édition du casting Babybook qui débute le 30 septembre à Berne.

www.babybook.ch 13


SANTÉ 92 - Naître autrement

Décryptage d’une nouvelle manière d'envisager de mettre au monde dans les maisons de naissances.

97 - Roulez jeunesse

Sportif, montagnard ou citadin, il est important de choisir poussette à son pied.

© M. Liza Duci

100 - Petits petons

RENCONTRE Mompreneur - 38

Entrevue avec Suzanna, maman et créatrice de la marque de poupées Leggybuddy.

Comment bien chausser nos enfants avec Julien Kervio.

118 - Le régime végé ?

Bon, pas bon, mais pourquoi nous tente-t-il, qu'en disent les spécialistes ?

Un rêve écologique - 80

Discussion avec le fondateur de la marque de literie enfantine écologique Zizzz.

Enfants migrateurs - 122

Les deux petits suisses Liam et Noah nous racontent leur vie de voyages.

12 www.babybook.ch

62 - Casting Babybook

Mannequin d’un jour, mannequin toujours ? Que sont-ils devenus? Rencontre avec Kelsy qui nous raconte son étonnant parcours après le shooting Babybook. Retrouvez également toutes les infos pour tout savoir sur la 8 ème édition du casting Babybook qui débute le 30 septembre à Berne.

www.babybook.ch 13


TENDANCES

Icône

L'ÉLEGANCE DU CROCODILE Lacoste renoue avec ses racines sportives et réinterprète les codes de ses origines pour une collection hivernale empreinte de joie de vivre et d’authenticité. Déclinée en deux thèmes majeurs, cette nouvelle ligne easy-chic et la rêverie tout en conservant son élégance singulière. Pour cette saison, le crocodile ne manque pas de mordant et lance une ligne pour les tout-petits.

Ludique

Mode

Les posters géants d'Omy

LA SUISSE CRAYONNÉE ! En créant ces coloriages géants, les graphistes et illustratrices Elvire Laurent et Marie-Cerise Lichté ont décidément vu juste ! Leur concept est novateur, ludique et teinté d’un brin d’insolence : oui, grâce aux posters Omy, les sur un tabouret, du bout des pieds, à deux, quatre ou six mains, les petits artistes les ont tout de suite adoptés. Forte de ce succès, la collection est régulièrement enrichie. C’est maintenant au tour de la Suisse d’être colorisée. Le poster Switzerland d’Omy Design & Play est disponible en 1,15 mètre de long ou en version pocket.

14 www.babybook.ch

CARRÉMENT BEAU,

ABSOLUMENT NOUVEAU Un nouveau venu dans l’univers du prêt-à-porter enfant est attendu pour l’automne 2015 ! Carrément Beau, la nouvelle marque du groupe CWF, revisite les codes du classique pour une invitation à la poésie tout en élégance et modernité. La collection mixte de 0 à 12 ans, pleine de romantisme, de contemporanéité et de discrétion promet de belles créations.

www.babybook.ch 15


TENDANCES

Icône

L'ÉLEGANCE DU CROCODILE Lacoste renoue avec ses racines sportives et réinterprète les codes de ses origines pour une collection hivernale empreinte de joie de vivre et d’authenticité. Déclinée en deux thèmes majeurs, cette nouvelle ligne easy-chic et la rêverie tout en conservant son élégance singulière. Pour cette saison, le crocodile ne manque pas de mordant et lance une ligne pour les tout-petits.

Ludique

Mode

Les posters géants d'Omy

LA SUISSE CRAYONNÉE ! En créant ces coloriages géants, les graphistes et illustratrices Elvire Laurent et Marie-Cerise Lichté ont décidément vu juste ! Leur concept est novateur, ludique et teinté d’un brin d’insolence : oui, grâce aux posters Omy, les sur un tabouret, du bout des pieds, à deux, quatre ou six mains, les petits artistes les ont tout de suite adoptés. Forte de ce succès, la collection est régulièrement enrichie. C’est maintenant au tour de la Suisse d’être colorisée. Le poster Switzerland d’Omy Design & Play est disponible en 1,15 mètre de long ou en version pocket.

14 www.babybook.ch

CARRÉMENT BEAU,

ABSOLUMENT NOUVEAU Un nouveau venu dans l’univers du prêt-à-porter enfant est attendu pour l’automne 2015 ! Carrément Beau, la nouvelle marque du groupe CWF, revisite les codes du classique pour une invitation à la poésie tout en élégance et modernité. La collection mixte de 0 à 12 ans, pleine de romantisme, de contemporanéité et de discrétion promet de belles créations.

www.babybook.ch 15


TENDANCES

Concept store

POUR MAMANS SUISSES

Icône

TRIPP TRAPP TOUJOURS ! La marque norvégienne enrichit l’indémodable Tripp Trapp « qui grandit avec votre enfant » d’un siège pour bébé. Si son design unique reste inchangé depuis sa création en 1972, cette chaise haute évolutive à l’ergonomie ingénieuse lui de nous étonner. Stokke - Tripp Trapp Newborn Set.

16 www.babybook.ch

La jeune maman Verlee Van Hoecke propose sur son site happykids-happymom.ch une collection de « jolies choses » pour les enfants, les mamans et la maison. La sélection de vêtements, décoration, tissus ou petits objets originaux sont réunis autour d’un concept : « Des enfants heureux font des mamans heureuses, et vice-versa ! » Le plus ? : le web-shop se concentre sur des petites enseignes qui établissent des normes strictes en matière d’éthique et de qualité et présente de nombreux vêtements et tissus 100% coton organique. La mompreuneuse ajoute : « Je veux être sûre que les produits que je propose ont été conçus dans des bonnes conditions. » Nous aussi ! www.happykids-happymom.ch


TENDANCES

Concept store

POUR MAMANS SUISSES

Icône

TRIPP TRAPP TOUJOURS ! La marque norvégienne enrichit l’indémodable Tripp Trapp « qui grandit avec votre enfant » d’un siège pour bébé. Si son design unique reste inchangé depuis sa création en 1972, cette chaise haute évolutive à l’ergonomie ingénieuse lui de nous étonner. Stokke - Tripp Trapp Newborn Set.

16 www.babybook.ch

La jeune maman Verlee Van Hoecke propose sur son site happykids-happymom.ch une collection de « jolies choses » pour les enfants, les mamans et la maison. La sélection de vêtements, décoration, tissus ou petits objets originaux sont réunis autour d’un concept : « Des enfants heureux font des mamans heureuses, et vice-versa ! » Le plus ? : le web-shop se concentre sur des petites enseignes qui établissent des normes strictes en matière d’éthique et de qualité et présente de nombreux vêtements et tissus 100% coton organique. La mompreuneuse ajoute : « Je veux être sûre que les produits que je propose ont été conçus dans des bonnes conditions. » Nous aussi ! www.happykids-happymom.ch


TENDANCES

Déco Les chambres Mariel

LE SONGE D'UNE NUI T D'ENFANT La boutique Mariel dédiée au mobilier et à la décoration pour enfants vient d’ouvrir ses portes à Genève. Son show-room de 150 m2 propose une sélection pointue de marques spécialisées pour faire de l’antre de nos petites têtes blondes une pièce aux aménagements bien pensés, à l’univers tendance et harmonieux. Agencements modulables et design, produits entièrement personnalisables, qualité irréprochable, Mariel deviendra vite une adresse incontournable en matière d’aménagement de chambres pour chérubins.

PUB visilab

16 rue de Lyon, Genève.

HIBOU, CHOU, SURTOUT

Caillou ! DU NOUVEAU DANS LE MONDE DE LA DÉCORATION À GENÈVE AVEC L'OUVERTURE DE LA BOUTIQUE CAILLOU. CRÉÉE EN JUIN PAR TROIS PASSIONNÉS DE DESIGN, LE SHOP PROPOSE UNE SÉLECTION D'OBJETS UTILES ET/OU DÉCORATIFS DE GRANDS DESIGNERS COMME DE CRÉATEURS LOCAUX PLUS CONFIDENTIELS. SON ORIGINALITÉ ? CAILLOU PROPOSE UNE COLLECTION VINTAGE... 9 place des Augustins, Genève.

18 www.babybook.ch

" JE SAIS QUE C'EST PAS VRAI, MAIS J'AI DIX ANS ",

Bon anniversaire Laurette ! La célèbre marque de mobilier pour enfant fondée par Laure Bailleux ne compte plus ses agrandit sa collection pour enfants et, coup d’audace ou de génie, lance une collection pour les parents qui jalousaient leurs bambins ! La ligne « L » réinterprète les créations iconiques de la marque dans des couleurs plus profondes et des matières plus sophistiquées, avec toujours cette touche vintage et cette exigence en matière de qualité qui ont fait son succès.


TENDANCES

Déco Les chambres Mariel

LE SONGE D'UNE NUI T D'ENFANT La boutique Mariel dédiée au mobilier et à la décoration pour enfants vient d’ouvrir ses portes à Genève. Son show-room de 150 m2 propose une sélection pointue de marques spécialisées pour faire de l’antre de nos petites têtes blondes une pièce aux aménagements bien pensés, à l’univers tendance et harmonieux. Agencements modulables et design, produits entièrement personnalisables, qualité irréprochable, Mariel deviendra vite une adresse incontournable en matière d’aménagement de chambres pour chérubins.

PUB visilab

16 rue de Lyon, Genève.

HIBOU, CHOU, SURTOUT

Caillou ! DU NOUVEAU DANS LE MONDE DE LA DÉCORATION À GENÈVE AVEC L'OUVERTURE DE LA BOUTIQUE CAILLOU. CRÉÉE EN JUIN PAR TROIS PASSIONNÉS DE DESIGN, LE SHOP PROPOSE UNE SÉLECTION D'OBJETS UTILES ET/OU DÉCORATIFS DE GRANDS DESIGNERS COMME DE CRÉATEURS LOCAUX PLUS CONFIDENTIELS. SON ORIGINALITÉ ? CAILLOU PROPOSE UNE COLLECTION VINTAGE... 9 place des Augustins, Genève.

18 www.babybook.ch

" JE SAIS QUE C'EST PAS VRAI, MAIS J'AI DIX ANS ",

Bon anniversaire Laurette ! La célèbre marque de mobilier pour enfant fondée par Laure Bailleux ne compte plus ses agrandit sa collection pour enfants et, coup d’audace ou de génie, lance une collection pour les parents qui jalousaient leurs bambins ! La ligne « L » réinterprète les créations iconiques de la marque dans des couleurs plus profondes et des matières plus sophistiquées, avec toujours cette touche vintage et cette exigence en matière de qualité qui ont fait son succès.


TENDANCES

Anniversaires

DJECO, 60 ans

Design

S'AMUSER N'A PAS D'ÂGE C’est l’histoire d’une entreprise

Karl Lagarfeld Kids

dont les seuls mots d’ordre sont créativité, audace et passion. Chez Djeco, le plaisir de créer se joue des enjeux commerciaux et ça marche ! La société est devenue l’un des leaders mondiaux des créateurs de jeux pour enfants, tout en gardant une équipe à taille humaine, dans ses bureaux parisiens du bord de Seine. Pour fêter ses 60 printemps avec son public, la marque réédite un de ses premiers jeux : le Loto des jouets.

COUTURE ! L’un des plus grands couturiers de ce siècle lance sa marque pour nos bambins. En partenariat avec le groupe CWF, Children Worldwild Fashion, leader européen de la mode enfantine, le designer de la maison Chanel dévoilera sa collection de 0 à 16 ans au printemps 2016. Deux collections saisonnières par an sont attendues. Karl Lagerfeld crée le suspens et nous avons déjà hâte !

WEB

Playologie, LE SHOW-ROOM VIRTUEL DE LA MODE La naissance de Playologie, c’est d’abord une histoire de famille entre un frère, Sébastien de Hutten et une sœur, Marie Czapska, déjà binôme organisateur des salons professionnels Playtime, le rendez-vous incontournable des univers de l’enfant et de la maternité. Ce nouvel outil numérique traduit en sept langues est conçu pour amener les acteurs du marché vers un nouveau modèle de collaboration. Il offre aux marques une visibilité mondiale et permet aux acheteurs d’observer les collections, de prendre et gérer des commandes très facilement auprès de fournisseurs internationaux, mais aussi de découvrir de nouveaux créateurs. Nul doute que Playologie deviendra la plateforme incontournable des acteurs de la mode et du design. www.playologie.com

20 www.babybook.ch

Objet du désir

LE TEMPS D'UN BIJOU Homewear

CAPITAINE

CROCHET

POUR LES REPORTERS EN HERBE, ANNE-CLAIRE A IMAGINÉ " CAMERA " , UN APPAREIL PHOTO EN COTON RÉALISÉ À LA MAIN AU CROCHET. POÉTIQUE, AUTHENTIQUE ET SENSIBLE, IL REFLÈTE À LUI SEUL TOUT L'UNIVERS DE LA TALENTUEUSE DESIGNER HOLLANDAISE.

La jeune créatrice genevoise, Laure Gaury, a imaginé une ligne de bijoux au concept pour le moins original. « T’as pas l’heure » désacralise l’univers horloger en recyclant des pièces anciennes, montées en bijoux contemporains. « Mon leitmotiv est l’omniprésence de l’horlogerie : du rouage délicieusement patiné, en passant par ces aiguilles libérées, aux mécanismes soigneusement disséqués. » nous dit-elle. « Le tic-tac de ton âme, la mécanique du cœur, le caprice du temps », ses collections évoquent un univers sensible et secret empreint d’une douce poésie féérique. Une singularité si puissante que ses séries s’exposent aux quatre coins du monde. Kyoto, Saint-Pétersbourg, Paris tout un monde que l’on redécouvre. Une ligne dédiée aux enfants verra le jour au printemps prochain, surveillez votre montre !

BONPOINT,

40 ans

UN SANS FAUTE ! La maison de couture créée à Paris en 1975 par Marie-France et Bernard engagements : la qualité, le souci du détail et la poésie enfantine. la directrice artistique Christine Innamorato réinterprète les pièces iconiques de la marque, et la ligne beauté déjà célèbre pour ses doux parfums sera complétée de nouveaux produits à partager entre générations encore celle pour les mains.

www.babybook.ch 21


TENDANCES

Anniversaires

DJECO, 60 ans

Design

S'AMUSER N'A PAS D'ÂGE C’est l’histoire d’une entreprise

Karl Lagarfeld Kids

dont les seuls mots d’ordre sont créativité, audace et passion. Chez Djeco, le plaisir de créer se joue des enjeux commerciaux et ça marche ! La société est devenue l’un des leaders mondiaux des créateurs de jeux pour enfants, tout en gardant une équipe à taille humaine, dans ses bureaux parisiens du bord de Seine. Pour fêter ses 60 printemps avec son public, la marque réédite un de ses premiers jeux : le Loto des jouets.

COUTURE ! L’un des plus grands couturiers de ce siècle lance sa marque pour nos bambins. En partenariat avec le groupe CWF, Children Worldwild Fashion, leader européen de la mode enfantine, le designer de la maison Chanel dévoilera sa collection de 0 à 16 ans au printemps 2016. Deux collections saisonnières par an sont attendues. Karl Lagerfeld crée le suspens et nous avons déjà hâte !

WEB

Playologie, LE SHOW-ROOM VIRTUEL DE LA MODE La naissance de Playologie, c’est d’abord une histoire de famille entre un frère, Sébastien de Hutten et une sœur, Marie Czapska, déjà binôme organisateur des salons professionnels Playtime, le rendez-vous incontournable des univers de l’enfant et de la maternité. Ce nouvel outil numérique traduit en sept langues est conçu pour amener les acteurs du marché vers un nouveau modèle de collaboration. Il offre aux marques une visibilité mondiale et permet aux acheteurs d’observer les collections, de prendre et gérer des commandes très facilement auprès de fournisseurs internationaux, mais aussi de découvrir de nouveaux créateurs. Nul doute que Playologie deviendra la plateforme incontournable des acteurs de la mode et du design. www.playologie.com

20 www.babybook.ch

Objet du désir

LE TEMPS D'UN BIJOU Homewear

CAPITAINE

CROCHET

POUR LES REPORTERS EN HERBE, ANNE-CLAIRE A IMAGINÉ " CAMERA " , UN APPAREIL PHOTO EN COTON RÉALISÉ À LA MAIN AU CROCHET. POÉTIQUE, AUTHENTIQUE ET SENSIBLE, IL REFLÈTE À LUI SEUL TOUT L'UNIVERS DE LA TALENTUEUSE DESIGNER HOLLANDAISE.

La jeune créatrice genevoise, Laure Gaury, a imaginé une ligne de bijoux au concept pour le moins original. « T’as pas l’heure » désacralise l’univers horloger en recyclant des pièces anciennes, montées en bijoux contemporains. « Mon leitmotiv est l’omniprésence de l’horlogerie : du rouage délicieusement patiné, en passant par ces aiguilles libérées, aux mécanismes soigneusement disséqués. » nous dit-elle. « Le tic-tac de ton âme, la mécanique du cœur, le caprice du temps », ses collections évoquent un univers sensible et secret empreint d’une douce poésie féérique. Une singularité si puissante que ses séries s’exposent aux quatre coins du monde. Kyoto, Saint-Pétersbourg, Paris tout un monde que l’on redécouvre. Une ligne dédiée aux enfants verra le jour au printemps prochain, surveillez votre montre !

BONPOINT,

40 ans

UN SANS FAUTE ! La maison de couture créée à Paris en 1975 par Marie-France et Bernard engagements : la qualité, le souci du détail et la poésie enfantine. la directrice artistique Christine Innamorato réinterprète les pièces iconiques de la marque, et la ligne beauté déjà célèbre pour ses doux parfums sera complétée de nouveaux produits à partager entre générations encore celle pour les mains.

www.babybook.ch 21


TENDANCES

Collab'

BOTTES

ARTY-SUISSE LA COLLECTION AUTOMNEHIVER DE LA MARQUE SUISSE SPÉCIALISÉE DANS LA CONCEPTION ET LA FABRICATION DE BOTTES DE PLUIE ELVETIK, NE MANQUERA PAS D'ORIGINALITÉ. RÉALISÉE EN COLLABORATION AVEC DES ARTISTES PEINTRES, GRAFFEURS ET DESSINATEURS, ELLE PROMET UN HIVER ARTY HAUTEMENT COLORÉ !

Mode

Ludique

Rencontres ÉPHÉMÈRES

La plume audacieuse et résolument joyeuse du designer Jean-Charles de Castelbajac revisite le vestiaire iconique de Petit Bateau pour une collection événement résolument pop. Un pétillant voyage dans l'univers de deux grands noms de la mode. Embarquement prévu à bord d'une sélection de boutiques Petit Bateau (et e-boutique) à partir du 19 octobre.

G E N E V E · R A M A T U E L L E · P A R I S

HOTELS · VILLAS · APARTMENTS Enjoy the French art of living at discerning locations

UN JEU DE QUIZZ Apprendre en s’amusant, quoi de plus enivrant ! Les jeux Helvetiq permettent de tester ses connaissances sur le pays de manière ludique et nous, ça nous plaît beaucoup. Le principe du quizz est simple, le premier joueur à atteindre l’alpage avec sa vache gagne la partie, si ça ce n’est pas suisse ! Une autre version propose un jeu plus stratégique, le but étant de gravir les échelons du système politique suisse fédéral ! De nombreux jeux pour tous les âges sont proposés par l’ingénieuse marque, toujours aussi conviviaux, drôles et très instructifs. Ils sont distribués partout en Suisse et certains sont disponibles en version alémanique.

www.helvetiq.ch.

w w w . l a r e s e r v e . c o m i n f o @ m i c h e l r e y b i e r. c o m

22 www.babybook.ch


TENDANCES

Collab'

BOTTES

ARTY-SUISSE LA COLLECTION AUTOMNEHIVER DE LA MARQUE SUISSE SPÉCIALISÉE DANS LA CONCEPTION ET LA FABRICATION DE BOTTES DE PLUIE ELVETIK, NE MANQUERA PAS D'ORIGINALITÉ. RÉALISÉE EN COLLABORATION AVEC DES ARTISTES PEINTRES, GRAFFEURS ET DESSINATEURS, ELLE PROMET UN HIVER ARTY HAUTEMENT COLORÉ !

Mode

Ludique

Rencontres ÉPHÉMÈRES

La plume audacieuse et résolument joyeuse du designer Jean-Charles de Castelbajac revisite le vestiaire iconique de Petit Bateau pour une collection événement résolument pop. Un pétillant voyage dans l'univers de deux grands noms de la mode. Embarquement prévu à bord d'une sélection de boutiques Petit Bateau (et e-boutique) à partir du 19 octobre.

G E N E V E · R A M A T U E L L E · P A R I S

HOTELS · VILLAS · APARTMENTS Enjoy the French art of living at discerning locations

UN JEU DE QUIZZ Apprendre en s’amusant, quoi de plus enivrant ! Les jeux Helvetiq permettent de tester ses connaissances sur le pays de manière ludique et nous, ça nous plaît beaucoup. Le principe du quizz est simple, le premier joueur à atteindre l’alpage avec sa vache gagne la partie, si ça ce n’est pas suisse ! Une autre version propose un jeu plus stratégique, le but étant de gravir les échelons du système politique suisse fédéral ! De nombreux jeux pour tous les âges sont proposés par l’ingénieuse marque, toujours aussi conviviaux, drôles et très instructifs. Ils sont distribués partout en Suisse et certains sont disponibles en version alémanique.

www.helvetiq.ch.

w w w . l a r e s e r v e . c o m i n f o @ m i c h e l r e y b i e r. c o m

22 www.babybook.ch


DRESS CODE PAR LIA CARRIER THABARET

Capeline, Emmanuelle Khanh Grenouillère, Marie-Chantal

Bottines, Pépé Children Shoes Sac à dos, DPAM

Nœud-papillon, Tartine et Chocolat Col amovible, Il Gufo

Chemise, Arsène et les pipelettes

Sweat, Finger in the Nose Chaussures, Young Soles

Chemisier, April Showers

TENUE DE SOIRÉE

Chemise, Quenotte

Manteau, Yves Salomon enfant

PARCE QUE LA MODE EST UNE FÊTE, voici quelques pétillantes nouveautés pour des réveillons qui scintillent.

WILD WEST Pull-over, Blune Paris

LE VENT DES TERRES APACHES N'A DÉCIDÉMENT PAS FINI DE SOUFFLER ! Franges, imprimés ethniques, tonalités chaudes et douces laines, le style amérindien séduit toujours.

Chapeau, Il Gufo Sabots, April Showers Tee-shirt, B-Karo Gants, Lee Pull-over, Petit Bateau

Cardigan, C de C Jupe, Billieblush Jupe, IKKS

Collier, Pale Cloud

Short, DKNY

Chaussettes, Royalties X Bonton

Sac, Bonpoint Short, Chloé

24 www.babybook.ch

Slip-on, Little Marc Jacobs

Chaussures, Jacadi Paris

Pantalon, Timberland

Paire de lunettes, J.F Rey

www.babybook.ch 25


DRESS CODE PAR LIA CARRIER THABARET

Capeline, Emmanuelle Khanh Grenouillère, Marie-Chantal

Bottines, Pépé Children Shoes Sac à dos, DPAM

Nœud-papillon, Tartine et Chocolat Col amovible, Il Gufo

Chemise, Arsène et les pipelettes

Sweat, Finger in the Nose Chaussures, Young Soles

Chemisier, April Showers

TENUE DE SOIRÉE

Chemise, Quenotte

Manteau, Yves Salomon enfant

PARCE QUE LA MODE EST UNE FÊTE, voici quelques pétillantes nouveautés pour des réveillons qui scintillent.

WILD WEST Pull-over, Blune Paris

LE VENT DES TERRES APACHES N'A DÉCIDÉMENT PAS FINI DE SOUFFLER ! Franges, imprimés ethniques, tonalités chaudes et douces laines, le style amérindien séduit toujours.

Chapeau, Il Gufo Sabots, April Showers Tee-shirt, B-Karo Gants, Lee Pull-over, Petit Bateau

Cardigan, C de C Jupe, Billieblush Jupe, IKKS

Collier, Pale Cloud

Short, DKNY

Chaussettes, Royalties X Bonton

Sac, Bonpoint Short, Chloé

24 www.babybook.ch

Slip-on, Little Marc Jacobs

Chaussures, Jacadi Paris

Pantalon, Timberland

Paire de lunettes, J.F Rey

www.babybook.ch 25


DRESS CODE PAR LIA CARRIER THABARET

Echarpe, Œuf NYC

Casquette, Lacoste

Pantalon, Lee

Pull-over, Atelier Child

Pull-over, Blune Paris Body, Popupshop Veste, Philipp Plein

PAINT IT BLACK

RÉCRÉATION LA SAISON S'ANNONCE DRÔLE. La garde robe 2016 est osée, colorée et rythmée. Bonne humeur assurée !

CETTE ANNÉE, LE NOIR EST À PORTER SANS MODÉRATION ! Il ne reste plus qu'à convaincre nos chérubins !

Bottines, Billybandit

Pantalon, Stella McCartney Kids

Sac, Antony Morato Junior Déguisement à colorier, Marielle Bazard

Cardigan, Nice Things mini

Tee-shirt, 3 Pommes

Jupe, H&M

Sac, Stella McCartney Kids

26 www.babybook.ch

Serre-tête, Ma Petite Anglaise

Manteau, Dior

Chaussettes, Kid them All

Parapluie, Minikane

Pantalon, Molo

Bonnet et écharpe, Little Marc Jacobs

Sac, Gucci

Short, Diesel

www.babybook.ch 27


DRESS CODE PAR LIA CARRIER THABARET

Echarpe, Œuf NYC

Casquette, Lacoste

Pantalon, Lee

Pull-over, Atelier Child

Pull-over, Blune Paris Body, Popupshop Veste, Philipp Plein

PAINT IT BLACK

RÉCRÉATION LA SAISON S'ANNONCE DRÔLE. La garde robe 2016 est osée, colorée et rythmée. Bonne humeur assurée !

CETTE ANNÉE, LE NOIR EST À PORTER SANS MODÉRATION ! Il ne reste plus qu'à convaincre nos chérubins !

Bottines, Billybandit

Pantalon, Stella McCartney Kids

Sac, Antony Morato Junior Déguisement à colorier, Marielle Bazard

Cardigan, Nice Things mini

Tee-shirt, 3 Pommes

Jupe, H&M

Sac, Stella McCartney Kids

26 www.babybook.ch

Serre-tête, Ma Petite Anglaise

Manteau, Dior

Chaussettes, Kid them All

Parapluie, Minikane

Pantalon, Molo

Bonnet et écharpe, Little Marc Jacobs

Sac, Gucci

Short, Diesel

www.babybook.ch 27


COUP DE CŒUR

LES FOUTAS DE SARRA

Fabriqués en Tunisie, les draps de bain en coton Fouta se déclinent en de nombreuses couleurs, l’esthétisme est soigné et la qualité rigoureusement contrôlée.

28 www.babybook.ch

La mode étonne, elle embellit, elle habille, elle est souvent utile, parfois futile. La jeune marque Fouta est de celle qui ravit. Entre les fils de coton de ses grands draps de bain d'Afrique du Nord se tisse une touchante et imprévisible histoire. Elle nous parle de voyage et de partage. Un rare mélange de respect, de créativité et d'esthétisme raisonné. PAR EMMY MARTENS.

www.babybook.ch 29


COUP DE CŒUR

LES FOUTAS DE SARRA

Fabriqués en Tunisie, les draps de bain en coton Fouta se déclinent en de nombreuses couleurs, l’esthétisme est soigné et la qualité rigoureusement contrôlée.

28 www.babybook.ch

La mode étonne, elle embellit, elle habille, elle est souvent utile, parfois futile. La jeune marque Fouta est de celle qui ravit. Entre les fils de coton de ses grands draps de bain d'Afrique du Nord se tisse une touchante et imprévisible histoire. Elle nous parle de voyage et de partage. Un rare mélange de respect, de créativité et d'esthétisme raisonné. PAR EMMY MARTENS.

www.babybook.ch 29


COUP DE CŒUR

« Plus qu’un produit, Fouta porte un réel projet social et culturel. »

MURMURES Quelles sont vos inspirations en matière de design ? Mes origines tunisiennes et mes mutuellement. J’aime la culture et les beaux-arts tunisiens et arabes, mais également la sobriété, la qualité et la fonctionnalité du « design suisse ». En quoi vos autres acrivités nourrissent-elles votre marque ? Je travaille comme designer et conseillère pour d’autres marques à mon compte (www. pastpresentfuture.ch). Voilà pourquoi je suis aussi responsable de tout le design, de la stratégie, du développement et de la communication de Fouta.

Dorénavant, avec la collection Fouta Petite (78x130 cm), c’est toute la famille qui peut profiter des draps de bain en coton.

À

« À l’âge de neuf ans, mes parents se sont séparés et mon père est retourné en Tunisie. Mon frère et moi allions le voir tous les étés. Un jour, j’ai découvert une fouta dans son armoire. Je suis instantanément tomment tissé. » Oui, les jolies histoires commencent souvent comme celle d’un doux roman. Une fois son master de design en poche, la jeune Suisso-tunisienne Sarra Ganouchi crée, en 2011, sa première collection de foutas. Le pari semblait risqué, il en existe beaucoup. Ces cotonnades sèchent

30 www.babybook.ch

la moiteur des hammams des pays arabes depuis des siècles et des siècles. Mais Sarra fonce, droit devant, portée par sa noble volonté : contribuer à maintenir les traditions artisanales locales en Tunisie et apporter sa contribution au développement durable. La machine est en marche. Fabriquées exclusivement dans de petites entreprises tunisiennes, ses foutas deviennent le fruit d’un travail communautaire. Elles contribuent à la préservation des emplois et à la conservation du patrimoine du pays de son enfance.

Distribution de cartables en Tunisie. Grâce aux bénéfices de la marque, Fouta soutient de nombreux projets sociaux et culturels.

« Artisanat, créativité et collaboration respectueuse et équitable se blés par les cotonnades au bout de chaque pièce. Avec l’achat de nos produits, nos clients participent activement à un échange interculturel. Ils soutiennent un projet socialement engagé et économiquement raisonnable », explique la jeune entrepreneuse. Comme dans son enfance, ses foutas vont et viennent entre la Tunisie et l’Europe, le contrôle de qualité étant méticuleuciaux en Suisse. Aujourd’hui, Fouta est distribuée dans plus de 40 points de vente. La nées. Après la ligne « classique », c’est toute une gamme pour les enfants qui est imaginée : la série Fouta Petite est un succès. En plus

d’être très résistant, le coton bio de haute qualité s’avère très doux. Dans quelques mois, ce seront des écharpes qui seront tissées dans les ateliers tunisiens ! Parallèlement à ses collections, l’inventive ligne Fouta Upcycling contribue à l’éthique de la marque en matière de développement durable : avec les chutes des contrôles qualité, sont conçus des petites cotonnades pour les bébés, des bavoirs, ou des petits sacs. Humainement et écologiquement responsable, Fouta propose une nouvelle vision de la mode. Plus qu’un produit, la marque porte un réel projet social et culturel faisant de chaque consommateur un acteur de ce bel élan de solidarité. Respect !

À quoi ressemble une journée chez Fouta ? Toute une question ! Je dirais à un voyage autour du monde. On ne sait jamais qui on va rencontrer, quels problèmes on va devoir résoudre et quelles surprises vous attendent. Vos projets pour l’avenir ? Nous voulons créer un cycle de production où toutes les personnes seront impliquées dans les aussi favoriser des projets sociaux et culturels en Tunisie. L’année dernière, nous avons soutenu un projet d’aide en Tunisie qui a distribué des cartables avec tout le matériel scolaire (livres, crayons, etc.). Ainsi, les enfants peuvent étudier à l’école pendant encore un an ! (www.swissvision.org). Une adresse mode ? Waldraud à Zurich Un restaurant? Le salon de thé marocain Maison Blunt à Zurich Une escapade suisse ? Le petit village de Guarda au canton des Grisons.

www.babybook.ch 31


COUP DE CŒUR

« Plus qu’un produit, Fouta porte un réel projet social et culturel. »

MURMURES Quelles sont vos inspirations en matière de design ? Mes origines tunisiennes et mes mutuellement. J’aime la culture et les beaux-arts tunisiens et arabes, mais également la sobriété, la qualité et la fonctionnalité du « design suisse ». En quoi vos autres acrivités nourrissent-elles votre marque ? Je travaille comme designer et conseillère pour d’autres marques à mon compte (www. pastpresentfuture.ch). Voilà pourquoi je suis aussi responsable de tout le design, de la stratégie, du développement et de la communication de Fouta.

Dorénavant, avec la collection Fouta Petite (78x130 cm), c’est toute la famille qui peut profiter des draps de bain en coton.

À

« À l’âge de neuf ans, mes parents se sont séparés et mon père est retourné en Tunisie. Mon frère et moi allions le voir tous les étés. Un jour, j’ai découvert une fouta dans son armoire. Je suis instantanément tomment tissé. » Oui, les jolies histoires commencent souvent comme celle d’un doux roman. Une fois son master de design en poche, la jeune Suisso-tunisienne Sarra Ganouchi crée, en 2011, sa première collection de foutas. Le pari semblait risqué, il en existe beaucoup. Ces cotonnades sèchent

30 www.babybook.ch

la moiteur des hammams des pays arabes depuis des siècles et des siècles. Mais Sarra fonce, droit devant, portée par sa noble volonté : contribuer à maintenir les traditions artisanales locales en Tunisie et apporter sa contribution au développement durable. La machine est en marche. Fabriquées exclusivement dans de petites entreprises tunisiennes, ses foutas deviennent le fruit d’un travail communautaire. Elles contribuent à la préservation des emplois et à la conservation du patrimoine du pays de son enfance.

Distribution de cartables en Tunisie. Grâce aux bénéfices de la marque, Fouta soutient de nombreux projets sociaux et culturels.

« Artisanat, créativité et collaboration respectueuse et équitable se blés par les cotonnades au bout de chaque pièce. Avec l’achat de nos produits, nos clients participent activement à un échange interculturel. Ils soutiennent un projet socialement engagé et économiquement raisonnable », explique la jeune entrepreneuse. Comme dans son enfance, ses foutas vont et viennent entre la Tunisie et l’Europe, le contrôle de qualité étant méticuleuciaux en Suisse. Aujourd’hui, Fouta est distribuée dans plus de 40 points de vente. La nées. Après la ligne « classique », c’est toute une gamme pour les enfants qui est imaginée : la série Fouta Petite est un succès. En plus

d’être très résistant, le coton bio de haute qualité s’avère très doux. Dans quelques mois, ce seront des écharpes qui seront tissées dans les ateliers tunisiens ! Parallèlement à ses collections, l’inventive ligne Fouta Upcycling contribue à l’éthique de la marque en matière de développement durable : avec les chutes des contrôles qualité, sont conçus des petites cotonnades pour les bébés, des bavoirs, ou des petits sacs. Humainement et écologiquement responsable, Fouta propose une nouvelle vision de la mode. Plus qu’un produit, la marque porte un réel projet social et culturel faisant de chaque consommateur un acteur de ce bel élan de solidarité. Respect !

À quoi ressemble une journée chez Fouta ? Toute une question ! Je dirais à un voyage autour du monde. On ne sait jamais qui on va rencontrer, quels problèmes on va devoir résoudre et quelles surprises vous attendent. Vos projets pour l’avenir ? Nous voulons créer un cycle de production où toutes les personnes seront impliquées dans les aussi favoriser des projets sociaux et culturels en Tunisie. L’année dernière, nous avons soutenu un projet d’aide en Tunisie qui a distribué des cartables avec tout le matériel scolaire (livres, crayons, etc.). Ainsi, les enfants peuvent étudier à l’école pendant encore un an ! (www.swissvision.org). Une adresse mode ? Waldraud à Zurich Un restaurant? Le salon de thé marocain Maison Blunt à Zurich Une escapade suisse ? Le petit village de Guarda au canton des Grisons.

www.babybook.ch 31


COUP DE CŒUR

The Loving Spoon

MOTS DOUX

début, j’ai commencé à les offrir puis on a voulu m’en commander. Puis tout s’est enchaîné, une première parution dans la presse, un site internet pour commander en ligne, et voilà que j’ai dû choisir entre mon job dans le marketing à Vancouver et The Loving Spoon ». C’est peut-être aussi ça le secret de sa réussite, une histoire de passion, sans prétention. Aujourd’hui, Maya a posé ses valises d’orfèvrerie à Zurich, elle y partage son atelier avec d’autres créatifs dans de grands containers. « C’est très motivant, nous sommes une quinzaine d’artistes, photographes, designers, architectes, tous indépendants. Même si nous ne faisons pas les mêmes métiers, nous partageons le même état d’esprit de travail ; l’entraide et le soutien sont très présents. L’énergie est constante, c’est stimulant et inspirant. » Désormais, si elle se dit ravie de « se sentir libre », ses journées de travail sont plus intenses qu’auparavant. Entre la recherche et la conception, être créatrice n’est vraisemblablement pas une sinécure ! Ses week-ends sont consacrés à sillonner les marchés couverts en argent. Trouver la perle rare fait partie de

Dans son atelier zurichois, la jeune Belgo-croate Maya Chelmis redonne vie aux antiques petites cuillères en argent en y inscrivant de doux messages. Rencontre avec cette créatrice autodidacte, inventive et passionnée. PAR EMMY MARTENS

J

« Je serai à Lausanne demain, après je pars à Bern puis en Allemagne… » Le ton est donné, Maya a la bougeotte, c’est le métier qui veut ça. Elle grimpe les longues rues de la ville helvète en gambadant, son petit Caddie vert à bout de bras, elle respire l’enthousiasme. La jeune entrepreneuse poursuit sa ronde des boutiques qui distribuent ses petites cuillères estampillées. Aujourd’hui, elle en compte pas moins d’une vingtaine. Cela n’a pas santes que son sourire. Les petits messages que Maya poinçonne de ses propres mains sont autant de billets doux que l’on voudrait entendre chaque matin. « Happy day », « Love you Mom », ou en-

ses trésors, elle les polit, les restaure, puis les estampille de ses petits messages. Sous-traiter ses productions est une idée qu’elle rejette immédiatement : « J’aime réaliser moi-même mes créations, je pense que The Loving Spoon perdrait un peu de son âme si d’autres le faisaient, j’y travaille avec tellement d’amour. Les gens le ressentent. » En racontant son histoire, Maya noue patiemment des petits rubans colorés autour du manche

Un ruban coloré en guise de signature, un message poinçonné qui donne le sourire, The Loving Spoon n’a pas fini de séduire les ménages suisses.

Maya propose de personnaliser les cuillères qu’elle a chinées puis restaurées, un beau cadeau pour les naissances.

petite Élisa ne reçoive de sa marraine sa Loving Spoon. Il y a des traditions qui ne se perdent pas. Dessus y est inscrit son nom et sa date de naissance ; elle ne le sait pas encore, mais lorsqu’elle la découvrira, elle la gardera, longtemps, sûrement toute sa vie. Le succès vers d’autres couverts. Pelles à tarte et autres ustensiles ressurgissent des placards de grands-mères pour un coup de jeune. Le temps d’un goûter, au creux des pots discrets de tendres pensées.

et cela plaît. Mais la singularité de The Loving Spoon réside surtout dans le caractère unique de ses créations. Chaque cuillère est soigneusement chinée aux quatre coins de l’Europe et Maya offre la possibilité de personnaliser son message. Pour un anniversaire, un mariage, une naissance, elle y inscrit prénom, déclaration ou petites pensées. Autant de jolis présents que l’on garde précieuL’idée de redonner vie à la vieille argenterie est née d’une passion pour le fait-main, un loisir comme un passe-temps. « J’ai toujours aimé faire des choses, bijoux, vêtements… Petite, je faisais mes propres cartables », nous raconte la jeune femme. « Au

32 www.babybook.ch

La jeune entrepreneuse parcourt les rues de Lausanne pour distribuer ses nouvelles créations aux points de vente qui les proposent.

www.babybook.ch 33


COUP DE CŒUR

The Loving Spoon

MOTS DOUX

début, j’ai commencé à les offrir puis on a voulu m’en commander. Puis tout s’est enchaîné, une première parution dans la presse, un site internet pour commander en ligne, et voilà que j’ai dû choisir entre mon job dans le marketing à Vancouver et The Loving Spoon ». C’est peut-être aussi ça le secret de sa réussite, une histoire de passion, sans prétention. Aujourd’hui, Maya a posé ses valises d’orfèvrerie à Zurich, elle y partage son atelier avec d’autres créatifs dans de grands containers. « C’est très motivant, nous sommes une quinzaine d’artistes, photographes, designers, architectes, tous indépendants. Même si nous ne faisons pas les mêmes métiers, nous partageons le même état d’esprit de travail ; l’entraide et le soutien sont très présents. L’énergie est constante, c’est stimulant et inspirant. » Désormais, si elle se dit ravie de « se sentir libre », ses journées de travail sont plus intenses qu’auparavant. Entre la recherche et la conception, être créatrice n’est vraisemblablement pas une sinécure ! Ses week-ends sont consacrés à sillonner les marchés couverts en argent. Trouver la perle rare fait partie de

Dans son atelier zurichois, la jeune Belgo-croate Maya Chelmis redonne vie aux antiques petites cuillères en argent en y inscrivant de doux messages. Rencontre avec cette créatrice autodidacte, inventive et passionnée. PAR EMMY MARTENS

J

« Je serai à Lausanne demain, après je pars à Bern puis en Allemagne… » Le ton est donné, Maya a la bougeotte, c’est le métier qui veut ça. Elle grimpe les longues rues de la ville helvète en gambadant, son petit Caddie vert à bout de bras, elle respire l’enthousiasme. La jeune entrepreneuse poursuit sa ronde des boutiques qui distribuent ses petites cuillères estampillées. Aujourd’hui, elle en compte pas moins d’une vingtaine. Cela n’a pas santes que son sourire. Les petits messages que Maya poinçonne de ses propres mains sont autant de billets doux que l’on voudrait entendre chaque matin. « Happy day », « Love you Mom », ou en-

ses trésors, elle les polit, les restaure, puis les estampille de ses petits messages. Sous-traiter ses productions est une idée qu’elle rejette immédiatement : « J’aime réaliser moi-même mes créations, je pense que The Loving Spoon perdrait un peu de son âme si d’autres le faisaient, j’y travaille avec tellement d’amour. Les gens le ressentent. » En racontant son histoire, Maya noue patiemment des petits rubans colorés autour du manche

Un ruban coloré en guise de signature, un message poinçonné qui donne le sourire, The Loving Spoon n’a pas fini de séduire les ménages suisses.

Maya propose de personnaliser les cuillères qu’elle a chinées puis restaurées, un beau cadeau pour les naissances.

petite Élisa ne reçoive de sa marraine sa Loving Spoon. Il y a des traditions qui ne se perdent pas. Dessus y est inscrit son nom et sa date de naissance ; elle ne le sait pas encore, mais lorsqu’elle la découvrira, elle la gardera, longtemps, sûrement toute sa vie. Le succès vers d’autres couverts. Pelles à tarte et autres ustensiles ressurgissent des placards de grands-mères pour un coup de jeune. Le temps d’un goûter, au creux des pots discrets de tendres pensées.

et cela plaît. Mais la singularité de The Loving Spoon réside surtout dans le caractère unique de ses créations. Chaque cuillère est soigneusement chinée aux quatre coins de l’Europe et Maya offre la possibilité de personnaliser son message. Pour un anniversaire, un mariage, une naissance, elle y inscrit prénom, déclaration ou petites pensées. Autant de jolis présents que l’on garde précieuL’idée de redonner vie à la vieille argenterie est née d’une passion pour le fait-main, un loisir comme un passe-temps. « J’ai toujours aimé faire des choses, bijoux, vêtements… Petite, je faisais mes propres cartables », nous raconte la jeune femme. « Au

32 www.babybook.ch

La jeune entrepreneuse parcourt les rues de Lausanne pour distribuer ses nouvelles créations aux points de vente qui les proposent.

www.babybook.ch 33


LOVELY GIFT

Week-end à deux

6.

1.

Voici quelques must have d'une valise élégante, easy chic et glamour, résolument… PAR LIA CARRIER THABARET

10.

8. 7.

2.

11.

7. 8. 9.

9. 10.

3.

12. 1. 10.

11.

4.

4.

13. 2. 3.

5.

5. 12.

9.

13.

14.

15.

14.

1/ Pull-over, GANT. 2/ Jean, COMMA. 3/ Petit sac à rabat en cuir et poney, TILA MARCH. 4/ Veste longue, GANT. 5/ Bottines, NAVY BOOT. 6/ Lunettes de soleil, RIVER ISLAND. 7/ Chapeau, ESPRIT. 8/ Robe jersey, LEVI'S. 9/ Bottines, HERMÈS. 10/ Carnet de coloriage "l'esprit des Alpes", CARAN D'ACHE. 11/ Vernis à ongles Winter Collection, ESSIE. 12/ Boucles d'oreilles, SWAROVSKI. 13/ Parfum Eau de Karma, THOMAS SABOT. 14/ Palette The Essentials, CLARINS.

34 www.babybook.ch

6.

1/ Casquette bimatières, H&M. 2/ Lunettes de soleil, DIOR. 3/ Moufles, GANT. 4/ Veste, SAMSOE. 5/ Stylo, MONT BLANC. 6/ Livre, Péchés capitaux de Jim Harrison, édition FLAMMARION. 7/ Chemise, LEVI'S. 8/ Pantalon, SAMSOE. 9/ Chaussures, SEBAGO. 10/ Montre, BAUME & MERCIER. 11/ Foulard, HERMÈS. 12/ Pull-over, ESPRIT. 13/ Sac, M.R.K.T. 14/ Parfum "Man In Black All Blacks Limited Edition" BULGARI. 15/ Fluide Mineral Radiance UV, SKINCEUTICALS.

www.babybook.ch 35


LOVELY GIFT

Week-end à deux

6.

1.

Voici quelques must have d'une valise élégante, easy chic et glamour, résolument… PAR LIA CARRIER THABARET

10.

8. 7.

2.

11.

7. 8. 9.

9. 10.

3.

12. 1. 10.

11.

4.

4.

13. 2. 3.

5.

5. 12.

9.

13.

14.

15.

14.

1/ Pull-over, GANT. 2/ Jean, COMMA. 3/ Petit sac à rabat en cuir et poney, TILA MARCH. 4/ Veste longue, GANT. 5/ Bottines, NAVY BOOT. 6/ Lunettes de soleil, RIVER ISLAND. 7/ Chapeau, ESPRIT. 8/ Robe jersey, LEVI'S. 9/ Bottines, HERMÈS. 10/ Carnet de coloriage "l'esprit des Alpes", CARAN D'ACHE. 11/ Vernis à ongles Winter Collection, ESSIE. 12/ Boucles d'oreilles, SWAROVSKI. 13/ Parfum Eau de Karma, THOMAS SABOT. 14/ Palette The Essentials, CLARINS.

34 www.babybook.ch

6.

1/ Casquette bimatières, H&M. 2/ Lunettes de soleil, DIOR. 3/ Moufles, GANT. 4/ Veste, SAMSOE. 5/ Stylo, MONT BLANC. 6/ Livre, Péchés capitaux de Jim Harrison, édition FLAMMARION. 7/ Chemise, LEVI'S. 8/ Pantalon, SAMSOE. 9/ Chaussures, SEBAGO. 10/ Montre, BAUME & MERCIER. 11/ Foulard, HERMÈS. 12/ Pull-over, ESPRIT. 13/ Sac, M.R.K.T. 14/ Parfum "Man In Black All Blacks Limited Edition" BULGARI. 15/ Fluide Mineral Radiance UV, SKINCEUTICALS.

www.babybook.ch 35


RENCONTRE

ENFANT, JE RÊVAIS DE VOIR INSCRIT DANS LE BOTTIN :

" Gaëtan, Musicien " Gaëtan, le chanteur adoré des enfants, celui que l'on désigne désormais comme le successeur d'Henri Dès, a sorti le 16 septembre un nouvel album : " Zingoingoin ". Un drôle de nom qui demande de toute urgence des explications. Et si la réponse était cachée dans ses souvenirs d'enfant ? PAR GRÉGORY VERGER

Où avez-vous grandi Gaëtan ? À Meyrin à côté de Genève. Nous vivions dans un appartement avec mes parents et ma sœur. Maman était enseignante et mon père libraire et éditeur. Enfant étiez-vous drôle comme sur scène ? Pas du tout. J’étais un enfant rêveur et contemplatif. Mais pas introverti, j’observais simplement ce qui se passait autour de moi. Et aussi un peu maladroit. Mes parents en ont vu de belles… Je ne me cassais pas vraiment les os, mais je me tordais toujours quelque chose. C'est ainsi que vos proches vous voyaient, en contemplatif ? J’étais surtout le mec qui faisait de la musique. A Noël et pour les anniversaires, mes cadeaux avaient toujours un lien avec la musique. On jeune. Pour moi, ce n’était qu’une petite guitare, adaptée à ma taille. Est-ce un hasard si j’utilise aujourd’hui cet instrument dans mes chansons ? Vos parents vous ont-ils poussé vers la musique ? Pas vraiment. Ils m’ont surtout laissé libre de faire ce que je voulais. J’ai été inscrit au solfège à l’institut Jacques Dalcroze à six ans. C’était bien parce que ce n’était pas seulement des notes écrites sur des partitions à réciter. C’était basé sur le mouvement, beaucoup plus jovial. Puis j’ai enchaîné avec la pratique d’instruments : d’abord le piano et un peu plus tard la batterie. J’ai également fait du chant lyrique.

36 www.babybook.ch

Etre musicien était une évidence ? Vous souvenez-vous des bottins, des annuaires ? Eh bien, enfant, j’avais une fascination pour ces livres dans lesquels on pouvait trouver toutes les professions prêtes à rendre service. Je rêvais de voir inscrit à la page des - M « Musicien : Gaëtan ». Et côté école, ça se passait comment ? Je n’ai pas du tout aimé. Petit, ça allait, j’y allais comme tout le monde. Mais dès 10-11 ans, j’ai commencé à groupe, particulièrement fort à l’école. Tout le monde va au même endroit au même moment. Sans parler du désintérêt pour ce qu’on m’enseignait. Pas de bons souvenir d'école alors ? Si, curieusement… Mes souvenirs d’enfance sont liés à l’escalade et ces journées où l’on était tous déguisés dans la cour de récré. Ma mère est assez habile de ses doigts. Un jour, elle a reproduit le « Waggis », un personnage du carnaval de Bâle pas très cool avec un monstrueux nez. Je me souviens qu’elle a utilisé du raphia pour les cheveux, le déguisement était réussi. Et ce jour-là, on arrivait à l’école avec nos légumes pour faire la soupe de l’escalade (Ndlr : une soupe bouillante que les Genevois ont renversé pour repousser une invasion savoyarde). Peut-être que j’appréciais aussi ces moments parce qu’ils étaient une fois, on voyait tout le monde dans un autre contexte.

Aujourd'hui, on parle de vous comme le successeur d'Henri Dès, ça vous fait quoi la carrière qu’on connaît. On ne le remplacera jamais. C’est grâce à lui qu’on parle de la musique pour enfants, donc c’est un peu grâce à lui qu’on parle de moi. Par contre, nous avons chacun notre univers. Ecrire et interpréter pour un jeune public, c'est venu comment ? Au conservatoire, un exercice consistait à créer une chanson pour enfants. Je m’y suis mis au dernier moment mais j’ai bien relevé le challenge. Et j’ai compris que j’aimais ça. Ecrire des chansons courtes qui racontent des histoires est devenu mon dada. Et cela vous apporte quoi ? Cela me permet de faire ce que je veux. De m’éclater en touchant à tous les genres de musique. C’est aussi le privilège du chanteur pour enfants : là où le rappeur fait du rap, je peux faire un plaisir de faire découvrir la musique aux jeunes. Je joue et j’enregistre mes morceaux avec de vrais instruments pour que les enfants apprennent à distinguer le timbre d’une basse et celui d’un piano. Gaëtan, avez-vous réalisé vos rêves ? Les fameuses pages de « bottins » dont je parlais tout à l’heure, j’ai gardé les premières sur lesquelles j’apparaissais. Maintenant, j’ai d’autres envies. J’aimerais beaucoup écrire pour l’image.

www.babybook.ch 37


RENCONTRE

ENFANT, JE RÊVAIS DE VOIR INSCRIT DANS LE BOTTIN :

" Gaëtan, Musicien " Gaëtan, le chanteur adoré des enfants, celui que l'on désigne désormais comme le successeur d'Henri Dès, a sorti le 16 septembre un nouvel album : " Zingoingoin ". Un drôle de nom qui demande de toute urgence des explications. Et si la réponse était cachée dans ses souvenirs d'enfant ? PAR GRÉGORY VERGER

Où avez-vous grandi Gaëtan ? À Meyrin à côté de Genève. Nous vivions dans un appartement avec mes parents et ma sœur. Maman était enseignante et mon père libraire et éditeur. Enfant étiez-vous drôle comme sur scène ? Pas du tout. J’étais un enfant rêveur et contemplatif. Mais pas introverti, j’observais simplement ce qui se passait autour de moi. Et aussi un peu maladroit. Mes parents en ont vu de belles… Je ne me cassais pas vraiment les os, mais je me tordais toujours quelque chose. C'est ainsi que vos proches vous voyaient, en contemplatif ? J’étais surtout le mec qui faisait de la musique. A Noël et pour les anniversaires, mes cadeaux avaient toujours un lien avec la musique. On jeune. Pour moi, ce n’était qu’une petite guitare, adaptée à ma taille. Est-ce un hasard si j’utilise aujourd’hui cet instrument dans mes chansons ? Vos parents vous ont-ils poussé vers la musique ? Pas vraiment. Ils m’ont surtout laissé libre de faire ce que je voulais. J’ai été inscrit au solfège à l’institut Jacques Dalcroze à six ans. C’était bien parce que ce n’était pas seulement des notes écrites sur des partitions à réciter. C’était basé sur le mouvement, beaucoup plus jovial. Puis j’ai enchaîné avec la pratique d’instruments : d’abord le piano et un peu plus tard la batterie. J’ai également fait du chant lyrique.

36 www.babybook.ch

Etre musicien était une évidence ? Vous souvenez-vous des bottins, des annuaires ? Eh bien, enfant, j’avais une fascination pour ces livres dans lesquels on pouvait trouver toutes les professions prêtes à rendre service. Je rêvais de voir inscrit à la page des - M « Musicien : Gaëtan ». Et côté école, ça se passait comment ? Je n’ai pas du tout aimé. Petit, ça allait, j’y allais comme tout le monde. Mais dès 10-11 ans, j’ai commencé à groupe, particulièrement fort à l’école. Tout le monde va au même endroit au même moment. Sans parler du désintérêt pour ce qu’on m’enseignait. Pas de bons souvenir d'école alors ? Si, curieusement… Mes souvenirs d’enfance sont liés à l’escalade et ces journées où l’on était tous déguisés dans la cour de récré. Ma mère est assez habile de ses doigts. Un jour, elle a reproduit le « Waggis », un personnage du carnaval de Bâle pas très cool avec un monstrueux nez. Je me souviens qu’elle a utilisé du raphia pour les cheveux, le déguisement était réussi. Et ce jour-là, on arrivait à l’école avec nos légumes pour faire la soupe de l’escalade (Ndlr : une soupe bouillante que les Genevois ont renversé pour repousser une invasion savoyarde). Peut-être que j’appréciais aussi ces moments parce qu’ils étaient une fois, on voyait tout le monde dans un autre contexte.

Aujourd'hui, on parle de vous comme le successeur d'Henri Dès, ça vous fait quoi la carrière qu’on connaît. On ne le remplacera jamais. C’est grâce à lui qu’on parle de la musique pour enfants, donc c’est un peu grâce à lui qu’on parle de moi. Par contre, nous avons chacun notre univers. Ecrire et interpréter pour un jeune public, c'est venu comment ? Au conservatoire, un exercice consistait à créer une chanson pour enfants. Je m’y suis mis au dernier moment mais j’ai bien relevé le challenge. Et j’ai compris que j’aimais ça. Ecrire des chansons courtes qui racontent des histoires est devenu mon dada. Et cela vous apporte quoi ? Cela me permet de faire ce que je veux. De m’éclater en touchant à tous les genres de musique. C’est aussi le privilège du chanteur pour enfants : là où le rappeur fait du rap, je peux faire un plaisir de faire découvrir la musique aux jeunes. Je joue et j’enregistre mes morceaux avec de vrais instruments pour que les enfants apprennent à distinguer le timbre d’une basse et celui d’un piano. Gaëtan, avez-vous réalisé vos rêves ? Les fameuses pages de « bottins » dont je parlais tout à l’heure, j’ai gardé les premières sur lesquelles j’apparaissais. Maintenant, j’ai d’autres envies. J’aimerais beaucoup écrire pour l’image.

www.babybook.ch 37


MOMPRENEUR

MAM N CRÉ TIVE Suzana Pezo Sommerfeld est de ces femmes qui croient en leurs rêves et qui se donnent les moyens de les réaliser. Installée à Zurich, la jeune entrepreneuse concilie sa vie de famille et son métier pour mener à bien Leggybuddy, sa petite firme de poupées crochetées. Rencontre. PAR EMMY MARTENS

Suzana, créatrice de Leggybuddy, et son fils Kay Luka, 3 ans.

38 www.babybook.ch

www.babybook.ch 39


MOMPRENEUR

MAM N CRÉ TIVE Suzana Pezo Sommerfeld est de ces femmes qui croient en leurs rêves et qui se donnent les moyens de les réaliser. Installée à Zurich, la jeune entrepreneuse concilie sa vie de famille et son métier pour mener à bien Leggybuddy, sa petite firme de poupées crochetées. Rencontre. PAR EMMY MARTENS

Suzana, créatrice de Leggybuddy, et son fils Kay Luka, 3 ans.

38 www.babybook.ch

www.babybook.ch 39


MOMPRENEUR

Dans son bureau à Zurich, la chef d’entreprise d’origine croate gère son entreprise comme il lui plaît.

uzana, quel est votre parcours ? Je suis née et j’ai grandi en Allemagne. Mon père travaillant à l’étranger, mes deux jeunes sœurs et moi avons été élevées par ma mère. Elle nous a appris à être indépendantes très tôt. Plus tard, nous sommes retournées dans le pays de nos origines, en Croatie, où j’ai étudié la technologie textile et les arts graphiques. Je souhaitais évoluer dans un travail qui mêlerait mes deux compétences : le design graphique et la mode. Je me suis retrouvée à la tête du département graphique d’une société de mode spécialisée dans le luxe. J’ai également travaillé pour des agences de publicité et fondé ma propre agence de graphisme et communication « Designeers ». Cette expérience m’a façonnée et m’a apporté de solides compétences pour créer Leggybuddy. Si les poupées Leggybuddy deviennent les compagnons des enfants, elles sont aussi pensées comme un objet de design pour la déco.

40 www.babybook.ch

u’est-ce qu’un « leggybuddy » ? Chaque poupée est un jouet unique crocheté à la main, amusant pour l’enfant et doté d’un design intemporel séduisant pour les parents. Dans ce monde où la surconsommation est de mise, je souhaitais créer un produit durable et mettre l’accent sur l’artisanat. Notre slogan « Feels like family » résume sa philosophie. J’imagine ce jouet comme un ami imaginaire pour l’enfant, un doudou que les mamies auraient pu tricoter pour leurs petits-enfants. Rassurant et chaleureux, comme une famille.

www.babybook.ch 41


MOMPRENEUR

Dans son bureau à Zurich, la chef d’entreprise d’origine croate gère son entreprise comme il lui plaît.

uzana, quel est votre parcours ? Je suis née et j’ai grandi en Allemagne. Mon père travaillant à l’étranger, mes deux jeunes sœurs et moi avons été élevées par ma mère. Elle nous a appris à être indépendantes très tôt. Plus tard, nous sommes retournées dans le pays de nos origines, en Croatie, où j’ai étudié la technologie textile et les arts graphiques. Je souhaitais évoluer dans un travail qui mêlerait mes deux compétences : le design graphique et la mode. Je me suis retrouvée à la tête du département graphique d’une société de mode spécialisée dans le luxe. J’ai également travaillé pour des agences de publicité et fondé ma propre agence de graphisme et communication « Designeers ». Cette expérience m’a façonnée et m’a apporté de solides compétences pour créer Leggybuddy. Si les poupées Leggybuddy deviennent les compagnons des enfants, elles sont aussi pensées comme un objet de design pour la déco.

40 www.babybook.ch

u’est-ce qu’un « leggybuddy » ? Chaque poupée est un jouet unique crocheté à la main, amusant pour l’enfant et doté d’un design intemporel séduisant pour les parents. Dans ce monde où la surconsommation est de mise, je souhaitais créer un produit durable et mettre l’accent sur l’artisanat. Notre slogan « Feels like family » résume sa philosophie. J’imagine ce jouet comme un ami imaginaire pour l’enfant, un doudou que les mamies auraient pu tricoter pour leurs petits-enfants. Rassurant et chaleureux, comme une famille.

www.babybook.ch 41


MOMPRENEUR

’où vient le nom « Leggybuddy » ? « Buddy » est un terme commun pour « ami proche » et devait faire partie du nom, mais la première partie manquait encore. Il aurait été bien de faire allusion aux longues jambes, mais le bon terme nous échappait. Tout à coup, il était là : « Leggy » : longues jambes !

omment l’aventure a-t-elle commencé ? Il y a quelques années, j’ai découvert une technique japonaise de crochet : l’« Amigurumi » (littéralement « jouet rembourré tricoté »). J’ai tout de suite voulu apprendre. La souris « Dora » est sortie de mon imagination spontanément ! Contrairement aux Amigurumi qui ont les membres très courts, les bras et les jambes de Dora étaient très élancés. Je l’ai posée par terre, je l’ai tordue dans plusieurs positions. De ses longs membres et son sourire énigmatique sont clairement nés sa singularité et son caractère. Il

arlez-nous de vos inspirations L’inspiration est partout. Je crée des choses que je souhaite voir exister. Upollo Crew, notre collection minimaliste d’astronautes, en est un bon exemple. « Up », le premier membre de l’équipage Upollo, a été

jour, je lui ai naturellement crocheté un jouet. J’ai installé « Groggy Froggy » sur mon canapé, je l’ai observé longuement avec sa drôle d’expression. Tout son potentiel m’est alors apparu. Dora Grey et Groggy Froggy sont devenus le noyau de la collection Leggybuddy.

ricotez-vous les poupées vous-même ? Dès le début, j’ai cherché des femmes pouvant tricoter pour Leggybuddy. J’ai ainsi trouvé une société polonaise qui tricote pour de nombreuses marques. Malgré tout, je crochète toujours le premier, il devient le prototype. Il nous a fallu plusieurs mois avant d’élaborer ensemble notre première collection. Depuis, chaque produit est fait à la main, c’est la qualité est toujours impeccable, les contrôles étant très rigoureux.

42 www.babybook.ch

minimaliste et monochrome actuelle en design d’intérieur pour les enfants. Je lis des livres, des magazines et des blogs sur la mode et le design tout le temps et je suis très active dans les réseaux sociaux, en particulier sur Instagram et Facebook. Les idées sont nombreuses et il est important de choisir ce qui marchera pour la marque et les consommateurs. Puis vient l’exécution qui est la partie la plus délicate et fastidieuse.

« Chaque produit est fait à la main, il est toujours différent » uel est votre secret pour concilier votre vie de famille et votre travail ? C’est une question d’équilibre. Depuis que mon mari et moi sommes tous deux entrepreneurs, notre vie de famille est très dynamique et imprévisible. Le plus important

vez-vous un souvenir de votre poupée préférée ? Lorsque j’avais deux ans, j’avais une poupée nommée Tina. Un jour, ma mère l’a lavée à la machine et la pauvre poupée n’a jamais pu être récupérée. J’avais tellement le cœur brisé que ma mère a tenté de me consoler en me promettant une petite sœur qui serait nommée Tina. Voilà pourquoi ma sœur se nomme ainsi !

me permet d’organiser ma longue journée de travail de la manière qui me convient le mieux. Elle me donne la liberté de rester à la maison avec mon enfant quand il est malade ou de me balader avec lui quand j’en ai envie. Je travaille car il y a tellement d’idées intéressantes qui ne peuvent pas être réalisées durant le jour. Être « mompreneur » n’est pas facile, mais pour moi, cela en vaut la peine.

www.babybook.ch 43


MOMPRENEUR

’où vient le nom « Leggybuddy » ? « Buddy » est un terme commun pour « ami proche » et devait faire partie du nom, mais la première partie manquait encore. Il aurait été bien de faire allusion aux longues jambes, mais le bon terme nous échappait. Tout à coup, il était là : « Leggy » : longues jambes !

omment l’aventure a-t-elle commencé ? Il y a quelques années, j’ai découvert une technique japonaise de crochet : l’« Amigurumi » (littéralement « jouet rembourré tricoté »). J’ai tout de suite voulu apprendre. La souris « Dora » est sortie de mon imagination spontanément ! Contrairement aux Amigurumi qui ont les membres très courts, les bras et les jambes de Dora étaient très élancés. Je l’ai posée par terre, je l’ai tordue dans plusieurs positions. De ses longs membres et son sourire énigmatique sont clairement nés sa singularité et son caractère. Il

arlez-nous de vos inspirations L’inspiration est partout. Je crée des choses que je souhaite voir exister. Upollo Crew, notre collection minimaliste d’astronautes, en est un bon exemple. « Up », le premier membre de l’équipage Upollo, a été

jour, je lui ai naturellement crocheté un jouet. J’ai installé « Groggy Froggy » sur mon canapé, je l’ai observé longuement avec sa drôle d’expression. Tout son potentiel m’est alors apparu. Dora Grey et Groggy Froggy sont devenus le noyau de la collection Leggybuddy.

ricotez-vous les poupées vous-même ? Dès le début, j’ai cherché des femmes pouvant tricoter pour Leggybuddy. J’ai ainsi trouvé une société polonaise qui tricote pour de nombreuses marques. Malgré tout, je crochète toujours le premier, il devient le prototype. Il nous a fallu plusieurs mois avant d’élaborer ensemble notre première collection. Depuis, chaque produit est fait à la main, c’est la qualité est toujours impeccable, les contrôles étant très rigoureux.

42 www.babybook.ch

minimaliste et monochrome actuelle en design d’intérieur pour les enfants. Je lis des livres, des magazines et des blogs sur la mode et le design tout le temps et je suis très active dans les réseaux sociaux, en particulier sur Instagram et Facebook. Les idées sont nombreuses et il est important de choisir ce qui marchera pour la marque et les consommateurs. Puis vient l’exécution qui est la partie la plus délicate et fastidieuse.

« Chaque produit est fait à la main, il est toujours différent » uel est votre secret pour concilier votre vie de famille et votre travail ? C’est une question d’équilibre. Depuis que mon mari et moi sommes tous deux entrepreneurs, notre vie de famille est très dynamique et imprévisible. Le plus important

vez-vous un souvenir de votre poupée préférée ? Lorsque j’avais deux ans, j’avais une poupée nommée Tina. Un jour, ma mère l’a lavée à la machine et la pauvre poupée n’a jamais pu être récupérée. J’avais tellement le cœur brisé que ma mère a tenté de me consoler en me promettant une petite sœur qui serait nommée Tina. Voilà pourquoi ma sœur se nomme ainsi !

me permet d’organiser ma longue journée de travail de la manière qui me convient le mieux. Elle me donne la liberté de rester à la maison avec mon enfant quand il est malade ou de me balader avec lui quand j’en ai envie. Je travaille car il y a tellement d’idées intéressantes qui ne peuvent pas être réalisées durant le jour. Être « mompreneur » n’est pas facile, mais pour moi, cela en vaut la peine.

www.babybook.ch 43


En q uête d’art EMMA porte une casquette Molo, une veste longue Ermanno Scervino, un sweat Kenzo, une chemise col nuage Tartine et Chocolat et une jupe plissée Ermanno Scervino. PAUL porte une chapka à carreaux Junior Gaultier, un tee-shirt Molo, une chemise à carreaux Lacoste, un pantalon en velours et des chaussures montantes Dior.


En q uête d’art EMMA porte une casquette Molo, une veste longue Ermanno Scervino, un sweat Kenzo, une chemise col nuage Tartine et Chocolat et une jupe plissée Ermanno Scervino. PAUL porte une chapka à carreaux Junior Gaultier, un tee-shirt Molo, une chemise à carreaux Lacoste, un pantalon en velours et des chaussures montantes Dior.


EMMA porte une veste en fourrure synthĂŠtique Dior, une robe Guess, des chaussures Dior et une paire de lunettes de soleil Ray Ban.

www.babybook.ch 47


EMMA porte une veste en fourrure synthĂŠtique Dior, une robe Guess, des chaussures Dior et une paire de lunettes de soleil Ray Ban.

www.babybook.ch 47


PAUL porte une chemise à motifs Carrément Beau, un pantalon en velours côtelé Marie Chantal, une cravate rayée tricolore Weise, une ceinture CowBoys Belt.

ETHAN porte un sweat Boss, des lunettes optiques Julbo et un foulard Gucci.

48 www.babybook.ch

www.babybook.ch 49


PAUL porte une chemise à motifs Carrément Beau, un pantalon en velours côtelé Marie Chantal, une cravate rayée tricolore Weise, une ceinture CowBoys Belt.

ETHAN porte un sweat Boss, des lunettes optiques Julbo et un foulard Gucci.

48 www.babybook.ch

www.babybook.ch 49


PAUL porte une chapka Lacoste, des lunettes Carrera, une doudoune Kenzo, une chemise Ă motifs Paul Smith, un pantalon Kenzo et une paire de baskets bicolores Benjie.

50 www.babybook.ch


PAUL porte une chapka Lacoste, des lunettes Carrera, une doudoune Kenzo, une chemise Ă motifs Paul Smith, un pantalon Kenzo et une paire de baskets bicolores Benjie.

50 www.babybook.ch


ETHAN porte un gilet en maille Burberry, un pantalon Little Marc Jacobs et des chaussures à scratch Easy Peasy. EMMA porte un manteau long Dior, une robe Anne Kuris, des collants Arsène et les pipelettes, des bottines bicolores Florens Shoes et un sac La Petite Gervaise. PAUL porte un sweat Mini Rodini, un pantalon La Petite Gervaise, des chaussures Hugo Boss et un foulard Gucci.

www.babybook.ch 53


ETHAN porte un gilet en maille Burberry, un pantalon Little Marc Jacobs et des chaussures à scratch Easy Peasy. EMMA porte un manteau long Dior, une robe Anne Kuris, des collants Arsène et les pipelettes, des bottines bicolores Florens Shoes et un sac La Petite Gervaise. PAUL porte un sweat Mini Rodini, un pantalon La Petite Gervaise, des chaussures Hugo Boss et un foulard Gucci.

www.babybook.ch 53


TESS porte une chemise Nelly Stella, une cravate Junior Gaultier, un short L’Asticot, des collants Lili Gaufrette, des bottes de pluies IFB et un serre-tête Cynthia Creation ERICK porte un teddy tricolore Lacoste, une chemise Marie Chantal, un nœud-papillon Maman Je veux ça !, un pantalon en denim Molo, des baskets montantes Vans et une paire de lunettes optiques

TESS porte une capeline Chloé, un chemisier à volants Carrément Beau, un pantalon Chloé et des chaussures Emile et Ida. ERICK porte un tee-shirt à manches longues Sierra Julian, un pantalon à carreaux Hacket London et des chaussures Easy Peasy.

54 www.babybook.ch

www.babybook.ch 55


TESS porte une chemise Nelly Stella, une cravate Junior Gaultier, un short L’Asticot, des collants Lili Gaufrette, des bottes de pluies IFB et un serre-tête Cynthia Creation ERICK porte un teddy tricolore Lacoste, une chemise Marie Chantal, un nœud-papillon Maman Je veux ça !, un pantalon en denim Molo, des baskets montantes Vans et une paire de lunettes optiques

TESS porte une capeline Chloé, un chemisier à volants Carrément Beau, un pantalon Chloé et des chaussures Emile et Ida. ERICK porte un tee-shirt à manches longues Sierra Julian, un pantalon à carreaux Hacket London et des chaussures Easy Peasy.

54 www.babybook.ch

www.babybook.ch 55


ETHAN porte un bonnet Kenzo, un gilet L’Asticot, un jean Armani et des baskets Benjie. TESS un bonnet Nelly Stella, des collants et des chaussettes mi-longues Mini Rodini et des sandales Young Soles. EMMA porte une robe Gucci, un pantalon en velours côtelé Arsène et les pipelettes et des bottines argentées Benjie. PAUL porte une chemise Jean Bourget, un gilet rayé multicolore et un pantalon en denim Paul Smith, des chausettes mi-longues Mini Rodini, des baskets Timberland, une ceinture CowBoy Belt et une paire de lunettes de soleil Ray Ban. ERICK porte une chemise en denim Japan Rags, un pull over « Rider » Zadig & Voltaire, un pantalon Molo, des bottines bicolores Monellina et un sac en tissu Scoth & Shrunk.

www.babybook.ch 57


ETHAN porte un bonnet Kenzo, un gilet L’Asticot, un jean Armani et des baskets Benjie. TESS un bonnet Nelly Stella, des collants et des chaussettes mi-longues Mini Rodini et des sandales Young Soles. EMMA porte une robe Gucci, un pantalon en velours côtelé Arsène et les pipelettes et des bottines argentées Benjie. PAUL porte une chemise Jean Bourget, un gilet rayé multicolore et un pantalon en denim Paul Smith, des chausettes mi-longues Mini Rodini, des baskets Timberland, une ceinture CowBoy Belt et une paire de lunettes de soleil Ray Ban. ERICK porte une chemise en denim Japan Rags, un pull over « Rider » Zadig & Voltaire, un pantalon Molo, des bottines bicolores Monellina et un sac en tissu Scoth & Shrunk.

www.babybook.ch 57


EMMA porte une chemise Fendi, un short Little Marc Jacobs, des collants Arsène et les pipelettes et des ballerines Fendi. ERICK porte une doudoune sans manches Hacket London, une chemise une cravate Ralph Lauren, un chino Hacket London et des bottines Jacadi.

58 www.babybook.ch

EMMA porte un bonnet en laine 3 pommes, un body Popupshop, un pantalon en denim Tambere et des chaussures Young Soles. ERICK porte porte un pull Molo, un pantalon Zadig & Voltaire, des bottes fourrĂŠes Benjie, une chemise Weise, un casque audio Urban Ears et un bracelet en bois Lili Porte Bonheur.

www.babybook.ch 59


EMMA porte une chemise Fendi, un short Little Marc Jacobs, des collants Arsène et les pipelettes et des ballerines Fendi. ERICK porte une doudoune sans manches Hacket London, une chemise une cravate Ralph Lauren, un chino Hacket London et des bottines Jacadi.

58 www.babybook.ch

EMMA porte un bonnet en laine 3 pommes, un body Popupshop, un pantalon en denim Tambere et des chaussures Young Soles. ERICK porte porte un pull Molo, un pantalon Zadig & Voltaire, des bottes fourrĂŠes Benjie, une chemise Weise, un casque audio Urban Ears et un bracelet en bois Lili Porte Bonheur.

www.babybook.ch 59


TESS porte une robe Ermanno Scervino et des chaussures Eli. EMMA porte un chapeau Dior, une veste en fourrure synthétique Chloé, un top Bonpoint, un pantalon Aletta et des slippers à paillettes Ermanno Scervino. PAUL porte une veste et un gilet Fendi, un tee-shirt Stella McCartney Kids, un pantalon La Petite Gervaise et des chaussures Chérie. ERICK porte un bonnet Zadig & Voltaire une veste et un pantalon en velours Armani Junior et un pull col roulé Dal Lago Club.

Photos : Susanne Stemmer Retouches photos : Malkasten Stylisme Photo Mode : Lïa Carrier-Thabaret, Assistante stylisme : Marjorie Pitard Coiffure : Birgit Fuchs Making Of video : Gabriel Blanchard (RecZone) Avec la participation de Lucie-Charlotte, Adrien, Florian et Bruno pour Babybook KidsFashion Magazine. Un grand merci à nos cinq talents : Ethan, Tess, Emma, Paul, Erick et à leurs parents. Au Musée d’art et d’histoire de Genève et toute son équipe, L’Hôtel & Spa La Réserve et tout particulièrement aux skippers. Aux marques citées dans le shooting et leur représentant, aux boutiques génevoises Tricosa, Aeschbach Chaussures, Bongénie, Benjie shoes, Visilab, Globus, L’Asticot, au groupe Zannier, Richard Pestour Communication, Network Pr, Anne De Lajartre, Kidding. À Visuals à Meyrin et Esac SARL.

60 www.babybook.ch

www.babybook.ch 61


TESS porte une robe Ermanno Scervino et des chaussures Eli. EMMA porte un chapeau Dior, une veste en fourrure synthétique Chloé, un top Bonpoint, un pantalon Aletta et des slippers à paillettes Ermanno Scervino. PAUL porte une veste et un gilet Fendi, un tee-shirt Stella McCartney Kids, un pantalon La Petite Gervaise et des chaussures Chérie. ERICK porte un bonnet Zadig & Voltaire une veste et un pantalon en velours Armani Junior et un pull col roulé Dal Lago Club.

Photos : Susanne Stemmer Retouches photos : Malkasten Stylisme Photo Mode : Lïa Carrier-Thabaret, Assistante stylisme : Marjorie Pitard Coiffure : Birgit Fuchs Making Of video : Gabriel Blanchard (RecZone) Avec la participation de Lucie-Charlotte, Adrien, Florian et Bruno pour Babybook KidsFashion Magazine. Un grand merci à nos cinq talents : Ethan, Tess, Emma, Paul, Erick et à leurs parents. Au Musée d’art et d’histoire de Genève et toute son équipe, L’Hôtel & Spa La Réserve et tout particulièrement aux skippers. Aux marques citées dans le shooting et leur représentant, aux boutiques génevoises Tricosa, Aeschbach Chaussures, Bongénie, Benjie shoes, Visilab, Globus, L’Asticot, au groupe Zannier, Richard Pestour Communication, Network Pr, Anne De Lajartre, Kidding. À Visuals à Meyrin et Esac SARL.

60 www.babybook.ch

www.babybook.ch 61


CASTING

Que sont-ils devenus ?

KELSY, UNE VIE CHARGÉE À BLOC Il y a une vie après une séance de photos de mode pour Babybook. Et elle est même trépidante. Nous avons retrouvé Kelsy, la petite Valaisanne en vedette dans notre dernier numéro. Devenue en même temps petite princesse et "pro" du casting. PAR GREGORY VERGER

L

L’équipe de Babybook se souvient s’est présentée à elle pour le casting, à la foire du Valais, en octobre 2014. « Un peu timide au début, j’ai vu, dès qu’elle a été à l’aise, qu’elle avait une facilité à poser », raconte le photographe qui réalisait les premiers clichés professionnels de Kelsy. Des photos qui lui ont permis d’ac-

La jeune carrière internationale de Kelsy la Suissesse, ferait bien des envieux parmi les mannequins adultes en quête de renommée. Elle sera la vedette d’une publicité internationale de Duracell.

Depuis son « shooting » à Marrakech avec l’équipe de Babybook, tout est allé très vite pour la jeune « star » de Martigny.

Babybook organisé à Marrakech en mars 2015. Ensuite, tout est allé très vite... Un shooting mode pour un magazine, une publicité télévisée pour une grande marque de carrière de Kelsy Moret ferait crever d’envie une foule de mannequins, modèles et autres comédiens en quête de renommée. Chronique d’une enfant remarquée et recherchée. « L’événement le plus récent est cette publicité tournée en France », se souvient Aline.

mille leur ont parlé d’une annonce des plus laconiques sur Facebook : « Recherche petite cune idée de ce dont il s’agissait, mais nous avons envoyé le look book réalisé par Babyétait dans le sac... de voyage, car le tournage pour cette marque de pile très célèbre devait se dérouler à Paris. De retour, Kelsy dit à tous ceux qui veulent l’entendre : « J’ai payé des vacances à papa cile pour ses interlocuteurs de la croire. « Et pourtant, c’est vrai », admet Aline. L’agence a assuré que la marque prendrait en charge -

pour ne pas confondre les souvenirs des difAprès l’épisode Babybook, des amis de la fa-

62 www.babybook.ch

vrai. La tribu Moret n’hésite pas un instant et part donc en TGV un vendredi soir

www.babybook.ch 63


CASTING

Que sont-ils devenus ?

KELSY, UNE VIE CHARGÉE À BLOC Il y a une vie après une séance de photos de mode pour Babybook. Et elle est même trépidante. Nous avons retrouvé Kelsy, la petite Valaisanne en vedette dans notre dernier numéro. Devenue en même temps petite princesse et "pro" du casting. PAR GREGORY VERGER

L

L’équipe de Babybook se souvient s’est présentée à elle pour le casting, à la foire du Valais, en octobre 2014. « Un peu timide au début, j’ai vu, dès qu’elle a été à l’aise, qu’elle avait une facilité à poser », raconte le photographe qui réalisait les premiers clichés professionnels de Kelsy. Des photos qui lui ont permis d’ac-

La jeune carrière internationale de Kelsy la Suissesse, ferait bien des envieux parmi les mannequins adultes en quête de renommée. Elle sera la vedette d’une publicité internationale de Duracell.

Depuis son « shooting » à Marrakech avec l’équipe de Babybook, tout est allé très vite pour la jeune « star » de Martigny.

Babybook organisé à Marrakech en mars 2015. Ensuite, tout est allé très vite... Un shooting mode pour un magazine, une publicité télévisée pour une grande marque de carrière de Kelsy Moret ferait crever d’envie une foule de mannequins, modèles et autres comédiens en quête de renommée. Chronique d’une enfant remarquée et recherchée. « L’événement le plus récent est cette publicité tournée en France », se souvient Aline.

mille leur ont parlé d’une annonce des plus laconiques sur Facebook : « Recherche petite cune idée de ce dont il s’agissait, mais nous avons envoyé le look book réalisé par Babyétait dans le sac... de voyage, car le tournage pour cette marque de pile très célèbre devait se dérouler à Paris. De retour, Kelsy dit à tous ceux qui veulent l’entendre : « J’ai payé des vacances à papa cile pour ses interlocuteurs de la croire. « Et pourtant, c’est vrai », admet Aline. L’agence a assuré que la marque prendrait en charge -

pour ne pas confondre les souvenirs des difAprès l’épisode Babybook, des amis de la fa-

62 www.babybook.ch

vrai. La tribu Moret n’hésite pas un instant et part donc en TGV un vendredi soir

www.babybook.ch 63


8e ÉDITION DU CASTING ENFANT de 0 à 12 ans

CASTING

L'aventure familiale commence ici...

BABYBOOK RAMPE DE LANCEMENT

Votre enfant a du charisme, une personnalité qui se démarque ?

Parmi les nombreux gagnants du casting Babybook, beaucoup rêvent de poursuivre une activité de modèle et apparaître dans des pubs voire dans

la majorité des parents ne veut pas déscolariser son enfant pour ce genre retrouve souvent les mêmes enfants pour les petits Suisses : beaucoup

INSCRIPTION sur Babybook.ch

Kelsy sera bientôt vue par plus d’un milliard de téléspectateurs. d’avril. Après une première nuit à l’hôtel, papa et maman voyaient dès le lendemain leur chérubin faire ses premiers pas dans le monde de l’audiovisuel. « Dans un studio maman, ravie d’avoir pu fouler le même sol que le comédien et humoriste. Le tournage a duré de sept heures du matin à midi entrecoupé de pauses et de collations. Cinq heures blée Kelsy. Parle-t-elle de son jeu d’actrice ou de véritables jeux d’enfant – le personnage qu’elle interprétait dans la pub était en train des deux. Le scénario de la pub destinée au marché asiatique est simple. Kelsy est attablée avec sa mère – elle-même comédienne – devant un jeu électronique tels ceux qui existaient dans les années 1980, c’est-à-dire relativement imposant. Puis c’est la panne ; le jeu

64 www.babybook.ch

n’a plus de batteries. Un lapin – on se demande bien de quelle marque il s’agit – apporte alors des piles qui permettront à son jeu de tenir plus longtemps. Le reste de la journée sera consacré à la visite de Paris avant de repartir pour Martigny samedi soir. Et surprise ! À son retour, l’employeur de sa maman a un projet de court-métrage. Il l’a fait tourner et l’expéfestivals. À présent, il est temps de rentrer à la maison, de retrouver sa chambre donnant sur la montagne, ses copains.Ces derniers ne pourront pas la voir sur les écrans de la Kelsy ne sait sans doute pas très bien ce que représente un public d’un milliard de personnes, mais on sent bien que c’est le baby

française. Elle a grandi.

Pour CHF 50.- seulement, chaque participant reçoit : > ses billets pour un salon, 1 enfant + 1 adulte (Suisse Toy, la Foire du Valais ou Les Automnales) > son diplôme + le sac cadeau partenaire avec Favarger & Caran d'Ache (valeur CHF 35.-).

Participez à cette aventure, nos 10 gagnants réaliseront notre prochain shooting au soleil !

Les présélections

Tous les enfants réalisent leur premier shooting accessoirisés et en famille, pour des souvenirs à partager.

La finale

Cent enfants ont rendez-vous avec notre jury d'exception, le temps d'une journée en famille dans un lieu privilégié ! Les dix gagnants sont invités pour 7 jours avec un parent au Club Med La Palmeraie à Marrakech pour réaliser le shooting Mode du magazine !

Programme des présélections Nouveauté ! Cette année, vous pouvez choisir la date de votre passage aux présélections online dès votre inscription validée et selon les disponibilités de chaque créneau horaire. Les présélections se dérouleront : À Berne pour le salon Suisse Toy de BERNEXPO : Du mercredi 30 septembre au dimanche 4 octobre 2015 Horaire : de 10h à 18h sur le stand B015. À Martigny pour la 56e Foire du Valais au CERM : Les week-ends, soit les 3 et 4 & 10 et 11 octobre 2015 Horaire : de 10h à 14h30 sur la scène de l'Espace Live. À Genève lors des Automnales de PALEXPO : Du vendredi 13 novembre au dimanche 22 novembre 2015 Horaire : du lundi au vendredi de 11h à 19h / samedi et dimanche de 10h à 19h.


8e ÉDITION DU CASTING ENFANT de 0 à 12 ans

CASTING

L'aventure familiale commence ici...

BABYBOOK RAMPE DE LANCEMENT

Votre enfant a du charisme, une personnalité qui se démarque ?

Parmi les nombreux gagnants du casting Babybook, beaucoup rêvent de poursuivre une activité de modèle et apparaître dans des pubs voire dans

la majorité des parents ne veut pas déscolariser son enfant pour ce genre retrouve souvent les mêmes enfants pour les petits Suisses : beaucoup

INSCRIPTION sur Babybook.ch

Kelsy sera bientôt vue par plus d’un milliard de téléspectateurs. d’avril. Après une première nuit à l’hôtel, papa et maman voyaient dès le lendemain leur chérubin faire ses premiers pas dans le monde de l’audiovisuel. « Dans un studio maman, ravie d’avoir pu fouler le même sol que le comédien et humoriste. Le tournage a duré de sept heures du matin à midi entrecoupé de pauses et de collations. Cinq heures blée Kelsy. Parle-t-elle de son jeu d’actrice ou de véritables jeux d’enfant – le personnage qu’elle interprétait dans la pub était en train des deux. Le scénario de la pub destinée au marché asiatique est simple. Kelsy est attablée avec sa mère – elle-même comédienne – devant un jeu électronique tels ceux qui existaient dans les années 1980, c’est-à-dire relativement imposant. Puis c’est la panne ; le jeu

64 www.babybook.ch

n’a plus de batteries. Un lapin – on se demande bien de quelle marque il s’agit – apporte alors des piles qui permettront à son jeu de tenir plus longtemps. Le reste de la journée sera consacré à la visite de Paris avant de repartir pour Martigny samedi soir. Et surprise ! À son retour, l’employeur de sa maman a un projet de court-métrage. Il l’a fait tourner et l’expéfestivals. À présent, il est temps de rentrer à la maison, de retrouver sa chambre donnant sur la montagne, ses copains.Ces derniers ne pourront pas la voir sur les écrans de la Kelsy ne sait sans doute pas très bien ce que représente un public d’un milliard de personnes, mais on sent bien que c’est le baby

française. Elle a grandi.

Pour CHF 50.- seulement, chaque participant reçoit : > ses billets pour un salon, 1 enfant + 1 adulte (Suisse Toy, la Foire du Valais ou Les Automnales) > son diplôme + le sac cadeau partenaire avec Favarger & Caran d'Ache (valeur CHF 35.-).

Participez à cette aventure, nos 10 gagnants réaliseront notre prochain shooting au soleil !

Les présélections

Tous les enfants réalisent leur premier shooting accessoirisés et en famille, pour des souvenirs à partager.

La finale

Cent enfants ont rendez-vous avec notre jury d'exception, le temps d'une journée en famille dans un lieu privilégié ! Les dix gagnants sont invités pour 7 jours avec un parent au Club Med La Palmeraie à Marrakech pour réaliser le shooting Mode du magazine !

Programme des présélections Nouveauté ! Cette année, vous pouvez choisir la date de votre passage aux présélections online dès votre inscription validée et selon les disponibilités de chaque créneau horaire. Les présélections se dérouleront : À Berne pour le salon Suisse Toy de BERNEXPO : Du mercredi 30 septembre au dimanche 4 octobre 2015 Horaire : de 10h à 18h sur le stand B015. À Martigny pour la 56e Foire du Valais au CERM : Les week-ends, soit les 3 et 4 & 10 et 11 octobre 2015 Horaire : de 10h à 14h30 sur la scène de l'Espace Live. À Genève lors des Automnales de PALEXPO : Du vendredi 13 novembre au dimanche 22 novembre 2015 Horaire : du lundi au vendredi de 11h à 19h / samedi et dimanche de 10h à 19h.


HOME SWITZ HOME

Le goût des

CHOSES SIMPLES Barbara et Julien ont emménagé dans cet appartement lausannois peu avant la naissance de leur premier enfant. Oui, les jolies histoires commencent souvent aussi simplement que cela. Lui est architecte, elle étudie le design. Leur intérieur, à la décoration imprégnée de souvenirs, insuffle à l'espace une atmosphère singulière. Humble et délicate, comme le jeune couple. TEXTE ET PHOTOS EMMY MARTENS.

66 www.babybook.ch

www.babybook.ch 67


HOME SWITZ HOME

Le goût des

CHOSES SIMPLES Barbara et Julien ont emménagé dans cet appartement lausannois peu avant la naissance de leur premier enfant. Oui, les jolies histoires commencent souvent aussi simplement que cela. Lui est architecte, elle étudie le design. Leur intérieur, à la décoration imprégnée de souvenirs, insuffle à l'espace une atmosphère singulière. Humble et délicate, comme le jeune couple. TEXTE ET PHOTOS EMMY MARTENS.

66 www.babybook.ch

www.babybook.ch 67


HOME SWITZ HOME

La sobriété de l’aménagement contribue à cette douceur. Il relève d’un savant dosage de contemporain

Des batiks africains du Burkina Faso en guise de taies d’oreillers, des peaux de lapins pour réchauffer l’atmoshère : le style est éclectique et ça fonctionne. C’est justement là où réside l’originalité de leur décoration.

I

Il est des étapes dans une vie qui nécessitent certains changements. Avant la naissance de Jean Félix, trouver un lieu de vie plus vaste que leur petit nid du centre historique de Lausanne était devenu une priorité. Ils n’ont pas hésité longtemps avant de choisir cet appartement. Si c’est avant tout le quartier qui les a séduits, pour sa tranquillité, ses espaces verts, son côté familial, sa typologie a tout de suite charmé le couple. Toutes les pièces s’articulent autour d’un hall central, sa fonctionnalité est frappante de simplicité. Lorsque toutes les portes sont ouvertes, on a la sensation d’un même espace continu. Les ouvertures sur trois façades et l’orientation du bâtiment rendent les pièces très lumineuses. De longs

68 www.babybook.ch

et sur le jardin communautaire au pied de l’immeuble. Il s’en dégage une atmosphère tendre et sereine. La sobriété de l’aménagement contribue à cette douceur. Il relève d’un savant dosage de contemporain et de Si l’esthétisme singulier des éléments de décoration est avéré, c’est pourtant l’idée d’un design fonctionnel qui anime le plus la jeune femme. Dans quelques mois, la Fribourgeoise d’origine sera diplômée d’un Master Espaces & Communication, son avis sur le sujet est pour ainsi dire aiguisé. Après avoir approché l’histoire de l’art, c’est dorénavant la création que Barbara expérimente. La Haute Ecole d’Art et de Design

www.babybook.ch 69


HOME SWITZ HOME

La sobriété de l’aménagement contribue à cette douceur. Il relève d’un savant dosage de contemporain

Des batiks africains du Burkina Faso en guise de taies d’oreillers, des peaux de lapins pour réchauffer l’atmoshère : le style est éclectique et ça fonctionne. C’est justement là où réside l’originalité de leur décoration.

I

Il est des étapes dans une vie qui nécessitent certains changements. Avant la naissance de Jean Félix, trouver un lieu de vie plus vaste que leur petit nid du centre historique de Lausanne était devenu une priorité. Ils n’ont pas hésité longtemps avant de choisir cet appartement. Si c’est avant tout le quartier qui les a séduits, pour sa tranquillité, ses espaces verts, son côté familial, sa typologie a tout de suite charmé le couple. Toutes les pièces s’articulent autour d’un hall central, sa fonctionnalité est frappante de simplicité. Lorsque toutes les portes sont ouvertes, on a la sensation d’un même espace continu. Les ouvertures sur trois façades et l’orientation du bâtiment rendent les pièces très lumineuses. De longs

68 www.babybook.ch

et sur le jardin communautaire au pied de l’immeuble. Il s’en dégage une atmosphère tendre et sereine. La sobriété de l’aménagement contribue à cette douceur. Il relève d’un savant dosage de contemporain et de Si l’esthétisme singulier des éléments de décoration est avéré, c’est pourtant l’idée d’un design fonctionnel qui anime le plus la jeune femme. Dans quelques mois, la Fribourgeoise d’origine sera diplômée d’un Master Espaces & Communication, son avis sur le sujet est pour ainsi dire aiguisé. Après avoir approché l’histoire de l’art, c’est dorénavant la création que Barbara expérimente. La Haute Ecole d’Art et de Design

www.babybook.ch 69


HOME SWITZ HOME

L’espace décloisonné bercé d’influences scandinaves témoigne d’une réelle sensibilité.

La chambre de Jean Félix est très spacieuse. À l’image de ce cheval à bascule. Là aussi de nombreux objets témoignent de la passion de Barbara pour les brocantes et autres vides greniers.

de Genève lui permet d’explorer les possibilités de design sous un angle prospectif. Son approche se concentre d’avantage sur le fond que sur la forme : « La recherche en design est passionnante car elle allie histoire et forme, société et technique. Il y a dans ce domaine une matière incroyablement riche. » On comprend alors pourquoi elle dit ne pas rêver « d’appartements musées » où les pièces de designers s’enchaînent comme de simples belle choses… mais l’étudiante confesse tout de même rêver parfois de fauteuils : une lounge chair Eames, une chaise Barcelona de Mies van der Rohe ou un fauteuil LC2… Voilà qui est bien légitime !

70 www.babybook.ch

Si les grandes signatures ne sont pas matériellement présentes, c’est toute l’histoire et dinaves témoigne d’une réelle sensibilité. Les murs sont quasiment vierges, ils se dorent du soleil qui frappe les larges vitres du salon. Les nombreuses plantes vertes illuminent, bien ici. Elle saurait dire précisément d’où vient chaque objet ponctuant la décoration, ils nous racontent des souvenirs d’enfance, des escapades amoureuses… De son appartement, elle dit qu’il n’a « l’air de rien » et pourtant il nous touche. Sûrement parce qu’il

leur ressemble. De toute évidence, Barbara et Julien partagent le même goût des choses simples. Si Julien devait dessiner la maison familiale, il l’articulerait autour d’un généreux patio. Il ne nous en dit pas d’avantage, peut-être parce que cela constitue déjà tout un programme. Le jeune architecte semble tout autant attaché au caractère non ostentatoire des choses que sa compagne. La puissance, tout en retenue et modestie de l’architecture suisse, le séduit. Cette année, il démarre une activité d’architecte indépendant, tout comme d’études en design. Et lorsqu’on lui parle d’avenir, Barbara nous parle de bébé. Alors, il faudra de nouveau déménager, remballer les collections de peaux de bêtes et de lunettes, la table en marbre et la Tripp Trapp. Recréer encore et toujours. Barbara s’est passionnée pour la scénographie en faisant du théâtre, préférant imaginer et fabriquer les décors plutôt qu’interpréter… Certainement trop sincère pour faire semblant.

Le couple aime s’entourer de livres, la large bibliotèque foisonne de bouquins d’architecture, d’histoire du design. Une évidence lorsqu’on connaît leur parcours créatif.

www.babybook.ch 71


HOME SWITZ HOME

L’espace décloisonné bercé d’influences scandinaves témoigne d’une réelle sensibilité.

La chambre de Jean Félix est très spacieuse. À l’image de ce cheval à bascule. Là aussi de nombreux objets témoignent de la passion de Barbara pour les brocantes et autres vides greniers.

de Genève lui permet d’explorer les possibilités de design sous un angle prospectif. Son approche se concentre d’avantage sur le fond que sur la forme : « La recherche en design est passionnante car elle allie histoire et forme, société et technique. Il y a dans ce domaine une matière incroyablement riche. » On comprend alors pourquoi elle dit ne pas rêver « d’appartements musées » où les pièces de designers s’enchaînent comme de simples belle choses… mais l’étudiante confesse tout de même rêver parfois de fauteuils : une lounge chair Eames, une chaise Barcelona de Mies van der Rohe ou un fauteuil LC2… Voilà qui est bien légitime !

70 www.babybook.ch

Si les grandes signatures ne sont pas matériellement présentes, c’est toute l’histoire et dinaves témoigne d’une réelle sensibilité. Les murs sont quasiment vierges, ils se dorent du soleil qui frappe les larges vitres du salon. Les nombreuses plantes vertes illuminent, bien ici. Elle saurait dire précisément d’où vient chaque objet ponctuant la décoration, ils nous racontent des souvenirs d’enfance, des escapades amoureuses… De son appartement, elle dit qu’il n’a « l’air de rien » et pourtant il nous touche. Sûrement parce qu’il

leur ressemble. De toute évidence, Barbara et Julien partagent le même goût des choses simples. Si Julien devait dessiner la maison familiale, il l’articulerait autour d’un généreux patio. Il ne nous en dit pas d’avantage, peut-être parce que cela constitue déjà tout un programme. Le jeune architecte semble tout autant attaché au caractère non ostentatoire des choses que sa compagne. La puissance, tout en retenue et modestie de l’architecture suisse, le séduit. Cette année, il démarre une activité d’architecte indépendant, tout comme d’études en design. Et lorsqu’on lui parle d’avenir, Barbara nous parle de bébé. Alors, il faudra de nouveau déménager, remballer les collections de peaux de bêtes et de lunettes, la table en marbre et la Tripp Trapp. Recréer encore et toujours. Barbara s’est passionnée pour la scénographie en faisant du théâtre, préférant imaginer et fabriquer les décors plutôt qu’interpréter… Certainement trop sincère pour faire semblant.

Le couple aime s’entourer de livres, la large bibliotèque foisonne de bouquins d’architecture, d’histoire du design. Une évidence lorsqu’on connaît leur parcours créatif.

www.babybook.ch 71


TENDANCES

BUREAUX D'ÉCOLIER Quoi de plus agréable pour travailler qu'un beau bureau fonctionnel et design ? Les marques ne manquent pas de ressources pour se réinventer. Tour d'horizon des nouveautés. PAR YOHANNA DUFOURG

CHAISE LAPIN

SECRÉTAIRE MURAL

BOULEAU FINLANDAIS

Collection Play chez Œuf NYC. De 18 mois à 7 ans en bouleau.

Modèl Gaston chez Hartô. En MDF plaqué chêne.

Bureau K-desk chez Rafa Kids. À partir de 6 ans, 2 positions.

www.oeufnyc.com

ASSISE ÉCOLOGIQUE Chaise Lilly chez We Do Wood. En bambou.

www.wedowood.dk

DU BAMBOU SOUS LES MAINS Bureau Geo chez We Do Wood, marque inscrite dans une éthique de développement durable. Son tiroir accessible de chaque côté de la table permet de ranger stylos et papiers.

www.wedowood.dk

72 www.babybook.ch

www.hartodesign.fr

www.rafa-kids.com

COULEUR PASTEL ! Chez Nobodinoz, de 7 à 14 ans, en hêtre.

www.nobodinoz.com

LAMPE FOLLOW ME

RANGEZ DESIGN

INSPIRATION VINTAGE

Chez Marset. Portable, rechargeable via port USB.

Boîte de rangement en bois et métal Louisette chez Hartô.

Chaise Little Suzie chez Les Gambettes. À partir de 3 ans.

www.marset.com

www.hartodesign.fr

www.lesgambettes.fr

www.babybook.ch 73


TENDANCES

BUREAUX D'ÉCOLIER Quoi de plus agréable pour travailler qu'un beau bureau fonctionnel et design ? Les marques ne manquent pas de ressources pour se réinventer. Tour d'horizon des nouveautés. PAR YOHANNA DUFOURG

CHAISE LAPIN

SECRÉTAIRE MURAL

BOULEAU FINLANDAIS

Collection Play chez Œuf NYC. De 18 mois à 7 ans en bouleau.

Modèl Gaston chez Hartô. En MDF plaqué chêne.

Bureau K-desk chez Rafa Kids. À partir de 6 ans, 2 positions.

www.oeufnyc.com

ASSISE ÉCOLOGIQUE Chaise Lilly chez We Do Wood. En bambou.

www.wedowood.dk

DU BAMBOU SOUS LES MAINS Bureau Geo chez We Do Wood, marque inscrite dans une éthique de développement durable. Son tiroir accessible de chaque côté de la table permet de ranger stylos et papiers.

www.wedowood.dk

72 www.babybook.ch

www.hartodesign.fr

www.rafa-kids.com

COULEUR PASTEL ! Chez Nobodinoz, de 7 à 14 ans, en hêtre.

www.nobodinoz.com

LAMPE FOLLOW ME

RANGEZ DESIGN

INSPIRATION VINTAGE

Chez Marset. Portable, rechargeable via port USB.

Boîte de rangement en bois et métal Louisette chez Hartô.

Chaise Little Suzie chez Les Gambettes. À partir de 3 ans.

www.marset.com

www.hartodesign.fr

www.lesgambettes.fr

www.babybook.ch 73


ESCALE

Aletsch Arena la nuit. Séjourner en montagne a toujours une saveur d’aventure.

LA MONTAGNE

EN FAMILLE Comment occuper ses vacances d'hiver ? Babybook vous souffle une idée démentiellement originale : partir à la montagne. Évident, ditesvous ? Sauf que partir skier en famille relève plus de l'aventure que de la sinécure. Tous les membres de la tribu ne recherchent pas les mêmes sensations. Certains, trop jeunes, ne glissent pas encore sur les lattes, d'autres trop âgés ou trop las rêvent davantage de détente que de descentes. PAR GRÉGORY VERGER - PHOTOS: CHRISTIAN PERRET

Q

Qui ne connaît pas la ritournelle : « J’ai froid, je suis fatigué... » Ainsi va la complainte du petit skieur au départ d’une piste pas vraiment faite pour lui. Et si ce petit bonhomme bleu qui ressemble davantage à la progéniture de Bibendum et d’un Schtroumpf n’était pas votre enfant, vous lui conseilleriez volontiers de rentrer faire des dessins, au chaud. Mais voilà, il va falloir assumer tout au long du séjour le choix d’une station qui n’est pas adaptée aux jeunes voire très jeunes skieurs. Il existe cependant un plan pour personnes averties : partir en Valais, ce joyau Avec sept destinations, le canton valaisan de sites « Familles bienvenues », un label délivré depuis 1996 par la Fédération suisse du tourisme (FST). « Il établit des standards de qualité pour les infrastruccanciers. Il permet donc de comparer les stations entre elles », explique Chantal Beck, responsable des labels à la FST. Car certaines stations font le choix de se spécialiser sur d’autres types de critères. Aletsch Arena, Bellwald, Grächen, Nendaz, Saas Fee-Saastal, Loèche-les-Bains et Zermatt-Matterhorn sont les sept lauréats pour la période 2013-2015. Une commission audite les candidats tous les critères. Parmi ceux-ci, la distinction « Familles bienvenues » garantit notamment un hébergement ainsi qu’une restauration adaptés aux familles. On trouve, par exemple, à Grächen un restaurant réservé aux enfants. Le label garantit également

74 www.babybook.ch

des prestations ciblées telles que la garde d’enfant gratuite, des aires de jeux ou des activités alternatives au ski. SNOWPARKS ET PISTES FACILES Car au niveau du ski et du snowboard, les localités estampillées par la FST n’ont d’installations et de services de pointe. Ainsi, « des écoles de ski sont à disposition dans toutes les destinations familles du Valais », indique Christelle Marques de Valais/Wallis, l’organe de promotion du tourisme cantonal. Certaines comme Aletsch Arena en comptent même plusieurs. Mieux même : elles sont toutes dotées de remontées mécaniques convenant aux kids. Des tapis roulants sont disséminés autour des pistes faciles. Les snowparks, ces endroits peuplés de jeunes intrépides, sont aménagés pour les riders en herbe. Des boxes plus petits leur permettent de s’initier au freestyle. Bellwald peut même s’enorgueillir d’avoir un Big air-bag pour amortir les chutes. Quant aux activités alternatives, Christelle Marques ajoute que « toutes les stations valaisannes labélisées disposent de chemins de randonnée pédestre adaptés aux familles ». Mais les activités proposées par les sept destinations volent bien plus haut : de la virée dans les sous-sols d’un glacier à la balade dans les cieux en parapente, il y en a pour tous les goûts. Tennis, badminton, mur d’escalade sont de Grächen. Que l’on vive tout schuss ou en chasse-neige, le bonheur des familles est en Valais.

www.babybook.ch 75


ESCALE

Aletsch Arena la nuit. Séjourner en montagne a toujours une saveur d’aventure.

LA MONTAGNE

EN FAMILLE Comment occuper ses vacances d'hiver ? Babybook vous souffle une idée démentiellement originale : partir à la montagne. Évident, ditesvous ? Sauf que partir skier en famille relève plus de l'aventure que de la sinécure. Tous les membres de la tribu ne recherchent pas les mêmes sensations. Certains, trop jeunes, ne glissent pas encore sur les lattes, d'autres trop âgés ou trop las rêvent davantage de détente que de descentes. PAR GRÉGORY VERGER - PHOTOS: CHRISTIAN PERRET

Q

Qui ne connaît pas la ritournelle : « J’ai froid, je suis fatigué... » Ainsi va la complainte du petit skieur au départ d’une piste pas vraiment faite pour lui. Et si ce petit bonhomme bleu qui ressemble davantage à la progéniture de Bibendum et d’un Schtroumpf n’était pas votre enfant, vous lui conseilleriez volontiers de rentrer faire des dessins, au chaud. Mais voilà, il va falloir assumer tout au long du séjour le choix d’une station qui n’est pas adaptée aux jeunes voire très jeunes skieurs. Il existe cependant un plan pour personnes averties : partir en Valais, ce joyau Avec sept destinations, le canton valaisan de sites « Familles bienvenues », un label délivré depuis 1996 par la Fédération suisse du tourisme (FST). « Il établit des standards de qualité pour les infrastruccanciers. Il permet donc de comparer les stations entre elles », explique Chantal Beck, responsable des labels à la FST. Car certaines stations font le choix de se spécialiser sur d’autres types de critères. Aletsch Arena, Bellwald, Grächen, Nendaz, Saas Fee-Saastal, Loèche-les-Bains et Zermatt-Matterhorn sont les sept lauréats pour la période 2013-2015. Une commission audite les candidats tous les critères. Parmi ceux-ci, la distinction « Familles bienvenues » garantit notamment un hébergement ainsi qu’une restauration adaptés aux familles. On trouve, par exemple, à Grächen un restaurant réservé aux enfants. Le label garantit également

74 www.babybook.ch

des prestations ciblées telles que la garde d’enfant gratuite, des aires de jeux ou des activités alternatives au ski. SNOWPARKS ET PISTES FACILES Car au niveau du ski et du snowboard, les localités estampillées par la FST n’ont d’installations et de services de pointe. Ainsi, « des écoles de ski sont à disposition dans toutes les destinations familles du Valais », indique Christelle Marques de Valais/Wallis, l’organe de promotion du tourisme cantonal. Certaines comme Aletsch Arena en comptent même plusieurs. Mieux même : elles sont toutes dotées de remontées mécaniques convenant aux kids. Des tapis roulants sont disséminés autour des pistes faciles. Les snowparks, ces endroits peuplés de jeunes intrépides, sont aménagés pour les riders en herbe. Des boxes plus petits leur permettent de s’initier au freestyle. Bellwald peut même s’enorgueillir d’avoir un Big air-bag pour amortir les chutes. Quant aux activités alternatives, Christelle Marques ajoute que « toutes les stations valaisannes labélisées disposent de chemins de randonnée pédestre adaptés aux familles ». Mais les activités proposées par les sept destinations volent bien plus haut : de la virée dans les sous-sols d’un glacier à la balade dans les cieux en parapente, il y en a pour tous les goûts. Tennis, badminton, mur d’escalade sont de Grächen. Que l’on vive tout schuss ou en chasse-neige, le bonheur des familles est en Valais.

www.babybook.ch 75


ESCALE

Un hébergement adapté aux familles est primoridial pour obtenir le label délivré par la Fédération suisse du tourisme.

LABEL OR NOT LABEL ? Tous les trois ans, une commission de la Fédération suisse du tourisme (FST)

SAAS-FEE-SAASTAL Métro alpin en haute altitude

« Familles bienvenues ». Les membres de la commission ont statué cet été sur

pour la période 2016-2018. Les décisions seront communiquées dans le courant du mois d’octobre. Mais d’après les informations obtenues par « Babybook », Loècheles-Bains abandonne son label tandis que Crans-Montana y serait candidate. À Loèche-les-Bains, on explique que les nouveaux critères impliquent un programme de 12 semaines d’activités familiales sur l’année. « Or nous n’avons que six semaines », regrette Manuela Bär en charge du marketing de la station. Leukerbad, comme elle s’appelle en allemand, organise quatre semaines d’activités familiales en été et deux en automne. La station pourrait développer un programme d’animation hivernal, mais les études montrent qu’en cette saison, les clients viennent exclusivement pour le ski et les bains thermaux. « On en proposerait plus en été et en automne si tel était le souhait de la clientèle. Sauf qu’on entend souvent les parents dire qu’ils ne sont pas venus abandonner leurs enfants à des moniteurs mais pour passer du temps avec eux. » LA PRÉFÉRENCE SPORTIVE On peut s’étonner que d’importantes stations telles que Verbier n’aient pas obtenu le label. « C’est tout simplement que nous ne l’avons pas demandé », éclaircit Vincent Riba, responsable communication de Verbier. « Pourtant, quand je regarde la liste des critères de la FST, on les remplit quasiment tous. » Mais avec un Bikepark, 500 kilomètres d’itinéraire cross-country et 213 kilomètres d’enduro VTT, la station a préféré se spécialiser sur des critères sportifs. Une belle idée aussi

76 www.babybook.ch

QUAND LES SKIS VOUS DIRIGENT VERS DES BAINS D'EAU CHAUDE « Tu te souviens de Loèche-les-Bains ? » Mathieu, 3 ans, blond comme les blés, répond par un oui timide. Mais en regardant la pisil sourit : « Il y avait aussi une piscine », dit-il, très amusé. Près d’un an après, ils gardent un souvenir frais et néanmoins chaleureux de cette découverte. La famille est avant tout marquée par la diversité des infrastructures de l’endroit. Et de détailler les cours de ski, le centre sportif, la luge, les bains... Justement les bains. Bien qu’ils soient, tous les deux, skieurs chevronnés, et malgré un vaste de la glisse auxquelles ils ont préféré les bienfaits du thermalisme. « Les enfants, quel que soit leur âge, sont acceptés et on sent qu’ils ne dérangent personne », se souvient le couple. Un autre détail les a touchés. La petite famille avait une réservation dans un restaurant conseillé par des amis. « Normalement, tu montes en raquettes et tu descends en luge. Sachant qu’on avait un enfant en bas âge, ils nous ont gentiment proposé de nous monter en moto-neige », raconte Cindy.

Jusqu’au XIVe siècle, SaasFee demeurait la seule commune de la vallée de Saas. Elle est aussi appelée « Perle des Alpes » pour son charme. De nombreux sommets de plus de 4 000 mètres la ceinturent. Trois villages l’ont depuis rejointe et tous forment l’autoproclamée « République libre des vacances ». - Luge et Snowtubing Depuis le sommet Hannig, une piste de luge s’élance à 2 350 mètres d’altitude. La descente de 5 km se fait à la vitesse de l’éclair. Une autre piste est spécialement aménagée pour les bouées ou le « snowbodyboard » à SaasGrund. Ici, il n’y a pas de règles : on peut descendre assis, sur le ventre ou même sur le dos. Cette piste est longue de 200 mètres pour un dénivelé de 60 mètres. Toutes sont praticables de nuit au moins une fois par semaine : il n’y a qu’à louer une lampe frontale. - Patinoire Saas-Fee et Saas-Balen ont chacune leur patinoire naturelle tandis que Saas-Grund propose aux vacanciers un noter qu’organiser une partie de curling est tout à fait courant sur la patinoire. - Balade au cœur du glacier de l’Allalin : un métro alpin vous transporte dans un pavillon de glace de 5 000 m2.

NENDAZ

Nature imposante et parapente Nendaz fait partie de l’immense domaine skiable des 4 vallées qui inclut aussi les stations de Verbier, Veysonnaz, Thyon et La Tzoumaz. - Randonnée : le Bas Valais abrite l’exceptionnel alpage de Balavaux où se dressent les plus anciens mélèzes d’Europe. Le plus vieux aurait près de 800 ans et son diamètre dépasse les trois mètres. Un sentier de randonnée de 7km partant de la station de Tracouet permet de sillonner parmi ces arbres séculaires. - Parapente : l’école Elément’air dispense des cours de parapente ou de speedriding (discipline associant le parapente et le ski ). Une bonne idée car Nendaz et ses alpages valent, été comme hiver, d’être contemplés par tous les bouts.

GRÄCHEN

Saint-Nicolas et cinéma igloo Cette commune, située dans le district de Viège, se distingue par une nature et un soleil omniprésents : la pluviométrie y est la plus basse de Suisse. - Le parc de famille de SiSu (le diminutif de Sicher Sun-

est une mascotte représentant un oiseau des neiges. Dans son parc de 50 000 m2, les enfants dans un igloo, descendre une piste sur une chambre à air ou s’initier au ski sur une piste pour débutant. Quatre tapis roulants les conduisent au départ des différentes activités. - Pendant que SiSu s’occupe des enfants, pourquoi ne pas s’envoler en parapente ou en aile Snowbiking : faire du vélo dans la neige, c’est possible grâce à cet engin qui n’a rien à voir avec un VTT de descente. La « bête » se présente comme une bicyclette sur laquelle on aurait remplacé chaque roue par un ski. - Piscines : plusieurs piscines couvertes permettent aux vacanciers de se baigner. Celle (privée) de l’hôtel Hannigalp et la piscine publique de Saint-Nicolas, par exemple. - Célébrations : tous les premiers samedis du mois de décembre, le village fête Saint-Nicolas. L’ancienne tour de l’église se transforme d’ailleurs en SaintNicolas géant. Le plus grand homologué par le Guinness book.

Avec sept destinations, le canton valaisan concentre en grand nombre de sites « Familles

www.babybook.ch 77


ESCALE

Un hébergement adapté aux familles est primoridial pour obtenir le label délivré par la Fédération suisse du tourisme.

LABEL OR NOT LABEL ? Tous les trois ans, une commission de la Fédération suisse du tourisme (FST)

SAAS-FEE-SAASTAL Métro alpin en haute altitude

« Familles bienvenues ». Les membres de la commission ont statué cet été sur

pour la période 2016-2018. Les décisions seront communiquées dans le courant du mois d’octobre. Mais d’après les informations obtenues par « Babybook », Loècheles-Bains abandonne son label tandis que Crans-Montana y serait candidate. À Loèche-les-Bains, on explique que les nouveaux critères impliquent un programme de 12 semaines d’activités familiales sur l’année. « Or nous n’avons que six semaines », regrette Manuela Bär en charge du marketing de la station. Leukerbad, comme elle s’appelle en allemand, organise quatre semaines d’activités familiales en été et deux en automne. La station pourrait développer un programme d’animation hivernal, mais les études montrent qu’en cette saison, les clients viennent exclusivement pour le ski et les bains thermaux. « On en proposerait plus en été et en automne si tel était le souhait de la clientèle. Sauf qu’on entend souvent les parents dire qu’ils ne sont pas venus abandonner leurs enfants à des moniteurs mais pour passer du temps avec eux. » LA PRÉFÉRENCE SPORTIVE On peut s’étonner que d’importantes stations telles que Verbier n’aient pas obtenu le label. « C’est tout simplement que nous ne l’avons pas demandé », éclaircit Vincent Riba, responsable communication de Verbier. « Pourtant, quand je regarde la liste des critères de la FST, on les remplit quasiment tous. » Mais avec un Bikepark, 500 kilomètres d’itinéraire cross-country et 213 kilomètres d’enduro VTT, la station a préféré se spécialiser sur des critères sportifs. Une belle idée aussi

76 www.babybook.ch

QUAND LES SKIS VOUS DIRIGENT VERS DES BAINS D'EAU CHAUDE « Tu te souviens de Loèche-les-Bains ? » Mathieu, 3 ans, blond comme les blés, répond par un oui timide. Mais en regardant la pisil sourit : « Il y avait aussi une piscine », dit-il, très amusé. Près d’un an après, ils gardent un souvenir frais et néanmoins chaleureux de cette découverte. La famille est avant tout marquée par la diversité des infrastructures de l’endroit. Et de détailler les cours de ski, le centre sportif, la luge, les bains... Justement les bains. Bien qu’ils soient, tous les deux, skieurs chevronnés, et malgré un vaste de la glisse auxquelles ils ont préféré les bienfaits du thermalisme. « Les enfants, quel que soit leur âge, sont acceptés et on sent qu’ils ne dérangent personne », se souvient le couple. Un autre détail les a touchés. La petite famille avait une réservation dans un restaurant conseillé par des amis. « Normalement, tu montes en raquettes et tu descends en luge. Sachant qu’on avait un enfant en bas âge, ils nous ont gentiment proposé de nous monter en moto-neige », raconte Cindy.

Jusqu’au XIVe siècle, SaasFee demeurait la seule commune de la vallée de Saas. Elle est aussi appelée « Perle des Alpes » pour son charme. De nombreux sommets de plus de 4 000 mètres la ceinturent. Trois villages l’ont depuis rejointe et tous forment l’autoproclamée « République libre des vacances ». - Luge et Snowtubing Depuis le sommet Hannig, une piste de luge s’élance à 2 350 mètres d’altitude. La descente de 5 km se fait à la vitesse de l’éclair. Une autre piste est spécialement aménagée pour les bouées ou le « snowbodyboard » à SaasGrund. Ici, il n’y a pas de règles : on peut descendre assis, sur le ventre ou même sur le dos. Cette piste est longue de 200 mètres pour un dénivelé de 60 mètres. Toutes sont praticables de nuit au moins une fois par semaine : il n’y a qu’à louer une lampe frontale. - Patinoire Saas-Fee et Saas-Balen ont chacune leur patinoire naturelle tandis que Saas-Grund propose aux vacanciers un noter qu’organiser une partie de curling est tout à fait courant sur la patinoire. - Balade au cœur du glacier de l’Allalin : un métro alpin vous transporte dans un pavillon de glace de 5 000 m2.

NENDAZ

Nature imposante et parapente Nendaz fait partie de l’immense domaine skiable des 4 vallées qui inclut aussi les stations de Verbier, Veysonnaz, Thyon et La Tzoumaz. - Randonnée : le Bas Valais abrite l’exceptionnel alpage de Balavaux où se dressent les plus anciens mélèzes d’Europe. Le plus vieux aurait près de 800 ans et son diamètre dépasse les trois mètres. Un sentier de randonnée de 7km partant de la station de Tracouet permet de sillonner parmi ces arbres séculaires. - Parapente : l’école Elément’air dispense des cours de parapente ou de speedriding (discipline associant le parapente et le ski ). Une bonne idée car Nendaz et ses alpages valent, été comme hiver, d’être contemplés par tous les bouts.

GRÄCHEN

Saint-Nicolas et cinéma igloo Cette commune, située dans le district de Viège, se distingue par une nature et un soleil omniprésents : la pluviométrie y est la plus basse de Suisse. - Le parc de famille de SiSu (le diminutif de Sicher Sun-

est une mascotte représentant un oiseau des neiges. Dans son parc de 50 000 m2, les enfants dans un igloo, descendre une piste sur une chambre à air ou s’initier au ski sur une piste pour débutant. Quatre tapis roulants les conduisent au départ des différentes activités. - Pendant que SiSu s’occupe des enfants, pourquoi ne pas s’envoler en parapente ou en aile Snowbiking : faire du vélo dans la neige, c’est possible grâce à cet engin qui n’a rien à voir avec un VTT de descente. La « bête » se présente comme une bicyclette sur laquelle on aurait remplacé chaque roue par un ski. - Piscines : plusieurs piscines couvertes permettent aux vacanciers de se baigner. Celle (privée) de l’hôtel Hannigalp et la piscine publique de Saint-Nicolas, par exemple. - Célébrations : tous les premiers samedis du mois de décembre, le village fête Saint-Nicolas. L’ancienne tour de l’église se transforme d’ailleurs en SaintNicolas géant. Le plus grand homologué par le Guinness book.

Avec sept destinations, le canton valaisan concentre en grand nombre de sites « Familles

www.babybook.ch 77


ESCALE

En piste ! de 6 kms à pied permet d’observer les Alpes valaisannes et notamment le célèbre Cervin, sans oublier le glacier d’Aletsch. (cloches typiques de Suisse): chaque année le 5 départir de 13h tandis que les grands prennent la relève en soirée. Saint-Nicolas et le Père fouettard font partie du cortège. - Ski pour tout-petit : le programme « Nous faisons des skieurs » promet audacieusement d’apprendre à skier aux petits (3-6 ans) en trois matériel et hébergement

La region familiale de l’Aletsch Arena comptabilise 72 kilomètres de sentiers de randonnée d’hiver balisés.

ALETSCH ARENA Luges, randos, et bouquetins

Plantées à mi-hauteur entre le soleil et la vallée, les stations de Fiescheralp, Bettmeralp et Rideralp forment un ensemble appelé Aletsch Arena. Il renferme le plus grand glacier des Alpes, un monument naturel classé au Patrimoine mondial de l’Unesco. - Surfer avec une championne : Patrizia Kummer (championne Olympique 2014) accompagne des groupes d’enfants pour des sorties en snowboard (seulement 3 dates sur la saison). - Luge : partir de Fiesch sur une luge Ghosky typique du Valais et arriver à Lax 13 kms plus loin. Un plaisir que l’on peut aussi s’offrir (à partir de 18h10). - Randonnée : un parcours

78 www.babybook.ch

sous réserve d’une réservation hôtelière pour les parents. - Eau thermale salée : Breiten, en contrebas de Riederalp, peut se targuer d’avoir la seule piscine thermale d’eau salée des Alpes suisses. - Parc animalier : les enfants peuvent caresser chèvres naines, bouquetins, oies, lapins, poules, cochons de la ménagerie de Fiesch-Eggishorn.

ZERMATTMATTERHORN : Exploits, et gastronomie.

La réputation de Zermatt n’est plus à faire depuis la première ascension du Cervin en 1865. Le village jouit du plus beau panorama de la mythique face est du sommet. Son hôtellerie et sa gastronomie sont à la hauteur du plus haut domaine skiable des Alpes. - Ski : la station de Matterhorn abrite le glacier Paradise à 3 883 mètres d’altitude. De quoi avoir le ver un air respirable, il faut

dévaler les 17 kms de pistes qui partent du glacier et s’arrêter en cours de route à la pizzeria la plus haute d’Europe. - Glacier-express : installez-vous confortablement dans le train rapide le plus lent du Monde. Il relie Saint-Moritz/Davos à Zermatt. Un périple de 7h30 rythmé par l’observation de vallées enchanteresses, de cours d’eau impétueux et de parois vertigineuses. - Le palais de glace : le glacier Paradise n’est pas seulement le point de départ d’une piste de ski. C’est aussi un site à visiter. Deux ascenseurs conduisent quinze mètres plus bas dans un palais de glace.

7.

1/ Lunettes de soleil, CARRERA. 2/ Bottes à lacets, MOON BOOT. 3/ Bonnet, PIPOLAKI. 4/ Blouson de ski, BOGNER. 5/ Blouson de ski, CANADA GOOSE. 6/ Casque, planche et fixations de snowboard, ROSSIGNOL. 7/ Masque, POC. 8/Gel douche à l'arnica, WELEDA. 9/ Lait solaire Bébé, LA ROCHE POSAY. 10/ Chaussures de ski, TECNICA. 11/ Pantalon de ski, MOLO. 12/ Skis, BLIZZARD 13/ Pantalon de ski, BOGNER. 14/ Moufles, POC.

8. 9.

PAR LIA CARRIER THABARET ET GREGORY VERGER

11. 1.

3. 10.

BELLWALD

Station pionnière en dualski Cette station, la plus à l’est du Valais, est moins fréquentée que ses voisines d’Aletsch Arena. Dans le centre piéton du village, des ruelles étroites mènent à des maisons en bois et à de jolies chapelles. - Raquettes : pas besoin d’être un lapin pour parcourir la balade Snow Rabbit. Ce trail s’arpente en raquettes et à son rythme : les pauses ne sont pas interdites. - Dualski : Bellwald est pionnière en matière de dualski, une pratique qui permet aux personnes handicapées de l’offre intègre les familles, elles peuvent s’initier au pilotage du dualski pour accompagner le membre à mobilité réduite. - Luge : une piste de 6 km au départ de Fleschen.

4.

12.

2.

5.

13.

6.

.

14.

www.babybook.ch 79


ESCALE

En piste ! de 6 kms à pied permet d’observer les Alpes valaisannes et notamment le célèbre Cervin, sans oublier le glacier d’Aletsch. (cloches typiques de Suisse): chaque année le 5 départir de 13h tandis que les grands prennent la relève en soirée. Saint-Nicolas et le Père fouettard font partie du cortège. - Ski pour tout-petit : le programme « Nous faisons des skieurs » promet audacieusement d’apprendre à skier aux petits (3-6 ans) en trois matériel et hébergement

La region familiale de l’Aletsch Arena comptabilise 72 kilomètres de sentiers de randonnée d’hiver balisés.

ALETSCH ARENA Luges, randos, et bouquetins

Plantées à mi-hauteur entre le soleil et la vallée, les stations de Fiescheralp, Bettmeralp et Rideralp forment un ensemble appelé Aletsch Arena. Il renferme le plus grand glacier des Alpes, un monument naturel classé au Patrimoine mondial de l’Unesco. - Surfer avec une championne : Patrizia Kummer (championne Olympique 2014) accompagne des groupes d’enfants pour des sorties en snowboard (seulement 3 dates sur la saison). - Luge : partir de Fiesch sur une luge Ghosky typique du Valais et arriver à Lax 13 kms plus loin. Un plaisir que l’on peut aussi s’offrir (à partir de 18h10). - Randonnée : un parcours

78 www.babybook.ch

sous réserve d’une réservation hôtelière pour les parents. - Eau thermale salée : Breiten, en contrebas de Riederalp, peut se targuer d’avoir la seule piscine thermale d’eau salée des Alpes suisses. - Parc animalier : les enfants peuvent caresser chèvres naines, bouquetins, oies, lapins, poules, cochons de la ménagerie de Fiesch-Eggishorn.

ZERMATTMATTERHORN : Exploits, et gastronomie.

La réputation de Zermatt n’est plus à faire depuis la première ascension du Cervin en 1865. Le village jouit du plus beau panorama de la mythique face est du sommet. Son hôtellerie et sa gastronomie sont à la hauteur du plus haut domaine skiable des Alpes. - Ski : la station de Matterhorn abrite le glacier Paradise à 3 883 mètres d’altitude. De quoi avoir le ver un air respirable, il faut

dévaler les 17 kms de pistes qui partent du glacier et s’arrêter en cours de route à la pizzeria la plus haute d’Europe. - Glacier-express : installez-vous confortablement dans le train rapide le plus lent du Monde. Il relie Saint-Moritz/Davos à Zermatt. Un périple de 7h30 rythmé par l’observation de vallées enchanteresses, de cours d’eau impétueux et de parois vertigineuses. - Le palais de glace : le glacier Paradise n’est pas seulement le point de départ d’une piste de ski. C’est aussi un site à visiter. Deux ascenseurs conduisent quinze mètres plus bas dans un palais de glace.

7.

1/ Lunettes de soleil, CARRERA. 2/ Bottes à lacets, MOON BOOT. 3/ Bonnet, PIPOLAKI. 4/ Blouson de ski, BOGNER. 5/ Blouson de ski, CANADA GOOSE. 6/ Casque, planche et fixations de snowboard, ROSSIGNOL. 7/ Masque, POC. 8/Gel douche à l'arnica, WELEDA. 9/ Lait solaire Bébé, LA ROCHE POSAY. 10/ Chaussures de ski, TECNICA. 11/ Pantalon de ski, MOLO. 12/ Skis, BLIZZARD 13/ Pantalon de ski, BOGNER. 14/ Moufles, POC.

8. 9.

PAR LIA CARRIER THABARET ET GREGORY VERGER

11. 1.

3. 10.

BELLWALD

Station pionnière en dualski Cette station, la plus à l’est du Valais, est moins fréquentée que ses voisines d’Aletsch Arena. Dans le centre piéton du village, des ruelles étroites mènent à des maisons en bois et à de jolies chapelles. - Raquettes : pas besoin d’être un lapin pour parcourir la balade Snow Rabbit. Ce trail s’arpente en raquettes et à son rythme : les pauses ne sont pas interdites. - Dualski : Bellwald est pionnière en matière de dualski, une pratique qui permet aux personnes handicapées de l’offre intègre les familles, elles peuvent s’initier au pilotage du dualski pour accompagner le membre à mobilité réduite. - Luge : une piste de 6 km au départ de Fleschen.

4.

12.

2.

5.

13.

6.

.

14.

www.babybook.ch 79


DADDY COOL

Le Suisse Roel van Gasselt a quitté la finance pour se consacrer au develloppement de Zizzz, marque spécialisée dans la literie biologique pour enfants basée à Lancy.

SOMMEILS ÉCOLOGIQUES Il est des papas qui s'éveillent en regardant leur fille dormir. C'est le cas de Roel van Gasselt. Il a imaginé la marque Zizzz pour rêver mieux. Son credo : un sommeil sain pour un avenir meilleur. Sa singularité : l'utilisation de la laine biologique Swisswool pour le rembourrage de ses gigoteuses, couettes et autres literies. Une marque 100 % suisse, écologique et responsable. Rencontre avec son créateur. PROPOS RECUEILLIS PAR EMMY MARTENS.

80 www.babybook.ch

www.babybook.ch 81


DADDY COOL

Le Suisse Roel van Gasselt a quitté la finance pour se consacrer au develloppement de Zizzz, marque spécialisée dans la literie biologique pour enfants basée à Lancy.

SOMMEILS ÉCOLOGIQUES Il est des papas qui s'éveillent en regardant leur fille dormir. C'est le cas de Roel van Gasselt. Il a imaginé la marque Zizzz pour rêver mieux. Son credo : un sommeil sain pour un avenir meilleur. Sa singularité : l'utilisation de la laine biologique Swisswool pour le rembourrage de ses gigoteuses, couettes et autres literies. Une marque 100 % suisse, écologique et responsable. Rencontre avec son créateur. PROPOS RECUEILLIS PAR EMMY MARTENS.

80 www.babybook.ch

www.babybook.ch 81


DADDY COOL

" Nous mettons en avant le design fonctionnel, mais aussi les valeurs environnementales que nous défendons. "

La laine est récoltée dans différentes régions de Suisse, le fondateur de Zizzz porte une attention toute particulière à sa sélection.

C

Comment-vous est venue l’idée de Zizzz ? R. van Gasselt : À la naissance de -

-

Quel est l’avantage de la laine Swisswool ?

Où récoltez-vous la laine ?

-

-

-

Quelle est l’originalité de votre marque par rapport à ses concurrents ?

82 www.babybook.ch

Pouvez-vous nous présenter votre gamme de produits ?

-

www.babybook.ch 83


DADDY COOL

" Nous mettons en avant le design fonctionnel, mais aussi les valeurs environnementales que nous défendons. "

La laine est récoltée dans différentes régions de Suisse, le fondateur de Zizzz porte une attention toute particulière à sa sélection.

C

Comment-vous est venue l’idée de Zizzz ? R. van Gasselt : À la naissance de -

-

Quel est l’avantage de la laine Swisswool ?

Où récoltez-vous la laine ?

-

-

-

Quelle est l’originalité de votre marque par rapport à ses concurrents ?

82 www.babybook.ch

Pouvez-vous nous présenter votre gamme de produits ?

-

www.babybook.ch 83


DADDY COOL

La vue de vos enfants, un bien précieux Des solutions optiques et solaires adaptées à leur vie.

Grâce à la laine Swisswool aux multiples propriétés qu’utilise la marque dans sa literie et ses gigoteuses, la température corperelle est régulée, le sommeil est alors idéal.

-

Et côté design ? -

PACK JUNIOR À FR. 180.–

-

-

Jusqu ' à 18 ans

Souhaitez-vous transmettre un message à travers vos créations ? -

- Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Offre exceptionnelle -

-

Jusqu’à 18 ans -

Vos projets pour l’avenir ? -

PACK JUNIOR

Liste des points de vente sur le site internet de la marque www.zizzz.ch

À Fr. 180.– = COÛT Fr. 0.–

• 1 MONTURE DE LA COLLECTION PLAY • 2 VERRES OPTIQUES ORGANIQUES JUNIOR PRÉCALIBRÉS

100.– 180.–

• ASSURANCE CASSE (1 an), MONTAGE,

SERVICE D’ENTRETIEN (pour la durée de vie de la paire de lunettes) - Valeur Fr. 130.–

OFFERT

RÉDUCTION VISILAB

-100.–

DÉDUCTION DE LA PARTICIPATION DE L’ASSURANCE DE BASE*

-180.–

COÛT FR. 0.–

-

84 www.babybook.ch

* Pour autant que la franchise soit atteinte et en tenant compte d’une participation personnelle de 10% (quote-part), selon les conditions de l’assurance.


DADDY COOL

La vue de vos enfants, un bien précieux Des solutions optiques et solaires adaptées à leur vie.

Grâce à la laine Swisswool aux multiples propriétés qu’utilise la marque dans sa literie et ses gigoteuses, la température corperelle est régulée, le sommeil est alors idéal.

-

Et côté design ? -

PACK JUNIOR À FR. 180.–

-

-

Jusqu ' à 18 ans

Souhaitez-vous transmettre un message à travers vos créations ? -

- Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Offre exceptionnelle -

-

Jusqu’à 18 ans -

Vos projets pour l’avenir ? -

PACK JUNIOR

Liste des points de vente sur le site internet de la marque www.zizzz.ch

À Fr. 180.– = COÛT Fr. 0.–

• 1 MONTURE DE LA COLLECTION PLAY • 2 VERRES OPTIQUES ORGANIQUES JUNIOR PRÉCALIBRÉS

100.– 180.–

• ASSURANCE CASSE (1 an), MONTAGE,

SERVICE D’ENTRETIEN (pour la durée de vie de la paire de lunettes) - Valeur Fr. 130.–

OFFERT

RÉDUCTION VISILAB

-100.–

DÉDUCTION DE LA PARTICIPATION DE L’ASSURANCE DE BASE*

-180.–

COÛT FR. 0.–

-

84 www.babybook.ch

* Pour autant que la franchise soit atteinte et en tenant compte d’une participation personnelle de 10% (quote-part), selon les conditions de l’assurance.


SANTÉ

Les Maisons de naissance

UNE AUTRE MANIÈRE DE

METTRE AU MONDE On compte en Suisse 21 Maisons de naissance, ces cliniques qui favorisent la mise au monde sans médication. À une époque où l'on compte un accouchement par césarienne sur trois naissances, il y a de quoi s'interroger sur ce contre-phénomène. Alors, accoucher à l'ancienne, est-ce bien raisonnable ? Par Gérard Robert I Illustrations : Marion Liza Duci

C

Comme pour témoigner de la bienveillance de la profession à l’égard de l’accouchement sans médication, le docteur David Ehm, président de Gyqui compte pour nous, c’est que la femme puisse choisir ce qu’elle veut. » Et comme pour montrer que ce n’est pas la guerre entres anciens et modernes, les sages-femmes qui gèrent ce genre de structures n’ont aucune hostilité envers les obstétriciens ni les parturientes qui font le choix de mettre au monde leur enfant à l’hôCasays, sage-femme et membre du Comité de gestion de la Roseraie, une Maison de naissance située à Genève.

Ici l’accouchement se déroule dans un environnement relaxant. L’absence de médicalisation qui fait le charme des ces Maisons pour certaines mères est le principal critère de rejet pour les autres.

92 www.babybook.ch

dans un environnement non médical, c’est un retour aux sources », poursuit sa collègue Lætitia Blaie. Car ce qui prime dans la démarche des sages-femmes, c’est l’approche personnelle et dédramatisée de la naissance. Dans leurs dévouement et conseils, c’est cet aspect naturel, non

d’hôpital. Je voulais pouvoir choisir qui a mis au monde le petit Corentin en mars 2013 à la maison Tilia à NeuTilia était une alternative intéressante entre l’hôpital et l’accouchement à domicile. Je me suis sentie coupable, j'évitais les endroits publics. D’autres mamans, une maladie, vivent mal l’énumération des problèmes qui peuvent sur-

un des autres atouts de séduction des Maisons de naissance. À La Roseraie , les futures mères se voient attribuer une sage-femme de référence. Celle-ci est choisie en fonction de la proximité géographique de son logement avec

ou en cas de problème. La référente

normalité physiologique de la grossesse et qui répond aux interrogations

inquiète parfois pour pas grand-chose

à l’hôpital avant d’opter pour La Roseraie où Iloa est née en avril 2015. Lors de sa première grossesse, n’ayant pas eu la rougeole, son gynécologue l’avait alarmée sur la possibilité de la transmettre à son bébé en cas de

ce qui est compliqué pour une enseignante », relate-t-elle. Puis elle a été -

temps pour poser des questions que dans une consultation médicale de 20 minutes. » Accouchement en piscine. Des cours de préparation à l’accouchement sont également dispensés. On y évoque nod’accouchement. La Roseraie à Genève et Tilia à Neuchâtel proposent toutes les deux l’accouchement en piscine (une baignoire très large), sur une chaise maya (un tabouret dont l’assise en forme de U permet de pousser en position accroupie), ou dans

www.babybook.ch 93


SANTÉ

Les Maisons de naissance

UNE AUTRE MANIÈRE DE

METTRE AU MONDE On compte en Suisse 21 Maisons de naissance, ces cliniques qui favorisent la mise au monde sans médication. À une époque où l'on compte un accouchement par césarienne sur trois naissances, il y a de quoi s'interroger sur ce contre-phénomène. Alors, accoucher à l'ancienne, est-ce bien raisonnable ? Par Gérard Robert I Illustrations : Marion Liza Duci

C

Comme pour témoigner de la bienveillance de la profession à l’égard de l’accouchement sans médication, le docteur David Ehm, président de Gyqui compte pour nous, c’est que la femme puisse choisir ce qu’elle veut. » Et comme pour montrer que ce n’est pas la guerre entres anciens et modernes, les sages-femmes qui gèrent ce genre de structures n’ont aucune hostilité envers les obstétriciens ni les parturientes qui font le choix de mettre au monde leur enfant à l’hôCasays, sage-femme et membre du Comité de gestion de la Roseraie, une Maison de naissance située à Genève.

Ici l’accouchement se déroule dans un environnement relaxant. L’absence de médicalisation qui fait le charme des ces Maisons pour certaines mères est le principal critère de rejet pour les autres.

92 www.babybook.ch

dans un environnement non médical, c’est un retour aux sources », poursuit sa collègue Lætitia Blaie. Car ce qui prime dans la démarche des sages-femmes, c’est l’approche personnelle et dédramatisée de la naissance. Dans leurs dévouement et conseils, c’est cet aspect naturel, non

d’hôpital. Je voulais pouvoir choisir qui a mis au monde le petit Corentin en mars 2013 à la maison Tilia à NeuTilia était une alternative intéressante entre l’hôpital et l’accouchement à domicile. Je me suis sentie coupable, j'évitais les endroits publics. D’autres mamans, une maladie, vivent mal l’énumération des problèmes qui peuvent sur-

un des autres atouts de séduction des Maisons de naissance. À La Roseraie , les futures mères se voient attribuer une sage-femme de référence. Celle-ci est choisie en fonction de la proximité géographique de son logement avec

ou en cas de problème. La référente

normalité physiologique de la grossesse et qui répond aux interrogations

inquiète parfois pour pas grand-chose

à l’hôpital avant d’opter pour La Roseraie où Iloa est née en avril 2015. Lors de sa première grossesse, n’ayant pas eu la rougeole, son gynécologue l’avait alarmée sur la possibilité de la transmettre à son bébé en cas de

ce qui est compliqué pour une enseignante », relate-t-elle. Puis elle a été -

temps pour poser des questions que dans une consultation médicale de 20 minutes. » Accouchement en piscine. Des cours de préparation à l’accouchement sont également dispensés. On y évoque nod’accouchement. La Roseraie à Genève et Tilia à Neuchâtel proposent toutes les deux l’accouchement en piscine (une baignoire très large), sur une chaise maya (un tabouret dont l’assise en forme de U permet de pousser en position accroupie), ou dans

www.babybook.ch 93


SANTÉ

Dans ces Maisons à l’ambiance relaxante les sages-femmes ont une approche personnelle et dédramatisée de la naissance.

sons de naissance, c’est le confort matériel. La Roseraie, située dans un quartier résidentiel proche de Champel et des HUG, est logée dans une bâtisse de trois familles apprécient grandement », place aménagé avec une salle de réunion, une cuisine et un grand salon qui sert pour les cours en groupe. Les étages abritent deux chambres d’accouchement et trois chambres de post-partum, toutes avec

97 suivis en 2014, La Roseraie n’a vu naître que 54 petits. Les autres cas ont été transférés aux HUG car ils présentaient un risque, soit au cours de la grossesse, soit au moment de l’accouchement. D’autre part, le suivi mis en place par obligations légales que le calendrier les échographies des 12 et 22e semaines

pour une ambiance la plus relaxante crivent un endroit dans lequel on vient

la parturiente commence le travail, elle et le bébé sont placés sous monitoring

à boire et la chambre est équipée pour

de l’accouchement, la surveillance du rythme fœtal se poursuit mais avec un appareillage plus discret. » Car dans ces

tum, c’est un peu court ». Mais le plus important est qu’il ait pu rester dans la chambre à l’heure à laquelle, à l’hôpital,

ce qui rappelle l’hôpital est dissimulé dans des placards.

et enfant à la maternité. Prises de sang et échographies. L’absence de médicalisation qui fait le charme de ces nids pour certaines mères

« Les familles décrivent un endroit dans lequel on vient comme chez des amis.»

un lit avec la possibilité de se pendre à une écharpe de portage accrochée

Les gens qui ont peur se tendent, les informer les aide à se détendre », précise

femmes que nous accouchons choisisse -

de plus à travailler la mobilité du bassin

que lors de mon premier accouchement, pour l’hôpital et cela avait beaucoup ac-

elle et l’ai tenue dans mes bras pendant tout le travail alors que pour la première tenir la main. » Dans une structure où l’homéopathie remplace la péridurale, les cours de préparation à l’accouchement consacrent une part importante à la gestion de la

94 www.babybook.ch

existe plusieurs positions qui permettent de faire bouger le bassin, ce qui aide le bébé à descendre dans l’utérus. Ainsi le processus est accéléré et la pénibilité amoindrie », explique Lætitia Blaie. On enseigne aussi aux pères des massages qui soulagent la future mère. La maison Tilia travaille notamment avec dans le ventre à cause des contractions. L’acupunctrice a désigné un point entre le pouce et l’index que mon mari et une sage-femme ont commencé à masser, chacun d’un côté. Ça m’a énormément avantage que soulignent invariablement ceux qui ont fait l’expérience des Mai-

autres. Mais, naître en Maison de naissance n’est pas plus dangereux que de naître à l’hôpital. D’abord parce que les Maisons n’acceptent pas les grossesses pathologiques. C’est-à-dire celles qui comportent des risques d’accouchement prématuré. L’hypertension, le diabète, peu de liquide amniotique ou des Et les sages-femmes ne sont pas des

Les femmes apprennent à travailler la mobilité du bassin à l’aide de ballons de gymnastique. Plusieurs positions permettent de faire bouger le bassin aidant ainsi le bébé à descendre dans l’utérus.

COMPORTEMENTS INSOLITES Donner la vie dans une Maison de naissance, c’est aussi pour les sages-femmes être témoins de spectacles merveilleux ou pour le moins troublants. La philosophie naturelle et non médicalisée du lieu peuvent en effet inspirer des comportements insolites à ceux qui le fréquentent. Sarah Casays, sage-femme à la maison de « La Roseraie » à Genève se souvient notamment de cette maman qui, marchant dans le jardin pour tenter de déclencher doucement le travail, a demandé si elle pouvait accoucher dans le jardin. « Une requête que nous avons évidemment déclinée, mettre au monde naturellement ne veut pas dire faire n’importe quoi », réagit Sarah Casays. Mais ce sont les papas qui ont le plus amusé les sages-femmes de l’institution genevoise. « Une de mes collègues a assisté à une scène dont elle se serait bien passée lors d’un accouchement en piscine. Elle a invité le papa à rejoindre sa femme dans la baignoire et il s’est entièrement dévêtu. Usuellement, les pères qui souhaitent être au plus près de leur compagne dans ce moment gardent au moins leurs sousvêtements, explique Sarah Casays. Mais ce qui arrive le plus souvent, ce sont des papas tellement à l’aise sur le lit deux places qu’ils s’endorment à côté ou derrière leur femme pendant qu’elle est en travail. »

www.babybook.ch 95


SANTÉ

Dans ces Maisons à l’ambiance relaxante les sages-femmes ont une approche personnelle et dédramatisée de la naissance.

sons de naissance, c’est le confort matériel. La Roseraie, située dans un quartier résidentiel proche de Champel et des HUG, est logée dans une bâtisse de trois familles apprécient grandement », place aménagé avec une salle de réunion, une cuisine et un grand salon qui sert pour les cours en groupe. Les étages abritent deux chambres d’accouchement et trois chambres de post-partum, toutes avec

97 suivis en 2014, La Roseraie n’a vu naître que 54 petits. Les autres cas ont été transférés aux HUG car ils présentaient un risque, soit au cours de la grossesse, soit au moment de l’accouchement. D’autre part, le suivi mis en place par obligations légales que le calendrier les échographies des 12 et 22e semaines

pour une ambiance la plus relaxante crivent un endroit dans lequel on vient

la parturiente commence le travail, elle et le bébé sont placés sous monitoring

à boire et la chambre est équipée pour

de l’accouchement, la surveillance du rythme fœtal se poursuit mais avec un appareillage plus discret. » Car dans ces

tum, c’est un peu court ». Mais le plus important est qu’il ait pu rester dans la chambre à l’heure à laquelle, à l’hôpital,

ce qui rappelle l’hôpital est dissimulé dans des placards.

et enfant à la maternité. Prises de sang et échographies. L’absence de médicalisation qui fait le charme de ces nids pour certaines mères

« Les familles décrivent un endroit dans lequel on vient comme chez des amis.»

un lit avec la possibilité de se pendre à une écharpe de portage accrochée

Les gens qui ont peur se tendent, les informer les aide à se détendre », précise

femmes que nous accouchons choisisse -

de plus à travailler la mobilité du bassin

que lors de mon premier accouchement, pour l’hôpital et cela avait beaucoup ac-

elle et l’ai tenue dans mes bras pendant tout le travail alors que pour la première tenir la main. » Dans une structure où l’homéopathie remplace la péridurale, les cours de préparation à l’accouchement consacrent une part importante à la gestion de la

94 www.babybook.ch

existe plusieurs positions qui permettent de faire bouger le bassin, ce qui aide le bébé à descendre dans l’utérus. Ainsi le processus est accéléré et la pénibilité amoindrie », explique Lætitia Blaie. On enseigne aussi aux pères des massages qui soulagent la future mère. La maison Tilia travaille notamment avec dans le ventre à cause des contractions. L’acupunctrice a désigné un point entre le pouce et l’index que mon mari et une sage-femme ont commencé à masser, chacun d’un côté. Ça m’a énormément avantage que soulignent invariablement ceux qui ont fait l’expérience des Mai-

autres. Mais, naître en Maison de naissance n’est pas plus dangereux que de naître à l’hôpital. D’abord parce que les Maisons n’acceptent pas les grossesses pathologiques. C’est-à-dire celles qui comportent des risques d’accouchement prématuré. L’hypertension, le diabète, peu de liquide amniotique ou des Et les sages-femmes ne sont pas des

Les femmes apprennent à travailler la mobilité du bassin à l’aide de ballons de gymnastique. Plusieurs positions permettent de faire bouger le bassin aidant ainsi le bébé à descendre dans l’utérus.

COMPORTEMENTS INSOLITES Donner la vie dans une Maison de naissance, c’est aussi pour les sages-femmes être témoins de spectacles merveilleux ou pour le moins troublants. La philosophie naturelle et non médicalisée du lieu peuvent en effet inspirer des comportements insolites à ceux qui le fréquentent. Sarah Casays, sage-femme à la maison de « La Roseraie » à Genève se souvient notamment de cette maman qui, marchant dans le jardin pour tenter de déclencher doucement le travail, a demandé si elle pouvait accoucher dans le jardin. « Une requête que nous avons évidemment déclinée, mettre au monde naturellement ne veut pas dire faire n’importe quoi », réagit Sarah Casays. Mais ce sont les papas qui ont le plus amusé les sages-femmes de l’institution genevoise. « Une de mes collègues a assisté à une scène dont elle se serait bien passée lors d’un accouchement en piscine. Elle a invité le papa à rejoindre sa femme dans la baignoire et il s’est entièrement dévêtu. Usuellement, les pères qui souhaitent être au plus près de leur compagne dans ce moment gardent au moins leurs sousvêtements, explique Sarah Casays. Mais ce qui arrive le plus souvent, ce sont des papas tellement à l’aise sur le lit deux places qu’ils s’endorment à côté ou derrière leur femme pendant qu’elle est en travail. »

www.babybook.ch 95


SANTÉ

Roulez jeunesse

« La majorité des femmes que nous accouchons choisisse la piscine. C’est plus doux. »

Voici venue la douce saison, celle des balades en forêt, des promenades citadines, des échappées sportives. De belles nouveautés, des classiques revisités, les constructeurs de poussettes ont travaillé pour vous rendre le quotidien de plus en plus pratique. Roulez, roulez, petits bolides ! PAR YOHANNA DUFOURG

Xplory, Stokke SÉDUISANTE

Une fois n’est pas coutume, les Danois ont l’art de gérer la communication entre les générations. Cette très belle poussette met bébé au centre de la promenade. Le siège s’adapte en hauteur, offrant une véritable interaction avec son bout de chou tout au long de la promenade. Au-delà des ses aspects techniques très intéressants, sa singularité

réside dans son design minimaliste,

GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS APPELÉS À MIEUX INFORMER Le 10 août 2015, la Société suisse de Gynécologie et d’Obstétrique (SSGO) publiait des directives sur la césarienne. Avec près d’un bébé sur trois qui voit le jour en bloc opératoire (32 %), la Suisse fait partie des pays qui pratiquent le plus de césarienne, nettement devancée toutefois par la Turquie et l’Italie. Une pratique qui tient plus à une demande de confort que de particularité anatomique. « C’est un problème international. On pratique beaucoup trop de césariennes », concède le Dr David Ehm, président de la SSGO. Ce n’est pas qu’une raison de confort selon le gynécologue bernois. « Cette hausse s’explique avant tout par un accroissement des facteurs de risque tels que l’augmentation de l’âge moyen des femmes primipares, l’obésité, les naissances multiples ou les techniques de procréation assistée. » Mais le nombre dépasse de loin les naissances concernées par ces facteurs. Il faut donc donner la possibilité au corps médical de convaincre les mamans d’avoir moins recours à ce type de mise au monde particulièrement pour les césariennes primaires. « Un premier accouchement par

96 www.babybook.ch

indéniablement réussi. L’obstacle : son prix, 949 - CH !

césarienne accroît le risque d’accoucher à nouveau ainsi dans le futur », explique le docteur Ehm. « Nous devons demander aux femmes plus de patience, de supporter un peu plus de douleur. » Pour parvenir à sensibiliser les mamans, des brochures informatives ont été éditées. Quant à la sensibilisation des médecins, elle a commencé il y a bien longtemps. Le canton de Berne, par exemple, a décidé il y a dix ans de changer les rémunérations pour un acte d’accouchement. À l’époque, pratiquer une césarienne rapportait plus à un obstétricien qu’un accouchement normal, aujourd’hui c’est 20 % de moins. Cependant, la profession ne nie pas une certaine tendance à se complaire dans le confort d’une naissance dont l’obstétricien choisit l’heure. Mais le principal problème serait juridique selon le docteur Ehm. « Nous sommes légalement obligés de suivre la volonté de la mère. » Et de citer un fait que ses confrères connaissent tous et se répètent : « Il y a plus de médecins emprisonnés parce qu’ils ont choisi de ne pas faire de césarienne que de médecins emprisonnés parce qu’ils ont fait une césarienne. »

Yoyo, Babyzen CITADINE

Mise au point par des pères de famille ne supportant plus l’encombrement de ces bolides infernaux, la poussette Yoyo est la plus compacte du marché. Elle pèse à peine 6 kg, se transporte en cabine lorsque l’on voyage, se déplie en un quart de seconde et se manie du bout des doigts. coup de cœur assuré lorsque l’on habite en ville. Désormais proposée dès la naissance, elle s’adapte ensuite pour les bébés de plus de 6 mois. Son prix, 359 - CH, reste correct pour les avantages qu’elle propose. Ce qu’il manque encore : la possibilité d’adapter un siège auto.

Priam, Cybex SKIEUSE

La marque californienne rend hommage au célèbre couple de designer Ray et Charles Eames, avec sa gamme de poussette design et luxueuse. Ce combiné 3 en 1 répond à tous les critères de qualité d’une poussette haut de gamme, un seul châssis pour trois utilisations : une nacelle, un système de voyage avec coque et, plus tard, une poussette réversible. Le hic : son prix ! Comptez plus de 900 - CH pour une poussette complète de la naissance à 4 ans. Les plus : légère, robuste et maniable mais, surtout, les jours de neige, des fixations viennent remplacer les roues avant.

Red Castle TOUT-TERRAIN

Bugaboo Runner SPORTIVE système trois roues, guidon réglable avec freins intégrés pour la maniabilité et la sécurité, voici la nouvelle poussette des familles sportives ! On l’achètera complète au prix de 680 - CH ou uniquement le châssis à 400 - CH si l’on possède une autre poussette de la marque (elles sont toutes compatibles). Bien que très facile à plier, elle prend une certaine place et ne rentrera pas dans le coffre de la Fiat 500, par exemple ! Petit bémol tout de même : la taille.

Incontestablement le produit emblématique de la marque. Spécialement conçue pour les familles sportives, elle s’adapte à tous types de terrain. Outre sa robustesse et sa modularité, son plus c’est la sécurité avec sa lanière qui s’attache au poignet et frein au guidon : les descentes ne sont plus infernales ! Disponible à partir de 450 - CH. Le point négatif : son poids, 11,5 kg, tout de même !

www.babybook.ch 97


SANTÉ

Roulez jeunesse

« La majorité des femmes que nous accouchons choisisse la piscine. C’est plus doux. »

Voici venue la douce saison, celle des balades en forêt, des promenades citadines, des échappées sportives. De belles nouveautés, des classiques revisités, les constructeurs de poussettes ont travaillé pour vous rendre le quotidien de plus en plus pratique. Roulez, roulez, petits bolides ! PAR YOHANNA DUFOURG

Xplory, Stokke SÉDUISANTE

Une fois n’est pas coutume, les Danois ont l’art de gérer la communication entre les générations. Cette très belle poussette met bébé au centre de la promenade. Le siège s’adapte en hauteur, offrant une véritable interaction avec son bout de chou tout au long de la promenade. Au-delà des ses aspects techniques très intéressants, sa singularité

réside dans son design minimaliste,

GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS APPELÉS À MIEUX INFORMER Le 10 août 2015, la Société suisse de Gynécologie et d’Obstétrique (SSGO) publiait des directives sur la césarienne. Avec près d’un bébé sur trois qui voit le jour en bloc opératoire (32 %), la Suisse fait partie des pays qui pratiquent le plus de césarienne, nettement devancée toutefois par la Turquie et l’Italie. Une pratique qui tient plus à une demande de confort que de particularité anatomique. « C’est un problème international. On pratique beaucoup trop de césariennes », concède le Dr David Ehm, président de la SSGO. Ce n’est pas qu’une raison de confort selon le gynécologue bernois. « Cette hausse s’explique avant tout par un accroissement des facteurs de risque tels que l’augmentation de l’âge moyen des femmes primipares, l’obésité, les naissances multiples ou les techniques de procréation assistée. » Mais le nombre dépasse de loin les naissances concernées par ces facteurs. Il faut donc donner la possibilité au corps médical de convaincre les mamans d’avoir moins recours à ce type de mise au monde particulièrement pour les césariennes primaires. « Un premier accouchement par

96 www.babybook.ch

indéniablement réussi. L’obstacle : son prix, 949 - CH !

césarienne accroît le risque d’accoucher à nouveau ainsi dans le futur », explique le docteur Ehm. « Nous devons demander aux femmes plus de patience, de supporter un peu plus de douleur. » Pour parvenir à sensibiliser les mamans, des brochures informatives ont été éditées. Quant à la sensibilisation des médecins, elle a commencé il y a bien longtemps. Le canton de Berne, par exemple, a décidé il y a dix ans de changer les rémunérations pour un acte d’accouchement. À l’époque, pratiquer une césarienne rapportait plus à un obstétricien qu’un accouchement normal, aujourd’hui c’est 20 % de moins. Cependant, la profession ne nie pas une certaine tendance à se complaire dans le confort d’une naissance dont l’obstétricien choisit l’heure. Mais le principal problème serait juridique selon le docteur Ehm. « Nous sommes légalement obligés de suivre la volonté de la mère. » Et de citer un fait que ses confrères connaissent tous et se répètent : « Il y a plus de médecins emprisonnés parce qu’ils ont choisi de ne pas faire de césarienne que de médecins emprisonnés parce qu’ils ont fait une césarienne. »

Yoyo, Babyzen CITADINE

Mise au point par des pères de famille ne supportant plus l’encombrement de ces bolides infernaux, la poussette Yoyo est la plus compacte du marché. Elle pèse à peine 6 kg, se transporte en cabine lorsque l’on voyage, se déplie en un quart de seconde et se manie du bout des doigts. coup de cœur assuré lorsque l’on habite en ville. Désormais proposée dès la naissance, elle s’adapte ensuite pour les bébés de plus de 6 mois. Son prix, 359 - CH, reste correct pour les avantages qu’elle propose. Ce qu’il manque encore : la possibilité d’adapter un siège auto.

Priam, Cybex SKIEUSE

La marque californienne rend hommage au célèbre couple de designer Ray et Charles Eames, avec sa gamme de poussette design et luxueuse. Ce combiné 3 en 1 répond à tous les critères de qualité d’une poussette haut de gamme, un seul châssis pour trois utilisations : une nacelle, un système de voyage avec coque et, plus tard, une poussette réversible. Le hic : son prix ! Comptez plus de 900 - CH pour une poussette complète de la naissance à 4 ans. Les plus : légère, robuste et maniable mais, surtout, les jours de neige, des fixations viennent remplacer les roues avant.

Red Castle TOUT-TERRAIN

Bugaboo Runner SPORTIVE système trois roues, guidon réglable avec freins intégrés pour la maniabilité et la sécurité, voici la nouvelle poussette des familles sportives ! On l’achètera complète au prix de 680 - CH ou uniquement le châssis à 400 - CH si l’on possède une autre poussette de la marque (elles sont toutes compatibles). Bien que très facile à plier, elle prend une certaine place et ne rentrera pas dans le coffre de la Fiat 500, par exemple ! Petit bémol tout de même : la taille.

Incontestablement le produit emblématique de la marque. Spécialement conçue pour les familles sportives, elle s’adapte à tous types de terrain. Outre sa robustesse et sa modularité, son plus c’est la sécurité avec sa lanière qui s’attache au poignet et frein au guidon : les descentes ne sont plus infernales ! Disponible à partir de 450 - CH. Le point négatif : son poids, 11,5 kg, tout de même !

www.babybook.ch 97


STREET FASHION

ASSURÉMENT,

Eloane

LE STYLE N'A PAS

Robin

D'ÂGE Samuel

Kenza Naomie

Sam

Amélya

Lilou Elouane

Laura

98 www.babybook.ch

VOUS AVEZ ÉTÉ NOMBREUX À NOUS ENVOYER VOS MEILLEURS CLICHÉS À LA RÉDACTION, MERCI ! Grâce aux petites frimousses à la dégaine branchée, Babybook vous décrypte les tendances de la saison. Samuel, 3 ans, nous prouve avec décontraction et élégance que le rose est la couleur à adopter de toute urgence ! Naomie, quant à elle, semble avoir parfaitement suivi les conseils mode du site Babybook et nous convainc encore que le look ethnique chic ça fonctionne ! Du haut de ses 6 ans, la petite Lilou a déjà le style : coup de cœur pour la silhouette salopette : un must have résolument indémodable. Laura, jolie sirène de 5 ans, rappelle que la mode c’est aussi de l’audace et beaucoup de fantaisie ! Avec son total look denim et sa grosse écharpe noir et blanc, Sam, 3 ans, résume à lui seul les deux tendances phares de cette saison, chapeau ! Amélya et Kenza jouent la carte de l'indémodable, entre le crochet et la tendance amérindienne, elles ont frappé en plein dans le mille ! Avec son look coloré, Elouane nous rafraîchit, elle n´a que deux ans et demi,

www.babybook.ch 99


STREET FASHION

ASSURÉMENT,

Eloane

LE STYLE N'A PAS

Robin

D'ÂGE Samuel

Kenza Naomie

Sam

Amélya

Lilou Elouane

Laura

98 www.babybook.ch

VOUS AVEZ ÉTÉ NOMBREUX À NOUS ENVOYER VOS MEILLEURS CLICHÉS À LA RÉDACTION, MERCI ! Grâce aux petites frimousses à la dégaine branchée, Babybook vous décrypte les tendances de la saison. Samuel, 3 ans, nous prouve avec décontraction et élégance que le rose est la couleur à adopter de toute urgence ! Naomie, quant à elle, semble avoir parfaitement suivi les conseils mode du site Babybook et nous convainc encore que le look ethnique chic ça fonctionne ! Du haut de ses 6 ans, la petite Lilou a déjà le style : coup de cœur pour la silhouette salopette : un must have résolument indémodable. Laura, jolie sirène de 5 ans, rappelle que la mode c’est aussi de l’audace et beaucoup de fantaisie ! Avec son total look denim et sa grosse écharpe noir et blanc, Sam, 3 ans, résume à lui seul les deux tendances phares de cette saison, chapeau ! Amélya et Kenza jouent la carte de l'indémodable, entre le crochet et la tendance amérindienne, elles ont frappé en plein dans le mille ! Avec son look coloré, Elouane nous rafraîchit, elle n´a que deux ans et demi,

www.babybook.ch 99


SANTÉ

GRANDS CONSEILS POUR PETITS PETONS Quels sont les critères de choix d'une bonne chaussure pour enfants ? C'est l'une des questions que se posent de nombreux parents. Nous connaissons l'importance que joue la chaussure dans le développement du pied et de la posture. Nous avons demandé à Julien Kervio, l'un des deux papas de Benjie Of Switzerland, la marque suisse de chaussures pour enfants, ses conseils d'expert pour mieux chausser nos rejetons.

J

Propos recueillis par Emmy Martens.

100 www.babybook.ch

Julien, est-ce vrai, a-t-on raison de stresser les parents avec ce sujet ? (Rires) Je pense qu’il y a beaucoup de marketing autour de cela de la part des marques. Il est coutume de souvent mettre la pression sur les parents sur tel ou tel sujet pour les faire consommer plus ; en tant que père, je subis cela aussi… Cependant, dans le cas des chaussures, on est au cœur de la posture de l’enfant et ce sujet mérite une attention particulière. En décembre 2014, j’ai eu la chance de rencontrer l’un des professeurs de l’École supérieure de podologues de Genève. J’en ai gardé en synthèse une idée simple que je répète souvent aux parents : une bonne chaussure pour enfants doit assurer le confort, le maintien et la protection du pied, mais, en aucun cas le contraindre.

lement, il s’agirait d’une chaussure dont l’avant serait trop incurvé vers l’intérieur. En grandissant, la torsion

Concrètement, qu’est-ce qui pourrait le contraindre ? Je vois quatre types de contraintes. La première serait une chaussure dont la voûte plantaire serait trop forte, surtout dans les petites pointures. Contrairement à ce qui est souvent cru, une voûte plantaire trop importante n’est pas bonne. La deuxième contrainte serait une chaussure qui aurait un axe de propulsion qui ne soit pas droit. Visuel-

À quel rythme doit-on changer les chaussures de son enfant ? Jusqu’à 3 ans, les pieds des petits prennent en général une pointure tous les 2 à 3 mois. Attention donc à bien les surveiller. Une pointure équivaut à 6 millimètres, c’est-à-dire l’épaisseur d’un pouce. Après, certains enfants font des poussées d’un coup. Je revois parfois des mamans qui, deux mois après l’achat d’un 19, viennent prendre du 21 !

l’extérieur. Cette forme de chaussure serait donc une contrainte pour ce mouvement naturel. La troisième serait une chaussure avec une semelle trop dure. Elle empêcherait un bon déroulé du pied. La pliure de la chaussure doit être très bonne sous la tête métatarsienne, à la base des orteils, car c’est là que s’exerce la pression maximale quand l’enfant marche. Prenez le modèle dans les mains et est souple. Le dernier point est lié à la taille de la pointure. 80 % des problèmes liés à la chaussure pour enfant résultent du fait que l’enfant ne se rend pas compte lorsque celle-ci est trop petite.

Mais comment être sûr qu’il est temps de changer ? Des signaux permettent de le repérer : la chaussure se déforme au-dessus des orteils, votre enfant bute du pied sur l’avant et trébuche ou, tout simplement, vous devez forcer pour cas, préférez une chaussure avec une semelle amovible. Vous pourrez ainsi contrôler très facilement la pointure de votre enfant en lui demandant de poser le pied dessus ! On entend qu’il faut absolument du cuir, qu’en est-il ? C’est clair, le cuir possède de nombreux atouts par rapport au synthétique. C’est la seule matière qui permet à la fois un confort optimal et un bon maintien. Pour moi, une chaussure pour enfants devrait toujours être en cuir… Quels sont ses atouts ? C’est la matière régulante par excellence : chaud en hiver, frais en été ! De plus, respirant, il est notre meilleur allié pour lutter contre la transpiration des pieds. Les odeurs, les cloques ou même les mycoses sont minimisées contestablement meilleur. Il épouse la forme du pied naturellement.

www.babybook.ch 101


SANTÉ

GRANDS CONSEILS POUR PETITS PETONS Quels sont les critères de choix d'une bonne chaussure pour enfants ? C'est l'une des questions que se posent de nombreux parents. Nous connaissons l'importance que joue la chaussure dans le développement du pied et de la posture. Nous avons demandé à Julien Kervio, l'un des deux papas de Benjie Of Switzerland, la marque suisse de chaussures pour enfants, ses conseils d'expert pour mieux chausser nos rejetons.

J

Propos recueillis par Emmy Martens.

100 www.babybook.ch

Julien, est-ce vrai, a-t-on raison de stresser les parents avec ce sujet ? (Rires) Je pense qu’il y a beaucoup de marketing autour de cela de la part des marques. Il est coutume de souvent mettre la pression sur les parents sur tel ou tel sujet pour les faire consommer plus ; en tant que père, je subis cela aussi… Cependant, dans le cas des chaussures, on est au cœur de la posture de l’enfant et ce sujet mérite une attention particulière. En décembre 2014, j’ai eu la chance de rencontrer l’un des professeurs de l’École supérieure de podologues de Genève. J’en ai gardé en synthèse une idée simple que je répète souvent aux parents : une bonne chaussure pour enfants doit assurer le confort, le maintien et la protection du pied, mais, en aucun cas le contraindre.

lement, il s’agirait d’une chaussure dont l’avant serait trop incurvé vers l’intérieur. En grandissant, la torsion

Concrètement, qu’est-ce qui pourrait le contraindre ? Je vois quatre types de contraintes. La première serait une chaussure dont la voûte plantaire serait trop forte, surtout dans les petites pointures. Contrairement à ce qui est souvent cru, une voûte plantaire trop importante n’est pas bonne. La deuxième contrainte serait une chaussure qui aurait un axe de propulsion qui ne soit pas droit. Visuel-

À quel rythme doit-on changer les chaussures de son enfant ? Jusqu’à 3 ans, les pieds des petits prennent en général une pointure tous les 2 à 3 mois. Attention donc à bien les surveiller. Une pointure équivaut à 6 millimètres, c’est-à-dire l’épaisseur d’un pouce. Après, certains enfants font des poussées d’un coup. Je revois parfois des mamans qui, deux mois après l’achat d’un 19, viennent prendre du 21 !

l’extérieur. Cette forme de chaussure serait donc une contrainte pour ce mouvement naturel. La troisième serait une chaussure avec une semelle trop dure. Elle empêcherait un bon déroulé du pied. La pliure de la chaussure doit être très bonne sous la tête métatarsienne, à la base des orteils, car c’est là que s’exerce la pression maximale quand l’enfant marche. Prenez le modèle dans les mains et est souple. Le dernier point est lié à la taille de la pointure. 80 % des problèmes liés à la chaussure pour enfant résultent du fait que l’enfant ne se rend pas compte lorsque celle-ci est trop petite.

Mais comment être sûr qu’il est temps de changer ? Des signaux permettent de le repérer : la chaussure se déforme au-dessus des orteils, votre enfant bute du pied sur l’avant et trébuche ou, tout simplement, vous devez forcer pour cas, préférez une chaussure avec une semelle amovible. Vous pourrez ainsi contrôler très facilement la pointure de votre enfant en lui demandant de poser le pied dessus ! On entend qu’il faut absolument du cuir, qu’en est-il ? C’est clair, le cuir possède de nombreux atouts par rapport au synthétique. C’est la seule matière qui permet à la fois un confort optimal et un bon maintien. Pour moi, une chaussure pour enfants devrait toujours être en cuir… Quels sont ses atouts ? C’est la matière régulante par excellence : chaud en hiver, frais en été ! De plus, respirant, il est notre meilleur allié pour lutter contre la transpiration des pieds. Les odeurs, les cloques ou même les mycoses sont minimisées contestablement meilleur. Il épouse la forme du pied naturellement.

www.babybook.ch 101


SANTÉ

Florens shoes

« Les pieds de bébé sont mous et souples. Pour bien se développer, ils ne doivent pas subir de contraintes. »

Tous les cuirs se valent-ils ? Eh bien non… ! Fiez-vous à vos sensations : le toucher et l’odeur sont de bons marqueurs et ne trompent pas. On se rend vite compte si un cuir râpe est doux et a de la tenue. Le meilleur cuir dont on a gardé l’épaisseur originelle de la peau. Il est résistant, plus souple et de meilleure tenue. Le granuleux, est l’intérieur. Certains industriels vendent du cuir mais ne gardent que la croûte. Il n’y a donc en deux pour faire des économies. Quand il faut chausser l’enfant pour la première fois ? Avant 6 mois, inutile de parler de chaussures car… un enfant ne marche pas ! C’est en rampant ou à quatre pattes qu’il explore le monde qui l’entoure. À cet âge, les pieds de bébé sont mous et souples. Pour bien se développer, ils ne doivent pas subir de contraintes. Il ne faut donc surtout pas mettre de chaussures rigides à un enfant de cet âge. Vous pouvez par contre opter pour des chaussons, en cuir. Le but de ces chaussons pourra être de trois sortes : protéger le pied du froid, couvrir les extrémités en cas de choc ou… donner un petit côté branché à son bébé ! À partir du moment où votre enfant commence à se tenir debout, vers 8-9 mois, il est recommandé de le chausser avec des chaussures premiers pas.

102 www.babybook.ch

Twins For Peace Billybandit

Il Gufo

Qu’est ce qu’une bonne chaussure premiers pas ? La semelle est antidérapante pour une parfaite adhérence au sol pour l’équilibre. Elle doit être souple pour ne pas entraver le développement des muscles du pied. À l’avant, la chaussure doit être solide et permettre de protéger les orteils contre les chocs. À l’intérieur, la voûte plantaire ne doit pas être très prononcée. Qu’en est-il des enfants qui ont un problème au niveau du pied ? La première chose est, bien sûr, d’écouter le médecin ! Les enfants qui ont un problème avéré au niveau des pieds, soit depuis la naissance (pied bot par exemple), soit survenu ensuite, sont suivis et traités. Pour leur traitement, ils ont souvent besoin de porter des semelles correctrices fabriquées par un podologue. Dans ce cas, une chaussure ayant une semelle amovible est indispensable. Avez-vous un dernier conseil ? Fiez-vous à votre instinct ! Je pense qu’en tant que parents, nous nous rendons assez rapidement compte de ce qui sera bon pour notre enfant. Mais nous doutons souvent. Repérez les magasins où le personnel est compétent. Les pieds des enfants sont dérents. Ce n’est pas une science exacte et c’est toujours une victoire que de voir, dans son magasin, un enfant qui a le sourire parce qu’il a trouvé chaussure à son pied !

Une question d'équilibre

Date

PAR LIA CARRIER THABARET

À PROPOS DU SPÉCIALISTE

Tembere Antony Morato

Julien Kervio est l’un des deux papas de Benjie of Switzerland, la marque suisse de chaussures pour enfants fondée en 2011 par Christian, un père qui n’arrivait pas à dénicher de petites chaussures en cuir sympas et à un prix raisonnable. « Benjie » est la contraction de Benjamin et Les chaussures Benjie sont conçues en Suisse et fabriquées uniquement en cuir, au Portugal, un pays au savoir-faire cordonnier reconnu. Pour maintenir un prix accessible, elles sont distribuées en direct sur www.benjie-shoes.com et dans le magasin Benjie - 19, rue Neuve du Molard à Genève. En plus de son expérience de fabricant, Julien voit passer de nombreux parents et enfants dans sa boutique. Il écrit régulièrement sur le sujet pour des magazines ou sites spécialisés.

Clotaire

Dior

Pepe Children shoes

Armani Junior

Mou

Chloé

Besson

Coq sportif

www.babybook.ch 103


SANTÉ

Florens shoes

« Les pieds de bébé sont mous et souples. Pour bien se développer, ils ne doivent pas subir de contraintes. »

Tous les cuirs se valent-ils ? Eh bien non… ! Fiez-vous à vos sensations : le toucher et l’odeur sont de bons marqueurs et ne trompent pas. On se rend vite compte si un cuir râpe est doux et a de la tenue. Le meilleur cuir dont on a gardé l’épaisseur originelle de la peau. Il est résistant, plus souple et de meilleure tenue. Le granuleux, est l’intérieur. Certains industriels vendent du cuir mais ne gardent que la croûte. Il n’y a donc en deux pour faire des économies. Quand il faut chausser l’enfant pour la première fois ? Avant 6 mois, inutile de parler de chaussures car… un enfant ne marche pas ! C’est en rampant ou à quatre pattes qu’il explore le monde qui l’entoure. À cet âge, les pieds de bébé sont mous et souples. Pour bien se développer, ils ne doivent pas subir de contraintes. Il ne faut donc surtout pas mettre de chaussures rigides à un enfant de cet âge. Vous pouvez par contre opter pour des chaussons, en cuir. Le but de ces chaussons pourra être de trois sortes : protéger le pied du froid, couvrir les extrémités en cas de choc ou… donner un petit côté branché à son bébé ! À partir du moment où votre enfant commence à se tenir debout, vers 8-9 mois, il est recommandé de le chausser avec des chaussures premiers pas.

102 www.babybook.ch

Twins For Peace Billybandit

Il Gufo

Qu’est ce qu’une bonne chaussure premiers pas ? La semelle est antidérapante pour une parfaite adhérence au sol pour l’équilibre. Elle doit être souple pour ne pas entraver le développement des muscles du pied. À l’avant, la chaussure doit être solide et permettre de protéger les orteils contre les chocs. À l’intérieur, la voûte plantaire ne doit pas être très prononcée. Qu’en est-il des enfants qui ont un problème au niveau du pied ? La première chose est, bien sûr, d’écouter le médecin ! Les enfants qui ont un problème avéré au niveau des pieds, soit depuis la naissance (pied bot par exemple), soit survenu ensuite, sont suivis et traités. Pour leur traitement, ils ont souvent besoin de porter des semelles correctrices fabriquées par un podologue. Dans ce cas, une chaussure ayant une semelle amovible est indispensable. Avez-vous un dernier conseil ? Fiez-vous à votre instinct ! Je pense qu’en tant que parents, nous nous rendons assez rapidement compte de ce qui sera bon pour notre enfant. Mais nous doutons souvent. Repérez les magasins où le personnel est compétent. Les pieds des enfants sont dérents. Ce n’est pas une science exacte et c’est toujours une victoire que de voir, dans son magasin, un enfant qui a le sourire parce qu’il a trouvé chaussure à son pied !

Une question d'équilibre

Date

PAR LIA CARRIER THABARET

À PROPOS DU SPÉCIALISTE

Tembere Antony Morato

Julien Kervio est l’un des deux papas de Benjie of Switzerland, la marque suisse de chaussures pour enfants fondée en 2011 par Christian, un père qui n’arrivait pas à dénicher de petites chaussures en cuir sympas et à un prix raisonnable. « Benjie » est la contraction de Benjamin et Les chaussures Benjie sont conçues en Suisse et fabriquées uniquement en cuir, au Portugal, un pays au savoir-faire cordonnier reconnu. Pour maintenir un prix accessible, elles sont distribuées en direct sur www.benjie-shoes.com et dans le magasin Benjie - 19, rue Neuve du Molard à Genève. En plus de son expérience de fabricant, Julien voit passer de nombreux parents et enfants dans sa boutique. Il écrit régulièrement sur le sujet pour des magazines ou sites spécialisés.

Clotaire

Dior

Pepe Children shoes

Armani Junior

Mou

Chloé

Besson

Coq sportif

www.babybook.ch 103


REPORTAGE

COMMENT SENSIBILISER NOS ENFANTS À L'ART ?

Une pratique concrète de l’art fait partie intégrante de son apprentissage. Sans le percevoir, en participant à des ateliers, l’enfant assimile très jeune les fondamentaux de l’art.

Vous ne savez pas dessiner un œuf, de votre dernière visite au musée il ne vous reste qu'un vague souvenir de tableaux étranges. Votre penchant pour l'art est aussi bancal qu'une bille posée sur un caillou. Et pourtant, une petite voie vous susurre que l'art enrichit, émerveille, fait grandir. Alors, comment faire ? Comment sensibiliser votre enfant à cette discipline qui vous semble si abstraite, étrangère et abrupte ? À travers ces quelques témoignages, Babybook vous livre quelques pistes pour mieux l'apprivoiser. TEXTE : EMMY MARTENS. PHOTOS : MAH, MAMCO, E. MARTENS

104 www.babybook.ch

www.babybook.ch 105


REPORTAGE

COMMENT SENSIBILISER NOS ENFANTS À L'ART ?

Une pratique concrète de l’art fait partie intégrante de son apprentissage. Sans le percevoir, en participant à des ateliers, l’enfant assimile très jeune les fondamentaux de l’art.

Vous ne savez pas dessiner un œuf, de votre dernière visite au musée il ne vous reste qu'un vague souvenir de tableaux étranges. Votre penchant pour l'art est aussi bancal qu'une bille posée sur un caillou. Et pourtant, une petite voie vous susurre que l'art enrichit, émerveille, fait grandir. Alors, comment faire ? Comment sensibiliser votre enfant à cette discipline qui vous semble si abstraite, étrangère et abrupte ? À travers ces quelques témoignages, Babybook vous livre quelques pistes pour mieux l'apprivoiser. TEXTE : EMMY MARTENS. PHOTOS : MAH, MAMCO, E. MARTENS

104 www.babybook.ch

www.babybook.ch 105


REPORTAGE

« L’art cultive l’imaginaire, il

Q

augmente la perception que l’on a des choses. »

« Qu’apporte l’art à un enfant ? » Vaste débat. Cependant, lorsque l’on questionne les acteurs du métier, guides, médiateurs, artistes, tous ont un avis sur la question, ils sourient d’abord, s’exclament ensuite, comme si la réponse était une évidence : « L’art cultive l’imaginaire, il nous mente la perception que l’on a des choses. Tout d’un coup, le néon que l’on voit dans la rue n’est plus simplement une lumière, il devient une forme, nous raconte une histoire. » Alice Malinge est de celles qui œuvrent pour la transmission et l’accessibilité à l’art. Son rôle de médiatrice au sein du Mamco, le renommé Musée d’art contemporain genevois, est de créer des chemins entre le riser l’accès. Élaborer des visites interactives pour petits et grands, fait partie de ses missions. Les « petits rendez-vous » destinés aux enfants proposent une nouvelle manière de découvrir le musée. angles d’approche sont conçus en étroite collaboration avec les guides du musée ; favoriser l’échange decursions. Selon Alice, il faut trouver le bon équilibre entre un dialogue intuitif et académique. « Le guide doit être à l’écoute, mais il partage également un savoir ; posséder un socle solide de connaissances pour rebondir sur les questions des enfants est essentiel. » Le ton adopté est également important, nous précise-t-elle, surtout pas mièvre mais plutôt farfelu, énigmatique voire absurde, exigeant et compréhensif. « L’autorité est néfaste, nous sommes dans un musée, pas à l’école, l’enfant ne doit pas se sentir évalué, ce n’est pas grave s’il ne se rappelle pas d’un

106 www.babybook.ch

Alice Malinge, médiatrice.

tableau. Il faut envisager le savoir comme un plaisir, dans l’esprit de ce que Michel Foucault nommait l'“intelligence joyeuse” », conclut la jeune femme. Justement, à partir de quel moment parle-t-on de savoir ? Si on l’interprète au sens étymologique du terme, alors oui, être en contact d’une œuvre c’est déjà un savoir. Chez l’enfant, regarder un tableau relève d’une rencontre, esquisse une ouverture au monde, permet la découverte d’une forme d’expression autre que celle du langage. Prendre conscience que nous avons une males prémices d’un sens de l’interprétation. Toutes ces choses font que son développement.

La liberté de l'interprétation Selon Dominique Page, la doyenne des guides du Mamco, pour le familiariser à cet environnement jusqu’alors inexploré, «lors d’une visite, il faut leur permettre d’échanger, favoriser la confrontation des interprétations, amener l’enfant à diriger son regard avec des questions simples sur la forme, la composition ou la couleur, puis lui laisser le temps de l’observation, écouter ses questions ». Tandis que les parents chercheront à comprendre, rappelons-nous que l’enfant privilégie l’immédiateté et la sensation. Et, Dominique d’ajouter : « Souvent, les parents sont sidérés de voir leur potentiel. Alors qu’euxmêmes sont parfois désœuvrés face à l’art contemporain, l’interprétation

Alice Malinge, responsable du Bureau des transmissions au sein du Mamco, élabore des programmes de rencontre afin de faire du musée un lieu familier et de proximité.

Il n’y a pas d’âge pour aller au musée, l’envisager comme une balade, comme nous irions au parc, propose une autre manière d’envisager la visite.

de l’enfant, totalement vorace et curieux, est fascinante. » Nous sommes souvent tentés d’expliquer la démarche de l’auteur dès la première minute. C’est une erreur. Empêcher de le laisser explorer l’œuvre par lui-même, de se l’approprier, de se raconter une histoire, entrave son imaginaire et coupe court à ses interrogations. C’est justement sur la base de ses questionnements et de son interprétation que l’on peut ensuite y apporter des connaissances. Il faut savoir être patient. Se salir pour mieux construire Amener l’enfant vers une pratique concrète fait partie intégrante de son apprentissage. Selon Julie Laymond, consultante en art, participer à un workshop « c’est être au contact de l’artiste, découvrir une démarche, se familiariser avec un langage visuel en expérimentant divers techniques et supports, éveiller les capacités d’invention de l’enfant et concourir à l’émergence de qualités propres à chaque personnalité ». Inéluctablement, ses années d’expérience confèrent à l’artiste des facilités pour desceller les intentions et l’univers de et cette proximité leur permet d’être au cœur d’un processus artistique. Généralement, pour aborder ces ateliers, les intervenants proposent un sujet et se basent sur des images que saisir le thème. Ils s’en imprègnent puis se les approprient pour

www.babybook.ch 107


REPORTAGE

« L’art cultive l’imaginaire, il

Q

augmente la perception que l’on a des choses. »

« Qu’apporte l’art à un enfant ? » Vaste débat. Cependant, lorsque l’on questionne les acteurs du métier, guides, médiateurs, artistes, tous ont un avis sur la question, ils sourient d’abord, s’exclament ensuite, comme si la réponse était une évidence : « L’art cultive l’imaginaire, il nous mente la perception que l’on a des choses. Tout d’un coup, le néon que l’on voit dans la rue n’est plus simplement une lumière, il devient une forme, nous raconte une histoire. » Alice Malinge est de celles qui œuvrent pour la transmission et l’accessibilité à l’art. Son rôle de médiatrice au sein du Mamco, le renommé Musée d’art contemporain genevois, est de créer des chemins entre le riser l’accès. Élaborer des visites interactives pour petits et grands, fait partie de ses missions. Les « petits rendez-vous » destinés aux enfants proposent une nouvelle manière de découvrir le musée. angles d’approche sont conçus en étroite collaboration avec les guides du musée ; favoriser l’échange decursions. Selon Alice, il faut trouver le bon équilibre entre un dialogue intuitif et académique. « Le guide doit être à l’écoute, mais il partage également un savoir ; posséder un socle solide de connaissances pour rebondir sur les questions des enfants est essentiel. » Le ton adopté est également important, nous précise-t-elle, surtout pas mièvre mais plutôt farfelu, énigmatique voire absurde, exigeant et compréhensif. « L’autorité est néfaste, nous sommes dans un musée, pas à l’école, l’enfant ne doit pas se sentir évalué, ce n’est pas grave s’il ne se rappelle pas d’un

106 www.babybook.ch

Alice Malinge, médiatrice.

tableau. Il faut envisager le savoir comme un plaisir, dans l’esprit de ce que Michel Foucault nommait l'“intelligence joyeuse” », conclut la jeune femme. Justement, à partir de quel moment parle-t-on de savoir ? Si on l’interprète au sens étymologique du terme, alors oui, être en contact d’une œuvre c’est déjà un savoir. Chez l’enfant, regarder un tableau relève d’une rencontre, esquisse une ouverture au monde, permet la découverte d’une forme d’expression autre que celle du langage. Prendre conscience que nous avons une males prémices d’un sens de l’interprétation. Toutes ces choses font que son développement.

La liberté de l'interprétation Selon Dominique Page, la doyenne des guides du Mamco, pour le familiariser à cet environnement jusqu’alors inexploré, «lors d’une visite, il faut leur permettre d’échanger, favoriser la confrontation des interprétations, amener l’enfant à diriger son regard avec des questions simples sur la forme, la composition ou la couleur, puis lui laisser le temps de l’observation, écouter ses questions ». Tandis que les parents chercheront à comprendre, rappelons-nous que l’enfant privilégie l’immédiateté et la sensation. Et, Dominique d’ajouter : « Souvent, les parents sont sidérés de voir leur potentiel. Alors qu’euxmêmes sont parfois désœuvrés face à l’art contemporain, l’interprétation

Alice Malinge, responsable du Bureau des transmissions au sein du Mamco, élabore des programmes de rencontre afin de faire du musée un lieu familier et de proximité.

Il n’y a pas d’âge pour aller au musée, l’envisager comme une balade, comme nous irions au parc, propose une autre manière d’envisager la visite.

de l’enfant, totalement vorace et curieux, est fascinante. » Nous sommes souvent tentés d’expliquer la démarche de l’auteur dès la première minute. C’est une erreur. Empêcher de le laisser explorer l’œuvre par lui-même, de se l’approprier, de se raconter une histoire, entrave son imaginaire et coupe court à ses interrogations. C’est justement sur la base de ses questionnements et de son interprétation que l’on peut ensuite y apporter des connaissances. Il faut savoir être patient. Se salir pour mieux construire Amener l’enfant vers une pratique concrète fait partie intégrante de son apprentissage. Selon Julie Laymond, consultante en art, participer à un workshop « c’est être au contact de l’artiste, découvrir une démarche, se familiariser avec un langage visuel en expérimentant divers techniques et supports, éveiller les capacités d’invention de l’enfant et concourir à l’émergence de qualités propres à chaque personnalité ». Inéluctablement, ses années d’expérience confèrent à l’artiste des facilités pour desceller les intentions et l’univers de et cette proximité leur permet d’être au cœur d’un processus artistique. Généralement, pour aborder ces ateliers, les intervenants proposent un sujet et se basent sur des images que saisir le thème. Ils s’en imprègnent puis se les approprient pour

www.babybook.ch 107


REPORTAGE

Dominique Page, guide au Mamco nous rappelle que l’échange est essentiel lors d’une visite, elle invite les parents à « amener l’enfant à diriger leur regard avec des questions simples puis leur laisser le temps de l’observation. »

« Les enfants ont un rapport privilégié à l’art, ils sont par nature très sensibles à toute forme de stimulation. » Léa Roth, artiste.

aboutir à une proposition singulière, développant ainsi leur capacité d’interprétation et leur imagination. Les productions achevées, elles sont ensuite commentées, l’intention de chacun est verbalisée, enrichissant ainsi vocabulaire, faculté d’analyse et sens critique. selon les âges. Pour les plus petits, l’éveil tactile est favorisé, l’approche des couleurs et des formes se transmet de manière ludique. Ils apprennent à déchirer, dépasser, se tacher. L’artiste Léa Roth initie les boutchoux à la couleur en les envisageant comme des potions magiques. Au travers de ces histoires mystérieuses, ils intègrent ainsi des bases qui leur permettent d’évoluer dans leur processus de création. Diplômée de l’École d’art genevoise, la HEAD, la jeune femme anime des ateliers au sein du collectif C-Fal. Pour elle, « les enfants ont un rapport privilégié à l’art, ils sont par nature très sensibles à toute forme de stimulation ». Elle leur octroie beaucoup de liberté, « ma façon d’initier est proche de ma démarche artistique, transmettre enrichit des cours scolaires traditionnels, le cursus proposé n’est pas immuable, Léa prend le temps d’observer et d’adapter ses workshops en fonction des

108 www.babybook.ch

aptitudes de chacun. Sans le percevoir, en participant à ces ateliers, l’enfant assimile très jeune les fondamentaux de l’art. Ainsi, lorsqu’il contemple un tableau, il détient un certain nombre de codes pour l’analyser. Exemple : initié à la notion du rythme, il peut envisager l’œuvre sous cet angle et comprendre alors d’où provient sa force. Plus il en saisit la forme, plus il acquiert de références. Le fond, la démarche de l’artiste et son contexte seront ainsi beaucoup plus faciles à intégrer. Le musée comme une balade Si une visite au musée peut être intimidante parce que l’on se sent démuni, que l’on ne détient pas les clés, il faut savoir accepter qu’il n’y ait pas forcément de grilles de lecture pré-établies. Tout est une question d’interprétation, il faut s’exercer à se laisser porter par son ressenti. L’art s’apprivoise, être au contact d’une œuvre est un apprentissage, non pas que l’on doive comprendre, mais on doit apprendre à se familiariser avec une émotion artistique. Rappelons-nous que les médiateurs sont aussi là pour nous y aider. Dans beaucoup de musées, des « guides volants » invitent à la rencontre spontanée. N’hésitez pas à dialoguer, vous serez très certainement surpris par leur capacité de nous amener vers un imaginaire insoupçonné. Un dernier conseil : envisagez une visite comme une balade, cela permet de désacraliser le musée. Rien ne sert de tout voir d’un bloc. On ne force pas, surtout pas. On s’arrête devant ce qui nous intéresse, on parcourt le bâtiment comme si l’on explorait une grande maison, un château-fort, une cité mystérieuse, amusez-vous ! Parfois, cela ne fonctionne pas du premier coup, alors baladez-vous ailleurs, dans une autre ville, une autre époque, le monde est rempli de musées, de galeries, l’art est partout. Aussi néophyte que l’on puisse l’être, rien ne sert de détenir tous les codes de l’art ; au fond y en a-t-il vraiment ? Échanger sur des choses simples, des formes, des couleurs vaut mieux que de longs discours. Sachez-le, observer, c’est déjà beaucoup.

LE MUSÉE D'ART ET D'HISTOIRE,

POUR UNE DÉCOUVERTE DE L'ART EN FAMILLE Depuis de nombreuses années, le MAH développe une politique de médiation à l’égard des familles et du jeune public. Pour se donner les moyens de ses ambitions, le Musée propose un programme d’activités et visites très attractif et varié. Les enfants d’âges différents accompagnés de leurs parents ou grands-parents, sont invités à partager ensemble ces moments de découverte dans une perspective de collaboration intergénérationelle. Selon Isabelle Burkhalter, responsable de la médiation au sein du Musée : « L’acquisition de savoirs est favorisée par la dimension affective, le plaisir, mais aussi par la présence rassurante de la cellule familiale. Ces moments partagés sont d’une grande richesse et font souvent rimer éducation et délectation : l’enfant a la spontanéité, l’acuité du regard, la curiosité ; l’adulte a la référence et

Le musée d’art et d’histoire de Genève est ouvert du mardi au dimanche, de 11h à 18h. Pour recevoir le programme jeune public et familles : adpmah@ville-ge.ch

souvent la réserve voire l’inhibition de participer à l’échange ; le médiateur conduit la rencontre et joue avec ces différences pour transmettre son savoir et sa passion. » L’offre proposée y est riche avec des parcours découverte, des visites contées, des ateliers ou encore des spectacles, organisés dans les expositions temporaires comme dans les collections permanentes. Certaines propositions ont été systématisées à l’instar des Mercredis Family, organisés tous les mercredis à 15h pour les enfants dès 6 ans (hors vacances scolaires). Depuis septembre 2014, une nouvelle formule a également été introduite au rythme d’une fois par mois pour les tout-petits de 3 à 5 ans : les Mercredis Family à tout petits pas. Pour les vacances d’automne, La folle semaine qui donne la patate constitue par ailleurs un moment fort dans l’activité du Musée. Durant 6 jours, le Musée propose pléthores d’activités entièrement gratuites: découverte du Musée en compagnie des médiateurs culturels, spectacles et autres activités liées aux collections et moments d’expérimentation où la pratique artistique vient introduire, compléter la découverte des objets et des œuvres. Une belle preuve que le MAH se donne les moyens de répondre à l’une des missions du Musée : développer son rôle éducatif et s’ouvrir à un public le plus large possible.

www.babybook.ch 109


REPORTAGE

Dominique Page, guide au Mamco nous rappelle que l’échange est essentiel lors d’une visite, elle invite les parents à « amener l’enfant à diriger leur regard avec des questions simples puis leur laisser le temps de l’observation. »

« Les enfants ont un rapport privilégié à l’art, ils sont par nature très sensibles à toute forme de stimulation. » Léa Roth, artiste.

aboutir à une proposition singulière, développant ainsi leur capacité d’interprétation et leur imagination. Les productions achevées, elles sont ensuite commentées, l’intention de chacun est verbalisée, enrichissant ainsi vocabulaire, faculté d’analyse et sens critique. selon les âges. Pour les plus petits, l’éveil tactile est favorisé, l’approche des couleurs et des formes se transmet de manière ludique. Ils apprennent à déchirer, dépasser, se tacher. L’artiste Léa Roth initie les boutchoux à la couleur en les envisageant comme des potions magiques. Au travers de ces histoires mystérieuses, ils intègrent ainsi des bases qui leur permettent d’évoluer dans leur processus de création. Diplômée de l’École d’art genevoise, la HEAD, la jeune femme anime des ateliers au sein du collectif C-Fal. Pour elle, « les enfants ont un rapport privilégié à l’art, ils sont par nature très sensibles à toute forme de stimulation ». Elle leur octroie beaucoup de liberté, « ma façon d’initier est proche de ma démarche artistique, transmettre enrichit des cours scolaires traditionnels, le cursus proposé n’est pas immuable, Léa prend le temps d’observer et d’adapter ses workshops en fonction des

108 www.babybook.ch

aptitudes de chacun. Sans le percevoir, en participant à ces ateliers, l’enfant assimile très jeune les fondamentaux de l’art. Ainsi, lorsqu’il contemple un tableau, il détient un certain nombre de codes pour l’analyser. Exemple : initié à la notion du rythme, il peut envisager l’œuvre sous cet angle et comprendre alors d’où provient sa force. Plus il en saisit la forme, plus il acquiert de références. Le fond, la démarche de l’artiste et son contexte seront ainsi beaucoup plus faciles à intégrer. Le musée comme une balade Si une visite au musée peut être intimidante parce que l’on se sent démuni, que l’on ne détient pas les clés, il faut savoir accepter qu’il n’y ait pas forcément de grilles de lecture pré-établies. Tout est une question d’interprétation, il faut s’exercer à se laisser porter par son ressenti. L’art s’apprivoise, être au contact d’une œuvre est un apprentissage, non pas que l’on doive comprendre, mais on doit apprendre à se familiariser avec une émotion artistique. Rappelons-nous que les médiateurs sont aussi là pour nous y aider. Dans beaucoup de musées, des « guides volants » invitent à la rencontre spontanée. N’hésitez pas à dialoguer, vous serez très certainement surpris par leur capacité de nous amener vers un imaginaire insoupçonné. Un dernier conseil : envisagez une visite comme une balade, cela permet de désacraliser le musée. Rien ne sert de tout voir d’un bloc. On ne force pas, surtout pas. On s’arrête devant ce qui nous intéresse, on parcourt le bâtiment comme si l’on explorait une grande maison, un château-fort, une cité mystérieuse, amusez-vous ! Parfois, cela ne fonctionne pas du premier coup, alors baladez-vous ailleurs, dans une autre ville, une autre époque, le monde est rempli de musées, de galeries, l’art est partout. Aussi néophyte que l’on puisse l’être, rien ne sert de détenir tous les codes de l’art ; au fond y en a-t-il vraiment ? Échanger sur des choses simples, des formes, des couleurs vaut mieux que de longs discours. Sachez-le, observer, c’est déjà beaucoup.

LE MUSÉE D'ART ET D'HISTOIRE,

POUR UNE DÉCOUVERTE DE L'ART EN FAMILLE Depuis de nombreuses années, le MAH développe une politique de médiation à l’égard des familles et du jeune public. Pour se donner les moyens de ses ambitions, le Musée propose un programme d’activités et visites très attractif et varié. Les enfants d’âges différents accompagnés de leurs parents ou grands-parents, sont invités à partager ensemble ces moments de découverte dans une perspective de collaboration intergénérationelle. Selon Isabelle Burkhalter, responsable de la médiation au sein du Musée : « L’acquisition de savoirs est favorisée par la dimension affective, le plaisir, mais aussi par la présence rassurante de la cellule familiale. Ces moments partagés sont d’une grande richesse et font souvent rimer éducation et délectation : l’enfant a la spontanéité, l’acuité du regard, la curiosité ; l’adulte a la référence et

Le musée d’art et d’histoire de Genève est ouvert du mardi au dimanche, de 11h à 18h. Pour recevoir le programme jeune public et familles : adpmah@ville-ge.ch

souvent la réserve voire l’inhibition de participer à l’échange ; le médiateur conduit la rencontre et joue avec ces différences pour transmettre son savoir et sa passion. » L’offre proposée y est riche avec des parcours découverte, des visites contées, des ateliers ou encore des spectacles, organisés dans les expositions temporaires comme dans les collections permanentes. Certaines propositions ont été systématisées à l’instar des Mercredis Family, organisés tous les mercredis à 15h pour les enfants dès 6 ans (hors vacances scolaires). Depuis septembre 2014, une nouvelle formule a également été introduite au rythme d’une fois par mois pour les tout-petits de 3 à 5 ans : les Mercredis Family à tout petits pas. Pour les vacances d’automne, La folle semaine qui donne la patate constitue par ailleurs un moment fort dans l’activité du Musée. Durant 6 jours, le Musée propose pléthores d’activités entièrement gratuites: découverte du Musée en compagnie des médiateurs culturels, spectacles et autres activités liées aux collections et moments d’expérimentation où la pratique artistique vient introduire, compléter la découverte des objets et des œuvres. Une belle preuve que le MAH se donne les moyens de répondre à l’une des missions du Musée : développer son rôle éducatif et s’ouvrir à un public le plus large possible.

www.babybook.ch 109


REPORTAGE

HÔTEL CHAVANNES-DE-BOGIS BEST WESTERN : E L L I M A F N E S E H TOUS LES DIMANC

DE L'ART À LA MATIÈRE

Les

Grands

Voilà plus de 100 ans que le Musée d'art et d'histoire de Genève abrite une riche collection de peintures, sculptures et objets d'art, provenant du monde entier. Aujourd'hui défraîchi il doit faire peau neuve afin de mieux accueillir son public et mettre en valeur son patrimoine. Un projet dont la réalisation devrait s'achever en 2021/2022.

des Arts

L’enjeu de ce projet architectural est de conjuguer harmonieusement la restauration de

miroirs, imaginée par les architectes. C’est dans ce grand atrium baigné de lumière naturelle que des ascenseurs et escaliers permettront un accès simple et clair au reste du bâtiment. Aux étages supérieurs de la cour seront installées de nouvelles mezzanines qui offriront plus de place au déploiement de la riche collection du musée.

110 www.babybook.ch

C’est en tout plus de 50 % de surface d’exposition supplémentaire qu’offrira cet agrandissement ! En sous-sol, on trouvera le nouveau « forum » qui accueillera avec ses 300 places une en lien avec les collections du Musée. Ce lieu se doublera également d’un lieu destiné à des expositions temporaires. Rénové et agrandi, plus qu’un fabuleux répertoire d’art, le MAH aura pour vocation d’être un pôle d’attraction

création graphique : www.olivier-rosset.com

une extension contemporaine. « C’est dans le contraste que les choses se révèlent. » C’est avec ces mots que Jean Nouvel, architecte en chef du projet, présente la proposition qu’il a élaborée avec les bureaux genevois Architectures Jucker et Brigitte Jucker-Diserens pour la rénovation du MAH. Pour ce faire, l’intervention comportera deux principaux axes : la rénovation « à l’identique » des façades et des salles existantes, conduite dans le plus grand respect du bâtiment d’origine et une extension. Une partie neuve, qui se mêlera, soulignera et mettra en valeur l’existant depuis les sous-sols du bâtiment jusqu’à la toiture. tère contemporain soulignant délibérément le contraste avec le bâtiment originel, tout en respectant son identité et en rendant hommage à son style. Il prévoit la construction d’un plateau de 600 m2 au niveau de l’entrée Charles-Galland : le « Piano Nobile » (étage noble ou bel étage) accueillera désormais les visiteurs directement dans le grand volume de la cour qui sera couverte de panneaux de verre. De là, ils pourront apprécier d’un seul coup d’œil les anciennes façades rénovées faisant face à l’architecture

rencontre pour les Genevois.

rant panoramique de verre et d’acier permettra exceptionnelle sur la vieille ville. Il va falloir faire preuve de patience pour découvrir le nouveau MAH, d’autant que le projet rencontre quelques réfractaires et engage multiples polémiques. Il va falloir faire preuve de patience pour découvrir le nouveau MAH, d’autant que le projet rencontre quelques réfractaires et engage multiples polémiques. Cependant, si vous n’avez pas encore parcouru les couloirs du bâtiment de 1910, il vous reste quelques mois pour effectuer ce merveilleux voyage artistique avant sa fermeture. Le projet de rénovation et d’agrandissement est d’ailleurs formidablement présenté au public au cœur du Musée.

nne o s r e p r a p F 59.-CHs, taxes et service inclus)

(Hors boisson qu’à 10 ans s ju F H C .0 1 ENFANTS : 14 ans 25.-CHF jusqu’à anche de fête) im d rs o h le b la (Tarif va

BEST WESTERN Hôtel Chavannes-de-Bogis Les champs blancs 1279 Chavannes-de-Bogis

SPECIAL BUFFET ENFANT ET JEUX Tél. +41 (0)22 960 81 81

www.hotel-chavannes.ch


REPORTAGE

HÔTEL CHAVANNES-DE-BOGIS BEST WESTERN : E L L I M A F N E S E H TOUS LES DIMANC

DE L'ART À LA MATIÈRE

Les

Grands

Voilà plus de 100 ans que le Musée d'art et d'histoire de Genève abrite une riche collection de peintures, sculptures et objets d'art, provenant du monde entier. Aujourd'hui défraîchi il doit faire peau neuve afin de mieux accueillir son public et mettre en valeur son patrimoine. Un projet dont la réalisation devrait s'achever en 2021/2022.

des Arts

L’enjeu de ce projet architectural est de conjuguer harmonieusement la restauration de

miroirs, imaginée par les architectes. C’est dans ce grand atrium baigné de lumière naturelle que des ascenseurs et escaliers permettront un accès simple et clair au reste du bâtiment. Aux étages supérieurs de la cour seront installées de nouvelles mezzanines qui offriront plus de place au déploiement de la riche collection du musée.

110 www.babybook.ch

C’est en tout plus de 50 % de surface d’exposition supplémentaire qu’offrira cet agrandissement ! En sous-sol, on trouvera le nouveau « forum » qui accueillera avec ses 300 places une en lien avec les collections du Musée. Ce lieu se doublera également d’un lieu destiné à des expositions temporaires. Rénové et agrandi, plus qu’un fabuleux répertoire d’art, le MAH aura pour vocation d’être un pôle d’attraction

création graphique : www.olivier-rosset.com

une extension contemporaine. « C’est dans le contraste que les choses se révèlent. » C’est avec ces mots que Jean Nouvel, architecte en chef du projet, présente la proposition qu’il a élaborée avec les bureaux genevois Architectures Jucker et Brigitte Jucker-Diserens pour la rénovation du MAH. Pour ce faire, l’intervention comportera deux principaux axes : la rénovation « à l’identique » des façades et des salles existantes, conduite dans le plus grand respect du bâtiment d’origine et une extension. Une partie neuve, qui se mêlera, soulignera et mettra en valeur l’existant depuis les sous-sols du bâtiment jusqu’à la toiture. tère contemporain soulignant délibérément le contraste avec le bâtiment originel, tout en respectant son identité et en rendant hommage à son style. Il prévoit la construction d’un plateau de 600 m2 au niveau de l’entrée Charles-Galland : le « Piano Nobile » (étage noble ou bel étage) accueillera désormais les visiteurs directement dans le grand volume de la cour qui sera couverte de panneaux de verre. De là, ils pourront apprécier d’un seul coup d’œil les anciennes façades rénovées faisant face à l’architecture

rencontre pour les Genevois.

rant panoramique de verre et d’acier permettra exceptionnelle sur la vieille ville. Il va falloir faire preuve de patience pour découvrir le nouveau MAH, d’autant que le projet rencontre quelques réfractaires et engage multiples polémiques. Il va falloir faire preuve de patience pour découvrir le nouveau MAH, d’autant que le projet rencontre quelques réfractaires et engage multiples polémiques. Cependant, si vous n’avez pas encore parcouru les couloirs du bâtiment de 1910, il vous reste quelques mois pour effectuer ce merveilleux voyage artistique avant sa fermeture. Le projet de rénovation et d’agrandissement est d’ailleurs formidablement présenté au public au cœur du Musée.

nne o s r e p r a p F 59.-CHs, taxes et service inclus)

(Hors boisson qu’à 10 ans s ju F H C .0 1 ENFANTS : 14 ans 25.-CHF jusqu’à anche de fête) im d rs o h le b la (Tarif va

BEST WESTERN Hôtel Chavannes-de-Bogis Les champs blancs 1279 Chavannes-de-Bogis

SPECIAL BUFFET ENFANT ET JEUX Tél. +41 (0)22 960 81 81

www.hotel-chavannes.ch


CULTURE

Lire, c'est être

LE PLAISIR D'OFFRIR LA LECTURE La « lecture cadeau » que prône Pennac, est celle qui ne demande

LIBRE !

l’autre. Il ne sera pas question de questionnaire. Il sera question d’écoute, de musique du mot, de communion pourquoi pas.

jeunesse ? OUI, MAIS S'IL NE LIT PAS ? LE LIVRE COMME SUPPORT

des romans, des mangas, des

L’important est de laisser l’enfant temps, les ateliers de lecture ne manquent pas. Faites en sorte que ces moments soient des plaisirs, des moments de partage, de famille, de place pour tout le lecture n’a pas d’âge. " LE VERBE LIRE NE SUPPORTE PAS L'IMPÉRATIF " ; CETTE PHRASE, EXTRAITE DU LIVRE " COMME UN ROMAN " DE DANIEL PENNAC, RÉSUME TRÈS BIEN LA PROBLÉMATIQUE DE NOTRE SUJET. FAUT-IL FAIRE LIRE NOS ENFANTS À TOUT PRIX ? MAIS D'AILLEURS, POURQUOI LIRE ? COMMENT LIRE ? ET SI JE NE LIS PAS, MON ENFANT LIRA-T-IL ? COMMENT LEUR DONNER LE GOÛT DE LIRE ? TENTONS DE DÉSAMORCER CE DÉBAT, N'AYONS PLUS PEUR DES MOTS. PAR YOHANNA DUFOURG ILLUS : L'ÉCOLE DES LOISIRS

112 www.babybook.ch

d’autres disciplines pour les le cinéma, la peinture, le sport

AVANT TOUT, LAISSONS LA PLACE À L'IMAGINAIRE

LES PRÉMICES D'UNE RELATION

par le prisme de la transmission du langage.

UN DEMI-SIÈCLE D'ÉCOLE DES LOISIRS Achille le crocodile, Blaise le poussin farceur ou encore le si beau Chien bleu de la petite Charlotte, autant de personnages mythiques qui ont bercé notre enfance de leurs histoires cocasses et attachantes. L’aventure est née de l’audacieuse idée qu’à côté du livre scolaire didactique, il y avait une place pour des livres à dominante émotionnelle. Jean Fabre, Jean Delas et Arthur Hubschmid ont alors imaginé des ouvrages où l’image occupe une place primordiale, dotée d’une puissance narrative aussi forte que le texte. De Maurice Sendak, Nadja, Tomi Ungerer à Claude Ponti, les auteurs de ces livres d’images ont su éveiller de manière intuitive et sensible un certain goût de la lecture.Cet anl’intemporalité de cette Maison d’édition jeunesse, toujours aussi productive et inventive. Pour célébrer ce demi-siècle de livres illustrés, outre de nombreuses expositions dans son berceau parisien, l’École des loisirs et Petit Bateau ont créé une collection capsule. Une jolie manière de redécouvrir tout l’univers de ces faiseurs de rêves sur le torse de nos bambins.

www.babybook.ch 113


CULTURE

Lire, c'est être

LE PLAISIR D'OFFRIR LA LECTURE La « lecture cadeau » que prône Pennac, est celle qui ne demande

LIBRE !

l’autre. Il ne sera pas question de questionnaire. Il sera question d’écoute, de musique du mot, de communion pourquoi pas.

jeunesse ? OUI, MAIS S'IL NE LIT PAS ? LE LIVRE COMME SUPPORT

des romans, des mangas, des

L’important est de laisser l’enfant temps, les ateliers de lecture ne manquent pas. Faites en sorte que ces moments soient des plaisirs, des moments de partage, de famille, de place pour tout le lecture n’a pas d’âge. " LE VERBE LIRE NE SUPPORTE PAS L'IMPÉRATIF " ; CETTE PHRASE, EXTRAITE DU LIVRE " COMME UN ROMAN " DE DANIEL PENNAC, RÉSUME TRÈS BIEN LA PROBLÉMATIQUE DE NOTRE SUJET. FAUT-IL FAIRE LIRE NOS ENFANTS À TOUT PRIX ? MAIS D'AILLEURS, POURQUOI LIRE ? COMMENT LIRE ? ET SI JE NE LIS PAS, MON ENFANT LIRA-T-IL ? COMMENT LEUR DONNER LE GOÛT DE LIRE ? TENTONS DE DÉSAMORCER CE DÉBAT, N'AYONS PLUS PEUR DES MOTS. PAR YOHANNA DUFOURG ILLUS : L'ÉCOLE DES LOISIRS

112 www.babybook.ch

d’autres disciplines pour les le cinéma, la peinture, le sport

AVANT TOUT, LAISSONS LA PLACE À L'IMAGINAIRE

LES PRÉMICES D'UNE RELATION

par le prisme de la transmission du langage.

UN DEMI-SIÈCLE D'ÉCOLE DES LOISIRS Achille le crocodile, Blaise le poussin farceur ou encore le si beau Chien bleu de la petite Charlotte, autant de personnages mythiques qui ont bercé notre enfance de leurs histoires cocasses et attachantes. L’aventure est née de l’audacieuse idée qu’à côté du livre scolaire didactique, il y avait une place pour des livres à dominante émotionnelle. Jean Fabre, Jean Delas et Arthur Hubschmid ont alors imaginé des ouvrages où l’image occupe une place primordiale, dotée d’une puissance narrative aussi forte que le texte. De Maurice Sendak, Nadja, Tomi Ungerer à Claude Ponti, les auteurs de ces livres d’images ont su éveiller de manière intuitive et sensible un certain goût de la lecture.Cet anl’intemporalité de cette Maison d’édition jeunesse, toujours aussi productive et inventive. Pour célébrer ce demi-siècle de livres illustrés, outre de nombreuses expositions dans son berceau parisien, l’École des loisirs et Petit Bateau ont créé une collection capsule. Une jolie manière de redécouvrir tout l’univers de ces faiseurs de rêves sur le torse de nos bambins.

www.babybook.ch 113


CULTURE

Le parcours de Cécile Desbois Muller en fait une des personnalités les plus importantes de la scène littéraire suisse romande. Son master Communication en poche, elle s'installe à Lausanne et y tisse rapidement des liens étroits avec le milieu artistique et littéraire. Elle a reprends ensuite les reines de la revue littéraire "Paroles". Entretien avec une passionnée passionnante.

Quels conseils donner aux parents qui nous lisent ?

«Finalement lire, c’est se rapprocher des autres et comprendre le monde.»

PROPOS RECUEILLIS PAR YOHANNA DUFOURG. le piétine, le jette. C’est sa façon d’entrer en Pourriez-vous nous décrire en quelques mots la revue « Paroles » ? Sacrée souris un roman, je lui ai lu et il l’a redemandé. Ma Guili Lapin

"ÊTRE AU MONDE"

Qu’est-ce que la lecture apporte aux enfants ?

fonctionnement.

discussions et créer de l’altérité en questionnant

Quels sont vos premiers et vos grands souvenirs de lectrice ? Tom and Tebby d’André François, des

Comment transmettre le goût de la lecture aux enfants ?

une entrée dans la littérature par l’image. J’ai

entouré par les personnages et les situations

Lire ou comment

C’est être au monde. Vipère au poing support pour nourrir l’imaginaire. Il est aussi

Certains parents peuvent se sentir démunis face au non-désir de lecture de leurs enfants, est-ce un problème ?

de raconter la tristesse, la déception mais aussi

rapport au monde. Au commencement, l’enfant La culture est importante. Il ne faut jamais

114 www.babybook.ch

www.babybook.ch 115


CULTURE

Le parcours de Cécile Desbois Muller en fait une des personnalités les plus importantes de la scène littéraire suisse romande. Son master Communication en poche, elle s'installe à Lausanne et y tisse rapidement des liens étroits avec le milieu artistique et littéraire. Elle a reprends ensuite les reines de la revue littéraire "Paroles". Entretien avec une passionnée passionnante.

Quels conseils donner aux parents qui nous lisent ?

«Finalement lire, c’est se rapprocher des autres et comprendre le monde.»

PROPOS RECUEILLIS PAR YOHANNA DUFOURG. le piétine, le jette. C’est sa façon d’entrer en Pourriez-vous nous décrire en quelques mots la revue « Paroles » ? Sacrée souris un roman, je lui ai lu et il l’a redemandé. Ma Guili Lapin

"ÊTRE AU MONDE"

Qu’est-ce que la lecture apporte aux enfants ?

fonctionnement.

discussions et créer de l’altérité en questionnant

Quels sont vos premiers et vos grands souvenirs de lectrice ? Tom and Tebby d’André François, des

Comment transmettre le goût de la lecture aux enfants ?

une entrée dans la littérature par l’image. J’ai

entouré par les personnages et les situations

Lire ou comment

C’est être au monde. Vipère au poing support pour nourrir l’imaginaire. Il est aussi

Certains parents peuvent se sentir démunis face au non-désir de lecture de leurs enfants, est-ce un problème ?

de raconter la tristesse, la déception mais aussi

rapport au monde. Au commencement, l’enfant La culture est importante. Il ne faut jamais

114 www.babybook.ch

www.babybook.ch 115


CULTURE

Lecture GRAND LOUP & PETIT LOUP LES TROP SUPER Henri Meunier et Nathalie Chou À partir de 4 ans

MAMAN À L'ÉCOLE Eric Veillé et Pauline Martin À partir de 3 ans La rentrée des classes, moment incontournable dans la vie d’un enfant mais surtout d’un parent. Vous êtes-vous déjà imaginé à la place de l’élève, quand pour ces premières journées de classe il faut apprendre à lever le doigt, faire des travaux en groupe, s’asseoir sagement à côté de ses petits camarades, faire la sieste en communauté. Dans cet album d’une grande fraîcheur, c’est avec beaucoup d’humour et de tendresse qu’une maman vous invite à découvrir cet univers impitoyable, l’école. Editions Actes Sud

LA MER EST RONDE Sylvie Neeman et Albertine À partir de 5 ans

Parce qu’il n’y a pas d’âge pour parler d’amour, cet album d’une grande fraîcheur montre que les sentiments peuvent dépasser les océans, les pâtes à la tomate et les cabines sans fenêtres.C’est l’histoire de Tina, elle travaille sur un bateau, elle le rend beau et propre. Il y a Antonio, sur un autre bateau, il cuisine mais pas pour Tina. Alors Tina en a marre et décide de rejoindre celui qu’elle aime... Encore une belle histroire à découvrire chez la plus célèbre des maisons d’édition suisse.

série ! Dans « Le complexe d’Adèle », les Trop Super devront démasquer le mystérieux malfaiteur qui rase tous les animaux de la forêt ; qui est-il ? Pourquoi agit-il ainsi ? L’enquête est lancée. Une façon ludique de découvrir la vie nocturne des chauves-souris. Dans « Tyranik l’Ours », ils mèneront une nouvelle enquête et devront découvrir quel animal mange toutes les denrées sur son passage. Qui peut bien avoir un appétit si féroce ? Et pourquoi ? Ici, l’enfant apprend pas mal de choses intéressantes sur l’hibernation des ours. Une bande dessinée drôle et éducative pour les toutpetits.

Nadine Brun-Cosme et Olivier Tallec À partir de 4 ans Pour fêter les 10 ans de cette série, les éditions Flammarion ont réédité le premier tome en format géant. En bonus, un poster à colorier et à garder sur le mur de la chambre d’enfant. L’enfant y découvre des notions humanistes comme le partage, la compassion et l’altruisme. Grand Loup était bien tout seul dans sa forêt et il ne voit pas d’un très bon œil l’arrivée de Petit Loup. Mais le jour où Petit disparaît, tout prend une tournure différente. Et si la vie n’avait de saveur que si elle était partagée ? Editions Flammarion

ANIMALIUM Katie Scott et Jenny Broom À partir de 7 ans Voici un format géant pour raconter l’histoire de nos amis les animaux et leur mode de vie. D’où viennent-il ? Combien sont-ils à peupler notre planète? À quelle familles appartiennent-il ? Les très belles illustrations nous plongent dans un bestiaire des plus fascinant. Editions Casterman

Editions Actes Sud

Editions La Joie de lire

116 www.babybook.ch

www.babybook.ch 117


CULTURE

Lecture GRAND LOUP & PETIT LOUP LES TROP SUPER Henri Meunier et Nathalie Chou À partir de 4 ans

MAMAN À L'ÉCOLE Eric Veillé et Pauline Martin À partir de 3 ans La rentrée des classes, moment incontournable dans la vie d’un enfant mais surtout d’un parent. Vous êtes-vous déjà imaginé à la place de l’élève, quand pour ces premières journées de classe il faut apprendre à lever le doigt, faire des travaux en groupe, s’asseoir sagement à côté de ses petits camarades, faire la sieste en communauté. Dans cet album d’une grande fraîcheur, c’est avec beaucoup d’humour et de tendresse qu’une maman vous invite à découvrir cet univers impitoyable, l’école. Editions Actes Sud

LA MER EST RONDE Sylvie Neeman et Albertine À partir de 5 ans

Parce qu’il n’y a pas d’âge pour parler d’amour, cet album d’une grande fraîcheur montre que les sentiments peuvent dépasser les océans, les pâtes à la tomate et les cabines sans fenêtres.C’est l’histoire de Tina, elle travaille sur un bateau, elle le rend beau et propre. Il y a Antonio, sur un autre bateau, il cuisine mais pas pour Tina. Alors Tina en a marre et décide de rejoindre celui qu’elle aime... Encore une belle histroire à découvrire chez la plus célèbre des maisons d’édition suisse.

série ! Dans « Le complexe d’Adèle », les Trop Super devront démasquer le mystérieux malfaiteur qui rase tous les animaux de la forêt ; qui est-il ? Pourquoi agit-il ainsi ? L’enquête est lancée. Une façon ludique de découvrir la vie nocturne des chauves-souris. Dans « Tyranik l’Ours », ils mèneront une nouvelle enquête et devront découvrir quel animal mange toutes les denrées sur son passage. Qui peut bien avoir un appétit si féroce ? Et pourquoi ? Ici, l’enfant apprend pas mal de choses intéressantes sur l’hibernation des ours. Une bande dessinée drôle et éducative pour les toutpetits.

Nadine Brun-Cosme et Olivier Tallec À partir de 4 ans Pour fêter les 10 ans de cette série, les éditions Flammarion ont réédité le premier tome en format géant. En bonus, un poster à colorier et à garder sur le mur de la chambre d’enfant. L’enfant y découvre des notions humanistes comme le partage, la compassion et l’altruisme. Grand Loup était bien tout seul dans sa forêt et il ne voit pas d’un très bon œil l’arrivée de Petit Loup. Mais le jour où Petit disparaît, tout prend une tournure différente. Et si la vie n’avait de saveur que si elle était partagée ? Editions Flammarion

ANIMALIUM Katie Scott et Jenny Broom À partir de 7 ans Voici un format géant pour raconter l’histoire de nos amis les animaux et leur mode de vie. D’où viennent-il ? Combien sont-ils à peupler notre planète? À quelle familles appartiennent-il ? Les très belles illustrations nous plongent dans un bestiaire des plus fascinant. Editions Casterman

Editions Actes Sud

Editions La Joie de lire

116 www.babybook.ch

www.babybook.ch 117


ÉCLAIRAGE

LE BON RÉGIME POUR NOS ENFANTS ?

-

-

-

-

-

-

-

VÉGÉTARIEN.Sans

avoir fait médecine, tout le monde a un avis sur les régimes végétariens ou végétaliens. Ce vieux débat culturel auquel tout le monde participe un jour ou l'autre, commence en général lors de la socialisation de l'enfant, à l'école, avec cette question : Pourquoi il mange pas la même chose que moi, lui ? Mais est-ce bon pour les bambins ? Comme pour les médicaments, tout dépend de l'âge et de la dose. Par Gérard Robert Illustrations : Emma Souharce

Des besoins indispensables

La bonne combinaison

Qu’en pensent les experts ?

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

118 www.babybook.ch

VÉGÉ-QUOI ? Le végétarisme se décline à plusieurs sauces. Il y a les semi-végétariens qui ne se passent que de viande. Les lacto-ovo-végétariens qui mangent des œufs et consomment des produits laitiers, mais excluent toute autre source protéique animale. Et les lacto-végétariens qui se contentent de produits laitiers. Le régime végétalien, lui, ne comprend que des céréales, des fruits et des légumes.

www.babybook.ch 119


ÉCLAIRAGE

LE BON RÉGIME POUR NOS ENFANTS ?

-

-

-

-

-

-

-

VÉGÉTARIEN.Sans

avoir fait médecine, tout le monde a un avis sur les régimes végétariens ou végétaliens. Ce vieux débat culturel auquel tout le monde participe un jour ou l'autre, commence en général lors de la socialisation de l'enfant, à l'école, avec cette question : Pourquoi il mange pas la même chose que moi, lui ? Mais est-ce bon pour les bambins ? Comme pour les médicaments, tout dépend de l'âge et de la dose. Par Gérard Robert Illustrations : Emma Souharce

Des besoins indispensables

La bonne combinaison

Qu’en pensent les experts ?

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

118 www.babybook.ch

VÉGÉ-QUOI ? Le végétarisme se décline à plusieurs sauces. Il y a les semi-végétariens qui ne se passent que de viande. Les lacto-ovo-végétariens qui mangent des œufs et consomment des produits laitiers, mais excluent toute autre source protéique animale. Et les lacto-végétariens qui se contentent de produits laitiers. Le régime végétalien, lui, ne comprend que des céréales, des fruits et des légumes.

www.babybook.ch 119


ÉCLAIRAGE www.catimini.com

www.falke.com

www.marcjacobs.com

www.oeufnyc.com

www.swarovski.com

www.aeschbach-chaussures.ch

www.canada-goose.com

www.fendi.com

www.jfrey.fr

www.pale-cloud.com

www.tambere.co.kr

www.aletta.com

www.carandache.com

www.jacadi.fr

www.paulsmith.co.uk

www.tartine-et-chocolat.fr

www.annekurris.com

www.carreraworld.com

www.letempsdescerisesjeans.com

www.pepechildrenshoes.it

www.tecnicausa.com

www.moratojunior.com

www.cdec.fr

www.gant.com

www.jeanbourget.com

www.petit-bateau.com

www.thomassabo.com

www.shopcherie.it

www.globus.ch

www.julbo-eyewear.com

www.petitretro.com

http://tilamarch.com

www.chloe.com

www.gucci.com

www.mapetiteanglaise.com

www.plein.com/us/kids.html

www.timberland.fr

www.chaussuresclotaire.com

www.guesskids.guess.eu

www.lecoindescreateurs.com

www.pipolaki.com

www.tommy.com

www.comma-store.de

www2.hm.com

www.macarons-fashion.com

www.pocsports.com

www.tricosa.ch

www.lecoqsportif.com

www.hackett.com

www.mamanjveuxca.com

www.popupshop.net

www.winsforpeace.com

www.covergirl.com

www.hermes.com

www.mariechantal.com

www.quenotte-paris.fr

www.urbanears.com

www.crayola.com

www.ifeelboot.com

http://minikane.com

www.ralphlauren.com

www.collection.vans.eu

www.dallago1958.com

www.ikks.com

http://www.minirodini.com

www.ray-ban.com

www.visilab.ch

www.date-sneakers.com

www.ilgufo.com

https://www.molo.com

www.riverisland.com

www.weleda.ch

www.diesel.com

www.kenzo.com

www.monellina.it

www.rossignol.com

www.youngsoles.co.uk

www.dior.com

www.lasticot.com

www.montblanc.com

www.royalties-paris.com

www.yves-salomon.fr

www.dpam.com

www.loreal-paris.fr

www.moon-boot.com

www.samsoe.com

www.zadig-et-voltaire.com

www.dynastar.com

https://lapetitegervaise.com

www.mou-online.com

www.scotch-soda.com

www.easypeasy.fr

www.fr.laroche-posay.ch

www.mrktstore.com

www.sebago.com

www.emile-et-ida.fr

www.global.lacoste.com

www.navyboot.com

www.sierrajulian.com

Chaussures: Rue de la Rôtisserie 2, 1204 Genève Vêtements: Place du Molard 11, 1204 Genève

www.emmanuellekhanhparis.com

www.lee.com

www.nellystella.com

www.skinceuticals.com

Rue du Marché 34, 1204 Genève

www.ermannoscervino.it

www.levi.com

www.nicethingspalomas.com

www.stellamccartney.com

www.espritshop.ch

www.liligaufrette.com

www.noe-zoe.com

www.stoeckli.ch

ADRESSES

www.3pommes.com

www.aprilshowers.fr

Le choix du bon sens

L'équilibre originel

Un enjeu social

-

-

-

-

www.armani.com

lettes

-

www.arseneetlespipelettes.com

www.atelierchild.com

-

www.beckaro.com www.baume-et-mercier.ch

ww.benjie-shoes.com www.world.benetton.com

-

www.besson-chaussures.com www.blizzard-ski.com

-

http://shop-us.bogner.com www.bongenie-grieder.ch www.bonpoint.com

-

-

www.blune.fr

www.hugoboss.com www.brioni.com www.bulgari.com

-

https://us.burberry.com

Pour pleiiiiin d’avantages. Bienvenue au club! Inscrivez-vous gratuitement et faites aussitôt le plein d’avantages: de nombreux bons de réductions vous attendent comme cadeau de bienvenue!

LA LÉGENDE DE LA FEUILLE D'ÉPINARD GORGÉE DE FER On le sait aujourd’hui, en terme d’apport en fer, les épinards ne sont plus à classer au rang des lentilles. Lorsque 100 g de l’aliment préféré de Popeye apportent 2,7 mg de fer, la même quantité de lentilles en fournit environ 8 mg. Mais d’où vient cette réputation qu’a l’épinard d’être une mine de fer ? Le dessinateur, qui a créé en 1929 le marin amateur de boîte d’épinards, serait tombé, comme le reste du monde dans un panneau qu’a involontairement dressé un chercheur américain. Celui-ci aurait publié, en 1890, ses recherches sur les valeurs nutritives de la plante potagère et une erreur de virgule se serait glissée par là. De 3 mg pour 100 g, les feuilles d’épinards seraient passées à 30, faisant d’elles le végétal le plus pourvu en fer. Mais le comble du ridicule dans la légende des épinards super riches en fer est que la plante contient un acide (acide oxalique) qui inhiberait l’assimilation du fer.

120 www.babybook.ch

Des offres exclusives pour les familles Profitez de nos nombreuses offres exclusives pour les loisirs, les vacances et les sorties!

CÉLINE LE GRAND

ily.ch mily.ch ellofam .hellofa www.h

%

Pleiiiiin d’avantages En tant que membre du club, vous bénéficiez de rabais hebdomadaires exclusifs.

Vous n’êtes pas encore membre ? Inscrivez-vous, c’est gratuit!

www.hellofamily.ch


ÉCLAIRAGE www.catimini.com

www.falke.com

www.marcjacobs.com

www.oeufnyc.com

www.swarovski.com

www.aeschbach-chaussures.ch

www.canada-goose.com

www.fendi.com

www.jfrey.fr

www.pale-cloud.com

www.tambere.co.kr

www.aletta.com

www.carandache.com

www.jacadi.fr

www.paulsmith.co.uk

www.tartine-et-chocolat.fr

www.annekurris.com

www.carreraworld.com

www.letempsdescerisesjeans.com

www.pepechildrenshoes.it

www.tecnicausa.com

www.moratojunior.com

www.cdec.fr

www.gant.com

www.jeanbourget.com

www.petit-bateau.com

www.thomassabo.com

www.shopcherie.it

www.globus.ch

www.julbo-eyewear.com

www.petitretro.com

http://tilamarch.com

www.chloe.com

www.gucci.com

www.mapetiteanglaise.com

www.plein.com/us/kids.html

www.timberland.fr

www.chaussuresclotaire.com

www.guesskids.guess.eu

www.lecoindescreateurs.com

www.pipolaki.com

www.tommy.com

www.comma-store.de

www2.hm.com

www.macarons-fashion.com

www.pocsports.com

www.tricosa.ch

www.lecoqsportif.com

www.hackett.com

www.mamanjveuxca.com

www.popupshop.net

www.winsforpeace.com

www.covergirl.com

www.hermes.com

www.mariechantal.com

www.quenotte-paris.fr

www.urbanears.com

www.crayola.com

www.ifeelboot.com

http://minikane.com

www.ralphlauren.com

www.collection.vans.eu

www.dallago1958.com

www.ikks.com

http://www.minirodini.com

www.ray-ban.com

www.visilab.ch

www.date-sneakers.com

www.ilgufo.com

https://www.molo.com

www.riverisland.com

www.weleda.ch

www.diesel.com

www.kenzo.com

www.monellina.it

www.rossignol.com

www.youngsoles.co.uk

www.dior.com

www.lasticot.com

www.montblanc.com

www.royalties-paris.com

www.yves-salomon.fr

www.dpam.com

www.loreal-paris.fr

www.moon-boot.com

www.samsoe.com

www.zadig-et-voltaire.com

www.dynastar.com

https://lapetitegervaise.com

www.mou-online.com

www.scotch-soda.com

www.easypeasy.fr

www.fr.laroche-posay.ch

www.mrktstore.com

www.sebago.com

www.emile-et-ida.fr

www.global.lacoste.com

www.navyboot.com

www.sierrajulian.com

Chaussures: Rue de la Rôtisserie 2, 1204 Genève Vêtements: Place du Molard 11, 1204 Genève

www.emmanuellekhanhparis.com

www.lee.com

www.nellystella.com

www.skinceuticals.com

Rue du Marché 34, 1204 Genève

www.ermannoscervino.it

www.levi.com

www.nicethingspalomas.com

www.stellamccartney.com

www.espritshop.ch

www.liligaufrette.com

www.noe-zoe.com

www.stoeckli.ch

ADRESSES

www.3pommes.com

www.aprilshowers.fr

Le choix du bon sens

L'équilibre originel

Un enjeu social

-

-

-

-

www.armani.com

lettes

-

www.arseneetlespipelettes.com

www.atelierchild.com

-

www.beckaro.com www.baume-et-mercier.ch

ww.benjie-shoes.com www.world.benetton.com

-

www.besson-chaussures.com www.blizzard-ski.com

-

http://shop-us.bogner.com www.bongenie-grieder.ch www.bonpoint.com

-

-

www.blune.fr

www.hugoboss.com www.brioni.com www.bulgari.com

-

https://us.burberry.com

Pour pleiiiiin d’avantages. Bienvenue au club! Inscrivez-vous gratuitement et faites aussitôt le plein d’avantages: de nombreux bons de réductions vous attendent comme cadeau de bienvenue!

LA LÉGENDE DE LA FEUILLE D'ÉPINARD GORGÉE DE FER On le sait aujourd’hui, en terme d’apport en fer, les épinards ne sont plus à classer au rang des lentilles. Lorsque 100 g de l’aliment préféré de Popeye apportent 2,7 mg de fer, la même quantité de lentilles en fournit environ 8 mg. Mais d’où vient cette réputation qu’a l’épinard d’être une mine de fer ? Le dessinateur, qui a créé en 1929 le marin amateur de boîte d’épinards, serait tombé, comme le reste du monde dans un panneau qu’a involontairement dressé un chercheur américain. Celui-ci aurait publié, en 1890, ses recherches sur les valeurs nutritives de la plante potagère et une erreur de virgule se serait glissée par là. De 3 mg pour 100 g, les feuilles d’épinards seraient passées à 30, faisant d’elles le végétal le plus pourvu en fer. Mais le comble du ridicule dans la légende des épinards super riches en fer est que la plante contient un acide (acide oxalique) qui inhiberait l’assimilation du fer.

120 www.babybook.ch

Des offres exclusives pour les familles Profitez de nos nombreuses offres exclusives pour les loisirs, les vacances et les sorties!

CÉLINE LE GRAND

ily.ch mily.ch ellofam .hellofa www.h

%

Pleiiiiin d’avantages En tant que membre du club, vous bénéficiez de rabais hebdomadaires exclusifs.

Vous n’êtes pas encore membre ? Inscrivez-vous, c’est gratuit!

www.hellofamily.ch


ENFANTS MIGRATEURS

MANGER

Mais il y a aussi dans ce déménagement à Miami des choses qui réjouissent Liam. « Il y a encore plus de steak-house ici qu’à Playa », s’extasie-t-il. « Pour mon dernier anniversaire au Mexique, nous sommes allés dans l’un de ces restaurants. J’ai mangé un steak de 400g, c’était le plus beau jour de ma vie ! », se souvient-il au grand dam de ses parents qui ne sont « pas tellement carnivores ». Les deux enfants ont également été surpris par la quantité de fast-food qui inonde les rues de leur nouvelle ville. « Tu en vois trois dès que tu fais cinq minutes de voiture », décrit Liam.

De Morges à Miami EN PASSANT PAR

LE MEXIQUE SPORTS

Le condo familial dispose également d’installations sportives. « Lorsque papa rentre du travail en

Enfants de Morges, Liam et Noah promènent leurs parents de par le monde depuis quelques années… à moins que ce ne soit l'inverse. Les deux frères, âgés respectivement de 9 et 7 ans, "poursuivent" leurs parents Guy et Eva vers des destinations "chaleureuses" mais aussi vers d'autres plus "normales" comme la Suisse.

DORMIR

Pendant les vacances déjà, Liam et Noah se levaient tous les jours à 7h30. Et ils continuent de le faire depuis la rentrée scolaire qui a eu lieu le 24 août. L’heure du coucher se situe vers 22 heures.

Par Grégory Verger

LANGUES

Bien qu’il comprenne bien l’anglais, Liam est inquiet parce pour le parler. Noah n’est pas plus tracassé que ça : « Je comprendrai dans 4 000 mois », dit-il avec la mesure qui semble le caractériser. Les deux garçons parlent déjà couramment l’espagnol. « D’ailleurs, parfois, on ne trouve plus le mot en français et on le dit en espagnol. Ça fait qu’on parle un mélange des deux langues. »

122 www.babybook.ch

ECOLE

Les deux frères fréquentent la même école. Il s’agit de la South Miami K-8 center, une école publique. L’aîné est entré en 4th grade (équivalent de la 4e primaire en Suisse) tandis que le benjamin est en 2 th grade. « Pour l’instant, c’est le début de l’année, papa et maman nous accompagnent ira tout seuls à vélo. Ce n’est qu’à 10 minutes de la maison. »

tennis ou au foot sur les terrains en bas de chez nous. On ne peut pas y aller avant parce qu’il fait trop chaud », raconte Liam. « Liam est le meilleur de la famille au foot », dit Noah. Pas étonnant que le jeune garçon regrette un peu le Mexique à ce niveau-là. « Là-bas, on sortait notre ballon, on improvisait un terrain n’importe où avec des cailloux et on trouvait tout le temps des gens pour faire un match. Ici, on a plus de mal à trouver des partenaires », évoque Liam.

VOYAGER

Puisqu’ils déménagent régulièrement, les membres de la famille Leng consacrent leurs voyages à la découverte du pays dans lequel ils se trouvent. Et aussi, à revenir en Suisse pour rendre visite à la famille. « On a hâte de revoir nos cousins dans la région de Neuchâtel et de faire du ski », disent les deux frères. Le prochain séjour helvétique est prévu pour la période de Noël. « En fait, je trouve que Miami ressemble vraiment à la Suisse sauf qu’il fait plus chaud. Par contre, les gens sont moins chaleureux à Miami qu’au Mexique », conclut Liam.

LOISIRS

« Maman nous a fait préparer la on travaillait tous les matins. Et l’après-midi, on jouait aux Légo et aux Playmobil dans notre chambre ou on allait au parc jouer au foot, mais pas à la plage », relate Liam. « J’en ai marre de la plage », lâche Noah. Un choix qui peut surprendre mais la famille a déjà longtemps vécu au bord de l’eau du temps où elle était installée à Playa del Carmen au Mexique. Sinon les Leng aiment mois, je suis déjà allé trois fois au cinéma. J’ai vu Jurassic world et Minions en VO, évidemment. » Quant aux jeux vidéos, ils ne sont autorisés que les week-ends.

HABITATION

Liam, Noah, Léa et Guy habitent ce que les Américains appellent un « condo » (condominium). Une sorte de grande résidence avec plusieurs appartements qui teliers tels que des femmes de chambre, une blanchisserie ou un concierge. Au Mexique, ils occupaient une maison avec jardin.

www.babybook.ch 123


ENFANTS MIGRATEURS

MANGER

Mais il y a aussi dans ce déménagement à Miami des choses qui réjouissent Liam. « Il y a encore plus de steak-house ici qu’à Playa », s’extasie-t-il. « Pour mon dernier anniversaire au Mexique, nous sommes allés dans l’un de ces restaurants. J’ai mangé un steak de 400g, c’était le plus beau jour de ma vie ! », se souvient-il au grand dam de ses parents qui ne sont « pas tellement carnivores ». Les deux enfants ont également été surpris par la quantité de fast-food qui inonde les rues de leur nouvelle ville. « Tu en vois trois dès que tu fais cinq minutes de voiture », décrit Liam.

De Morges à Miami EN PASSANT PAR

LE MEXIQUE SPORTS

Le condo familial dispose également d’installations sportives. « Lorsque papa rentre du travail en

Enfants de Morges, Liam et Noah promènent leurs parents de par le monde depuis quelques années… à moins que ce ne soit l'inverse. Les deux frères, âgés respectivement de 9 et 7 ans, "poursuivent" leurs parents Guy et Eva vers des destinations "chaleureuses" mais aussi vers d'autres plus "normales" comme la Suisse.

DORMIR

Pendant les vacances déjà, Liam et Noah se levaient tous les jours à 7h30. Et ils continuent de le faire depuis la rentrée scolaire qui a eu lieu le 24 août. L’heure du coucher se situe vers 22 heures.

Par Grégory Verger

LANGUES

Bien qu’il comprenne bien l’anglais, Liam est inquiet parce pour le parler. Noah n’est pas plus tracassé que ça : « Je comprendrai dans 4 000 mois », dit-il avec la mesure qui semble le caractériser. Les deux garçons parlent déjà couramment l’espagnol. « D’ailleurs, parfois, on ne trouve plus le mot en français et on le dit en espagnol. Ça fait qu’on parle un mélange des deux langues. »

122 www.babybook.ch

ECOLE

Les deux frères fréquentent la même école. Il s’agit de la South Miami K-8 center, une école publique. L’aîné est entré en 4th grade (équivalent de la 4e primaire en Suisse) tandis que le benjamin est en 2 th grade. « Pour l’instant, c’est le début de l’année, papa et maman nous accompagnent ira tout seuls à vélo. Ce n’est qu’à 10 minutes de la maison. »

tennis ou au foot sur les terrains en bas de chez nous. On ne peut pas y aller avant parce qu’il fait trop chaud », raconte Liam. « Liam est le meilleur de la famille au foot », dit Noah. Pas étonnant que le jeune garçon regrette un peu le Mexique à ce niveau-là. « Là-bas, on sortait notre ballon, on improvisait un terrain n’importe où avec des cailloux et on trouvait tout le temps des gens pour faire un match. Ici, on a plus de mal à trouver des partenaires », évoque Liam.

VOYAGER

Puisqu’ils déménagent régulièrement, les membres de la famille Leng consacrent leurs voyages à la découverte du pays dans lequel ils se trouvent. Et aussi, à revenir en Suisse pour rendre visite à la famille. « On a hâte de revoir nos cousins dans la région de Neuchâtel et de faire du ski », disent les deux frères. Le prochain séjour helvétique est prévu pour la période de Noël. « En fait, je trouve que Miami ressemble vraiment à la Suisse sauf qu’il fait plus chaud. Par contre, les gens sont moins chaleureux à Miami qu’au Mexique », conclut Liam.

LOISIRS

« Maman nous a fait préparer la on travaillait tous les matins. Et l’après-midi, on jouait aux Légo et aux Playmobil dans notre chambre ou on allait au parc jouer au foot, mais pas à la plage », relate Liam. « J’en ai marre de la plage », lâche Noah. Un choix qui peut surprendre mais la famille a déjà longtemps vécu au bord de l’eau du temps où elle était installée à Playa del Carmen au Mexique. Sinon les Leng aiment mois, je suis déjà allé trois fois au cinéma. J’ai vu Jurassic world et Minions en VO, évidemment. » Quant aux jeux vidéos, ils ne sont autorisés que les week-ends.

HABITATION

Liam, Noah, Léa et Guy habitent ce que les Américains appellent un « condo » (condominium). Une sorte de grande résidence avec plusieurs appartements qui teliers tels que des femmes de chambre, une blanchisserie ou un concierge. Au Mexique, ils occupaient une maison avec jardin.

www.babybook.ch 123


Avec plus de 1400 accouchements par an, les deux maternités de l’hôpital fribourgeois (HFR) disposent d’un plateau technique performant. Elles proposent aux mamans un cadre confortable et sûr, grâce au savoir-faire d’une équipe pluridisciplinaire composée de sages-femmes,

NEWS

BABYBOOK COMMUNITY

Nous proposons également une palette de cours de préCASTINGparation ENFANT 0-12 ans à la naissance : Traditionnel en semaine ou en weekend, en piscine et Abonnez-vous au magazine familles en Suisse!(IBCLC). prodiguons des des conseils en allaitement

JE U CONCOURS BABYBO O K

Un projet de naissance respectueux de la physiologie de l’accouchement fait de chaque naissance à l’HFR un moment privilégié pour la maman et son enfant. En outre, la maternité de l’HFR Fribourg – Hôpital cantonal détient le label «Hôpitaux amis des bébés» de l’UNICEF.

1 AN soit 2 numéros

N MA GA ZIN

E

pour CHF 30.-

0-12 ans Route CASTING de BertignyENFANT 34 Abonnez-vous au magazine des familles en Suisse! 1709 Fribourg STYLEEnfant – Loisirs – Déco – Education – Santé Mode Tél. 429 91 11 TENUE026 S H IV ER N www.daler.ch ALES

au lieu de CHF 36.-

- KID SF AS HIO

1 AN soit 2 numéros

CU

L

LTURE Avec Splus de 1’000 naissances par l’Hôpital Daler L' année, A RT E T ANTCHF pour 18.É L' EN FA N T PETI TS PIEDla maternité la plus importante du canton de représente S BIEN CHAU SSÉS Fribourg.

MA GAZ INE S EM E ST RIE L

AUTOMNE / HIVER 2015

PRI NTE MP

ON MA GAZ INE

L'ENFANT

MODavEDEecSTINATION

les kids LE MEILLE MARRAKEC H UR DES COLL ECT IONS Une ma ANNE SOPHI E PIC, CHEF ETO ILEE

- KID SFA SHI

SANTÉ

MODE

BAB YBO OK

LE MEILLEUR DES COLLECTIONS

GLUTEN : PO UR OU CONTR E?

BabyBook_Zad

igVoltaire.indd

1

CHF 9.-

Retrouvez les plus beaux instants de tendresse entre parents et enfants partagés par les membres de la communauté sur notre site. Vous aussi, partagez vos moments privilégiés en famille sur Babybook.ch !

CULTURE L'ART ET

PETITS PIEDS BIEN CHAUSSÉS

tendance

LES CREATE URS SUISSES A SUIVRE

Les gynécologues et obstétriciens expérimentés de l’éta30.man blissement ainsi que l’équipe de la maternité assurent au top au lieu de CHF 36.OFFERTS une prise en charge optimale dans de toutes nouvelles salles d’accouchements, aménagées selon les équipements les plus modernes. Divers cours de préparation à Sante Frais de port la naissance viennent compléter l’offreDeproposée: tradiSuisse & France co de reve OFFERTSprénatale, haptonomie, préparationnelle, gymnastique tion à la naissance en piscine, conseil en allaitement.

Suisse &pour FranceCHF

TENUES HIVERNALES

B A BY B OO K - K I DSFA SHIO N MAG AZIN E

L'INSTANT CÂLINS!

S/É TÉ 201 5

CHF 9.-

AU TO M N E /H IVE R 2 0 15

2 ANS soitport 4 numéros Frais de

STYLE

PRINTEMPS/ ÉTÉ 2015

MAG AZI NE

BA BY BO OK

SEM EST RIE

Sur Facebook, la communauté Babybook rassemble + de 14’000 fans, une audience qui nous place en position de numéro 1 auprès des familles en Suisse. Chaque semaine vous retrouvez vos vidéos insolites préférées, les dernières informations sur nos événements, des suggestions de sorties et loisirs à partager avec vos enfants, des informations autour de l’éducation et la santé des bébés ou des enfants, sans oublier tous nos jeux-concours: places de cinéma, entrées pour des manifestations familiales, nouveautés produits, ... UN GRAND MERCI A VOUS, qui nous suivez au quotidien!

HÔPITAL DALER

AU TO MN E

2 ANS soit 4 numéros

Une audience record sur Facebook

AUTOMNE / HIV ER 2015

MA GA ZIN E

SE ME ST RIE

L

pour CHF 18.-

/H IV ER 20 15

La Famille Di Capua a été invité au dernier Diabolo Festival en remportant l’un de nos concours, retour en images sur cette journée familiale. « Une superbe journée passée grâce au concours Babybook ! » nous raconte-t-elle.

Mode Enfant – Loisirs – Déco – Education – Santé

CHF 9.-

Au-delà des lecteurs de notre magazine, Babybook constitue une véritable communauté qui fédère et donne la parole aux familles en Suisse. Cela grâce à notre site Babybook.ch, à notre présence sur les réseaux sociaux (page Babybookch sur Facebook, Instagram, ...), à notre newsletter adressée à 48’000 familles et aux nombreux jeux/ concours organisés tout au long de l’année. Nos conseils et pages tendances mode, les coulisses de nos shooting, ou encore des vidéos insolites animent quotidiennement nos pages. Et comme dans toute communauté, rencontres et émotions sont au rendez-vous chaque année, à l’occasion du casting enfant, qui pour sa 8e édition sera encore présent cet automne. À Berne (du 30.09 au 04.10.2015), à Martigny (les 3, 4, 10 et 11.10.15) et à Genève (du 13 au 22.10.15).

22/04/15 15:04

UNE MAISO

N A BERNE

Abonnement à Babybook L’Hôpital KidsFashion Daler dispose deMagazine chambres privées, semi-priAbonnement à Babybook KidsFashion Magazine

vées ou communes et, sur réservation, d’une chambre sur Babybook.ch sur Babybook.ch

FAMILLE PEREIRA BERNEX (GENÈVE)

FAMILLE HÉNIN DE POUGY (FRANCE)

FAMILLE PISCH BIENNE (BERNE)

FAMILLE BERIZZI LAUSANNE (VAUD)

FAMILLE VENET BERNEX (GENÈVE)

familiale. Pour plus d’informations: 026 429 93 60

124 www.babybook.ch

126 www.babybook.ch


Avec plus de 1400 accouchements par an, les deux maternités de l’hôpital fribourgeois (HFR) disposent d’un plateau technique performant. Elles proposent aux mamans un cadre confortable et sûr, grâce au savoir-faire d’une équipe pluridisciplinaire composée de sages-femmes,

NEWS

BABYBOOK COMMUNITY

Nous proposons également une palette de cours de préCASTINGparation ENFANT 0-12 ans à la naissance : Traditionnel en semaine ou en weekend, en piscine et Abonnez-vous au magazine familles en Suisse!(IBCLC). prodiguons des des conseils en allaitement

JE U CONCOURS BABYBO O K

Un projet de naissance respectueux de la physiologie de l’accouchement fait de chaque naissance à l’HFR un moment privilégié pour la maman et son enfant. En outre, la maternité de l’HFR Fribourg – Hôpital cantonal détient le label «Hôpitaux amis des bébés» de l’UNICEF.

1 AN soit 2 numéros

N MA GA ZIN

E

pour CHF 30.-

0-12 ans Route CASTING de BertignyENFANT 34 Abonnez-vous au magazine des familles en Suisse! 1709 Fribourg STYLEEnfant – Loisirs – Déco – Education – Santé Mode Tél. 429 91 11 TENUE026 S H IV ER N www.daler.ch ALES

au lieu de CHF 36.-

- KID SF AS HIO

1 AN soit 2 numéros

CU

L

LTURE Avec Splus de 1’000 naissances par l’Hôpital Daler L' année, A RT E T ANTCHF pour 18.É L' EN FA N T PETI TS PIEDla maternité la plus importante du canton de représente S BIEN CHAU SSÉS Fribourg.

MA GAZ INE S EM E ST RIE L

AUTOMNE / HIVER 2015

PRI NTE MP

ON MA GAZ INE

L'ENFANT

MODavEDEecSTINATION

les kids LE MEILLE MARRAKEC H UR DES COLL ECT IONS Une ma ANNE SOPHI E PIC, CHEF ETO ILEE

- KID SFA SHI

SANTÉ

MODE

BAB YBO OK

LE MEILLEUR DES COLLECTIONS

GLUTEN : PO UR OU CONTR E?

BabyBook_Zad

igVoltaire.indd

1

CHF 9.-

Retrouvez les plus beaux instants de tendresse entre parents et enfants partagés par les membres de la communauté sur notre site. Vous aussi, partagez vos moments privilégiés en famille sur Babybook.ch !

CULTURE L'ART ET

PETITS PIEDS BIEN CHAUSSÉS

tendance

LES CREATE URS SUISSES A SUIVRE

Les gynécologues et obstétriciens expérimentés de l’éta30.man blissement ainsi que l’équipe de la maternité assurent au top au lieu de CHF 36.OFFERTS une prise en charge optimale dans de toutes nouvelles salles d’accouchements, aménagées selon les équipements les plus modernes. Divers cours de préparation à Sante Frais de port la naissance viennent compléter l’offreDeproposée: tradiSuisse & France co de reve OFFERTSprénatale, haptonomie, préparationnelle, gymnastique tion à la naissance en piscine, conseil en allaitement.

Suisse &pour FranceCHF

TENUES HIVERNALES

B A BY B OO K - K I DSFA SHIO N MAG AZIN E

L'INSTANT CÂLINS!

S/É TÉ 201 5

CHF 9.-

AU TO M N E /H IVE R 2 0 15

2 ANS soitport 4 numéros Frais de

STYLE

PRINTEMPS/ ÉTÉ 2015

MAG AZI NE

BA BY BO OK

SEM EST RIE

Sur Facebook, la communauté Babybook rassemble + de 14’000 fans, une audience qui nous place en position de numéro 1 auprès des familles en Suisse. Chaque semaine vous retrouvez vos vidéos insolites préférées, les dernières informations sur nos événements, des suggestions de sorties et loisirs à partager avec vos enfants, des informations autour de l’éducation et la santé des bébés ou des enfants, sans oublier tous nos jeux-concours: places de cinéma, entrées pour des manifestations familiales, nouveautés produits, ... UN GRAND MERCI A VOUS, qui nous suivez au quotidien!

HÔPITAL DALER

AU TO MN E

2 ANS soit 4 numéros

Une audience record sur Facebook

AUTOMNE / HIV ER 2015

MA GA ZIN E

SE ME ST RIE

L

pour CHF 18.-

/H IV ER 20 15

La Famille Di Capua a été invité au dernier Diabolo Festival en remportant l’un de nos concours, retour en images sur cette journée familiale. « Une superbe journée passée grâce au concours Babybook ! » nous raconte-t-elle.

Mode Enfant – Loisirs – Déco – Education – Santé

CHF 9.-

Au-delà des lecteurs de notre magazine, Babybook constitue une véritable communauté qui fédère et donne la parole aux familles en Suisse. Cela grâce à notre site Babybook.ch, à notre présence sur les réseaux sociaux (page Babybookch sur Facebook, Instagram, ...), à notre newsletter adressée à 48’000 familles et aux nombreux jeux/ concours organisés tout au long de l’année. Nos conseils et pages tendances mode, les coulisses de nos shooting, ou encore des vidéos insolites animent quotidiennement nos pages. Et comme dans toute communauté, rencontres et émotions sont au rendez-vous chaque année, à l’occasion du casting enfant, qui pour sa 8e édition sera encore présent cet automne. À Berne (du 30.09 au 04.10.2015), à Martigny (les 3, 4, 10 et 11.10.15) et à Genève (du 13 au 22.10.15).

22/04/15 15:04

UNE MAISO

N A BERNE

Abonnement à Babybook L’Hôpital KidsFashion Daler dispose deMagazine chambres privées, semi-priAbonnement à Babybook KidsFashion Magazine

vées ou communes et, sur réservation, d’une chambre sur Babybook.ch sur Babybook.ch

FAMILLE PEREIRA BERNEX (GENÈVE)

FAMILLE HÉNIN DE POUGY (FRANCE)

FAMILLE PISCH BIENNE (BERNE)

FAMILLE BERIZZI LAUSANNE (VAUD)

FAMILLE VENET BERNEX (GENÈVE)

familiale. Pour plus d’informations: 026 429 93 60

124 www.babybook.ch

126 www.babybook.ch


MATERNITÉS

FRIBOURG

GENÈVE

HÔPITAL FRIBOURGEOIS

MAISON DE NAISSANCE LE PETIT PRINCE

CLINIQUE GÉNÉRALE-BEAULIEU

HÔPITAL DE LA TOUR

HFR Fribourg

Chemin de Nazareth 5 1762 Givisiez Tél. 026 469 07 27

Chemin Beau-Soleil 20 1206 Genève Tél. 022 839 59 12

Avenue J.D. Maillard 3 1217 Meyrin Tél. 022 719 61 11

Hôpital cantonal 1708 Fribourg Tél. 026 426 71 11 www.h-fr.ch

HFR Riaz rue de l’Hôpital 9 1632 Riaz Tél. 026 919 91 11 www.h-fr.ch

Avec plus de 1400 accouchements par an, les deux maternités de l’hôpital fribourgeois (HFR) disposent d’un plateau technique performant. Elles proposent aux mamans un cadre confortable et sûr, grâce au savoir-faire d’une équipe pluridisciplinaire composée de sages-femmes, Nous proposons également une palette de cours de préparation à la naissance : Traditionnel en semaine ou en weekend, en piscine et prodiguons des conseils en allaitement (IBCLC). Un projet de naissance respectueux de la physiologie de l’accouchement fait de chaque naissance à l’HFR un moment privilégié pour la maman et son enfant. En outre, la maternité de l’HFR Fribourg – Hôpital cantonal détient le label «Hôpitaux amis des bébés» de l’UNICEF.

Inscrite sur la liste des hôpitaux depuis le 1er février 2012, les parturientes ont dorénavant la possibilité de séjourner durant 3 à 4 jours après l’accouchement dans un espace familial nouvellement aménagé pour accueillir la famille.

Route de Bertigny 34 1709 Fribourg Tél. 026 429 91 11 www.daler.ch

www.latour.ch

Dotée d’un équipement médical de pointe et d’un confort accru pour la mère et son enfant, la Maternité de la Clinique Générale-Beaulieu se distingue par une ambiance chaleureuse et personnalisée.

La Maternité de l’Hôpital de La Tour est heureuse de vous accueillir et de vous accompagner dans votre projet de naissance.

L’accompagnement haptonomique caractérise son activité pour le suivi de grossesse, l’accouchement, le postpartum et le soutien à l’allaitement. Le choix des parents, le respect de la vie et la reconnaissance des compétences et des ressources du couple à mettre au monde leur enfant dans un lieu intime et sécurisant constituent les fondements essentiels de l’activité de ses sages-femmes. Bien-être et bien naître sont la devise du Petit Prince.

HÔPITAL DALER

www.beaulieu.ch www.le-petit-prince.ch

Vous serez entourés par une équipe pluridisciplinaire expérimentée, au coeur d’un établissement disposant d’une infrastructure médicale de haute technologie.

tement et de réanimation. Par leur écoute et leur disponibilité, nos sages-femmes et étape de votre vie de nouveaux parents, de la préparation à la naissance à votre retour à domicile.

24h/24h, nos spécialistes sont «au service» de la naissance. Notre maternité dispose de quatre salles d’accouchement accueillantes et agréables. Deux d’entre-elles sont équipées d’une baignoire de relaxation et d’accouchement pour préparer en douceur la naissance de votre enfant.

CLINIQUE DES GRANGETTES

HUG MATERNITÉ

Chemin des Grangettes, 7 1224 Chêne-Bougeries Genève Tél. 022 305 01 14

Boulevard de la Cluse 30 1205 Genève Tél. 022 382 68 16 7j/7j et 24h/24h

Avec plus de 1’000 naissances par année, l’Hôpital Daler représente la maternité la plus importante du canton de Fribourg. Les gynécologues et obstétriciens expérimentés de l’établissement ainsi que l’équipe de la maternité assurent une prise en charge optimale dans de toutes nouvelles salles d’accouchements, aménagées selon les équipements les plus modernes. Divers cours de préparation à tionnelle, gymnastique prénatale, haptonomie, préparation à la naissance en piscine, conseil en allaitement. L’Hôpital Daler dispose de chambres privées, semi-privées ou communes et, sur réservation, d’une chambre familiale. Pour plus d’informations: 026 429 93 60

126 www.babybook.ch

www.grangettes.ch

http://gyneco-obstetrique.hug-ge.ch

La Clinique des Grangettes est un établissement hospitalier privé renommé en matière de soins, d’accueil et de confort hôtelier. Elle possède un cadre de verdure unique et exceptionnel.

Au cœur de Genève avec 4000 naissances, la materni-

Première maternité privée de Suisse avec prés de 1’000 naissances par an, la Clinique des Grangettes est l’institution privée la plus expérimentée en la matière. A ce jour, plus de 70’000 bébés y sont nés.

La maternité dispose de 8 salles d’accouchement dont 2 salles physiologiques avec baignoire, propose des cours

Les salles d’accouchement, spacieuses et lumineuses, sont gérées par 16 sages-femmes œuvrant jour et nuit au bien-être de la maman et du nouveau-né.

fœtale, néonatologie) et d’une équipe pluridisciplinaire hautement spécialisée en périnatalité.

siologie tout en incluant le projet de naissance des futurs parents et de la situation médicale. La maternité est reconnue «Hôpital amis des bébés» par l’UNICEF.

www.babybook.ch 127


MATERNITÉS

FRIBOURG

GENÈVE

HÔPITAL FRIBOURGEOIS

MAISON DE NAISSANCE LE PETIT PRINCE

CLINIQUE GÉNÉRALE-BEAULIEU

HÔPITAL DE LA TOUR

HFR Fribourg

Chemin de Nazareth 5 1762 Givisiez Tél. 026 469 07 27

Chemin Beau-Soleil 20 1206 Genève Tél. 022 839 59 12

Avenue J.D. Maillard 3 1217 Meyrin Tél. 022 719 61 11

Hôpital cantonal 1708 Fribourg Tél. 026 426 71 11 www.h-fr.ch

HFR Riaz rue de l’Hôpital 9 1632 Riaz Tél. 026 919 91 11 www.h-fr.ch

Avec plus de 1400 accouchements par an, les deux maternités de l’hôpital fribourgeois (HFR) disposent d’un plateau technique performant. Elles proposent aux mamans un cadre confortable et sûr, grâce au savoir-faire d’une équipe pluridisciplinaire composée de sages-femmes, Nous proposons également une palette de cours de préparation à la naissance : Traditionnel en semaine ou en weekend, en piscine et prodiguons des conseils en allaitement (IBCLC). Un projet de naissance respectueux de la physiologie de l’accouchement fait de chaque naissance à l’HFR un moment privilégié pour la maman et son enfant. En outre, la maternité de l’HFR Fribourg – Hôpital cantonal détient le label «Hôpitaux amis des bébés» de l’UNICEF.

Inscrite sur la liste des hôpitaux depuis le 1er février 2012, les parturientes ont dorénavant la possibilité de séjourner durant 3 à 4 jours après l’accouchement dans un espace familial nouvellement aménagé pour accueillir la famille.

Route de Bertigny 34 1709 Fribourg Tél. 026 429 91 11 www.daler.ch

www.latour.ch

Dotée d’un équipement médical de pointe et d’un confort accru pour la mère et son enfant, la Maternité de la Clinique Générale-Beaulieu se distingue par une ambiance chaleureuse et personnalisée.

La Maternité de l’Hôpital de La Tour est heureuse de vous accueillir et de vous accompagner dans votre projet de naissance.

L’accompagnement haptonomique caractérise son activité pour le suivi de grossesse, l’accouchement, le postpartum et le soutien à l’allaitement. Le choix des parents, le respect de la vie et la reconnaissance des compétences et des ressources du couple à mettre au monde leur enfant dans un lieu intime et sécurisant constituent les fondements essentiels de l’activité de ses sages-femmes. Bien-être et bien naître sont la devise du Petit Prince.

HÔPITAL DALER

www.beaulieu.ch www.le-petit-prince.ch

Vous serez entourés par une équipe pluridisciplinaire expérimentée, au coeur d’un établissement disposant d’une infrastructure médicale de haute technologie.

tement et de réanimation. Par leur écoute et leur disponibilité, nos sages-femmes et étape de votre vie de nouveaux parents, de la préparation à la naissance à votre retour à domicile.

24h/24h, nos spécialistes sont «au service» de la naissance. Notre maternité dispose de quatre salles d’accouchement accueillantes et agréables. Deux d’entre-elles sont équipées d’une baignoire de relaxation et d’accouchement pour préparer en douceur la naissance de votre enfant.

CLINIQUE DES GRANGETTES

HUG MATERNITÉ

Chemin des Grangettes, 7 1224 Chêne-Bougeries Genève Tél. 022 305 01 14

Boulevard de la Cluse 30 1205 Genève Tél. 022 382 68 16 7j/7j et 24h/24h

Avec plus de 1’000 naissances par année, l’Hôpital Daler représente la maternité la plus importante du canton de Fribourg. Les gynécologues et obstétriciens expérimentés de l’établissement ainsi que l’équipe de la maternité assurent une prise en charge optimale dans de toutes nouvelles salles d’accouchements, aménagées selon les équipements les plus modernes. Divers cours de préparation à tionnelle, gymnastique prénatale, haptonomie, préparation à la naissance en piscine, conseil en allaitement. L’Hôpital Daler dispose de chambres privées, semi-privées ou communes et, sur réservation, d’une chambre familiale. Pour plus d’informations: 026 429 93 60

126 www.babybook.ch

www.grangettes.ch

http://gyneco-obstetrique.hug-ge.ch

La Clinique des Grangettes est un établissement hospitalier privé renommé en matière de soins, d’accueil et de confort hôtelier. Elle possède un cadre de verdure unique et exceptionnel.

Au cœur de Genève avec 4000 naissances, la materni-

Première maternité privée de Suisse avec prés de 1’000 naissances par an, la Clinique des Grangettes est l’institution privée la plus expérimentée en la matière. A ce jour, plus de 70’000 bébés y sont nés.

La maternité dispose de 8 salles d’accouchement dont 2 salles physiologiques avec baignoire, propose des cours

Les salles d’accouchement, spacieuses et lumineuses, sont gérées par 16 sages-femmes œuvrant jour et nuit au bien-être de la maman et du nouveau-né.

fœtale, néonatologie) et d’une équipe pluridisciplinaire hautement spécialisée en périnatalité.

siologie tout en incluant le projet de naissance des futurs parents et de la situation médicale. La maternité est reconnue «Hôpital amis des bébés» par l’UNICEF.

www.babybook.ch 127


MATERNITÉS

JURA

VA L A I S

N E U C H AT E L

HÔPITAL DU JURA

HÔPITAL NEUCHÂTELOIS

Site de Delémont Faubourg des Capucins 30 2800 Delémont Tél. 032 421 25 00

Rue de la Maladière 45 2000 Neuchâtel Tél. 032 713 30 00

La maternité a été entièrement rénovée en 2007. Elle est équipée de manière contemporaine et chaleureuse, notamment avec trois salles d’accouchement, dont une salle «nature» intégrant une baignoire et un lit rond. Chaque parturiente a la possibilité de préparer son plan de naissance et accoucher selon son choix. Toutes les chambres sont équipées de WC/douche et d’un salon d’allaitement. Le service compte 13 lits répartis dans 5 chambres à 2 lits et 3 chambres à 1 lit. L’équipe médicale et soignante travaille en collaboration et nurses proposent des prestations supplémentaires autour de la grossesse et la naissance: consultations de grossesse, entretien précoce, préparation à la nais-

HÔPITAL DU VALAIS Hôpital de Sion Avenue du Grand-Champsec 80 1951 Sion Tél. 027 603 40 00 www.hopitalvs.ch Hôpital de Viège Pflanzettastrasse 8 3930 Viège Tél. 027 970 33 33 www.spitalvs.ch

www.hopital-ne.ch

La maternité de l’HNE accueille près de 1700 naissances par an, ce qui en fait l’une des plus grandes maternités de Suisse romande après les hôpitaux universitaires, en garantissant une prise en charge adaptée et une large palette de prestations (baignoire d’accouchement, acupuncture notamment). La maternité est labellisée «Hôpital favorable à l’allaitement maternel» par l’UNICEF. Elle propose une consultation systématique à 36 semaines de grossesse, des consultations d’échographie, d’urogynécologie, d’infertilité et une consultation d’acupuncture obstétricale, qui viennent compléter l’éventail de ses prestations.

L’Hôpital du Valais a deux maternités, l’une à Sion et l’autre un suivi personnalisé, basé sur le respect de la physiologie et dispose d’équipes médicales ainsi qu’un plateau technique 24h/24.

MAISON DE NAISSANCE GAÏA Avenue du Grand Champsec 80 1950 Sion Tél. 027 603 85 87 www.gaïa.ch

La maison de naissance est un lieu destiné aux familles qui souhaitent vivre l’évènement de la naissance de façon naturelle, dans l’intimité et la sécurité. Celle-ci se situe dans l’enceinte de l’hôpital, ce qui permet un transfert rapide en cas de complications. et l’accouchement à domicile. Les parents choisissent alors une sage-femme de la maison de naissance qui les accompagnera de la conception jusqu’aux premiers mois de l’enfant dès lors que la grossesse, l’accouchement et les suites de couches restent dans le cadre de la physiologie.

La dilatation dans l’eau ainsi que des cours de préparation à la naissance classique et en piscine sont également proposés. Des sages-femmes spécialisées accompagnent les patientes en situation de vulnérabilité pendant la grossesse. La maternité respecte la charte de soutien à l’allaitement.

post-partum. MAISON DE NAISSANCE LES CIGOGNES SARL

MAISON DE NAISSANCE TILIA

Route principale 21 2824 Vicques Tél. 078 608 94 45 ou 032 493 45 88

Chemin des Valangines 9 2000 Neuchâtel Tél. 032 724 12 23

www.les-cigognes.ch

www.tilia-naissance.ch

A proximité de l’Hôpital de Delémont, l’accouchement se fait dans les mêmes conditions qu’à la maison, avec un équipement médical de base pour faire face à une urgence.

curisé et naturel auxparents et futurs parents qui veulent donner naissance à leur enfant au plus près de leurs envies.

Le cours de préparation à la naissance a lieu 1 fois par semaine, ceci durant 6 semaines.

Après la naissance, la famille peut rester quelques jours dans une chambre d’hôtes.

Il comprend: la théorie, la gymnastique douce, la relaxatoit à de nombreux thérapeutes dont les compétences L’accouchement naturel est possible grâce à un siège d’accouchement, des tapis, un lit podium, une liane et une baignoire.

128 www.babybook.ch

service de l’accompagnement à la naissance.

www.babybook.ch 129


MATERNITÉS

JURA

VA L A I S

N E U C H AT E L

HÔPITAL DU JURA

HÔPITAL NEUCHÂTELOIS

Site de Delémont Faubourg des Capucins 30 2800 Delémont Tél. 032 421 25 00

Rue de la Maladière 45 2000 Neuchâtel Tél. 032 713 30 00

La maternité a été entièrement rénovée en 2007. Elle est équipée de manière contemporaine et chaleureuse, notamment avec trois salles d’accouchement, dont une salle «nature» intégrant une baignoire et un lit rond. Chaque parturiente a la possibilité de préparer son plan de naissance et accoucher selon son choix. Toutes les chambres sont équipées de WC/douche et d’un salon d’allaitement. Le service compte 13 lits répartis dans 5 chambres à 2 lits et 3 chambres à 1 lit. L’équipe médicale et soignante travaille en collaboration et nurses proposent des prestations supplémentaires autour de la grossesse et la naissance: consultations de grossesse, entretien précoce, préparation à la nais-

HÔPITAL DU VALAIS Hôpital de Sion Avenue du Grand-Champsec 80 1951 Sion Tél. 027 603 40 00 www.hopitalvs.ch Hôpital de Viège Pflanzettastrasse 8 3930 Viège Tél. 027 970 33 33 www.spitalvs.ch

www.hopital-ne.ch

La maternité de l’HNE accueille près de 1700 naissances par an, ce qui en fait l’une des plus grandes maternités de Suisse romande après les hôpitaux universitaires, en garantissant une prise en charge adaptée et une large palette de prestations (baignoire d’accouchement, acupuncture notamment). La maternité est labellisée «Hôpital favorable à l’allaitement maternel» par l’UNICEF. Elle propose une consultation systématique à 36 semaines de grossesse, des consultations d’échographie, d’urogynécologie, d’infertilité et une consultation d’acupuncture obstétricale, qui viennent compléter l’éventail de ses prestations.

L’Hôpital du Valais a deux maternités, l’une à Sion et l’autre un suivi personnalisé, basé sur le respect de la physiologie et dispose d’équipes médicales ainsi qu’un plateau technique 24h/24.

MAISON DE NAISSANCE GAÏA Avenue du Grand Champsec 80 1950 Sion Tél. 027 603 85 87 www.gaïa.ch

La maison de naissance est un lieu destiné aux familles qui souhaitent vivre l’évènement de la naissance de façon naturelle, dans l’intimité et la sécurité. Celle-ci se situe dans l’enceinte de l’hôpital, ce qui permet un transfert rapide en cas de complications. et l’accouchement à domicile. Les parents choisissent alors une sage-femme de la maison de naissance qui les accompagnera de la conception jusqu’aux premiers mois de l’enfant dès lors que la grossesse, l’accouchement et les suites de couches restent dans le cadre de la physiologie.

La dilatation dans l’eau ainsi que des cours de préparation à la naissance classique et en piscine sont également proposés. Des sages-femmes spécialisées accompagnent les patientes en situation de vulnérabilité pendant la grossesse. La maternité respecte la charte de soutien à l’allaitement.

post-partum. MAISON DE NAISSANCE LES CIGOGNES SARL

MAISON DE NAISSANCE TILIA

Route principale 21 2824 Vicques Tél. 078 608 94 45 ou 032 493 45 88

Chemin des Valangines 9 2000 Neuchâtel Tél. 032 724 12 23

www.les-cigognes.ch

www.tilia-naissance.ch

A proximité de l’Hôpital de Delémont, l’accouchement se fait dans les mêmes conditions qu’à la maison, avec un équipement médical de base pour faire face à une urgence.

curisé et naturel auxparents et futurs parents qui veulent donner naissance à leur enfant au plus près de leurs envies.

Le cours de préparation à la naissance a lieu 1 fois par semaine, ceci durant 6 semaines.

Après la naissance, la famille peut rester quelques jours dans une chambre d’hôtes.

Il comprend: la théorie, la gymnastique douce, la relaxatoit à de nombreux thérapeutes dont les compétences L’accouchement naturel est possible grâce à un siège d’accouchement, des tapis, un lit podium, une liane et une baignoire.

128 www.babybook.ch

service de l’accompagnement à la naissance.

www.babybook.ch 129


MATERNITÉS

VA U D CLINIQUE DE LA SOURCE

MATERNITÉ DU CHUV

Avenue Vinet 30 1004 Lausanne Tél. 021 641 31 20

Département de Gynécologie-Obstétrique et Génétique médicale Avenue Pierre-Decker 2 1011 Lausanne Tél. 021 314 35 18

www.lasource.ch

Digne de confiance

www.chuv.ch/dgo

té, complicité, intimité…

De grandes chambres fraîchement rénovées dont certaines avec vue sur le lac sont prêtes à accueillir les femmes et leur nouveau-né.

cadre dans lequel votre médecin gynécologue et nos sagesfemmes vous accompagnent tout au long de votre grossesse. Grâce à cet espace privilégié alliant confort et technologie médicale de pointe, vous pourrez vous préparer et Nos sages-femmes se tiennent à votre disposition pour une visite personnalisée de notre maternité «Source de Vie».

Des spécialistes de l’accouchement, de la médecine foetale prénatale, de la néonatologie proposent un suivi et une prise en charge de pointe à laquelle s’associe tout le savoir-faire des professionnels de l’accompagnement en périnatalité (sages-femmes conseillères, cours de préparation à la naissance dans diverses langues, ostéopathe). Un lieu chaleureux et sécurisant, idéal pour ces moments si importants de la vie.

HIRSLANDEN CLINIQUE CECIL Avenue Ruchonnet 53 1003 Lausanne Tél. 021 310 51 80

www.hirslanden.ch/lausanne

Chaque naissance est unique! Accueillez votre bébé en toute sécurité dans une atmosphère intime et réconfortante. prise en charge personnalisée. Les chambres avec vue sur le lac, combinent le charme romantique d’un bâtiment Nos menus sont le fruit d’une collaboration avec le Chef Carlo Crisci ; ils vous enchanteront. Un dîner en tête-àtête et un sac de change de la marque Rossi vous sont offerts. Nos prestations: cours de préparation à la naissance (anglais et français), entretien prénatal et projet de naissance, aquagym, relaxation, ostéopathie, cours de massage pour bébé.

130 www.babybook.ch

Un partenaire fiable, un service d’excellence, des modèles d’assurance aux primes économiques. Choisissez CONCORDIA et bénéficiez de multiples avantages et de prestations exclusives pour les familles. Pour en savoir plus, contactez votre agence CONCORDIA ou consultez www.concordia.ch CONCORDIA Agence Lausanne Avenue de la Gare 50 1001 Lausanne Téléphone 021 614 34 61 lausanne@concordia.ch


MATERNITÉS

VA U D CLINIQUE DE LA SOURCE

MATERNITÉ DU CHUV

Avenue Vinet 30 1004 Lausanne Tél. 021 641 31 20

Département de Gynécologie-Obstétrique et Génétique médicale Avenue Pierre-Decker 2 1011 Lausanne Tél. 021 314 35 18

www.lasource.ch

Digne de confiance

www.chuv.ch/dgo

té, complicité, intimité…

De grandes chambres fraîchement rénovées dont certaines avec vue sur le lac sont prêtes à accueillir les femmes et leur nouveau-né.

cadre dans lequel votre médecin gynécologue et nos sagesfemmes vous accompagnent tout au long de votre grossesse. Grâce à cet espace privilégié alliant confort et technologie médicale de pointe, vous pourrez vous préparer et Nos sages-femmes se tiennent à votre disposition pour une visite personnalisée de notre maternité «Source de Vie».

Des spécialistes de l’accouchement, de la médecine foetale prénatale, de la néonatologie proposent un suivi et une prise en charge de pointe à laquelle s’associe tout le savoir-faire des professionnels de l’accompagnement en périnatalité (sages-femmes conseillères, cours de préparation à la naissance dans diverses langues, ostéopathe). Un lieu chaleureux et sécurisant, idéal pour ces moments si importants de la vie.

HIRSLANDEN CLINIQUE CECIL Avenue Ruchonnet 53 1003 Lausanne Tél. 021 310 51 80

www.hirslanden.ch/lausanne

Chaque naissance est unique! Accueillez votre bébé en toute sécurité dans une atmosphère intime et réconfortante. prise en charge personnalisée. Les chambres avec vue sur le lac, combinent le charme romantique d’un bâtiment Nos menus sont le fruit d’une collaboration avec le Chef Carlo Crisci ; ils vous enchanteront. Un dîner en tête-àtête et un sac de change de la marque Rossi vous sont offerts. Nos prestations: cours de préparation à la naissance (anglais et français), entretien prénatal et projet de naissance, aquagym, relaxation, ostéopathie, cours de massage pour bébé.

130 www.babybook.ch

Un partenaire fiable, un service d’excellence, des modèles d’assurance aux primes économiques. Choisissez CONCORDIA et bénéficiez de multiples avantages et de prestations exclusives pour les familles. Pour en savoir plus, contactez votre agence CONCORDIA ou consultez www.concordia.ch CONCORDIA Agence Lausanne Avenue de la Gare 50 1001 Lausanne Téléphone 021 614 34 61 lausanne@concordia.ch


Babybook KidsFashion Magazine Automne/Hiver 2015  

Le magazine national des familles en Suisse avec enfants de 0 à 12 ans: Mode, Education, Santé, Culture, ...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you