Issuu on Google+

Marcel Duchamp et La Sexualité La biographie de Marcel Duchamp (1887-1968) Marcel Duchamp est né en 1887 à Blainville-Crevon en France. Il était le petit-fils d’Émile Frédéric Nicolle, un homme des affaires et un artiste. Avec ses cinq frères et sœurs, il apprenait l’art avec les artistes cubistes comme Ferdinand Léger et Robert Delaunay. Au début, il faisait des peintures futuristes, comme « Nu descendant en escalier » (1913). Cette peinture a provoqué un scandale parce qu’elle était très différente des autres peintures de cette époque. Duchamp s’intéressait au thème du mouvement, surtout le temps, la vitesse et la décomposition du mouvement. En 1913, il a abandonné la peinture pour la sculpture. Il a créé une forme de sculpture qui s’appelle « readymades » : ils sont les objets quotidiens auxquels Duchamp donnait une signification différente. Sa sculpture « Fontaine », un urinoir renversé et signé par « R. Mutt » est refusé par les organisateurs de l’exposition de l’Armory à New York en 1917. Duchamp a créé un pseudonyme, Rrose Sélavy et il a publié quelques œuvres avec ce nom. Ses œuvres ont créé le mouvement Dadaiste en France et aux Etats-Unis.

Une proposition de programme culturel Je propose d’aller à l’exposition de Marcel Duchamp au Centre Pompidou. L’exposition est une grande rétrospective de ses œuvres et elle se focalise sur la sexualité de l’artiste. La plus grande œuvre de l’exposition est « L .H.O.O.Q », qu’il a créé en 1919. La peinture est une copie de « La Joconde » par Leonardo de Vinci avec quelques modifications : une moustache, une barbe, et les lettres LHOOQ. C’est une jolie peinture qui provoque beaucoup de questions sur l’art et sur la sexualité. Il y a aussi les sculptures plus obscures comme « Fre(n)sh Wi(n)dow » (1920). Cette exposition sera extraordinaire et vous ne la regretterez pas.


Une critique de l’œuvre : « L.H.O.O.Q » Marcel Duchamp a ajouté une moustache, une barbe à une copie de « La Joconde » par Leonardo de Vinci, une peinture iconique. Le titre d’œuvre, qui est écrit sur la peinture, est un homophone du mot « look » de l’anglais mais est une phrase vulgaire en français. Les deux significations travaillent ensemble pour donner une signification plus forte. Duchamp voulait faire une référence de la thèse que La Joconde est un homme qui porte les vêtements d’une femme. Sigmund Freud, dans son œuvre Un Souvenir d’enfance de Leonard de Vinci dit que de Vinci était un homosexuel et aimait porter les vêtements féminins aussi. Duchamp aussi avait une autre identité féminine, qui s’appelle Rrose Sélavy. Cet œuvre reflet la sexualité de Duchamp et fait une connexion entre les deux artistes. Enfin, la peinture pose la question : qu’est-ce que c’est l’art ? Je trouve que cette peinture est jolie et un bon exemple d’un dialogue entre des artistes différents. Je pense que la sexualité ambiguë de la Joconde est un miroir intéressant pour la sexualité de Duchamp. La peinture est un autoportrait pour Duchamp dans une époque où sa sexualité n’était pas acceptée.


Marcel Duchamp et La Sexualité