Page 1

le magazine impertinent

qui cause de bulles et de pixels

notre DOSSIER :

la lecture numĂŠrique

02 m ai 201 1


éditorial... Après le pavé du dossier Izneo du numéro précédent, il était temps d'aborder le sujet de la lecture des BDz sur tous types de supports, les différents formats, etc.. Certains vont penser que c'est un numéro à l'eau de rose... "En 2 tomes, ils ont tapé sur tout ce qui bouge, ils n'ont plus rien à dire..."

Que nenni ! On a gardé les concepteurs de lecteurs de BDz payants en réserve ! Et il y a bien d'autres sujets qui méritent d'être traités... Mais, on en convient, on ne peut pas frapper aussi fort à chaque fois ! À noter que dans ce numéro, il n'y aura pas de "BDZ girls" mais des "BDZ boys" : on fait plaisir à la gente féminine de la team... Parité oblige... Et puis, vous trouverez également une très belle interprétation de Jean-Mi par un de nos membres.

SOMMAIRE... Le coup de gueule de Jean-Mi .............................................................................. 3 BDZ's boyz (1 ) : Rahan, par André Chéret ........................................................... 4 Nos coups de cœur : - Yiu, de Téhy, Guenet, Vax, J.M. Vee, et Renéaume ........................................... 5 - Marilyn, de l'autre côté du miroir, de Christian De Metter ................................... 6 DOSSIER COMPLET « Lecture numérique » ...................................................... 7 - Le calibrage des écrans ...................................................................................... 8 - Les types de fichier ............................................................................................. 9 - Les lecteurs de BDZ ......................................................................................... 11 • les logiciels Windows ...................................................................................... 1 3 • les logiciels Mac .............................................................................................. 22 • les logiciels Linux ............................................................................................ 28 • les logiciels multiplateformes .......................................................................... 31 • les logiciels Android ........................................................................................ 34 • autres systèmes et utilitaires divers ................................................................ 37 Jean-Mi, une interprétation numérique ............................................................... 40 BDZ's boyz (2) : Conan le Barbare ..................................................................... 41 Notre coup de sang : - Borgia, "Tout est vanité" d'Alejandro Jodorowsky et Milo Manara .................... 42 B.D.Z - Le mag #2 - Mai 2011 © BDz Mag Team 2011


Le coup de gueule de Jean-Mi. ..

L

e "1920" est apparu il y a 2 ans sur les réseaux des scans HD. Depuis, la diffusion de ces scans a été arrêtée pour de multiples raisons ( redimensionnement à la baisse, mise en pdf, etc....), mais d'autres continuent à en faire en public. Ont-ils compris ce qu'implique ce format ? Non pas du tout ! Le "1920" a été inventé et promu par un groupe d'amateurs de belles images dont le but est de dépasser les limites de grandeur imposées par le papier, de voir les BDs comme des œuvres d'art, puisque que la BD est le 9ème art . Contrairement aux offres légales, ce groupe ne pense pas que l'avenir de la BD soit sur les tablettes, la lecture sur tablettes est un moyen de consommer de la BD, pas de l'apprécier . Seul un grand écran (22 pouces minimum) permet d'apprécier le "1920" dans toute son ampleur : la case devient tableau, la planche devient l'entrée d'un univers qui s'offre à vous si vous êtes prêt à le découvrir. Pour cela, il suffit de se laisser porter par le dessin . Manifestement peu de gens sont capables d'ouvrir ce sésame. C'est normal, peu de personnes savent voir ou apprécier un dessin... À cause de cette incompréhension le "1920" est en train de devenir un format comme un autre. Grosse erreur ! Le "1920" est un format d'exception ! Or il n'est HD que si les retouches suivent, ce qui n'est pas le cas dans la majorité des scans faits dernièrement, la retouche du "1920" n'est pas accessible à tous pour qu'il soit HD. Le "1920" est aussi un format intertemporel, il sera présent sur le net pour encore 10 ans minimum, voire plus . Les retoucheurs font-ils des retouches par passion ou pour être adulés par des membres toujours plus avides de scans ? Posez-vous la question un instant et prenez le temps d y répondre... page 3


page 4


nos coups de cœur... Yiu,

de Téhy, Guenet, Vax, J.M. Vee, et Renéaume "Yiu", c'est déjà un excellent site internet, où participe toute l'équipe : http://www.yiu.net. Il y a tout : news, présentation des albums et des auteurs, figurine, poster, affiche et planches originales que vous trouverez sûrement chères, mais comparées aux autres, c'est le prix classique pour des auteurs relativement peu connus. Personnellement, je trouve la figurine moche, moche, moche, je n'arrive pas à reconnaître Yiu. Par contre, j'ai l'affiche et elle est très bien, expédition nickel, super protégée rien à redire. Heu, je ne touche pas de pourcentage ! La série "Yiu" est divisée en 2 parties : Yiu premières missions (six albums pour l'instant), et Yiu, l'histoire principale qui est arrivée à son terme en sept albums. Bonne nouvelle : le septième album de Yiu, premières missions est commencé et sortirait bientôt. Enfin ! Je n'y croyais plus. Yiu premières missions est, je pense, indissociable de Yiu ! Rien à voir avec d'autres séries dérivées comme Kookaburra et Kookaburra universe ou Lanfeust de Troy et Trolls de Troy :

- Yiu premieres missions : Téhy au scénario et parfois au dessin, Vax au dessin, J.M. Vee au scénaro. - Yiu : Téhy au scénario, Guenet et Renéaume au dessin, J.M. Vee au scénario. Néanmoins, il est étonnant comme on arrive à une unité de dessin malgré des dessinateurs différents entre Yiu premières missions et Yiu. Il y a surtout plus de doubles pages dans Yiu. L'histoire...???? Dans un futur post apocalyptique, où les pays émergents devenus riches se sont auto détruits dans des accidents nucléaires ou industriels, où les pays riches sont disparus dans d'immenses mouvements de protestation et de terrorisme, la terre est épuisée et irradiée, devenue inhabitable sur de vastes étendues tenues par des factions d'illuminés en pleine régression et dans la plus grande barbarie. Restent des zones de refuge, dirigées par des clergés de toute mouvance post chrétienne, islamique ou boudhiste. Yiu est une frêle jeune fille, aux traits asiatiques, issue d'une diaspora quelconque. Elle a un petit frère malade qui nécessite une greffe totale et des soins constants dans un des hôpitaux du clergé chrétien. Alors pour sauver son frère, Yiu, moyennant finance, deviendra un monstre à tuer, l'assassin impitoyable dont a besoin le pouvoir oecuménique en place ! Tout cela nous entraîne dans une extrême violence, vers l'Apocalypse, le vrai, et une lutte gigantesque contre l'Antéchrist. Tout est basé sur le physique presque d'adolescente de Yiu, bourrée de produits chimiques et d'appareillages de combat, son amour immense pour son petit frère, et cette violence dont elle est capable, toujours sur le fil du rasoir, indomptée et indomptable, ni dieu ni maître, juste survivre ! Le dessin est très beau, reflétant à merveille la violence de l'époque et des combats. Enormément d'imagination et de détails dans les différentes factions et leurs armements. C'est traité comme un film d'action, par petites cases de mouvement ou de situation, et de grandes fresques chorégraphiques ou Yiu virevolte, cours, saute et assassine comme une danseuse étoile au milieu des explosions, débris de page 5


toute sorte et munitions très exotiques. Les couleurs : le rouge et or, bien sûr, et le brun sanguin pour notre Antéchrist ! On peut être désorienté par tout ce mouvement, ces drôles de gens et cette société étrange de fanatiques de tout poil, n'oublions pas que c'est de la science-fiction, mais qu'un jour celle-ci peut être dépassée par la réalité. Et finalement Yiu c'est de l'amour pur qui manque de repères dans ce monde qu'on lui a laissé.

Marilyn, de l'autre côté du miroir de Christian De Metter

Je viens de terminer Marilyn, de l'autre côté du miroir, de Christian De Metter (Edition Casterman). C'est une de ces BD qui vous marque... Déjà le livre en lui-même : couverture souple, papier de très bonne qualité, papier glacé... Bref un bel objet. Ensuite, le dessin... magnifique (selon mes goûts, bien sûr), ou tout au moins un dessin qui mérite d'être vu. Enfin, l'histoire, un peu déroutante au début, puis tout se construit (je ne veux pas trop en dire). Pour ma part, j'ai ressenti une ambiance à la Hitchcock, pesante, sombre, suspense.... Christian de Metter est aussi l'auteur de Shutter Island... Vous l'aurez compris je suis tombé sous le charme...

page 6


notre DOSSIER :

la lecture numérique

Ce dossier complet "lecture numérique" va vous guider dans le calibrage de vos écrans, vous présenter les différents formats existant... et vous ouvrir les yeux sur des profiteurs du piratage... Il va aussi vous proposer un large éventail de freeware, et uniquement des logiciels gratuits : il y en a tellement qu'il est normal de montrer du respect aux développeurs qui ont passé un temps énorme en effectuant gratuitement leur travail pour la communauté. Ca aussi c'est du partage ! Il n'y a en effet aucun intérêt d'utiliser un lecteur de BDZ cracké d'une offre payante. Outre le risque toujours possible de présence de virus ou de logiciels pernicieux ajoutés dans les cracks, c'est faire inutilement de la pub pour des entreprises alors qu'il existe des variantes open source ou gratuites.


Le calibrage des écrans...

La lecture numérique n'a rien à voir avec la lecture papier. Vous allez me dire : "Bennnnn ouuuuiii ! On le sait bien !!!!" Oui, vous le savez tous, suis-je bête ! Mais qui, parmi vous, a calibré son écran pour avoir une lecture optimisée ? Tous les écrans sont trop lumineux par défaut, j'imagine que vous le saviez ? "Bennn..."

Je vois. Donc pour commencer je vous invite à aller sur le site d'Erick Seban-Meyer, photographe de mode, qui propose une série de tests pour vérifier le calibtrage de votre écran 1 . C'est impressionnant le nombre de paramètres qui entrent en jeu...

L'importance de cette opération vous permettra de voir les BDZ telles qu'elles sont vraiment : vous verrez les défauts ou les qualités que vous ne pouviez pas voir avant à cause d'un mauvais réglage, et surtout vous aurez les yeux moins fatigués. Et c'est aussi valable pour les tablettes, les PC portable... 1. http://www.photographe-de-mode.com/calibration-ecran.htm page 8


Les types de fichiers... Les images (JPG, TIFF, PNG...) sont les formats de base des BDZ, quel que soit le conteneur final (archive compresséée, PDF, flash...). Par la suite ces images sont encapsulées dans différents conteneurs plus ou moins adaptés à la lecture des BDZ.

Les archives compressées (CBR/CBZ) : On les trouve sous deux formats : - le Comic Book Rar : CBR1 = rar (fichier d'images compressées avec l'algorithme inventé et développé pour le logiciel WinRar) - le Comic Book Zip : CBZ2 = zip (fichier d'images compressées en zip) Les CBR et CBZ sont en passe de devenir les formats standards pour les bandes dessinées numériques, comme le MP3 l'est désormais pour la musique. Ils sont supportés par tous les lecteurs - il en existe un très grand nombre sous forme de freeware sur tous les types de système - conçus pour la lecture des BDZ. Ces lecteurs décompresssent ces archives, mettent les images en cache, et les affichent à l'écran avec des outils permettant de naviguer entre les différentes pages, changer l'orientation, passer en mode manga... Ces informations peuvent sembler inutiles aux yeux de bon nombre d'adeptes des BDZ, mais n'oubliez pas qu'on rencontre encore des personnes qui continuent de décompacter les CBZ et les CBR pour visionner les images...

Le Portable Document Format (PDF) : Le PDF 3 est un conteneur, développé par Adobe, très intéressant pour les magazines et tous types de documents contenant du texte (le PDF permet la sélection et la copie d'éléments sélectionnés) ou qui demandent une interaction pour indexer des chapitres. Mais pour encapsuler des images, il ne sert à rien, puisqu'il n'y a aucun contenu textuel dans une bande dessinée numérique. Il est utilisé par des personnes qui n'ont rien compris à la lecture des BDZ : aucune équipe ne l'utilise, et la quasi-totalité des PDF qui circulent sur les réseaux viennent de BDZ en CBR ou CBZ. Le cas inverse est exceptionnel.

Le flash : Le flash 4 est principalement utilisé par les offres légales payantes ou gratuites diffusées sur Internet et embarquées dans des pages web. Il n'a pas vocation à être lu de façon autonome ou à être conservé localement. Dans le cas de l'offre payante il est surtout utilisé pour empêcher la copie des images affichées dans le navigateur. Il s'agit en réalité, le plus souvent, de lecteurs écrits en flash, qui récupèrent des images JPG (ou parfois des fichiers flash où sont encapsulées des images) déposées sur un serveur distant. D'où le problème du temps d'affichage des pages, si les fichiers sont trops lourds ou la connexion de mauvaise 1. 2. 3. 4.

http://fr.wikipedia.org/wiki/CBR_(format_de_fichier) http://fr.wikipedia.org/wiki/CBZ_(format_de_fichier) http://fr.wikipedia.org/wiki/Portable_Document_Format http://fr.wikipedia.org/wiki/Adobe_Flash page 9


Dans le cas de l'offre gratuite, le flash est utilisé pour mettre en avant une nouvelle perception de la lecture des BD, souvent à mi-chemin entre la bande dessinée et l'animation. Ainsi, le site "turbomedia 5" propose des sortes de "diaporamas" interactifs pour des histoires qui "ne pouvaient être racontées ni en animation, ni en bande dessinée classique". L'idée est intéressante, mais le même résultat peut être obtenu à partir d'un CBR ou CBZ visionné dans un bon lecteur. Une team américaine a déjà fait des essais dans ce sens - on appelle cela le "widescreen" - avec le numéro 61 de la série Walking Dead et avec un épisode de Wolverine. La lecture ne se fait qu'en mode paysage, l'effet d'animation est très bien fait et ne dénature pas du tout la BD.

L'ePub (electronic Publication) : L'ePub 6 est surtout utilisé pour les livres électronique à contenu textuel (comme les romans). Certains estiment que c'est un format d'avenir pour les BD... Franchement, je ne le pense pas... Techniquement, c'est une archive au format ZIP, contenant des fichiers XML structurés comme des pages HTML (avec du texte, des liens...), des fichiers de style et des images... Pour simplifier, on pourrait le comparer à un mini site web qu'on pourrait lire de façon autonome. Sa méthode pour encapsuler des images lui fait perdre tous les avantages d'indexation et de mise en page qui sont en revanche utiles pour les documents purement textuels... encore qu'étant prévu essentiellement pour du texte courant, il représente une contrainte pour les livres avec une mise en page avancée ou complexe. Finalement, il est très proche du PDF dans son utilisation, à ceci près que c'est un format ouvert standardisé et que tout son contenu peut être récupéré par simple décompactage de l'archive. Aucun intérêt pour les BDZ : il n'apporte rien de plus qu'un CBZ standard.

La BD animée : Plusieurs projets ont vu le jour de BD alliant images fixe et animation. On peut en voir des exemples sur le site intitulé justement : "La BD animée 7". Là, je suis réellement dubitatif devant ces tentatives : la BD numérique doit-elle être un sous-dessin animé en deux dimensions ? Qu'on s'en serve pour faire des bandes annonces promotionnelles, je le comprends, mais lire une BD entière sous ce format...? Il ne faudrait peut-être pas oublier ce qu'est la BD à la base ? Pour conclure sur les formats avant de passer à nos chers développeurs de logiciels payants, je dirais donc que si j'avais un choix à faire pour une forme de lecture des BDZ futures, ma préférence irait vers le "widescreen" : il est tout à fait adapté à la lecture sous tous les types de supports. Il est vrai en revanche qu'il demande un vrai travail pour une mise en page tout à fait différente. Mais qui a dit que les BDZ devaient être identiques de leur version papier ? Le PDF est populaire, à cause de son intégration dans tous les systèmes (même si ça doit passer par des logiciels très lourds comme Acrobat Reader sous Windows), mais ce n'est en aucun cas le meilleur format pour la BD, c'est juste une solution de facilité pour néophyte. Le CBR, qui est en passe de devenir le format standard, a contre lui le fait d'être basique et de ne permettre aucune interactivité, et c'est plutôt dommage ! Pour l'instant, rien n'est encore fait, les développeurs de logiciels payants (et même libres) l'ont bien vu. L'arrivée d'un format interactif, de lecteurs qui donnent la possibilité d'interagir sur les JPG ne ferait pas de mal, en open source bien sûr et multiplateformes. C'est à mon avis le prochain cheval de bataille du scan pour aller plus loin dans la lecture. 5. http://www.catsuka.com/turbomedia 6. http://fr.wikipedia.org/wiki/EPUB_(format) 7. http://www.la-bd-animee.com page 1 0


...et Les lecteurs de BDZ On écrit souvent que le piratage fait perdre de l'argent aux sociétés légales, c'est peut-être vrai, bien que les études contredisent plutôt cet argument. En revanche, je connais certaines sociétés qui profitent grandement du piratage : celles des développeurs de lecteurs de BDZ payants ! Ceux-là sont particulièrement exécrables, car d'un côté ils ont un discours anti-piratage et de l'autre leurs logiciels lisent les CBR et CBZ, dont je rappelle qu'il n'existe aucune offre légale payante ou gratuite qui en diffuse, en tout cas pas en France 1 . Bon, je commence par qui ? Ah oui ! mais bien sûr, la place d'honneur est pour Aquafadas ! Leur logiciel : « myComics ». NOTE IMPORTANTE : myComics est un lecteur universel de bandes dessinées qui a été conçu pour lire, sur son iPhone, la très grande quantité de contenu légal disponible sur les sites d'éditeurs, de diffuseurs ou d'artistes eux-mêmes. Il permet de visualiser du contenu au format PDF, CBZ, ZIP, ou CBR obtenu soit gratuitement, soit après paiement sur des sites de vente de contenu dans ces formats. EN AUCUN CAS NOUS NE SOUHAITONS NOUS QUE myComics SOIT UTILISÉ POUR VISUALISER DU CONTENU OBTENU DE FAÇON ILLÉGALE. Il faut arrêter de nous prendre pour des abrutis ! Le PDF, d'accord, il est utilisé par tout le monde. Mais il ne faut pas être bien futé pour comprendre le choix de cette société en permettant la lecture des BDZ en CBR et CBZ. Le piratage est un apport de fichiers énorme qui facilite la vente de leurs logiciels, rien de plus clair et ils en remettent un couche avec « Jivaro2 », un logiciel complémentaire : Optimiser et envoyer vos fichiers avec Jivaro (nécessite myComics 1 .1 ou plus) Utiliser Jivaro est le moyen le plus rapide pour optimiser vos BD au format CBZ, CBR et ZIP sur votre iPhone et les envoyer sur myComics. Cette application gratuite pour Mac et PC est très facile à utiliser. Il vous suffit de déposer vos fichiers dans l'application et Jivaro s'occupe du reste. Là, c'est une version gratuite ! C'est en fait une technique de marketing bien étudiée ! Ils offrent le logiciel qui permet l'optimisation de la lecture d'un CBR et CBZ... mais il faut acheter leur application payante. Et il n'y pas qu'eux ! Ils sont nombreux à avoir flairer le bon filon ! Citons par exemple : - « comic zeal 3, développé par Bitolithic - « ComicBookLover4 », développé par Bitcartel (à noter que la version pour iPad est gratuite) - « Comic Reader Mobi 5 », développé par la société du même nom... ...et il y en a d'autres... et d'autres encore qui chercheront à prendre leur part de ce marché. Regardons plutôt l'offre gratuite... libre ou propriétaire.

1. Je précise en France, car un auteur québécois a mis sur son site ses propres BD en vente au format CBR et CBZ. Il existe également le site http://www.miserydepot.com qui propose gratuitement Dépôt de la Misère , un comic gratuit de mystère/science-fiction publié par Papyrus Comics, dessiné par Juan Romera et écrit par Hermés Piqué. Ce sont les seuls à le faire, n'en cherchez pas d'autres ! 2. http://mycomics.aquafadas.com/jivaro.php?lang=fr 3. http://itunes.apple.com/fr/app/comic-zeal-comic-reader/id363990983?mt=8 4. http://www.bitcartel.com/comicbooklover/index.html 5. http://comicreader.mobi page 11


Les logiciels Windows page 1 3


page 1 4


page 1 5


page 1 6


page 1 7


page 1 8


page 1 9


page 20


page 21


Les logiciels MAC page 22


page 23


page 24


page 25


page 26


page 27


Les logiciels LiNUX page 28


page 29


page 30


Les logiciels Multiplateformes page 31


page 32


page 33


Les logiciels ANDROID page 34


page 35


page 36


Autres systèmes et utilitaires divers page 37


page 38


Logiciels indispensables... ...ou inutiles Pour finir, je vais vous parler de deux petits logiciels (l'un multiplateforme, l'autre exclusivement sous Windows), dont vous verrez par vous-mêmes s'ils peuvent vous intéresser...

F.lux : C'est un logiciel gratuit qui adapte la luminosité de votre écran au fil de la journée.

Ce petit logiciel freeware fonctionne sous Mac, Linux et Windows et permet de régler automatiquement la température de couleur de l’affichage de l'écran en fonction de l’heure, du jour et de l’endroit où vous vous trouvez (selon l'heure du lever et du coucher du soleil). Suivant la ville que vous aurez entrée dans les préférences du logiciel et le type de luminosité que vous aurez choisi (naturel, néon, fluorescent, halogène), la luminosité évoluera au fil de la journée afin de reposer au mieux vos yeux fatigués de geeks épuisés par les heures passées à lire nos chères BD numériques.

CBX Shell : Windows Explorer n'affiche pas les aperçus de toutes les images ni les formats d'images compressés . CBX Shell est conçu pour visualiser facilement les fichiers avec les extensions ZIP / RAR et CBZ / CBR.

page 39


Jean-Mi,

interprĂŠtĂŠ par l'un de nos membres

page 40


page 41


noTRE coup de sang...

Borgia, "Tout est vanité" (tome 4)

d'Alejandro Jodorowsky et Milo Manara Bon, ça suffit ! Un coup de gueule ! On se fout de nous... Hé oui, je sais, c'est dur à constater, mais on nous prend pour des cons, parfois... Pourquoi tant de récriminations chez un lecteur de bande dessinée d'habitude plutôt amène et placide (et Muzo) ? Tout simplement parce qu'il ne faut pas croire que c'est parce qu'on a un nom connu et reconnu, qu'on est un vieux de la vieille, qu'on a participé à de grandes oeuvres du cinéma ou de la BD, bref qu'on se nomme Jodorowsky, que l'on peut écrire n'importe quoi. Ce quatrième album de Borgia est une imbécilité qui, sans le dessin toujours impeccable de Manara, serait bonne à mettre à la poubelle. Je me demande même comment Manara a pu s'emmerder à illustrer ce truc sans tomber dans la facilité et le travail à la va-vite ? Ou alors, il était bien payé ! Déjà les trois premiers albums flirtaient très fort avec l'anticléricalisme primaire, mais bon la vie des Borgia et du haut clergé de la Renaissance n'a jamais été un exemple pour des boy-scouts, l'histoire incestueuse et libertine du pape Borgia se lisait malgré le côté anarchique de l'outrance, grâce à l'histoire sanglante de sa prise de pouvoir avec Micheletto, son exécuteur des basses œuvres. Au moins on avait une histoire ou un fil à suivre... Et puis les fesses de Lucrèce étaient si bien dessinées par Manara... qu'on excusait les faiblesses du scénario ! Du cul, du cul, du cul ! Oui, mais si il n'y a que du cul on finit par saturer : zoophilie, urophilie, coprophilie, masochisme, pédophilie tout y passe et j'ai dû en oublier. Enfin bon, on s'installait, un peu coupable, dans cette histoire où il y avait de si belles femmes nues, en attendant les prochaines boucheries et avanies du clan Borgia dans leurs accessions au pouvoir. Voyeurisme ! Alors là, le tome 4 ! La série ne devait pas bien marcher ou monsieur avait autre chose à faire, alors on boucle vite fait son forfait : pas de fioriture, on tue tout le monde, mais absolument tout le monde, il n'oublie personne ! Je sais bien que la mort n'attend pas, mais là c'est fissa ! Bien sûr pendant ce tempslà on n'oublie pas les viols, la zoophilie, l'urophilie, bon vous connaissez la suite. Même ce pauvre Savonarole qui finit sodomisé par le Pape... J'en riais presque tellement c'était burlesque. Mais ce n'est pas supposé être une BD comique à l'origine ! Enfin je ne crois pas... Ou alors j'ai sauté quelque chose... Faites ce que vous voulez, mais je ne vous conseille pas cette BD et il n'y aura qu'une illustration, qui rappelle que Manara sait avoir du talent ! Tout est vanité... Quel gâchis !

page 42


"devenons amis" Visitez notre page facebook


Tu es seul derrière ton écran ? Tu as des questions existentielles ? Tu veux proposer un article ? Tu es dessinateur ? Tu veux envoyer une BD ? Tu veux nous insulter ? Tu aimes ?

ÉCRIS NOUS !!!

b.d.z.mag@gmail.com

B.D.Z Mag #02 - Dossier Complet Lecture numérique - Mai 2011 © BDzMag Team 2011  

Ce dossier complet "lecture numérique" va vous guider dans le calibrage de vos écrans, vous présenter les differents formats existant, vous...

B.D.Z Mag #02 - Dossier Complet Lecture numérique - Mai 2011 © BDzMag Team 2011  

Ce dossier complet "lecture numérique" va vous guider dans le calibrage de vos écrans, vous présenter les differents formats existant, vous...

Advertisement