Page 1

1


2

3


Nuit

Notre avis Et on a de quoi se régaler, Marie-Hélène Parenty, qui est diététicienne et dont c’est le premier album nous a mitonné un album des plus appétissants. Les aliments sont l’unique objet de son attention : légumes, viandes, poissons, fruits et autres bonnes choses à manger. Pour les illustrer, elle utilise une variété de techniques plus réussies les unes que les autres : de la photo, de la gravure, de la gouache, de la craie grasse, de l’encre, des papiers découpés, du crayon, du feutre ou des feuilles d’emballage. Comme le dit si bien Actes Sud : un imagier artistique et gourmand pour le plaisir des yeux et des papilles. C’est un régal !

5


6


Notre avis Le décalage créé entre la narration et ce qui se passe réellement est à mourir de rire. L’humour de l’album est décuplé par le graphisme de Jon Klassen, qui avec trois fois rien laisse entrevoir plein d’émotions et de pensées dans les yeux de ses poissons.

9


13


14

15


Notre avis Une histoire où l’on découvre que l’invention du drapeau blanc ne peut être que recommandable ! Une évidence que cet album ; grâce à un texte à la fois vif et clair que complètent efficacement les splendides gravures sur bois de O. Philipponneau. Un récit fort, dénonciateur de ce vilain défaut qu’ont les humains à toujours vouloir s’étriper pour un oui ou un non, où malgré tout perce une petite lueur d’optimisme.

17


Notre avis Les mots sont forts, écrits sur des tissus reprisés, illustrés de compositions d’objets très poétiques. Sans voyeurisme, simplement essentiel.

Notre avis

Notre avis On est enchanté par les magnifiques illustrations cette fois très colorées de Sara qui nous livre une belle interprétation de ce conte avec son art très recherché et maîtrisé des papiers déchirés.

18

Notre avis Récit très bien écrit, touchant et troublant puisque l’on est très vite confronté au drame de cette famille. La justesse des mots et les illustrations sobres n’accentuent en aucun cas la gravité du sujet. Album très intéressant pour aborder la seconde guerre mondiale.

Un livre à compter ? Bien sûr, les enfants s’amuseront avec les chiffres et la façon de les agencer, mais l’immense Gianni Rodari, décédé en 1980, délivre surtout une fable sur le paraître, la vanité, la place des uns et des autres dans la société. L’album est d’une grande lisibilité notamment grâce aux gracieux pochoirs D’Elena Del Vento. Parue pour la première fois en 1980, voici une œuvre qui reste d’une grande acuité, et qui n’a rien perdu de sa fraîcheur.

Notre avis Notre avis De superbes illustrations aux couleurs douces accompagnent judicieusement ces lettres pleines d’émotions et qui fourmillent de détails. Un album touchant et poétique pour cette très belle histoire d’amour et d’amitié !

Notre avis A sa façon, l’héroïne affronte son bourreau et réussit à sortir de la violence qu’il lui inflige. La forme contée, le récit court et fluide facilitent la lecture et aident à la prise ???. Une bonne occasion d’échanger sur ce thème difficile.

Plus connue à l’opéra, Turandot marquera les esprits des enfants dans ce bel ouvrage aux illustrations épurées. Sous forme d’un premier roman, ils découvriront ce conte asiatique au fil d’un récit simple. Les dessins aux couleurs vives ont tout l’impact nécessaire sur les pages au fond blanc. Les traits grossiers mettent en évidence les détails importants de l’histoire et les expressions de chacun des personnages pour un rendu encore plus réaliste.

Notre avis Superbe conte tsigane très émouvant, servi par les illustrations ensorcelantes de Nathalie Novi. Une très belle histoire de sorcières qui nous dit que l’amour est plus fort que tout. Catherine Gendrin, conteuse et auteure pour la jeunesse, est décédée en 2010.

19


20 0

Petitdevoreur 1314  
Petitdevoreur 1314  
Advertisement