Page 1

“D

N°37

> Nov.

12

Chronique dévoreur

Trimestriel d’information de la BDS

édito

“c „

L

e Conseil général de la Sarthe a lancé en 2012 une étude sur la situation de la lecture publique dans le département. Elle doit permettre à la collectivité départementale de redéfinir les grands axes de son intervention dans ce domaine. La pratique de la lecture reste une activité culturelle majeure, dans une société qui exige une maîtrise de l’écrit. Pourtant, la différenciation sociale de la pratique de la lecture se renforce, les catégories socio-professionnelles les plus favorisées étant aussi celles qui lisent le plus, et qui par ailleurs font un usage le plus diversifié possible de l’ensemble de l’offre culturelle qui leur est proposée. Cette situation interroge donc le Conseil général de la Sarthe sur cette discrimination sociale qui peut constituer un frein dans le domaine de l’épanouissement personnel et de la formation professionnelle. Plusieurs évolutions majeures interrogent aujourd’hui la Bibliothèque Départementale dans la mise en œuvre de ses missions. L’émergence de ressources numériques, la faiblesse du développement de réseaux de bibliothèques ou encore le questionnement sur la diversité des publics usagers de ces lieux sont des enjeux importants sur lesquels des réponses pourront être apportées à l’occasion de cette étude. Un projet participatif et mobilisateur pour les acteurs de la lecture publique du département qui seront sollicités pour apporter leur contribution. Jean-Marie GEVEAUX Président du Conseil général de la Sarthe

actualité « Générations numériques » : la lecture sous toutes ses formes à la 25ème Heure du Livre ! La Bibliothèque Départementale de la Sarthe était comme chaque année présente sur le salon « la 25ème Heure du livre », qui s’est tenu les 13 et 14 octobre au Mans. Une bonne occasion pour mettre l’accent sur les nouveaux supports de lecture et permettre aux visiteurs d’expérimenter tablettes et liseuses. Le stand de la BDS était totalement consacré au numérique avec une exposition intitulée « numériquement vôtre ». Mise à disposition par l’Espace des sciences des Champs Libres de Rennes, elle a permis aux curieux de découvrir comment l’émergence des nouvelles technologies a bouleversé notre quotidien. Même s’il est parfois difficile de l’appréhender véritablement, le signal numérique a profondément modifié notre rapport au temps, à l’espace et à l’accès aux connaissances. La lecture est aujourd’hui largement concernée par les évolutions d’usage et la modification des habitudes de lecture. C’est pourquoi était également proposé un salon de lecture numérique permettant de découvrir les nouveaux supports de lecture que constituent

les tablettes et les liseuses. Une bonne opportunité pour appréhender concrètement les avantages mais aussi les inconvénients des différents matériels présentés. Si les tablettes permettent une interactivité plus importante et se prêtent parfaitement à la découverte de documents illustrés comme les bandes dessinées, les liseuses ont quant à elles l’avantage en matière de confort de lecture et d’autonomie… Les visiteurs, férus de nouveautés techniques ou plus réticents à la découverte de ces nouveaux objets, ont pu exprimer leur ressenti et leurs premières impressions de « lecteurs numériques ». Si l’attachement au livre papier reste bien présent chez la majorité d’entre eux, le côté pratique et intuitif des supports de lecture numérique a été également mis en avant. Un bon enseignement pour les bibliothèques dans la mesure où, loin de les concurrencer, l’émergence de ces nouveaux supports contribue à élargir leur champ d’intervention. Virtuelle et physique, la bibliothèque de demain a de l’avenir !


“c „ Bibliothèque de Tuffé

En réseau Inaugurations

chronique du dévoreur

2

La nouvelle bibliothèque de Tuffé a été officiellement inaugurée le samedi 29 septembre dernier. Un espace de près de 150 m² est désormais à la disposition des lecteurs. Conviviale, lumineuse et agréable, la nouvelle bibliothèque saura n’en doutons pas attirer également de nouveaux curieux. L’écart est grand entre l’ancien local et le nouveau ! L’ensemble du mobilier de la bibliothèque est neuf, de même que le système de gestion informatique (logiciel PMB), ce qui permet à l’équipe de bénévoles, pilotée par Mme Potin, de disposer d’un outil de travail performant. Ce projet a fait l’objet d’un soutien du Conseil général de la Sarthe à hauteur de 28 177 € au titre du plan « Lecture Publique ».

La bibliothèque de Moncé-en-Belin rajeunit : le centre socio-culturel « Le Val’Rhonne » dans lequel est implantée la bibliothèque fête ses 20 ans. A cette occasion, quelques travaux de rajeunissement ont été mis en œuvre, notamment la réfection des sols de la bibliothèque. L’équipe, encadrée par Karine Lagache, a proposé dans le cadre de cet anniversaire, une balade littéraire intitulée « au gré des livres et des chemins », mise en voix par Marc Roger de la Voie des Livres. Bibliothèque de Moncé-enBelin

Point musique de Téloché

Départ de Marie-Claude Flageat

Ce numéro de la Chronique du Dévoreur est l’occasion de saluer Marie-Claude Flageat, bibliothécaire du réseau « Calligramme », partie prendre en charge de nouvelles activités en région parisienne depuis quelques mois déjà. Elle est actuellement remplacée par Nicolas Morin, désormais missionné par la Communauté de communes du Canton de Pontvallain. Valéria Bouloton, responsable de la médiathèque de La Suze-sur-Sarthe, a quitté les « Mots Passants » au mois d’octobre pour travailler au projet de développement culturel et de bibliothèque au CHU d’Angers. Elle est remplacée par Myriam Dubois, qui a notamment travaillé dans plusieurs bibliothèques du département du Nord.

Bibliothèque de Tuffé

Les bibliothèques de Chantenay-Villedieu, de Bousse et de Spay ont informatisé leur gestion (logiciel PMB). Le point musique de Teloché est désormais opérationnel, il permet aux usagers de la bibliothèque d’avoir accès à des ressources musicales, présentes dans la bibliothèque ou accessibles par l’intermédiaire du catalogue en ligne de la BDS.

Du nouveau dans le réseau !

La nouvelle médiathèque de la Ferté-Bernard sort de terre : après plusieurs mois d’étude et de réflexion, le nouvel équipement va quitter les plans d’architecte et des bureaux techniques pour prendre corps sur la parcelle occupée jusqu’à présent par une aire de stationnement. L’équipe de la bibliothèque a mené ces derniers mois la réinformatisation de la bibliothèque et la mise en place d’un portail documentaire (logiciel Pergame). Le blog de la médiathèque (mediathequeferte.over-blog. com) permet de suivre l’actualité de la bibliothèque et l’avancée des travaux.

Les bibliothèques sarthoises sur le web !

De nombreuses bibliothèques du département proposent aujourd’hui des portails documentaires, des pages internet ou des blogs. Ils sont à découvrir désormais grâce au carrousel présent en page d’accueil du site de la BDS.


Accent sur En 2013, Le Prix des Lecteurs fait peau neuve En 2013, le Prix des Lecteurs signe sa 16ème édition. Organisée par la Médiathèque Louis Aragon, la Bibliothèque Départementale de la Sarthe et l’association “La 25ème Heure du livre”, cette manifestation est destinée à promouvoir une littérature de jeunesse de qualité, favoriser la lecture chez les jeunes de 13 à 16 ans et développer la coopération entre tous les médiateurs du livre. Près de quarante collèges et une trentaine de bibliothèques du département seront concernés par cette nouvelle mouture. Parmi une sélection de 10 ouvrages, les collégiens inscrits vont pouvoir voter pour leur roman préféré et rencontrer l’auteur de leur texte fétiche. Des romans de société, d’anticipation parfois, des fables poétiques… La sélection 2013 parcourt la littérature contemporaine de jeunesse, laissant aux quelques 1500 lecteurs attendus le loisir de picorer avec plaisir. Les rencontres avec les écrivains en lice auront ensuite lieu entre février et avril 2013. Temps fort du prix, ces rencontres sont toujours l’occasion d’échanges uniques ; les jeunes y découvrent un artiste, un métier ainsi que la passion de l’écriture. Des instants riches qui seront cette année relayés sur la nouvelle page Facebook consacrée au prix.

Car aimer les livres, c’est aussi faire entendre sa voix, critiquer, donner son avis… Le prix investit donc les réseaux sociaux. Forum de la manifestation, cette page regroupe des informations pratiques, des focus sur les auteurs, des billets d’internautes et bientôt des commentaires des lecteurs ! On y retrouvera ensuite au fil de l’année, des photos, vidéos, témoignages recueillis lors des rencontres.

Paroles de lecteurs…

www.facebook.com/pages/Prix-des-lecteurs-LeMans-Sarthe/

découvertes : Jean-Claude Mourlevat pour Emma et Marie-Aude Murail pour Romain. « ça donne envie de lire d’autres livres d’eux » confie Emma. Emma, grande lectrice, a lu toute la sélection. Romain en a lu huit. Pour lui, qui lit plus occasionnellement, c’est déjà beaucoup. « Une sélection de huit livres avec cinq obligatoires, ce serait mieux », complète Romain. Emma et Romain sont contents de l’expérience et recommenceraient bien!

Lisa, 17 ans, en première au Lycée Bellevue . Elle a participé au Prix des Lecteurs en 2009 et 2010 « J’ai participé au Prix pour la première fois en 2009, j’étais en 4ème au collège de Connerré. J’y participe même maintenant que je suis au lycée, en amateur si on veut. Le Prix des Lecteurs, c’est la sélection bien sûr, mais la rencontre avec les auteurs, c’est ce qu’il y a de mieux. La première fois, c’était Jean-Paul Nozières pour son livre Envol pour le paradis. Il y a eu aussi Pierre Bordage, présent pour Ceux qui sauront. On avait parlé de son travail d’écrivain, comment et pourquoi on écrit une histoire. ça semble très différent en fonction des auteurs. Une année, c’est Marie-Aude Murail qui était venue. Elle nous avait captivés. Elle avait commencé par lire son texte, c’était super. On aurait dit qu’elle vivait sa vie comme une pièce de théâtre ! Les moments sont différents à chaque rencontre ; et pouvoir juste dire aux auteurs : « J’ai adoré votre livre ». Quand on les voit, moi ça me plaît, on a vraiment l’impression de partager quelque chose ensemble. Et puis le prix des lecteurs, ça permet de découvrir des écrivains qu’on va suivre après. J’ai découvert Jean-Philippe Blondel avec Au rebond en 2010 et depuis je lis tous ses livres. Il connaît bien les lycéens, on s’identifie vraiment aux personnages ! »

La remise du Prix aura lieu le mercredi 22 mai 2013 à l’Espal. A cette occasion, une représentation du spectacle « Oh Boy ! » adapté du roman éponyme de Marie-Aude Murail sera donnée. Marie-Aude Murail, la lauréate du prix en 2001… Une grande famille le Prix des Lecteurs !

Jean-Philippe Blondel invité pour le Prix des Lecteurs Emma et Romain de Mamers

Emma et Romain, 15 ans, du collège Saint-Paul de Mamers. Ils ont participé au Prix des lecteurs l’an dernier. Ils ont le sourire, leur favori a gagné ! « Terrienne est bien construit, j’ai beaucoup aimé » s’enthousiasme Emma. « Oui, il y a beaucoup de suspens et on s’attache au personnage de Anne, la sœur » précise Romain. Ils ont rencontré Elise Fontenaille et retiennent d’elle qu’« elle est marrante et très bavarde ». « C’est intéressant de parler avec un auteur. On a son point de vue. Les profs peuvent nous expliquer des choses mais ils ne savent pas tout ce que l’auteur voulait dire », ajoute Romain. Et puis, le Prix des lecteurs leur a permis de faire des

Merci à Aurore Piquera, documentaliste du collège.

La Chronique du Dévoreur - N°37 - Trimestriel d’information de la BDS

3


“c „ Bibliothèque de l’Alliance Française à Tananarive, Madagascar

ENCART chronique du dévoreur

4

Voyage au cœur de l’association « Bibliothèques Sans Frontières » Voilà 5 ans que Bibliothèques Sans Frontières, ONG créée par Patrick Weil, Directeur de Recherches au CNRS, œuvre pour l’accès au savoir et à la culture à travers le monde. Depuis 2007, cette association, présente dans maintenant plus de 20 pays, a soutenu près de 250 bibliothèques, formé 450 bibliothécaires, collecté et envoyé plus de 100 000 livres, et tout cela grâce à 500 bénévoles. Ces 5 ans d’action en France et à l’international s’articulent autour de 5 axes forts d’intervention : l’éducation, l’accès à l’information et à la culture, la valorisation du patrimoine, la réduction de la fracture numérique et la professionnalisation des acteurs du livre.

5 ans d’action pour l’éducation : BSF ( Bibliothèques Sans Frontières ) appuie les efforts menés pour l’accès à l’éducation dans les pays du Sud à travers la création de bibliothèques et de centres de documentation dans les établissements scolaires et universitaires. Elle dote ces centres de matériels, d’équipements informatiques, d’ouvrages et de ressources électroniques. En 2009, BSF a soutenu la création de six bibliothèques scolaires et deux bibliothèques dans les centres de réinsertion d’enfants des rues à Madagascar et formé les gestionnaires de ces établissements. 5 ans d’action pour l’accès à l’information et à la culture : BSF soutient le développement des structures d’accès au livre, à l’information et à la culture dans les pays du Sud et aide les bibliothèques publiques et associatives dans

le développement de leurs fonds documentaires ainsi que dans la mise en œuvre de programmations culturelles de qualité. BSF agit également en France dans le combat contre l’illettrisme, pour l’accès à la lecture des populations marginalisées et l’éducation des plus jeunes. BSF a soutenu en 2009 et 2010 la création de bibliothèques multilingues dans trois centres d’accueil de demandeurs d’asile de la région Île-de-France. 5 ans d’action pour la valorisation du patrimoine : BSF accompagne la sauvegarde et la mise en valeur des patrimoines locaux écrits ou oraux à travers la création de bibliothèques ou de centres culturels. L’association propose une formation des personnels aux métiers du patrimoine. En Inde, en 2011, BSF a soutenu la constitution des collections de la bibliothèque patrimoniale de Gokarna et formé le personnel à la conservation des ouvrages. 5 ans d’action pour la réduction de la fracture numérique : BSF appuie les bibliothèques dans le développement de leurs ressources électroniques, d’outils interactifs pédagogiques et ludiques, ainsi que dans la création de plateformes web pour le partage des connaissances et l’informatisation des catalogues. En 2012, BSF crée à Haïti la première bibliothèque numérique universitaire pour 15000 étudiants de Port-au-Prince.

5 ans d’action pour la professionnalisation : BSF assure la formation de plusieurs centaines de bibliothécaires chaque année dans les pays d’intervention. En 2011, BSF a formé 70 bibliothécaires en République Démocratique du Congo à la gestion et à l’animation d’une bibliothèque.


Pour ce faire, BSF a développé un réseau international de formateurs - pour la plupart bénévoles - partageant les valeurs et la philosophie de l’association. Elle a établi, dans une démarche de respect du besoin des usagers, une charte précise des pratiques de collecte et de don : les livres sont tous sélectionnés avec soin, en collaboration étroite avec les bibliothécaires destinataires. L’édition locale et la chaîne du livre doivent être prises en compte. Car BSF a souhaité inverser les logiques en s’interrogeant sur les limites du don de livres : depuis plus de cinquante ans, des millions d’ouvrages sont déversés par containeurs entiers sur le continent africain. La pérennisation de ces pratiques a considérablement pesé sur l’économie du livre de ces pays. Un stock tournant de près de 300 000 ouvrages est entreposé dans les Yvelines et en passe d’être informatisé afin d’offrir aux bibliothèques la possibilité du choix. Les ouvrages collectés ne correspondant pas aux besoins exprimés sont vendus au profit des projets de BSF (« Bibliobraderies »). Les fonds récoltés permettent l’acquisition d’ouvrages auprès d’éditeurs locaux et sont destinés à soutenir les programmes de solidarité internationale de l’association. Comment aider Bibliothèques sans Frontières ? En faisant un don, en organisant des « bibliobraderies », ou en faisant un don de livres. Les critères de sélection et les conditions d’acheminement des ouvrages sont détaillés sur le site www.bibliosansfrontieres.org.

Formation au logiciel de bibliothèque, Alliance Française, Tananarive

Entretien avec Benoît Charpentier, bibliothécaire à Noyen-sur-Sarthe depuis août 2010, bénévole pour Bibliothèques sans Frontières. Comment as-tu découvert l’association ? C’était il y a trois ans environ. J’ai découvert l’association par le portail Internet « Savoir solidaire », à l’initiative de BSF. Je travaillais à ce moment-là pour PMB Services, société qui développe le logiciel de gestion de bibliothèques. J’ai alors contacté l’association qui projetait d’informatiser sous PMB des bibliothèques en Haïti et en Afrique centrale. Je me suis porté volontaire. Arrivé à Noyen, j’ai pu trouver une disponibilité pour partir. BSF m’a alors proposé une mission de 3 semaines à Madagascar. Comment s’est déroulée cette première expérience ? Je suis arrivé à Madagascar en octobre 2011, à l’Alliance Française de Tananarive, la capitale. Il fallait reformer l’équipe à l’utilisation de PMB. Pendant ce séjour, j’ai également rencontré des animateurs d’associations qui s’occupent des enfants des rues. On a partagé des expériences d’animation autour du livre : mise en place de jeux, de petits rallyes lecture… Tout cela sans trop de moyens bien sûr et puis avec la barrière de la langue écrite qui reste peu maîtrisée là-bas. Cela reste pour moi un moment fort tant sur le plan personnel que professionnel. On doit en permanence trouver des solutions sans argent. ça donne plus d’assurance dans le travail qu’on mène ici, une fois revenu. Tu es reparti pour d’autres missions depuis ? En avril dernier, je suis allé au Cameroun cette fois, au Centre de Lecture et d’Animation Culturelle (CLAC) de Yaounde. BSF est partenaire de la structure depuis 2009. Les locaux accueillent aussi une salle de conférence, un restaurant, une salle d’exposition et un espace multimédia. Là-bas, j’ai travaillé à l’informatisation sous PMB et à la formation des équipes au logiciel. C’était vraiment intéressant même si on se confronte à des lourdeurs administratives parfois très surprenantes ! Et puis il y a la précarité de certaines installations. On doit faire avec les coupures fréquentes d’électricité par exemple…

CLAC de Yaounde

Prêt à repartir ? Oui, même s’il est parfois difficile de se dégager des disponibilités pour des missions qui peuvent durer plusieurs semaines. Par ailleurs, BSF cherche toujours des volontaires, pour des missions souvent liées à l’informatique mais pas seulement. Il ne faut donc pas hésiter à prendre contact avec eux.

La Chronique du Dévoreur - N°37 - Trimestriel d’information de la BDS

5


à dévorer Ecolothèque et bibliologie… Réchauffement climatique, gaz à effets de serre… Ca chauffe de partout ! Et l’écologie est au centre de toutes les préoccupations. Des nôtres aussi puisque le 7 décembre prochain, la Bibliothèque Départementale invite Philippe Squarzoni au Musée des 24 Heures pour sa bande dessinée « Saison Brune », documentaire brillant sur les dangers qu’encourt notre petite planète. En attendant et pour vous mettre dans le bain, un échantillon de documents bios à dévorer sans peur de la contamination !

chronique du dévoreur

6

Franck vous conseille :

Franck vous recommande :

Jean-Pierre vous suggère :

Jean-Pierre a aimé :

« L’écologie : en 15 expériences »

« A l’écoute du monde sauvage : pour réinventer notre avenir »

« Grrreeny T1 : Vert un jour, vert toujours »

« Des oiseaux couleur de soufre »

Textes de Charline Zeitoun ; Illustrations de Peter Allen. Ed. Mango-Jeunesse, 2012

Avec « Maxi Kézako ? » les enfants découvrent la science en s’amusant et réalisent des expériences à leur portée. Ils peuvent ainsi mieux comprendre les phénomènes scientifiques dont ils observent les applications dans la vie quotidienne. Ici sont abordés différents thèmes : la vie, les plantes et animaux, l’eau, l’air, l’énergie, sauver la planète. Les expériences sont réalisables avec un minimum de matériel. On vous explique par exemple le fonctionnement d’une station d’épuration avec un saladier, un verre, un stylo effaceur d’encre, des ciseaux et une cuillère à soupe. A côté de ces expériences s’inscrit aussi un jeu de questionnement en vrai ou faux ? A cause du réchauffement de la planète, il y aura plus de tempêtes ? Des forêts entières d’Europe et du Canada ont-elles été détruites à cause des pluies acides ? Ou encore un morceau de bois contient-il de l’énergie ? Ce livre sensibilisera les plus jeunes aux questions environnementales en les laissant mener leurs propres expériences, le meilleur moyen de consolider un apprentissage.

Karine Lou Matignon ; préface de Boris Cyrulnik. Ed. A. Michel, 2012

Douze ans après son premier essai «Sans les animaux, le monde ne serait pas humain» Karine Lou Matignon souhaite avec l’appui de scientifiques, d’écologistes, d’artistes, hommes et femmes passionnants, nous rendre attentifs à la nature sauvage. Tous sont convaincus que mieux comprendre les bêtes et la nature n’est pas incompatible avec le progrès, bien au contraire, que l’évolution même de l’humanité doit en passer par là. « Va prendre tes leçons dans la nature », recommandait Léonard de Vinci. S’en inspirer pour construire de nouvelles technologies, d’autres modes de consommation, d’éducation, d’existence. Un livre qui vous emmène en voyage au coeur du sauvage pour réinventer notre avenir.

Scénario Midam, Patelin, Thitaume, Araceli dessin Midam, Adam, Netch. Ed. Mad fabrik, 2012

Né dans le livre pédagogique «sors tes griffes pour la planète», Grrreeny migre en 2010 au magazine Wapiti et en devient la mascotte. Fort du succès rencontré, Midam le créateur des célèbres séries «Kid Paddle» et «Game over» décide de faire une bande dessinée avec ce nouveau personnage. Grrreeny est un jeune tigre vert ! Eh oui, il s’est baigné dans un lac radioactif. Et les trois rrr de son nom, il les doit à sa façon de toujours grogner. Grrreeny accepte mal sa différence, mais il finit par s’habituer. Grrreeny, du fait de sa «mésaventure», est beaucoup plus sensible que ses camarades aux problèmes environnementaux. Le petit tigre vert à la fibre écologiste essaie de les convaincre de moins malmener et de prendre soin de cette pauvre planète. Ce premier album, avec ces gags en une planche, remplit parfaitement son objectif : permettre de sensibiliser les plus jeunes à ces problématiques, (et pas qu’eux !), sans se prendre trop au sérieux et tout en les amusant.

Ilija Trojanow ; traduit de l’allemand par Dominique Venard. Ed. Buchet Chastel, 2012

Zeno, alias M. Iceberg, doit son surnom à ses activités universitaires de glaciologue réputé, où plutôt devait... Sa vie s’en va un peu à vau-l’eau. Sa femme l’a quitté. Fatigué, écoeuré de constater que ses chers glaciers alpins s’amenuisent ou disparaissent. Découragé de ne pas être écouté quand il alerte sur les dangers du réchauffement climatique, il cesse d’enseigner, bazarde tout. Il s’engage pour une nouvelle saison comme guide conférencier à bord du MS Hansen, un navire de croisière sillonnant l’Antarctique. Par un concours de circonstances le voilà nommé chef de l’expédition. Et vogue la croisière, pour le meilleur et peut-être le pire… Voici un drôle de roman, où le «héros», personnage désabusé misanthrope et disons-le assez antipathique, intrigue singulièrement. En filigrane du roman, intercalé entre les chapitres de la narration «principale», se déroulent des faits mystérieux au début assez nébuleux, mais qui s’expliquent au fil du récit. Plus qu’un roman sur les effets du réchauffement climatique et autres outrages faits à la planète, il s’agit ici de la rage et de l’impuissance d’un homme à changer ou tout du moins influer sur les comportements de ses semblables.


Connaître

La bibliothèque de Château-duLoir

“c „

Nos bibliothèques sur la toile… Jean-Pierre a adoré :

« La punaise » Textes de Frédéric Marais ; illustrations Thierry Dedieu. Ed. Sarbacane, 2012.

Un matin, en arrivant en classe, un enfant trouve une punaise sur sa table. D’une pichenette, il la propulse en direction de la poubelle. Hélas, c’est sur la chaise du professeur qu’elle atterrit. Ce dernier arrête aussitôt son cours et exige que le coupable se dénonce. A partir de là, les évènements se précipitent, la machine s’emballe, les conséquences en seront planétaires ! A l’instar de «l’effet papillon» «l’effet punaise» n’en sera pas moins ravageur. Mais qui sait, les effets en seront peut-être bénéfiques. Un album totalement surprenant. Quelle aventure parcourue depuis la couverture à l’humour potache jusqu’à la chute totalement imprévisible. Un récit, qui avec la simplicité et le dynamisme du dessin de Dedieu allié au texte limpide de Marais, aborde avec humour et conviction les conséquences que peuvent avoir nos actes d’humains dans ce monde et sur cette terre.

Catalogues en ligne, portails documentaires, blogs… De plus en plus de bibliothèques sarthoises sont présentes sur le web. A l’heure où le site internet de la BDS relaie en page d’accueil ces nouveaux outils de communication des bibliothèques, retour sur les expériences de Loué et Château-du-Loir.

« Un catalogue de bibliothèque en ligne, avec gestion du compte lecteur (réservations, prolongations de documents), était pour moi devenu une évidence à l’heure où l’on fait tout (ou presque) sur internet, de la commande d’un billet de train à sa déclaration d’impôts.

Portail documentaire

Les coûts ayant beaucoup baissé, nous avons pu franchir le cap en 2012. De plus, les catalogues sont devenus attractifs, s’enrichissant des photos de couverture, de résumés, d’articles sur les auteurs, et de lien en lien, de manière intuitive, le lecteur peut rebondir sur des ouvrages qui seraient peutêtre restés invisibles. C’est un service complémentaire qui ne remplace pas l’accueil chaleureux et individualisé de nos petites bibliothèques, il s’y ajoute et donne une image résolument moderne à nos structures. A l’heure où la lecture numérique vient bouleverser notre organisation, il était urgent de franchir ne serait-ce que ce premier pas, avant je l’espère, bien d’autres ! Notre expérience est encore trop fraîche pour avoir un réel recul et les petits soucis internes

ne manquent pas. Mais voir que l’usage du catalogue en ligne devient une pratique habituelle auprès de nos lecteurs est notre meilleure récompense ! » Laure Alberge, responsable de la Médiathèque intercommunale Michel Lebrun des Pays de Loué http://loue.opac3d.fr « Le catalogue de la bibliothèque est en ligne depuis septembre 2007. L’occasion s’est présentée lors du changement de logiciel. A cette époque, cela nous est apparu une évolution naturelle. Le bénéfice immédiat a été une plus grande visibilité de la structure. Le catalogue mis en ligne doit être simple d’utilisation et homogène afin que le lecteur se l’approprie rapidement. Les lecteurs, utilisateurs d’Internet, sont très satisfaits de ce nouveau rapport à la bibliothèque qui leur paraît indispensable. Ils utilisent régulièrement le service, en moyenne on compte plus de 800 visites par mois ! Les lecteurs cherchent essentiellement des ouvrages, mais consultent de plus en plus leur compte. Ils peuvent par exemple y réserver des ouvrages déjà empruntés par d’autres lecteurs. Certains le visitent avant chaque passage pour être sûrs de ne rien oublier chez eux. Les usagers ont aussi la possibilité de prolonger leurs ouvrages en ligne, mais ce service reste peu utilisé, la plupart privilégiant le téléphone ou le mail. La mise en ligne du catalogue n’a eu que des répercussions positives, autant du point de vue de la bibliothèque que des lecteurs puisqu’une partie des nouveaux inscrits prépare sa première visite grâce au catalogue en ligne et au site de la mairie sur lequel on propose les fiches d’inscription à télécharger. » Julien Raimbault, responsable de la bibliothèqueludothèque de Château-du-Loir http://chateau-du-loir.bibli.fr/opac/

La Chronique du Dévoreur - N°37 - Trimestriel d’information de la BDS

7


Formation Récréacontes

Sélection du Petit Dévoreur 2012 La sélection du Petit Dévoreur 2012 est parue ! 62 albums ont été sélectionnés par un comité de lecture composé de professionnels du livre jeunesse. Les coups de cœur, les incontournables… Comme chaque année, ces choix sont le fruit de débats engagés. Autant de propositions pour enchanter, faire rêver et rire aussi avec les jeunes lecteurs.

chronique du dévoreur

8

Consulter la sélection sur le site de la BDS : www.bds.cg72.fr > rubrique nos publications

brèves

Le 25 septembre dernier, la journée de formation « Récréacontes » a rassemblé 35 stagiaires. Bibliothécaires et animateurs de centres de loisirs du département ont ainsi pu s’initier à la création d’un Kamishibaï ou de marionnettes, à la mise en musique d’un conte ou à la mise en scène d’une saynète. Première étape du projet, cette journée lance véritablement « Récréacontes ». De nombreuses créations artistiques devraient donc voir le jour dans les mois à venir. Un accompagnement par un artiste spécialiste de chaque domaine choisi est proposé aux structures participantes. Les réalisations seront ensuite présentées lors de la journée festive organisée le mercredi 29 mai 2013 au Centre culturel François Rabelais à Changé.

Festival BD Mania et Graines d’Images Junior Dans le cadre du partenariat avec le festival BD Mania qui se déroule à Arnage les 17 et 18 novembre prochains, un jeu concours « culture BD » est proposé dans de nombreuses bibliothèques du département. Une BD est à gagner dans chaque structure participante et un tirage au sort aura lieu le week-end du festival. On pourra voir également une exposition de planches originales du dessinateur Mickaël Roux, invité du festival pour sa série « Jeu de Gamins », dans les bibliothèques d’Arnage, Yvré-L’Evêque et Ecommoy. pour en savoir plus : www.arnage.fr/bd-mania

41 rue de Bellevue - 72000 Le mans Tél. 02 43 54 11 70 - Fax. 02 43 54 11 79 www.bds.cg72.fr Email : bds@cg72.fr

La 14ème édition du festival de cinéma jeunesse « Graines d’images Junior », est lancée. Entre le 26 octobre et le 11 novembre, on pourra voir les films de la programmation dans 7 salles du département. C’est aussi le moment pour le ciné d’investir les bibliothèques ! Des ateliers de création de vidéo image par image se tiennent ainsi pendant les vacances d’automne à Mulsanne, Mamers et Château-du-Loir. Un jeu concours avec des places à gagner pour la sélection est également organisé pour l’occasion.

Graphisme et mise en page : Agence Cj.com Le Mans 02 43 52 12 00 - www.cj.com.fr

pour en savoir plus : www.grainesdimages.com

Directeur de publication : Jean-Marie Geveaux Bulletin trimestriel d’information pensé et rédigé par les agents de La Bibliothèque Départementale de la Sarthe en lien avec les bibliothécaires du réseau de la lecture publique

Imprimé par Imprimerie Berger ISSN : 1964-9029

Ateliers « Ca chauffe dans les bulles » A l’occasion de la rencontre avec Philippe Squarzoni, auteur de la BD « Saison Brune », le 7 décembre prochain au Musée des 24 Heures, la BDS propose aux bibliothèques du réseau des ateliers pour les 8-12 ans mêlant BD et approche scientifique. Pendant les vacances d’automne, le dessinateur Laurent Milon et l’association des Petits Débrouillards se déplacent à Conlie, Arnage, Mamers, Château-du-Loir et Saint-Mars-la-Brière pour accompagner les enfants dans la création d’une miniplanche de BD. Qu’est-ce que polluer ? Comment se déplacer avec moins d’énergie ? Autant de questions auxquelles les enfants trouveront des réponses tout en s’initiant à la bande dessinée !

Un pélican à Arnage ! Un oiseau aquatique perdu sur le circuit des 24H… ?!? Non point. Plutôt un triporteur électrique rigolo qui, gyrophare allumé, promène des livres dans la ville tout au long de l’année. Si vous vous égarez du côté de la cité des Rosiers (le matin) ou du square de l’escargot (l’après-midi), peut-être aurez-vous l’occasion de rencontrer le pélican. Garé non loin d’un espace de jeux, il invite les enfants à venir écouter ou lire des histoires. N’hésitez pas à vous arrêter. A Arnage, la bibliothèque, c’est aussi dans la rue ! pour en savoir plus : http://mediathequearnage. wordpress.com

PRIX DE LA SARTHE 2012 Le «Prix de la Sarthe 2012», organisé par le Conseil général de la Sarthe, avec le concours de l’Académie du Maine récompense un ouvrage valorisant notre département ou bien dont l’auteur y trouve des attaches. Parmi les 7 titres en compétition, un lauréat sera désigné le 15 décembre prochain lors de la séance plénière de l’Académie du Maine. Les votes sont ouverts jusqu’au 8 novembre dans les bibliothèques du réseau départemental ou sur le site internet de la BDS. Des livres à gagner au tirage au sort pour les formulaires papiers ou chaque centième votant sur internet !»

La Chronique du dévoreur n°37  

La « Sélection du petit dévoreur » permet chaque année à la Bibliothèque Départementale de la Sarthe, service du Conseil général, de mettre...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you