Page 1


AzurMusic n°16 - Juillet / Août 2009 EDITO...

« Y a trop de festivals », « Il y a des tarifs réduits ? », « Tiens, j’étais pas au courant que ce groupe passait dans le département », « C’est où le Théâtre de Verdure ? »; « 5€ pour les Plages Electroniques ? J’y vais ! », « C’est où le Théâtre de la Mer ? » ; « Le Nice Jazz Festival, c’est toujours à Cimiez ? » « Y a pas un gros concert sur le Port de Monaco cette été ? », « Trust, ils sont encore ensemble ? », « et Sonny Rollins et BB King, ils doivent avoir 102 ans ! », « Chouette, y a Patrice qui passe », « Seal à 182 euros ? Ils se le gardent ! »... Bienvenue en été !!! Période intense dans notre département. Eh oui, il faut faire des choix, forcement injustes, comme tous les choix. Et chaque année, on a l’impression qu’il y a de plus en plus de concerts et festivals. Il faut dire que notre département est le plus touristique de France en cette période. Et pour 2009, les festivals ont encore rivalisé d’audace pour pondre des programmations encore plus immanquables. Trust et BB Brunes à Nice, John Butler et Patrick Bruel à Beaulieu, Scorpions et Tryo à Juan, Tracy Chapman, BB King, Keziah Jones, Magma, Julien Doré au Nice Jazz… Sans oublier, bien entendu, la bande à Bono qui a imposé de jouer à domicile. On n’a pas eu AC/DC à Nice, mais on aura U2 ! On se croise sur un concert ? Allez, bonne lecture, sous un soleil de plomb... (PB) Dernière Minute : Patricia Kaas monte son « Kabaret » à Golfe Juan... Quelques mois après avoir subjugué un Acropolis complet, Patricia Kaas revient dans le département avec son spectacle «Kabaret». Cela se passera au Théâtre de la Mer de Golfe Juan, le Dimanche 19 Juillet.

SOMMAIRE

p 4 : News p 6 : Justin Nozuka - Emir Kusturica p 7 : Les Enfants du Rock p 8 : Les Voix du Gaou p 9 : Les Nuits Guitares p 10-11 : Agenda de l’été p 12-14 : Nice Jazz Festival p 16 : Jazz à Juan p 17 : Tryo - Patrice - La Rue Kétanou p 18 : Abonnement - Jeu

www.azurmusic.com

Le magazine AzurMusic est édité par l’association Ivoire Music 156 Corniche des Oliviers. Villa 23. 06000 Nice Tel : 06 73 05 34 64 - Email : azur@ivoiremusic.fr Directeur de Publication & Rédacteur en Chef : Patrice Bouchon Ont participé à ce numéro : Flora D., Alexandra Grolier, Damien J., Hervé C., Valérie Kremer Visuel couverture : Bono (DR) Maquette : Patrice Bouchon Régie Publicitaire : Ivoire Music - 06 73 05 34 64 Imprimé par Aseca (Nice) ISSN : dispensé - Dépôt légal à parution Tirage : 10 000 exemplaires. Distribution : Alpes-Maritimes et Monaco Retrouvez le magazine AzurMusic dans les Alpes-Maritimes : à l’entrée des concerts(Palais Nikaïa, Théâtre Lino Ventura...), dans les Fnac et les points de vente billetterie spectacles, au Crous et dans les lieux étudiants...

La rédaction ne peut pas être tenue pour responsable du contenu des encarts publicitaires. Toute reproduction, même partielle, du contenu du magazine est interdite.


:: News :: News :: News :: News ::

AzurMusic n°16 - Eté 2009 - page 4

Juan-les-Pins : Le retour des Nuits de Juan... C’est le grand retour des Nuits de Juan à la Pinède, avec une affiche à la hauteur de l’engouement du public azuréen. Un florilège de concerts où s’illustrent les nouvelles tendances de la variété française et internationale. Il y en aura pour tous. Petit aperçu : Ayo & Charlie Winston (21/07), Tryo (25/07), Julien Clerc (27/07), Bénabar (28/07), Scorpions (30/07), Les Enfants de Django & Caravan Palace (06/08), Nicolas Canteloup (08/08). Cagnes-sur-Mer : Jazz au Château Les amateurs de jazz le savent bien : l’été, pour écouter du jazz de qualité, il faut se rendre dans le haut de Cagnes-sur-Mer, sur la Place du Château. Une fois par semaine, à partir de 21h, des formations jazz distillent la note bleue aux aficionados ou simples curieux. Cette année, vous pourrez apprécier : Dixieland Jazz Band (10 Juillet), Pastakovitch (17), Gérard Breaudat (30), Alerto Jazz (31), Marcel Zanini (7 Août), Daniel Huck (8), Kalys Jazz (14) et Trio 2 Jazz (28). Place du Château. Haut de Cagnes. Entrée Libre. Destination Cuba à Falicon... A l’occasion de la 7ème édition du Festival Latino de A à Z, la ville de Falicon se met aux couleurs de Cuba. Un déferlement de rythmes latinos pour une soirée endiablée, avec au programme le groupe emblématique Pupy y Los Que son son, l’une des formations les plus populaires et les plus écoutées de Cuba. Le trio Jean et les Truands qui vous feront voyager aux travers leurs influences musicales aussi riches que diversifiées. La soirée vous entraînera également sur la piste grâce des cours d’initiation à la danse Salsa encadrés par des professionnels, afin de se déhancher sur ces rythmes endiablés ! Cette année encore, c’est sûr, la perle des Caraïbes dévoilera ses trésors au cours du Festival de Falicon ! Samedi 4 Juillet. Tarifs : de 15€ à 25€. Infos : 04 93 21 92 33 Le Nice Jazz Off s’installe au Théâtre de Verdure... Idéalement situé, à proximité immédiate de la Promenade des Anglais et des plages, le Théâtre de Verdure accueillera cette année une partie des animations du Nice Jazz Off... Le Tremplin du off, destiné à mettre en lumière les talents locaux, s’y installera les Lundi 20 et Mardi 21 Juillet. Huit groupes s’y produiront en fin d’après-midi : Ta.Tune, Terre Rouge Quartet, Kailash 3, Sandrine Destefanis, Alter Ego Quintet, Dies Goa Unit, Why Note Trio, Djalamichto Quintet. Le gagnant aura l’honneur de jouer en début de soirée sur la scène Jardins, Vendredi 24 Juillet, dans le cadre du Nice Jazz Festival. D’autres concerts s’y dérouleront, parmi lequel un hommage à Claude Nougaro, le « Jobim Project » de Jean-Marc Jafet, et une séance de ciné-club. Toutes les infos sur www.nicejazzoff. Marsatac : 11ème édition La 11° édition du festival Marsatac qui se tiendra du 24 au 26 septembre 2009 au Dock des Suds, réunit à Marseille la fine fleur des musiques électroniques et de la création d’aujourd’hui. Après avoir trouvé un nouveau lieu capable de l’accueillir, le festival vient de dévoiler une partie de sa programmation. Archive (UK) - Felix Da Housecat (US) - DJ Krush (JP) - Raekwon (US) - Bumcello (FR) - Etienne de Crécy (FR) - Buraka Som Sistema (PT) - General Elektriks (US) - Art Brut (UK) - Beat Torrent (FR) - Radio Slave (UK) - Molecule (FR) - The Mighty Underdogs (US) - We Have Band (UK) – Mix-Up Beyrouth (FR/LB) - Speed Caravan (FR) - Krazy Baldhead (FR) - Success (FR) - Nils Petter Molvaer (NO) - Y.A.S. (AF/LB/FR) - Jack de Marseille (FR) - South Central (UK) - Aftershock (FR/ UK/IT). D’autres artistes viendront bientôt grossir l’affiche de cette 11° édition. Toutes les infos sur www.marsatac.com


AzurMusic n°16 - Eté 2009 - page 6

A venir... Justin Nozuka @ Théâtre de Verdure... A l’instar de ses origines métissées entre les Etats-Unis et le Japon, la musique folk de Justin Nozuka est imprégnée de soul. L’album Holly (2008) et le tube « After Tonight » font connaître ce prodige à la voix chaude et lui procure un succès international qui pourrait bien n’être qu’un début.

Justin Nozuka compose à la guitare des mélodies dynamiques portées par sa voix chaude qui le rapproche d’un Ben Harper ou encore d’un Jason Mraz. Ses concerts dans le circuit des clubs de Toronto alternent avec des séances d’enregistrement en studio à titre personnel. Ce qui frappe en premier chez lui, c’est sa maturité, alors qu’il n’a que 20 ans. Des chansons sur l’amour, le désamour, l’espoir, le désespoir, la vie et la mort, interprétées de façon bouleversante par une voix à tomber par terre, celle d’un chanteur tout juste sorti de l’école. La souplesse vocale de Nozuka donne vie à ses chansons, sa voix pénètre et enveloppe leur mélodie avec la même élasticité que les plus grands chanteurs de Rhythm & Mardi 7 Juillet - 20h30 Blues et de Soul. Théâtre de Verdure (Nice) Justin Nozuka est assurément un des meilleurs espoirs Tarif : 27,50€ de la pop... (HC)

Emir Kusturica @ Théâtre de Verdure... Printemps 99 à Sarajevo : alors qu’il participe à l’enregistrement de l’album de son groupe Zabranjeno Pusenje (littéralement « The No Smoking Orchestra »), le leader du groupe voit arriver son ancien bassiste, Emir Kusturica. Après avoir obtenu deux Palmes d’Or à Cannes et une kyrielle de prix, Emir est en plein tournage de « Chat noir, chat blanc ». Il commande d’abord une chanson, puis un vieil air tzigane... Et c’est ainsi que The No Smoking Orchestra se retrouve à composer toute la musique du film. The No Smoking Orchestra est ouvert à toutes les musiques actuelles et la formation trouve son inspiration au plus profond des racines de la tradition balkanique mais aussi au sein desnouvelles vagues du jazz, folk, punk, rock et musique gitane.

Mercredi 8 Juillet - 21h00 Théâtre de Verdure (Nice) Tarif : 32€

Après le succès du film « Chat noir, chat blanc », The No Smoking Orchestra part en tournée et diffuse sur toutes les scènes et festivals du monde leurs rythmes country, marches turques, classique italien, trompettes gitanes, sons sud-américains, boucles techno-pop, musette, base-punk balkanique, tradition tzigane… Bref, un joyeux fourre-tout au sein duquel Emir Kusturica tient le rôle du guitariste. Cette macédoine du fracas porte d’ailleurs un nom : le «unza unza». Un grand moment scénique ! (Valérie K.)


AzurMusic n°16 - Eté 2009 - page 7

...Festival : LES ENFANTS DU ROCK

« Dis-moi si tu aimes ça… » Cette année encore le festival Les Enfants du Rock propose une palette d’artistes qui devraient toucher des publics totalement différents. La première soirée sera donc menée par Fiction Plane (Quadricolor et Made Again en première partie) pour des sonorités alternatives. La deuxième vous fera peut-être « perdre votre sang froid » puisqu’on retrouve nos rockers français de Trust (Shoot to Kill et The V-cious at first). Et enfin le dernier soir, plus pop/rock, prévoit quelques minettes hystériques et jeunes adolescents à la mèche dans l’œil pour accueillir les BB Brunes et leurs slims (Asyl et Maupity juste avant). Il y en a pour tous les goûts ! Si vous ne connaissez pas le nom de Fiction Plane, jetez une oreille sur le net et écoutez leur « Two Sisters », un titre que vous avez forcément entendu en boucle sur les ondes, à la fois pêchu (gratte rythmé) et sucré grâce à la voix du leader du groupe, Joe Summer. D’ailleurs cette voix nous rappelle quelqu’un non ? Mais si bien sûr, c’est pratiquement la même que celle de Sting (Gordon Summer de son vrai nom), et oui, on se refile quelques trucs de père en fils. Bonne pioche pour Joe ;) Le groupe britannique est à découvrir sur scène absolument et à consommer sans modération ! Trust évidemment vous connaissez… Bernie, Nono, Vivi, Farid… Tellement incontournables en France qu’on a l’impression de les connaître personnellement. Des personnalités de feu qui se mélangent pour donner naissance à un rock hard et engagé qui bouleverse les esprits depuis une trentaine d’années. Leur emblème reste bien sûr « Antisocial » de l’album « Répression » sorti en 1980 mais c’est pour présenter leur petit dernier « 13 à table » qu’ils reviennent sur les planches depuis octobre 2008… On y retrouve des titres à la fois riches mélodiquement et aux textes percutants comme « Toujours parmi nous » (« les affamés africains sont parmi nous / Les victimes de Tchétchénie sont parmi nous / Martin Luther King est parmi nous ») ou encore « Promesse osée » et « La morsure ». Une date à ne pas rater !

Quant aux BB Brunes, ils choisissent leur nom de groupe pour rendre hommage à la chanson de Serge Gainsbourg (Initials BB) rappelant également le boulevard Brune à Paris où ils répétaient à l’époque. C’est Adrien Gallo (chanteur) qui écrit et compose leur musique, s’inspirant de Jacques Dutronc et Gainsbar mais aussi The Clash, David Bowie ou encore Amy Winehouse… Qualifiée de « rock candide énervé à la fois classique et neuf » par le Figaro en 2007 c’est sur scène que Félix, Karim, Bérald et Adrien se défendent le mieux. Leur album « Blonde comme moi » prend alors des tournures « rockambolesques » bien plus violentes (si on peut dire) que sur les versions studio. Comme dirait Nagui « il faut découvrir les artistes en live », c’est sur scène qu’on peut réellement apprécier le travail et le feeling que transmet un groupe ! Du rock, du soleil, des concerts plein air et des artistes motivés et motivants, que faut-il de plus pour bouger notre public azuréen ? On compte sur vous Du Jeudi 9 au Samedi 11 Juillet - 19h30 pour montrer aux autres régions que les sudistes aussi Théâtre de Verdure (Nice) savent apprécier le rock’n’roll, venez nombreux !! Tarifs : 25€ / 30€ (Flora D.) www.enfantsdurock.com


Festival : LES VOIX DU GAOU...

AzurMusic n°16 - Eté 2009 - page 8

Le plus prestigieux des festivals varois se déroulera à partir du 15 Juillet. La nouvelle société organisatrice, Sud Concerts, a tapé un grand coup en faisant venir le grand Lenny Kravitz, à qui incombe la tâche «d’ouvrir » le festival... Retour sur le concert que Kravitz a donné à Nice, il y a quelques semaines... Lenny Kravitz remplit le Nikaïa - 11 Mai 2008... Après une première partie assurée par Chris Cornell (chanteur du groupe Soundgarden), dans une salle remplie à bloc, Lenny Kravitz se fait attendre, débarquant sur la scène du Nikaïa à 21h30 entouré de 8 musiciens de talent. Le concert démarre sur « Straight cold player ». Pas de mise en scène spéciale, juste de la musique et ses serviteurs. A croire que ce n’est pas ce que le public niçois recherche car malgré les grandes performances du guitariste leader et de l’agréable voix et interprétation de Lenny Kravitz servis d’entrée de jeu, l’ambiance n’est pas à son comble. Mais qu’est-ce qu’il s’est passé, chers azuréens ? Les gradins restent assis et la fosse plate. Bien sûr, il y a des cris et des applaudissements entre chaque titre, mais sur les morceaux eux-mêmes, pourtant très groovy et dynamisants, la salle reste statique pendant une bonne partie de la soirée. Il faudra attendre « I’ll be Waiting », bizarrement car ce n’est pas la plus pêchue des zics, lorsque Lenny se retrouve au clavier et qu’il propose une version d’une dizaine de minutes de l’un de ses incontournables pour que les gens se sentent enfin investis, sortant leurs briquets et se balançant sur ce slow émouvant. On entend enfin des «I’m the one who really loves you baby» en chœurs et ça fait chaud au cœur ! Qu’il y a-t-il de mieux sur un concert que le partage ? A partir de ce morceau, bien heureusement, Nice s’éveille… Il faut dire que la suite de la playlist n’autorise pas l’hésitation : s’enchaînent « American Woman », « Fly Away », « Stillness of heart » ou encore,last but not least, « Are you gonna go my way » en rappel… Sur ce dernier, nous sommes carrément possédés, et cette fois c’est communicatif ! La salle entière est en transe, et Lenny le ressent. Il est porté lui aussi par cet amour que son public lui renvoie enfin. L’artiste se déhanche, prend toute la scène, se penche sur ses fans et les prend même en photos pour garder une trace de ses propres souvenirs… La soirée sera riche en couleurs, entre morceaux purement rock’n’roll affirmés par des zicos exceptionnels, des moments acoustiques où l’on retrouve Lenny seul avec sa gratte, et des intermédiaires avec les traditionnels basse-guitare-batterie, c’est un concert complet que nous propose Kravitz, sans superficialité, juste de la musique, y’a que ça de vrai ! (Flora D.) Eco-festival : késako ? L’année 2009 marque le lancement d’une nouvelle approche dans l’organisation et l’exploitation du festival Les Voix du Gaou. En plus de ses compétences techniques relatives à la production de spectacles, la société Sud Concerts s’engage à intégrer dans sa gestion du festival une dimension éco-citoyenne, le but étant de prendre conscience des impacts d’une telle manifestation sur l’environnement et de les réduire. Le nouvel organisateur du festival a donc signé une charte, avec les partenaires impliqués dans l’écolligie, et la municipalité. Cette charte a pour but de présenter les différentes orientations que Sud Concerts souhaite prendre au cours des 5 années à venir pour concilier au mieux organisation d’un festival et respect de l’environnement. Par exemple : Utiliser au maximum des moyens de transports non polluants, proposer au public des modes de transport alternatifs, intégrer le lieu d’implantation dans les critères de choix de nos prestataires, limiter la production de papier et d’encre, intégrer les critères environnementaux dans le choix de l’imprimeur, privilégier les moyens de communication non polluants, tri des déchets, gestion éco-responsable des buvettes et du village d’entreprise, économie d’énergie, sensibiliser l’ensemble des intervenants et le public à l’éco-responsabililité. Une très belle initiative ! (Damien J.) Du 15 au 29 Juillet . Ile du Gaou (Six-Fours) . www.voixdugaou.fr


AzurMusic n°16 - Eté 2009 - page 9

...Festival : LES NUITS GUITARES

Les nuits des cordes pincées ont encore frappé ! Et fort… Puisqu’on retrouvera, pour cette 10ème édition, des pointures telles que Calvin Russell (qui avait participé à la toute première édition du festival), Mattrach (la révélation du web) et John Butler (le phénomène australien), et… une surprise !!! Le premier, né en 1948 pendant la nuit d’Halloween, commence à gratter dès l’âge de 12 ans, mais à 41 ans qu’on commence à le découvrir… Après quelques années de vide, c’est sa rencontre avec Patrick Mathé (patron du label New Rose) qui laisse éclore son premier album « A crack in time » en 1990. Ignoré au Texas, c’est en France que Calvin Russell, chanteur et guitariste de rock, folk et blues américain remplit les clubs, enchaînant sur pratiquement un nouvel album dans les bacs chaque année, et ce jusqu’à aujourd’hui. En 2007, il adopte un nouveau look : chapeau haut, cravate et sneakers en croco et propose l’opus « Urepentant » dont le style rappelle celui de l’iguane et de ses collègues Stooges. Visage marqué et esprit rebelle et définitivement rock’n’roll, le bluesman n’a pas fini de nous surprendre, arpentant les scènes du moment avec sous le bras un encore tout nouveau petit, « Dawg eat dawg » (sortie prévue pour le 31 août 2009). Le 2ème soir c’est Mattrach, Mathieu Rachmajda de son vrai nom, qu’on attendra de pied ferme. Ce jeune guitariste français, originaire de Valenciennes s’est fait connaître sur le web (Youtube) grâce à ses vidéos où le virtuose (n’ayons pas peur des mots) reprend du Steve Vaï, du Mozart adapté à la guitare électrique mais aussi ses propres compos. Un phénomène de seulement 17 ans dont les premières influences furent Led Zeppelin, Guns N’ Roses, Deep Purple et Oasis (entre autres). Et ouais, c’est qu’en plus il a bon goût le gamin ! ^^ Et pour finir en beauté… A mais non c’est vrai, il y a une 4ème soirée exceptionnelle cette année. Bon alors pour finir les 3 soirs d’affilée (d’abord) en beauté, on retrouvera the great John Butler pour un concert acoustique en solo, au bord de mer. Que rêver de mieux ? Ce zicos australien a le pouvoir de nous emmener avec lui vers des paysages à la fois dorés et fleuris juste en grattant quelques accords (avec une sacrée technicité cela dit) et en chantant ses ballades Folk Celtic ou ses airs Ragga indien en passant par un peu de bon vieux blues. Ca rafraîchit ! Ou non, ça réchauffe plutôt… Oh allez, les deux en même temps ! Et la surprise alors me direz-vous… Chose promise, chose due ! La surprise n’est autre que notre incontournable « Patriiiiiiiiiick »… Mais oui Bruel, bien sûr Bruel, what else ? Vous en connaissez beaucoup vous des Maurice, euh des Patrick dont la frimousse est à s’arracher les cordes vocales ? Artiste complet que nous aimons aussi bien sur la scène qu’au cinéma ou au petit écran. Il nous fait donc l’honneur et le plaisir de venir lui aussi pour un concert acoustique, au milieu des oliviers et de cette ambiance si particulière qui règne dans le jardin de Beaulieu-sur-Mer, nous proposant les titres de son prochain album qu’il peaufine sur scène, car en musique on ne triche pas ;) (Flora D.)

Du Jeudi 9 au Samedi 11 Juillet - 20h30 & Jeudi 16 Juillet - 20h30 Jardin de l’Olivaie (Beaulieu sur Mer) Tarifs : 25€ / 30€


Agenda : Juillet 2009

AzurMusic n°16 - Eté 2009 - page 10

Mer 1er + Jeu 2 : KIRINA - Opéra Mandingue. Palais des Festivals (Cannes). 16,70€ Jeu 2 : LES PLAGES ELECTRONIQUES. Soirée Techno Minimal. Plage du Palais des Festivals. 05€ Ven 3 : RYTHM IN BLAISE : CELTIC LEGENDS. St Blaise. 15,80€ Sam 4 : SUSHELLA RAMAN. MJC Picaud (Cannes). 13,70€ Mar 7 : JUSTIN NOZUKA - Théâtre de Verdure (Nice). 27,50€ Mer 8 : EMIR KUSTURICA & THE NO SMOKING ORCHESTRA - Théâtre de Verdure (Nice). 32€ Jeu 9 : LES ENFANTS DU ROCK - FICTION PLANE - Théâtre de Verdure (Nice). De 15€ à 25€ Jeu 9 : LES NUITS GUITARES - CALVIN RUSSELL - Jardin de l’Olivaie (Beaulieu). 23,70€ Ven 10 : LES ENFANTS DU ROCK - TRUST - Théâtre de Verdure (Nice). De 20€ à 30€ Ven 10 : LES NUITS GUITARES - MATTRACH - Jardin de l’Olivaie (Beaulieu). 16,70€ Ven 10 : LES NUITS DU SUD - KASSAV - Place du Grand Jardin (Vence). 19,80€ Sam 11 : LES ENFANTS DU ROCK - BB BRUNES - Théâtre de Verdure (Nice). De 15€ à 25€ Sam 11 : LES NUITS GUITARES - JOHN BUTLER - Jardin de l’Olivaie (Beaulieu). 26,70€ Sam 11 : LES NUITS DU SUD - GILBERTO GIL - Place du Grand Jardin (Vence). 19,80€ Sam 11 : JAZZ A JUAN - S.BECHETT MEMORY - Pinède Gould (Juan les Pins) Lun 13 : JAZZ A JUAN - ROY HARGROVE / MC SOLAAR - Pinède Gould (Juan les Pins) Mer 15 : JAZZ A JUAN - JEFF BECK / S.M.W - Pinède Gould (Juan les Pins) Mer 15 : U2 - 360° TOUR. Stade Charles Ehrmann (Nice). COMPLET Jeu 16 : JAZZ A JUAN - ALICE RUSSELL / JOSS STONE - Pinède Gould (Juan les Pins) Jeu 16 : LES PLAGES ELECTRONIQUES. Soirée Electro. Plage du Palais des Festivals. 05€ Jeu 16 : LES NUITS GUITARES - PATRICK BRUEL - Jardin de l’Olivaie (Beaulieu). 36,70€ Ven 17 : JAZZ A JUAN - JEAN-JACQUES MILTEAU / JAMIE CULLUM - Pinède Gould (Juan les Pins) Ven 17 : LES NUITS DU SUD - YURI BUENAVENTURA - Place du Grand Jardin (Vence). 19,80€ Sam 18 : JAZZ A JUAN - JARRETT / PEACOCK / DEJOHNETTE - Pinède Gould (Juan les Pins) Sam 18 : LES NUITS DU SUD - GRAND CORPS MALADE - Place du Grand Jardin (Vence). 19,80€ Mar 21 : AYO + Charlie WINSTON. Pinède Gould (Juan les Pins). 35,50€ Jeu 23 : LES PLAGES ELECTRONIQUES. Soirée Drum & Bass. Plage du Palais des Festivals. 05€ Ven 24 : LES NUITS DU SUD - ALPHA BLONDY - Place du Grand Jardin (Vence). 19,80€ Sam 25 : TRYO (+Karlex). Pinède Gould (Juan les Pins). 31,80€ Sam 25 : SUPREME NTM. Palais Nikaïa (Nice). ANNULE Sam 25 : LES NUITS DU SUD - MURRAY HEAD / CANTARO - Place du Grand Jardin (Vence). 19,80€ Sam 25 : LAURENT GERRA - Théâtre de la Mer (Golfe Juan). De 32€ à 38€ Lun 27 : JULIEN CLERC. Pinède Gould (Juan les Pins). De 32€ à 77€ Mar 28 : BENABAR. Pinède Gould (Juan les Pins). De 32€ à 38€ Jeu 30 : LES NUITS DU SUD - PASCALE PICARD - Place du Grand Jardin (Vence). 19,80€ Jeu 30 : SCORPIONS. Pinède Gould (Juan les Pins). de 40€ à 77€ Jeu 30 + Ven 31: NOELLE PERNA. Théâtre de Verdure (Nice). Tarif : 38€ Ven 31 : LES NUITS DU SUD - KHALED / JUAN CARMONA - Place du Grand Jardin (Vence). 19,80€

NICE JAZZ FESTIVAL 2009 (Jardins de Cimiez - Nice) Sam 18/07 : Brad Mehldau, Joshua Redman, Alain Clark, Raul Midon, Tracy Chapman Dim 19/07 : Aldo Romano, Nneka, Yodelice, Lucky Peterson, Keziah Jones Lun 20/07 : Christian Vander 4tet, S. Tedeshi, Madeleine Peyroux, Joe Bonamassa, BB King Mar 21/07 : Dead Jazz, Joe Jackson, Priscilla Ahn, Magma, Erykah Badu Mer 22/07 : McCoy Tyner Quartet, Carla Bley Big Band, Jake Shimabukuro, Lisa Ekdhal, James Taylor Jeu 23/07 : The Derek Trucks Band, Richard Galliano, Maxime Le Forestier, Gabriella Cilmi, Julien Doré Ven 24/07 : Melody Gardot, Chick Corea & Gary Burton, Molly Johnson, Raphael Saadiq, Youssou N’Dour Sam 25/07 : Bozilo (Bojan Z, Karim Ziad, Julien Loureau), Kurt Rosenwinkel, Charles Lloyd New Quartet, Leela James, Sonny Rollins Locations : www.nicejazzfestival.fr, www.azurconcerts.com et points de vente habituels


AzurMusic n°16 - Eté 2009 - page 11

Agenda : Août 2009

Dim 2 + Lun 3 : ANNE ROUMANOFF. Théâtre de Verdure (Nice). Tarif : 42€ Mar 4 : LA RUE KETANOU + Poum Tchak.Théâtre de Verdure (Nice). Tarif : 19,80€ Mer 5 : PATRICE + Max ROMEO.Théâtre de Verdure (Nice). Tarif : 28,80€ Jeu 6 : LES NUITS DU SUD - M. NASCIMIENTO. Place du Grand Jardin (Vence). Tarif : 19,80€ Jeu 6 : LES PLAGES ELECTRONIQUES. Soirée Electro Hip Hop. Plage du Palais des Festivals. 05€ Jeu 6 : CARAVAN PALACE. La Pinède Gould (Juan les Pins). Tarifs : de 29€ à 52€ Ven 7 : LES NUITS DU SUD - MARACA / LURA. Place du Grand Jardin (Vence). Tarif : 19,80€ Ven 7 : LIANE FOLY. Théâtre de Verdure (Nice). Tarif : 41€ Sam 8 : NUITS DU SUD - AMADOU & MARIAM. Place du Grand Jardin (Vence). Tarif : 19,80€ Sam 8 : NICOLAS CANTELOUP. La Pinède Gould (Juan les Pins). Tarifs : de 32€ à 77€ Sam 8 : PANTIERO - THE CHAP / FUJIYA. Palais des Festivals (Cannes). Tarif : 25€ Dim 9 : PANTIERO - STUCK IN THE SOUND. Palais des Festivals (Cannes). Tarif : 25€ Lun 10 : PANTIERO - KID ACNE / KRAZY BALDHEAD. Palais des Festivals (Cannes). Tarif : 25€ Mar 11 : PANTIERO - THE OSCILLATION / REBOTINI. Palais des Festivals (Cannes). Tarif : 25€ Jeu 13 : LES PLAGES ELECTRONIQUES. Soirée Breakbeat. Plage du Palais des Festivals. 05€

LES VOIX DU GAOU 2009 (Ile du Gaou - Six Fours les Plages) Mercredi 15 Juillet : Lenny Kravitz + Yodelice + Ambo Vendredi 17 Juillet : Bernard Lavilliers + Rokia Traoré + Makali Samedi 18 Juillet : Carte Blanche à Philippe Manoeuvre Mardi 21 Juillet : Alpha Blondy + Max Romeo + Buju Banton Mercredi 22 Juillet : Motorhead + Shakaponk Jeudi 23 Juillet : Bénabar + Pauline Vendredi 24 Juillet : Asian Dub Foundation + les Fatals Picards Samedi 25 Juillet : Grand Corps Malade + Indétendances Fnac Mardi 28 Juillet : Tryo + Pep’s + Manu Larrouy Mercredi 29 Juillet : Pascale Picard + Zaza Fournier + Izia + Lone Kent Locations : www.azurconcerts.com et points de vente habituels U2 à domicile, once again...

On ne présente pas U2, le plus grand groupe de rock du monde… Au simple énoncé de leur nom, leurs tubes nous reviennent en tête : « Sunday Bloody Sunday », « With or Without You », « One », « Vertigo », etc… C’est avec un tout nouvel album à défendre, No line on the horizon, qu’ils reviennent cette année sur les planches d’une Côte d’Azur qu’ils connaissent bien. Bono ayant choisi Eze comme résidence secondaire, il a offert des places de concert à tous les habitants du village lors de leur dernier passage au Stade Erhmann. Une générosité sincère et un profond respect envers son public qu’on peut d’ailleurs constater si on a la chance de le croiser dans la région. Pas d’anonymat ici ou de démonstration de supériorité, ce n’est pas le genre de la maison ! C’est d’ailleurs très simplement que Bono s’attable aux restaurants du bord du mer, sans orgueil ni garde du corps, répondant toujours poliment à qui viendrait lui demander un autographe ou une photo… Mais revenons-en à la musique ! Ce douzième opus, No line on the horizon, sorti en février dernier connaît un succès à la hauteur de leur réputation. Pourtant le groupe a amorcé un virage. On y retrouve une ambiance assez expérimentale, et des arrangements épurés, qui changent de ce que U2 proposait il y a quelques années (qui a dit Achtung Baby ?). Le premier single, Get on your boots met tout le monde d’équerre : on fait du rock ! Et ça n’est pas leur superbe prestation dans le grand Journal de Canal + qui dira le contraire. Mais il est vrai que U2 a la chance de souffrir du syndrome du groupe international : il leur est impossible de ne pas rejouer les vieux titres. C’est pour cela que le public accoure si nombreux : pour applaudir un groupe en activité depuis presque 30 ans. Et bien entendu, le concert est complet depuis très longtemps… Rendez-vous au Stade ? J’aurai un tee-shirt noir ;-) (Flora D.) Mercredi 15 Juillet - Stade Charles Erhmann


AzurMusic n°16 - Eté 2009 - page 12

Festival : NICE JAZZ FESTIVAL 2009...

Depuis quelques années, le Nice Jazz Festival a confirmé son statut de festival phare de la région. Avec un retour aux fondamentaux, le jazz, le festival n’a pas à pâlir de son affiche 2009. Bien au contraire ! Même amputé d’une scène (voir encadré), le Nice Jazz Festival a aligné une programmation surpassant celle de l’année précédente. Sous le parrainage de Christian Vander, qui fête cette année les 40 ans de Magma, le jazz a fait sous retour à Cimiez. Les grands du jazz sont là : Joshua Redman, Brad Meldhau, Madeleine Peyroux, McCoy Tyner, Chick Corea et Gary Burton, et bien sûr, Sonny Rollins. Auxquels viennent s’ajouter d’autres grands, tous styles confondus : BB King, Tracy Chapman, Erykah Badu, James Taylor, Maxime Le Forestier, Youssou N’Dour, Joe Jackson, Keziah Jones, Lucky Peterson et Magma, bien sûr. Enfin, les artistes qui font le buzz n’ont pas été oubliés : Raphael Saadiq, Julien Doré, Gabriella Cilmi ou Yodelice. Bref, c’est une programmation familiale, où chacun trouvera l’artiste qu’il apprécie… A noter que cette année, comme la programmation a été repensée pour deux scènes uniquement, trois artistes se produiront sur la scène Jardins, et deux autres sur Matisse. Moments choisis... (DJ) Le festival s’ouvre sur les chapeaux de roue avec 4 artistes immanquables. Les fans de jazz squatteront à Matisse pour apprécier Brad Meldhau (en trio) et Joshua Redman (en trio). Deux artistes que l’on ne présente plus, tant leur impact sur le jazz actuel est immense... Les amateurs de soul/folk éliront domicile aux Arènes pour Raul Midon, fabuleux guitariste aveugle, et la grande Tracy Chapman, qui avait oublié de nous rendre visite lors de sa récente tournée. Voici 20 ans qu’elle a débarqué seule avec sa guitare sur la scène de Wembley, pour nous parler d’inégalités sociales et de révolution. Le lendemain, elle était une star mondiale. Statut qui n’a pas été remis en cause depuis... Place au blues/folk le lendemain, avec 2 grands noms. Le premier, Lucky Peterson, est une force vivante du blues. Style auquel il offre une énergie nouvelle en flirtant avec des ambiances funky, jazz, gospel et rock. Dans le même esprit de mélange, voici la star de la soirée : Keziah Jones, et son blufunk révolutionnaire. L’histoire en a fait rêver plus d’un : remarqué en train de jouer dans le métro parisien par un directeur artistique, il devient une star internationale en imposant son propre style, le blufunk, mélange de folk, rock, pop, blues ou afro-beat. A noter l’excellent Yodelice, star montante de la folk made in France, et ses sonorités cabossées de Yodelice ... Et le blues, il en sera fortement question le lendemain, avec le retour sur les planches d’un des maîtres du style : BB King. Depuis plus d’un demi-siècle, il représente à lui seul le blues. Sa fidèle guitare, Lucille, et son style inimitable ont fait de lui le maître incontesté du style. A 84 ans, plus sémillant que jamais, il chante et joue le blues avec une passion inaltérable. La soirée débutera en douceur, avec Madeleine Peyroux, qui a réussi l’exploit de sortir trois albums en quatre ans, et sera clôturée en beauté par le parrain du festival, Christian Vander (en version jazz quartet), qui rendra hommage à Coltrane.


AzurMusic n°16 - Eté 2009 - page 13

...Festival : NICE JAZZ FESTIVAL 2009 Le Mardi 21 promet d’être un grand soir. La scène Jardins associera les sonorités kobaïennes de Magma et la soul d’Erykah Badu. Les premiers fêtent cette année leurs 40 ans de carrière. Très au delà du simple spasme musical et de l’effet de mode, Magma s’impose dès 1970 avec une musique libérée des connivences et des clichés, une musique violente, virtuose, sans pareille. Quant à Erykah Badu, on se souvient encore de son dernier passage au NJF, il y a 3 ans. Les Jardins étaient bondés ! Lauryn Hill ou Alicia Keys lui doivent beaucoup… Car elle a été l’instigatrice du mélange entre hip hop, soul et jazz. Enfin, la brit-pop de Joe Jackson sera aussi de la partie...

Le 22, les amateurs de jazz accourront vers la scène Matisse pour y apprécier McCoy Tyner, qui a influencé une grosse partie du jazz moderne, et le Big Band de Carla Bley. Du côté des Jardins, ça sera plus « pop », avec Lisa Ekdhal qui a délaissé, le temps d’un album, les sonorités jazzy pour opérer un virage vers la pop. Et l’un des plus grands songwriters, qui a vendu plus de 40 millions d’albums et a reçu 5 Grammy Awards : James Taylor. Ne cherchez pas, une des chansons que vous avez un jour fredonné avait été écrite par lui. A commencer par le superbe « You’ve got a friend »… Pour vous donner un ordre d’idée, James Taylor est aux Etats-Unis ce que Charles Aznavour est à la France. Maxime Le Forestier apportera l’indispensable touche chanson. Après avoir ré-interprété Brassens, lors d’une tournée de presque deux ans, Le Forestier revient, un beau jour de fin 2008, avec le superbe « Restons Amants ». Une voix posée enrobée de quelques arpèges, et le voilà reparti ! Mais l’attraction de la soirée, si j’ose dire, sera sûrement le trublion Julien Doré. Voici des mois, depuis sa victoire médiatisée, que certains l’attendent sur scène. Quelques niçois privilégiés avaient pu le voir en mini-concert privé pour une radio, mais là, on jugera sur pièce : un vrai concert avec un vrai groupe ! La soirée se terminera avec la pulpeuse Gabriella Cilmi, et son tube «Sweet about me»... Où sont passées les Arènes ? A chaque édition ses nouveautés, et cet été, il y aura une majeure : les Arènes gallo-romaines sont en restauration, et le festival ne pourra donc pas les utiliser. La nouvelle a fait l’effet d’une bombe parmi les puristes. Car tout amateur de jazz vous le dira : la scène des Arènes est bien la plus prestigieuse, la plus mythique, la plus intimiste et conviviale… Bref, c’est la scène majeure du festival, car c’est sur cette scène que les grands du jazz avaient l’habitude de se retrouver. La capacité des Arènes correspondant exactement à l’intimité qu’ils désiraient, et à la « chaleur » qu’ils souhaitaient faire passer… Les Arènes sont un lieu magique pour les artistes, certes, mais devenait un lieu dangereux pour le public. De plus de part son grand âge, les Arènes avaient besoin d’une sérieuse restauration. Ayant appris la nouvelle sur le tard, le délégataire, Gérard Drouot, a donc du repenser la programmation en fonction de cet impondérable. Une partie des artistes programmés à l’origine sur les Arènes a été transféré sur la scène Matisse (totalement réaménagée pour l’occasion, en configuration assise); et certains artistes de la scène Matisse se sont retrouvés programmés dans le cadre du festival Off, notamment au Théâtre de Verdure.


AzurMusic n°16 - Eté 2009 - page 14

Festival : NICE JAZZ FESTIVAL 2009... En début de soirée, ne surtout pas rater Raphaël Saadiq, nouvelle révélation nu-soul grâce à son tube « 100 Yard Dash », pur revival de la soul seventies. Sinon, deux géants du jazz nous font le coup du retour : Chick Corea et Gary Burton. Après avoir joué, l’an dernier, au sein de leurs formations respectives, Corea et Burton reviennent à leurs premières amours, en duo piano/vibraphone. Ils avaient collaboré ensemble à partir de 1975, à la dissolution du Return to Forever... Melody Gardot et Molly Johnson apporteront la touche jazz féminine, alors que Youssou N Dour transformera les Jardins en immense piste de danse.

Toutes les générations se croiseront lors de la dernière soirée : Bojan Z / Karim Zaid / Julien Loureau ; Charles Lloyd, Kurt Rosenwinkel ou Leela James. La clôture du festival reviendra à une légende du jazz : le saxophoniste Sonny Rollins. Il fait partie de ceux qui ont façonné le jazz durant le XXème siècle. Il a collaboré avec Charlie Parker, Bud Powell, Miles Davis… et à presque 80 ans, Sonny a toujours une forme olympique et une carrure d’athlète. Attention, tout comme Leonard Cohen l’an dernier, il jouera en début de soirée. Prévoyez donc d’arriver tôt. NICE JAZZ FESTIVAL 2009 (Jardins de Cimiez - Nice) Samedi 18 Juillet : Brad Mehldau Trio, Joshua Redman Trio, Alain Clark, Raul Midon, Tracy Chapman Dimanche 19 Juilllet : Aldo Romano, Nneka, Yodelice, Lucky Peterson, Keziah Jones Lundi 20 Juillet : Christian Vander Quartet, Susan Tedeshi, Madeleine Peyroux, Joe Bonamassa, BB King Mardi 21 Juillet : Dead Jazz, Joe Jackson, Priscilla Ahn, Magma, Erykah Badu Mercredi 22 Juillet : McCoy Tyner Quartet with Bill Frisell, Carla Bley Big Band, Jake Shimabukuro, Lisa Ekdhal, James Taylor Jeudi 23 Juillet : The Derek Trucks Band, Richard Galliano Quartet, Maxime Le Forestier, Gabriella Cilmi, Julien Doré Vendredi 24 Juillet : Melody Gardot, Chick Corea & Gary Burton, Molly Johnson, Raphael Saadiq, Youssou N’Dour Samedi 25 Juillet : Bozilo (Bojan z, Karim Ziad &Julien Lourau), Kurt Rosenwinkel, Charles Lloyd New Quartet, Leela James, Sonny Rollins Locations : www.nicejazzfestival.fr, www.azurconcerts.com et points de vente habituels Du côté du Off... A partir du 18 Juillet, le « Nice Jazz Off » ira à la rencontre du public. Alors que du côté de Cimiez, son grand frère mettra la dernière touche à ses préparatifs, le « Off » vous proposera une foule d’activités artistiques au cœur de Nice. Fidèle niçois ou touriste, tous seront de la fête ! Idéalement situé, le Théâtre de Verdure accueillera cette année une partie des animations du Off. Le Tremplin du off, destiné à mettre en lumière les talents locaux, s’y installera deux jours. Des concerts, animations et une séance de ciné-club seront proposés en fin d’après-midi et en soirée, du lundi 20 au vendredi 24. Les fanfares, quant à elles, auront la part belle, et se baladeront dans toute la ville. Toutes les infos sur www.nicejazzoff.com


Festival : JAZZ A JUAN...

AzurMusic n°16 - Eté 2009 - page 16

Il est impossible de parler du Jazz à Juan sans évoquer Sidney Bechett. Avant même que ne s’épanouisse le talent de son cadet Louis Armstrong, Sidney Bechet est très vite devenu l’un des maîtres du sax, exerçant une influence considérable sur les musiciens jazz qui le suivront (John Coltrane, Wayne Shorter…). Fier de sa double origine africaine et française, il va vivre avec la France une tumultueuse histoire d’amour, accompagnant dès les années 1920 la fameuse « Revue Nègre » de Joséphine Baker, avant de s’y installer et de devenir une véritable star. Au cœur des années 50, Sidney s’installe à Antibes, ville dont il est littéralement tombé amoureux, au point de s’y marier, en 1951. L’influence de Bechett sur la ville d’Antibes est telle qu’en 1960, deux mélomanes créent, avec le soutien inconditionnel de la municipalité, le 1er Festival Européen de Jazz d’Antibes Juan les Pins. Depuis, dans l’histoire du jazz en Europe, il y a désormais l’avant et l’après Juan. En cette année où l’on fête le 50ème anniversaire de la disparation de Sidney Bechett, le festival a décidé de lui rendre un vibrant hommage. Le Jazz à Juan 2009 s’ouvrira donc, le 11 Juillet, avec le Sidney Bechett Memory All Stars, qui sera accompagné pour l’occasion de deux « guests » prestigieux : Bob Wilber (sax) et Michaël White (trompette). Au Jazz à Juan, le dimanche n’est pas concevable sans que le gospel et la soul résonnent partout. Ca sera chose faite avec Marva Wright et Allen Toussaint, tout deux originaires de la Nouvelle Orleans. Le lundi 13, le festival a souhaité élargir la programmation aux styles de musique dérivés. C’est ainsi qu’il accueillera le rappeur français McSolaar, accompagné pour l’occasion du groupe de Roy Hargrove : RH Factor. Le jour de la fête nationale, comme de tradition, le festival fait la place aux Révélations, avant l’accueillir, le 15, quatre icones du style : Jeff Beck pour la partie guitare, et le super groupe composé de 3 des bassistes les plus talentueux : Stanley Clarke, Marcus Miller et Victor Wooten. Un grand moment immanquable pour tous les amateurs de jazz ! Autre moment rare que les puristes de la soul apprécieront : la réunion sur scène de deux des plus grandes artistes « soul » (dans le bon sens du terme) : Alice Russel et Joss Stone. Toutes deux d’origine anglaise, ces deux white ladies, qui participent pour la première fois au festival, prennent avec brio le relais d’Aretha Franklin, et font revivre la soul des seventies. Un pur bonheur, à voir sur scène. Vendredi 17, l’harmoniciste français Jean-Jacques Milteau chauffera le public avant l’arrivée du nouveau prodige du piano jazz : Jamie Cullum. Son dernier passage au festival, en 2006, est encore dans toutes les mémoires. Dès dix heures, il s’est jeté à l’eau, a traversé la Pinède en short pour découvrir le sanctuaire du jazz, où flotte encore le souvenir de Miles Davis ou John Coltrane, qu’il écoutait à 15 ans. Et quand il est entré dans le temple, il a scotché tout son monde, sautant sur son piano à queue, s’en servant de percussions, arpentant la scène, occupant tout l’espace, improvisant même sur la sirène des pompiers qui passaient... Du charisme, de l’humour et surtout de l’énergie à revendre. Voici les talents du jeune Jamie, qui animera l’une des plus belles soirées du festival, à n’en point douter. Jazz à Juan se terminera avec la prestation des hadu 11 au 19 Juillet - 20h00 bitués : Keith Jarrett, Gary Peacock & Jack DeJohPinède Gould (Juan les Pins) nette, que le festival fait revenir tous les ans, tant Tarifs : de 11€ à 65€ leur prestation émerveille. www.jazzajuan.com


AzurMusic n°16 - Eté 2009 - page 17

A venir...

Reggae Nights : Tryo, Patrice... Faut croire qu’ils aiment la côte nos Manu, Guizmo, Mali et Danielito nationaux ! Après leur récent passage à la Palestre, Tryo devrait laisser ses traces de pas sur les « grains de sable » de Juan-les-pins pour proposer un nouveau concert comme on les aime, en plein air. Une ambiance qui convient parfaitement à leurs mélodies, à défaut des cocotiers, les pins c’est bien aussi et ça sent bon ! Bon ok, il risque d’y avoir d’autres odeurs qui « bouchent le trou de la sécu » mais ça ’faut pas le dire… D’ailleurs arrêtons de généraliser, tout le public reggae n’est pas forcément fumeur de « tard-pé » ! Et non, y’en a, comme moi, qui viennent uniquement pour la musique de qualité. Car on peut le dire, Tryo c’est avant tout un groupe de super zicos qui font ce qu’ils veulent de leurs guitares, percu’ et autres instruments surprises (comme à leur habitude). Et quand technique, talent, inspiration et investissement sont liés, cela donne de purs moments live à découvrir et re-découvrir ! On ne s’en lasse pas. C’est qu’en plus il y a de quoi faire pour Tryo avec leurs indispensables anciens titres que le public réclame tour à tour, et les petits derniers proposés sur « Ce que l’on sème ». Encore une très belle soirée de partage en perspective ! Côté Théâtre de Verdure, c’est donc Patrice que nous sommes contents d’accueillir à Nice. Son dernier album « Free Patri Ation » s’oriente vers un métissage de saveurs dont la couleur principale reste bien sûr le ragga et ses morceaux qui restent en tête très rapidement promettent une soirée hypnotisante, là encore à savourer en plein air. Je pense en l’occurrence à « Another one » ou encore « Dove of peace » et « No screwface ». Si vous ne connaissez pas encore, vous ne serez pas déçu, ça s’apprivoise dès la première écoute ! Tryo + Karlex Allez cet été, bronzette, farniente, décontraction autour de ces soirées qui le permettent, de quoi être totalement revigorés avant de reprendre le travail… (Flora D.)

La Rue Ketanou @ Nice

Samedi 25 Juillet - 20h00 La Pinède Gould (Juan les Pins) Patrice + Max Romeo Mercredi 5 Août - 20h00 Théâtre de Verdure (Nice)

Florent Vintrigner (accordéon, guitare, harmonica, chant et danse), Olivier Leite (guitare, chant et caisse millésimée) et Mourad Musset (idem) ont commencé par proposer en 98 un spectacle de rue à la Rochelle et l’île de Ré mêlant théâtre et chanson avec pour devise « C’est pas nous qui sommes à la rue, c’est la rue Kétanou ! ». Tous les trois se rencontrés au Théâtre du Fil à Savigny-sur-Orge et décident de se produire dans le maximum de bars possibles, squats, petites salles et rues jusqu’au croisement de chemins avec Sébastien Pujol (surnommé Bibou, le manager et producteur de Tryo) et Arnaud Viala qui proposent au groupe un contrat d’enregistrement et une première partie de Tryo à l’Olympia. Leur musique mélange des influences reggae, tzigane, folk et pop et leurs textes dépeignent les petites choses de la vie, non sans ironie… Ce sont des mélodies de fanfare et un besoin inconditionnel de communication et de partage que l’on retrouve alors sur le premier album de La Rue Kétanou, « En attendant les caravanes » sorti en 2000. Un style auquel ils s’accrocheront proposant par la suite les opus « Y ‘a des cigales dans la fourmilière » (2002) et « Ouvert à double tour » (2004) de la même veine. Février 2009, après les rumeurs d’une possible séparation et deux ans d’absence scénique, ils reviennent, nouvel album dans les bacs (« A Contresens ») aux sonorités réinventées, de quoi surprendre leurs fans même si l’esprit du groupe est bien conservé. Honneur aux femmes surtout (« Todas las mujeres », « Derrière ses cheveux longs », « Germaine ») sans oublier les sans papiers (« Les derniers aventuriers ») et l’humour (« Ton cabaret »). Encore un groupe à découvrir en live pour apprécier à leur juste valeur les performances des musiciens qui offrent toujours un spectacle motivé et distrayant. (Flora D.)

La Rue Ketanou + Poum Tchak Mardi 4 Août - 20h00 Théâtre de Verdure (Nice)


...Abonnement... 1 an d’AzurMusic direct à la maison ! + 1 invitation pour 2 personnes pour un concert du département + la newsletter + les jeux & bons plans en avant première Merci de retourner ce bulletin accompagné d’un chèque de 12€ à l’ordre de « Ivoire Music» à l’adresse suivante : Ivoire Music. 156 Corniche des Oliviers. Villa 23. 06000 Nice Nom : Adresse : Code Postal : Téléphone : Email :

Prénom :

Ville :

Indiquez 2 concerts au choix(Voir liste dans les jeux. Dans la limite des places disponibles ) : 12-

... Jeux... GAGNE 1 INVITATION POUR 2 PERSONNES pour l’un des concerts suivants :

. 8 Juillet : EMIR KUSTURICA - Théâtre de Verdure (Nice) . 9 Juillet : FICTION PLANE - Théâtre de Verdure (Nice) . 9 Juillet : CALVIN RUSSELL - Jardin de l’Olivaie (Beaulieu) . 10 Juillet : TRUST - Théâtre de Verdure (Nice) . 10 Juillet : MATTRACH - Jardin de l’Olivaie (Beaulieu) . 11 Juillet : BB BRUNES - Théâtre de Verdure (Nice) . 10 Juillet : JOHN BUTLER - Jardin de l’Olivaie (Beaulieu) . 16 Juillet : Patrick BRUEL - Jardin de l’Olivaie (Beaulieu) . 18-25 Juillet : NICE JAZZ FESTIVAL - Jardins de Cimiez (Nice) voir prog p10 . 19 Juillet : Patricia KAAS - Théâtre de la Mer (Golfe Juan) . 25 Juillet : TRYO - La Pinède (Juan les Pins) . 4 Août : LA RUE KETANOU - Théâtre de Verdure (Nice) . 5 Août : PATRICE / MAX ROMEO - Théâtre de Verdure (Nice) . 7 Août : LIANE FOLY - Théâtre de Verdure (Nice) Pour participer à ce jeu : envoie un email à azur@ivoiremusic.fr en indiquant tes coordonnées et le concert désiré Jeu organisé dans la limite des places disponibles. 1 seule demande par email et par foyer svp.

Les gagnants sont prévenus par sms et/ou email dans les 24 heures précédant la date du concert...


Azur Music Eté 2009  

AzurMusic n°16 Juillet - Août 2009

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you