Page 1

méridiennes SAINT-éTIENNE AWP


MÉRIDIENNES SAINT-éTIENNE

DESIGN de mobilier URBAIN et aménagement d’espaces POUR LA PLACE JACQUARD À SAINT-ÉTIENNE LIEU Saint-étienne, France MAÎTRE D’OUVRAGE établissement Public d’Aménagement de Saint-étienne MAÎTRISE D’OEUVRE Marc Armengaud, Matthias Armengaud, Alessandra Cianchetta (Associés) Irene Bargues, Ruth Grande, Miguel La Parra Knapman, Noel Manzano, Chloé Raillard (équipe projet) SURFACE SHON 389 M2 COÛT 80 000 € HT CONCOURS 2011 LIVRAISON 2012 IMAGES © AWP, Anna Positano


description du projet

SITE La valeur de cet espace public tient d’abord à son emplacement : un parcours arboré qui permet de longer la place du marché, qui proposera des espaces accessibles depuis la place pour retrouver des zones de calme et de convivialité. Avant de penser la succession des interventions formelles, il s’agit donc d’articuler et de garantir la fluidité des flux dans la longueur et depuis la place du marché. Mais surtout il faut réussir à équilibrer le potentiel de pratiques situées, et de traversée de cet espace public : il ne s’agit ni de squares fermés, ni d’une simple allée, mais d’une succession d’ambiances urbaines traversantes où l’on peut choisir de s’installer, pour une fois, ou chaque jour pour flâner. Le choix d’implanter des dispositifs d’hospitalité ludique ouverts à tous les publics dans cette séquence en longueur programme une zone de pratiques urbaines indépendamment des occupations temporaires de la place : un potentiel de

vie permanente, de jour et de nuit, en toutes saisons. L’inclinaison du sol et l’effet de séparation de la noue plantée, autant que la trame arborée confèreront naturellement une singularité spatiale à cette zone de la place. Il doit devenir un repère urbain pour toute l’agglomération, un des signaux de la revitalisation contemporaine de son urbanité : une situation de valeur ajoutée. Ces éléments visuellement forts doivent donc s’appréhender autant comme signaux visibles depuis les deux entrées de ce couloir, que comme un front de signaux visibles depuis la place. Cette exposition multiple vient renforcer le potentiel iconique des éléments qui vont s’y installer. CONCEPT DE DESIGN Notre réflexion a d’abord porté sur le terme de «salon urbain». En observant l’effet d’enfilade de 3 salons en couloir, nous avons choisi de relire la figure des salons d’apparat, en identifiant des constituants


élémentaires : Enfilade : effet de perspective, souligné par les motifs du parquet et la répétition des éléments (mobilier, rideaux…) Signalétique textile : tapis et rideaux Eclairages : lustres, appliques et miroirs : un climat lumineux qui déplie l’espace Mobilier : une gamme déclinant un seul style, permettant la rencontre : causeuses, méridiennes, chaises longues… Nous en retirons la proposition d’une séquence de 3 espaces thématiques aux qualités de sol distinctes (= tapis d’apparat), mais situés dans une perspective ouverte sans obstacle. L’identité de cette séquence sera fortement caractérisée par l’unité du mobilier, ou plus exactement du principe tubulaire de toutes les structures, qui viennent dessiner l’espace sans le saturer d’objets encombrants. Ces tubes portent à la fois des sièges, des bancs, des chaises longues, des jeux d’enfants, mais sont aussi sont les mâts d’éclairage, la structure de la lanterne d’entrée en haut et celle de l’écran du salon bas. SEQUENCE DETAILLÉE Salon de représentation > salon de danse > salon de jeux > salon de repos. En arrivant par le haut de cette séquence, on passera en effet par un premier salon marqué par la double présence iconique d’une lanterne (= lustre) et d’une fontaine en mur d’eau (= miroir) qui proposent une situation d’accueil privilégiée (sans surplomb des arbres) : c’est le salon de représentation où peuvent se tenir les activités culturelles, rencontres, discours... Ensuite, on arrive au salon de danse, c’est-à-dire celui où tous les flux se croisent, à l’intersection des parcours longitudinaux et des parcours venus de la place. La danse consiste à passer entre quelques bancs et tablettes, qui contraignent des parcours chaloupés vers toutes les directions possibles (une rotonde signalétique) : c’est le lieu où l’on se retrouve en arrivant du marché. Le 3e salon est celui des jeux, dédiés plus particulièrement aux enfants, en proposant des variations sur le thème du mobilier tubulaire déjà découvert dans ses fonctions de bancs et de lampadaires et qui deviennent ici supports d’activités


ludique (gymnastique, escalade, balançoire…). Enfin, le dernier salon est celui où viennent se reposer dans des chaises longues ceux qui veulent s’éloigner le plus de tous les flux urbains pour venir lire, discuter ou manger (en surveillant les enfants qui jouent non loin), en contrebas de la place et à l’abri d’un écran qui devient surface de projection la nuit : cet espace « lounge » aura une évidente qualité pour des performances nocturne de Dj + Vj. « Lustres / lanternes » aux extrémités : la première lanterne est conçue pour créer un effet d’appel visuel depuis l’avenue principale, en se dégageant de la frondaison des arbres. Il s’agit d’une structure tubulaire qui porte des textiles réfléchissants qui sont également rétro-éclairés. C’est un repère métropolitain, de jour et de nuit. En contrebas, une

lanterne-écran vient créer un écho visuel au premier dispositif, (mais il ne s’agit pas d’un volume) avec pour fonction de signaler l’entrée basse des salons, et servir d’écran de projection pour des performances cinématographiques ponctuelles ou des mises en éclairages artistiques.


mĂŠridiennes AWP press@awp.fr

25, rue du Henry Monnier - 75009 Paris - FRANCE Tel : 33 (0)1 53 20 92 15

Profile for AWP / Alessandra Cianchetta

Méridiennes, St-Etienne (FR)  

Design de mobilier urbain et aménagement d’espaces pour la Place Jacquard

Méridiennes, St-Etienne (FR)  

Design de mobilier urbain et aménagement d’espaces pour la Place Jacquard

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded