Issuu on Google+

CARRIERE SOUS POISSY

Architectures au parc des bords de Seine

AWP + HHF


FICHE DE PROJET Programme: 3 EMERGENCES ET 10 FOLIES «PARC DES BORDS DE SEINE» Lieu: Carrière-Sous -Poissy, Paris, France Surface SHON: 1900m2 Type de projet: Architecture. Concours restreint. Projet lauréat (2011) Livraison: 2013(phase I) 2015 (phase II) Maîtrise d’ouvrage: Communauté d’agglomération des Deux Rives de la Seine Maîtrise d’oeuvre: AWP (mandataire) + HHF (co-traitant architecture) Equipe AWP: Marc Armengaud, Matthias Armengaud, Alessandra Cianchetta, collaborateurs : Miguel La Parra Knapman, David Perez Responsable du projet : Alessandra Cianchetta Equipe HHF: Simon Frommenwiler, Simon Hartmann, Tilo Herlach Structure: EVP BET: GINGER Compétition: Concours restreint. Projet lauréat (2011) Images: © AWP - HHF, Sbdas


DESCRIPTION L’agence AWP (Matthias Armengaud, Marc Armengaud, Alessandra Cianchetta) vient d’être nommée lauréate du concours de maîtrise d’oeuvre pour la construction de trois émergences et d’une dizaine de follies dans un parc paysager dessinné par l’Agence Ter le long de la Seine, à Carrière-Sous -Poissy. Le projet s’insère dans une action globale menée à l’échelle du territoire de l’OIN Seine Aval : Seine Park. Il prévoit la construction d’une maison du parc pour l’accueil des visiteurs, d’un restaurant et d’un observatoire panoramique ainsi que d’une dizaine de kiosques et de folies. Ce projet est developpé en collaboration avec l’agence suisse HHF. … EAU (Extension du domaine de l’…) Le site de ce concours est exceptionnel, par son emplacement reconquis par une nature entre-deux (terre/eau, friche/ville, nature défaite/refaite), par les puissances métropolitaines qui vont s’y articuler et par les raccordements locaux que le projet va tisser avec l’existant en cours de densification. Notre lecture du futur parc consiste à y déchiffrer le passage poétique d’un bras de la Seine à l’arrière du parc : c’est ce flux (débord) qui active une bande d’interaction entre ville et nature. D’une certaine manière le projet de parc rend le terrain à un paysage fluvial, où l’on se déplacera en lisant des échelles de crues. … PIÈCE URBAINE (Aux fenêtres d’une…) En travaillant le long des quartiers d’habitation, nous sommes invités par le programme à venir habiter une grande pièce urbaine digne des grands boulevards terrasses. Cette bande active est une figure de quai continu, un grand espace d’amarrage pour des barges, des pontons, des cabanes d’affût, des observatoires ou des terrasses en porte à faux… Ces petits édifices à la présence furtive doivent dynamiser des flux dans la longueur de la bande active, et depuis elle vers l’eau ou la ville, ainsi qu’un système de vues dans le paysage : cadrer/décadrer. Une atmosphère inspirante pour encourager de nouvelles expériences. Nous voulons proposer des fenêtres pour partager ce nouveau paysage, et faire exister la ville qui l’entoure en intensifiant des éléments de programme : s’inscrire dans une stratégie urbaine. Créer les conditions du regard, pour permettre des croisements adaptés aux usages, aux publics, aux évolutions du quartier en devenir. … FOLIES ENTRE-DEUX (Collection d’une famille de…) Si le parc est placé sous une symbolique fluviale, la typologie présente sur site des maisons-bateaux, barges et cabanes de pêche s’impose : modes de construction immergés dans cette nature. Nous dessinons un processus d’hybridation entre ces modèles flottants et l’archétype de la maison de banlieue ; pour organiser la rencontre entre deux systèmes d’habitation existants de part et d’autre du parc. Maison + barge = « maison barge » = « folie » ! Elles viennent s’amarrer sur la bande active. Plutôt trapus sur la limite, ces éléments se redressent au centre de la bande active pour devenir des personnages capables de voir vers la ville et le parc, comme de grands insectes gracieux qui feignent l’immobilité. Dans un contexte de mutation autour du parc, ces échelles de maison joueront peut-être aussi un rôle de mémoire de ces formes d’habitats surburbains légers qui sont en train de disparaître sous la pression foncière. Raconter cette identité plus large du site, c’est pérenniser une capacité à accueillir tous les publics, y compris les anciens riverains de la friche ou les pêcheurs. … CADRES ET DES SOCLES (Au bord de déborder des…) Au plan constructif, toutes ces architectures sont déclinées à partir du motif d’un cadre qui dit à la fois « fenêtre » et « maisons-barges ». Ces démultiplications d’un même élément doivent permettre à chaque édifice d’exister plus comme paysage (vibration) que comme forme pleine : une existence qui a sa place dans un paysage subtil. Le jeu chromatique entre bois brut grisé (bois flotté) et de couleurs intenses décolorées, ou les effets de résilles/dentelles viennent souligner cette ambigüité artificiel/naturel particulièrement susceptible aux variations de lumière et de végétation. Les différentes interventions sont posées sur des socles de béton sur lesquelles elles doivent trouver leur équilibre, comme des quilles à marée basse, sur lesquelles se dessinent des lignes de flottaison (lignes de continuité dans le paysage). Une tension délicate entre raffinement et économie de formes et matériaux, qui vient souligner par contraste la puissance de nature en reconquête du parc.


AWP agence de reconfiguration territoriale 25 Rue H. Monnier, 75009 Paris, France, Tel +33 1 53 20 92 15, www.awp.fr HHF architects Allschwilerstrasse 71A, 4055 Basel, Switzerland, Tel +41 61 756 7010, www.hhf.ch

AWP agence de reconfiguration territoriale Basée à Paris, l’agence de reconfi guration territoriale AWP, lauréate des Naja 2006 décernés par le ministère de la Culture et de la Communication et du Palmarès des Jeunes urbanistes 2010 organisé par le ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, conduit depuis 2003 des projets de maîtrise d’oeuvre et des études stratégiques (architecture, paysage, urbanisme), principalement pour la commande publique et la recherche, en France et dans le monde. Nos projets d’édifi ces et d’espaces publics proposent de nouvelles formes d’habitabilité qui reconfi gurent les relations entre public et privé, intérieur et extérieur, symbole et usage. Ces projets articulent les échelles dans l’espace mais aussi dans le temps. Les thèmes fondateurs sont les éléments (l’air, l’eau, la nuit), la mobilité, et les limites (vivant/virtuel, low-tech/hi-tech, ville/campagne). Les réalisations existantes ou en cours démontrent la volonté de donner à habiter des espaces qui racontent leur environnement pour en conserver les traces après l’édifi cation. En ce sens, nous proposons des bâtiments «vivants», doués de mémoire et de sensations, afi n de relever le défi du temps et des changements d’usage. Les projets de recherche et d’expérimentation pour des architectures temporaires et mobiles sont conduits en partenariat avec des institutions académiques et culturelles, des entreprises et des collectivités territoriales, et donnent lieu à des expositions, publications, enseignements et expérimentations. Notre méthodologie interdisciplinaire correspond à une créativité en réseau, réunissant architectes, designers, artistes et chercheurs du monde entier.

HHF architects Fondée en 2003 par Tilo Herlach, Simon Hartmann and Simon Frommenwiler, HHF architectes ont réalisé des projets en Suisse, en Chine, aux Etats Unis, au Mexique et en Allemagne. Le domaine d‘activité s‘étend de constructions nouvelles de grande taille comme le centre de Mode Labels Berlin 2 jusqu‘aux réaménagements intérieurs comme le Confiserie Bachmann à Bâle, de la planification de grandes surfaces comme le plan directeur des espaces éxtérieurs et de la mobilité du quartier industriel Praille-Acacias-Vernets à Genève jusqu‘à des objets dans l‘espace public comme le Pavillon Baby Dragon en Chine ou le Mirador sur la ,Ruta Peregrino‘ en Mexique. Dès le début HHF cherche la collaboration avec d‘autres architectes, des artistes et des spécialistes pour étendre la richesse des regards au profit des solutions proposées. En outre la production architecturale, l‘enseignement fait partie intégrale des activitées de HHF. Depuis 2009 Simon Hartmann est professeur d‘atelier à l‘école d‘ingénieurs et d‘architectes de Fribourg (Suisse) après avoir été assistant et maître assistant auprès de l‘ ETH Studio Basel des professeurs Jacques Herzog, Pierre de Meuron, Roger Diener and Marcel Meili entre 2002 et 2007. Simon Frommenwiler était assistant de professeur Harry Gugger auprès de l‘EPF Lausanne entre 2005 et 2007. Les partenaires de HHF participent régulièrement comme experts aux juries finals des écoles d‘architcture de suisse et ont donné des cours ou des ateliers à l‘UIA Mexico, au MIT Boston et à l‘ETH Zürich.

News AWP + HHF sélectionnée pour l’élaboration du plan-guide de la mise en valeur de l’espace urbain du Quartier d’Affaires de la Défense. AWP remporte la mission de maîtrise d’œuvre pour l’aménagement des espaces publics du Quartier des Jardins de l’Arche à Nanterre et Puteaux, au pied de la Grande Arche de la Défense. HHF : Aperture d’exposition « Ai Weiwei : Art/Architecture » au Kunsthaus Bregenz, laquelle a lieu du 16 Juillet au 16 Octobre. HHF présente 4 projets, 3 desquelles ont été dessinés en collaboration avec Ai Weiwei…


Carriere sous poissy

Architectures au parc des bords de Seine

AWP + HHF press@awp.fr

25, rue du Henry Monnier - 75009 Paris - FRANCE Tel : 33 (0)1 46 54 10 03


Poissy Galore (FR)