Page 1

jardins de l’arche, LA DÉFENSE AWP


JARDINS DE L’ARCHE LA DÉFENSE

TYPE DE PROJET Espace public et folies LIEU La Défense, Paris, France MAÎTRE D’OUVRAGE EPADESA MAÎTRISE D’OEUVRE AWP Marc Armengaud, Matthias Armengaud, Alessandra Cianchetta (Associés) with Juan-Manuel Garrido, Miguel La Parra Knapman, Noel Manzano, Gemma Guinovart, Irene Bargués (Équipe projet) CO-TRAITANTS + GINGER (Ingénierie) + 8’18’’ (Éclairagiste) + AEU (Environnement) SURFACE SHON 71 044 m2 CONCOURS 2011 / PRO en cours LIVRAISON 2014 IMAGES © AWP, Sbda


DESCRIPTION DU PROJET

AWP, Agence de reconfiguration territoriale (Marc Armengaud, Matthias Armengaud, Alessandra Cianchetta) a remporté la mission de maîtrise d’oeuvre pour l’aménagement des espaces publics du quartier des jardins de ’Arche à Nanterre et Puteaux et des folies situés à proximité du futur Arena 92. Le site se trouve sur le secteur des Jardins de l’Arche, véritable articulation de l’aménagement entre la Défense et Seine-Arche. L’agence AWP intervient également sur le site de la Défense pour une mission de plan-guide des espaces publics du Quartier d’Affaires de la Défense. Le site du projet, d’une grande complexité spatiale, est occupé en sous-sol par le passage de l’A14, de la ligne 1 du métro et du RER A, en surface par le projet paysager original des Jardins de l’Arche du paysagiste Gilles Clément et de la Jetée de Paul Chemetoff et devra desservir les prochains aménagements du quartier : Terrasses de Nanterre, Stade Arena 92, logements, hôtels. Chaque élément de ce projet—qui couvre environ 30.000 m2 et inclut une rampe de 600 m—contribue à une amélioration de l’expérience urbaine. La rampe continue fluidifie l’espace, pendant que le jardin continu sanctuarise le paysage. Au même temps, les nouvelles folies et la mixité densifient les usages de l’espace. L’objectif principal est de créer une continuité architecturale, urbaine et paysagère entre les espaces nouvellement aménagés et les espaces urbains existants. Le projet est une réponse aux enjeux du site : recréer de l’urbanité exceptionnelle sur un site délaissé entre les Terrasses de Seine-Arche et la Défense ; faire un lieu de vie attractif et rayonnant à l’échelle de la Métropole Parisienne ; réaliser la couture urbaine et l’articulation avec les quartiers environnants et la Défense ; renforcer les liens avec le coeur de la ville en fluidifiant l’espace ; révéler et valoriser l’architecture des bâtiments dans un paysage urbain harmonieux.

Il s’agit d’un espace public majeur du Grand Paris, qui va activer la réalité de la relation de Seine à Seine en la ponctuant en son milieu. C’est ce qui doit primer sur toutes les logiques privées des lots, voire même pénétrer la logique de ces lots. Au plan sensible, nous partons d’une relation diurne et nocturne au site, à la recherche de la formulation d’une nouvelle intensité de paysage, qui devienne une image clé du Grand Paris. Il faut envisager ce projet avec l’ambition d’une place de l’Opéra, puisque l’Arena est une nouvelle typologie de salle de spectacle. Mais c’est un site extrêmement contraint, à la fois par son exiguïté, la présence de deux oeuvres signées ayant valeur de patrimoine, et par les volumes de public attendus dans les jauges maximales : une partie du design sera donc peut-être « virtuel » au sens de lumineux, sensible, interactif, temporaire... Notre vision à ce stade consiste à développer une continuité spatiale qui soit l’événement majeur, avec un minimum d’éléments séparés (3) : un grand parvis contemporain, des espaces de flux mettant en valeur la Jetée et les Jardins de l’Arche, et un vocabulaire de liaison qui se décline dans les différentes situations, comme un appareillage stylistique qui va signer le site du sceau de l’accessibilité et de la modularité spatiale et temporelle (kiosques, folies...). Cette continuité spatiale est la condition d’une intégration harmonieuse et stimulante des nombreux petits objets urbains que le programme du site appelle.


rampe continue

jardins gilles clĂŠment

folies et petits bâtiments


LE SITE / Le Quartier des Jardins de l’Arche Véritable articulation de l’aménagement entre La Défense et Seine Arche, les Jardins de l’Arche se situent à la confluence de plusieurs quartiers : La Défense à l’est, les Groues et le faubourg de l’Arche au nord, le parc André Malraux au sud, et les Terrasses qui prolongent l’axe historique jusqu’à la Seine, à l’ouest. Sur un site d’une surface de huit hectares, l’animation de ce nouveau quartier tire parti de la construction de l’Arena 92, stade à usage multifonctionnel, pour en faire un pôle de proximité mêlant hôtellerie, habitations, et rez-de-chaussée à usages de loisirs et services urbains. L’Établissement public d’aménagement de La Défense Seine Arche (EPADESA) conduit les études et la mise en oeuvre d’un des projets urbains majeurs de l’Ouest parisien. Le périmètre de l’opération d’intérêt national (OIN) de 564 hectares, est situé sur les communes de Courbevoie, la Garenne-Colombes, Nanterre et

Puteaux. Ce caractère d’intérêt national est justifié par la présence du premier quartier d’affaires européen, qui fait l’objet d’un plan de renouveau et du projet de recomposition et de développement urbain de Seine Arche structuré autour de 20 Terrasses actuellement en cours de réalisation qui prolongent l’axe historique. Ce territoire est appelé à accueillir les futures infrastructures de transports : Grand Paris Express, gare LGV pour les lignes de Normandie et la prolongation d’Eole à l’Ouest. Ce texte vient de la communiqué de presse d’EPADESA « Lancement des opérations sur le secteur des Jardins de l’Arche à Nanterre », 30 juin 2011 (www.ladefenseseine-arche.fr/fileadmin/site_intranet/user_upload/7. PRESSE/2011-06-27_jardins-arche_CP_AE.pdf).


Photo credit : Gregori Civera

AWP agence de reconfiguration territoriale

PROFIL DE L’agence AWP (Marc Armengaud, Matthias Armengaud, Alessandra Cianchetta) Basée à Paris et Bâle (AWP-HHF), l’agence de reconfiguration territoriale AWP, lauréate des Naja 2006 décernés par le ministère de la Culture et de la Communication et du Palmarès des Jeunes urbanistes 2010 organisé par le ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, conduit depuis 2003 des projets de maîtrise d’oeuvre et des études stratégiques (architecture, paysage, urbanisme), principalement pour la commande publique et la recherche, en France et dans le monde. Nos projets d’édifices et d’espaces publics proposent de nouvelles formes d’habitabilité qui reconfigurent les relations entre public et privé, intérieur et extérieur, symbole et usage. Ces projets articulent les échelles dans l’espace mais aussi dans le temps. Les thèmes fondateurs sont les éléments (l’air, l’eau, la nuit), la mobilité, et les limites (vivant/virtuel, low-tech/hi-tech, ville/campagne). Les réalisations existantes ou en cours démontrent la volonté de donner à habiter des espaces qui racontent leur environnement pour en conserver les traces après l’édifi cation. En ce sens, nous proposons des bâtiments «vivants», doués de mémoire et de sensations, afin de relever le défi du temps et des changements d’usage. Les projets de recherche et d’expérimentation pour des architectures temporaires et mobiles sont conduits en partenariat avec des institutions académiques et culturelles, des entreprises et des collectivités territoriales, et donnent lieu à des expositions, publications, enseignements et expérimentations. Notre méthodologie interdisciplinaire correspond à une créativité en réseau, réunissant architectes, designers, artistes et chercheurs du monde entier. AWP développe actuellement une étude stratégique pour le plan guide des espaces publics de La Défense, ainsi que le Jardin de l’Arche, un espace public icônique long de 800 m, situé directement à proximité de la Grande Arche de La Défense, ainsi qu’une série de folies et émergences (culture & loisirs). ACTIVITés Architecture / Urbanisme / Design / Architecture du paysage / Espace public / Recherche urbaine et prospective www.awp.fr


PROFILE DES ASSOCIés ALESSANDRA CIANCHETTA Alessandra est l’une des associées de l’agence AWP et dirige AWP-UK. Elle travaille sur de nombreux projets et concours qui articulent toujours une multiplicité d’échelles et une dimension internationale: du grand territoire au mobilier urbain, en passant par le bâtiment, l’espace public, le jardin ou l’infrastructure. Parmi ses projets récents, la conception d’un espace public iconique étendu sur 800 m et ponctué de folies pour les Jardins de l’Arche, juste à côté de la Grande Arche de La Défense et du nouveau stade Arena 92, le plan guide pour les espaces publics de La Défense à Paris, ainsi qu’une série de petits bâtiments culturels et de loisir et de folies dans le parc des bords de Seine à Carrière-sous-Poissy. Parmi ses projets significatifs, le Pavillon Lanterne, à Sandnes, Norvège, nominé au prix Mies van der Rohe en 2009, le parc pour le musée d’Art moderne, art contemporain et art brut de Lille Métropole, le parc multimodal de Santa Maria del Pianto (métro ligne 1) et l’aménagement des espaces publics de l’aéroport de Capodichino pour la ville de Naples (avec Rogers, Stirk, Harbour & partners), ainsi qu’une place publique pour la gare grande vitesse de Florence (avec Foster & Partners). Elle a été commissaire et scénographe d’expositions pour des institutions culturelles majeures: le COAC à Barcelone, la Fondazione Adriano Olivetti à Rome, la Galerie moderne et contemporaine de la Cité de l’Architecture et du Patrimoine et le Pavillon de l’Arsenal à Paris, entre autres. Membre du Design Review Panel, commission d’évaluation de qualité des projets pour le Borough de Newham, Londres depuis 2007, elle est co-auteur des livres sur l’architecture et le paysage: Park Güell (GG, Barcelona 2002); Alvaro Siza: Private Houses (Skira, GG, Milan 2004) et Nightscapes (GG Barcelona 2009). Professeur invité à Colombia University GSAPP The Shape of Two Cities / New York-Paris programme spécial depuis 2012, professeur invité au Master “Extraordinary Landscapes” Naba/Politecnico di Milano, jury invité à l’Université Carleton d’architecture et d’urbanisme à Ottawa, pour laquelle elle dirige actuellement un DSA de théorie et design, Alessandra donne régulièrement des conférences dans des universités et centres d’architecture dans le monde entier. Lauréate des Nouveaux albums de la Jeune Architecture, Naja 2006, décernés par le ministère de la Culture et de la Communication et du Palmarès des Jeunes urbanistes PJU 2010, organisé par le ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, elle a étudié l’architecture à Rome (La Sapienza), Madrid (ETSAM) et Barcelone (ETSAB), suivi des études approfondies en critique et projet avec Josep Quetglas, Universitat Politecnica de Catalunya, Barcelone et des études de recherche (“Waterfront regeneration, Barcelona 1992–2004”) avec le soutien de l’Université de Sheffi eld, Royaume-Uni. Après avoir collaboré avec José Antonio Martinez Lapeña & Elias Torres à Barcelone et avec Franco Zagari à Rome, elle crée AWP en 2003. MARC ARMENGAUD Associé fondateur d’AWP, Marc est aussi responsable des projets de recherche et d’expérimentation de l’agence (expositions, publications, conférences, études stratégiques…). Il a notamment dirigé de nombreuses études interdisciplinaires et des travaux de recherche sur les nouvelles formes d’espaces publics, les communautés temporaires et les mobilités nocturnes, pour le ministère de la Culture et de la Communication et pour l’Institut pour la Ville en Mouvement, PSA. Parmi les projets récents, il conduit, pour le groupe Suez Environnement des études stratégiques territoriales autour des enjeux de l’eau, «le grand Paris de l’eau» visant à défi nir une prospective à grande échelle pour se placer dans la continuité critique des visions urbaines et dans les relations entre espace publics et infrastructures «habitables» ainsi que le commissariat d’une exposition sur la nuit métropolitaine pour le Pavillon de l’Arsenal. Marc collabore régulièrement à la revue D’Architectures et est l’auteur de nombreux ouvrages et essais sur l’architecture et la perception du territoire, entre d’autres: Nightscapes (GG Barcelona 2009), L’Estuaire est une région bien intéressante, (dans Revue 303, pour la Biennale de l’Estuaire, 2009), Corps à corps de la perception et du territoire, (ENSAPM, 2009), Espaces invisibles (publics)(dans le catalogue Voies publiques, Pavillon de l’Arsenal, 2006), Drawing movements in the dark(dans: Nat Chard, drawing indeterminate architecture, Springer, 2005). Professeur Associé à l’École d’architecture de Paris-Malaquais 2009, dans le département “Ville, Architecture et Territoire”, il dirige des studios de théorie et recherche, et organise des workshops interdisciplinaires et des colloques. Marc est régulièrement invité à donner des conférences et est professeur invité dans les universités d’architecture du monde entier. Lauréat du Palmarès des Jeunes urbanistes PJU 2010, organisé par le ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, il a étudié la philosophie à la Sorbonne (DEA, la Sorbonne 1, 1994) avant d’entreprendre des études de doctorat en architecture (Université Paris-Est) et de fonder, en 2003, AWP. MATTHIAS ARMENGAUD Membre fondateur et gérant d’AWP, Matthias conduit depuis 2003 des projets d’architecture, de paysage, d’urbanisme et design en France et dans le monde (Scandinavie, Italie, Suisse, Chine…) pour des espaces publics, des équipements culturels, des infrastructures et des études stratégiques. Il travaille actuellement sur le projet d’étude stratégique pour le développement du plan guide des espaces publics de La Défense pour Defacto, sur le projet de définition d’une image directrice des espaces publics et des mobilités pour le secteur PAV Praille-Acacias-Vernets, 230 ha, ainsi qu’au développement du secteur «Étoile», Genève sud, Suisse pour l’État de Genève ainsi qu’ à la construction de la station d’épuration d’Évry et du centre d’art de Bois-le-Roi, France. Il collabore fréquemment avec Dominique Perrault DPA (projets de musées, ports, tours) et ADP (agence d’architecture – Aéroports de Paris) tant en France qu’à l’étranger. Fondateur du label «Troll» et chef de projet pour des études sur la mobilité nocturne, avec l’Institut pour la Ville en Mouvement, et les municipalités de Rome, Copenhague, Malmö, Paris, Bruxelles, Barcelone, Helsinki, Rome, Toronto et Belgrade, il est également le directeur fondateur de MTMA, agence de tendances urbaines et consultant sur le thème de la ville de demain pour de nombreuses institutions. Actuellement, professeur associé à l’ENSA Versailles et professeur invité (expert) à l’École d’ingénieurs et d’architectes de Fribourg, Suisse, Matthias a participé à des conférences et des jurys dans des nombreuses écoles d’architecture (EPFL, Lausanne (2009), ENSA Versailles (2008), Master «Paysages extraordinaires» Politecnico di Milano (2006- 07-08), Elisava Barcelone (2005), École d’architecture de Marne-la-Vallée (20032005), entre autres) et est co-auteur de l’ouvrage Nightscapes (GG Barcelona 2009). Lauréat du 1er Prix, forum des jeunes architectes, Étude urbaine de Thessalonique, 2000, du Prix d’urbanisme Tony Garnier de l’Académie Française d’Architecture, 2001, des Nouveaux albums de la Jeune Architecture, Naja 2006, par le ministère de la Culture et de la Communication et du Palmarès des Jeunes urbanistes PJU 2010, organisé par le ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, Matthias a étudié l’architecture et le paysage à l’ENSA-Versailles avant de fonder, en 2003, AWP.


Jardins de l’arche, la défense AWP press@awp.fr

25, rue du Henry Monnier - 75009 Paris - FRANCE Tel : 33 (0)1 53 20 92 15

Jardins de l'Arche (FR)  

Espace public et folies, La Défense

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you