Page 29

ÉCONOMIE

les orienter. Nous avons, par exemple, eu des rendez-vous informels avec des artisans pour des problèmes d’approvisionnement dus à des protections de marché.

Alimentaire, ameublement, habillement : ces secteurs ont fait l’objet de décisions, n’est-ce pas ?

>

Oui, effectivement. Huit décisions favorables ont été rendues dans l’alimentaire et l’ameublement. Le rachat du groupe Gourmand, le changement d’enseigne du magasin Styleco qui est devenu La Halle, l’ouverture du magasin House à Dumbéa, du Discount Koumac, l’agrandissement de Korail dans la ZAC Panda… Les instructions, selon une procédure simplifiée, n’ont posé aucun problème. Le but est d’examiner, au cas par cas, le marché pertinent concerné afin d’évaluer les conséquences en matière de concurrence.

Vous avez également rendu des avis concernant des demandes de protections de marché ?

> Les avis rendus concernant l’agriculture, la réglementation des prix et des marges ou sur les protections de marché, par exemple, même s’ils ne concernent pas directement l’artisanat et les entreprises de proximité, ont un impact sur ces entreprises. Par ailleurs, cela nous a donné l’occasion d’interroger la Chambre de métiers et de l’artisanat, l’U2P-NC ou des entreprises en direct. Je tiens à rappeler que toutes les entreprises peuvent nous transmettre leurs observations quand elles savent qu’un avis est en cours d’instruction. Par exemple, dans le secteur des produits laitiers, nous avons interrogé les deux artisans concernés pour avoir leur avis sur la demande de Stop qui avait été formulée par l’industriel dans le cadre d’une auto-saisine.

Sont-ils suivis d’effet ?

> Nos avis sont consultatifs, donc le gouvernement en fait absolument ce qu’il veut. Nous émettons souvent des recommandations principales et des recommandations subsidiaires, plus techniques. Nous sommes souvent suivis sur ces dernières, moins sur les principales qui visent à libérer le marché, à favoriser la concurrence entre les acteurs. Là, il y a plus de difficultés parce que c’est un choix politique. Quels sont les dossiers à venir ?

>

J’aimerais que l’on puisse se concentrer sur le contentieux des pratiques anticoncurrentielles cette année. Parce que des plaintes ont été déposées et que nous avons lancé des enquêtes suite à des éléments qui nous été transmis. Nous avons également des demandes d’avis en cours d’instruction auxquelles il faut répondre. Enfin, nous avons demandé au gouvernement de porter un projet de loi du pays pour nous permettre de pouvoir prononcer nousmêmes des amendes administratives en matière de pratiques commerciales restrictives.

À QUI S’ADRESSER ? Pour faire remonter des informations à l’Autorité de la concurrence, contactez : 

c le standard au 25 14 03. , 7 , rue du Général Gallieni - 98800 Nouméa Egalement sur internet, on peut remplir un “signalement” : voir lien www.autorite-concurrence.nc/signalement

Profile for mis.

U2P-NC magazine  

Découvrez le magazine des entreprises de proximité en Nouvelle-Calédonie

U2P-NC magazine  

Découvrez le magazine des entreprises de proximité en Nouvelle-Calédonie

Profile for awa-com