Page 1

Manuel de découverte et d'activité

LIVRE DU MAÎTRE À la découverte dE LA

VIE JUIVE

DINIM © Consistoire de Paris


Préface du Grand Rabbin de Paris DAVID MESSAS et du Président du Consistoire Central de France et de Paris Dr. JOEL MERGUI permanentes de court-circuitages. D’autant plus, et nous le déplorons, que la plupart des enfants quittent le Talmud Torah après la Bat ou Bar-mitsva, alors que cette cérémonie religieuse devrait être un point de départ et que l’adolescence débute à peine. Nonobstant cette situation, et à l’image de Moïse dirigeant la guerre contre Amalek, nous sur des disciplines majeures de notre enseignement : la lecture, le Tanakh, les Dinim et

© Mike Cohen

© David Messas

ne devons pas baisser les bras. Aussi sommes-nous très heureux d’inaugurer ces ouvrages la vie juive. Nous sommes persuadés que vous apprécierez autant la forme que le fond de ces livres d’une qualité exceptionnelle et que nous devons à l’ensemble de l’équipe pédagogique des Services Educatifs de l’ACIP.

Pour un Talmud Torah de vie

Si le Consistoire a investi autant de fonds et de matière grise dans ce domaine, c’est

La Torah, notre vie

d’apprendre. « Goûtez et constatez comme l’Eternel est bon » a chanté le Psalmiste, comme

Le livre de la Torah se nomme également le sefer toldot adam « le livre de l’engendrement

il a proclamé : « Servez l’Eternel dans la joie ! »

de l’Homme ». Car tout le but de l’histoire humaine consiste à engendrer un type d’homme

Nous souhaitons que ces ouvrages pédagogiques, riches en couleurs, coloreront vos foyers

digne de ce nom, digne de la volonté du Créateur. C’est pourquoi il ne peut y avoir d’Histoire

de la beauté de la Torah. Et que cette nouvelle année 5770 soit marquée de la réalisation de

sans éducation, sans transmission (massorah) de la Torah, parole du D. vivant.

toutes nos espérances pour le peuple juif, ici, en Israël et dans le monde, jusqu’à l’avènement

On se souvient de la parabole de Rabbi Aquiba (TB Béra’hot 61 b) qui comparait le peuple juif

du Messie, qui sera hâté par le souffle pur des enfants.

pour donner aux enseignants, aux enfants et aux parents le goût de l’étude et la joie

à des poissons et la Torah à de l’eau. « Retire le poisson de son élément naturel, dit-il à Papus son interlocuteur, et le poisson mourra. » Parabole à toujours méditer. Notre rôle en tant que parents, Rabbins, professeurs de Talmud Torah, responsables de mouvements de jeunesse et autres éducateurs, est de transmettre cet élixir de vie à notre

Rav David MESSAS

Dr Joël MERGUI

Grand Rabbin de Paris

Président du Consistoire Central de France et de Paris

jeunesse, en lui faisant comprendre que la Torah n’est pas une option de vie pour un juif, mais qu’elle est la vie même du juif.

Le Consistoire et l’éducation L’une des actions majeures du Consistoire de Paris est d’aider les parents à réussir l’éducation juive de leurs enfants, garçons et filles. A travers le Talmud Torah , nous espérons que cette transmission qui nous relie à Moïse, notre maître, se poursuivra dans notre génération présente. Certes nous sommes conscients que notre environnement social n’est pas propice à une transmission aisée : les études, les loisirs, l’Internet, l’assimilation,

2 | Vie juive / Talmud Torah

sont autant de causes

|3


Chers Directeurs, Chers professeurs, Chers parents et Chers élèves,

Je suis heureux aujourd’hui de partager avec vous ces nouveaux ouvrages. C’est grâce à la fondation de la Mémoire de la Shoah, avec le soutien du grand rabbin de Paris Rav David Messas Chalita et avec  l’appui du Président du Consistoire de Paris et du Consistoire Central le Dr Joel Mergui,  que nous avons pu tous ensemble, faire de ce projet tant attendu, une  réalité !   Ces livres sont le fruit d’une concertation avec les enseignants, et les directeurs de Talmud Torah. C’est également après  avoir pris conscience de la  dimension de ce qu’est la vie du talmud Torah,   et après avoir été à l’écoute de la demande des parents  que ce projet a pu  aboutir.  Loin de nous l’idée de penser que ces livres remplaceront le travail de l’enseignant; mais ils seront un réel support pour l’enseignant. Ces ouvrages sont une «  route  » tracée pour le professeur ainsi que pour l’élève. Chaque cours  contient une partie  connaissances (le cours) et une partie activité et/ou jeux afin de fixer les connaissances  dans l’esprit de l’enfant.

Sous la Haute autorité du grand rabbin de Paris Rav David Messas Chalita Directeur de la publication : Dr Joel Mergui Président de commission : Dr David Amar Directeur de l'édition et de la rédaction : Rabbin Méïr Moaty

Ces livres sont le fruit du travail d’une équipe que je félicite, qui s’est dévouée une année durant, afin de donner le meilleur pour la conception de ces ouvrages.   Notons également  le travail des graphistes, des illustrateurs, des relecteurs,   le tout s’articulant autour d’une idée forte que nous gardons  tous à l’esprit  : l’élève pourra évoluer de manière  continue et harmonieuse et la préparation de l’enseignant au cours, facilitée.

Auteurs : Eliezer Schilt et Raoul Spieber

L’enseignant a le livre du Maître avec toutes les indications pour donner un cours fluide, cohérent et intéressant et l’élève  a  entre ses mains un ouvrage simple d’utilisation, ludique qui donne au rendez-vous au Talmud Torah un moment de grand plaisir.

Conception graphique : SEEM

J’espère que par ces ouvrages et grâce au dévouement des enseignants,  nos enfants seront attachés à leur communauté grâce à l’enseignement du Talmud Torah. 

Exécution : P. Dubich, N. Heydt

Vous souhaitant une année de réussite dans l’étude de notre sainte Torah.

Illustrations : N. Kruger, L. Peiffert

Relecture : Rabbin Meir Moaty, Mme Rachel Taieb Relecteur : Professeur Benno Gross Corrections orthographiques : Mme Nadine Fitoussi , Mme Feiga Lubecky

Direction artistique : E. Suzan Maquettisme : Y. Bauer, C. Cordasco Coordination : Y. Levy, C. Gaigner

Rabbin Meir Moaty Directeur du Service Educatif Consistoire de Paris et IDF

4 | Vie juive / Talmud Torah

|5


Sommaire

6 | Vie juive / Talmud Torah

Chapitre 1 : Les fêtes de Tichri

page 8

Chapitre 6 : Pourim

page 120

Roch Hachana (cours 1) Roch Hachana (cours 2) Yom Kippour Souccot (cours 1) Souccot (cours 2)

page 9 page 13 page 17 page 23 page 28

Pourim : l’Histoire Pourim : les Dinim

page 121 page 125

Chapitre 7 : Pessa’h

page 130

Chapitre 2 : Rythme de la vie juive

page 34

Pessa’h : l’Histoire Pessa’h : les Dinim Pessa'h : le seder

page 131 page 141 page 148

La journée La semaine (cours 1) La semaine (cours 2) La synagogue

page 35 page 40 page 45 page 52

Chapitre 8 : Israël

page 154 page 155 page 161 page 167

Chapitre 3 : ‘Hanouka

page 60

Israël : Yom Haatsmaout Israël : Yérouchalayim et le roi David Lag Baomer : Rabbi Chimone Bar Yo’hay

‘Hanouka : l’Histoire ‘Hanouka : Dinim

page 61 page 68

Chapitre 9 : Chavouoth

page 172

Chapitre 4 : Cacherout : nourriture et comportement

page 76

Chavouoth (1ère partie Chavouoth (2ème partie)

page 173 page 178

Les bénédictions Haets et Haadama Les bénédictions Hamotsi, Chéhakol et Mézonot Cacherout : Animaux cachers Cacherout : mélange lait/viande Kiboud Av Vaèm : le respect des parents

page 77 page 84 page 93 page 100 page 105

Annexes

184 à 209

Chapitre 5 : Tou bichevat

page 112

Tou bichevat

page 113

|7


Chapitre 1 ... «  Notre père, Notre roi, sois bienveillant avec nous pour l’amour de ton nom. Notre père, Notre roi, renouvelle cette année pour le bien ». (Avinou Malkénou, Ma’hzor Yom Kippour)

“ Les fêtes de Tichri ”

Roch Hachana (Cours 1) Une année s’achève et une nouvelle s’apprête à commencer… Découvrons ensemble de quelle façon nous allons célébrer cette première fête de l’année juive…

Objectifs : • L’élève sera capable de formuler l’expression consacrée (en hébreu) pour souhaiter la bonne Année Juive. • L’élève sera capable de citer les principaux aliments consommés pendant le Séder de Roch Hachana et d’expliquer la raison pour laquelle nous les consommons.

JE DECOUVRE…

Le soleil se fait plus rare et les feuilles commencent à tomber de leurs branches… Plus un doute : une nouvelle année s’annonce et de nombreuses fêtes viennent l’accompagner. Dans ce chapitre, nous irons à la rencontre de ces merveilleux mais aussi très importants moments. Nous étudierons les Mitsvot fondamentales qui ponctuent les fêtes de Roch Hachana, Yom Kippour et Souccot. A l’issue de cette première période, nous serons capables de souhaiter une douce année à nos proches, d’expliquer ce qu’est un choffar mais aussi à quoi il nous sert et à quels moments nous le rencontrerons. Nous serons à même d’expliquer et d'appliquer les notions de « Téchouva, Téfila et Tsédaka ». Enfin, nous pourrons en un clin d’œil reconnaître la Soucca et les 4 espèces végétales de Souccot… Que de nouveautés à découvrir… Alors, plus une minute à perdre… en route !!!

(  ) « Et Hachem a créé l’homme… masculin et féminin… et Hachem vit tout ce qu’il avait fait et voici, c’était très bien » (Bérechit I, 27 et 31) Qui sont cet homme et cette femme qu’Hachem a créés ? Colorie la bonne réponse : 1

Moché et Tsipora

2

Adam et ‘Hava

3

Yits’hak et Rivka

C’est à partir de leur naissance que nous comptons les jours, les mois et les années. On a donc commencé le calendrier le jour de leur anniversaire. Complète cette phrase : 1er jour du ……… 1er mois de la ……… 1ère année ». « Adam et ‘Hava sont nés le ………

sommaire 1. Roch Hachana (Cours 1) 2. Roch Hachana (Cours 2) 3. Yom Kippour 4. Souccot (Cours 1) 5. Souccot (Cours 2)

La première fête de l’année Juive est Roch Hachana. Elle célèbre la nouvelle année et l’anniversaire de Adam et ‘Hava

Activité 1 Comment s’appelle la première fête de l’année juive ? Colorie la case qui porte son nom. 3

8 | Vie juive / Talmud Torah

Cours :

JE M’ENTRAINE

Roch Hachana

2

Pourim

1

‘Hanouka

|9


Pour les plus malins : « Roch » veut dire « tête » et « Hachana » veut dire « l’année ». « Roch Hachana » signifie donc la tête de l’année. La tête de l’année est donc son commencement. C’est le début de l’année.

Activité 2

Activité 5

Le premier et le deux Tichri, nous célébrons la fête de Roch Hachana. Ces deux jours, nous nous comportons un peu comme un Chabbat… Que célèbre cette fête ? Entoure la bonne réponse (Attention : il n’y en a peut-être pas qu’une… !)

Nous ne mangeons pas tous ces aliments sans raison… Relie chacun d’entre eux avec l’étiquette qui nous explique exactement pourquoi nous les dégustons spécialement ce soir-là.

a. b. c. d. e. f.

La pomme trempée dans le miel

Le nouvel an des arbres. La fête des lumières. La nouvelle année. La sortie d’Egypte. L’anniversaire de Adam et ‘Hava. La fête du printemps.

1

Pour les plus malins : que veut dire « Roch Hachana » ?

Nous avons l’habitude de souhaiter « Chana, Tova Oumetouka » à tous les Juifs que l’on croise à Roch Hachana. Cette phrase signifie « Bonne et douce année ». Nous pouvons également souhaiter :

3

Cours : Le soir de Roch Hachana, nous devons manger de la grenade, de la pomme trempée dans le miel et de la tête de poisson Pourquoi manger ces aliments durant le séder ? • Pomme et miel : pour avoir une année douce comme le miel. • Tête de poisson : pour être toujours en tête. • Grenade : pour se souvenir du grand nombre de mitsvot. • Dans beaucoup de communautés on a pris l'habitude de consommer des carottes et des dattes car ce sont des mets doux.

2

Chana Tova Oumetouka

Pourim Saméa’h

4

5

Pour profiter des bienfaits du miel…

Pour ne pas manger les arêtes…

2

Pour donner le reste à notre voisin…

3

Pour être toujours en tête

2

Car c’est un très bon fruit…

3

La grenade

Erev Tov

Amen

3

   Ktiva véhatima tova

Car ses 1 nombreux grains sont comparés aux Mitsvot que nous ferons cette année…

Car ses nombreux grains nous rappellent les jours des grandes vacances…

Activité 4 Parmi ces aliments, entoure ceux que nous mangeons le soir de Roch Hachana : a

b

c

d

e

Pour les plus malins : à quel moment de ce repas de fête allons-nous encore une fois utiliser le miel ?

Pour les plus malins : Juste après le kiddouch et après netilat yadayim, quand on fera le motsi, plutôt que de tremper le pain dans du sel comme on le fait d’habitude, on le trempera dans le miel. Encore une fois, le miel étant très doux, nous ésperons que l'année prochaine sera douce pour nous.

Cours :

La tête de poisson

f

La poire

g

Du poulet

10 | Vie juive / Talmud Torah

1

Quelle phrase a-t-on l’habitude de dire à nos proches et aux personnes que l’on croise à l’occasion de Roch Hachana ? Raye les mauvaises réponses : 1

Pour avoir 2 une année douce comme le miel…

La tête de poisson

Activité 3 Cours :

Pour avoir un jardin plein de pommes…

La pomme trempée dans le miel

La grenade

h

Le croissant

i

Le hamburger

L'orange

j

La datte

Le premier jour de Roch Hachana, après la prière de min'ha, nous devons-nous rendre près d'une source d'eau et y réciter une prière puis de secouer nos vêtements. Cette coutume indique symboliquement la volonté de nous débarrasser de nos pêchés afin de commencer une nouvelle année sans aucune avéra.

La carotte

| 11


JE RETIENS… Evaluation : (questions à poser à chacun des enfants pour vérifier si la leçon est bien acquise) : • Que célèbre la fête de Roch Hachana ? • Comment souhaiter une bonne année aux autres Juifs en hébreu ? Que veut dire cette phrase ? • Que mangeons nous durant le Séder de Roch Hachana ? Et pourquoi ?

> Roch Hachana est le premier jour de l’année juive. Elle célèbre la nouvelle année mais aussi l’anniversaire de Adam et ‘Hava, premier homme et première femme sur Terre. > A cette occasion, nous prendrons soin de souhaiter à chaque Juif une bonne et douce année en prononçant la phrase : Chana Tova Oumétouka. > Le soir de Roch Hachana, nous mangerons de la pomme trempée dans le miel (pour avoir une douce année), de la tête de poisson (pour être toujours les premiers à faire le bien) et de la grenade (pour se souvenir du grand nombre de bonnes actions que Hachem nous donne l’occasion de faire cette année).

Roch Hachana (Cours 2) Roch Hachana est l’occasion pour chacun d’entre nous de se souvenir de tout ce qu’Hachem fait pour nous. Mais aussi de nous interroger sur ce que nous pourrions faire pour l’en remercier. Voyons ensemble l’une des Mitsvot à ne pas rater lors de cette fête…

Objectifs : • L’élève sera capable de définir la nature du choffar et l’utilisation que nous en faisons pendant Roch Hachana. • L’élève sera capable d’énumérer les moments et le lieu où l’on doit écouter le choffar.

JE ME SOUVIENS… Coche la case quand tu connais la réponse :

JE POURSUIS À LA MAISON…

Je suis capable de souhaiter une bonne et douce année en hébreu. Je suis capable de citer les aliments que nous dégustons le soir de Roch Hachana.

Concours de carte de vœux… A la maison, propose aux membres de ta famille de fabriquer une carte de vœux aussi originale que possible. Tout le monde peut participer (papa, maman, frères et sœurs). La semaine prochaine, pense à apporter ces cartes au Talmud Torah. Bonne chance à tous !

Je suis capable d’expliquer pourquoi nous consommons chacun de ces mets.

JE DÉCOUVRE… Cours :

1. Autrefois, comment appelait-on celui qui dirigeait un pays ? Colorie la bonne réponse.

3

Seigneur

2 Chevalier

1

Le dirigeant d’un pays, à l’époque, était le roi. Lorsqu’il arrivait quelque part, on annonçait sa venue au son des trompettes. Hachem est le Roi des Rois.

Roi

2. Comment annonçait-on l’arrivée du roi dans la ville ? Entoure la bonne réponse.

A

B

C

On dit d'Hachem qu'il est le Roi des Rois / 12 | Vie juive / Talmud Torah

| 13


Activité 5

JE M’ENTRAINE

Où es-tu sûr de pouvoir écouter la sonnerie du choffar les deux jours de Roch Hachana ? Colorie l’image qui représente ce lieu.

Activité 1 Cours : (Apporter en classe un choffar) Le choffar est une corne de bélier. Il produit un son puissant lorsque l’on souffle dedans. Autrefois, on annonçait l’arrivée d’un roi en sonnant des trompettes, aujourd’hui, nous annonçons la présence d’Hachem près de nous… A Roch Hachana, on sonne du choffar pour annoncer et se souvenir qu’Hachem est le Roi des Rois.

Comment appelle-t-on cet objet ? Colorie la bonne réponse.

C

 choffar

B

Trompette

A

Flûte

Activité 2

1) 2) 3)

Car c’est un jour comme le Chabbat où l’on n’a pas le droit d’allumer et d’écouter la radio… De plus, nous devons écouter le son directement et non pas par appareil interposé. Nous ne pouvons par exemple pas écouter un enregistrement du choffar.

2 Plage

3 Ecole

Activité 6 D’où vient le choffar ? Entoure la bonne réponse.

Pour les plus malins :

1 Synagogue

7

C’est une corne en bois fabriquée par un menuisier. C’est une corne de bélier. C’est une défense de rhinocéros.

Pour les plus malins : aurait-on le droit d’écouter le son du choffar à la radio ? Pourquoi ?

Activité 3 Que se passe-t-il lorsque l’on souffle dans le choffar ? Raye les mauvaises réponses 1) 2) 3)

A combien de reprises va-t-on aller écouter la sonnerie du choffar ? Barre les mauvaises réponses.

Un son puissant sort de la corne. Un son très faible sort de la corne. Il ne se passe rien.

5

4

2

1

8

3

6

Activité 7 A quel moment allons-nous écouter la sonnerie du choffar ? Entoure la bonne réponse. A. B. C. D.

Le 1er et le 2ème soir de Roch Hachana. Pendant la prière de l’après-midi du 1er et du 2ème jour de Roch Hachana. Pendant la prière des 1er et 2ème jours de Roch Hachana. Le 1er soir de Roch Hachana et le 2ème matin de Roch Hachana.

Pour les plus malins : peut-on sonner du choffar le jour de Chabbat ? Comment faire si un des deux jours de Roch Hachana tombe un Chabbat ?

En outre, ce son puissant qui s'apparente presque à un cri d'homme est si boulversant qu'il nous conduit à réflechir sur la valeur de nos actes. Cours : Nous écouterons le choffar à la Synagogue de préférence, même si nous pouvons l’écouter où l’on veut. Nous devons écouter la sonnerie du choffar à deux reprises : • durant la prière du matin le 1er jour de Roch Hachana • durant la prière du matin le 2ème jour de Roch Hachana

14 | Vie juive / Talmud Torah

A deux...

Activité 4

Activité 8

Pourquoi avons-nous l’habitude de sonner le choffar ? Colorie la bonne réponse en jaune et les mauvaises en vert.

Choisis l’un de tes camarades avec lequel tu vas fabriquer 2 mémos pour la fête de Roch Hachana. Ce pense bête sera composé de 4 cercles (voir annexe 1). Tu seras chargé d’en compléter 2 (2 pour chacun de vous) et ton camarade complétera les 2 autres. Au bout du compte, vous aurez tous les deux votre mémo…

A B C D

Pour que tous les Juifs soient à l’heure à la Synagogue. Pour déranger les voisins. Pour annoncer et se rappeler qu’Hachem est le Roi des Rois. Pour jouer de la musique.

Pour les plus malins : On ne peut pas sonner du choffar pendant Chabbat car on craint qu’une personne ne sachant pas sonner le choffar le porte (porter est interdit le Chabbat) auprès d’une autre personne qui saurait pour qu’elle lui apprenne. Si un des deux jours de Roch Hachana tombe un Chabbat, on ne sonnera pas le choffar ce jour là.

| 15


JE RETIENS… Evaluation : • Pourquoi doit-on sonner du choffar à Roch Hachana ? • Qu’est-ce qu’un choffar ? • Combien de fois, quand et où écouterons-nous le son du choffar ?

> A l’époque, pour annoncer l’arrivée d’un roi, on sonnait des trompettes. A Roch Hachana, nous allons sonner du choffar pour annoncer et nous rappeler que Hachem est le Roi des Rois. > Le choffar est une corne de bélier de laquelle sort un son très puissant lorsque l’on souffle dedans. > Nous devrons nous rendre 2 fois à la Synagogue pour écouter la sonnerie du choffar : le 1er et le 2ème jour de Roch Hachana durant la prière du matin. > En outre, ce son puissant, qui s’apparente presque à un cri d’homme, est si bouleversant qu’il nous conduit à réfléchir sur nos actes.

Yom Kippour Dix jours après la fête de Roch Hachana, arrive un jour très important pour chacun des membres du peuple Juif. Nous en profiterons pour bien réfléchir à notre façon de nous comporter et aux efforts qu’il nous reste à faire. Voyons ensemble ce que l’on peut changer pour nous améliorer…

JE ME SOUVIENS… Coche la case quand tu connais la réponse : Comment souhaite-t-on la bonne année en hébreu ? Que mange-t-on durant le Séder de Roch Hachana ? Pourquoi ?

JE POURSUIS À LA MAISON…

Qu’est-ce qu’un choffar et que fait-on avec ?

Objectifs : • L’élève sera capable de donner la définition des trois Mitsvot : Téchouva, Tsédaka et Téfila. • L’élève sera capable de justifier la centralité (l’importance) de ces trois Mitsvot en vue de Yom Kippour.

Tich ri ‫ה ו‬ ‫ד‬ ‫א יב‬ ‫ב ג‬ ‫י י‬ ‫א ח ט‬ ‫ז יח‬ ‫טז י‬ ‫ז‬ ‫כד‬ ‫יד טו ב כג‬ ‫ג‬ ‫א כ‬ ‫י‬ ‫כ כ‬ ‫כט ל‬ ‫ז כח‬ ‫יט‬ ‫כ‬ ‫ה כו‬ ‫כ‬

Quand écoute-t-on le choffar ? Questions pour un champion Voici un jeu très amusant et instructif que toute ta famille doit déjà connaître. Le but du jeu est simple : toi ou un autre membre de ta famille lira à voix haute le contenu de l’une des cartes (annexe 2). Ce texte donnera des indices pour deviner quel objet ou événement se cachent derrière ces explications. Attention : Il faudra se souvenir non seulement de ce qui a été appris durant ce cours, mais aussi ce que l’on a appris au cours précédent…

JE DÉCOUVRE… Cours :

1. Tu connais déjà le nom de la première fête de l’année Juive. Sais-tu quel événement très important aura lieu 10 jours après ? Colorie le nom de la première fête de l’année en vert et celui de cet événement si important en rouge. en rouge

a

Pourim

b

Yom Kippour

c

Dix jours après Roch Hachana a lieu un jour très important : Yom Kippour. C’est un des jours les plus importants de l’année car c’est le jour où Hachem décide de ce qui se produira pour nous tout au long de l’année qui commence et c’est un jour consacré à décider comment devenir meilleur.

Souccot

en vert

d

Roch Hachana

e

‘Hanouka

f

Pessa’h

2. Pourquoi Yom Kippour est-il un des jours les plus importants pour le Peuple Juif ? Raye les mauvaises réponses. 1) 2) 3) 4) 5) 6)

Car nous demandons pardon à D.ieu pour nos mauvaises actions. Car c’est le premier jour de l’année Juive. Car c’est le jour le plus joyeux de l’année. Car ce jour est consacré à décider de devenir meilleur. Car c’est l’anniversaire de Adam et ‘Hava. Car ce jour là, on sonnera deux fois du choffar.

Pour les plus malins : Non, il est même interdit de toucher au choffar le jour du Chabbat. De la même façon il est interdit de jouer d'un instrument durant Chabbat.

Pour les plus malins : peut-on sonner du choffar le jour de Chabbat ? 16 | Vie juive / Talmud Torah

| 17


Activité 4 Pourquoi dit-on que l’on doit faire un « retour » lorsque l’on ne s’est pas bien comporté ? Colorie la bonne réponse.

JE M’ENTRAINE Cours : Etablir avec les enfants une liste de bonnes actions et une d’actions à ne pas faire. • Si on a commis de mauvaises actions, on doit faire Téchouva. Téchouva veut dire « retour ». Si l’on fait une mauvaise action, on doit revenir vers D.ieu. • Les trois étapes de la Téchouva sont : 1. Reconnaître sa faute 2. Regretter sa faute 3. Décider de ne pas recommencer

Activité 1 Parmi ces différentes actions, quelles sont celles qui sont de bonnes actions ? Raye les réponses incorrectes.

1

Manger cachère

4

Prêter ses affaires.

7

Aller à la Synagogue le Chabbat

2

Donner de l’argent aux pauvres.

Refuser d’être 5 ami avec certains camarades.

8

Obéir à ses parents

3

Dire de vilains mots.

A B C

Car on veut retourner faire des bêtises. Car on veut retourner vers Hachem. Car on a honte d'avoir commis une bêtise et on veut retourner chez soi pour se cacher.

Activité 5 Quelles sont les trois étapes de la "Téchouva" ? Relie le mot "Téchouva" à ses trois étapes.

6

Ecouter le choffar.

9

Réciter le Modé Ani tous les matins

a) b) c) d)

Téchouva

e) f) g) h)

Activité 2 Que peut-on faire si l’on a commis une des actions rayées dans l’activité 1 ? Colorie la bonne réponse.

a

'Hazara

b

d

Activité 3 Que veut dire Téchouva ? Entoure la bonne réponse. 1) 2) 3)

18 | Vie juive / Talmud Torah

Bonne action. Prière. Retour

Tsédaka

Téchouva

c

Téfila

Se pardonner sa faute. Dire que ce n’est pas si grave. Reconnaître sa faute. Promettre de ne pas recommencer sa faute mais la refaire. Regretter sa faute. Raconter sa faute à un Rabbin. Oublier sa faute. Décider de ne plus jamais refaire cette faute.

Pour les plus malins : quelle étape supplémentaire faut-il rajouter à ces trois là lorsque l’on a commis une faute envers une autre personne ? Nos journées sont bien remplies : école, récréation, cantine, jeux, promenades, télévision, rendez-vous chez le dentiste, etc... Le programme est chargé !!! Et il nous arrive malheureusement d'oublier un peu Hachem.

Activité 6 Avec toutes ces activités, il nous arrive parfois d’oublier un peu Hachem… Quel est le meilleur moyen de se rapprocher de lui ? Colorie la ou les bonnes réponses a

'Hazara

d

b

Téfila

Tsédaka

e

c

Mé’hila

Cours : • Établir la liste des activités quotidiennes des enfants à l’oral. • Malgré nos nombreuses activités, on doit penser à prier Hachem en faisant la Téfila. C’est le meilleur moyen de se rapprocher de lui. Le but de l’exercice qui vient est de faire prendre conscience aux enfants du temps que l’on passe à nos loisirs et que l’on pourrait utiliser pour faire des Mitsvot. Pour les plus malins : Il faudra également obtenir le pardon de celui à qui on a fait du mal sans quoi la Téchouva ne saurait être complètement acceptée. Il faudra donc demander pardon à cette personne jusqu’à trois fois si elle n’accepte pas de nous pardonner les deux premières fois. Si elle refuse à la troisième tentative, alors nous serons quitte devant Hachem et il acceptera quand même notre Téchouva.

Téchouva | 19


Pour les plus malins : à qui ressemble-t-on le jour de Yom Kippour ?

JE RETIENS…

Pour les plus malins : Le jour de Yom Kippour nous ressemblons à des anges.

Evaluation :

Activité 7

> Yom Kippour est un des jours les plus importants de l’année car Hachem y décide ce qui arrivera tout au long de l’année et que c’est l’occasion pour nous de décider de devenir meilleur.

Que veut dire Tsédaka ? Entoure la bonne réponse.

Cours :

> Pour demander à Hachem d’être clément avec nous, nous appliquerons en particulier 3 Mitsvot : Téchouva, Téfila et Tsédaka.

• Tsédaka veut dire « charité ». • Nous devons être généreux et donner de la Tsédaka car tout ce que nous possédons appartient en réalité à Hachem. • Différentes façons de donner la Tsédaka : donner de l’argent aux pauvres, aux écoles, aux Synagogues, etc.

RETOUR a

PRIÈRE b

CHARITÉ

• Pourquoi Yom Kippour est-il un jour si important ? • Quelles sont les trois Mitsvot à faire pour qu’Hachem nous juge favorablement ? • Qu’est-ce que la Téchouva ? Quelles en sont les trois étapes ? • Qu’est-ce que la Téfila ? • Qu’est-ce que la Tsédaka ?

> La Téchouva est le retour aux bonnes actions. Elle se divise en trois étapes : réaliser sa faute, la regretter et décider de ne plus jamais la commettre. > La Téfila est la prière qui renforce notre lien avec Hachem. > La Tsédaka est la façon la plus juste de mériter ce que Hachem nous donne en le partageant avec autrui.

c

Activité 8 Pourquoi devons-nous être généreux avec ceux qui en ont besoin ? Raye les mauvaises réponses. A. B. C. D. Pour les plus malins : C’est donner la Tsédaka en cachette pour ne pas être félicité de notre générosité et s’enorgueillir de cela.

Car tout ce que nous possédons appartient en réalité à Hachem. Pour être fier de soi. Pour qu’Hachem soit aussi généreux avec nous. Pour que tout le monde nous félicite.

Pour les plus malins : selon toi, quelle est la plus belle façon de donner la Tsédaka ?

Cours : Le jour de Yom Kippour est un jour où notre comportement doit être celui du Chabbat. Mais nous avons 5 interdits de plus à respecter : • Ne pas boire • Ne pas manger • Ne pas porter de chaussures en cuir • Ne pas se parfumer ou s’enduire de crème • Ne pas se laver

20 | Vie juive / Talmud Torah

0 5 ts cen50 cents

50 cents

| 21


JE POURSUIS À LA MAISON…

Souccot (Cours 1)

Recherche sur texte en famille… Voici l'une des prières les plus importantes que nous réciterons le jour de Yom Kippour.

Objectifs :

JE ME SOUVIENS…

• L’élève sera capable de définir l’origine historique de la Soucca. • L’élève sera capable de citer les règles de construction d’une Soucca. • L’élève sera capable de préciser ce que l’on doit y faire.

Lisez-le attentivement de façon à bien comprendre chaque phrase. Ensuite, soulignez en bleu la phrase qui fait référence à la Tsédaka, en rouge celle qui fait référence à la Téchouva et en vert celle qui fait référence à la Téfila. Bonne chance !!! « Annonçons au monde comme ce jour durant lequel ton D.ieu juge tous les hommes est important. Tu prends en compte toutes nos actions, les mauvaises et les bonnes. Tu rappelles tout ce que nous avons fait pendant l’année, même dans ces moments où nous pensons que personne ne nous voyait. Tu es comme un berger qui prend soin de son troupeau ; aucune brebis n’est plus importante qu’une autre. Elles sont toutes pareilles. C’est-à-dire que nous sommes tous égaux face à toi. Nous nous demandons tout ce qui va se passer pour nous cette année. Bleu >

Qui réussira bien à l’école Qui aidera celui qui en a besoin et qui sera indifférent.

Coche la case quand tu connais la réponse : Que doit-on faire lorsque l’on ne s’est pas très bien comporté ? Que veut dire "Téchouva" ? Quelles sont les trois étapes de la "Téchouva" ? Quelles sont les trois Mitsvot les plus importantes pour se préparer à Yom Kippour ?

JE DÉCOUVRE… Cours :

1. Il y a très longtemps, les Bnei Israël (le peuple Juif) ont été esclaves dans un des pays représentés par l’une de ces illustrations. Colorie la photo de ce pays.

Il y a très longtemps, les Juifs ont été esclaves en Egypte. Une fois sortis d’Egypte, les Juifs sont restés dans le désert.

Qui essayera de comprendre ses amis et parents et qui ne voudra pas les écouter. Nous ne savons pas ce qui se passera cette année, mais ce que nous savons, c’est que si nous aidons notre prochain, celui qui en a besoin, Rouge > Vert > >

Si nous nous repentons sérieusement à chaque fois que nous nous sommes trompés et si nous faisons une prière sincère, nous serons de meilleurs enfants et de meilleures personnes. Et Hachem sait cela et il en a conscience »

(Ounetané Tokef, Ma’hzor Layéladim).

1 L'Egypte

22 | Vie juive / Talmud Torah

2

La France

3 Israël

| 23


2. Où les Bnei Israël sont-ils restés entre le moment où Hachem les a fait sortir d’Egypte et celui où ils sont entrés en Israël ? Entoure la bonne réponse : A. B. C.

Au sommet d’une montagne. Dans la forêt. Dans le désert.

Activité 2 Quelle fête célébrons-nous quelques jours après Yom Kippour pour se souvenir de cette période où les Bnei Israël vivaient dans des cabanes ? Colorie la bonne réponse : a

b

‘Hanouka

d

JE M’ENTRAINE

Pourim

c

Yom Kippour

e

Cours :

Roch Hachana

Souccot

La cabane que la Torah nous ordonne de construire pour la fête de Souccot s’appelle une Soucca. Montrer la photo d’une Soucca et procéder à une description avec les enfants. Nous devons y manger et y étudier la Torah. Certains y dorment même..

Cours : Dans le désert, les Juifs n’avaient pas de vraie maison car ils se déplaçaient beaucoup. Ils vivaient donc dans des cabanes. Pour se souvenir de cette période, nous célébrons la fête de Souccot.

Activité 3

Activité 1 Parmi ces images, colorie celle qui ressemble le plus au type d’endroit dans lequel tu vis :

1

Igloo

2 Yacht

3

Comment s’appelle la cabane que la Torah nous ordonne de construire à Souccot ? Raye les mauvaises réponses : a.

Michkane /

b.

Loulav /

c.

Bait /

d.

Soucca /

Tente

Activité 4 Parmi ces images, entoure celle qui représente une Soucca :

A 4

Maison

B

C

5 Immeuble

Activité 5 Lorsque les Bnei Israël étaient dans le désert, ils n'avaient pas d'habitations fixes comme c'est notre cas...

Que va-t-on faire dans la Soucca durant la fête de Souccot ? Entoure les bonnes réponses : 1) 2) 3) 4) 5) 6)

24 | Vie juive / Talmud Torah

Jouer Dormir Cuisiner Manger Camper Etudier | 25


Activité 6 Cours : Le toit de la Soucca doit être fait de végétaux détachés de la terre. Ce toit doit faire un maximum d’ombre tout en laissant voir le ciel. La Soucca doit être faite de trois murs, au minimum. Les murs peuvent être faits de n’importe quel matériau à condition qu’ils résistent à un vent faible.

JE RETIENS…

De quoi le toit de la Soucca doit-il être fait ? Colorie la bonne réponse : A B C D

Evaluation :

De fruits exotiques et très sucrés De végétaux détachés de la terre De briques et de ciment De plantes grimpantes

Activité 7 Quelle est la deuxième condition pour que le toit de la Soucca soit autorisé ? Entoure la bonne réponse : 1) 2) 3)

Il doit faire un peu d’ombre et que l’on puisse voir le ciel Il doit être si opaque qu’on ne puisse pas voir le ciel Il doit faire un maximum d’ombre tout en laissant voir le ciel

> A l’occasion de la fête de Souccot, la Torah nous ordonne de construire une Soucca pour se souvenir qu’à la sortie d’Egypte, les Bnei Israël vivaient dans des cabanes. > Nous devrons y manger tous nos repas durant la fête de Souccot. Certains y dormiront également. > Le toit de la Soucca doit être composé de végétaux détachés de la terre. Ces derniers devront fournir un maximum d’ombre tout en laissant apparaître le ciel. > Les murs de la Soucca, au nombre de trois au minimum, pourront être faits de n’importe quel matériau du moment que ce dernier résiste à un vent faible.

• Pourquoi célèbre t-on Souccot ? • Que fait-on dans la Soucca ? • Comment doit être le toit de la Soucca ? • Comment doivent être les murs de la Soucca ?

JE POURSUIS À LA MAISON… Petit travail manuel en famille.

Activité 8

Propose aux membres de ta famille de fabriquer une Soucca miniature que tu présenteras à tes camarades dimanche prochain. La seule condition est que ta Soucca soit bien cachere.

Combien de murs la Soucca doit-elle avoir au minimum ?

3 ........................................................ Barre parmi les illustrations les Souccot qui ne sont pas autorisées

1

2

3

Bon travail !!!

4

Activité 9 Colorie la seule phrase qui soit complètement exacte : A B C

26 | Vie juive / Talmud Torah

Les murs de la Soucca peuvent être faits de n’importe quel matériau à condition qu’ils résistent à un vent faible. Les murs de la Soucca doivent obligatoirement être faits en pierre ou en bois pour résister à un vent faible. Les murs de la Soucca peuvent être faits de n’importe quel matériau même si un vent faible pouvait les détruire. | 27


Souccot (Cours 2)

JE M’ENTRAINE Activité 1

Objectifs : • L’élève sera capable de définir (reconnaître et citer les 4 sortes de végétaux (en hébreu et en français) utilisés durant la fête de Souccot. • L’élève sera capable de reproduire la gestuelle de cette Mitsva.

JE ME SOUVIENS…

Cours :

Parmi ces images, colorie celles qui représentent les 4 végétaux que nous utiliserons lors de la fête de Souccot.

Lors de la fête de Souccot, nous avons l’habitude d’utiliser 4 sortes de végétaux : · Des branches de palmier (loulav) · Des feuilles de saule (hadassim) · Des feuilles de myrte (aravot) · Un cédrat (étrog).

Coche la case quand tu connais la réponse :

Bien faire retenir le nom en hébreu, en français et utiliser des photos de ces végétaux pour que l’enfant sache les reconnaître..

Pourquoi construisons-nous une Soucca à l’occasion de la fête de Souccot. Que faisons-nous dans la Soucca ? Comment doit être le toit de la Soucca ? Comment doivent être les murs de la Soucca ?

JE DÉCOUVRE… 1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

Parmi ces végétaux, entoure ceux dont tu connais le nom :

28 | Vie juive / Talmud Torah

| 29


Cours :

Activité 2

Activité 3

Relie les arba minim avec leur nom en français puis en hébreu.

Ecris à côté de chacun des végétaux le nombre dont on a besoin pour faire la Mitsva.

Branche de myrthe

hadassim

Cédrat

aravot

Branche de palmier

1

.................

3

1

.................

2

.................

Branche de saule

etrog

.................

Cours :

loulav

(La Béra’ha sera citée à titre indicatif mais il ne sera pas demandé aux enfants qu’ils sachent la réciter). Il sera également important de vérifier que les enfants savent situer les quatre points cardinaux et le cas échéant le leur apprendre. Voici de quelle façon réaliser cette Mitsva :

Activité 4 Pour les plus malins :

Entoure la bonne combinaison des " Quatre espèces "

Pour les plus malins : « relie les mots » :

Loulav : colonne vertébrale ; étrog : le coeur, hadassim : l’œil et aravot : la bouche.

loulav

aravot

etrog

hadassim

Après avoir réuni les trois sortes de feuilles entre elles, nous prendrons le étrog dans la main droite et l’ensemble des feuilles dans la main gauche. En revenant toujours vers le cœur, nous dirigerons tous les végétaux vers le sud, puis vers le nord, puis vers l’est, puis vers le haut, puis vers le bas et enfin vers l’ouest.

Bouche

Yeux

Pour les plus malins :

Colonne vertebrale

Coeur

Pour réaliser cette Mitsva, nous aurons besoin : • D’un loulav • D’un étrog • De trois aravot • De deux hadassim.

1

2

3

« Barou’h ata … al nétilat loulav ». Le premier jour, on récitera aussi la bénédiction de chéhé’hiyanou.

Pour les plus malins : connais-tu la bénédiction à faire pour cette Mitsva ?

30 | Vie juive / Talmud Torah

| 31


Activité 5 Sur cette boussole, découpe et colle-les étiquettes à leur place pour situer les quatre points cardinaux (étiquettes en annexe 3) :

Nord

Ouest

Est

Annexe 4 - Le Jéopardy

Activité 6 A partir de quelle partie du corps devons-nous faire partir les quatre végétaux ? Entoure la bonne réponse : à partir de la tête à partir du cœur à partir du ventre

A la fin de Souccot nous célébrerons la fête de Sim'ha Torah. A cette occasion, nous nous rendrons tous à la Synagogue pour danser avec les Séfer Torah. C'est un moment de joie intense qu'il faut vivre avec toute sa famille.

Evaluation :

Activité 7

1. Comment s’appellent en français les quatre végétaux utilisés à Souccot ? 2. Comment s’appellent en hébreu les quatre végétaux utilisés à Souccot ? 3. Au tableau, désigne chacune des sortes de végétaux en les nommant en français et en hébreu. 4. Dans quel ordre devrons-nous manipuler les quatre sortes ? (Pour cette question, demander aux enfants de Montrer la gestuelle tout en l’expliquant).

Parmi les propositions ci-dessous, colorie celles qui indiquent correctement la façon de manipuler les quatre végétaux :

32 | Vie juive / Talmud Torah

1. 2. 3. 4. 5. 6.

nord sud est ouest haut bas

> A l’occasion de la fête de Souccot, nous allons utiliser quatre sortes de végétaux : Le étrog : un cédrat Le loulav : une branche de palmier Des hadassim : trois feuilles de myrte Des aravot : deux feuilles de saule. > Nous devrons réunir toutes les branches ensemble et les tenir dans la main droite. Nous prendrons le étrog de la main gauche. > Après avoir récité la bénédiction, on dirigera le tout vers le sud, le nord, l’est, le haut, le bas et l’ouest en revenant à chaque fois vers le cœur.

JE POURSUIS À LA MAISON…

Sud

a. b. c.

JE RETIENS…

1. 2. 3. 4. 5. 6.

sud nord haut bas est ouest

1. 2. 3. 4. 5. 6.

sud nord est haut bas ouest

1. 2. 3. 4. 5. 6.

Tu pourras jouer avec tous les membres de ta famille. Le jeu est simple : pour une fois, on ne devra pas trouver les réponses aux questions mais les questions aux réponses !!! Exemple : si je dis « choffar », tu réponds « corne de bélier » ou « objet qui produit un son quand on souffle dedans » ou encore « objet utilisé à l’occasion de Roch Hachana »… Tu peux à présent expliquer le jeu à ta famille et commencer. Ton maître, ou ta maîtresse, va te donner une série de petites cartes comportant les mots pour lesquelles les membres de ta famille devront trouver la question (attention : comme dans l’exemple, il peut y avoir plusieurs questions qui correspondent) Chaque question rapportera un point à celui qui la pose. Plus il posera de questions différentes et plus il aura de points !!! Evidemment, les questions auront forcément pour réponse le mot inscrit sur la carte. Bonne chance à tous et amusez-vous bien !!!

ouest bas haut est nord sud | 33


Chapitre 2 ... « Souviens-toi du jour du Chabbat pour le sanctifier. Durant six jours tu travailleras… mais le septième jour sera un Chabbat pour D.ieu» (Chemot 20 :8-13)

“Rythme de la vie Juive ” Les fêtes de Tichri sont terminées. Nous avons vécu des moments très forts, que ce soit en famille ou à la Synagogue. Nous allons à présent reprendre notre rythme habituel, mais attention : pas question d’oublier les bonnes résolutions que nous avons prises durant les fêtes. Dans ce chapitre, nous découvrirons les premières prières que nous adresserons à Hachem. Nous serons capables de citer le nom des jours en hébreu et de raconter ce que D.ieu a créé durant les six jours de la création. Nous serons à même d’expliquer les notions de Hadlakat Néroth et de Havdala et de citer ce qui est permis ou non le jour du Chabbat. Enfin, la Synagogue n’aura plus de secret pour nous… Eh bien ! Le programme est chargé et vous devez être impatients ! Alors commençons par le commencement…

La journée

Objectifs :

Chacune de nos journées est remplie d’activités. Mais il est très important pour chacun d’entre nous de se souvenir d’Hachem plusieurs fois dans la journée. « Pourquoi pas ! me diras- tu, mais comment et quand ? ». C’est ce que nous allons découvrir ensemble.

• L’élève sera capable de citer les moments pendant lesquels nous devons faire les prières de Chéma Israël, Modé Ani et Nétilat Yadayim. • L’élève sera capable de réciter la première phrase du Chéma Israël et du Modé Ani. • L’élève sera capable d’appliquer la façon dont on fait le Nétilat Yadayim du matin.

JE DÉCOUVRE… 1. Dessine ce que tu trouves de beau dans la nature.

Prends le temps de vérifier également ce que tes amis ont dessiné. 2. Selon toi, qui a créé toutes ces merveilles ?

sommaire 1. La journée 2. La semaine (cours1) 3. La semaine (cours 2) 4. La Synagogue

Activité 1 Comment s’appelle la première prière que nous devons réciter en ouvrant les yeux le matin ? Entoure la bonne réponse : 1

34 | Vie juive / Talmud Torah

Cours :

JE M’ENTRAINE

Adon Olam

2

Chéma Israël

3

Modé Ani

Dès que l’on ouvre les yeux le matin, on récite une prière appelée Modé Ani. En résumé, cette prière signifie : « Merci, je te suis reconnaissant ». En chacun d’entre nous, il y a une partie d’Hachem qui s’appelle la Néchama. Nous récitons le Modé Ani pour remercier Hachem de rendre tous les matins leurs forces à notre corps et notre Néchama. Différencier le modé des garçons et le moda des filles. Travailler sur la mémorisation des mots.

| 35


Activité 2

Activité 5

Quel est le sens de cette prière ? Barre les mauvaises réponses.

Comment s’appelle cet ustensile ? Colorie la bonne réponse :

a. b. c. d.

De rien ! C’est normal. Merci, je te suis reconnaissant de rendre des forces à ma Néchama ! Super ! J’ai bien dormi ! Vivement ce soir… je suis encore fatigué. Bassine

Kipa

Kéli

1

2

3

Activité 3 Que veut dire Néchama ? Colorie la bonne réponse :

1

2

âME

3

CORPS

TêTE

Quelle est la bonne façon de faire Nétilat Yadayim le matin ? Entoure, dans chaque image, la main sur laquelle il faudra verser l’eau du kéli, étape par étape.

Qu’est ce qu’une Néchama ? Entour la bonne réponse : 1) 2) 3)

Une force Une grande intelligence Une partie de D.ieu qu’il place en nous

1

2

3

4

5

6

Droite

Gauche

Droite

Gauche

Droite

Gauche

Pour les plus malins : comment faire Nétilat Yadayim avant de manger du pain ?

Activité 6 Cours : La Nétilat Yadayim du matin se fait de façon particulière. On utilise un kéli qui est un recipient avec des poignets dans lequel on va mettre de l’eau. On verse de l’eau sur la main droite puis sur la gauche et on alterne six fois de suite. Ici la démonstration est obligatoire. La manipulation par chaque élève est fortement recommandée.

Activité 4 Pourquoi devons-nous remercier Hachem chaque matin dès notre réveil ? Colorie la bonne réponse.

Pour le nouveau jeu que j’ai reçu…

Pour les forces qu’il donne à ma Néchama

A

B

En versant de l’eau trois fois sur la main droite puis trois fois sur la main gauche.

Cours :

Que veut dire e’ had ? Relie le mot e’ had avec le chiffre auquel il correspond.

5

Pour les plus malins :

8

3

1

2

Pour les plus malins : sais-tu compter jusqu’à 10 en hébreu ?

En hébreu, « 1 » se dit e’had. Hachem est le créateur de toutes les merveilles qui nous entourent. Le soir avant de dormir et le matin après s’être levé, nous récitons le Chéma Israël. Cette prière nous rappelle qu’Hachem est unique. Elle signifie : « Ecoute Israël, Hachem est notre D.ieu, Hachem est un » Nous la récitons le matin et le soir pour commencer et terminer notre journée en nous souvenant qu’Hachem est unique. Nous la récitons en mettant notre main droite sur les yeux. Faire travailler la mémorisation des mots.

Activité 7 Pour les bonnes notes que j’ai à l’école… C

36 | Vie juive / Talmud Torah

Parmi ces phrases, entoure celle qui traduit la prière du Chéma Israël : 1) 2) 3)

« Ecoute, mon ami, Hachem est notre D.ieu, Hachem est un » « Regarde, Israël, Hachem est notre D.ieu, Hachem est un » « Ecoute, Israël, Hachem est notre D.ieu, Hachem est un »

Pour les plus malins : E’had, chtayim, chaloch, arba, ‘hamèch, chèch, chéva, chmoné, técha, esser.

| 37


Activité 8

2. Le Chéma Israël

A quel moment de la journée récitons-nous le Chéma Israël ? Colorie la bonne réponse Elokénou

- Après le goûter 1 de l’après midi. - Le soir avant de dormir.

- Le soir avant 2 de dormir. - En ouvrant les yeux le matin.

- Le soir avant 3 de dormir. - Le matin pendant la prière

- Le matin après 4 s’être levé. - A midi au moment du repas.

- Après le repas de 5 midi - Avant de dormir.

- Une fois par 6 semaine, uniquement.

4

Adonay

3

Israël

2

E’had

6

Adonay

5

Chéma

1

JE RETIENS… Evaluation :

Activité 9 Pourquoi récitons-nous le Chéma Israël le soir avant de dormir et le matin après s’être levé ? Colorie la bonne réponse. A B C Pour les plus malins : Barou’h chem kevod mal’houto léolam vaed.

Pour passer une meilleure nuit. Il n'y a pas de raison particulière. Pour se souvenir, en commençant et en finissant la journée, qu’Hachem est unique.

1. Quelle prière récitons-nous tous les soirs avant de dormir ? A quel autre moment la disons-nous ? 2. Quelle prière récitons-nous tous les matins dès que l’on ouvre les yeux ? (Attention : bien distinguer les filles des garçons). 3. Comment faisons-nous le Nétilat Yadayim ?

Pour les plus malins : saurais-tu réciter la petite phrase que l’on dit à voix basse dans le Chéma Israël ?

JE POURSUIS À LA MAISON…

Activité 10 Les mots du Modé Ani et du Chéma Israël se sont mélangés. A l’aide des étiquettes de l’annexe 5, remets en ordre les deux prières.

Travail manuel

1. Le Modé Ani

Mélè’h

4

Léfané’ha

3

Ani

2

Modé

1

Bi

8

Chéhé’hézarta

7

Vékayam

6

‘Hay

5

Raba

11

Véhémla

10

Nichmati

9

Emounaté’ha 12 38 | Vie juive / Talmud Torah

> Tous les matins à mon réveil, je récite le Modé Ani (si je suis un garçon) ou le moda Ani, (si je suis une fille) pour remercier Hachem de donner chaque matin de nouvelles forces à mon âme (Néchama). > Ensuite, je fais Nétilat Yadayim en versant de l’eau sur mes mains à l’aide d’un kéli, sur ma main droite, puis sur la gauche, et ce trois fois de suite. Remarque : ce Nétilat Yadayim est différent de celui que l’on fait avant de manger du pain (mais nous aborderons cela plus tard). > Tous les soirs avant de dormir (et le matin après m’être levé), je dois réciter le Chéma Israël qui me rappelle que D.ieu est unique.

Sur une feuille cartonnée, recolle dans l’ordre les mots du Chéma Israël au recto et ceux du Modé Ani au verso (à découper dans la feuille que photocopiera ton professeur dans l'exercice ci-dessus) Ensuite, prends soin de bien décorer ce panneau. Tu pourras l’apporter au Talmud Torah dimanche prochain pour le montrer à tes camarades. Puis tu le ramèneras chez toi et l’accrocheras au-dessus de ton lit. Il te sera bien utile pour ne pas oublier ces importantes prières.

| 39


La semaine (Cours 1)

JE M’ENTRAINE

D’où vient-on ? Comment ont été créés la terre sur laquelle nous vivons et tout ce qui s’y trouve ? Combien de temps cela a-t-il bien pu prendre ? Découvrons-le ensemble…

Activité 1 Parmi ces images, entoure celles qui représentent ce qu’ Hachem a créé durant les 6 jours de la création :

JE ME SOUVIENS… Coche la case quand tu connais la réponse : Je suis capable de réciter le Chéma Israël. Je suis capable de réciter le Modé Ani. Je sais comment faire le Nétilat Yadayim du matin. Je sais à quel moment de la journée doivent se dérouler ces trois étapes.

JE DÉCOUVRE… Observe ces images. Selon toi, qu’ évoquent-elles ?

Activité 2 Numérote les jours de la semaine du premier au sixième en commençant par le dimanche :

1

2

3

4

Combien y a-t-il d’images ? ……… Que peux-tu en conclure ? Complète cette phrase : « Hachem a créé le monde en …… jours ».

5

6

Jeudi

Dimanche

Mardi

5

1

3

Lundi

Vendredi

Mercredi

2

6

4

Pour les plus malins : Yom chéni ---- chnayim (chtayim) Yom chlichi ----- chaloch Yom révii ------ arba Yom ‘hamichi ---- ‘hamèch Yom chichi ---- chèch Yom richone ----roch (la tête = le premier)

Pour les plus malins : peux-tu faire le rapprochement entre les nombres en hébreu et le nom des jours de la semaine en hébreu à partir de leur racine ? 40 | Vie juive / Talmud Torah

| 41


Colorie de la même couleur chaque jour de la semaine et le jour auquel il correspond en hébreu.

Complète ce tableau :

3

3

Vendredi

4

6

5

2

1

1

Lundi 2

chéni

5

Dimanche

révii

hamichi

Jeudi

chlichi

Mercredi

richon

4

6

chichi

DESSIN DE L' OBSCURITÉ ET DE LA LUMIÈRE

Dimanche

Lundi

Mardi

Mercredi

Jeudi

Vendredi

Richon

Cheni

Yom Chlichi

Révii

'Hamichi

Yom Chichi

jour hébreu

Mardi

Création

Activité 5

jour français

Activité 3

DESSIN DE LA TERRE ET DE LA VÉGÉTATION

DESSIN DES ASTRES

DESSIN DES ANIMAUX ET DE L HOMME

Tu trouveras les mots et images manquants sur l’annexe 7. Découpe-les et colle-les au bon endroit. Pour les plus malins : comment s’appelle le premier homme créé par Hachem ? Et sa femme ?

Cours : Expliquer ce qu’Hachem a créé chacun des jours de la création. Bien faire participer tous les enfants pour s’assurer que chaque enfant a bien retenu les créations de chacun des jours. S’inspirer des réponses de l’activité 5.

42 | Vie juive / Talmud Torah

Activité 4

A deux...

Fabrique, à l’aide de l’annexe 6, ton jeu des jumeaux sur la semaine juive et joue avec l’un de tes camarades. Règle du jeu : Créer un maximum de couples de cartes. Le jeu est composé de 12 cartes. Sur chaque carte, tu peux voir le nom du jour de la création et ce qu’Hachem a créé ce jour. Les six premières cartes comportent le nom du jour en français et les six dernières en hébreu. Les cartes sont mélangées et disposées face cachée sur la table. Le premier joueur soulève deux cartes et lit ces cartes (que ce soit en français ou en hébreu). S’il s’agit des deux cartes représentant le même jour de la création, les deux cartes sont à lui. Sinon, il doit les reposer face cachée sur la table à l’endroit où il les avait prises. Il passe son tour et le deuxième joueur tente sa chance. Attention : il faut bien observer et mémoriser la place des cartes. Tant qu’un joueur forme des bons couples de cartes, il garde la main.

Pour les plus malins : Premier homme : Adam. Sa femme : ‘Hava.

JE RETIENS… Evaluation :

> Hachem a créé le monde en 6 jours. Durant ces 6 jours Il a créé la lumière, le soleil, la lune, les animaux, l’Homme et tant d’autres choses !!! > La semaine Juive commence le dimanche. Les six premiers jours de la semaine sont yom richone (dimanche), yom chéni (lundi), yom chlichi (mardi), yom révii (mercredi), yom ‘hamichi (jeudi) et yom chichi (vendredi). > Voici les créations d’ Hachem jour après jour : - yom richone : Il créé le ciel et la terre, il sépare la lumière de l’obsurité - yom chéni : Il sépare les eaux d’en-haut de celles d’en-bas - yom chlichi : D. rassemble les eaux et fit apparaître la terre ferme - yom révii : Il créé les astres - yom ‘hamichi : Il créé les poissons et les oiseaux - yom chichi : Il créé les animaux et l’Homme

1. En combien de temps D.ieu a-t-il créé le monde ? 2. Quels sont les noms des jours de la semaine en hébreu ? 3. A quels jours correspondent-ils en français ? 4. Qu’est ce qui a été créé chaque jour de la semaine ?

| 43


JE POURSUIS À LA MAISON… Voici un petit jeu que tu peux proposer aux membres de ta famille (petits et grands). Ce sera l’occasion pour eux d’apprendre ce que tu sais à présent… Quant à toi, sache qu’une petite révision ne fait jamais de mal !!! Tu seras l’arbitre (attention : pour cela il te faut être juste et surtout bien te souvenir de ce qu’ Hachem crée les six premiers jours).

Il te faut : un sablier (tu pourras le trouver dans certains jeux de société) ou un chronomètre, une feuille de papier et un stylo. Une liste contenant des noms d’animaux, d’arbres, d’astres, etc, que tu auras composé avant la partie. Règle du jeu : préciser quel jour de la création le mot cité a été créé. C’est toi qui choisiras le premier membre de ta famille qui commencera. Tu liras un par un les mots que tu auras placés dans ta liste et lui devra te répondre le nom du jour où il a été créé. A partir de là, il faudra retourner le sablier. Ce membre de ta famille aura alors une minute pour répondre à un maximum de mots. Attention : chaque bonne réponse vaudra un point et chaque mauvaise réponse en fera perdre un. On pourra recommencer plusieurs fois et additionner les points à condition que chacun joue à son tour et que tous les participants fassent le même nombre de tours… Avant de commencer, trace sur ta feuille un tableau comme ci-dessous et complète le avec le nom des membres de ta famille. Il te servira à compter les points.

La semaine (Cours 2) Le Chabbat… Tout le monde en a déjà entendu parlé… Mais de quoi s’agit-il exactement ? Quand démarre-t-il ? Quand s’achève-t-il ? Qu’y faisons-nous ? T’es-tu déjà posé ces questions ? Essayons ensemble d’y répondre…

JE ME SOUVIENS…

Objectifs :

Coche la case quand tu connais la réponse : Je suis capable de citer le nom des jours de la semaine en hébreu.

• L’élève sera capable d’expliquer que la Hadlakat Néroth et la Havdala marquent les limites entre le Chabbat et les autres jours de la semaine. • L’élève sera capable de constituer une liste d’actions que nous faisons différemment ou exclusivement le Chabbat.

Je suis capable de faire correspondre les jours de la semaine en hébreu avec ceux en français. Je suis capable de préciser ce que Hachem a créé chacun des 6 jours de la semaine.

JE DÉCOUVRE… 1. Voici des images illustrant plusieurs activités. Colorie celles que tu as l’habitude de pratiquer :

Exemple : Membre de la famille Papa Maman Aryé (frère) Sarah (sœur) Ethan (cousin)

Nombre de points 5 + 2 + 0 +15 = 22 8 + 2 + 3 + 6 = 19 2 + 10 + 5 + 9 = 26 6 + 8 +0 + 12 = 26 2 + 3 + 5 +7 = 17

2. En général, après ces activités, de quoi as-tu besoin ? Entoure la bonne réponse.

44 | Vie juive / Talmud Torah

RECOMMENCER

TE REPOSER

1

2

| 45


Activité 4

JE M’ENTRAINE

Observe cette image :

Cours : • Réviser les créations d’Hachem chaque jour de la semaine ; • Le septième jour, Hachem a arrêté de créer le monde. Ce jour de repos est le Chabbat.

Création des animaux et de l’homme

Yom chichi

Activité 1 Dessine pour chaque jour ce qu'Hachem a créé :

Création des oiseaux et des poissons

Yom 'hamichi

Création des astres

Yom révii

Séparation des eaux d’en-haut et des eaux d’en-bas

Séparation des terres et création de la végétation

Yom chélichi

Yom cheni

Création du ciel et de la terre. Séparation du jour et de l’obscurité

Yom richone

Comment nomme-t-on cette action en hébreu ? Entoure la bonne réponse :

Hadlakat Nérot

Kidouch

Havdala

1

2

3

Pour les plus malins : quelle bénédiction la maman doit-t-elle réciter en allumant les bougies ?

Pour les plus malins : Barou’h… léhadlik ner chel Chabbat kodèch.

Activité 2 Comment s’appelle le jour où Hachem s’est arrêté de créer le monde ? Colorie la bonne réponse :

Cours : Le Chabbat débute le vendredi soir avec l’allumage des bougies. C’est la Hadlakat Néroth. Les mamans doivent allumer deux bougies tous les vendredis soir au coucher du soleil. Elle réciteront alors la bénédiction : « …léhadlik ner chel Chabbat kodech ».

Yom richone

Yom Chabbat

Yom révii

1

2

3

Parmi ces images, entoure celles qui représentent des actions interdites le jour du Chabbat :

Cours : • Etablir une liste d’actions interdites le jour du Chabbat. • Etablir une liste d’actions autorisées le jour de Chabbat. • Etablir une liste d’actions réservées au jour du Chabbat.

Activité 3 Par quelle action le jour du Chabbat commence-t-il ? Colorie la bonne image :

1. La préparation du repas de Chabbat 46 | Vie juive / Talmud Torah

Activité 5

2. Le kidouch

3. L’allumage des bougies du Chabbat | 47


Activité 6

Activité 8

Dans ce tableau, lis bien les situations. Coche pour chacune d’elle s’il s’agit d’une action interdite le Chabbat, autorisée le Chabbat ou que l’on ne fait que le Chabbat :

La maman de Sam va allumer ses bougies de Chabbat. Dessine le bon nombre de bougies :

Situation Je me rends à l’école Je fais une petite sieste Je vais à la Synagogue écouter la lecture de la Paracha Je mange un bon repas Je fais le kidouch Je joue à la DS Je vais me promener Je fais du skate-board J’allume des bougies Je joue à l'ordinateur

Interdite le Chabbat

Autorisée le Chabbat

Activité 8 Il faut en dessiner deux.

Cours :

Réservée au Chabbat

Le Chabbat se termine le samedi soir à la sortie des étoiles avec la Havdala. Pour cela, on a besoin d’une bougie spéciale (elle doit être tressée) ou de deux bougies que l’on réunira, d’un verre de Havdala rempli de vin et de plantes odorantes (comme des clous de girofle).

X X X X X X X X X X

Activité 7 Avec l’aide de l’un de tes camarades, dessine une action interdite le Chabbat, une action autorisée le Chabbat et une que l’on ne fait que le jour du Chabbat. Attention : il faudra choisir des actions que l’on n’a pas évoquées dans les activités précédentes. Interdite le Chabbat

Autorisée le Chabbat

Réservée au Chabbat

Exemple : Jouer sur l’ordinateur

Exemple : lire un livre

Exemple : faire le kiddouch

Activité 9 Par quelle action le jour du Chabbat se termine- t-il ? Colorie la bonne image :

Hadlakat Néroth

Kidouch

Havdala

1

2

3

Pour les plus malins : Porter (ses clefs, un ballon, etc.). Il existe une action qui est interdite le Chabbat uniquement en dehors de la maison.

48 | Vie juive / Talmud Torah

Pour les plus malins : il existe une action qui est interdite uniquement en dehors de la maison. Sais-tu laquelle ? | 49


Activité 10 De quoi est composée la Havdala ? Entoure l’image représentant les bons ingrédients et ustensiles de la Havdala :

JE POURSUIS À LA MAISON… Travail manuel Tu vas confectionner deux bougeoirs pour ta maman avec lesquels elle pourra allumer ses bougies avant chaque Chabbat. Pour cela, fais-toi aider par ton papa et/ou tes frères et sœurs ( il vaut mieux que cela reste secret pendant la fabrication afin de faire une surprise à ta maman) . Tu pourras utiliser toutes sortes de matériaux à condition qu’ils ne soient pas inflammables (par exemple : pâte à sel, pâte à modeler, etc...).

• Pains de Chabbat • Bouteille de vin • Verre de Havdala

• Bougie • Pains de Chabbat • Bouteille de vin • Verre de Havdala

• Bougie de Havdala • Verre de Havdala • Bouteille de vin • Clous de girofle

• Étrog • Bouteille de vin • Clous de girofle • Verre de Havdala

Pour les plus malins : 1. Boré péri haguéfèn 2. Boré miné béssamim 3. Boré méoré haèch

Exemples de fabrication : - En mélangeant de la farine, de l’eau et du sel, on obtient de la pâte à sel. Cela ressemble à de la pâte à modeler mais n’est pas colorée. Après avoir formé tes bougeoirs, demande à un adulte de les faire cuire au four. Une fois refroidis, tu pourras les peindre. - En utilisant du « plastiroc ». Il s’agit d’une sorte de pâte à modeler déjà colorée qui une fois formée se fait cuire au four et durcit… Tu peux en trouver dans les papeteries ou magasins spécialisés dans les travaux manuels. - En utilisant du papier aluminium. Utilise, par exemple de la vaisselle de ta dînette (ou de celle de ta sœur si elle te le permet) et retourne les verres. Tu peux les recouvrir de papier aluminium et fabrique des godets en aluminium que tu colleras au sommet des verres pour y placer les bougies… Ceci n’est qu’une liste d’exemples ; tu peux évidemment trouver d’autres idées… Bonne chance et

!!!

Pour les plus malins : quelles sont les bénédictions qui seront récitées durant la Havdala ?

JE RETIENS… Evaluation : 1. Qu’est ce qui montre que Chabbat a commencé ? Décrire. 2. Qu’est ce qui Montre que Chabbat est terminé ? Décrire. 3. Citer des actions interdites le Chabbat. 4. Citer des actions autorisées le Chabbat. 5. Citer des actions réservées au Chabbat.

50 | Vie juive / Talmud Torah

> L’allumage des bougies du Chabbat (Hadlakat Nérot) marque le début du Chabbat. Les mamans devront allumer deux bougies avant Chabbat. > Le Chabbat, nous devrons faire un certain nombre d’actions (telles que le Kidouch ou le Motsi) mais nous aurons également des interdictions. > La Havdala marque la fin du Chabbat. Pour la faire, nous aurons besoin d’un verre de vin, d’une bougie tressée (ou de deux bougies à réunir) et de clous de girofle (ou autre plante dont le parfum est bon).

| 51


Objectifs : • L’élève sera capable de définir la nature, la place et la fonction du mobilier et des différents acteurs d’une Synagogue. • L’élève sera capable d’apprécier le comportement auquel appelle ce lieu.

La Synagogue

JE M’ENTRAINE Cours :

Activité 1 Il existe un endroit où les Juifs ont l’habitude de se rencontrer. Cet endroit est idéal pour prier et accorder du temps à D.ieu. Tu y es certainement déjà allé mais le connais-tu si bien que cela ? Prenons le temps de vérifier ce que l’on sait et d’en apprendre encore davantage…

Dans toutes les Synagogues, on peut trouver au moins un Séfer Torah. Les sifrei Torah ont une place bien spécifique. On les range dans une sorte d’armoire appelée Aron Kodech.

Observe cette image :

De quoi s’agit-il ?

JE ME SOUVIENS… Coche la case quand tu connais la réponse :

Une Hagada

Une Méguila

Un Séfer Torah

A

B

C

Où va-ton ranger le Séfer Torah ? Colorie la bonne réponse et relie-la à la bonne image.

Je suis capable de préciser ce qui marque l’entrée du Chabbat. Je suis capable de préciser ce qui marque la fin du Chabbat. Je suis capable de citer des actions permises, interdites ou réservées au Chabbat.

Arone Hakodech

Choul’han

Bima

1

2

3

JE DÉCOUVRE…

Cours : Juste devant le Aron, se trouve un grand rideau qui recouvre complètement les portes du Aron. Ce rideau s’appelle paro’het. Lorsque l’on sort un Séfer Torah du Aron pour le lire, on le pose sur une table qui se trouve face au aron. Cette table s’appelle la Téva.

Observe ces photos :

Pour les plus malins : connais-tu la traduction des mots Séfer Torah et Arone Hakodech ?

Livre de Torah et armoire

Activité 2

Que représentent-elles ? Entoure la bonne réponse.

52 | Vie juive / Talmud Torah

Pour les plus malins :

Une mairie

Une Synagogue

Une école

1

2

3

Que trouve-t-on juste devant le Arone Kodech ? Entoure la bonne réponse. a. b. c.

Un pupitre Une chaise Un rideau

| 53


Activité 4

Comment s’appelle ce rideau ? Colorie la bonne réponse : Bima

Hé’hal

Paro’het

1

2

3

Activité 3

A qui ces chaises sont-elles destinées ? Entoure la bonne réponse :

Lorsque l’on lit le Séfer Torah, où le pose-t-on ? Entoure la bonne réponse :

a. b. c.

a. b. c.

Activité 5

Sur le Arone kodech Sur un tapis Sur la téva

Qu’est ce qu’une téva ? Raye les mauvaises réponses : 1. 2. 3.

Cours :

Que remarques-tu sur cette image et dont on n’a pas parlé ? Colorie ces objets :

Cours :

Comment s’appelle l’objet qui sépare les hommes des femmes dans la Synagogue ? Colorie la bonne réponse :

Une armoire en bois et en or Une table en plastique blanc Une table recouverte de velours

Colorie l’image qui représente la téva :

Au Cohen A celui qui dirige la prière A ceux qui portent le Séfer Torah

Mé’hitsa

Arone Kodech

Paro’hèt

1

2

3

Activité 6 A quel endroit range-t-on les livres ? Entoure la bonne réponse :

Près de la téva, on peut remarquer des chaises qui ne sont pas destinées aux fidèles de la Synagogue. Nous réservons ces chaises pour que s’assoient les personnes qui auront la chance de porter le Séfer Torah. Dans la Synagogue se trouve également une mé’hitsa qui sépare la galerie des hommes de la galerie des femmes.

a. b. c.

dans une armoire dans une bibliothèque sur une table

On trouve aussi une bibliothèque qui contient tous les livres qui nous seront utiles dans la Synagogue, par exemple les sidourim (pour prier) et les ‘houmachim (pour suivre la lecture de la Torah. En plus des fidèles de la Synagogue, trois personnes occupent une place particulière : le Rabbin, le ‘Hazan et le Cohen. Le Rabbin connaît la loi, il veille au respect de la Hala’ha dans la Synagogue. Il peut remplacer le ‘Hazan, il donne des cours de Torah. Le ‘Hazan dirige la prière, c’est à lui que l’on répondra amen durant la prière. Le Cohen bénit la communauté grâce à la bénédiction des Cohanim. Excepté pour la bénédiction des Cohanim, chacun peut remplacer l’autre. Par exemple, le ‘Hazan peut donner des cours de Torah, le Cohen peut lire la Torah et le Rabbin peut diriger la prière.

Quels sont les principaux livres que l’on trouve dans la bibliothèque de la Synagogue ? Raye les mauvaises réponses : Où la téva doit- elle se situer ? Entoure la bonne réponse :

Pour les plus malins : Car les prières sont relatives au temps. Ainsi grâce à l’horloge, nous saurons si c’est l’heure de faire min’ha ou si Chabbat est sorti et que nous pouvons donc faire arvit par exemple.

54 | Vie juive / Talmud Torah

a. Face au Arone Hakodech

b. Face à la sortie c. Face aux personnes qui prient

Pour les plus malins : tu remarqueras que dans chaque Synagogue une horloge est accrochée au mur. Pourquoi est-il important d’avoir l’heure dans la Synagogue ?

a. b. c.

des sidourim des hagadot des mégilot de Pourim

Pour les plus malins : Exemple : sidour, ‘houmach, mikraot gdolot, tehilim…

Pour les plus malins : combien de noms de livres différents et que l’on peut trouver dans la bibliothèque d’une Synagogue connais-tu ?

| 55


Activité 7 Dans la colonne de gauche se trouve le nom des principaux personnages de la Synagogue. Dans la colonne de droite se trouve leur activité. Relie par un trait chacun des personnages à son activité.

Rabbin

Il dirige la prière. C’est lui qui lira à voix haute les principaux passages de la prière. C’est lui que l’on suivra dans les prières.

‘Hazane

Il bénit la Communauté grâce à la bénédiction des Cohanim. On lui doit un respect tout particulier.

Cohen

Il connaît la Loi. Il veille au respect de la Hala’ha dans la Synagogue. Il est capable de remplacer le ‘Hazan. Il donne des cours de Torah.

Remarque : excepté pour la bénédiction des Cohanim, chacune de ces trois personnes peut remplacer l’autre. Par exemple, le ‘Hazane peut donner des cours de Torah s’il le souhaite, le Cohen peut lire la Torah et le Rabbin peut diriger la prière.

Activité 9 Activité 8 Dans cette image d’une Synagogue, colorie les différents objets en fonction du code de couleurs précisé : > Arone : marron > Paro’het : rouge > Téva : rose > Chaises des personnes portant les Séfer Torah : violet > Mé’hitsa : orange > Galerie des femmes : jaune > Bibliothèque et sidourim : gris.

Avec un camarade, établis la liste de ce que l’on pourra faire et ne pas faire avec les objets de la Synagogue. Détaille également le comportement à avoir dans la Synagogue et envers les personnages principaux de la Synagogue. Pour les plus malins : selon toi, combien d’hommes doivent se trouver dans la Synagogue pour que l’on puisse lire dans le Séfer Torah ?

Pour les plus malins : 10 : c’est le minyan

Ensuite, dessine au stylo bleu le Cohen devant le Arone, le ‘Hazane au stylo rouge devant la Téva et le Rabbin au stylo vert sur la chaise à côté du Arone.

56 | Vie juive / Talmud Torah

| 57


Evaluation : 1. Définissez : Aron, Paro’hèt, Téva et Mé’hitsa. 2. Précisez leur place et leur utilité. 3. Décrivez le rôle de chacun des membres de la Synagogue.

JE RETIENS… > Dans la Synagogue, le Rabbin, le ‘Hazane et le Cohen tiennent un rôle très important. Le Rabbin connaît la Loi. Il veille au respect de la Hala’ha dans la Synagogue. Il est capable de remplacer le ‘Hazane. Il donne des cours de Torah. Le ‘Hazane dirige la prière. C’est lui qui lira à voix haute les principaux passages de la prière. C’est à lui que l’on répondra dans les prières. Le Cohen bénit la Communauté grâce à la bénédiction des Cohanim. On lui doit un respect tout particulier. Excepté pour la bénédiction des Cohanim, chacune de ces trois personnes peuvent remplacer l'autre. Par exemple, le ‘Hazane peut donner des cours de Torah s’il le souhaite, le Cohen peut lire la Torah et le Rabbin peut diriger la prière. > On trouve dans une Synagogue : un Arone, une Téva, une Paro’het, des chaises particulières, une Mé'hitsa et des Sidourim. > Nous devons manifester le plus grand respect à ces personnages et ces objets.

JE POURSUIS À LA MAISON… Interroge ta famille !!! Après avoir découpé les différents éléments en annexe 8, propose aux membres de ta famille de citer le nom de chacun de ces objets ou personnages des images que tu leur montreras. Celui qui obtiendra le plus grand nombre de bonnes réponses aura gagné. Vous pourrez jouer plusieurs fois afin d’améliorer vos connaissances.

58 | Vie juive / Talmud Torah

| 59


Chapitre 3 ... « Qui est comme toi parmi les puissants Hachem ? ». (Les lettres du nom de l’armée des MaKaBiM forment la phrase « Mi Kamo’ha Baélim Hachem »)

“'Hanouka ” L’hiver est bien là et le froid l’accompagne. Mais une fête chérie de tous arrive qui va nous réchauffer le cœur. Bougies, lumières, toupies et beignets viennent nous réjouir et sont présents à chaque allumage de la ‘Hanoukia en famille. Dans les deux chapitres suivants, nous découvrirons tout en nous amusant l’histoire qui est à l’origine de la fête de ‘Hanouka, où elle débute, qui en sont les principaux personnages et quelle en est l’issue. Nous ferons également connaissance avec la ‘Hanoukia, saurons la reconnaître au premier coup d’oeil et commencerons à savoir l’utiliser correctement.

'Hanouka: l'Histoire Presque à chaque fois que nous célébrons une fête, c’est pour nous souvenir d’un moment important de notre histoire. Il est très important de savoir ce qui est arrivé à nos ancêtres et d’en tirer des leçons. Nous allons à présent découvrir une histoire tout à fait surprenante qui est à l’origine d’une des fêtes que nous apprécions le plus…

Objectifs : • L’élève sera capable de citer le nom des principaux personnages de l’histoire de ‘Hanouka (roi grec Antoyo’hous, Yévanim, Yéhoudim, famille des ‘Hachmonayim et Makabim). • L’élève sera capable de relater la problématique et les étapes principales du conflit jusqu’à son issue.

JE DÉCOUVRE… Cours :

1. Observe cette photo :

Il y a très longtemps, les Juifs ont été persécutés par les grecs, qui venaient de Grèce et qui avaient un roi très cruel. Ce roi s’appelait Antyo’hus. En hébreu, les grecs sont les Yévanim et les Juifs les Yéhoudim.

Joyeux ‘Hanouka à toutes et à tous !!!

Quel pays représente-t-elle ? Entoure la bonne réponse :

sommaire 1. ‘Hanouka : l’Histoire (Cours 1) 2. ‘Hanouka : les Dinim (Cours 2)

60 | Vie juive / Talmud Torah

La France

La Grèce

L’Italie

1

2

3

2. Comment appelle-t-on les habitants de la Grèce ? (Exemple : les habitants de la France sont les Français). Colorie la bonne réponse : Les Gréquiens

Les Grecs

Les Gressins

1

2

3

| 61


Activité 3

JE M’ENTRAINE

Je vous présente Yéhouda, Matityahou et leur famille :

Activité 1

Comment s’appelle cette famille ? Colorie la bonne réponse : Cours :

La famille des Makabim

Qui est ce personnage ? Raye les mauvaises réponses : Le roi Grec Antiochus

Le pharaon d’Egypte Paro

L’empereur Romain César

1

2

3

1

La famille des Yévanim

La famille des ‘Hachmonayim

2

Pour se défendre des attaques grecques, les Juifs forment une petite armée qui se révèle être très efficace. Cette armée se nomme les Makabim.

3

Activité 4 Que représente cette photo ?

Le roi Antyochus était très méchant avec le peuple Juif.

Activité 2

Cours : Parmi le peuple Juif, une famille était très spéciale : les ‘Hachmonayim. Dans la famille des ‘Hachmonayim, il y avait au moins deux Tsadikim : Yéhouda et Matityahou.

Comment dit-on en hébreu… ? Relie les mots à leur traduction :

Juifs

Grecs

Entoure la bonne réponse : Yévanim Pour les plus malins : Yévan et Yéhoudi

62 | Vie juive / Talmud Torah

Israëlim

Témanim

Yéhoudim

Pélichtim

Pour les plus malins : saurais-tu dire quel est le singulier de ces deux mots en hébreu ?

Une assemblée

Makabim

1

Des juifs à la synagogue 2

Une armée 3

Qui sont ces personnages ? Raye les mauvaises réponses : 1) 2) 3) 4)

Les Les Les Les

'Hachmonayim Yévanim Makabim Yéhoudim | 63


Pour les plus malins :

Pour les plus malins : les lettres du mot Makabi en hébreu sont en réalité les initiales d’un verset. Sais-tu lequel ?

Pour les plus malins : sais-tu qui était chargé d’allumer la Ménora dans le Beth Hamikdach ? Et quel était son rôle dans le Temple ?

Activité 5

Activité 6

Pour chacune des questions, colorie la case qui contient la bonne réponse :

Découpe les images en annexe 9. Remets dans l’ordre ces images qui illustrent l’histoire de ‘Hanouka.

Mi kamo’ha baélim Hachem

Cours : • Les grecs veulent empêcher les Juifs de pratiquer la Torah. • Les Juifs continuent d’étudier la Torah en cachette. Ils sortent avec leurs livres et des toupies. Quand arrivent les soldats grecs, les Juifs rangent leurs livres de Torah et font comme s’ils jouaient à la toupie. • Les grecs font quelque chose d’horrible : ils détruisent tout dans le Beth Hamikdach et placent des idoles partout!!!

1

Que les Juifs devaient quitter la terre d’Israël

Que les Juifs n’avaient plus le droit de faire du commerce

Que les Juifs n’avaient plus le droit de pratiquer les lois de la Torah

b

c

a 2

Ils se cachent avec leur livre d’étude et sortent une toupie pour prétendre être en train de jouer lorsque les soldats grecs arrivent.

a 3

Les portes ne s’ouvrent plus

(Images représentant les Makabim)

(Images de Juifs cherchant de l’huile pour la Ménora et n’en trouvant qu’une fiole)

(Images de la Ménora allumée huit jours avec calendrier en fond)

Les soldats grecs y cassent tout, volent les objets précieux et placent des idoles un peu partout c

Que font les Juifs pour se défendre ?

a

b

Ils pleurent.

c

Quel problème rencontrent les Juifs une fois le Temple rangé et nettoyé ? Ils n'ont pas de matériaux pour réparer

Les Grecs reviennent pour tout casser de nouveau.

a 6

c

b

Ils organisent une petite mais Ils se cachent dans leurs maisons très efficace armée : les Makabim qui vont vaincre les Grecs. Ils sont peu nombreux mais grâce à l’intervention de D.ieu, ils gagnent.

5

(Images du Temple saccagé par les grecs)

Ils se cachent dans des caves.

b

a 4

(Images des Juifs en train de jouer à la toupie et cachant des livres d’étude)

Quelle terrible catastrophe se produit au Beth Hamikdach (le Temple) Il y a un incendie

• Mais D.ieu fait un miracle : la fiole permet à la Ménora de rester allumée 8 jours

(Images de soldats grecs empêchant les Juifs de pratiquer des Mitsvot : déchirant des livres par exemple)

La famille des ‘Hachmonayim était des Cohanim et avaient donc le droit et le devoir de travailler dans le Beth Hamiqdach. Allumer la Ménora en faisait partie.

Quelle astuce les Juifs trouvent-ils pour continuer à étudier la Torah ? Ils vont sur les toits

• Pour se défendre, les Juifs forment l’armée des Makabim qui malgré leur petit nombre va vaincre les grecs grâce à l’intervention de D.ieu. • Mais il y a un problème : les grecs ont cassé toutes les fioles d’huile pure qui servaient à allumer la Ménora tous les jours dans le Beth Hamikdach. Les Juifs finissent par trouver une petite fiole qui devait durer un jourpour allumer la Ménora. Les autres fioles d’huile pure n’arriveront que dans 8 jours !!!

Quelle triste décision le roi grec a-t-il prise ?

Pour les plus malins :

b

Il n’y a plus qu’une fiole d’huile pure pour allumer la Ménora. c

Quel miracle Hachem fait-il alors pour les Juifs ? La fiole d’huile permet à la Ménora La fiole d’huile permet à la Ménora La fiole d’huile permet à la Ménora de rester allumée 10 jours entiers. de rester allumée les 8 jours entiers de rester allumée 6 jours entiers. que nécessite la fabrication d’huile pure. a

64 | Vie juive / Talmud Torah

b

c | 65


JE RETIENS… Evaluation : 1. Qui sont les principaux personnages de l’histoire de ‘Hanouka ? 2. Quelles sont les différentes étapes de l’histoire de ‘Hanouka ? (Interroger les enfants un par un pour que l’histoire soit complète).

> Les personnages principaux de l’histoire de ‘Hanouka sont : le roi grec Antiochus, les Yévanim, les ‘Hachmonayim et les Makabim > Le roi grec interdit aux juifs de pratiquer les Mitsvot. > Les enfants Juifs sont obligés de se cacher pour étudier la Torah. Lorsque les soldats grecs arrivent, les Juifs cachent leurs livres d’étude et sortent de leur poche des toupies avec lesquelles ils font semblant de jouer. > Le roi grec ordonne alors à ses soldats d’entrer dans le Beth Hamikdach (Temple) de tout casser et d’y placer des idoles. > Furieux et très peinés les Juifs décident alors de former une petite armée : les Makabim. Ils sont peu nombreux mais D.ieu leur donne la force de vaincre les soldats grecs. > Une fois cette guerre gagnée, les Juifs se chargent de nettoyer le Temple. Malheureusement, ils ne trouvent qu’une petite fiole d’huile pure pour allumer la Ménora durant un jour alors qu’il faut huit jours pour fabriquer de l’huile pure. Mais une fois de plus, D.ieu fait un miracle et permet à la fiole d’huile de rester allumée durant huit jours entiers… !!!

Une armée se forme au sein du Peuple juif. Les Grecs sont vaincus.

Les Juifs finissent Par miracle la par trouver une fiole permet à la fiole d’huile Ménora de rester pour allumer allumée 8 jours. la Ménora.

Frise chronologique à remplir : dessiner les événements décrits

Les Grecs empêchent les Juifs de pratiquer la Torah 66 | Vie juive / Talmud Torah

Les Juifs sont contraints de se cacher pour pratiquer les Mitsvot

Les Grecs saccagent le Temple et y mettent des idoles | 67


'Hanouka : Dinim Objectifs : • L’élève sera capable d’expliquer pourquoi ‘Hanouka dure 8 jours. • L’élève sera capable de différencier une ‘Hanoukia d’autres candélabres. • L’élève sera capable d’indiquer que l’on doit allumer chaque jour une bougie supplémentaire.

Maintenant que nous connaissons l’histoire de ‘Hanouka, voyons un peu de quelle façon nous allons agir afin de nous en souvenir chaque année…

JE ME SOUVIENS… Coche la case quand tu connais la réponse : Je suis capable de citer le nom des principaux personnages. Je suis capable de raconter l’histoire de ‘Hanouka. Je suis capable de préciser quels miracles ont eu lieu.

JE DÉCOUVRE… Observe cette photo :

JE M’ENTRAINE Activité 1 Quel miracle a eu lieu dans le Temple à l’époque des Makabim ? Entoure les bonnes réponses : a. b. c.

D.ieu a fait gagner la guerre. D.ieu a permis aux Juifs de trouver 8 fioles d’huile. D.ieu a permis à la seule fiole d’huile que les Juifs ont trouvée de rester allumée durant 8 jours.

Cours : Pour se souvenir que D.ieu permit à la seule fiole d’huile pure d’allumer la Ménora durant huit jours, nous allons célébrer la fête de ‘Hanouka durant huit jours.

Activité 2 Que faisons-nous pour nous souvenir de ce miracle ? Raye les mauvaises réponses : a. b. c.

Nous mangeons 8 beignets par jour durant ‘Hanouka. Nous allumons la ‘Hanoukia durant 8 jours Nous allumons 8 ‘hanoukiot. Pour les plus malins : Le dernier jour de ‘Hanouka est le 2 Tévèt.

Quelle fête cette famille est-t-elle en train de célébrer? Entoure la bonne réponse a. b. c.

68 | Vie juive / Talmud Torah

Souccot Pessa' h 'Hanouka

| 69


Activité 3

Activité 4

Observe cet objet :

Parmi ces objets, entoure chaque ‘Hanoukia en rouge :

Cours : Le premier jour de ‘Hanouka, nous allumons une bougie et le chamach, donc deux bougies. Le deuxième jour, nous allumons deux bougies et le chamach, donc trois bougies. Le troisième jour, trois bougies et le chamach, donc quatre bougies. Le quatrième jour, quatre bougies et le chamach, donc cinq bougies etc... Jusqu’au huitième jour où l’on allume huit bougies et le chamach, donc neuf bougies. Nous allumons donc une bougie supplémentaire chaque jour de ‘Hanouka.

Comment s'appelle cet objet? Colorie la bonne réponse :

Ménora

'Hanoukia

Nérot

1

2

3

Activité 5 Répond à ces questions : 1. Combien de bougies allume-t-on le premier jour de ‘Hanouka ?

Combien y-a-t-il de branches? Entoure la bonne réponse:

1

____ + 1 chamach 3

2. Combien de bougies allume-t-on le troisième jour de ‘Hanouka ? ____ + 1 chamach 5

3. Combien de bougies allume-t-on le cinquième jour de ‘Hanouka ? ____ + 1 chamach 7

6 + 1

8 + 1

9 + 1

1

2

3

4. Combien de bougies allume-t-on le septième jour de ‘Hanouka ? ____ + 1 chamach

Activité 6 Raye les phrases incorrectes : a. J’allume chaque jour de ‘Hanouka une bougie en plus. b. J’allume chaque jour de ‘Hanouka deux bougies en plus. c. J’allume chaque jour de ‘Hanouka huit bougies en plus.

70 | Vie juive / Talmud Torah

| 71


Activité 8

Activité 7 Dessine le bon nombre de bougies pour chaque jour de ‘Hanouka. Attention : regarde bien le calendrier !!!

a 3 bougies

Nous avons beaucoup de coutumes à 'Hanouka. En voici deux. Saurais-tu en préciser l'origine ? Relie l'image des minhaguim à la raison pour laquelle on les fait :

1. Pourquoi la fête de ‘Hanouka dure-telle 8 jours ? 2. Décrire une ‘Hanoukia. 3. Combien de bougies allume-t-on le premier jour de ‘Hanouka ? 4. Combien de bougies de plus doit-on allumer chaque jour de ‘Hanouka ?

b 2 bougies

Juste un mot : De combien de bougies aura-t-on besoin en tout pour les huit jours de 'Hanouka ? Nous aurons besoin de 44 bougies car 1+2+3+4+5+6+7+8=36 + 8 (1 chamach par jour) = 44.

c 1 bougie

d

Evaluation :

Car lorque les enfants juifs étudiaient la Torah et qu'arrivaient les Grecs, ils sortaient de leur poche des toupies et faisaient semblant de jouer avec

8 bougies

Car les beignets sont sucrés

e 5 bougies

g 7 bougies

Pour les plus malins : en or

72 | Vie juive / Talmud Torah

f 6 bougies

h 4 bougies

Car ils sont frits dans l'huile, ce qui nous rappelle le miracle de la fiole d'huile dans le Beth Hamikdach

Car c'était un jeu à l'époque des Grecs

Pour les plus malins : comment et de quoi était faite la Ménora ?

| 73


JE RETIENS… > La fête de ‘Hanouka dure 8 jours pour que l’on se souvienne du miracle d’Hachem à l’époque des Makabim. D.ieu a permis à une fiole d’huile qui devait brûler un jour de rester allumée durant huit jours. > Une ‘Hanoukia peut se présenter sous la forme d’un chandelier qui a huit branches et un chamach qui doit être différent des autres (décalé, ou plus haut, ou plus bas, etc...). La Ménora qui était dans le Temple en avait six et un chamach. > Durant la fête de ‘Hanouka, nous devons allumer une bougie et un chamach le premier soir et une de plus chaque soir de la fête pour terminer avec huit bougies et un chamach. > Durant la fête de ‘Hanouka, et plus précisément au moment de l'allumage de la 'Hanoukia, nous avons l'habitude de consommer des beignets frits dans l'huile pour nous souvenir du miracle de la fiole d'huile dans le Beth Hamikdach. Nous jouons également à la toupie en famille pour nous rappeler que c'est ce que les enfants juifs prétendaient faire lorsque les Grecs arrivaient et qu'ils étaient en train d'étudier.

JE POURSUIS À LA MAISON… Travail manuel. A l’aide de matériaux de ton choix, fabrique une ‘Hanoukia. Attention tout de même à utiliser des matières non inflammables si tu veux pouvoir utiliser ta ‘Hanoukia sans risque. Tu peux, par exemple, te servir d’un socle en bois recouvert d’aluminium sur lequel tu colleras des capsules de bière retournées. Tu peux aussi fabriquer un chandelier en pâte à sel et y placer les godets de chauffe-plats (en retirant la bougie avant de le mettre au four). Attention, demande à un adulte de te surveiller durant ce travail manuel ! Dimanche prochain, tu présenteras ton œuvre en classe de Talmud Torah et la compareras avec celle de tes amis. Dernière recommandation : prend soin de fabriquer le bon nombre de branches !!! En route l’artiste !!!

74 | Vie juive / Talmud Torah

| 75


Chapitre 4 … « Vous observerez mes 'houkim (décrets) et mes michpatim (lois sociales), quiconque les accomplira y trouvera la vie. »

“Cacherout : nourriture et comportement” Il existe dans la vie certains comportements que l’on applique systématiquement car notre sens moral nous pousse à penser que telle action est positive ou telle autre indigne d’un être humain. C’est le cas, par exemple, de ne pas voler. Chacun sait que voler n’est pas moral et notre propre logique nous pousse à ne pas commettre un acte si ignoble. Mais pour nous éprouver et tester notre foi en lui et notre dévouement, D.ieu nous a également demandé de pratiquer certains commandements qui ne répondent pas à la logique qui est la nôtre. Dans les prochains chapitres, nous étudierons plusieurs lois comme les bénédictions à faire avant de manger, les aliments qui nous sont autorisés à la consommation ou encore les mélanges interdits. Cela dit, nous approfondirons également ensemble des notions évidentes pour chacun d’entre nous comme le respect dû aux parents, au Rav ou encore aux personnes âgées.

Les Bénédictions: "Haèts" et "HaAdama" Chaque fois que nous mangeons, nous devons réciter une bénédiction pour remercier Hachem (toutefois, nous verrons, dans 2 ans, que la majorité de ces commandements ont un sens très fort qui renvoie à une vision du monde) Mais il n’existe pas une bénédiction unique pour tous les aliments. Selon ce que nous mangeons, nous réciterons une bénédiction différente. Pour commencer, voyons ensemble deux d’entre-elles.

Objectifs : • L’élève sera capable de préciser pour quels types d’aliments nous devrons réciter la bénédiction de Haèts et celle de HaAdama. • L’élève sera capable de réciter les bénédictions de Haèts et HaAdama

JE DÉCOUVRE… 1. Parmi les aliments ci-dessous, entoure les fruits et les légumes.

Pomme, poire, tomates, concombre, potiron (ou citrouille), fraise, ananas, aubergine, poivrons banane et noix de coco.

Grandissons ensemble…

sommaire 1. Les bénédictions : Haèts et HaAdama (Cours 1) 2. Les bénédictions : Hamotsi, Mézonot et Chéhakol (Cours 2) 3. Cacherout : animaux cachers (Cours 1) 4. Cacherout : mélange lait/viande (Cours 2) 5. Comportement : Le respect des parents

Connais-tu le nom des fruits et légumes que tu viens d’entourer ? Nomme-les. 76 | Vie juive / Talmud Torah

| 77


Activité 3 Tous les fruits et légumes poussent-ils sur un arbre ? Parmi ceux dessinés ci-dessous, entoure ceux qui ne poussent pas sur un arbre :

JE M’ENTRAINE Cours : En hébreu un arbre se dit « ets ». Certains fruits comme la pomme ou la poire poussent sur un arbre. Etablir à l’oral avec les enfants une liste de fruits et légumes poussant sur un arbre.

Activité 1 Voici une liste de fruits. A côté de chacun d’entre-eux, colle l’étiquette sur laquelle est écrit le nom de l’arbre sur lequel il pousse (étiquette à découper en annexe 10).

Nom du fruit ou du légume

Nom de l'arbre sur lequel il pousse

1

Pomme

Pommier

2

Abricot

Abricotier

3

Olives

4

Orange

Fraises

Concombre

Pomme

Poivrons

Tomate

Olives

Groseilles

Olivier

Oranger

Figue

5

Poire

Pour les plus malins :

Mûres

Figuier

Poireau

Carotte

Figue

Pour les plus malins : sais-tu comment on dit « fruit » en hébreu ? Pêche

6

Pêcher

Grenade

7

Grenadier

Cerises

8

Activité 4

Du supermarché

De l'eau

De la terre

1

2

3

Cerisier

Activité 5

Activité 2

Comment dit-on « la terre » en hébreu ? Raye les mauvaises réponses :

Comment dit-on « l’arbre » en hébreu ? Colorie la bonne réponse :

78 | Vie juive / Talmud Torah

D’où viennent les fruits et légumes qui ne poussent pas sur les arbres ? Colorie la bonne réponse :

Haèts

HaAdama

Mézonot

Mayim

Haèts

HaAdama

1

2

3

1

2

3

« péri »

Cours : En hébreu, la terre se dit « HaAdama » D’autres fruits et légumes, eux, ne poussent que dans la terre, comme les pommes de terre ou les fraises. Etablir à l’oral avec les enfants une liste de fruits et de légumes poussant dans la terre.

Cours : • Avant de manger les fruits et légumes qui poussent dans un arbre, nous récitons la bénédiction : « Barou’h… boré péri Haèts » • Avant de manger les fruits et légumes qui poussent dans la terre, nous récitons la bénédiction : « Barou’h… boré péri HaAdama ». Faire réciter par chaque enfant les deux bénédictions en prenant soin de vérifier s’ils savent quand nous devons les réciter.

| 79


Activité 6

Activité 7

Dans ce tableau, tu trouveras à droite les bénédictions de Haèts et de HaAdama et à gauche une liste de fruits et de légumes. Relie chaque fruit ou légume avec la bénédiction que l’on devra faire avant de le consommer.

Les mots des deux bénédictions se sont mélangés. Remets-les en ordre. (Mots à découper en annexe 11)

Fruits ou légumes

Pour les plus malins : On récite la bénédiction de « boré néfachot »

80 | Vie juive / Talmud Torah

Bénédiction pour les fruits et légumes provenant de l’arbre :

Bénédictions à réciter

1

Olives

1

ex.

2

Tomates

2

ex.

3

Poireau

2

4

Pommes

1

5

Poires

1

6

Poivron

2

7

Dattes

1

8

Mûres

2

9

Abricots

1

10

Fraises

2

11

Framboises

2

12

Pêches

1

13

Cerises

1

14

Pommes de terre

2

15

Oranges

1

16

Figues

1

17

Courgettes

2

18

Litchis

1

19

Aubergines

2

20

Carottes

2

1

Elokeinou

4

Hachem

3

Ata

2

Barou'h

1

Péri

8

Boré

7

Haolam

6

Méle'h

5

Haèts

9

Bénédiction pour les fruits et légumes provenant de la terre : Barou’h Ata Adonaï Eloheinou Mele’h haolam Boré Péri Haèts

2

Elokeinou

4

Hachem

3

Ata

2

Barou'h

1

Péri

8

Boré

7

haolam

6

Méle'h

5

HaAdama

9 Cours :

Nous noterons certaines exceptions telles que l’ananas ou les bananes pour lesquels nous réciterons la bénédiction de HaAdama. Autre exception : Le champignon pour lequel nous réciterons la bénédiction de Chéhakol (voir page 83).

Il existe des cas particuliers où certains fruits poussent dans des arbres mais pour lesquels nous réciterons quand même la bénédiction de HaAdama car ceux sont des arbres dont les branches se renouvellent chaque année. Par exemple, c’est le cas des bananes et des ananas.

Barou’h Ata Adonaï Eloheinou Mele’h haolam Boré Péri HaAdama

Pour les plus malins : quelle bénédiction récite-t-on après avoir mangé un fruit ou un légume ? | 81


Quelle bénédiction récite-t-on avant de les manger ? Colorie la bonne réponse :

Barou’h ata Adonaï Éloheinou méle’h haolam boré péri Haèts

JE RETIENS… 1

Cours : Donner aux enfants des exemples de fruits et légumes dont l’origine est difficile à identifier. Haèts : Abricot, amande, avocat, câpre, cerise, châtaigne, citron, datte, figue, framboise, grenade, kiwi, noisette, noix, noix de coco, olive, orange,pamplemousse, pêche, pistache, poire,pomme, prune, raisin, compote et confiture avec des morceaux de fruits de l'arbre etc... HaAdama : Ananas, artichaut, asperge, aubergine, banane, cacahouète, carotte, céleri, chips, choux, courge, cresson, endive, fève, fraise, frites, haricots, lentilles, mais, melon, navet, pastèque, petits pois, piment, poireau, pois chiches, poivron, popcorn,potiron, salade, soupe avec des légumes,tomate, compote et confiture avec des morceaux de fruits de la terre etc...

Barou’h ata Adonaï eloheinou méle’h haolam boré péri HaAdama

2

Pourquoi récitons-nous la bénédiction de HaAdama alors qu’il s’agit de fruits venant d’un arbre ? Raye les mauvaises réponses : 1. Car ce sont des fruits venant d’arbres dont les branches ne se renouvellent pas chaque année. 2. Car ce sont des fruits venant d’arbres dont les branches se renouvellent tous les ans. 3. Car ce sont des fruits venant d’arbres dont les branches se renouvellent deux fois par an. Nous noterons certaines exceptions telles que l’ananas ou les bananes pour lesquels nous réciterons la bénédiction de HaAdama. Autre exception : le champignon pour lequel nous réciterons la bénédiction de Chéhakol

82 | Vie juive / Talmud Torah

• Avant de manger un fruit ou un légume provenant d’un arbre, nous devons réciter la bénédiction : « …boré péri Haèts ». • Avant de manger un fruit ou un légume provenant de la terre, nous devons réciter la bénédiction : « …boré péri HaAdama ». • Il existe certains cas particuliers comme la banane ou l’ananas pour lesquels nous réciterons la bénédiction de « boré péri HaAdama » malgré le fait qu’ils poussent sur des arbres car ce sont des fruits venant d’arbres dont les branches se renouvellent tous les ans. Autre exception : Le champignon pour lequel nous réciterons la bénédiction de Chéhakol.

JE POURSUIS À LA MAISON… Jeu de rapidité. Le but du jeu est le suivant : réussir le plus vite possible à citer le nom du fruit ou du légume qui figure sur les cartes et savoir en préciser la bénédiction. Tu trouveras en annexe 12 un jeu de 33 cartes. Au recto : un fruit ou un légume, au verso : la bénédiction que l’on récite avant de le consommer. Les cartes doivent être posées sur une table de sorte que le recto soit face à toi (le verso est donc caché). Dès que le chronomètre est en route, et le plus rapidement possible, tu dois citer le nom du fruit ou du légume que tu vois et dire le nom de la bénédiction à réciter avant de le manger. Une fois la réponse donnée (et toujours rapidement) tu retourneras la carte. Si ta réponse est juste, tu laisses la carte retournée (« côté bénédiction ») et passe à la carte suivante. Si tu t’es trompé, remet la carte dans le sens du fruit ou légume. Tu reviendras dessus à la fin et retenteras ta chance. Tu n’auras gagné qu’une fois que toutes les cartes seront retournées. Alors, tu noteras ton temps et laisseras un autre membre de ta famille jouer. A la fin, vous pourrez comparer vos temps. Celui qui aura su répondre le plus vite sera le gagnant.

| 83


Bénédictions: Objectifs : • L’élève sera capable de préciser pour quel type d’aliment nous devons réciter les bénédictions de Hamotsi, Mézonot ou de Chéhakol. • L’élève sera capable de réciter les bénédictions de Hamotsi, Mézonot et de Chéhakol.

JE M’ENTRAINE

"Hamotsi", "Chéhakol", et "Mézonot"

Activité 1

Cours :

Observe ces photos et cite le nom de chaque aliment en français :

• Il arrive que l’on fabrique de la pâte en mélangeant une céréale et des ingrédients comme du lait, de l’huile, du beurre, des œufs ou du sucre.

Comme nous l’avons vu dans la leçon précédente, nous devons réciter une bénédiction avant de manger un aliment. Nous connaissons à présent les bénédictions à réciter avant de manger des fruits ou des légumes. Mais qu’en est-il des bénédictions à faire lorsque l’on veut consommer autre chose qu’un fruit ou un légume? Découvrons-le ensemble.

Si on en ajoute suffisamment pour que l’on puisse sentir leur goût, alors nous devrons réciter la bénédiction de Boré Minei Mézonot avant de les manger. C’est le cas par exemple des gâteaux (qui contiennent assez de sucre pour que l’on en sente le goût), des cakes, des biscottes, des beignets, etc.

ine

margar

Cours : • Blé, orge, épeautre, seigle et avoine sont de la famille des céréales. Lorsque l’on mélange une de ces céréales avec de l’eau, on obtient de la pâte.

JE DÉCOUVRE…

• Attention, il ne s’agit pas de tous les gâteaux. Les meringues, par exemple, contiennent beaucoup de sucre mais pas de céréales… • Si, au contraire le lait, l’huile, le beurre, les œufs ou le sucre sont en quantité peu importante, on considérera qu’il s’agit de pain et on récitera la bénédiction de Hamotsi Le’hem Min Haarets. • Attention : ces notions sont à aborder mais vu l’âge prévisible des enfants de alef beth, l’essentiel sera qu’ils retiennent que pour le pain, on fera Hamotsi et pour les gâteaux Mezonot.

Blé

Orge

Epeautre

Seigle

Avoine

A quelle famille d’aliments appartiennent-ils ? Entoure la bonne réponse : a. b. c.

à la famille des légumes à la famille des fruits à la famille des céréales

Qu’obtient-on en mélangeant la farine de l'une de ces céréales avec de l’eau ? Entoure la bonne réponse : a. b. c.

84 | Vie juive / Talmud Torah

du sirop de la pâte de la crème

Quelle bénédiction doit-on faire si l’on mange un aliment composé d’une des céréales citées et de peu de ces ingrédients dont on ne sent pas le goût ? Colorie la bonne réponse : Cours :

Hamotsi

HaAdama

Mézonot

1

2

3

Qui a créé toutes les sortes de gâteaux

Qui a mangé toutes les sortes de nourriture

Qui a fait sortir le pain de la terre

1

2

3

• La fin de la bénédiction de Hamotsi Le’hem Min Haarets signifie : « qui sort le pain de la terre». Nous remercions ici Hachem d’avoir créé le pain.

Que signifie la fin de la bénédiction :

| 85


Activité 2 Cours : • La fin de la bénédiction de Boré Minei Mézonot signifie : « qui a créé toutes les sortes de nourriture ». Nous remercions ici Hachem d’avoir créé la nourriture.

Quelle bénédiction doit-on faire si l’on mange un aliment composé d’une des céréales citées et de l’un de ces ingrédients suffisamment ajouté pour en sentir le goût ? Colorie la bonne réponse :

Haèts

HaAdama

Mézonot

1

2

3

Pourquoi récite t-on la bénédiction de Hamotsi Le’hem Min Haarets sur les aliments que tu as entourés ? Entoure la bonne réponse : a. Car ils peuvent contenir un ingrédient comme le sucre, l’huile ou les œufs mais dont on ne sent pas le goût. b. Car ils contiennent un ingrédient comme les fruits dont on sent le goût. c. Car ils contiennent un ingrédient comme le sucre ou l’huile dont on sent le goût. Pourquoi récite t-on la bénédiction de Boré Minei Mézonot sur les aliments que tu as entourés ? Entoure la bonne réponse :

Que signifie la fin de la bénédiction :

Qui a créé toutes les sortes de gâteaux

Qui a mangé toutes les sortes de nourriture

1

2

Qui a créé toutes les sortes de nourriture

Activité 3 Parmi ces aliments, entoure en marron ceux pour lesquels il faudra faire la bénédiction de Hamotsi Le’hem Min Haarets et en rose ceux pour lesquels on récite la bénédiction de Boré Minei Mézonot :

1

2

3

4

5

6

7

8

d. Car ils contiennent un ingrédient comme le sucre ou l’huile dont on ne sent pas le goût. e. Car ils contiennent un ingrédient comme les fruits dont on sent le goût. f. Car ils contiennent un ingrédient comme le sucre ou l’huile dont on sent le goût.

86 | Vie juive / Talmud Torah

10

11

Nous avons vu que certains aliments provenaient de la terre (ou des arbres qui poussent dans la terre) comme les fruits et les légumes. Mais il existe aussi des aliments qui ne proviennent pas du tout de la terre. C’est par exemple le cas des bonbons, des chocolats, du fromage, de la mayonnaise, etc... Pour ces aliments là, ainsi que pour les boissons, nous devrons réciter la bénédiction de Chéhakol Nihya Bidvaro.

Activité 4 Dans cette liste, barre tous les aliments provenant directement de la terre : - banane - chewing gum - orange - fromage - soda

- fraise - bonbon - chocolat - pêche - compote

- confiture - abricot - mayonnaise - tomate - viande

- poisson - concombre - yaourt

Activité 5 Observe ces photos :

Cola 9

Cours :

Lait

Jus d'orange

Eau

12

| 87


Activité 7 Dans ce tableau, tu trouveras à droite les bénédictions de Boré Minei Mézonot et Chéhakol Nihya Bidevaro et à gauche une liste d’aliments. Colorie en rose le nom des aliments pour lesquels nous récitons la bénédiction de Boré Minei Mézonot et en bleu ceux pour lesquels nous récitons la bénédiction de Chéhakol Nihya Bidevaro.

A quelle catégorie ces aliments appartiennent-elles ? Entoure la bonne réponse : a. b. c.

Les céréales Les boissons Les laitages

Fruit ou du legume

Cours :

Activité 6

• La fin de la bénédiction de Chéhakol veut dire : « Tout vient de sa parole », car toute la nourriture est là car Hachem en permet la production.

Quelle bénédiction devons-nous réciter avant de manger un aliment qui ne provient pas de la terre ou une boisson ? Colorie la bonne réponse :

Boré Péri Haèts

Boré Minei Mézonot

Chéhacol Nihya Bidvaro

1

2

3

Que signifie la fin de la bénédiction : Entoure la bonne réponse : a. b. c.

Tout vient de sa parole Tout vient de la terre Tout vient du ciel

1

Lait chocolaté

2

Chewing-gum

3

Sucettes

4

Pain

5

Poisson

6

Poulet

7

Gâteau sec

8

Orangina

9

Abricot

10

Meringue

11

Biscuit

12

Champignon

13

Sucette

14

Pomme de terre

15

Yaourt

16

Cake

17

Camembert

18

Crêpes

19

Aubergine

20

Gruyère

Bénédiction à réciter

Barou’h Ata Hachem Elokeinou Mele’h Haolam Boré Minei Mézonot

Barou’h Ata Hachem Elokeinou Mele’h Haolam chéhacol Nihya Bidevaro

Pour les plus malins :

Pour les plus malins : pourquoi récite t-on la bénédiction de Chéhakol nihya bidevaro avant de manger un champignon ?

88 | Vie juive / Talmud Torah

Car ce n’est pas un légume mais qu’il se développe à partir de moisissure.

| 89


Bénédiction pour les aliments ne provenant pas de la terre et les boissons :

Activité 8 Mots en annexe 13

 Elokeinou

Les mots des deux bénédictions se sont mélangés. Remets-les en ordre. (Mots en annexe 13) Bénédiction pour les aliments à base d’une des 5 céréales et pouvant contenir un ingrédient particulier mais dont on ne sent pas le goût :

 Elokeinou

4

 Hachem

3

 Ata



4

Hachem

3

Barou’h

1

Nihya

Haolam

6

Méle’h



 Ata

2

8

Chéhakol

7

5

bidevaro

9

2 Pour les plus malins :

 Barou’h

1

Haolam

6

8

Hamotsi

7

Méle’h

5

Haarets

10

Min

9

Le’hem

Pour les plus malins : connais-tu la bénédiction que l’on récite après avoir mangé un aliment pour lequel on a récité la bénédiction de Boré Minei Mézonot ? Et Chéhakol Nihya Bidevaro ?

Mezonot : Al hami’hya Chéhakol : Boré néfachot

Activité 9

•Aliment appelant à la bénédiction de Haèts : marron •Aliment appelant à la bénédiction de HaAdama : vert •Aliment appelant à la bénédiction de Mézonot : rose •Aliment appelant à la bénédiction de Chéhakol : bleu •Aliment appelant à la bénédiction de Hamotsi : jaune

Bénédiction pour les aliments à base d’une des 5 céréales et contenant un ingredient particulier dont on sent le goût :

 Elokeinou

Barou’h

Haolam

90 | Vie juive / Talmud Torah

4

1

6

 Hachem

 Minei

Méle’h

3

8

5

 Ata

Boré

Mézonot

Grande révision !!! Tu trouveras dans le tableau ci-dessous de nombreux aliments. Pour en manger certains, il faudra réciter la bénédiction de Hamotsi le'hem min haarets ou Boré Péri HaAdama, pour d’autre Boré Minei Mézonot ou Chéhakol Nihya Bidevaro. Entoure les cases en fonction de ce code de couleurs :

Attention de ne pas tomber dans les petits pièges !!!

2

7

9

Soda

Pomme

Limonade

Ananas

Bonbons

Gauffre

Frites

Eau

Beignets

Champignon

Chips

Dattes

Tomates

Laitue

Meringue

Cerise

Dattes

Melon

Poire

Cacahuète

Olive

Banane

Crêpes

Endives

Gruyère

Mille feuilles

Artichaut

Poulet

Pistaches

Croissant

Pain

Groseilles

'Halot

Cake

Pêche

Biscuit

Asperges

Grenade

Carottes

Jus de fruit

Lait

Amande

| 91


JE RETIENS… • Avant de manger un aliment contenant une des cinq céréales (blé, orge, épeautre, seigle et avoine) et un ingrédient particulier (comme le lait, l’huile, le jus de fruit, etc.) dont on ne sent pas le goût, nous devons réciter la bénédiction de : « …Hamotsi Le’hem Min Haarets ». • Avant de manger un aliment contenant une des cinq céréales (blé, orge, épeautre, seigle et avoine) et un ingrédient particulier (comme le lait, l’huile, le jus de fruit, etc.) dont on sent le goût, nous devons réciter la bénédiction de : « …Boré Minei Mézonot ». • Avant de manger un aliment qui ne provient pas de la terre ou de boire une boisson, nous devons réciter la bénédiction : « …Chéhakol Nihya Bidvaro ». • Il existe certains cas particuliers comme la confiture ou la compote où l’on récitera la bénédiction de Haèts ou HaAdama si les morceaux de fruits sont entiers et d’autres cas où les morceaux de fruits sont écrasés et où l’on récitera la bénédiction de Chéhakol.

Cacherout: animaux cachers

Objectifs :

Hachem a créé toutes sortes d’animaux. Nous avons le droit d’en consommer certains mais d’autres nous sont interdits. Nous allons découvrir ensemble quels sont les animaux que l’on peut manger et quels sont ceux qui nous sont interdits.

• L’élève sera capable de citer les critères de cacherout des animaux autorisés à la consommation. • L’élève sera capable, à partir d’une liste, de distinguer les animaux cachers de ceux qui ne le sont pas.

JE DÉCOUVRE… 1. Observe ces images. Connais-tu le nom de tous ces animaux?

JE POURSUIS À LA MAISON… Jeu de rapidité.

Le but du jeu est le suivant : réussir le plus vite possible à citer le nom de l’aliment qui figure sur les cartes et savoir en préciser la bénédiction. (Ces cartes viendront compléter le jeu de la semaine dernière).

THON

1

2

3

4

5

6

Tu trouveras en annexe 14 un jeu de 33 cartes. Au recto : un aliment, au verso : la bénédiction que l’on récite avant de le consommer. Les cartes doivent être posées sur une table de sorte que le recto soit face à toi (le verso est donc caché). Dès que le chronomètre est en route, et le plus rapidement possible, tu dois citer le nom de l’aliment que tu vois et dire le nom de la bénédiction à réciter avant de le manger. Une fois la réponse donnée (et toujours rapidement) retourne la carte. Si ta réponse est juste, laisse la carte retournée (« côté bénédiction ») et passe à la carte suivante. Si tu t’es trompé, remet la carte dans le sens de l’aliment. Tu reviendras dessus à la fin et retenteras ta chance. Tu n’auras gagné qu’une fois que toutes les cartes seront retournées. Alors, tu noteras ton temps et laisseras un autre membre de ta famille jouer. A la fin, vous pourrez comparer vos temps. Celui qui aura su répondre le plus vite sera le gagnant.

SAUMON

7

8

9

10 92 | Vie juive / Talmud Torah

| 93


2. Peux-tu les classer en notant leur numéro dans le tableau ci-dessous ? Famille des quadrupèdes

Famille des poissons

Famille des volailles

Famille des reptiles

Famille des insectes

Vache

Thon

Poule

Serpent

Mouche

Lion

Saumon

Dinde

Lézard

Abeille

Que sont des sabots fendus ? Entoure l’image qui représente des sabots fendus :

1

Cours : • Pour qu’un animal (quadrupède = qui a quatre pattes) soit cacher, il doit ruminer et avoir des sabots fendus (attention : bien définir le verbe ruminer et montrer les photos de sabots fendus ou pas). Ce ne sont pas par définition des animaux de nature cruelle. Le sabot fendu et le fait de ruminer caractérisent les mammifères qui sont des herbivores stricts.

JE M’ENTRAINE

2

Parmi ces animaux, lesquels sont cachers ? Colorie les bonnes images :

Activité 1 Pour qu’un animal soit cacher, il doit répondre à des conditions. Colorie-les dans la liste ci-dessous :

Il doit ruminer et avoir les sabots lisses

Il ne doit pas ruminer mais avoir les sabots fendus

A

B

Il doit ruminer et avoir les sabots fendus

Il ne doit ni ruminer ni avoir les sabots fendus

C

D

Boeuf

1

Cheval

2

Mouton

4

Zèbre

5

Chien

7

Lion

Veau

3

6

Que veut dire « ruminer » ? Entoure la bonne définition : a. Rejeter les aliments ramenés du ventre dans la bouche. b. Garder les aliments dans le ventre. c. Remâcher les aliments ramenés du ventre vers la bouche.

94 | Vie juive / Talmud Torah

| 95


Cours : • Les volatiles cachers n’ont pas de façon générale une nature cruelle (des carnassiers, prédateurs, comme l’aigle par exemple). Les oiseaux cachers n'ont pas de signes dans la Torah, il y seulement une liste des oiseaux et volailles non cachers. De là ont appris nos sages quel est le point commun entre tous : 1. Le fait qu'ils soient carnivores. 2. Ils consomment directement leurs proies sans la poser. 3. Ils se mettent en équilibre sur leurs doigts ils les séparent des deux cotés (du fils ou de la branche). Nos sages ont déduit aussi les signes des oiseaux cachers.

Activité 2

Activité 4

Quelles sont les conditions pour qu’un volatile soit cacher ? Colorie la bonne réponse :

Pour être cacher, un poisson doit répondre à certaines conditions. Quelles sont-elles ? Colorie la bonne réponse :

A

Il doit avoir des ailes et des plumes

B

Il ne doit pas être de nature cruelle ou carnassier

C

Il ne doit pas avoir moins de trois ans.

Il doit avoir des écailles mais pas de nageoire

Il doit avoir des écailles et des nageoires

A

B

Il doit avoir des nageoires mais pas d’écaille

Il ne doit avoir ni écaille ni nageoire.

C

D

Activité 3 Parmi ces volatiles, entoure le nom de ceux qui sont cachers :

1. Ils ont un 'pouce'. 2. La peau supérieure du gésier s'enlève facilement à la main. 3. Ils ont dans leur gorge un jabot. (voir Choulhan Arouh Yoré Déa 82 et Talmud houlin 59). Seulement ces définitions ont été rédigées à partir des listes permises et interdites formulées dans la Torah et explicitées pas Moshé Rabbénou, il faudra toujours que l'on puisse nous spécifier que cette volaille était effectivement consommée.

Cours :

Le poulet

a

Le hibou

b

Le coq

c

Pour qu’un poisson soit cacher, il doit avoir des écailles et des nageoires (Vayikra 11, 9-12). Cela dit, il est recommandé de connaître la liste des poissons cachers car certains ne sont pas faciles à identifier. Par exemple, certains poissons ont des écailles mais les perdent une fois qu’ils sont pêchés. On serait alors tentés de croire que le poisson n’est pas autorisé à la consommation alors qu’il l’est. Cependant les H'ah'amim nous ont dévoilé un secret de la création, qu'il n'existe pas sur cette terre de poisson qui ait des écailles mais pas de nageoires. Cela entraîne donc que si j'ai un morceau de poisson sans nageoire mais avec des écailles devant moi, que je puisse le manger car obligatoirement il avait aussi des nageoires.

Activité 5

Cours :

Observe ce poisson et ajoute ce qu’il faut pour qu’il soit cacher.

Des écailles et des nageoires.

De plus le Talmud nous rajoute ('Houlin 63) qu'il est absolument interdit de consommer un oiseau ou volaille dont il n'y a pas de tradition suivie quant à sa consommation. Parmi les volatiles interdits, les plus connus sont : l’aigle, le vautour, le faucon, le hibou, le pélican, la cigogne, la chauve-souris et le corbeau.

96 | Vie juive / Talmud Torah

Le faucon

d

Le vautour

e

La dinde

f

L'aigle

g

Le corbeau

h

La chauve-souris

i

| 97


Cours : Nous n’avons le droit de consommer ni des insectes ni des reptiles. Etablir avec l’enfant une liste d’insectes et de reptiles qu’il connaît. Au Maroc il y avait la tradition de consommer certaines sauterelles, nous allons ramener quelques sources (à partir de l'article du Rav Hananel sari et de Dr Zohar Amar 'la cacherout de la sauterelle' publié dans Téhoumin 19). La Torah rapporte (Vayikra 11,21) qu'il est permis de consommer la sauterelle, le Talmud ramène les différents détails concernant cette loi (Houlin 63b). La tradition était de consommer une certaine sorte de sauterelles. On retrouve cette tradition au Yémen et au Maroc. Le Rav Haim Ben Attar auteur du 'Or Hahaim' sur la Torah, témoigne qu'au Maroc, on consommait la sauterelle. Le Rav Ben Attar s'est opposé à la consommation vu que la tradition n'a pas été gardée de manière claire. La sauterelle est interdite pour les Communautés qui n'ont pas de tradition suivie. Aujourd'hui cela concerne la quasi totalité des Juifs du monde.

Activité 6 Voici une longue liste d’animaux, de reptiles et d’insectes. Colorie ceux que l’on peut manger :

JE POURSUIS À LA MAISON… Jeu de l'oie (annexe 15)

Poisson Rouge

1. Vache

11. Eléphant

21.

2. Cabillaud

12. Brebis

22. Singe

3. Cheval

13. Poulet

23. Orque

4. Coq

14. Dauphin

24. Huitre

5. Abeille

15. Cerf

25. Vautour

6. Pigeon

16. Cafard

26. Dinde

7. Mouton

17. Canard

27. Libellule

8. Serpent

18. Veau

28. Anguille

9. Saumon

19. Caméléon

29. Lion

10. Chien

20. Requin

30. Ver de terre

Tu vas pouvoir jouer avec tous les membres de ta famille à ce jeu. But du jeu : arriver le premier à la dernière case. Chaque joueur doit prendre un pion (tu peux utiliser des bouchons de bouteilles ou bien des pâtes de formes différentes). Chacun place son pion sur la case de départ. Le premier joueur tire le dé et avance du nombre de case(s) indiqué par le dé. Lorsque l’on tombe sur un animal cacher, on avance de quatre cases. Si l’on tombe sur un animal non cacher, on recule de deux cases. Si l’on est tombé sur un animal cacher et que l’on a avancé de quatre cases, on y reste quelle que soit cette case (idem avec les cases d’animaux non cachers). Bonne chance à tous.

JE RETIENS… Evaluation 1. Comment sait-on qu’un animal à quatre pattes est cacher ? 2. Comment sait-on qu’un poisson est cacher ? 3. Citer un animal cacher et un non cacher dans chacune des catégories. 4. Citer 4 volatiles cachers et 4 non cachers.

98 | Vie juive / Talmud Torah

• Pour être cachers, les bovins (quadrupèdes : animaux à quatre pattes) doivent ruminer et avoir les sabots fendus. • Les oiseaux violents, carnassiers et prédateurs (et de nature cruelle) sont interdits à la consommation. C’est le cas, par exemple, de ceux-ci : l’aigle, le vautour, le faucon, le hibou, le pélican, la cigogne, la chauve-souris et le corbeau. • Les poissons doivent avoir des écailles et des nageoires pour que l’on puisse les manger. • Les animaux ne doivent être ni malades ni blessés pour que nous puissions les consommer. • Il est strictement interdit de manger toute sorte d’insectes ou de reptiles. Il existe cela dit, une sorte de sauterelle permise à la consommation. | 99


2) Observe ces photos

Cacherout: Objectif : • L’élève sera capable d’illustrer par des exemples l’interdit de mélanger le lait et la viande (conditions d’application de l’interdit).

Mélange Lait/Viande Même dans le cas où les animaux que nous allons consommer sont cachers, nous ne pouvons pas les manger de n’importe quelle façon… Découvrons ensemble ce qui est permis et ce qui ne l’est pas.

JE ME SOUVIENS

Attention Ce cours est très riche et comprend de nombreuses nouvelles notions. Le professeur devra prendre soin de bien vérifier que toutes les nouveautés sont acquises avant de débuter les exercices.

o o o o

Je peux citer les conditions pour qu’un animal à quatre pattes soit cacher. Je peux citer les conditions pour qu’un poisson soit cacher. Je peux citer les conditions pour qu’un volatile soit cacher. Je peux donner des exemples d’animaux cachers et d’autres non cachers.

Poulet

Côtelettes

Brochettes

A

B

C

D

A quelle famille ces aliments appartiennent-ils ? Colorie la bonne réponse : a b c

Coche la case lorsque tu connais la réponse :

Hamburger

Fruits et légumes Viande Laitages Cours :

JE M' ENTRAINE Activité 1 Observe ces photos. Colorie en bleu celles qui contiennent du lait et en rose celles qui contiennent de la viande.

JE DECOUVRE 1) Observe ces photos :

CHOCO

Lait

Yaourt

Beurre

Camembert

Yaourts

Poulet

1

2

Pâte à tartiner 3

Gratin

Hamburger

4

5

100 | Vie juive / Talmud Torah

La Torah écrite interdit à trois reprises de cuire ensemble l’agneau et le lait de sa mère (Chemoth 23, 19 ; Chemoth 34, 26 ; Devarim 14, 21), une première fois pour en prohiber la consommation, une deuxième fois pour défendre qu’on en tire profit, et une troisième fois pour en proscrire la cuisson (‘Houlin 115b). La Torah orale a extrapolé cette interdiction : 1. A tous les mammifères et oiseaux, et pas seulement à l’agneau. 2. A tous les laits, et pas seulement à la mère de l’animal dont on consomme la viande (Choul‘han ‘aroukh Yoré dé‘a 87, 1 et suivants).

Quel est l’ingrédient principal de ces aliments ? Entoure la bonne réponse.

• Il est donc interdit de mélanger ces deux catégories d’aliments.

Lait

Fruits

Viande

1

2

3

A quelle famille appartiennent-ils ? Entoure la bonne réponse : a Fruits et légumes b Viande c Laitages

• Il existe un certain nombre de lois que la Torah nous demande d’accomplir sans que l’on sache pourquoi. Hachem aura ainsi la preuve que notre amour est sans condition. • Dans la Torah, il est écrit « lo tevachel guédi be’halev imo » : tu ne cuiras pas le chevreau dans le lait de sa mère. Hachem nous demande ici de ne pas mélanger les laitages et la viande.

Coucous

Dafina

Pizza

Boulettes

Brochette

6

7

8

9

10

Chacuterie

Schnitzel

10

10

Pâtes au fromage 10

| 101


Activité 4

Cours : Au sujet des laitages et de la viande : Nous ne pourrons ni les cuisiner ensemble, ni les manger au même moment, ni les cuisiner ou les consommer dans la même vaisselle, ni les laver ensemble. Nous devrons donc avoir deux vaisselles (une réservée au lait et une réservée à la viande), deux éponges, deux endroits différents où les laver (ex : évier pour les laitages et lavevaisselle pour la viande, ou un bac de l’évier pour le lait et l’autre bac pour les laitages.

Activité 2 Qu’est ce qu’Hachem nous demande au sujet des laitages et de la viande ? Entoure la bonne réponse : 1. ne pas les séparer 2. ne pas les manger ensemble 3. ne pas les jeter

A gauche, tu remarqueras les ustensiles réservés aux laitages et en-dessous, ceux réservés à la viande. A droite, tu trouveras une série de photos d’aliments. Relie chaque aliment avec les ustensiles que nous pouvons utiliser pour les cuisiner, les manger ou les laver.

Pâtes à la bolognaise

Activité 3 Parmi les propositions suivantes, raye celles que nous n’avons pas le droit de faire : a. Faire chauffer du lait dans une casserole réservée à la viande. b. Manger une cuisse de poulet dans une assiette réservée à la viande. c. Couper un morceau de fromage avec un couteau réservé aux laitages. d. Manger un yaourt avec une cuillère réservée à la viande. e. Laver les fourchettes réservées à la viande avec une éponge réservée aux laitages f. Laver une casserole réservée aux laitages dans le bac de l’évier réservé aux laitages. g. Laver des assiettes réservées aux laitages dans le lave-vaisselle réservé à la viande

Poulet

Lait Beurre

Hamburger

Pizza

Fromage Viande Brochette

Milkshake 102 | Vie juive / Talmud Torah

| 103


Kiboud av vaèm:

JE RETIENS… • La Torah nous demande de ne pas mélanger le lait et la viande. Nous n’avons le droit ni de les cuisiner ensemble, ni de les manger ensemble en effet, il convient de ne pas faire cuire le chevreau dans le lait de sa mère (Exode 23, 19) . Nous devons avoir deux vaisselles : une réservée aux laitages et l’autre réservée à la viande. Nous ferons bien attention à ne pas laver les deux vaisselles au même endroit ni avec la même éponge. On ne pourra donc par exemple pas manger ensemble des pâtes avec de la viande et du fromage. On ne pourra pas non plus consommer un yaourt avec une cuiller de viande. • Pour être cachers, les bovins doivent ruminer et avoir les sabots fendus. • Les oiseaux violents, carnassiers et prédateurs sont interdits à la consommation. C’est le cas, par exemple, de ceux-ci l’aigle, le vautour, le faucon, le hibou, le pélican, la cigogne, la chauve-souris et le corbeau. • Les poissons doivent avoir des écailles et des nageoires. • Les animaux ne doivent être ni malades ni blessés pour que nous puissions les consommer. • Il est strictement interdit de manger toutes sortes d’insectes ou de reptiles.

Le respect des parents

Voici deux casseroles : une pour les laitages et une pour la viande. Observe les photos d’aliments ci-dessous et relie-les avec la casserole dans laquelle on devra les faire cuire.

Laitage

104 | Vie juive / Talmud Torah

Viande

• L’élève sera capable de définir, traduire et expliquer l’expression de kiboud av vaèm. • L’élève sera capable de citer des exemples du comportement à avoir avec ses parents dans la vie de tous les jours.

Il y a plus de 3300 ans, les Bnei Israël ont reçu les dix commandements sur le Mont Sinaï. Nous allons ensemble découvrir l’un d’entre-eux qui nous concernent tous et que nous devons appliquer chaque jour.

JE DECOUVRE Cours :

1. Observe ces images qui représentent les dix commandements :

JE POURSUIS À LA MAISON…

Objectifs :

Les 10 commandements /

1. Je suis Hachem, ton D.ieu. 2. Tu n’auras point d’autres dieux que moi.

6. Tu ne tueras point. 7. Tu n'épouseras pas une femme déjà mariée.

3. Tu n’utiliseras point le nom de l’Eternel, ton D.ieu, en vain.

8. Tu ne voleras point.

4. Souviens-toi du jour du Chabbat, pour le sanctifier.

9. Tu ne porteras point de faux témoignages.

5. Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent.

10. Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain.

Le cinquième commandement de la Torah nous ordonne d’honorer notre père et notre mère. En hébreu, le commandement est le suivant : « Kabed èt avi’ha véèt iméha ». Kabed signifie « honore », Avi’ha vient de av qui signifie « père » et imé’ha vient de èm qui veut dire « mère ». La Mitsva d’honorer ses parents est une loi bien connue. Elle fait partie des 10 commandements. Elle y est même placée entre la Mitsva de respecter le jour Chabbat et l’interdiction de tuer. Cela prouve encore l’importance de cette Mitsva. Il ne s’agit pas seulement de leur rendre les services qu’ils nous demandent mais de faire en sorte que les parents aient l’impression que l’on est heureux de les servir. Le Choulhan Arouh yore dea 242 donne de nombreuses précisions sur la façon d’appliquer cette Mitsva.

| 105


JE M' ENTRAINE Activité 1

Activité 4

Relie chacun de ces mots à sa traduction :

Colorie la bonne case pour répondre aux questions.

1

A

2

Av

Honore

B

Kabèd

Mère

3

Em

C

Père

Histoire à raconter :

1

Que voulaient acheter les sages au père de Dama Ben Néthina ? Une pierre précieuse

Sa maison

Des vêtements

A

B

C

2 Combien étaient-ils prêts à payer pour cette pierre précieuse ?

Activité 2 Colorie la phrase qui correspond au cinquième commandement :

800 000 pièces

200 000 pièces

600 000 pièces

A

B

C

3 Pourquoi Dama Ben Néthina refusa-t-il une telle offre ? Za'hor èt yom haChabbat

Kabèd èt avi'ha véèt imé'ha

Ani Hachem Eloké’ha

1

Car il trouvait la somme insuffisante A

2

3

Honore ton père et ta mère

Craint ta mère et ton père

600 000 pièces

Une autre pierre précieuse

Une vache rousse

A

B

C

3

Je suis Hachem ton D.ieu

Car la Mitsva de respecter son père et sa mère est très importante

Car la patience est une grande qualité

Car il en avait besoin pour son étable

A

B

C

Car on doit l’accomplir à chaque instant

1. Dama Ben Néthina était un non juif dont le père possédait une pierre précieuse. Des sages Juifs voulaient acheter cette pierre pour le Beth Hamikdach pour 600 000 pièces mais Dama refusa de la leur vendre car son père dormait sur la clé du coffre. Pour avoir respecté le sommeil de son père au risque de perdre 600 000 pièces, Hachem le récompensa en faisant naître chez lui une vache rousse très utile dans le Temple que les sages lui achetèrent pour 600 000 pièces. 2. Rabbi Yéhochoua ben Alom était un grand sage. Une nuit il fit un rêve où il se vit dans le monde futur assis à côté d’un simple boucher. A son réveil, il fut si surpris qu’un sage tel que lui ait une place auprès d’un boucher qui n’était pas spécialement sage qu’il voulut savoir ce que ce boucher pouvait bien faire de si spécial pour mériter une telle place au olam aba. Il l’interrogea et le boucher lui répondit simplement que ses parents étaient très âgés et plus du tout autonomes et qu’il se chargeait donc personnellement chaque jour de les laver et les habiller. Rabbi Yéhochoua comprit alors l’importance de la Mitsva de kiboud av vaèm.

6 Quel prix demande-t-il aux sages pour sa vache rousse ? Ce qu’il aurait dû avoir Il augmente son prix : pour la pierre précieuse : Il la céda à 200 000 pièces 800 000 pièces 600 000 pièces A

Pour les plus malins :

C

5 Pourquoi Hachem fait-il un tel cadeau à Dama Ben Néthina ?

Entoure la traduction exacte de cette phrase :

2

B

4 Qu’offrit Hachem à Dama Ben Néthina l’année suivante ?

Activité 3

1

Car son père dormait sur Car il avait perdu la pierre la clé du coffre et qu’il ne précieuse voulait pas le déranger

Il existe de nombreuses histoires pour illustrer la façon dont il faut respecter ses parents. Voici deux d’entre elles à raconter aux enfants :

B

C

Pour les plus malins : pourquoi ne dit-on pas de bénédiction avant de faire cette Mitsva ?

106 | Vie juive / Talmud Torah

| 107


9

Activité 6 Cours : Voici quelques autres lois que la Torah nous ordonne d’appliquer avec nos parents : 1. Il ne faut pas prendre la place de son père, ni sa chaise ni son lit. 2. Il ne faut jamais contredire ses parents même en leur absence 3. Il faut se tenir debout si à la Synagogue notre père Monte à la Torah. 4. Il ne faut jamais appeler ses parents par leur prénom, même pour plaisanter 5. Il ne faut jamais faire sentir à nos parents que leur rendre service nous ennuie. Il faut toujours agir pour eux de bon cœur et avec un visage gracieux.

Observe Sam et Yaël et ce qu’ils disent. Colorie les bulles où apparaît l'attitude à avoir envers les parents.

1

Cours : Pourquoi devons-nous du respect à nos parents ? Car on doit leur être reconnaissant de nous avoir mis au monde. Voici quelques lois à appliquer pour se comporter correctement envers ses parents. 1. Il est interdit de jurer sur la vie de nos parents 2. Il faut se fatiguer pour accomplir leur volonté 3. Il ne faut ni les insulter, ni se mettre en colère contre eux mais accepter leurs décisions 4. Il ne faut pas les réveiller sauf s’ils risquent de rater une Mitsva qui va passer et ne se représentera plus dans cette journée, s’ils dorment. 5. S’ils commettent une erreur, il ne faut pas le leur dire mais le leur faire comprendre par une allusion.

3

5

Maman, je n'ai pas fait la vaisselle comme tu l’as demandé

Je vais réveiller papa car j’ai besoin qu’il me répare mon vélo. Mon père ne veut pas que j’aille au parc seul. Je comprends son inquiétude.

Maman, j’ai cru entendre 10+2=13 mais en fait, tu as dit 10+2=12, n’est-ce pas ?

2

11

13 J'ai préparé le café à mon père, mais n'ai pas mis de sucre, il n' y en avait plus et j'étais trop fatiguée pour aller en chercher.

4

Ma mère ne veut jamais que je parle la bouche pleine.

Je me lève car mon père Monte à la Torah. Tu le vois ?

Papa, Maman vous êtes sûrs de ce que vous dites ?

108 | Vie juive / Talmud Torah

Je ne m'assieds pas sur la chaise de mon père sans avoir sa permission

12

14

6

A qui doit-on le même type de respect ? Entoure les bonnes réponses : Ma mère avait besoin que je garde mon petit frère. Cela n'a pas été facile mais je suis contente de l'avoir aidée

10

Ma mère me demande toujours de boucler ma ceinture. Elle sait ce qui est bon pour moi..

Activité 7 7

Papa, je t’ai acheté le journal que tu voulais. C’est un plaisir de te rendre service.

Hier, mon père m’a dit que le vélo sans casque est dangereux ! Ce n'est pas vrai.

15 Je vais réveiller papa car il sera bientôt trop tard pour faire min’ha.

Maman j'ai envie de t'appeler par ton prénom

8

Cours : Toutes les lois apprises sont applicables également aux grands parents ainsi que les grands frères et sœurs.

a A nos voisins b A nos camarades de classe c A nos grands parents d A nos grands frères et grandes sœurs

| 109


JE RETIENS… • Le cinquième des dix commandements est « Kabed èt avi’ha véèt imé'ha », ce qui signifie « honore ton père et ta mère » Le verbe que l’on traduit par « respecter » signifie, en fait, en hébreu « reconnaître le poids de ».

JE POURSUIS À LA MAISON… Décompte des Mitsvot de Kiboud av vaèm. Sur la fiche ci-dessous, tu vas noter toutes les Mitsvot relatives au kiboud av vaèm que tu vas faire cette semaine.

• Nous devons respecter nos parents car on doit leur être reconnaissant de nous avoir mis au monde. Voici quelques lois à appliquer pour se comporter correctement avec ses parents : • Il est interdit de jurer sur la vie de nos parents • Il faut se fatiguer pour accomplir leur volonté • Il ne faut ni les insulter, ni se mettre en colère contre eux mais accepter leurs décisions • Il ne faut pas les réveiller sauf s’ils risquent de rater une Mitsva s’ils dorment • S’ils commettent une erreur, il ne faut pas le leur dire mais leur faire comprendre par une allusion • Il ne faut pas prendre la place de son père, ni sa chaise ni son lit • Il ne faut jamais contredire ses parents même en leur absence • Il faut se tenir debout si à la Synagogue notre père monte à la Torah • Il ne faut jamais appeler ses parents par leur prénom, même pour plaisanter • Il ne faut jamais faire sentir à nos parents que leur rendre service nous ennuie Il faut toujours agir pour eux de bon cœur et avec un visage gracieux. • Ces lois sont également à appliquer envers les grands parents

110 | Vie juive / Talmud Torah

| 111


Chapitre 5 ... « Car l'homme est l'arbre des champs" (Dévarim Deutéronome chap 20 v.19)

Tou Bichevat Objectif :

“Tou Bichevat”

Le premier Tichri, chacun d’entre nous a fêté le nouvel an Juif. Savais-tu que les arbres et les fruits avaient eux aussi un jour particulier pour célébrer leur nouvelle année ? Découvrons cela ensemble…

Rappel :

JE DÉCOUVRE…

La fête de Roch Hachana, qui se déroule au mois de Tichri, célèbre le nouvel an juif. C’est une nouvelle année qui commence pour tous les membres du peuple Juif. A cette occasion, nous dégustons certains aliments comme une grenade, de la pomme trempée dans le miel et une tête de poisson.

Les premiers rayons de soleil pointent le bout de leur nez. Les bourgeons commencent à sortir. Nous y sommes enfin : le printemps arrive… et Tou Bichevat également C’est l’occasion de célébrer le nouvel an des arbres où la nature se renouvelle. Nous allons en famille, ou entre amis, déguster toutes sortes de fruits. Mais ce sont les fruits d’Israël qui seront à l’honneur. Nous ferons ensemble la connaissance du blé doré, de la date gorgée de miel et des autres fruits d’Israël.

1. Observe ces images

Bonne fête à tous les bnei Israël et à tous les arbres !!!

A quelle fête ces images te font-elles penser ? Entoure la bonne réponse : a b c

sommaire

• L’élève sera capable de citer et expliquer les deux noms de la fête de Tou Bichevat. • L’élève sera capable de reconnaître et énumérer en français le nom des 7 fruits d’Israël.

Yom Kippour Roch Hachana 'Hanouka

2.Que célèbre cette fête ? Colorie la bonne réponse :

1. Tou Bichevat

112 | Vie juive / Talmud Torah

Le nouvel an juif

La fête des lumières

La fête des cabanes

1

2

3

| 113


Activité 2

En hébreu, un arbre se dit « ets », comme tu l’as appris dans les leçons précédentes. Mais l’on peut également dire « ilan ». Le pluriel (des arbres) se dit « ilanot ». Rappelons-nous que Roch Hachana est le nouvel an. Par conséquent, « Roch Hachana lailanot » veut dire « le nouvel an des arbres. Nous sommes (bientôt) au mois de Chevat. (En Israël) C’est au mois de Chevat que la nature se renouvelle. Les bourgeons commencent à arriver…

Qu’est-ce que le « Roch Hachana lailanot » Raye les mauvaises réponses :

JE M' ENTRAINE

Cours :

a b c

Activité 1 Observe cette image :

Cours :

Nouvel an Juif Fête des arbres Nouvel an des arbres

Le nouvel an des arbres est une fête qui porte plusieurs noms. Nous en connaissons maintenant un : « Roch Hachana lailanot ». Nous allons découvrir le deuxième nom de cette fête. En hébreu chaque lettre a une valeur numérique, c'est-à-dire que chaque lettre correspond à un chiffre. Une fois que l’on connaît la valeur numérique de chaque lettre, on peut les additionner pour obtenir des nombres. Dans le terme Tou Bichevat, nous pouvons analyser la valeur numérique de « tou » (teth et vav). Le teth vaut 9 et le vav vaut 6. « tou » a donc une valeur de (9+6=15) 15. Ce mot indique donc la date de la fête. La fête de Tou Bichevat tombe le 15 du mois de Chevat.

Pourquoi le nouvel an des arbres a-t-il lieu à ce moment de l’année ? Entoure la bonne réponse : 1 2 3

Car c’est le printemps Car c’est en ce mois de Chevat que la nature se renouvelle Car c’est l’été.

Activité 3 Tu dois maintenant connaître les premières lettres de l’alphabet en hébreu. Numérote les lettres que tu vois ci-dessous :

9

Ilan 1

Péri 2

7

6

5

4

3

2

1

Chaque lettre a une valeur. Voyons si tu réussis à les additionner dans ces exemples :

Que vois-tu ? Sais-tu comment on dit « un arbre » en hébreu ? Entoure la bonne réponse :



8



Adama 3

1 2 3 4

3 = ........................ 9 = ........................ 11 = ........................ 13 = .....................

................ =

Et comment dit-on « des arbres » ? Entoure la bonne réponse

................ = ................ =





Ilanot

Pérot

Anafim

1

2

3

Voici l’addition qui va aujourd’hui nous intéresser (calcule-la): .............................. = 15

114 | Vie juive / Talmud Torah

| 115


Activité 4

En quel mois de l’année Juive le nouvel an des arbres tombe-t-il ? Colorie la bonne réponse : Chevat 1

'Hechvan 2

Cours :

D’après les précisions apportées par ton professeur, entoure le blé en rouge et l’orge en bleu.

Il existe des fruits que l’on appelle les fruits d’Israël. Ils sont au nombre de 7. Il s’agit du blé, de l’orge, du raisin, de l’olive, de la grenade, de la figue et de la datte. A Tou Bichevat, nous avons l’habitude de consommer le plus de fruits possible. Nous prendrons soin de consommer également et surtout les 7 fruits d’Israël. Ces 7 fruits poussent dans des arbres et comme nous l’avons appris précédemment, nous devrons réciter avant de les manger la bénédiction de « Boré Péri Haets ». Les deux premiers (le blé et l’orge) se ressemblent beaucoup. Pour les distinguer, il suffit de regarder la « tête» de l’épi. L’orge possède plein de petits piquants dirigés vers le haut et appelés « barbes » alors que le blé n’en possède quasiment pas. Montrer des photos de chaque fruit d’Israël évoqué et s’assurer qu’ils sont reconnus par les enfants.

Tichré 3

Selon toi, que veut dire Tou Bichevat? Entoure la bonne réponse : a b c

Le 15 Chevat Le 16 Chevat Le 17 Chevat

Pourquoi le nouvel an des arbres s’appelle-t-il aussi Tou Bichevat ? Colorie la bonne réponse :

Car il dure 15 jours 1

Car il existe 15 sortes de fruits différents 2

Car il tombe le 15 Chevat 3

Blé

Récapitulons : Nous allons bientôt fêter le nouvel an des arbres. Cette fête porte deux noms. Le premier nous indique ce que l’on va célébrer. Le second nous précise à quelle date. Colorie les deux noms de la fête parmi ces propositions :

Youd dalet Chevat 1

Yom kippour 6

Tou Bichevat 2

Roch Hachana 5

Orge

Activité 5 Colorie ces fruits selon le code de couleurs : • Blé : jaune • Orge : orange • Raisin : violet • Olive : vert • Grenade : rose • Figue : rouge • Datte : marron

‘Hanouka 3

Teth zaïn Bichevat

1

4

1

2

3

4

Roch Hachana lailanot 7 116 | Vie juive / Talmud Torah

1

5

6

7 | 117


Activité 6

JE RETIENS…

Complète cette phrase : « Les fruits représentant la splendeur d’Israël sont au nombre de …7… »

Activité 7 Parmi ces aliments, entoure ceux qui font partie des 7 fruits d’Israël : a

La pomme

b

Le seigle

c

Le blé

d

L’orange

e

L’orge

f

Le maïs

g h

i

La caroube

j

L’olive

k

La pastèque

l

La grenade

m

L’abricot

n

La noix

La poire

o

La figue

Le raisin

p

La datte

• Tout comme les hommes, les arbres ont un nouvel an. C’est au mois de Chevat, le 15 de ce mois que nous allons célébrer le renouvellement de la nature. • Cette fête porte deux noms. Le premier indique ce que nous allons fêter : le nouvel an des arbres (Roch Hachana lailanot). Le second va nous préciser à quel date : Tou Bichevat, le 15 du mois de Chevat (tou correspond au nombre 15 en valeur numérique). • A l’occasion de cette fête, nous allons manger beaucoup de fruits. Mais plus particulièrement, nous prendrons soin de manger les 7 fruits d’Israël qui sont : le blé, l’orge, le raisin, l’olive, la grenade, la figue et la datte. Avant de consommer ces fruits, nous réciterons la bénédiction : « Barou’h… boré péri haets ».

Evaluations : • Que célèbre la fête de Tou Bichevat ? • Que signifie Tou Bichevat ? • Pourquoi cette fête porte-t-elle ce nom-là ? • Quel est le deuxième nom de la fête? Pourquoi lui donne-t-on aussi ce nom-là ? • Quels sont les 7 fruits d’Israël ?

JE POURSUIS…

Activité 8 Selon toi quelles bénédictions devront nous réciter avant de manger ces fruits ? Colorie en rose la bénédiction que l’on fait avant de manger un fruit de l’arbre et en bleu celle que l’on fait avant de consommer un fruit nouveau.

Concours A l’aide des membres de ta famille, tu devras créer un panier de Tou Bichevat et le garnir de fruits fabriqués par tes soins. Tu pourras les faire en papier mâché, en pâte à modeler, en pâte à sel ou autres… Il faut absolument que les fruits soient fabriqués et non pas achetés. Pour augmenter tes chances de gagner, essaye de faire un maximum de fruits différents et n’oublie surtout pas d’y inclure les fruits d’Israël. Bonne chance à toi !!!

Barou’h… chéhacol nihya bidevaro Rose

   

Barou’h… boré péri Haets

Barou’h… boré péri HaAdama

Barou’h… boré minéi Mézonot

Bleu

118 | Vie juive / Talmud Torah

                  Barou’h… Chéhé'héyanou vékiémanou véhigiyanou lazémane hazé

1

  

2

3

4

5 | 119


Chapitre 6 ... « C’était du temps d’A’hachvéroch, de cet A’hachvéroch qui régnait de Hodou jusqu’à Couch sur 127 provinces »… (Meguilat Esther, I, I)

Pourim : l'Histoire Une fois de plus, nous allons découvrir ensemble une partie de l’histoire de nos ancêtres. Cette histoire, avec de nombreux miracles, est à l’origine d’une bien jolie fête : Pourim. Retournons ensemble sur les traces du peuple Juif…

“Pourim”

JE DÉCOUVRE…

En l’an 480 avant l’ère courante, une grande partie du monde était dirigée par un seul et même roi. Il répondait au nom d’A’hachvéroch.

Joyeux Pourim à tous…

sommaire 1. Pourim : l’histoire 2. Pourim : les dinim

120 | Vie juive / Talmud Torah

Qui est ce personnage ? Entoure la bonne réponse : a b c

• L’élève sera capable de citer le nom des quatre principaux personnages de l’histoire de Pourim. • L’élève sera capable de remettre en ordre les différentes parties de l’histoire de Pourim.

Cours :

1. Observe cette photo L’année juive poursuit son chemin et nous en sommes presque à la moitié. Jusque là nous avons été gâtés en fêtes. Et ce n’est pas fini… Au programme : cadeaux, déguisement, repas festif en famille ou avec des amis. Vous l’avez devinez, nous nous apprêtons à accueillir la fête de Pourim. Nous commencerons par le commencement : l’histoire. Une histoire pleine de rebondissements qui heureusement finira bien pour les Bnei israël. Nous ferons connaissance avec les principaux personnages de cette histoire et serons capables d’en retracer les moments clés. Nous découvrirons également ce qu’est une Méguila et le comportement que nous devrons avoir lors de la lecture de celle-ci. Enfin, nous apprendrons à confectionner un Michloa’h Manot.

Objectifs :

Le roi A’hachvéroch Le prince A’hachvéroch Le roi Haman

2. Observe cette carte du monde

Que représente la zone colorée ? Entoure la bonne réponse : a b c

L’ empire français L’ empire des Juifs L’ empire d’ A’hachvéroch

• Le roi A’hachvéroch n’a plus de femme car sous les conseils de son premier ministre Haman, il a fait exécuter sa première femme. • Parmi les plus belles femmes de son immense empire, c’est Esther qu’A’hachvéroch choisit. Esther qui est la cousine de Mordéhaï le Tsadik fait partie du peuple Juif. • De son côté, Haman décide d’exterminer tous les Juifs car ils refusent de se prosterner devant lui. Il réussit à convaincre A’hachvéroch de faire construire une immense potence pour y pendre les Juifs. Evidemment, il ne sait pas qu’Esther est juive. • Mordéhaï est très inquiet. Il se rend au palais pour rencontrer Esther et lui raconte le terrible décret qui doit avoir lieu par la faute d’Haman. Esther jeûne et prie durant trois jours et demande à tous les Juifs d’en faire autant. • Esther organise un grand banquet auquel elle invite le roi et Haman comme invité d’honneur. Le banquet est merveilleux et le roi et Haman sont ravis. • C’est alors qu’Esther explique à A’hachvéroch qu’un homme cruel veut la tuer et détruire son peuple. Le roi, très en colère demande à Esther qui ose mettre en danger la vie de son épouse et de son peuple. C’est alors qu’Esther annonce qu’elle est juive et qu’Haman est le coupable. • Le roi est très en colère que l’on puisse menacer la vie de son épouse ou lui faire de la peine. Haman est condamné et pendu sur la potence même qu’il réservait aux Juifs. Tout s’est retourné contre lui. Les Bnei Israël sont sauvés.

| 121


Activité Découpe les images en annexe 16. Remets dans l’ordre ces images qui illustrent l’histoire de Pourim.

1 Esther se présente devant le roi

2

3

Image de Hatah qui parle avec Esther

d’Esther qui prie à une fenêtre et des Juifs qui font 4 (Image de même)

5

Image du premier banquet d'Esther

6 Image du deuxième banquet d'Esther

Le roi donne à Haman son sceau

Pour les plus malins : comment s’appelle le parchemin dans lequel est racontée l’histoire de Pourim ? La Méguilat Esther

122 | Vie juive / Talmud Torah

JE RETIENS… • Les personnages principaux de l’histoire de Pourim sont : le roi A’hachvéroch, le premier ministre, Haman, la reine Esther et son cousin Mordé’haï. • Le roi A’hachvéroch n’a plus de femme car sous les conseils de son premier ministre Haman, il a fait exécuter sa première femme. • Parmi les plus belles femmes de son immense empire, c’est Esther qu’A’hachvéroch choisit. Esther qui est la cousine de Mordé’haï le Tsadik fait partie du peuple Juif. • De son côté, Haman décide d’exterminer tous les Juifs car ils refusent de se prosterner devant lui. Il réussit à convaincre A’hachvéroch de faire construire une immense potence pour y pendre tous les Juifs. Evidemment, il ne sait pas qu’Esther est juive. • Mordé’haï est très inquiet. Il se rend au palais pour rencontrer sa nièce Esther et lui raconte le terrible décret qui doit avoir lieu par la faute d’Haman. Esther jeûne et prie durant trois jours et demande à tous les Juifs d’en faire autant. • Esther organise un grand banquet auquel elle invite le roi et Haman comme invités d’honneur. Le banquet est merveilleux et le roi et Haman sont ravis. • C’est alors qu’Esther explique à A’hachvéroch qu’un homme cruel veut la tuer et détruire son peuple. Le roi, très en colère demande à Esther qui ose mettre en danger la vie de son épouse et de son peuple. C’est alors qu’Esther annonce qu’elle est Juive et qu’Haman est le coupable. • Le roi est très en colère que l’on puisse menacer la vie de son épouse ou lui faire de la peine. Haman est condamné et pendu sur la potence même qu’il réservait aux Juifs. Tout s’est retourné contre lui. Les Bnei Israël sont sauvés.

Evaluation : 1. Qui sont les principaux personnages de l’histoire de Pourim? 2. Quelles sont les différentes étapes de l’histoire de Pourim ? (Interroger les enfants un par un pour que l’histoire soit complète).

| 123


2 2 4 4 5 5

1 1

11 11

7 7 9 9

3 3

8 8

10 10

Pourim : les dinim Maintenant que nous connaissons l’histoire à l’origine de la fête de Pourim, nous allons évoquer la façon dont nous célébrerons cette fête. En effet, comme c’est notre habitude lorsque D.ieu a fait un miracle pour le peuple Juif, nous tâchons de nous en souvenir en accomplissant un certains nombre de lois.

Objectifs: • L’élève sera capable de citer les caractéristiques d’une Méguila • L’élève sera capable d’indiquer le comportement à avoir lors de la lecture de la Méguila et de décrire le contenu d’un Michloa’h Manot.

6 6

JE DÉCOUVRE…

1. Qui sont ces personnages ? Relie leur photo à leur nom.

  Pourim : fête de joie et de réjouissances

Esther

Mordé’haï

A'hachveroch

Haman

1

2

3

4

2. Colorie ce que chaque personnage aurait pu dire. En bleu pour Mordé'haï En rose pour Esther En vert pour A'hachveroch En jaune pour Haman

124 | Vie juive / Talmud Torah

| 125


Activité 2

Vert

1

Je suis le roi de 127 provinces

Rose

2

Je suis devenue reine après qu’A’hachvéroch m’ait choisie

De quoi est faite la Méguila ? Entoure la bonne réponse :

Bleu

3

Je suis l’oncle d’Esther

Jaune

4

Je suis premier ministre

a b c

Jaune

5

Je déteste Mordéhaï et son peuple

Bleu

6

Je refuse de me prosterner devant Haman

Rose

7

Haman ne sait pas que je suis juive

Bleu

8

Je suis un Tsadik

1

Elle contient l’histoire du peuple Juif

Jaune

9

Je fais construire une grande potence pour y pendre Mordéhaï

2

Elle contient l’histoire à l’origine de la fête de ‘Hanouka

Vert

10

Ma femme organise un grand banquet

3

Elle contient l’histoire de Pourim

Bleu

11

Je préviens Esther de l’horrible projet d’Haman

Rose

12

J’organise un grand banquet

Bleu

13

Ma nièce nous demande de prier pendant trois jours

Rose

14

Je demande à tous de jeûner durant 3 jours

Activité 3 Cours :

Que contient la Méguila ? Colorie la bonne réponse :

Activité 4

15

Je dénonce Haman comme étant celui qui veut exterminer mon peuple

Vert

16

Je fais pendre Haman qui a voulu détruire le peuple de ma femme

La Méguila est un parchemin sur lequel est écrit l’histoire de Pourim. Elle est faite en parchemin et l’on écrit dessus avec une plume comme pour un Séfer Torah. La différence est que le Séfer Torah a deux rouleaux alors que la Méguila n’en a qu’un. .

1 2 3

Le soir de Pourim et le lendemain après la tombée de la nuit Le soir de Pourim et le lendemain dans la journée Le matin de Pourim et le lendemain de Pourim

Activité 5

JE M' ENTRAINE…

Colorie en bleu le comportement que l’on doit avoir durant la lecture de la Méguila et en rose celui à avoir lorsque est prononcé le nom de Haman :

Activité 1 Observe cette photo. Relie la avec le nom de ce qu’elle représente :

SILENCE

GRAND BRUIT

Activité 6 Observe cette photo et relie-la avec le nom de ce qu’elle contient :

126 | Vie juive / Talmud Torah

Nous irons écouter la lecture de la Méguila à deux reprises : le soir de Pourim, à l’issue du jeûne et le jour de Pourim afin de se souvenir que D.ieu a une fois de plus sauvé le peuple Juif. Lors de la lecture, nous devrons observer un silence profond car si nous ratons ne serait-ce qu’un mot de la Méguila, nous devrons la réécouter en entier. En revanche, lorsque le Rabbin ou le ‘Hazan prononcera le nom d’Haman, nous devrons faire suffisamment de bruit pour ne pas entendre son nom. Nous pourrons pour cela nous servir de crécelles. Puis lorsque la lecture reprendra, nous recommencerons le silence.

Quand devons-nous écouter la lecture de la Méguila ? Entoure la bonne réponse :

Rose

Cours:

Elle est en papier et l’on écrit dessus grâce à une plume Elle est en parchemin et l’on écrit dessus grâce à une plume Elle est en parchemin et l’on écrit dessus grâce à un stylo à plume

Hagada

Séfer Torah

Méguila

1

2

3

Cours : Nous avons vu la Mitsva d’écouter la Méguila. Il en existe une autre que chaque juif devra faire. Nous devrons confectionner un paquet, ou un petit panier par exemple, que l’on offrira à un autre juif. Ce paquet devra contenir des aliments différents de sorte que l’on puisse faire deux bénédictions différentes. Par exemple, on pourra y mettre un jus de fruit (Chéhakol) et un biscuit (Mézonot). Ou encore une bouteille de vin (haguéfen) et un petit pain (hamotsi). Il faudra également que ce soit des mets que l’on peut consommer immédiatement (par exemple, on ne pourra pas mettre un paquet de farine car il doit être préparé et cuisiné pour être consommé. Nous irons ensuite les offrir à un autre Juif. Si je suis un garçon, je devrai les offrir à un garçon. Si je suis une fille, je les offrirai à une fille. Nous ne remettrons pas les Michloa’h Manot en mains propres. Nous devrons demander à une personne intermédiaire de la remettre à son destinataire. Par exemple, si Yaël veut offrir un Michloa’h Manot à Sarah, elle demandera à Léa de le lui donner à sa place. On devra offrir le Michloa’h Manot le jour de Pourim, avant la tombée de la nuit.

| 127


JE RETIENS…

Michloa'h Manot

Michté

Méguila

1

2

3

Activité 7 A combien de personnes doit-on offrir, au minimum, un Michloa’h Manot ?

1 ....................................... Relie les photos de Sam et Yaël aux personnes à qui ils pourraient envoyer un Michloa’h Manot :

Evaluation :

• La Méguila est un parchemin sur lequel est écrit l’histoire de Pourim. • Nous irons écouter la lecture de la Méguila à deux reprises : le soir de Pourim, à l’issue du jeûne et le jour de Pourim. • Lors de la lecture, nous devrons observer un silence profond. En revanche, lorsque le ‘Hazan prononcera le nom d’Haman, nous devrons faire suffisamment de bruit pour ne pas entendre son nom. Puis lorsque la lecture reprendra, nous recommencerons le silence. • Nous devrons confectionner un paquet que l’on offrira à deux autres Juifs. Ce paquet devra contenir des aliments différents de sorte que l’on puisse faire deux bénédictions différentes. Les garçons offriront à des garçons et les filles à des filles. • On n'oubliera pas de donner le Matanot Laevionim aux pauvres. • On devra offrir le Michloa’h Manot le jour de Pourim, avant la tombée de la nuit. • On n'oubliera pas le Michté.

1. Qu’est ce qu’une Méguila ? Que contient-t-elle ? De quoi est-elle faite ? 2. Quel comportement devons-nous adopter lors de la lecture de la Méguila ? 3. De quoi est composé un Michloa’h Manot ? 4. A qui et combien doit-on en offrir ? 5. Que doit contenir un Michloa’h Manot ?

JE POURSUIS A LA MAISON… Mots mêlés. Dans cette grille, sont écrits une série de mots concernant la fête de Pourim. Cela dit, ils sont parfois à l’horizontale, parfois à la verticale et parfois même dans plusieurs sens. A toi de retrouver, en suivant l’exemple, les mots de la liste suivante : De quelle façon doit-on offrir les Michloa’h Manot ? Entoure la bonne réponse : a b c

En mains propres Par la poste Par l'intermédiaire d'une troisième personne

Activité 8 Parmi ces images, colorie les Michloa’h Manot qui contiennent les bons ingrédients :

A

D 128 | Vie juive / Talmud Torah

B

E

C

F

Banquet - Pourim - Haman - Méguila - Déguisement - Michloa’h Manot - EstherMordé’haï - Reine - Ministre - Tsadik - Masque - Peuple - Juif.

P

O

U

M

B

R

N

E

M

I

N

M

E

R

O

A

E

I

T

T

K

I

I

S

I

R

N

Q

U

E

S

I

S

C

T

M

D

E

'H

A

Ï

A

D

T

H

H

E

R

M

A

S

Q

U

E

R

L

H

A

M

A

N

S

E

M

E

E

O

M

D

E

G

U

I

P

J

N

T

A

E

G

U

I

L

A

E

U

I

F

'H

M

A

N

O

T

U

P

L

E | 129


Chapitre 7 … « Et D.ieu dit à Moché : «Va vers Pharaon car j’ai endurcit son cœur…». (Chemot , Bo, )

Pessa'h : l'Histoire Une nouvelle fête arrive et à présent nous savons que chaque fête que nous célébrons a pour origine une partie de l’histoire du peuple Juif… C’est pourquoi nous allons ensemble découvrir ce que nos ancêtres ont vécu en Egypte et dans le désert avant de recevoir la Torah.

“ Pessa'h ”

JE DÉCOUVRE…

Objectifs: • L’élève sera capable de citer le nom des principaux personnages de l’histoire de Pessa’h. ( Moché, Pharaon, les Bnei Israël et les égyptiens) • L’élève sera capable de remettre en ordre les différentes étapes de l’histoire (non détaillée) de Pessa’h.

Cours :

C'est à travers le récit de la Haggada que nous découvrirons les miracles de la sortie d'Egypte.Ces moments qui nous ont fait passer d'esclaves à hommes libres. Nous nous y préparerons à travers les détails de l'histoire. Nous allons également découvrir le Séder et lois de la fête de Pessa'h.

1. Où vivaient Yaakov, sa famille et les autres Bené Israël à l’époque ? Entoure la bonne réponse : a b c

En Egypte En France En Canaan (ancien nom d’Israël)

2. Où vivait Yossef, le fils de Yaakov ? Entoure la bonne réponse : a b c

En Egypte En France En Canaan (ancien nom d’Israël)

Afin de rejoindre son fils Yossef qui était premier ministre en Egypte, Yaakov quitte la terre de Canaan (l’ancien Israël) avec sa famille et s’installe en Egypte. La famille de Yaakov grandit, chacun de ses 12 enfants ont eux-mêmes des enfants et des petits enfants. Ils finissent par constituer un vrai peuple : le peuple Hébreu. A cette époque, le roi pharaon est bon avec les Juifs et ils travaillent et mènent leur vie à leur guise. Ils travaillent pour la construction du pays et peuvent pratiquer le Judaïsme sans problème.

3. Comment les Bené Israël vivaient-ils en Egypte, après leur arrivée avec Yaakov ? Entoure la bonne réponse : a b c

Ils vivaient de leur labeur en paix Très mal, le roi Pharaon était, dès le départ, très méchant avec eux. Ils avaient du travail mais ne pouvaient pas pratiquer tranquillement leur religion

JE M' ENTRAINE…

sommaire 1. Pessa’h : l’histoire 2. Pessa’h : les dinim 3. Pessa’h : le seder

130 | Vie juive / Talmud Torah

Activité 1 Observe cette photo:

Cours : Les années passent. Yaakov et ses enfants quittent ce monde et le peuple Juif ne fait que grandir. Mais le nouveau roi d’Egypte, Pharaon, n’aime pas les Bné Israël. Il les trouve trop nombreux. Pour qu’ils aient moins d’enfants, il les force à travailler de plus en plus dur et finit par ne plus les payer du tout. Les Juifs n’ont plus de force et deviennent petit à petit les esclaves du peuple Egyptien. Leur vie est une vie de misère. Ils travaillent presque tout le temps et ont très peu d’heures pour se reposer. Ils sont mal nourris et n’ont plus la force de se révolter contre les égyptiens. En hébreu, égyptiens se dit Mitsrim.

| 131


Cours :

Qui est ce personnage ? Raye les mauvaises réponses : Pour les plus malins : saurais-tu dire « Egypte » en hébreu ? Mitsraïm Le pharaon d’Egypte

Le roi grec Antyo’hus

L’empereur Romain César

1

2

3

Activité 3 Quel avenir les astrologues prédisent-ils à Pharaon ? Entoure la bonne réponse :

Activité 2

1 2 3

Comment dit-on en hébreu… ? Relie le mot à sa traduction :

Observe cet arbre généalogique:

Que les Juifs resteront esclaves en Egypte à jamais Qu’un enfant va naître au sein du peuple Juif et les sauvera de l’esclavage Que Pharaon va finalement devenir bon et libérer les Juifs.

Egyptiens

Amram

Yo'heved

1

Israëlim

Mitsrim

Témanim

Yéhoudim

Pélichtim

Quelle terrible décision prend-t-il ? Entoure la bonne réponse : 1 2 3

Myriam

Tsarfatim

Mais D.ieu n’a pas oublié son peuple et va envoyer quelqu’un pour le sauver. En effet va bientôt naître un enfant qui à l’âge adulte délivrera le peuple Juif de ses souffrances. Lorsque Pharaon entend cette nouvelle par l’un de ses astrologues (définir astrologue) il décide de mettre fin aux jours de chaque garçon Juif qui naîtra. Dans la maison d’Amram et Yo’hévèd qui ont déjà une fille, Myriam, et un fils, Aaron, arrive un nouvel enfant : Moché. Afin d’éviter le terrible décret de Pharaon, on décide de placer Moché dans un panier sur les eaux du Nil (expliquer ce qu’est le Nil) pour qu’il ait la vie sauve. Ses parents souffrent beaucoup de cette séparation mais savent que c’est la seule solution pour ne pas qu’il ne soit tué. Par miracle, le panier dans lequel se trouve Moché va dériver jusqu’aux berges du palais où se trouve Bitia, la fille de Pharaon. Celle-ci est gentille et ne peut avoir d’enfant. En voyant Moché dans son panier elle pense que cet enfant est un cadeau du ciel et décide de l’adopter. C’est ainsi que Moché grandira dans le palais même de Pharaon qui ne se doute pas du destin de cet enfantt.

Aharon

Le nom du dernier enfant de cette famille s’est effacé. Parmi les trois prénoms ci-dessous, le reconnais-tu ? Colorie le bon prénom :

De rendre les Bnei Israël esclaves. De convertir tous les Bnei Israël De faire disparaître tous les Bnei Israël

Yaakov

Guerchon

Moché

1

2

3

Comment s’y prend-t-il ? Entoure la bonne réponse: a b c

132 | Vie juive / Talmud Torah

Il leur fait signer un contrat d’esclavage Il leur propose de devenir esclaves ou de quitter l’Egypte Il commence par leur donner un salaire, le fait diminuer petit à petit et finit par ne plus les payer du tout.

Pourquoi Moché a-t-il été épargné par le décret de Pharaon ? Colorie les bonnes réponses : A

Car il il faisait parti de la tribu des Levites

B

Car il va devenir roi d’Israël

C

Car il va faire sortir les Juifs d’Egypte

| 133


Cours : Une fois adulte, Moché va devoir fuir l’Egypte pour avoir tué un Egyptien qui maltraitait un Juif. Le sort des Juifs est terrible et l’esclavage atteint des proportions insoutenables. Après avoir parcouru le désert, Moché s’installe à Midyan où il épouse Tsipora et devient berger. Mais un jour où il surveille ses moutons, il voit un buisson qui brûle mais ne se consume pas (expliquer l’étrangeté du phénomène). Moché comprend alors qu’il s’agit de la forme qu’a pris Hachem pour se présenter devant lui. D.ieu lui explique qu’il est né pour sauver ses frères Juifs de l’esclavage. Après quelques hésitations, Moché se redresse et quitte Midyan pour aller sauver son peuple de Pharaon.

Comment ses parents s’y prennent-ils pour le sauver ? Entoure la bonne réponse : 1 2 3

Ils le cachent jusqu’à l’âge adulte Ils le placent dans un panier sur les eaux du Nil Ils le confient à une amie égyptienne.

Cours :

Que fait Moché en arrivant en Egypte ? Entoure la bonne réponse :

Arrivé en Egypte, Moché demande à Pharaon de libérer les Juifs. Celui-ci refuse évidemment et Moché lui explique qu’aussi longtemps qu’il refusera, l’Egypte sera frappée par de terribles malheurs : les plaies.

a b c

Qui retrouve le berceau dans lequel se trouve Moché ? Entoure la bonne réponse : a b c

Activité 5

Pharaon accepte-t-il de laisser partir les Bnei Israël ? Colorie la bonne réponse :

Pharaon, le roi d’Egypte Myriam, la sœur de Moché Bitia la fille de Pharaon

Où Moché vivra-t-il à présent ? Raye les mauvaises réponses : 1 2 3

Il retourne voir sa famille Il va voir les esclaves Il va au palais de Pharaon et lui demande de laisser partir les Juifs

OUI

NON

1

2

Voici la liste des plaies qui s’abattirent sur l’Egypte et les égyptiens (épargnant à chaque fois les Bnei Israël) : Le sang, les grenouilles, les poux, les animaux sauvages, la peste, les ulcères, la grêle, les sauterelles, les ténèbres et la mort des premiers nés (expliquer le déroulement de chaque plaie). A chacune des plaies, Pharaon supplie Moché de faire cesser la plaie et promet de libérer les Juifs. Mais sitôt la plaie disparue, le cœur de Pharaon se durcit et il recommence à maltraiter les Juifs de plus belle.

Que se passe-t-il à chaque fois que Pharaon refuse de laisser sortir les Juifs ? Entoure la bonne réponse :

Dans le palais de Pharaon Dans le désert Chez ses parents

1 2 3

Activité 4

Les Juifs font une manifestation Une plaie s’abat sur les égyptiens Une plaie s’abat sur Pharaon

Pourquoi Moché quitte-t-il le palais et l’Egypte ? Entoure la bonne réponse: a b c

Car il cherche une femme pour se marier Car il s’est disputé avec Paro Car il a tué un égyptien qui maltraitait un Juif.

Pourquoi Moché finit-il par revenir en Egypte ? Colorie la bonne réponse :

134 | Vie juive / Talmud Torah

Car D.ieu lui apparaît sous la forme d’un buisson en feu qui ne se consume pas et lui dit d’aller sauver les Juifs de l’esclavage.

Car il trouve finalement qu’il était mieux en Egypte qu’à Midyan

Car il veut devenir le roi d’Egypte

A

B

C

| 135


Cours : Lorsque la plaie de la mort des premiers nés s’abat sur l’Egypte, Pharaon va à la rencontre de Moché et le supplie de quitter l’Egypte avec les Bnei Israël. Celui-ci va prévenir les Juifs de leur libération et chacun s’affaire à préparer le départ. Dans la hâte, le pain qu’ils avaient préparé n’a pas le temps de lever et reste donc plat. Ils commencent leur marche mais arrivés devant la Mer Rouge, ils réalisent que Pharaon, qui avait regretté de les avoir laissé partir, et son armée sont derrière eux. La mer devant eux leur empêche toute fuite.

Activité 6

Activité 7

Sous chacune de ces images, colle le nom de la plaie qu'elle représente (étiquettes à découper en annexe 17)

Que fait Pharaon après la plaie de la mort des premiers nés ? Entoure la bonne réponse :

Mais au moment qui semble le plus désespéré, un des Bnei Israël qui répond au nom de Na’hchon Ben Aminadav plonge à l’eau et la mer s’ouvre alors en 12 parties pour laisser passer les Juifs. Les égyptiens ne se laissent pas impressionner par cet incroyable miracle et suivent les Juifs dans les tunnels de la Mer Rouge. Lorsque le dernier juif sort des tunnels, le dernier égyptien y entre. C’est alors que D.ieu referme les tunnels de la Mer rouge qui se déchaîne sur l’armée égyptienne qui périt jusqu’au dernier : excepté Pharaon qui pourra à présent témoigner de la grandeur d’Hachem. La traversée de la Mer Rouge a eu lieu le 21 nissan. Cette date est devenue le septième jour de Pessa‘h, celui où nous récitons le Cantique de la mer (Az Yachir Moché…). La Torah nous apprend que « Hachem sauva “en ce jour” Israël de la main de l’Egypte… » (Chemoth 14, 30). L’expression « en ce jour » (Bayom hahou) signifie que la traversée de la Mer Rouge a duré une journée. C’est ainsi que les Juifs furent sauvés de l’esclavage égyptien et qu’ils commencèrent à se diriger vers le Mont Sinaï où un merveilleux cadeau les attend…

1 2 3

1 Le sang

2 Les grenouilles

Pourquoi le pain que les Bnei Israël prennent avec eux à la sortie d’Egypte est-il plat ? Entoure la bonne réponse : a b c

3 Les poux

4 Les bêtes sauvages

6 Les ulcères

b c 8 Les sauterelles

2 3

136 | Vie juive / Talmud Torah

Ils sont trop chargés et ne courent pas assez vite alors que l’armée égyptienne est bientôt là Ils ont l’armée égyptienne derrière eux et la Mer Rouge devant eux Ils se perdent dans le désert

Par quel miracle ce problème se résout-il ? Raye les mauvaises réponses : 1

9 L' obscurité

Il est joyeux Il est finalement content car il y a maintenant plus de place en Egypte Il regrette et, furieux, il prend en chasse les Bnei Israël, suivi de son armée

Quel problème rencontrent alors les Juifs ? Entoure la bonne réponse : a

7 La grêle

Car dans la hâte, la pâte n’a pas eu le temps de lever C’est ainsi qu'ils préparaient le pain à l'époque Car il n’avait pas d’argent pour acheter de la levure

Comment réagit Pharaon une fois que les Juifs ont quitté l’Egypte ? Entoure la bonne réponse : 1 2 3

5 La peste

Il refuse de laisser les Juifs sortir Il supplie Moché de laisser sortir les Juifs Il quitte l’Egypte

D.ieu ordonne à la mer de s’ouvrir en 12 parties et laisse passer les Bnei Israël Les égyptiens font demi tour sans explication La mer se se durcit et les Juifs peuvent marcher dessus

10 La mort des premiers nés

| 137


JE RETIENS…

Evaluation : 1. Qui sont les principaux personnages de l’histoire de Pessa’h ? 2. Quelles sont les différentes étapes de l’histoire de Pessa’h ? (Interroger les enfants un par un pour que l’histoire soit complète).

JE POURSUIS A LA MAISON…

• Installés depuis l’époque de Yossef en Egypte, les Juifs menaient une vie paisible jusqu’à ce qu’un nouveau roi qui déteste les Bnei Israël accède au pouvoir et réduit les Juifs en esclavage. A bout de forces, les Juifs ne peuvent plus protester. Seulement, dans une famille juive, va naître un enfant qui sauvera les Juifs de cette vie amère : Moché. Au moment de sa naissance, un terrible décret de Pharaon imposait la mort des petits garçons. Aussi, pour ne pas subir un si grand malheur, la famille de Moché le place dans un berceau sur les eaux du Nil et celui-ci dérive jusqu’au palais de Pharaon où sa fille l’adopte. Moché vivra donc au palais de Pharaon. • Des années plus tard, Moché qui a tué un égyptien pour défendre un Juif qu’il maltraitait, doit fuir l’Egypte et se rend à Midyan où il se marie et devient berger. Mais D.ieu s’adresse à lui et lui demande d’aller libérer son peuple. • Bien entendu, et malgré les avertissements de Moché, Pharaon refuse à chaque fois de libérer les Juifs. 10 plaies s’abattent sur l’Egypte avant que Pharaon ne cède. Dans la précipitation du départ, les Juifs n’ont pas le temps de faire lever la pâte de leur pain qui reste plat. • Mais aussitôt les Juifs dehors, Pharaon regrette et se lance à leur poursuite. Les Bnei israël ont alors l’armée égyptienne derrière eux et la Mer Rouge devant. La situation semble désespérée mais D.ieu fait un fantastique miracle : la mer s’ouvre en 12 parties pour laisser passer les Juifs.

Le Sudo-plaies (Annexe 18) La règle du jeu est la même que celle du sudoku mais plutôt que d’utiliser des chiffres vous devrez utiliser les images représentant les 9 premières plaies d’Egypte. Voici des images des 9 premières plaies :

Frise chronologique à remplir : dessiner les événements décrits

Yaakov et se enfants s’installent en Egypte où ils sont très bien accueillis

Un nouveau roi se lève sur l’Egypte et met les Juifs en esclavage

138 | Vie juive / Talmud Torah

Moché naît et va vivre dans le palais de Pharaon et aura la vie sauve

Moché quitte l’Egypte et s’installe à Midyan où il se marie

10 plaies sur l’Egypte avant que Pharaon n’accepte de les libérer

Hachem fait s’ouvrir la Mer Rouge en 12 parties pour laisser passer les Juifs | 139


Règle du jeu : La grille est composée de 9 lignes, 9 colonnes et 9 régions. Certaines cases sont remplies, d’autres sont vides. But du jeu : remplir les cases vides avec les plaies en les découpant en annexe 18 et en les collant à leur place. Conditions : chaque plaie ne peut apparaître qu’une fois par ligne, qu’une fois par colonne et qu’une fois par région. Bonne chance.

Pessa'h : les dinim Nous connaissons à présent l’histoire de la sortie d’Egypte. Nous avons découvert les miracles que D.ieu a réalisés pour sauver les Juifs de l’esclavage égyptien. Comme à chaque fois que l’histoire des Bnei Israël est marquée par de grands moments, nous allons tâcher de nous en souvenir chaque année en célébrant la fête de Pessa’h. Découvrons ensemble un des aspects les plus importants de cette fête.

Objectifs : • L’élève sera capable d’expliquer en quoi consiste la Mitsva de manger de la matsa et l’interdiction de manger du ‘hamets. • L’élève sera capable d’indiquer ce qu’est une bédiquat ‘hamets • L’élève sera capable de reconstituer une bédiquat ‘hamets

JE ME SOUVIENS… Coche la case quand tu connais la réponse : Je suis capable de citer le nom des principaux personnages de l’histoire de Pessa’h Je suis capable de raconter dans les grandes lignes l’histoire de la sortie d’Egypte. Cours :

JE DÉCOUVRE... 1. Déscription : parmi les objets ci-dessous, entoure ceux qui ont servi à réaliser l’expérience faite en classe. 2. Observation : numérote, pour les remettre dans l’ordre, ces images qui décrivent ce que nous faisons avec les ustensiles et ingrédients nécessaires à l’expé-

levu

e

r in

140 | Vie juive / Talmud Torah

fa

re

rience :

Entrer en classe, muni de deux petites bouteilles en plastique, de farine, d’eau, de levure et de ballons de baudruche. Après avoir annoncé aux élèves les objectifs de la séance, procéder lentement à l’expérience : dans chacune des bouteilles, mélanger les ingrédients et fermer les bouteilles en plaçant à leur sommet un ballon de baudruche. Pendant que s’opère la réaction chimique dans la seconde bouteille, nous observons la première et décrivons son contenu. La seconde bouteille, également recouverte du ballon, est en attendant placée dans un coin de la classe. Chacun émet son hypothèse concernant ce qui risque de se produire avec la deuxième bouteille. Au bout de quinze minutes, présenter la seconde bouteille et proposer aux élèves de décrire ce qu’ils voient. Rien ne différencie pour le moment la première bouteille de la seconde. C’est alors, entre la 17ème et la 18ème minute après le début de l’expérience, que le ballon de baudruche se met à gonfler. Le constat est simple : en lui en laissant le temps, la seconde levure, pourtant conditionnée de la même façon que la première, a gonflé.

| 141


3. Analyse : dans ces deux images, en prenant soin de regarder combien de minutes

Activité 3

se sont écoulées, dessine l’état du ballon de baudruche placé sur la bouteille n°1 Qu’est-ce que du ‘hamets ? Raye les mauvaises réponses :

et sur la bouteille n°2.

1 2 3

5 céréales non fermentées La fécule de pomme de terre Une des 5 céréales (blé, orge, avoine, épeautre, seigle) qui aurait fermenté.

Activité 4 Pouvons-nous manger toutes sortes de gâteaux durant la fête de Pessa’h ? Entoure la bonne réponse : a b c

Oui, du moment qu’ils sont cachers Non, il ne faut manger aucun gâteau Oui, du moment qu’ils n’ont pas levé et sont cachers pour Pessa’h

Activité 5 4. Synthèse : complète la phrase qui suit. « Lorsque l’on mélange de la farine, de l’eau et de la levure, cette dernière gonfle Cours : Comme nous l’avons expliqué dans le cours précédent, les Juifs, pressés de sortir d’Egypte, n’ont pas eu le temps de laisser lever la pâte de leur pain. Une fois cuit, celui-ci était donc tout plat. C’est pourquoi à notre époque et durant huit jours, nous nous appliquerons à manger du pain plat en souvenir de cette époque. Ce pain plat s’appelle matsa. Il est composé de farine et d’eau mais sa pâte n’a pas levé et l’on a pris soin de le faire cuire en moins de 18 minutes. Nous allons appliquer cette règle également à tout le reste de notre alimentation (comme les gâteaux par exemple).

18 minutes » au bout de …….

JE M' ENTRAINE…

Cacher LéPessa’h

Pacher LéPessa’h

Cacher

A

B

C

Activité 1 Comment s’appelle le pain qui ne contient pas l’une des cinq céréales qui aurait fermenté ? Colorie la bonne réponse :

Massa

Mata

Matsa

1

2

3

Cours : Par extension, nous aurons l’interdiction de consommer tout aliment qui contiendrait une de ces 5 céréales qui aurait fermenté : blé, orge, avoine, épeautre, seigle. On appelle cela du ‘hamets. Par exemple, les brioches seront interdites, il en va de même pour la pita, le pain de mie, les pizzas, etc... Pour être sûr de ne pas consommer de ‘hamets, nous avons l’habitude de ne manger que des aliments portant la mention « cacher le pessa’h ». L’idéal est de les acheter dans les épiceries cacheres mais il existe également des listes de produits autorisés à Pessa’h. A l’occasion de Pessa’h, nous devrons utiliser une vaisselle spéciale, réservée à cet effet.

Quelle mention doivent porter les aliments autorisés à la consommation lors de la fête de Pessa’h ? Colorier la bonne réponse.

Activité 2 Que faisons-nous à notre époque pour nous souvenir de cet épisode de notre histoire ? Entoure la bonne réponse : 1 2 3

142 | Vie juive / Talmud Torah

Nous fabriquons de la matsa durant huit jours et l’offrons aux pauvres Nous consommons de la matsa durant huit jours Nous consommons de la matsa durant toute l’année

Activité 6 Ecris un « V » lorsque l’affirmation est vraie et un « F » lorsqu’elle est fausse : a b c d e f g

F Je peux garder mon ‘hamets dans mon bureau…………… V Je dois vendre ou détruire le ‘hamets qui se trouve chez moi………. F Je peux vendre du ‘hamets durant Pessa’h tant que je n’en mange pas…….. Je n’ai pas le droit de posséder de ‘hamets même si je me trouve dans un V autre pays………. Je dois éliminer le ‘hamets uniquement dans ma maison avant F Pessa’h…………. Je dois bien éliminer le ‘hamets qui pourrait se trouver au fond de mes poches V et dans mon cartable……………… Mes parents doivent éliminer le ‘hamets qui se trouverait sur leur lieu de V travail………….

| 143


Que fera-t-on avec les petits bouts de ‘hamets retrouvés ? Raye les mauvaises réponses : Cours : Nous allons donc nous débarrasser de toute forme de ‘hamets. Nous n’aurons le droit ni d’en posséder, ni d’en consommer, ni d’en profiter. Après avoir procédé à un nettoyage minutieux de toute la maison, de la voiture, et de nos manteaux et cartables, nous allons procéder à un rituel appelé bédiquat ‘hamets. Pour cela, nous avons besoin d’une bougie ainsi que d’une dizaine de petits bouts de pain enveloppés dans du papier. La bédiquat ‘hamets aura lieu la veille de Pessa’h au soir. Nous allons cacher les petits morceaux de pain dans toute la maison. La famille se réunit alors et le chef de famille récite la bénédiction suivante : Barou’h Ata Ado-naï Elo-Hénou Mélè’h Haolam Achèr Kidéchanaou Bemitsvotav Vetsivanou Al Biour ‘Hamets. Puis, on recherchera le ‘Hamets dans chaque pièce et dans tout endroit de la maison pouvant contenir du ‘Hamets : cave, grenier garage ou voiture. Puis on récitera la formule suivante : « Que tout ‘Hamets, levain ou matière levée, qui se trouve en ma possession, que je n’ai pas vu ou que je n’ai pas détruit, dont je n’ai pas connaissance, soit considéré comme inexistant et sans valeur, comme la poussière de la terre. ». En attendant le lendemain matin – moment où il sera brûlé – le ‘Hamets sera placé dans un lieu sûr. Il faudra mettre de côté tout aliment ou ‘Hamets réservé à la vente ou à la consommation avant l’heure de l'élimination. Pour la bédikat ‘hamets, certaines communautés utilisent également une plume et une cuillère en bois.

Activité 7 Comment s’appelle en hébreu la cérémonie qui consiste à rechercher le ‘hamets ? Colorie la bonne réponse :

1 2 3

On les mangera le lendemain On les fera brûler le lendemain matin On les fera brûler le lendemain soir

Pour les plus malins : que doit-on faire du ‘hamets que l’on doit conserver chez nous (comme la vaisselle utilisée pour des aliments 'Hamets par exemple) ? On doit le vendre durant la totalité de la fête, le recouvrir et ne pas le toucher.

Séder

Biour 'hamets

Bédiquat ‘hamets

1

2

3 • Pour se souvenir que dans la précipitation de la sortie d’Egypte nos ancêtres n’avaient pas eu le temps de faire lever la pâte de leur pain qui resta plat, nous consommerons durant les huit jours de Pessa’h de la matsa. • Nous avons également l’interdiction de consommer toutes sortes d’aliments qui contiendraient du ‘hamets. Le ‘hamets est constitué d’une des cinq céréales (blé, seigle, épeautre, avoine et orge) qui aurait fermenté. Nous devrons vérifier que les produits que nous mangeons comportent la mention « cachers le pessa’h» ou soit mentionnés dans la liste des produits autorisés à Pessa’h. • La veille de Pessa’h au soir, nous procédons à une petite cérémonie, en famille, qui s’appelle la bédiquat ‘hamets. Pour cela, nous préparons 10 petits morceaux de pain bien enveloppés dans du papier que nous cachons un peu partout dans la maison. Le papa devra retrouver, à l’aide d’une bougie, ces morceaux de pain cachés et les introduire dans un petit sac. Avant la bédiquat ‘hamets, il faudra réciter la bénédiction suivante : Barou’h… al biour ‘hamets. Cette coutume a pour but de nous faire vérifier dans les moindres recoins de la maison si l’on n’a pas oublié de ‘hamets. Le lendemain matin, ces morceaux de pain seront brûlés.

Quand a-t-elle lieu ? Entoure la bonne réponse : 1 2 3

JE RETIENS…

Le jour de Pessa’h La veille de Pessa’h au soir Le troisième jour de Pessa’h

De quoi avons-nous besoin ? Entoure la bonne réponse :

JE POURSUIS A LA MAISON…

1

144 | Vie juive / Talmud Torah

2

3

L’objet caché. Sam et Yaël ont un petit problème. Ils ont caché les 10 morceaux de pain dans la maison mais ne se souviennent plus où…. C’est très embêtant car s’ils ne les retrouvent pas tous, il y aura de façon certaine du ‘hamets dans leur maison durant Pessa’h !!! Pourrais-tu les aider à retrouver ces morceaux de pain ? Voici à quoi ils ressemblent :

| 145


farine

CHOCO

FC

1O Cola

farine

CHOCO

146 | Vie juive / Talmud Torah

| 147


Objectifs : •L’élève sera capable de décrire les 4 étapes du seder (première partie de la hagada, repas, birkat hamazone et deuxième partie du seder).

Pessa’h: le seder

Hachem envoie 10 plaies s’abattre sur l’ Egypte 1

Nous-nous souvenons tous de ces deux soirs de Pessa’h où toute la famille se réunit. Il se peut même que l’on se rappelle de certains détails concernant ce qui s’y passe : on mange de la matsa, le Karpas que l’on trempe dans l’eau salée, on boit du

Les juifs construisaient de force des bâtiments pour l’Egypte en cimentant les briques entre elles

vin… Mais nous sommes à présent en âge de connaître mieux les étapes du seder de Pessa’h. Découvrons-les ensemble et nous pourrons ainsi participer activement à cette soirée si spéciale.

2

JE ME SOUVIENS… La vie d’esclaves des juifs était si dure qu’ils versaient des larmes amères

Coche la case quand tu connais la réponse : Je suis capable d’expliquer en quoi consiste la mitsva de manger de la matsa et

3

l’interdiction de manger du ‘hamets. Je suis capable d’indiquer ce qu’est la bédikat ‘hamets. Je suis capable de reproduire une bedikat ‘hamets

D.ieu fait s’ouvrir la mer en 12 parties pour laisser les juifs passer

Cours: Le seder de Pessa’h aura lieu en dehors d'Israël durant deux soirs de suite les 15 et 16 nissan. En Israël on se contente de faire un seul seder le soir du 15 nissan. Toute la soirée sera consacrée au récit de l’esclavage en Egypte et de la sortie d’Egypte. Pour cela faisons une petite révision concernant le déroulement des évènements

4

JE DÉCOUVRE… Observe ces différentes images et relie-les avec l’étiquette sur laquelle est écrit ce qu’elles représentent :

Cours :

JE M’ENTRAINE Activité 1 Comment s’appelle le livre qui contient l’histoire de la sortie d’Egypte ? Entoure la bonne réponse :

148 | Vie juive / Talmud Torah

Méguila

‘Houmach

Hagada

1

2

3

Avant de se mettre à table, nous allons commencer par lire la première partie de la hagadda. La hagadda est le livre qui raconte l’histoire de la sortie d’Egypte. Nous commençons par faire le kiddouch puis nous allons nous laver les mains. Nous trempons ensuite le carpas (céleri ou autre) dans de l’eau salée. Nous cassons ensuite une matsa en deux. A présent, nous pouvons débuter la lecture de la hagadda.

| 149


Activité 4 Activité 2 Cours:

Remets dans l’ordre ce que nous allons faire avant de commencer la lecture de la hagada en numérotant les images :

Que nous raconte la première partie de la hagada ? Nous retiendrons surtout trois paragraphes dans cette partie de la hagada : le ma nichtana, le paragraphe des 4 fils et celui des 10 plaies. Le paragraphe du ma nichtana pose la question de la différence entre cette nuit du seder et les autres nuits. On remarque 4 différences : ‘hamets/matsa; légumes/maror ; ne pas tremper/tremper et être accoudé ou pas. Le paragraphe de barou’h hamakom évoque les 4 fils. On distingue le ‘ha’ham (sage), le racha (impie), le tam (simple) et le chééno yodéa lichol (qui ne sait pas poser de question). Le paragraphe des 10 plaies cite les épreuves que Dieu a envoyé aux égyptiens pour qu’ils laissent partir le peuple juif.

Le paragraphe du barou’h hamakom nous présente 4 types d’enfants aux 4 comportements différents que nous avons le choix d’adopter. Mais qui sont ces trois fils ? Relie leur nom en hébreu à sa traduction en français : 1

’ha’ham

2 4

racha

A

Le simple

B

Celui qui ne sait pas poser de question

C

Le sage

D

L’impie

3

3

4

tam

chééno yodéa lichol

1 2

Activité 5

Activité 3

Le paragraphe des 10 plaies cite les 10 épreuves qui se sont abattues sur les égyptiens.

Quel est le sujet du ma nichtana ?

Observe les images qui représentent ces plaies et relie les avec leur nom.

Entoure la bonne réponse : 1. La difficulté de l’esclavage 2. Les 10 plaies 3. La différence entre la nuit du seder et les autres nuits Le ma nichtana relève 4 différences. Relie les entre-elles car elles se sont mélangées : 1

Du ‘hamets ou de la matsa

Nous trempons deux fois

A

dever

arov

kinim

tsfardea

dam

2

Nous ne trempons pas

Uniquement accoudés

B

Obscurité

Mort des premiers nés

Les ulcères

Sauterelles

Grêle

3

Toutes sortes de légumes

Uniquement de la matsa

C macat be’horoth

4 150 | Vie juive / Talmud Torah

Soit assis, soit accoudés

Uniquement du maror

’hoche’h

arbé

barad

ch’hin

Cours:

D

Après avoir lu la première partie de la hagada, nous pouvons passer à table. Avant cela, nous faisons netilat yadayim et sa béra’ha comme à chaque fois que nous nous apprêtons à manger du pain (trois fois sur la main droite puis trois fois sur la main gauche) puis nous récitons la bénédiction de hamotsi le’hem min haarets. La particularité ici est que nous allons réciter une nouvelle béra’ha qui est celle de « al a’hilat matsa » avant de manger la matsa. Après le repas, qui aura, bien entendu, été composé de mets cacher le pessa’h, nous réciterons le birkat hamazone.

| 151


Activité 6 Maintenant que nous avons lu la première partie de la hagada, nous allons passer à l’étape du repas.Observe ces actions et bénédictions et remets les dans l’ordre en les numérotant.

7. Les psaumes du hallel donnent des explications sur la hagada 8. Les psaumes du hallel sont des louanges, des remerciements à l’attention de D.ieu 9. Après la lecture du Hallel, chacun souhaite être l’année prochaine à Jérusalem en récitant la phrase « Lechana habaa biyérouchalyim »

JE RETIENS… 4

1

• Avant de passer à table, nous allons nous laver les mains, tremper le carpas dans de l’eau salée et casser une matsa en deux. Nous allons ensuite lire la hagada qui nous raconte l’histoire de la sortie d’Egypte. On fait netilat yadayim et récitons la bénédiction « al netilat yadayim »

On partage un repas de fête

Cours: Après avoir consommé le repas nous reprenons la lecture de la hagada. Nous allons réciter une prière toute particulière destinée aux jours de grandes fêtes et de Roch ‘hodech : le renouveau du mois. Cette prière s’appelle le hallel. C’est une prière de louange adressée à Hachem dans laquelle on se souviendra des miracles qu’il a fait pour nous sortir d’Egypte. Le Hallel est en fait composé de plusieurs psaumes. Les psaumes ont pour but de remercier D.ieu de sa bonté. A la fin du hallel, tous prononcerons ensemble cette phrase : « lechana habaa biyérouchalayim » qui souhaite que nous soyons tous réunit à Jérusalem l’an prochain.

On récite le birkat hamazone

2

«Barou’h... al a’hilat matsa»

« barou ‘h… hamotsi le’hem min haarets »

Activité 7 Parmi ces phrases, entoure celles qui disent vrai : 1. Après le birkat hamazone, on va se coucher car il est déjà tard 2. Après le birkat hamazone, on poursuit la lecture de la hagada 3. Nous récitons une prière qui s’appelle le Hallel 4. Nous récitons une prière qui s’appelle le nirtsa 5. Le hallel est composé de verset de la Torah 6. Le hallel est composé de psaumes 152 | Vie juive / Talmud Torah

1. Que fait-on le soir du seder avant le repas? 2. Comment le repas du soir du seder se déroule-t-il? 3. Que fait-on après le birkat hamazone le soir du seder?

• Après avoir lu la première partie de la hagada, nous faisons netilat yadayim, la bénédiction du motsi et en rajoutons une autre particulière à la consommation de la matsa : « al a’hilat matsa ». Puis nous consommons notre repas de fête. A l’issue du repas, nous réciterons bien entendu le birkat hamazone.

3

5

• Parmi la première partie de la hagada nous distinguons, entre autre, trois textes très importants. Le premier et le ma nichtana qui apporte une série de différence entre cette nuit particulière et les autres nuits. Le second évoque quatre fils dont le comportement pourrait être le notre : le sage, l’impie, le simple, et celui qui ne sait pas poser de questions. A nous de choisir auquel nous désirons ressembler… Le troisième texte évoque les dix plaies d’Egypte envoyées par D.ieu sur l’Egypte.

Evaluation:

• Après le birkat hamazone, nous récitons une prière du nom de hallel qui est composée de psaumes remerciant Hachem pour toutes ses bontés à commencer par le fait qu’il nous ait permis de sortir d’Egypte. Une fois le Hallel terminé et avant de se retirer, nous nous souhaiterons tous d’être l’an prochain à Jérusalem avec la phrase « lechana habaa biyérouchalayim »

JE POURSUIS A LA MAISON … Devinette : Voici une question à laquelle tu pourras réfléchir d’ici la semaine prochaine et peut être apporter la réponse à tes camarades. Après avoir bien réfléchi, et si tu ne trouves pas la réponse par toi-même, tu pourras évidement te faire aider de tes parents ou du Rabbin de ta communauté. Bonne chance !!! Et joyeux Pessa’h à toi et toute ta famille !!! Question : Pourquoi dans le ma nichtana, l’enfant dit-il : « ce soir-ci nous mangeons de la matsa et des herbes amères, on trempe deux fois et on mange accoudé » ? Il n’a pourtant encore rien vu de tout cela au moment où il pose la question!!! | 153


Chapitre 8 … « Une terre où coule le lait et le miel… » (Deut. 11 ; 9)

“ Israël ” Une fois sorti d’Egypte et après une longue traversée du désert, le peuple juif qui a reçu la Torah se dirige à présent vers la Terre Promise. Ce pays dont on dit qu’il y coule le lait et le miel a été promis au peuple d’Israël depuis l’époque de Avraham Avinou et a été reconnu par les autres nations comme appartenant au peuple juif le 5 iyar 1948, jour de l’indépendance de l’Etat d’Israël. Nous découvrirons ensemble cet événement historique, le drapeau du pays d’Israël ainsi que sa capitale. Enfin, nous évoquerons le jour de Lag Baomer ainsi que la vie de Rabbi Chimone Bar Yo’hay

Israël : Yom Haatsmaout Entre Pessa’h et Chavouot, existe un jour particulier où la joie est prédominante. Chants, danses et autres réjouissances marquent un événement particulier pour tout le peuple Juif. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

1. Israël : Yom Haatsmaout 2. Israël : Yérouchalayim et le roi David 3. Lag Baomer : Rabbi Chimone Bar Yo’hay

154 | Vie juive / Talmud Torah

• indiquer que Yom Haatsmaout est le jour où l’on célèbre (l’indépendance de) l’Etat d’Israël. • reconstituer le drapeau d’Israël. • expliquer l’origine des symboles qui le compose.

Cours:

JE DÉCOUVRE... Repère géographique. Observe cette carte et colorie en bleu la France et en rose le pays d’Israël.

sommaire

Objectifs :

Contraint à l'exil, le peuple Juif demeura fidèle au pays d'Israël à travers toutes les dispersions, la diaspora, priant sans cesse pour y revenir, toujours avec l'espoir d'y restaurer sa liberté nationale. Motivés par cet attachement historique, les Juifs s'efforcèrent, au cours des siècles, de retourner vers le pays de leurs ancêtres pour y constituer leur Etat. Tout au long des dernières décennies, ils s'y rendirent en masse. Ils y défrichèrent le désert, firent renaître leur langue, bâtirent cités et villages et établirent une Communauté en pleine croissance, ayant sa propre vie économique et culturelle. Ils n'aspiraient qu'à la paix encore qu'ils aient toujours été prêts à se défendre. Ils apportèrent les bienfaits du progrès à tous les habitants du pays. L’indépendance est à définir. Selon le dictionnaire, cela signifie « capacité d'être autonome au plan des idées, des sentiments, de la motricité et des habitudes de vie ». Pour les enfants de kita alef, nous expliquerons que cela signifie pouvoir vivre en tant que Juifs en toute sécurité (ce qui fut loin d’être le cas en diaspora jusque-là) et en toute sécurité tout en ayant un gouvernement officiel. A de nombreuses reprises dans notre histoire, notre peuple fut malmené et peu importe le pays dans lequel il se trouvait, sa foi, ses coutumes et parfois même sa simple existence dérangeaient. Mais en 1945, à l’issue de la terrible seconde guerre mondiale et des ravages que celle-ci eut sur le peuple Juif, les grandes puissances mondiales admirent la légitimité du peuple Juif sur la terre d’Israël. Le 5 Iyar 1948, a lieu la fondation de l’Etat d’Israël, Etat Juif pour tout le peuple Juif.

| 155


Cours:

Activité 2 Que veut dire Yom Haatsmaout ? Colorie la bonne réponse :

JE M' ENTRAINE…

Jour de la liberté

Jour de la libération

Jour de l’indépendance

1

2

3

1 L’ensemble du peuple Juif a-t-il toujours vécu sur la terre d’Israël ? Oui, depuis la sortie d’Egypte

Oui depuis Avraham Avinou

Non, la majeure partie fut exilée aux quatre coins du monde

A

B

C

2 Tout ce temps là, n’y avait-il plus aucun Juif en Israël ? Non, aucun n’est resté ni revenu

Certains n’ont jamais quitté Israël

Il n’y avait que quelques touristes de passage

A

B

C

a b c

Pouvoir venir une ou deux fois par an sans souci

Retourner en Europe de l’Est ou en Afrique du Nord

Vivre en tant que Juif libres dans leur pays

A

B

C

Après quelle guerre les pays occidentaux ont-ils accepté l’existence d’un Etat Juif ? La seconde guerre mondiale en 1945

La première guerre mondiale en 1918

La guerre de Kippour

A

B

C

Car les pays occidentaux ne voulaient pas recueillir les Juifs chez eux

Car après le froid de l’Europe de l’Est, les Juifs avaient besoin de la chaleur d’Israël

Car le peuple Juif avait besoin d’une terre pour se réfugier afin de ne plus jamais vivre dans la peur

A

B

C

5 Pourquoi ?

6 A quelle date l’indépendance de l’Etat d’Israël est-elle proclamée ? Le 6 Sivan 1948

Le 5 Iyar 1948

Le 5 Iyar 1945

A

B

C

Toutes sortes de réjouissances On jeûne On passe une journée comme les autres

Le pays d’Israël a-t-il cessé d’appartenir aux Juifs ? 1 2

3 Les Juifs voulaient l’indépendance. Pourquoi ?

4

Que fait-on à Yom Haatsmaout ? Entoure la bonne réponse :

Chaque année, le 5 Iyar, le peuple Juif va fêter cet événement. Certains chantent, d’autres dansent, d’autres encore prient. Tout ce qui se rapproche de la joie est bon à appliquer ce jour là. Certains prennent même soin de se vêtir en bleu et blanc (mais nous en verrons la raison dans quelques instants). Ce jour où nous célébrons chaque année l’indépendance de l’Etat d’Israël s’appelle Yom Haatsmaout. Cela signifie « le jour de l’indépendance » car même si la terre d’Israël n’a jamais cessé d’appartenir au peuple Juif, ce n’est que le 5 Iyar 1948 que tous les pays du monde ont reconnu au peuple Juif le droit de vivre en sécurité sur sa terre.

3

Oui, tout le temps où il n’y vivaient pas non, jamais, le pays d’Israël appartient au peuple Juif puisque D.ieu en fit la promesse à Avraham Avinou, Yist’hak et Yaakov. Oui, de 1945 à 1948

Dans ce cas pourquoi fêtons-nous l’indépendance du pays d’Israël le 5 Iyar de chaque année ? a b c

Pour célébrer la joie de pouvoir être en paix, sur la terre de nos ancêtres, de pouvoir vivre en sécurité et d’avoir un gouvernement reconnu par les Nations du monde. Pour remercier les nations du monde de nous offrir cette terre Pour profiter de l’été pour faire une fête

Activité 3

Cours: Comme chaque pays, lors de la création de l’Etat d’Israël, il fallut lui attribuer un drapeau. Il y avait de nombreuses années déjà que l’on discutait de ce projet. Mais voici ce qui fut décidé : • Un drapeau de fond blanc qui est la couleur de la pureté et de la foi. • Deux bandes horizontales de couleur bleu azur (té’hélet) comme on en trouve sur le talith. De plus cela rappelle les frontières bibliques d’Israël : bleu comme les deux fleuves : le grand fleuve d’Egypte et l’Euphrate (Béréchit 15, 18). • Une étoile de David bleue au centre du drapeau et entre les bandes bleues. Le Maguen David porte ce nom car cette étoile était gravée sur le bouclier du Roi David. De plus elle est composée de deux triangles : un premier dont le sommet se dirige vers le haut et un second vers le bas. Cela représente la relation, l’alliance du haut vers le bas, d’Hachem vers son peuple. Lorsque l’on fait un pas vers D.ieu il en fait aussi vers nous.

Que vois-tu ? A quoi servent les drapeaux ? 1 2 3

A décorer les villes A représenter les pays A être secoués lors des fêtes

Parmi les drapeaux ci-dessus, entoure celui qui est le drapeau d’Israël. 156 | Vie juive / Talmud Torah

| 157


Activité 4 Découpe les différentes parties fournies en annexe 19 et reconstitue le drapeau d’Israël dans ce rectangle :

1

2

3

Le drapeau d’Israël est blanc car C’est la couleur de la propreté

C’est la couleur de la neige

C’est la couleur de la pureté et de la foi

A

B

C

Cela rappelle la mer

C’est la couleur des bandes présentes sur le talith

C’est la couleur de la paix

A

B

C

Cela met en évidence le blanc du drapeau

Cela représente la couleur des deux fleuves délimitant les frontières bibliques d’Israël : du grand fleuve d’Egypte à l’Euphrate

Il a deux bandes bleus té’hélet car

Mais aussi :

C’est la couleur de l’harmonie

A 4

5

158 | Vie juive / Talmud Torah

B

C

Le drapeau comporte une étoile de David car : Elle était gravée sur le bouclier du Roi David

C’est assez joli

C’était le symbole des Juifs durant la guerre

A

B

C

Les Rabbins de l’époque en avaient décidé ainsi

On en trouve dans toutes les Synagogues

L’étoile de David comporte deux triangles inversés qui représentent la relation entre D.ieu et son peuple

A

B

C

Mais aussi :

JE RETIENS… • Le jour où nous célébrons chaque année l’indépendance de l’Etat d’Israël s’appelle Yom Haatsmaout. La traduction exacte du terme hébraïque serait « le jour où l’on est soi-même » Cela signifie « le jour de l’indépendance » car même si le pays d’Israël n’a jamais cessé d’appartenir au peuple Juif, ce n’est que le 5 Iyar 1948 que tous les pays du monde ont reconnu cette appartenance et que l’on a pu s’y installer librement et y former un gouvernement.

Evaluation : 1. Qu’est-ce que Yom Haatsmaout ? 2. De quoi est composé le drapeau d’Israël ? 3. Quelle est l’origine des composantes du drapeau d’Israël ?

• Comme chaque pays, lors de la création de l’Etat d’Israël, il fallut lui attribuer un drapeau. Il y avait de nombreuses années déjà que l’on discutait de ce projet. Mais voici ce qui fut décidé : • Un drapeau de fond blanc qui est la couleur de la pureté et de la foi. • Deux bandes horizontales de couleur bleu azur (té’hélet) comme on en trouve sur le talith. De plus cela rappelle les frontières bibliques d’Israël : bleu comme les deux fleuves : le grand fleuve d’Egypte et l’Euphrate (Béréchit 15, 18). • Une étoile de David bleue au centre du drapeau et entre les bandes bleues. Le Maguen David porte ce nom, car cette étoile était gravée sur le bouclier du Roi David. De plus elle est composée de deux triangles : un premier dont le sommet se dirige vers le haut et un second vers le bas. Cela représente la relation, l’alliance du haut vers le bas, d’Hachem vers son peuple. Lorsque l’on fait un pas vers D.ieu il en fait aussi vers nous.

| 159


JE POURSUIS A LA MAISON… Concours… La semaine prochaine au Talmud Torah, chaque élève devra présenter son propre drapeau d’Israël. Le plus original gagnera. Mais attention il y a deux conditions pour pouvoir gagner :

Israël : Yérouchalayim et le Roi David Nous avons découvert dans le cours précédent l’Etat d’Israël, sa naissance, son drapeau… Nous allons à présent faire la connaissance de sa capitale, Ville d’or nommée : Yérouchalayim.

• Il faut rester fidèle aux formes et aux couleurs du véritable drapeau d’Israël • Il faut être capable d’expliquer l’origine de chacune des composantes du drapeau Voici une idée pour réaliser ton drapeau : tu peux te rendre dans un magasin dédié aux travaux manuels pour y trouver des matériaux originaux à utiliser.

Objectifs : • L’élève sera capable d’indiquer les raisons pour lesquelles Jérusalem a été choisie par le Roi David comme capitale d’Israël.

JE ME SOUVIENS... Coche la case quand tu connais la réponse : Je suis capable d’indiquer que Yom Haatsmaout est le jour où l’on célèbre (l’indépendance de) l’Etat d’Israël. Je suis capable de reconstituer le drapeau d’Israël avec divers matériaux. Je suis capable d’expliquer l’origine des symboles qui le compose.

JE DÉCOUVRE... Colorie le drapeau d’Israël de la bonne couleur :

Chaque pays a une capitale : une ville principale. Découvrons ensemble la capitale d’Israël et son histoire….

160 | Vie juive / Talmud Torah

| 161


Cours :

JE M' ENTRAINE...

Activité 2

Cours : Le Roi David a été l'un des personnages les plus importants de l'Histoire Juive. Né en 907 avant l'ère commune, il régna comme Roi d'Israël pendant quarante ans, et mourut à l'âge de 70 ans, en 837 avant cette ère. Il est le fils de Ychay et l’arrière petit fils de Ruth. Avant de devenir roi, David était berger ; un berger qui prenait toujours soin des bêtes les plus faibles en les protégeant des plus fortes. C’est cet esprit de justice qui plut tant à D.ieu qu’il le choisit pour Roi d’Israël. De plus, D.ieu regarde le cœur bien plus que l’apparence d’un homme. On pourrait dire tant de choses sur lui ! Certains préfèrent mettre l'accent sur ses qualités de guerrier - celles du combattant luttant pour D.ieu - mais quand on considère sa personne et ses accomplissements dans leur ensemble, c'est surtout sa grandeur spirituelle qui resplendit. David est un homme dont l'aspiration première est d'avoir un rapport avec D.ieu. Nous apercevons la beauté de son âme quand nous lisons les Psaumes, les Téhilim qu’il a écrits. Les Téhilim sont des louanges que le Roi David rédigeait pour louer Hachem. Voici un exemple de ce qu’il a composé : "D.ieu est ma lumière et mon salut, qui devrais-je craindre…" (Psaume 27). Nous voyons que la force qui l'animait était son attachement à D.ieu.

Comment s’appelle le fils de Ichay ? a b c

David Chmouel Shaoul

Combien de temps s’écoula entre le moment où les Juifs entrèrent en Israël avec Yéhochoua et celui où ils réussirent à conquérir Yérouchalayim avec le Roi David? a b c

250 ans 350 ans 450 ans

Qui est l’arrière grand-mère de David ?

Qui habitait à Yérouchalayim avant que les Juifs ne puissent s'y installer ?

a b c

a b c

Tamar Ruth Sarah

Les romains Les philistins Les grecs

Quel est le premier travail de David ?

Pourquoi les Juifs ne parvenaient-ils pas à conquérir Yérouchalayim ?

a b c

a b c

Agriculteur Roi Berger

Car la ville était puissamment fortifiée Car les Juifs n’étaient pas très forts Car les Juifs n’avaient aucune arme

Quelle distinction D.ieu donne-t-il au Roi David ?

Quelle était la faiblesse stratégique pour les Jébuséens à Yérouchalayim ?

a b c

a b c

De devenir Roi d’Israël De sortir les Juifs d’Egypte De développer l’agriculture dans le pays

Il y faisait trop chaud Le froid les empêchait de se battre la nuit La ville était approvisionnée en eau par un tunnel creusé dans la roche

Quelle était l’œuvre principale du Roi David ?

Qui aida le Roi David à conquérir Yérouchalayim ?

a b c

a b c

Il a écrit un sidour Il a composé les Psaumes du Téhilim Il a rédigé une Méguila

Qu’est-ce qu’un Téhilim ? a b c

162 | Vie juive / Talmud Torah

Des histoires portant sur les Tsadikim Des explications portant sur des versets de la Torah Sont des poémes que le Roi David composa pour chanter des louanges à D.ieu

Pendant les 450 ans qui s'étaient écoulés depuis que le peuple Juif était entré en Erets Israël, Yérouchalayim était restée imprenable. David a donc pu enfin mettre un terme à la menace des Jébuséens et s'emparer de la ville cananéenne -Yérouchalayim - que les Israélites n'avaient pas été capables de conquérir jusque-là. Yérouchalayim était une ville habitée par une famille qui s’appelait Canaan et descendait de la famille de ‘Ham fils de Noa’h. Il s’agissait d’une famille d’esclaves qui n’était pas propriétaire de la terre. Elle était puissamment fortifiée, mais elle présentait une grave faiblesse stratégique malgré son apparence inexpugnable: Son seul approvisionnement en eau était une source qui s'écoulait hors des murs de la ville. Cette source s'enfonçait à l'intérieur de la ville par un long tunnel découpé dans le roc. Le livre de Chmouel et celui de méla’him décrivent comment le général de David, Yoav, escalada un tsinor (littéralement: " tuyau "), entra dans la ville et la conquit. Certains archéologues pensent qu'il pourrait s'agir du " puits de Warren " - un tunnel vertical grimpant depuis la source du Gui'hon - devenu une attraction touristique dans la " ville de David ", hors des murs de Yérouchalayim d'aujourd'hui. Ce qu’il est pertinent de dire ici aux enfants est la chose suivante : Yérouchalayim, occupée par les philistins n’avait pu être conquise par les Juifs durant 450 ans car ses fortifications étaient indestructibles. Mais le Roi David, à l’aide de Yoav, parvinrent à y pénétrer par le tunnel qui servait à réapprovisionner la ville en eau.

Yoav Yoram Yo' hay

Comment parvint-il à entrer à Yérouchalayim pour s’y battre ? a b c

En empruntant le tunnel de réapprovisionnement en eau En se faisant catapulter En creusant un tunnel avec les autres Juifs

| 163


Activité 3

JE RETIENS…

Cours : Pourquoi le Roi David choisit-il Yérouchalayim pour en faire la capitale d’Israël ? La première chose que David a réalisée après avoir conquis la ville a été d'en faire sa capitale. Il faut ici nous poser la question : Pourquoi Yérouchalayim ? On aurait certainement pu trouver des sites plus appropriés pour en faire la capitale d'Israël. Jérusalem n'est pas au bord d'un important cours d'eau ni ne se situe sur une route commerciale. Toutes les capitales dans le monde sont construites au bord d'un océan, d'une mer, d'un fleuve ou d'un lac, ou au moins près d'un itinéraire commercial majeur. Donc : pourquoi Yérouchalayim ? Un jour, un frère prenait soin tous les soirs, à l’abri de tous regards, de déposer des gerbes de blé devant la maison de son frère afin que ce dernier ne manque de rien. Mais le second frère, aussi soucieux du sort de son frère agissait de la même façon. Chacun de son côté trouvait étrange qu’une gerbe de blé se trouve à sa porte alors qu’il l’avait déposé chez son frère. Voulant percer le mystère, le premier décida de se cacher et d’observer ce qui se déroulait durant la nuit. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il aperçut son frère s’approcher de sa maison, une grosse gerbe de blé dans les bras et l’y déposant. Il se mit alors à pleurer de joie, pris son frère dans les bras et lui fit part de sa découverte. Chacun des deux frères était profondément touché par l’attention de l’autre, par cet amour qui les unissait. Chacun se préoccupait du bien-être de l’autre mais surtout le faisait dans le secret afin que l’autre ne se sente pas mal à l’aise ou redevable. A la vue de cette scène pleine d’amour et Ahavat Israël, D.ieu décida que c’est à cet endroit même que serait construit le Beth Hamikdach. Le Beth Hamikdach est la maison de D.ieu et le lieu le plus saint possible pour les Juifs. Les deux frères vivaient à Yérouchalayim. Le Beth Hamikdach y serait contruit. Aucune autre ville n’aurait pu prétendre au statut de capitale sans avoir le mérite d’abriter le Beth Hamikdach. C’est donc pour des raisons directement liées à l’accomplissement des Mitsvot que Yérouchalayim fut choisie comme capitale. C'est l'endroit où la présence de D.ieu peut être ressentie plus intensément que dans tout autre lieu sur terre. Il va donc s'avérer qu'il n'existait pas de meilleur endroit pour s'unir à D.ieu que Yérouchalayim.

Comment choisit-on la capitale d’un pays d’ordinaire ?

• Le Roi David a été l'un des personnages les plus importants de l'Histoire Juive. D.ieu l'a choisit pour être Roi d’Israël.

a b c

Les Téhilim qu'il écrivit tout au long de sa vie sont en quelque sorte des poèmes que le Roi David rédigeait pour louer Hachem.

Près d’une mer, d’un fleuve ou d’un lieu où le commerce est facile Quand la ville est très riche Quand la ville est très grande

Yérouchalayim est-elle près d’une mer ou d’un lieu stratégique pour le commerce ? a b

oui, près de la Mer Rouge non, sur une montagne

David a donc pu enfin mettre un terme à la menace des Jébuséens et s'emparer de la ville cananéenne - Jérusalem - que les Israélites n'avaient pas été capables de conquérir jusque-là et ce avec l'aide de Yoav. • Mais pourquoi le Roi David choisit-il Yérouchalayim pour capitale d'Israël?

a b c

Bien avant la construction du Beth Hamikdach, deux frères qui partageaient un amour profond déposaient des gerbes de blé devant la maison de l’autre tous les soirs pour s’assurer qu’ils ne manqueraient de rien. Aucun des deux ne connaissait l’identité de son bienfaiteur. Lorsqu’ils s’en aperçurent, ils tombèrent dans les bras l’un de l’autre versant de chaudes larmes de joie. Voyant cette scène si émouvante et si pleine de Ahavat Israël, D.ieu décida que c’est à l’endroit précis où se trouvaient alors ces deux frères que serait construit le Beth Hamikdach. Le Beth Hamikdach est l'endroit où la présence de D.ieu peut être ressentie plus intensément que dans tout autre lieu sur terre. Il va donc s'avérer qu'il n'existait pas de meilleur endroit pour s'unir à D.ieu que Yérouchalayim. C’est pour cette raison que David Hamélè’h choisit Yérouchalayim comme capitale d’Israël.

Que se passa-t-il lorsqu’ils découvrirent ce que l’autre faisait ? a b c

Ils se mirent à pleurer et tombèrent dans les bras l’un de l’autre, mesurant l’amour qui les liait. Ils décidèrent d’arrêter : à quoi bon échanger leur blé ? Le premier cessa d’apporter le blé à son frère, après tout, il était l’aîné !!!

Quelle décision Hachem prit-il ? a b c

1. Qui est le Roi David ? 2. Quelle ville va-t-il conquérir pour en faire la capitale d’Israël ? 3. Pourquoi choisit-il cette ville ?

Pendant les 450 ans qui s'étaient écoulés depuis que le Peuple Juif était entré en Erets Israël, Jérusalem était restée imprenable.

On rapporte une histoire particulièrement touchante au sujet de deux frères qui vivaient à à cet endroit. Que faisaient-ils l’un pour l’autre ? Ils s’aidaient à travailler dans les champs Il s’échangeaient ce qu’ils avaient récolté Chacun déposait, discrètement, des gerbes de blé devant la maison de l’autre pour qu’il ne manque de rien

Evaluation:

Il les rendit très riches Il décida qu’à cet endroit serait construit une belle Synagogue Il décida qu’à cet endroit serait construit le Beth Hamikdach

Aucune ville ne pouvait prétendre à être la capitale d’Israël que celle qui abritait le Beth Hamikdach. Quelle ville devint la capitale d’Israël? a b c

164 | Vie juive / Talmud Torah

Yérouchalayim Tsfat Tvéria

| 165


JE POURSUIS …

Histoire incomplète…. Voici le récit d’une histoire du Roi David. Le problème est qu’il en manque une partie…. Cela dit cette histoire est très connue et tes parents pourront peut-être te raconter la fin. Attention à bien les écouter car tu devras raconter la suite de l’histoire à tes camarades dimanche prochain au Talmud Torah.

Lag Baomer Rabbi chimone Bar Yo'haï Objectifs:

Le 33ème jour du Omer est un jour particulier dans la période entre Pessa’h et Chavouot. C’est un jour particulièrement joyeux. Découvrons ensemble pourquoi cette journée est emplie de joie…

David et Goliath « A cette époque, Israël était constamment en guerre avec les Philistins. Nous savons que, dans l'Antiquité, chaque camp envoyait son champion et le faisait combattre pour le compte de son peuple. La bataille se terminait souvent par la démoralisation et la déroute du camp de celui des deux combattants qui avait été défait. Nous trouvons la même situation à ce tournant de l'Histoire Juive : Les Philistins ont un champion, Goliath, un homme d'une immense stature. Certains parlent de lui comme d’un géant. Les Juifs, en revanche, n'avaient personne à mettre en avant. Les troupes Juives étaient postées sur l'un des versants de la vallée de Elah et les Philistins étaient sur l'autre. Goliath est sorti du camp des Philistins, et s'est mis à injurier les Juifs. Et l'armée Israélite était forcée d'entendre ses imprécations, personne n'étant prêt à se confronter avec ce géant. Un jour, David, qui était encore trop jeune pour servir dans l'armée, et qui était venu apporter de la nourriture à ses frères, fut profondément choqué par ce qu'il voyait. Indigné de voir que personne n'avait le courage de se mesurer à Goliath, il se porta volontaire, mais il eut du mal à convaincre qu'on le laisse aller sur le champ de bataille. Finalement, il réussit à convaincre le Roi Chaoul en lui affirmant sa foi résolue en D.ieu : David partit à la rencontre de Goliath sans épée, ni armure, avec seulement sa fronde et quelques pierres, et sa profonde foi en D.ieu. En le voyant, Goliath se mit à rire : "Suis-je un chien, pour que tu viennes à moi avec des bâtons ?" Mais David lui répondit : "Tu viens vers moi avec une épée, une lance et un javelot, mais je viens à toi au nom de D.ieu des armées, le D.ieu des bataillons d'Israël que tu as insulté. Ce jour D.ieu te livrera entre mes mains… et toute cette multitude saura que D.ieu n'a pas besoin d'épée ou de lance pour donner la victoire…" (Chmouël I 17, 47). Alors que Goliath s'avançait vers lui, David utilisa sa fronde et … A toi de jouer et de découvrir la fin de cette histoire !!! ...lança une pierre au visage du géant. Il le frappa au front et le fit tomber la face contre terre.

Puis il lui retira son épée et le tua. Les Pélichtim stupéfaits prirent la fuite, poursuivis par l'Armée Israélite. Le résultat final fut une victoire éclatante pour les Juifs.

166 | Vie juive / Talmud Torah

• L'élève sera capable de : décrire le personnage de Rabbi Chimone Bar Yo’haï et de relater certains de ces préceptes.

JE DÉCOUVRE... Rabbi Akiva fut l’un de nos plus grands maîtres. Quelle Mitsva a t-il considéré comme essentielle ? Entoure ce principe : a b c

Tu honoreras ton père et ta mère Tu aimeras ton prochain comme toi-même Tu garderas le jour du Chabbat

Rabbi Akiva avait de nombreux élèves. Nous allons découvrir la vie de l’un d’entre-eux qui fut certainement l’un de ses plus brillants disciples :

JE M' ENTRAINE... 1. A quelle période vécut Rabbi Chimone ? a b c

Avant la destruction du premier Beth Hamikdach Après la destruction du premier Beth Hamikdach Après la destruction du second Beth Hamikdach

Cours: Notre grand Tana, Rabbi Chimone fait partie de la seconde génération qui a vécu après la destruction du second Temple, et qui fut une période de souffrance pour le peuple Juif qui subissait à cette époque les lois et décrets de l'empire romain. Il était le fils de Yo’haï et de Sarah. Jeune garçon, Rabbi Chimone fit ses études à la Yéchiva de Yavnéh fondée par Rabbi Yo'hanan Ben Zackaï, dont la mort coïncide à peu près avec la naissance de Rabbi Chimone. Le maître principal de Rabbi Chimone fut le célèbre Rabbi Akiva dont la Yéchiva était à Bnei Brak. Rabbi Chimone s'était tellement attaché à lui, que ce dernier l'appelait " mon fils ". Pendant les persécutions atroces faites sur l'ordre de l'empereur romain Adrien, lorsque les Yéchivot furent fermées, et l'étude du Talmud interdite sous peine de mort, Rabbi Akiva continua à enseigner publiquement le Talmud, et son disciple dévoué, Rabbi Chimone, resta à ses côtés, jusqu'à ce que Rabbi Akiva fût arrêté. Rabbi Chimone rendit visite à son maître dans la prison, et celui-ci lui donna des instructions. Mais la mort les sépara, car Rabbi Akiva fut condamné à mourir en martyr, pour la sanctification du Nom de D.ieu.

2. Comment s’appelaient les parents de Rabbi Chimone ? a b c

Yo’haï et Sarah Yo’haï et ‘Hanna Yo’haï et Léa | 167


11 3. De qui Rabbi Chimone était-il l’élève ? a b c

Rabbi Yo’hanane Rabbi Méir Rabbi Akiva

14

a b c

Activité 3

a b c

Ce furent des temps difficiles pour les Juifs en Israël qui devaient subir les persécutions atroces de l'empereur romain Adrien. Les ‘Ha’hamim avaient des difficultés énormes pour étudier le Talmud et diriger les écoles. L'enseignement était interdit sous peine de mort, car s'ils étaient pris, professeurs et étudiants étaient mis à mort. Enfin, le cruel Adrien mourut à la suite d'une maladie très douloureuse, et ses décrets ne furent plus appliqués avec la même sauvagerie que pendant sa vie. Mais la détermination de Rabbi Chimone à vouloir enseigner publiquement offensait les romains qui décrétèrent la mort pour Rabbi Chimone qui avait osé défier l'autorité de l'Etat. Rabbi Chimon prit la fuite avec son fils Elazar. Pendant quelques temps, ils se cacherent dans une Maison d'Etudes, où l'épouse de Rabbi Chimone leur apportait tous les jours du pain et de l'eau. Mais lorsque les recherches furent intensifiées, ils décidèrent de chercher une meilleure cachette. Ignorés de tout le monde, ils vécurent retirés dans une caverne. A l'entrée de celle-ci, D.ieu fit pousser un caroubier et fit jaillir également une source d'eau fraîche. Pendant douze ans Rabbi Chimone Bar Yo'haï et son fils restèrent dans la grotte, se nourrissant de caroubes et d'eau. Ils profitèrent de ce séjour pour étudier et prier, si bien qu'ils devinrent les hommes les plus saints et les plus sages de leur temps.

13

4. Qui était alors empereur ? Titus Antyo’hous Adrien

5. Comment les Juifs vivaient-ils leur religion à cette époque ?

Cours :

12

D.ieu fit pousser dans la grotte un caroubier et fit jaillir une source d’eau pour qu’ils puissent boire et se restaurer ………….. V D.ieu fit pousser un dattier et fit jaillir une source de lait pour qu’ils F puissent boire et se restaurer ………….. Dans la grotte, Rabbi Chimone et son fils purent se reposer et ressortir F plein de force pour continuer leur vie ………….. Dans la grotte, Rabbi Chimone et son fils étudièrent sans cesse et lorsqu’ils V ressortirent, ils étaient les plus grands sages de leur époque…………..

Ils étaient libres de pratiquer la Torah sans aucun souci Ils étaient contraints de se cacher pour étudier sous peine de mort Ils avaient l’obligation de transmettre leurs savoirs aux romains

6. Comment Rabbi Akiva réagissait-il face aux ordres donnés par l’empereur Adrien ? a b c

Il continuait d’enseigner la Torah, mais en cachette Il obéissait aux ordres de l’empereur et n’enseignait plus la Torah Il continuait d’enseigner la Torah au grand jour sans se cacher un seul instant.

a b c

Rabbi Chimone donna toute sa fortune au nouvel empereur pour acheter la tranquillité des Juifs et leur permettre de pratiquer leur religion sans souci.

Rabbi Chimone sauva la fille de l’empereur et demanda l'annulation des décrets émis contre les Juifs plutôt que de choisir parmi les pierres précieuses que lui proposaient l’empereur en récompense de son geste.

A

B Rabbi Chimone forma une armée qui réussit à vaincre les romains et retrouva sa liberté.

Il le força à rester enfermé chez lui Il le mit en prison et finit par le faire exécuter Il abandonna devant la persévérance de Rabbi Akiva et le laissa enseigner sans souci.

C

Activité 2

Activité 4

Ecris un « V » lorsque la phrase est juste et « F » lorsqu’elle est fausse :

Parmi les nombreux enseignements de Rabbi Chimone, dessine dans cette case l’un d’entre ceux que vous avez évoqués avec ton professeur :

1 2 3 4 5 6 7

168 | Vie juive / Talmud Torah

V Adrien mourut d’une maladie douloureuse ………….. A la mort d’Adrien, Rabbi Chimone continua d’enseigner la Torah en F cachette ………….. Les romains cherchaient Rabbi Chimone pour le récompenser pour son F courage ………….. V Rabbi Chimone s’enfuit avec son fils Elazar ………….. V Ils se cachèrent dans une grotte durant 12 ans ………….. D.ieu fit pousser un dattier et fit jaillir une source de lait pour qu'ils F puissent boire et se restaurer………….. Dans la grotte, Rabbi Chimone et son fils étudièrent sans cesse et lorsqu'ils V ressortirent , ils étaient les plus grands sages de leur époque…………..

En sortant de la grotte, la situation des Juifs avait encore empiré. Sachant la fille de l’empereur malade d’un mal incurable, Rabbi Chimone demanda à la voir et parvint à la soigner. Reconnaissant de ce geste, l’empereur proposa à Rabbi Chimone de choisir une pierre précieuse parmi les richesses du palais. Celui-ci demanda que soient annuler les decréts proférés à l'encontre des Juifs. C’est ainsi que les Juifs furent sauvés et libres d’étudier tranquillement pendant un certain temps.

Cours :

Comment la situation des Juifs, qui avait encore empiré, s’est-elle finalement améliorée grâce à Rabbi Chimone Bar Yo’haï ? Colorie la bonne réponse :

7. Quel sort lui réserva Adrien ?

Cours :

Rabbi Chimone Bar Yo'haï est l'auteur du livre sacré Zohar (Eclat) qui contient beaucoup d'interprétations mystiques de la Torah. Ce livre est la source principale de la Kabbalah. Parmi ses enseignements, nous en retiendrons ici deux: 1. Un homme doit se laisser jeter au feu plutôt que de faire honte en public à son prochain. 2. Quiconque chemine tout en étudiant et s'interrompt dans son étude pour s'exclamer: comme cet arbre est beau, que ce sillon est bien tracé ! met son âme en danger. (= il ne faut jamais interrompre son étude). Il sera intéressant ici de développer sur ces deux Mitsvot afin de trouver des situations propres à la vie de l’enfant où il sera susceptible de les mettre en application (ex : jouer ou discuter durant une leçon au Talmud Torah ; se moquer d’un camarade différent ou qui ne possède pas les mêmes vêtements ou jouets que nous)

Cours : Rabbi Chimone Bar Yo'haï mourut à Méron, un petit village près de Tsfat, dans le pays d'Israël. Beaucoup de Juifs se rendent chaque année à Lag Baomèr (le 18 Iyar, 33ème jour du Omer), anniversaire de sa mort, en pèlerinage sur son tombeau, où ils allument des bougies et récitent des prières. Par égard pour Rabbi Chimone Bar Yohaï l'arc-en-ciel demeura invisible dans le ciel toute sa vie durant (l'arc-en-ciel est le signe de l'alliance que D.ieu a faite avec Noa’h, dans laquelle Il promet de ne plus détruire le monde pour les fautes des hommes. La présence de l'arc-en-ciel rappelle aux hommes que n'eût été cette alliance, D.ieu aurait peut-être détruit le monde à cause de leurs mauvais comportements). C'est la raison pour laquelle les enfants jouent avec arcs et flèches le jour de Lag Baomèr, qui est l'anniversaire du décès de ce grand Maître de la Michnah.

| 169


Activité 5 A quelle date Rabbi Chimone quitta ce monde ? 1 2 3

Le 18 Iyar, 32ème jour du Omer Le 17 Iyar, 33ème jour du Omer Le 18 Iyar, 33ème jour du Omer

Où Rabbi Chimone fut-il enterré ? 1 2 3

A Mérone près de Tsfat A Yavné A Tvéria

A quelle occasion les Juifs ont-ils l’habitude de s’y rendre pour prier et allumer des bougies ? 1 2 3

Pour Pessa’h Pour Chavouot Pour Lag Baomer

Que remarqua-t-on de particulier durant toute la vie de Rabbi Chimone Bar Yo’haï grâce à son mérite? 1 2 3

Jamais il n’y eut de pluie Jamais il n’y eut d’arc-en-ciel Jamais il n’y eut de nuage

JE RETIENS… • Rabbi Chimone fut l’élève de Rabbi Akiva durant l’occupation romaine. Cette période fut très difficile pour les Juifs car l’empereur Adrien les persécutait et les empêchait d’étudier la Torah sous peine de mort.

Evaluation: 1. Qui était Rabbi Chimone Bar Yo’haï ? 2. A quoi consacra-t-il sa vie ? 3. Quelles en furent les conséquences ? 4. Que célèbre-t-on à Lag Baomer ?

• Rabbi Chimone qui continuait d’enseigner la Torah publiquement fut contraint de s’enfuir avec son fils Elazar. Ils se réfugièrent dans une grotte dans laquelle Hachem fit pousser un caroubier et fit jaillir une source d’eau pour qu’ils puissent y vivre. Ils restèrent ainsi cachés durant 12 ans. Ils passèrent toutes ces années à étudier la Torah et atteignirent ainsi un niveau de sainteté inégalé dans leur génération. • En sortant de la grotte, Rabbi Chimone parvint à sauver la vie de la fille malade du nouvel empereur. Pour récompense, il refusa les pierres précieuses proposées par l’empereur et préféra l’annulation des décrets émis contre les Juifs. Il réussit donc à améliorer la situation de son peuple. • Rabbi Chimone Bar Yo’haï enseigna la Torah tout au long de sa vie, insistant sur les comportements à avoir vis-à-vis d’autrui. Ainsi, il développa des qualités telles que l’honneur dû aux parents, l’interdit de faire honte à son prochain ou encore celui d’interrompre son étude. • Rabbi Chimone Bar Yo’haï quitta ce monde le 18 Iyar (33ème jour du Omer, jour de Lag Baomer) à Merone. Aujourd’hui, encore des milliers de juifs s’y déplacent à cette occasion pour y réciter des prières et allumer des bougies. On note également que par son mérite, aucun arc-en-ciel ne fut observé tout au long de la vie de ce grand Tsadik.

Qu’a-t-on l’habitude de faire à Lag Baomer pour se souvenir de ce miracle ? 1 2 3

170 | Vie juive / Talmud Torah

Nous cherchons un arc-en-ciel pour en faire la bénédiction Nous jouons avec des arcs et des flèches Nous faisons des feux de joie

| 171


Chapitre 9 … « Je Suis l’Eternel ton Di.eu… » (Asseret Hadiberoth)

“Chavouot”

Chavouot : 1ère partie

Mes amis, soyez prêts !!! Une fantastique surprise nous attend !!!! Hachem va nous offrir le plus merveilleux des cadeaux. Vous vous demandez de quoi il s’agit ? Eh bien, suivez nous et vous le découvrirez…

Une fois arrivés au pied du Har Sinaï, les Bnei Israël attendent avec impatience le merveilleux cadeau promis par D.ieu : la Torah. Pour célébrer le don de la Torah, nous célébrons la fête de Chavouoth. Dans ce chapitre, nous découvrirons les différents noms que porte cette fête. Ensuite, nous ferons connaissance avec les dix commandements qui figurent sur les tables de l’alliance.

JE DECOUVRE Ecris un « V » lorsque la phrase est juste et « F » lorsqu’elle est fausse : 1 2 3 4 5 6 7 8 9

Chavouot tombe 50 jours après Pessa’h …………. V F Chavouot célèbre la fin de l’esclavage et la sortie d’Egypte ………….. F Aharon descend du Mont Sinaï avec les tables de l’alliance ………….. V Moché descend du Mont Sinaï avec les tables de l’alliance ………….. V Les tables de l’alliance contiennent 10 commandements ………….. V Chavouot signifie « semaines » ………….. V Il y a sept semaines entre Pessa’h et Chavouot ………….. F Lors du don de la Torah, le Mont Sinaï s’est recouvert de neige………….. V Le son du choffar pouvait s’entendre dans tout le monde ................

Objectifs : • L’élève sera capable de citer tous les noms attribués à la fête de Chavouot et d’en préciser l’origine. • L’élève sera capable de reconnaître la transgression de certains des 10 commandements dans des situations données.

Cours: Chavouot est la deuxième des chaloch régalim– Pessa’h, Chavouot et Souccot. Chavouot tombe exactement cinquante jours après le deuxième jour de Pessa'h. Cette fête commémore le Don de la Torah par Hachem au peuple juif sur le Mont Sinaï, en l’an 2448. En effet, après des siècles d’esclavage en Egypte, les Bné Israël qui erèrent dans le désert, sont enfin prêt à recevoir la Torah qu’Hachem leur a promis. Moché Rabbénou descend du mont Sinaï avec les tables de l’alliance entre les mains. Celles-ci comportent les 10 commandements qui seront la base des 613 mitsvoth. En hébreu le mot "Chavouot" veut dire "semaines", rappelant les sept semaines durant lesquelles le peuple Juif se prépara au Don de la Torah. Le mot Chavouot signifie aussi « serments ». En effet, ce jour-là, deux serments furent prononcés. D.ieu s’engagea pour le peuple Juif et les Bné Israël firent vœux de fidélité à Hachem. Lors du don de la Torah, le mont Sinaï était recouvert de fleurs. Le tonnerre grondait et le son du choffar montait de plus en plus fort si bien que l’on pouvait l’entendre à travers le monde entier.

sommaire 1. Chavouoth : 1ère partie 2. Chavouoth : 2ème partie

172 | Vie juive / Talmud Torah

| 173


Activité 2 Activité 1

Activité débat.

Que veulent dire les noms de la fête de Chavouot ? Relie chacun des noms de la fête de Chavouot à leur signification : Cours : Le professeur prendra soin d’utiliser le tableau pour y écrire les noms de la fête. Cela facilitera la mémorisation. Des symboles dessinés près des noms pourrait également être présents. Il s’agit ici pour l’enfant de mémoriser les noms de la fête. Leur en expliquer le sens est indipensable mais qu’ils s’en souviennent ne constitue pas un objectif. Chavouoth a en réalité 4 noms : 1.Fête du don de la Torah: Zman Matan Torah 2.Fête des Semaines: Hag Hachavouot. ( sept semaines de la période de l'omer) (chavoua= serment pour celui fait entre Hachem et les Bnei Israël). 3. Fête de la moisson: 'Hag hakatsir. La première offrande.

1

Le moment du don de la Torah

2

Le moment de la Torah

3

Le moment des commandements

Zman Matan Torah

Il est ici demandé aux enfants de citer des actions de la vie de tous les jours qui pourraient correspondre aux 10 commandements.

La difficulté de cet exercice se situe dans la capacité à transposer un commandement à une situation liée au vécu de l’enfant.

Cours: Les dix commandements donnés sur le Mont Sinaï sont tous au singulier, ainsi D.ieu s’adresse à chacun d’entre-nous en particulier. 1.« Je suis Hachem ton D.ieu.. » : Croire en un créateur unique 2.« Tu n’auras pas d’autres dieux » : ne pas imiter les idolâtres 3.« Tu ne prononceras pas mon nom en vain » 4.« Souviens toi du jour du Chabat… »

1

La fête des mois

2

La fête des moissons

3

La fête des semaines

1

La fête des mois

2

La fête des moissons

3

La fête des fruits

1

La fête des moissons

2

La fête des semaines

3

La fête des prémices

‘Hag Hachavouot

5.« Honore ton père et ta mère… » : la récompense de l’accomplissement de cette mtsva est la longévité. 6.« Tu ne tueras pas… » : 7.« Tu ne n'épouseras pas une femme déjà mairée. 8.« Tu ne voleras pas… » : le kidnapping d’un juif qui serait vendu ou utilisé comme esclave.

‘Hag Hakatsir

9.« Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain » 10.« Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain »

4. Fête des Prémices: 'Hag habikourim. Saison lors de laquelle on offrait des prémices

174 | Vie juive / Talmud Torah

‘Hag Habikourim

| 175


JE RETIENS… • La fête de Chavouot commémore le don de la Torah. Moché Rabbénou est descendu du Mont Sinaï avec les tables de l’alliance comportant les 10 commandements. Le Mont Sinaï était fleuri et toutes les créatures du monde observèrent un profond silence. Les 10 commandements sont à l’origine des 613 Mitsvot que nous nous devons d’accomplir.

Cours : 10. « Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain » : il est interdit de faire quelque tentative que ce soit pour obtenir quelque chose qui appartient à quelqu’un d’autre sous prétexte qu’on le désire soit même. Même à très bon prix, il est interdit de pousser autrui à vendre un bien qu’il voulait conserver. (Devarim 5 :18). Désirer ce qui appartient à l’autre est un trait de caractère à grandement travailler car il pousse à la violence. Rappel : l’enfant ne doit pas connaître par cœur les 10 commandements mais savoir les reconnaître dans des scènes données.

Evaluation: - Quels sont les quatre noms de la fête de Chavouot ? - Comment le don de la Torah s’est-il déroulé ? - Que Moché Rabbénou tenait-il entre ses mains en descendant du Mont Sinaï ? - Citer cinq des dix commandements.

• La fête de Chavouot a 4 noms : ‘Hag Chavouot (la fête des semaines), ‘Hag Hakatsir (la fête des récoltes), ‘Hag Habikourim (la fête des prémices) et Zman Matan Torah (le moment du don de la Torah).



  

   



  

     

• Les dix commandements sont :



  

      

> Je suis l’éternel ton D.ieu



     

     



    

     

> Tu n’auras pas d’autres dieux que moi > Tu ne prononceras pas mon nom en vain > Souviens toi du jour du Chabbat > Honore ton père et ta mère > Tu ne tueras pas > Tu ne commettras pas d'adultère > Tu ne voleras pas > Tu ne porteras pas de faux témoignages

176 | Vie juive / Talmud Torah

1. Je suis l’Eternel, ton D.ieu.

6. Tu ne tueras point.

2. Tu n’auras point d’autres dieux que moi.

7. Tu ne commettras pas d'adultère.

> Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain.

JE POURSUIS …

3. Tu n’utiliseras point le nom de l’Eternel, ton D.ieu, en vain.

8. Tu ne voleras point.

4. Souviens-toi du jour du Chabbat, pour le sanctifier.

9. Tu ne porteras point de faux témoignage.

5. Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent.

10. Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain.

Dessine le don de la Torah (petite montagne, tables de la loi, éclairs, nuages, etc.)

| 177


Objectifs: • L’élève sera capable de décrire l’ensemble des coutumes liées à la fête de Chavouot et d’en expliquer l’origine. • L’élève sera capable de citer l’intégralité des 10 commandements (en français) et d’en préciser le sens simple.

Chavouot :

2 ème partie Nous avons fait connaissance avec la fête de Chavouot. Nous avons bien compris qu’elle célèbre le don de la Torah. Mais que contenaient précisément les tables de l’alliance portées par Moché Rabbénou ?

JE M' ENTRAINE... Activité 1 A droite, se trouvent des étiquettes sur lesquelles sont écrites les coutumes de Chavouot. A gauche, se trouvent des étiquettes sur lesquelles sont écrites les raisons pour lesquelles nous pratiquons ces coutumes. Mais elles se sont mélangées… Relie-les correctement. Pour y réciter des versets de Torah, de michna, du zohar, etc. en l’honneur du don de la Torah

JE ME SOUVIENS... Combien de noms à la fête de Chavouot ? Pourquoi cette fête a-t-elle chacun de ces noms ? Donner deux exemples de transgression de commandements dans la vie de tous les jours.

JE DECOUVRE…

Cours:

Consommer des produits laitiers et du miel ainsi que du gâteau au fromage Accrocher des fleurs à la Synagogue.

Veiller une nuit entière

Car la Torah est comparée au lait et au miel. Mais aussi parce que le fromage en hébreu se dit « gvina » qui a la même racine que « gavnounim » qui signifie « montagnes aux nombreuses cimes ». En effet les montagnes, se disputaient le mérite de recevoir le don de la Torah. Mais la plus humble, la montagne du Sinaï l’emporta. Car le Mont Sinaï était recouvert de fleurs pour accueillir la Torah.

Activité 2

Observe les 10 commandements inscrits sur ces tables de l’alliance. Colorie en bleu la partie qui concerne les lois ayant un rapport avec D.ieu et en en rose celles ayant un rapport avec notre prochain : Que représente cette image ? Entoure la bonne réponse : 1 2 3

Les plaques de l’alliance Les tables de l’alliance Les tables du Beth Hamikdach

Que contiennent-elles ? Entoure la bonne réponse : a b c 178 | Vie juive / Talmud Torah

Les 613 Mitsvot Les 39 travaux interdits le jour de Chabbat Les 10 commandements

• Je suis Hachem, ton D.ieu.

• Tu ne tueras pas.

• Tu n’auras pas d’autres dieux que moi.

• Tu ne commettras pas d'adultère

• Tu ne prononceras pas mon nom sans raison

• Tu ne voleras pas.

• Souviens-toi du jour du Chabbat.

• Tu ne feras pas de faux témoignage.

• Honore ton père et ta mère.

• Tu n’envieras pas la maison de ton prochain.

Bleu

Pour ce cours, à l’issue duquel nous attendons des enfants qu’ils soient capables de réciter en français les 10 commandements, va forcement nécessiter un travail de répétition. Nous avons tout de même tenté de créer des petits exercices qui mèneront progressivement à la connaissance des 10 commandements. Pour faciliter la tâche aux enfants, il serait bon de leur préciser que les dix commandements peuvent être divisés en deux parties. La première ayant un lien avec D.ieu et la seconde avec le prochain. En effet, les 5 premiers commandements sont des Mitsvot que l’on doit faire, ou ne pas faire, vis-à-vis d’Hachem. 1. Je suis Hachem ton D.ieu… (croire en l’existence d’un D.ieu unique) 2. Tu n’auras pas d’autres D.ieux que moi 3. Tu ne prononceras pas mon nom sans raison (ici, la traduction habituelle est « tu ne prononceras pas mon nom en vain ». Cela dit, notre but étant de transmettre à l’enfant des données qu’il lui sera aisé d’intégrer, nous nous autoriserons à traduire par « sans raison ») 4. Tu garderas le jour du Chabbat 5. Tu honoreras ton père et ta mère (ici, nous considérons qu’Hachem participe, comme le père et la mère, à la création d’un homme. Ce commandement le concernera donc).

Les 5 autres commandements concernent des comportements à avoir ou pas avec d’autres hommes : 6. Tu ne tueras pas (un autre homme) 7. Tu ne commettras pas d’adultère (vis-à-vis de ta femme ou de ton mari) 8. Tu ne voleras pas (une autre personne) 9. Tu ne feras pas de faux témoignages (envers un autre homme) (attention : bien définir la notion de « témoignage » et donner des exemples probants pour des enfant de cet âge) 10. Tu n’envieras pas la maison de ton prochain (une fois de plus nous avons préféré la traduction de « convoiter » par « envier » qui est plus à la portée d’enfants de cet âge). Les 5 premiers commandements concernent donc notre relation à D.ieu alors que les 5 derniers concernent notre relation à autrui.

Rose

| 179


Activité 3 Cours: Commençons à présent l’apprentissage de cinq premiers commandements. Il est vivement conseillé au professeur de les écrire au tableau à chaque fois que l’on en évoque un nouveau. On va pouvoir ici, de façon anecdotique comparer les trois premiers commandements avec une situation que les enfants connaissent bien : le jour de la rentrée des classes. Ce genre de repère va faciliter la mémorisation des commandements. Le jour de la rentrée des classes, la maîtresse commence par se présenter, elle nous dit qui elle est. Puis elle nous explique que dans cette classe, c’est elle qui enseignera et dirigera, et personne d’autre. Ensuite, elle dictera les règles de classe telles que ne pas parler sans lever le doigt par exemple. Dans les dix commandements, on peut aussi penser que D.ieu se présente aussi un peu dans le premier commandement « Je suis Hachem ton D.ieu ». Puis il nous dit qu’il sera le seul D.ieu à tout régir : « Tu n’auras pas d’autre D.ieu que moi ». Enfin il établit la première règle active le concernant : « Tu ne prononceras pas mon nom sans raison ». A l’issue de l’activité 3, on fera un petit travail de répétition. L’idéal pour que les enfants retiennent est d’utiliser le chant dans ce genre de cas. Nous avons choisis l’air de « Torah Tsiva Lanou» qui est un air assez répandu mais libre à vous d’en utiliser un autre. L’apprentissage de la chanson se fera pour sa première partie ici.

Cours: Pour les deux derniers commandements dédiés spécialement à D.ieu, nous indiquerons qu’Hachem nous donne ici deux commandements positifs. Le premier concerne le jour le plus agréable de la semaine, celui où l’on peut réellement se reposer et écouter la lecture de la Torah à la Synagogue : « tu garderas le jour du Chabbat ». Le 5ème commandement concerne ceux à qui nous devons tout dans ce monde ici bas. Ceux grâce auxquels nous sommes ici, ceux qui nous élèvent, nous nourrissent et nous protègent : nos parents… « Tu honoreras ton père et ta mère ». Il convient ici de poursuivre dans l’apprentissage de la chanson jusqu’à la fin des 5 premiers commandements.

Essayons à présent dans le désordre (et sans regarder l’activité 1 !!!) Dans ce tableau, où se trouvent les 10 commandements, dessine une croix verte à côté des lois en relation avec son prochain et une jaune à côté de celles en rapport avec D.ieu : 1

Tu ne tueras pas

Vert

2

Tu n’auras pas d’autres dieux que moi

Jaune

3

Tu ne voleras pas

Vert

4

Je suis Hachem ton D.ieu…

Jaune

5

Tu ne prononceras pas mon nom sans raison

Jaune

6

Tu n’envieras pas la maison de ton prochain

Jaune

7

Tu garderas le jour du Chabbat

Jaune

8

Tu ne feras pas de faux témoignages

Vert

9

Tu honoreras ton père et ta mère

Jaune

10 Tu ne commettras pas d'adultère

Vert

Lis bien ces trois commandements et réfléchis à l’ordre le plus logique puis numérote-les de 1 à 3 en fonction de leur ordre d’apparition sur les tables de l’alliance :

Tu ne prononceras pas mon nom sans raison

Je suis Hachem ton D.ieu…

2 3 1

Cours: Les 5 derniers commandements concernent donc les lois vis-à-vis d’autrui. Si certains d’entre-eux nous semblent évidents car ils correspondent à des lois de morale élémentaires (tel l’interdit de tuer ou de voler, d’autres nous semblent moins graves et sont même fréquemment transgressés (comme le fait d’envier ce que possède mon camarade). Mais ces commandements ont une importance toute aussi grande. Il faudra ici apprendre la fin de la chanson pour que les activités en soient facilitées. Les derniers commandements peuvent se révéler très parlants pour les enfants. L’envie, le mensonge (ou faux témoignages) est parfois courant chez les enfants de cet âge. C’est un moment très important pour débattre sur ce sujet et travailler sur les midoth

> Tu n’auras pas d’autres dieux que moi

1

> Tu garderas le jour du Chabbat

2

> Je suis Hachem ton D.ieu

3

> Tu honoreras ton père et ta mère

4

> Tu ne prononceras pas Mon nom sans raison

5

Activité 6 Découpe en annexe 20 les étiquettes sur lesquelles sont notés les dix commandements. Colle les dans l’ordre à l’intérieur de ce tableau :

Activité 4

Tu n’auras pas d’autres dieux que moi

Relie ces commandements avec la place qu’ils occupent dans les tables de l’alliance :

Activité 5

1

Je suis Hachem ton D.ieu…

2

Tu n’auras pas d’autre dieux que moi

3

Tu ne prononceras pas mon nom sans raison

4

Tu garderas le jour du Chabbat

5

Tu honoreras ton père et ta mère

6

Tu ne tueras pas

7

Tu ne commettras pas d'adultère

8

Tu ne voleras pas

9

Tu ne feras pas de faux témoignages

10

Tu n’envieras pas la maison de ton prochain

Cours: Découvrons à présent les coutumes que nous avons à l’occasion de la fête de Chavouot… Dans beaucoup de Communautés Juives on a l’habitude de décorer la Synagogue de fleurs et de verdures pour le jour de fête de Chavouot. Il y a une double raison pour cela : a) Chavouot est le Jour de Jugement pour les arbres fruitiers ; b) En souvenir du Mont Sinaï qui était entouré de pacages verdoyants. La première nuit de Chavouot, les fidèles ont l’habitude de retourner à la Synagogue après le repas du soir, pour réciter « Tikkoun Leil Chavouot » Le livre (préparations pour la Nuit de Chavouot) comprend les premiers et derniers versets de toutes les Sidrot (chapitres) du ‘Houmache, des premiers et derniers chapitres du Navi, des Michnayiot, du Zohar, etc... Certains chapitres de la Torah particulièrement appropriées à cette fête (comme les chapitres traitant de la traversée de la mer Rouge, du don de la Torah, des Dix Commandements, Chéma, etc) sont donnés en entier. Il s’y trouve également les 613 Mitsvot dans l’ordre indiqué par Maïmonide. Beaucoup de Juifs ne se couchent pas cette nuit pour dire le « Tikkoun ». Le premier jour de Chavouot, lors de la lecture des Dix Commandements, toute l’assemblée se lève et écoute debout. Il y a des Juifs qui observent la coutume de manger de la pâtisserie faite de produits laitiers et de miel parce que la Torah est comparée au lait et au miel. La coutume de manger le jour de Chavouot du gâteau au fromage a son origine dans un jeu de mots hébraïques. Fromage en hébreu est « gvina » nous rappelant la dispute entre les grandes montagnes, car chaque montagne prétendait mieux mériter que la montagne Sinaï le privilège d’être le lieu du Don de la Torah. On les appelaient en conséquence « gavnounime» (montagnes aux cimes nombreuses) à cause de leur prétention, tandis que le Sinaï fut choisi à cause de son humilité (Méguila, 29 a). Ici faire attention à bien expliquer la métaphore qui peut ne pas être évidente pour les enfants. Nous avons également l'habitude de veiller une nuit entière pour y réciter des versets de Torah, de Michna, du Zohar et lire aussi les 613 Mitsvots. Nos sages expliquent que cette coutume rallonge la vie.

Vrai ou faux ? Ecris un « V » à côté des phrases qui le sont et un « F » à côté des phrases qui sont fausses : F 1 Le quatrième commandement est « Tu honoreras ton père et ta mère »…… V 2 Le cinquième commandement est « Tu honoreras ton père et ta mère »…… V 3 Le quatrième commandement est « Tu garderas le jour du Chabbat »…… F 4 Le cinquième commandement est « Tu garderas le jour du Chabbat »……

180 | Vie juive / Talmud Torah

| 181


JE RETIENS… Evaluation: • Réciter les dix commandements en français. • Citer trois des coutumes de Chavouot et en expliquer les raisons.

• Voici les dix commandements données par D.ieu sur le Mont Sinaï : 1. Je suis Hachem ton D.ieu… (croire en l’existence d’un D.ieu unique) 2. Tu n’auras pas d’autres dieux que moi 3. Tu ne prononceras pas mon nom sans raison 4. Tu garderas le jour du Chabbat 5. Tu honoreras ton père et ta mère 6. Tu ne tueras pas (un autre homme) 7. Tu ne commettras pas d'adultère 8. Tu ne voleras pas 9. Tu ne feras pas de faux témoignages 10. Tu n’envieras pas la maison de ton prochain • Il existe de nombreuses coutumes lors de la fête de Chavouot. En voici trois : 1. Décorer la Synagogue avec des fleurs et en offrir car le Mont Sinaï était couvert de fleurs. 2. Manger des produits laitiers et du miel car la Torah est comparée au lait et au miel. 3. Consommer du gâteau au fromage car « fromage » en hébreu se dit « gvina » qui a la même racine que « gavnounim » qui signifie « montagnes aux nombreuses cimes ». En effet, les montagnes, se disputaient le mérite de recevoir le Don de la Torah. Mais la plus humble, la montagne du Sinaï, fut choisie.

182 | Vie juive / Talmud Torah

| 183


Annexe 1 (Roch Hachana Cours 2)

Annexe 2 - Pour l’activité « je poursuis ». (Roch Hachana Cours 2)

Dessiner le bon symbole ou chiffre dans le disque verso. Pour le dernier : découper la bonne réponse (en-bas) et la coller dans le disque. Une fois les disques complétés, les réunir à l’aide d’une attache parisienne pour former le pense bête

Voici les cartes de « Questions pour un champion ». Découpe les et amuse toi bien en famille !!! "

"

"

J’ai beaucoup travaillé mais le résultat est extraordinaire. Six jours de travail et voilà ! J’ai terminé de créer le monde.

Quoi ?

IL S'AGIT DE …? "

Nous sommes un homme et une femme. Nous sommes nés le même jour et au départ nous n’avions ni ami ni voisin, rien que des animaux

NOUS SOMMES… ?

Je suis toujours ronde mais je peux être rouge, verte ou jaune. Trempez moi dans le miel et votre année sera bien douce.

JE SUIS… ?

"

"

Le 1er et le 2ème soir de Roch Hachana

"

Pendant la prière du matin du 1er et du 2ème jour de Roch Hachana

Où ? "

"

Je vis dans l’eau mais je suis invité à votre table le soir de Roch Hachana. Mais vous ne verrez que ma tête

JE SUIS… ?

Combien de fois ?

"

Le 1er soir de Roch Hachana et le 2ème matin de Roch Hachana

"

Quand ?

184 | Vie juive / Talmud Torah

"

Je vous accueille dès que vous en aurez envie mais cela me ferait spécialement plaisir que vous veniez les deux matinées de Roch Hachana.

JE SUIS …?

Je suis ronde, rose et j’ai une petite couronne sur la tête. Je contiens beaucoup de grains. Ils sont si nombreux qu’on les compare aux bonnes actions que vous pourrez faire.

Je peux faire beaucoup de bruit mais c’est pour le bien : j’annonce qu’Hachem est le Roi des Rois. On m’a pris de la tête d’un bélier. On m'entendra au matin des 2 jours de Roch Hachana.

JE SUIS …?

JE SUIS …?

Je suis un chiffre compris entre 1 et 10. Je vous indique le nombre de jours que comporte la fête de Roch Hachana, mais aussi le nombre de fois où il faut écouter le Choffar.

JE SUIS …?

| 185


Annexe 5 (La Journée) Pour l’activité 10

Annexe 3 (Souccot Cours 2)

Mots à découper et recoller dans l’ordre :

pour l’activité 8

"

"

JE SUIS NORD…?

SUD

EST

Mélé 'h

Vékayam

Ani

Chéhéh'ezarta

Nichmati

Modé

Raba

Bi

‘Hay

Emounate’ha

Bé’hemla

Léfané’ha

Eloheinou

Adonay

Chema

Adonay

Israël

E’had

Mélé 'h

Vékayam

Ani

Chéhéh'ezarta

Nichmati

Modé

Raba

Bi

‘Hay

Emounate’ha

Bé’hemla

Léfané’ha

Eloheinou

Adonay

Chema

Adonay

Israël

E’had

OUEST

Annexe 4 - Le Jéopardy - Pour l’activité « je poursuis à la maison » : Cartes à donner aux enfants pour qu’ils puissent jouer chez eux : Entoure la bonne réponse : "

etrog

souca

Sud/ Nord

loulav

hadassim

Est/ Haut

aravoth

Bas/Ouest

Pour « je poursuis » "

Questions possibles : 1. etrog : « Fruit qui ressemble au citron », «Fruit jaune et parfumé », « A Soucoth, tu le tiendras dans la main gauche », « Cédrat ». 2. loulav : «Branche de palmier », «Il a de longues feuilles piquant à la pointe », «Il est vert et long ». 3. hadassim : « Feuilles de myrtes », « petites feuilles que l’on tient dans la main droite à Soucoth ». 4. aravoth : « Feuilles de saule », « petites feuilles au nombre de trois ». 5. Sud/ Nord : « Deux points cardinaux », « Première étape de ce que l’on fera à Soucoth avec les quatre sortes de végétaux ». 6. Est/ Haut : « Un point cardinal », « Deuxième étape de ce que l’on fera à Soucoth avec les quatre sortes de végétaux » 7. Bas/ Ouest : « Un point cardinal », « Troisième étape de ce que l’on fera à Soucoth avec les quatre sortes de végétaux ». 8. souca : « Lieu où l’on mange à Soucoth »

186 | Vie juive / Talmud Torah

| 187


Annexe 6 ( La Semaine Cours 1)

Annexe 7 - Pour l’activité 5 ( La Semaine Cours 1)

Pour l’activité 4

(tableau à compléter) : Découpe ces étiquettes

(le jeu des jumeaux) : Découpe ces cartes "

"

Dimanche

Lundi

Mardi

Mercredi

Lundi

Richon

Jeudi

Chlichi

188 | Vie juive / Talmud Torah

Vendredi

Révii

Richon

Cheni

'Hamichi

Chichi

Révii

Jeudi

Mardi

Cheni

Vendredi

'Hamichi

| 189


annexe 8 ( La Synagogue)

annexe 9 ('Hanouka)

"

Pour l’activité 6

190 | Vie juive / Talmud Torah

| 191


Annexe 10 , pour l'activité 1 (Cacherout Cours 1)

Annexe 11, pour l'activité 7 (Cacherout Cours 1)

Découpe ces étiquettes.

Mots à découper Bénédiction pour les fruits et légumes provenant de la terre :

"

Pommier

Abricotier

Olivier

"

Haolam

Mele'h

ata

Boré

Barou'h

Eloheinou

HaAdama

Ata

Péri

Oranger

Figuier

Haolam

"

Haets

Eloheinou

Boré

Barou'h

Mele'h

Péri

Pêcher

Grenadier

Cerisier

192 | Vie juive / Talmud Torah

| 193


Fabrique tes cartes à jouer ! Annexe 12 - Pour " je poursuis " (Cacherout)

pour le " je poursuis "

Découpe ces cartes et retourne-les. Recto

Découpe ces cartes et colle-les avec les aliments correspondants

"

194 | Vie juive / Talmud Torah

"

Haets

HaAdama

Haets

Haets

HaAdama

HaAdama

HaAdama

Haets

Haets

Haets

HaAdama

HaAdama

Haets

HaAdama

Haets

Haets

| 195


Pour " je poursuis " DĂŠcoupe ces cartes et retourne-les. Recto "

196 | Vie juive / Talmud Torah

| 197


Pour " je poursuis "

Annexe 13

Découpe ces cartes et retourne-les. Verso

Découpe ces étiquettes.

"

"

Haets

Haets

HaAdama

HaAdama

HaAdama

HaAdama

HaAdama

HaAdama

Haets

HaAdama

Haets

HaAdama

HaAdama

HaAdama

Haets

Haolam

Adonaï

Mele'h

ata

Boré

Barou'h

eloheinou

mezonot

Ata

chéhakol

Adonaï

Haolam

minei

Eloheinou

nihya

Barou'h

min

Eloheinou

Mele'h

bidevaro

hamotsi

Mele'h

Barou'h

le' hem

hagrets

Adonaï

Haolam

HaAdama

HaAdama

Ata

198 | Vie juive / Talmud Torah

| 199


Fabrique tes cartes à jouer ! Annexe 14 - pour le " je poursuis "

pour le " je poursuis "

Découpe ces cartes et retourne-les. Recto

Découpe ces cartes et colle-les avec les aliments correspondants

200 | Vie juive / Talmud Torah

Mézonot

Mézonot

Mézonot

Mézonot

Mézonot

Mézonot

Mézonot

Chéhakol

Chéhakol

Chéhakol

Chéhakol

Chéhakol

Chéhakol

Chéhakol

Chéhakol

Chéhakol

| 201


Fabrique tes cartes à jouer ! Annexe 14 , pour le " je poursuis "

pour le " je poursuis "

Découpe ces cartes et retourne-les. Verso

Découpe ces cartes et colle-les avec les aliments correspondants

MAYO

202 | Vie juive / Talmud Torah

Chéhakol

Chéhakol

Chéhakol

Chéhakol

Chéhakol

Chéhakol

Chéhakol

Chéhakol

Mézonot

Chéhakol

Mézonot

Mézonot

Hamotsi

Hamotsi

| 203


204 | Vie juive / Talmud Torah

22 - Lion

21 - Sanglier

20- Mouche

19 - Cerf

18 - Dinde

17 - Faucon

16 - Cochon

15 - Requin

14 - Coq

13 - chèvre

2- Éléphant

3 -Poisson rouge

4- Bœuf

5- Crocodile

6- Cabillaud

7- Brebis

8- Singe

9- Dorade

10 -Cheval

11 - Poulet

12 - Orque

20 - Serpent

Arrivée

1 - Vache

Départ

Annexe15 pour le "Je poursuis à la maison" (Cacherout : animaux cacher, cours 14)

Jeu de l'oie

| 205


annexe 17, pour l'activité 5 (Pessa'h) "

Annexe16, activité 2 (Pourim)

"

Les ulcères

Les grenouilles

La grêle

La peste

Le sang

La mort des premiers nés

Les poux

Les sauterelles

L'obcurité

Les bêtes sauvages

Annexe 18 - Pour "Je poursuis" Etiquettes des plaies à découper et à recoller

"

206 | Vie juive / Talmud Torah

| 207


annexe 19, pour l'activité 4 (Israël)

annexe 20, pour l'activité 5 (Chavouot)

Tu garderas le jour du Chabbat

Tu ne voleras pas

Je suis Hachem ton D.ieu…

Tu ne tueras pas

Tu ne feras pas de faux témoignages

Tu honoreras ton père et ta mère

Tu n’envieras pas la maison de ton prochain

Tu n’auras pas d’autre dieux que moi

Tu n'épouseras pas une femme déjà mariée

Tu ne prononceras pas mon nom sans raison

208 | Vie juive / Talmud Torah

| 209


A

R E P U O C É D


Avec le soutien de la Fondation pour la mémoire de la Shoah

Manuel de découverte et d'activité

Dinim Aleph  

vie juive - dinim aleph

Advertisement